SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  41
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
                 université Mohamed Heider -Biskra
   Introduction
   Généralité
   I-Conservation des souches microbiennes
   1-Définition de conservation
   2-Les types de conservation
   2-1-Conservation de courte durée
   2-2-Conservation de longue durée
    3-Les méthodes de conservation
   3-1- La lyophilisation
   3-2-La conservation par congélation
   3-3-La conservation sur gélose
   3-4-La réfrigération
   3-5-Ultra congélation
   3-6-La repiquage des souches
   II-Conservation des champignons
   III-Conservation des virus
   IV-Les applications de la conservation en
    générale
   Conclusion
 En biologie, la culture cellulaire désigne un
  ensemble de technique utilisée pour faire
  croître des cellules lors de leur organisme
  ou de leur milieu d’origine, dans un but
  d’expérimentation scientifique.
 Lorsque en microorganisme ou un virus a
  été sélectionné ou construit dans un but
  spécifique, il doit être conservé dans son
  état original pour usage ultérieur et l’étude
  donc :
Toutes les souches bactériennes
                     ↓
                L’identifier
                     ↓
                Confirmer
                     ↓
         Et a l'afin : Conserver

A lors comment on fait une conservation
        des souches microbienne ?
   Les   milieux    de    culture    sont   des
    préparations stériles, solides, semi solides
    ou liquides utilisées pour la croissance,
    repiquage ou la conservation des
    microorganismes, ils offrent sous forme
    assimilable    toutes      les   substances
    indispensables leur nutrition dans des
    conditions physico-chimiques optimum.
 Plusieurs centaines de milieux de culture ont
  été décrits a ce jour
 Ils doivent apporter tous les éléments
  nécessaire a l’élaboration du protoplasme
  cellulaire. De ce fait, le micro-organismes
  doivent trouver dans le milieu du culture et
  son atmosphère toutes les substances
  requise pour leur croissance: l’eau, une
  source d’énergie, le carbone, l’azote, de
  même que des ions essentiels: phosphate,
  sulfate, sodium, calcium, magnésium,
  potassium, fer ainsi que des traces d’élément
  divers sous forme appropriée (Zn, Mn, Mo,
  Co, Cu etc.)
 Un bon milieu doit :
-Etre stérile.
-Etre nutritif.
-avoir un PH convenable.
-Contenir une quantité d’eau suffisante.
 Ces organismes différent les uns des autres
  par leur propriétés nutritionnelles et leur
  adaptation aux conditions physiques de
  leur milieu de vie (ph, température,
  disponibilité en O2, salinité….) et sont divisés
  en différant groupes nutritionnels. Les
  ingrédients apportés aux milieux de culture
  dépendent donc des exigences de chaque
  espèce.
 1-Définition de conservation:
C'est le maintien de toutes les propriétés
  morphologiques et génétiques des souches
  microbiennes aussi assure la survie de ces
  dernier et indispensable les aux études
  taxonomiques.
En microbiologie, ou on travaille avec des
  organismes conserver viable a l'identique.
La conservation doit évidemment exclure les
  contaminations.
   2-Les types de conservation:

