#dataviz_rra : le livret de l'exposition

1 741 vues

Publié le

Le livret de l'exposition qui reprend la démarche et les étapes du projet #dataviz_rra. Ce livret a été réalisé par Marion Boucharlat.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 741
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
738
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

#dataviz_rra : le livret de l'exposition

  1. 1. 2 Crédits Participation au projet #dataviz_rra : Sabine Blanc, Agnès Thouvenot, Clément Renaud, Dalya Dahoud, Stéphanie Borg, Simon Jousset, Nicolas Borg, Florence Sahal, Caroline Faquet-Latapie, Michael Augustin, Stéphane Rabut, Serge Escalé, Marion Boucharlat, Aurélie Marois. Mise en oeuvre et réalisation : Dorie Bruyas, Pauline Reboul et Violaine Lemaître de Fréquence écoles. Conception graphique : Marion Boucharlat - www.marion-boucharlat.com
  2. 2. Sommaire Vous avez dit datavisualisation ? | p.4 Petit lexique de la data | p.5 La Région Rhône-Alpes et l’open data | p.6 Un projet mis en œuvre par Fréquence écoles | p.7 Quelques mots sur la méthode | p.8 Les sources utilisées | p.10 Les lycées impliqués dans le projet Lycée Beauregard, Montbrison | p.12 Lycée Marie Curie, Échirolles | p.13 Lycée Saint-Just, Lyon | p.14 Lycée Pierre Béghin, Moirans | p.15 Lycée Condorcet, Saint-Priest | p.16 Lycée du Chablais, Thonon-les-Bains | p.17 Lycée Aiguerande, Belleville | p.18 Lycée Louis Armand de Villefranche-sur-Saône | p.19 Journalistes-intervenants : retours sur une première expérience de la data | p.20 Ressources, liens et crédits | p.22 3
  3. 3. VOUSAVEZDIT DATAVISUALISATION? BIG DATA, OPEN DATA, DATAJOURNALISME... Ces nouvelles terminologies s’inscrivent dans un contexte où la donnée est devenue une nouvelle unité de valeur. Le développement des usages et des technologies numériques produit des quantités massives de données. Le stockage, le traitement et la diffusion de ces données constituent désormais des activités à part entière. LA LIBÉRATION DES DONNÉES PUBLIQUES Dans ce cadre, l’Etat et les collectivités s’engagent à ouvrir et à partager les données dont elles disposent. La libération de ces données peut être envisagée dans un esprit de transparence de l’action publique (par exemple, avec la mise en ligne d’informations sur les comptes publics, la pollution ou les délits constatés) mais aussi dans la perspective de soutenir l’innovation sociale et la création de nouveaux services. LA DATAVIZ POUR RENDRE LES DONNÉES INTELLIGIBLES Toutefois, la libération des données publiques n’est pas une fin en soi. Encore faut-il les rendre intelligibles. La datavisualisation est un ensemble de méthodes de représentation graphique en deux ou trois dimensions utilisant ou non de la couleur permettant de représenter graphiquement une donnée brute. On la transforme ainsi en information. 4
  4. 4. Data : c’est le terme anglosaxon qui signifie « donnée » Données ouvertes ou open data : principe selon lequel les données qui sont recueillies et utilisées par les organismes publics doivent être disponibles pour accès et réutilisation par les citoyens et les entreprises. Big data : ce terme est utilisé lorsque la quantité de données atteint une taille critique qui nécessite de nouvelles approches technologiques pour leur stockage, leur traitement et leur utilisation. Datajournalisme : nouveau type de journalisme qui consiste à transformer les données en information. PETITLEXIQUE DELADATA 5
