SlideShare une entreprise Scribd logo
Mokhtar BEN HENDA
Université Bordeaux Montaigne, France
Mercredi 08 novembre 2023, 09:00 – 13:00 UTC
 09h00 - 09h05 : Ouverture et accueil des participants
 09h05 – 09h10 : Présentation du programme
 09h10 - 09h30 : Aperçu général du cadre conceptuel des REL
 09h30 – 12h30 : Axes thématiques, exposés & discussions
 Thème 1 - Politiques et stratégies de production et diffusion des ressources
éducatives libres
 Thème 2 - Création, indexation et identification des ressources éducatives
libres
 Thème 3 - Droits d’auteurs et licences Creative Commons
 Thème 4 - Évaluation de la qualité des ressources éducatives
 Thème 5 - Bibliothèque et archivage/création d'une banque de ressources
 Thème 6 - Formation des enseignants à l’utilisation des ressources éducatives
 12h30 – 13h00 : Discussion générale et clôture
« Matériaux numérisés offerts librement et
ouvertement aux éducateurs, étudiants et auto-
apprenants pour utilisation et réutilisation
pour l'enseignement, l'apprentissage et la
recherche » (OCDE, 2007, p.10)
OECD (2007). Giving Knowledge for Free: The Emergence of Open Educational Resources. Paris: Centre for Educational Research and Innovation, Organisation for Economic Co-operation and Development.
Cette définition ne fait pas référence aux niveaux de
restrictions imposées par les licences libres (i.e.
Creative Commons). Elle est également exclusive
aux ressources numériques.
 Définition OCDE, 2007
Domaines
Supports
Licences
Atkins, Brown & Hammond (2007). A Review of the Open Educational Resources (OER) Movement: Achievements, Challenges, and New Opportunities. Report to The William and Flora Hewlett Foundation
Typologies « Les REL sont des matériels
d’enseignement, d’apprentissage et
de recherche utilisant n’importe
quel média, relevant du domaine
public et diffusés dans le cadre
d’une licence ouverte permettant
l’accès aux dites ressources ainsi
que leur utilisation, leur adaptation,
leur réutilisation et leur rediffusion
par d’autres sans restrictions ou
avec un minimum de restrictions »
Usages
 Définition Unesco, 2012
REL : QUESTIONNER LES CONCEPTS
 REL : un fort condensé de valeurs encore ambiguës (problème de frontières et porosité
entre concepts)
 Ressource : qu’est-ce qu’une ressource ? [Objet, Document, Support, Matériel,…]
 Éducative : comment une ressource est-elle éducative ? [Pédagogique, Apprentissage, Formation …]
 Libre : quels rapports à l’ouverture, la gratuité, les droits ? [Gratuit, Ouverte,]
 Matériaux ou techniques utilisés pour soutenir la formation pour l’accès
à la connaissance : Supports de cours, modules, manuels, vidéos,
tests d’évaluation, logiciels éducatifs, …
 À vocation d’enseignement et d’apprentissage
 Portent des indicateurs pédagogiques (niveaux, difficultés, durée,
public cible, etc.)
 Portent l’indication explicite de licence libre
 Du domaine public ou Creative Commons
 Font l’objet d’une règle d’exception
Ressources
Éducatives
Libres
R
 C’étaient d’abord des « supports de cours »
 Texte, Image, Audio, Vidéo
 Ensuite des « objets pédagogiques » [Learning Objects]
 Wisconsin Online Resource Center : « Les objets pédagogiques sont des
petites unités d’apprentissage d’une durée comprise entre 2 et 5
minutes » (Wisc-Online, 2000).
 IEEE LTSC (LOM, 2001) : « toute entité, numérique ou non, qui peut-
être utilisée pour l’enseignement ou l’apprentissage » -> Tout est objet
pédagogique ;
 J.P. Pernin, (2004) « des Ressources Pédagogiques, physiques ou
numériques, nécessaires à la réalisation des activités »
 Actuellement des « Ressources éducatives »
 Les RE comprennent des supports de cours entiers, des modules, des
manuels, des vidéos en streaming, des tests, des logiciels et d'autres
outils, matériaux ou techniques utilisés pour soutenir l'accès à la
connaissance,
J.P. Pernin, 2004
PHoCEA DSM 2017
Supports
R
 Typologie OCDE, 2007
OECD (2007). Giving Knowledge for Free: The Emergence of Open Educational Resources. Paris: Centre for Educational Research and Innovation, Organisation for Economic Co-operation and Development.
R
 Or, la notion de REL peut être étendue au-delà de tout ce
qu’on peut obtenir du web pour couvrir les objets du monde
réel en l’utilisant comme un support de formation (lui donner
une dimension/valeur pédagogique) :
 Un livre, un article scientifique, un guide d’utilisation,
 Un enregistrement vidéo ou audio, un discours enregistré,
une chanson,
 Une photo ou une image numérique,
 Un tableau de peinture,
 Mais aussi un objet matériel comme une chaise, un soulier,
une statue, un masque, etc.
É
Peut bien être une REL dans un
cours d’histoire, de design ou
d’artisanat
É
 Un document de recherche (article, mémoire, livre) peut-il être une
REL ?
 NON :
─ Car un article scientifique est produit et évalué selon des méthodes du
domaine de la recherche ;
 OUI :
─ Car il est commun que « Pour l’apprenant …, une REL peut provenir
d’Internet mais aussi d’horizons totalement extérieurs à son
environnement d’apprentissage : Wikipédia, YouTube, monde réel » ;
─ « Néanmoins, on ne considérera de telles ressources comme des REL qu’à
partir du moment où elles sont incorporées dans une construction
pédagogique précise »  Contextualité !
 Ambiguïté/porosité : un entrepôt de REL peut bien être :
 Une Bibliothèque (numérique) ?
 Un fonds d’archives ?
 Un Musée ?
 Un atelier d’artiste ?
 Une grange de cultivateur ?
OIF (2016), Référentiel de compétences REL : guide du formateur
É
 Doit-on considérer uniquement les matériaux produits et utilisés
pour une éducation formelle (livres scolaires, polycopiés, etc.) ?
 Doit-on exclure des matériaux produits en dehors du cadre éducatif
mais toutefois utilisés dans l’enseignement formel (i.e. articles de
journaux, documents administratifs, objets matériels) ?
 Dilemme de la Contextualisation :
 Éviter les a priori sur le caractère éducatif ou non d’une ressource
quelconque ;
 Seuls les ressources utilisés pour l'enseignement devraient être
considérés comme éducatives (Contexte d’usage).
 L’importance des activités d’apprentissages :
 Une REL est considéré comme telle dès qu’elle intègre (ou est
associée à) des activités de contrôle et d’évaluation de connaissance
(exercices, test, interactions, Quiz, métadonnées pédagogiques)
Anna Khachatryan, 2014
LinkedIn, Slideshare
L
 Confusion entre « Libre », « Gratuit » et « Ouvert » ;
 Asymétrie entre les concepts français REL et anglais OER ;
 La liberté est liée aux droits d’usages (-> droits d’auteurs et licences) ;
─ « Logiciel libre » : liberté d’utiliser le logiciel ;
─ « Logiciel ouvert » : liberté de modifier son code source ;
 La gratuité est liée aux coûts :
─ Les ressources gratuites ne sont pas nécessairement des ressources ouvertes : c.à.d.
qu'il n'y a aucun coût requis pour disposer de la ressources, MAIS cela ne signifie pas
qu’on peut également la réutiliser, modifier ou partager ;
 L’ouverture est liée aux droits de transformation ;
─ « Logiciel libre » : liberté d’utiliser le logiciel ;
─ « Logiciel ouvert » : liberté de modifier son code source ;
 Lorsqu'une ressource est ouverte, les utilisateurs savent qu'ils peuvent la
partager largement, à condition de respecter les conditions de l’auteur;
 Les documents ouverts permettent également aux utilisateurs de produire du
nouveau matériel avec d'autres ressources ouvertes ou du contenu auto-généré
(Remixage) ;
 => L’ouverture est inclusive : une ressource ouverte est implicitement libre
MAIS pas le contraire ;
L
 « Liberté », « Gratuité » et « Ouverture » sont gérées par un ensemble intégré de plusieurs
droits exclusifs dans le domaine de la « propriété intellectuelle » et des « Droits d’auteurs »
(Droits de reproduction, adaptation, distribution, traduction, projection, reformatage, etc.)
 Il existe plusieurs types de droits du plus restrictif (Droits d’auteurs) au plus
ouvert (domaine public)
Certains droits
réservés
L
 La liberté dans les REL est
vérifiée à travers 05 critères
(Les 5 R de David Wiley, 2002)
1. Retenir : droit de télécharger la
ressource, d’en faire des copies sur
d’autres supports, et de garder le
contrôle sur ces copies.
2. Réutiliser : droit d’utiliser la
ressource dans d’autres contextes
ou d’autres façons, sans limitations
ou avec un minimum de
limitations.
3. Réviser : droit de modifier et
d’adapter une ressource à ses
propres besoins.
4. Remixer : droit de combiner une
REL avec d’autres pour créer une
nouvelle REL.
5. Redistribuer : droit de partager
une REL avec d’autres.
L
Liberté dans les REL est définie selon les six (06) types de licences des Creative
Commons (CC) :
L
Autres licences libres pour des REL spécifiques :
 Free Art License (meeting Copyleft Attitude, Paris in 2000);
 GNU Free Documentation License, 2002;
 Common Documentation License (Apple, 2001);
 Open Music Licenses (GPL en musique) : Green, Yellow, Red;
 Design Science License (2001-2002) Copyleft pour les medias
works;
 The Open Content License, 1998;
 Open Publication License, 1998 (lecture seule);
 EFF Open Audio License, GNU GLP pour la musique.
 Les REL constituent un cadre conceptuel multifacettes :
THÈME 1
Politiques et stratégies de
production et diffusion des
ressources éducatives
 Il importe de penser aux REL, non pas comme un objectif en soi, et encore
moins comme une notion isolée, mais plutôt comme une entité d’un courant
plus large : l’univers du libre accès, de l’éducation ouverte, de la science
ouverte, etc. ;
 Les REL s’inscrivent dans une philosophie de communauté de pratiques
ouvertes et durables, transdisciplinaires, organisée en réseaux avec des
référentiels, des règles et des objectifs ;
 Les REL ont été adoptées par de nombreuses institutions et organisations
internationales : UNESCO, OCDE, BM, Fondation William et Flora,
Hewlett, Sun Microsystems, etc.
Source : https://edtechfrontier.com/tag/open-landscape/
 Les REL font partie
d’un écosystème
évolutif mondial
d’éducation ouverte :
─ Open Source (logiciel),
─ Open Licensing
─ Open Access (recherche)
─ Open Science
─ Open Content (arts),
─ Open Data (Web)
─ Open Teaching
─ Open Assessment
─ Open Practices
─ …
Sophie Touzé. https://iite.unesco.org/pics/publications/en/files/3214733.pdf
Source : Bourgue, Marilou et Potvin, Clause (2023). Les bases de l'éducation ouverte et des REL
 Les REL : une sujet prolifique qui fait l’objet
d’un intérêt mondial : impacts éducatifs,
économiques, stratégiques, …
 Les objectifs et la vision des REL sont décrits
dans les documents de référence (Le cap, Dakar,
Unesco, Paris, Ljubljana) :
 Communiquer avec le monde extérieur des
universités.
 Donner une voix unificatrice au mouvement.
 Les référentiels aident à répondre à des questions
clés :
 Quels sont les points communs ?
 Où se trouvent les opportunités et les grands défis
des REL ?
 Comment pouvoir travailler plus efficacement en tant
que communauté éducative large (échange,
mutualisation, économie de moyens, interopérabilité,
etc.).
 C’est justement dans la ligne de mire du plan
d'action REL de Ljubljana (2017) qui se concentre
sur les actions à entreprendre
Foundations for OER Strategy Development, Version 1.0 | November 18, 2015 [Drafting Committee: Nicole Allen, Delia Browne, Mary Lou Forward, Cable Green and Alek Tarkowski]
OAI
1999: Convention de Santa Fe
pour l’accès ouvert
2002 : Initiative de Budapest
pour l'accès ouvert (BOAI) ;
2003/06 : Déclaration de
Bethesda pour la publication
en accès ouvert ;
2003/10 : Déclaration de Berlin
sur l‘accès ouvert aux
connaissances dans les
sciences et les humanités
REL
2007 : Déclaration du Cap sur
l’Éducation libre,
2009 : Déclaration de Dakar sur
les Ressources éducatives libres
2011 : Lignes directrices de
l'UNESCO et du
Commonwealth of Learning sur
les REL dans l’enseignement
supérieur
2012 : Déclaration de Paris sur
les REL
2017 : Plan d’action de
Ljubljana sur les REL.
 Le mouvement des REL suit le mouvement des
Archives Ouvertes ;
 La recherche scientifique adhère au libre accès
depuis les années 1990 via les Archives Ouvertes ;
 La communauté scientifique établit son propre
modèle de production/publication des résultats de
la recherche scientifique via les revues et
publications en libre accès ;
 Chartes, conventions et déclarations ;
 Politiques éditoriales : voies verte et voie dorée ;
 La communauté éducative a suivi le pas dans les
années 2000 avec l’éducation ouverte :
 Déclarations, directives et conventions ;
 Politique éditoriale : eBooks et REL ;
Source : Anita Walz. “Differentiating Between Open Access and Open Educational Resources”
 L’accent est mis sur les actions, sachant que certaines actions seront plus pertinentes
pour certaines parties prenantes que d’autres.
 5 défis à l'intégration des REL sont à traiter :
1) La capacité des utilisateurs à trouver, réutiliser,
créer et partager des REL (Hard/Soft skills)
2) Questions linguistiques et culturelles (fracture
: parité, minorités)
3) Assurer un accès inclusif et équitable aux REL
de qualité (accessibilité WCAG2.1, nomadicité)
4) Développer des modèles durables (innovation,
motivation, révision)
5) Développer des environnements d’appuis
politiques favorables (financement, modèle éco.)
 Le soutien des décideurs aux niveaux gouvernemental et institutionnel est essentiel pour la
réalisation du plan d’action REL de Ljubljana.
 Tous les acteurs de l'éducation ont un rôle actif à jouer :
 éducateurs, formateurs, bibliothécaires, apprenants, parents, responsables de politiques
éducatives, associations d'enseignants, autres membres de la société civile, organisations
intergouvernementales et organismes de financement…
 Maturité croissante : changement d’approche (stratégie inversée) :
 du Bottom-Up : initiatives individuelles, de groupes, institutionnelle
 au Top-Down : stratégie nationale, gouvernance mondiale
Initiatives
individuelles Travail de groupes
Projets
d’établissements
Politiques éducatives / Stratégies nationales
Gouvernance mondiale
 Il existe de nombreuses possibilités pour les institutions en vue de s’aligner sur les
orientations des grandes conventions internationales des REL :
 Trois composantes nécessaires à considérer sous cet angle :
 Les utilisateurs (sensibilisation et motivation à utiliser les REL),
 Les contenus (REL et leurs cadres et outils d’utilisation),
 Le contexte (soutien communautaire et systémique à la durabilité).
Ecosystème
institutionnel
UTILISATEURS
La connaissance des REL
et de la motivation à les
utiliser
CONTENU
Le contenu que les
utilisateurs souhaitent -
et les outils pour le
trouver, l’utiliser et
l’adapter
INSTITUTION
(Contexte)
Soutien communautaire
et systémique pour
appuyer la durabilité des
REL.
 Phase 1 : Définir, clarifier et discuter des
objectifs et les intégrer dans la gouvernance de
l’établissement, car ils influencent toutes les
étapes ultérieures de la mise en œuvre du
système REL,
 Phase 2 : Un plan d’action de la stratégie de
mise en œuvre qui décrit : les objectifs, le
modèle opérationnel, la définition des rôles et
des responsabilités, les agendas et échéances.
 Phase 3 : Ajustement du cadre technologique,
économique, humain, et incitatif à la création de REL
avec une stratégie de motivation/compensation des
enseignants à soutenir activement la nouvelle
politique des REL,
 Phase 4 : Des arrangements au niveau
organisationnel : e.g. missions, nouvelles tâches
(documentalistes, concepteurs de contenus, montages
vidéos, etc.).
 Phase 5 : Activités continues d’assurance qualité.
