SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
Convention Nationale des PRESIDENTS La Rochelle - 4 février 2011 Sensibilisation à la gestion comptable et financière : Points clefs & risques…
Sommaire ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
SECTION I :   DEFINITIONS
A - LE BILAN FINANCIER PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Liquidité des emplois  &  Stabilité / Exigibilité des ressources   A - LE BILAN FINANCIER   PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],A - LE BILAN FINANCIER   PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE
[object Object],A - LE BILAN FINANCIER PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE
A - LE BILAN FINANCIER PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],B - FOND DE ROULEMENT ET BESOIN EN FOND DE ROULEMENT
Le Fond de Roulement  B - FOND DE ROULEMENT ET BESOIN EN FOND DE ROULEMENT
Le Besoin en Fond de Roulement  B - FOND DE ROULEMENT ET BESOIN EN FOND DE ROULEMENT
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],C – QU’EST-CE QUE LA SITUATION NETTE ?
SECTION II :   PRESENTATION DES PRINCIPAUX POSTES DES COMPTES ANNUELS
A- DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS Les immobilisations :   (Classe 2)          Les immobilisations incorporelles (brevets, licences, fond de commerce, ...)             Les immobilisations corporelles (constructions, équipements, matériels, mobilier, ...)            Les immobilisations financières (dépôts de garantie, prêts, titres non négociables...)   Les stocks :   (Classe 3)           Les matières premières et les produits semi-ouvrés            Les  marchandises            Les produits finis et les encours de productions            Les emballages non consignés (s'ils ne sont pas repris en immobilisation).   Les créances :    (Classe 4)          Les créances sur les clients           Les créances sur l’état (remboursement de TVA)           Les créances diverses.   La trésorerie :   (Classe 5)          Les valeurs mobilières de placement           Les disponibilités (comptes courants bancaires) 
A- DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS Les Capitaux propres ou fonds propres :  (Classe 1)       Le capital social        Les réserves diverses (légale, disponible, …        Les résultats (bénéfices ou pertes) non distribués des années précédentes        Le résultat net comptable de l’exercice (avant distribution). Les dettes financières :   (classe 1 et 5)       Les dettes à long et moyen terme (emprunts à plus d’un an)        Les dettes à court terme (crédits de caisses, emprunts à moins d’un an …)   Le passif circulant :  (Classe 4)      Les dettes « super privilégiés »(les salariés et les organismes sociaux)       Les dettes « privilégiés » (principalement fiscales)       Les dettes « chirographaires » (principalement des fournisseurs)
B - DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],B - DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS
B - DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS Charges d'exploitation Charges financières Charges exceptionnelles Frais et dépenses engagés Ce sont, surtout, des frais Ce sont des dépenses pour l'exploitation normale de liés au financement ou à  non prévues dans l'exploitation l'entreprise. Ce sont des  la trésorerie. courante de l'entreprise. achats (biens et services)      payables à des tiers.           Elles comprennent aussi Elles comprennent aussi Elles comprennent aussi les dotations aux amortisse- les dotations aux amortisse- les dotations aux amortisse- -ments et aux provisions à -ments et aux provisions à -ments et aux provisions à caractère d'exploitation caractère financier. caractère exceptionnel. (charge calculée non      décaissée).    
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],C - L’ANNEXE
SECTION III :   ZONES DE RISQUE ET DE VIGILANCE
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES
A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES :  BILAN ACTIF   ACTIF   LES POINTS A EXAMINER ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Certains frais s ’ amortissent : frais de 1er     é tablissement, R&D, brevets …  mais pas le fonds commercial. Il faut s ’ assurer de la valeur Immobilisations corporelles Les bilans ne distinguent pas entre ce qui sert vraiment  à  l'exploitation (usine … ) et le reste (immeuble de rapport … ). S ’ assurer de la dur é e d ’ amortissement (cf. annexe)   Terrains Sauf exception, les terrains ne s'amortissent pas. Ils ne se r éé valuent pas non plus.   Construction/Am é nagements /  Mat é riel /Outillage   Analyse de l ’ anciennet é  du parc d ’ immobilisations. S ’ assurer de la dur é e d ’ amortissement (cf. annexe)   Immobilisations financi è res     Participations C'est l'actif principal des soci é t é s m è res "holdings".  Ces immobilisations ne s'amortissent pas.   Cr é ances /Prêts / D é pôts   D é pôts bail commercial, Prêt aux salari é s …
A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES :  BILAN ACTIF   ACTIF   LES POINTS A EXAMINER   ACTIF CIRCULANT     Stocks et en-cours Les stocks de marchandises, mati è res premi è res, produits finis s' é valuent avec des m é thodes rigoureuses. M é thode de valorisation M é thode de d é pr é ciation   Cr é ances clients & rattach é s 1 client qui fait d é faut au moment de payer, et tout le bilan en est d é s é quilibr é . Rapport Clients / Chiffre d ’ affaires Clients douteux et provision clients Disponibilit é s   Variation de la tr é sorerie Comptes de r é gularisation Ne sont pas assimil é s  à  des montants r é cup é rables en liquidit é s mais  à  des d é bours qui ne seront pas  à  faire. Leur importance peut r é server des surprises. Une analyse s'impose alors.
