SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  52
Télécharger pour lire hors ligne
Tirer le meilleur parti de chacune de ses
vaches de réforme Blondes d’Aquitaine
Aurélie BLACHON et Marion KENTZEL, Institut de l’Elevage
Thierry DELTOR, Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques
Présentation des résultats d’essais
sur la finition des vaches
en race Blonde d’Aquitaine
Des questions sans réponse sur la finition des
vaches Blonde d’Aquitaine
Des qualités bouchères
reconnues, mais la finition
pose problème
Bordeaux
Assisses de la Blonde
27 & 28 août 2015
Carcasses lourdes,
allongement des durées
Petite capacité d’ingestion
↗ coût des concentrés
Dépôts de gras
tardifs et carcasses
hétérogènes
Durée, aliments
et coût ? Régularité de
la qualité?
3 programmes complémentaires pour y répondre
2016 2017 2018 2019 2020
FINIBLAq
DEFIBLONDE
AFIVAq
• Enquêtes terrain → orienter les essais
• Diagnostic filière → objectiver les constats
• Essais d’itinéraires de finition en station → rénover les
repères, tester
• Valorisation BDD → modéliser la variabilité individuelle
• Construction outil de conseil et diffusion fiches
Tirer le meilleur parti de chacune de ses
vaches de réforme Blondes d’Aquitaine
La Blonde de boucherie
Description de l’offre
Caractéristiques des carcasses
Spécificités du bassin Sud-Ouest et de la zone
montagne des Pyrénées-Atlantiques
La vache de boucherie est la 1ère catégorie commerciale
issue du troupeau Blonde d’Aquitaine français
• Un peu plus de 100 000 têtes
produites et abattues, 26% des
animaux Blonds commercialisés
• 25% du cheptel national de
vaches Blondes sort en boucherie
tous les ans.
5
La vache Blonde d’Aquitaine représente 6% des abattages
nationaux de vaches de boucherie
« la plus petite des
grandes races… »
• En 7ème position
• Augmentation de 15%
de 2010 à 2016
• Marché de niche
6
La vache de boucherie Blonde d’Aquitaine se distingue
Par son poids : 483 kgc = les plus
lourdes en moyenne
7
Par la conformation :
60% conformées E/U
Bassin Sud-Ouest
1er bassin naisseur et
détenteur de 51% du cheptel
reproducteur 50% de la production provient
d’élevages de moins de 10 vaches
Bassin Sud-Ouest : un flux de 10 000 vaches maigres
vers le Grand-Ouest
9
Les 2/3 des vaches nées en zone montagne
quittent leur exploitation d’origine
Seulement 54% de vaches finies
dans les Pyrénées-Atlantiques
Bassin Sud-Ouest : une production atomisée, avec une
majorité de petits apporteurs
10
La moitié des élevages apporte moins
de 2 vaches de boucherie / an
Moins de 10 vaches / an
= 95% des élevages
Bassin Sud-Ouest : « 2 âges à l’abattage », une
particularité liée au bassin naisseur
11
1/3 des vaches abattues à plus de 10 ans
1/3 des vaches abattues à moins de 5 ans
Age moyen 8 ans
Bassin Sud-Ouest : la dispersion des poids de carcasse
est à relier à celle des âges d’abattage
25% des carcasses « trop » légères (< 420 kgc)
12% de carcasses très lourdes (> 600 kgc)
12
Les vaches abattues en hiver sont de
moindre qualité
Bassin Sud-Ouest : Peu d’amélioration de la conformation des
vaches finies malgré l’augmentation des gabarits et PC
A peine 30% des
carcasses répondent
aux objectifs
commerciaux de la
Blonde d’Aquitaine
dans le bassin Sud-
Ouest
13
Pour en savoir plus…
Une synthèse nationale, des zooms par bassin
14
Contexte 2022: l’année de
tous les paradoxes…
 des charges et des prix des
bovins finis
Coût de production: record historique !
INDICE IPAMPA
GLOBAL Viande
Bovine: Record absolu
depuis janvier 2005
124 points en janvier
2022 (+16%/2021)
« séries élémentaires »
(janv. 2022) :
-aliments achetés: 125 pts:
+13%
- énergie: 146 pts: +41%
- Engrais: 168 pts: + 88% !!!
- Matériel: 125 pts: + 23%
Un contexte global et local de
décapitalisation bovine…
Source:
observatoire au
01/09/2021
(évolution/2020)
Femelles races à
viande+ 36 mois
Femelles races
laitières + 36
mois
France
3 624 000 (-2,5%) 3 493 000 (-1,8%)
Nouvelle-Aquitaine
853 189 (-3,0%) 124 118 (-6,0%)
Landes
14 509 (-5,0%) 4 678 (-8,8%)
Pyrénées-
Atlantiques 90 760 (-3,3%) 22 083 (-7,6%)
2 départements, 1 bassin de
production…
26814
53840
Destination ventes BV 64
boucherie élevage
7973
6571
Destination ventes BV 40
boucherie élevage
33% de
finition
globale *
(dont 54% en
vaches)
55% de
finition
globale *
(dont 79%
en vaches)
(2834 éleveurs BV de + 10 VA) (434 éleveurs BV de + 10 VA)
Pyrénées-
Atlantiques Landes
91% de
blondes
65% de
blondes
56%
49%
% Aquitaine
48%
58% des
éleveurs BV
48% des
ventes des
éleveurs BV
(Aqui: 43% de
finition globale,
dont 68% en
vaches)
64-40: décapitalisation bovine partagée…
mais des dynamiques contrastées
-39 669 ventes
(-22%)
-9 863ventes
(-28%)
-1 788 élevages
(-27%)
-11 681vaches (-36%)
-33 582 vaches
(-22%)
- 456 élevages
(-35%)
Tous bovins
Pyrénées-Atlantiques Landes
En 10 ans:
•  de 50 000 ventes bovines, dont près de la moitié liées à la forte
 des ateliers laitiers et veaux de boucherie
•  de 45 000 vaches, dont 45% de laitières
•  de 2200 élevages, dont la moitié de laitiers ou de petits élevages
allaitants de moins de 10 vaches
La vocation allaitante de notre bassin se renforce: 60% des ventes
bovines, 78 % des vaches et 86% des élevages aujourd’hui
 de l’offre
Maintien (relatif)
de la
consommation
+
+
Egalim
(contractualisation) ?
-2 millions
de bovins
-10% en 5
ans
- 0,2 %
Janvier 2022:
➢ -1% abattages
Vaches viande
➢ - 8% abattages
vaches laitières
=  des prix des vaches
grasses en France
Sources : GEB-Institut de l’Élevage d’après FranceAgriMer
Semaine 6 4,56€/kg
+15% /2021
5,02€/kg
+11% /2021
• Cotation de la vache U • Cotation de la vache R
