Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Méthodes et outils en intelligence économique territoriale

2 991 vues

Publié le

Méthodologie de mise en place d'un projet de veille et d'intelligence économique. Présentation d'outils et d'études de cas.

Publié dans : Business

Méthodes et outils en intelligence économique territoriale

  1. 1. Définition des besoins et mise en place d’un projet de veille Christophe Marnat Directeur Général – Barter Business Directeur associé – VSDE 1er Octobre 2014
  2. 2. Programme • Mercredi 1er octobre (8h) : – 8h-12h : Cours – 13h-17h : TP • Mercredi 15 octobre (8h) : – 8h30-12h30 : TP – 13h30-17h30 : TP • Mercredi 12 novembre (4h) : – 13h30 – 17h30 : Partiel (1h30) + Soutenance (20mn)
  3. 3. 1. Intelligence économique et veille 2. Les enjeux de la veille 3. L’organisation de la veille 4. Veille et droits de la propriété intellectuelle 5. Illustrations méthodologiques – Exemples concrets 6. Panorama des outils 7. Documentation PLAN
  4. 4. INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE ET VEILLE
  5. 5. L’Intelligence économique ? « L’intelligence économique est la maîtrise et la protection de l’information stratégique.» 2004 - Service du Haut Responsable à l’intelligence économique
  6. 6. L’Intelligence économique territoriale ? « L’intelligence économique territoriale est un processus permettant l’échange d’informations stratégiques au niveau local. C’est également un dispositif offensif de visibilité stratégique qui est un instrument d’une gouvernance locale éclairée. » Yann Bertacchini « Intelligence territoriale : Le Territoire dans tous ses états », Collection Les ETIC, Presses Technologiques.
  7. 7. La veille ? « Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions. » Norme XP X 50-053, Afnor, 1998 – Refondue en 2011 « Prestations de veille et prestations de mise en place d’un système de veille » Concrètement ! « Fournir la bonne information, au bon moment, à la bonne personne pour lui permettre de prendre la bonne décision, de bien agir et idéalement de faire évoluer son environnement dans un sens propice. »
  8. 8. Influence Protection du capital immatériel Sécurité informatique Intelligence Economique Veille Marché Innovation Concurrence SociétaleJuridique Image & E- réputation Science & Techno
  9. 9. Aider les entreprises à : En bref…
  10. 10. LES ENJEUX DE LA VEILLE
  11. 11. L’information est disponible « 95% des informations pertinentes pour une entreprise sont d’accès libre, la question étant précisément de les capter. » Source : M. Alain Juillet, ancien Haut responsable à
  12. 12. Les enjeux opérationnels pour les entreprises  Détecter et analyser les nouvelles tendances de son marché  Identifier des opportunités commerciales  Anticiper les actions des concurrents  Suivre l’évolution de la réglementation  Suivre les retombées presse liées au lancement d’un nouveau produit  Suivre les fournisseurs et les marchés d’approvisionnements  Maîtriser son image et sa réputation  Étudier les nouvelles innovations technologiques  Anticiper d’éventuelles crises
  13. 13. Les enjeux opérationnels pour les territoires  Développer l’emploi  Promouvoir l’attractivité du territoire  Susciter les investissements nationaux et étrangers  Structurer les filières d’excellence  Favoriser la croissance des entreprises locales  Promouvoir l’innovation  Coordonner les actions des différents acteurs territoriaux
  14. 14. Des questions opérationnelles Comment détecter les opportunités et les menaces d’un marché? Comment orienter la stratégie d’innovation? Comment suivre mes marchés fournisseurs Quelle image l’entreprise véhicule-t- elle sur Internet?
  15. 15. L’ORGANISATION D’UN PROJET DE VEILLE
  16. 16. Une démarche progressive Recherche ponctuelle/ Photographie à un instant TBesoin Projet De la veille à l’intelligence d’entreprise Analyses ad hoc Recherche continue proactive Veille (newsletter, rapport d’étonnement) Alertes, Veille collaborative (newsletter et portail personnalisés) Intelligence d’entreprise / Pilotage stratégique Mémoire d’entreprise, travail collaboratif, recherche continue, aide à la décision Multi recherches proactive