  5. 5. La Région Rhône-Alpes et l’open data Favoriser l’ouverture des données publiques En adoptant en mars 2012 sa politique Rhône-Alpes Numérique (RAN), la Région affiche sa volonté de favoriser l’émergence de nouveaux services sur téléphones mobiles basés sur la réutilisation des données publiques ouvertes. En février 2014, elle réaffirme sa position en faveur de l’open data dans le cadre d’une nouvelle délibération : la Région Connectée. Sensibiliser et convaincre les acteurs de la région Le service Développement numérique pilote actuellement la réflexion sur l’ouverture des données publiques de la collectivité. L’un des enjeux est de sensibiliser et convaincre l’ensemble des acteurs d’investir cette démarche d’ouverture des données régionales. #dataviz_rra, un projet expérimental en direction des lycéens La conception de posters de datavisualisation permet de sensibiliser les lycéens à l’intérêt d’une démarche d’ouverture des données régionales. L’exposition au sein de l’Hôtel de Région est également une opportunité de convaincre les décideurs territoriaux de transformer les réflexions en projets et expérimentations. 6
  6. 6. Un projet mis en oeuvre par Fréquence écoles L’éducation aux médias et le développement de l’esprit critique L’association Fréquence écoles défend la nécessité de développer chez les jeunes de solides compétences numériques leur permettant de devenir des acteurs critiques et responsables de la société de l’information. Apprendre à transformer une donnée en information et à la représenter graphiquement constitue une compétence essentielle, dans une société médiatique où l’iconographie est omniprésente. Fréquence écoles a donc réalisé un dispositif pédagogique d’éducation aux médias autour du datajournalisme. L’objectif ? Permettre aux adolescents de comprendre l’utilité sociale de l’open data, leur apprendre à manipuler et traiter des données publiques afin de favoriser in fine le développement de leur esprit critique. Dans les classes, 4 séances encadrées par un journaliste professionnel • 1 séance consacrée à la découverte du métier de datajournaliste, de la donnée brute à son traitement. • 2 séances consacrées à la réalisation des infographies en salle informatique. Découverte et apprentissage des outils et méthodes du datajournalisme. • 1 séance consacrée à la finalisation des posters, à la présentation des différents travaux et au bilan de l’expérience. 7
  7. 7. Un projet pédagogique expérimental #dataviz_rra est une première, une expérimentation pour vérifier la pertinence du dispositif en termes d’apprentissage autour des trois domaines suivants : compétences numériques, citoyenneté et esprit critique. Il s’agissait en effet pour les classes de lycéens, de réaliser des infographies à partir de données accessibles et/ou ouvertes, et ensuite de les exposer dans un lieu institutionnel. Le parti pris est fort : s’appuyer sur l’expérience et la manipulation pour aller jusqu’à la théorisation et la formalisation de concepts. Cette démarche inductive, a permis aux élèves de découvrir et travailler un sujet de société, à travers la manipulation de nouveaux outils numériques. En parallèle, la présence d’un intervenant extérieur, journaliste de métier, comme la mise en oeuvre d’une restitution finale en public a contribué à la motivation des élèves. Des outils numériques novateurs Ce projet s’est appuyé sur l’utilisation d’outils numériques accessibles partout, fonctionnant en ligne. Cette prise en main est donc passée par la création de compte, la découverte de logiciels gratuits et la manipulation avancée des documents partagés sur Google Apps. Il s’agissait de favoriser la réappropriation de ces outils, peu utilisés d’habitude dans le cadre scolaire, par les élèves comme par leurs enseignants. Une découverte réexploitable pour mener d’autres projets collaboratifs en autonomie. Quelques mots sur la méthode 8
