Communication pour un impact comportemental

1 078 vues

Publié le

Communication pour un impact comportemental - Conférence de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - René MIGLIANI - IMTSSA - Parc du Pharo, Marseille, France - rene.migliani@free.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 078
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communication pour un impact comportemental

  1. 1. 2ème partieCommunication pour un impact comportementalCOMmunication for Behavioural Impact(COMBI)René MiglianiAtelier du paludisme - Session 2006Pédagogie et communicationAntananarivo 3 au 7 avrilDépartement d’épidémiologie et de santé publiqueInstitut de médecine tropicale du service de santé des armées
  2. 2. • Moustiquaire Imprégnée Insecticide (MII)• Pulvérisations IntraDomiciliaires insecticides (PID)• Traitement Préventif Intermittent (TPI)• Prise en charge rapide et efficace à domicile• Combinaisons Thérapeutiques à based’Artémisinine (CTA)• Information-Education-Communication (IEC)Des moyens efficaces de contrôledu paludisme existent …Des moyens efficaces de contrôledu paludisme existent …… et pourtant les objectifs pour FaireReculer le Paludisme ne sont pas atteints !… et pourtant les objectifs pour FaireReculer le Paludisme ne sont pas atteints !
  3. 3. Couvertures en moustiquaires en Afriquechez les enfants de moins de 5 ansentre 1999 et 2004Couvertures en moustiquaires en Afriquechez les enfants de moins de 5 ansentre 1999 et 2004(Rapport mondial paludisme 2005)MIIMoustiquaires
  4. 4. Politique classique de I-E-CPolitique classique de I-E-C• Information = les connaissances (fondement)• Education = Prise de conscience• “ Savoir ce qu’il faut faire est une chose,le faire en est une autre ”Savoir - Savoir Faire - Vouloir FaireI - E - Communication++
  5. 5. Modification du comportementModèle EICDARMModification du comportementModèle EICDARMD’abord nous Entendons parlerPuis nous en sommes InformésEt ensuite nous sommes Convaincus de l’utilité de cette informationAu moment venu, nous Décidons ce qu’il faut faire de notre convictionPuis, nous Agissons selon la nouvelle attitudeEnsuite nous attendons une Reconfirmation que notre action est bonneEt si c’est le cas, nous Maintenons ce comportementEverold Hosein©
  6. 6. Modification de comportementModèle EICDARMModification de comportementModèle EICDARMInformation - ConvictionProgrammes de sensibilisationet d’éducation classiqueEntendonsInformésConvaincusDécidonsAgissonsReconfirmationMaintenonsDécision - ActionMaintenir +++But à atteindre pour FRPNouvelle approche
  7. 7. Nécessité d’une nouvelle approcheNécessité d’une nouvelle approche• Pour lutter, il faut des moyens financiers et techniques• Mais le plus grand défi dans la prise en charge, c’estle facteur humain +++• L’individu, le groupe agissent de façon différente selon :– l’âge, le sexe, le revenu– l’environnement, la culture, l’éducation• Nécessité, pour agir efficacement, d’une communicationpertinente et adaptéeI - E - Communication++
  8. 8. CommunicationadaptéepourchaqueétapeCommunicationadaptéepourchaqueétapeParlerInformerConvaincreInciterAgirConforterMaintenirEntendonsInformésConvaincusDécidonsAgissonsReconfirmationMaintenonsAnciencomportementAnciencomportement -NouveaucomportementNouveaucomportement +
  9. 9. Nouvelle approcheNouvelle approche• Inciter les individus et les familles à agir := Réfléchir aux comportements positifs= Adopter ces comportements= Maintenir ces comportements• Grâce à une stratégie de communication := Pertinente et adaptée aux groupes cibles= Utilisant les techniques de marketing (mercatique)
  10. 10. Marche en avant vers la modificationde comportementMarche en avant vers la modificationde comportementEntenduInforméConvaincuDécidéAgirConfortéMaintenirInformerConvaincreAiderà déciderAiderà agirConforterAiderà maintenirEducation sanitaireclassiqueMarketing intégré de communicationpour un impact sur le comportement-+Adapté de D. BaudonParlerCOMBICommunication for Behavioral Impact
  11. 11. Marketing (mercatique)Marketing (mercatique)« Ensemble d’études, de décisions etd’actions qui ont pour objet de connaître lesbesoins des consommateurs et d’y adapterles offres commerciales dans le but deréaliser les objectifs de l’entreprise »« Penser au client avant de penser à la production »« Dictionnaire de mercatique »JC Gilardi et al, ed. Foucher 1995
