SlideShare une entreprise Scribd logo
"Les laboratoires pharmaceutiques, enjeux et opportunités du marché de l’automédication" etude-vanksen-Juin 2015
TENDANCES
DIGITALES POUR LE
MARCHÉ DE LA SANTÉ1
MAIS DEMAIN, LE CONSOMMATEUR SERA AU
CENTRE DU PROCESSUS DÉCISIONNEL
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
LES PHARMACIENS SONT ACTUELLEMENT AU
CŒUR DE L’ACTE D’ACHAT
L’ÉVOLUTION DES TECHNOLOGIES OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES
L’AUTOMÉDICATION &
LE QUANTIFIED SELF
LE MOBILE & SES APPS
LES OBJETS
CONNECTÉS
LES DATAS
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
L’AUTOMÉDICATION & LE QUANTIFIED SELF
En moins de 15 ans, notre téléphone est devenu un
véritable assistant personnel, les applications
mobiles font parties de notre quotidien.
Apple, par exemple, annonce clairement son
objectif :
CONNECTER LES PATIENTS AVEC LEURS MEDECINS.
Source : apple.com
Extraits de la keynote d’Apple du 09 mars 2015
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
LE MOBILE ET SES APPS
Source : lesclesdedemain.lemonde.fr
applications
en 2010
6 000
applications
applications100 000
20 000 en 2012
liées à la santé en 2013
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
LE MOBILE ET SES APPS
A destination des professionnels ou des patients,
les applications liées à la santé explosent.
Basées sur le conseil ou l’échange, elles permettent
de répondre à tous nos maux au quotidien :
mesurer la douleur, suivre un régime, être
accompagné dans un sevrage tabagique, etc.
Source : objetconnecte.net
L’exemple de Biostamp, un patch qui permet de suivre ses paramètres vitaux, ses performances
sportives, etc.
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
LES OBJETS CONNECTÉS
Qui n’a pas entendu parler de Withings ou FitBit ?
Ces sociétés sont les nouvelles reines de la santé
connectée.
Quand les objets connectés s’associent au digital
et au monde de la santé, ils rencontrent le succès !
Source : objetconnecte.net
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
LES DATAS
L’adoption des objets connectés permet de
collecter et d’exploiter un grand volume de
données.
Ces informations sont utiles pour fidéliser et
guider l’utilisateur.
LOÏC LEMEUR
Entrepreneur et co-organisateur de LeWeb
Les médecins rejoignent
le cœur des start-ups
‘‘
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
‘‘
JEFF CLAVIER
Managing Partner, SoftTech VC
Il y a une véritable
uberification du marché de
la santé
‘‘
TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
‘‘
EVOLUTION DU
MARCHÉ DE
L’AUTOMÉDICATION2
ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2
Source : afipa
DÉFINITION
ÉVOLUTION DU MARCHÉ
3,45 mds
d’euros de CA
pour la France
en 2014
Source : afipa
ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
ÉVOLUTION DU MARCHÉ
Source : afipa
224,4
millions d’euros
de ventes en décembre 2014,
dont 8,2 millions directement
imputables à la grève des
médecin
ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION
ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2
LE MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION A UN FORT POTENTIEL
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
ÉVOLUTION DU MARCHÉ
Source : afipa.org
ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2
209
pharmacies
en ligne
+ 276 % en 1 an
LA VENTE EN LIGNE CONCURRENCE LES PHARMACIES TRADITIONNELLES
ENJEUX &
OPPORTUNITÉS
3
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
Néanmoins certains acteurs prennent déjà place sur le marché de la e-santé :
Pharmacie Lafayette, Cdiscount, Amazon, Apple, Google, etc.
Source : leem.org
EN FRANCE, LA VENTE DE MÉDICAMENTS ONLINE
EST PERÇUE DE MANIÈRE NÉGATIVE
57 %
Source : 1001pharmacies.com
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
CEPENDANT, LES MENTALITÉS ÉVOLUENT
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
Les ventes en ligne vont continuer à augmenter dans les prochaines années
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
Source : corporate.europages.fr
Source : latribune.fr
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
INTERNET OFFRE UN POTENTIEL ÉNORME
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
Les médicaments figurent dans le top 10 des produits les plus recherchés
en Europe, sur Internet
57 %
Source : sante.lefigaro.fr
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ
SONT RESTÉS MUETS JUSQU’À PRÉSENTS
Des Français font
confiance à l’industrie
du médicament en
2014
(VS 62 % en 2013)
Les acteurs du marché de la santé ne prennent pas suffisamment la parole sur Internet
57 %
Source : sante.lefigaro.fr
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
DEVANT LE VOLUME DE DEMANDES RELATIVES À LA SANTÉ, GOOGLE
DÉVELOPPE UNE NOUVELLE OFFRE
« À partir des prochains jours, quand on interrogera
Google sur des problèmes de santé courants, on
commencera à avoir d'entrée de jeu des données
médicales appropriées sous forme d'infographie. »
Prem Ramaswami, responsable produit chez Google
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
POUR ÉMERGER,
DANS CE NOUVEL ÉCOSYSTÈME,
LES LABORATOIRES
DOIVENT CRÉER LA PRÉFÉRENCE DE MARQUE.
ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3
LE DIGITAL
OFFRE UN POTENTIEL ÉNORME.
CHAQUE ACTION
VOUS PERMET DE MESURER VOTRE RETOUR SUR
INVESTISSEMENT.
UNE STRATÉGIE DIGITALE OPTIMALE VOUS PERMET DE
DÉVELOPPER VOS VENTES, MÊME EN OFFICINES.
DÉVELOPPER
SA PRÉSENCE
DIGITALE4
ENJEUX ET OPPORTUNITÉS DU DIGITALDÉVELOPPER SA PRÉSENCE DIGITALE#4
PEU DE LABORATOIRES PRENNENT LA PAROLE SUR
INTERNET.
DÉVELOPPEZ VOTRE PRÉSENCE DIGITALE
ET DÉMARQUEZ-VOUS DE VOS CONCURRENTS.
1. REDÉFINIR SA
STRATÉGIE
#4
1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
POUR S’INSTALLER SUR INTERNET IL FAUT
DÉTERMINER L’ENSEMBLE DES PLATEFORMES
SUR LESQUELLES VOTRE MARQUE VA S’EXPRIMER,
CE QU’ELLE VA DIRE
EN FONCTION DE VOS OBJECTIFS ET
ÉVALUER L’UTILITÉ DE CHAQUE OUTIL.
#1
COMMENT DÉFINIR LA STRATÉGIE DE L’ENTREPRISE
EN MATIÈRE DE PRÉSENCE DIGITALE ?
CIBLES
Cibles visées ?
leurs usages, leurs
intérêts, leurs
attentes…
OBJECTIFS
Objectifs de la
présence ?
notoriété, image, vente…
POSITIONNEMENT
Quelle image /
discours véhiculer ?
UTILITE
Quels sont les
bénéfices attendus ?
Dans quel cas utiliser
l’OTC ? A quelle
fréquence ? etc.
1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
#1
CE QUI NÉCESSITE DE SE POSER LES BONNES QUESTIONS ET
DE FAIRE ÉVOLUER SA STRATÉGIE DANS LE TEMPS
Penser cet écosystème est
stratégique et implique une
méthodologie et un process interne
afin que tous les acteurs soient
concernés et que la globalité des
supports soient cohérents et reliés
entre eux.
Il faut également penser à
l’évolution constante du digital et
des comportements des
consommateurs pour rester
pertinent.
VEILLEPROCESS
Il est nécessaire de se poser les
bonnes questions afin de valider ou
non l’intérêt d’une plateforme par
rapport à la marque, mais surtout, de
l’utilisation que ses cibles en font.
QUESTIONNEMENT
1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
#1
POUR LES LABORATOIRES QUI DÉLIVRENT DES OTC,
DEUX STRATÉGIES À EXPLORER
1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
LE LABORATOIRE
Comment se positionne le
laboratoire sur le digital ?
Se contente-t-il d’un site
Internet, déploie-t-il sa présence
sur les réseaux sociaux ?
Comment prennent-elles la
parole sur Internet ?
Peut-on acheter en ligne ? Dans
quelles pharmacies trouver vos
produits ?
Y a-t-il un dialogue à instaurer
avec les consommateurs ?
SES MARQUES
#1
POUR CHAQUE SUPPORT
IL FAUT DÉFINIR DES OBJECTIFS QUI SERONT MESURÉS
1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
DÉFINITION DES
OBJECTIFS
MISE EN PLACE DE
LA SOLUTION
MESURE DES
PERFORMANCES
RÉAJUSTEMENT DE
LA STRATÉGIE
LE DIGITAL PERMET DE S’INSCRIRE FACILEMENT DANS UN SCHÉMA
ITÉRATIF ET DE RÉAJUSTER, EN TEMPS RÉEL, SA STRATÉGIE, SES
OBJECTIFS, SES PRISES DE PAROLES, ETC.
2. STORYTELLING#4
2. STORYTELLING#4
UTILISER LES CODES NARRATIFS DU RÉCIT POUR
PASSER DE L’HISTORIQUE DE LA MARQUE À
L’HISTOIRE DE MARQUE
STORYTELLING ET CONTENUS
Donner une personnalité à la marque
Valoriser son histoire, son savoir-faire et ses valeurs
Capter l’attention des internautes
Les faire rêver
Inscrire l’empreinte de marque dans leur esprit
Créer du contenu émotionnel pour alimenter la présence digitale
Communiquer, en accord avec la législation, en imaginant un récit
LE STORYTELLING PERMET DE…
2. STORYTELLING#4
STORYTELLING ET CONTENUS
Quelle est votre raison
d’être ? Vendre ?
Transmettre (votre
histoire, vos valeurs et
votre savoir-faire) ?
LA RAISON D’ÊTRE
Quels éléments de votre
marque peuvent être
tournés en récit ?
L’innovation dont vous
faites preuve ? Le lieu
où vous produisez ?
LE RÉCIT
Quelle image souhaitez-
-vous véhiculer ?
Experte, proche,
efficace, innovante…
L’IMAGE
Qu’est-ce qu’attendent
vos consommateurs ?
LES INSGHTS
AVANT TOUT, IL FAUT DÉFINIR…
2. STORYTELLING#4
Source : dermophil.fr
SUR SON SITE INTERNET,
DERMOPHIL NOUS
RACONTE SON HISTOIRE…
ET EN EST FIÈRE !
En communiquant sur sa production
100 % française, Dermophil véhicule
une image éthique.
Un axe intéressant puisque le public y
est particulièrement sensible.
Aujourd’hui, le consommateur attend
plus que des promesses, il veut des
preuves.
L’EXEMPLE DERMOPHIL
2. STORYTELLING#4
3. CONTENU#4
3. CONTENU#4
POURQUOI CRÉER DU CONTENU ?
POUR ANIMER UN SITE, INCITER À SUIVRE LA
MARQUE, DEVENIR UN RELAI
D’INFORMATIONS UTILE, ÊTRE MIEUX
RÉFÉRENCÉ.
LE CONTENU PERMET DE…
Communiquer sur les actualités, les valeurs, etc. de la marque
Être visible dans les moteurs de recherche, et donc, de générer du trafic
Être régulièrement présent dans l’esprit du consommateur
Informer sur ses produits
Vendre
3. CONTENU#4
QUATRE POINTS CLÉ POUR UNE STRATÉGIE DE CONTENU
EFFICACE ET BIEN PENSÉE
QUALITÉ DU
CONTENU
Le contenu doit se
démarquer par sa
qualité.
Une conception
particulièrement
aboutie ne passe pas
inaperçue.
PUISSANCE
MEDIA
Le meilleur des
contenus n’aurait
aucune visibilité
sans un plan de
diffusion adéquat.
INTÉRÊT DE LA
CIBLE
Le contenu doit
présenter un intérêt
pour la cible.
Inspiration,
divertissement,
utilité…
LÉGITIMITÉ
Le contenu doit être
cohérent avec
l’univers de la
marque.
3. CONTENU#4
TOUTES LES MARQUES PEUVENT CRÉER DU CONTENU…
MAIS PAS N’IMPORTE LEQUEL !
CONTENU QUI SE
PARTAGE
Un contenu qui se partage
permet à la marque ou au
produit d’être présent et
visible sur de nombreuses
plateformes. Cette démarche
facilite les interactions des
internautes avec le contenu.
Il ne suffit plus de donner des
informations sur sa marque
ou sur ses produits.
Le contenu doit être utile ou
attractif pour obtenir l’intérêt
des internautes. Cependant,
le thème abordé doit être
légitime, crédible et en lien
avec la marque / le produit.
CONTENU UTILE CONTENU VISIBLE
Pour optimiser la visibilité de
son contenu, il est nécessaire
de le relayer sur de multiples
plateformes, adaptées et
référencées.
3. CONTENU#4
QUELS AVANTAGES À SE POSITIONNER SUR SES PRODUITS ?
En intervenant le plus en amont dans le parcours
d’achat, les marques favorisent l’association de la
pathologie à leurs solutions.
Cette démarche informationnelle / éducative a
plusieurs objectifs, le principal étant d’amorcer
une relation de confiance, que l’achat final
s’effectue en ligne ou dans les officines.
3. CONTENU#4
Source : humex.fr
STORYTELLING ET CONTENUS
HUMEX SE POSITIONNE
SUR LES TRAITEMENTS
ANTI-ALLERGIQUES.
En mettant en avant sa gamme liée à
des pathologies saisonnières, Humex
répond au plus vite aux besoins des
internautes.
L’application mobile couplée au
produit permet de fidéliser le
consommateur.
L’EXEMPLE HUMEX
3. CONTENU#4
INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX
Source : nurofen.fr
LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE
RECKITT BENCKISER A MIS
EN PLACE UN SITE DÉDIÉ À
SA GAMME NUROFEN
AVEC DES ENTRÉES PAR
INDICATIONS, TYPES DE
SYMPTÔMES OU
PRODUITS.
Nurofen se positionne comme un
partenaire pour lutter contre les maux
du quotidien.
Pour générer du trafic, la marque
utilise également des annonces
sponsorisées sur des termes liés aux
symptômes comme « maux de tête ».
L’EXEMPLE NUROFEN
3. CONTENU#4
INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX
Source : assanis.fr
LE LABORATOIRE BLUE
SKIN, VIA LEUR MARQUE
ASSANIS, S ’ ASSOCIE AU
FILM SUPERCONDRIAQUE.
En utilisant des partenariats sur des
thématiques pertinentes et grand
public, Assanis créé la préférence de
marque, favorise la mémorisation
produit et génère du contenu
déclinable.
L’EXEMPLE ASSANIS
3. CONTENU#4
INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX
Source : nicorette.fr
NICORETTE PROPOSE DES
PROGRAMMES DE
FIDÉLISATION.
Le site de Nicorette propose des
coachings pour arrêter de fumer, mais
également un contenu riche pour
informer et expliquer l’arrêt du tabac.
Conseils, club, application mobile,
produits : la solution mise en place par
Nicorette est très complète et permet
à la marque d’accompagner
l’utilisateur au quotidien.
L’EXEMPLE NICORETTE
3. CONTENU#4
Consultez notre présentation
« Brand Content Strategy »
sur Slideshare
2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL3. CONTENU#4
4. PROPOSER UNE
EXPÉRIENCE
UTILISATEUR
#4
4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR
RÉUSSIE PERMET DE FAIRE
ÉMERGER SA MARQUE ET
D’ENGAGER LE CONSOMMATEUR
LA GAMIFICATION POUR UNE EXPÉRIENCE LUDIQUE ET MÉMORIELLE
Appréhender un contenu utile par le jeu permet
d’apporter de la légèreté à la prise de parole tout
en optimisant la mémorisation des informations
clés.
Cette démarche peut également être intégrée à
la formation des salariés, du grand public, etc. en
proposant un « serious game ».
En adoptant une démarche ludique, la marque
propose un contenu utile avec un potentiel viral
important (dans la mesure où le jeu est abordé
de manière créative et/ou qualitative).
4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX
Source : headache-off.com
LES JEUX PERMETTENT AUX
CONSOMMATEURS DE
MÉMORISER PLUS
EFFICACEMENT
L’INFORMATION
En partant du constat que 8 personnes
sur 10 souffrent de maux de tête,
Nurofen met en scène 22 situations
du quotidien à travers des animations,
questionnaires, etc. La marque
apporte des solutions à chacune des
origines des maux de têtes de manière
décalée et créative.
L’axe humoristique et le traitement
graphique apporte à Nurofen une
image plus jeune et dynamique.
L’EXEMPLE NUROFEN
4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
Source : sauvezdesvies.com
LA QUESTION DU DON DE
SANG À TRAVERS UN
SERIOUS GAME.
Le joueur est dans le rôle d’un agent
qui transporte une malette sans savoir
ce qu’elle contient. Chaque faux pas
peut être fatal.
En proposant une démarche plus
impliquante pour l’internaute, la
marque peut véhiculer des messages
forts et des informations simples qui
seront plus facilement mémorisés.
L’EXEMPLE EFS
4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
Source : fold.it
2 SEMAINES DE JEUX SUR
FOLD IT ONT PERMIS DE
FAIRE AVANCER 15 ANS
DE RECHERCHE.
Depuis 2008, le CGS (Center for Game
Science) propose des jeux
scientifiques pour faire avancer la
recherche.
Deux semaines après avoir proposer
une énigme relative à un enzyme qui
permettait de lutter contre le VIH,
celle-ci a été résolue.
Le joueur se trouve dans une double
démarche : le challenge et l’impact de
son aboutissement dans la recherche.
L’EXEMPLE FOLD IT
4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
5. ERGONOMIE ET
WEBDESIGN
#4
#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
ATTIRER DES VISITEURS SUR SON
SITE EST UNE CHOSE.
LES ENGAGER ET RÉUSSIR À LES
CONVERTIR EN SONT D’AUTRES.
QUELS SONT LES ENJEUX DE L’ERGONOMIE ?
2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL
La dimension ergonomique orientée utilisateur est un
facteur décisif pour la réussite de vos projets.
Entreprendre une démarche ergonomique c’est intégrer
l’utilisateur au « centre » du processus de conception afin
de tendre vers un site utile et utilisable, donc plus
performant.
#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
INVESTIR DANS L’ERGONOMIE, C’EST AUGMENTER SON
TAUX DE TRANSFORMATION ET OPTIMISER SES RÉSULTATS
Avoir une meilleure
connaissance des attentes
de vos utilisateurs cibles.
Réduire les coûts en
évitant les erreurs de
production.
Augmenter la satisfaction
client, améliorer l’image
de marque pour renforcer