Il y a 02 types de conservation

 2-1-conservation de courte durée:
Certains    souches       sont    rapidement
  perdues, il s'agit par fois des souches de
  culture délicate.
Exemple: Neissericeae, streptococcus,
  H.influenzae….
2-2-Conservation de longue durée:
Pour les souches plus résistances comme
  les Psudomonas se sont souvent des
  bactériophages qui sont responsable de
  distraction lors de la conservation tue
  tous les survivants. Ces souches
  nécessitent donc d'autre techniques des
  conservations des souches
 Définition:
Est le procédé qui fait tout d'abord intervenir
  une congélation a basse température
  (entre -40 et -80 C0) suivie d'une
  dessiccation puis d'une sublimation sous
  vide poussé. La sublimation est le passage
  direct de l'état solide à l'état gazeux
  direct.
 La lyophilisation comporte généralement
  trois étapes:
La congélation, la sublimation (dessiccation
  primaire) et la dessiccation secondaire.
La durée de cette méthode est plusieurs
  années. C'est la meilleure technique de
  conservation et du transport mais peut
  conduire a la perte des plasmides présent
  dans ces souches lyophilisées et onéreuse.
La lyophilisation n'est pas compatible avec
  tous les microorganismes dans certain cas
  elle occasionne des altérations cellulaire
  et génétique.
 Se fait par appareille ou par des produits
  lyophilisée tels que les plasmas oxalate
  de lapin qui après réhydratation.
Exemple: staphylococcus…….
 Des microorganismes lyophilisés tels que
  la souche bactérienne lyophilisée de
  collection internationale.
 Définition:
Est un technique de conservation visant à
  faire passer un produit a l'état solide par
  des technique de refroidissement forcé. La
  température de conservation sont en
  générale -20 C0 (congélateur standard), -
  80C0.
*Type de congélation:
1-La congélation à (-18 C0) des cadavres des
  animaux injecte expérimentalement (ou
  fragment d'organe) permet notamment la
  conservation des streptococcus
pneumoniae.
2-La congélation à (-80 C0) de billes
  imprégnées de culture.
3-La congélation à (-80 C0) en billon glycérolé
  a   20%-30%     permet     une     excellente
  conservation de la plupart des souches cette
  technique est applicable à (-18 C0).
a- Préparation le bouillon trypticase soja et
  l'additionner de 20% de glycérol.
b- Le répartir dans des tubes à essai contient
  des souches pures a conserver sur gélose.
c- Stérilisation les tubes à 121 C0 pendant 15
  min.
d-Le refroidissement du bouillon dans le
  congélateur -20 C0→-80 C0
   Capacité verticaux ou horizontaux,
    ventilés ou non, fonctionnant de -18 C0 à
    -25 C0, de -25 C0 à -35 C0 ou -40 C0 (pour
    une température ambiante de 35 C0).
Définition :
 Se fait par des réfrigérateurs de laboratoire de
  microbiologie dans ce cas qui concerne la
  bactérie
 Il y a 02 types de réfrigération:
a-Réfrigérateur: pendant la conservation des
  souches bactérienne.
b-Réfrigérateur:     assure      la   conservation
  échantillons.
Destinée à l'analyse microbiologique à 2±2 C0.
  Exemples: la réfrigération a 4 C0 d'une
  suspension de souches dans un sang stérile
  permet      une     bonne      conservation   de
  Streptococcus pneumoniae.
   Ce sont des milieux pauvres qui
    maintiennent les micro-organismes dans
    un état de vie ralentie. Ce type de milieu
    dit "gélose pour conservation des souches
    bactériennes "
 Les cultures d'un milieu gélose incliné en
  tube a essai se conservation mieux, se
  contaminent moins, mais la surface est
  beaucoup plus réduite.
 Lorsqu'une culture pure a été obtenue elle
  peut transférer sur/dans un milieu gélosé
  adapté pour constituer une "culture stock"
  qui sera repiquée a intervalles réguliers
  sur/dans un milieu frais. Il est primordial de
  conserver de telles cultures à l'état
  ascénique (culture pure).
   Généralement il y a 02 types de gélose
    plus utilisées pour la conservation

1-Une        gélose      nutritive        inclinée
    ensemencée en plusieurs points.

2-Une      gélose     nutritive      en     culot
    ensemencée par piqure centrale.
 Des exemples de milieu de conservation :
A- Une gélose de type VF (milieu complexe gélosé
  utilisé pour la détermination du type respiratoire
  des microorganismes) en particulier pour les
  bactéries anaérobies stricts.
Leur composition:
Viande foie………30g
Glucose ………….02g
Agar Agar………...06g
Eau distillée…….1000ml
PH ……………….. 7.4
-Le gradient de pression partielle en oxygène peut
  permettre une conservation optimale de
  certaines souches aéro-anearobies.
B- L'utilisation de bio-Rad qui distinguer a la
  conservation des entérobactéries mais
  aussi         des      vibrionaceae,      du
  Pseudomonaceae…
-Leur composition chimique (en g/l):
Extrait de viande…..…5
Peptone ……………..10
Chlorure de sodium ......5
Agar …………………10
Ph……………………7.3
Température ………..25 C0
 *Ces milieux est disponible en tube prêts.
Pour     les    bactéries     aéro-anaerobies
  facultatives, utiliser une culture sur milieu
  gélosé     (gélose nutritive     on gélose
  tryplicase soja) a l'aide d'une anse de
  platine bien chargée en germes effectuer
  plusieurs piqures centrales.
-Pour les bactéries aérobies ensemencer en
  surface incubé à 37C0 maximum pendant
  24 heures.
   *Les milieux de culture continue :