A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES :  BILAN PASSIF   PASSIF LES POINTS A EXAMINER   CAPITAUX PROPRES   Capital social Montant investi et bloqu é  dans l ’ entreprise  Les capitaux propres doivent être sup é rieurs  à  la moiti é  du capital Voir la r é partition du capital Primes Prime d ’é mission ou de fusion suite  à  une augmentation de capital ou une fusion   : s ’ assurer des raisons des cette prime R é serve l é gale Doit être dot é e  à  hauteur de 10% du capital R é serve r é glement é e   Analyser les raisons de ces r é serves Autres r é serves   Report  à  nouveau Les pertes subies au cours des exercices pr é c é dents apparaissent  à  ce poste. R é sultat de l ’ exercice La ligne la + importante du bilan. L ’ analyse de sa r é partition est primordiale. Le r é sultat doit être r é current et significatif par rapport au CA. Voir l ’ affectation du r é sultat et les distributions de dividendes Provisions pour risques & charges Rôle cl é  dans l ’é tablissement du bilan. Leur surestimation pour r é duire un b é n é fice trop important ou leur sous estimation pour gonfler un r é sultat trop faible peuvent masquer certaines r é alit é s de l ’ Entreprise et transformer la physionomie du bilan.  
A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES :  BILAN PASSIF   PASSIF LES POINTS A EXAMINER DETTES   Emprunts &    dettes financi è res Emprunt   : voir la ventilation  à  court et long terme (cf. annexe) Voir le montant des int é rêts courus S ’ assurer de la capacit é  de la soci é t é   à  faire face  à  ses remboursements Dont le compte courant d ’ associ é s Fournisseurs & rattach é s Peut indiquer un risque de d é faillance si en hausse. Voir ratio et lien avec la tr é sorerie Avances &    acomptes sur commandes   Dettes fiscales & sociales   Une progression trop  é lev é e d ’ un an sur l ’ autre peut r é v é ler des probl è mes de tr é sorerie. Comptes de r é gularisation  
A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES :  COMPTE DE RESULTAT COMPTES DE RESULTAT LES POINTS A EXAMINER Chiffre d'affaire Un des indicateurs les plus observ é s car il t é moigne du volume d ’ affaires g é n é r é  par l ’ activit é  courante - il permet d ’ en appr é cier sa dimension. La variation du CA est  à  observer : toute baisse est suspecte. Voir  é volution de la marge Autres produits Dans les comptes individuels, rechercher ici l'importance des subventions d'exploitation. Achats consomm é s Attention au rapport CA/Achats, un coefficient de marge brute anormalement bas ou  é lev é  en fonction de l'activit é  peu être r é v é lateur de mauvaise gestion ou manipulation comptable Charges externes Pour analyser le r é sultat, certaines charges peuvent être redistribu é es vers d'autres postes ou retrait é es. Charges de personnel Pour d é terminer la productivit é , on reclassera ici les frais de personnel int é rimaire, voire la sous-traitance. Impôts et taxes La TVA    n'appara î t pas au compte de r é sultat. L'IS n'y figure qu'apr è s le r é sultat, au bas du tableau.
A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES :  COMPTE DE RESULTAT COMPTES DE RESULTAT LES POINTS A EXAMINER Dotations aux amortissements & provisions Les dotations aux provisions se calculent / des r è gles moins strictes que les amortissements. Elles peuvent même masquer le b é n é fice. Reprises/amortissements & provisions Ces produits ne correspondent  à  aucun encaissement. Ils peuvent servir  à   d é gager un profit artificiel. Autres charges   Attention : cette rubrique peut servir de « fourre-tout »… ! A analyser dans le détail si montants en valeur importants..! Produits financiers  Sauf dans les holdings, les revenus de placement ou de participation sont g é n é ralement modiques. Charges financi è res  Compar é  au CA poids des int é rêts mesure le risque de d é faillance Produits exceptionnels    Charges exceptionnelles  S ’ assurer du caract è re exceptionnel de la charge Impôt sur les Soci é t é s Taux normal 33,33 %.Taux r é duit 15 % jusqu ’à  38 120  €  de b é n é fices
L’analyse financière se traduit par l’étude de ratio et de taux, permettant une meilleure appréhension de la santé financière de l’entreprise. B- LES RATIOS : ANALYSE FINANCIERE ET SANTE DE L’ENTREPRISE
L’examen de ces ratios et taux permet de cibler les points forts et les points faibles d’une entreprise ou structure économique B - LES RATIOS : ANALYSE FINANCIERE ET SANTE DE L’ENTREPRISE
En droit français, une entreprise qui ne peut plus faire face à ses dettes  est placée par ses dirigeants en procédure collective en constatant sa cessation de paiements (nommée aussi couramment  « faillite », allusion à l'ancienne loi de 1967, « banqueroute » ou « dépôt de bilan »). La « procédure de redressement judiciaire est ouverte à tout débiteur qui est dans l'impossibilité de faire face au passif exigible avec son actif disponible. » (Code de Commerce) Le « passif exigible » est le passif devant donner lieu à un paiement immédiat (salaires, charges, factures à échéance...). L'« actif disponible » est tout ce qui est susceptible d'être immédiatement transformé en liquidités  (créances clients, traites escomptables, valeurs mobilières, le cas échéant machines ou biens non indispensables à l'activité réalisables rapidement).  B – LE RISQUE ULTIME……… L’ETAT DE CESSATION  DES PAIEMENTS = MORT ECONOMIQUE
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],CONCLUSION  : EN PRATIQUE POUR VOUS PRESIDENTS !
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],  EN SYNTHESE :  CONSEQUENCES PRATIQUES
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Merci pour votre attention et votre écoute !

