CONGRÈS FNAREN 25 JUIN 2015 CENON (BORDEAUX)
NAÎ(Ê)TRE AU MONDE 	

À L’ÈRE NUMÉRIQUE
uni.stephane-vial.net
Docteur en phil...
PARTI PRIS	

Le numérique comme milieu symbolique et comme
nouvelle culture. Le numérique comme matière
créative pour réin...
I.	

TECHNIQUE

ET PERCEPTION
PHÉNOMÉNOLOGIE

DE LATECHNIQUE	

La technique considérée comme phénomène, i.e.
comme une réalité qui s’offre à la percepti...
PHÉNOMÉNOTECHNIQUE	

Dans la physique moderne, le noyau atomique a d’abord
existé comme une hypothèse avant d’exister comm...
BACHELARD	

	

« La science atomique moderne est plus

qu’une description de phénomènes,

c’est une production de phénomèn...
CONSÉQUENCE	

La technique a la capacité d’engendrer la
phénoménalité, c’est-à-dire la possibilité
d’apparaître ou d’appar...
TECHNIQUES DIFFÉRENTES 

PERCEPTIONS DIFFÉRENTES

ÊTRE-AU-MONDE DIFFÉRENT
« La Fée Électricité » (1937), Raoul Dufy	

via la Compagnie parisienne de Distribution d’Electricité
L’ONTOPHANIE	

Tous les phénomènes sont phénoménotechniques.

Il y a une technicité fondamentale de l’apparaître.

C’est l...
MATRICES ONTOPHANIQUES	

Les techniques ne sont pas seulement des outils, ce
sont des structures de la perception. Elles s...
« ONTOPHANY SHIFT »	

À travers les âges, les techniques nouvelles
provoquent des changements d’ontophanie. Un
changement ...
ONTOPHANIE ÉOTECHNIQUE
ONTOPHANIE MÉCANISÉE 1
ONTOPHANIE MÉCANISÉE 2
ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 1
ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 2
« TECHNOLOGICAL NATIVES »	

Chaque génération réapprend le monde et renégocie
son rapport au réel à l’aide des dispositifs...
UMWELT (UEXKÜLL)
MILIEUX ONTOPHANIQUES	

Les techniques sont des milieux ontophaniques
ou techno-perceptifs. Elles structurent a priori
not...
FRICTIONS ONTOPHANIQUES	

Il n’y a pas de fracture numérique générationnelle.

Il n’y a que des matrices ontophaniques dat...
II.	

L’ONTOPHANIE

NUMÉRIQUE
LA PREUVE PAR LETRAUMATISME	

Le numérique a introduit un trauma
phénoménologique dans notre expérience

du monde en nous ...
« DUALISME NUMÉRIQUE »	

Pour absorber le choc, nous avons eu besoin de
croire en l’existence de deux mondes séparés.
Nous...
« IRL OUT OFTHE URL » (1990s)	

N. Jurgenson (2012) a appelé Dualisme Numérique la croyance
en l’existence de deux mondes ...
The Matrix (1999)
LEVIRTUEL EST MORT,

VIVE LE NUMÉRIQUE !	

En 20 ans, nous avons appris à vivre dans et avec le
« cyberespace ». Nous avon...
1998	

cyberprof @ voila.fr

ANONYMAT ET DOUBLE IDENTITÉ

avatar, pseudonyme... (forums, IRC)

Nous interagissions en lign...
‘We aren’t friends until we are Facebook friends’ (N. Jurgenson)
DIGITAL ONTOPHANY (irl in the url)

digital-centered global environment

based on pervasive computing

online and offline m...
« IRL INTHE URL » (2000s +)	

Nous vivons désormais dans « l’ontophanie
numérique », un nouvel environnement (Umwelt)
tech...
L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE	

Elle repose sur 11 catégories phénoménologiques :

nouménalité (1), idéalité (2), interactivité (...
EXEMPLE : LA RÉVERSIBILITÉ	

Dans le numérique, tout peut être annulé. Ctrl-Z or
-Z. Pour l’usager, cela est surnaturel. ...
L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE
Modèle logique de l'ontophanie numérique (selon J. Sallantin)
HELLO GRANDPA !
DIGITAL NATIVES ?	

