La classe inversée et la        baladodiffusion ou :comment apprendre à ne plus sen faire et à            aimer YouTube   ...
Plan de la conférence• Partage des intérêts et des attentes des  participants• Présentation du conférencier• Historique et...
PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS ETDU CONFÉRENCIER  Samuel Bernard, professeur de mathématique   3   47e congrès de l’APSQ, n...
Présentation des participants•   Votre profession•   Votre ordre d’enseignement•   Votre intérêt quant à la classe inversé...
Présentation du conférencier• Ma profession• Ma formation académique• Mon intérêt quant à la classe inversée   Samuel Bern...
HISTORIQUE ET FONDEMENTS DE LACLASSE INVERSÉE  Samuel Bernard, professeur de mathématique   6   47e congrès de l’APSQ, nov...
RÉCIT SUR L’IMPLANTATION D’UNECLASSE INVERSÉE  Samuel Bernard, professeur de mathématique   7   47e congrès de l’APSQ, nov...
Mise en situation• Cours de statistique (pondération 3-2-3)• Programme Techniques de comptabilité et de  gestion.• Cours s...
Contexte traditionnelSamuel Bernard, professeur de mathématique   9   47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
Automne 2010                           Problématique Comment faire afin que les étudiantsutilisent le plus efficacement po...
Automne 2010      Premier essai de la classe inversée                 • Les étudiants se familiarisent avec les nouvelles ...
Automne 2010       Constats : Échec lamentable…• La majorité des étudiants ne faisaient pas les lectures et  n’arrivaient ...
Automne 2010                           …sauf pour ceci!Ateliers sur l’utilisation du logiciel Microsoft Excelà des fins st...
Automne 2010                           …sauf pour ceci!Ateliers sur l’utilisation du logiciel Microsoft Excelà des fins st...
Automne 2011                           ProblématiqueComment faire utiliser la baladodiffusion vidéo afin que les étudiants...
Automne 2011  Deuxième essai de la classe inversée                • Les étudiants se familiarisent avec les nouvelles noti...
Automne 2011                       Constats : Réussite!• La très grande majorité des étudiants (voire la totalité) visionn...
Comparaison - Classe inversée (automne 2011) et classe                      traditionnelle (automne 2007 à 2010)          ...
Pour plus d’informations, visitez lewww.samuelbernard.cawww.projetmathematic.com      Samuel Bernard, professeur de mathém...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La classe inversée et la baladodiffusion (AESTQ)

5 821 vues

Publié le

La classe inversée est un concept dont on entend de plus en plus parler dans les médias sociaux. L’idée derrière cette approche pédagogique est d’inverser la tâche traditionnellement faite en classe avec celle traditionnellement faite à la maison. Essentiellement, on demande aux étudiants de se familiariser avec des contenus à la maison, ce qui permet :
1. de réduire le temps consacré aux exposés magistraux;
2. d’axer les parties théoriques d’une leçon davantage sur la discussion que sur la démonstration;
3. de favoriser les échanges entre l’enseignant et les étudiants;
4. de libérer un temps considérable pour des activités d’apprentissage collaboratives et centrées sur l’étudiant.
Malgré ce que certains laissent entendre, la classe inversée n’est pas une conséquence du Web 2.0; elle a toujours existé. Cependant, les technologies de l’information et de la communication (TIC) permettent une meilleure implantation de cette approche pédagogique. Cet atelier portera donc sur l’utilisation de vidéos diffusées sur le web comme moteur d’une classe inversée.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 821
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 496
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La classe inversée et la baladodiffusion (AESTQ)