Contenu connexe

Tendances

La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...
La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...
La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...
slimabassi1
 
انموذج موحد لتقرير التربص
انموذج موحد لتقرير التربصانموذج موحد لتقرير التربص
انموذج موحد لتقرير التربص
ahmed mrouki
 
Memoire de fin d'etude 353
Memoire de fin d'etude 353Memoire de fin d'etude 353
Memoire de fin d'etude 353
proviseur
 

Tendances (20)

Gestion des risques bancaires
Gestion des risques bancairesGestion des risques bancaires
Gestion des risques bancaires
 
BÂLE III
BÂLE IIIBÂLE III
BÂLE III
 
Partie 1 audit comptable et financier
Partie 1 audit comptable et financierPartie 1 audit comptable et financier
Partie 1 audit comptable et financier
 
L'analyse financière
L'analyse financière  L'analyse financière
L'analyse financière
 
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
 
2580421 controle-de-gestion-banque
2580421 controle-de-gestion-banque2580421 controle-de-gestion-banque
2580421 controle-de-gestion-banque
 
La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...
La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...
La gestion du risque de crédit à travers l’étude classique du dossier de créd...
 
Introduction gestion des risques
Introduction gestion des risquesIntroduction gestion des risques
Introduction gestion des risques
 
انموذج موحد لتقرير التربص
انموذج موحد لتقرير التربصانموذج موحد لتقرير التربص
انموذج موحد لتقرير التربص
 
Partie 3 evaluation et appréciation du ci
Partie 3 evaluation et appréciation du ciPartie 3 evaluation et appréciation du ci
Partie 3 evaluation et appréciation du ci
 
Direction financiere - Questionnaire d'evaluation
Direction financiere - Questionnaire d'evaluationDirection financiere - Questionnaire d'evaluation
Direction financiere - Questionnaire d'evaluation
 
Consolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationConsolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : Homogénéisation
 
