SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  145
1
Une formation surUne formation sur
les enjeux que soulèventles enjeux que soulèvent
les pratiques collaborativesles pratiques collaboratives
et les médias sociauxet les médias sociaux
pour les praTIC communautairespour les praTIC communautaires
Conçue et animée par : Sylvie Jochems,
Professeure, École de travail social, UQAM
Co-animée par :
Katherine Macnaughton-Osler,
Coordonnatrice du projet
BlocIBlocI
Bloc I
2
Une formation conçue à l’intérieur du projet
Soigner ses TIC communautaires, développé et
réalisé sous la direction de Sylvie Jochems
dans le cadre de
En partenariat avec :En partenariat avec :
c
Bloc I
3
But de la formationBut de la formation
Initier les participantEs
aux praTIC collaborativespraTIC collaboratives,
aux médias sociauxmédias sociaux
et à leurs enjeuxc
Bloc I
4
5 objectifs5 objectifs
1. Initier les participantEs à l'histoire du
développement des TIC dont Internet afin
de mieux saisir leurs rôles et utilités.
2. Exposer les participantEs aux nouveaux
discours : introduire les termes :
• « conjoncture post-industrielle »
• « société de l'information »
• « société du/des savoir/s »
• « capitalisme cognitif »
… qui sont de plus en plus utilisés par les
politiques et programmes gouvernementaux
et les analystes.
Bloc I
5
Objectifs (suite)
3. Proposer des concepts et une typologie
pour mieux analyser ce que sont les
usages des TIC dans les mouvements
communautaires et féministes.
4. Amorcer une réflexion critique sur les
enjeux que supposent les praTIC
collaboratives des actrices /teurs des
milieux communautaires et féministes.
5. Développer des habiletés techniques pour
que les participantEs s'approprient des outils
du Web 2.0 pour les groupes des milieux
communautaires et féministes au Québec.
Bloc I
6
Cadre de la formation
Le site Web « PraTIC communautaires »« PraTIC communautaires »
www.pratic.uqam.c
a
Bloc I
7
Cadre de la formation
La pageLa page FacebookFacebookwww.facebook.com/PraTICcom
m
Bloc I
8
Le canal
YouTube
www.youtube.com/user/
PraTICcommunautaires
Cadre de la formation
Bloc I
9
Contexte de la formation 2010-20112010-2011
Un projet-pilote financé par le Comité du
Service aux collectivités de l’UQAM
3 formations « pilote » : un réel succès!
CFRL Février 2011 à Repentigny
Relais-femmes Avril 2011 à Montréal
FAFMRQ Avril 2011 à Québec
1 formation en supplémentaire!
AGIR Novembre 2011 à Gatineau
Bloc I
10
Contexte de la formation 2012-20142012-2014
Un projet en quatre phases, financé par
le MELS, réalisé dans le cadre du
Service aux collectivités de l’UQAM
Phase 1 : printemps, été et
automne 2013
Formation 1 « Soigner ses TIC
communautaires » :
6 groupes participants de différentes
régions du Québec
Bloc I
11
Contexte de la formation 2012-20142012-2014
Phase 2 : été et automne 2013,
hiver 2014
Expérimentation :
accompagnement par Katherine
Macnaughton-Osler dans
l'expérimentation des praTIC auprès
des agentes multiplicatrices
Vous aurez à remplir un formulaire
en ligne avec vos choix d’outils Web
Bloc I
12
Phase 3 : automne 2013, hiver
et printemps 2014
Formation 2, webinaire/séminaire :Formation 2, webinaire/séminaire :
« Les PraTIC collaboratives »« Les PraTIC collaboratives »
Une demi-journée ensemble en préparation à la
participation au Forum sur les PraTIC
communautaires
- Dropbox, Google Drive,Dropbox, Google Drive, ...
- Skype, Adobe Connect,Skype, Adobe Connect, ...
- Production de capsules vidéoProduction de capsules vidéo …
+ Accompagnement par Katherine!+ Accompagnement par Katherine!
Contexte de la formation 2012-20142012-2014
Bloc I
13
Phase 4 : automne 2014
Forum « PraTIC communautaires »
Grand rassemblement en ligne de toutes/tous
les participantEs des 6 régions du Québec.
Par webinairePar webinaire
Discussions et analyses collectives sur les
enjeux des usages des TIC pour les
groupes de femmes et familles du Québec
Identification de défis à relever!
Contexte de la formation 2012-20142012-2014
Bloc I
14
Plan de la formationPlan de la formation
Bloc 1 TIC et Web 2.0TIC et Web 2.0
Introduction à la formation
Définitions et statistiques
Explorations : Pinterest, YouTube,
SlideShare, blogue, Facebook, Twitter.
Bloc 2 Des connaissances utilesDes connaissances utiles
Postulats des usages des TIC/Web 2.0
Introduction à l'analyse des PraTIC
Exploration : Google Drive, Dropbox
Bloc 3 Ateliers et plénièreAteliers et plénière
Discussion en ateliers sur les enjeux
sociaux, économiques, politiques, éthiques
Planification de l'expérimentation 2013-2014
Bloc I
15
TIC et Web 2.0TIC et Web 2.0
Bloc I
16
Un peu de votre histoire !Un peu de votre histoire !
Vous souvenez-vous de ...
• La 1ère
fois que vous avez pitonné sur un
clavier d’ordinateur ?
• Votre 1er
ordinateur ?
• Du traitement de texte que vous utilisiez ?
• Du 1er
courriel que vous avez envoyé ?
• De votre 1er
téléphone sans fil ?
• De votre 1er
téléphone cellulaire ?
Bloc I
17
Un peu d'histoire des TICUn peu d'histoire des TIC
1940 : le début de l'informatique
1945 : le premier micro-ordinateur
1965 : l'hypertexte (Ted Nelson)
1969 : Arpanet, le premier Internet
1975 : Création de la compagnie Microsoft
1981 : MS-DOS
1985 :
• le réseau des superordinateurs
(backbone)
• Projet GNU et Free Software Fondation
(Richard Stallman)
Bloc I
18
1990 : Windows 3.0
1994 : World Wide Web (Tim Berners-Lee)
1996 : premiers navigateurs, explosion de
l'Internet
1999 : 1er
téléphone Blackberry
2004 : Facebook
2006 : Twitter
2009 : 1ère
génération iPad
Un peu d'histoire des TICUn peu d'histoire des TIC
Bloc I
19
Le Web 2.0, c’est ...Le Web 2.0, c’est ...
Source : flowerng.wordpress.comBloc I
20
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
• L'expression « Web 2.0 » a été
proposée pour désigner ce qui est
perçu comme un renouveau du Web
• L'évolution ainsi qualifiée concerne aussi bien les
technologies employées que les usages
• En particulier, on qualifie de Web 2.0 les interfaces
permettant aux internautes d'interagir à la fois avec
le contenu des pages mais aussi entre elles
• L'expression est réputée avoir été lancée par Tim
O'Reilly en 2004, et s'est imposée à partir de 2007
Bloc I
21
Web 1.0 :Web 1.0 :
Passif
Lecture
Statique
Contibution de l’organisme
Posséder
Unidirectionnel
Codage HTML
Web 2.0 :Web 2.0 :
Actif
Écriture/lecture
Dynamique
Contribution des usagères
Partager
Interactif
Traitement de texte
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
Bloc I
22
Source : http://farm1.static.flickr.com/92/234525331_855ad80469.jpg - Extrait de la
présentation préparée par le CDEACF disponible sur SlideShare :
http://www.slideshare.net/cdeacf/le-web-20-principes-usages-et-outils
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
Bloc I
23
Source : ww.mediassociaux.fr/2013/04/16/panorama-des-medias-sociaux-2013/
ExploronsExplorons
ensemble !ensemble !
•YouTubeYouTube
•SlideShareSlideShare
•PinterestPinterest
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
Bloc I
24
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
YouTube : http://www.youtube.com/
• Faites une recherche de vidéos avec le
mot-clé « féminisme »
• Consultez 1 ou 2 exemples de vidéos de
groupes de femmes ou d’organismes
communautaires
• Réfléchissez à quoi pourrait servir
YouTube pour votre groupe ? Pour votre
implication communautaire ?
Bloc I
25
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
SlideShare : http://fr.slideshare.net/
• Faites une recherche de présentations
avec le mot-clé « féminisme »
• Consultez 1 ou 2 exemples de
présentations de groupes de femmes ou
d’organismes communautaires
• Réfléchissez à quoi pourrait servir
SlideShare pour votre groupe ? Pour
votre implication communautaire ?
Bloc I
26
Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ...
Pinterest : http://pinterest.com/
(si vous n’avez pas de compte, explorez à partir de
http://www.pinterest.com/cintl/)
• Faites une recherche d’images avec le
mot-clé « féminisme »
• Consultez 1 ou 2 exemples d’images de
groupes de femmes ou d’organismes
communautaires
• Réfléchissez à quoi pourrait servir
Pinterest pour votre groupe ? Pour votre
implication communautaire ?
Bloc I
27
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Les Québécois toujours adeptes des médias sociaux en
2012 :
près de 8 internautes* sur 10 (ou 78,1 %, ce qui
correspond à 64,2 % des adultes québécois) utilisent
les médias sociaux. Ils étaient 73,3 % en 2011.
Les activités préférées des internautes sont :
• la consultation de contenu (69,3 %)
• le maintien d’un profil d’utilisateur actif (63,8 %)
• le partage de contenu (54,1 %)
• l’interaction avec d’autres utilisateurs (52,8 %)
• la création de contenus (32,2 %)
Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO :
NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012.
* Définition du mot « internautes » : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet.
Bloc I
28
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Des constats généraux sur l’utilisation des médias
sociaux :
• Une saturation chez les jeunes
• Une progression chez les personnes plus âgées
• Création de contenus sur les médias sociaux par 2
hommes sur 5, contre 1 femme sur 4!
• L’âge, la scolarité et le revenu expliquent les différences
dans l’utilisation d’Internet
• Le lieu de résidence joue un rôle relativement mineur
dans l’utilisation d’Internet (les personnes résidant en ville
vs les personnes vivant en région), contrairement à ce
qu’on pense!
Sources : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des
Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012
et
Les régions moins connectées ? CEFRIO, 2012.
Bloc I
29
Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois.
CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012.
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
30
Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3(1), 2012.
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
31
Qu'est-ce qu'un site de réseautage ?
Au Québec, en 2012... en pourcentage %
• Combien d'adultes québécois
ont visité un site de réseautage ?
• Combien d'adultes québécois
ont participé à un site de réseautage ?
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
32
Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois.
CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012.
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
33
Explorons ensemble Facebook ...Explorons ensemble Facebook ...
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Facebook… des pour et des contre!
Avantages
• Possibilité de rejoindre de
nouvelles personnes :
membres, partenaires,
alliées…
• Les femmes : majoritaires
sur Facebook et dans le
milieu communautaire!
• Diffusion conviviale de
photos, vidéos, images,
etc.
Inconvénients
• Création de compte
obligatoire pour consulter,
diffuser et échanger
• Facebook a le droit de
suspendre ou supprimer
un compte sans avis
• Peu de soutien
• Distinction pas claire
entre les 4 types d’outils
34
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Distinguer les 4 types d’outils Facebook :
• Profil personnel : on a des « ami-e-s » :
– pour les individuEs
– confidentialité à paramétrer
• Page associative : on a des adeptes (des fans)
qui nous « aiment » :
– publique
– offre des statistiques et des fonctionnalités spécifiques
• Groupe : ouvert ou fermé (sur invitation)
• Page dite « communautaire » : outil créé par
Facebook automatiquement, à partir des intérêts
indiqués sur les profils (en voie de disparition…)
35
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
• Allons ensemble à la page Facebook du projet :
https://www.facebook.com/PraTICcomm
• Identifier ce qui fait que c’est une page
associative et non pas un profil
• Trouver le nombre d’adeptes de la page
• À l’écran, voyons ensemble les statistiques et
les options de promotion d’une page Facebook
36
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Essayons les pages associatives (diapo 1/2)
Celles et ceux qui ont un profil sur Facebook
(compte personnel) :
• Se connecter, et aller à la page Facebook du
projet : https://www.facebook.com/PraTICcomm;
« aimer » la page et y inscrire un commentaire
• Aller à :
http://www.facebook.com/pages/create.php
• Cliquer sur : « Créer une Page » pour une
entreprise, organisme ou association
• Sélectionner la catégorie, ex. : « organisme
communautaire », et créer une page provisoire
37
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Essayons les pages associatives (diapo 2/2)
Celles et ceux qui n’ont pas de profil sur
Facebook :
• Suivre avec unE amiE Ou Créer un compte
personnel : http://www.facebook.com/
• Aller à la page Facebook du projet :
https://www.facebook.com/PraTICcomm; « aimer »
la page et y inscrire un commentaire
• Aller à : http://www.facebook.com/pages/create.php
• Cliquer sur : « Créer une Page » pour une
entreprise, organisme ou association
• Sélectionner la catégorie, ex. : « organisme
communautaire », et créer une page provisoire
38
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Consulter une page associative Facebook et
laisser un commentaire, ex. :
• Centre Femmes aux 4 Vents :
https://www.facebook.com/Centre.Femmes.aux.4.Ve
nts
• Femmessor Côte-Nord :
https://www.facebook.com/Femmessorcotenord
• Association des femmes de carrière de Baie-
Comeau :
https://www.facebook.com/pages/Association-des-
femmes-de-carri%C3%A8re-de-Baie-
Comeau/162293710453119
39
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
40
Qu'est-ce qu'un blogue ?
• Au Québec, en 2010 : 2,3 millions de
QuébécoiEs consultaient des blogues
• Combien d'adultes québécois ont
consulté un blogue ?
• Combien d'adultes québécois ont
écrit ou exprimé un commentaire
sur un blogue ?
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
41
Source : L’explosion des médias sociaux au Québec. CEFRIO : NeTendances, vol. 1 (1), 2010.
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
42
Blogue « PraTIC communautaires »« PraTIC communautaires »
wwww.pratic.uqam.ca
/bloguons
Bloc I
43
Qu'est-ce qu'un microblogue ?
• Au Québec, en 2012... 8,3 % des adultes
étaient des utilisateurs de Twitter
• Combien d'adultes québécois ont écrit un
message sur un microblogue ?
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
44
Source : L’explosion des médias sociaux au Québec. CEFRIO : NeTendances, vol. 1 (1), 2010.
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
45
Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des
Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012.
En 2012
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
46
Explorons ensemble ...Explorons ensemble ...
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Twitter… des pour et des contre!
Avantages
• Communications en
temps (quasi-)réel à
l’occasion d’événements
et d’actions collectives
• Liens directs avec les
journalistes et éluEs
• Applications telle que
pétition en ligne
Inconvénients
• Création de compte
obligatoire pour diffuser
et échanger (mais pas
pour consulter)
• Jargon et quelques sigles
à s’approprier
• Limite de 140 caractères
47
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
1. Allons ensemble sur http://twitter.com/
2. Accédez à votre compte ou à celui du projet
(http://twitter.com/PraTICcomm - on vous
donnera les accès), ou créez-vous un compte
3. Recherchez le compte d’unE autre
participantE
4. Composez et envoyez un tweet à son
intention, en incluant dans le tweet :
• son identifiant Twitter (ex. : @praTICcomm)
• le mot-clic (« hashtag ») #praTICcomm
48
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
5. Recherchez le compte d’un organisme et
abonnez-vous; consultez ensuite ses tweets
dans votre fil de nouvelles (« Accueil » en haut à
gauche)
6. Répondez à un tweet reçu
7. Consultez le fil des échanges du mot-clic
#praTICcomm (tapez le mot-clic dans le champ
« recherche » en haut à droite, puis appuyez sur
la touche Entrée/Retour)
49
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Des exemples de comptes Twitter :
• https://twitter.com/SADCCoteNord
• https://twitter.com/Uauitshitun
• https://twitter.com/CaapCoteNord
• https://twitter.com/crecn
• https://twitter.com/AllianceRomaine
50
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
Suggestion :
Utilisez un outil de gestion des tweets, plutôt
que d'aller sur le site de Twitter : permet
d'organiser les tweets, par thème, par liste, etc.
Voici les 2 principaux outils :
• Hootsuite - http://hootsuite.com/
• TweetDeck - http://www.tweetdeck.com/
51
Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec
Bloc I
52
Une formation surUne formation sur
les enjeux que soulèventles enjeux que soulèvent
les pratiques collaborativesles pratiques collaboratives
et les médias sociauxet les médias sociaux
pour les praTIC communautairespour les praTIC communautaires
Conçue et animée par : Sylvie Jochems,
Professeure, École de travail social, UQAM
Co-animée par :
Katherine Macnaughton-Osler,
Coordonnatrice du projet
BlocIIBlocII
Bloc II
53
II. Des connaissances utilesDes connaissances utiles
sur les usages des TIC
Bloc II
54
Les TIC, qu’est-ce que ça change ?
Réf. : Jochems, 2011;
Cardon, 2010; Cardon et Granjon, 2010
Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
Bloc II
55
Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
DépassonsDépassons
le « déterminisme technologique »!le « déterminisme technologique »!
• Les technologies ne déterminent pas
le comportement des humains!
– Évitons de penser « l'impact » des technologies
sur l'intervention, la société, …
• Les humains formatent les
technologies
– Les concepteurs de logiciels et de technologies
fabriquent ces objets et y inscrivent
volontairement ou non une culture, des rapports
de pouvoir, ...
11erer
postulatpostulat
Bloc II
56
Source : CARDON, Dominique (2010). La démocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil,
p.43.
La notion d’espace public change!La notion d’espace public change!
4 formes de prise de parole en public
Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
Bloc II
57
Les usagères des TIC sont à laLes usagères des TIC sont à la
fois :fois :
Lectrices et Auteures
Destinataires et Émettrices
Consommatrices Productrices
et d'informations
22ee
postulatpostulat
Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
Bloc II
58
Les usages des TIC ont unLes usages des TIC ont un
senssens
On ne devrait pas présumer du
sens des usages des TIC par les
personnes
Les usages peuvent même avoir
des sens différents d’une
personne à une autre!
33ee
postulatpostulat
Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
Bloc II
59
Les usagères des TIC peuventLes usagères des TIC peuvent
être des actrices socialesêtre des actrices sociales
Parler, écrire, communiquer = agir
Écrire sur les médias sociaux, n'est pas
« virtuel », c'est bien « réel »!
*Les liens sociaux sur le Web sont réelsLes liens sociaux sur le Web sont réels
Donc des connaissances utiles pour les praTICDonc des connaissances utiles pour les praTIC
communautaires...communautaires...
44ee
postulatpostulat
Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
Bloc II
60
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Une organisation 2.0!Une organisation 2.0!
Ouais mais... de kossé qu’on parle ?Ouais mais... de kossé qu’on parle ?
Bloc II
61
Une organisation 2.0Une organisation 2.0
Source : Livre blanc sur les nouveaux usages du Web 2.0 pour les organisations.
CEFRIO et Atelya expert conseil, 2011, p.12.
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
62
Les organisationsLes organisations dans la mire des
internautes québécois sur les médias
sociaux
En 2011, 31 % des internautes québécois31 % des internautes québécois ontont
suivisuivi une entreprise, un organisme ou un
ministère sur les médias sociaux; 56 % de ces56 % de ces
personnes ont interagipersonnes ont interagi avec une entreprise, un
organisme ou un ministère sur un média social
Dans ce contexte, il est difficile pour les
organisations québécoises d’ignorer ce moyen
de communication privilégié auprès de leur
clientèle! Source : L’engouement pour les médias sociaux au Québec.
CEFRIO : NeTendances, volume 2, numéro 1, 2011.
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
63
Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO :
NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012.
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
64
Explorons ensemble!Explorons ensemble!
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
65
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Google Drive et Dropbox sont :Google Drive et Dropbox sont :
• Des outils de stockage de fichiers en ligne :
on y dépose des documents
• Permettent la synchronisation des fichiers
sur plusieurs plateformes Web (ordinateurs
de bureau, portable, téléphone intelligent…)
Mais Google Drive, en plus, est :Mais Google Drive, en plus, est :
• Une suite de bureautique sur le Web : on
peut créer des documents
Bloc II
en action communautaire
Avantages
• Très facile à utiliser!
• Permet d’accéder à des
documents où que nous soyons
• Nos changements sont mis à jour
automatiquement
• Archive les documents; la dernière
version du fichier est toujours en
ligne
• Permet de partager des
documents avec des collègues
sans passer par le compte courriel
• Conserve la mise en forme des
documents
Inconvénients
• Cela prend une connexion Internet
pour accéder aux fichiers et
assurer leur mise à jour
• Nécessaire de télécharger
Dropbox sur son ordinateur,
portable et autres appareils
(logiciel gratuit)
• Il faut se créer un compte
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
66Bloc II
67
Se créer un compte à
https://www.dropbox.com/ :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
68
Consultez la présentation et téléchargez
Dropbox à https://www.dropbox.com/tour/0 :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
Google Drive en action communautaire
Avantages
• Très facile à utiliser!
• Permet d’accéder à des documents
de travail où que nous soyons
• Nos changements sont mis à jour
automatiquement
• On travaille directement en ligne!
• Archive les documents; la dernière
version du fichier est toujours en
ligne
• Permet de partager des documents
avec des collègues sans passer par
le compte courriel
• Favorise le travail collaboratif; par
exemple, co-rédiger le rapport
annuel!
Inconvénients
• Connexion Internet nécessaire pour
assurer la mise à jour des fichiers
partout et pour y accéder, à moins
d’avoir installé l’option « Hors
connexion » au préalable
• Importation problématique de
fichiers Microsoft Office (Word, etc.)
• Nécessaire de se créer un compte
• Il arrive parfois que l’on ait des
problèmes techniques, surtout si on
utilise le navigateur Internet
Explorer. Pour plus de convivialité,
utilisez Firefox ou Chrome :
69
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
70
Exercices d'introduction en 4 étapes : *
1. Avoir accès à Google Drive
2. Créer, nommer, importer et exporter un
document
3. Collaborer : partager et co-écrire!
4. Classer les documents dans vos collections
* On réalisera ensemble l’étape numéro 3. Les numéros 1, 2
et 4 sont pour vous dans vos milieux.
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
71
Étape 1 : Avoir accès à Google Drive
• Pour accéder à toutes les fonctionnalités de
Google Drive, il faut ouvrir un compte Google.
• Vous avez un courriel électronique Gmail ? Vous
avez déjà un compte Google par défaut!
• Sinon, vous pouvez utiliser n’importe quelle
autre adresse courriel pour créer un compte
Google.
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
72
Comment ouvrir un compte Google ?
1. Rendez-vous sur http://docs.google.com/ et
cliquez sur le bouton rouge « Inscription »
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
73
2. Cliquez sur le lien de confirmation qui sera
envoyé à votre boîte de courrier électronique
3. Retournez à http://docs.google.com/ et
connectez-vous à votre nouveau compte
4. Configurez le compte en langue française, en
allant à « Paramètres » :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
#1
#2
Bloc II
74
Étape 2 : Créer, nommer, importer et
exporter un document
CRÉER un document texte :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Cliquez sur « Créer », puis « Document texte »
Bloc II
75
NOMMER un document texte :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Cliquez sur « Document sans titre »
et donnez un titre à votre document
Bloc II
76
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Remarquez que les fonctionnalités
de ce document texte
sont semblables à votre outil de
traitement de texte habituel!
Bloc II
77
IMPORTER un fichier de votre ordinateur :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Pour télécharger un document de votre
ordinateur : cliquez sur le bouton « importer »
et sélectionnez le fichier ou le dossier désiré
Bloc II
78
EXPORTER un fichier de votre ordinateur :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
#2
#1
1. Avec le clic droit de la souris,
choisissez un document à télécharger
2. Avec le clic gauche de la souris
choisissez « Télécharger »
Bloc II
79
Étape 3 - Collaborer :
Partager et co-écrire un document!
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Vérifiez qu’on a partagé un document avec vous!
1. Affichez
tous vos
docs. et
fichiers
Google
Drive
2. Trouvez le document partagé avec
vous par quelqu’une d’autre
Bloc II
80
Partager vos propres documents (diapo 1/2) :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
#1
#2#3
1. Avec le clic droit de la souris, choisir un fichier à partager
2. Avec le clic gauche de la souris, choisissez « partager »
3. Et encore « partager »
Bloc II
81
Partager vos propres documents (diapo 2/2) :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
4. Insérez l’adresse courriel
de la personne avec qui
vous voulez partager le
document
5. Décidez du nouveau
d’autorisation :
(a)lecture seulement
(b)commentaire seulement ou
(c)modifications autorisées
Bloc II
82
Co-écrire un document (diapo 1/2) :
La co-écriture est une activité que vous faites déjà
dans les groupes communautaires et de
femmes. Vous êtes plusieurs à rédiger un
rapport d’activités annuel, des demandes de
subvention, et autres
Mais le problème habituel, c’est d’avoir toujours la
dernière version modifiée. Google Drive règle ce
problème!
On essaie ensemble ?
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Bloc II
83
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Commencez à taper
ici ce que vous voulez
(on vous donnera
le lien Web pour
accéder au document)
Co-écrire un document (diapo 2/2) :
Bloc II
84
Insérer un commentaire :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
#3
#1
#2
Bloc II
85
Collaborer par la co-écriture :