la crédibilité et faciliter la
fidélisation.
CONNAISSANCE SATISFACTION MAÎTRISE
#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
Connaître et définir les profils
utilisateurs
Etablir une hiérarchisation représentée
par une présentation forte des différents
éléments qui la composent
Epurer un maximum, supprimer tout ce qui
est inutile, pour donner de l’importance
aux éléments clés
Respecter les conventions de
navigation
Définir des objectifs et travailler sur la
conversion en privilégiant l’A/B testing et le
Multivariable testing
Convaincre et renforcer la
crédibilité/confiance : baseline/slogan,
identité graphique forte, respect de la
charte graphique…
2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL
CREATION & REFONTE DE SITES
QUELQUES RÈGLES D’ERGONOMIE À RETENIR
#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
Positionner les éléments clés
« above the fold »
Décrire de manière concise votre
produit/service
Renforcer votre argumentaire
grâce aux médias
Utiliser des titres courts, clairs
et engageants
Supprimer les éléments de
navigation nuisibles à la
performance de la page
Limiter le nombre de champs à
remplir dans vos formulaires
Favoriser les éléments de
confiance : témoignages,
références, certificats,…
Tester, tester, tester…
2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL
POUR OPTIMISER LA CONVERSION,
QUELQUES RÈGLES D’ERGONOMIE À RETENIR
#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
L’esthétisme de vos outils est primordial, plusieurs points à prendre
en compte :
 Cohérence entre vos plateformes, cohérence avec votre image,
votre positionnement
 Lisibilité : un webdesign en faveur de la lisibilité du contenu
 Modernité : s’inspirer des tendances actuelles pour un site
visuellement attractif et dans l’air du temps en veillant à créer un
design pérenne.
2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL
LE WEBDESIGN
#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
Consultez notre présentation
« Les 10 tendances webdesign de
2014 »
sur Slideshare
+ DE 150K
VUES
2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
6. PENSER MOBILE#4
6. PENSER MOBILE#4
LES COMPORTEMENTS ÉVOLUENT.
LE TEMPS PASSÉ SUR INTERNET VIA
UN SMARTPHONE OU UNE TABLETTE
DÉPASSE CELUI DES DESKTOPS.
Les mobinautes naviguent sur Internet tout au long de
la journée, de manière fragmentée, avec des
consultations courtes mais fréquentes.
Les marques doivent donc capter l’attention des
consommateurs très rapidement.
Les contenus, le design, le développement, la
navigation doivent être pris en compte pour
proposer la meilleure expérience possible à
l’utilisateur.
À L’ÉCHELLE MONDIALE, IL Y A PLUS DE MOBINAUTES QUE D’INTERNAUTES
6. PENSER MOBILE#4
Source : sterimar.com
LA PERTINENCE D’UNE
CONSULTATION MOBILE
POUR TROUVER UN
PRODUIT À PROXIMITÉ
Pour les achats d’urgence, il est
judicieux d’adapter son site pour les
mobiles afin de permettre à
l’utilisateur de trouver l’information et
la solution adéquate, où qu’il se
trouve (transport, bureau, lieu de
vente, etc.)
Une approche concrète et pratique de
la consultation mobile.
L’EXEMPLE STÉRIMAR
6. PENSER MOBILE#4
Proposer de véritables services, en lien avec son
offre, permet aux marques d’inscrire le
consommateur dans une habitude et d’entrer en
contact régulièrement avec elles.
Cette démarche transforme la marque en
partenaire.
LES APPLICATIONS MOBILES POUR UNE MARQUE QUI DEVIENT
UN PARTENAIRE AU QUOTIDIEN
6. PENSER MOBILE#4
Source : marqueverte.com
MARQUE VERTE S’ALLIE A
VOTRE PHARMACIEN
POUR FACILITER LA PRISE
DE TRAITEMENT.
Marque Verte propose une application
mobile qui facilite la prise des
médicaments. Votre pharmacien
renseigne la posologie du traitement
et l’application envoie des
notifications de rappel à l’utilisateur.
En plus d’un store locator et d’une
fonction de recherche des
pharmacies, elle permet de prendre
en photo son ordonnance et de la
transmettre directement à l’officine
pour un gain de temps optimal.
L’EXEMPLE MARQUE VERTE
6. PENSER MOBILE#4
Source : asthmacrise.fr
AVEC SON APPLICATION
ASTHMACRISE,
ASTRAZENECA PROPOSE
UN VRAI SERVICE AUX
ASTHMATIQUES.
L’application propose des outils utiles
aux asthmatiques, selon leur profil.
Le laboratoire a également mis en
place un mini-site qui fournit des
informations pratiques sur son
application.
Quand la marque propose un contenu
à valeur ajoutée et délivre un véritable
service, elle devient un partenaire au
quotidien.
L’EXEMPLE ASTHMACRISE
6. PENSER MOBILE#4
Source : i-pollen
DEPUIS 2012, LES
LABORATOIRES URGO
COMMUNIQUENT SUR
LEUR APPLICATION I-
POLLEN.
i-Pollen bénéficie d’une bonne
notoriété du fait de sa longévité, mais
également de sa valeur ajoutée.
En apportant aux personnes
allergiques ou sensibles aux pollens
des informations utiles et
géolocalisées, la marque est un allié
au quotidien.
L’EXEMPLE I-POLLEN
6. PENSER MOBILE#4
Source : mango health
MANGO HEALTH, AUX
ÉTATS-UNIS, PROPOSE UNE
APPLICATION POUR
GÉRER SES PRESCRIPTIONS
ET ÉVITER LES
INTERACTIONS
MÉDICAMENTEUSES.
L’application offre de nombreuses
fonctionnalités (rappels pour la prise
de ses médicaments, mises en garde
pour éviter des interactions, etc.)
L’EXEMPLE MANGO HEALTH
6. PENSER MOBILE#4
7. LA VISIBILITÉ DANS
LES MOTEURS DE
RECHERCHE
#4
DE NOMBREUSES RECHERCHES
DANS LES MOTEURS
MAIS DES MARQUES MAL
RÉFÉRENCÉES !
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
LE POTENTIEL DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE EST ÉNORME.
LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE
DE RECHERCHES SUR GOOGLE
CHAQUE JOUR !
3,5 MILLIARDS
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
QUELS SONT LES ENJEUX DE LA VISIBILITÉ ?
LES HABITUDES ÉVOLUENT
Auparavant, le patient
consultait son médecin ou son
pharmacien.
Aujourd’hui, le premier réflexe
est de consulter Internet.
Les moteurs de recherche
sont les portes d’entrées
des requêtes des
consommateurs donc des
patients.
LA PORTE D’ENTRÉE SUR LE WEB
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
NE PAS ÊTRE VISIBLE, C’EST SE PRIVER
D’OPPORTUNITÉS BUSINESS !
QUE LES PRODUITS SOIENT ACHETÉS EN
LIGNE OU EN PHARMACIE, LE RÉFLEXE
ACTUEL EST DE CONSULTER INTERNET.
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
DEUX MANIÈRES D’OPTIMISER SA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE
RECHERCHE
Outre la visibilité du
laboratoire, il s’avère
important d’être présent sur
les séquences relatives aux
pathologies traitées par le
laboratoire. Une visibilité sur
les noms des marques
distribuées permet aussi de
travailler la préférence de
marque.
VISIBILITÉ NATURELLE VISIBILITÉ PAYANTE
La visibilité payante est utile
sur des pathologies ou des
marques pour des
médicaments ou dispositifs
médicaux qui ne sont pas
soumis à prescription. Elle
permet d’obtenir des leads.
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
PAYANT OU NATUREL, AVANT TOUTE CHOSE,
IL FAUT DÉTERMINER DES OBJECTIFS, DES KPIS
 Taux de visibilité en
1ère page des moteurs
 Taux de visibilité par
catégorie de mots-clés
 Détail des positions
dans les moteurs par
mot-clé
 Benchmark de la
concurrence dans les
moteurs
VISIBILITÉ DANS LES
MOTEURS
 Score de popularité
de votre domaine
 Nombre de liens
entrants
 Nombre de
domaines référents
POPULARITÉ ET
AUTORITÉ WEB
 Indicateurs
quantitatifs : visites,
visiteurs uniques,
pages vues, …
 Indicateurs
qualitatifs : taux de
rebond, pages vues
par visite, temps
moyen sur le site, …
 Trafic SEO : entrées,
top landing pages,
top keywords
TRAFIC SUR LE SITE
INTERNET
 Indicateurs de
conversion : nombre
de contacts, nombre
de transactions,
chiffre d’affaires, …
OPPORTUNITÉS DE
VENTE
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
ALORS, POUR QUELLE STRATÉGIE OPTER ?
LA VISIBILITÉ NATURELLE ET LA VISIBILITÉ PAYANTE
NE RÉPONDENT PAS AUX MÊMES OBJECTIFS
La marque est présente au
quotidien dans le cadre de
recherches sur son produit et
les pathologies qu’il soigne.
VISIBILITÉ NATURELLE VISIBILITÉ PAYANTE
Elle est utile quand le
référencement naturel n’est
pas optimisé ou lors
d’événements ponctuels sur
lesquels la marque souhaite
prendre la parole et être vue
(OTC saisonnier, par
exemple).
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
QUAND LES DEUX STRATÉGIES SONT
UTILISÉES, LA MARQUE EST VISIBLE,
PERFORMANTE ET TACTIQUE.
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
POUR BIEN APPRÉHENDER SA VISIBILITÉ NATURELLE, IL FAUT…
OPTIMISER SON SITE
INTERNET
Garantir l’accès (crawl) et la
compréhension (indexation)
de vos contenus par les
moteurs de recherche. De la
structuration du site au choix
des langages, en passant par
son balisage, chaque étape est
importante.
SÉLECTIONNER SES
MOTS-CLÉS
Il existe de nombreuses
variantes pour un même
besoin, souvent liées à la
complexité de la solution
recherchée. Les termes de
recherche évoluent en
fonction de l’avancement du
prospect dans le cycle d’achat.
PUBLIER RÉGULIÈREMENT
DU CONTENU
Content is king!
Publiez régulièrement, un
contenu frais, original et…
intéressant !
Le SEO peut vous aider à
identifier les besoins de votre
cible, les thématiques à
explorer ou accompagner les
rédacteurs pour garantir
l’efficacité SEO maximale.
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
Exemple d’une recherche sur la requête « nez qui coule »
SUR LA REQUÊTE « NEZ QUI
COULE », SEULS DES LIENS
SPONSORISÉS AMÈNENT
L’UTILISATEUR VERS DES
SITES DE MÉDICAMENTS
OTC.
Aucun site de laboratoire ou de
marque n’est présent.
Sur une requête plus précise comme
« médicament nez qui coule », Boiron
est placé en bas de la 1ère page des
résultats de recherche.
Les premiers résultats sont des blogs
ou des sites grands publics dédiés à la
santé (Doctissimo, sante-
az.aufeminin.com, etc.)
L’EXEMPLE NEZ QUI COULE
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
POUR BIEN APPRÉHENDER SA VISIBILITÉ PAYANTE, IL FAUT…
DÉFINIR SA CIBLE
Bien savoir à qui s'adresse la
campagne et dessiner un ou
des profils types qui seront
adressés.
DÉFINIR SON MESSAGE
Proposer à chacune des cibles
un message précis pour
optimiser la performance.
FAIRE ÉVOLUER LA
CAMPAGNE
L’avantage des stratégies de
référencement payant et que
le message peut évoluer en
temps réel. La saisonnalité des
produits peut avoir un impact,
par exemple.
LES CAMPAGNES PAYANTES ÉVOLUENT ET S’OPTIMISENT EN TEMPS RÉEL
POUR UNE MAÎTRISE PARFAITE DES COÛTS ET DU ROI
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
POUR DES RECHERCHES
DE TRAITEMENTS LIÉS À
UNE PATHOLOGIE, LES
LIENS SPONSORISÉS SONT
TRÈS PRÉSENTS
Les liens sponsorisés peuvent
compléter le référencement, mais ne
peuvent pas se substituer à une
véritable présence.
Exemple d’une recherche sur la requête « maux de tête »
L’EXEMPLE MAUX DE TETE
7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
8. MÉDIATISATION#4
ÊTRE VISIBLE AUPRÈS DE LA PLUS
LARGE AUDIENCE CIBLÉE POUR
ATTEINDRE VOS OBJECTIFS TOUT EN
MAÎTRISANT VOTRE ROI
8. LA MÉDIATISATION#4
QUELS SONT LES ENJEUX DE LA MÉDIATISATION ?
La médiatisation permet d’investir dans différents formats
pour maximiser la visibilité de vos supports digitaux et
développer vos ventes, que ce soit en ligne ou en
pharmacie.
La médiatisation permet de cibler précisément la
population selon plusieurs critères (localisation, âge,
intérêt, etc.) pour toucher les différents profils de cibles et
leur proposer des messages adaptés.
Des KPIs précis permettent d’analyser les performances au
fil de la campagne et d’optimiser celle-ci en temps réel
pour obtenir le meilleur ROI.
8. LA MÉDIATISATION#4
LA MÉDIATISATION, PERMET DE…
Créer un levier de notoriété
Elargir l’audience en attirant les clients et les prospects
Créer une communauté pour ensuite communiquer auprès d’eux
Pousser des contenus experts à forte valeur ajoutée
Générer de trafic et le convertir en chiffre d’affaires
8. LA MÉDIATISATION#4
Les Adwords sont des
annonces textuelles
apparaissant dans les pages
de résultats Google.
Elles sont proposées aux
internautes après une requête
tapée dans le moteur de
recherche.
LES CAMPAGNES ADWORDS
DÉFINITION FONCTIONNEMENT
Le ciblage par mots-clés
permet de générer un trafic
très qualifié vers le site,
l’annonce répondant à une
demande exprimée par
l’internaute.
Ce support offre les meilleurs
taux de conversion / visite.
FORMATS
Annonces texte simples.
Annonces texte avec un lien
vers votre site.
8. LA MÉDIATISATION#4
Les comptes sponsorisés sont
des suggestions de comptes à
suivre adressées à une cible
choisie par l’annonceur.
LES COMPTES SPONSORISÉS TWITTER
Permet d’augmenter sa base
de followers rapidement.
Ce format fonctionne sous
enchères qui s’effectuent au
Coût Par Follower (CPF). Le
coût d’un follower varie entre
0,7€ et 2€ en fonction de
l’annonceur et de la cible.
Affichage du compte avec la
mention « sponsorisé ».
CTA pour suivre le compte.
8. LA MÉDIATISATION#4
DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
Les publicités Facebook sont
des bannières placées sur le
côté droit de Facebook ou
directement dans le fil
d’actualité de l’utilisateur.
LES FACEBOOK ADS
Grandes possibilités de
ciblage, basées sur les
informations partagées par les
utilisateurs : critères socio-
démographiques, intérêts,
audience ciblée similaires, etc.
Coût par clic attractif pour un
recrutement peu cher ou la
génération d’un trafic qualifié.
Facebook ads : visuels
statiques + textes lisibles sur
desktops et mobiles.
Promoted post : pour
développer le reach des
publications.
8. LA MÉDIATISATION#4
DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
Diffusion des publicités sur
des sites populaires sur
lesquels votre cible serait
susceptible de se rendre en
utilisant les différents types de
campagne : Display Premium,
Display RTB, Display Google
and Display Retargeting.
LE DISPLAY
Un impact fort sur le
branding… et de nombreuses
possibilités de ciblage : socio-
demographique,
geographique, ciblage des
mots-clés, intérêts,
comportement, etc.
Bannières IAB (Flash our video)
Bannières branding (site skin,
Grand Angle, Xpand, etc...)
Publicités texte.
8. LA MÉDIATISATION#4
DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
Le principe est la diffusion
d’annonces auprès
d’internautes ayant déjà visité
le site (grâce aux cookies) de
manière à les inciter à revenir
(notamment s’ils n’ont pas
réalisé de conversion).
LE REMARKETING / RETARGETING
Permet de cibler les
internautes ayant déjà
manifesté de l’intérêt pour les
contenus et services proposés
sur le site.
Permet de customiser le
message en fonction de
l’historique de navigation de
l’internaute.
Annonces texte.
Bannières IAB (Flash ou vidéo).
Format branding (habillage,
Xpand, etc...).
8. LA MÉDIATISATION#4
DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
Les campagnes vidéos
permettent de développer
l’audience de vos contenus
grâce à une diffusion ciblée
des vidéos.
LES CAMPAGNES VIDÉOS
Le coût par vue est très
intéressant sur certains
réseaux (Trueview).
Possibilité d’inclure un
compteur de vues sur la chaîne
YouTube.
Accès à tous les réseaux de
diffusion (Google network,
Advertising networks, AdEx).
Format in-stream classique
(pre-roll).
Format in-stream customisé et
interactif.
Vidéos out-stream (dans les
sites de contenus).
8. LA MÉDIATISATION#4
DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
IDENTIFIER LA CONFIGURATION LA PLUS EFFICACE
POUR OBTENIR LES MEILLEURS RÉSULTATS POSSIBLE.
ANALYSE DES PERFORMANCES
Des résultats de la campagne
basés sur des KPIs :
Nombre d’impressions.
Nombre et coût des visites.
Qualité des visites générées
/ taux d’engagement.
Taux de transformation.
Optimisation tout au long de la
campagne de :
Publicités (formats, visuels and
messages) et landing pages (A/B
testing).
Ciblage (medias / supports de
communication & internautes).
Retrait des medias et supports
de communication avec des
résultats insatisfaisants.
OPTIMISATION DE LA CAMPAGNE
8. LA MÉDIATISATION#4
EXEMPLES DE KPIS
Nombre de fans
Nombre de prises de contact
Nombre de visites sur le site
Taux d’engagement
Nombre d’impressions
8. LA MÉDIATISATION#4
VANKSEN GERE LES
CAMPAGNES DE
PROMOTIONS DES SITES
ISOXAN DE MENARINI
L’objectif était de générer de la notoriété, du trafic
et des recherches de pharmacie via le module
store locator.
Via une campagne d’adwords Google, couplée à
des campagnes display CTC, RTB, des campagnes
Facebook, vidéo et grâce à des tags présents pour
le suivi des performances.