Memoire de fin d'etude 353
Memoire de fin d'etude 353Memoire de fin d'etude 353
Memoire de fin d'etude 353
 
AUDIT COMPTABLE.pdf
AUDIT COMPTABLE.pdfAUDIT COMPTABLE.pdf
AUDIT COMPTABLE.pdf
 
evaluation du risque de marche.pptx
evaluation du risque de marche.pptxevaluation du risque de marche.pptx
evaluation du risque de marche.pptx
 
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
 
Partie 2 prise de connaissance et planification
Partie 2 prise de connaissance et planificationPartie 2 prise de connaissance et planification
Partie 2 prise de connaissance et planification
 
Développer la culture ERM
Développer la culture ERMDévelopper la culture ERM
Développer la culture ERM
 
soutenance-rapport-pfe.pptx
soutenance-rapport-pfe.pptxsoutenance-rapport-pfe.pptx
soutenance-rapport-pfe.pptx
 
Rapport de stage (promoteur immobilier )
Rapport de stage (promoteur immobilier )Rapport de stage (promoteur immobilier )
Rapport de stage (promoteur immobilier )
 

En vedette

Montpellier In Game 2012
Montpellier In Game 2012Montpellier In Game 2012
Montpellier In Game 2012
Guillaume Jamet
 
Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011
Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011
Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011
Sherbrooke Innopole
 
Nouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil Tt
Nouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil  TtNouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil  Tt
Nouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil Tt
guest09dfb43
 
L’innovation c’est payant 2013 | LedTech
L’innovation c’est payant 2013 |  LedTechL’innovation c’est payant 2013 |  LedTech
L’innovation c’est payant 2013 | LedTech
Sherbrooke Innopole
 

En vedette (20)

Cours pour entreprise -analyse financiere
Cours pour entreprise   -analyse financiereCours pour entreprise   -analyse financiere
Cours pour entreprise -analyse financiere
 
Analyse financière
Analyse financièreAnalyse financière
Analyse financière
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
 
Exemple de tableau de bord de gestion de projet
Exemple de tableau de bord de gestion de projetExemple de tableau de bord de gestion de projet
Exemple de tableau de bord de gestion de projet
 
Tableau de bord excel
Tableau de bord excelTableau de bord excel
Tableau de bord excel
 
Café débat 2.0 : à la découverte de twitter
Café débat 2.0 : à la découverte de twitter Café débat 2.0 : à la découverte de twitter
Café débat 2.0 : à la découverte de twitter
 
Montpellier In Game 2012
Montpellier In Game 2012Montpellier In Game 2012
Montpellier In Game 2012
 
L'immobilier 100% entre Particuliers : Journal Juillet - Août 2013
L'immobilier 100% entre Particuliers : Journal Juillet - Août 2013L'immobilier 100% entre Particuliers : Journal Juillet - Août 2013
L'immobilier 100% entre Particuliers : Journal Juillet - Août 2013
 
Mobile Monday #9 : applications et sites mobiles
Mobile Monday #9 : applications et sites mobilesMobile Monday #9 : applications et sites mobiles
Mobile Monday #9 : applications et sites mobiles
 
Apex desindustrialisation-juin2010
Apex desindustrialisation-juin2010Apex desindustrialisation-juin2010
Apex desindustrialisation-juin2010
 
Julien Bourdet
Julien BourdetJulien Bourdet
Julien Bourdet
 
Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011
Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011
Présentation d'Yves Gagnon du groupe Cabcor au Déjeuner du Gate d'avril 2011
 
RDV des technologies propres 2013 | Terraquavie
RDV des technologies propres 2013 | TerraquavieRDV des technologies propres 2013 | Terraquavie
RDV des technologies propres 2013 | Terraquavie
 
Systana - Expérience E-Soft Mastersales
Systana - Expérience E-Soft MastersalesSystana - Expérience E-Soft Mastersales
Systana - Expérience E-Soft Mastersales
 
1 manual general_de_adquisiciones
1 manual general_de_adquisiciones1 manual general_de_adquisiciones
1 manual general_de_adquisiciones
 
Nouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil Tt
Nouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil  TtNouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil  Tt
Nouvelle Fa On De Nettoyer Les Toil Tt
 
L’innovation c’est payant 2013 | LedTech
L’innovation c’est payant 2013 |  LedTechL’innovation c’est payant 2013 |  LedTech
L’innovation c’est payant 2013 | LedTech
 