Pénurie de
vaches en UE
Prix de revient
2ème sem 2022
Vache = 5,34
€/kgc
Source : GEB Idele sur base
INOSYS Réseaux d’élevage
L’attente des éleveurs: une réponse des marchés
proportionnée à la hausse des coûts de production)
de 102 (broutardes) à
131 (réformes laitières)
Observatoire local: segmentation des
marchés des vaches grasses
133
Prix nets à 5,40 €/kg (base
contractualisation « label »
fin 2021)
Tirer le meilleur parti de chacune de ses
vaches de réforme Blondes d’Aquitaine
Les nouvelles connaissances sur la
finition des réformes
Prévoir le potentiel individuel
Les performances à l’engraissement
Les équilibres alimentaires à respecter
Alors quoi de neuf ?
Inutile de forcer
sur l’azote :
100 g PDI/UF
c’est suffisant
Des repères
actualisés
pour piloter la
finition
Des rations
biphases pour
économiser du
concentré
De l’herbe pour finir
nos vaches Blondes
d’Aquitaine
ça marche aussi
10 repères renouvelés concernant la finition des
vaches de boucherie BA
(1) Repères issus de la synthèse des enregistrements en stations Etablières (169 ind.) et Pépieux (936 ind.), observations en fermes de
Nouvelle-Aquitaine (323 ind.) et traitements de BDD (Normabev, SIG-BDNI, 520 000 ind.)
200 kg
Gain de
poids vif
185 j
6 mois
Durée
1 100
g/jour
GMQ
2,5 TMS
Bilan alim
14 kgMS/j
(≈ 5,1 TMS/an)
Ingestion
Performances à l’engrais et Itinéraire
alimentaire
Adapter les choix de finition
au potentiel de ses vaches de réforme
• Différents profils de performances des animaux : cibler le marché adéquat
• Importance de la pesée des animaux
05 Octobre 2021
(2) Source : BDD Pépieux, 820 ind puis validation sur BDD synthèse des enregistrements en stations Etablières (169 ind.) et Pépieux
(136 ind.), observations en fermes de Nouvelle-Aquitaine (323 ind.)
Comment prédire le potentiel de finition
de ma vache ?
Informations
sur l’animal
arrivant à
l’engrais
Poids vif âge rang de
vêlage NEC type
génétique
DS,
DM, date
dernier vêlage,
date fin
lactation
Taux d’erreur d’affectation
Information sur
la réponse à
l’engrais à 60-
90 jours
Gain poids vif
GMQ Poids
Avec l’âge,
le poids vif,
la NEC,
le GMQ ou le
poids à 2
mois
Je peux
prédire le
potentiel de
croissance
avec 80% de
fiabilité
Connaître le gain de poids à 2 mois
pour repérer le « bon » modèle de croissance et
viser la meilleure valorisation
Meilleure valorisation = meilleure marge pour l’éleveur
32
Jeunes ou vieilles ?
• Utiliser le potentiel de croissance*
• Le poids carcasse est maximum entre 70
mois (5 ans ½) et 100 mois (8 ans ½)
• Meilleurs rendements carcasse
• Gagne 1 point pour les vaches jeunes
• Moins de 4 ans → 60% en moyenne
• Les plus forts GMQ
• Avec le carburant qui va bien !
• Valorise bien les rations énergétiques et
concentrées
33
• Après 120 mois, la conformation se dégrade*
• La relation poids carcasse et conformation ne se
maintient pas après 10 ans
• Vaches de plus de 10 ans, plus de 700 kg
• Sans prise de poids après 2 mois à l’engrais, ne fera
rien à 90%
• Mesures d’ingestion **
• 10% d’ingestion supplémentaire (1,8→2 kg MS/100
kg de poids vif, jq 15 kg de MS / jour)
• Valorise les rations fourrages
• Moins 1 point de rendement carcasse
• Plus de 10 ans, 58% en moyenne
34
5 repères renouvelés sur la ration de
finition des vaches BA
(4) Repères issus de la synthèse des enregistrements en stations Etablières (169 ind.) et Pépieux (136 ind.), observations en fermes de
Nouvelle-Aquitaine (323 ind.)
14 kgMS/j
(≈ 5,1 TMS/an)
Ingestion
2,5 TMS
Bilan alim
Bilan
consommation
Valeur
alimentaire
1 UFV
/ kg MS
Energie
15%
100 PDI/UF
MAT
15%
CB
Cellulose
On peut finir une blonde avec autre chose
que du 100% maïs en régime sec
(5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries)
Moyennant le respect des repères de
valeur alimentaire de la ration, on peut
finir une blonde avec tout type de ration
La part des fourrages dans la ration et les itinéraires biphases
peuvent jouer sur la durée de finition et permettent d’atteindre
l’objectif commercial visé et atteignable avec :
- Caractéristique des carcasses équivalente (poids, conformation)
- Qualité de finition de la carcasse équivalente (état
d’engraissement)
100g PDI/ UF ou 125 g PDI/UF ?
Inutile de gaspiller !
(5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries)
Pas de différences significatives entre
les lots 100 et 125 g PDI/UF
En mono comme en biphase
Mono ou biphase ?
Economiser du concentré, c’est possible
(5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries)
La croissance est équivalente en mono et
biphase
Et n’impacte pas la qualité des carcasses
Mono = 93% concentrés
Biphase = 70% concentrés
Maïs Grain Humide ou Ensilage épis entier ?
De la cellulose en prime
(5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries)
Les performances sont équivalentes : pas de
différences significatives
Surconsommation de 5%, intérêt
économique à l’ha de maïs
Tirer le meilleur parti de chacune de ses
vaches de réforme Blondes d’Aquitaine
Modèles d’itinéraires de
finition
Utilisation de différentes formes de maïs
Rations biphases plus fourragères et autonomie
Pour développer des conduites de finition
Un équilibre entre l’animal, les ressources
disponibles et le marché visé
• Coût de la ration, de la
finition, impact système
• Fourrages disponibles /
ration sèche, concentrés,
• Place de l’herbe….
• Marché accessible,
performances, durée
• Type de carcasse
attendue
• Jeune/vieille, format
génétique, état,
poids…
Type d’animal
et
performances
Objectif de
finition et
marché
Intérêt
économique
Ressources
alimentaires
Impact économique
des différents itinéraires de finition