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
On voit que
quelqu’une
d’autre a ouvert
ce même
document
L’autre personne rédige ici, en temps réel
Ici, on peut clavarder
avec l’autre personne
Bloc II
86
Étape 4 : Classer les documents dans des
dossiers (diapo 1/2)
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Créez un nouveau dossier et donnez-lui un titre
Bloc II
87
Étape 4 : Classer les documents dans des
dossiers (diapo 2/2)
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Sélectionnez votre document et
cliquez sur « Déplacer vers »Bloc II
88
Gérer vos dossiers
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Avec le clic droit de la souris,
choisissez un dossier, puis
avec le clic gauche de la souris,
choisissez « Modifier la couleur »
Bloc II
89
Partager un dossier
PraTIC communautairesPraTIC communautaires
Suivez le processus déjà expliqué
pour le partage d’un document
Bloc II
90
Une formation surUne formation sur
les enjeux que soulèventles enjeux que soulèvent
les pratiques collaborativesles pratiques collaboratives
et les médias sociauxet les médias sociaux
pour les praTIC communautairespour les praTIC communautaires
Conçue et animée par : Sylvie Jochems,
Professeure, École de travail social, UQAM
Co-animée par :
Katherine Macnaughton-Osler,
Coordonnatrice du projet
BlocIIIBlocIII
Bloc III
91
AteliersAteliers d'analyse collectiveanalyse collective
des enjeux des praTIC communautairesdes enjeux des praTIC communautaires
Bloc IIIBloc III
Bloc III
92
ATELIERS :ATELIERS : Enjeux des praTIC communautairesEnjeux des praTIC communautaires
EnjeuxEnjeux
sociauxsociaux
EnjeuxEnjeux
économiqueséconomiques
EnjeuxEnjeux
politiquespolitiques
EnjeuxEnjeux
éthiqueséthiques
Consultez le cahier de la participante!Consultez le cahier de la participante!
a. VOS QUESTIONSVOS QUESTIONS
extraites du questionnaire
pré-formation
b. ATELIERS :ATELIERS :
exploration et discussion
sur les problèmes et défis
dans vos praTIC
c. PLÉNIÈRE:PLÉNIÈRE:
•trucs
•références
•connaissances
complémentaires
•etc...
d. OBJECTIFSOBJECTIFS
2013-20142013-2014
•nb: le projet développera des outils
pour répondre à plusieurs de vos
questions.
Bloc III
93
Enjeux des praTIC communautaires
EnjeuxEnjeux
sociauxsociaux
EnjeuxEnjeux
économiqueséconomiques
EnjeuxEnjeux
politiquespolitiques
EnjeuxEnjeux
éthiqueséthiques
Bloc III
94
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
1. L’INTERVENTION SOCIALE1. L’INTERVENTION SOCIALE
• Peut-on faire de l’intervention socialeintervention sociale par le biais des
outils Web ? Quelles balises pour l’intervention ?
• Quelles sont les limites des formations en ligneformations en ligne ?
Comment concevoir un atelier en ligne, un site Web
qui fonctionne ? Comment développer le sens critique
via le Web ?
• Comment continuer à briser l’isolementbriser l’isolement si le canal
devient virtuelvirtuel ?
Enjeux sociaux
Bloc III
95
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
2. LIENS AVEC LA POPULATION
• Comprendre comment le Web peut-il nous aider à
mieux faire connaître notre missionmieux faire connaître notre mission ? Comment
développer les moyens pour faire connaître et
promouvoir les services de notre organisme par
l'intermédiaire des outils ?
• Quel accès aux TICaccès aux TIC pour les personnes en situationsituation
de pauvretéde pauvreté ?
• Les forums de discussion sur le Web sont-ils
toujours un atout ?
Enjeux sociaux
Bloc III
96
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :
3. LIENS AVEC NOS MEMBRES
• L’usage de ces outils Web comporte-t-il des avantages etavantages et
des inconvénients pour la vie associativedes inconvénients pour la vie associative de notre
groupe ?
• Devrait-on inscrire l'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebook afin de
rejoindre le plus de membres possibles et faire la promotion
des activités de l'organisme ?
• Décalage générationnelDécalage générationnel : Nos membres plus âgées et/ou
moins à l'aise avec la technologie se sentiraient-elles
laissées pour compte ?
• Consultation-démocratieConsultation-démocratie :: Comment faire pour m'assurer
que j'ai l'avis de toutes mes membres via le Web et non pas
juste d'une personne d'un groupe ?
Enjeux sociaux
Bloc III
97
La responsabilité sociale et pertinence professionnelle de s'en
préoccuper :
« Le travail social n’est pas à l’écart des influences de la société
de l’information, même s’il n’en prend pas une conscience nette,
même s’il n’en perçoit pas toutes les interpellations et même s’il se
positionne encore sur certains sujets de manière défensive. Il doit
pourtant s’interroger, de sa place, sur le concept même de société
de l’information :
« Société de l’information pour qui ? Pour servir quelles
finalités ? Avec quels types d’appropriation sociale ? Pour
quels usages ? Au service de quels besoins sociaux ? Pour
quelles opportunités ? Avec quels dangers et donc quelles
précautions à prendre ? Avec quels risques en termes
d’exclusions ou de nouvelles exclusions ? »
(Source : Conseil du travail social, France, 2001)
Enjeux sociaux
Bloc III
98
Enjeux sociaux
Bloc III
99
Enjeux sociaux
Bloc III
100
Enjeux des PraTIC communautaires
EnjeuxEnjeux
sociauxsociaux
EnjeuxEnjeux
économiqueséconomiques
EnjeuxEnjeux
politiquespolitiques
EnjeuxEnjeux
éthiqueséthiques
Bloc III
101
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
1. BUDGET DE L’ORGANISME
• Peut-on faire des économies de temps, d’argentéconomies de temps, d’argent
avec le Web ?
• Quels sont les coûts reliés à l'utilisationles coûts reliés à l'utilisation des médias
sociaux ? Est-ce que cela réduit réellement les coûts
des publicitéspublicités ? Difficultés de publication dans les
médias communautaires ? DélaisDélais des publications ?
Réduction des coûts des envois postauxenvois postaux ?
• Vu la grandeur du territoirela grandeur du territoire peut-on communiquer
efficacement ?
• Comment trouver des subventionstrouver des subventions pour permettre le
développement de notre organisme ?
Enjeux économiques
Bloc III
102
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES
• Y a-t-il moyen de faire des campagnes de financementcampagnes de financement
efficaceefficaces via les outils Web ?
• Que sont les logiciels libreslogiciels libres ? Le partage de logicielpartage de logiciel,
donc économie pour l'organisme ?
3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL
• Quel temps de travailtemps de travail consacré à sa mise à jour ?
• Je représente un organisme communautaire qui s’est inscrit
récemment à des réseaux sociaux tels que Twitter et
Facebook. Nous souhaitons évaluer la pertinence
d’investir du tempsinvestir du temps à ce type de ressources pour un
organisme communautaire qui a peu de ressources.
Enjeux économiques
Bloc III
103
Gérer et partager des documents,
pour une synchronisationsynchronisation Web des fichiers
Enjeux économiques
Bloc III
104
Veille informationnelle/partageVeille informationnelle/partage
Cybersolidaires (Nicole Nepton)
Enjeux économiques
Bloc III
105
Veille informationnelle/partage :Veille informationnelle/partage :
Kamo Web (Katherine Macnaughton-Osler)
Enjeux économiques
Bloc III
106
Logiciels libresLogiciels libres :
Logiciels dont la licence
donne à tous le droit de
l'utiliser, le modifier, etc.,
sans frais. Une alternative
aux logiciels «propriétaires»,
qu’on doit utiliser tels quels,
et qui sont souvent payants.
Enjeux économiques
Bloc III
107
Coopérative de travail du Web Koumbit pour les logiciels libresKoumbit pour les logiciels libres
et la gestion des ressources informatiqueset la gestion des ressources informatiques
Enjeux économiques
Bloc III
108
OBNL qui fait la promotion des logiciels libreslogiciels libres :: FACILFACIL
Enjeux économiques
Bloc III
109
Creative commons :Creative commons : donne des moyens simples standardisés
pour accorder des permissions de droits d’auteur à nos oeuvres
Enjeux économiques
Bloc III
110
Réduire les coûtsRéduire les coûts
de la téléphonie et
des déplacements
de représentation
Enjeux économiques
Bloc III
111
Enjeux économiques
Bloc III
112
Enjeux des PraTIC communautaires
EnjeuxEnjeux
sociauxsociaux
EnjeuxEnjeux
économiqueséconomiques
EnjeuxEnjeux
politiquespolitiques
EnjeuxEnjeux
éthiqueséthiques
Bloc III
113
COMMENTAIRES :
• Cela me semble intéressant, mais paintéressant, mais paSS une prioritéune priorité!
• Pas d'intérêt
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE
• Est-ce que notre groupe peut avoir plus de pouvoirplus de pouvoir ?
• Peut-on favoriser la démocratie à l’intérieur de notredémocratie à l’intérieur de notre
groupgroupe ?
Enjeux politiques
Bloc III
114
2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE
• Quels sont les avantages et inconvénients à mobiliser etmobiliser et
organiser une action collectiveorganiser une action collective via le Web ? Quel est le
meilleur moyen de mobiliser la population avec ce type
d’outils ? Quelle est l'utilité d'un blogue pour un
organisme comme le nôtre, comme outil de mobilisation ?
Faire signer des pétitions et faire des j'aime sur certains
sujets, est-ce que cela peut vraiment changer la
monde ?......
• L'accès à la classe politique, le pouvoir acquis par
Internet est-il réel ?
• Qu'est-ce que la société de l'information et desQu'est-ce que la société de l'information et des
savoirs ?savoirs ? La société de l'information et du savoir passe-t-
elle par Facebook ? Quelle est la place des femmes aula place des femmes au
sein de la société de l'informationsein de la société de l'information (celle qu'on ne nous
donne pas vs. celle qu'on choisirait de ne pas prendre) ?
Enjeux politiques
Bloc III
115
Prendre la parole et publier sur un blogue,
c’est prendre du pouvoir
Enjeux politiques
Bloc III
116
« Prenez le contrôle de la technologie ! » : des pratiques de
sécurité en ligne, et pour protéger la vie privéeprotéger la vie privée
Enjeux politiques
Bloc III
117
CommunautiqueCommunautique
Réflexion et enjeux pour un Internet citoyenInternet citoyen
Enjeux politiques
Bloc III
118
CommunautiqueCommunautique
Internet citoyen et démocratie à l'ère numérique
Enjeux politiques
Bloc III
119
Enjeux des PraTIC communautairesEnjeux des PraTIC communautaires
EnjeuxEnjeux
sociauxsociaux
EnjeuxEnjeux
économiqueséconomiques
EnjeuxEnjeux
politiquespolitiques
EnjeuxEnjeux
éthiqueséthiques
Bloc III
120
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
1. ÉCRIRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX
QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?
• Quelles sont les informationsinformations que nous pouvons transmettretransmettre sur
Facebook, Twitter, notre site Web, etc. ?
– Quelles limiteslimites à respecter dans la diffusion de l’information ?
Quels sont les dangersdangers ?
– À qui appartientÀ qui appartient le contenu transmis sur Facebook, Twitter,
etc. ?
• Sur Facebook, par exemple, il faut décider de qui on accepte les
demandes d'amitié, sans vraiment savoir de quel individu ou de
quel groupe il s'agit. Or, il est souvent très fastidieux de faire lesfastidieux de faire les
recherches appropriéesrecherches appropriées pour mieux connaître les organismes ou
les individus en question. Les commentaires négatifscommentaires négatifs sur le
babillard sont également compliqués à gérercompliqués à gérer..
Enjeux éthiques
Bloc III
121
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE
• Comment ne pas franchir la ligne entre vie personnelle etvie personnelle et
professionnelleprofessionnelle ?
• Les propos tenuspropos tenus par les membres sont-ils endossésendossés
automatiquement par l’organismeautomatiquement par l’organisme ?
• Possibilité de faire revivre à des femmes des expériencesexpériences
traumatisantestraumatisantes (un trolltroll qui mettrait un lien vers l'image
d'un foetus par exemple). Comment se prémunir des
masculinistesmasculinistes ?
• Comment se protéger ?
Enjeux éthiques
Bloc III
122
2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE
(suite)(suite)
CONFIDENTIALITÉ ET RESPONSABILITÉCONFIDENTIALITÉ ET RESPONSABILITÉ
• Confidentialité des membresConfidentialité des membres : règles à suivre... Nous sommes
préoccupées si conflit existerait entre la clause de confidentialité et
l'objectif premier de Facebook. Réflexion sur la confidentialitéconfidentialité
dans les échangesdans les échanges et dans les messages transmis, ex. : écrire
sur le « mur » Facebook d’une personne ou en privé ?
• On se questionne beaucoup sur la pertinence de Facebook pour y
inscrire les organismes... quelques histoires d’horreur sur le
bitchagebitchage qui se fait et sur les problèmes de confidentialité que doit
gérer le groupe après
• Nous devons aussi savoir quels enjeux il y a au niveau de la
confidentialité et du contenu possible.confidentialité et du contenu possible. Par exemple, utilisation
d'un logiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveur (confidentialité et
responsabilités)
Enjeux éthiques
Bloc III
123
La nétiquetteLa nétiquette : les règles
de bienséance sur Internet
Source : Wikipédia
Enjeux éthiques
Bloc III
124
NétiquetteNétiquette et modérationmodération d’un
groupe d’entraide sur un forum
Enjeux éthiques
Bloc III
125
ModérationModération
d’und’un
babillardbabillard
WebWeb
Enjeux éthiques
Bloc III
126
Enjeux éthiques Ex. Auberges du coeur
Des zones à risque ce sont :
• Des zones grises
• Des comportements qui ne se justifient pas
• Un espace laissant place à une variété de conduites
professionnelles
• La présence de conflits de valeurs et de normes
• La difficulté à trouver le sens, car il y a absence de repères
communs
Ces zones à risque sont :
1. La gestiongestion et la responsabilité de l’Aubergeresponsabilité de l’Auberge
2. La limitelimite entre vie personnellevie personnelle et vie professionnellevie professionnelle
3. La confidentialitéconfidentialité et la vie privéevie privée
4. L’interventionintervention
4 zones identifiées à risque4 zones identifiées à risque
Bloc III
127
Démarche du Regroupement des Auberges du coeurDémarche du Regroupement des Auberges du coeur
• Faut-il ou non des balises claires pour l’utilisation des médias sociaux
dans les Auberges? Ces balises doivent-elles êtreCes balises doivent-elles être communes pour
toutes les Auberges ou adaptées selon chacuneadaptées selon chacune ?
• Ce qui ressort des groupes de discussions et des séances de travail du
comité est plutôt de mettre l’accent sur la formation du personnel,mettre l’accent sur la formation du personnel,
mais aussi de mieux encadrer l’utilisation des médias sociaux, et
particulièrement Facebook, par des recommandations portant sur les
zones à risque. L’évaluation des risques permet de constater qu’un
encadrement tourné vers la sensibilisation et la formation s’avèrevers la sensibilisation et la formation s’avère
primordialprimordial..
• Le Comité souhaite que ce document soit une base de réflexion dansune base de réflexion dans
les Aubergesles Auberges afin d’aider à mieux baliser cette pratique d’intervention
émergente.
Référence : Langlois et Gendreau, 2013; 2012: p. 12
Enjeux éthiques Ex. Auberges du coeur
Bloc III
128
Enjeux éthiques : Code criminel canadienCode criminel canadien
...
À propos de la cyber-intimidation ...À propos de la cyber-intimidation ...
Les DROITS et le code criminel canadienLes DROITS et le code criminel canadien
«« Le Code criminel canadien,Le Code criminel canadien, tel qu’il est actuellement
conçu, a tout ce qu’il faut pour que les policiers interviennent
lorsqu'une belle Rehtaeh Parsons vit ce qu'elle a vécu »
(Robert, 2013)
→ L'agression sexuelleL'agression sexuelle est un crime passible de dix ans de
prison qui fait l’objet d’accusations quotidiennes dans tous les
districts judiciaires du pays. Article 271 du Code criminel.
→ L'agression sexuelle commise par plus d'uneL'agression sexuelle commise par plus d'une
personnepersonne est une agression sexuelle du second degré, plus
grave encore donc, et passible d’un emprisonnement
maximal de quatorze ans. Article 272 du Code criminel.
Bloc III
129
...
→ Encourager la commission d’une agression sexuelle enEncourager la commission d’une agression sexuelle en
prenant des photosprenant des photos fait du photographe un complice aussi coupable que
les agresseurs principaux et passible de la même peine. Article 21 du Code
criminel. (Parenthèse, juste au cas : une adolescente saoule ou gelée ne peut pas consentir
à avoir des relations sexuelles, tout simplement parce qu’elle est incapable de former le
consentement requis. Article 273.1 du Code criminel).
→ Prendre des photos d’une adolescente qui se fait violerPrendre des photos d’une adolescente qui se fait violer
constitue de la production pornographie juvénile passible d’une peine maximale
de dix ans. La peine minimale est d’un an de prison. Article 163.1 (2) du Code
criminel.
→ Publier les images de l’agression sexuelle d’une mineure, surPublier les images de l’agression sexuelle d’une mineure, sur
Facebook ou ailleurs,Facebook ou ailleurs, diffuser ces images par courriel ou par textos, et même
les distribuer en classe ou au parc, constitue de la publication de pornographie
juvénile, crime passible de dix ans de prison, la peine minimale étant d’une année.
Article 163.1 (3) du Code criminel.
→ Le simple fait de posséder, dans sa poche de jeans, dansLe simple fait de posséder, dans sa poche de jeans, dans
son cellulaire ou dans son ordinateur, des photos d’uneson cellulaire ou dans son ordinateur, des photos d’une
mineure qui se fait agresser sexuellementmineure qui se fait agresser sexuellement constitue de la possession
de pornographe juvénile, crime passible de cinq ans de prison, la peine minimale étant
de six mois d’emprisonnement. Article 163.1 (4) du Code criminel.
Enjeux éthiques : Code criminel canadienCode criminel canadien
Bloc III
130
...
→ Écœurer une jeune femme par courriel, par message privé,Écœurer une jeune femme par courriel, par message privé,
sur Facebook ou ailleurs,sur Facebook ou ailleurs, en lui faisant craindre pour sa sécurité –y
compris sa sécurité psychologique – constitue du harcèlement criminel,
crime passible d’une peine maximale de dix ans. Article 264 du Code
criminel.
→ Menacer une adolescente/adulte de pires représailles si elleMenacer une adolescente/adulte de pires représailles si elle
porte plainte, ou lui faire subir quelque autre chantage pourporte plainte, ou lui faire subir quelque autre chantage pour
la forcer à faire ou ne pas faire quelque chosela forcer à faire ou ne pas faire quelque chose qu’elle aurait
légalement le droit de faire constitue un crime d’intimidation passible de
cinq ans d’emprisonnement. Article 423 du Code criminel.
→ Écrire, sur Facebook ou ailleurs, qu’une adolescente/adulteÉcrire, sur Facebook ou ailleurs, qu’une adolescente/adulte
qui a été violée est une putainqui a été violée est une putain constitue un libelle diffamatoire,
crime passible de deux ans de prison. Article 298 du Code criminel.
→ Répandre la nouvelle qu’une adolescente/adulte est uneRépandre la nouvelle qu’une adolescente/adulte est une
putain alors qu’on l’a violéeputain alors qu’on l’a violée constitue un libelle délibérément faux,
crime passible de cinq ans de prison. Article 300 du Code criminel.
Enjeux éthiques : Code criminel canadienCode criminel canadien
Bloc III
131
Les enfants
en ligne ...
conseils etconseils et
outils pour lesoutils pour les
e-parentse-parents
Enjeux éthiques
Bloc III
132
2 textes distribués2 textes distribués
JOCHEMS, Sylvie (2011). Section « Les technologies de
l'information et de la communication (TIC) : Qu’est-ce que ça
change ? », extrait du Chap. 6 “La communication en action
communautaire” dans PANET-RAYMOND, Jean et Jocelyne
LAVOIE, Les pratiques d’action communautaire au Québec, PUQ.
NB : Texte diffusé dans le cadre de la formation « Soigner ses TIC
communautaires » avec la permission des éditeurs, Jean Panet-Raymond
et Jocelyne Lavoie.
JOCHEMS, Sylvie (2007). « La fracture numérique : un problème
social ? » dans H. Dorvil (éd.) Les problèmes sociaux : théories et
méthodologies de l'intervention sociale, tome IV, PUQ.
Pour consulter les autres références,
voir la bibliographie sur le site Web du projet :voir la bibliographie sur le site Web du projet :
http://www.pratic.uqam.ca/
Bloc III
133
Bibliographie
•AMBROSI Alain, PEUGEOT Valérie et Daniel PIMIENTA
(2005). Enjeux de mots : Regards multiculturels sur les sociétés
de l’information, Éditions C&F, Caen, 649 pages.
•BOLTANSKI, Luc et Ève CHIAPELLO (1999). Le nouvel esprit
du capitalisme, Gallimard, 818 pages.
•CARDON, Dominique (2010). La démocratie Internet :
Promesses et limites. Coédition Seuil-La République des idées,
Paris, 112 pages.
•CARDON, Dominique et Fabien GRANJON (2010).
Médiactivistes, collection Contester, no9, Les presses
SciencesPo, Paris, 147 pages.
•CDEACF (2009). Présentation de la formation sur les médias
sociaux disponible sur SlideShare :
http://www.slideshare.net/cdeacf/le-web-20-principes-usages-
et-outils
Bloc III
134
Bibliographie
•CEFRIO (2012). Les médias sociaux ancrés dans les
habitudes des Québécois. : NeTendances, volume 3, no 1.
•CEFRIO (2011). Livre blanc sur les nouveaux usages du
Web 2.0 pour les organisations et Atelya expert conseil, p.12.
•CEFRIO (2011). L’engouement pour les médias sociaux au
Québec. : NeTendances, volume 2, numéro 1.
•CEFRIO (2010). L’explosion des médias sociaux au
Québec. : NeTendances, vol. 1 (1).
•CONSEIL SUPÉRIEUR DU TRAVAIL SOCIAL (2001).
Nouvelles technologies de l’information et de la
communication et travail social, Rapport du groupe d’étude,
France. Résumé disponible en ligne à :
http://www.social.gouv.fr/htm/pointsur/travail_soc/conseil_sts/
nouvelles.htm#top
Bloc III
135
Bibliographie
•JOCHEMS, Sylvie (2011). Section « Les technologies de
l'information et de la communication (TIC) : Qu’est-ce que ça
change ? » extraite du Chap. 6 “La communication en action
communautaire” dans PANET-RAYMOND, Jean et Jocelyne
LAVOIE, Les pratiques d’action communautaire au Québec,
PUQ.
•JOCHEMS, Sylvie (2007). « La fracture numérique : un
problème social ? » dans H. Dorvil (éd.) Les problèmes sociaux :
théories et méthodologies de l'intervention sociale, tome IV,
PUQ.
•LANGLOIS,L. et GENDREAU, I. (2012). "Réflexion éthique sur
l'utilisation des médias sociaux dans les Auberges du coeur",
Revue Nouvelles Pratiques Sociales, vol.24,no2.
•RACQ (2012). Les médias sociaux et les Auberges du coeur:
Le défi d'évoluer avec les jeunes, Rapport du comité Éthique et
médias sociaux, Disponible en ligne
•ROBERT, Véronique Me (13 avril 2013). "À propos de la belle
Rehtaeh Parsons", journal Voir Montréal, Disponible en lien à :
http://voir.ca/veronique-robert/2013/04/13/a-propos-de-la-belle-
rehtaeh-parsons/
Bloc III
136
Cahier de la participanteCahier de la participante
ATELIERS : Enjeux des PraTIC communautaires
EnjeuxEnjeux
sociauxsociaux
EnjeuxEnjeux
économiqueséconomiques
EnjeuxEnjeux
politiquespolitiques
EnjeuxEnjeux
éthiqueséthiques
a. VOS QUESTIONSVOS QUESTIONS
extraites du
questionnaire
pré-formation
b. ATELIERS :ATELIERS :
exploration et
discussion sur les
problèmes et défis
dans vos praTIC
c. PLÉNIÈRE:PLÉNIÈRE:
•trucs
•références
•connaissances
complémentaires
•etc...
d. OBJECTIFSOBJECTIFS
2013-20142013-2014
NOM DE LA PARTICIPANTE :
______________________________
NOM DU GROUPE :
______________________________
Bloc III
137
Discussion en atelier et notes de nos réponses
1.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC1.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC
1.2 Solutions envisagées1.2 Solutions envisagées
1. Enjeux sociaux
Bloc III
138
1.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias1.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias
sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web
(accompagnement par Katherine)
1.4 Formation #21.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype,
webinaires, ...)webinaires, ...)
1.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à1.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à
discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec
1. Enjeux sociaux Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014
Bloc III
139
2. Enjeux économiques
Discussion en atelier et notes de nos réponses
2.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC2.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC
2.2 Solutions envisagées2.2 Solutions envisagées
Bloc III
140
Enjeux économiques Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014
2.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias2.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias
sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web (accompagnement
par Katherine)
2.4 Formation #22.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype,
webinaires, ...)webinaires, ...)
2.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à2.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à
discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec
Bloc III
141
3. Enjeux politiques
Discussion en atelier et notes de nos réponses
3.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC3.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC
3.2 Solutions envisagées3.2 Solutions envisagées
Bloc III
142
3. Enjeux politiques Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014
3.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias3.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias
sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web
(accompagnement par Katherine)
3.4 Formation #23.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype,
webinaires, ...)webinaires, ...)
3.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à3.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à
discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec
Bloc III
143
4. Enjeux éthiques
Discussion en atelier et notes de nos réponses
4.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC4.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC
4.2 Solutions envisagées4.2 Solutions envisagées
Bloc III
144
4. Enjeux éthiques Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014
4.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias4.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias
sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web
(accompagnement par Katherine)
4.4 Formation #24.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype,
webinaires, ...)webinaires, ...)
4.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à4.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à
discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec
Bloc III
145
MerciMerci dede votrevotre participationparticipation!!
SVP, veuillez compléter
le formulaire d'évaluation
Bloc III

