Interopérabilité sémantique,
pourquoi, comment ?
Atelier du 18 mai 2017
HIT 2017
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 2
Sommaire
A. Le besoin d’interopérabilité
B. Normes et standards dans le secteur de l...
Le besoin d’interopérabilité
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 3
CHAPITRE A
Qu’est-ce que l’interopérabilité?
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 4
« L'interopérabilité est la capacité que
possède u...
Les enjeux de l’interopérabilité
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 5
CHAPITRE A : LE BESOIN D’INTEROPÉRABILITÉ
Enjeux po...
Normes et standards dans le
secteur de la santé
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 6
CHAPITRE B
Normes et standards spécifiques au
secteur santé
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 7
CHAPITRE B : NORMES ET STANDARDS DA...
Les profils : une spécialisation des normes
et standards en fonction des cas d’usage
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 8...
Connectathons IHE
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 9
CHAPITRE B : NORMES ET STANDARDS DANS LE SECTEUR SANTÉ
Connectatho...
Le Cadre d’Interopérabilité des
Systèmes d’Information de Santé
(CI-SIS)
Positionnement, organisation documentaire
10Ateli...
Qu’est-ce que le CI-SIS ?
11
CHAPITRE C : LE CI-SIS
Le CI-SIS est le référentiel de spécifications d’interopérabilité
• ba...
Élaboration des spécifications du CI-SIS
12
L’ASIP Santé
• Sélectionne les profils utiles
• Apporte des précisions et des ...
Les documents du CI-SIS
Dans l’encadré rouge : les documents de la couche « Contenus »
Atelier Interopérabilité - HIT 2017...
Présentation de la norme CDA
14
CHAPITRE D
Atelier Interopérabilité - HIT 2017
Norme CDA R2
15
CHAPITRE D : PRÉSENTATION DE LA NORME CDA
CDA R2 (Clinical Document Architecture release 2 ) est un dialec...
Structure des documents médicaux CDA R2
16
CHAPITRE D : PRÉSENTATION DE LA NORME CDA
Atelier Interopérabilité - HIT 2017
E...
L’entête des documents
médicaux CDA R2
(Volet de structuration minimale)
17
CHAPITRE E
Atelier Interopérabilité - HIT 2017
Les spécifications de l’en-tête des
documents médicaux au format
CDA R2 sont décrites dans le volet :
L’en-tête des docume...
Dépend du modèle
mis en œuvre
Spécifique à
chaque document
L’en-tête des documents médicaux CDA R2
Exemple avec quelques i...
Le corps des documents
médicaux CDA R2
(Volet Modèles de contenus CDA)
20
CHAPITRE F
Atelier Interopérabilité - HIT 2017
Le corps des documents médicaux CDA R2
Description simplifiée d’un corps structuré
21
Bloc narratif de référence en
HTML (...
Les spécifications des modèles
de sections et d’entrées sont
présentées dans le volet :
Le corps des documents médicaux CD...
Les volets
Modèles de documents médicaux
23
CHAPITRE G
Atelier Interopérabilité - HIT 2017
Les spécifications des
documents médicaux structurés
sont décrites dans chaque volet
(LDL, DLU, CR-Bio, FRCP, …)
Les volet...
Application au Volet CR-BIO
Compte-rendu d’examens de biologie médicale
Structuration, exemple
25Atelier Interopérabilité ...
Section de premier niveau
26
CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO
Section (1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.1)
Section (1.3.6.1.4.1...
Section de second niveau
27
CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO
1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.2
CODE représentant une section o...
Résultat structuré (Entry)
1.3.6.1.4.1.19376.1.3.1
28
CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO
Résultat structuré (1.3.6.1.4.1.1...
5 types de compositions du résultat <entryRelationship>
29
1. Prélèvements: <procedure>
2. Examens biologiques: <organizer...
Exemple de la composition 1 :
Prélèvement
30
Prélèvement: procedure[@classCode=’PROC’ and @moodCode=’EVN’ ]
1.3.6.1.4.1.19...
Exemple de la composition 3
Résultat d’élément
31
CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO
Identifiant de l’occurrence (id) (0.....
Utiliser la structuration des données pour
proposer des services à valeur ajoutée
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 32
E...
