Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Conférence Innov'metiers la digitalisation des métiers

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Veille annuelle 2010 1
Veille annuelle 2010 1
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 87 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Les utilisateurs ont également aimé (20)

Publicité

Similaire à Conférence Innov'metiers la digitalisation des métiers (20)

Plus récents (20)

Publicité

Conférence Innov'metiers la digitalisation des métiers

  1. 1. Innov’Métiers Le digital : outils et défis pour les métiers traditionnels Carolina BORGES SupCareer – groupe INSEEC 2011-2012
  2. 2. Présentation • MBA E-Business • Directrice des Stratégies Digitales (stratégies de communication, stratégies commerciales, stratégies d’acquisition…) • BusinessLab www.businesslab.com (Leroy Merlin, groupe Casino, BNP Paribas, Peugeot, Bouygues Immobilier, Le Monde, Le Parisien…) • Plus de 10 ans d’expérience en agence et chez l’annonceur (Nextedia/Lagardère, PayPal/eBay, Mediaplazza/Jetmultimédia…) Carolina BORGES
  3. 3. AGENDA 1. INTRODUCTION 2. RECRUTEMENT... de talents, de prospects 3. L’E-REPUTATION 4. OUTILS COLLABORATIFS 5. CONCLUSION Carolina BORGES
  4. 4. I Introduction
  5. 5. QU’EST-CE QUE LE « DIGITAL » ? Carolina BORGES
  6. 6. Nouvelles Web 2.0 Internet technologies Mobile Ordinateur NTIC Marketing interactif Nouveaux Communication E-commerce médias online E-learning Marketing Outils Ecrans collaboratifs connectés digital DIGITAL = NUMERIQUE (vs Analogique) E-business et Marketing Digital Carolina BORGES
  7. 7. To reach 50 million users…
  8. 8. To reach 50 million users… Radio took 38 years
  9. 9. To reach 50 million users… TV took 13 years
  10. 10. To reach 50 million users… Internet 4 years
  11. 11. To reach 50 million users… Iphone 2 years
  12. 12. In less than 9 months Facebook had 100 million users
  13. 13. key idea #1 L’univers du digital est marqué par une évolution à grande vitesse L’adaptation des sociétés, des métiers, des modèles économiques, de la communication… est un challenge ! Carolina BORGES
  14. 14. Taux de pénétration d’internet en France = 70% www.internetworldstats.com Carolina BORGES
  15. 15. Investissements marketing digital Une croissance à deux chiffres Internet : 3ème media 33% 8,2% 34% 39% 74% 81% source
  16. 16. Potentiel ! Les investissements sont loin d’être proportionnels aux usages source
  17. 17. key idea #2 Le Digital représente une opportunité de croissance et développement pour l’emploi, l’économie, la connaissance… Carolina BORGES
  18. 18. Le web 2.0 Le web des 10 premières années a consisté à relier entre eux des documents, des données…et à les rendre mondialement disponibles Ce dont il s’agit maintenant*, c’est de relier les « expressions digitales » des internautes • Depuis 2005 - Tim O’Reilly publie, en septembre 2005, « What is Web 2.0 » Carolina BORGES
  19. 19. Le web 2.0 Web 1.0 Web 2.0 Blogs, photos, vidéos, etc. Voix, IM, e-mail. Principalement Principalement communication 1 vers 1, ou en cercle fermé. de groupe, ouverte. Carolina BORGES
  20. 20. Le web 2.0 2006 Carolina BORGES
  21. 21. L’origine du Web 2.0 1. Volet technologique : évolution du web au niveau de l'architecture et des applications – CREATION, PUBLICATION ET PARTAGE SANS CONNAISSANCES TECHINIQUES 2. Volet social : évolution des comportements et de la participation des internautes sur le web et ses contenus 3. Volet économique : évolution des « business models » - CROWSOURCING, LONG TAIL Technologie Web 2.0 Publication simplifiée Nouveaux (applications permettant de (créer et partager du contenu comportements et partager, agréger et remixer le est à la portée de tous) usages du Web contenu d’un site) Aucune réelle compétence nécessaire pour publier Créer publier partager Des réseaux Des vidéos d’amis Des photos Des blogs Carolina BORGES
  22. 22. Le digital est en mutation permanente. En ce moment : AnyTime AnyWhere AnyDevice
  23. 23. AnyDevice
  24. 24. AnyWhere / AnyTime Où utilisons-nous l’internet mobile ? Tablette E-reader Smartphone Avec des amis, Dans la salle En cours, Pendant Devant la télé Au lit En attendant En transport Autres moments de la famille de bains En réunion le shopping Etude Nielsen, 2011
