SlideShare une entreprise Scribd logo
MOBILISER LES CLINICIENS EN CRÉANT DE
L’AMÉLIORATION FACILEMENT ADOPTABLE :
PERTINENCE POUR LE BILAN COMPARATIF DES
MÉDICAMENTS
PERTINENCE QUANT À LA MISE EN OEUVRE DURABLE DU BILAN
COMPARATIF DES MÉDICAMENTS
10 février 2015
Chris Hayes, MD, M.Sc., M. Éd.
Directeur médical, Qualité et rendement, Hôpital St. Michael, Toronto
Février 2015
est le mois national de vérification de la
qualité du BCM
Vous avez encore le temps de vous inscrire
www.saferhealthcarenow.ca/EN/events/other/MedRecAudit
Webinaire du 31 mars 2015 – midi HNE
Rejoignez-nous pour connaître les
résultats nationaux de la vérification de
la qualité du BCM
Voici ce que feront nos conférenciers :
 Passer en revue les résultats du mois national de la vérification
du BCM 2015
 Discuter des leçons tirées du mois de vérification, tant du point
de vue des forces que des points à améliorer
 Suggérer la pertinence future des vérifications et outils de
vérification au sein de votre établissement
 Recueillir des idées sur les façons d’améliorer la qualité des
BCM au moment de l’hospitalisation
Notre conférencier aujourd’hui
Dr Chris Hayes
 Le Dr Chris Hayes dirige plusieurs initiatives en matière d’amélioration de la qualité et
de la sécurité des patients, y compris des équipes d’intervention rapide et des
programmes de pratiques cliniques exemplaires en matière de cathéters centraux et de
respirateurs,. Le Dr Hayes a donné de la formation dans le cadre du cours canadien
pour les coordonnateurs de la sécurité des patients et il est membre du groupe de
travail du projet sur les compétences liées à la sécurité des patients, un projet conjoint
de l’ICSP et du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.
 Ses intérêts en matière de recherche recouvrent la mise en oeuvre des meilleures
pratiques, d’une culture de la sécurité dans les établissements et de la divulgation des
événements indésirables. Il a reçu du financement de l’Institut canadien pour la
sécurité des patients (ICSP), du Patient Safety Institute (PSI) et de la Fondation
canadienne pour les soins intensifs.
 Le Dr Hayes a fait ses études et sa résidence en médecine interne et soins aux
malades en phase critique à l’Université de Toronto. Il est médecin membre du
personnel aux soins aux malades en phase critique, chef de l’équipe d’intervention aux
soins aux malades en phase critique dans son milieu de soins et directeur médical de
la qualité et de la sécurité des patients à l’Hôpital St. Michael, à Toronto.
 Il a aussi obtenu une maîtrise en éducation et une bourse de recherche du Wilson
Centre for Research in Education. Il est aussi diplômé du Institute for Healthcare
Improvement Patient Safety Officer Executive Training Program.
4
ATTIRER LA
PARTICIPATION DES
CLINICIENS EN
CRÉANT DES
AMÉLIORATIONS
HAUTEMENT
SUSCEPTIBLES D’ÊTRE
ADOPTÉES
Pertinence quant à la mise en œuvre
durable du bilan comparatif
des médicaments
5
Bilan comparatif des médicaments (BCM)
• Processus qui consiste à comparer les ordonnances d’un
patient donné avec tous les médicaments qu’il prend.
• Le BCM comprend cinq étapes :
• Dresser le meilleur schéma thérapeutique possible (MSTP)
• Lister tous les médicaments à prescrire
• Comparer les médicaments inscrits sur les deux listes
• Prendre des décisions cliniques en fonction de cette comparaison
• Communiquer la nouvelle liste de médicaments aux soignants, aux
aidants et au patient
• Une meilleure information
 Réduit les erreurs
 Réduit les préjudices
6
Bilan comparatif des médicaments (BCM)
Si le BCM améliore l’information, ce qui aide à réduire les
préjudices aux patients,
pourquoi est-ce un tel défi pour que les cliniciens adoptent
les outils et acceptent et exécutent durablement cette
pratique?
7
En voulant améliorer
la prestation des soins de santé,
est-ce que nous rendons les choses
plus compliquées?
Incidence du changement sur la charge et
la capacité de travail
Ensemble de
pratiques
exemplaires
(PAV)
~2 h/jour de soins infirmiers directs
- a nui à d’autres activités
Branch-Elliman. BMJQS 2013
Suivi intensif du taux
de glucose snguin à
l’USI
~2 h/jour de soins infirmiers directs Aragon. AJCC 2006
Dossier médical
électronique/ Santé
TI
Plus longues journées de travail,
moins de patients vus, travail
dérangé
Miller. Health Affairs 2004
Liste de contrôle en
chirurgie (LCC)
~90 à 120sec/cas
- 31% de réduction des délais
Nundy. Arch Surg 2008
Ensemble de
pratiques
exemplaires sur les
infections aux
chathéters centraux
(CC)
Le chariot a été crucial – tout ce qui
était disponible a évité des délais
Dixon-Woods. Mil Quart 2011
Incidence du changement sur la charge et
la capacité de travail
Charge
de travail
Temps
Référence
Période de
changement
Après la mise en oeuvre du
changement
Aucun changement
Charge de travail
augmentée/moins de capacité
Charge de travail
diminuée/Augmentation
de la charge de travail
VAP, GC,
HIT
CC, LCC
Évaluez votre charge et votre
capacité de travail relativement au
BCM
Incidence cumulative des changements
Temps
Charge
de travail
Non durable
Acceptable
Idéale
Incidence du changement sur la
valeur reconnue
• Les individus ne sont pas les réceptacles passifs du
changement; ils l’évaluent, lui cherchent une signification et
éprouvent des émotions à son égard.
• Valeur reconnue
(volonté ou désir des individus d’adopter un changement s’ils croient qu’un
changement peut leur être bénéfique ou être important pour eux.)
• Émotif = Nous allons sauver des vies!
• Pratique = Je me vois en train d’appliquer cette nouvelle pratique
• Logique = Ce nouveau processus est sensé
Selon vous, quelle est la valeur
reconnue du BCM?
Hypothèse
• Les initiatives qui
n’ajoutent pas à la
charge de travail et
dont la valeur
reconnue est élevée
sont plus
susceptibles d’être
adoptées, de ne pas
constituer un trop
lourd fardeau pour le
milieu de travail et
d’atteindre les
résultats visés.
Plus
attrayante
Moins
attrayante
Valeur
reconnue
Charge de travail
InchangéeRéduite Augmentée
15
Voici la zone où
vous voulez que
votre stratégie
se situe
Conception
de l’intervention
Épuisement professionnel,
fatigue à l’égard du
changement, cynisme,
erreurs, contournements
Stratégie de
mise en oeuvre
Adoption durable de
l’intervention pour
l’amélioration
-
+
CHARGE
DE TRAVAIL
VALEUR
CAPACITÉ
Résultats
attendus NON
atteints
Résultats
attendus
atteints
Amélioration hautement susceptible d’être
adoptée
* L’icône de la personne représente l’ensemble des
récepteurs du changement, soit l’ensemble des
personnes qui doivent accomplir les tâches requises
par l’intervention
Comment leur demandons-
nous de le faire?
Que leur demandons-nous
de faire?
Amélioration hautement susceptible d’être
adoptée
18
Facteurs choisis Questions
Participation de
l’utilisateur final
Le personnel et les médecins qui en sont les
utilisateurs finaux sont-ils des participants au
changement?
Conformité et
planification
L’initiative de changement est-elle conforme avec les
objectifs de l’équipe ou de l’établissement et
l’introduction de l’initiative a-t-elle été bien planifiée?
Disponibilité des
ressources
Les ressources requises (formation, équipement,
temps, personnel) pour la mise en oeuvre de
l’initiative sont-elles connues et seront-elles rendues
disponibles?
Charge de travail Quelle charge de travail (cognitive, physique et
temporelle) est associée avec l’inititaive?
Complexité À quel point l’intervention pour améliorer est-elle
compliquée?
Efficacité Quelles preuves ou suppositions existent à
l’égard des interventions et de la possibilité qu’elles
Amélioration hautement susceptible d’être
adoptée
19
Amélioration hautement susceptible d’être
adoptée Le fait d’évaluer le temps passé pour chaque
étape et chaque processus de l’intervention peut
vous aider à estimer la charge de travail ajoutée à
la charge de travail habituelle. Ensuite, vous
pourrez réfléchir à la complexité de l’intervention
et vous poser les questions suivantes :
1) L’intervention doit-elle comporter toutes ces
étapes et tous ces processus?
2) Pouvons-nous simplifier ces étapes et
processus?
3) Peut-on fournir de l’équipement ou une
technologie pour réduire la charge de travail
causée par les étapes et processus de
l’intervention?
4) D’autres membres du personnel, d’autres
prestataires de soins ou les patients et leur
famille peuvent-ils participer afin de répartir la
charge de travail? À l’aide des outils LEAN, il est
possible de cerner d’autres étapes de travail qui
peuvent comporter du gaspillage (ou aucune
valeur ajoutée malgré le temps additionnel requis)
ou on peut les modifier pour mieux y inclure les
nouvelles tâches.
20
Rétroaction
• La charge de travail est un obstacle à l’adoption et au
changement
• Le modèle est intuitif, clair et a une validité apparente
• Le guide d’évaluation permet de réfléchir et est utile pour :
• Établir le portrait de la situation actuelle
• Cerner les occasions de s’améliorer
• Communiquer avec l’équipe du projet et les récepteurs du