Contenu connexe

Tendances

Atelier : Publier en ligne avec les élèves
Atelier : Publier en ligne avec les élèvesAtelier : Publier en ligne avec les élèves
Atelier : Publier en ligne avec les élèvesPerrine Le Dûs
 
Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...
Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...
Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...Perrine Le Dûs
 
Formation "Soigner ses TIC communautaires" AGIRgatineau_v221111-vfinale
Formation "Soigner ses TIC communautaires"  AGIRgatineau_v221111-vfinaleFormation "Soigner ses TIC communautaires"  AGIRgatineau_v221111-vfinale
Formation "Soigner ses TIC communautaires" AGIRgatineau_v221111-vfinaleS. Jochems UQAM
 
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrqFormation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrqS. Jochems UQAM
 
Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?
Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?
Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?Perrine Le Dûs
 
Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11
Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11
Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11S. Jochems UQAM
 
Enseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFL
Enseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFLEnseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFL
Enseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFLDenis Gillet
 
2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds
2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds
2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vdsJean Vanderspelden
 
2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds
2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds
2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vdsJean Vanderspelden
 
Information Age Fr 2
Information Age Fr 2Information Age Fr 2
Information Age Fr 2Marcel Lebrun
 
2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vdsJean Vanderspelden
 
Education aux sources : l'exemple de Wikipédia
Education aux sources : l'exemple de Wikipédia Education aux sources : l'exemple de Wikipédia
Education aux sources : l'exemple de Wikipédia Clotilde Chauvin
 
Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712
Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712
Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712Xavier INGHILTERRA
 
Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...
Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...
Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...Corinne Weisgerber
 
4eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_290413
4eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_2904134eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_290413
4eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_290413Xavier INGHILTERRA
 
2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds
2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds
2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vdsJean Vanderspelden
 
Strategie federation drone valley 2017
Strategie federation drone valley 2017Strategie federation drone valley 2017
Strategie federation drone valley 2017Bernard Van Lysebetten
 
Ciuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le web
Ciuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le webCiuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le web
Ciuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le webJean-Marie Gilliot
 

Tendances (20)

Atelier : Publier en ligne avec les élèves
Atelier : Publier en ligne avec les élèvesAtelier : Publier en ligne avec les élèves
Atelier : Publier en ligne avec les élèves
 
Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...
Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...
Utiliser les médias sociaux avec ses élèves - Eduquer aux enjeux contemporain...
 
Formation "Soigner ses TIC communautaires" AGIRgatineau_v221111-vfinale
Formation "Soigner ses TIC communautaires"  AGIRgatineau_v221111-vfinaleFormation "Soigner ses TIC communautaires"  AGIRgatineau_v221111-vfinale
Formation "Soigner ses TIC communautaires" AGIRgatineau_v221111-vfinale
 
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrqFormation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
 
Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?
Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?
Wikipédia : quels usages pédagogiques dans une démarche d'éducation aux médias ?
 
Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11
Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11
Formation Soigner ses TIC communautaires-CRFL-04fev11
 
Texteweb2collectif
Texteweb2collectifTexteweb2collectif
Texteweb2collectif
 
Enseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFL
Enseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFLEnseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFL
Enseigner et apprendre ensemble: Expériences à l'EPFL
 
2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds
2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds
2015 12 j1 usages numériques cfa montbéliard itg_j_vds
 
2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds
2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds
2015 12 j2 usages numériques cfa montbéliard itg j_vds
 
Université_Vivaldi_1106132
Université_Vivaldi_1106132Université_Vivaldi_1106132
Université_Vivaldi_1106132
 
Information Age Fr 2
Information Age Fr 2Information Age Fr 2
Information Age Fr 2
 
2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 03 vf j1 fongecifonline_itg_j_vds
 
Education aux sources : l'exemple de Wikipédia
Education aux sources : l'exemple de Wikipédia Education aux sources : l'exemple de Wikipédia
Education aux sources : l'exemple de Wikipédia
 
Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712
Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712
Journée d'étude I3m_St_Martin Vésubie_0712
 
Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...
Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...
Du professeur connecté à l'étudiant connecté: Vers une pédagogie stratégique ...
 
4eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_290413
4eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_2904134eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_290413
4eme conférence "Document numérique & Société" Zagreb_290413
 
2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds
2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds
2014 05 vf j1 strasbourg_app_itg_j_vds
 
Strategie federation drone valley 2017
Strategie federation drone valley 2017Strategie federation drone valley 2017
Strategie federation drone valley 2017
 
Ciuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le web
Ciuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le webCiuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le web
Ciuen ecritures collaboratives pour des cours ouverts sur le web
 

En vedette

En vedette (20)

Numeracion romana
Numeracion romanaNumeracion romana
Numeracion romana
 
Taller
TallerTaller
Taller
 
Cargador
CargadorCargador
Cargador
 
Memoria Voces
Memoria VocesMemoria Voces
Memoria Voces
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015-03-31 : le feuillu en construction
LUXEMBOURG CREATIVE 2015-03-31 : le feuillu en constructionLUXEMBOURG CREATIVE 2015-03-31 : le feuillu en construction
LUXEMBOURG CREATIVE 2015-03-31 : le feuillu en construction
 
Discurso vida y obra del dr rafael herrera vega
Discurso vida y obra del dr rafael herrera vegaDiscurso vida y obra del dr rafael herrera vega
Discurso vida y obra del dr rafael herrera vega
 
Como crear un blog.
Como crear un blog.Como crear un blog.
Como crear un blog.
 
Cronica numero 14
Cronica numero 14Cronica numero 14
Cronica numero 14
 
Hola
HolaHola
Hola
 
Los numeros fraccionarios
Los numeros fraccionariosLos numeros fraccionarios
Los numeros fraccionarios
 
Mettre un manager sur un canapé
Mettre un manager sur un canapéMettre un manager sur un canapé
Mettre un manager sur un canapé
 
Fase de planificación
Fase de planificaciónFase de planificación
Fase de planificación
 
Presentac..
Presentac..Presentac..
Presentac..
 
Actividadinternet
ActividadinternetActividadinternet
Actividadinternet
 
La cabane-a-sucre-ekim
La cabane-a-sucre-ekimLa cabane-a-sucre-ekim
La cabane-a-sucre-ekim
 
Formation Maroc Telecom
Formation Maroc Telecom Formation Maroc Telecom
Formation Maroc Telecom
 
Informe completo semestre III
Informe completo semestre IIIInforme completo semestre III
Informe completo semestre III
 
Newton astrónomo
Newton astrónomoNewton astrónomo
Newton astrónomo
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Agentes moviles y computacion obicua
Agentes moviles y computacion obicuaAgentes moviles y computacion obicua
Agentes moviles y computacion obicua
 

Similaire à RFCN - Formation sur les enjeux que soulèvent les pratiques collaboratives et les médias sociaux pour les praTIC communautaires

2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vdsJean Vanderspelden
 
PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...
PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...
PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...S. Jochems UQAM
 
PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...
PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...
PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...S. Jochems UQAM
 
Numérique et culture scientifique, technique et industrielle
Numérique et culture scientifique, technique et industrielleNumérique et culture scientifique, technique et industrielle
Numérique et culture scientifique, technique et industrielleLaurent Chicoineau
 
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2Hélène Franoux
 
Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016
Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016
Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016CIEP Langue française
 
2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie
2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie
2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogieNMignot
 
Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)
Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)
Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)Alexandre Acou
 
Les nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaire
Les nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaireLes nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaire
Les nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaireAnne-Gaëlle Gaudion
 
Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?
Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?
Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?Francoise Docq
 
2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds
2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds
2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vdsJean Vanderspelden
 
Facebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre écoleFacebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre écoleEdPoliteia
 
Mémoire 1 Kenny PIERRE
Mémoire 1 Kenny PIERREMémoire 1 Kenny PIERRE
Mémoire 1 Kenny PIERREKenny PIERRE
 
La génération C en tant que travailleurs et apprenants
La génération C  en tant que travailleurs et apprenantsLa génération C  en tant que travailleurs et apprenants
La génération C en tant que travailleurs et apprenantsMario tout de go Inc.
 
Le projet ECO et les MOOCs français du projet
Le projet ECO et les MOOCs français du projetLe projet ECO et les MOOCs français du projet
Le projet ECO et les MOOCs français du projetAdeline Bossu
 
SAPIENS 2009 - Module 13 Part2
SAPIENS 2009 - Module 13 Part2SAPIENS 2009 - Module 13 Part2
SAPIENS 2009 - Module 13 Part2Christophe RUDELLE
 
Association des informaticiens des collèges du Québec Aicq
Association des informaticiens des collèges du Québec AicqAssociation des informaticiens des collèges du Québec Aicq
Association des informaticiens des collèges du Québec AicqMario tout de go Inc.
 