  17. 17. Définir les objectifs Diffusion d’informations brutes (newsletter) Travail collaboratif et intelligence collective Stratégie et prospective Analyse de marché et suivi concurrentiel Projet d’un service ou projet transverse Veille externe / Veille interne (gd compte) Destinataires internes / externes Enjeux de sécurité Service internalisé ou externalisé
  18. 18. Analyse contexte SWOT Cinq forces de Porter
  19. 19. Adapter les ressources aux objectifs Gratuit 5 à 15k€ 15k€ à 50 k€ 50k€ à 100 k€ + 100 k€ Ressources humaines Ressources financières / investissements :  accompagnement  outils/prestation de service  abonnements
  20. 20. Définir les besoins opérationnels Informations, livrables & fréquence.
  21. 21. Des besoins pour tous les métiers Direction Commerciale Direction Marketing Direction juridique Direction RH Direction R&D Direction Achats Direction générale Direction Stratégie Direction Communication Direction sécurité
  22. 22. Mettre en place l’organisation Approche centralisée Approche transverse impliquant les métiers Externalisation / prestataire Solution mixte
  23. 23. Définir les rôles Coordinateur Sponsor Prestataire
  24. 24. Choisir un outil • Définir le budget : – Outils gratuits ; – Outils payants : outils simples / plates-formes complètes. • Rédiger un cahier des charges précis : spécifications techniques attendues / besoins identifiées.
  25. 25. Sélectionner son prestataire En amont du projet Rencontrer les prestataires sur les salons professionnels. Echanger des retours d’expériences via les associations professionnelles. Lors de la phase de sélection Solliciter une période de test en amont sur un sujet précis avec 2 ou 3 prestataires sélectionnés via leurs réponses. Après la sélection Mettre en place un pilote d’un an pour valider votre choix.
  26. 26. Etablir le plan de recherche Définir les grandes thématiques Rédiger des questions précises Identifier les mots clés Définir la fréquence des collecte
  27. 27. LE CYCLE DE L’INFORMATION Agir Question Rechercher et collecter Capitaliser et traiter Analyser et valoriser Adapter Cibler Diffuser pour décider Appliquer un process Cycle de l’information
  28. 28. Savoir identifier les sources d’information Valoriser la mémoire de l’entreprise Les collaborateurs Dans l’entreprise À l’extérieur de l’entreprise
  29. 29. Savoir identifier les sources d’information Sources Externes Web Presse Sites institutionnels Sites de concurrents Bases de données Blogs, forums, wikis TV – Vidéos - Radio « broadcast » Etc Sources internes Serveurs de fichiers Messagerie Bases de données Rapports d’étonnements Etc…
  30. 30. Sources humaines Experts internes et externes
  31. 31. Réaliser un sourcing complet - Collecter des données sur le thème traité - Multilinguisme - Analyser les sources
  32. 32. Réaliser un sourcing complet - Valider la liste des sources avec des experts et les coter.
  33. 33. Pages de texte, fichiers ou autre information de qualité accessible par le World Wide Web que les moteurs de recherche généralistes n'ajoutent pas à leur index de pages Web à cause de limitations techniques ou par choix délibéré. Source : The Invisible Web, Sherman and Price http://aip.completeplanet.com/aip- engines/help/largest_engines.jsp Surface Web (4% of WWW content ) Deep Web (96% of WWW content )
  34. 34. Cotation de l’information Plate-forme AMI Software Savoir prendre du recul sur l’information. Penser à recouper les informations.
  35. 35. Définir un calendrier Attention à ne pas vouloir aller trop vite ! Ne pas perdre trop de temps dans la recherche pour se consacrer à l’analyse
  36. 36. Réaliser vos livrables Portail d’aide à la décision Rapport & études Suivi de flux RSS