J’entends « natif du numérique » en un sens
phénoménologique ou ontophanique. Être natif du
numérique,...
III.	

TOUCHE PAS À MON ONTOPHANIE

4 SITUATIONS D’USAGE
EXEMPLE 1	

Ontophanie de l’écoute.
ONTOPHANIE DE L’ÉCOUTE	

Comment se manifeste l’écoute ? Comment le fait
pour un élève d’être attentif apparaît à l’enseig...
SITUATIONVÉCUE NO. 1	

Smartphone en cours.
SITUATIONVÉCUE NO. 2	

Multi-fenêtrage en temps réel.
SITUATIONVÉCUE NO. 3	

Dessiner en classe et suivre en même temps.
TOUCHE PAS

À MON ONTOPHANIE	

« Pourquoi ne me faites-vous pas confiance si je suis
votre cours sur écran, plutôt que sur ...
EXEMPLE II	

Ontophanie de la lecture.
ONTOPHANIE DE LA LECTURE	

Comment se manifeste l’acte de lecture ? Comment
savez-vous que quelqu’un lit un livre ou un ar...
ONTOPHANIE

DE LA PRISE DE NOTES	

Comment se manifeste la prise de notes ? Quand
quelqu’un prend des notes devant vous, c...
SITUATIONVÉCUE NO. 5	

Dans le métro
TOUCHE PAS

À MON ONTOPHANIE	

« Pourquoi ne me faites-vous pas confiance si je lis
sur mon smartphone ? De quel droit juge...
TOUCHE PAS

À MON ONTOPHANIE (bis)	

« Pourquoi ne me faites-vous pas confiance si je
prends des notes sur mon smartphone ?...
EXEMPLE III	

Ontophanie de l’écriture.
ONTOPHANIE DE L’ÉCRITURE	

Comment le geste d’écrire manifeste-t-il l’acte de la
pensée ? Écrire sur un clavier, est-ce pe...
MON CAS : MOURIR DE LA MAIN	

Je suis un natif du papier. Je suis devenu un natif du
numérique pour ce qui est de l’écritu...
ET LA REMINGTON ?	

Pourquoi les enfants n’écriraient

pas sur clavier si les écrivains le font ?
TOUCHE PAS

À MON ONTOPHANIE	

« Pourquoi ne faites-vous pas confiance à mon
écriture si je l’apprends sur un clavier ? De ...
CONTRE LESVIEUX GROGNONS	

« Que foutaient nos neurones avant l’invention de
l’écriture ? Les facultés cognitives et imagi...
EXEMPLE IV	

Ontophanie d’autrui (ou autruiphanie).
ONTOPHANIE D’AUTRUI	

Comment se manifeste la présence d’autrui et la
relation à l’autre à l’ère des « liaisons numériques...
RETOUR SUR LETÉLÉPHONE	

Comtesse de Pange, Comment j’ai vu 1900.
« I’M WITHYOU » (2014)
TOUCHE PAS

À MON ONTOPHANIE	

« Pourquoi ne croyez-vous pas à la qualité de mes
interactions avec autrui lorsqu’elles son...
IV.	

CONCLUSION

ACCULTURATION NUMÉRIQUE ?
OÙ VA L’ONTOPHANIE ?	

L’ontophanie numérique, c’est une nouvelle bulle
phénoménologique dans laquelle nous inventons de
n...
LA QUESTION DE
L’APPAREILLAGE	

La pensée est appareillée plutôt qu’augmentée
(transhumanisme) : comment rendre compte de ...
LATECHNOÉSIE NUMÉRIQUE	

C’est l’ensemble des processus de performation
technique de la pensée qui reposent sur des
techno...
DIGITAL LITERACY	

“Digital literacy is the knowledge, skills, and behaviors
used in a broad range of digital devices.” (W...
L’EXEMPLE DE L’AGENDA	

Percevoir le temps, penser le temps, gérer le temps.
LA LEÇON DE L’AGENDA	

Si je peux percevoir le déroulement du temps d’une
manière qui fasse sens pour moi au plan psycho-
...
LA LITTÉRATIE NUMÉRIQUE	

La littératie numérique n’est pas seulement une
question technique d’adoption de nouveaux outils...
FORMER À QUOI ?	