Vérification de la conformité
sémantique des documents
médicaux CDA R2
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 33
CHAPITRE I
L’outil de vérification de la conformité
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 34
• L’ASIP Santé met à disposition des outil...
Les rapports produits par l’outil de
vérification de la conformité
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 35
CHAPITRE I : VÉR...
Atelier Interopérabilité - HIT 2017 36
Plus d’information sur le Cadre d’interopérabilité :
http://esante.gouv.fr/services...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

HIT 2017 - ASIP Santé - Matinée Interopérabilité

302 vues

Publié le

Matinée Intéropérabilité
> Intéropérabilité sémantique, pourquoi, comment ?
> Questions/réponses
Matinée animée par Sylvie COLAS, Thierry DART, Manuel METZ, Nemanja MILENKOVIC et Alain PÉRIÉ, ASIP Santé

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
302
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

HIT 2017 - ASIP Santé - Matinée Interopérabilité

  1. 1. Interopérabilité sémantique, pourquoi, comment ? Atelier du 18 mai 2017 HIT 2017
  2. 2. Atelier Interopérabilité - HIT 2017 2 Sommaire A. Le besoin d’interopérabilité B. Normes et standards dans le secteur de la santé C. Le Cadre d’Interopérabilité des Systèmes d’Information de Santé (CI-SIS) D. Présentation de la norme CDA E. L’entête des documents médicaux CDA R2 F. Le corps des documents médicaux CDA R2 G. Les Volets Modèles de Documents Médicaux H. Application au Volet CR-BIO I. Vérification de la conformité sémantique d’un document CDA R2 Interopérabilité sémantique, pourquoi, comment ? Atelier du 18 mai 2017 HIT 2017
  3. 3. Le besoin d’interopérabilité Atelier Interopérabilité - HIT 2017 3 CHAPITRE A
  4. 4. Qu’est-ce que l’interopérabilité? Atelier Interopérabilité - HIT 2017 4 « L'interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d'autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d'accès ou de mise en œuvre. » (Dictionnaire Larousse) Plus que la connaissance des interfaces d’un système, c’est leur standardisation qui permet une interopérabilité avec d’autres produits ou systèmes sans travaux d’adaptation lourds. CHAPITRE A : LE BESOIN D’INTEROPÉRABILITÉ LPS A LPS B LPS C
  5. 5. Les enjeux de l’interopérabilité Atelier Interopérabilité - HIT 2017 5 CHAPITRE A : LE BESOIN D’INTEROPÉRABILITÉ Enjeux pour les systèmes d’information • Améliorer la capacité des SI à fonctionner avec d’autres systèmes en diminuant la charge d’interfonctionnement (le développement d’interfaces est remplacé par le paramétrage d’interfaces) Enjeux pour les industriels • Limiter et pérenniser les investissements en formation des développeurs • Mutualiser les développements par la réutilisation des modules interopérables dans leurs produits • Offrir des produits ouverts qui peuvent être utilisés pour s’interfacer avec tous les systèmes d’information interopérables • Promouvoir une gamme de produits à l’exportation (en basant l’interopérabilité sur des normes et standards internationaux) Enjeux pour les maitrises d’ouvrage • Réduire les coûts d’intégration pour l’interfaçage avec d’autres systèmes d’information • Réduire le poids des problématiques techniques dans le choix des produits pour se concentrer sur le fonctionnel métier Enjeux pour les professionnels de santé • Proposer des services à valeur ajoutée aux utilisateurs finaux
  6. 6. Normes et standards dans le secteur de la santé Atelier Interopérabilité - HIT 2017 6 CHAPITRE B
  7. 7. Normes et standards spécifiques au secteur santé Atelier Interopérabilité - HIT 2017 7 CHAPITRE B : NORMES ET STANDARDS DANS LE SECTEUR SANTÉ Principales normes et principaux standards pour les échanges dans le domaine de la santé: • HL7 (Health Level 7)  Ex. CDA – Clinical Document Architecture, format d’échange en XML de document médicaux  Ex. RIM – Reference Information Model, modèle d’information des données cliniques HL7  Ex. FHIR - Fast Healthcare Interoperability Resources, nouveau standard en développement au sein d’HL7 • DICOM (Digital Imaging and Communication in Medicine) – spécifique à l’imagerie médicale  Format d’imagerie médicale et traitements associés • ISO (International Standardization Organization) – TC215 Health informatics  Ex. ISO 13606 - Health informatics -- Electronic health record communication Dans la pratique, les standards HL7 et DICOM sont le plus fréquemment implémentés dans les échanges des SIS.