  37. 37. Garantir la protection de l’information Gestion des droits d’accès au contenu pour chaque utilisateur Connexion sécurisée des utilisateurs à l’application Possibilité de constituer des espaces confidentiels de travail Environnement sécurisé
  38. 38. Furtivité et anonymisation Garantir l’anonymat de la structure réalisant des recherches. ANONYMISATION FURTIVITEGarantir que les données observées sont fiables et que les opérations effectuées ne sont pas connues de personnes externes. Deux exigences incontournables pour les secteurs stratégiques
  39. 39. Bénéfices et ROI Favoriser la prise de décision éclairée Identifier et optimiser les opportunités de développement Développer des capacités d’anticipation Maîtriser son image Mutualiser les savoirs (intelligence collective) Valoriser la mémoire d’entreprise
  40. 40. Conduite du changement
  41. 41. Illustrations méthodologiqu es Exemples concrets
  42. 42. Veille marché
  43. 43. Veille technologique
  44. 44. Analyse et cartographie Innovation & Surf
  45. 45. Veille sectorielle
  46. 46. Veille image – e-réputation
  47. 47. Suivi de la stratégie énergétique de la Chine Etude des documents où le mot « Chine » apparait dans l’ensemble des documents collectés depuis 2006 sur les énergies éoliennes. 398 résultats sur un ensemble de 3651 documents. Une analyse des articles de 2006 montre que le concept « Chine » est encore naissant. Les concepts dominant sont clairement ceux du « Québec » et du « Canada », zone géographique qui constitue le 1er marché en 2006.
  48. 48. Juin 06 La couleur est annoncée. Suivi de la stratégie énergétique de la Chine Consultation des documents de 2006 sur la Chine.
  49. 49. Suivi de la stratégie énergétique de la Chine Détection automatique des organisations Forte émergence des acteurs chinois
  50. 50. Et en 2013 ! Suivi de la stratégie énergétique de la Chine
  51. 51. Veille et droit de la propriété intellectuelle
  52. 52. La problématique Comment mettre en place un processus de veille respectant les droits d’auteur ? Quelles informations puis-je diffuser et à qui ? Quel est le type de livrable attendu par mes collaborateurs ? Comment les outils peuvent-ils m’aider ? Comment puis-je mieux gérer mes abonnements à des services d’informations ?
  53. 53. Une classification « imagée » @ Fabricants de photocopieurs Fournisseurs de guides Marchands de photocopies
  54. 54. Droits d’auteur Article L 122-4 du CPI : « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur… est illicite. » Exception de copie privée: – Réservée à l’usage privé du copiste et non destinée à une utilisation collective (art. L 122-5 2°) – Le caractère personnel peut se garantir par des accès sécurisés (idem pour un PC ou une « armoire ») Exception de courte citation: – La citation doit être courte, justifiée par un intérêt d’information par exemple, et indiquer le nom de l’auteur et la source (art. L 122-5 3°a)
  55. 55. Gestion des contenus (1/3) • Données internes de l’entreprise (qui sont précieuses): – Peuvent circuler au sein de l’entreprise mais respect de la vie privée des collaborateurs. – Ex: rapports d’étonnements, notes de synthèse  Données provenant d’organismes publics Distinction entre données dans le domaine public et les autres Ex: texte législatif, communiqué officiel du gouvernement, …
  56. 56. Gestion des contenus (2/3) • Données pour lesquelles l’auteur n’a pas a priori de revendication particulière: – Usage personnel qui peut être étendu à des besoins d’information de l’entreprise – Ex: Communiqué de presse d’une entreprise concurrente  Données protégées pour lesquelles l’auteur attend une rémunération: Possibilité d’invoquer les exceptions de copie privée (usage personnel strict) et de courte citation Sinon, obligation d’obtenir une autorisation et de s’acquitter des redevances – Rôle des agrégateurs de presse.