changement
• Suggestions sur les façons d’améliorer la clarté et l’utilité
• Tous continueront de l’utiliser
21
Exercices en groupe
Participaton de l’utilisateur final
Le personnel et les médecins qui en sont les utilisateurs finaux participent-ils au changement?
 La participation active des utilisateurs finaux à la conception, à l’essai, à la révision et à la mise en oeuvre des interventions visant un changement
augmentent la probabilité que la valeur reconnue soit plus grande et que la charge de travail requise soit moins importante, ce qui augmente la
probabilité que le changement soit adopté de manière durable.
Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption
L’intervention n’a été ni conçue ni
mise à l’essai avec les utilisateurs
finaux.
Le personnel et les médecins qui
en sont les utilisateurs finaux ont
été invités à participer aux
premières réunions de
planification, où on leur a demandé
leur avis.
Le personnel et les médecins qui
en sont les utilisateurs finaux ont
joué un rôle au début de la
conception et de la mise à l’essai de
l’intervention. On leur a demandé
leur rétroaction après la mise en
oeuvre.
Le personnel et les médecins qui
en sont les utilisateurs finaux
jouent un rôle continu dans
l’initiative de changement, y
compris aux stades de la
conception, de la mise à l’essai, de
la révision de l’intervention et au
stade de la mise en oeuvre. On leur
demande continuellement de la
rétraoaction et on y répond.
22
Conformité et planification
L’initiave de changement est-elle conforme aux objectifs et aux valeurs de l’établissement ou de l’équipe et son introduction a-t-elle été planifiée
efficacement?
 Les initiaves de changement conformes avec les objectifs, buts et valeurs, qui sont planifiés à l’avance afin d’informer les utilisateurs finaux et éviter la
concurrence avec d’autres projets ou priorités sont plus susceptibles d’avoir une valeur reconnue élevée et d’être adoptées durablement.
Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption
L’initiative de changement répond à
une demande ou un besoin ad hoc et
il y a peu de temps pour planifier et
communiquer avec les utilisateurs
fianaux. D’autres priorités et projets
entrent en concurrence avec
l’intiative.
L’initiative de changement répond à
une demande ad hoc et on tente de
communiquer le plan aux utilisateurs
finaux tout en évitant de
concurrencer d’autres priorités et
projets.
L’initiative de changement est
conforme à nos objectifs et à notre
plan, lesquels ont été efficacement
communiqués aux utilisateurs finaux.
Cependant, d’autres projets sont mis
en oeuvre pendant la même période.
L’initiative de changement est
conforme à nos objectifs et à notre
plan, lesquels ont été efficacement
communiqués aux utilisateurs finaux
(ou ces derniers les ont demandés).
Le moment de la mise en oeuvre
permet de ne pas entrer en
concurrence avec d’autres priorités
ou projets.
Exercices en groupe
Charge de travail
Quelle charge de travail (cognitive, physique, temporelle) est requise par l’intervention?
 Les interventions qui nécessitent une charge de travail plus légère ou qui facilitent le travail sont plus susceptibles d’être durablement adoptées et
exécutées avec fiabilité.
Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d’adoption
Nous n’avons pas estimé la charge
de travail requise par
l’intervention.
Nous avons tenté d’estimer la
charge de travail additionnelle
requise par l’intervention et
croyons qu’elle devrait être
adoptée par les utilisateurs finaux.
Nous avons essayé l’intervention et
travaillé avec les utilsateurs finaux
afin d’évaluer la charge de travail
requise et avons déterminé que
l’intervention augemente la charge
de travail. Nous cherchons à savoir
si l’intervention peut être
simplifiée davantage, si l’on peut
retirer d’autres tâches ou si on
peut ajouter des ressources.
Nous avons essayé l’intervention et
travaillé avec les utilsateurs finaux
afin d’évaluer la charge de travail
requise et avons déterminé que
l’intervention peut être mise en
oeuvre et qu’elle réduit la charge
de travail et rend leur travail actuel
plus facile.
23
Disponibilité des ressources
Est-ce que l’on a déterminé les ressources nécesaires (formation, équipement, temps, personnel) à la mise en oeuvre de l’initiative de changement et ces
ressources seront-elles disponibles?
 Le fait de fournir l’aide et les ressources nécesasires pour permettre de comprendre et mettre en oeuvre l’initiative de changement augmente la
capacité des utilisatuers finaux de s’adapter au changement et de l’inclure dans leur charge de travail existante.
Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption
On n’a pas évalué les ressources
nécessaires.
On a estimé les besoins en matière
de ressources sans demander l’avis
des utilisateurs finaux et on ne leur a
pas indiqué les ressources mises à
leur disposition.
On a éstimé les besoins en matière
de ressources en incluant l’avis des
utilisateurs finaux et des
gestionnaires jusqu’à un certain
point et on a fait un plan pour
fournir les ressources et on a
communiqué ce plan.
On a déterminé les ressources
requises en mettant en oeuvre
l’initaitve de changement et en
écoutant la rétraoction des
utilisateurs finaux. On a fait un plan
pour fournir les ressrouces et on l’a
communqiué aux utilisateurs finaux.
Exercices en groupe
Complexité
À quel point la nouvelle intervention est-elle complexe?Y
 Les interventions simples dans leur conception et simples à appliquer sont plus susceptibles d’être durablement adoptées et exécutées de manière
fiable.
Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption
L’intervention exige beaucoup
d’étapes et de processus, ainsi que
beaucoup d’individus et de
départements. Il est également
impossible de la mettre à l’essai. Les
personnes pourraient être
incapables d’exécuter les tâches
avec fiabilité dans de nombreuses
circonstances.
L’intervention exige beaucoup
d’étapes et de processus, ainsi que
beaucoup d’individus et de
départements. Mais, il est possible
de mettre à l’essai ou de simuler les
étapes pour déterminer si elle sera
bieni exétcuté dans de nombreues
circonstances.
L’intervention comporte
relativement peu d’étapes, mais
exige la participation de beaucoup
de personnes ou de départements.
Cependant, les étapes et les
processus peuvent être mis à l’essai
et exécutés avec fiabilité dans la
plupart des cas.
L’intervention comporte
relativement peu d’étapes et de
processus et elle peut être mise à
l’essai et excéuté avec fiabilité dans
la plupart des cas. Une ou quelques
personnes sont requises à son
exécution et suffisent pour en
récolter les bénfécies attendus.
Efficacité
Quelles preuves et quelles croyances existent à l’égard de l’atteinte des résultats attendus par cette intervention ?
 La qualité et de la validité des preuves qui étayent la croyance selon laquelle l’intervention permettra d’atteindre les résultats attendus est plus
susceptible de conduire à l’aoption du changement et de causer moins de fatigue liée au changement et de cynisme.
Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption
Aucune preuve publiée n’existe
affirmant que l’intervention
produit les améliorations
attnedues et nous ne savons pas si
une telle intervention a été utilisée
ailleurs.
Aucune preuve publiée n’existe
affirmant que l’intervention
produit les améliorations
attnedues, mais elle a semble-t-il
foncitonné dans des étalbissement
similaires au nôtre.
Des preuves existent que
l’intervention produit des
améliorations, mais une telle
intervention n’a jamais été utilisée
dans unétablissement simialire au
nôtre.
Des preuves existent que
l’intervention produit des
améliorations, mais une telle
intervention et il a été prouvé
qu’une telle intervention réussit
dans beaucoup d’établissements
(ou départements) où les
situations sont similaires aux
nôtres.
24
Messages clés
• Les efforts pour améliorer les soins de santé, comme le
BCM, peuvent augmenter la charge de travail
• Le modèle et les guides de l’amélioration hautement
susceptible d’être adoptée semblent utiles et utilisables
pour prêter d’abord attention aux répercussions des
changements sur les prestataires de soins.
• Le travail actuel dans ce domaine continuera de guider
sur la mise en oeuvre des initiatives et programmes en
matière d’amélioration
• Il est difficile de changer, évitons de rendre les choses
plus difficiles!
25
hayesc@smh.ca
@DrChrisHayes
@HighAdoptQI
www.highlyadoptableQI.com
26
Questions?
27
31 mars 2015 – midi HNE Resultats du mois de vérification
Remarques :
• Les processus pour se joindre à nos appels nationaux peuvent changer à un certain
moment (par exemple, on peut devoir utiliser un mot de passe pour entrer dans un
webinaire ou s’inscrire à l’avance)
• Nous fournirons de l’information sur ces changements et le moment de leur entrée en
vigueur par courriel et dans le site Web.
Prochains webinaires
Merci de votre participation!
29