  25. 25. key idea #3 Le digital a changé la donne de la communication ! Carolina BORGES
  26. 26. The digital revolution “The Internet is the fastest growing instrument of communication in the history of civilization, and it may be the most rapidly disseminating tool of any kind ever. The convergence of information technology and the Internet may well become as transformative as the industrial revolution.” United Nations Carolina BORGES
  27. 27. Quel impact pour les métiers traditionnels ? Carolina BORGES
  28. 28. PART II Recrutement de talents, de prospects 2.1. Les réseaux 2.2. La pub ! 2.3. Les blogs
  29. 29. PART II Recrutement de talents, de prospects 2.1. Les réseaux 2.2. La pub ! 2.3. Les blogs
  30. 30. Thibaut Gemignani, Directeur Général, Figaro Classifieds : « il y a 10 le groupe Figaro a acheté Cadremploi, et la répartition était 80% du CA sur le print, 20% online. Aujourd’hui c’est l’inverse » Carolina BORGES
  31. 31. COMPARISON OF RECRUITING CHANNELS In 2009 more than 70% of all hires were made through the internet; print has lost relevancy and currently accounts for less than 15% of all hires In % +36% 80 72% 2003 2005 2007 2009 2004 2006 2008 60 40 20 14% 11% 4% 0 Internet print employment other agency Source: Recruiting Trends 2010, Monster.de | Otto-Friedrich-Universität Bamberg, Goethe-Universität Frankfurt am Main
  32. 32. Les réseaux • 2/3 of the global internet population visits social networks (e.g. at least 200 million users log in to Facebook every 24 hours) • Visiting social network sites is the 4th most popular online activity (ahead of personal email) • Time spent on social networks is growing at 3x the overall internet rate (currently the average user spends 55 minutes per day on Facebook) Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo… professional fun Carolina BORGES
  33. 33. Viadeo • Réseau social professionnel • Inscrits : candidats et salariés toutes catégories (du dirigeant à l’employé en passant par les cadres) • Leader généraliste en France • Viadeo permet aux recruteurs et cabinets de recrutement de diffuser des offres de recrutement moyennant paiement. • Celles-ci sont relayées auprès des candidats potentiels (ciblage = qualification = gain de temps) et figurent dans une rubrique du type job board. • Possibilité d’approcher les candidats Carolina BORGES
  34. 34. Linkedin • Réseau social professionnel • Positionnement davantage international • A destination surtout des cadres. • Fonctionnalités pour les recruteurs : publication jobs, recherches, recommandations, etc. Carolina BORGES
  35. 35. Carolina BORGES
  36. 36. Carolina BORGES
  37. 37. Facebook • Leader des réseaux sociaux • Permet de toucher un public plutôt jeune • Utilisation marginale pour le recrutement car généraliste • La puissance et le potentiel du réseau attirent les recruteurs qui y développent d’applications spécifiques emploi • Nouveaux services : Branchout • Aujourd’hui davantage utilisé pour de la communication / améliorer l’image Carolina BORGES
  38. 38. Carolina BORGES
  39. 39. Carolina BORGES
  40. 40. Carolina BORGES
  41. 41. Carolina BORGES
  42. 42. Exemple usage Facebook • Sogeti around the world • social game sur Facebook, ludique et addictif • vecteur d’image pour Sogeti (rayonnement international) • viralisation auprès des amis (souvent avec des métiers affinitaires) • 3600 joueurs don’t 85% hors Sogeti (prospects) - 400 profils commerciaux + 600 ingénieurs Carolina BORGES
  43. 43. Twitter • Microblogging généraliste (pas un réseau social) • Commence à être utilisé par les SSII • Diffusion offres d’emploi auprès des followers, qui peuvent les relayer ou faire partie de « fans » de la société (donc d’éventuels candidats) • Cependant, la visibilité est très temportaire (fil twitter) Carolina BORGES
  44. 44. Carolina BORGES
  45. 45. PART II Recrutement de talents, de prospects 2.1. Les réseaux 2.2. La pub ! 2.3. Les blogs
  46. 46. La publicité • Sur les réseaux sociaux, cible passive et/ou active • Sur la pub « display », format bannière sur sites affinitaires, la cible est passive • Sur la pub « search », format lien sur les moteurs de recherche, la cible est active Carolina BORGES
  47. 47. Push Marketing Pull marketing Carolina BORGES
  48. 48. Carolina BORGES