Similaire à RFCN - Formation sur les enjeux que soulèvent les pratiques collaboratives et les médias sociaux pour les praTIC communautaires (20)

2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
 
2015 06 vf j1 outils web2
2015 06 vf j1 outils web22015 06 vf j1 outils web2
2015 06 vf j1 outils web2
 
PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...
PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...
PraTIC-ô-Pratiques Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux s...
 
PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...
PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...
PraTIC-ô-Pratiques: Qu'est-ce que ça change de s'engager à l'ère des réseaux ...
 
Numérique et culture scientifique, technique et industrielle
Numérique et culture scientifique, technique et industrielleNumérique et culture scientifique, technique et industrielle
Numérique et culture scientifique, technique et industrielle
 
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
 
Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016
Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016
Forum : Les métiers FLE et du numerique 2016
 
2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie
2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie
2017_Web2,web social, citoyenneté numérique : quels impacts sur notre pédagogie
 
Webcom Montréal, piste #openGouv
Webcom Montréal, piste #openGouvWebcom Montréal, piste #openGouv
Webcom Montréal, piste #openGouv
 
Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)
Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)
Formation "Médias numeriques et évolutions" (Clemi - PAF)
 
Les nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaire
Les nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaireLes nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaire
Les nouveaux usages du numérique en bibliothèque universitaire
 
Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?
Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?
Le web 2.0 dans l'enseignement supérieur : pourquoi, comment ?
 
2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds
2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds
2016 09 s2 foad &_tutorat_c2_r_ itg_j_vds
 
Facebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre écoleFacebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre école
 
Mémoire 1 Kenny PIERRE
Mémoire 1 Kenny PIERREMémoire 1 Kenny PIERRE
Mémoire 1 Kenny PIERRE
 
La génération C en tant que travailleurs et apprenants
La génération C  en tant que travailleurs et apprenantsLa génération C  en tant que travailleurs et apprenants
La génération C en tant que travailleurs et apprenants
 
Le projet ECO et les MOOCs français du projet
Le projet ECO et les MOOCs français du projetLe projet ECO et les MOOCs français du projet
Le projet ECO et les MOOCs français du projet
 
SAPIENS 2009 - Module 13 Part2
SAPIENS 2009 - Module 13 Part2SAPIENS 2009 - Module 13 Part2
SAPIENS 2009 - Module 13 Part2
 
Conference SCFP
Conference SCFPConference SCFP
Conference SCFP
 
Association des informaticiens des collèges du Québec Aicq
Association des informaticiens des collèges du Québec AicqAssociation des informaticiens des collèges du Québec Aicq
Association des informaticiens des collèges du Québec Aicq
 

Plus de PraTIC / projet de l'UQAM

IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...
IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...
IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...PraTIC / projet de l'UQAM
 
Les médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressources
Les médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressourcesLes médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressources
Les médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressourcesPraTIC / projet de l'UQAM
 
Les médias sociaux en intervention jeunesse
Les médias sociaux en intervention jeunesseLes médias sociaux en intervention jeunesse
Les médias sociaux en intervention jeunessePraTIC / projet de l'UQAM
 
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...PraTIC / projet de l'UQAM
 
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...PraTIC / projet de l'UQAM
 
Onda de choque: Movimientos sociales en el mundo
Onda de choque: Movimientos sociales en el mundoOnda de choque: Movimientos sociales en el mundo
Onda de choque: Movimientos sociales en el mundoPraTIC / projet de l'UQAM
 

Plus de PraTIC / projet de l'UQAM (6)

IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...
IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...
IL EST TEMPS DE DÉFINIR LA FRONTIÈRE EN MATIÈRE DE CULTURE DU VIOL, DE SEXTAG...
 
Les médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressources
Les médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressourcesLes médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressources
Les médias sociaux en intervention jeunesse - feuille de ressources
 
Les médias sociaux en intervention jeunesse
Les médias sociaux en intervention jeunesseLes médias sociaux en intervention jeunesse
Les médias sociaux en intervention jeunesse
 
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Fac...
 
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...
Formation Soigner ses TIC communautaires - AGIR, novembre 2011 - tutoriel Goo...
 
Onda de choque: Movimientos sociales en el mundo
Onda de choque: Movimientos sociales en el mundoOnda de choque: Movimientos sociales en el mundo
Onda de choque: Movimientos sociales en el mundo
 

Dernier

Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptxChapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptxModesteTiemele
 
Neuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean Eudes
Neuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean EudesNeuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean Eudes
Neuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean EudesUnidad de Espiritualidad Eudista
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en FranceTxaruka
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationLeBaobabBleu1
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONfrizzole
 
ilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdf
ilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdfilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdf
ilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdfssuser6041d32
 
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxSaint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxMartin M Flynn
 
complement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxcomplement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxIbrahimBasallam
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesLeBaobabBleu1
 

Dernier (14)

Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptxChapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
 
Neuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean Eudes
Neuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean EudesNeuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean Eudes
Neuvaine de la Pentecôte avec des textes de saint Jean Eudes
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
 
ilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdf
ilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdfilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdf
ilide.info-cours-recherche-d-emploi-pr_aa839df7439dd234c803551c86e0197c.pdf
 
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxSaint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
 
complement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxcomplement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptx
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 

RFCN - Formation sur les enjeux que soulèvent les pratiques collaboratives et les médias sociaux pour les praTIC communautaires