Pour 25 000€ investis sur le site Isoxan :
 38 260 visites générées
 CPC = 0,65€
 239 recherches de pharmacie
Pour 20 000€ investis sur le site Isoxan Sport :
 53 560 visites générées
 CPC = 0,37€
 378 recherches de pharmacie
 696 clics sur le push « Acheter en ligne »
L’EXEMPLE ACTIFLASH
8. LA MÉDIATISATION#4
9. INCLURE LES
RÉSEAUX SOCIAUX
#4
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX
DANS SA STRATÉGIE PERMET
D’ÉTABLIR UN DIALOGUE AVEC
SON AUDIENCE ET DE MAÎTRISER
CES FOYERS CONVERSATIONNELS.
Les questions à se poser :
 Que va-t-on dire ?
 A qui ?
 A quelle problématique répond ce média social ?
 Qui va gérer les prises de parole ?
 Ai-je assez de contenus pour prendre la parole
régulièrement ?
 Quel est l’objectif et comment vérifier s’il est
atteint ?
L’objectif est d’y véhiculer les valeurs de la marque,
les bénéfices produits et d’y proposer du contenu
utile sur des thématiques où la marque est légitime.
CONNAÎTRE LES SPÉCIFICITÉS DE CHACUN D’ENTRE EUX PERMET DE
BIEN LES SÉLECTIONNER
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
ÊTRE PRÉSENTS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX PERMET DE…
Communiquer sur les actualités, les valeurs, etc. de la marque
Engager le dialogue avec les consommateurs, créer de la proximité
Centraliser les prises de parole des consommateurs sur une seule plateforme
Informer sur ses produits
Créer de la préférence de marque
Vendre
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
Encourager le partage depuis votre site vers les
réseaux sociaux permet de gagner en visibilité.
Une présence sur les réseaux sociaux permet
également de mieux maîtriser et de mieux
contrôler les prises de parole.
En optimisant la diffusion du contenu sur les
médias sociaux, la marque créé de la proximité
avec sa cible.
PENSER SOCIAL MEDIA OPTIMIZATION
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
3 POINTS CLÉS POUR RÉUSSIR SA STRATÉGIE SOCIAL MEDIA
ETRE PRESENT
MAIS ETRE ACTIF
Etre présent sur les réseaux
sociaux n’a d’efficacité que si la
marque est active. Un manque de
régularité dans les publications
est contre-productif et donne une
mauvaise image.
CRÉER DU CONTENU POUR
ALIMENTER UNE RELATION DURABLE
Afin d’animer ses pages sur les
réseaux sociaux, il est impératif de
créer du contenu qui soit
engageant, utile ou divertissant. Ce
contenu doit être cohérent avec les
attentes et les intérêts de la cible
tout en prenant en compte les
spécificité du réseau social.
INFORMER
MAIS SURTOUT DIALOGUER
Les réseaux sociaux sont un bon
relai d’informations mais, avant
tout, un lieu de dialogue.
Si le contenu est roi, la
conversation est reine !
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
Source : Twitter.com/roche
ROCHE RÉUNIT PLUS DE
100 000 FOLLOWERS SUR
TWITTER
 13 760 mentions « J’aime » sur
Facebook
 104 000 followers sur Twitter
Roche communique quotidiennement
et est extrêmement active sur Twitter.
Elle aborde des sujets relatifs à la
santé et maîtrise les codes du support
par l’utilisation systématique de
hashtags relatifs à ses publications.
Roche se positionne comme un
expert. En proposant du contenu
quotidien et pertinent, elle est suivie
et relayée.
L’EXEMPLE ROCHE
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
Source : advil
ADVIL RÉUNIT UNE LARGE
COMMUNAUTÉ. LA
MARQUE APPORTE DES
INFORMATIONS
PRATIQUES ET DES
CONSEILS.
 365 000 mentions « J’aime » sur
Facebook
 9 400 followers sur Twitter
ADVIL a mis au point une véritable
stratégie sur les réseaux sociaux. Les
bénéfices du produit sont mis en
avant à travers des sujets d’actualité,
généralistes, etc.
L’EXEMPLE ADVIL
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
Source : advil
UNE CAMPAGNE SUR
TWITTER, AUTOUR D’UN
TAG, #RELIEFINACTION.
Advil a pris la parole sur les réseaux
sociaux pour mettre à l’honneur les
bénévoles des associations caritatives.
Avec un hashtag, la marque a proposé
un concours photos et a mis à
l’honneur de vrais bénévoles dans sa
campagne de publicité.
Advil a reversé 550 000 $ de ses
bénéfices à des œuvres.
L’EXEMPLE ADVIL
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
Source : Facebook
DEPUIS QUELQUES MOIS,
URGO EST PRÉSENTE SUR
FACEBOOK
Les laboratoires et leurs marques
commencent à être présents sur les
réseaux sociaux.
D’abord positionné sur sa gamme
soins des ongles, Urgo parle
maintenant d’autres produits, comme
les baumes réparateurs ou
correcteurs.
En focalisant les conversations sur
leurs produits phares, les marques
peuvent intensifier la préférence de
marque et éviter de diluer le message.
L’EXEMPLE URGO
9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
#4 10. DATAS ET
WEB ANALYTICS
10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
LA MESURE ET L’ANALYSE DE VOS
ACTIONS PERMETTENT D’ADAPTER
VOTRE STRATÉGIE EN TEMPS RÉEL.
QU’EST CE QUE LE WEB ANALYTICS ?
Le web analytics consiste à analyser la
fréquentation d’un site (quantitative et
qualitative) ou de tout autre support digital.
Il s’agit de mesurer et d’analyser les données
récoltées afin de les confronter aux objectifs
fixés. Cette analyse permet de réajuster sa
stratégie ou l’élément mesuré (site, application,
réseau social, etc.).
10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
QUE PEUT-ON MESURER ?
Tout ! Ou presque ! Qu’il s’agisse de la
fréquentation d’un site, du parcours de
l’utilisateur jusqu’à une action précise (comme
les ventes en pharmacie), actuellement le web
analytics peut fournir des informations utiles à
toutes les marques.
L’avantage du digital est que l’analyse et les
mesures correctives peuvent être faites en temps
réel afin d’optimiser le ROI tout au long du
processus.
10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
POUR BIEN APPRÉHENDER LES WEB ANALYTICS, IL FAUT…
Il faut veiller à ce que les
différentes plateformes
renvoient les unes vers les
autres. Avec un e-shop, il
faut systématiquement
que l’ensemble des
supports de la marque
mènent vers le site de
vente.
LIER LES
PLATEFORMES
Le parcours utilisateur
doit être anticipé et
optimisé afin de
favoriser la conversion.
PENSER LE
PARCOURS
Avant de mettre en
place l’infrastructure, il
faut réfléchir aux
objectifs, et donc, à ce
que l’on doit mesurer.
Rassembler tous les
collaborateurs
concernés en amont
permet de s’assurer que
les KPIs répondront bien
aux différents besoins.
ANTICIPER LES KPIS
Qui permettront de
mesurer à fréquence
régulière les
performances de chacun
des supports.
INTÉGRER LES OUTILS
DE MONITORING
10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
CE QUI NÉCESSITE UN SUIVI RÉGULIER
#4
Mis à jour régulièrement,
ils permettront d’analyser
les résultats et d’ajuster
les supports, les
campagnes, les thèmes
des prises de parole, les
objectifs ou la stratégie,
etc.
TABLEAUX DE BORD
Les collaborateurs des
différents services d’une
entreprise n’ont pas
tous les mêmes
objectifs. Les rendez-
vous réguliers
permettent des
ajustements qui
conviennent à tous.
RASSEMBLER
Les analyses qui
permettent de réajuster
les objectifs, les
campagnes, etc.
nécessitent un suivi
minutieux.
AMÉLIORER
10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
#4 11. SURVEILLER SON
E-RÉPUTATION
11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
SUIVRE SON E-RÉPUTATION PERMET
DE MAÎTRISER SON IMAGE ET DE
DÉSAMORCER LES CRISES
POTENTIELLES.
Polarité (positif, négatif,
neutre)
Quantité/Fréquence
Portée du support
Ensemble des mentions
sur Internet par les
internautes (clients,
prospects, parties
prenantes)
Online et Offline :
il n’y a plus de frontière
entre les deux
Entreprise,
Marques,
Produits,
Dirigeants
INFLUENCE SUR L’IMAGE D’UNE MARQUE
DES CONVERSATIONS
DIGITALES
QU’EST-CE QUE L’E-RÉPUTATION ?
11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
À QUOI SERT L’E-RÉPUTATION ?
Ecouter les conversations
autour de votre marque
pour ajuster ses prises de
parole ou sa stratégie.
Evaluer le bruit généré
par des opérations
marketing.
Surveiller les signaux
faibles mais aussi
l’écosystème économique
et vos concurrents.
Identifier de nouveaux
territoires de marque, être
à l’affût des opportunités
business.
Réagir si nécessaire et
être réactif.
ÉCOUTER SURVEILLER RÉAGIR MESURER
Mesurer et suivre sa
réputation. Ce suivi peut
être étendu à d’autres
services de l’entreprise,
comme les RH avec un
suivi de la réputation
employeur.
11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
QUELLES SOLUTIONS POUR SUIVRE SON E-RÉPUTATION ?
Etablir un état des lieux à
date de l’e-réputation du
laboratoire, de ses
marques, etc. pour
préparer au besoin des
actions correctives.
Ecouter les conversations
sur le web, en temps réel
pour anticiper des crises
potentielles, suivre
l’impact d’une opération,
etc.
Identification des
communautés et de
l’écosystème de
marque. Identification
des influenceurs pour
la marque ou pour le
marché.
AUDIT MONITORING CARTOGRAPHIE
COMMUNITY
MANAGEMENT
Gestion des prises de
parole de la marque et de
ses actions
communautaires.
Réactions tactiques et
mise en œuvre d’une
stratégie relationnelle.
11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
L’E-RÉPUTATION NE PEUT PAS…
L’E-réputation ne peut
pas répondre à toutes
les interrogations des
internautes.
L’E-réputation ne peut
pas maîtriser
l’ensemble des
conversations sur le
web.
Ni contrôler les
résultats présents sur
la première page de
Google.
RÉPONDRE À TOUT MAÎTRISER TOUT CONTRÔLER
11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
#4 12. LA PROTECTION
DE LA MARQUE
NE PAS PROTÉGER SA MARQUE
SUR INTERNET CONSISTE À LAISSER
DES TIERS SE L’APPROPRIER ET
COMMUNIQUER À VOTRE PLACE.
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
POURQUOI PROTÉGER SA MARQUE SUR INTERNET ?
UNE DÉMARCHE ÉTHIQUE
Les médicaments et les dispositifs
médicaux sont des produits
sensibles. L’utilisation d’une
contrefaçon peut s’avérer fatale.
Dans une démarche éthique, la
protection est préconisée.
Protéger sa marque, c’est avant
tout se protéger des détracteurs,
des contrefacteurs, etc. sans quoi
il peut y avoir confusion chez le
consommateur.
SE PROTÉGER
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
Exemple d’un compte Facebook non officiel
LA FAUSSE PAGE
FACEBOOK DE SYNTHOL
Des tiers, extérieurs à la marque,
détournent les outils digitaux pour
communiquer. Sans surveillance, ces
initiatives peuvent véhiculer une
image négative des marques / des
laboratoires.
Protéger sa marque sur Internet
permet d’éviter que des tiers ne se
l’ approprient.
L’EXEMPLE SYNTHOL
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
COMMENT PROTÉGER SA MARQUE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ?
ÊTRE PRÉSENT
En occupant l’espace, vous
empêchez des tiers de devenir
visibles.
Vous avez la légitimité sur votre
marque et vos produits. Vous
pouvez intervenir auprès des
gestionnaires de réseaux
sociaux pour clôturer une page
non officielle qui communique
sur votre nom ou vos produits.
AGIR
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
Source : viagra-e.net
DE NOMBREUX NOMS DE
DOMAINES SONT
CYBERSQUATTÉS PAR DES
CONTREFACTEURS OU
DES TIERS.
L’exemple du Viagra est assez
éloquent car de nombreux sites
utilisent le nom du médicament pour
proposer des contrefaçons.
Le manque d’information auprès des
consommateurs peut créer la
confusion et mettre en danger la
santé du patient.
L’EXEMPLE VIAGRA
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
ADVIL® www.advil.fr
DAFALGAN® www.dafalgan.cn
STREPSIL® www.strepsil.com
LE VIAGRA N’EST PAS LE
SEUL CAS… DÉLIVRÉS
AVEC OU SANS
ORDONNANCE, LES
MÉDICAMENTS SONT LA
CIBLE DES
CYBERSQUATTEURS.
Certaines extensions sont plus
problématiques que d’autres, comme
le .cn (Chine), pays duquel une grande
quantité de contrefaçons inonde le
marché.
Veiller et protéger ses marques
permet de limiter la confusion entre
les sites officiels et officieux, et donc,
de limiter les risques sanitaires.
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
COMMENT PROTÉGER SES NOMS DE DOMAINE ?
GESTION DES NDD
Votre portefeuille de
noms de domaine est le
reflet de votre stratégie
de marque. Offensive
ou défensive, l’approche
menée doit protéger
vos intérêts à
l’international.
SURVEILLANCE
La surveillance permet
d’anticiper et de
prendre des décisions
en amont de crises
potentielles.
AUDIT
Réaliser un audit des
noms de domaine, sur
le laboratoire ou les
marques des produits
distribués permet de
mieux évaluer les
besoins et d’établir une
stratégie de protection
efficace.
RÉCUPÉRATION
Les noms de domaine
utilisés par des tiers
peuvent être récupérés
et réintégrés à votre
portefeuille pour éviter
des prises de parole
non maîtrisées.
12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
CONCLUSION
5
CONCLUSION#5
UN CONSOMMATEUR QUI
EST DANS UNE
DÉMARCHE
PRÉVENTIVE
EST CONNECTÉ
DEMANDE DE
L’ACCOMPAGNEMENT
FOURNIT DES DONNÉES
PERTINENTES
Il finance ses
traitements préventifs,
sa pharmacie familiale
et est attentif aux
nouveautés du marché
(compléments
alimentaires, soins,
etc.)
Il a l’habitude de
consulter Internet pour
trouver les réponses à
ses questions,
notamment en matière
de santé
Il n’hésite pas à
télécharger des
applications et des
solutions de coaching,
d’accompagnement, de
suivi. Il s’auto-mesure et
prend sa santé en main.
Pour bénéficier des
meilleurs conseils et obtenir
des informations hyper-
personnalisées, de plus en
plus de consommateurs
fournissent des données
personnelles utiles aux
marques.
CONCLUSION#5
LA PÉRIODE DE TRANSITION QUE NOUS
VIVONS DOIT INCITER LES ACTEURS DE
L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE À MIEUX
SE POSITIONNER SUR LE DIGITAL.
CONCLUSION#5
DES MARQUES QUI
S’EXPRIMENT PEU
NE SONT PAS DANS
UNE DÉMARCHE
MARKETING
NE SE PROTÈGENT PAS
NE S’OUVRENT PAS AU
DIALOGUE
Et qui laisse donc un large
espace sur le web. Les
marques qui saisiront les
opportunités aujourd’hui
bénéficieront d’une large
visibilité et prendront de
l’avance sur leurs
concurrents.
Très peu d’acteurs
s’inscrivent dans une
démarche commerciale.
Les sites renvoient
rarement vers des e-shops
ou vers des revendeurs,
privant les marques
d’opportunités business.
Alors qu’elles exercent un
contrôle strict de leur
image, de nombreuses
marques laissent le champ
libre aux contrefacteurs ou
laissent leur image / leur
produit se faire détourner.
La majorité des marques du
secteur communiquent de
manière unilatérale, sans
laisser de place au dialogue. De
nombreux sites ou forums
occupent l’espace et dispersent
les foyers de conversations,
compliquant ainsi la maîtrise de
l’image des marques.
CONCLUSION#5
LES LABORATOIRES NE PEUVENT PLUS
RESTER MUETS.
LES ACTEURS HISTORIQUES DU MARCHÉ
DOIVENT SE POSITIONNER ET PROPOSER
UNE STRATÉGIE DIGITALE AUTOUR DE
LEURS MARQUES ET DE LEURS PRODUITS.
VANKSEN
6
NOTRE VISION
Vanksen est une agence de communication digital native, indépendante et
internationale.
Vanksen croit en un modèle d’agence de communication intelligente, intégrée
et créative qui décèle pour ses clients les opportunités de demain et leur
assure un retour sur investissement.
VANKSEN#6
7 SPÉCIALITÉS QUI FONT DE VANKSEN UN PARTENAIRE EFFICACE.
01
conseil
02
création
03
production
04
e-CRM
05
media
06
e-reputation
07
analytics
Conseil
stratégique
- communication
- marketing
- branding
- media
- social media
- visibilité
Benchmark
Veille sectorielle
Formation
Coaching
Digitale
Audiovisuelle
Illustration
Animation
Evènementielle
Développement
Intégration
Brand content
Copywriting
Impression
Evènementiel
Création
et animation
d’espaces sur
les réseaux
Sociaux
Recrutement
et fidélisation
de
communautés
Acquisition de
contacts
et fidélisation
Community
management
Définition
et gestion de
plan media
Search engine
marketing
(SEO – SEA)
Hors media
(RP, guerilla, …)
Définition de KPIs
et analyse
Audit de
marque
Analyse
concurrentielle
Suivi de
l’E- reputation
Gestion
de crise
Monitoring et
analyse
(définition de
KPI’s, stratégique
Analytics, etc.)
Gestion de la
marque sur
Internet
(portefeuille de
noms de
domaines,
surveillance de
Marque, etc.)
VANKSEN#6
QUELQUES RÉFÉRENCES DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ
VANKSEN#6
Merci de votre attention
N’hésitez pas à nous contacter
Benelux
Jérémy Coxet
jcoxet@vanksen.com
France
Lionel Constantini
lconstantini@vanksen.com
Suisse
David Pihen
dpihen@vanksen.com
Contactez-nous :
vanksen.fr
twitter.com/vanksen
facebook.com/vanksen
pinterest.com/vanksen