  8. 8. Les 6 dynamiques du projet La contribution des pionniers du datajournalisme - rédacteurs et infographistes de la revue OWNI - accompagnés par les militants de l’école des données, du réseau OKF France. La formation de journalistes professionnels aux enjeux de la datavisualisation lors d’un séminaire de travail spécifique. La sensibilisation et la formation d’enseignants volontaires pour mener l’expérience avec leur classe. La conception d’interventions pédagogiques pour accompagner les lycéens dans la découverte du datajournalisme et la production d’infographies pertinentes. Une évaluation de l’expérience pédagogique pilotée par les académies de Lyon et de Grenoble. Le partage en Creative Commons du matériel pédagogique produit – scénarios, déroulés, témoignages, contenus formatifs - auprès des professionnels de l’éducation sur le site de l’association Fréquence écoles - www.frequence-ecoles.org Les temps forts du projet • 20 février 2014 : un séminaire de travail avec 12 journalistes “Développer le datajournalisme en Rhône-Alpes” à l’Hôtel de Région. • 27 février 2014 : un séminaire de travail avec les enseignants “Développer les compétences numériques des lycéens en Rhône- Alpes grâce à la datavisualisation” à l’Hôtel de Région. • 19 mai 2014 : Restitution du projet et vernissage de l’exposition à l’Hôtel de Région. 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 9
  9. 9. Les sources utilisées 10 Les lycéens ont travaillé avec des sources variées. L’Etat et les organismes gouvernementaux diffusent un grand nombre de fichiers structurés et accessibles. Il est souvent plus complexe d’accéder aux données des collectivité territoriales et en particulier de l’échelon municipal. Collectivités territoriales ou agence des collectivités territoriales air-rhonealpes.fr > Surveillance et informations sur la qualité de l’air en Rhône-Alpes anmsm.fr > Association Nationale des Maires des Stations de Montagne acoucite.org > Acoucité, observatoire du bruit du Grand Lyon grenoble.cci.fr > Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble grenoble-isere.com > Agence d’Etudes et de Promotion de l’Isère rhonealpes.fr > Région Rhône-Alpes ville-saint-priest.fr > Ville de Saint-Priest
  10. 10. État ou agence de l’État insee.fr > Institut national de la statistique et des études économiques data.gouv.fr > Plateforme de diffusion de données publiques de l’Etat français education.gouv.fr > Ministère de l’éducation nationale enseignementsup-recherche.gouv.fr > Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche agreste.agriculture.gouv.fr > Ministère de l’agriculture netpublic.fr > Délégation aux usages de l’Internet, Ministère chargé des PME, de l’innovation et de l’économie numérique invs.sante.fr > Institut de veille sanitaire, Ministère de la santé strategie.gouv.fr > Centre d’analyse stratégique ofdt.fr > Observatoire français des drogues et des toxicomanies ac-lyon.fr > Académie de Lyon Organisations européennes ou internationales epp.eurostat.ec.europa.eu > Eurostat, statistiques officielles de l’UE oecd.org > OCDE, organisation internationale d’études économiques robert-schuman.eu > Fondation Robert Schuman, centre de recherche sur l’Europe Acteurs privés zdnet.fr > Site d’information pour les professionnels des TIC verif.com > Site d’information sur la santé financière des entreprises 11
  11. 11. Lycée Beauregard de Montbrison Académie de Lyon Département de la Loire Classe investie : une classe de 1ère STMG Nombre d’élèves : 33 élèves Enseignants impliqués : Lucie Chaize, professeur d’économie- gestion et Isabelle Karsznia, professeur documentaliste Journaliste intervenant : Caroline Faquet-Latapie Thématiques traitées : Alcool et stupéfiants au volant, le téléchargement illégal, le SIDA, les rythmes scolaires Le point de vue des enseignants : J’ai été surprise de l’adhésion de nos élèves. Pour eux, la possibilité de créer de l’information à partir de données disponibles a été particulièrement intéressante tout comme l’impact de la visualisation pour donner du sens aux chiffres. Les élèves ont également été sensibilisés à l’identité numérique avec la création de comptes. Dorénavant, ils savent créer un poster en ligne, partager un document. Enfin, ils ont prêté une grande attention à l’accès et la source des données et se sont sentis responsables du traitement de l’information, prêts à l’assumer devant un public. “ “ 12