  • 1. 1 Une formation surUne formation sur les enjeux que soulèventles enjeux que soulèvent les pratiques collaborativesles pratiques collaboratives et les médias sociauxet les médias sociaux pour les praTIC communautairespour les praTIC communautaires Conçue et animée par : Sylvie Jochems, Professeure, École de travail social, UQAM Co-animée par : Katherine Macnaughton-Osler, Coordonnatrice du projet BlocIBlocI Bloc I
  • 2. 2 Une formation conçue à l’intérieur du projet Soigner ses TIC communautaires, développé et réalisé sous la direction de Sylvie Jochems dans le cadre de En partenariat avec :En partenariat avec : c Bloc I
  • 3. 3 But de la formationBut de la formation Initier les participantEs aux praTIC collaborativespraTIC collaboratives, aux médias sociauxmédias sociaux et à leurs enjeuxc Bloc I
  • 4. 4 5 objectifs5 objectifs 1. Initier les participantEs à l'histoire du développement des TIC dont Internet afin de mieux saisir leurs rôles et utilités. 2. Exposer les participantEs aux nouveaux discours : introduire les termes : • « conjoncture post-industrielle » • « société de l'information » • « société du/des savoir/s » • « capitalisme cognitif » … qui sont de plus en plus utilisés par les politiques et programmes gouvernementaux et les analystes. Bloc I
  • 5. 5 Objectifs (suite) 3. Proposer des concepts et une typologie pour mieux analyser ce que sont les usages des TIC dans les mouvements communautaires et féministes. 4. Amorcer une réflexion critique sur les enjeux que supposent les praTIC collaboratives des actrices /teurs des milieux communautaires et féministes. 5. Développer des habiletés techniques pour que les participantEs s'approprient des outils du Web 2.0 pour les groupes des milieux communautaires et féministes au Québec. Bloc I
  • 6. 6 Cadre de la formation Le site Web « PraTIC communautaires »« PraTIC communautaires » www.pratic.uqam.c a Bloc I
  • 7. 7 Cadre de la formation La pageLa page FacebookFacebookwww.facebook.com/PraTICcom m Bloc I
  • 9. 9 Contexte de la formation 2010-20112010-2011 Un projet-pilote financé par le Comité du Service aux collectivités de l’UQAM 3 formations « pilote » : un réel succès! CFRL Février 2011 à Repentigny Relais-femmes Avril 2011 à Montréal FAFMRQ Avril 2011 à Québec 1 formation en supplémentaire! AGIR Novembre 2011 à Gatineau Bloc I
  • 10. 10 Contexte de la formation 2012-20142012-2014 Un projet en quatre phases, financé par le MELS, réalisé dans le cadre du Service aux collectivités de l’UQAM Phase 1 : printemps, été et automne 2013 Formation 1 « Soigner ses TIC communautaires » : 6 groupes participants de différentes régions du Québec Bloc I
  • 11. 11 Contexte de la formation 2012-20142012-2014 Phase 2 : été et automne 2013, hiver 2014 Expérimentation : accompagnement par Katherine Macnaughton-Osler dans l'expérimentation des praTIC auprès des agentes multiplicatrices Vous aurez à remplir un formulaire en ligne avec vos choix d’outils Web Bloc I
  • 12. 12 Phase 3 : automne 2013, hiver et printemps 2014 Formation 2, webinaire/séminaire :Formation 2, webinaire/séminaire : « Les PraTIC collaboratives »« Les PraTIC collaboratives » Une demi-journée ensemble en préparation à la participation au Forum sur les PraTIC communautaires - Dropbox, Google Drive,Dropbox, Google Drive, ... - Skype, Adobe Connect,Skype, Adobe Connect, ... - Production de capsules vidéoProduction de capsules vidéo … + Accompagnement par Katherine!+ Accompagnement par Katherine! Contexte de la formation 2012-20142012-2014 Bloc I
  • 13. 13 Phase 4 : automne 2014 Forum « PraTIC communautaires » Grand rassemblement en ligne de toutes/tous les participantEs des 6 régions du Québec. Par webinairePar webinaire Discussions et analyses collectives sur les enjeux des usages des TIC pour les groupes de femmes et familles du Québec Identification de défis à relever! Contexte de la formation 2012-20142012-2014 Bloc I
  • 14. 14 Plan de la formationPlan de la formation Bloc 1 TIC et Web 2.0TIC et Web 2.0 Introduction à la formation Définitions et statistiques Explorations : Pinterest, YouTube, SlideShare, blogue, Facebook, Twitter. Bloc 2 Des connaissances utilesDes connaissances utiles Postulats des usages des TIC/Web 2.0 Introduction à l'analyse des PraTIC Exploration : Google Drive, Dropbox Bloc 3 Ateliers et plénièreAteliers et plénière Discussion en ateliers sur les enjeux sociaux, économiques, politiques, éthiques Planification de l'expérimentation 2013-2014 Bloc I
  • 15. 15 TIC et Web 2.0TIC et Web 2.0 Bloc I
  • 16. 16 Un peu de votre histoire !Un peu de votre histoire ! Vous souvenez-vous de ... • La 1ère fois que vous avez pitonné sur un clavier d’ordinateur ? • Votre 1er ordinateur ? • Du traitement de texte que vous utilisiez ? • Du 1er courriel que vous avez envoyé ? • De votre 1er téléphone sans fil ? • De votre 1er téléphone cellulaire ? Bloc I
  • 17. 17 Un peu d'histoire des TICUn peu d'histoire des TIC 1940 : le début de l'informatique 1945 : le premier micro-ordinateur 1965 : l'hypertexte (Ted Nelson) 1969 : Arpanet, le premier Internet 1975 : Création de la compagnie Microsoft 1981 : MS-DOS 1985 : • le réseau des superordinateurs (backbone) • Projet GNU et Free Software Fondation (Richard Stallman) Bloc I
  • 18. 18 1990 : Windows 3.0 1994 : World Wide Web (Tim Berners-Lee) 1996 : premiers navigateurs, explosion de l'Internet 1999 : 1er téléphone Blackberry 2004 : Facebook 2006 : Twitter 2009 : 1ère génération iPad Un peu d'histoire des TICUn peu d'histoire des TIC Bloc I
  • 19. 19 Le Web 2.0, c’est ...Le Web 2.0, c’est ... Source : flowerng.wordpress.comBloc I
  • 20. 20 Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... • L'expression « Web 2.0 » a été proposée pour désigner ce qui est perçu comme un renouveau du Web • L'évolution ainsi qualifiée concerne aussi bien les technologies employées que les usages • En particulier, on qualifie de Web 2.0 les interfaces permettant aux internautes d'interagir à la fois avec le contenu des pages mais aussi entre elles • L'expression est réputée avoir été lancée par Tim O'Reilly en 2004, et s'est imposée à partir de 2007 Bloc I
  • 21. 21 Web 1.0 :Web 1.0 : Passif Lecture Statique Contibution de l’organisme Posséder Unidirectionnel Codage HTML Web 2.0 :Web 2.0 : Actif Écriture/lecture Dynamique Contribution des usagères Partager Interactif Traitement de texte Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... Bloc I
  • 22. 22 Source : http://farm1.static.flickr.com/92/234525331_855ad80469.jpg - Extrait de la présentation préparée par le CDEACF disponible sur SlideShare : http://www.slideshare.net/cdeacf/le-web-20-principes-usages-et-outils Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... Bloc I
  • 23. 23 Source : ww.mediassociaux.fr/2013/04/16/panorama-des-medias-sociaux-2013/ ExploronsExplorons ensemble !ensemble ! •YouTubeYouTube •SlideShareSlideShare •PinterestPinterest Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... Bloc I
  • 24. 24 Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... YouTube : http://www.youtube.com/ • Faites une recherche de vidéos avec le mot-clé « féminisme » • Consultez 1 ou 2 exemples de vidéos de groupes de femmes ou d’organismes communautaires • Réfléchissez à quoi pourrait servir YouTube pour votre groupe ? Pour votre implication communautaire ? Bloc I
  • 25. 25 Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... SlideShare : http://fr.slideshare.net/ • Faites une recherche de présentations avec le mot-clé « féminisme » • Consultez 1 ou 2 exemples de présentations de groupes de femmes ou d’organismes communautaires • Réfléchissez à quoi pourrait servir SlideShare pour votre groupe ? Pour votre implication communautaire ? Bloc I
  • 26. 26 Le Web 2.0 ...Le Web 2.0 ... Pinterest : http://pinterest.com/ (si vous n’avez pas de compte, explorez à partir de http://www.pinterest.com/cintl/) • Faites une recherche d’images avec le mot-clé « féminisme » • Consultez 1 ou 2 exemples d’images de groupes de femmes ou d’organismes communautaires • Réfléchissez à quoi pourrait servir Pinterest pour votre groupe ? Pour votre implication communautaire ? Bloc I
  • 27. 27 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Les Québécois toujours adeptes des médias sociaux en 2012 : près de 8 internautes* sur 10 (ou 78,1 %, ce qui correspond à 64,2 % des adultes québécois) utilisent les médias sociaux. Ils étaient 73,3 % en 2011. Les activités préférées des internautes sont : • la consultation de contenu (69,3 %) • le maintien d’un profil d’utilisateur actif (63,8 %) • le partage de contenu (54,1 %) • l’interaction avec d’autres utilisateurs (52,8 %) • la création de contenus (32,2 %) Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012. * Définition du mot « internautes » : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet. Bloc I
  • 28. 28 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Des constats généraux sur l’utilisation des médias sociaux : • Une saturation chez les jeunes • Une progression chez les personnes plus âgées • Création de contenus sur les médias sociaux par 2 hommes sur 5, contre 1 femme sur 4! • L’âge, la scolarité et le revenu expliquent les différences dans l’utilisation d’Internet • Le lieu de résidence joue un rôle relativement mineur dans l’utilisation d’Internet (les personnes résidant en ville vs les personnes vivant en région), contrairement à ce qu’on pense! Sources : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012 et Les régions moins connectées ? CEFRIO, 2012. Bloc I
  • 29. 29 Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012. Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 30. 30 Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3(1), 2012. Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 31. 31 Qu'est-ce qu'un site de réseautage ? Au Québec, en 2012... en pourcentage % • Combien d'adultes québécois ont visité un site de réseautage ? • Combien d'adultes québécois ont participé à un site de réseautage ? Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 32. 32 Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012. Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 33. 33 Explorons ensemble Facebook ...Explorons ensemble Facebook ... Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 34. Facebook… des pour et des contre! Avantages • Possibilité de rejoindre de nouvelles personnes : membres, partenaires, alliées… • Les femmes : majoritaires sur Facebook et dans le milieu communautaire! • Diffusion conviviale de photos, vidéos, images, etc. Inconvénients • Création de compte obligatoire pour consulter, diffuser et échanger • Facebook a le droit de suspendre ou supprimer un compte sans avis • Peu de soutien • Distinction pas claire entre les 4 types d’outils 34 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 35. Distinguer les 4 types d’outils Facebook : • Profil personnel : on a des « ami-e-s » : – pour les individuEs – confidentialité à paramétrer • Page associative : on a des adeptes (des fans) qui nous « aiment » : – publique – offre des statistiques et des fonctionnalités spécifiques • Groupe : ouvert ou fermé (sur invitation) • Page dite « communautaire » : outil créé par Facebook automatiquement, à partir des intérêts indiqués sur les profils (en voie de disparition…) 35 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 36. • Allons ensemble à la page Facebook du projet : https://www.facebook.com/PraTICcomm • Identifier ce qui fait que c’est une page associative et non pas un profil • Trouver le nombre d’adeptes de la page • À l’écran, voyons ensemble les statistiques et les options de promotion d’une page Facebook 36 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 37. Essayons les pages associatives (diapo 1/2) Celles et ceux qui ont un profil sur Facebook (compte personnel) : • Se connecter, et aller à la page Facebook du projet : https://www.facebook.com/PraTICcomm; « aimer » la page et y inscrire un commentaire • Aller à : http://www.facebook.com/pages/create.php • Cliquer sur : « Créer une Page » pour une entreprise, organisme ou association • Sélectionner la catégorie, ex. : « organisme communautaire », et créer une page provisoire 37 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 38. Essayons les pages associatives (diapo 2/2) Celles et ceux qui n’ont pas de profil sur Facebook : • Suivre avec unE amiE Ou Créer un compte personnel : http://www.facebook.com/ • Aller à la page Facebook du projet : https://www.facebook.com/PraTICcomm; « aimer » la page et y inscrire un commentaire • Aller à : http://www.facebook.com/pages/create.php • Cliquer sur : « Créer une Page » pour une entreprise, organisme ou association • Sélectionner la catégorie, ex. : « organisme communautaire », et créer une page provisoire 38 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 39. Consulter une page associative Facebook et laisser un commentaire, ex. : • Centre Femmes aux 4 Vents : https://www.facebook.com/Centre.Femmes.aux.4.Ve nts • Femmessor Côte-Nord : https://www.facebook.com/Femmessorcotenord • Association des femmes de carrière de Baie- Comeau : https://www.facebook.com/pages/Association-des- femmes-de-carri%C3%A8re-de-Baie- Comeau/162293710453119 39 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 40. 40 Qu'est-ce qu'un blogue ? • Au Québec, en 2010 : 2,3 millions de QuébécoiEs consultaient des blogues • Combien d'adultes québécois ont consulté un blogue ? • Combien d'adultes québécois ont écrit ou exprimé un commentaire sur un blogue ? Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 41. 41 Source : L’explosion des médias sociaux au Québec. CEFRIO : NeTendances, vol. 1 (1), 2010. Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 42. 42 Blogue « PraTIC communautaires »« PraTIC communautaires » wwww.pratic.uqam.ca /bloguons Bloc I
  • 43. 43 Qu'est-ce qu'un microblogue ? • Au Québec, en 2012... 8,3 % des adultes étaient des utilisateurs de Twitter • Combien d'adultes québécois ont écrit un message sur un microblogue ? Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 44. 44 Source : L’explosion des médias sociaux au Québec. CEFRIO : NeTendances, vol. 1 (1), 2010. Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 45. 45 Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012. En 2012 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 46. 46 Explorons ensemble ...Explorons ensemble ... Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 47. Twitter… des pour et des contre! Avantages • Communications en temps (quasi-)réel à l’occasion d’événements et d’actions collectives • Liens directs avec les journalistes et éluEs • Applications telle que pétition en ligne Inconvénients • Création de compte obligatoire pour diffuser et échanger (mais pas pour consulter) • Jargon et quelques sigles à s’approprier • Limite de 140 caractères 47 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 48. 1. Allons ensemble sur http://twitter.com/ 2. Accédez à votre compte ou à celui du projet (http://twitter.com/PraTICcomm - on vous donnera les accès), ou créez-vous un compte 3. Recherchez le compte d’unE autre participantE 4. Composez et envoyez un tweet à son intention, en incluant dans le tweet : • son identifiant Twitter (ex. : @praTICcomm) • le mot-clic (« hashtag ») #praTICcomm 48 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 49. 5. Recherchez le compte d’un organisme et abonnez-vous; consultez ensuite ses tweets dans votre fil de nouvelles (« Accueil » en haut à gauche) 6. Répondez à un tweet reçu 7. Consultez le fil des échanges du mot-clic #praTICcomm (tapez le mot-clic dans le champ « recherche » en haut à droite, puis appuyez sur la touche Entrée/Retour) 49 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 50. Des exemples de comptes Twitter : • https://twitter.com/SADCCoteNord • https://twitter.com/Uauitshitun • https://twitter.com/CaapCoteNord • https://twitter.com/crecn • https://twitter.com/AllianceRomaine 50 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 51. Suggestion : Utilisez un outil de gestion des tweets, plutôt que d'aller sur le site de Twitter : permet d'organiser les tweets, par thème, par liste, etc. Voici les 2 principaux outils : • Hootsuite - http://hootsuite.com/ • TweetDeck - http://www.tweetdeck.com/ 51 Usages du Web 2.0 au QuébecUsages du Web 2.0 au Québec Bloc I
  • 52. 52 Une formation surUne formation sur les enjeux que soulèventles enjeux que soulèvent les pratiques collaborativesles pratiques collaboratives et les médias sociauxet les médias sociaux pour les praTIC communautairespour les praTIC communautaires Conçue et animée par : Sylvie Jochems, Professeure, École de travail social, UQAM Co-animée par : Katherine Macnaughton-Osler, Coordonnatrice du projet BlocIIBlocII Bloc II
  • 53. 53 II. Des connaissances utilesDes connaissances utiles sur les usages des TIC Bloc II
  • 54. 54 Les TIC, qu’est-ce que ça change ? Réf. : Jochems, 2011; Cardon, 2010; Cardon et Granjon, 2010 Des connaissances utiles!Des connaissances utiles! Bloc II
  • 55. 55 Des connaissances utiles!Des connaissances utiles! DépassonsDépassons le « déterminisme technologique »!le « déterminisme technologique »! • Les technologies ne déterminent pas le comportement des humains! – Évitons de penser « l'impact » des technologies sur l'intervention, la société, … • Les humains formatent les technologies – Les concepteurs de logiciels et de technologies fabriquent ces objets et y inscrivent volontairement ou non une culture, des rapports de pouvoir, ... 11erer postulatpostulat Bloc II