Définition :
C'est un phénomène de renouvellement
  régulier de milieu de culture avec
  l’élèmentation des métabolites toxique
  en même temps.
Par exemple: Chimiostat
   Par l'utilisation de l'azote liquide à -196
    C0des souches se microorganismes
    exigeants ont ainsi été conservées
    pendant plus de 15 ans.
   Définition :
Est la transplantation d'une culture pure
    sur un milieu de culture neuf.
 Il est nécessaire de bien connaitre le
  milieu le plus convenable: la
  température la plus favorable et la durée
  de stockage.
 La dessiccation du milieu de culture est
  évitée en bouchant saignement l'orifice
  des tubes de cultures.
 La culture est conservée à l'abri de la
  lumière on à la température de
  laboratoire.
 Remarque :
La conservation se fait naturellement par la
  sporulation des bactéries capable de
  sporulées pour éviter leur destruction dans
  les conditions défavorables.
Comme chez les Endospores Bacillus qui
  est Thermorésistantes a la chaleur humide
  et les Exospores des Streptomyces qui ne
  possède pas un thermorésistantes a la
  chaleur humide mais quand même du
  solide sur de très longues durée.
Souche            Mode de conservation Température de
bactérienne                              conservation
Staphylocoque     Gélose        stock   + Température
                  congélation            ambiante, -20 C0

Pseudomocoque Congélation                -20 C0, -80 C0

Neisseria         Congélation            -20 C0
gonorrhoeae

Entérobactéries   Gélose        stock   + Température
                  congélation            ambiante, -20 C0

Listeria          Gélose        stock   + Température
                  congélation            ambiante, -20 C0
 La conservation des champignons, y
  compris les dermatophytes, peut se faire
  de la même façon, que pour les
  bactéries. Une gélose Sabouraud (milieu
  complexe gélosé, pour l'isolement des
  champignons).
 Conservée à température ambiant et à
  l'obscurité convient généralement.
   Dans le cas de champignon provenant
    de produits pathologiques, il faut se
    méfier de l'éventuelle présence
    d'acariens qui risquent d'envahir, le
    souchier. Une quarantaine et des
    repiquages fréquents permettront d'éviter
    cette désagréable présence. Il est
    possible aussi de mettre de l'antimite
    dans le souchier.
   Généralement par l'utilisation de
    lyophilisation.
1- Dans le domaine de génie biologique :
 Par exemples: une souche destinée a la
  production industrielles d'antibiotique ou
  d'une molécule a très haute valeur ajoutée.
 Conserver les caractéristiques d'intérêt
  biotechnologique pour tous l’inoculum qui
  devant être gérés pendant la période
  d'exploitation de la souche.
 Pour limitées la contamination par les
  espèces microbienne dangereuses….
2- En médecine :

   La conservation d’une souche isolée sur
    un patient et transmise pour étude
    complémentaires. (Études des réactions
    particulières vis s vis d’antibiotiques)
   La conservation est une méthode nécessaire et
    étape importante dans le protocole d'études des
    souches microbienne pour le but de :
1-La fabrication des vaccins qui rend aussi
    nécessaire pour la conservation des souches
    vaccinales.
2-La recherche et comme un centre de référence.
3-L'étude dans le domaine de contrôle de qualité.
Microsoft office power point presentation جديد ‫‬

Contenu connexe

Tendances

La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireAbdel Hårii
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesMeriamme Oue
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Nissem Abdeljelil
 
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...sara saidi
 
la Culture cellulaire
 la Culture cellulaire la Culture cellulaire
la Culture cellulaireabir
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique S/Abdessemed
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsMehdi Razzok
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfS/Abdessemed
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireS/Abdessemed
 
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"S/Abdessemed
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIMANE HALIMA BENLARIBI
 
controle microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentscontrole microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentsKamilia Donghae
 
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptx
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptxMICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptx
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptxZINEBAGOURRAM1
 
Parasitologie
ParasitologieParasitologie
ParasitologieMansour1
 

Tendances (20)

La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoire
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiques
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
 
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
 
la Culture cellulaire
 la Culture cellulaire la Culture cellulaire
la Culture cellulaire
 
Exposé culture
Exposé cultureExposé culture
Exposé culture
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoire
 