(6) Conjoncture prix 2019 – 2022
Coût de la ration (6) (€/jour)
2 €/j 4 €/j
Herbe Part des fourrages Maïs
Part céréales et concentrés (énergie)
Coût de la ration
2,5 → 3,2
€ / kg croît
400 à 600 → 600 à 800
€ / vache
Hypothèses de prix :
Céréales et Maïs grain à 230€/T brute
Correcteur azoté 35% MAT à 390€/T brute
2,9 €/j 4,4 €/j
Coût de la finition
2019
2022
45
Coût
ration
Jour
Total
finition
courte
Total
finition
longue
Hypothèse
prix basse
2,6€
390€
620€
Hypothèse
prix haute
3,7€
560€
890€
47
Coût
ration
Jour
Total
finition
courte
Total
finition
longue
Hypothèse
prix basse
2,7€
430€
650€
Hypothèse
prix haute
3,9€
620€
950€
48
Coût
ration
Jour
Total
finition
courte
Total
finition
longue
Hypothèse
prix basse
2,7€
340€
560€
Hypothèse
prix haute
3,6€
470€
760€
Variante 100% autonome
60% ENR Luzerne + 40% Maïs
49
Coût ration
Jour
Total
finition
courte
Total
finition
longue
Hypothèse
prix basse
2,4€
710€
850€
Hypothèse
prix haute
3,6€
1070€
1300€
Le 
Réduire la période entre le
vêlage et le départ abattoir.
Pré-engraissement avec
veau au pis 120 jours
Finition 150 à 250 jours
50
Transition
30 jours
Engraissement
60 jours
Finition 30 à 90 jours
Coût ration
Jour
Total
finition
courte
Total
finition
longue
Hypothèse
prix basse
2,2€
340€
460€
Hypothèse
prix haute
3,1€
470€
640€
51
Coût
ration
Jour
Total
finition
courte
Total
finition
longue
Hypothèse
prix basse
2,0€
280€
430€
Hypothèse
prix haute
2,9€
390€
620€
Pâturage Printemps
80 jours
Pâturage complémenté
été - 80 jours
Finition 50 à 90 jours
Itinéraires comparés à l’échelle du système
52
Itinéraire Régime N° Nom
Coût /
jour
PC Gain PV Durée Coût total
Temps
travail
Facilité Méca GES IFT
Autono
mie
Mono
phase
Concentrés
Sec
1 Maïs Grain Humide 3,7 €
510 200 180
665 €
Faible Simple MoyenDégradé Stable Moyen
2 Céréales et foin de luzerne 3,4 €
500 190 180
612 €
Faible Simple Moyen Stable Hausse Elevée
3 Mash 4,4 €
530 240 180
799 €
Faible Simple Aucun Dégrade Stable Faible
Semi-
fourrager
4 EEM 3,9 €
560 250 180
705 €
Moyen Simple Elevé Stable Stable Moyen
5 MG enrub luz 3,6 €
520 150 150
545 €
Moyen Pratique Moyen Baisse Baisse Moyen
Biphase
Semi-
fourrager
6 EEM + MGH 3,7 €
570 260 180
661 €
Moyen Simple Elevé Stable Stable Moyen
7 EM + MGH - veau au pis 3,6 €
540 310 300
1 070 €
Moyen Pratique Elevé Baisse stable Elevée
8 Céréales, mash et luzerne 4,5 €
560 200 150
814 €
Moyen Pratique Moyen Baisse Baisse Moyen
9 EM EH + MGH ou mash 3,1 €
550 250 200
642 €
Moyen Technique Elevé Baisse Baisse Elevée
Fourrager
10 EH+EM fermier 3,0 €
570 190 180
548 €
Moyen Technique Elevé Baisse Baisse Elevée
11 Pâturage + maïs 2,9 €
490 210 250
617 €
Faible Pratique Aucun Baisse Baisse Elevée
L’itinéraire de finition est déterminé par le potentiel
de croissance, le marché visé, et les ressources
disponibles
Objectif
commercial
Ressources
alimentaires
Animal
53
A chaque blonde correspond
un marché…
1. identifier potentiel marché
2. proposer le meilleur
itinéraire
A chaque vache correspond
un potentiel de croissance
Disponibilité fourrages /
concentrés
Conjoncture prix des aliments
Pour aller plus loin…
Plaquette technique pour piloter la finition des vaches
05 Octobre 2021
55
Le projet AFIVAQ est porté par France Blonde d’Aquitaine Sélection, Organisme de Sélection agréé, en
partenariat avec l’Institut de l’élevage, les chambres départementales d’Agriculture et Bovins croissance de
la Région Nouvelle Aquitaine, les organisations de producteurs, l’INRA et Bordeaux Science Agro.
Il vient en complément du projet DéfiBlonde.
Quantité et qualité des animaux de boucherie:
3 marges de progrès à notre portée ?
Volumes
d’animaux mis en
marché
Qualité des
carcasses
blondes
(vaches grasses)
Marge sur coût
alimentaire
(vaches grasses)
Naissage Engraissement
(vaches grasses)
+ 12% de productivité
en veaux, soit + 10 891
veaux
+ 14% de taux de
finition, soit + 1653
vaches/an
• 1/3 de vaches de +
de 10 ans
• 25% de carcasses
légères (<420 kgc)
Ecart/bassin Ouest:
• + 16 mois sur âge
d’abattage
• - 23 kg carcasse
• 19% de conformations
supérieures en moins (U)
AFIVAQ: « à chaque
blonde, son marché et
son itinéraire
d’engraissement
adapté… »
• 5 modèles de croissance à
identifier dans son étable
• Itinéraires + autonomes
(biphases,  fourrages,
protéines locales,…: cout
de ration: 2 à 4 €/j
57
▪ Mise à l’engraissement rapide
▪ Engraissement biphase en régime fourrager
Itinéraire
d’engraissement à
réinventer
• Eviter de mettre directement en ration sèche (coûteux) des animaux à très faible NEC
(note d’état corporelle : < 2)
• Un engraissement biphase avec une première période à faible coût : pâturage de
printemps ou rations à base de fourrages riches
• Adapter le mode d’engraissement au débouché commercial du produit : catégorie
animale, classe de conformation, Labels…
Leviers d’améliorations de la MB
Journées Techniques– Février 2022 20
59
Données inspirées des résultats d’AFIVAQ, Défi Blonde
Itinéraire Monophase Itinéraire biphase
Transition 40
jrs
Croissance 125 jrs Finition 30 jrs
Mélange MGH/correcteur 36 (70% / 30%) + Foin
Transition 60
jrs
Fleurissement 60 jrs Finition 75 jrs
Ration de base ( 50 % EM/ 50 % EH) + MGH +
Correcteur + foin
Leviers d’améliorations
de la MB
Leviers d’améliorations de la MB
40 125 30 Total qtté
4 3 3 625
2,8 4,3 3 740
7,5 11,6 13,3 2149
Durée (en Jours)
Paille
Correcteur 36 % MAT
Maïs Grain Humide
Gain 206 €/VA
Journées Techniques– Février 2022 22
Durée (en jours) 60 60 75Total qtté
EH type RGI (15 %
MAT, 0,9 UFL) (en
Kg brut)
16 13 10 2490
EM 16 14 10 2550
Correcteur 36 1,8 2,3 1,8 381
MGH 0 3 6,5 667,5
Paille 2 1,5 2 360