Contenu connexe

Tendances

Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013
Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013
Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013
Rémy TESTON
 
e-reputation market insights en santé
e-reputation market insights en santée-reputation market insights en santé
e-reputation market insights en santé
Interaction Healthcare
 
Comment ça va : 1er magazine de la santé connectée
Comment ça va : 1er magazine de la santé connectéeComment ça va : 1er magazine de la santé connectée
Comment ça va : 1er magazine de la santé connectée
Rémy TESTON
 
La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?
La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?
La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?
Morgan REMOLEUR
 
SOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMA
SOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMASOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMA
SOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMA
LIONEL REICHARDT
 
Les 10 tendances du digital en santé
Les 10 tendances du digital en santéLes 10 tendances du digital en santé
Les 10 tendances du digital en santé
Interaction Healthcare
 
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
Interaction Healthcare
 
10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma
10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma
10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma
hcsmeufr
 
Présentation étude visiteur médical connecté
Présentation étude visiteur médical connectéPrésentation étude visiteur médical connecté
Présentation étude visiteur médical connecté
Les Echos Etudes
 
E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...
E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...
E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...
FrenchWeb.fr
 
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santéSanté connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Rémy TESTON
 
Les 5 mythes digital en santé
Les 5 mythes digital en santéLes 5 mythes digital en santé
Les 5 mythes digital en santé
Interaction Healthcare
 
Soutenance offic'in
Soutenance offic'inSoutenance offic'in
Soutenance offic'in
Morgan REMOLEUR
 
Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12
Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12
Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12
Interaction Healthcare
 
Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...
Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...
Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...
PharmaSuccess
 
Monitoring e réputation
Monitoring e réputation Monitoring e réputation
Monitoring e réputation
Franck Schneider
 
Lb santé préventive renaissance numérique (1)
Lb santé préventive renaissance numérique (1)Lb santé préventive renaissance numérique (1)
Lb santé préventive renaissance numérique (1)
Renaissance Numérique
 
Le label mhealth quality
Le label mhealth quality Le label mhealth quality
Le label mhealth quality
FrenchWeb.fr
 
Enquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciens
Enquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciensEnquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciens
Enquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciens
Direct Medica
 

Tendances (20)

Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013
Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013
Information santé & Solutions digitales - MediQual Research - Janvier 2013
 
e-reputation market insights en santé
e-reputation market insights en santée-reputation market insights en santé
e-reputation market insights en santé
 
Comment ça va : 1er magazine de la santé connectée
Comment ça va : 1er magazine de la santé connectéeComment ça va : 1er magazine de la santé connectée
Comment ça va : 1er magazine de la santé connectée
 
La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?
La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?
La e-pharmacie peut-elle faire face aux géants du Web ?
 
SOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMA
SOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMASOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMA
SOCIAL MEDIA MONITORING : L'ECOUTE DU WEB POUR LA PHARMA
 
Les 10 tendances du digital en santé
Les 10 tendances du digital en santéLes 10 tendances du digital en santé
Les 10 tendances du digital en santé
 
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
 
10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma
10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma
10 commandements pour mener un projet digital dans la pharma
 
Présentation étude visiteur médical connecté
Présentation étude visiteur médical connectéPrésentation étude visiteur médical connecté
Présentation étude visiteur médical connecté
 
E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...
E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...
E-santé: faire émerger l'offre française en répondant aux besoins présents et...
 
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santéSanté connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
 
Les 5 mythes digital en santé
Les 5 mythes digital en santéLes 5 mythes digital en santé
Les 5 mythes digital en santé
 
Frédéric Faurennes, IDS Santé - Santé connectée
Frédéric Faurennes, IDS Santé - Santé connectéeFrédéric Faurennes, IDS Santé - Santé connectée
Frédéric Faurennes, IDS Santé - Santé connectée
 
Soutenance offic'in
Soutenance offic'inSoutenance offic'in
Soutenance offic'in
 
Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12
Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12
Service digital aux patients. Tendances 2012 3juill12
 
Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...
Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...
Avec VIDAL, faites de l'information médicale votre alliée stratégique - VIDAL...
 
Monitoring e réputation
Monitoring e réputation Monitoring e réputation
Monitoring e réputation
 
Lb santé préventive renaissance numérique (1)
Lb santé préventive renaissance numérique (1)Lb santé préventive renaissance numérique (1)
Lb santé préventive renaissance numérique (1)
 
Le label mhealth quality
Le label mhealth quality Le label mhealth quality
Le label mhealth quality
 
Enquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciens
Enquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciensEnquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciens
Enquête : le multicanal auprès des médecins et pharmaciens
 

En vedette

Rapport industrie pharmaceutique
Rapport industrie pharmaceutiqueRapport industrie pharmaceutique
Rapport industrie pharmaceutique
benj_2
 
Tendances digitales 2015
Tendances digitales 2015Tendances digitales 2015
Tendances digitales 2015
Vanksen
 
L´industrie pharmaceutique
L´industrie pharmaceutiqueL´industrie pharmaceutique
L´industrie pharmaceutique
felixelgato1985
 
What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?
What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?
What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?
Gaël Oizel
 
Wings Case Study:Francais)
Wings Case Study:Francais)Wings Case Study:Francais)
Wings Case Study:Francais)
hooox
 
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements
2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements
2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...
2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...
2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution
2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution
2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...
2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...
2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi
2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi
2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...
2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...
2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...
ASIP Santé
 
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service
2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service
2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...
ASIP Santé
 
2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...
2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...
2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...
ASIP Santé
 
2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si
2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si
2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si
ASIP Santé
 
2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...
2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...
2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...
ASIP Santé
 
Naturalia business case
Naturalia business caseNaturalia business case
Naturalia business case
Frank Benedic
 

En vedette (20)

Rapport industrie pharmaceutique
Rapport industrie pharmaceutiqueRapport industrie pharmaceutique
Rapport industrie pharmaceutique
 
Tendances digitales 2015
Tendances digitales 2015Tendances digitales 2015
Tendances digitales 2015
 
L´industrie pharmaceutique
L´industrie pharmaceutiqueL´industrie pharmaceutique
L´industrie pharmaceutique
 
What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?
What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?
What if... Toblerone GOLD get SoLoMo?
 