  8. 8. Les profils : une spécialisation des normes et standards en fonction des cas d’usage Atelier Interopérabilité - HIT 2017 8 CHAPITRE B : NORMES ET STANDARDS DANS LE SECTEUR SANTÉ Les normes et standards s’adaptent à de multiples cas d’usages. Par exemple, un document médical au format CDA ne reste qu’une enveloppe qui peut tout aussi bien • signaler qu’un patient souffre d’une sclérose en plaques ou • indiquer la numération globulaire du même patient  Il est donc nécessaire de spécifier plus en détail les normes et standards utilisés en fonction des cas d’usage  La précision du contexte d’utilisation constitue la spécialisation sémantique qui donne un sens à l’ensemble  Le résultat de cette spécialisation est appelé un profil. Exemple : l’élément CDA Observation peut porter des informations différentes dès lors qu’on précise le contexte • Un diagnostic : <observation classCode='OBS' moodCode='EVN'> <code code='54531-9' displayName='Diagnostic' codeSystem='2.16.840.1.113883.6.1' codeSystemName='LOINC'/> <value xsi:type='CD' code="G35" displayName="Sclérose en plaques" codeSystem="2.16.840.1.113883.6.3" codeSystemName="CIM10"/> </observation> • Un résultat de numération : <observation classCode='OBS' moodCode='EVN'> <code code='26453-1' displayName='Erythrocytes Sang' codeSystem='2.16.840.1.113883.6.1' codeSystemName='LOINC'/> <value xsi:type='PQ' value='4500000' unit="elt/mm3"/> </observation>
  9. 9. Connectathons IHE Atelier Interopérabilité - HIT 2017 9 CHAPITRE B : NORMES ET STANDARDS DANS LE SECTEUR SANTÉ Connectathons IHE : • Tests de compatibilité des SIS aux profils IHE, • Tests d’interopérabilité entre les SIS. Deux semaines par an : • Amérique du Nord (janvier) • Europe (avril/mai) Des chiffres: • Venise, avril 2017 (IHE Europe):  90 éditeurs – 115 systèmes  3300 tests évalués par 60 moniteurs Connectathon Européen 2017 – Venise – source IHE Europe Enjeux éditeur : Réussir les tests pour prouver • La compatibilité de son SIS avec les profils IHE • La capacité de son SIS à échanger avec d’autres SIS Objectifs de l’ASIP Santé en tant que moniteur et contrôleur des tests : • Veille technologique des mises en œuvre des profils IHE • Approfondissement des connaissances pratiques et fonctionnelles • Soutien des éditeurs dans l’amélioration de leurs solutions
  10. 10. Le Cadre d’Interopérabilité des Systèmes d’Information de Santé (CI-SIS) Positionnement, organisation documentaire 10Atelier Interopérabilité - HIT 2017 CHAPITRE C http://esante.gouv.fr/services/ci-sis
  11. 11. Qu’est-ce que le CI-SIS ? 11 CHAPITRE C : LE CI-SIS Le CI-SIS est le référentiel de spécifications d’interopérabilité • basées sur des normes et standards internationaux, • qui vise à faciliter l’échange et le partage des informations entre systèmes d’information de santé (SIS), • dans un environnement sécurisé. • Pour en savoir plus : http://esante.gouv.fr/services/ci-sis L’ASIP Santé assure • La définition des référentiels contribuant à l’interopérabilité et la sécurité des SIS, • en respectant leur autonomie (les contraintes du CI-SIS portent sur les interfaces d’échange et de partage mais pas sur le cœur des systèmes ni sur l’IHM), • La promotion de ces référentiels, • Le soutien au développement des SIS d’échange et de partage dans le domaine de la santé et du secteur médico-social. Avec pour objectifs de: • De favoriser l’usage des SIS d’échange et de partage pour améliorer la coordination et la qualité des soins (dont la télémédecine), la prévention, la veille et l’alerte sanitaire, • Créer les conditions du développement de nouveaux services de esanté nationaux (ex. Dossier Médical Partagé, Répertoire Opérationnel des Ressources…), • Créer les conditions de l’émergence de nouveaux services de esanté développés par les éditeurs de logiciels en s’appuyant sur les données structurées partagées. Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  12. 12. Élaboration des spécifications du CI-SIS 12 L’ASIP Santé • Sélectionne les profils utiles • Apporte des précisions et des explications sur leur mise en œuvre dans un contexte particulier Profils IHE en anglais International CI-SIS en français pour les SIS français CHAPITRE C : LE CI-SIS Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  13. 13. Les documents du CI-SIS Dans l’encadré rouge : les documents de la couche « Contenus » Atelier Interopérabilité - HIT 2017 13 CHAPITRE C : LE CI-SIS
  14. 14. Présentation de la norme CDA 14 CHAPITRE D Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  15. 15. Norme CDA R2 15 CHAPITRE D : PRÉSENTATION DE LA NORME CDA CDA R2 (Clinical Document Architecture release 2 ) est un dialecte XML dédié aux documents de santé électroniques • développé par l’organisation HL7 (Health Level 7 International), • reconnu par l’ISO (ISO/HL7 27932:2009 Data Exchange Standards -- HL7 Clinical Document Architecture, Release 2), • s’appuyant sur un modèle d’information du message restreint R-MIM (Restricted Message Information Model) dérivé du modèle d’information de référence RIM HL7 (Reference Information Model). Un document médical au format CDA comporte : • Un en-tête : Identification et type du document, patient, auteur, contexte médical dans lequel le document a été produit… • Un corps : Partie médicale CDA.xsd est un schéma de validation xml • unique pour tous les documents médicaux au format CDA • qui permet de valider que le document est conforme aux standards (Profils IHE et Spécifications CI-SIS) : o Validation de la conformité de la structure du document au format CDA (document, sections, entrées tels que spécifiés dans le modèle R-MIM) o Validation de la conformité de l’entête aux spécifications du Volet Structuration Minimale du CI-SIS o Validation des vocabulaires codés utilisés • à l’aide d’un schématron (ISO/IEC 19757-3) Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  16. 16. Structure des documents médicaux CDA R2 16 CHAPITRE D : PRÉSENTATION DE LA NORME CDA Atelier Interopérabilité - HIT 2017 En-tête (toujours structurée) En-tête (toujours structurée) Corps non structuré encapsulant un fichier (pdf, rtf, jpeg, tiff ou txt) encodé en base 64 Corps organisé en sections non structurées CDA niveau 1 En-tête (toujours structurée) Corps structuré N3 organisé en sections structurées CDA niveau 2 CDA niveau 3 <component> <nonXMLBody> … fichier encodé en B64 … </nonXMLBody> </component> Section A Contenu non structurée Section B Contenu non structurée <!-- section 1 --> <component> <section> <templateId> <code>… <text>… <entry> … </entry> </section> </component> <!-- section 2 --> <component> <section> <templateId> <code>… <text>… <entry> … </entry> </section> </component> un tout intelligible, à restituer intégralement CDA niveau 3 Corps structuré en sections et entrées. Elles peuvent s’emboiter les unes dans les autres. Les éléments <text> contiennent le texte affiché à l’utilisateur. Les éléments <entry> contiennent les données structurées interprétables par les SIS.