Contenu connexe

Tendances

Alimentação para bov de corte
Alimentação para bov de corteAlimentação para bov de corte
Alimentação para bov de corteCeltaagro
 
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...
Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...
Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022
MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022
MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022Institut de l'Elevage - Idele
 
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...Institut de l'Elevage - Idele
 
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire ValCabri 2 - Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...
Webinaire ValCabri 2 -  Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...Webinaire ValCabri 2 -  Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...
Webinaire ValCabri 2 - Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier françaisGAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier françaisInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...Institut de l'Elevage - Idele
 
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carboneLife beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carboneInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...
GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...
GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovine
MMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovineMMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovine
MMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovineInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...Institut de l'Elevage - Idele
 
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionL'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionInstitut de l'Elevage - Idele
 
Boas práticas de manejo de bezerros
Boas práticas de manejo de bezerrosBoas práticas de manejo de bezerros
Boas práticas de manejo de bezerrosAgroTalento
 

Tendances (20)

Alimentação para bov de corte
Alimentação para bov de corteAlimentação para bov de corte
Alimentação para bov de corte
 
L'outil CAP'2ER se déploie sur le terrain !
L'outil CAP'2ER se déploie sur le terrain !L'outil CAP'2ER se déploie sur le terrain !
L'outil CAP'2ER se déploie sur le terrain !
 
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
 
Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...
Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...
Sommet 2022 CAP’2ER® un outil pour piloter la transition agro-écologique d’un...
 
MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022
MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022
MMX2022 - Le marché de la viande bovine dans le monde et en Europe en 2021-2022
 
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
 
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
 
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
 
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carboneSPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
 
Cap2 er niveau_1_caprin_septembre2020_v2
Cap2 er niveau_1_caprin_septembre2020_v2Cap2 er niveau_1_caprin_septembre2020_v2
Cap2 er niveau_1_caprin_septembre2020_v2
 
Webinaire ValCabri 2 - Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...
Webinaire ValCabri 2 -  Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...Webinaire ValCabri 2 -  Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...
Webinaire ValCabri 2 - Techniques d'engraissement des chevreaux à la ferme :...
 
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier françaisGAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
 
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carboneLife beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes bovins viande bas carbone
 
GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...
GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...
GAL2023 - Optim'Al v2 : une application web pour calculer des rations optimis...
 
SPACE 22 CAP2ER
SPACE 22 CAP2ERSPACE 22 CAP2ER
SPACE 22 CAP2ER
 
MMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovine
MMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovineMMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovine
MMX2022 - Australie : de bonnes perspectives pour les viandes bovine et ovine
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
 
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionL'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
 
Boas práticas de manejo de bezerros
Boas práticas de manejo de bezerrosBoas práticas de manejo de bezerros
Boas práticas de manejo de bezerros
 

Similaire à Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitaine (Visite GAEC Bizi Nahi)

Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...Institut de l'Elevage - Idele
 
La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur - ...
La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur -  ...La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur -  ...
La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur - ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesInstitut de l'Elevage - Idele
 
Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...
Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...
Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesInstitut de l'Elevage - Idele
 
Mise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et Viande
Mise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et ViandeMise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et Viande
Mise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et ViandeInstitut de l'Elevage - Idele
 
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'OlloixSignaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'OlloixInstitut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...Institut de l'Elevage - Idele
 
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentLa complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentInstitut de l'Elevage - Idele
 
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice Guyard
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice GuyardSignaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice Guyard
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice GuyardInstitut de l'Elevage - Idele
 
SOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viande
SOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viandeSOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viande
SOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viandeInstitut de l'Elevage - Idele
 
Tech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovin
Tech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovinTech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovin
Tech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovinInstitut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitaine (Visite GAEC Bizi Nahi) (20)

Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
 
La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur - ...
La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur -  ...La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur -  ...
La finition et la valorisation des vaches Blondes d'Aquitaine à l'honneur - ...
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
Defiblonde
DefiblondeDefiblonde
Defiblonde
 
Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...
Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...
Sommet 2022 De l’Irlande au Massif central valoriser l’herbe pour réduire le ...
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
Mise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et Viande
Mise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et ViandeMise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et Viande
Mise en place d’un Réseau de fermes de références en Ovins Bio, Lait et Viande
 
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
 
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'OlloixSignaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
 
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
 
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
SPACE 2023 Nouvelle-Zélande laitière, quelles perspectives entre évolution de...
 
cguinamard13JUIN.pdf
cguinamard13JUIN.pdfcguinamard13JUIN.pdf
cguinamard13JUIN.pdf
 
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentLa complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
 
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
 
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
 
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice Guyard
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice GuyardSignaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice Guyard
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage Patrice Guyard
 
SOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viande
SOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viandeSOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viande
SOMMET 2023 Flambée des charges : des pistes pour s’adapter en ovins viande
 
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdfwebinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
 
Tech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovin
Tech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovinTech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovin
Tech-Ovin 2021 : Re vabio surcoût alimentaire tech ovin
 
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-CalaisFiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
Fiche Carbon Dairy : Elevages du Nord-Pas-de-Calais
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdfP 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
 

Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitaine (Visite GAEC Bizi Nahi)