Il ne faut pas seulement former aux outils
numériques, mais former aux cultures numériques. À
part en le...
< merci />	

www.stephane-vial.net 	

!
!
!
!
!
!
!
!
fb.me/stephane.vial	

@svial
Naî(ê)tre au monde à l'ère numérique - Stéphane Vial
Naî(ê)tre au monde à l'ère numérique - Stéphane Vial
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Naî(ê)tre au monde à l'ère numérique - Stéphane Vial

1 229 vues

Publié le

Conférence de Stéphane Vial lors du XXXe congrès FNAREN de Cenon, le 25 juin 2015. Capture vidéo sans les slides.

Publié dans : Internet
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 229
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
326
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Naî(ê)tre au monde à l'ère numérique - Stéphane Vial

  1. 1. CONGRÈS FNAREN 25 JUIN 2015 CENON (BORDEAUX) NAÎ(Ê)TRE AU MONDE À L’ÈRE NUMÉRIQUE uni.stephane-vial.net Docteur en philosophie Maître de conférences à l’Université de Nîmes Chercheur à l’Institut ACTE UMR 8218 (Paris 1 Sorbonne / CNRS) stephane.vial@unimes.fr @svial
  2. 2. PARTI PRIS Le numérique comme milieu symbolique et comme nouvelle culture. Le numérique comme matière créative pour réinventer les formes du vivre ensemble. Le numérique comme levier d’humanisation.
  3. 3. I. TECHNIQUE
 ET PERCEPTION
  4. 4. PHÉNOMÉNOLOGIE
 DE LATECHNIQUE La technique considérée comme phénomène, i.e. comme une réalité qui s’offre à la perception, telle qu’elle « apparaît » ou se manifeste à l’homme, c’est- à-dire à l’usager, dans son expérience vécue.
  5. 5. PHÉNOMÉNOTECHNIQUE Dans la physique moderne, le noyau atomique a d’abord existé comme une hypothèse avant d’exister comme un phénomène. Les scientifiques ont eu besoin de construire des accélérateurs de particules pour transformer la théorie en « réalité » observable, c’est-à-dire en « phénomène ».
  6. 6. BACHELARD « La science atomique moderne est plus
 qu’une description de phénomènes,
 c’est une production de phénomènes. » La science « est par conséquent
 essentiellement une phénoménotechnique. »
  7. 7. CONSÉQUENCE La technique a la capacité d’engendrer la phénoménalité, c’est-à-dire la possibilité d’apparaître ou d’apparaître comme réel.
  8. 8. TECHNIQUES DIFFÉRENTES 
 PERCEPTIONS DIFFÉRENTES
 ÊTRE-AU-MONDE DIFFÉRENT
  9. 9. « La Fée Électricité » (1937), Raoul Dufy via la Compagnie parisienne de Distribution d’Electricité
  10. 10. L’ONTOPHANIE Tous les phénomènes sont phénoménotechniques.
 Il y a une technicité fondamentale de l’apparaître.
 C’est l’hypothèse de la phénoménotechnique généralisée ou « ontophanie ».
  11. 11. MATRICES ONTOPHANIQUES Les techniques ne sont pas seulement des outils, ce sont des structures de la perception. Elles sont des appareils, c’est-à-dire des matrices invisibles dans lesquelles se coule l’apparaître.
  12. 12. « ONTOPHANY SHIFT » À travers les âges, les techniques nouvelles provoquent des changements d’ontophanie. Un changement d’ontophanie, c’est un renouvellement des structures techniques de la perception et, par suite, un renouvellement qualitatif de notre sens du réel et de notre manière de nous sentir-au-monde.
  13. 13. ONTOPHANIE ÉOTECHNIQUE
  14. 14. ONTOPHANIE MÉCANISÉE 1
  15. 15. ONTOPHANIE MÉCANISÉE 2
  16. 16. ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 1
  17. 17. ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 2
  18. 18. « TECHNOLOGICAL NATIVES » Chaque génération réapprend le monde et renégocie son rapport au réel à l’aide des dispositifs techniques dont elle dispose dans son contexte socioculturel. Nous sommes tous natifs d’une technologie. Natifs du chemin de fer, natifs du téléphone, natifs de la télévision, natifs du numérique…
 Être, c’est « technaître ».
  19. 19. UMWELT (UEXKÜLL)
  20. 20. MILIEUX ONTOPHANIQUES Les techniques sont des milieux ontophaniques ou techno-perceptifs. Elles structurent a priori notre expérience du monde possible en créant un Umwelt technique dans lequel « baignent » toutes nos perceptions. Nous vivons dans des « bulles de savon » (Uexküll) phénoménologiques.
  21. 21. FRICTIONS ONTOPHANIQUES Il n’y a pas de fracture numérique générationnelle.
 Il n’y a que des matrices ontophaniques datées, qui se superposent et coexistent. À chaque époque, l’acte de percevoir se ré-apprend à l’aide des techniques disponibles.
  22. 22. II. L’ONTOPHANIE
 NUMÉRIQUE
  23. 23. LA PREUVE PAR LETRAUMATISME Le numérique a introduit un trauma phénoménologique dans notre expérience
 du monde en nous présentant des perceptions inédites, issues d’un monde inconnu.
 Nous avons appelé cela le virtuel.
  24. 24. « DUALISME NUMÉRIQUE » Pour absorber le choc, nous avons eu besoin de croire en l’existence de deux mondes séparés. Nous avons cru à un « Second Self » (Turkle, 1984) et même à une « Second Life » (1999).
  25. 25. « IRL OUT OFTHE URL » (1990s) N. Jurgenson (2012) a appelé Dualisme Numérique la croyance en l’existence de deux mondes séparés dont l'un serait virtuel/ numérique/en ligne et l'autre serait réel/physique/hors ligne. THEVIRTUAL (in the url)
 computer-simulated world
 based on software and abstraction
 cut off from the Body 
 far from theTruth
 red pill / inside-the-Cave
 SIMULACRUM OR COPY
 Cyberspace
 THE REAL (out of the url)
 physical-processed world
 based on tangible objects
 Body-grounded
 considered as theTrue world
 blue pill / out-of-the-Cave
 GENUINE OR ORIGINAL
 Real Life (IRL)

