Conférence Plénière 2009 : Destination en tension

905 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
905
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
52
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence Plénière 2009 : Destination en tension

  1. 1. Destinations en tensionDestinations en tension L’adaptation des destinations à la « sphère autonome » du touriste se fait par de nouveaux aménagements et de nouveaux produits qui donnent du sens aux lieuxdonnent du sens aux lieux. En phase avec la culture, les racines du lieu dans une échelle géographique large. Il faut revenir sur la production et rendre plus vaste l’espace de sa gestion. • Il s’agit de développer de nouveaux centres d’intérêt et d’autres activités dans une offre élargie et très complémentaire (par rapport aux territoires voisins). • Il s’agit de privilégier systématiquement des formes urbaines ou rurales, des événements où les touristes peuvent retrouver, sur un très vaste territoire, une homogénéité de l’offre autour de ce qui fait la renommée de la destination (à l’échelle mondiale, pas locale). 1
  2. 2. 4ème édition des Rencontres du Tourisme et du Développement local BIENVENUS L’activité touristique est en perpétuelle évolution et nécessite de la part des professionnels et des autres acteurs locaux du tourisme, une indispensable adaptation et remise en question. Parce que demain se prépare aujourd’hui, la 4ème édition des « Rencontres du Tourisme et du Développement Local » engage le dialogue entre tous les acteurs du domaine et apportent des réponses concrètes à leurs interrogations des professionnels. De l’outil technologique à l’amélioration de la qualité des services, nous vous invitons à une visite guidée et constructive de ce qui fera demain l’image de marque de notre destination.
  3. 3. 4ème édition des Rencontres du Tourisme et du Développement local
  4. 4. ANIMATEURS DES RENCONTRES Marcel LEVY Directeur de la rédaction de Vacances Pratiques Vincent VLES Enseignant chercheur spécialiste du tourisme, Professeur de l’Université de Pau Adour
  5. 5. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE JEAN LOUIS NESTI Président de la CCI du Pays de Brive, Président du Syndicat Mixte pour la création de l’aéroport Brive Souillac
  6. 6. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE CHRISTELE COURSAT Conseillère régionale et Vice-Présidente Déléguée du CRT
  7. 7. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE JACQUES DESCARGUES Maire de Beaulieu, Conseiller Général de la Corrèze, Président du Comité Départemental du Tourisme de la Corrèze
  8. 8. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE PHILIPPE NAUCHE Député Maire de Brive la Gaillarde, Président de la Communauté d’Agglomération de Brive
  9. 9. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE PATRICIA BROUSSOLLE 1ère Vice Présidente de la Communauté d’Agglomération de Brive
  10. 10. Conférence d’Ouverture QUEL CHANGEMENT DANS LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES TOURISTIQUES?
  11. 11. Conférence d’Ouverture QUEL CHANGEMENT DANS LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES TOURISTIQUES? En un an le territoire évolue. Finies les interrogations sur les terroirs, les noms ou les stratégies de développement. Aujourd’hui nous sommes engagés dans un programme d’avenir construit sur les retours de toutes celles et ceux qui sont venus, chez nous, passer quelques jours de vacances. Qu’avons-nous fait ? Que ferons-nous et comment allons-nous construire ensemble notre territoire touristique de demain. C’est à ce jeu de questions/réponses, en toute franchise et avec la convivialité qui s’impose, qu’élus et partenaires dialogueront autour des grands sujets de 2010. Animé par Marcel LEVY – Directeur de la rédaction de Vacances Pratiques & Vincent Vlès – Enseignant chercheur spécialiste du tourisme, Professeur de l’Université de Pau Adour pour introduction Avec Jean Louis NESTI, Christèle COURSAT, Jacques DESCARGUES, Philippe NAUCHE et Patricia BROUSSOLLE
  12. 12. Vincent Vlès -Vincent Vlès - Professeur des universités –Professeur des universités – Vice-Président de l’Université de Pau et des PaysVice-Président de l’Université de Pau et des Pays de l’Adourde l’AdourDestinations en tensionDestinations en tension