  1. 1. La classe inversée et la baladodiffusion ou :comment apprendre à ne plus sen faire et à aimer YouTube Samuel Bernard Professeur de mathématique Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne
  2. 2. Plan de la conférence• Partage des intérêts et des attentes des participants• Présentation du conférencier• Historique et fondements de la classe inversée• Récit sur l’implantation d’une classe inversée Samuel Bernard, professeur de mathématique 2 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  3. 3. PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS ETDU CONFÉRENCIER Samuel Bernard, professeur de mathématique 3 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  4. 4. Présentation des participants• Votre profession• Votre ordre d’enseignement• Votre intérêt quant à la classe inversée• Vos attentes quant à cette conférence Samuel Bernard, professeur de mathématique 4 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  5. 5. Présentation du conférencier• Ma profession• Ma formation académique• Mon intérêt quant à la classe inversée Samuel Bernard, professeur de mathématique 5 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  6. 6. HISTORIQUE ET FONDEMENTS DE LACLASSE INVERSÉE Samuel Bernard, professeur de mathématique 6 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  7. 7. RÉCIT SUR L’IMPLANTATION D’UNECLASSE INVERSÉE Samuel Bernard, professeur de mathématique 7 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  8. 8. Mise en situation• Cours de statistique (pondération 3-2-3)• Programme Techniques de comptabilité et de gestion.• Cours suivi à la 3e session du parcours régulier. Samuel Bernard, professeur de mathématique 8 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  9. 9. Contexte traditionnelSamuel Bernard, professeur de mathématique 9 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  10. 10. Automne 2010 Problématique Comment faire afin que les étudiantsutilisent le plus efficacement possible le temps de travail à la maison qu’ils doivent consacrer au cours? Samuel Bernard, professeur de mathématique 10 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  11. 11. Automne 2010 Premier essai de la classe inversée • Les étudiants se familiarisent avec les nouvelles notions à la maison. Travail à la • Lectures dans le manuel (théorie + exemples) et prise de notes maison • Quelques exercices 3 heures • Retour en classe fait par le professeur selon les besoins des étudiants. • Retour en groupe sur les lectures (questions + réponses) Théorie1,5 à 2 heures • Approfondir certaines notions plus complexes • Les étudiants peaufinent leurs apprentissages. • Exercices et problèmes à résoudre Pratique3 à 3,5 heures • Encadrement individuel (lectures, exercices, problèmes, etc.) Samuel Bernard, professeur de mathématique 11 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  12. 12. Automne 2010 Constats : Échec lamentable…• La majorité des étudiants ne faisaient pas les lectures et n’arrivaient pas préparés en classe.• Impossibilité de faire un retour en classe.• La partie théorique est vue de façon magistrale et prend 3 heures.• Moins de temps pour approfondir les notions les plus complexes.• Moins de temps que prévu pour les exercices pratiques.• Impossibilité d’encadrer individuellement les étudiants.• Retour à la case départ (contexte traditionnel). Samuel Bernard, professeur de mathématique 12 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  13. 13. Automne 2010 …sauf pour ceci!Ateliers sur l’utilisation du logiciel Microsoft Excelà des fins statistiques. – Premier atelier • À la maison, les étudiants devaient : – lire un guide d’utilisation; – faire un exercice préparatoire. • En classe, les étudiants devaient refaire l’exercice préparatoire, mais avec une nouvelle base de données. – Utilisation très approximative du logiciel. – Résultats insatisfaisants lors de l’évaluation. Samuel Bernard, professeur de mathématique 13 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  14. 14. Automne 2010 …sauf pour ceci!Ateliers sur l’utilisation du logiciel Microsoft Excelà des fins statistiques. – Ateliers subséquents • À la maison, les étudiants devaient : – regarder une vidéo (baladodiffusion) expliquant l’utilisation de certaines fonctionnalités d’Excel; – faire un exercice préparatoire. • En classe, les étudiants devaient refaire l’exercice préparatoire, mais avec une nouvelle base de données. – Utilisation presque parfaite du logiciel. – Résultats très satisfaisants lors des évaluations. Samuel Bernard, professeur de mathématique 14 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  15. 15. Automne 2011 ProblématiqueComment faire utiliser la baladodiffusion vidéo afin que les étudiants utilisent le plus efficacement possible le temps de travail à la maison qu’ils doivent consacrer au cours? Samuel Bernard, professeur de mathématique 15 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  16. 16. Automne 2011 Deuxième essai de la classe inversée • Les étudiants se familiarisent avec les nouvelles notions à la maison. Travail à la • Visionnement de baladodiffusions sur YouTube (théorie) et prise de notes maison • Tests formatifs en ligne portant sur les vidéos 3 heures • Retour en classe fait par les étudiants et professeur selon les besoins des étudiants. • Retour en équipe sur les tests formatifs Théorie • Retour en groupe sur les vidéos (questions + réponses + exemples)1,5 à 2 heures • Approfondir certaines notions plus complexes • Les étudiants peaufinent leurs apprentissages. • Exercices et problèmes à résoudre Pratique • Encadrement individuel (vidéos, exercices, problèmes, etc.)3 à 3,5 heures • Travail synthèse de session (recherche marketing - collaboration avec un autre professeur) Samuel Bernard, professeur de mathématique 16 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  17. 17. Automne 2011 Constats : Réussite!• La très grande majorité des étudiants (voire la totalité) visionnaient les vidéos, faisaient les tests formatifs et arrivaient préparés en classe.• Retours en classe relativement brefs. La partie théorique est vue de façon informelle et prend environ 1,5 heure.• Plus de temps pour approfondir les notions les plus complexes.• Plus de temps que prévu pour les exercices pratiques.• Encadrement individuel des étudiants.• Libération considérable d’heures contacts mises à la disposition des étudiants afin de réaliser un travail synthèse de session d’envergure (recherche marketing).• Étudiants presque totalement autonomes avec Microsoft Excel. Samuel Bernard, professeur de mathématique 17 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  18. 18. Comparaison - Classe inversée (automne 2011) et classe traditionnelle (automne 2007 à 2010) 100% 90% 80%Attention! 70% La taille du 60% Pourcentage groupe à l’automne 50% 2011 était de 40% 17étudiants, alors 30% qu’elle est en 20%moyenne de 31 étudiants 10%(automne 2007 0% à 2010). -10% Taux de Moyenne Moyenne - Écart type MGS réussite au du cours MSG du cours cours Automne 2011 73.6% 72.3% 1.3% 9.4% 94.1% Automne 2007 à 2010 68.1% 73.3% -5.2% 14.3% 84.0% (moyenne) Samuel Bernard, professeur de mathématique 18 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012
  19. 19. Pour plus d’informations, visitez lewww.samuelbernard.cawww.projetmathematic.com Samuel Bernard, professeur de mathématique 19 47e congrès de l’APSQ, novembre 2012

×