  12. 12. Marketing (mercatique)Marketing (mercatique)« Ensemble d’études, de décisions etd’actions qui ont pour objet de connaître lesbesoins des consommateurs et d’y adapterles offres commerciales dans le but deréaliser les objectifs de l’entreprise »« Penser au client avant de penser à la production »« Dictionnaire de mercatique »JC Gilardi et al, ed. Foucher 1995
  13. 13. Les 6 « P » du marketingLes 6 « P » du marketing• Product• Price• Place• Promotion• Political power• Public opinionProduitPrixPoint de ventePublicitéPouvoir politiqueopinion PubliqueAchat par le consommateur
  14. 14. Les 4 « C » du marketingdans la communicationLes 4 « C » du marketingdans la communication• Produit• Prix• Point de vente• Publicité• Pouvoir politique• opinion Publique• Consommateur• Coût• Convenance• Communication intégréeModification du comportement
  15. 15. Consommateur (patient)Consommateur (patient)• FRP apporte des solutions qui répondent à := Un besoin= Une envie= Un désir• Marketing vient combler un besoin existant
  16. 16. CoûtCoût• Sous trois aspects pour le consommateur (patient) := Prix du service= Temps demandé pour obtenir le service= Effort demandé pour obtenir et utiliser le service• Pour la promesse d’un service de valeur• Décision en fonction du rapport coût / valeur promise := Refus si coût > valeur= Souci permanent : Coût / valeur équilibré +++« Meilleur rapport qualité / prix »
  17. 17. ConvenanceConvenance• Accessibilité :– Localisation du service– Heures d’ouverture– Sensibilisation dufournisseur
  18. 18. Voilà des boissons qui passent partout !Pourquoi pas les moustiquaires ?Voilà des boissons qui passent partout !Pourquoi pas les moustiquaires ?
  19. 19. Communication intégréeCommunication intégrée• Combinaison rationnelle d’interventions :– Relations publiques– Mobilisation communautaire– Publicité appropriée et soutenue– Mass media (presse, radio, télévision, internet)– Médias traditionnels– Ventes personnalisées– Point publicitaire …• Informations concernant les 3 autres « C » :« Voici la merveilleuse solution à votre besoin, à unsuperbe rapport qualité / prix et facilement accessible »
  20. 20. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceDomaines d’actionsen communication intégréeDomaines d’actionsen communication intégrée
  21. 21. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceDomaines d’actionsen communication intégréeDomaines d’actionsen communication intégrée
  22. 22. 1. Mobilisation administrative1. Mobilisation administrative• Inscrire le comportement à l’ordre du jour de lagestion publique et administrative• Par différents moyens :– Plaidoyer (gouvernement, autorités communautaires, …)– Relations publiques (partenaires, fournisseurs, …)– Mass media (informations, débats, feuilletons, …)– Porte-paroles célèbres
  23. 23. Porte-parole célèbrePorte-parole célèbre
  24. 24. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceDomaines d’actionsen communication intégréeDomaines d’actionsen communication intégrée
  25. 25. 2. Mobilisation communautaire2. Mobilisation communautaire• Implication communautaire dans l’identificationdes problèmes et des solutions := Recherche d’Action de Participation (RAP)= Evaluation Rurale de Participation (ERP)• Obtenir de la communauté (environnement local) := Une approbation= Un soutien= Un passage à l’action• Par différents moyens := Médias, musique, danse et chant traditionnels,…= Dépliants, affiches, vidéos, visites à domicile, …= Réunions groupes communautaires, partenaires, …
  26. 26. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceDomaines d’actionsen communication intégréeDomaines d’actionsen communication intégrée
  27. 27. 3. Publicité appropriée et soutenue3. Publicité appropriée et soutenue• Massive, répétitive, intensive et persistante := M-RIP => Coûteuse +++• Réfléchir à l’avantage à adopter le comportement• Par différents moyens := Mass media (presse, radio, télévision, internet)= Autres médias (brochure, courrier direct, …)= Médias traditionnels« Le message publicitaire a une triple vocation : informer,créer une attitude favorable et susciter l’action »« Le message publicitaire a une triple vocation : informer,créer une attitude favorable et susciter l’action »
  28. 28. Qualité d’un message publicitaireQualité d’un message publicitaire• Retient l’attention• Intéresse par son contenu• Est compréhensible• Sans contresens• Est crédible• Est attribuable à l’annonceur• Est mémorisable