  57. 57. Gestion des contenus (3/3)  Attention aux données nominatives et aux fichiers contenant des informations liées à des personnes.  Une déclaration à la CNIL peut être nécessaire tout en prenant en compte le caractère publique des données collectées sur les personnes et le fait que celles-ci n’ont pas été sollicitées pour fournir ces informations (usage secondaire vis à vis d’une source primaire).  A valider avec votre service juridique en fonction de l’usage réel qui est fait des données.
  58. 58. Les réseaux sociaux (1/2) • Principe : – L’information est une opinion exprimée par des personnes. – Limites entre vie privée et vie publique. – Protection et respect de l’individu (réalité affichée et réalité personnelle). • Difficultés de la loi et de la jurisprudence à appréhender certaines situations.
  59. 59. Les réseaux sociaux (2/2) Réponse: •« Charte éthique pour les études sur Internet » qui est aujourd’hui cosignée par cinq grandes associations professionnelles. http://adetem.org/fr/images_db/charte.pdf
  60. 60. PANORAMA DES OUTILS
  61. 61. « Guide des fournisseurs de solutions de veille et d’intelligence économique, présents en France » – Cinquantaine de fournisseurs référencés – Editeurs, fournisseurs de contenus, Agrégateurs – Classement par catégories http://guideie.gfii.fr/
  62. 62. Outils payants Outils de collecte Outils d’analyse Traduction Multimédia Analyst’s Notebook Copernic Plates-formes De traitement
  63. 63. Outils gratuits pour PME/TPE Veille image / e-reputation Veille image / Veille concurrentielle Veille sectorielle
  64. 64. Veille scientifique
  65. 65. Recherches Google • Opérateurs de recherche : – « cycloaliphatic epoxy resin » : rechercher un terme précis ; – Stockage + CO2 : associer deux concepts
  66. 66. Identifier des experts et s’informer
  67. 67. Les flux RSS • S’abonner via les flux RSS
  68. 68. DOCUMENTATION
  69. 69. Documentation • Guide du routard de l’IE • Métiers et compétences de l'IE dans les PME http://www.asso-aie.org/ • Guide pratique des outils de veille et d'IE http://www.asso-aie.org/ • Guide e-reputation et gestion de l’identité numérique des organisation http://fr.calameo.com/books/000261018c027d9365d5c • Regards croisés sur la veille http://www.slideshare.net/captainjob/ebook-regards-croiss-sur- la-veille?from=embed • Quelles tendances pour la veille en 2011 ? La vision d’experts sur la question - Mars 2011 http://thanks.tendances-veille.com/Tendancesveille2011-ebook.pdf • Quels outils de veille pour demain ? 5 tendances clefs pour 2012 - Février 2012 http://icomtec.univ-poitiers.fr/institut/sites/icomtec.institut/files/elfinder//fichiers/docs/quels- outils-de-veille-pour-demain-icomtec-2012.pdf
  70. 70. Panel de sources : Moteur de recherche • Moteurs généralistes : exalead.com, google.com, • Métamoteurs de recherche : browsys.com, iboogie.com, ixquick.com, yippy.com • Moteurs de recherche cartographiques : mapstan.net, touchgraph.com • Moteurs de blogs : technorati.com, blogarea.net, google blog, icerocket.com • Moteurs sur twitter : tweepz.com, justtweetit.com • Moteur éco : societe.com, entreprises.gouv.fr, corporama.com, forumexpo.fr, usinenouvelle.com, zoominfo.com, zanzan.com (stats) • Moteur juridique : lexisweb.com • Moteur techno : bulletins-electroniques.com, scirus.com • Moteur santé : polymeta.com
  71. 71. Panel de sources : Portails & BDD • Portails éco : dnb.com, fr.kompass.com, aef.cci.fr, experts-comptables.fr (espace dé éco/IE), semaphore.cci.fr (aides aux ent) • Portails presse : allyoucanread.com, edd.fr • Portails publics : data.gouv.fr, ladocumentationfrancaise.fr, legifrance.com, leslivresblancs.fr, amf-France.org. • Portails scientifiques : fr.espacenet.com, questel.com, universites-numeriques.fr (ressources), dadi.univ-lyon1.fr, epo.org • Portails documentaires : opendoar.org, eric.ed.gov, csa.com
  72. 72. Etude à réaliser • Plan : 1. Contexte – Methodologie (5-6 slides) • Le projet : QQOQCP • Méthodologie de veille (cycle, sources, rôles, plan recherche…) avec copies d’écran outils. 2. Analyse du sujet (2 à 4 slides) 3. Recommandation / Mise en perspective commerciale (2 à 4 slides)
  73. 73. MERCI DE VOTRE ATTENTION cma@vsde.fr

×