  26. 26. The Matrix (1999)
  27. 27. LEVIRTUEL EST MORT,
 VIVE LE NUMÉRIQUE ! En 20 ans, nous avons appris à vivre dans et avec le « cyberespace ». Nous avons acquis de nouvelles habitudes perceptives.Aujourd’hui, nous sommes habitués au virtuel et aux interactions en ligne, elles sont devenues banales et routinières. Nous avons appris à considérer comme réel ce qui est affiché sur l’écran. Nous avons compris que le virtuel est réel.
  28. 28. 1998 cyberprof @ voila.fr
 ANONYMAT ET DOUBLE IDENTITÉ
 avatar, pseudonyme... (forums, IRC)
 Nous interagissions en ligne avec des gens que nous ne connaissions pas hors ligne et dont nous ne savions rien
 THÉORIE DU « SECOND SELF » ! 2014 vial.stephane @ gmail.com TRANSPARENCE ET UNIQUE IDENTITÉ
 photo de profil, prénom, nom... (réseaux sociaux) Nous interagissons en ligne principalement avec des personnes que nous connaissons et rencontrons plus ou moins régulièrement et don nous savons beaucoup de choses (données en ligne). ’SINGLE SELF’
  29. 29. ‘We aren’t friends until we are Facebook friends’ (N. Jurgenson)
  30. 30. DIGITAL ONTOPHANY (irl in the url)
 digital-centered global environment
 based on pervasive computing
 online and offline mix of everything
 theTruth is no more a problem
 impossible to separate the 2 aspects
 REAL WORLD
 Augmented Reality
 VIRTUAL (in the url)
 computer-simulated world
 based on software and abstraction
 cut off from the Body 
 far from theTruth
 red pill / inside-the-Cave
 SIMULACRUM OR COPY
 Cyberspace
 REAL (out of the url)
 physical-processed world
 based on tangible objects
 Body-grounded
 considered as theTrue world
 blue pill / out-of-the-Cave
 GENUINE OR ORIGINAL
 Real Life (IRL)
 ONTOPHANY SHIFT
  31. 31. « IRL INTHE URL » (2000s +) Nous vivons désormais dans « l’ontophanie numérique », un nouvel environnement (Umwelt) techno-perceptif qui est numériquement centré et fondamentalement hybride, à la fois numérique et non-numérique, en ligne et hors ligne, sur écran et hors écran, qui forme un seul et même monde, i.e. une seule et même substance continue : la réalité.
  32. 32. L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE Elle repose sur 11 catégories phénoménologiques :
 nouménalité (1), idéalité (2), interactivité (3), virtualité (4), versatilité (5), réticularité (6), reproductibilité instantanée (7), réversibilité (8), destructibilité (9), fluidité (10) et ludogénéité (11).
  33. 33. EXEMPLE : LA RÉVERSIBILITÉ Dans le numérique, tout peut être annulé. Ctrl-Z or -Z. Pour l’usager, cela est surnaturel. À l’image de la mort, rien n’est réversible dans l’univers. Excepté le numérique. « Maman, Contrôle Z ! »
  34. 34. L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE Modèle logique de l'ontophanie numérique (selon J. Sallantin)
  35. 35. HELLO GRANDPA !