  • 1. Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d’Aquitaine Aurélie BLACHON et Marion KENTZEL, Institut de l’Elevage Thierry DELTOR, Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques Présentation des résultats d’essais sur la finition des vaches en race Blonde d’Aquitaine
  • 2. Des questions sans réponse sur la finition des vaches Blonde d’Aquitaine Des qualités bouchères reconnues, mais la finition pose problème Bordeaux Assisses de la Blonde 27 & 28 août 2015 Carcasses lourdes, allongement des durées Petite capacité d’ingestion ↗ coût des concentrés Dépôts de gras tardifs et carcasses hétérogènes Durée, aliments et coût ? Régularité de la qualité?
  • 3. 3 programmes complémentaires pour y répondre 2016 2017 2018 2019 2020 FINIBLAq DEFIBLONDE AFIVAq • Enquêtes terrain → orienter les essais • Diagnostic filière → objectiver les constats • Essais d’itinéraires de finition en station → rénover les repères, tester • Valorisation BDD → modéliser la variabilité individuelle • Construction outil de conseil et diffusion fiches
  • 4. Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d’Aquitaine La Blonde de boucherie Description de l’offre Caractéristiques des carcasses Spécificités du bassin Sud-Ouest et de la zone montagne des Pyrénées-Atlantiques
  • 5. La vache de boucherie est la 1ère catégorie commerciale issue du troupeau Blonde d’Aquitaine français • Un peu plus de 100 000 têtes produites et abattues, 26% des animaux Blonds commercialisés • 25% du cheptel national de vaches Blondes sort en boucherie tous les ans. 5
  • 6. La vache Blonde d’Aquitaine représente 6% des abattages nationaux de vaches de boucherie « la plus petite des grandes races… » • En 7ème position • Augmentation de 15% de 2010 à 2016 • Marché de niche 6
  • 7. La vache de boucherie Blonde d’Aquitaine se distingue Par son poids : 483 kgc = les plus lourdes en moyenne 7 Par la conformation : 60% conformées E/U
  • 8. Bassin Sud-Ouest 1er bassin naisseur et détenteur de 51% du cheptel reproducteur 50% de la production provient d’élevages de moins de 10 vaches
  • 9. Bassin Sud-Ouest : un flux de 10 000 vaches maigres vers le Grand-Ouest 9 Les 2/3 des vaches nées en zone montagne quittent leur exploitation d’origine Seulement 54% de vaches finies dans les Pyrénées-Atlantiques
  • 10. Bassin Sud-Ouest : une production atomisée, avec une majorité de petits apporteurs 10 La moitié des élevages apporte moins de 2 vaches de boucherie / an Moins de 10 vaches / an = 95% des élevages
  • 11. Bassin Sud-Ouest : « 2 âges à l’abattage », une particularité liée au bassin naisseur 11 1/3 des vaches abattues à plus de 10 ans 1/3 des vaches abattues à moins de 5 ans Age moyen 8 ans
  • 12. Bassin Sud-Ouest : la dispersion des poids de carcasse est à relier à celle des âges d’abattage 25% des carcasses « trop » légères (< 420 kgc) 12% de carcasses très lourdes (> 600 kgc) 12 Les vaches abattues en hiver sont de moindre qualité
  • 13. Bassin Sud-Ouest : Peu d’amélioration de la conformation des vaches finies malgré l’augmentation des gabarits et PC A peine 30% des carcasses répondent aux objectifs commerciaux de la Blonde d’Aquitaine dans le bassin Sud- Ouest 13
  • 14. Pour en savoir plus… Une synthèse nationale, des zooms par bassin 14
  • 15. Contexte 2022: l’année de tous les paradoxes…  des charges et des prix des bovins finis
  • 16. Coût de production: record historique ! INDICE IPAMPA GLOBAL Viande Bovine: Record absolu depuis janvier 2005 124 points en janvier 2022 (+16%/2021) « séries élémentaires » (janv. 2022) : -aliments achetés: 125 pts: +13% - énergie: 146 pts: +41% - Engrais: 168 pts: + 88% !!! - Matériel: 125 pts: + 23%
  • 17. Un contexte global et local de décapitalisation bovine… Source: observatoire au 01/09/2021 (évolution/2020) Femelles races à viande+ 36 mois Femelles races laitières + 36 mois France 3 624 000 (-2,5%) 3 493 000 (-1,8%) Nouvelle-Aquitaine 853 189 (-3,0%) 124 118 (-6,0%) Landes 14 509 (-5,0%) 4 678 (-8,8%) Pyrénées- Atlantiques 90 760 (-3,3%) 22 083 (-7,6%)
  • 18. 2 départements, 1 bassin de production… 26814 53840 Destination ventes BV 64 boucherie élevage 7973 6571 Destination ventes BV 40 boucherie élevage 33% de finition globale * (dont 54% en vaches) 55% de finition globale * (dont 79% en vaches) (2834 éleveurs BV de + 10 VA) (434 éleveurs BV de + 10 VA) Pyrénées- Atlantiques Landes 91% de blondes 65% de blondes 56% 49% % Aquitaine 48% 58% des éleveurs BV 48% des ventes des éleveurs BV (Aqui: 43% de finition globale, dont 68% en vaches)
  • 19. 64-40: décapitalisation bovine partagée… mais des dynamiques contrastées -39 669 ventes (-22%) -9 863ventes (-28%) -1 788 élevages (-27%) -11 681vaches (-36%) -33 582 vaches (-22%) - 456 élevages (-35%) Tous bovins Pyrénées-Atlantiques Landes En 10 ans: •  de 50 000 ventes bovines, dont près de la moitié liées à la forte  des ateliers laitiers et veaux de boucherie •  de 45 000 vaches, dont 45% de laitières •  de 2200 élevages, dont la moitié de laitiers ou de petits élevages allaitants de moins de 10 vaches La vocation allaitante de notre bassin se renforce: 60% des ventes bovines, 78 % des vaches et 86% des élevages aujourd’hui
  • 20.  de l’offre Maintien (relatif) de la consommation + + Egalim (contractualisation) ? -2 millions de bovins -10% en 5 ans - 0,2 % Janvier 2022: ➢ -1% abattages Vaches viande ➢ - 8% abattages vaches laitières