L’artisanat artistique italy
L’artisanat artistique italyL’artisanat artistique italy
L’artisanat artistique italy
 
CRBMx260312light
CRBMx260312lightCRBMx260312light
CRBMx260312light
 

Similaire à Sensibilisation à la gestion comptable et financière

Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursComprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Allaeddine Makhlouk
 
119 s4 bilanfonctionnel_0
119 s4 bilanfonctionnel_0119 s4 bilanfonctionnel_0
119 s4 bilanfonctionnel_0
Mounir Mesbah
 
Gestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvv
Gestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvvGestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvv
Gestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvv
khitamElHaouat
 
2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf
2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf
2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf
SvartAhrid1
 
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdfID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
FahdWahbi
 
Analyse Financiere Des Projets
Analyse Financiere Des ProjetsAnalyse Financiere Des Projets
Analyse Financiere Des Projets
guest4a5dea
 

Similaire à Sensibilisation à la gestion comptable et financière (20)

Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursComprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
 
Cgtc1
Cgtc1Cgtc1
Cgtc1
 
Partie 4 analyse comptable
Partie 4 analyse comptablePartie 4 analyse comptable
Partie 4 analyse comptable
 
119 s4 bilanfonctionnel_0
119 s4 bilanfonctionnel_0119 s4 bilanfonctionnel_0
119 s4 bilanfonctionnel_0
 
Lexique comptable
Lexique comptable Lexique comptable
Lexique comptable
 
Bilanfi
BilanfiBilanfi
Bilanfi
 
Cours finance
Cours financeCours finance
Cours finance
 
Cfe13
Cfe13Cfe13
Cfe13
 
184027.ppt
184027.ppt184027.ppt
184027.ppt
 
Chapitre 1
Chapitre 1Chapitre 1
Chapitre 1
 
Gestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvv
Gestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvvGestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvv
Gestion_financi_re_Mr.fekari.pdfvvcccvvvv
 
Gestion_financiere_gftyh.pdf
Gestion_financiere_gftyh.pdfGestion_financiere_gftyh.pdf
Gestion_financiere_gftyh.pdf
 
Feuilletage
FeuilletageFeuilletage
Feuilletage
 
Cours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdfCours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdf
 
2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf
2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf
2 - LE BILAN FONCTIONNEL - DIAGNOSTIC FINANCIER 2023 #FATAH''.pdf
 
Cours complet de comptabilité générale www.cours-economie.com
Cours complet de comptabilité générale www.cours-economie.comCours complet de comptabilité générale www.cours-economie.com
Cours complet de comptabilité générale www.cours-economie.com
 
Cours complet de comptabilité générale[www.cours-economie.com]
Cours complet de comptabilité générale[www.cours-economie.com]Cours complet de comptabilité générale[www.cours-economie.com]
Cours complet de comptabilité générale[www.cours-economie.com]
 
comptabilte-entreprise.pdf
comptabilte-entreprise.pdfcomptabilte-entreprise.pdf
comptabilte-entreprise.pdf
 
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdfID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
 
Analyse Financiere Des Projets
Analyse Financiere Des ProjetsAnalyse Financiere Des Projets
Analyse Financiere Des Projets
 

Plus de Aliantis

Présentation Loi de Finances 2011
Présentation Loi de Finances 2011Présentation Loi de Finances 2011
Présentation Loi de Finances 2011
Aliantis
 

Plus de Aliantis (11)

Présentation de la loi de finances 2012
Présentation de la loi de finances 2012Présentation de la loi de finances 2012
Présentation de la loi de finances 2012
 
L'auto-entreprenariat et après ? support du débat du 12 novembre 2011 au Cong...
L'auto-entreprenariat et après ? support du débat du 12 novembre 2011 au Cong...L'auto-entreprenariat et après ? support du débat du 12 novembre 2011 au Cong...
L'auto-entreprenariat et après ? support du débat du 12 novembre 2011 au Cong...
 