Description des objectifs
Développement d'une stratégie
de mise en œuvre
Ajustement du cadre général
Réalisation de la politique des
REL
Assurance qualité et évaluation
M
i
s
e
e
n
O
e
u
v
r
e
O
p
t
i
m
i
s
a
t
i
o
n
Modèle de mise en œuvre et d’optimisation d'une politique de REL
Technologie
s
Compétence
s
Modèle
économique
Système
d’incitation
Organisatio
n
 Encourager les décideurs au sein des instances
gouvernementales et des établissements à investir dans la
production, l’adaptation et l’utilisation systématiques des
REL et à les intégrer progressivement à l’enseignement
supérieur,
 Envisager l’adoption de normes ouvertes,
 Engager une action de sensibilisation et de renforcement des
pratiques éducatives ouvertes,
 Les régimes de droit d’auteur et les modèles économiques de
publication doivent faire l’objet d’un examen très attentif.
 Envisager l’adoption d’ une politique souple en matière de
droit d’auteur et de licence ouverte,
 Vérifier périodiquement le degré d’utilisation des matériels
didactiques sous licence ouverte dans les programmes
d’enseignement
 Soutenir l’élaboration et le partage durables de matériels
d’apprentissage de qualité par des entrepôts et des
répertoires de REL.
 Établir des processus internes d’assurance qualité des REL
 Mettre au point des politiques de stockage des REL pour les
besoins de la recherche.
 Contraintes et obligations pour les gouvernements et les établissements
d’enseignement et de formation
THÈME 2
Création, indexation et
identification des ressources
éducatives libres
OER
Source : Bourgue, Marilou et Potvin, Clause (2023). Les bases de l'éducation ouverte et des REL
 Ressources numériques et
analogiques qui peuvent
englober une grande variété
de matériels et prendre de
nombreuses formes :
 Matériel pour l'instructeur : plans
de cours et stratégies
d'enseignement,
 Matériel de lecture : études de cas,
ensembles de données, notes de
cours, sources primaires, manuels
et autres lecture,
 Didacticiel : conférences, modules
et cours complets,
 Guides de classe : syllabus et
guides de l'étudiant,
 Médias mixtes : illustrations, jeux,
vidéos, podcasts, simulations et
matériel interactif,
 Activités et devoirs : Exercices,
devoirs et évaluations,
 Outils
 Contenus
 Applications
OECD (2007). Giving Knowledge for Free: The Emergence of Open Educational Resources. Paris: Centre for Educational Research and Innovation, Organisation for Economic Co-operation and Development.
 Évolution dans les
modalités de production,
organisation et usage ;
 Banques d’OP/LO (simples
ressources),
 Banques de scénarios
(agrégations),
 Entrepôts et Portails de
cours entiers (clé en main) ;
Support de cours
Livre, article Activités
Support de cours
Activités
Syllabus
Support de cours
Activités
Document de
recherche
augmenté
Une activité
pédagogique
augmentée
Document de
recherche
contextualisé
Une activité
pédagogique
externalisée
Support de cours
Activités
Essor des Bibliothèques
scolaires /
universitaires
Scénarios pédagogiques
 Évolution des
supports de cours :
 Contextualité,
 Enrichissement,
 Externalisation ;
 Martin Weller, (2012) : deux grandes catégories de REL
;
Weller, M. (2012). “The openness–creativity cycle in education”. Special Issue on Open Educational Resources, Journal of Interactive Media in
 Effort institutionnel
 Souvent bien structuré et de haute qualité
 Haute réputation
 Technologie dédiée : système géré centralement (CMS /
VLE / Entrepôts)
 Effort individuel
 Souvent «tel quel» ou «travail en cours»
 Réputation personnelle et de bouche à oreille
 Technologie généraliste : outils à portée de main de
l'auteur (FB, WhatsApp, blogs, wikis, slideshare)
•« Des ressources à faible coût, produites
individuellement. Elles sont produites par
n'importe qui, pas seulement par des
éducateurs, peuvent ne pas avoir
d'objectifs éducatifs explicites, avoir une
faible qualité de production et sont
partagés via une gamme de sites et de
services tiers »
REL
Faibles
•« Générées par les institutions qui
découlent de projets tels que Open
Courseware et OpenLearn. Ceux-ci sont
généralement de haute qualité,
contiennent des objectifs pédagogiques
explicites, sont présentés dans un style
uniforme et font partie d'un projet ciblé et
limité dans le temps avec un portail et des
recherches et données associées »
REL
Fortes
REL Faibles (petites) REL Fortes (grandes)
Avantages  De faible coût à gratuit
 Créativité axée sur l'agrégation
 Potentiel de réutilisation élevé
 Partagé via des sites / services tiers
 Filtre ouvert - tout le monde peut publier
 Meilleure interaction sociale (connexion avec le
producteur)
 Augmentation du nombre de visiteurs / trafic vers
le site
 Créativité sans contrainte du matériel
 Améliore la réputation et le prestige personnels
 Plus grand accès ouvert
 Haute capacité de recherche - peut être trouvé via
des moteurs de recherche publics comme Google
 Haute qualité
 Objectifs d'apprentissage explicites (contextualité)
 Expertise réputée dans le domaine
 Utilisation prévisible
 Statut : Reconnu formellement
 Style uniforme (peut porter la marque institutionnelle)
 Métadonnées
 Créativité axée sur la structure et l'orientation
 Conseils clairs sur les droits d'auteur et les licences
 Accessible
 Interopérables
 Améliore la réputation et le prestige de l'institution
Inconvénients  Utilisation imprévisible
 Granularité variée
 Qualité variée
 Variations d'objectifs d'apprentissage explicites
 Variations de pertinence dans le domaine des
connaissances
 Variations en matière de droits d'auteur et d'octroi
de licences
 Variations d'interopérabilité
 Variations dans la reconnaissance formelle
 Faible potentiel de réutilisation (forte contextualité)
 Créativité restreinte
 Moins de visites d'utilisateurs / de trafic vers le site
 Faible capacité de recherche - verrouillé dans un moteur
de recherche d’entrepôt
 Moins d'interaction sociale / de connexion entre
l'utilisateur et le producteur
 Limitation du jeu du matériel
Weller, M. (2012). “The openness–creativity cycle in education”. Special Issue on Open Educational Resources, Journal of Interactive Media in Education, Spring 2012.
 Des projets d’envergure:
 Des initiatives institutionnelles ;
 Des subventions colossales (2013 : le coût annuel de
fonctionnement du MIT OCW était d'environ 3,5 millions
de dollars) ;
 Des critères d’attractivité :
 Réputation : fiabilité de la source et facteur d’impact !? ;
 Statut : qualité, académisme (≠ Wikipédia, YouTube) ;
 Intentionnalité : contextualité disciplinaire de la ressource
;
 Durabilité : pérennité du projet ;
 Mise à jour & versioning ;
 Localisation & facilité d’accès : portails/entrepôts dédiés.
 Des inconvénients :
 Réduction des initiatives individuelles ou des petites
structures ;
 Réduction de la créativité des éducateurs et apprenants ;
 Faible potentiel de réutilisation (granularité faible) ;
 REL faibles : produites par des individus et
partagées sur des sites en dehors des portails
d'éducation formelle (YouTube, Slideshare,
Flickr, Pixabay, Unspalsh, etc.)
 Avantages :
─ Granularité fine : meilleur potentiel
d’adaptabilité et de contextualisation
(remixage) ;
─ Plus économiques en temps et en coûts de
production, en traitement et en conservation ;
─ Une REL faible est comme une pièce lego
 « Fabrique des REL », Canada
:
 Trousse pour personnes
enseignantes :
https://fabriquerel.org/wp-
content/uploads/trousse-pers-
enseignantes-fabriquerel.zip
 Le parcours de création de REL
en 6 étapes :
https://fabriquerel.org/wp-
content/uploads/2020/05/parcou
rs-creation-REL-
fabriqueREL.pdf
 Il n'est pas nécessaire de créer une
ressource à partir de zéro ;
 Il est possible de réviser ou de remixer
des REL existantes :
 Clonage et adaptation d’une REL existante
selon les exigences des licences et droits
d’auteurs ;
 Combiner une/des REL d’autrui à la votre
de manière à obtenir une REL
personnalisée
 Exemples :
 Ajouter du texte à un diagramme ou une
image,
 Ajouter votre propre commentaire ou récit à
une REL pour créer une nouvelle ressource,
 Prendre un manuel existant et le modifier,
 Échanger des exemples contre d’autres plus
pertinents pour votre propre contexte,
 Ajouter du matériel narratif aux séquences
vidéo pour les rendre plus applicables à
votre propre contexte.
Tableau de compatibilité des licences CC qui montre
quelles licences fonctionnent ensemble et lesquelles ne
permettent pas de combiner du contenu.
 Avant de créer une REL, il est conseillé de réfléchir aux questions
suivantes :
 Par rapport à la ressource à créer :
─ Quelle est la portée de la ressource que je souhaite créer (public, niveau) ?
─ Quelle est la structure/organisation de la ressource à créer (modularité,
granularité) ;
─ De quels types et de quels formats de ressources aurais-je besoin (texte, image,
vidéos, etc.) ?
─ Quelles ressources vais-je produire moi-même et lesquelles vais-je emprunter ?
─ Quelle licence vais-je appliquer à ma ressource ?
─ Ma ressource contiendra-t-elle des activités pédagogiques ?
 Par rapport aux ressources externes à utiliser (remixer) :
─ Ai-je le droit d’utiliser une ressource externe sans aucune mention de licence ?
─ Sous quelles licences sont les ressources externes que je vais utiliser ?
─ Ai-je le droit de modifier une ressources externe ?
─ Ai-je le droit d’utiliser plusieurs ressources externes sous des licences variées ?
─ Est-ce que je vais intégrer les ressources externes dans la mienne ou juste en
faire des liens (impact sur licence Droits d’auteur) ?
 Après avoir créé une REL, quelle traitement et quel usage ?
 L’indexation est la description de la
ressource par des métadonnées qui sont
des éléments de description (ou de
renseignement) des caractéristiques de
la ressource ;
 Toute ressource (analogique ou
numérique) peut avoir des métadonnées
de description (étiquette) ;
 Les métadonnées facilitent
l’identification (catalogage /
référencement) de la ressource dans un
système d’information (BD, Bib. Num.) ;
 Elle facilitent la recherche par les
moteurs de recherche en ligne ;
 Les métadonnées sont définies selon des
normes nationales ou internationales ;
 Métadonnées pédagogiques :
 Ensemble d’éléments de description des
ressources à caractère éducatif ;
 Partagent des éléments communs avec les
ressources génériques (auteur, date, éditeur,
volume, etc.)
 Se distinguent des métadonnées génériques
par leur caractère pédagogique :
─ Niveau scolaire,
─ Durée ;
─ Niveau de difficulté ;
─ Type d’interactivité ;
─ …
 Elles sont soumises à des normes
internationales :
─ LOM : Learning Object Metadata (international),
─ Lom.fr / SupLom.fr / ScoLom.fr (France),
─ Cancore / Normetic (Canada),
 9 catégories de données décomposées en éléments permettant de
décrire de façon précise et cohérente toute ressource pédagogique,
 11 portent spécifiquement sur la nature pédagogique de la ressource
(Catégorie 5)
 Peut être utilisé pour décrire des ressources tant numériques que
non numériques
 09 catégories de métadonnées ;
 La catégorie 5 : Education.
 Générateur LOM de ORI-OAI (9 catégories de données) ;
 Catégorie 5 du Lom « Pédagogie ».
https://ori-oai-workflow.univ-
rennes1.fr/md-editor/fr/ori-md-editor/lom-
full/new
 Créer un profil d’application personnalisé à partir
d’un schéma général ;
 Garder des champs du schéma général pour l’échange
et l’interopérabilité avec d’autres systèmes ;
 Ajouter des champs propres pour introduire une
spécificité locale ;
 Appliquer ce profil d’application pour l’ensemble
des REL d’une institution (national, sectoriel,
institutionnel) ;
 Créer un formulaire personnalisé pour la
description de ses propres ressources ;
 Collecter l’ensemble des formulaires dans un
entrepôts local (bibliothèque) ;
 Compétences documentaires :
 Savoir conceptualiser un thème de recherche,
 Choisir les bons mots clés significatifs (densité sémantique),
 Paramétrer une recherche avancée par des filtres de tri,
 Filtrer et affiner le résultat d’une recherche multicritères,
 Compétences pédagogiques :
 Savoir rechercher des REL par leurs critères pédagogiques :
─ Cours, exercices, Quiz, Capsules vidéos pédagogiques, Niveau de scolarité, Niveau de difficulté, etc.
 Compétences techniques :
 Pouvoir localiser des sites de référence (portails/entrepôts) de REL,
 Comprendre les fonctions d’une interface de recherche en ligne,
 Reconnaître les formats des fichiers numériques et leur métrique (volume, poids, durée,
résolutions…),
 Pouvoir éditer, retoucher et convertir des fichiers de REL,
 Savoir télécharger et organiser des REL,
 Définir des objectifs : besoin d’un cours, module, grain pédagogique, etc.
 Garder un historique de recherche pour un usage ultérieur : sites, équations,
catégories, formats, etc.
Étape 1 : suivre une démarche
 A partir du titre,
 Autres manières d'exprimer un sujet,
 Variantes :lexicales et sémantiques : synonymes, homonymes,
Étape 2 : établir une liste de concepts
 Moteurs et annuaires de recherche,
 Portail & entrepôts spécialisés de REL,
 Bases de données et bibliothèques numériques,
Étape 3 : utiliser des sources et outils
spécialisés
 Vérifier les types de licence Creative Commons associés aux REL
 Utiliser des filtres de tri pour sélectionner les résultats les plus pertinents,
 Combiner les critères de tri pour affiner les résultats de recherche
Étape 4 : sélectionner les REL les plus
pertinentes
 Utiliser des logiciels gratuits comme Zotero pour conserver les données de
référencement des REL à des fins d’usages ultérieurs
 Mettre en place une veille informationnelle pour de nouvelles REL
Étape 5 : utiliser des outils de gestion
bibliographiques
 Par leurs typologies à vocation éducative (cours, exercices, quiz,
etc.) ;
 Par leurs métadonnées descriptives (niveau scolaire, âge des
apprenants, niveau de complexité, durée, etc.)
 Par les conditions d’usage d’une REL liées à une licence libre
soumise à la juridiction du domaine public (C0) ou des licences
Creative Commons (CC) ;
 Par les permissions d’usage que le détenteur de droits (l’auteur)
accorde aux utilisateurs sous certaines conditions, dont la
principale consiste à citer l’auteur (droit moral/paternité
intellectuelle) ;
 Par la mention explicite d’une licence libre accompagnant toute
ressource supposée être libre ;
 Filtre de recherche sur Licence Creative Commons : exemple Flickr
https://www.flickr.com/search/?text=REL
 Conditions d’usage affiché sur site : exemple Pixabay
https://pixabay.com/fr/
 Par filtre de recherche « Creative commons » : exemple YouTube
… ou par métadonnées de description
 Les images appartiennent à ceux qui les créent
et les photos à ceux qui les prennent, donc en
principe vous ne pouvez utiliser que ce que vous
avez créé,
 Comment savoir si une image est protégée par
des droits d’auteur ?
 Recherche Inversée par image :
 Google Image : images.google.fr : retrouver la source
d’une image pour en vérifier les droits,
 Recherche avancée d’images :
 Google Image : Option « Outil » ► « Droits d’usage »
► « Licences Creatives Commons »,
 Flickr (advanced search)
 Wikimedia Commons
 Foter
 Pixabay
 Photos for Class
 Unsplash
 Clip Safari
 Metropolitan Museum of
Art
 ccMixter
 The Freesound Project
► Universités Numériques Thématiques : http://univ-numerique.fr/
► Fun Ressources : https://www.fun-ressources.fr/
► FUN MOOC(plate-forme nationale de MOOC): https://www.fun-mooc.fr/
► AUF-BNEUF (bibliothèque numérique de l'espace universitaire
francophone): https://bneuf.auf.org/#!/