  • 56. 56 Source : CARDON, Dominique (2010). La démocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43. La notion d’espace public change!La notion d’espace public change! 4 formes de prise de parole en public Des connaissances utiles!Des connaissances utiles! Bloc II
  • 57. 57 Les usagères des TIC sont à laLes usagères des TIC sont à la fois :fois : Lectrices et Auteures Destinataires et Émettrices Consommatrices Productrices et d'informations 22ee postulatpostulat Des connaissances utiles!Des connaissances utiles! Bloc II
  • 58. 58 Les usages des TIC ont unLes usages des TIC ont un senssens On ne devrait pas présumer du sens des usages des TIC par les personnes Les usages peuvent même avoir des sens différents d’une personne à une autre! 33ee postulatpostulat Des connaissances utiles!Des connaissances utiles! Bloc II
  • 59. 59 Les usagères des TIC peuventLes usagères des TIC peuvent être des actrices socialesêtre des actrices sociales Parler, écrire, communiquer = agir Écrire sur les médias sociaux, n'est pas « virtuel », c'est bien « réel »! *Les liens sociaux sur le Web sont réelsLes liens sociaux sur le Web sont réels Donc des connaissances utiles pour les praTICDonc des connaissances utiles pour les praTIC communautaires...communautaires... 44ee postulatpostulat Des connaissances utiles!Des connaissances utiles! Bloc II
  • 60. 60 PraTIC communautairesPraTIC communautaires Une organisation 2.0!Une organisation 2.0! Ouais mais... de kossé qu’on parle ?Ouais mais... de kossé qu’on parle ? Bloc II
  • 61. 61 Une organisation 2.0Une organisation 2.0 Source : Livre blanc sur les nouveaux usages du Web 2.0 pour les organisations. CEFRIO et Atelya expert conseil, 2011, p.12. PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 62. 62 Les organisationsLes organisations dans la mire des internautes québécois sur les médias sociaux En 2011, 31 % des internautes québécois31 % des internautes québécois ontont suivisuivi une entreprise, un organisme ou un ministère sur les médias sociaux; 56 % de ces56 % de ces personnes ont interagipersonnes ont interagi avec une entreprise, un organisme ou un ministère sur un média social Dans ce contexte, il est difficile pour les organisations québécoises d’ignorer ce moyen de communication privilégié auprès de leur clientèle! Source : L’engouement pour les médias sociaux au Québec. CEFRIO : NeTendances, volume 2, numéro 1, 2011. PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 63. 63 Source : Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. CEFRIO : NeTendances, volume 3, numéro 1, 2012. PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 64. 64 Explorons ensemble!Explorons ensemble! PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 65. 65 PraTIC communautairesPraTIC communautaires Google Drive et Dropbox sont :Google Drive et Dropbox sont : • Des outils de stockage de fichiers en ligne : on y dépose des documents • Permettent la synchronisation des fichiers sur plusieurs plateformes Web (ordinateurs de bureau, portable, téléphone intelligent…) Mais Google Drive, en plus, est :Mais Google Drive, en plus, est : • Une suite de bureautique sur le Web : on peut créer des documents Bloc II
  • 66. en action communautaire Avantages • Très facile à utiliser! • Permet d’accéder à des documents où que nous soyons • Nos changements sont mis à jour automatiquement • Archive les documents; la dernière version du fichier est toujours en ligne • Permet de partager des documents avec des collègues sans passer par le compte courriel • Conserve la mise en forme des documents Inconvénients • Cela prend une connexion Internet pour accéder aux fichiers et assurer leur mise à jour • Nécessaire de télécharger Dropbox sur son ordinateur, portable et autres appareils (logiciel gratuit) • Il faut se créer un compte PraTIC communautairesPraTIC communautaires 66Bloc II
  • 67. 67 Se créer un compte à https://www.dropbox.com/ : PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 68. 68 Consultez la présentation et téléchargez Dropbox à https://www.dropbox.com/tour/0 : PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 69. Google Drive en action communautaire Avantages • Très facile à utiliser! • Permet d’accéder à des documents de travail où que nous soyons • Nos changements sont mis à jour automatiquement • On travaille directement en ligne! • Archive les documents; la dernière version du fichier est toujours en ligne • Permet de partager des documents avec des collègues sans passer par le compte courriel • Favorise le travail collaboratif; par exemple, co-rédiger le rapport annuel! Inconvénients • Connexion Internet nécessaire pour assurer la mise à jour des fichiers partout et pour y accéder, à moins d’avoir installé l’option « Hors connexion » au préalable • Importation problématique de fichiers Microsoft Office (Word, etc.) • Nécessaire de se créer un compte • Il arrive parfois que l’on ait des problèmes techniques, surtout si on utilise le navigateur Internet Explorer. Pour plus de convivialité, utilisez Firefox ou Chrome : 69 PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 70. 70 Exercices d'introduction en 4 étapes : * 1. Avoir accès à Google Drive 2. Créer, nommer, importer et exporter un document 3. Collaborer : partager et co-écrire! 4. Classer les documents dans vos collections * On réalisera ensemble l’étape numéro 3. Les numéros 1, 2 et 4 sont pour vous dans vos milieux. PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 71. 71 Étape 1 : Avoir accès à Google Drive • Pour accéder à toutes les fonctionnalités de Google Drive, il faut ouvrir un compte Google. • Vous avez un courriel électronique Gmail ? Vous avez déjà un compte Google par défaut! • Sinon, vous pouvez utiliser n’importe quelle autre adresse courriel pour créer un compte Google. PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 72. 72 Comment ouvrir un compte Google ? 1. Rendez-vous sur http://docs.google.com/ et cliquez sur le bouton rouge « Inscription » PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 73. 73 2. Cliquez sur le lien de confirmation qui sera envoyé à votre boîte de courrier électronique 3. Retournez à http://docs.google.com/ et connectez-vous à votre nouveau compte 4. Configurez le compte en langue française, en allant à « Paramètres » : PraTIC communautairesPraTIC communautaires #1 #2 Bloc II
  • 74. 74 Étape 2 : Créer, nommer, importer et exporter un document CRÉER un document texte : PraTIC communautairesPraTIC communautaires Cliquez sur « Créer », puis « Document texte » Bloc II
  • 75. 75 NOMMER un document texte : PraTIC communautairesPraTIC communautaires Cliquez sur « Document sans titre » et donnez un titre à votre document Bloc II
  • 76. 76 PraTIC communautairesPraTIC communautaires Remarquez que les fonctionnalités de ce document texte sont semblables à votre outil de traitement de texte habituel! Bloc II
  • 77. 77 IMPORTER un fichier de votre ordinateur : PraTIC communautairesPraTIC communautaires Pour télécharger un document de votre ordinateur : cliquez sur le bouton « importer » et sélectionnez le fichier ou le dossier désiré Bloc II
  • 78. 78 EXPORTER un fichier de votre ordinateur : PraTIC communautairesPraTIC communautaires #2 #1 1. Avec le clic droit de la souris, choisissez un document à télécharger 2. Avec le clic gauche de la souris choisissez « Télécharger » Bloc II
  • 79. 79 Étape 3 - Collaborer : Partager et co-écrire un document! PraTIC communautairesPraTIC communautaires Vérifiez qu’on a partagé un document avec vous! 1. Affichez tous vos docs. et fichiers Google Drive 2. Trouvez le document partagé avec vous par quelqu’une d’autre Bloc II
  • 80. 80 Partager vos propres documents (diapo 1/2) : PraTIC communautairesPraTIC communautaires #1 #2#3 1. Avec le clic droit de la souris, choisir un fichier à partager 2. Avec le clic gauche de la souris, choisissez « partager » 3. Et encore « partager » Bloc II
  • 81. 81 Partager vos propres documents (diapo 2/2) : PraTIC communautairesPraTIC communautaires 4. Insérez l’adresse courriel de la personne avec qui vous voulez partager le document 5. Décidez du nouveau d’autorisation : (a)lecture seulement (b)commentaire seulement ou (c)modifications autorisées Bloc II
  • 82. 82 Co-écrire un document (diapo 1/2) : La co-écriture est une activité que vous faites déjà dans les groupes communautaires et de femmes. Vous êtes plusieurs à rédiger un rapport d’activités annuel, des demandes de subvention, et autres Mais le problème habituel, c’est d’avoir toujours la dernière version modifiée. Google Drive règle ce problème! On essaie ensemble ? PraTIC communautairesPraTIC communautaires Bloc II
  • 83. 83 PraTIC communautairesPraTIC communautaires Commencez à taper ici ce que vous voulez (on vous donnera le lien Web pour accéder au document) Co-écrire un document (diapo 2/2) : Bloc II
  • 84. 84 Insérer un commentaire : PraTIC communautairesPraTIC communautaires #3 #1 #2 Bloc II
  • 85. 85 Collaborer par la co-écriture : PraTIC communautairesPraTIC communautaires On voit que quelqu’une d’autre a ouvert ce même document L’autre personne rédige ici, en temps réel Ici, on peut clavarder avec l’autre personne Bloc II
  • 86. 86 Étape 4 : Classer les documents dans des dossiers (diapo 1/2) PraTIC communautairesPraTIC communautaires Créez un nouveau dossier et donnez-lui un titre Bloc II
  • 87. 87 Étape 4 : Classer les documents dans des dossiers (diapo 2/2) PraTIC communautairesPraTIC communautaires Sélectionnez votre document et cliquez sur « Déplacer vers »Bloc II
  • 88. 88 Gérer vos dossiers PraTIC communautairesPraTIC communautaires Avec le clic droit de la souris, choisissez un dossier, puis avec le clic gauche de la souris, choisissez « Modifier la couleur » Bloc II
  • 89. 89 Partager un dossier PraTIC communautairesPraTIC communautaires Suivez le processus déjà expliqué pour le partage d’un document Bloc II
  • 90. 90 Une formation surUne formation sur les enjeux que soulèventles enjeux que soulèvent les pratiques collaborativesles pratiques collaboratives et les médias sociauxet les médias sociaux pour les praTIC communautairespour les praTIC communautaires Conçue et animée par : Sylvie Jochems, Professeure, École de travail social, UQAM Co-animée par : Katherine Macnaughton-Osler, Coordonnatrice du projet BlocIIIBlocIII Bloc III
  • 91. 91 AteliersAteliers d'analyse collectiveanalyse collective des enjeux des praTIC communautairesdes enjeux des praTIC communautaires Bloc IIIBloc III Bloc III
  • 92. 92 ATELIERS :ATELIERS : Enjeux des praTIC communautairesEnjeux des praTIC communautaires EnjeuxEnjeux sociauxsociaux EnjeuxEnjeux économiqueséconomiques EnjeuxEnjeux politiquespolitiques EnjeuxEnjeux éthiqueséthiques Consultez le cahier de la participante!Consultez le cahier de la participante! a. VOS QUESTIONSVOS QUESTIONS extraites du questionnaire pré-formation b. ATELIERS :ATELIERS : exploration et discussion sur les problèmes et défis dans vos praTIC c. PLÉNIÈRE:PLÉNIÈRE: •trucs •références •connaissances complémentaires •etc... d. OBJECTIFSOBJECTIFS 2013-20142013-2014 •nb: le projet développera des outils pour répondre à plusieurs de vos questions. Bloc III
  • 93. 93 Enjeux des praTIC communautaires EnjeuxEnjeux sociauxsociaux EnjeuxEnjeux économiqueséconomiques EnjeuxEnjeux politiquespolitiques EnjeuxEnjeux éthiqueséthiques Bloc III
  • 94. 94 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. L’INTERVENTION SOCIALE1. L’INTERVENTION SOCIALE • Peut-on faire de l’intervention socialeintervention sociale par le biais des outils Web ? Quelles balises pour l’intervention ? • Quelles sont les limites des formations en ligneformations en ligne ? Comment concevoir un atelier en ligne, un site Web qui fonctionne ? Comment développer le sens critique via le Web ? • Comment continuer à briser l’isolementbriser l’isolement si le canal devient virtuelvirtuel ? Enjeux sociaux Bloc III
  • 95. 95 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. LIENS AVEC LA POPULATION • Comprendre comment le Web peut-il nous aider à mieux faire connaître notre missionmieux faire connaître notre mission ? Comment développer les moyens pour faire connaître et promouvoir les services de notre organisme par l'intermédiaire des outils ? • Quel accès aux TICaccès aux TIC pour les personnes en situationsituation de pauvretéde pauvreté ? • Les forums de discussion sur le Web sont-ils toujours un atout ? Enjeux sociaux Bloc III
  • 96. 96 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES : 3. LIENS AVEC NOS MEMBRES • L’usage de ces outils Web comporte-t-il des avantages etavantages et des inconvénients pour la vie associativedes inconvénients pour la vie associative de notre groupe ? • Devrait-on inscrire l'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebook afin de rejoindre le plus de membres possibles et faire la promotion des activités de l'organisme ? • Décalage générationnelDécalage générationnel : Nos membres plus âgées et/ou moins à l'aise avec la technologie se sentiraient-elles laissées pour compte ? • Consultation-démocratieConsultation-démocratie :: Comment faire pour m'assurer que j'ai l'avis de toutes mes membres via le Web et non pas juste d'une personne d'un groupe ? Enjeux sociaux Bloc III
  • 97. 97 La responsabilité sociale et pertinence professionnelle de s'en préoccuper : « Le travail social n’est pas à l’écart des influences de la société de l’information, même s’il n’en prend pas une conscience nette, même s’il n’en perçoit pas toutes les interpellations et même s’il se positionne encore sur certains sujets de manière défensive. Il doit pourtant s’interroger, de sa place, sur le concept même de société de l’information : « Société de l’information pour qui ? Pour servir quelles finalités ? Avec quels types d’appropriation sociale ? Pour quels usages ? Au service de quels besoins sociaux ? Pour quelles opportunités ? Avec quels dangers et donc quelles précautions à prendre ? Avec quels risques en termes d’exclusions ou de nouvelles exclusions ? » (Source : Conseil du travail social, France, 2001) Enjeux sociaux Bloc III
  • 100. 100 Enjeux des PraTIC communautaires EnjeuxEnjeux sociauxsociaux EnjeuxEnjeux économiqueséconomiques EnjeuxEnjeux politiquespolitiques EnjeuxEnjeux éthiqueséthiques Bloc III
  • 101. 101 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. BUDGET DE L’ORGANISME • Peut-on faire des économies de temps, d’argentéconomies de temps, d’argent avec le Web ? • Quels sont les coûts reliés à l'utilisationles coûts reliés à l'utilisation des médias sociaux ? Est-ce que cela réduit réellement les coûts des publicitéspublicités ? Difficultés de publication dans les médias communautaires ? DélaisDélais des publications ? Réduction des coûts des envois postauxenvois postaux ? • Vu la grandeur du territoirela grandeur du territoire peut-on communiquer efficacement ? • Comment trouver des subventionstrouver des subventions pour permettre le développement de notre organisme ? Enjeux économiques Bloc III
  • 102. 102 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES • Y a-t-il moyen de faire des campagnes de financementcampagnes de financement efficaceefficaces via les outils Web ? • Que sont les logiciels libreslogiciels libres ? Le partage de logicielpartage de logiciel, donc économie pour l'organisme ? 3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL • Quel temps de travailtemps de travail consacré à sa mise à jour ? • Je représente un organisme communautaire qui s’est inscrit récemment à des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook. Nous souhaitons évaluer la pertinence d’investir du tempsinvestir du temps à ce type de ressources pour un organisme communautaire qui a peu de ressources. Enjeux économiques Bloc III
  • 103. 103 Gérer et partager des documents, pour une synchronisationsynchronisation Web des fichiers Enjeux économiques Bloc III
  • 105. 105 Veille informationnelle/partage :Veille informationnelle/partage : Kamo Web (Katherine Macnaughton-Osler) Enjeux économiques Bloc III
  • 106. 106 Logiciels libresLogiciels libres : Logiciels dont la licence donne à tous le droit de l'utiliser, le modifier, etc., sans frais. Une alternative aux logiciels «propriétaires», qu’on doit utiliser tels quels, et qui sont souvent payants. Enjeux économiques Bloc III
  • 107. 107 Coopérative de travail du Web Koumbit pour les logiciels libresKoumbit pour les logiciels libres et la gestion des ressources informatiqueset la gestion des ressources informatiques Enjeux économiques Bloc III
  • 108. 108 OBNL qui fait la promotion des logiciels libreslogiciels libres :: FACILFACIL Enjeux économiques Bloc III
  • 109. 109 Creative commons :Creative commons : donne des moyens simples standardisés pour accorder des permissions de droits d’auteur à nos oeuvres Enjeux économiques Bloc III
  • 110. 110 Réduire les coûtsRéduire les coûts de la téléphonie et des déplacements de représentation Enjeux économiques Bloc III
  • 112. 112 Enjeux des PraTIC communautaires EnjeuxEnjeux sociauxsociaux EnjeuxEnjeux économiqueséconomiques EnjeuxEnjeux politiquespolitiques EnjeuxEnjeux éthiqueséthiques Bloc III
  • 113. 113 COMMENTAIRES : • Cela me semble intéressant, mais paintéressant, mais paSS une prioritéune priorité! • Pas d'intérêt QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE • Est-ce que notre groupe peut avoir plus de pouvoirplus de pouvoir ? • Peut-on favoriser la démocratie à l’intérieur de notredémocratie à l’intérieur de notre groupgroupe ? Enjeux politiques Bloc III