  29. 29. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceDomaines d’actionsen communication intégréeDomaines d’actionsen communication intégrée
  30. 30. 4. Vente / Communicationsinterpersonnelles / Conseils4. Vente / Communicationsinterpersonnelles / Conseils• Au niveau communautaire, au foyer et aux pointsde service• Par différents moyens := brochure d’information= encouragements= écoute soigneusedes préoccupations
  31. 31. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceDomaines d’actionsen communication intégréeDomaines d’actionsen communication intégrée
  32. 32. 5. Promotion des points de service5. Promotion des points de serviceLes meilleuresmoustiquairesTout contreles moustiquesLes meilleuresmoustiquairesStockimportantLes meilleuresmoustiquairesà 10 minutes• Insiste sur l’accessibilité et la disponibilité
  33. 33. Le plan COMBILe plan COMBI• Développé par l’OMS• COMBI (COMmunication for Behavioral Impact) pour :– l’élaboration et la mise en oeuvre de programmes demarketing intégré pour la communication– visant à une modification des comportements pourFaire Reculer le Paludisme• Formations par le Centre Méditerranéen pourla Réduction de la Vulnérabilité (Tunis)
  34. 34. (WMC 2004)COMBI en actionCOMBI en actionPaludismeFilariose lymphatiqueDengueLèpreTuberculoseVIH-sidaAutres
  35. 35. FormationMise en œuvredes actionsRésolution d’un problème sanitaireRésolution d’un problème sanitaireEvaluation finalePlanificationSupervisionChoix de prioritésOuiSystèmeinformationObjectifsatteints?NonEvaluation initiale
  36. 36. Une démarche connueUne démarche connueExamen du maladeDiagnostic de maladiePrescription traitementAdministration traitementSupervision traitementSurveillance évolutionEvaluation initialeChoix de prioritésPlanification programmeMise en œuvre programmeSupervision programmeEvaluation programmeIndividuelle CommunautaireMédecine
  37. 37. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du planEvaluation initialePriorisationPlanificationMise en œuvreEvaluation finale
  38. 38. Les deux règles d’or de COMBILes deux règles d’or de COMBI• Ne rien faire (ni T-shirts, ni affiches, ni brochures) !– avant de savoir très prècisément ce quel’on veut comme résultat comportemental“ Quels objectifs comportementaux ? ”– et avant d’avoir fait une analyse de situationtenant compte des résultats comportementauxescomptés“ Analyse initiale de la situation ”
  39. 39. « Le programme de communication peutréussir dès lors que les problèmes serontanalysés et les programmes planifiés à lalumière de différents niveaux d’influence, etdès lors que seront incluses des interventionsà différents niveaux »« Involving People Evolving Behaviour »McHee et al, UNICEF 2000
  40. 40. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  41. 41. 1. Constituer la bonne équipe1. Constituer la bonne équipe• Nombreux déterminants du paludisme :L’hôte intermédiaire :L’Homme +++Le vecteur :l’Anophèle femelle Le parasite :Plasmodium spP. falciparumLe paludisme3 acteursL’hôte intermédiaire :L’Homme +++Le vecteur :l’Anophèle femelleLe vecteur :l’Anophèle femelle Le parasite :Plasmodium spP. falciparumLe paludisme3 acteursLe paludisme3 acteursUn environnement
  42. 42. 1. Constituer la bonne équipe1. Constituer la bonne équipe• Besoin d’une équipe multidisciplinaire :– Professionnels santé, Epidémiologistes, Entomologistes– Experts des sciences sociales (anthropologues, sociologues,spécialistes en communication) +++– Travailleurs communautaires, Educateurs, Enseignants– Planificateurs urbains, Ingénieurs d’assainissement, …• Rôle du groupe de travail (Task Force) :– Mettre en place un programme (plan COMBI) prenant encompte l’avis des bénéficiaires de façon objective etpertinente
  43. 43. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  44. 44. 2. Déterminer des objectifs comportementaux2. Déterminer des objectifs comportementaux• Discussions du groupe de travail :– Quels comportements faut-il changer ?– Quels groupes cibles doit-on atteindre ?– Quels comportements veut-on les aider à changer ?– Est-ce faisable ? Est-ce réaliste ?– Pourquoi n’appliquent-ils pas les bons comportements ?– Quels facteurs favorisent ou sont des freins au changement ?– Pourquoi certaines personnes font et d’autres ne font pas ?– Des activités sont-elles développées ?– Des matériels éducatifs existent-ils ?