  49. 49. Comment être présent sur les moteurs ?  SEO (Search Engine Optimisation) et SEM (Search Engine Marketing) • Le SEO, ou référencement naturel, équivaut à la présence, gratuite, sur les résultats organiques • Le SEM, ou liens sponsorisés, consiste à acheter les mots-clés pour lesquels l’annonceur souhaite être présent SEM : une présence payante, avec visibilité immédiate, pour TOUS les mots-clés souhaités SEO : un travail de fond d’optimisation des sites, avec des résultats pour des mots-clés restreints, qui apparaissent a partir de 3 mois minimum Confidentiel 50
  50. 50. Les modes de rémunération publicitaire 3 modèles économiques pour la publicité online A l’impression Au clic Au lead (CPM-Coût pour Mille) (CPC-Coût par Clic) (CPL/CPA-Coût par Action) Achat d’un nombre défini Achat d’un nombre de clics Achat d’un nombre d’actions d’affichages de formats sur la publicité – ou au clic par (une action = une inscription publicitaires clic (volume non défini) ou une vente…) Ordres de grandeur : Ordres de grandeur : Ordres de grandeur :  CPM net minimum entre 0,65€ - 1€  CPC régies entre 0,65€ - 1€  CPL B2C 1€ - 2€  CPM net maximum entre 15€ - 20€  CPC Search (enchères) 0,10€ - 1€  CPL B2B 10€ - 50€  CPM moyen brut environnant les 50 - 80€ Confidentiel 51
  51. 51. PART II Recrutement de talents, de prospects 2.1. Les réseaux 2.2. La pub ! 2.3. Les blogs Confidentiel 52
  52. 52. 2.3. Les blogs • Altaide, Elae, Debory… • Des sociétés qui se présentent en ligne via un blog • Le blog : – apporte du trafic (visibilité online), – légitime le savoir-faire de l’entreprise (les professionnels salariés s’y expriment) – optimise l’image de la société (ton différenciant, proximité/interactivité, etc) Carolina BORGES
  53. 53. Carolina BORGES
  54. 54. Carolina BORGES
  55. 55. Carolina BORGES
  56. 56. Carolina BORGES
  57. 57. PART III L’é-réputation
  58. 58. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … Carolina BORGES
  59. 59. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … • … l’avis de ses pairs … Carolina BORGES
  60. 60. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … • … l’avis de ses pairs … • … des conseils … Carolina BORGES
  61. 61. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … • … l’avis de ses pairs … • … des conseils … • … la meilleure offre … Carolina BORGES
  62. 62. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … • … l’avis de ses pairs … • … des conseils … • … la meilleure offre … • … des bons plans … Carolina BORGES
  63. 63. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … • … l’avis de ses pairs … • … des conseils … • … la meilleure offre … • … des bons plans … • Il commerce … Carolina BORGES
  64. 64. Le « consoacteur » • Il cherche sa propre info … • … l’avis de ses pairs … • … des conseils … • … la meilleure offre … • … des bons plans … • Il commerce … • … et finit par donner son propre avis Carolina BORGES
  65. 65. Toute cette information est en ligne Référencée par les moteurs de recherche Accessible à tout le monde Gratuite Pérenne Avec un pouvoir d’influence très élevé Carolina BORGES
  66. 66. E-réputation Personal branding
  67. 67. E-réputation Carolina BORGES
  68. 68. Personal branding • Doyoubuzz Carolina BORGES
  69. 69. Carolina BORGES
  70. 70. Carolina BORGES
  71. 71. Carolina BORGES
  72. 72. Personal branding Carolina BORGES
  73. 73. Carolina BORGES
  74. 74. Carolina BORGES
  75. 75. PART IV Outils collaboratifs
  76. 76. Carolina BORGES
  77. 77. Carolina BORGES
  78. 78. Carolina BORGES
  79. 79. Carolina BORGES
  80. 80. Carolina BORGES
  81. 81. Et quand les banquiers s’y mettent !! Création : fin 2009 Année 1 : - 7 000 clients - 70 M d‘€ de dépôts - 25 000 participants - 3000 questions - 1 800 produits et services bancaires évalués
  82. 82. CONCLUSION 1. Un nouveau média, omniprésent dans nos vies, pro et perso 2. Un outil de recrutement incontournable mais multi- forme 3. L’e-réputation est un sujet pour tous : les marques/sociétés et les particuliers/professionnels 4. La co-création et le travail collaboratif sont de plus en plus testés par les sociétés
  83. 83. • http://fr.linkedin.com/in/carolinaborges • http://twitter.com/#!/carolinaborges • carolinaborges@ymail.com Carolina BORGES
  84. 84. Merci ! Carolina BORGES

Notes de l'éditeur

  • 2ème argument commercial : fish where the fish are – les usages, l’exposition

×