  • 21. =  des prix des vaches grasses en France Sources : GEB-Institut de l’Élevage d’après FranceAgriMer Semaine 6 4,56€/kg +15% /2021 5,02€/kg +11% /2021 • Cotation de la vache U • Cotation de la vache R Pénurie de vaches en UE Prix de revient 2ème sem 2022 Vache = 5,34 €/kgc Source : GEB Idele sur base INOSYS Réseaux d’élevage
  • 22. L’attente des éleveurs: une réponse des marchés proportionnée à la hausse des coûts de production) de 102 (broutardes) à 131 (réformes laitières)
  • 23. Observatoire local: segmentation des marchés des vaches grasses 133 Prix nets à 5,40 €/kg (base contractualisation « label » fin 2021)
  • 24. Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d’Aquitaine Les nouvelles connaissances sur la finition des réformes Prévoir le potentiel individuel Les performances à l’engraissement Les équilibres alimentaires à respecter
  • 25. Alors quoi de neuf ? Inutile de forcer sur l’azote : 100 g PDI/UF c’est suffisant Des repères actualisés pour piloter la finition Des rations biphases pour économiser du concentré De l’herbe pour finir nos vaches Blondes d’Aquitaine ça marche aussi
  • 26. 10 repères renouvelés concernant la finition des vaches de boucherie BA (1) Repères issus de la synthèse des enregistrements en stations Etablières (169 ind.) et Pépieux (936 ind.), observations en fermes de Nouvelle-Aquitaine (323 ind.) et traitements de BDD (Normabev, SIG-BDNI, 520 000 ind.) 200 kg Gain de poids vif 185 j 6 mois Durée 1 100 g/jour GMQ 2,5 TMS Bilan alim 14 kgMS/j (≈ 5,1 TMS/an) Ingestion Performances à l’engrais et Itinéraire alimentaire
  • 27. Adapter les choix de finition au potentiel de ses vaches de réforme • Différents profils de performances des animaux : cibler le marché adéquat • Importance de la pesée des animaux 05 Octobre 2021 (2) Source : BDD Pépieux, 820 ind puis validation sur BDD synthèse des enregistrements en stations Etablières (169 ind.) et Pépieux (136 ind.), observations en fermes de Nouvelle-Aquitaine (323 ind.)
  • 28. Comment prédire le potentiel de finition de ma vache ? Informations sur l’animal arrivant à l’engrais Poids vif âge rang de vêlage NEC type génétique DS, DM, date dernier vêlage, date fin lactation Taux d’erreur d’affectation Information sur la réponse à l’engrais à 60- 90 jours Gain poids vif GMQ Poids Avec l’âge, le poids vif, la NEC, le GMQ ou le poids à 2 mois Je peux prédire le potentiel de croissance avec 80% de fiabilité
  • 29. Connaître le gain de poids à 2 mois pour repérer le « bon » modèle de croissance et viser la meilleure valorisation Meilleure valorisation = meilleure marge pour l’éleveur 32
  • 30. Jeunes ou vieilles ? • Utiliser le potentiel de croissance* • Le poids carcasse est maximum entre 70 mois (5 ans ½) et 100 mois (8 ans ½) • Meilleurs rendements carcasse • Gagne 1 point pour les vaches jeunes • Moins de 4 ans → 60% en moyenne • Les plus forts GMQ • Avec le carburant qui va bien ! • Valorise bien les rations énergétiques et concentrées 33 • Après 120 mois, la conformation se dégrade* • La relation poids carcasse et conformation ne se maintient pas après 10 ans • Vaches de plus de 10 ans, plus de 700 kg • Sans prise de poids après 2 mois à l’engrais, ne fera rien à 90% • Mesures d’ingestion ** • 10% d’ingestion supplémentaire (1,8→2 kg MS/100 kg de poids vif, jq 15 kg de MS / jour) • Valorise les rations fourrages • Moins 1 point de rendement carcasse • Plus de 10 ans, 58% en moyenne
  • 31. 34
  • 32. 5 repères renouvelés sur la ration de finition des vaches BA (4) Repères issus de la synthèse des enregistrements en stations Etablières (169 ind.) et Pépieux (136 ind.), observations en fermes de Nouvelle-Aquitaine (323 ind.) 14 kgMS/j (≈ 5,1 TMS/an) Ingestion 2,5 TMS Bilan alim Bilan consommation Valeur alimentaire 1 UFV / kg MS Energie 15% 100 PDI/UF MAT 15% CB Cellulose
  • 33. On peut finir une blonde avec autre chose que du 100% maïs en régime sec (5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries) Moyennant le respect des repères de valeur alimentaire de la ration, on peut finir une blonde avec tout type de ration La part des fourrages dans la ration et les itinéraires biphases peuvent jouer sur la durée de finition et permettent d’atteindre l’objectif commercial visé et atteignable avec : - Caractéristique des carcasses équivalente (poids, conformation) - Qualité de finition de la carcasse équivalente (état d’engraissement)
  • 34. 100g PDI/ UF ou 125 g PDI/UF ? Inutile de gaspiller ! (5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries) Pas de différences significatives entre les lots 100 et 125 g PDI/UF En mono comme en biphase
  • 35. Mono ou biphase ? Economiser du concentré, c’est possible (5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries) La croissance est équivalente en mono et biphase Et n’impacte pas la qualité des carcasses Mono = 93% concentrés Biphase = 70% concentrés
  • 36. Maïs Grain Humide ou Ensilage épis entier ? De la cellulose en prime (5) Essais en stations Etablières (5 séries) et Pépieux (3 séries) Les performances sont équivalentes : pas de différences significatives Surconsommation de 5%, intérêt économique à l’ha de maïs
  • 37. Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d’Aquitaine Modèles d’itinéraires de finition Utilisation de différentes formes de maïs Rations biphases plus fourragères et autonomie