Santé flash 3ème trimestre 2011
Santé flash   3ème trimestre 2011Santé flash   3ème trimestre 2011
Santé flash 3ème trimestre 2011
 
Santé Flash 2ème trimestre 2011
Santé Flash   2ème trimestre 2011Santé Flash   2ème trimestre 2011
Santé Flash 2ème trimestre 2011
 
EIRL : une alternative pour les entrepreneurs - L'ESSOR de la Loire - 25 mars...
EIRL : une alternative pour les entrepreneurs - L'ESSOR de la Loire - 25 mars...EIRL : une alternative pour les entrepreneurs - L'ESSOR de la Loire - 25 mars...
EIRL : une alternative pour les entrepreneurs - L'ESSOR de la Loire - 25 mars...
 
Powerpoint "EIRL - un nouveau statut juridique et fiscal pour l’entrepreneur"...
Powerpoint "EIRL - un nouveau statut juridique et fiscalpour l’entrepreneur"...Powerpoint "EIRL - un nouveau statut juridique et fiscalpour l’entrepreneur"...
Powerpoint "EIRL - un nouveau statut juridique et fiscal pour l’entrepreneur"...
 
Eirl en débat
Eirl en débatEirl en débat
Eirl en débat
 
Présentation loi de finances 2011 du 26 janvier 2011 à l'ESC Saint-Etienne
Présentation loi de finances 2011 du 26 janvier 2011 à l'ESC Saint-EtiennePrésentation loi de finances 2011 du 26 janvier 2011 à l'ESC Saint-Etienne
Présentation loi de finances 2011 du 26 janvier 2011 à l'ESC Saint-Etienne
 
Présentation Loi de Finances 2011
Présentation Loi de Finances 2011Présentation Loi de Finances 2011
Présentation Loi de Finances 2011
 
Créateurs : sachez protéger vos idées et innovations
Créateurs : sachez protéger vos idées et innovationsCréateurs : sachez protéger vos idées et innovations
Créateurs : sachez protéger vos idées et innovations
 
Créateurs : pérennisez et pilotez votre entreprise !
Créateurs : pérennisez et pilotez votre entreprise !Créateurs : pérennisez et pilotez votre entreprise !
Créateurs : pérennisez et pilotez votre entreprise !
 