  45. 45. 2. Déterminer des objectifs comportementaux2. Déterminer des objectifs comportementaux• Une méthode de détermination : Groupe nominalQuels objectifscomportementaux ?Ecriture sur tableausans discussionRéponse expert 1Réponse expert 2Réponse expert 3Réponse expert 4Réponse expert 5DiscussionRéponseécriteVotepréliminaireVotefinalObjectifsComportementauxpréliminaires
  46. 46. Exercice de groupe :- déterminer les groupes d’acteursprincipaux qui interviennent pourFaire Reculer le Paludisme- pour chaque groupe donner desexemples de réactionscomportementales nécessairespour Faire Reculer le Paludisme
  47. 47. Les cibles de la communication intégréeLes cibles de la communication intégrée• Dirigeants et responsables de pays :– supprimer les droits de douane– former les travailleurs sanitaires– améliorer l’accès aux médicaments …• Communautés et patients :– reconnaître que le paludisme est un problème– se protéger en dormant sous MII– reconnaître les signes du paludisme– s’assurer que les enfants dorment sous MII– investir dans le traitement des moustiquaires …• Travailleurs de la santé :– être qualifiés et compétents dans le traitement– s’assurer de la disponibilité des médicaments …• Partenaires :– être convaincu de la nécessité d’actions conjointes …A chaquegrouped’acteurssa proprecommunicationdirigéeA chaquegrouped’acteurssa proprecommunicationdirigée
  48. 48. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  49. 49. 3. Analyse de situation3. Analyse de situation• Analyse des perceptions de la population• Analyse coût / bénéfice• Analyse des facteurs d’adoption du comportement• Analyse des sources d’informations et de conseils• Analyse des caractéristiques de la population• Analyse de l’endémie palustre et du PNLP
  50. 50. • Analyse de la toute première impression : TOMA(Top Of Mind Analysis)• Analyse du quotidien : DILO(a Day In the Life Of analysis)• Un moment dans l’analyse du quotidien : MILO(a Moment In the Life Of analysis)• Nombre d’étapes requises : NOSA(Number Of Steps Away)• Enquête CCAP, Focus GroupPerceptions et compréhensionPerceptions et compréhension
  51. 51. Outils d’analyse marketingOutils d’analyse marketing• TOMA– Quelles sont les 3 idées qui viennent à l’esprit quand on évoque un sujet• DILO– Observer les activités d’une journée dans la vie des gens• MILO– Observer les activités d’une partie de la journée dans la vie des gens• NOSA– Identifier ceux qui sont le plus près d’agirAGIR
  52. 52. Enquête CCAPConnaissances, Croyances, Attitudes, PratiquesEnquête CCAPConnaissances, Croyances, Attitudes, PratiquesComportementsReprésentationPerceptionCroyancesConnaissancesAttentes AttitudesPratiques
  53. 53. • Objectif :– Décrire le pourquoi et le comment phénomènes• Méthode :– Libre expression– Analyse des besoins, problèmes, solutions– Dynamique de groupe– Participation égalitaire• Moyens :– 1 animateur– 10 membres de communauté, diversité sociale– Lieu neutre, 1-3 heures– Secrétaire, Enregistrement, Fiches, TableauFocus GroupFocus Group
  54. 54. Analyse coût-bénéficeAnalyse coût-bénéfice• Analyse l’appréciation par la population :– des coûts pour adopter le comportement(prix, temps, effort)– par rapport au bénéfice perçu sur la qualité de vie
  55. 55. Analyse des facteurs d’adoptionAnalyse des facteurs d’adoption• Etude des forces du terrain :– facteurs sociaux, politiques, économiques,moraux, légaux et culturels– inhibant ou facilitant l’adoption du comportement
  56. 56. Exercice de groupe :- proposez des exemples de bonneset de mauvaises perceptions desmoustiquaires imprégnéesd’insecticide (MII)
  57. 57. Perceptions des MIIPerceptions des MII• Mauvaises perceptions :– Beaucoup d’efforts pour traiter– Mauvaise odeur– Produit pique les yeux– Certaines personnes ont honte d’exposer MII déchirées– Fait trop chaud sous la moustiquaire• Bonnes perceptions :– MII tuent les moustiques– Moins de fièvres– Moins de morts– MII bon marché
  58. 58. Barrières pour les MIIBarrières pour les MII• Droits de douanes sur importations élevés• Coût élevé des moustiquaires imprégnées• Conflits de priorité (MII ou tabac ou alcool)• Faible distribution (diminue la couverture)• Détournement de l’insecticide à autre usage