Contenu connexe

Tendances

L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...
L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...
L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...
Haute Autorité de Santé
 
Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015
Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015
Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015
Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS)
 
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
La gestion de la qualité
La gestion  de la qualité La gestion  de la qualité
La gestion de la qualité Hajar EL GUERI
 
Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014
Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014
Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014
Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS)
 
Introduction à la qualité
Introduction à la qualitéIntroduction à la qualité
Introduction à la qualité
Charles Duchêne
 
Démarche qualité slideshare
Démarche qualité slideshareDémarche qualité slideshare
Démarche qualité slideshare
Béatrice BRINET
 
Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016
Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016
Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016
Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS)
 
Les 8 principes du management de la qualité
Les 8 principes du management de la qualitéLes 8 principes du management de la qualité
Les 8 principes du management de la qualité
Ecoute & Qualité
 
La recherche sur la mise en oeuvre: une introduction
La recherche sur la mise en oeuvre: une introductionLa recherche sur la mise en oeuvre: une introduction
La recherche sur la mise en oeuvre: une introduction
amusten
 
La démarche qualité en Entreprise
La démarche qualité en EntrepriseLa démarche qualité en Entreprise
La démarche qualité en Entreprise
lancedafric.org
 
Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...
Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...
Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...
Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS)
 
La Démarche Qualité
La Démarche Qualité La Démarche Qualité
La Démarche Qualité Hajar EL GUERI
 

Tendances (14)

L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...
L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...
L’audit de processus : Une méthode d’évaluation de la réalité de l’activité d...
 
Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015
Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015
Bulletin du CPASS - Numéro 7 - Décembre 2015
 
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
 
La gestion de la qualité
La gestion  de la qualité La gestion  de la qualité
La gestion de la qualité
 
Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014
Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014
Bulletin du CPASS - Numéro 4 - Janvier 2014
 
Introduction à la qualité
Introduction à la qualitéIntroduction à la qualité
Introduction à la qualité
 
Démarche qualité slideshare
Démarche qualité slideshareDémarche qualité slideshare
Démarche qualité slideshare
 
Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016
Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016
Bulletin du CPASS - Numéro 8 - Décembre 2016
 
Les 8 principes du management de la qualité
Les 8 principes du management de la qualitéLes 8 principes du management de la qualité
Les 8 principes du management de la qualité
 
La recherche sur la mise en oeuvre: une introduction
La recherche sur la mise en oeuvre: une introductionLa recherche sur la mise en oeuvre: une introduction
La recherche sur la mise en oeuvre: une introduction
 
La démarche qualité en Entreprise
La démarche qualité en EntrepriseLa démarche qualité en Entreprise
La démarche qualité en Entreprise
 
Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...
Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...
Une collaboration en santé à l’Université de Montréal: un MOOC sur le rai...
 
La Démarche Qualité
La Démarche Qualité La Démarche Qualité
La Démarche Qualité
 
Tic Jpg
Tic JpgTic Jpg
Tic Jpg
 

En vedette

Améliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGill
Améliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGillAméliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGill
Améliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGillCanadian Patient Safety Institute
 
Making a case for medication reconciliation in primary care
Making a case for medication reconciliation in primary careMaking a case for medication reconciliation in primary care
Making a case for medication reconciliation in primary care
Canadian Patient Safety Institute
 
Webinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecins
Webinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecinsWebinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecins
Webinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecins
Canadian Patient Safety Institute
 
ZMOT E-commerce 2012
ZMOT E-commerce 2012ZMOT E-commerce 2012
ZMOT E-commerce 2012
WSI France
 
Elite Field #semideparis 2015
Elite Field #semideparis 2015Elite Field #semideparis 2015
Elite Field #semideparis 2015
Alberto Stretti
 
Actividad 1
Actividad 1Actividad 1
Actividad 1
nethcy
 
Préconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pme
Préconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pmePréconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pme
Préconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pmeBoudaud
 
El pensamiento sociopolítico de Antonio Gramsci
El pensamiento sociopolítico de Antonio GramsciEl pensamiento sociopolítico de Antonio Gramsci
El pensamiento sociopolítico de Antonio Gramsci
Fernando Rodriguez
 
Dominios
DominiosDominios
Teatro romano
Teatro romanoTeatro romano
Teatro romano
FrozenAngel
 
Book Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacil
Book Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacilBook Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacil
Book Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacil
Soluciona Facil
 
Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0
Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0
Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0
KevinDescoubes
 
Caperucita Roja en versión de 3º A
 Caperucita Roja en versión de 3º A Caperucita Roja en versión de 3º A
Caperucita Roja en versión de 3º A
biblioteca23de09
 
C H I F L E S V I V A R
C H I F L E S  V I V A RC H I F L E S  V I V A R
C H I F L E S V I V A R
vegajulca
 
Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012
Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012
Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012
gowex
 
Carrière power point
Carrière power pointCarrière power point
Carrière power pointEricaRichard
 
Td diapo dashlane
Td diapo dashlaneTd diapo dashlane
Td diapo dashlanesolennet
 
Lasmejoresfotos3
Lasmejoresfotos3Lasmejoresfotos3
Lasmejoresfotos3
gutierrez45
 
Cadre commun humanitaire-développement
Cadre commun humanitaire-développementCadre commun humanitaire-développement
Cadre commun humanitaire-développementAnimation_ROSA
 

En vedette (20)

Améliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGill
Améliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGillAméliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGill
Améliorer l’efficacité du bilan comparatif des médicaments – le cas de McGill
 
Making a case for medication reconciliation in primary care
Making a case for medication reconciliation in primary careMaking a case for medication reconciliation in primary care
Making a case for medication reconciliation in primary care
 
Webinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecins
Webinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecinsWebinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecins
Webinair: Bilan comparatif des médicaments - Une discussion entre médecins
 
ZMOT E-commerce 2012
ZMOT E-commerce 2012ZMOT E-commerce 2012
ZMOT E-commerce 2012
 
Elite Field #semideparis 2015
Elite Field #semideparis 2015Elite Field #semideparis 2015
Elite Field #semideparis 2015
 
Actividad 1
Actividad 1Actividad 1
Actividad 1
 
Préconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pme
Préconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pmePréconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pme
Préconisation pour la boite à outils de l'intelligence économique dans les pme
 
El pensamiento sociopolítico de Antonio Gramsci
El pensamiento sociopolítico de Antonio GramsciEl pensamiento sociopolítico de Antonio Gramsci
El pensamiento sociopolítico de Antonio Gramsci
 
Dominios
DominiosDominios
Dominios
 
Teatro romano
Teatro romanoTeatro romano
Teatro romano
 
Book Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacil
Book Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacilBook Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacil
Book Conferencias 2010-2012 @davidmcalduch @solucionafacil
 
Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0
Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0
Le Buzz : Booster votre image grace au web 2.0
 
Caperucita Roja en versión de 3º A
 Caperucita Roja en versión de 3º A Caperucita Roja en versión de 3º A
Caperucita Roja en versión de 3º A
 
C H I F L E S V I V A R
C H I F L E S  V I V A RC H I F L E S  V I V A R
C H I F L E S V I V A R
 
Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012
Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012
Let´s GOWEX - Boletín del accionista - octubre 2012
 
Carrière power point
Carrière power pointCarrière power point
Carrière power point
 
Td diapo dashlane
Td diapo dashlaneTd diapo dashlane
Td diapo dashlane
 
Lasmejoresfotos3
Lasmejoresfotos3Lasmejoresfotos3
Lasmejoresfotos3
 
Cadre commun humanitaire-développement
Cadre commun humanitaire-développementCadre commun humanitaire-développement
Cadre commun humanitaire-développement
 
Sspapiers
SspapiersSspapiers
Sspapiers
 

Similaire à Mobiliser les cliniciens en créant de l’amélioration facilement adoptable : Pertinence pour le bilan comparatif des médicaments