Wings Case Study:Francais)
Wings Case Study:Francais)Wings Case Study:Francais)
Wings Case Study:Francais)
 
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
 
2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements
2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements
2016 12-14 colloque ssi-mise en oeuvre et responsabilités des établissements
 
2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...
2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...
2016 12-14 colloque ssi-etat des lieux de la ssi dans le programme hôpital nu...
 
2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution
2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution
2016 12-14 colloque ssi-loi informatique et libertés _ évolution
 
2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...
2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...
2016 12-14 colloque ssi-politique générale de sécurité du système d'informati...
 
2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi
2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi
2016 12-14 colloque-ssi_présentation du plan ssi
 
2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...
2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...
2016 12-14 colloque ssi-les apports de la loi de santé au soutien de la démat...
 
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
 
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience _ attaque et sécurisation d'un si...
 
2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service
2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service
2016 12-14 colloque ssi-le rssi as a service
 
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...
2016 12-14 colloque ssi-retour d'expérience réussie en alsace en ssi par une ...
 
2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...
2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...
2016 12-14 colloque ssi- retour d'expérience- fuite d'information du dossier ...
 
2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si
2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si
2016 12-14 - Colloque SSI - L'analyse des risques intégrés aux projets si
 
2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...
2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...
2016 12-14-colloque ssi retour d'expérience-centre hospitalier du mans _ atta...
 
Naturalia business case
Naturalia business caseNaturalia business case
Naturalia business case
 

Similaire à "Les laboratoires pharmaceutiques, enjeux et opportunités du marché de l’automédication" etude-vanksen-Juin 2015

Over the digital counter
Over the digital counterOver the digital counter
Over the digital counter
Vanksen
 
Restitutions des Projets de Veille 2015
Restitutions des Projets de Veille 2015Restitutions des Projets de Veille 2015
Restitutions des Projets de Veille 2015
Web School Factory
 
La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)
La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)
La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)
Red Guy
 
Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012
Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012
Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012
LIONEL REICHARDT
 
Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?
Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?
Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?
Interaction Healthcare
 
Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...
Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...
Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...
Rémy TESTON
 
Conférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - Buzznative
Conférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - BuzznativeConférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - Buzznative
Conférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - Buzznative
WebSchool Orléans
 
Le Marketing Digital: introduction aux fondamentaux
Le Marketing Digital: introduction aux fondamentauxLe Marketing Digital: introduction aux fondamentaux
Le Marketing Digital: introduction aux fondamentaux
Appsolute Digital
 
[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data
FrenchWeb.fr
 
Clubdigitalsante
Clubdigitalsante Clubdigitalsante
Clubdigitalsante
muguet21
 
Callimedia pharmasucces 2013
Callimedia pharmasucces 2013Callimedia pharmasucces 2013
Callimedia pharmasucces 2013
PharmaSuccess
 
cours marketing digital
cours marketing digital cours marketing digital
cours marketing digital
Yann Drumare
 
Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...
Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...
Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...
aressy
 
Perspectives n°17 aout-septembre 2013 - athénéa conseils
Perspectives n°17   aout-septembre 2013 - athénéa conseilsPerspectives n°17   aout-septembre 2013 - athénéa conseils
Perspectives n°17 aout-septembre 2013 - athénéa conseils
Yoann DUCUING
 
Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)
Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)
Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)
Denise Silber
 
Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020
Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020
Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020
hcsmeufr
 
Présentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgents
Présentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgentsPrésentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgents
Présentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgents
USERADGENTS
 
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 20162ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
yann le gigan
 
Le Mobile pour enrichir l’expérience client
Le Mobile pour enrichir l’expérience clientLe Mobile pour enrichir l’expérience client
Le Mobile pour enrichir l’expérience client
Mobile Marketing Association France
 

Similaire à "Les laboratoires pharmaceutiques, enjeux et opportunités du marché de l’automédication" etude-vanksen-Juin 2015 (20)

Over the digital counter
Over the digital counterOver the digital counter
Over the digital counter
 
Restitutions des Projets de Veille 2015
Restitutions des Projets de Veille 2015Restitutions des Projets de Veille 2015
Restitutions des Projets de Veille 2015
 
La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)
La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)
La veille de Red Guy du 14.05.14 - Now - Next - Why (part 2)
 
Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012
Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012
Mobilité - état des lieux en santé - novembre 2012
 
Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?
Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?
Web conférence m-santé : comment réussir une application mobile de santé ?
 
Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...
Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...
Webconférence Interaction Healthcare - Buzz e-santé : les grandes tendances d...
 
Fil rouge bmma digital
Fil rouge bmma digitalFil rouge bmma digital
Fil rouge bmma digital
 
Conférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - Buzznative
Conférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - BuzznativeConférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - Buzznative
Conférence Stratégie Digitale - 18 Novembre 2014 - Buzznative
 
Le Marketing Digital: introduction aux fondamentaux
Le Marketing Digital: introduction aux fondamentauxLe Marketing Digital: introduction aux fondamentaux
Le Marketing Digital: introduction aux fondamentaux
 
[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data
 
Clubdigitalsante
Clubdigitalsante Clubdigitalsante
Clubdigitalsante
 
Callimedia pharmasucces 2013
Callimedia pharmasucces 2013Callimedia pharmasucces 2013
Callimedia pharmasucces 2013
 
cours marketing digital
cours marketing digital cours marketing digital
cours marketing digital
 
Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...
Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...
Infographie marketing communication btob tendances chiffres clés 2014 2015 ar...
 
Perspectives n°17 aout-septembre 2013 - athénéa conseils
Perspectives n°17   aout-septembre 2013 - athénéa conseilsPerspectives n°17   aout-septembre 2013 - athénéa conseils
Perspectives n°17 aout-septembre 2013 - athénéa conseils
 
Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)
Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)
Pharmacien et Santé 2.0 : quel potentiel. (Quotidien du Pharmacien)
 
Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020
Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020
Rencontre IRL "Bilan et projections en e-santé" - Janvier 2020
 
Présentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgents
Présentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgentsPrésentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgents
Présentation Colloque #FuturPub14 - Renaud Ménérat Président MMAF & userADgents
 
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 20162ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
 
Le Mobile pour enrichir l’expérience client
Le Mobile pour enrichir l’expérience clientLe Mobile pour enrichir l’expérience client
Le Mobile pour enrichir l’expérience client
 

Plus de yann le gigan

29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
29e_Observatoire-E-Pub- .pdf29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
yann le gigan
 
28e Obs-ePub S1-2022
28e Obs-ePub S1-2022 28e Obs-ePub S1-2022
28e Obs-ePub S1-2022
yann le gigan
 
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
yann le gigan
 
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
yann le gigan
 
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
yann le gigan
 
AdAge Agency family trees 2016
AdAge Agency family trees 2016AdAge Agency family trees 2016
AdAge Agency family trees 2016
yann le gigan
 
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
yann le gigan
 
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
yann le gigan
 
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
yann le gigan
 
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
yann le gigan
 
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
yann le gigan
 
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
yann le gigan
 
European SRI Study 2016 - Eurosif
European SRI Study 2016 - EurosifEuropean SRI Study 2016 - Eurosif
European SRI Study 2016 - Eurosif
yann le gigan
 
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
yann le gigan
 
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
yann le gigan
 
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
yann le gigan
 
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique « Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
yann le gigan
 
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
yann le gigan
 
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
yann le gigan
 
Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...
Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...
Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...
yann le gigan
 

Plus de yann le gigan (20)

29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
29e_Observatoire-E-Pub- .pdf29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
 
28e Obs-ePub S1-2022
28e Obs-ePub S1-2022 28e Obs-ePub S1-2022
28e Obs-ePub S1-2022
 
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
 
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
 
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
 
AdAge Agency family trees 2016
AdAge Agency family trees 2016AdAge Agency family trees 2016
AdAge Agency family trees 2016
 
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
 
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
 
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
 
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
 
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
 
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
 
European SRI Study 2016 - Eurosif
European SRI Study 2016 - EurosifEuropean SRI Study 2016 - Eurosif
European SRI Study 2016 - Eurosif
 
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
 
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
 
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
 
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique « Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
 
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
 
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
 
Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...
Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...
Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à...
 

"Les laboratoires pharmaceutiques, enjeux et opportunités du marché de l’automédication" etude-vanksen-Juin 2015