► INRIA (compilation de sources et entrepôts de ressources pédagogiques
numériques): https://fuscia.info/index.html%3Fp=608.html
► CEL-CCSD (cours en ligne du CNRS): https://cel.archives-ouvertes.fr/
Des compilations de sites de REL :
 https://wiki.facil.qc.ca/view/Ressources_%C3%A9ducatives_libres
 https://www.francophonie.org/ressources-numeriques-1200
 https://aprelia.org/index.php/fr/ressources/ressources-francophones
 http://data.abuledu.org/wp/
 https://service-comete.parisnanterre.fr/medias/fichier/liste-des-portails-ou-vous-trouverez-des-
rel_1600242536213-pdf
 http://fuscia.info/index.html%3Fp=608.html
► MIT OPEN COURSE WARE (OCW)
https://ocw.mit.edu/courses/online-textbooks/
► OPEN LEARNING INITIATIVE (Carnegy Mellon)
https://oli.cmu.edu/courses/
► OER Commons (collections sur le site OER Commons):
https://www.oercommons.org/
► COMMON SPACES (Erasmus+) https://www.commonspaces.eu/
► Hippocampus (collections Vidéos) https://www.hippocampus.org/
D’autres compilations de REL anglophones :
 https://www.cccoer.org/learn/find-oer/
 https://oasis.geneseo.edu/sources.php
 https://campustechnology.com/articles/2014/07/02/16-oer-sites-every-
educator-should-know.aspx
 https://guides.library.tamucc.edu/oer/biglist
THÈME 3
Droits d’auteurs et licences
Creative Commons
 Droit d’auteur et licences appartiennent à
l’écosystème global de la propriété intellectuelle
;
 Le droit d’auteur, sous-ensemble de « la
propriété littéraire et artistique » est régi par
des logiques complexes et contradictoires :
 De « Tous droits réservés » (Copyright) ;
 À « Certains droits réservés » (Creative Commons) ;
 Jusqu'à « Aucun droit réservé » (Domaine public);
Droits d’auteur Licences ouvertes
 Protection totale des
créations
intellectuelles
 Partage total (libre
circulation des
connaissances)
 Tous les droits sont
réservés excepté ce
qui est explicitement
autorisé
 Tous les droits sont
autorisés excepté ce
qui est explicitement
réservés
 De UN à UN  De UN à plusieurs
 Droit d’auteur :
 Ensemble des droits dont dispose un auteur
ou ses ayants droit, sur ses œuvres originales
définissant notamment l'utilisation et à la
réutilisation de ses œuvres sous certaines
conditions ;
 Creative Commons :
 Ensemble de licences régissant les conditions
de réutilisation et de distribution d'œuvres.
Élaborées par l'organisation Creative
Commons, elles ont été publiées pour la
première fois le 16 décembre 2002 ;
 Domaine public :
 Ensemble des œuvres de l'esprit et des
connaissances dont l'usage n'est pas ou n'est
plus restreint par la loi.
 S’articulent autour de 04 obligations uniques ou combinées :
1. Attribution (BY) : obligation de citer l’auteur. Elle est commune à toutes les licences CC.
2. Pas d’utilisation commerciale (NC) : interdiction d’utilisation commerciale.
3. Partage dans les mêmes conditions (SA) : partage dans les mêmes conditions.
4. Pas de modification (ND) : interdiction de modification.
 Se présentent en 06 combinaisons :
 Les licences CC ne sont
pas toutes compatibles
entre-elles ;
 Les ND ne sont pas
remixées ;
 Les NC ne sont pas
exploitables à but
lucratif ;
 Les NC & SA ne sont
pas exploitables à but
lucratif ;
 Les NC & ND ne sont ni
exploitables à but
lucratif ni modificables ;
 Creative Commons
 Éditer via formulaire en ligne les
métadonnées et le logo d’une licence CC
 Remixer c’est combiner ensemble différentes ressources pour
créer de nouvelles œuvres dérivées,
 Remixer pour :
 Aborder un style d'enseignement ou d'apprentissage différent,
 Adapter le contenu à un autre niveau scolaire,
 S'adapter à une autre discipline,
 S'adapter à un environnement d'apprentissage différent,
 Répondre aux besoins de diversité (culturelle ou linguistique),
 Rendre l'activité plus accessible pour les personnes handicapées,
 Ajoutez quelque chose de nouveau, comme une évaluation ou une
vidéo,
 Corriger les erreurs ou les inexactitudes,
 Mettre à jour l'activité avec des informations (actuelles),
 Ajouter plus de médias ou des liens vers d'autres ressources,
 …
 Pour déterminer quelle licence Creative Commons vous pouvez utiliser en vue de
publier une œuvre remixée :
 Cases vertes : autorisé
 Cases Grises : non autorisé
 Cases jaune : Autorisé mais non recommandé
 BY peut être combinée avec des ressources sous toute autre licence CC, et
peut faire l'objet d'une nouvelle licence sous toute autre licence CC (plus
compatible avec les autres licences )
 BY est non applicable si vous avez utilisé ou remixé du matériel disponible
sous des licences plus restrictives
 BY-NC ne peut être remixée, adaptée et renouvelée que dans des sources
contenant un terme NC (non commercial)
 BY-SA et BY-NC-SA ne peuvent être incorporées que dans des œuvres
dérivées qui font l'objet d'une nouvelle licence sous la même licence (par
exemple BY-SA avec BY-SA et BY-NC-SA avec BY-NC-SA) en raison de
leur terme SA (Share Alike).
 BY-ND et BY-NC-ND ne peuvent pas être incorporées dans un travail
dérivé, et par conséquent elles ne peuvent pas faire l'objet d'une nouvelle
licence, en raison du ND (No Derivatives)
 Si vous souhaitez apporter des modifications à une ressources, assurez-vous d'abord que sa
licence vous permet de la modifier ou de l’utiliser dans votre REL, car :
 S'il s'agit d’une ressource protégée par « droit d'auteur », vous n'avez pas le droit de l’utiliser sans accord de l’auteur ;
 Si la ressource est sous licence « Creative Commons No Derivative », vous ne pourrez pas lui apporter des modifications ;
 Comment utiliser des matériaux provenant de
sources incompatibles ?
1. Créer une collection (pas d'œuvre dérivée) : les
matériaux sous licence différente sont conservés
distincts et clairement attribués,
2. Créer un lien pour pointer vers les ressources à leur
emplacement d'origine,
Lionel Maurel, droit d'auteur, numérique et bibliothèques, 2015 (CC-BY)
 Lectures recommandées :
 Exceptions aux droits d’auteur, 2020
 Quelles sont les exceptions aux droits
d’auteur ? SCAM, 2020
 Les exceptions au droit d’auteur et
aux droits voisins, 2017
 Les exceptions au droit d'auteur
L’exception pédagogique et de recherche
L’exception de citation
L’exception portant sur les œuvres apparaissant accessoirement à l’image
L’exception de fouille de textes et de données (datamining et textmining)
L’exception de conservation (ou exception bibliothèques)
L’exception de consultation des documents conservés au titre du dépôt légal
 ENSEIGNANTS : Comment utiliser des extraits de textes et
des images dans le respect du droit d’auteur ?
http://www.cfcopies.com/site-pedagogique/index.html
THÈME 4
Évaluation de la qualité des
ressources éducatives
 Un cadre de qualité des REL peut être proposé avec deux grandes dimensions – la
dimension pédagogique et la dimension technique, et quatre sous-dimensions, à savoir
le contenu, la conception pédagogique, l'accessibilité et la convivialité, couvrant un
ensemble de 15 critères de qualité
 Synthèse d’une approche de contrôle de qualité en six étapes :
1. Exactitude : les ressources pédagogiques s'appuient sur des connaissances issues de la
recherche et répondent aux critères de qualité spécifiques au secteur.
2. Autorité : les ressources pédagogiques contiennent des informations sur l'auteur ou
l'institution affiliée, de préférence un expert respectable dans le domaine.
3. Validité : le contenu est soigneusement documenté, est mis à jour fréquemment et s'aligne
sur les autres supports et objectifs du cours.
4. Fiabilité : Les sources utilisées ont été mentionnées dans les ressources pédagogiques et
ont été évaluées par des pairs.
5. Accessibilité : les originaux des ressources pédagogiques sont librement disponibles et
publiées sous la licence appropriée (telle qu'une licence Creative Commons).
 Une démarche qualité des REL peut s’effecteur en appliquant
une matrice d’évaluation à base d’indicateurs qualité :
 Indicateurs de contenu :
 Qualité d'explication du sujet pour soutenir l’apprentissage
 Qualité des consignes et des exercices et des activités d’évaluation
 Qualité de conditions d’accessibilité
 La disponibilité en accès libre,
 La pertinence des contenus,
 La précision des informations,
 L’impact et l’efficacité auprès des apprenants,
 La réputation de l'auteur/de l'institution source,
 Indicateurs de format de présentation :
 La licence ouverte est clairement visible,
 Design clair, concis, agréable et attrayant,
 Imprimable, hors ligne, compatible mobile,
 Indicateurs techniques et technologiques :
 Qualité de l'interactivité technologique
 Formats ouverts pour une réutilisation et un remix maximum
 Des métadonnées pédagogiques sur la durée, le niveau de difficulté, le
format et la taille,
 Adaptative : compatible sur toutes les plateformes et terminaux,
 Alignée aux normes technologiques de production et distribution
 Établir une feuille de route des différentes étapes pour créer, mettre en
œuvre et maintenir un modèle d’assurance qualité pour les ressources
éducatives libres :
 Étape 1 : Définir la portée :
─ Commencez par définir la portée, l’objectif et le public cible du modèle de qualité.
 Étape 2 : Créer une équipe de projet
─ Constituez une équipe de projet qui sera responsable de la création du modèle de qualité.
L'équipe doit représenter la portée, l'objectif et le groupe cible auquel le modèle s'adresse.
 Étape 3 : Développer une version de test
─ Lorsque vous avez constitué une équipe, il est temps de développer le modèle de qualité.
Assurez-vous de créer un inventaire des critères et de définir le poids.
 Étape 4. Testez le modèle de qualité
─ Vous devez ensuite tester le modèle sur un certain nombre d'éléments matériels
d'apprentissage qualifiés de « bons ». Le but de ce test est d'évaluer si le modèle fonctionne et
si les critères sont efficaces.
 Étape 5. Recueillir et traiter les commentaires du groupe cible
─ Présentez la version corrigée du modèle de qualité au groupe cible pour recueillir des
commentaires et générer de la traction.
 Étape 6. Publier, organiser et évaluer le modèle qualité
─ Après avoir traité les commentaires, publiez votre modèle qualité et mettez-le en œuvre dans
votre organisation. Vous possédez désormais un modèle solide pour évaluer la qualité des REL.
THÈME 5
Bibliothèque et archivage /
création d'une banque de
ressources éducatives
 Suivre le modèle du libre accès (Archives
Ouvertes) pour la collecte, traitement et
libre diffusion des produits de la recherche
;
 Tendance mondiales vers la création de
bases de données / portails / entrepôts /
réservoirs de ressources éducatives
numériques libres ;
 Groupe de documents ou d'archives d'une
même entité (source), qui ont le même lieu
d'origine ou le même historique et qui sont
acceptés en même temps, à titre de biens,
dans un entrepôt d'archivage ;
 Différents réservoirs répondent à différents besoins
et ont donc différentes techniques
d’indexation/recherche ;
 Les REL ou les fiches de métadonnées associées, sont
souvent stockées dans des, portails, réservoirs ou
entrepôts de ressources d’apprentissage ;
 L'interopérabilité entre les réservoirs de
métadonnées passe par l’usage de schémas et profil
d’application ayant des éléments communs de
métadonnées ;
 Une banque (portail, entrepôt, réservoir) de ressources éducatives est un moyen pour
collecter et partager des ressources au sein d’un collectif ou d’une communauté de
pratique ;
 Exemples :
 Supporte la mutation du rôle de l’enseignant et du
formateur;
 Permet de trouver et d’organiser des contenus
plutôt que d’élaborer des contenus ;
 Un moyen pour lever les contraintes de conception
didactique qui pèsent sur l’enseignant ;
 Un moyen d’éviter d’engager de l’énergie dans la
réalisation de ressources déjà existantes (raison
économique plus que pédagogique);
 Un filtre qui, sous certaines conditions, permet de
gager de la qualité des ressources éducatives ;
 Les bibliothécaires commencent à s'engager avec le
mouvement de l’éducation ouverte pour ;
 Ils offrent des conseils aux établissements, au
personnel universitaire et aux étudiants lorsqu’ils
s’engagent dans les REL dans les domaines suivants :
 Rechercher, indexer et archiver des REL de qualité ;
 Définir des profils de métadonnées adaptés pour la description des
ressources;
 Guider les usagers pour trouver des ressources thématiques ;
 Gérer les droits de propriété intellectuelle et promouvoir les
licences ouvertes appropriées ;
THÈME 6
Formation des enseignants à
l’utilisation des ressources
éducatives
 Modèle IFEF – Institut de la Francophonie pour
l’éducation et la formation :
 Programmes de coopération dans le secteur de
l'éducation ;
 Renforcement des capacités du personnel du système
éducatif ;
 Élaborer des programmes d'éducation et de formation en
étroite coopération avec les États membres de la
Francophonie (OIF).
 RELIEFH – Ressources Éducatives Libres pour
l’Éducation et la Formation sur l’Égalité-Femme-
Homme :
 132 millions de filles âgées de 6 à 17 ans n'étaient pas scolarisées
en 2016 ;
 15 millions de filles en âge d'aller à l'école primaire n'auront
jamais la possibilité d'apprendre à lire, écrire et compter, contre
environ 10 millions de garçons ;
 33 % des filles ne terminent pas leurs études primaires en Afrique
subsaharienne, contre 29 % pour les garçons. En outre, ce sont les
filles les plus pauvres qui se heurtent au plus grand nombre
d’obstacles, et la situation s’aggrave à tous les niveaux.
 Fournir des contenus pédagogiques sur l’égalité des genres aux éducateurs :
 Manuels sur l'égalité des sexes ;
 Scénarios pédagogiques pour les écoles primaires et secondaires ;
 Principes clés du projet :
 Produire des ressources éducatives ouvertes (REL) ;
 Utilisation des standards de métadonnées (Profil d'application LOM -> Interopérabilité
-> Entrepôts des REL -> Données ouverrtes : Portail RELIEFH) ;
 Améliorer la culture des licences : Licences sur les droits d'auteur et leurs exceptions,
utilisation équitable, Creative Commons, domaine public)
 Formation des formateurs sur les concepts et
principes EFH : 4 modules
 Module 1: Égalité Femme-Homme,
 Module 2: Stereotypes et idées reçues,
 Module 3: Egalité en classe, à l’école et
ausein de la communauté,
 Module 4: Commentaires, reflexion et
pratiques,
 Évaluation finale,
Certificat
 Deuxième phase du plan de formation, expériences
pratiques :
 Valorisation de la formation théorique par la pratique ;
 Les candidats sont mis dans un contexte compétitif pour la
production de ressources pédagogiques EFH
 Trois récompenses financières pour les meilleures produits
 Boite à outils:
 Des supports de formation et des tutoriels en ligne (sur les
REL, les Métadonnées et les licences CC),
 Des outils de production de REL incluant :
─ Un profil d’application de métadonnées,
─ Un scenario pédagogique pour enseignants
─ Un scenario pédagogique pour apprenants,
 Des indicateurs de qualité :
 Qualité des métadonnées descriptives,
 Consistance sémantique du matériel pédagogique produit,
 Respect des règles de droits d’auteur et d’usage des licences
Creative commons
 Recrutement de concepteurs pour développer des REL :
 Enseignants expérimentés avec le sujet,
 Lauréats de la compétition fil rouge de la formation ,
 Tout participant ayant réussi la formation initiale,
 Les concepteurs sont tutorés par un groupe de coordinateurs,
 Les REL sont édité en utilisant un modèle IFEF,
 Les REL sont hébergés sur le serveur RELIEF de l’IFEF,
Webinaire de formation sur les REL
Webinaire de formation sur les REL