L’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au Québec
L’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au QuébecL’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au Québec
L’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au Québec
Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal - IRSPUM
 
Démarche Qualité
Démarche QualitéDémarche Qualité
Démarche Qualité
Ahmed
 
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique  Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique Rachid AOURAGH
 
Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...
Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...
Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...
Haute Autorité de Santé
 
Certification iso 9001
Certification iso 9001Certification iso 9001
Certification iso 9001
Hervé Faltot
 
Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...
Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...
Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...
Haute Autorité de Santé
 
Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta
Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta
Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta
Canadian Patient Safety Institute
 
Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons!
Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons! Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons!
Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons!
Canadian Patient Safety Institute
 
Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...
Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...
Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...
The National Collaborating Centre for Methods and Tools
 
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...
RBFHealth
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Global Financing Facility in support of Every Woman Every Child
 
Lean Sante / Lean Healthcare
Lean Sante / Lean HealthcareLean Sante / Lean Healthcare
Lean Sante / Lean Healthcare
Peter Klym
 
Webinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publique
Webinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publiqueWebinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publique
Webinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publique
The National Collaborating Centre for Methods and Tools
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
CRAMIF
 
La Stratégie de L’information, éducation et communication
La Stratégie de L’information, éducation et communicationLa Stratégie de L’information, éducation et communication
La Stratégie de L’information, éducation et communication
S/Abdessemed
 
Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...
Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...
Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...
Canadian Patient Safety Institute
 
Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...
Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...
Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...
PMI-Montréal
 
Augmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significativeAugmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significativeCFHI-FCASS
 
Iterop - Presentation - Health Process Management
Iterop - Presentation - Health Process ManagementIterop - Presentation - Health Process Management
Iterop - Presentation - Health Process Management
Iterop
 
Implant Cochleaire-Liban
Implant Cochleaire-LibanImplant Cochleaire-Liban
Implant Cochleaire-Liban
Zeina Moukarzel (Assaf) MD, MHS, MPH
 

Similaire à Mobiliser les cliniciens en créant de l’amélioration facilement adoptable : Pertinence pour le bilan comparatif des médicaments (20)

L’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au Québec
L’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au QuébecL’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au Québec
L’engagement des patients dans le Lean et les Kaizen au Québec
 
Démarche Qualité
Démarche QualitéDémarche Qualité
Démarche Qualité
 
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique  Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
 
Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...
Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...
Rencontres régionales HAS 2013 (Lyon) - Certification des établissements de s...
 
Certification iso 9001
Certification iso 9001Certification iso 9001
Certification iso 9001
 
Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...
Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...
Rencontres régionales HAS 2012 (Lille) - Certification des établissements de ...
 
Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta
Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta
Renforcer les mesures du BCM – Expériences en Alberta
 
Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons!
Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons! Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons!
Ce n’est pas ce que nous faisons qui compte, c’est COMMENT nous le faisons!
 
Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...
Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...
Webinaire du CCNMO - Cadre consolidé pour la recherche sur la mise en œuvre: ...
 
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day One - Renforcer l...
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
 
Lean Sante / Lean Healthcare
Lean Sante / Lean HealthcareLean Sante / Lean Healthcare
Lean Sante / Lean Healthcare
 
Webinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publique
Webinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publiqueWebinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publique
Webinaire: Les évaluations de l’évaluabilité en santé publique
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
 
La Stratégie de L’information, éducation et communication
La Stratégie de L’information, éducation et communicationLa Stratégie de L’information, éducation et communication
La Stratégie de L’information, éducation et communication
 
Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...
Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...
Votre processus de BCM a-t-il besoin d’être réparé? Les interventions ciblées...
 
Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...
Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...
Conf403 richer aubrylavoie-tremblayCONF. 403 - On déménage ! Le changement co...
 
Augmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significativeAugmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significative
 
Iterop - Presentation - Health Process Management
Iterop - Presentation - Health Process ManagementIterop - Presentation - Health Process Management
Iterop - Presentation - Health Process Management
 
Implant Cochleaire-Liban
Implant Cochleaire-LibanImplant Cochleaire-Liban
Implant Cochleaire-Liban
 

Plus de Canadian Patient Safety Institute

Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...
Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...
Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...
Canadian Patient Safety Institute
 
Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...
Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...
Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...
Canadian Patient Safety Institute
 
Keeping seniors safe
Keeping seniors safeKeeping seniors safe
Keeping seniors safe
Canadian Patient Safety Institute
 
Indigenous Perspectives on Patient Safety
Indigenous Perspectives on Patient SafetyIndigenous Perspectives on Patient Safety
Indigenous Perspectives on Patient Safety
Canadian Patient Safety Institute
 
Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2
Canadian Patient Safety Institute
 
Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2
Canadian Patient Safety Institute
 
Récupération optimisée Canada
Récupération optimisée CanadaRécupération optimisée Canada
Récupération optimisée Canada
Canadian Patient Safety Institute
 
Enhanced Recovery Canada Presentation
Enhanced Recovery Canada PresentationEnhanced Recovery Canada Presentation
Enhanced Recovery Canada Presentation
Canadian Patient Safety Institute
 
Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use
Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use
Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use
Canadian Patient Safety Institute
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser Health
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser HealthActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser Health
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser Health
Canadian Patient Safety Institute
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve SafetyActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety
Canadian Patient Safety Institute
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children's
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children'sActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children's
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children's
Canadian Patient Safety Institute
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health Services
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health ServicesActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health Services
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health Services
Canadian Patient Safety Institute
 
Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...
Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...
Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...
Canadian Patient Safety Institute
 
Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory
Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory 	     Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory
Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory
Canadian Patient Safety Institute
 
Webinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practice
Webinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practiceWebinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practice
Webinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practice
Canadian Patient Safety Institute
 
Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design
Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design
Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design
Canadian Patient Safety Institute
 
WHO Clean Hands "It's in your hands"
WHO Clean Hands "It's in your hands"WHO Clean Hands "It's in your hands"
WHO Clean Hands "It's in your hands"
Canadian Patient Safety Institute
 
Complexities of hand hygiene by GOJO
Complexities of hand hygiene by GOJOComplexities of hand hygiene by GOJO
Complexities of hand hygiene by GOJO
Canadian Patient Safety Institute
 
KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation?
KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation? KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation?
KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation?
Canadian Patient Safety Institute
 

Plus de Canadian Patient Safety Institute (20)

Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...
Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...
Reimagining healing after healthcare harm: the potential for restorative prac...
 
Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...
Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...
Think Global, Act Local: Patient and Family Engagement Strategies & Contribut...
 