  • 3. MAIS DEMAIN, LE CONSOMMATEUR SERA AU CENTRE DU PROCESSUS DÉCISIONNEL TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 LES PHARMACIENS SONT ACTUELLEMENT AU CŒUR DE L’ACTE D’ACHAT
  • 4. L’ÉVOLUTION DES TECHNOLOGIES OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES L’AUTOMÉDICATION & LE QUANTIFIED SELF LE MOBILE & SES APPS LES OBJETS CONNECTÉS LES DATAS TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1
  • 5. TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 L’AUTOMÉDICATION & LE QUANTIFIED SELF
  • 6. En moins de 15 ans, notre téléphone est devenu un véritable assistant personnel, les applications mobiles font parties de notre quotidien. Apple, par exemple, annonce clairement son objectif : CONNECTER LES PATIENTS AVEC LEURS MEDECINS. Source : apple.com Extraits de la keynote d’Apple du 09 mars 2015 TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 LE MOBILE ET SES APPS
  • 7. Source : lesclesdedemain.lemonde.fr applications en 2010 6 000 applications applications100 000 20 000 en 2012 liées à la santé en 2013 TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 LE MOBILE ET SES APPS A destination des professionnels ou des patients, les applications liées à la santé explosent. Basées sur le conseil ou l’échange, elles permettent de répondre à tous nos maux au quotidien : mesurer la douleur, suivre un régime, être accompagné dans un sevrage tabagique, etc.
  • 8. Source : objetconnecte.net L’exemple de Biostamp, un patch qui permet de suivre ses paramètres vitaux, ses performances sportives, etc. TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 LES OBJETS CONNECTÉS Qui n’a pas entendu parler de Withings ou FitBit ? Ces sociétés sont les nouvelles reines de la santé connectée. Quand les objets connectés s’associent au digital et au monde de la santé, ils rencontrent le succès !
  • 9. Source : objetconnecte.net TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 LES DATAS L’adoption des objets connectés permet de collecter et d’exploiter un grand volume de données. Ces informations sont utiles pour fidéliser et guider l’utilisateur.
  • 10. LOÏC LEMEUR Entrepreneur et co-organisateur de LeWeb Les médecins rejoignent le cœur des start-ups ‘‘ TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 ‘‘
  • 11. JEFF CLAVIER Managing Partner, SoftTech VC Il y a une véritable uberification du marché de la santé ‘‘ TENDANCES DIGITALES POUR LE MARCHÉ DE LA SANTÉ#1 ‘‘
  • 13. ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2 Source : afipa DÉFINITION
  • 14. ÉVOLUTION DU MARCHÉ 3,45 mds d’euros de CA pour la France en 2014 Source : afipa ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2
  • 15. Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) ÉVOLUTION DU MARCHÉ Source : afipa 224,4 millions d’euros de ventes en décembre 2014, dont 8,2 millions directement imputables à la grève des médecin ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2 LE MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION A UN FORT POTENTIEL
  • 16. Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) ÉVOLUTION DU MARCHÉ Source : afipa.org ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’AUTOMÉDICATION#2 209 pharmacies en ligne + 276 % en 1 an LA VENTE EN LIGNE CONCURRENCE LES PHARMACIES TRADITIONNELLES
  • 18. Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 Néanmoins certains acteurs prennent déjà place sur le marché de la e-santé : Pharmacie Lafayette, Cdiscount, Amazon, Apple, Google, etc. Source : leem.org EN FRANCE, LA VENTE DE MÉDICAMENTS ONLINE EST PERÇUE DE MANIÈRE NÉGATIVE
  • 19. 57 % Source : 1001pharmacies.com ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 CEPENDANT, LES MENTALITÉS ÉVOLUENT Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) Les ventes en ligne vont continuer à augmenter dans les prochaines années
  • 20. Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) Source : corporate.europages.fr Source : latribune.fr ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 INTERNET OFFRE UN POTENTIEL ÉNORME Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) Les médicaments figurent dans le top 10 des produits les plus recherchés en Europe, sur Internet
  • 21. 57 % Source : sante.lefigaro.fr ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ SONT RESTÉS MUETS JUSQU’À PRÉSENTS Des Français font confiance à l’industrie du médicament en 2014 (VS 62 % en 2013) Les acteurs du marché de la santé ne prennent pas suffisamment la parole sur Internet
  • 22. 57 % Source : sante.lefigaro.fr ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 DEVANT LE VOLUME DE DEMANDES RELATIVES À LA SANTÉ, GOOGLE DÉVELOPPE UNE NOUVELLE OFFRE « À partir des prochains jours, quand on interrogera Google sur des problèmes de santé courants, on commencera à avoir d'entrée de jeu des données médicales appropriées sous forme d'infographie. » Prem Ramaswami, responsable produit chez Google
  • 23. ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 POUR ÉMERGER, DANS CE NOUVEL ÉCOSYSTÈME, LES LABORATOIRES DOIVENT CRÉER LA PRÉFÉRENCE DE MARQUE.
  • 24. ENJEUX & OPPORTUNITÉS#3 LE DIGITAL OFFRE UN POTENTIEL ÉNORME. CHAQUE ACTION VOUS PERMET DE MESURER VOTRE RETOUR SUR INVESTISSEMENT. UNE STRATÉGIE DIGITALE OPTIMALE VOUS PERMET DE DÉVELOPPER VOS VENTES, MÊME EN OFFICINES.
  • 26. ENJEUX ET OPPORTUNITÉS DU DIGITALDÉVELOPPER SA PRÉSENCE DIGITALE#4 PEU DE LABORATOIRES PRENNENT LA PAROLE SUR INTERNET. DÉVELOPPEZ VOTRE PRÉSENCE DIGITALE ET DÉMARQUEZ-VOUS DE VOS CONCURRENTS.
  • 28. 1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4 POUR S’INSTALLER SUR INTERNET IL FAUT DÉTERMINER L’ENSEMBLE DES PLATEFORMES SUR LESQUELLES VOTRE MARQUE VA S’EXPRIMER, CE QU’ELLE VA DIRE EN FONCTION DE VOS OBJECTIFS ET ÉVALUER L’UTILITÉ DE CHAQUE OUTIL.
  • 29. #1 COMMENT DÉFINIR LA STRATÉGIE DE L’ENTREPRISE EN MATIÈRE DE PRÉSENCE DIGITALE ? CIBLES Cibles visées ? leurs usages, leurs intérêts, leurs attentes… OBJECTIFS Objectifs de la présence ? notoriété, image, vente… POSITIONNEMENT Quelle image / discours véhiculer ? UTILITE Quels sont les bénéfices attendus ? Dans quel cas utiliser l’OTC ? A quelle fréquence ? etc. 1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
  • 30. #1 CE QUI NÉCESSITE DE SE POSER LES BONNES QUESTIONS ET DE FAIRE ÉVOLUER SA STRATÉGIE DANS LE TEMPS Penser cet écosystème est stratégique et implique une méthodologie et un process interne afin que tous les acteurs soient concernés et que la globalité des supports soient cohérents et reliés entre eux. Il faut également penser à l’évolution constante du digital et des comportements des consommateurs pour rester pertinent. VEILLEPROCESS Il est nécessaire de se poser les bonnes questions afin de valider ou non l’intérêt d’une plateforme par rapport à la marque, mais surtout, de l’utilisation que ses cibles en font. QUESTIONNEMENT 1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4
  • 31. #1 POUR LES LABORATOIRES QUI DÉLIVRENT DES OTC, DEUX STRATÉGIES À EXPLORER 1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4 LE LABORATOIRE Comment se positionne le laboratoire sur le digital ? Se contente-t-il d’un site Internet, déploie-t-il sa présence sur les réseaux sociaux ? Comment prennent-elles la parole sur Internet ? Peut-on acheter en ligne ? Dans quelles pharmacies trouver vos produits ? Y a-t-il un dialogue à instaurer avec les consommateurs ? SES MARQUES
  • 32. #1 POUR CHAQUE SUPPORT IL FAUT DÉFINIR DES OBJECTIFS QUI SERONT MESURÉS 1. REDÉFINIR SA STRATÉGIE#4 DÉFINITION DES OBJECTIFS MISE EN PLACE DE LA SOLUTION MESURE DES PERFORMANCES RÉAJUSTEMENT DE LA STRATÉGIE LE DIGITAL PERMET DE S’INSCRIRE FACILEMENT DANS UN SCHÉMA ITÉRATIF ET DE RÉAJUSTER, EN TEMPS RÉEL, SA STRATÉGIE, SES OBJECTIFS, SES PRISES DE PAROLES, ETC.
  • 34. 2. STORYTELLING#4 UTILISER LES CODES NARRATIFS DU RÉCIT POUR PASSER DE L’HISTORIQUE DE LA MARQUE À L’HISTOIRE DE MARQUE
  • 35. STORYTELLING ET CONTENUS Donner une personnalité à la marque Valoriser son histoire, son savoir-faire et ses valeurs Capter l’attention des internautes Les faire rêver Inscrire l’empreinte de marque dans leur esprit Créer du contenu émotionnel pour alimenter la présence digitale Communiquer, en accord avec la législation, en imaginant un récit LE STORYTELLING PERMET DE… 2. STORYTELLING#4
  • 36. STORYTELLING ET CONTENUS Quelle est votre raison d’être ? Vendre ? Transmettre (votre histoire, vos valeurs et votre savoir-faire) ? LA RAISON D’ÊTRE Quels éléments de votre marque peuvent être tournés en récit ? L’innovation dont vous faites preuve ? Le lieu où vous produisez ? LE RÉCIT Quelle image souhaitez- -vous véhiculer ? Experte, proche, efficace, innovante… L’IMAGE Qu’est-ce qu’attendent vos consommateurs ? LES INSGHTS AVANT TOUT, IL FAUT DÉFINIR… 2. STORYTELLING#4
  • 37. Source : dermophil.fr SUR SON SITE INTERNET, DERMOPHIL NOUS RACONTE SON HISTOIRE… ET EN EST FIÈRE ! En communiquant sur sa production 100 % française, Dermophil véhicule une image éthique. Un axe intéressant puisque le public y est particulièrement sensible. Aujourd’hui, le consommateur attend plus que des promesses, il veut des preuves. L’EXEMPLE DERMOPHIL 2. STORYTELLING#4
  • 39. 3. CONTENU#4 POURQUOI CRÉER DU CONTENU ? POUR ANIMER UN SITE, INCITER À SUIVRE LA MARQUE, DEVENIR UN RELAI D’INFORMATIONS UTILE, ÊTRE MIEUX RÉFÉRENCÉ.
  • 40. LE CONTENU PERMET DE… Communiquer sur les actualités, les valeurs, etc. de la marque Être visible dans les moteurs de recherche, et donc, de générer du trafic Être régulièrement présent dans l’esprit du consommateur Informer sur ses produits Vendre 3. CONTENU#4
  • 41. QUATRE POINTS CLÉ POUR UNE STRATÉGIE DE CONTENU EFFICACE ET BIEN PENSÉE QUALITÉ DU CONTENU Le contenu doit se démarquer par sa qualité. Une conception particulièrement aboutie ne passe pas inaperçue. PUISSANCE MEDIA Le meilleur des contenus n’aurait aucune visibilité sans un plan de diffusion adéquat. INTÉRÊT DE LA CIBLE Le contenu doit présenter un intérêt pour la cible. Inspiration, divertissement, utilité… LÉGITIMITÉ Le contenu doit être cohérent avec l’univers de la marque. 3. CONTENU#4
  • 42. TOUTES LES MARQUES PEUVENT CRÉER DU CONTENU… MAIS PAS N’IMPORTE LEQUEL ! CONTENU QUI SE PARTAGE Un contenu qui se partage permet à la marque ou au produit d’être présent et visible sur de nombreuses plateformes. Cette démarche facilite les interactions des internautes avec le contenu. Il ne suffit plus de donner des informations sur sa marque ou sur ses produits. Le contenu doit être utile ou attractif pour obtenir l’intérêt des internautes. Cependant, le thème abordé doit être légitime, crédible et en lien avec la marque / le produit. CONTENU UTILE CONTENU VISIBLE Pour optimiser la visibilité de son contenu, il est nécessaire de le relayer sur de multiples plateformes, adaptées et référencées. 3. CONTENU#4
  • 43. QUELS AVANTAGES À SE POSITIONNER SUR SES PRODUITS ? En intervenant le plus en amont dans le parcours d’achat, les marques favorisent l’association de la pathologie à leurs solutions. Cette démarche informationnelle / éducative a plusieurs objectifs, le principal étant d’amorcer une relation de confiance, que l’achat final s’effectue en ligne ou dans les officines. 3. CONTENU#4
  • 44. Source : humex.fr STORYTELLING ET CONTENUS HUMEX SE POSITIONNE SUR LES TRAITEMENTS ANTI-ALLERGIQUES. En mettant en avant sa gamme liée à des pathologies saisonnières, Humex répond au plus vite aux besoins des internautes. L’application mobile couplée au produit permet de fidéliser le consommateur. L’EXEMPLE HUMEX 3. CONTENU#4
  • 45. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX Source : nurofen.fr LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE RECKITT BENCKISER A MIS EN PLACE UN SITE DÉDIÉ À SA GAMME NUROFEN AVEC DES ENTRÉES PAR INDICATIONS, TYPES DE SYMPTÔMES OU PRODUITS. Nurofen se positionne comme un partenaire pour lutter contre les maux du quotidien. Pour générer du trafic, la marque utilise également des annonces sponsorisées sur des termes liés aux symptômes comme « maux de tête ». L’EXEMPLE NUROFEN 3. CONTENU#4
  • 46. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX Source : assanis.fr LE LABORATOIRE BLUE SKIN, VIA LEUR MARQUE ASSANIS, S ’ ASSOCIE AU FILM SUPERCONDRIAQUE. En utilisant des partenariats sur des thématiques pertinentes et grand public, Assanis créé la préférence de marque, favorise la mémorisation produit et génère du contenu déclinable. L’EXEMPLE ASSANIS 3. CONTENU#4
  • 47. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX Source : nicorette.fr NICORETTE PROPOSE DES PROGRAMMES DE FIDÉLISATION. Le site de Nicorette propose des coachings pour arrêter de fumer, mais également un contenu riche pour informer et expliquer l’arrêt du tabac. Conseils, club, application mobile, produits : la solution mise en place par Nicorette est très complète et permet à la marque d’accompagner l’utilisateur au quotidien. L’EXEMPLE NICORETTE 3. CONTENU#4
  • 48. Consultez notre présentation « Brand Content Strategy » sur Slideshare 2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL3. CONTENU#4
  • 50. 4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4 UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR RÉUSSIE PERMET DE FAIRE ÉMERGER SA MARQUE ET D’ENGAGER LE CONSOMMATEUR
  • 51. LA GAMIFICATION POUR UNE EXPÉRIENCE LUDIQUE ET MÉMORIELLE Appréhender un contenu utile par le jeu permet d’apporter de la légèreté à la prise de parole tout en optimisant la mémorisation des informations clés. Cette démarche peut également être intégrée à la formation des salariés, du grand public, etc. en proposant un « serious game ». En adoptant une démarche ludique, la marque propose un contenu utile avec un potentiel viral important (dans la mesure où le jeu est abordé de manière créative et/ou qualitative). 4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
  • 52. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX Source : headache-off.com LES JEUX PERMETTENT AUX CONSOMMATEURS DE MÉMORISER PLUS EFFICACEMENT L’INFORMATION En partant du constat que 8 personnes sur 10 souffrent de maux de tête, Nurofen met en scène 22 situations du quotidien à travers des animations, questionnaires, etc. La marque apporte des solutions à chacune des origines des maux de têtes de manière décalée et créative. L’axe humoristique et le traitement graphique apporte à Nurofen une image plus jeune et dynamique. L’EXEMPLE NUROFEN 4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
  • 53. Source : sauvezdesvies.com LA QUESTION DU DON DE SANG À TRAVERS UN SERIOUS GAME. Le joueur est dans le rôle d’un agent qui transporte une malette sans savoir ce qu’elle contient. Chaque faux pas peut être fatal. En proposant une démarche plus impliquante pour l’internaute, la marque peut véhiculer des messages forts et des informations simples qui seront plus facilement mémorisés. L’EXEMPLE EFS 4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
  • 54. Source : fold.it 2 SEMAINES DE JEUX SUR FOLD IT ONT PERMIS DE FAIRE AVANCER 15 ANS DE RECHERCHE. Depuis 2008, le CGS (Center for Game Science) propose des jeux scientifiques pour faire avancer la recherche. Deux semaines après avoir proposer une énigme relative à un enzyme qui permettait de lutter contre le VIH, celle-ci a été résolue. Le joueur se trouve dans une double démarche : le challenge et l’impact de son aboutissement dans la recherche. L’EXEMPLE FOLD IT 4. PROPOSER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR#4
  • 56. #4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN ATTIRER DES VISITEURS SUR SON SITE EST UNE CHOSE. LES ENGAGER ET RÉUSSIR À LES CONVERTIR EN SONT D’AUTRES.
  • 57. QUELS SONT LES ENJEUX DE L’ERGONOMIE ? 2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL La dimension ergonomique orientée utilisateur est un facteur décisif pour la réussite de vos projets. Entreprendre une démarche ergonomique c’est intégrer l’utilisateur au « centre » du processus de conception afin de tendre vers un site utile et utilisable, donc plus performant. #4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
  • 58. INVESTIR DANS L’ERGONOMIE, C’EST AUGMENTER SON TAUX DE TRANSFORMATION ET OPTIMISER SES RÉSULTATS Avoir une meilleure connaissance des attentes de vos utilisateurs cibles. Réduire les coûts en évitant les erreurs de production. Augmenter la satisfaction client, améliorer l’image de marque pour renforcer la crédibilité et faciliter la fidélisation. CONNAISSANCE SATISFACTION MAÎTRISE #4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