  59. 59. Analyse des sources d’informationAnalyse des sources d’information• Sources d’informations et de conseils• Motifs du choix des sources• Va aider :– au développement des messages– au choix des stratégies de communication
  60. 60. Caractéristiques de la communautéCaractéristiques de la communauté• Environnement géo-physique• Bilan socio-Démographique– Effectif population, Structure, Migrations• Situation socio-économique• Aménagement de l’espace• Structures socio-culturelles• Systèmes éducatifs• Structures sanitaires
  61. 61. • Faciès épidémiologiques• Distribution communautaire• Espèces plasmodiales• Sensibilité des parasites• Programme de lutteCaractéristiques du paludismeet activités de contrôleCaractéristiques du paludismeet activités de contrôle
  62. 62. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  63. 63. 4. Priorisation et finalisationdes objectifs comportementaux4. Priorisation et finalisationdes objectifs comportementaux• Objectifs comportementaux quantifiés et datés :– En 2010, 60 % :– des femmes enceintes doivent dormir toutes les nuits sous MII– des enfants en bas âge doivent dormir toutes les nuits sous MII– des femmes enceintes doivent prendre deux doses de TPI– des enfants fébriles doivent être traités rapidement à domicile– …• Priorisation en fonction des ressources
  64. 64. Une méthode de priorisation(Métaplan)Une méthode de priorisation(Métaplan)Animateur : Quelscomportementsà modifier ?Liste d’objectifscomportementaux3 à 5 objectifssur cartonsComp.1Comp.2CollecteLecture cartonsCollageClassificationCatégories d’objectifsIdentificationMessagesà développerSynthèse
  65. 65. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  66. 66. 5. Plan d’action5. Plan d’action• Pour qui ? Populations cibles• Pour quoi faire ? Objectifs• Comment ? Stratégies• Quand et Où ? Echéancier temporo-spatial« Plan Média »
  67. 67. Planifier c’est :Planifier c’est :Fixer des objectifs quantifiés1Fixer un échéancierChoisir une stratégie2Décrire la succession destâches à accomplir3Acquérir les moyens45Budget
  68. 68. 1. Mobilisation administrative/Relations publiques/Plaidoyer2. Mobilisationcommunautaire3. Publicité appropriéesoutenue (M-RIP)4. Vente personnelle/Communication interpersonnelle/Conseils5. Promotion des pointsde serviceStratégiesen communication intégréeStratégiesen communication intégrée
  69. 69. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  70. 70. 6. Mise en œuvre6. Mise en œuvre• Système dynamique qui fait en sorte que ce quia été planifié est correctement réalisé• Principe fondamental de la gestion :Entrées SortiesActivitésMoyens« ne jamais interrompre la prestation de service »
  71. 71. Les étapes d’un plan COMBILes étapes d’un plan COMBI1. Réunir une équipe multidisciplinaire de planification2. Définir des objectifs comportementaux préliminaires3. Faire l’analyse initiale de situation4. Prioriser et finaliser les objectifs comportementaux5. Etablir le plan d’action6. Mettre en œuvre le plan COMBI7. Evaluer l’impact comportemental du plan
  72. 72. 7. Evaluation de l’impact7. Evaluation de l’impact• Les services produits (out put) ont-ils provoqué leschangements attendus (out come) ?• Enquêtes d’évaluation de l’impact comportemental :– % de femmes adoptant les MII– % de femmes traitant correctement les MII– % d’enfants dormant sous MII toutes les nuits …• Système de surveillance épidémiologique :– Evolution de l’incidence des fièvres palustres chez l’enfant– Proportion de formes graves chez l’enfant– Evolution de la mortalité palustre
  73. 73. ConclusionConclusion• Inciter dirigeants, communauté et individus à agir := Réfléchir aux comportements positifs= Adopter ces comportements= Maintenir ces comportements• Grâce à une stratégie de communication (COMBI) := Pertinente et adaptée aux groupes cibles= Utilisant les techniques de marketing (mercatique)
  74. 74. http://wmc.who.int/direct_links/formation_combi.htmlCentre méditerranéen de l’OMSpour la réduction de la vulnérabilitéTunis
  75. 75. Un guide pour en savoir plusLa communication pour agir sur les comportementset faire reculer le paludismeWHO/CDS/CPE/SMT/2202.17 Juin 2002

×