Contenu connexe

Similaire à Webinaire de formation sur les REL

L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte
L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverteL’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte
L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte
Antonin Benoît DIOUF
 
Beffly février 2014 biens communs
Beffly février 2014 biens communsBeffly février 2014 biens communs
Beffly février 2014 biens communs
beffly
 
OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...
OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...
OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...
Thierry Chanier
 
Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...
Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...
Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...
Mokhtar Ben Henda
 
Place du document numérique dans les ENT
Place du document numérique dans les ENTPlace du document numérique dans les ENT
Place du document numérique dans les ENT
Clément Dussarps
 
211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche
mfaury
 
MOOCs & Openness
MOOCs & OpennessMOOCs & Openness
MOOCs & Openness
Frederik Questier
 
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire    Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Hélène MULOT
 
Intro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptx
Intro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptxIntro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptx
Intro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptx
PatrickRuch3
 
Coopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTE
Coopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTECoopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTE
Coopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTE
Shona Whyte
 
UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"
UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"
UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"
Catriona Savage
 
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du publicDBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
Alexandre Monnin
 
Intégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieur
Intégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieurIntégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieur
Intégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieur
Mokhtar Ben Henda
 
Synopsis REL
Synopsis RELSynopsis REL
Synopsis REL
Sana Harbi
 
Présentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative Commons
Présentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative CommonsPrésentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative Commons
Présentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative Commons
Gilbert Paquette
 
Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?
Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?
Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?
OpenEdition
 
EIAH, les mots pour la recherche
EIAH, les mots pour la rechercheEIAH, les mots pour la recherche
EIAH, les mots pour la recherche
Nicolas Balacheff
 
Présentation tami belhadj-rifeef2019_oran
Présentation tami belhadj-rifeef2019_oranPrésentation tami belhadj-rifeef2019_oran
Présentation tami belhadj-rifeef2019_oran
Tami Belhadj
 
Quelle université numerique ?
Quelle université numerique ?Quelle université numerique ?
Quelle université numerique ?
Jean-Marie Gilliot
 
Usages des archives : définitions, théories et typologies
Usages des archives : définitions, théories et typologiesUsages des archives : définitions, théories et typologies
Usages des archives : définitions, théories et typologies
Simon Côté-Lapointe
 

Similaire à Webinaire de formation sur les REL (20)

L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte
L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverteL’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte
L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte
 
Beffly février 2014 biens communs
Beffly février 2014 biens communsBeffly février 2014 biens communs
Beffly février 2014 biens communs
 
OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...
OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...
OpenData : au-delà des publications, le partage des données de la recherche e...
 
Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...
Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...
Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme ...
 
Place du document numérique dans les ENT
Place du document numérique dans les ENTPlace du document numérique dans les ENT
Place du document numérique dans les ENT
 
211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche
 
MOOCs & Openness
MOOCs & OpennessMOOCs & Openness
MOOCs & Openness
 
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire    Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
 
Intro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptx
Intro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptxIntro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptx
Intro-Open-Science-FAIR-MSc-2022.pptx
 
Coopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTE
Coopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTECoopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTE
Coopérer à l'échelle européenne : le projet SoNetTE
 
UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"
UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"
UNESCO "Les Ressources éducatives libres : pour aller de l'avant"
 
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du publicDBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
 
Intégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieur
Intégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieurIntégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieur
Intégration stratégique des REL dans l’enseignement supérieur
 
Synopsis REL
Synopsis RELSynopsis REL
Synopsis REL
 
Présentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative Commons
Présentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative CommonsPrésentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative Commons
Présentation sur les ressources ouvertes et les licences Creative Commons
 
Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?
Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?
Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?
 
EIAH, les mots pour la recherche
EIAH, les mots pour la rechercheEIAH, les mots pour la recherche
EIAH, les mots pour la recherche
 
Présentation tami belhadj-rifeef2019_oran
Présentation tami belhadj-rifeef2019_oranPrésentation tami belhadj-rifeef2019_oran
Présentation tami belhadj-rifeef2019_oran
 
Quelle université numerique ?
Quelle université numerique ?Quelle université numerique ?
Quelle université numerique ?
 
