• J'aime
La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation

  • 11,724 vues
Transféré le

Petit exercice de prospective sur l'évolution du métier de veilleur et sur la veille en e-réputation. ...

Petit exercice de prospective sur l'évolution du métier de veilleur et sur la veille en e-réputation.
Présentation par C. Alloing au CNAM-INTD avec l'ADBS.
Plus d'infos sur le blog CaddE-Réputation.

Plus dans : Affaires
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Soyez le premier à commenter
Aucun téléchargement

Vues

Total des vues
11,724
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
15

Actions

Partages
Téléchargements
38
Commentaires
0
J'aime
5

Ajouts 0

No embeds

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La veille au-delà de la surveillancePetit exercice de prospective sur la veille en e-réputationCamille Alloing - 2013
  • 2. La veille : un métier de super-héros en mouvement Un ensemble de compétences Un métier qui se normalise : de la veille partout et par tous ? De la veille comme pratique centralisée… A la veille« ordinaire » : quid du veilleur ? Un enjeu central au-delà de l’e-réputation ou du business
  • 3. La place (trop) centrale de la technique Définir son rôle seulement par son outil de production est unrisque… Quand celui-ci disparait : fin de Google Reader Quand celui-ci devient plus efficace Quand les indicateurs deviennent la norme : Klout Ou une opportunité de redéfinir son métier… Produire dusens plus que du résultat ?
  • 4. L’e-réputation : 4 aspects pour les organisationsE-réputationAspect documentaireSupports, marqueurs,redocumentarisation,identité numérique… Aspect « système »Algorithmes, visibilité,mémorisation,traitementautomatisé…Aspect cognitifAttention, opinions,sentiments,traitement del’informationAspect managérialPrise de décision,évaluation desactions del’organisation,autorité dessources…
  • 5. La veille en e-réputation selon deux axesApproche CRM/DataCollecte des avis, data mining,analyse automatique…Aborder l’internaute et sarelation à l’organisation parles systèmes!Approche décisionnelleRecherche sociale, qualité del’info, management de(res)sources…Aborder l’environnement parl’internaute!
  • 6. De la veille au data mining De la surveillance à la captation Avoir une vue d’ensemble de ce qui se dit sur l’organisation Produire des tendances Définir des communautés Identifier le cheminement des échanges et partages Compétences : développement (API, scrapping),cartographie, statistiques
  • 7. De la data partout, mais… La collecte reste dépendante des plates-formes L’outil ne transforme pas la donnée en information De nombreux questionnements sont nécessaires : Quelle exactitude des résultats ? Quel(s) traitement(s) préalable(s) ? Comment intégrer ce que l’on ne connait pas ?
  • 8. L’e-réputation pour donner sens aux actions del’organisation Ne pas se focaliser sur l’organisation mais sur le contexte L’e-réputation comme évaluation de l’organisation dans sonenvironnement numérique, par des communautés données Passer du comptage de commentaires et de likes, à uneapproche pro-active… Définir le contexte pour construire les discours
  • 9. De la veille au management de l’information De surveiller… à prendre soin… Et cela de : La veille ordinaire des collaborateurs La qualité de l’information dans l’organisation La circulation de l’information La mémoire de l’organisation Des réseaux de sources : vers un management des filtresprescripteurs ?
  • 10. Pour conclure… Une approche (très) schématique mais une tendance forte :la veille par les systèmes et la veille par l’environnement L’e-réputation va au-delà des questionnements marketing Le veilleur doit se questionner sur son rôle plus que sur sescapacités à appuyer sur des boutons L’essentiel reste (et restera toujours ?) : la curiosité et l’espritcritique!