  • 38. Pour développer des conduites de finition Un équilibre entre l’animal, les ressources disponibles et le marché visé • Coût de la ration, de la finition, impact système • Fourrages disponibles / ration sèche, concentrés, • Place de l’herbe…. • Marché accessible, performances, durée • Type de carcasse attendue • Jeune/vieille, format génétique, état, poids… Type d’animal et performances Objectif de finition et marché Intérêt économique Ressources alimentaires
  • 39. Impact économique des différents itinéraires de finition (6) Conjoncture prix 2019 – 2022 Coût de la ration (6) (€/jour) 2 €/j 4 €/j Herbe Part des fourrages Maïs Part céréales et concentrés (énergie) Coût de la ration 2,5 → 3,2 € / kg croît 400 à 600 → 600 à 800 € / vache Hypothèses de prix : Céréales et Maïs grain à 230€/T brute Correcteur azoté 35% MAT à 390€/T brute 2,9 €/j 4,4 €/j Coût de la finition 2019 2022
  • 43. 49 Coût ration Jour Total finition courte Total finition longue Hypothèse prix basse 2,4€ 710€ 850€ Hypothèse prix haute 3,6€ 1070€ 1300€ Le  Réduire la période entre le vêlage et le départ abattoir. Pré-engraissement avec veau au pis 120 jours Finition 150 à 250 jours
  • 44. 50 Transition 30 jours Engraissement 60 jours Finition 30 à 90 jours Coût ration Jour Total finition courte Total finition longue Hypothèse prix basse 2,2€ 340€ 460€ Hypothèse prix haute 3,1€ 470€ 640€
  • 46. Itinéraires comparés à l’échelle du système 52 Itinéraire Régime N° Nom Coût / jour PC Gain PV Durée Coût total Temps travail Facilité Méca GES IFT Autono mie Mono phase Concentrés Sec 1 Maïs Grain Humide 3,7 € 510 200 180 665 € Faible Simple MoyenDégradé Stable Moyen 2 Céréales et foin de luzerne 3,4 € 500 190 180 612 € Faible Simple Moyen Stable Hausse Elevée 3 Mash 4,4 € 530 240 180 799 € Faible Simple Aucun Dégrade Stable Faible Semi- fourrager 4 EEM 3,9 € 560 250 180 705 € Moyen Simple Elevé Stable Stable Moyen 5 MG enrub luz 3,6 € 520 150 150 545 € Moyen Pratique Moyen Baisse Baisse Moyen Biphase Semi- fourrager 6 EEM + MGH 3,7 € 570 260 180 661 € Moyen Simple Elevé Stable Stable Moyen 7 EM + MGH - veau au pis 3,6 € 540 310 300 1 070 € Moyen Pratique Elevé Baisse stable Elevée 8 Céréales, mash et luzerne 4,5 € 560 200 150 814 € Moyen Pratique Moyen Baisse Baisse Moyen 9 EM EH + MGH ou mash 3,1 € 550 250 200 642 € Moyen Technique Elevé Baisse Baisse Elevée Fourrager 10 EH+EM fermier 3,0 € 570 190 180 548 € Moyen Technique Elevé Baisse Baisse Elevée 11 Pâturage + maïs 2,9 € 490 210 250 617 € Faible Pratique Aucun Baisse Baisse Elevée
  • 47. L’itinéraire de finition est déterminé par le potentiel de croissance, le marché visé, et les ressources disponibles Objectif commercial Ressources alimentaires Animal 53 A chaque blonde correspond un marché… 1. identifier potentiel marché 2. proposer le meilleur itinéraire A chaque vache correspond un potentiel de croissance Disponibilité fourrages / concentrés Conjoncture prix des aliments
  • 48. Pour aller plus loin… Plaquette technique pour piloter la finition des vaches 05 Octobre 2021
  • 49. 55 Le projet AFIVAQ est porté par France Blonde d’Aquitaine Sélection, Organisme de Sélection agréé, en partenariat avec l’Institut de l’élevage, les chambres départementales d’Agriculture et Bovins croissance de la Région Nouvelle Aquitaine, les organisations de producteurs, l’INRA et Bordeaux Science Agro. Il vient en complément du projet DéfiBlonde.
  • 50. Quantité et qualité des animaux de boucherie: 3 marges de progrès à notre portée ? Volumes d’animaux mis en marché Qualité des carcasses blondes (vaches grasses) Marge sur coût alimentaire (vaches grasses) Naissage Engraissement (vaches grasses) + 12% de productivité en veaux, soit + 10 891 veaux + 14% de taux de finition, soit + 1653 vaches/an • 1/3 de vaches de + de 10 ans • 25% de carcasses légères (<420 kgc) Ecart/bassin Ouest: • + 16 mois sur âge d’abattage • - 23 kg carcasse • 19% de conformations supérieures en moins (U) AFIVAQ: « à chaque blonde, son marché et son itinéraire d’engraissement adapté… » • 5 modèles de croissance à identifier dans son étable • Itinéraires + autonomes (biphases,  fourrages, protéines locales,…: cout de ration: 2 à 4 €/j
  • 51. 57 ▪ Mise à l’engraissement rapide ▪ Engraissement biphase en régime fourrager Itinéraire d’engraissement à réinventer • Eviter de mettre directement en ration sèche (coûteux) des animaux à très faible NEC (note d’état corporelle : < 2) • Un engraissement biphase avec une première période à faible coût : pâturage de printemps ou rations à base de fourrages riches • Adapter le mode d’engraissement au débouché commercial du produit : catégorie animale, classe de conformation, Labels… Leviers d’améliorations de la MB Journées Techniques– Février 2022 20
  • 52. 59 Données inspirées des résultats d’AFIVAQ, Défi Blonde Itinéraire Monophase Itinéraire biphase Transition 40 jrs Croissance 125 jrs Finition 30 jrs Mélange MGH/correcteur 36 (70% / 30%) + Foin Transition 60 jrs Fleurissement 60 jrs Finition 75 jrs Ration de base ( 50 % EM/ 50 % EH) + MGH + Correcteur + foin Leviers d’améliorations de la MB Leviers d’améliorations de la MB 40 125 30 Total qtté 4 3 3 625 2,8 4,3 3 740 7,5 11,6 13,3 2149 Durée (en Jours) Paille Correcteur 36 % MAT Maïs Grain Humide Gain 206 €/VA Journées Techniques– Février 2022 22 Durée (en jours) 60 60 75Total qtté EH type RGI (15 % MAT, 0,9 UFL) (en Kg brut) 16 13 10 2490 EM 16 14 10 2550 Correcteur 36 1,8 2,3 1,8 381 MGH 0 3 6,5 667,5 Paille 2 1,5 2 360