Usages des archives : définitions, théories et typologies
Usages des archives : définitions, théories et typologiesUsages des archives : définitions, théories et typologies
Usages des archives : définitions, théories et typologies
 

Plus de Mokhtar Ben Henda

La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...
La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...
La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...
Mokhtar Ben Henda
 
Modalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligne
Modalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligneModalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligne
Modalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligne
Mokhtar Ben Henda
 
Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride
Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride
Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride
Mokhtar Ben Henda
 
Évaluation & Valorisation des résultats de la recherche
Évaluation & Valorisation des résultats de la rechercheÉvaluation & Valorisation des résultats de la recherche
Évaluation & Valorisation des résultats de la recherche
Mokhtar Ben Henda
 
Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...
Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...
Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...
Mokhtar Ben Henda
 
Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)
Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)
Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)
Mokhtar Ben Henda
 
Classe inversée au TLU, Hanoï
Classe inversée au TLU, HanoïClasse inversée au TLU, Hanoï
Classe inversée au TLU, Hanoï
Mokhtar Ben Henda
 
Classe virtuelle au TLU
Classe virtuelle au TLUClasse virtuelle au TLU
Classe virtuelle au TLU
Mokhtar Ben Henda
 
Formation Hybride au TLU, Hanoï
Formation Hybride au TLU, HanoïFormation Hybride au TLU, Hanoï
Formation Hybride au TLU, Hanoï
Mokhtar Ben Henda
 
Ressouces Éducatives
Ressouces ÉducativesRessouces Éducatives
Ressouces Éducatives
Mokhtar Ben Henda
 
Gender-Equality_Scenarios.pptx
Gender-Equality_Scenarios.pptxGender-Equality_Scenarios.pptx
Gender-Equality_Scenarios.pptx
Mokhtar Ben Henda
 
Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...
Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...
Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...
Mokhtar Ben Henda
 
Modeling 30% online & 70% face-to-face learning
Modeling 30% online & 70% face-to-face learningModeling 30% online & 70% face-to-face learning
Modeling 30% online & 70% face-to-face learning
Mokhtar Ben Henda
 
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang LaosWebinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Mokhtar Ben Henda
 
مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...
مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...
مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...
Mokhtar Ben Henda
 
Open education between the specifications of Creative Commons and Copyright
Open education between the specifications of Creative Commons and CopyrightOpen education between the specifications of Creative Commons and Copyright
Open education between the specifications of Creative Commons and Copyright
Mokhtar Ben Henda
 
Les fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeLes fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inversée
Mokhtar Ben Henda
 
L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...
L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...
L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...
Mokhtar Ben Henda
 
Animation des activités d'une classe virtuelle
Animation des activités d'une classe virtuelleAnimation des activités d'une classe virtuelle
Animation des activités d'une classe virtuelle
Mokhtar Ben Henda
 
Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...
Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...
Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...
Mokhtar Ben Henda
 

Plus de Mokhtar Ben Henda (20)

La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...
La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...
La norme technique comme catalyseur de transferts : la Francophonie à l’oeuvr...
 
Modalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligne
Modalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligneModalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligne
Modalités & outils d’évaluation dans l’apprentissages en ligne
 
Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride
Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride
Écosystème d’ensemble d’un dispositif de formation hybride
 
Évaluation & Valorisation des résultats de la recherche
Évaluation & Valorisation des résultats de la rechercheÉvaluation & Valorisation des résultats de la recherche
Évaluation & Valorisation des résultats de la recherche
 
Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...
Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...
Modeling a Framework for Production and Dissemination of Open Educational Res...
 
Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)
Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)
Transformation Numerique à l'UEL (Vietnam)
 
Classe inversée au TLU, Hanoï
Classe inversée au TLU, HanoïClasse inversée au TLU, Hanoï
Classe inversée au TLU, Hanoï
 
Classe virtuelle au TLU
Classe virtuelle au TLUClasse virtuelle au TLU
Classe virtuelle au TLU
 
Formation Hybride au TLU, Hanoï
Formation Hybride au TLU, HanoïFormation Hybride au TLU, Hanoï
Formation Hybride au TLU, Hanoï
 
Ressouces Éducatives
Ressouces ÉducativesRessouces Éducatives
Ressouces Éducatives
 
Gender-Equality_Scenarios.pptx
Gender-Equality_Scenarios.pptxGender-Equality_Scenarios.pptx
Gender-Equality_Scenarios.pptx
 
Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...
Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...
Normes technologiques internationales : potentiels d’Innovation et de créativ...
 
Modeling 30% online & 70% face-to-face learning
Modeling 30% online & 70% face-to-face learningModeling 30% online & 70% face-to-face learning
Modeling 30% online & 70% face-to-face learning
 
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang LaosWebinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
 
مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...
مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...
مقاربة تحليلية للموارد التعليمية المفتوحة بموجب تراخيص المشاع الإبداعي و علاق...
 
Open education between the specifications of Creative Commons and Copyright
Open education between the specifications of Creative Commons and CopyrightOpen education between the specifications of Creative Commons and Copyright
Open education between the specifications of Creative Commons and Copyright
 
Les fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeLes fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inversée
 
L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...
L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...
L’intégrité académique en relation avec l’offre de formation d’un établisseme...
 
Animation des activités d'une classe virtuelle
Animation des activités d'une classe virtuelleAnimation des activités d'une classe virtuelle
Animation des activités d'une classe virtuelle
 
Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...
Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...
Webinaires francophones de l'AUF avec des Ministres et présidents des univers...
 

Dernier

Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (8)

Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 

Webinaire de formation sur les REL

  • 1. Mokhtar BEN HENDA Université Bordeaux Montaigne, France Mercredi 08 novembre 2023, 09:00 – 13:00 UTC
  • 2.  09h00 - 09h05 : Ouverture et accueil des participants  09h05 – 09h10 : Présentation du programme  09h10 - 09h30 : Aperçu général du cadre conceptuel des REL  09h30 – 12h30 : Axes thématiques, exposés & discussions  Thème 1 - Politiques et stratégies de production et diffusion des ressources éducatives libres  Thème 2 - Création, indexation et identification des ressources éducatives libres  Thème 3 - Droits d’auteurs et licences Creative Commons  Thème 4 - Évaluation de la qualité des ressources éducatives  Thème 5 - Bibliothèque et archivage/création d'une banque de ressources  Thème 6 - Formation des enseignants à l’utilisation des ressources éducatives  12h30 – 13h00 : Discussion générale et clôture
  • 3.
  • 4. « Matériaux numérisés offerts librement et ouvertement aux éducateurs, étudiants et auto- apprenants pour utilisation et réutilisation pour l'enseignement, l'apprentissage et la recherche » (OCDE, 2007, p.10) OECD (2007). Giving Knowledge for Free: The Emergence of Open Educational Resources. Paris: Centre for Educational Research and Innovation, Organisation for Economic Co-operation and Development. Cette définition ne fait pas référence aux niveaux de restrictions imposées par les licences libres (i.e. Creative Commons). Elle est également exclusive aux ressources numériques.  Définition OCDE, 2007
  • 5. Domaines Supports Licences Atkins, Brown & Hammond (2007). A Review of the Open Educational Resources (OER) Movement: Achievements, Challenges, and New Opportunities. Report to The William and Flora Hewlett Foundation Typologies « Les REL sont des matériels d’enseignement, d’apprentissage et de recherche utilisant n’importe quel média, relevant du domaine public et diffusés dans le cadre d’une licence ouverte permettant l’accès aux dites ressources ainsi que leur utilisation, leur adaptation, leur réutilisation et leur rediffusion par d’autres sans restrictions ou avec un minimum de restrictions » Usages  Définition Unesco, 2012
  • 6. REL : QUESTIONNER LES CONCEPTS  REL : un fort condensé de valeurs encore ambiguës (problème de frontières et porosité entre concepts)  Ressource : qu’est-ce qu’une ressource ? [Objet, Document, Support, Matériel,…]  Éducative : comment une ressource est-elle éducative ? [Pédagogique, Apprentissage, Formation …]  Libre : quels rapports à l’ouverture, la gratuité, les droits ? [Gratuit, Ouverte,]  Matériaux ou techniques utilisés pour soutenir la formation pour l’accès à la connaissance : Supports de cours, modules, manuels, vidéos, tests d’évaluation, logiciels éducatifs, …  À vocation d’enseignement et d’apprentissage  Portent des indicateurs pédagogiques (niveaux, difficultés, durée, public cible, etc.)  Portent l’indication explicite de licence libre  Du domaine public ou Creative Commons  Font l’objet d’une règle d’exception Ressources Éducatives Libres
  • 7. R  C’étaient d’abord des « supports de cours »  Texte, Image, Audio, Vidéo  Ensuite des « objets pédagogiques » [Learning Objects]  Wisconsin Online Resource Center : « Les objets pédagogiques sont des petites unités d’apprentissage d’une durée comprise entre 2 et 5 minutes » (Wisc-Online, 2000).  IEEE LTSC (LOM, 2001) : « toute entité, numérique ou non, qui peut- être utilisée pour l’enseignement ou l’apprentissage » -> Tout est objet pédagogique ;  J.P. Pernin, (2004) « des Ressources Pédagogiques, physiques ou numériques, nécessaires à la réalisation des activités »  Actuellement des « Ressources éducatives »  Les RE comprennent des supports de cours entiers, des modules, des manuels, des vidéos en streaming, des tests, des logiciels et d'autres outils, matériaux ou techniques utilisés pour soutenir l'accès à la connaissance, J.P. Pernin, 2004 PHoCEA DSM 2017 Supports
  • 8. R  Typologie OCDE, 2007 OECD (2007). Giving Knowledge for Free: The Emergence of Open Educational Resources. Paris: Centre for Educational Research and Innovation, Organisation for Economic Co-operation and Development.
  • 9. R  Or, la notion de REL peut être étendue au-delà de tout ce qu’on peut obtenir du web pour couvrir les objets du monde réel en l’utilisant comme un support de formation (lui donner une dimension/valeur pédagogique) :  Un livre, un article scientifique, un guide d’utilisation,  Un enregistrement vidéo ou audio, un discours enregistré, une chanson,  Une photo ou une image numérique,  Un tableau de peinture,  Mais aussi un objet matériel comme une chaise, un soulier, une statue, un masque, etc.
  • 10. É Peut bien être une REL dans un cours d’histoire, de design ou d’artisanat
  • 11. É  Un document de recherche (article, mémoire, livre) peut-il être une REL ?  NON : ─ Car un article scientifique est produit et évalué selon des méthodes du domaine de la recherche ;  OUI : ─ Car il est commun que « Pour l’apprenant …, une REL peut provenir d’Internet mais aussi d’horizons totalement extérieurs à son environnement d’apprentissage : Wikipédia, YouTube, monde réel » ; ─ « Néanmoins, on ne considérera de telles ressources comme des REL qu’à partir du moment où elles sont incorporées dans une construction pédagogique précise »  Contextualité !  Ambiguïté/porosité : un entrepôt de REL peut bien être :  Une Bibliothèque (numérique) ?  Un fonds d’archives ?  Un Musée ?  Un atelier d’artiste ?  Une grange de cultivateur ? OIF (2016), Référentiel de compétences REL : guide du formateur
  • 12. É  Doit-on considérer uniquement les matériaux produits et utilisés pour une éducation formelle (livres scolaires, polycopiés, etc.) ?  Doit-on exclure des matériaux produits en dehors du cadre éducatif mais toutefois utilisés dans l’enseignement formel (i.e. articles de journaux, documents administratifs, objets matériels) ?  Dilemme de la Contextualisation :  Éviter les a priori sur le caractère éducatif ou non d’une ressource quelconque ;  Seuls les ressources utilisés pour l'enseignement devraient être considérés comme éducatives (Contexte d’usage).  L’importance des activités d’apprentissages :  Une REL est considéré comme telle dès qu’elle intègre (ou est associée à) des activités de contrôle et d’évaluation de connaissance (exercices, test, interactions, Quiz, métadonnées pédagogiques) Anna Khachatryan, 2014 LinkedIn, Slideshare
  • 13. L  Confusion entre « Libre », « Gratuit » et « Ouvert » ;  Asymétrie entre les concepts français REL et anglais OER ;  La liberté est liée aux droits d’usages (-> droits d’auteurs et licences) ; ─ « Logiciel libre » : liberté d’utiliser le logiciel ; ─ « Logiciel ouvert » : liberté de modifier son code source ;  La gratuité est liée aux coûts : ─ Les ressources gratuites ne sont pas nécessairement des ressources ouvertes : c.à.d. qu'il n'y a aucun coût requis pour disposer de la ressources, MAIS cela ne signifie pas qu’on peut également la réutiliser, modifier ou partager ;  L’ouverture est liée aux droits de transformation ; ─ « Logiciel libre » : liberté d’utiliser le logiciel ; ─ « Logiciel ouvert » : liberté de modifier son code source ;  Lorsqu'une ressource est ouverte, les utilisateurs savent qu'ils peuvent la partager largement, à condition de respecter les conditions de l’auteur;  Les documents ouverts permettent également aux utilisateurs de produire du nouveau matériel avec d'autres ressources ouvertes ou du contenu auto-généré (Remixage) ;  => L’ouverture est inclusive : une ressource ouverte est implicitement libre MAIS pas le contraire ;
  • 14. L  « Liberté », « Gratuité » et « Ouverture » sont gérées par un ensemble intégré de plusieurs droits exclusifs dans le domaine de la « propriété intellectuelle » et des « Droits d’auteurs » (Droits de reproduction, adaptation, distribution, traduction, projection, reformatage, etc.)  Il existe plusieurs types de droits du plus restrictif (Droits d’auteurs) au plus ouvert (domaine public) Certains droits réservés
  • 15. L  La liberté dans les REL est vérifiée à travers 05 critères (Les 5 R de David Wiley, 2002) 1. Retenir : droit de télécharger la ressource, d’en faire des copies sur d’autres supports, et de garder le contrôle sur ces copies. 2. Réutiliser : droit d’utiliser la ressource dans d’autres contextes ou d’autres façons, sans limitations ou avec un minimum de limitations. 3. Réviser : droit de modifier et d’adapter une ressource à ses propres besoins. 4. Remixer : droit de combiner une REL avec d’autres pour créer une nouvelle REL. 5. Redistribuer : droit de partager une REL avec d’autres.
  • 16. L Liberté dans les REL est définie selon les six (06) types de licences des Creative Commons (CC) :
  • 17. L Autres licences libres pour des REL spécifiques :  Free Art License (meeting Copyleft Attitude, Paris in 2000);  GNU Free Documentation License, 2002;  Common Documentation License (Apple, 2001);  Open Music Licenses (GPL en musique) : Green, Yellow, Red;  Design Science License (2001-2002) Copyleft pour les medias works;  The Open Content License, 1998;  Open Publication License, 1998 (lecture seule);  EFF Open Audio License, GNU GLP pour la musique.
  • 18.  Les REL constituent un cadre conceptuel multifacettes :
  • 19.
  • 20. THÈME 1 Politiques et stratégies de production et diffusion des ressources éducatives
  • 21.  Il importe de penser aux REL, non pas comme un objectif en soi, et encore moins comme une notion isolée, mais plutôt comme une entité d’un courant plus large : l’univers du libre accès, de l’éducation ouverte, de la science ouverte, etc. ;  Les REL s’inscrivent dans une philosophie de communauté de pratiques ouvertes et durables, transdisciplinaires, organisée en réseaux avec des référentiels, des règles et des objectifs ;  Les REL ont été adoptées par de nombreuses institutions et organisations internationales : UNESCO, OCDE, BM, Fondation William et Flora, Hewlett, Sun Microsystems, etc. Source : https://edtechfrontier.com/tag/open-landscape/
  • 22.  Les REL font partie d’un écosystème évolutif mondial d’éducation ouverte : ─ Open Source (logiciel), ─ Open Licensing ─ Open Access (recherche) ─ Open Science ─ Open Content (arts), ─ Open Data (Web) ─ Open Teaching ─ Open Assessment ─ Open Practices ─ … Sophie Touzé. https://iite.unesco.org/pics/publications/en/files/3214733.pdf
  • 23. Source : Bourgue, Marilou et Potvin, Clause (2023). Les bases de l'éducation ouverte et des REL
  • 24.  Les REL : une sujet prolifique qui fait l’objet d’un intérêt mondial : impacts éducatifs, économiques, stratégiques, …
  • 25.  Les objectifs et la vision des REL sont décrits dans les documents de référence (Le cap, Dakar, Unesco, Paris, Ljubljana) :  Communiquer avec le monde extérieur des universités.  Donner une voix unificatrice au mouvement.  Les référentiels aident à répondre à des questions clés :  Quels sont les points communs ?  Où se trouvent les opportunités et les grands défis des REL ?  Comment pouvoir travailler plus efficacement en tant que communauté éducative large (échange, mutualisation, économie de moyens, interopérabilité, etc.).  C’est justement dans la ligne de mire du plan d'action REL de Ljubljana (2017) qui se concentre sur les actions à entreprendre Foundations for OER Strategy Development, Version 1.0 | November 18, 2015 [Drafting Committee: Nicole Allen, Delia Browne, Mary Lou Forward, Cable Green and Alek Tarkowski]
  • 26. OAI 1999: Convention de Santa Fe pour l’accès ouvert 2002 : Initiative de Budapest pour l'accès ouvert (BOAI) ; 2003/06 : Déclaration de Bethesda pour la publication en accès ouvert ; 2003/10 : Déclaration de Berlin sur l‘accès ouvert aux connaissances dans les sciences et les humanités REL 2007 : Déclaration du Cap sur l’Éducation libre, 2009 : Déclaration de Dakar sur les Ressources éducatives libres 2011 : Lignes directrices de l'UNESCO et du Commonwealth of Learning sur les REL dans l’enseignement supérieur 2012 : Déclaration de Paris sur les REL 2017 : Plan d’action de Ljubljana sur les REL.  Le mouvement des REL suit le mouvement des Archives Ouvertes ;  La recherche scientifique adhère au libre accès depuis les années 1990 via les Archives Ouvertes ;  La communauté scientifique établit son propre modèle de production/publication des résultats de la recherche scientifique via les revues et publications en libre accès ;  Chartes, conventions et déclarations ;  Politiques éditoriales : voies verte et voie dorée ;  La communauté éducative a suivi le pas dans les années 2000 avec l’éducation ouverte :  Déclarations, directives et conventions ;  Politique éditoriale : eBooks et REL ;
  • 27. Source : Anita Walz. “Differentiating Between Open Access and Open Educational Resources”
  • 28.  L’accent est mis sur les actions, sachant que certaines actions seront plus pertinentes pour certaines parties prenantes que d’autres.  5 défis à l'intégration des REL sont à traiter : 1) La capacité des utilisateurs à trouver, réutiliser, créer et partager des REL (Hard/Soft skills) 2) Questions linguistiques et culturelles (fracture : parité, minorités) 3) Assurer un accès inclusif et équitable aux REL de qualité (accessibilité WCAG2.1, nomadicité) 4) Développer des modèles durables (innovation, motivation, révision) 5) Développer des environnements d’appuis politiques favorables (financement, modèle éco.)
  • 29.  Le soutien des décideurs aux niveaux gouvernemental et institutionnel est essentiel pour la réalisation du plan d’action REL de Ljubljana.  Tous les acteurs de l'éducation ont un rôle actif à jouer :  éducateurs, formateurs, bibliothécaires, apprenants, parents, responsables de politiques éducatives, associations d'enseignants, autres membres de la société civile, organisations intergouvernementales et organismes de financement…  Maturité croissante : changement d’approche (stratégie inversée) :  du Bottom-Up : initiatives individuelles, de groupes, institutionnelle  au Top-Down : stratégie nationale, gouvernance mondiale Initiatives individuelles Travail de groupes Projets d’établissements Politiques éducatives / Stratégies nationales Gouvernance mondiale
  • 30.  Il existe de nombreuses possibilités pour les institutions en vue de s’aligner sur les orientations des grandes conventions internationales des REL :  Trois composantes nécessaires à considérer sous cet angle :  Les utilisateurs (sensibilisation et motivation à utiliser les REL),  Les contenus (REL et leurs cadres et outils d’utilisation),  Le contexte (soutien communautaire et systémique à la durabilité). Ecosystème institutionnel UTILISATEURS La connaissance des REL et de la motivation à les utiliser CONTENU Le contenu que les utilisateurs souhaitent - et les outils pour le trouver, l’utiliser et l’adapter INSTITUTION (Contexte) Soutien communautaire et systémique pour appuyer la durabilité des REL.
  • 31.  Phase 1 : Définir, clarifier et discuter des objectifs et les intégrer dans la gouvernance de l’établissement, car ils influencent toutes les étapes ultérieures de la mise en œuvre du système REL,  Phase 2 : Un plan d’action de la stratégie de mise en œuvre qui décrit : les objectifs, le modèle opérationnel, la définition des rôles et des responsabilités, les agendas et échéances.  Phase 3 : Ajustement du cadre technologique, économique, humain, et incitatif à la création de REL avec une stratégie de motivation/compensation des enseignants à soutenir activement la nouvelle politique des REL,  Phase 4 : Des arrangements au niveau organisationnel : e.g. missions, nouvelles tâches (documentalistes, concepteurs de contenus, montages vidéos, etc.).  Phase 5 : Activités continues d’assurance qualité. Description des objectifs Développement d'une stratégie de mise en œuvre Ajustement du cadre général Réalisation de la politique des REL Assurance qualité et évaluation M i s e e n O e u v r e O p t i m i s a t i o n Modèle de mise en œuvre et d’optimisation d'une politique de REL Technologie s Compétence s Modèle économique Système d’incitation Organisatio n
