Arsène RatsimbasoaAtelier Paludisme 2003
PALUDISME  INFECTION                  PALUDISME                             MALADIE                            Expression ...
Mise en évidence fortuite(hôpital ou dispensaire)      Enquête  épidémiologique Dépistage actif
ETAT DE PREMUNITION : Etat de tolérance au parasite =  parasitémie parfois élevée en absence de symptôme (Sergent  et al.,...
C’est le nombre des hématies parasités par microlitres de sang                                      1 hématie parasitée pa...
STABLE                                                Prémunition                       TRANSMISSION                      ...
Dans une population de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso),(Traoré Y et al., Cahiers Santé 1999, 9: 53-59)                      ...
Dans une population de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso),(Traoré Y et al., Cahiers Santé 1999, 9: 53-59)   Densité parasitaire...
Il existe des mécanismes capable de détruire les parasitesmais l’immunité n’est jamais stérilisante.   Le polymorphisme gé...
•   http://ebischoff.free.fr/Palu/palu2.html#IIC Qu’est ce que le paludisme•   Contamin H et al. Different genetic charact...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'infection asymptomatique

629 vues

Publié le

L'infection asymptomatique - Présentation de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RATSIMBASOA Claude Arsène, Médecin, Animation Réseau d'Etude de la Résistance, IP de Madagascar.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
629
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'infection asymptomatique

  1. 1. Arsène RatsimbasoaAtelier Paludisme 2003
  2. 2. PALUDISME INFECTION PALUDISME MALADIE Expression clinique de l’infectionPortage asymptomatique deparasites= sans signe Clinique
  3. 3. Mise en évidence fortuite(hôpital ou dispensaire) Enquête épidémiologique Dépistage actif
  4. 4. ETAT DE PREMUNITION : Etat de tolérance au parasite = parasitémie parfois élevée en absence de symptôme (Sergent et al., 1924 )1- IMMUNITE – ANTI-MALADIE: Protège l’individu contre les symptômes plus ou moins sévères2.- IMMMUNITE ANTI-TOXIQUE: Contre la complexité de l’infection3- IMMUNITE ANTI-PARASITE: Contrôle de la parasitémie à un niveau, en dessous du seuil pyrogénique
  5. 5. C’est le nombre des hématies parasités par microlitres de sang 1 hématie parasitée par microlitre de sang Seuil pyrogénique : niveau de densité parasitaire au delà duquelil y a de la fièvre 2 000 trophozoïtes par µl de sang à Ankazobe (marge de la haute terre) contre 7400 trophozoïtes par µl de sang à Sainte-Marie (côte est) pour les moins de 15 ans (Rasamoel et al.,1998). A Dakar: 2,45 trophozoïtes par leucocyte, parasitémie maximale à 1an 0.5 trophozoite par leucocyte, la parasitémie minimale à 60 ans. Multiplication x 44 du risque de la fièvre si on atteint le seuil pyrogène (Rogier et al.,1996) (Intervalle de confiance [13.6-144.8]) La densité parasitaire fluctue avec la saison de transmission et l’âgeen relation avec la prémunition
  6. 6. STABLE Prémunition TRANSMISSION dès l’enfance PERENNE 70% de prévalence de portage asymptomatique à Ste Marie INSTABLE Rasamoel et al., 1998 TRANSMISSION A RECRUDESCENCE PAS DE SAISONNIERE prémunition A Ankazobe (Madagascar), 5 piqûres infectées par homme par an en 2001INTERMEDIAIRE 1à 2 piqûres infectantes par homme en 1996-1997 (IPM : rapport annuel 1996) TRANSMISSION Prémunition INTERMEDIARE lente
  7. 7. Dans une population de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso),(Traoré Y et al., Cahiers Santé 1999, 9: 53-59) A: période de non-transmission (2350 prélèvements effectués) < 1000/µl 1000 à 4999/µl 5000 à 9999/µl > 10000/µlPrévalence et densité de P. falciparum par groupe dâge en 1994 et 1995.
  8. 8. Dans une population de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso),(Traoré Y et al., Cahiers Santé 1999, 9: 53-59) Densité parasitaire B: période de transmission (2358 prélèvements effectués). < 1000/µl 1000 à 4999/µl 5000 à 9999/µl > 10000/µlPrévalence et densité de P. falciparum par groupe dâge en 1994 et 1995.
  9. 9. Il existe des mécanismes capable de détruire les parasitesmais l’immunité n’est jamais stérilisante. Le polymorphisme génétique et la diversité antigéniquesont des mécanismes qui permettent au parasite d’échapperà la réponse immunitaire.Une des explications du passage du portage symptomatiquevers l’accès est l’émergence d’une nouvelle soucheplasmodiale.(Contamin et al., Am J Trop Med Hyg 1996, 54 : 632-43) Flux des gènes : les infections multiples et prévalenceélevée du portage asymptomatique
  10. 10. • http://ebischoff.free.fr/Palu/palu2.html#IIC Qu’est ce que le paludisme• Contamin H et al. Different genetic characteristics of Plasmodium falciparum isolates collected during successive clinical malaria episodes in Senegalese children. Am J Trop Med Hyg 1996, 54: 632-43• Boisier P et al. Relationship between parasite density and fever risk in a community exposed to a low level of malaria transmission in Madagascar highlands. Am J Trop Med Hyg 2002, 67: 137-40• Kwiatkowski D. Malarial toxins and the regulation of parasite density. Parasitology Today 1995, 11: 206-212• Rasamoel P et al. Portage asymptomatique et accès palustre: un équilibre complexe. Arch Inst Pasteur Madagascar 1998; 64 : 45-47• Mouchet J et al. Typologie du paludisme en Afrique. Cahiers Santé 1993 ; 3 : 220-238.• Traoré Y et al. Analyse des facteurs génétiques contrôlant linfection palustre chez lhomme. Cahiers Santé 1999, 9: 1: 53-9.

×