Coproculture
CoprocultureCoproculture
Coproculture
 
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
controle microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentscontrole microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicaments
 
Physiologie bactérienne
Physiologie bactériennePhysiologie bactérienne
Physiologie bactérienne
 
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptx
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptxMICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptx
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE.pptx
 
Parasitologie
ParasitologieParasitologie
Parasitologie
 

Similaire à Microsoft office power point presentation جديد ‫‬

les techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsles techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsCamélia ADJOUT
 
in vitro culture of an animal cell with an example
in vitro culture of an animal cell with an examplein vitro culture of an animal cell with an example
in vitro culture of an animal cell with an exampleilham guercif
 
Cours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneCours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneSenouciKhadidja
 
CULTURES ZOOPLANCTONS
CULTURES ZOOPLANCTONSCULTURES ZOOPLANCTONS
CULTURES ZOOPLANCTONShmidaleila
 
CULTURE MICROALGUES
CULTURE MICROALGUESCULTURE MICROALGUES
CULTURE MICROALGUEShmidaleila
 
les milieux de cultures .pdf
les milieux de cultures .pdfles milieux de cultures .pdf
les milieux de cultures .pdfRachidTaki
 
Téchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait pptTéchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait pptMî Rã
 
Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1
Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1
Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1linaayahiour
 
Mycotoxines, ensilages et échantillonages
Mycotoxines, ensilages et échantillonagesMycotoxines, ensilages et échantillonages
Mycotoxines, ensilages et échantillonagesBiomin
 
la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-gordeau
 
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptx
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptxcultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptx
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptxMounirSaggai1
 
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdf
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdfcultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdf
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdfHICHAM215202
 
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxConszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxMeryam Nom de famille
 
nutritions et croissances des bactériennes
nutritions et croissances des bactériennesnutritions et croissances des bactériennes
nutritions et croissances des bactériennesHayatIssaoui
 

Similaire à Microsoft office power point presentation جديد ‫‬ (20)

CULTURE DE VIRUS
CULTURE DE VIRUSCULTURE DE VIRUS
CULTURE DE VIRUS
 
les techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsles techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicaments
 
in vitro culture of an animal cell with an example
in vitro culture of an animal cell with an examplein vitro culture of an animal cell with an example
in vitro culture of an animal cell with an example
 
Cours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneCours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienne
 
CULTURES ZOOPLANCTONS
CULTURES ZOOPLANCTONSCULTURES ZOOPLANCTONS
CULTURES ZOOPLANCTONS
 
CULTURE MICROALGUES
CULTURE MICROALGUESCULTURE MICROALGUES
CULTURE MICROALGUES
 
les milieux de cultures .pdf
les milieux de cultures .pdfles milieux de cultures .pdf
les milieux de cultures .pdf
 
Téchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait pptTéchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait ppt
 
Journée Pilotraite atelier biofilms
Journée Pilotraite  atelier biofilmsJournée Pilotraite  atelier biofilms
Journée Pilotraite atelier biofilms
 
Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1
Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1
Les agents antimicrobiens.pdf chapiter 1
 
Mycotoxines, ensilages et échantillonages
Mycotoxines, ensilages et échantillonagesMycotoxines, ensilages et échantillonages
Mycotoxines, ensilages et échantillonages
 
la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-
 
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptx
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptxcultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptx
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pptx
 
Bacteries anaerobies strictes
Bacteries anaerobies strictesBacteries anaerobies strictes
Bacteries anaerobies strictes
 
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdf
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdfcultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdf
cultureinvitro-130225021317-phpapp02.pdf
 
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxConszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
 
nutritions et croissances des bactériennes
nutritions et croissances des bactériennesnutritions et croissances des bactériennes
nutritions et croissances des bactériennes
 
La culture cellulaire
La culture cellulaireLa culture cellulaire
La culture cellulaire
 
Flore intestinale
Flore intestinaleFlore intestinale
Flore intestinale
 
lina.pptx
lina.pptxlina.pptx
lina.pptx
 

Plus de Miraj Microbio

Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques et phys...
Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques  et phys...Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques  et phys...
Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques et phys...Miraj Microbio
 
éLéctrophorèse d'adn
éLéctrophorèse d'adnéLéctrophorèse d'adn
éLéctrophorèse d'adnMiraj Microbio
 
Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02Miraj Microbio
 
Les moyens d’étude de la croissance microbienne
Les moyens d’étude de la croissance microbienneLes moyens d’étude de la croissance microbienne
Les moyens d’étude de la croissance microbienneMiraj Microbio
 
Exposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
ExposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeExposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
ExposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeMiraj Microbio
 
les moyens d'étude de la croissance microbienne
les moyens d'étude de la croissance microbienneles moyens d'étude de la croissance microbienne
les moyens d'étude de la croissance microbienneMiraj Microbio
 

Plus de Miraj Microbio (12)

Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques et phys...
Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques  et phys...Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques  et phys...
Contribution à une étude comparative des paramètres microbiologiques et phys...
 