  17. 17. L’entête des documents médicaux CDA R2 (Volet de structuration minimale) 17 CHAPITRE E Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  18. 18. Les spécifications de l’en-tête des documents médicaux au format CDA R2 sont décrites dans le volet : L’en-tête des documents médicaux CDA-R2 18 CHAPITRE E : L’ENTÊTE DES DOCUMENTS MÉDICAUX CDA R2 Atelier Interopérabilité - HIT 2017 Entête Corps Téléchargeable sur : http://esante.gouv.fr/services/referentiels/ci- sis/espace-publication/contenus-metiers
  19. 19. Dépend du modèle mis en œuvre Spécifique à chaque document L’en-tête des documents médicaux CDA R2 Exemple avec quelques informations générales 19 CHAPITRE E : L’ENTÊTE DES DOCUMENTS MÉDICAUX CDA R2 Atelier Interopérabilité - HIT 2017 Constant pour tous les documents CDA produits en France Déclaration de conformité aux différents modèles utilisés les deux premières occurrences sont les mêmes pour tous les documents CDA du CI-SIS, les suivantes dépendent du modèle mis en œuvre Dépend du contexte de création du document [1..1] [1..1] [3..*] [1..1] [1..1] [1..1] [1..1] [1..1] [1..1]
  20. 20. Le corps des documents médicaux CDA R2 (Volet Modèles de contenus CDA) 20 CHAPITRE F Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  21. 21. Le corps des documents médicaux CDA R2 Description simplifiée d’un corps structuré 21 Bloc narratif de référence en HTML (« human readable ») Données structurées Atelier Interopérabilité - HIT 2017 CHAPITRE F : LE CORPS DES DOCUMENTS MÉDICAUX CDA R2 Modèle(s) de section utilisé(s) Possibilité d’imbrication d’une section dans une autre section
  22. 22. Les spécifications des modèles de sections et d’entrées sont présentées dans le volet : Le corps des documents médicaux CDA R2 Modèles de sections et d’entrées 22Atelier Interopérabilité - HIT 2017 CHAPITRE F : LE CORPS DES DOCUMENTS MÉDICAUX CDA R2 Le volet Modèles de contenus • est le référentiel des sections et entrées structurées adaptées au contexte français • est élaboré à partir des sections définies dans les profils IHE en particulier ceux des domaines PCC, QRPH, LAB… • Exemples de sections : • Exemples d’entrées : Téléchargeable sur : http://esante.gouv.fr/services/referentiels/ci- sis/espace-publication/contenus-metiers
  23. 23. Les volets Modèles de documents médicaux 23 CHAPITRE G Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  24. 24. Les spécifications des documents médicaux structurés sont décrites dans chaque volet (LDL, DLU, CR-Bio, FRCP, …) Les volets Modèles de documents médicaux 24Atelier Interopérabilité - HIT 2017 CHAPITRE G : LES VOLETS MODÈLES DE DOCUMENTS MÉDICAUX Logique de constitution d’un volet pour un document médical • Réutilisation au maximum des mêmes sections et entrées (et documentées dans le Volet Modèles de contenus) d’un document à l’autre, • cela permet, lorsque cela est pertinent, d’initialiser automatiquement les données d’un document à partir d’un autre document. • cela simplifie l’alimentation, dans un SIS, de données de même type à partir de plusieurs types de documents. • une exploitation simplifiée et commune des données des documents même lorsqu’ils sont produits par des SI différents. • Utilisation de nomenclatures internationales ou nationales lorsque celles- ci sont plus adaptées. Téléchargeable sur : http://esante.gouv.fr/services/referentiels/ci- sis/espace-publication/contenus-metiers
  25. 25. Application au Volet CR-BIO Compte-rendu d’examens de biologie médicale Structuration, exemple 25Atelier Interopérabilité - HIT 2017 CHAPITRE H
  26. 26. Section de premier niveau 26 CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO Section (1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.1) Section (1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.1) Atelier Interopérabilité - HIT 2017 CODE du chap. de biologie LOINC (Balise code) (1..1) Titre (Balise title) (0..1) Texte (Balise text XHTML) (0..1) Résultat structuré (Balise entry) (0..1) CODE du chap. de biologie LOINC (Balise code) (1..1) Titre (Balise title) (0..1) Sous section (1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.2) Sous section (1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.2)