Keeping seniors safe
Keeping seniors safeKeeping seniors safe
Keeping seniors safe
 
Indigenous Perspectives on Patient Safety
Indigenous Perspectives on Patient SafetyIndigenous Perspectives on Patient Safety
Indigenous Perspectives on Patient Safety
 
Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 1 of 2
 
Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2
Conquer Silence Webcast - Deck 2 of 2
 
Récupération optimisée Canada
Récupération optimisée CanadaRécupération optimisée Canada
Récupération optimisée Canada
 
Enhanced Recovery Canada Presentation
Enhanced Recovery Canada PresentationEnhanced Recovery Canada Presentation
Enhanced Recovery Canada Presentation
 
Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use
Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use
Not All Meds Get Along: Reducing Inappropriate Medication Use
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser Health
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser HealthActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser Health
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Fraser Health
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve SafetyActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children's
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children'sActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children's
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: BC Children's
 
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health Services
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health ServicesActing on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health Services
Acting on Real-Time Patient Reports to Improve Safety: Alberta Health Services
 
Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...
Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...
Webinar 6: Selecting strategies and techniques best suited to address barrier...
 
Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory
Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory 	     Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory
Webinar 4: Identifying barriers and enablers, and determinants, in theory
 
Webinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practice
Webinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practiceWebinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practice
Webinar 5: Identifying barriers and enablers, and determinants, in practice
 
Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design
Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design
Collaborative “Spaces” and Health Information Technology Design
 
WHO Clean Hands "It's in your hands"
WHO Clean Hands "It's in your hands"WHO Clean Hands "It's in your hands"
WHO Clean Hands "It's in your hands"
 
Complexities of hand hygiene by GOJO
Complexities of hand hygiene by GOJOComplexities of hand hygiene by GOJO
Complexities of hand hygiene by GOJO
 
KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation?
KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation? KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation?
KTIS Webinar 3: Who needs to do what, differently, to promote implementation?
 

Dernier

Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacieConseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Ipsos France
 
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
islambouchiba9
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
OuattaraBamory3
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
La refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé MarocLa refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé Maroc
Adil NADAM
 
6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx
abdelhabibadamou
 
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniquesAnalyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
YousriMokaddem1
 

Dernier (7)

Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacieConseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
 
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
 
La refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé MarocLa refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé Maroc
 
6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx
 
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniquesAnalyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
 

Mobiliser les cliniciens en créant de l’amélioration facilement adoptable : Pertinence pour le bilan comparatif des médicaments