  • 32.  Encourager les décideurs au sein des instances gouvernementales et des établissements à investir dans la production, l’adaptation et l’utilisation systématiques des REL et à les intégrer progressivement à l’enseignement supérieur,  Envisager l’adoption de normes ouvertes,  Engager une action de sensibilisation et de renforcement des pratiques éducatives ouvertes,  Les régimes de droit d’auteur et les modèles économiques de publication doivent faire l’objet d’un examen très attentif.  Envisager l’adoption d’ une politique souple en matière de droit d’auteur et de licence ouverte,  Vérifier périodiquement le degré d’utilisation des matériels didactiques sous licence ouverte dans les programmes d’enseignement  Soutenir l’élaboration et le partage durables de matériels d’apprentissage de qualité par des entrepôts et des répertoires de REL.  Établir des processus internes d’assurance qualité des REL  Mettre au point des politiques de stockage des REL pour les besoins de la recherche.
  • 33.
  • 34.  Contraintes et obligations pour les gouvernements et les établissements d’enseignement et de formation
  • 35. THÈME 2 Création, indexation et identification des ressources éducatives libres OER
  • 36. Source : Bourgue, Marilou et Potvin, Clause (2023). Les bases de l'éducation ouverte et des REL  Ressources numériques et analogiques qui peuvent englober une grande variété de matériels et prendre de nombreuses formes :  Matériel pour l'instructeur : plans de cours et stratégies d'enseignement,  Matériel de lecture : études de cas, ensembles de données, notes de cours, sources primaires, manuels et autres lecture,  Didacticiel : conférences, modules et cours complets,  Guides de classe : syllabus et guides de l'étudiant,  Médias mixtes : illustrations, jeux, vidéos, podcasts, simulations et matériel interactif,  Activités et devoirs : Exercices, devoirs et évaluations,
  • 37.  Outils  Contenus  Applications OECD (2007). Giving Knowledge for Free: The Emergence of Open Educational Resources. Paris: Centre for Educational Research and Innovation, Organisation for Economic Co-operation and Development.
  • 38.  Évolution dans les modalités de production, organisation et usage ;  Banques d’OP/LO (simples ressources),  Banques de scénarios (agrégations),  Entrepôts et Portails de cours entiers (clé en main) ; Support de cours Livre, article Activités Support de cours Activités Syllabus Support de cours Activités Document de recherche augmenté Une activité pédagogique augmentée Document de recherche contextualisé Une activité pédagogique externalisée Support de cours Activités Essor des Bibliothèques scolaires / universitaires Scénarios pédagogiques  Évolution des supports de cours :  Contextualité,  Enrichissement,  Externalisation ;
  • 39.  Martin Weller, (2012) : deux grandes catégories de REL ; Weller, M. (2012). “The openness–creativity cycle in education”. Special Issue on Open Educational Resources, Journal of Interactive Media in  Effort institutionnel  Souvent bien structuré et de haute qualité  Haute réputation  Technologie dédiée : système géré centralement (CMS / VLE / Entrepôts)  Effort individuel  Souvent «tel quel» ou «travail en cours»  Réputation personnelle et de bouche à oreille  Technologie généraliste : outils à portée de main de l'auteur (FB, WhatsApp, blogs, wikis, slideshare) •« Des ressources à faible coût, produites individuellement. Elles sont produites par n'importe qui, pas seulement par des éducateurs, peuvent ne pas avoir d'objectifs éducatifs explicites, avoir une faible qualité de production et sont partagés via une gamme de sites et de services tiers » REL Faibles •« Générées par les institutions qui découlent de projets tels que Open Courseware et OpenLearn. Ceux-ci sont généralement de haute qualité, contiennent des objectifs pédagogiques explicites, sont présentés dans un style uniforme et font partie d'un projet ciblé et limité dans le temps avec un portail et des recherches et données associées » REL Fortes
  • 40. REL Faibles (petites) REL Fortes (grandes) Avantages  De faible coût à gratuit  Créativité axée sur l'agrégation  Potentiel de réutilisation élevé  Partagé via des sites / services tiers  Filtre ouvert - tout le monde peut publier  Meilleure interaction sociale (connexion avec le producteur)  Augmentation du nombre de visiteurs / trafic vers le site  Créativité sans contrainte du matériel  Améliore la réputation et le prestige personnels  Plus grand accès ouvert  Haute capacité de recherche - peut être trouvé via des moteurs de recherche publics comme Google  Haute qualité  Objectifs d'apprentissage explicites (contextualité)  Expertise réputée dans le domaine  Utilisation prévisible  Statut : Reconnu formellement  Style uniforme (peut porter la marque institutionnelle)  Métadonnées  Créativité axée sur la structure et l'orientation  Conseils clairs sur les droits d'auteur et les licences  Accessible  Interopérables  Améliore la réputation et le prestige de l'institution Inconvénients  Utilisation imprévisible  Granularité variée  Qualité variée  Variations d'objectifs d'apprentissage explicites  Variations de pertinence dans le domaine des connaissances  Variations en matière de droits d'auteur et d'octroi de licences  Variations d'interopérabilité  Variations dans la reconnaissance formelle  Faible potentiel de réutilisation (forte contextualité)  Créativité restreinte  Moins de visites d'utilisateurs / de trafic vers le site  Faible capacité de recherche - verrouillé dans un moteur de recherche d’entrepôt  Moins d'interaction sociale / de connexion entre l'utilisateur et le producteur  Limitation du jeu du matériel Weller, M. (2012). “The openness–creativity cycle in education”. Special Issue on Open Educational Resources, Journal of Interactive Media in Education, Spring 2012.
  • 41.  Des projets d’envergure:  Des initiatives institutionnelles ;  Des subventions colossales (2013 : le coût annuel de fonctionnement du MIT OCW était d'environ 3,5 millions de dollars) ;  Des critères d’attractivité :  Réputation : fiabilité de la source et facteur d’impact !? ;  Statut : qualité, académisme (≠ Wikipédia, YouTube) ;  Intentionnalité : contextualité disciplinaire de la ressource ;  Durabilité : pérennité du projet ;  Mise à jour & versioning ;  Localisation & facilité d’accès : portails/entrepôts dédiés.  Des inconvénients :  Réduction des initiatives individuelles ou des petites structures ;  Réduction de la créativité des éducateurs et apprenants ;  Faible potentiel de réutilisation (granularité faible) ;
  • 42.  REL faibles : produites par des individus et partagées sur des sites en dehors des portails d'éducation formelle (YouTube, Slideshare, Flickr, Pixabay, Unspalsh, etc.)  Avantages : ─ Granularité fine : meilleur potentiel d’adaptabilité et de contextualisation (remixage) ; ─ Plus économiques en temps et en coûts de production, en traitement et en conservation ; ─ Une REL faible est comme une pièce lego
  • 43.  « Fabrique des REL », Canada :  Trousse pour personnes enseignantes : https://fabriquerel.org/wp- content/uploads/trousse-pers- enseignantes-fabriquerel.zip  Le parcours de création de REL en 6 étapes : https://fabriquerel.org/wp- content/uploads/2020/05/parcou rs-creation-REL- fabriqueREL.pdf
  • 44.  Il n'est pas nécessaire de créer une ressource à partir de zéro ;  Il est possible de réviser ou de remixer des REL existantes :  Clonage et adaptation d’une REL existante selon les exigences des licences et droits d’auteurs ;  Combiner une/des REL d’autrui à la votre de manière à obtenir une REL personnalisée  Exemples :  Ajouter du texte à un diagramme ou une image,  Ajouter votre propre commentaire ou récit à une REL pour créer une nouvelle ressource,  Prendre un manuel existant et le modifier,  Échanger des exemples contre d’autres plus pertinents pour votre propre contexte,  Ajouter du matériel narratif aux séquences vidéo pour les rendre plus applicables à votre propre contexte. Tableau de compatibilité des licences CC qui montre quelles licences fonctionnent ensemble et lesquelles ne permettent pas de combiner du contenu.
  • 45.  Avant de créer une REL, il est conseillé de réfléchir aux questions suivantes :  Par rapport à la ressource à créer : ─ Quelle est la portée de la ressource que je souhaite créer (public, niveau) ? ─ Quelle est la structure/organisation de la ressource à créer (modularité, granularité) ; ─ De quels types et de quels formats de ressources aurais-je besoin (texte, image, vidéos, etc.) ? ─ Quelles ressources vais-je produire moi-même et lesquelles vais-je emprunter ? ─ Quelle licence vais-je appliquer à ma ressource ? ─ Ma ressource contiendra-t-elle des activités pédagogiques ?  Par rapport aux ressources externes à utiliser (remixer) : ─ Ai-je le droit d’utiliser une ressource externe sans aucune mention de licence ? ─ Sous quelles licences sont les ressources externes que je vais utiliser ? ─ Ai-je le droit de modifier une ressources externe ? ─ Ai-je le droit d’utiliser plusieurs ressources externes sous des licences variées ? ─ Est-ce que je vais intégrer les ressources externes dans la mienne ou juste en faire des liens (impact sur licence Droits d’auteur) ?  Après avoir créé une REL, quelle traitement et quel usage ?
  • 46.
  • 47.  L’indexation est la description de la ressource par des métadonnées qui sont des éléments de description (ou de renseignement) des caractéristiques de la ressource ;  Toute ressource (analogique ou numérique) peut avoir des métadonnées de description (étiquette) ;  Les métadonnées facilitent l’identification (catalogage / référencement) de la ressource dans un système d’information (BD, Bib. Num.) ;  Elle facilitent la recherche par les moteurs de recherche en ligne ;  Les métadonnées sont définies selon des normes nationales ou internationales ;
  • 48.  Métadonnées pédagogiques :  Ensemble d’éléments de description des ressources à caractère éducatif ;  Partagent des éléments communs avec les ressources génériques (auteur, date, éditeur, volume, etc.)  Se distinguent des métadonnées génériques par leur caractère pédagogique : ─ Niveau scolaire, ─ Durée ; ─ Niveau de difficulté ; ─ Type d’interactivité ; ─ …  Elles sont soumises à des normes internationales : ─ LOM : Learning Object Metadata (international), ─ Lom.fr / SupLom.fr / ScoLom.fr (France), ─ Cancore / Normetic (Canada),  9 catégories de données décomposées en éléments permettant de décrire de façon précise et cohérente toute ressource pédagogique,  11 portent spécifiquement sur la nature pédagogique de la ressource (Catégorie 5)  Peut être utilisé pour décrire des ressources tant numériques que non numériques
  • 49.  09 catégories de métadonnées ;  La catégorie 5 : Education.
  • 50.  Générateur LOM de ORI-OAI (9 catégories de données) ;  Catégorie 5 du Lom « Pédagogie ». https://ori-oai-workflow.univ- rennes1.fr/md-editor/fr/ori-md-editor/lom- full/new
  • 51.  Créer un profil d’application personnalisé à partir d’un schéma général ;  Garder des champs du schéma général pour l’échange et l’interopérabilité avec d’autres systèmes ;  Ajouter des champs propres pour introduire une spécificité locale ;  Appliquer ce profil d’application pour l’ensemble des REL d’une institution (national, sectoriel, institutionnel) ;  Créer un formulaire personnalisé pour la description de ses propres ressources ;  Collecter l’ensemble des formulaires dans un entrepôts local (bibliothèque) ;
  • 52.
  • 53.  Compétences documentaires :  Savoir conceptualiser un thème de recherche,  Choisir les bons mots clés significatifs (densité sémantique),  Paramétrer une recherche avancée par des filtres de tri,  Filtrer et affiner le résultat d’une recherche multicritères,  Compétences pédagogiques :  Savoir rechercher des REL par leurs critères pédagogiques : ─ Cours, exercices, Quiz, Capsules vidéos pédagogiques, Niveau de scolarité, Niveau de difficulté, etc.  Compétences techniques :  Pouvoir localiser des sites de référence (portails/entrepôts) de REL,  Comprendre les fonctions d’une interface de recherche en ligne,  Reconnaître les formats des fichiers numériques et leur métrique (volume, poids, durée, résolutions…),  Pouvoir éditer, retoucher et convertir des fichiers de REL,  Savoir télécharger et organiser des REL,
  • 54.  Définir des objectifs : besoin d’un cours, module, grain pédagogique, etc.  Garder un historique de recherche pour un usage ultérieur : sites, équations, catégories, formats, etc. Étape 1 : suivre une démarche  A partir du titre,  Autres manières d'exprimer un sujet,  Variantes :lexicales et sémantiques : synonymes, homonymes, Étape 2 : établir une liste de concepts  Moteurs et annuaires de recherche,  Portail & entrepôts spécialisés de REL,  Bases de données et bibliothèques numériques, Étape 3 : utiliser des sources et outils spécialisés  Vérifier les types de licence Creative Commons associés aux REL  Utiliser des filtres de tri pour sélectionner les résultats les plus pertinents,  Combiner les critères de tri pour affiner les résultats de recherche Étape 4 : sélectionner les REL les plus pertinentes  Utiliser des logiciels gratuits comme Zotero pour conserver les données de référencement des REL à des fins d’usages ultérieurs  Mettre en place une veille informationnelle pour de nouvelles REL Étape 5 : utiliser des outils de gestion bibliographiques
  • 55.  Par leurs typologies à vocation éducative (cours, exercices, quiz, etc.) ;  Par leurs métadonnées descriptives (niveau scolaire, âge des apprenants, niveau de complexité, durée, etc.)  Par les conditions d’usage d’une REL liées à une licence libre soumise à la juridiction du domaine public (C0) ou des licences Creative Commons (CC) ;  Par les permissions d’usage que le détenteur de droits (l’auteur) accorde aux utilisateurs sous certaines conditions, dont la principale consiste à citer l’auteur (droit moral/paternité intellectuelle) ;  Par la mention explicite d’une licence libre accompagnant toute ressource supposée être libre ;
  • 56.  Filtre de recherche sur Licence Creative Commons : exemple Flickr https://www.flickr.com/search/?text=REL
  • 57.  Conditions d’usage affiché sur site : exemple Pixabay https://pixabay.com/fr/
  • 58.  Par filtre de recherche « Creative commons » : exemple YouTube … ou par métadonnées de description
  • 59.  Les images appartiennent à ceux qui les créent et les photos à ceux qui les prennent, donc en principe vous ne pouvez utiliser que ce que vous avez créé,  Comment savoir si une image est protégée par des droits d’auteur ?  Recherche Inversée par image :  Google Image : images.google.fr : retrouver la source d’une image pour en vérifier les droits,  Recherche avancée d’images :  Google Image : Option « Outil » ► « Droits d’usage » ► « Licences Creatives Commons »,
  • 60.  Flickr (advanced search)  Wikimedia Commons  Foter  Pixabay  Photos for Class  Unsplash  Clip Safari  Metropolitan Museum of Art  ccMixter  The Freesound Project
  • 61. ► Universités Numériques Thématiques : http://univ-numerique.fr/ ► Fun Ressources : https://www.fun-ressources.fr/ ► FUN MOOC(plate-forme nationale de MOOC): https://www.fun-mooc.fr/ ► AUF-BNEUF (bibliothèque numérique de l'espace universitaire francophone): https://bneuf.auf.org/#!/ ► INRIA (compilation de sources et entrepôts de ressources pédagogiques numériques): https://fuscia.info/index.html%3Fp=608.html ► CEL-CCSD (cours en ligne du CNRS): https://cel.archives-ouvertes.fr/ Des compilations de sites de REL :  https://wiki.facil.qc.ca/view/Ressources_%C3%A9ducatives_libres  https://www.francophonie.org/ressources-numeriques-1200  https://aprelia.org/index.php/fr/ressources/ressources-francophones  http://data.abuledu.org/wp/  https://service-comete.parisnanterre.fr/medias/fichier/liste-des-portails-ou-vous-trouverez-des- rel_1600242536213-pdf  http://fuscia.info/index.html%3Fp=608.html