  12. 12. Lycée Marie Curie d’Echirolles Académie de Grenoble Département de l’Isère Classe investie : une classe de 1ère ES Nombre d’élèves : 32 élèves Enseignants impliqués : Hélène Savin, professeur de lettres et Véronique Baudère, professeur de sciences économiques et sociales Journaliste intervenant : Caroline Faquet-Latapie Thématiques traitées : L’argent et le bonheur, les sports d’hiver, Facebook Le point de vue des enseignants : Le projet #dataviz_rra nous a permis de construire un cadre pédagogique différent, où l’apprentissage se fait par la pratique, la découverte et la manipulation des outils. Développer ce projet en lien avec le journaliste intervenant a été un gage d’ouverture. Cela nous a permis également de découvrir autrement la publication numérique… En tant qu’enseignant, cette expérience ouvre le champ des possibles. Elle nous donne de nouvelles idées pour le numérique éducatif. “ “ 13
  13. 13. Lycée Saint-Just de Lyon Académie de Lyon Département du Rhône Classe investie : une classe de 2nde Nombre d’élèves : 34 élèves Enseignants impliqués : Isabelle Lafay, professeur de SVT, Stéphane Ubach, professeur d’histoire-géographie et Hélène Blanie, professeur documentaliste Journaliste intervenant : Stéphane Rabut Thématiques traitées : Développement durable, moyens de transport, qualité de l’air... Le point de vue des enseignants : Ce projet a été très enrichissant car il a véritablement mobilisé une équipe pluridisciplinaire d’encadrants (trois enseignants de disciplines différentes et un journaliste) autour d’une classe. Cette réalisation partagée nous a permis d’aborder différemment le numérique, d’appréhender la dimension collaborative des outils, le partage de documents ou de données avec les élèves. Nous espérons pouvoir réinvestir ces nouvelles méthodes dans d’autres projets. Il est toutefois important de ne pas se lancer trop vite dans la réalisation. Les élèves ont encore besoin d’étapes préparatoires pour construire leur pensée avant de passer à la réalisation et cela passe parfois, par l’utilisation d’un papier et d’un crayon. “ “ 14
  14. 14. Lycée Pierre Béghin de Moirans Académie de Grenoble Département de l’Isère Classe investie : une classe de 1ère STMG Nombre d’élèves : 30 élèves Enseignants impliqués : David Maron, professeur de lettres et Patrick Robin Brosse, professeur d’économie-gestion Journaliste intervenant : Serge Escalé Thématiques traitées : L’économie en Isère et en Rhône-Alpes Le point de vue des enseignants : Les élèves ont apprécié de travailler en groupes, de pouvoir utiliser des logiciels professionnels, qu’ils ne connaissaient pas, comme datawrapper par exemple. Nous avons été très intéressés, presque surpris, par ce que nous pouvons faire aujourd’hui à partir de la data. Même si la réalisation, dans ces contraintes de temps, nous a semblé parfois laborieuse. Pour nous, ce projet est à refaire, pour aller plus loin dans la découverte du traitement des données et améliorer la mise en oeuvre du projet. “ “ 15
  15. 15. Lycée Condorcet de Saint-Priest Académie de Lyon Département du Rhône Classe investie : une classe de 2nde, enseignement d’exploration littérature et société Nombre d’élèves : 17 élèves Enseignants impliqués : Chantal Poulat, professeur documentaliste, Laurence Thevenon, professeur d’histoire-géographie et Cécile Chiffre, professeur de français Journaliste intervenant : Stéphanie Borg Thématique traitée : Saint-Priest, un territoire d’avenir pour sa jeunesse ? Le point de vue des enseignants : Finalement, nous avons réalisé avec cette expérience la primauté de l’image sur les mots, l’importance de l’iconographieaujourd’hui,danslasociétédel’information. Nous avons dû faire face à une difficulté de taille avec notre choix de sujet : il est très difficile de pouvoir trouver de la donnée publique même à propos d’une commune de 50000 habitants. Ce projet est une véritable expérience de communication qui a permis d’initier les élèves à de nouvelles pratiques numériques certainement utiles pour leur avenir. “ “ 16