  13. 13. Destinations en tensionDestinations en tension Quels sont les permanences et les bouleversements, quelles évolutions transforment le territoire touristique ? • Voit-on apparaître de nouvelles pratiques, des confins nouveaux de l’activité qui modifieraient l’organisation des destinationsdestinations ? • Sont-elles confrontées à des crises qui confirmeraient une remise en cause des modèles touristiques qui les ont façonnées ? • Comment, dans quel sens adapter la structure des territoires touristiques à cette demande qui s’exprime à l’échelle plus vaste du bassin d’accueil, comment dépasser le découpage administratif local dans la gestion de l’offre, faire évoluer leurs fonctions, leurs aménagements et les modes de gouvernance ? 13
  14. 14. 1. Des modifications structurelles lourdes de la demande  certes, jusqu’à présent les destinations ont montré une forte adaptabilité à des facteurs d’évolution censés les bouleverser, mais : « Les nouvelles tendances clé de consommation », étude de DDB pour Brive-la- Gaillarde, 11 décembre 2008 Destinations en tensionDestinations en tension 14
  15. 15. ⇒ et le touriste de 2009 : • est un client exigeant qui ne limite pas ses pratiques à une commune ni ne s’enferme dans les limites géographiques d’un regroupement administratif (communauté de communes), • recherche un rapport qualité/prix toujours meilleur au sein d’un vaste territoire, comparant volontiers les prestations et prix avec ceux de destinations voisines, • adore les bons plans de dernière minute à petits prix. Aujourd’hui, le client a les moyens de ses ambitions : la toile Internet accroît le choix entre les offres et met en concurrence vive les destinations et les prestataires à une échelle qui s’aggrandit. Destinations en tensionDestinations en tension 15
  16. 16. Les évolutions du comportement du consommateur internaute sont déterminantes :  les ménages monoparentaux représentent 1/3 des touristes européens et vont doubler d’ici 2050 ;  la clientèle touristique de courts séjours devient prépondérante et est en totalité urbaine ;  les séniors représentent la moitié des touristes des pays développés ;  les réservations de dernière minute sont de plus en plus pratiquées ;  les brochures et publicités sont remplacées par les témoignages des clients sur Internet ; Destinations en tensionDestinations en tension Sources : Joël Gayet - 2009 Partner / CoManaging 16
  17. 17. Le tourisme représente 42 % des biens et services achetés sur Internet pour un usage personnel en 2008 (le tourisme représente plus de 30 % de la valeur du commerce électronique en France (7 milliards d’€ en 2008, 45 % des Français ont préparé leur séjour sur Internet, 31 % ont acheté leur séjour sur Internet) (sources eurostat 2009). Le touriste internaute - mobile (17 % des européens se connectent déjà sur leur tél. mobile) :  dispose de 1000 € supplémentaires de revenus mensuels  est plus jeune de 20 ans  a un niveau de formation plus élevé  est plus actif, plus exigeant en matière de découverte patrimoniale et culturelle  part plus souvent  crée lui-même de l’offre touristique (randonnées, circuits, prescription d’hébergements) Destinations en tensionDestinations en tension sources : www.raffour-interactif.fr 17
  18. 18. Ces bouleversements sont des signes qui accompagnent un changement plus large des pratiques et des comportements du touriste selon 2 modèles sociétaux essentiels :  1- La poussée de la « sphère autonome » (André Gorz). Les activités de loisirs et de tourisme autodéterminées, individuelles l’emportent sur celles hétérodéterminées, suggérées par des groupes et traduisent l’autonomie grandissante des formes de séjours construites librement par le touriste, SANSSANS recours au tour-opérateur, à l’agence de voyage, à l’office de tourisme. Destinations en tensionDestinations en tension 18
  19. 19.  On observe ainsi la part grandissante des comportements, des pratiques récréatives qui réhabilitent les valeurs d’usage au détriment de la valeur d’échange. Le « sens », la « valeur », le « temps » font un retour en force dans les séjours. Et ces valeurs dépassent le cadre local du clocher.  Les pratiques récréatives réunifient chaque jour d’avantage, en chacun, l’habitant avec le touriste, le travailleur-producteur d’un côté et le consommateur de l’autre : l’habitant, le citadin devient lui-même un consommateur ludique de son propre territoire ETET du territoire voisin. Destinations en tensionDestinations en tension 19