PFGE
PFGEPFGE
PFGE
 
éLéctrophorèse d'adn
éLéctrophorèse d'adnéLéctrophorèse d'adn
éLéctrophorèse d'adn
 
éXposé omb
éXposé ombéXposé omb
éXposé omb
 
Présentation ogm
Présentation   ogmPrésentation   ogm
Présentation ogm
 
Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02
 
Les moyens d’étude de la croissance microbienne
Les moyens d’étude de la croissance microbienneLes moyens d’étude de la croissance microbienne
Les moyens d’étude de la croissance microbienne
 
Exposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
ExposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeExposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Exposeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
 
Clonage
ClonageClonage
Clonage
 
Les cosmides
Les cosmidesLes cosmides
Les cosmides
 
Nothern blot
Nothern blotNothern blot
Nothern blot
 
les moyens d'étude de la croissance microbienne
les moyens d'étude de la croissance microbienneles moyens d'étude de la croissance microbienne
les moyens d'étude de la croissance microbienne
 

Dernier

Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesLeBaobabBleu1
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en FranceTxaruka
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationLeBaobabBleu1
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 

Dernier (11)

Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 

Microsoft office power point presentation جديد ‫‬

  • 1. Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique université Mohamed Heider -Biskra
  • 2. Introduction  Généralité  I-Conservation des souches microbiennes  1-Définition de conservation  2-Les types de conservation  2-1-Conservation de courte durée  2-2-Conservation de longue durée
  • 3. 3-Les méthodes de conservation  3-1- La lyophilisation  3-2-La conservation par congélation  3-3-La conservation sur gélose  3-4-La réfrigération  3-5-Ultra congélation  3-6-La repiquage des souches  II-Conservation des champignons  III-Conservation des virus  IV-Les applications de la conservation en générale  Conclusion
  • 4.  En biologie, la culture cellulaire désigne un ensemble de technique utilisée pour faire croître des cellules lors de leur organisme ou de leur milieu d’origine, dans un but d’expérimentation scientifique.  Lorsque en microorganisme ou un virus a été sélectionné ou construit dans un but spécifique, il doit être conservé dans son état original pour usage ultérieur et l’étude donc :
  • 5. Toutes les souches bactériennes ↓ L’identifier ↓ Confirmer ↓ Et a l'afin : Conserver A lors comment on fait une conservation des souches microbienne ?
  • 6. Les milieux de culture sont des préparations stériles, solides, semi solides ou liquides utilisées pour la croissance, repiquage ou la conservation des microorganismes, ils offrent sous forme assimilable toutes les substances indispensables leur nutrition dans des conditions physico-chimiques optimum.
  • 7.  Plusieurs centaines de milieux de culture ont été décrits a ce jour  Ils doivent apporter tous les éléments nécessaire a l’élaboration du protoplasme cellulaire. De ce fait, le micro-organismes doivent trouver dans le milieu du culture et son atmosphère toutes les substances requise pour leur croissance: l’eau, une source d’énergie, le carbone, l’azote, de même que des ions essentiels: phosphate, sulfate, sodium, calcium, magnésium, potassium, fer ainsi que des traces d’élément divers sous forme appropriée (Zn, Mn, Mo, Co, Cu etc.)
  • 8.  Un bon milieu doit : -Etre stérile. -Etre nutritif. -avoir un PH convenable. -Contenir une quantité d’eau suffisante.  Ces organismes différent les uns des autres par leur propriétés nutritionnelles et leur adaptation aux conditions physiques de leur milieu de vie (ph, température, disponibilité en O2, salinité….) et sont divisés en différant groupes nutritionnels. Les ingrédients apportés aux milieux de culture dépendent donc des exigences de chaque espèce.
  • 9.  1-Définition de conservation: C'est le maintien de toutes les propriétés morphologiques et génétiques des souches microbiennes aussi assure la survie de ces dernier et indispensable les aux études taxonomiques. En microbiologie, ou on travaille avec des organismes conserver viable a l'identique. La conservation doit évidemment exclure les contaminations.
  • 10. 2-Les types de conservation: Il y a 02 types de conservation 2-1-conservation de courte durée: Certains souches sont rapidement perdues, il s'agit par fois des souches de culture délicate. Exemple: Neissericeae, streptococcus, H.influenzae….
  • 11. 2-2-Conservation de longue durée: Pour les souches plus résistances comme les Psudomonas se sont souvent des bactériophages qui sont responsable de distraction lors de la conservation tue tous les survivants. Ces souches nécessitent donc d'autre techniques des conservations des souches
  • 12.  Définition: Est le procédé qui fait tout d'abord intervenir une congélation a basse température (entre -40 et -80 C0) suivie d'une dessiccation puis d'une sublimation sous vide poussé. La sublimation est le passage direct de l'état solide à l'état gazeux direct.
  • 13.  La lyophilisation comporte généralement trois étapes: La congélation, la sublimation (dessiccation primaire) et la dessiccation secondaire. La durée de cette méthode est plusieurs années. C'est la meilleure technique de conservation et du transport mais peut conduire a la perte des plasmides présent dans ces souches lyophilisées et onéreuse. La lyophilisation n'est pas compatible avec tous les microorganismes dans certain cas elle occasionne des altérations cellulaire et génétique.
  • 14.  Se fait par appareille ou par des produits lyophilisée tels que les plasmas oxalate de lapin qui après réhydratation. Exemple: staphylococcus…….  Des microorganismes lyophilisés tels que la souche bactérienne lyophilisée de collection internationale.
  • 15.  Définition: Est un technique de conservation visant à faire passer un produit a l'état solide par des technique de refroidissement forcé. La température de conservation sont en générale -20 C0 (congélateur standard), - 80C0.
  • 16. *Type de congélation: 1-La congélation à (-18 C0) des cadavres des animaux injecte expérimentalement (ou fragment d'organe) permet notamment la conservation des streptococcus pneumoniae. 2-La congélation à (-80 C0) de billes imprégnées de culture. 3-La congélation à (-80 C0) en billon glycérolé a 20%-30% permet une excellente conservation de la plupart des souches cette technique est applicable à (-18 C0).
  • 17. a- Préparation le bouillon trypticase soja et l'additionner de 20% de glycérol. b- Le répartir dans des tubes à essai contient des souches pures a conserver sur gélose. c- Stérilisation les tubes à 121 C0 pendant 15 min. d-Le refroidissement du bouillon dans le congélateur -20 C0→-80 C0
  • 18. Capacité verticaux ou horizontaux, ventilés ou non, fonctionnant de -18 C0 à -25 C0, de -25 C0 à -35 C0 ou -40 C0 (pour une température ambiante de 35 C0).
  • 19.
  • 20. Définition :  Se fait par des réfrigérateurs de laboratoire de microbiologie dans ce cas qui concerne la bactérie  Il y a 02 types de réfrigération: a-Réfrigérateur: pendant la conservation des souches bactérienne. b-Réfrigérateur: assure la conservation échantillons. Destinée à l'analyse microbiologique à 2±2 C0. Exemples: la réfrigération a 4 C0 d'une suspension de souches dans un sang stérile permet une bonne conservation de Streptococcus pneumoniae.
  • 21. Ce sont des milieux pauvres qui maintiennent les micro-organismes dans un état de vie ralentie. Ce type de milieu dit "gélose pour conservation des souches bactériennes "
  • 22.  Les cultures d'un milieu gélose incliné en tube a essai se conservation mieux, se contaminent moins, mais la surface est beaucoup plus réduite.  Lorsqu'une culture pure a été obtenue elle peut transférer sur/dans un milieu gélosé adapté pour constituer une "culture stock" qui sera repiquée a intervalles réguliers sur/dans un milieu frais. Il est primordial de conserver de telles cultures à l'état ascénique (culture pure).
  • 23. Généralement il y a 02 types de gélose plus utilisées pour la conservation 1-Une gélose nutritive inclinée ensemencée en plusieurs points. 2-Une gélose nutritive en culot ensemencée par piqure centrale.
  • 24.  Des exemples de milieu de conservation : A- Une gélose de type VF (milieu complexe gélosé utilisé pour la détermination du type respiratoire des microorganismes) en particulier pour les bactéries anaérobies stricts. Leur composition: Viande foie………30g Glucose ………….02g Agar Agar………...06g Eau distillée…….1000ml PH ……………….. 7.4 -Le gradient de pression partielle en oxygène peut permettre une conservation optimale de certaines souches aéro-anearobies.
  • 25. B- L'utilisation de bio-Rad qui distinguer a la conservation des entérobactéries mais aussi des vibrionaceae, du Pseudomonaceae… -Leur composition chimique (en g/l): Extrait de viande…..…5 Peptone ……………..10 Chlorure de sodium ......5 Agar …………………10 Ph……………………7.3 Température ………..25 C0
  • 26.  *Ces milieux est disponible en tube prêts. Pour les bactéries aéro-anaerobies facultatives, utiliser une culture sur milieu gélosé (gélose nutritive on gélose tryplicase soja) a l'aide d'une anse de platine bien chargée en germes effectuer plusieurs piqures centrales. -Pour les bactéries aérobies ensemencer en surface incubé à 37C0 maximum pendant 24 heures.
  • 27. *Les milieux de culture continue : Définition : C'est un phénomène de renouvellement régulier de milieu de culture avec l’élèmentation des métabolites toxique en même temps. Par exemple: Chimiostat
  • 28.
  • 29. Par l'utilisation de l'azote liquide à -196 C0des souches se microorganismes exigeants ont ainsi été conservées pendant plus de 15 ans.
  • 30.
  • 31. Définition : Est la transplantation d'une culture pure sur un milieu de culture neuf.
  • 32.  Il est nécessaire de bien connaitre le milieu le plus convenable: la température la plus favorable et la durée de stockage.  La dessiccation du milieu de culture est évitée en bouchant saignement l'orifice des tubes de cultures.  La culture est conservée à l'abri de la lumière on à la température de laboratoire.
  • 33.  Remarque : La conservation se fait naturellement par la sporulation des bactéries capable de sporulées pour éviter leur destruction dans les conditions défavorables. Comme chez les Endospores Bacillus qui est Thermorésistantes a la chaleur humide et les Exospores des Streptomyces qui ne possède pas un thermorésistantes a la chaleur humide mais quand même du solide sur de très longues durée.
  • 34. Souche Mode de conservation Température de bactérienne conservation Staphylocoque Gélose stock + Température congélation ambiante, -20 C0 Pseudomocoque Congélation -20 C0, -80 C0 Neisseria Congélation -20 C0 gonorrhoeae Entérobactéries Gélose stock + Température congélation ambiante, -20 C0 Listeria Gélose stock + Température congélation ambiante, -20 C0
  • 35.  La conservation des champignons, y compris les dermatophytes, peut se faire de la même façon, que pour les bactéries. Une gélose Sabouraud (milieu complexe gélosé, pour l'isolement des champignons).  Conservée à température ambiant et à l'obscurité convient généralement.
  • 36. Dans le cas de champignon provenant de produits pathologiques, il faut se méfier de l'éventuelle présence d'acariens qui risquent d'envahir, le souchier. Une quarantaine et des repiquages fréquents permettront d'éviter cette désagréable présence. Il est possible aussi de mettre de l'antimite dans le souchier.
  • 37. Généralement par l'utilisation de lyophilisation.
  • 38. 1- Dans le domaine de génie biologique :  Par exemples: une souche destinée a la production industrielles d'antibiotique ou d'une molécule a très haute valeur ajoutée.  Conserver les caractéristiques d'intérêt biotechnologique pour tous l’inoculum qui devant être gérés pendant la période d'exploitation de la souche.  Pour limitées la contamination par les espèces microbienne dangereuses….
  • 39. 2- En médecine :  La conservation d’une souche isolée sur un patient et transmise pour étude complémentaires. (Études des réactions particulières vis s vis d’antibiotiques)
  • 40. La conservation est une méthode nécessaire et étape importante dans le protocole d'études des souches microbienne pour le but de : 1-La fabrication des vaccins qui rend aussi nécessaire pour la conservation des souches vaccinales. 2-La recherche et comme un centre de référence. 3-L'étude dans le domaine de contrôle de qualité.