Sensibilisation à la gestion comptable et financière

  • 1. Convention Nationale des PRESIDENTS La Rochelle - 4 février 2011 Sensibilisation à la gestion comptable et financière : Points clefs & risques…
  • 2.
  • 3. SECTION I : DEFINITIONS
  • 4.
  • 5. Liquidité des emplois & Stabilité / Exigibilité des ressources A - LE BILAN FINANCIER PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE
  • 6.
  • 7.
  • 8. A - LE BILAN FINANCIER PHOTOGRAHIE DU PATRIMOINE DE L’ENTREPRISE
  • 9.
  • 10. Le Fond de Roulement B - FOND DE ROULEMENT ET BESOIN EN FOND DE ROULEMENT
  • 11. Le Besoin en Fond de Roulement B - FOND DE ROULEMENT ET BESOIN EN FOND DE ROULEMENT
  • 12.
  • 13. SECTION II : PRESENTATION DES PRINCIPAUX POSTES DES COMPTES ANNUELS
  • 14. A- DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS Les immobilisations : (Classe 2)          Les immobilisations incorporelles (brevets, licences, fond de commerce, ...)           Les immobilisations corporelles (constructions, équipements, matériels, mobilier, ...)          Les immobilisations financières (dépôts de garantie, prêts, titres non négociables...) Les stocks :  (Classe 3)          Les matières premières et les produits semi-ouvrés          Les  marchandises          Les produits finis et les encours de productions           Les emballages non consignés (s'ils ne sont pas repris en immobilisation). Les créances :   (Classe 4)          Les créances sur les clients          Les créances sur l’état (remboursement de TVA)          Les créances diverses. La trésorerie : (Classe 5)          Les valeurs mobilières de placement          Les disponibilités (comptes courants bancaires) 
  • 15. A- DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS Les Capitaux propres ou fonds propres : (Classe 1)       Le capital social       Les réserves diverses (légale, disponible, …       Les résultats (bénéfices ou pertes) non distribués des années précédentes       Le résultat net comptable de l’exercice (avant distribution). Les dettes financières :   (classe 1 et 5)       Les dettes à long et moyen terme (emprunts à plus d’un an)      Les dettes à court terme (crédits de caisses, emprunts à moins d’un an …) Le passif circulant : (Classe 4)      Les dettes « super privilégiés »(les salariés et les organismes sociaux)      Les dettes « privilégiés » (principalement fiscales)      Les dettes « chirographaires » (principalement des fournisseurs)
  • 16. B - DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS
  • 17.
  • 18. B - DECOMPOSITION DU COMPTE DE RESULTAT, LES DIFFERENTS ELEMENTS CONSTITUTIFS Charges d'exploitation Charges financières Charges exceptionnelles Frais et dépenses engagés Ce sont, surtout, des frais Ce sont des dépenses pour l'exploitation normale de liés au financement ou à non prévues dans l'exploitation l'entreprise. Ce sont des la trésorerie. courante de l'entreprise. achats (biens et services)     payables à des tiers.           Elles comprennent aussi Elles comprennent aussi Elles comprennent aussi les dotations aux amortisse- les dotations aux amortisse- les dotations aux amortisse- -ments et aux provisions à -ments et aux provisions à -ments et aux provisions à caractère d'exploitation caractère financier. caractère exceptionnel. (charge calculée non     décaissée).    
  • 19.
  • 20. SECTION III : ZONES DE RISQUE ET DE VIGILANCE
  • 21.
  • 22. A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES : BILAN ACTIF   ACTIF   LES POINTS A EXAMINER ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Certains frais s ’ amortissent : frais de 1er   é tablissement, R&D, brevets … mais pas le fonds commercial. Il faut s ’ assurer de la valeur Immobilisations corporelles Les bilans ne distinguent pas entre ce qui sert vraiment à l'exploitation (usine … ) et le reste (immeuble de rapport … ). S ’ assurer de la dur é e d ’ amortissement (cf. annexe)   Terrains Sauf exception, les terrains ne s'amortissent pas. Ils ne se r éé valuent pas non plus.   Construction/Am é nagements / Mat é riel /Outillage   Analyse de l ’ anciennet é du parc d ’ immobilisations. S ’ assurer de la dur é e d ’ amortissement (cf. annexe)   Immobilisations financi è res     Participations C'est l'actif principal des soci é t é s m è res "holdings". Ces immobilisations ne s'amortissent pas.   Cr é ances /Prêts / D é pôts   D é pôts bail commercial, Prêt aux salari é s …
  • 23. A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES : BILAN ACTIF   ACTIF   LES POINTS A EXAMINER   ACTIF CIRCULANT     Stocks et en-cours Les stocks de marchandises, mati è res premi è res, produits finis s' é valuent avec des m é thodes rigoureuses. M é thode de valorisation M é thode de d é pr é ciation   Cr é ances clients & rattach é s 1 client qui fait d é faut au moment de payer, et tout le bilan en est d é s é quilibr é . Rapport Clients / Chiffre d ’ affaires Clients douteux et provision clients Disponibilit é s   Variation de la tr é sorerie Comptes de r é gularisation Ne sont pas assimil é s à des montants r é cup é rables en liquidit é s mais à des d é bours qui ne seront pas à faire. Leur importance peut r é server des surprises. Une analyse s'impose alors.