  36. 36. DIGITAL NATIVES ? J’entends « natif du numérique » en un sens phénoménologique ou ontophanique. Être natif du numérique, c’est être appareillé au monde grâce à des appareils numériques. Ce n’est pas une question d’âge, c’est une question d’appareillage. Il y a des jeunes qui ne sont pas natifs du numérique, et des seniors qui le sont. Être natif du numérique, c’est vivre l’ontophanie du monde avec des appareils numériques.
  37. 37. III. TOUCHE PAS À MON ONTOPHANIE
 4 SITUATIONS D’USAGE
  38. 38. EXEMPLE 1 Ontophanie de l’écoute.
  39. 39. ONTOPHANIE DE L’ÉCOUTE Comment se manifeste l’écoute ? Comment le fait pour un élève d’être attentif apparaît à l’enseignant ?
  40. 40. SITUATIONVÉCUE NO. 1 Smartphone en cours.
  41. 41. SITUATIONVÉCUE NO. 2 Multi-fenêtrage en temps réel.
  42. 42. SITUATIONVÉCUE NO. 3 Dessiner en classe et suivre en même temps.
  43. 43. TOUCHE PAS
 À MON ONTOPHANIE « Pourquoi ne me faites-vous pas confiance si je suis votre cours sur écran, plutôt que sur papier ? De quel droit jugez-vous mon appareillage psycho-cognitif ? Et vous, quel âge ont vos supports de cours ? »
  44. 44. EXEMPLE II Ontophanie de la lecture.
  45. 45. ONTOPHANIE DE LA LECTURE Comment se manifeste l’acte de lecture ? Comment savez-vous que quelqu’un lit un livre ou un article sur son smartphone ? Pourquoi réduisez-vous ce qu’il fait au fait d’être sur un écran ?
  46. 46. ONTOPHANIE
 DE LA PRISE DE NOTES Comment se manifeste la prise de notes ? Quand quelqu’un prend des notes devant vous, comment cela vous apparaît-il ?
  47. 47. SITUATIONVÉCUE NO. 5 Dans le métro
  48. 48. TOUCHE PAS
 À MON ONTOPHANIE « Pourquoi ne me faites-vous pas confiance si je lis sur mon smartphone ? De quel droit jugez-vous mon appareillage psycho-cognitif ? Et vous, comment va votre dos avec tous ces livres dans votre sac ? »
  49. 49. TOUCHE PAS
 À MON ONTOPHANIE (bis) « Pourquoi ne me faites-vous pas confiance si je prends des notes sur mon smartphone ? De quel droit jugez-vous mon appareillage psycho-cognitif ? Et vous, combien de temps ça vous prend de dactylographier vos notes ? »
  50. 50. EXEMPLE III Ontophanie de l’écriture.
  51. 51. ONTOPHANIE DE L’ÉCRITURE Comment le geste d’écrire manifeste-t-il l’acte de la pensée ? Écrire sur un clavier, est-ce perdre en capacité de penser ?
  52. 52. MON CAS : MOURIR DE LA MAIN Je suis un natif du papier. Je suis devenu un natif du numérique pour ce qui est de l’écriture. J’ai changé d’appareillage psycho-cognitif pour écrire. Je suis passé à un autre régime techno-scripturaire. Je ne pense pas moins quand j’écris au clavier. En fait, je pense plus vite.Voir en ligne : http://goo.gl/gm3F7K
  53. 53. ET LA REMINGTON ? Pourquoi les enfants n’écriraient
 pas sur clavier si les écrivains le font ?
  54. 54. TOUCHE PAS
 À MON ONTOPHANIE « Pourquoi ne faites-vous pas confiance à mon écriture si je l’apprends sur un clavier ? De quel droit jugez-vous mon appareillage psycho-cognitif ? Et vous, combien de temps cela vous a pris d’écrire « à la main » votre dernier rapport ou votre thèse ? »