  • 59. Connaître et définir les profils utilisateurs Etablir une hiérarchisation représentée par une présentation forte des différents éléments qui la composent Epurer un maximum, supprimer tout ce qui est inutile, pour donner de l’importance aux éléments clés Respecter les conventions de navigation Définir des objectifs et travailler sur la conversion en privilégiant l’A/B testing et le Multivariable testing Convaincre et renforcer la crédibilité/confiance : baseline/slogan, identité graphique forte, respect de la charte graphique… 2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL CREATION & REFONTE DE SITES QUELQUES RÈGLES D’ERGONOMIE À RETENIR #4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
  • 60. Positionner les éléments clés « above the fold » Décrire de manière concise votre produit/service Renforcer votre argumentaire grâce aux médias Utiliser des titres courts, clairs et engageants Supprimer les éléments de navigation nuisibles à la performance de la page Limiter le nombre de champs à remplir dans vos formulaires Favoriser les éléments de confiance : témoignages, références, certificats,… Tester, tester, tester… 2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL POUR OPTIMISER LA CONVERSION, QUELQUES RÈGLES D’ERGONOMIE À RETENIR #4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
  • 61. L’esthétisme de vos outils est primordial, plusieurs points à prendre en compte :  Cohérence entre vos plateformes, cohérence avec votre image, votre positionnement  Lisibilité : un webdesign en faveur de la lisibilité du contenu  Modernité : s’inspirer des tendances actuelles pour un site visuellement attractif et dans l’air du temps en veillant à créer un design pérenne. 2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL LE WEBDESIGN #4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
  • 62. Consultez notre présentation « Les 10 tendances webdesign de 2014 » sur Slideshare + DE 150K VUES 2. LES 8 GUIDELINES POUR UN SITE OPTIMAL#4 5. ERGONOMIE ET WEBDESIGN
  • 64. 6. PENSER MOBILE#4 LES COMPORTEMENTS ÉVOLUENT. LE TEMPS PASSÉ SUR INTERNET VIA UN SMARTPHONE OU UNE TABLETTE DÉPASSE CELUI DES DESKTOPS.
  • 65. Les mobinautes naviguent sur Internet tout au long de la journée, de manière fragmentée, avec des consultations courtes mais fréquentes. Les marques doivent donc capter l’attention des consommateurs très rapidement. Les contenus, le design, le développement, la navigation doivent être pris en compte pour proposer la meilleure expérience possible à l’utilisateur. À L’ÉCHELLE MONDIALE, IL Y A PLUS DE MOBINAUTES QUE D’INTERNAUTES 6. PENSER MOBILE#4
  • 66. Source : sterimar.com LA PERTINENCE D’UNE CONSULTATION MOBILE POUR TROUVER UN PRODUIT À PROXIMITÉ Pour les achats d’urgence, il est judicieux d’adapter son site pour les mobiles afin de permettre à l’utilisateur de trouver l’information et la solution adéquate, où qu’il se trouve (transport, bureau, lieu de vente, etc.) Une approche concrète et pratique de la consultation mobile. L’EXEMPLE STÉRIMAR 6. PENSER MOBILE#4
  • 67. Proposer de véritables services, en lien avec son offre, permet aux marques d’inscrire le consommateur dans une habitude et d’entrer en contact régulièrement avec elles. Cette démarche transforme la marque en partenaire. LES APPLICATIONS MOBILES POUR UNE MARQUE QUI DEVIENT UN PARTENAIRE AU QUOTIDIEN 6. PENSER MOBILE#4
  • 68. Source : marqueverte.com MARQUE VERTE S’ALLIE A VOTRE PHARMACIEN POUR FACILITER LA PRISE DE TRAITEMENT. Marque Verte propose une application mobile qui facilite la prise des médicaments. Votre pharmacien renseigne la posologie du traitement et l’application envoie des notifications de rappel à l’utilisateur. En plus d’un store locator et d’une fonction de recherche des pharmacies, elle permet de prendre en photo son ordonnance et de la transmettre directement à l’officine pour un gain de temps optimal. L’EXEMPLE MARQUE VERTE 6. PENSER MOBILE#4
  • 69. Source : asthmacrise.fr AVEC SON APPLICATION ASTHMACRISE, ASTRAZENECA PROPOSE UN VRAI SERVICE AUX ASTHMATIQUES. L’application propose des outils utiles aux asthmatiques, selon leur profil. Le laboratoire a également mis en place un mini-site qui fournit des informations pratiques sur son application. Quand la marque propose un contenu à valeur ajoutée et délivre un véritable service, elle devient un partenaire au quotidien. L’EXEMPLE ASTHMACRISE 6. PENSER MOBILE#4
  • 70. Source : i-pollen DEPUIS 2012, LES LABORATOIRES URGO COMMUNIQUENT SUR LEUR APPLICATION I- POLLEN. i-Pollen bénéficie d’une bonne notoriété du fait de sa longévité, mais également de sa valeur ajoutée. En apportant aux personnes allergiques ou sensibles aux pollens des informations utiles et géolocalisées, la marque est un allié au quotidien. L’EXEMPLE I-POLLEN 6. PENSER MOBILE#4
  • 71. Source : mango health MANGO HEALTH, AUX ÉTATS-UNIS, PROPOSE UNE APPLICATION POUR GÉRER SES PRESCRIPTIONS ET ÉVITER LES INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES. L’application offre de nombreuses fonctionnalités (rappels pour la prise de ses médicaments, mises en garde pour éviter des interactions, etc.) L’EXEMPLE MANGO HEALTH 6. PENSER MOBILE#4
  • 72. 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE #4
  • 73. DE NOMBREUSES RECHERCHES DANS LES MOTEURS MAIS DES MARQUES MAL RÉFÉRENCÉES ! 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 74. LE POTENTIEL DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE EST ÉNORME. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE DE RECHERCHES SUR GOOGLE CHAQUE JOUR ! 3,5 MILLIARDS 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 75. QUELS SONT LES ENJEUX DE LA VISIBILITÉ ? LES HABITUDES ÉVOLUENT Auparavant, le patient consultait son médecin ou son pharmacien. Aujourd’hui, le premier réflexe est de consulter Internet. Les moteurs de recherche sont les portes d’entrées des requêtes des consommateurs donc des patients. LA PORTE D’ENTRÉE SUR LE WEB 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 76. NE PAS ÊTRE VISIBLE, C’EST SE PRIVER D’OPPORTUNITÉS BUSINESS ! QUE LES PRODUITS SOIENT ACHETÉS EN LIGNE OU EN PHARMACIE, LE RÉFLEXE ACTUEL EST DE CONSULTER INTERNET. 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 77. DEUX MANIÈRES D’OPTIMISER SA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE Outre la visibilité du laboratoire, il s’avère important d’être présent sur les séquences relatives aux pathologies traitées par le laboratoire. Une visibilité sur les noms des marques distribuées permet aussi de travailler la préférence de marque. VISIBILITÉ NATURELLE VISIBILITÉ PAYANTE La visibilité payante est utile sur des pathologies ou des marques pour des médicaments ou dispositifs médicaux qui ne sont pas soumis à prescription. Elle permet d’obtenir des leads. 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 78. PAYANT OU NATUREL, AVANT TOUTE CHOSE, IL FAUT DÉTERMINER DES OBJECTIFS, DES KPIS  Taux de visibilité en 1ère page des moteurs  Taux de visibilité par catégorie de mots-clés  Détail des positions dans les moteurs par mot-clé  Benchmark de la concurrence dans les moteurs VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS  Score de popularité de votre domaine  Nombre de liens entrants  Nombre de domaines référents POPULARITÉ ET AUTORITÉ WEB  Indicateurs quantitatifs : visites, visiteurs uniques, pages vues, …  Indicateurs qualitatifs : taux de rebond, pages vues par visite, temps moyen sur le site, …  Trafic SEO : entrées, top landing pages, top keywords TRAFIC SUR LE SITE INTERNET  Indicateurs de conversion : nombre de contacts, nombre de transactions, chiffre d’affaires, … OPPORTUNITÉS DE VENTE 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 79. ALORS, POUR QUELLE STRATÉGIE OPTER ? LA VISIBILITÉ NATURELLE ET LA VISIBILITÉ PAYANTE NE RÉPONDENT PAS AUX MÊMES OBJECTIFS La marque est présente au quotidien dans le cadre de recherches sur son produit et les pathologies qu’il soigne. VISIBILITÉ NATURELLE VISIBILITÉ PAYANTE Elle est utile quand le référencement naturel n’est pas optimisé ou lors d’événements ponctuels sur lesquels la marque souhaite prendre la parole et être vue (OTC saisonnier, par exemple). 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 80. QUAND LES DEUX STRATÉGIES SONT UTILISÉES, LA MARQUE EST VISIBLE, PERFORMANTE ET TACTIQUE. 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 81. POUR BIEN APPRÉHENDER SA VISIBILITÉ NATURELLE, IL FAUT… OPTIMISER SON SITE INTERNET Garantir l’accès (crawl) et la compréhension (indexation) de vos contenus par les moteurs de recherche. De la structuration du site au choix des langages, en passant par son balisage, chaque étape est importante. SÉLECTIONNER SES MOTS-CLÉS Il existe de nombreuses variantes pour un même besoin, souvent liées à la complexité de la solution recherchée. Les termes de recherche évoluent en fonction de l’avancement du prospect dans le cycle d’achat. PUBLIER RÉGULIÈREMENT DU CONTENU Content is king! Publiez régulièrement, un contenu frais, original et… intéressant ! Le SEO peut vous aider à identifier les besoins de votre cible, les thématiques à explorer ou accompagner les rédacteurs pour garantir l’efficacité SEO maximale. 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 82. Exemple d’une recherche sur la requête « nez qui coule » SUR LA REQUÊTE « NEZ QUI COULE », SEULS DES LIENS SPONSORISÉS AMÈNENT L’UTILISATEUR VERS DES SITES DE MÉDICAMENTS OTC. Aucun site de laboratoire ou de marque n’est présent. Sur une requête plus précise comme « médicament nez qui coule », Boiron est placé en bas de la 1ère page des résultats de recherche. Les premiers résultats sont des blogs ou des sites grands publics dédiés à la santé (Doctissimo, sante- az.aufeminin.com, etc.) L’EXEMPLE NEZ QUI COULE 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 83. POUR BIEN APPRÉHENDER SA VISIBILITÉ PAYANTE, IL FAUT… DÉFINIR SA CIBLE Bien savoir à qui s'adresse la campagne et dessiner un ou des profils types qui seront adressés. DÉFINIR SON MESSAGE Proposer à chacune des cibles un message précis pour optimiser la performance. FAIRE ÉVOLUER LA CAMPAGNE L’avantage des stratégies de référencement payant et que le message peut évoluer en temps réel. La saisonnalité des produits peut avoir un impact, par exemple. LES CAMPAGNES PAYANTES ÉVOLUENT ET S’OPTIMISENT EN TEMPS RÉEL POUR UNE MAÎTRISE PARFAITE DES COÛTS ET DU ROI 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 84. POUR DES RECHERCHES DE TRAITEMENTS LIÉS À UNE PATHOLOGIE, LES LIENS SPONSORISÉS SONT TRÈS PRÉSENTS Les liens sponsorisés peuvent compléter le référencement, mais ne peuvent pas se substituer à une véritable présence. Exemple d’une recherche sur la requête « maux de tête » L’EXEMPLE MAUX DE TETE 7. LA VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS DE RECHERCHE#4
  • 86. ÊTRE VISIBLE AUPRÈS DE LA PLUS LARGE AUDIENCE CIBLÉE POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS TOUT EN MAÎTRISANT VOTRE ROI 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 87. QUELS SONT LES ENJEUX DE LA MÉDIATISATION ? La médiatisation permet d’investir dans différents formats pour maximiser la visibilité de vos supports digitaux et développer vos ventes, que ce soit en ligne ou en pharmacie. La médiatisation permet de cibler précisément la population selon plusieurs critères (localisation, âge, intérêt, etc.) pour toucher les différents profils de cibles et leur proposer des messages adaptés. Des KPIs précis permettent d’analyser les performances au fil de la campagne et d’optimiser celle-ci en temps réel pour obtenir le meilleur ROI. 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 88. LA MÉDIATISATION, PERMET DE… Créer un levier de notoriété Elargir l’audience en attirant les clients et les prospects Créer une communauté pour ensuite communiquer auprès d’eux Pousser des contenus experts à forte valeur ajoutée Générer de trafic et le convertir en chiffre d’affaires 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 89. Les Adwords sont des annonces textuelles apparaissant dans les pages de résultats Google. Elles sont proposées aux internautes après une requête tapée dans le moteur de recherche. LES CAMPAGNES ADWORDS DÉFINITION FONCTIONNEMENT Le ciblage par mots-clés permet de générer un trafic très qualifié vers le site, l’annonce répondant à une demande exprimée par l’internaute. Ce support offre les meilleurs taux de conversion / visite. FORMATS Annonces texte simples. Annonces texte avec un lien vers votre site. 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 90. Les comptes sponsorisés sont des suggestions de comptes à suivre adressées à une cible choisie par l’annonceur. LES COMPTES SPONSORISÉS TWITTER Permet d’augmenter sa base de followers rapidement. Ce format fonctionne sous enchères qui s’effectuent au Coût Par Follower (CPF). Le coût d’un follower varie entre 0,7€ et 2€ en fonction de l’annonceur et de la cible. Affichage du compte avec la mention « sponsorisé ». CTA pour suivre le compte. 8. LA MÉDIATISATION#4 DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
  • 91. Les publicités Facebook sont des bannières placées sur le côté droit de Facebook ou directement dans le fil d’actualité de l’utilisateur. LES FACEBOOK ADS Grandes possibilités de ciblage, basées sur les informations partagées par les utilisateurs : critères socio- démographiques, intérêts, audience ciblée similaires, etc. Coût par clic attractif pour un recrutement peu cher ou la génération d’un trafic qualifié. Facebook ads : visuels statiques + textes lisibles sur desktops et mobiles. Promoted post : pour développer le reach des publications. 8. LA MÉDIATISATION#4 DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
  • 92. Diffusion des publicités sur des sites populaires sur lesquels votre cible serait susceptible de se rendre en utilisant les différents types de campagne : Display Premium, Display RTB, Display Google and Display Retargeting. LE DISPLAY Un impact fort sur le branding… et de nombreuses possibilités de ciblage : socio- demographique, geographique, ciblage des mots-clés, intérêts, comportement, etc. Bannières IAB (Flash our video) Bannières branding (site skin, Grand Angle, Xpand, etc...) Publicités texte. 8. LA MÉDIATISATION#4 DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
  • 93. Le principe est la diffusion d’annonces auprès d’internautes ayant déjà visité le site (grâce aux cookies) de manière à les inciter à revenir (notamment s’ils n’ont pas réalisé de conversion). LE REMARKETING / RETARGETING Permet de cibler les internautes ayant déjà manifesté de l’intérêt pour les contenus et services proposés sur le site. Permet de customiser le message en fonction de l’historique de navigation de l’internaute. Annonces texte. Bannières IAB (Flash ou vidéo). Format branding (habillage, Xpand, etc...). 8. LA MÉDIATISATION#4 DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
  • 94. Les campagnes vidéos permettent de développer l’audience de vos contenus grâce à une diffusion ciblée des vidéos. LES CAMPAGNES VIDÉOS Le coût par vue est très intéressant sur certains réseaux (Trueview). Possibilité d’inclure un compteur de vues sur la chaîne YouTube. Accès à tous les réseaux de diffusion (Google network, Advertising networks, AdEx). Format in-stream classique (pre-roll). Format in-stream customisé et interactif. Vidéos out-stream (dans les sites de contenus). 8. LA MÉDIATISATION#4 DÉFINITION FONCTIONNEMENT FORMATS
  • 95. IDENTIFIER LA CONFIGURATION LA PLUS EFFICACE POUR OBTENIR LES MEILLEURS RÉSULTATS POSSIBLE. ANALYSE DES PERFORMANCES Des résultats de la campagne basés sur des KPIs : Nombre d’impressions. Nombre et coût des visites. Qualité des visites générées / taux d’engagement. Taux de transformation. Optimisation tout au long de la campagne de : Publicités (formats, visuels and messages) et landing pages (A/B testing). Ciblage (medias / supports de communication & internautes). Retrait des medias et supports de communication avec des résultats insatisfaisants. OPTIMISATION DE LA CAMPAGNE 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 96. EXEMPLES DE KPIS Nombre de fans Nombre de prises de contact Nombre de visites sur le site Taux d’engagement Nombre d’impressions 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 97. VANKSEN GERE LES CAMPAGNES DE PROMOTIONS DES SITES ISOXAN DE MENARINI L’objectif était de générer de la notoriété, du trafic et des recherches de pharmacie via le module store locator. Via une campagne d’adwords Google, couplée à des campagnes display CTC, RTB, des campagnes Facebook, vidéo et grâce à des tags présents pour le suivi des performances. Pour 25 000€ investis sur le site Isoxan :  38 260 visites générées  CPC = 0,65€  239 recherches de pharmacie Pour 20 000€ investis sur le site Isoxan Sport :  53 560 visites générées  CPC = 0,37€  378 recherches de pharmacie  696 clics sur le push « Acheter en ligne » L’EXEMPLE ACTIFLASH 8. LA MÉDIATISATION#4