  • 1. MOBILISER LES CLINICIENS EN CRÉANT DE L’AMÉLIORATION FACILEMENT ADOPTABLE : PERTINENCE POUR LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS PERTINENCE QUANT À LA MISE EN OEUVRE DURABLE DU BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS 10 février 2015 Chris Hayes, MD, M.Sc., M. Éd. Directeur médical, Qualité et rendement, Hôpital St. Michael, Toronto
  • 2. Février 2015 est le mois national de vérification de la qualité du BCM Vous avez encore le temps de vous inscrire www.saferhealthcarenow.ca/EN/events/other/MedRecAudit
  • 3. Webinaire du 31 mars 2015 – midi HNE Rejoignez-nous pour connaître les résultats nationaux de la vérification de la qualité du BCM Voici ce que feront nos conférenciers :  Passer en revue les résultats du mois national de la vérification du BCM 2015  Discuter des leçons tirées du mois de vérification, tant du point de vue des forces que des points à améliorer  Suggérer la pertinence future des vérifications et outils de vérification au sein de votre établissement  Recueillir des idées sur les façons d’améliorer la qualité des BCM au moment de l’hospitalisation
  • 4. Notre conférencier aujourd’hui Dr Chris Hayes  Le Dr Chris Hayes dirige plusieurs initiatives en matière d’amélioration de la qualité et de la sécurité des patients, y compris des équipes d’intervention rapide et des programmes de pratiques cliniques exemplaires en matière de cathéters centraux et de respirateurs,. Le Dr Hayes a donné de la formation dans le cadre du cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients et il est membre du groupe de travail du projet sur les compétences liées à la sécurité des patients, un projet conjoint de l’ICSP et du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.  Ses intérêts en matière de recherche recouvrent la mise en oeuvre des meilleures pratiques, d’une culture de la sécurité dans les établissements et de la divulgation des événements indésirables. Il a reçu du financement de l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP), du Patient Safety Institute (PSI) et de la Fondation canadienne pour les soins intensifs.  Le Dr Hayes a fait ses études et sa résidence en médecine interne et soins aux malades en phase critique à l’Université de Toronto. Il est médecin membre du personnel aux soins aux malades en phase critique, chef de l’équipe d’intervention aux soins aux malades en phase critique dans son milieu de soins et directeur médical de la qualité et de la sécurité des patients à l’Hôpital St. Michael, à Toronto.  Il a aussi obtenu une maîtrise en éducation et une bourse de recherche du Wilson Centre for Research in Education. Il est aussi diplômé du Institute for Healthcare Improvement Patient Safety Officer Executive Training Program. 4
  • 5. ATTIRER LA PARTICIPATION DES CLINICIENS EN CRÉANT DES AMÉLIORATIONS HAUTEMENT SUSCEPTIBLES D’ÊTRE ADOPTÉES Pertinence quant à la mise en œuvre durable du bilan comparatif des médicaments 5
  • 6. Bilan comparatif des médicaments (BCM) • Processus qui consiste à comparer les ordonnances d’un patient donné avec tous les médicaments qu’il prend. • Le BCM comprend cinq étapes : • Dresser le meilleur schéma thérapeutique possible (MSTP) • Lister tous les médicaments à prescrire • Comparer les médicaments inscrits sur les deux listes • Prendre des décisions cliniques en fonction de cette comparaison • Communiquer la nouvelle liste de médicaments aux soignants, aux aidants et au patient • Une meilleure information  Réduit les erreurs  Réduit les préjudices 6
  • 7. Bilan comparatif des médicaments (BCM) Si le BCM améliore l’information, ce qui aide à réduire les préjudices aux patients, pourquoi est-ce un tel défi pour que les cliniciens adoptent les outils et acceptent et exécutent durablement cette pratique? 7
  • 8.
  • 9.
  • 10. En voulant améliorer la prestation des soins de santé, est-ce que nous rendons les choses plus compliquées?
  • 11. Incidence du changement sur la charge et la capacité de travail Ensemble de pratiques exemplaires (PAV) ~2 h/jour de soins infirmiers directs - a nui à d’autres activités Branch-Elliman. BMJQS 2013 Suivi intensif du taux de glucose snguin à l’USI ~2 h/jour de soins infirmiers directs Aragon. AJCC 2006 Dossier médical électronique/ Santé TI Plus longues journées de travail, moins de patients vus, travail dérangé Miller. Health Affairs 2004 Liste de contrôle en chirurgie (LCC) ~90 à 120sec/cas - 31% de réduction des délais Nundy. Arch Surg 2008 Ensemble de pratiques exemplaires sur les infections aux chathéters centraux (CC) Le chariot a été crucial – tout ce qui était disponible a évité des délais Dixon-Woods. Mil Quart 2011
  • 12. Incidence du changement sur la charge et la capacité de travail Charge de travail Temps Référence Période de changement Après la mise en oeuvre du changement Aucun changement Charge de travail augmentée/moins de capacité Charge de travail diminuée/Augmentation de la charge de travail VAP, GC, HIT CC, LCC Évaluez votre charge et votre capacité de travail relativement au BCM
  • 13. Incidence cumulative des changements Temps Charge de travail Non durable Acceptable Idéale
  • 14. Incidence du changement sur la valeur reconnue • Les individus ne sont pas les réceptacles passifs du changement; ils l’évaluent, lui cherchent une signification et éprouvent des émotions à son égard. • Valeur reconnue (volonté ou désir des individus d’adopter un changement s’ils croient qu’un changement peut leur être bénéfique ou être important pour eux.) • Émotif = Nous allons sauver des vies! • Pratique = Je me vois en train d’appliquer cette nouvelle pratique • Logique = Ce nouveau processus est sensé Selon vous, quelle est la valeur reconnue du BCM?
  • 15. Hypothèse • Les initiatives qui n’ajoutent pas à la charge de travail et dont la valeur reconnue est élevée sont plus susceptibles d’être adoptées, de ne pas constituer un trop lourd fardeau pour le milieu de travail et d’atteindre les résultats visés. Plus attrayante Moins attrayante Valeur reconnue Charge de travail InchangéeRéduite Augmentée 15 Voici la zone où vous voulez que votre stratégie se situe
  • 16. Conception de l’intervention Épuisement professionnel, fatigue à l’égard du changement, cynisme, erreurs, contournements Stratégie de mise en oeuvre Adoption durable de l’intervention pour l’amélioration - + CHARGE DE TRAVAIL VALEUR CAPACITÉ Résultats attendus NON atteints Résultats attendus atteints Amélioration hautement susceptible d’être adoptée * L’icône de la personne représente l’ensemble des récepteurs du changement, soit l’ensemble des personnes qui doivent accomplir les tâches requises par l’intervention Comment leur demandons- nous de le faire? Que leur demandons-nous de faire?
  • 17. Amélioration hautement susceptible d’être adoptée 18 Facteurs choisis Questions Participation de l’utilisateur final Le personnel et les médecins qui en sont les utilisateurs finaux sont-ils des participants au changement? Conformité et planification L’initiative de changement est-elle conforme avec les objectifs de l’équipe ou de l’établissement et l’introduction de l’initiative a-t-elle été bien planifiée? Disponibilité des ressources Les ressources requises (formation, équipement, temps, personnel) pour la mise en oeuvre de l’initiative sont-elles connues et seront-elles rendues disponibles? Charge de travail Quelle charge de travail (cognitive, physique et temporelle) est associée avec l’inititaive? Complexité À quel point l’intervention pour améliorer est-elle compliquée? Efficacité Quelles preuves ou suppositions existent à l’égard des interventions et de la possibilité qu’elles
  • 18. Amélioration hautement susceptible d’être adoptée 19
  • 19. Amélioration hautement susceptible d’être adoptée Le fait d’évaluer le temps passé pour chaque étape et chaque processus de l’intervention peut vous aider à estimer la charge de travail ajoutée à la charge de travail habituelle. Ensuite, vous pourrez réfléchir à la complexité de l’intervention et vous poser les questions suivantes : 1) L’intervention doit-elle comporter toutes ces étapes et tous ces processus? 2) Pouvons-nous simplifier ces étapes et processus? 3) Peut-on fournir de l’équipement ou une technologie pour réduire la charge de travail causée par les étapes et processus de l’intervention? 4) D’autres membres du personnel, d’autres prestataires de soins ou les patients et leur famille peuvent-ils participer afin de répartir la charge de travail? À l’aide des outils LEAN, il est possible de cerner d’autres étapes de travail qui peuvent comporter du gaspillage (ou aucune valeur ajoutée malgré le temps additionnel requis) ou on peut les modifier pour mieux y inclure les nouvelles tâches. 20
  • 20. Rétroaction • La charge de travail est un obstacle à l’adoption et au changement • Le modèle est intuitif, clair et a une validité apparente • Le guide d’évaluation permet de réfléchir et est utile pour : • Établir le portrait de la situation actuelle • Cerner les occasions de s’améliorer • Communiquer avec l’équipe du projet et les récepteurs du changement • Suggestions sur les façons d’améliorer la clarté et l’utilité • Tous continueront de l’utiliser 21