  20. 20. Destinations en tensionDestinations en tension  2. La dimension cognitive et intellectuelle du loisir devient dominante et l’enjeu central de la valorisation du capital « destination » porte directement sur la capacité locale à transformer de la connaissance en loisir.  La « transition résidentielle » transforme certains « territoires touristiques » en lieux de travail et valorisent l’autonomie (travail choisi qui tire partie de l’économie immatérielle et de la gratuité numérique) : Lubéron, La Grande Mothe, …  C’est désormais « l’intelligence collective » qui se présente comme la force émergente productrice de loisirs, MAIS si certaines destinations commencent à se l’approprier, d’autres ne pourront pas. 20
  21. 21. Destinations en tensionDestinations en tension  Cette évolution fondamentale des pratiques provoque un bouleversement du système classique des destinations :  Certaines dynamiques locales (très haute montagne, littoral ou « pays » à très forte notoriété) restent dans un domaine stable, fonctionnant grâce à une adaptation dans une dynamique mondiale : exemple = développement durable, notamment par une entrée en marche dans le processus écologique (« greenwashing »), même si cela se fait dans une optique entrepreneuriale visant à accroître leur marché. Dans ce modèle, les destinations s’adaptent en collaborant en réseaux.  D’autres territoires, moins réactifs, moins collaboratifs avec leurs voisins, commencent déjà à naviguer de façon chaotique, résistant de moins en moins aux perturbations incessantes auxquelles ils sont soumis. 21
  22. 22. Destinations en tensionDestinations en tension  on risque un système à deux vitesses, avec l’apparition de la friche en station, ou des destinations en friche ! Seignosse Océan : Le Forum … en front de plage, à l’abandon Le Mas de la Barque (Mont Lozère) 1440 m, station créée en 1960, désarmée en 2002 Clichés V. Vlès 2008 22
  23. 23. Ces modifications ont deux implications : • le rapport qualité/prix ; la qualité d’un hébergement ou d’un produit ne suffit plus au choix d’une destination. L’ensemble de l’offre privée/publique est évaluée dans un vaste espace qui dépasse l’autorité d’une seule collectivité : aménagement des pistes cyclables, espaces publics et collectifs, préservation du patrimoine bâti, découverte des paysages, services dédiés aux enfants… la liste est longue et interpelle la modernisation et la gestion des équipements, des aménagements, du cadre de vie. • la notoriété, c’est-à-dire la capacité à être visible sur le marché. La notoriété se construit dans la durée longue. Les destinations anciennes ont une longueur d’avance, mais les exemples sont nombreux qui montrent que des territoires au départ sans grande notoriété peuvent exister avec une stratégie de réseau (stations N’Py, Altiservice, le Puy en Velay, le chemin de Saint-Jacques,…). Destinations en tensionDestinations en tension 2. Les réponses à apporter du côté de l’offre 23
  24. 24. Pour ces deux éléments que sont le rapport qualité/prix et la notoriété, les acteurs touristiques, qu’ils soient publics ou privés, ont des intérêts convergents : - ils doivent relever le défi d’une collaboration et d’un partenariat À GRANDEÀ GRANDE ÉCHELLEÉCHELLE pour que la chaîne des équipements et des services touristiques soit la plus pertinente et la plus attractive possible. - cette « ardente obligation » de large partenariat public-privé s’impose dans au moins 3 dimensions :  l’investissement et l’aménagement dans les équipements structurants  l’exploitation et la gestion  l’accueil, la promotion, la communication Destinations en tensionDestinations en tension 24
  25. 25.  1- Les Offices de tourisme doivent impérativement évoluer dans leurs missions et unifier leur rayonnement spatial : • devenir des « agences conseils » pour l’enrichissement de l’offre = conception des aménagements, équipements, produits, politiques de développement publiques ET privées autour d’une « marque » territoriale unifiée :  marque partagée par tous les acteurs et qui restructure toutes les compétences (pas seulement un label local de communication ou de promotion), fondée sur le sens du voyage et du séjour.  L’image des destinations a toujours reposé et repose plus que jamais sur l’authenticité et la tradition, la vie de village et la nature. Ces fondements touristiques sont confrontés à des phénomènes de banalisation, d’urbanisation qui répondent à une logique immobilière de plus en plus internationale, normée et standardisée, qui n’est ni authentique, ni traditionnelle. Attention aux déconnexions ! L’action à entreprendre est systémique : le tourisme ne doit pas être séparé des autres compétences. Destinations en tensionDestinations en tension 25
  26. 26. • restructurer tout l’appareil de promotion autour des TIC (web, plate-formes collaboratives).  2- Nécessité de travailler l’attractivité de destinations larges : qualité des espaces publics locaux, unicité des produits à l’échelle de l’ensemble du bassin des séjours.  travailler les produits (la chaîne des éléments : transports + hébergements + activités + évènements…) à une échelle qui dépasse la commune, le canton, l’arrondissement ;  éviter de reproduire les aménagements des places, des lieux publics selon des principes réducteurs et mimétiques (« disneylandisation »), afin d’éviter l’uniformisation et la réduction de l’image de la destination (notamment en luttant contre la banalisation de l’architecture – moderne, néo-traditionnel) et contre la banalisation des produits. Destinations en tensionDestinations en tension 26
  27. 27. Suite de la matinée… 10h45 – 11h PAUSE et ECHANGES 11h – 12h30 ATELIERS Atelier 1 Web salle Bouchet Atelier 2 Stratégie de commercialisation Mezzanine 1 Atelier 3 Évolutions destinations Mezzanine 2 Atelier 4 Valorisation sites touristiques salle Escande Atelier 5 Café du Tourisme 7ème étage
  28. 28. Suite de la journée… 12h30 – 13h45 PAUSE DEJEUNER ECHANGES (n’oubliez pas votre ticket repas) 14h – 16h ATELIERS Atelier 1 Web 2.0 salle Bouchet Atelier 2 Ecrire sur le net 6ème étage Atelier 3 Travailler avec la presse Mezzanine 2 Atelier 4 Prendre en compte l’arrivée des Low Cost Mezzanine 1 Atelier 5 Clientèles et image du Limousin Salle Escande Atelier 6 Café du Tourisme 7ème étage
  29. 29. Suite de la journée… 16h30 – 18h00 Conférence de clôture UN AEROPORT COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DU PATRIMOINE TOURISTIQUE Animé par Marcel LEVY – Directeur de la rédaction de Vacances Pratiques Avec Jean Louis NESTI, Président du Syndicat Mixte pour la création et l’aménagement de l’Aéroport Christine LACROIX, chef de projet Performance des opérateurs touristiques de l’UCCIMAC, et Régis BOUCHACOURT du cabinet MIT Conseil.
  30. 30. Conférence de Clôture UN AEROPORT COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DU PATRIMOINE TOURISTIQUE
  31. 31. ANIMATEURS DES RENCONTRES Marcel LEVY Directeur de la rédaction de Vacances Pratiques Vincent VLES Enseignant chercheur spécialiste du tourisme, Professeur de l’Université de Pau Adour
  32. 32. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE JEAN LOUIS NESTI Président de la CCI du Pays de Brive, Président du Syndicat Mixte pour la création de l’aéroport Brive Souillac
  33. 33. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE CHRISTINE LACROIX Chef de projet Tourisme à l’Union des Chambres de Commerces et d’Industries du Massif Central
  34. 34. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE REGIS BOUCHACOURT Cabinet MIT Conseil Conseil Marketing stratégique et opérationnel auprès des intervenants institutionnels et privés
  35. 35. INTERVENANTS CONFERENCE D’OUVERTURE WINN MORRIS Consultant
  36. 36. Conférence de Clôture Dans quelques mois l’aéroport Brive Vallée de la Dordogne deviendra une réalité. Une occasion exceptionnelle de s’ouvrir sur l’Europe. Une force touristique qui se devra d’être intégrée aux plans de développements économiques et touristiques locaux voire régionaux. Pour comprendre les apports d’un tel projet, Jean-Louis NESTI, président du Syndicat Mixte fera le point sur la situation actuelle. Avec Christine LACROIX, chef de projet Performance des opérateurs touristiques de l’UCCIMAC, et Régis BOUCHACOURT du cabinet MIT Conseil nous vivrons concrètement des cas de villes qui ont su intégrer un tel outil. Enfin, accueillir des étrangers demande du doigté. Qui sont ces clients venus du nord ? A cette question, Winn MORRIS viendra apporter son expérience galloise faite de nuances UN AEROPORT COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DU PATRIMOINE TOURISTIQUE Animé par Marcel LEVY – Directeur de la rédaction de Vacances Pratiques Avec Jean Louis NESTI, Président du Syndicat Mixte pour la création et l’aménagement de l’Aéroport Christine LACROIX, chef de projet Performance des opérateurs touristiques de l’UCCIMAC, et Régis BOUCHACOURT du cabinet MIT Conseil.
  37. 37. DES QUESTIONS ? TOUT AU LONG DE LA CONFERENCE PAR SMS AU 06 37 29 10 81
  38. 38. ACTES DES RENCONTRES Retrouvez les actes de la 4ème édition des Rencontres du Tourisme et du Développement Local À partir de mi décembre: www.brive-tourisme.com/rencontres … et à l’année prochaine

×