  27. 27. Section de second niveau 27 CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO 1.3.6.1.4.1.19376.1.3.3.2.2 CODE représentant une section ou un panel de biologie LOINC (Balise code) (1..1) Titre (Balise title) (0..1) Texte (Balise text XHTML) (1..1) Résultat structuré (Balise entry) (1..1) Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  28. 28. Résultat structuré (Entry) 1.3.6.1.4.1.19376.1.3.1 28 CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO Résultat structuré (1.3.6.1.4.1.19376.1.3.1) Act (1..1) CODE LOINC dérivé de la section (Balise code) (1..1) Statut (Balise statusCode) (1..1) Date heure rendu (Balise effectiveTime/high) (0..1) Laboratoire sous-traitant (performer) (0..1) Auteur (Author) (0..n) Participant du laboratoire (participant) (0..n) Composition du résultat (entryRelationship[@typeCode=’COMP’ ]) (1..n) Commentaire (entryRelationship[@typeCode='SUBJ’]) (0..n) Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  29. 29. 5 types de compositions du résultat <entryRelationship> 29 1. Prélèvements: <procedure> 2. Examens biologiques: <organizer> 3. Résultats d’élément : <observation> 4. Images ou graphes: <observationMedia> 5. Isolats microbiologiques: <organizer> Les 2 slides suivants décrivent les compositions 1 et 3. CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO Atelier Interopérabilité - HIT 2017 Composition du résultat (entryRelationship[@typeCode=’COMP’ ]) (1..n)
  30. 30. Exemple de la composition 1 : Prélèvement 30 Prélèvement: procedure[@classCode=’PROC’ and @moodCode=’EVN’ ] 1.3.6.1.4.1.19376.1.3.1.2 CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO CODE NABM du prélèvement (code) (0..1) Période de prélèvement (effectiveTime) (0..1) Site de prélèvement (targetSiteCode) (0..1) Préleveur (performer/assignedEntity) (0..1) Produit de l’acte (participant[@typeCode=’PRD’ ]) (1..1) Reçu au labo (entryRelationship[@typeCode=’COMP’ ]) (0..1) Atelier Interopérabilité - HIT 2017
  31. 31. Exemple de la composition 3 Résultat d’élément 31 CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO Identifiant de l’occurrence (id) (0..n) Code examen (code) (1..1) Niveau de complétude (statusCode/@code) (1..1) Date/heure des résultats (effectiveTime/high) (0..1) Interprétation (interpretationCode) (0..n) Valeur (value) (0..n) Méthode ou technique employée (methodCode) (0..1) Laboratoire sous-traitant (performer) (0..1) Auteur (author) (0..n) Participant laboratoire (participant[@typeCode]) (0..n) Résultat d’élément: observation[@moodCode=’EVN’ ] / 1.3.6.1.4.1.19376.1.3.1.6 Atelier Interopérabilité - HIT 2017 Résultat antérieur (0..n) Commentaire sur l’interprétation du résultat (0..n) Intervalles de référence (0..n)
  32. 32. Utiliser la structuration des données pour proposer des services à valeur ajoutée Atelier Interopérabilité - HIT 2017 32 Exemple du projet ALBIOM Alsace BIOlogie Médicale • Au 31 mars 2017 : 39 170 comptes rendus de biologie structurés ont été déposés sur 8 550 DMP • https://www.alsace-esante.fr/nos- activites/albiom-alsace-biologie- medicale CHAPITRE H : APPLICATION AU CR-BIO
  33. 33. Vérification de la conformité sémantique des documents médicaux CDA R2 Atelier Interopérabilité - HIT 2017 33 CHAPITRE I
  34. 34. L’outil de vérification de la conformité Atelier Interopérabilité - HIT 2017 34 • L’ASIP Santé met à disposition des outils de vérification dans l’espace de publication CI-SIS – Couche Contenus Métiers http://esante.gouv.fr/services/referentiels/ci-sis/espace-publication/contenus-metiers Dans la rubrique Annexes & outils, téléchargez le fichier : testcontenucda_[Date].zip qui permet de vérifier la conformité aux spécifications du CI-SIS des documents médicaux produits par un logiciel. Ce fichier contient : • Une notice d’utilisation (Lisez-moi) • Des exemples de documents médicaux au format CDA R2 • Une ffeuille de style • Le schéma CDA.xsd • Des schématrons de vérification de la conformité • Les scripts et moteur de validation de la conformité • Les jeux de valeurs utilisés dans les volets • Des exemples de fichiers IHE_XDM.zip CHAPITRE I : VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ SÉMANTIQUE DES DOCUMENTS MÉDICAUX CDA R2
  35. 35. Les rapports produits par l’outil de vérification de la conformité Atelier Interopérabilité - HIT 2017 35 CHAPITRE I : VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ SÉMANTIQUE DES DOCUMENTS MÉDICAUX CDA R2
  36. 36. Atelier Interopérabilité - HIT 2017 36 Plus d’information sur le Cadre d’interopérabilité : http://esante.gouv.fr/services/ci-sis Démarche d’élaboration : http://esante.gouv.fr/services/referentiels/ci-sis/demarche-elaboration Les formulaires d’expressions de besoins en interopérabilité sont à envoyer à l’adresse : besoins-interop@asipsante.fr Des questions sur le CI-SIS : ci-sis@sante.gouv.fr

×