  • 21. Exercices en groupe Participaton de l’utilisateur final Le personnel et les médecins qui en sont les utilisateurs finaux participent-ils au changement?  La participation active des utilisateurs finaux à la conception, à l’essai, à la révision et à la mise en oeuvre des interventions visant un changement augmentent la probabilité que la valeur reconnue soit plus grande et que la charge de travail requise soit moins importante, ce qui augmente la probabilité que le changement soit adopté de manière durable. Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption L’intervention n’a été ni conçue ni mise à l’essai avec les utilisateurs finaux. Le personnel et les médecins qui en sont les utilisateurs finaux ont été invités à participer aux premières réunions de planification, où on leur a demandé leur avis. Le personnel et les médecins qui en sont les utilisateurs finaux ont joué un rôle au début de la conception et de la mise à l’essai de l’intervention. On leur a demandé leur rétroaction après la mise en oeuvre. Le personnel et les médecins qui en sont les utilisateurs finaux jouent un rôle continu dans l’initiative de changement, y compris aux stades de la conception, de la mise à l’essai, de la révision de l’intervention et au stade de la mise en oeuvre. On leur demande continuellement de la rétraoaction et on y répond. 22 Conformité et planification L’initiave de changement est-elle conforme aux objectifs et aux valeurs de l’établissement ou de l’équipe et son introduction a-t-elle été planifiée efficacement?  Les initiaves de changement conformes avec les objectifs, buts et valeurs, qui sont planifiés à l’avance afin d’informer les utilisateurs finaux et éviter la concurrence avec d’autres projets ou priorités sont plus susceptibles d’avoir une valeur reconnue élevée et d’être adoptées durablement. Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption L’initiative de changement répond à une demande ou un besoin ad hoc et il y a peu de temps pour planifier et communiquer avec les utilisateurs fianaux. D’autres priorités et projets entrent en concurrence avec l’intiative. L’initiative de changement répond à une demande ad hoc et on tente de communiquer le plan aux utilisateurs finaux tout en évitant de concurrencer d’autres priorités et projets. L’initiative de changement est conforme à nos objectifs et à notre plan, lesquels ont été efficacement communiqués aux utilisateurs finaux. Cependant, d’autres projets sont mis en oeuvre pendant la même période. L’initiative de changement est conforme à nos objectifs et à notre plan, lesquels ont été efficacement communiqués aux utilisateurs finaux (ou ces derniers les ont demandés). Le moment de la mise en oeuvre permet de ne pas entrer en concurrence avec d’autres priorités ou projets.
  • 22. Exercices en groupe Charge de travail Quelle charge de travail (cognitive, physique, temporelle) est requise par l’intervention?  Les interventions qui nécessitent une charge de travail plus légère ou qui facilitent le travail sont plus susceptibles d’être durablement adoptées et exécutées avec fiabilité. Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d’adoption Nous n’avons pas estimé la charge de travail requise par l’intervention. Nous avons tenté d’estimer la charge de travail additionnelle requise par l’intervention et croyons qu’elle devrait être adoptée par les utilisateurs finaux. Nous avons essayé l’intervention et travaillé avec les utilsateurs finaux afin d’évaluer la charge de travail requise et avons déterminé que l’intervention augemente la charge de travail. Nous cherchons à savoir si l’intervention peut être simplifiée davantage, si l’on peut retirer d’autres tâches ou si on peut ajouter des ressources. Nous avons essayé l’intervention et travaillé avec les utilsateurs finaux afin d’évaluer la charge de travail requise et avons déterminé que l’intervention peut être mise en oeuvre et qu’elle réduit la charge de travail et rend leur travail actuel plus facile. 23 Disponibilité des ressources Est-ce que l’on a déterminé les ressources nécesaires (formation, équipement, temps, personnel) à la mise en oeuvre de l’initiative de changement et ces ressources seront-elles disponibles?  Le fait de fournir l’aide et les ressources nécesasires pour permettre de comprendre et mettre en oeuvre l’initiative de changement augmente la capacité des utilisatuers finaux de s’adapter au changement et de l’inclure dans leur charge de travail existante. Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption On n’a pas évalué les ressources nécessaires. On a estimé les besoins en matière de ressources sans demander l’avis des utilisateurs finaux et on ne leur a pas indiqué les ressources mises à leur disposition. On a éstimé les besoins en matière de ressources en incluant l’avis des utilisateurs finaux et des gestionnaires jusqu’à un certain point et on a fait un plan pour fournir les ressources et on a communiqué ce plan. On a déterminé les ressources requises en mettant en oeuvre l’initaitve de changement et en écoutant la rétraoction des utilisateurs finaux. On a fait un plan pour fournir les ressrouces et on l’a communqiué aux utilisateurs finaux.
  • 23. Exercices en groupe Complexité À quel point la nouvelle intervention est-elle complexe?Y  Les interventions simples dans leur conception et simples à appliquer sont plus susceptibles d’être durablement adoptées et exécutées de manière fiable. Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption L’intervention exige beaucoup d’étapes et de processus, ainsi que beaucoup d’individus et de départements. Il est également impossible de la mettre à l’essai. Les personnes pourraient être incapables d’exécuter les tâches avec fiabilité dans de nombreuses circonstances. L’intervention exige beaucoup d’étapes et de processus, ainsi que beaucoup d’individus et de départements. Mais, il est possible de mettre à l’essai ou de simuler les étapes pour déterminer si elle sera bieni exétcuté dans de nombreues circonstances. L’intervention comporte relativement peu d’étapes, mais exige la participation de beaucoup de personnes ou de départements. Cependant, les étapes et les processus peuvent être mis à l’essai et exécutés avec fiabilité dans la plupart des cas. L’intervention comporte relativement peu d’étapes et de processus et elle peut être mise à l’essai et excéuté avec fiabilité dans la plupart des cas. Une ou quelques personnes sont requises à son exécution et suffisent pour en récolter les bénfécies attendus. Efficacité Quelles preuves et quelles croyances existent à l’égard de l’atteinte des résultats attendus par cette intervention ?  La qualité et de la validité des preuves qui étayent la croyance selon laquelle l’intervention permettra d’atteindre les résultats attendus est plus susceptible de conduire à l’aoption du changement et de causer moins de fatigue liée au changement et de cynisme. Risque élevé Risque modéré Léger risque Grande probabilité d'adoption Aucune preuve publiée n’existe affirmant que l’intervention produit les améliorations attnedues et nous ne savons pas si une telle intervention a été utilisée ailleurs. Aucune preuve publiée n’existe affirmant que l’intervention produit les améliorations attnedues, mais elle a semble-t-il foncitonné dans des étalbissement similaires au nôtre. Des preuves existent que l’intervention produit des améliorations, mais une telle intervention n’a jamais été utilisée dans unétablissement simialire au nôtre. Des preuves existent que l’intervention produit des améliorations, mais une telle intervention et il a été prouvé qu’une telle intervention réussit dans beaucoup d’établissements (ou départements) où les situations sont similaires aux nôtres. 24
  • 24. Messages clés • Les efforts pour améliorer les soins de santé, comme le BCM, peuvent augmenter la charge de travail • Le modèle et les guides de l’amélioration hautement susceptible d’être adoptée semblent utiles et utilisables pour prêter d’abord attention aux répercussions des changements sur les prestataires de soins. • Le travail actuel dans ce domaine continuera de guider sur la mise en oeuvre des initiatives et programmes en matière d’amélioration • Il est difficile de changer, évitons de rendre les choses plus difficiles! 25
  • 27. 31 mars 2015 – midi HNE Resultats du mois de vérification Remarques : • Les processus pour se joindre à nos appels nationaux peuvent changer à un certain moment (par exemple, on peut devoir utiliser un mot de passe pour entrer dans un webinaire ou s’inscrire à l’avance) • Nous fournirons de l’information sur ces changements et le moment de leur entrée en vigueur par courriel et dans le site Web. Prochains webinaires
  • 28. Merci de votre participation! 29