  55. 55. CONTRE LESVIEUX GROGNONS « Que foutaient nos neurones avant l’invention de l’écriture ? Les facultés cognitives et imaginatives ne sont pas stables chez l’homme, et c’est très intéressant. C’est en tout cas ma réponse aux vieux grognons qui accusent Petite Poucette de ne plus avoir de mémoire, ni d’esprit de synthèse. » — Michel Serres, 2010.
  56. 56. EXEMPLE IV Ontophanie d’autrui (ou autruiphanie).
  57. 57. ONTOPHANIE D’AUTRUI Comment se manifeste la présence d’autrui et la relation à l’autre à l’ère des « liaisons numériques » ? Pourquoi autrui ne serait pas autrui sur les réseaux sociaux ? ou dans les objets connectés ?
  58. 58. RETOUR SUR LETÉLÉPHONE Comtesse de Pange, Comment j’ai vu 1900.
  59. 59. « I’M WITHYOU » (2014)
  60. 60. TOUCHE PAS
 À MON ONTOPHANIE « Pourquoi ne croyez-vous pas à la qualité de mes interactions avec autrui lorsqu’elles sont en ligne, sur les réseaux sociaux ou dans un jeu vidéo ? De quel droit jugez-vous mon appareillage psycho-cognitif ? Et vous, où en êtes-vous de votre lien social ? »
  61. 61. IV. CONCLUSION
 ACCULTURATION NUMÉRIQUE ?
  62. 62. OÙ VA L’ONTOPHANIE ? L’ontophanie numérique, c’est une nouvelle bulle phénoménologique dans laquelle nous inventons de nouvelles formes d’appareillage psycho-cognitif : jusqu’à quel point l’ontophanie numérique est-elle en train d’être assimilée ?
  63. 63. LA QUESTION DE L’APPAREILLAGE La pensée est appareillée plutôt qu’augmentée (transhumanisme) : comment rendre compte de cet appareillage à l’ère numérique ? Jusqu’où cet appareillage est-il en train de se constituer chez les plus jeunes ?
  64. 64. LATECHNOÉSIE NUMÉRIQUE C’est l’ensemble des processus de performation technique de la pensée qui reposent sur des technologies numériques. Étudier la performativité technoétique du numérique.
  65. 65. DIGITAL LITERACY “Digital literacy is the knowledge, skills, and behaviors used in a broad range of digital devices.” (Wikipédia anglophone). J’ajouterais : perceptions.
  66. 66. L’EXEMPLE DE L’AGENDA Percevoir le temps, penser le temps, gérer le temps.
  67. 67. LA LEÇON DE L’AGENDA Si je peux percevoir le déroulement du temps d’une manière qui fasse sens pour moi au plan psycho- cognitif via un agenda numérique, alors il se produit une acculturation phénoménologique complète de ma capacité technoétique à gérer le temps. J’acquiers plus de littératie numérique (compétences techniques liées aux outils) parce que j’intègre mieux l’ontophanie numérique (compétences psycho- cognitives liées aux perceptions).
  68. 68. LA LITTÉRATIE NUMÉRIQUE La littératie numérique n’est pas seulement une question technique d’adoption de nouveaux outils et d’apprentissage de nouvelles compétences. C’est une question d’adoption d’une nouvelle ontophanie, c’est-à-dire une question d’acculturation phénoménologique.
  69. 69. FORMER À QUOI ? Il ne faut pas seulement former aux outils numériques, mais former aux cultures numériques. À part en les vivant, comment (se) forme-t-on aux cultures numériques ?
  70. 70. < merci /> www.stephane-vial.net ! ! ! ! ! ! ! ! fb.me/stephane.vial @svial

×