  • 62. ► MIT OPEN COURSE WARE (OCW) https://ocw.mit.edu/courses/online-textbooks/ ► OPEN LEARNING INITIATIVE (Carnegy Mellon) https://oli.cmu.edu/courses/ ► OER Commons (collections sur le site OER Commons): https://www.oercommons.org/ ► COMMON SPACES (Erasmus+) https://www.commonspaces.eu/ ► Hippocampus (collections Vidéos) https://www.hippocampus.org/ D’autres compilations de REL anglophones :  https://www.cccoer.org/learn/find-oer/  https://oasis.geneseo.edu/sources.php  https://campustechnology.com/articles/2014/07/02/16-oer-sites-every- educator-should-know.aspx  https://guides.library.tamucc.edu/oer/biglist
  • 63. THÈME 3 Droits d’auteurs et licences Creative Commons
  • 64.  Droit d’auteur et licences appartiennent à l’écosystème global de la propriété intellectuelle ;  Le droit d’auteur, sous-ensemble de « la propriété littéraire et artistique » est régi par des logiques complexes et contradictoires :  De « Tous droits réservés » (Copyright) ;  À « Certains droits réservés » (Creative Commons) ;  Jusqu'à « Aucun droit réservé » (Domaine public); Droits d’auteur Licences ouvertes  Protection totale des créations intellectuelles  Partage total (libre circulation des connaissances)  Tous les droits sont réservés excepté ce qui est explicitement autorisé  Tous les droits sont autorisés excepté ce qui est explicitement réservés  De UN à UN  De UN à plusieurs
  • 65.  Droit d’auteur :  Ensemble des droits dont dispose un auteur ou ses ayants droit, sur ses œuvres originales définissant notamment l'utilisation et à la réutilisation de ses œuvres sous certaines conditions ;  Creative Commons :  Ensemble de licences régissant les conditions de réutilisation et de distribution d'œuvres. Élaborées par l'organisation Creative Commons, elles ont été publiées pour la première fois le 16 décembre 2002 ;  Domaine public :  Ensemble des œuvres de l'esprit et des connaissances dont l'usage n'est pas ou n'est plus restreint par la loi.
  • 66.  S’articulent autour de 04 obligations uniques ou combinées : 1. Attribution (BY) : obligation de citer l’auteur. Elle est commune à toutes les licences CC. 2. Pas d’utilisation commerciale (NC) : interdiction d’utilisation commerciale. 3. Partage dans les mêmes conditions (SA) : partage dans les mêmes conditions. 4. Pas de modification (ND) : interdiction de modification.  Se présentent en 06 combinaisons :
  • 67.  Les licences CC ne sont pas toutes compatibles entre-elles ;  Les ND ne sont pas remixées ;  Les NC ne sont pas exploitables à but lucratif ;  Les NC & SA ne sont pas exploitables à but lucratif ;  Les NC & ND ne sont ni exploitables à but lucratif ni modificables ;
  • 68.
  • 69.  Creative Commons  Éditer via formulaire en ligne les métadonnées et le logo d’une licence CC
  • 70.
  • 71.  Remixer c’est combiner ensemble différentes ressources pour créer de nouvelles œuvres dérivées,  Remixer pour :  Aborder un style d'enseignement ou d'apprentissage différent,  Adapter le contenu à un autre niveau scolaire,  S'adapter à une autre discipline,  S'adapter à un environnement d'apprentissage différent,  Répondre aux besoins de diversité (culturelle ou linguistique),  Rendre l'activité plus accessible pour les personnes handicapées,  Ajoutez quelque chose de nouveau, comme une évaluation ou une vidéo,  Corriger les erreurs ou les inexactitudes,  Mettre à jour l'activité avec des informations (actuelles),  Ajouter plus de médias ou des liens vers d'autres ressources,  …
  • 72.  Pour déterminer quelle licence Creative Commons vous pouvez utiliser en vue de publier une œuvre remixée :  Cases vertes : autorisé  Cases Grises : non autorisé  Cases jaune : Autorisé mais non recommandé  BY peut être combinée avec des ressources sous toute autre licence CC, et peut faire l'objet d'une nouvelle licence sous toute autre licence CC (plus compatible avec les autres licences )  BY est non applicable si vous avez utilisé ou remixé du matériel disponible sous des licences plus restrictives  BY-NC ne peut être remixée, adaptée et renouvelée que dans des sources contenant un terme NC (non commercial)  BY-SA et BY-NC-SA ne peuvent être incorporées que dans des œuvres dérivées qui font l'objet d'une nouvelle licence sous la même licence (par exemple BY-SA avec BY-SA et BY-NC-SA avec BY-NC-SA) en raison de leur terme SA (Share Alike).  BY-ND et BY-NC-ND ne peuvent pas être incorporées dans un travail dérivé, et par conséquent elles ne peuvent pas faire l'objet d'une nouvelle licence, en raison du ND (No Derivatives)
  • 73.  Si vous souhaitez apporter des modifications à une ressources, assurez-vous d'abord que sa licence vous permet de la modifier ou de l’utiliser dans votre REL, car :  S'il s'agit d’une ressource protégée par « droit d'auteur », vous n'avez pas le droit de l’utiliser sans accord de l’auteur ;  Si la ressource est sous licence « Creative Commons No Derivative », vous ne pourrez pas lui apporter des modifications ;  Comment utiliser des matériaux provenant de sources incompatibles ? 1. Créer une collection (pas d'œuvre dérivée) : les matériaux sous licence différente sont conservés distincts et clairement attribués, 2. Créer un lien pour pointer vers les ressources à leur emplacement d'origine,
  • 74.
  • 75. Lionel Maurel, droit d'auteur, numérique et bibliothèques, 2015 (CC-BY)  Lectures recommandées :  Exceptions aux droits d’auteur, 2020  Quelles sont les exceptions aux droits d’auteur ? SCAM, 2020  Les exceptions au droit d’auteur et aux droits voisins, 2017  Les exceptions au droit d'auteur
  • 76. L’exception pédagogique et de recherche L’exception de citation L’exception portant sur les œuvres apparaissant accessoirement à l’image L’exception de fouille de textes et de données (datamining et textmining) L’exception de conservation (ou exception bibliothèques) L’exception de consultation des documents conservés au titre du dépôt légal
  • 77.  ENSEIGNANTS : Comment utiliser des extraits de textes et des images dans le respect du droit d’auteur ? http://www.cfcopies.com/site-pedagogique/index.html
  • 78. THÈME 4 Évaluation de la qualité des ressources éducatives
  • 79.  Un cadre de qualité des REL peut être proposé avec deux grandes dimensions – la dimension pédagogique et la dimension technique, et quatre sous-dimensions, à savoir le contenu, la conception pédagogique, l'accessibilité et la convivialité, couvrant un ensemble de 15 critères de qualité
  • 80.  Synthèse d’une approche de contrôle de qualité en six étapes : 1. Exactitude : les ressources pédagogiques s'appuient sur des connaissances issues de la recherche et répondent aux critères de qualité spécifiques au secteur. 2. Autorité : les ressources pédagogiques contiennent des informations sur l'auteur ou l'institution affiliée, de préférence un expert respectable dans le domaine. 3. Validité : le contenu est soigneusement documenté, est mis à jour fréquemment et s'aligne sur les autres supports et objectifs du cours. 4. Fiabilité : Les sources utilisées ont été mentionnées dans les ressources pédagogiques et ont été évaluées par des pairs. 5. Accessibilité : les originaux des ressources pédagogiques sont librement disponibles et publiées sous la licence appropriée (telle qu'une licence Creative Commons).
  • 81.  Une démarche qualité des REL peut s’effecteur en appliquant une matrice d’évaluation à base d’indicateurs qualité :  Indicateurs de contenu :  Qualité d'explication du sujet pour soutenir l’apprentissage  Qualité des consignes et des exercices et des activités d’évaluation  Qualité de conditions d’accessibilité  La disponibilité en accès libre,  La pertinence des contenus,  La précision des informations,  L’impact et l’efficacité auprès des apprenants,  La réputation de l'auteur/de l'institution source,  Indicateurs de format de présentation :  La licence ouverte est clairement visible,  Design clair, concis, agréable et attrayant,  Imprimable, hors ligne, compatible mobile,  Indicateurs techniques et technologiques :  Qualité de l'interactivité technologique  Formats ouverts pour une réutilisation et un remix maximum  Des métadonnées pédagogiques sur la durée, le niveau de difficulté, le format et la taille,  Adaptative : compatible sur toutes les plateformes et terminaux,  Alignée aux normes technologiques de production et distribution
  • 82.  Établir une feuille de route des différentes étapes pour créer, mettre en œuvre et maintenir un modèle d’assurance qualité pour les ressources éducatives libres :  Étape 1 : Définir la portée : ─ Commencez par définir la portée, l’objectif et le public cible du modèle de qualité.  Étape 2 : Créer une équipe de projet ─ Constituez une équipe de projet qui sera responsable de la création du modèle de qualité. L'équipe doit représenter la portée, l'objectif et le groupe cible auquel le modèle s'adresse.  Étape 3 : Développer une version de test ─ Lorsque vous avez constitué une équipe, il est temps de développer le modèle de qualité. Assurez-vous de créer un inventaire des critères et de définir le poids.  Étape 4. Testez le modèle de qualité ─ Vous devez ensuite tester le modèle sur un certain nombre d'éléments matériels d'apprentissage qualifiés de « bons ». Le but de ce test est d'évaluer si le modèle fonctionne et si les critères sont efficaces.  Étape 5. Recueillir et traiter les commentaires du groupe cible ─ Présentez la version corrigée du modèle de qualité au groupe cible pour recueillir des commentaires et générer de la traction.  Étape 6. Publier, organiser et évaluer le modèle qualité ─ Après avoir traité les commentaires, publiez votre modèle qualité et mettez-le en œuvre dans votre organisation. Vous possédez désormais un modèle solide pour évaluer la qualité des REL.
  • 83. THÈME 5 Bibliothèque et archivage / création d'une banque de ressources éducatives
  • 84.  Suivre le modèle du libre accès (Archives Ouvertes) pour la collecte, traitement et libre diffusion des produits de la recherche ;  Tendance mondiales vers la création de bases de données / portails / entrepôts / réservoirs de ressources éducatives numériques libres ;  Groupe de documents ou d'archives d'une même entité (source), qui ont le même lieu d'origine ou le même historique et qui sont acceptés en même temps, à titre de biens, dans un entrepôt d'archivage ;
  • 85.  Différents réservoirs répondent à différents besoins et ont donc différentes techniques d’indexation/recherche ;  Les REL ou les fiches de métadonnées associées, sont souvent stockées dans des, portails, réservoirs ou entrepôts de ressources d’apprentissage ;  L'interopérabilité entre les réservoirs de métadonnées passe par l’usage de schémas et profil d’application ayant des éléments communs de métadonnées ;
  • 86.  Une banque (portail, entrepôt, réservoir) de ressources éducatives est un moyen pour collecter et partager des ressources au sein d’un collectif ou d’une communauté de pratique ;  Exemples :
  • 87.  Supporte la mutation du rôle de l’enseignant et du formateur;  Permet de trouver et d’organiser des contenus plutôt que d’élaborer des contenus ;  Un moyen pour lever les contraintes de conception didactique qui pèsent sur l’enseignant ;  Un moyen d’éviter d’engager de l’énergie dans la réalisation de ressources déjà existantes (raison économique plus que pédagogique);  Un filtre qui, sous certaines conditions, permet de gager de la qualité des ressources éducatives ;
  • 88.  Les bibliothécaires commencent à s'engager avec le mouvement de l’éducation ouverte pour ;  Ils offrent des conseils aux établissements, au personnel universitaire et aux étudiants lorsqu’ils s’engagent dans les REL dans les domaines suivants :  Rechercher, indexer et archiver des REL de qualité ;  Définir des profils de métadonnées adaptés pour la description des ressources;  Guider les usagers pour trouver des ressources thématiques ;  Gérer les droits de propriété intellectuelle et promouvoir les licences ouvertes appropriées ;
  • 89. THÈME 6 Formation des enseignants à l’utilisation des ressources éducatives
  • 90.  Modèle IFEF – Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation :  Programmes de coopération dans le secteur de l'éducation ;  Renforcement des capacités du personnel du système éducatif ;  Élaborer des programmes d'éducation et de formation en étroite coopération avec les États membres de la Francophonie (OIF).  RELIEFH – Ressources Éducatives Libres pour l’Éducation et la Formation sur l’Égalité-Femme- Homme :
  • 91.  132 millions de filles âgées de 6 à 17 ans n'étaient pas scolarisées en 2016 ;  15 millions de filles en âge d'aller à l'école primaire n'auront jamais la possibilité d'apprendre à lire, écrire et compter, contre environ 10 millions de garçons ;  33 % des filles ne terminent pas leurs études primaires en Afrique subsaharienne, contre 29 % pour les garçons. En outre, ce sont les filles les plus pauvres qui se heurtent au plus grand nombre d’obstacles, et la situation s’aggrave à tous les niveaux.
  • 92.  Fournir des contenus pédagogiques sur l’égalité des genres aux éducateurs :  Manuels sur l'égalité des sexes ;  Scénarios pédagogiques pour les écoles primaires et secondaires ;  Principes clés du projet :  Produire des ressources éducatives ouvertes (REL) ;  Utilisation des standards de métadonnées (Profil d'application LOM -> Interopérabilité -> Entrepôts des REL -> Données ouverrtes : Portail RELIEFH) ;  Améliorer la culture des licences : Licences sur les droits d'auteur et leurs exceptions, utilisation équitable, Creative Commons, domaine public)
  • 93.
  • 94.  Formation des formateurs sur les concepts et principes EFH : 4 modules  Module 1: Égalité Femme-Homme,  Module 2: Stereotypes et idées reçues,  Module 3: Egalité en classe, à l’école et ausein de la communauté,  Module 4: Commentaires, reflexion et pratiques,  Évaluation finale, Certificat
  • 95.  Deuxième phase du plan de formation, expériences pratiques :  Valorisation de la formation théorique par la pratique ;  Les candidats sont mis dans un contexte compétitif pour la production de ressources pédagogiques EFH  Trois récompenses financières pour les meilleures produits  Boite à outils:  Des supports de formation et des tutoriels en ligne (sur les REL, les Métadonnées et les licences CC),  Des outils de production de REL incluant : ─ Un profil d’application de métadonnées, ─ Un scenario pédagogique pour enseignants ─ Un scenario pédagogique pour apprenants,  Des indicateurs de qualité :  Qualité des métadonnées descriptives,  Consistance sémantique du matériel pédagogique produit,  Respect des règles de droits d’auteur et d’usage des licences Creative commons
  • 96.  Recrutement de concepteurs pour développer des REL :  Enseignants expérimentés avec le sujet,  Lauréats de la compétition fil rouge de la formation ,  Tout participant ayant réussi la formation initiale,  Les concepteurs sont tutorés par un groupe de coordinateurs,  Les REL sont édité en utilisant un modèle IFEF,  Les REL sont hébergés sur le serveur RELIEF de l’IFEF,

Notes de l'éditeur

  1. Métaphores du jeu de Lego et de l’atome (Yolaine Bourda) :
  2. l'apprentissage formel (à l’école et intentionnel), informel (vie quotidienne liées au travail et non intentionnel) et non-formel (à l’école ou à l’extérieur, intentionnel par l’apprenant)
  3. Quand on choisit un type de licence, on décide de la mesure dans laquelle on accorde des droits à quelqu'un sur une ressource.
  4. Quand on choisit un type de licence, on décide de la mesure dans laquelle on accorde des droits à quelqu'un sur une ressource.
  5. Copyright is part of a legal ecosystem characterized by extreme and contradictory logics