  16. 16. Lycée Professionnel du Chablais, Thonon-les-Bains Académie de Lyon Département de Haute-Savoie Classe investie : une classe 1ère de Technicien Menuisier Agenceur Nombre d’élèves : 16 élèves Enseignants impliqués : Katia Bourgois, professeur documentaliste et Martial Rossi, professeur en construction Journaliste intervenant : Stéphane Rabut Thématiques traitées : Le secteur du bois, les inégalités hommes- femmes dans le milieu professionnel Le point de vue des enseignants : Ce projet a permis de développer des compétences et d’acquérir des connaissances intéressantes en seulement quatre séances. Même si, au départ, la recherche de données s’est révélée être fastidieuse, nous avons réussi à mobiliser la classe dans la durée. #dataviz_rra nousapermisdedévelopperetd’approfondir des compétences documentaires : rechercher une information de manière efficace, évaluer et trier l’information, citer ses sources, restituer l’information pour la rendre communicable. Les élèves ont également développer leurs connaissances en infographie et en traitement de la donnée.. “ “ 17
  17. 17. Lycée Aiguerande de Belleville Académie de Lyon Département du Rhône Classe investie : une classe de 2nde européenne Nombre d’élèves : 24 élèves Enseignants impliqués : Kédem Ferré, professeur d’anglais et référent numérique de l’établissement Journaliste intervenant : Nicolas Borg Thématique traitée : Le développement du numérique en Europe Le point de vue des enseignants : La rédaction de titres à la fois accrocheurs et pertinents s’est révélée être particulièrement intéressante pour les élèves. S’affranchir de l’écriture scolaire est parfois plus difficile que l’on ne le pense… Quant à l’open data, ce projet a mis en lumière le manque de données disponibles, ainsi que l’importance de jeux de données exploitables et construits. J’ai pu constater l’engouement progressif des élèves pour la recherche de données comme pour leur exploitation, même si cela ne semblait pas gagné au départ. À mesure que le projet avançait, leur regard critique s’est acéré. D’élèves, ils se sont transformés en chercheurs, journalistes, spécialistes du web et de l’open data. “ “ 18
  18. 18. Lycée Louis Armand de Villefranche-sur-Saône Académie de Lyon Département du Rhône Classe investie : une classe de 2nde Nombre d’élèves : 32 élèves Enseignants impliqués : Fabienne Breton, professeur documentaliste et Virginie Imbert, professeur de sciences économiques et sociales Journaliste intervenant : Serge Escalé Thématiques traitées : L’enseignement et l’emploi en France et en Rhône-Alpes Le point de vue des enseignants : Avec ce projet, nous avons découvert une autre façon d’aborder des thèmes du programme. Pour les élèves, chercherlesdonnéesetlesanalyserenvued’untraitement graphique change complètement l’appropriation des informations et suscite leur intérêt. De nombreux outils qui nous étaient jusqu’ici inconnus nous ont ouverts des possibilités : datawrapper, easel.ly, Google fusion… Nous avons pu découvrir que les données ne sont quasiment jamais brutes et qu’elles ont bien souvent été pré-traitées, sélectionnées et organisées. Ces choix révèlent bien souvent un point de vue… Les élèves en manipulant ces chiffres ont donc pu également développer leur esprit critique. “ “ 19
  19. 19. Journalistes-intervenants : retours sur une première expérience de la data 20 En 1997, lorsque j’ai fait mes études au CFPJ de Paris, la première chose que l’on m’a apprise c’est que la brève était le diamant dur de l’information. Si nous étions capables de synthétiser une information complexe en brève, le développement en article serait très facile. En 2014, à l’heure du tout numérique, la datavisualisation me semble être le nouveau diamant de l’information. Caroline Faquet-Latapie Tous les métiers évoluent, celui de journaliste n’échappe pas à la règle, même si l’enquête et la