  • 99. 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4 INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX DANS SA STRATÉGIE PERMET D’ÉTABLIR UN DIALOGUE AVEC SON AUDIENCE ET DE MAÎTRISER CES FOYERS CONVERSATIONNELS.
  • 100. Les questions à se poser :  Que va-t-on dire ?  A qui ?  A quelle problématique répond ce média social ?  Qui va gérer les prises de parole ?  Ai-je assez de contenus pour prendre la parole régulièrement ?  Quel est l’objectif et comment vérifier s’il est atteint ? L’objectif est d’y véhiculer les valeurs de la marque, les bénéfices produits et d’y proposer du contenu utile sur des thématiques où la marque est légitime. CONNAÎTRE LES SPÉCIFICITÉS DE CHACUN D’ENTRE EUX PERMET DE BIEN LES SÉLECTIONNER 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 101. ÊTRE PRÉSENTS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX PERMET DE… Communiquer sur les actualités, les valeurs, etc. de la marque Engager le dialogue avec les consommateurs, créer de la proximité Centraliser les prises de parole des consommateurs sur une seule plateforme Informer sur ses produits Créer de la préférence de marque Vendre 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 102. Encourager le partage depuis votre site vers les réseaux sociaux permet de gagner en visibilité. Une présence sur les réseaux sociaux permet également de mieux maîtriser et de mieux contrôler les prises de parole. En optimisant la diffusion du contenu sur les médias sociaux, la marque créé de la proximité avec sa cible. PENSER SOCIAL MEDIA OPTIMIZATION 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 103. 3 POINTS CLÉS POUR RÉUSSIR SA STRATÉGIE SOCIAL MEDIA ETRE PRESENT MAIS ETRE ACTIF Etre présent sur les réseaux sociaux n’a d’efficacité que si la marque est active. Un manque de régularité dans les publications est contre-productif et donne une mauvaise image. CRÉER DU CONTENU POUR ALIMENTER UNE RELATION DURABLE Afin d’animer ses pages sur les réseaux sociaux, il est impératif de créer du contenu qui soit engageant, utile ou divertissant. Ce contenu doit être cohérent avec les attentes et les intérêts de la cible tout en prenant en compte les spécificité du réseau social. INFORMER MAIS SURTOUT DIALOGUER Les réseaux sociaux sont un bon relai d’informations mais, avant tout, un lieu de dialogue. Si le contenu est roi, la conversation est reine ! 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 104. Source : Twitter.com/roche ROCHE RÉUNIT PLUS DE 100 000 FOLLOWERS SUR TWITTER  13 760 mentions « J’aime » sur Facebook  104 000 followers sur Twitter Roche communique quotidiennement et est extrêmement active sur Twitter. Elle aborde des sujets relatifs à la santé et maîtrise les codes du support par l’utilisation systématique de hashtags relatifs à ses publications. Roche se positionne comme un expert. En proposant du contenu quotidien et pertinent, elle est suivie et relayée. L’EXEMPLE ROCHE 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 105. Source : advil ADVIL RÉUNIT UNE LARGE COMMUNAUTÉ. LA MARQUE APPORTE DES INFORMATIONS PRATIQUES ET DES CONSEILS.  365 000 mentions « J’aime » sur Facebook  9 400 followers sur Twitter ADVIL a mis au point une véritable stratégie sur les réseaux sociaux. Les bénéfices du produit sont mis en avant à travers des sujets d’actualité, généralistes, etc. L’EXEMPLE ADVIL 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 106. Source : advil UNE CAMPAGNE SUR TWITTER, AUTOUR D’UN TAG, #RELIEFINACTION. Advil a pris la parole sur les réseaux sociaux pour mettre à l’honneur les bénévoles des associations caritatives. Avec un hashtag, la marque a proposé un concours photos et a mis à l’honneur de vrais bénévoles dans sa campagne de publicité. Advil a reversé 550 000 $ de ses bénéfices à des œuvres. L’EXEMPLE ADVIL 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 107. Source : Facebook DEPUIS QUELQUES MOIS, URGO EST PRÉSENTE SUR FACEBOOK Les laboratoires et leurs marques commencent à être présents sur les réseaux sociaux. D’abord positionné sur sa gamme soins des ongles, Urgo parle maintenant d’autres produits, comme les baumes réparateurs ou correcteurs. En focalisant les conversations sur leurs produits phares, les marques peuvent intensifier la préférence de marque et éviter de diluer le message. L’EXEMPLE URGO 9. INCLURE LES RÉSEAUX SOCIAUX#4
  • 108. #4 10. DATAS ET WEB ANALYTICS
  • 109. 10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4 LA MESURE ET L’ANALYSE DE VOS ACTIONS PERMETTENT D’ADAPTER VOTRE STRATÉGIE EN TEMPS RÉEL.
  • 110. QU’EST CE QUE LE WEB ANALYTICS ? Le web analytics consiste à analyser la fréquentation d’un site (quantitative et qualitative) ou de tout autre support digital. Il s’agit de mesurer et d’analyser les données récoltées afin de les confronter aux objectifs fixés. Cette analyse permet de réajuster sa stratégie ou l’élément mesuré (site, application, réseau social, etc.). 10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
  • 111. QUE PEUT-ON MESURER ? Tout ! Ou presque ! Qu’il s’agisse de la fréquentation d’un site, du parcours de l’utilisateur jusqu’à une action précise (comme les ventes en pharmacie), actuellement le web analytics peut fournir des informations utiles à toutes les marques. L’avantage du digital est que l’analyse et les mesures correctives peuvent être faites en temps réel afin d’optimiser le ROI tout au long du processus. 10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
  • 112. POUR BIEN APPRÉHENDER LES WEB ANALYTICS, IL FAUT… Il faut veiller à ce que les différentes plateformes renvoient les unes vers les autres. Avec un e-shop, il faut systématiquement que l’ensemble des supports de la marque mènent vers le site de vente. LIER LES PLATEFORMES Le parcours utilisateur doit être anticipé et optimisé afin de favoriser la conversion. PENSER LE PARCOURS Avant de mettre en place l’infrastructure, il faut réfléchir aux objectifs, et donc, à ce que l’on doit mesurer. Rassembler tous les collaborateurs concernés en amont permet de s’assurer que les KPIs répondront bien aux différents besoins. ANTICIPER LES KPIS Qui permettront de mesurer à fréquence régulière les performances de chacun des supports. INTÉGRER LES OUTILS DE MONITORING 10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
  • 113. CE QUI NÉCESSITE UN SUIVI RÉGULIER #4 Mis à jour régulièrement, ils permettront d’analyser les résultats et d’ajuster les supports, les campagnes, les thèmes des prises de parole, les objectifs ou la stratégie, etc. TABLEAUX DE BORD Les collaborateurs des différents services d’une entreprise n’ont pas tous les mêmes objectifs. Les rendez- vous réguliers permettent des ajustements qui conviennent à tous. RASSEMBLER Les analyses qui permettent de réajuster les objectifs, les campagnes, etc. nécessitent un suivi minutieux. AMÉLIORER 10. DATAS ET WEB ANALYTICS#4
  • 114. #4 11. SURVEILLER SON E-RÉPUTATION
  • 115. 11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4 SUIVRE SON E-RÉPUTATION PERMET DE MAÎTRISER SON IMAGE ET DE DÉSAMORCER LES CRISES POTENTIELLES.
  • 116. Polarité (positif, négatif, neutre) Quantité/Fréquence Portée du support Ensemble des mentions sur Internet par les internautes (clients, prospects, parties prenantes) Online et Offline : il n’y a plus de frontière entre les deux Entreprise, Marques, Produits, Dirigeants INFLUENCE SUR L’IMAGE D’UNE MARQUE DES CONVERSATIONS DIGITALES QU’EST-CE QUE L’E-RÉPUTATION ? 11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
  • 117. À QUOI SERT L’E-RÉPUTATION ? Ecouter les conversations autour de votre marque pour ajuster ses prises de parole ou sa stratégie. Evaluer le bruit généré par des opérations marketing. Surveiller les signaux faibles mais aussi l’écosystème économique et vos concurrents. Identifier de nouveaux territoires de marque, être à l’affût des opportunités business. Réagir si nécessaire et être réactif. ÉCOUTER SURVEILLER RÉAGIR MESURER Mesurer et suivre sa réputation. Ce suivi peut être étendu à d’autres services de l’entreprise, comme les RH avec un suivi de la réputation employeur. 11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
  • 118. QUELLES SOLUTIONS POUR SUIVRE SON E-RÉPUTATION ? Etablir un état des lieux à date de l’e-réputation du laboratoire, de ses marques, etc. pour préparer au besoin des actions correctives. Ecouter les conversations sur le web, en temps réel pour anticiper des crises potentielles, suivre l’impact d’une opération, etc. Identification des communautés et de l’écosystème de marque. Identification des influenceurs pour la marque ou pour le marché. AUDIT MONITORING CARTOGRAPHIE COMMUNITY MANAGEMENT Gestion des prises de parole de la marque et de ses actions communautaires. Réactions tactiques et mise en œuvre d’une stratégie relationnelle. 11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
  • 119. L’E-RÉPUTATION NE PEUT PAS… L’E-réputation ne peut pas répondre à toutes les interrogations des internautes. L’E-réputation ne peut pas maîtriser l’ensemble des conversations sur le web. Ni contrôler les résultats présents sur la première page de Google. RÉPONDRE À TOUT MAÎTRISER TOUT CONTRÔLER 11. SURVEILLEZ SON E-RÉPUTATION#4
  • 120. #4 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE
  • 121. NE PAS PROTÉGER SA MARQUE SUR INTERNET CONSISTE À LAISSER DES TIERS SE L’APPROPRIER ET COMMUNIQUER À VOTRE PLACE. 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 122. POURQUOI PROTÉGER SA MARQUE SUR INTERNET ? UNE DÉMARCHE ÉTHIQUE Les médicaments et les dispositifs médicaux sont des produits sensibles. L’utilisation d’une contrefaçon peut s’avérer fatale. Dans une démarche éthique, la protection est préconisée. Protéger sa marque, c’est avant tout se protéger des détracteurs, des contrefacteurs, etc. sans quoi il peut y avoir confusion chez le consommateur. SE PROTÉGER 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 123. Exemple d’un compte Facebook non officiel LA FAUSSE PAGE FACEBOOK DE SYNTHOL Des tiers, extérieurs à la marque, détournent les outils digitaux pour communiquer. Sans surveillance, ces initiatives peuvent véhiculer une image négative des marques / des laboratoires. Protéger sa marque sur Internet permet d’éviter que des tiers ne se l’ approprient. L’EXEMPLE SYNTHOL 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 124. COMMENT PROTÉGER SA MARQUE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ? ÊTRE PRÉSENT En occupant l’espace, vous empêchez des tiers de devenir visibles. Vous avez la légitimité sur votre marque et vos produits. Vous pouvez intervenir auprès des gestionnaires de réseaux sociaux pour clôturer une page non officielle qui communique sur votre nom ou vos produits. AGIR 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 125. Source : viagra-e.net DE NOMBREUX NOMS DE DOMAINES SONT CYBERSQUATTÉS PAR DES CONTREFACTEURS OU DES TIERS. L’exemple du Viagra est assez éloquent car de nombreux sites utilisent le nom du médicament pour proposer des contrefaçons. Le manque d’information auprès des consommateurs peut créer la confusion et mettre en danger la santé du patient. L’EXEMPLE VIAGRA 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 126. ADVIL® www.advil.fr DAFALGAN® www.dafalgan.cn STREPSIL® www.strepsil.com LE VIAGRA N’EST PAS LE SEUL CAS… DÉLIVRÉS AVEC OU SANS ORDONNANCE, LES MÉDICAMENTS SONT LA CIBLE DES CYBERSQUATTEURS. Certaines extensions sont plus problématiques que d’autres, comme le .cn (Chine), pays duquel une grande quantité de contrefaçons inonde le marché. Veiller et protéger ses marques permet de limiter la confusion entre les sites officiels et officieux, et donc, de limiter les risques sanitaires. 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 127. COMMENT PROTÉGER SES NOMS DE DOMAINE ? GESTION DES NDD Votre portefeuille de noms de domaine est le reflet de votre stratégie de marque. Offensive ou défensive, l’approche menée doit protéger vos intérêts à l’international. SURVEILLANCE La surveillance permet d’anticiper et de prendre des décisions en amont de crises potentielles. AUDIT Réaliser un audit des noms de domaine, sur le laboratoire ou les marques des produits distribués permet de mieux évaluer les besoins et d’établir une stratégie de protection efficace. RÉCUPÉRATION Les noms de domaine utilisés par des tiers peuvent être récupérés et réintégrés à votre portefeuille pour éviter des prises de parole non maîtrisées. 12. LA PROTECTION DE LA MARQUE#4
  • 129. CONCLUSION#5 UN CONSOMMATEUR QUI EST DANS UNE DÉMARCHE PRÉVENTIVE EST CONNECTÉ DEMANDE DE L’ACCOMPAGNEMENT FOURNIT DES DONNÉES PERTINENTES Il finance ses traitements préventifs, sa pharmacie familiale et est attentif aux nouveautés du marché (compléments alimentaires, soins, etc.) Il a l’habitude de consulter Internet pour trouver les réponses à ses questions, notamment en matière de santé Il n’hésite pas à télécharger des applications et des solutions de coaching, d’accompagnement, de suivi. Il s’auto-mesure et prend sa santé en main. Pour bénéficier des meilleurs conseils et obtenir des informations hyper- personnalisées, de plus en plus de consommateurs fournissent des données personnelles utiles aux marques.
  • 130. CONCLUSION#5 LA PÉRIODE DE TRANSITION QUE NOUS VIVONS DOIT INCITER LES ACTEURS DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE À MIEUX SE POSITIONNER SUR LE DIGITAL.
  • 131. CONCLUSION#5 DES MARQUES QUI S’EXPRIMENT PEU NE SONT PAS DANS UNE DÉMARCHE MARKETING NE SE PROTÈGENT PAS NE S’OUVRENT PAS AU DIALOGUE Et qui laisse donc un large espace sur le web. Les marques qui saisiront les opportunités aujourd’hui bénéficieront d’une large visibilité et prendront de l’avance sur leurs concurrents. Très peu d’acteurs s’inscrivent dans une démarche commerciale. Les sites renvoient rarement vers des e-shops ou vers des revendeurs, privant les marques d’opportunités business. Alors qu’elles exercent un contrôle strict de leur image, de nombreuses marques laissent le champ libre aux contrefacteurs ou laissent leur image / leur produit se faire détourner. La majorité des marques du secteur communiquent de manière unilatérale, sans laisser de place au dialogue. De nombreux sites ou forums occupent l’espace et dispersent les foyers de conversations, compliquant ainsi la maîtrise de l’image des marques.
  • 132. CONCLUSION#5 LES LABORATOIRES NE PEUVENT PLUS RESTER MUETS. LES ACTEURS HISTORIQUES DU MARCHÉ DOIVENT SE POSITIONNER ET PROPOSER UNE STRATÉGIE DIGITALE AUTOUR DE LEURS MARQUES ET DE LEURS PRODUITS.
  • 134. NOTRE VISION Vanksen est une agence de communication digital native, indépendante et internationale. Vanksen croit en un modèle d’agence de communication intelligente, intégrée et créative qui décèle pour ses clients les opportunités de demain et leur assure un retour sur investissement. VANKSEN#6
  • 135. 7 SPÉCIALITÉS QUI FONT DE VANKSEN UN PARTENAIRE EFFICACE. 01 conseil 02 création 03 production 04 e-CRM 05 media 06 e-reputation 07 analytics Conseil stratégique - communication - marketing - branding - media - social media - visibilité Benchmark Veille sectorielle Formation Coaching Digitale Audiovisuelle Illustration Animation Evènementielle Développement Intégration Brand content Copywriting Impression Evènementiel Création et animation d’espaces sur les réseaux Sociaux Recrutement et fidélisation de communautés Acquisition de contacts et fidélisation Community management Définition et gestion de plan media Search engine marketing (SEO – SEA) Hors media (RP, guerilla, …) Définition de KPIs et analyse Audit de marque Analyse concurrentielle Suivi de l’E- reputation Gestion de crise Monitoring et analyse (définition de KPI’s, stratégique Analytics, etc.) Gestion de la marque sur Internet (portefeuille de noms de domaines, surveillance de Marque, etc.) VANKSEN#6
  • 136. QUELQUES RÉFÉRENCES DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ VANKSEN#6
  • 137. Merci de votre attention N’hésitez pas à nous contacter Benelux Jérémy Coxet jcoxet@vanksen.com France Lionel Constantini lconstantini@vanksen.com Suisse David Pihen dpihen@vanksen.com Contactez-nous : vanksen.fr twitter.com/vanksen facebook.com/vanksen pinterest.com/vanksen