  • 114. 114 2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE • Quels sont les avantages et inconvénients à mobiliser etmobiliser et organiser une action collectiveorganiser une action collective via le Web ? Quel est le meilleur moyen de mobiliser la population avec ce type d’outils ? Quelle est l'utilité d'un blogue pour un organisme comme le nôtre, comme outil de mobilisation ? Faire signer des pétitions et faire des j'aime sur certains sujets, est-ce que cela peut vraiment changer la monde ?...... • L'accès à la classe politique, le pouvoir acquis par Internet est-il réel ? • Qu'est-ce que la société de l'information et desQu'est-ce que la société de l'information et des savoirs ?savoirs ? La société de l'information et du savoir passe-t- elle par Facebook ? Quelle est la place des femmes aula place des femmes au sein de la société de l'informationsein de la société de l'information (celle qu'on ne nous donne pas vs. celle qu'on choisirait de ne pas prendre) ? Enjeux politiques Bloc III
  • 115. 115 Prendre la parole et publier sur un blogue, c’est prendre du pouvoir Enjeux politiques Bloc III
  • 116. 116 « Prenez le contrôle de la technologie ! » : des pratiques de sécurité en ligne, et pour protéger la vie privéeprotéger la vie privée Enjeux politiques Bloc III
  • 117. 117 CommunautiqueCommunautique Réflexion et enjeux pour un Internet citoyenInternet citoyen Enjeux politiques Bloc III
  • 118. 118 CommunautiqueCommunautique Internet citoyen et démocratie à l'ère numérique Enjeux politiques Bloc III
  • 119. 119 Enjeux des PraTIC communautairesEnjeux des PraTIC communautaires EnjeuxEnjeux sociauxsociaux EnjeuxEnjeux économiqueséconomiques EnjeuxEnjeux politiquespolitiques EnjeuxEnjeux éthiqueséthiques Bloc III
  • 120. 120 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. ÉCRIRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ? • Quelles sont les informationsinformations que nous pouvons transmettretransmettre sur Facebook, Twitter, notre site Web, etc. ? – Quelles limiteslimites à respecter dans la diffusion de l’information ? Quels sont les dangersdangers ? – À qui appartientÀ qui appartient le contenu transmis sur Facebook, Twitter, etc. ? • Sur Facebook, par exemple, il faut décider de qui on accepte les demandes d'amitié, sans vraiment savoir de quel individu ou de quel groupe il s'agit. Or, il est souvent très fastidieux de faire lesfastidieux de faire les recherches appropriéesrecherches appropriées pour mieux connaître les organismes ou les individus en question. Les commentaires négatifscommentaires négatifs sur le babillard sont également compliqués à gérercompliqués à gérer.. Enjeux éthiques Bloc III
  • 121. 121 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE • Comment ne pas franchir la ligne entre vie personnelle etvie personnelle et professionnelleprofessionnelle ? • Les propos tenuspropos tenus par les membres sont-ils endossésendossés automatiquement par l’organismeautomatiquement par l’organisme ? • Possibilité de faire revivre à des femmes des expériencesexpériences traumatisantestraumatisantes (un trolltroll qui mettrait un lien vers l'image d'un foetus par exemple). Comment se prémunir des masculinistesmasculinistes ? • Comment se protéger ? Enjeux éthiques Bloc III
  • 122. 122 2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE2. CODES ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIQUE (suite)(suite) CONFIDENTIALITÉ ET RESPONSABILITÉCONFIDENTIALITÉ ET RESPONSABILITÉ • Confidentialité des membresConfidentialité des membres : règles à suivre... Nous sommes préoccupées si conflit existerait entre la clause de confidentialité et l'objectif premier de Facebook. Réflexion sur la confidentialitéconfidentialité dans les échangesdans les échanges et dans les messages transmis, ex. : écrire sur le « mur » Facebook d’une personne ou en privé ? • On se questionne beaucoup sur la pertinence de Facebook pour y inscrire les organismes... quelques histoires d’horreur sur le bitchagebitchage qui se fait et sur les problèmes de confidentialité que doit gérer le groupe après • Nous devons aussi savoir quels enjeux il y a au niveau de la confidentialité et du contenu possible.confidentialité et du contenu possible. Par exemple, utilisation d'un logiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveur (confidentialité et responsabilités) Enjeux éthiques Bloc III
  • 123. 123 La nétiquetteLa nétiquette : les règles de bienséance sur Internet Source : Wikipédia Enjeux éthiques Bloc III
  • 124. 124 NétiquetteNétiquette et modérationmodération d’un groupe d’entraide sur un forum Enjeux éthiques Bloc III
  • 126. 126 Enjeux éthiques Ex. Auberges du coeur Des zones à risque ce sont : • Des zones grises • Des comportements qui ne se justifient pas • Un espace laissant place à une variété de conduites professionnelles • La présence de conflits de valeurs et de normes • La difficulté à trouver le sens, car il y a absence de repères communs Ces zones à risque sont : 1. La gestiongestion et la responsabilité de l’Aubergeresponsabilité de l’Auberge 2. La limitelimite entre vie personnellevie personnelle et vie professionnellevie professionnelle 3. La confidentialitéconfidentialité et la vie privéevie privée 4. L’interventionintervention 4 zones identifiées à risque4 zones identifiées à risque Bloc III
  • 127. 127 Démarche du Regroupement des Auberges du coeurDémarche du Regroupement des Auberges du coeur • Faut-il ou non des balises claires pour l’utilisation des médias sociaux dans les Auberges? Ces balises doivent-elles êtreCes balises doivent-elles être communes pour toutes les Auberges ou adaptées selon chacuneadaptées selon chacune ? • Ce qui ressort des groupes de discussions et des séances de travail du comité est plutôt de mettre l’accent sur la formation du personnel,mettre l’accent sur la formation du personnel, mais aussi de mieux encadrer l’utilisation des médias sociaux, et particulièrement Facebook, par des recommandations portant sur les zones à risque. L’évaluation des risques permet de constater qu’un encadrement tourné vers la sensibilisation et la formation s’avèrevers la sensibilisation et la formation s’avère primordialprimordial.. • Le Comité souhaite que ce document soit une base de réflexion dansune base de réflexion dans les Aubergesles Auberges afin d’aider à mieux baliser cette pratique d’intervention émergente. Référence : Langlois et Gendreau, 2013; 2012: p. 12 Enjeux éthiques Ex. Auberges du coeur Bloc III
  • 128. 128 Enjeux éthiques : Code criminel canadienCode criminel canadien ... À propos de la cyber-intimidation ...À propos de la cyber-intimidation ... Les DROITS et le code criminel canadienLes DROITS et le code criminel canadien «« Le Code criminel canadien,Le Code criminel canadien, tel qu’il est actuellement conçu, a tout ce qu’il faut pour que les policiers interviennent lorsqu'une belle Rehtaeh Parsons vit ce qu'elle a vécu » (Robert, 2013) → L'agression sexuelleL'agression sexuelle est un crime passible de dix ans de prison qui fait l’objet d’accusations quotidiennes dans tous les districts judiciaires du pays. Article 271 du Code criminel. → L'agression sexuelle commise par plus d'uneL'agression sexuelle commise par plus d'une personnepersonne est une agression sexuelle du second degré, plus grave encore donc, et passible d’un emprisonnement maximal de quatorze ans. Article 272 du Code criminel. Bloc III
  • 129. 129 ... → Encourager la commission d’une agression sexuelle enEncourager la commission d’une agression sexuelle en prenant des photosprenant des photos fait du photographe un complice aussi coupable que les agresseurs principaux et passible de la même peine. Article 21 du Code criminel. (Parenthèse, juste au cas : une adolescente saoule ou gelée ne peut pas consentir à avoir des relations sexuelles, tout simplement parce qu’elle est incapable de former le consentement requis. Article 273.1 du Code criminel). → Prendre des photos d’une adolescente qui se fait violerPrendre des photos d’une adolescente qui se fait violer constitue de la production pornographie juvénile passible d’une peine maximale de dix ans. La peine minimale est d’un an de prison. Article 163.1 (2) du Code criminel. → Publier les images de l’agression sexuelle d’une mineure, surPublier les images de l’agression sexuelle d’une mineure, sur Facebook ou ailleurs,Facebook ou ailleurs, diffuser ces images par courriel ou par textos, et même les distribuer en classe ou au parc, constitue de la publication de pornographie juvénile, crime passible de dix ans de prison, la peine minimale étant d’une année. Article 163.1 (3) du Code criminel. → Le simple fait de posséder, dans sa poche de jeans, dansLe simple fait de posséder, dans sa poche de jeans, dans son cellulaire ou dans son ordinateur, des photos d’uneson cellulaire ou dans son ordinateur, des photos d’une mineure qui se fait agresser sexuellementmineure qui se fait agresser sexuellement constitue de la possession de pornographe juvénile, crime passible de cinq ans de prison, la peine minimale étant de six mois d’emprisonnement. Article 163.1 (4) du Code criminel. Enjeux éthiques : Code criminel canadienCode criminel canadien Bloc III
  • 130. 130 ... → Écœurer une jeune femme par courriel, par message privé,Écœurer une jeune femme par courriel, par message privé, sur Facebook ou ailleurs,sur Facebook ou ailleurs, en lui faisant craindre pour sa sécurité –y compris sa sécurité psychologique – constitue du harcèlement criminel, crime passible d’une peine maximale de dix ans. Article 264 du Code criminel. → Menacer une adolescente/adulte de pires représailles si elleMenacer une adolescente/adulte de pires représailles si elle porte plainte, ou lui faire subir quelque autre chantage pourporte plainte, ou lui faire subir quelque autre chantage pour la forcer à faire ou ne pas faire quelque chosela forcer à faire ou ne pas faire quelque chose qu’elle aurait légalement le droit de faire constitue un crime d’intimidation passible de cinq ans d’emprisonnement. Article 423 du Code criminel. → Écrire, sur Facebook ou ailleurs, qu’une adolescente/adulteÉcrire, sur Facebook ou ailleurs, qu’une adolescente/adulte qui a été violée est une putainqui a été violée est une putain constitue un libelle diffamatoire, crime passible de deux ans de prison. Article 298 du Code criminel. → Répandre la nouvelle qu’une adolescente/adulte est uneRépandre la nouvelle qu’une adolescente/adulte est une putain alors qu’on l’a violéeputain alors qu’on l’a violée constitue un libelle délibérément faux, crime passible de cinq ans de prison. Article 300 du Code criminel. Enjeux éthiques : Code criminel canadienCode criminel canadien Bloc III
  • 131. 131 Les enfants en ligne ... conseils etconseils et outils pour lesoutils pour les e-parentse-parents Enjeux éthiques Bloc III
  • 132. 132 2 textes distribués2 textes distribués JOCHEMS, Sylvie (2011). Section « Les technologies de l'information et de la communication (TIC) : Qu’est-ce que ça change ? », extrait du Chap. 6 “La communication en action communautaire” dans PANET-RAYMOND, Jean et Jocelyne LAVOIE, Les pratiques d’action communautaire au Québec, PUQ. NB : Texte diffusé dans le cadre de la formation « Soigner ses TIC communautaires » avec la permission des éditeurs, Jean Panet-Raymond et Jocelyne Lavoie. JOCHEMS, Sylvie (2007). « La fracture numérique : un problème social ? » dans H. Dorvil (éd.) Les problèmes sociaux : théories et méthodologies de l'intervention sociale, tome IV, PUQ. Pour consulter les autres références, voir la bibliographie sur le site Web du projet :voir la bibliographie sur le site Web du projet : http://www.pratic.uqam.ca/ Bloc III
  • 133. 133 Bibliographie •AMBROSI Alain, PEUGEOT Valérie et Daniel PIMIENTA (2005). Enjeux de mots : Regards multiculturels sur les sociétés de l’information, Éditions C&F, Caen, 649 pages. •BOLTANSKI, Luc et Ève CHIAPELLO (1999). Le nouvel esprit du capitalisme, Gallimard, 818 pages. •CARDON, Dominique (2010). La démocratie Internet : Promesses et limites. Coédition Seuil-La République des idées, Paris, 112 pages. •CARDON, Dominique et Fabien GRANJON (2010). Médiactivistes, collection Contester, no9, Les presses SciencesPo, Paris, 147 pages. •CDEACF (2009). Présentation de la formation sur les médias sociaux disponible sur SlideShare : http://www.slideshare.net/cdeacf/le-web-20-principes-usages- et-outils Bloc III
  • 134. 134 Bibliographie •CEFRIO (2012). Les médias sociaux ancrés dans les habitudes des Québécois. : NeTendances, volume 3, no 1. •CEFRIO (2011). Livre blanc sur les nouveaux usages du Web 2.0 pour les organisations et Atelya expert conseil, p.12. •CEFRIO (2011). L’engouement pour les médias sociaux au Québec. : NeTendances, volume 2, numéro 1. •CEFRIO (2010). L’explosion des médias sociaux au Québec. : NeTendances, vol. 1 (1). •CONSEIL SUPÉRIEUR DU TRAVAIL SOCIAL (2001). Nouvelles technologies de l’information et de la communication et travail social, Rapport du groupe d’étude, France. Résumé disponible en ligne à : http://www.social.gouv.fr/htm/pointsur/travail_soc/conseil_sts/ nouvelles.htm#top Bloc III
  • 135. 135 Bibliographie •JOCHEMS, Sylvie (2011). Section « Les technologies de l'information et de la communication (TIC) : Qu’est-ce que ça change ? » extraite du Chap. 6 “La communication en action communautaire” dans PANET-RAYMOND, Jean et Jocelyne LAVOIE, Les pratiques d’action communautaire au Québec, PUQ. •JOCHEMS, Sylvie (2007). « La fracture numérique : un problème social ? » dans H. Dorvil (éd.) Les problèmes sociaux : théories et méthodologies de l'intervention sociale, tome IV, PUQ. •LANGLOIS,L. et GENDREAU, I. (2012). "Réflexion éthique sur l'utilisation des médias sociaux dans les Auberges du coeur", Revue Nouvelles Pratiques Sociales, vol.24,no2. •RACQ (2012). Les médias sociaux et les Auberges du coeur: Le défi d'évoluer avec les jeunes, Rapport du comité Éthique et médias sociaux, Disponible en ligne •ROBERT, Véronique Me (13 avril 2013). "À propos de la belle Rehtaeh Parsons", journal Voir Montréal, Disponible en lien à : http://voir.ca/veronique-robert/2013/04/13/a-propos-de-la-belle- rehtaeh-parsons/ Bloc III
  • 136. 136 Cahier de la participanteCahier de la participante ATELIERS : Enjeux des PraTIC communautaires EnjeuxEnjeux sociauxsociaux EnjeuxEnjeux économiqueséconomiques EnjeuxEnjeux politiquespolitiques EnjeuxEnjeux éthiqueséthiques a. VOS QUESTIONSVOS QUESTIONS extraites du questionnaire pré-formation b. ATELIERS :ATELIERS : exploration et discussion sur les problèmes et défis dans vos praTIC c. PLÉNIÈRE:PLÉNIÈRE: •trucs •références •connaissances complémentaires •etc... d. OBJECTIFSOBJECTIFS 2013-20142013-2014 NOM DE LA PARTICIPANTE : ______________________________ NOM DU GROUPE : ______________________________ Bloc III
  • 137. 137 Discussion en atelier et notes de nos réponses 1.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC1.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC 1.2 Solutions envisagées1.2 Solutions envisagées 1. Enjeux sociaux Bloc III
  • 138. 138 1.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias1.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web (accompagnement par Katherine) 1.4 Formation #21.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype, webinaires, ...)webinaires, ...) 1.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à1.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec 1. Enjeux sociaux Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014 Bloc III
  • 139. 139 2. Enjeux économiques Discussion en atelier et notes de nos réponses 2.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC2.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC 2.2 Solutions envisagées2.2 Solutions envisagées Bloc III
  • 140. 140 Enjeux économiques Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014 2.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias2.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web (accompagnement par Katherine) 2.4 Formation #22.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype, webinaires, ...)webinaires, ...) 2.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à2.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec Bloc III
  • 141. 141 3. Enjeux politiques Discussion en atelier et notes de nos réponses 3.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC3.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC 3.2 Solutions envisagées3.2 Solutions envisagées Bloc III
  • 142. 142 3. Enjeux politiques Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014 3.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias3.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web (accompagnement par Katherine) 3.4 Formation #23.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype, webinaires, ...)webinaires, ...) 3.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à3.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec Bloc III
  • 143. 143 4. Enjeux éthiques Discussion en atelier et notes de nos réponses 4.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC4.1 Problèmes et défis à relever dans mes praTIC 4.2 Solutions envisagées4.2 Solutions envisagées Bloc III
  • 144. 144 4. Enjeux éthiques Objectif(s) 2013-2014Objectif(s) 2013-2014 4.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias4.3 Mes/nos besoins d'expérimentation de médias sociaux, TIC et autres outils Websociaux, TIC et autres outils Web (accompagnement par Katherine) 4.4 Formation #24.4 Formation #2 PraTIC collaboratives (Skype,PraTIC collaboratives (Skype, webinaires, ...)webinaires, ...) 4.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à4.5 Forum PraTIC communautaires : des enjeux à discuter ensemble au Québecdiscuter ensemble au Québec Bloc III
  • 145. 145 MerciMerci dede votrevotre participationparticipation!! SVP, veuillez compléter le formulaire d'évaluation Bloc III