vérification des sources restent ses fondamentaux. De l’investigation à la mise en forme, la démarche reste identique même si les outils et la matière changent. A l’avenir, j’entends approfondir ma pratique du datajournalisme et m’imagine bien le proposer en complément de mon savoir-faire traditionnel... Stéphanie Borg L’un des constats, c’est que les collectivités locales qui communiquent le plus autour de l’open data, ne proposent aujourd’hui que quelques données éparses et rares, à comparer aux fichiers nombreux et structurés publiés par les organismes officiels, tels l’Insee, data.gouv ou Eurostat. J’ai découvert des outils en ligne que j’utilise maintenant plus volontiers pour rédiger mes articles car ils permettent d’exploiter toutes les ressources du web. Serge Escalé “ “ “ “ “ “
  20. 20. Ce projet donne des clés indispensables pour avancer dans le monde d’aujourd’hui. D’abord, il questionne sur l’empreinte que l’on laisse en tant qu’utilisateur des technologies numériques à travers la notion de big data. Ensuite, il se focalise sur la profusion de données accessibles et sur les opportunités que cela laisse entrevoir. L’open data est un enjeu essentiel non seulement pour l’information mais aussi pour la démocratie dans le cadre de l’ouverture des données publiques. Nicolas Borg Jemesuisinvestidansceprojetparcuriositéetgoûtduchallenge.Le datajournalisme n’est pas une discipline évidente y compris pour des journalistes confirmés. Mais finalement, plus que la technique, c’est souvent les bases du journalisme que j’ai du approfondir. Stéphane Rabut Jecroisquelechallengeaétérelevé.L’appropriationrapidedesoutils numériques par les élèves, leurs mines réjouies au positionnement du dernier graphique et les retouches collectives aux légendes sont l’aboutissement d’un processus de transmission que je pense réussi. Ici, rien n’était joué d’avance et pourtant, ces lycéens l’ont fait... et bien fait. Stéphanie Borg Compte-tenudesmultiplesapprentissagesàentirer(compréhension du sujet de recherche pour les posters, éducation au numérique et au journalisme), il est tout à fait possible d’imaginer un tel projet sur une année scolaire entière. Nicolas Borg 21 “ “ “ “ “ “ “ “
  21. 21. Ressources liens et crédits Outils utilisés pour la production des infographies : • www.infogr.am • www.easel.ly • www.datawrapper.de • www.thenounproject.com Ressources mises à disposition : • L’école des données propose à n’importe qui d’apprendre à utiliser des données sans connaissances préalables à travers des cours et des recettes simples. En savoir plus : www.ecoledesdonnees.org • La Campagne Infolab menée par la FING pour développer une culture de la donnée au service des entreprises et des acteurs du territoire En savoir plus : www.fing.org - rubrique campagne Infolab • L’ensemble des ressources utilisées sont capitalisées et diffusées sur le site internet de l’association d’éducation aux médias Fréquence écoles : www.frequence-ecoles.org Pour toutes questions sur les suites possibles du projet ou sur la démarche Dorie Bruyas - dorie@frequence-ecoles.org 22
  22. 22. 23 Partenaires Un projet initié et financé par la Direction des Politiques Territoriales Partenaires investis dans ce projet : • Les rectorats des académies de Lyon et Grenoble • La Direction de la Vie Lycéenne de l’Académie de Lyon • Le Clémi - Centre de liaison de l’enseignement des médias de l’information - de l’Académie de Lyon • La FING - La Fondation Internet Nouvelles Génération
  23. 23. #dataviz_rra Attribution + Pas d’Utilisation Commerciale + Partage dans les mêmes conditions (BY NC SA): Le titulaire des droits autorise l’exploitation de l’oeuvre originale à des fins non commerciales, ainsi que la création d’oeuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’oeuvre originale. Une exposition réalisée au sein de la Région Rhône- Alpes du 19 au 23 mai 2014. Accompagnement | Réalisation | Fréquence écoles | 2014

×