  • 24. A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES : BILAN PASSIF   PASSIF LES POINTS A EXAMINER   CAPITAUX PROPRES   Capital social Montant investi et bloqu é dans l ’ entreprise Les capitaux propres doivent être sup é rieurs à la moiti é du capital Voir la r é partition du capital Primes Prime d ’é mission ou de fusion suite à une augmentation de capital ou une fusion   : s ’ assurer des raisons des cette prime R é serve l é gale Doit être dot é e à hauteur de 10% du capital R é serve r é glement é e   Analyser les raisons de ces r é serves Autres r é serves   Report à nouveau Les pertes subies au cours des exercices pr é c é dents apparaissent à ce poste. R é sultat de l ’ exercice La ligne la + importante du bilan. L ’ analyse de sa r é partition est primordiale. Le r é sultat doit être r é current et significatif par rapport au CA. Voir l ’ affectation du r é sultat et les distributions de dividendes Provisions pour risques & charges Rôle cl é dans l ’é tablissement du bilan. Leur surestimation pour r é duire un b é n é fice trop important ou leur sous estimation pour gonfler un r é sultat trop faible peuvent masquer certaines r é alit é s de l ’ Entreprise et transformer la physionomie du bilan.  
  • 25. A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES : BILAN PASSIF   PASSIF LES POINTS A EXAMINER DETTES   Emprunts &   dettes financi è res Emprunt   : voir la ventilation à court et long terme (cf. annexe) Voir le montant des int é rêts courus S ’ assurer de la capacit é de la soci é t é à faire face à ses remboursements Dont le compte courant d ’ associ é s Fournisseurs & rattach é s Peut indiquer un risque de d é faillance si en hausse. Voir ratio et lien avec la tr é sorerie Avances &   acomptes sur commandes   Dettes fiscales & sociales   Une progression trop é lev é e d ’ un an sur l ’ autre peut r é v é ler des probl è mes de tr é sorerie. Comptes de r é gularisation  
  • 26. A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES : COMPTE DE RESULTAT COMPTES DE RESULTAT LES POINTS A EXAMINER Chiffre d'affaire Un des indicateurs les plus observ é s car il t é moigne du volume d ’ affaires g é n é r é par l ’ activit é courante - il permet d ’ en appr é cier sa dimension. La variation du CA est à observer : toute baisse est suspecte. Voir é volution de la marge Autres produits Dans les comptes individuels, rechercher ici l'importance des subventions d'exploitation. Achats consomm é s Attention au rapport CA/Achats, un coefficient de marge brute anormalement bas ou é lev é en fonction de l'activit é peu être r é v é lateur de mauvaise gestion ou manipulation comptable Charges externes Pour analyser le r é sultat, certaines charges peuvent être redistribu é es vers d'autres postes ou retrait é es. Charges de personnel Pour d é terminer la productivit é , on reclassera ici les frais de personnel int é rimaire, voire la sous-traitance. Impôts et taxes La TVA   n'appara î t pas au compte de r é sultat. L'IS n'y figure qu'apr è s le r é sultat, au bas du tableau.
  • 27. A - PRINCIPAUX POINTS DE RISQUES : COMPTE DE RESULTAT COMPTES DE RESULTAT LES POINTS A EXAMINER Dotations aux amortissements & provisions Les dotations aux provisions se calculent / des r è gles moins strictes que les amortissements. Elles peuvent même masquer le b é n é fice. Reprises/amortissements & provisions Ces produits ne correspondent à aucun encaissement. Ils peuvent servir à d é gager un profit artificiel. Autres charges   Attention : cette rubrique peut servir de « fourre-tout »… ! A analyser dans le détail si montants en valeur importants..! Produits financiers Sauf dans les holdings, les revenus de placement ou de participation sont g é n é ralement modiques. Charges financi è res Compar é au CA poids des int é rêts mesure le risque de d é faillance Produits exceptionnels   Charges exceptionnelles S ’ assurer du caract è re exceptionnel de la charge Impôt sur les Soci é t é s Taux normal 33,33 %.Taux r é duit 15 % jusqu ’à 38 120 € de b é n é fices
  • 28. L’analyse financière se traduit par l’étude de ratio et de taux, permettant une meilleure appréhension de la santé financière de l’entreprise. B- LES RATIOS : ANALYSE FINANCIERE ET SANTE DE L’ENTREPRISE
  • 29. L’examen de ces ratios et taux permet de cibler les points forts et les points faibles d’une entreprise ou structure économique B - LES RATIOS : ANALYSE FINANCIERE ET SANTE DE L’ENTREPRISE
  • 30. En droit français, une entreprise qui ne peut plus faire face à ses dettes est placée par ses dirigeants en procédure collective en constatant sa cessation de paiements (nommée aussi couramment « faillite », allusion à l'ancienne loi de 1967, « banqueroute » ou « dépôt de bilan »). La « procédure de redressement judiciaire est ouverte à tout débiteur qui est dans l'impossibilité de faire face au passif exigible avec son actif disponible. » (Code de Commerce) Le « passif exigible » est le passif devant donner lieu à un paiement immédiat (salaires, charges, factures à échéance...). L'« actif disponible » est tout ce qui est susceptible d'être immédiatement transformé en liquidités (créances clients, traites escomptables, valeurs mobilières, le cas échéant machines ou biens non indispensables à l'activité réalisables rapidement). B – LE RISQUE ULTIME……… L’ETAT DE CESSATION DES PAIEMENTS = MORT ECONOMIQUE
  • 31.
  • 32.
  • 33.