Notes de l'éditeur

  1. NOTES EXPLICATIVES : - Adultes québécois : l’ensemble des répondants de 18 ans et plus, qu’ils utilisent ou non Internet. - Internautes québécois : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet. - Internautes québécois ayant effectué au moins une activité sur les médias sociaux : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet et qui ont indiqué réaliser sur les médias sociaux au moins l’une des activités nommées, et ce, au moins une fois par mois.
  2. NOTES EXPLICATIVES : - Adultes québécois : l’ensemble des répondants de 18 ans et plus, qu’ils utilisent ou non Internet. - Internautes québécois : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet. - Internautes québécois ayant effectué au moins une activité sur les médias sociaux : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet et qui ont indiqué réaliser sur les médias sociaux au moins l’une des activités nommées, et ce, au moins une fois par mois.
  3. 1 et 2 le Web 2.0 et les communications unifiées, sont issues du monde civil. 1. Le Web 2.0 fait référence à l’utilisation d’outils 2.0 sur le portail de l’organisme, tels que l’annuaire et l’organigramme dynamique, les réseaux et espaces métier, les blogues, wikis et forum, etc. 2. Les communications unifiées font référence aux outils de communication en temps réel tels que la messagerie instantanée, le live meeting, le partage de bureau, etc. 3. Le X as a Service, est pour sa part issue du monde économique. Elle fait référence à l’informatique en nuage et constitue une nouvelle façon de consommer les technologies de l’information à faibles coûts, stockées sur un serveur hébergeant et accessibles par fureteur Web ou mobile. 4. La gestion collaborative, est issue du monde juridique. Elle fait référence aux processus de gestion de la connaissance, aux données patrimoniales, aux règles d’affaires et d’archivage, etc. L’interrelation de ces quatre dimensions au sein de l’organisation 2.0 fait émerger de nouveaux usages, par et pour les collaborateurs.
  4. 1 et 2 le Web 2.0 et les communications unifiées, sont issues du monde civil. 1. Le Web 2.0 fait référence à l’utilisation d’outils 2.0 sur le portail de l’organisme, tels que l’annuaire et l’organigramme dynamique, les réseaux et espaces métier, les blogues, wikis et forum, etc. 2. Les communications unifiées font référence aux outils de communication en temps réel tels que la messagerie instantanée, le live meeting, le partage de bureau, etc. 3. Le X as a Service, est pour sa part issue du monde économique. Elle fait référence à l’informatique en nuage et constitue une nouvelle façon de consommer les technologies de l’information à faibles coûts, stockées sur un serveur hébergeant et accessibles par fureteur Web ou mobile. 4. La gestion collaborative, est issue du monde juridique. Elle fait référence aux processus de gestion de la connaissance, aux données patrimoniales, aux règles d’affaires et d’archivage, etc. L’interrelation de ces quatre dimensions au sein de l’organisation 2.0 fait émerger de nouveaux usages, par et pour les collaborateurs.
  5. Katherine: je sais que le nb est en vert et 14points. Mais c'est seulement pour m'indiquer une note lors de la présentation. Note que je ne veux pas oublier de mentionner. :-)
  6. Nétiquette : Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire.