SlideShare une entreprise Scribd logo
Novembre 2016
128
Stratégie
Stratégie
Projets
Projets
Projets
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
Stratégie
Le 22 novembre 2016 au Palais Brongniart à Paris, CIO organisait une Matinée
Stratégique sur le thème « Valoriser l'action de la DSI vis-à-vis des métiers, de la DAF,
de la DG et des clients ». Outre la divulgation des résultats de l'étude « Comment
transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? », cet événement a été l'occasion
d'entendre les témoignages de nombreux DSI et experts ainsi que de participer à des
moment conviviaux pour des prises de contact ouvrant des perspectives
enrichissantes.
Christèle Genty, Sales Manager, Google, a expliqué que « la transformation digitale
« Valoriser l'action de la DSI », une matinée
stratégique organisée par CIO le 22 Novembre
2016 à Paris.
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
[c'est] mettre votre collaborateur au centre avec Google Cloud ».
« Démontrer la création de valeur par l'IT » : c'était le thème de l'intervention d'expert
de Matteo Pacca, Directeur Associé Senior, McKinsey & Company.
« Comment la DSI peut devenir le moteur d'Innovation ? » s'est interrogé Philippe
Croix, Consultant Solution chez ServiceNow.
La première table ronde, « Comment rendre la relation client interne plus performante
? » a réuni, de gauche à droite, Anthony Hié (Directeur des systèmes d'information et
du numérique à l'Institut Catholique de Paris), Stéphane Jouanne (RSI du Groupement
Cartes Bancaires) et Thierry Leduc (DSI Europe du groupe Aliaxis).
Dalila Souiah, Presales Manager d'EasyVista, a pour sa part estimé que « l'expérience
utilisateur [est] un élément clé de la valorisation de la DSI ».
Philippe Huguet, Directeur associé chez NetQuality, est intervenu sur « IT et Digital
Performance Management, nouvel atout différenciateur de la DSI ».
Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles, a été le Grand Témoin. Il est intervenu
sur le sujet « Allier agilité, efficience et qualité, c'est possible ! » mais aussi
ponctuellement au fil de la matinée.
« Le document : élément toujours essentiel dans l'activité économique des
entreprises » a défendu Arezki Hamadi, Sénior Account Manager chez Levi, Ray &
Shoup (LRS).
La deuxième table ronde, « Comment mesurer et communiquer la performance IT » a
réuni Yves Djedje, DSI d'AccorHotels France (premier plan), et Samatar Morin, DSI
d'EDF Citelum.
Dernier intervenant de la matinée, Miguel Valdés Faura, PDG et cofondateur de
Bonitasoft, est, lui, intervenu pour expliquer : « Plateformes de développement low
code : de réels leviers d'économie pour permettre l'innovation ».
Accueil, pause de mi-matinée et cocktail déjeunatoire ont été des moments de
convivialité mais aussi d'échanges enrichissants et porteurs d'opportunité.
En savoir plus
- Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure)
- Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? »
Rédacteur en chef de CIO
Stratégie
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
Il appartenait à Matteo Pacca, directeur senior associé au bureau parisien de McKinsey
& Company d'ouvrir les débats de la Matinée Stratégique CIO du 22 novembre 2016,
consacrée à la valorisation de l'action de la DSI. L'occasion de prendre un peu de
hauteur et de remettre les priorités dans le bon ordre. Matteo Pacca rappelle d'abord le
poids de la technologie. Hier, c'était une fonction support pour les métiers, vue comme
un centre de coût par la DG et beaucoup de dirigeants dans l'entreprise. Aujourd'hui,
cette technologie façonne les stratégies, les business models, l'innovation, les services
digitaux, bref tout ce qui est apporté au client.
Pour la DSI, c'est un changement total. La technologie est devenue un enjeu
stratégique. Or, le paysage interne est celui « d'un réseau complexe et interconnecté
d'applications, d'interfaces et de bases de données où de nombreux éléments doivent
communiquer avec des systèmes externes, API». Matteo Pacca cite deux chiffres
marquants : 90% des datas créées, l'ont été ces deux dernières années, un SI bancaire
dispose de 3 à 500 applications en moyenne. Mais certains chiffres font plus mal que
d'autres : 64% des projets IT sont hors budget et 78% hors délais !
C'est la donnée qui est au coeur du sujet et plus particulièrement son aspect sécurité.
Un nombre limité d'informations stratégiques ou sensibles à protéger, stockées dans
des silos et difficiles à cracker, ou alors un par un. En revanche, un nombre exponentiel
de données stockées et circulantes rend l'entreprise plus vulnérable. Faut-il rappeler
l'exemple de Target, le grand distributeur américain, qui s'est fait voler 40 millions de
données bancaires en 2013 ? Préjudice : 100 milliards de dollars. Le CIO et le CEO ont
perdu leurs postes.
Pour Matteo Pacca, McKinsey, le débat entre l'IT
et les métiers est encore trop faible.
Il y a bien un avant et un après. Avant, la DSI était un centre de coûts et de complexité,
elle doit devenir une organisation générant de la valeur. Mais le langage entre l'IT et les
métiers reste encore trop différent, paralysant le dialogue. Les métiers se font
pressants, demandant si l'IT peut lui apporter de la valeur dans le développement de
projets IT importants, en combien de temps il développe, déploie et avec quelle
efficacité.
Là où les deux divergent c'est justement sur la mesure de performances. L'IT parle de
structure, d'applications, alors que les métiers veulent mesurer la performance
financière, celle du marché, de l'organisation ou de tout ce qui est opérationnel. Les
indicateurs de performance fournis par l'IT sont truffés de termes techniques et restent
trop tournés vers l'intérieur. Il est donc nécessaire maintenant que l'IT fournisse des
indicateurs tournés vers les métiers.
C'est une approche agile, comme celle de tout l'IT et de l'entreprise qui doit servir à
créer de nouveaux indicateurs. Le fonctionnement est plus intégré, métiers et IT vont
créer des équipes SCRUM auto-organisées. A un financement annuel doit succéder
une approche budgétaire différente où les financements dépendront des résultats du
produit. Un changement de nature pour le DSI qui doit « aller bien au-delà de la
gestion des budgets et des plannings... et devenir un ambassadeur de l'agilité ». A lui
de diffuser dans l'entreprise le concept d'agilité impliquant la centralité du client et de
ses besoins, un circuit en boucle courte et une démarche « test and learn ».
Matteo Pacca a cherché à dédramatiser le débat avec quelques remarques plus
personnelles. Pour souligner que le débat entre l'IT et les métiers n'était pas encore
très bien installé, que parfois les interlocuteurs ont l'impression que l'autre cherche à
les enfumer. D'origine italienne, en France depuis 20 ans, Matteo Pacca s'étonne
encore de certains particularismes. Les budgets pluri-annuels qui peinent à se mettre
en place. Ou l'existence de l'inénarrable MOA, « qui place une couche entre ceux qui
ont besoin de quelque chose et ceux qui ont la compétence pour le faire » !
En savoir plus
- Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure)
- Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? »
Journaliste
Projets
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
Comment font les DSI pour mettre en oeuvre des pratiques efficaces et acceptées, de
valorisation de leur action, vis-à-vis des métiers et des utilisateurs de l'entreprise ? A
cette question posée lors de la première table ronde de la Matinée Stratégique CIO, le
22 novembre, ont répondu trois DSI : Anthony Hié (Institut Catholique de Paris),
Stéphane Jouanne (groupement Cartes Bancaires) et Thierry Leduc (Aliaxis). Le grand
témoin de la matinée, Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles, a également
apporté son éclairage.
Thierry Leduc d'Aliaxis intervenait en premier. D'abord pour préciser ce qu'est son
entreprise, très internationale, mais peu connue. C'est une spécialiste des tuyaux
plastiques, présente de ce fait dans tous les domiciles. Son DSI est allé vers les
métiers avec une enquête de satisfaction menée auprès de 3 000 utilisateurs. Un
travail réalisé en cinq langues, avec 20 questions, réparties en 10 thèmes. Il suffit de 10
minutes pour la remplir. Décidée début juillet, l'action a été menée fin août. Avec la
collaboration de l'agence A2JV, le créateur de BaroDSI.
Le but de Thierry Leduc ? Aller vers une intégration européenne plus poussée. On ne
peut aller vers cette intégration que si on sait ce que les utilisateurs attendent. Premier
indice, l'enquête a obtenu un taux de retour de 58%, 1 800 réponses sur 3 000
questionnaires envoyés en moins de 15 jours, on est monté à 86% en Espagne et 84%
en Italie. « Elle permet aussi de comprendre où on était bon et où on ne l'était pas » a
affirmé le DSI. Des failles apparaissent, comme la vidéo-conférence très demandée par
les utilisateurs. Inversement, des qualités ressortent comme la proximité de la DSI avec
De gauche à droite : Anthony Hié (Institut
Catholique de Paris), Stéphane Jouanne
(groupement Cartes Bancaires), Thierry Leduc
(Aliaxis),
le terrain. Les utilisateurs, c'est une surprise, trouvent le SI très sécurisé.
Pour le Groupement des Cartes Bancaires, la mise au service des métiers est passée
par une agilité particulière. Celle-ci a reposé sur la possibilité de créer aisément et
rapidement des applications au travers d'une plate-forme de développement à bas
niveau de code.
Toute autre démarche avec Anthony Hié DSI et directeur du SI et du numérique à
l'Institut Catholique de Paris (ICP), une DSI orientée utilisateurs. Attentive par exemple
à l'innovation et à la formation, qui passe dans cet Institut par le e-learning. « On s'est
lancé principalement dans la mise en place d'un centre de services en lien avec les
utilisateurs, nous avons co-construit le catalogue de services avec eux » a témoigné ce
DSI. Les utilisateurs se connectent via un portail dédié, qui ouvre également sur les
services généraux. D'autres directions comme les RH, se montrent intéressées pour se
greffer sur ce portail.
« Le vrai problème pour la DSI de l'ICP, comme pour d'autres, c'est la forte dose de
legacy. Nous sommes bi-modale, à la fois dans le legacy et tournés vers l'agilité. Il faut
mixer les deux. Stéphane Jouanne, lui, le RSI du groupement des Cartes Bancaires,
s'est concentré sur le service de supervision, qui gérait des projets, sous Word ou
Excel. L'informatique a mis au point des formulaires, interfacés avec d'autres
applicatifs, mis à disposition sur le portail web. « Tous les chefs de projets y vont pour
amender les dossiers ou faire des remarques ».
Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles et grand témoin de la matinée s'est
montré surpris qu' on ait parlé de solutions techniques et oublié l'homme, la conduite
du changement qui est la problématique majeure, vis-à-vis des clients internes ou du
personnel de la DSI. Le DSI a également besoin d'un sponsor. « Le levier décisif, pour
moi c'est les clients, s'ils prennent la défense et militent pour aller dans le sens de la
DSI on a fait la moitié du chemin. La transformation ne se fait qu'avec les clients et les
personnels.
En savoir plus
- Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure)
- Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? »
Journaliste
Projets
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
L'Académie de Versailles représente 10 % des effectifs de l'Education Nationale, qui
regroupe la moitié de la Fonction Publique. Jacky Galicher, DSI de l'Académie de
Versailles, est donc en charge de 5 % des effectifs de l'Etat. Il a témoigné en tant que
Grand Témoin sur la Matinée Stratégique « Valoriser l'action de la DSI », organisée par
CIO le 22 Novembre 2016 à Paris. Couvrant les départements des Yvelines, des Hauts
de Seine, de l'Essonne et du Val d'Oise, l'Académie de Versailles comprend bien sûr
des personnels administratifs et techniques, des enseignants et, bien entendu, 1,2
million d'élèves.
« Cela fait onze ans que j'occupe cette fonction et j'avais pu constater qu'une grande
proportion des chefs d'établissements étaient très mécontents des services IT » s'est
souvenu Jacky Galicher. Et aucune réponse n'était apportée. Même quand, excédé, un
chef d'établissement prenait la peine d'écrire. Il fallait donc agir, « améliorer la relation
avec les clients internes » selon les propres mots de Jacky Galicher.
La première action menée peut sembler triviale. Il s'est agi d'organiser un help-desk
unifié au lieu de divers agents répondant au téléphone à partir de bureaux séparés. Le
help-desk a, de ce fait, été géré comme un service, avec un responsable et des règles
évidentes comme une rotation des absences pour garantir une continuité du service
rendu. Jacky Galicher a regretté : « auparavant, les congés étaient accordés selon les
désirs des agents sans se préoccuper des besoins des clients internes. » L'inspiration a
été recherchée dans une entreprise sans boutique, donc avec un besoin de grande
qualité : Dell, dont le help desk était à l'époque une référence.
Révolution culturelle, le plateau comprenait un tableau affiché avec, en face du nom de
chaque agent, le nombre de prises d'appels, les temps de pause, etc. « même si à
Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles,
a été le Grand Témoin de la Matinée Stratégique
« Valoriser l'action de la DSI », organisée par
CIO le 22 Novembre 2016 à Paris.
l'époque la performance individuelle ne faisait pas partie de la culture de la fonction
publique » a remarqué le DSI. Depuis, les choses ont changé dans toute la fonction
publique et l'Académie de Versailles y a sans doute contribué. Pour contrer l'argument
qu'un plateau unique était bruyant, Jacky Galicher est venu travailler sur place durant
trois jours sans difficulté.
La création de ce help-desk, outillé avec Easivista, a été en elle-même un facteur de
nette amélioration de la satisfaction des utilisateurs et donc de la relation avec ceux-ci.
Désormais, la DSI possède des accords de niveaux de service avec les chefs
d'établissements, les métiers... Les résultats des calculs d'indicateurs de performance
sont publiés. Cette manière de procéder a pu objectiver les relations entre la DSI et les
autres directions en prouvant la performance réelle. Lorsqu'un débordement des
capacités a lieu, le help-desk ne prend plus de nouveaux appels, les appels entrants
étant redirigés vers un message.
« Améliorer la relation utilisateurs, c'est aussi un soucis d'efficience du help-desk car,
quand un utilisateur est mécontent, il n'appelle pas une seule fois mais plusieurs » a
souligné Jacky Galicher. Et, quand il y a un incident, une communication claire et
compréhensible par les utilisateurs doit être mise en place. Des ingénieurs réseaux
jargonnant sont à l'antithèse de ce qu'il faut. Jacky Galicher a donc décidé de mettre en
place un chargé de communication qui cible ses messages car « une communication
inappropriée peut être anxiogène ».
Parmi les éléments de communication, il y avait la nécessité de disposer d'un indicateur
clair. « Trop d'indicateurs tuent les indicateurs » a jugé le DSI. Il a donc participé à un
groupe de travail mis en place par l'éditeur Orsyp (aujourd'hui Automic) pour concevoir
le TRS (Taux de Rendement Synthétique). Qualité, performance et d'autres indicateurs
clés sont combinés pour disposer d'un indicateur unique, aisé à communiquer. Pour
Jacky Galicher, « quand vous avez 150 indicateurs dans une présentation plus
personne ne les regarde ; un indicateur unique, au contraire, facilite le pilotage. »
Surtout, un indicateur unique est effectivement suivi et utilisé en étant compréhensible
par tous. Les quantité d'outils installés -sans être nécessairement utilisés- par de
nombreuses DSI ne débouchent souvent sur pas grand'chose. En période de disette
budgétaire dans le secteur public, ce n'est pas acceptable. L'Académie de Versailles
convertit donc les résultats de ses outils en TRS.
Expliquer l'emploi des ressources de la DSI est devenu un objectif en soi. Qu'est-ce qui
a été maintenu ? Qu'est ce qui a été déployé ou non ? Qu'est-ce qui a été dépensé et
pour quoi ? « Trop souvent, la DSI est une boîte noire, alors j'ai voulu un bilan clair
mais sans en écrire une seule ligne, chaque agent expliquant son propre bilan, ce qui le
valorise, et on ajoute les indicateurs » s'est réjoui Jacky Galicher.
Parmi les éléments importants, il y a le rattachement hiérarchique. Jacky Galicher a en
effet jugé : « si la DSI est rattachée à la DSI, c'est un centre de coût ; si, comme au sein
de l'Académie de Versailles, elle est rattachée au secrétariat général, c'est un centre de
valeur. » Comment imaginer la paye de 200 000 salariés ou l'organisation des examens
sans informatique ? C'est évidemment impossible.
Désormais, les incidents sont gérés uniquement au travers d'un système de tickets. S'il
n'y a pas de ticket, il n'y a pas d'incident. Et chaque ticket fait l'objet d'un suivi strict. Par
ailleurs, Jacky Galicher s'est engagé à répondre à tout courrier des chefs
d'établissements dans des délais raisonnables. Du coup, dans les dialogues sociaux
avec les organisations syndicales, la DSI a disparu des points d'achoppement alors
qu'elle était un bouc émissaire facile.
En savoir plus
- Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure)
- Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? »
Rédacteur en chef de CIO
Projets
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
Disposer d'un niveau de service satisfaisant, c'est bien. Mais, pour une DSI, c'est
insuffisant. Il est nécessaire que les métiers soient satisfaits. Le 22 novembre 2016,
CIO a organisé une Matinée Stratégique sur le thème « Valoriser l'action de la DSI » et
la deuxième table ronde a réuni Yves Djedje, DSI et ancien responsable support
d'AccorHotels France, et Samatar Morin, DSI et ancien directeur de la production
d'EDF Citelum, précisément sur le thème « Comment mesurer et communiquer la
performance IT ».
Entreprise connue et donc exposée, AccorHôtels comporte 18 marques dans
l'hôtellerie (Ibis, Novotel, Pullman...). 1640 hôtels et 35 000 collaborateurs accueillent
des clients qui vont réclamer du wi-fi, des applications mobiles ou une réservation en
ligne, etc. Les clients de la DSI sont donc, chez AccorHôtels, autant internes
qu'externes. Impossible d'invoquer un plantage informatique pour justifier une mauvaise
prestation. Or un système d'information hôtelier implique de très nombreuses
applications, de la gestion de réservation à tous les outils pour la gestion interne.
« Chaque application avait son support et chaque directeur d'hôtel avait donc une liste
de 40 à 50 numéros de téléphones pour les différents cas » s'est souvenu Yves Djedje.
De ce fait, côté DSI, il était aussi très compliqué d'avoir une vision du niveau de service
global puisqu'il fallait réconcilier les indicateurs de chaque prestataire et de chaque
service. La première action menée a donc été de regrouper tous les supports sur un
seul centre de contacts. Yves Djedje a constaté : « de ce fait, chaque hôtelier n'avait
plus qu'un seul numéro de téléphone à appeler, charge ensuite à l'IT d'aiguiller la
demande au bon interlocuteur. » Cette étape a eu lieu vers 2002-2003. De la même
La deuxième table ronde de la matinée, «
Comment mesurer et communiquer la
performance IT », a réuni Yves Djedje, DSI
d'AccorHotels France (premier plan), et Samatar
Morin, DSI d'EDF Citelum.
façon, les clients externes ont bénéficié d'un centre de support unifié par plaque
linguistique. Ce sont des clients qui ont été embauchés pour s'occuper de ces centres
de contact afin qu'ils aient la connaissance pratique de la vie du client.
Une difficulté était que la plupart des questions relevait plus du métier que de l'IT. « Le
premier irritant était le sentiment d'incompréhension de l'objet du problème lorsqu'un
utilisateur contactait le support, sentiment partagé par le technicien en centre de
contact » a confirmé Yves Djedje. Il existait donc une difficulté de vocabulaire, difficulté
d'autant plus importante que certains mots pouvaient avoir un sens différent pour les
différents intervenants. Un effort de clarification a donc été mené : d'un côté une
présentation de l'IT au cours de Digital Days à l'attention des hôteliers, de l'autre une
formation au métier pour les techniciens IT. Les deux ont finalement été accompagnés
pour se comprendre, notamment avec des dictionnaires. Le parcours hôtelier visant à
l'intégration des responsables hôteliers, notamment à l'Académie Accor, a aussi intégré
une formation IT. Et les hôteliers ont été amenés à réaliser des immersions dans les
centres de support comme les techniciens en hôtels. Du coup, la satisfaction de chacun
a été considérablement améliorée.
Filiale à 100 % de l'énergéticien EDF présente dans 14 pays, EDF Citelum s'adresse à
une clientèle qui n'est pas moins exigeante que celle des hôtels Accor mais qui est bien
différente. Il s'agit en effet de grands acteurs publics et privés qui recourent à cette
société pour gérer leur éclairage public ou de bâtiments, y compris pour des
événements, ainsi que des prestations connexes rendues possibles par le matériel
déployé pour l'éclairage. Son et lumière de la Tour Eiffel, usines Renault, feux de
circulation, éclairage public d'un millier de grandes villes (dont Paris), réseaux wi-fi
grâce à des antennes sur lampadaires, etc. sont des exemples de réalisation de cette
société. Mais, pour couvrir 14 pays par 130 sites d'implantation, le SI d'EDF Citelum n'a
que 1500 utilisateurs. « Nous avons une énorme dispersion de nos utilisateurs » a
constaté Samatar Morin.
De ce fait, EDF Citelum fonctionne davantage comme une fédération de PME « avec
un très fort pouvoir des directeurs généraux locaux » comme l'a souligné le DSI. Et
ceux-là (mais pas forcément les réels utilisateurs quotidiens), très souvent, se
plaignaient de la qualité du service de la DSI dans un contexte de fortes disparités des
processus métier selon les lieux. Samatar Morin a ainsi souligné : « que ce soit en
termes de time2market, de qualité ou de coût de la vie, il y a de grosses différences
entre des villes comme Paris et Mexico. »
Alors qu'il était directeur de la production, Samatar Morin avait bien sûr mis en place
toute une série d'indicateurs techniques traditionnels. « Or ces indicateurs révélaient un
niveau de service pas si mauvais que cela en le comparant à d'autres » a rapporté le
DSI. Malgré tout, à sa nomination, le nouveau PDG a relayé les plaintes récurrentes
des directions de sites. A cela s'est ajoutée une demande de baisse de budget de
35 %.
Prenant le taureau par les cornes, Samatar Morin a « décidé d'investir sur les éléments
intangibles de la qualité du service IT puisque les éléments objectifs étaient bons. » Les
bons indicateurs étaient simplement non-pertinents. « Notre métier, tout le monde s'en
fout, il faut que ça marche, point final, quand on clique ça doit répondre » a martelé
Samatar Morin. La première action corrective réalisée a donc été de transformer les
consommateurs passifs du SI en consommateurs actifs. Pour cela, le DSI a redonné du
pouvoir aux directions locales.
Centralement, la DSI a mené la mise en place d'un socle applicatif commun pour lequel
le cloud a été un élément fort. Des RSI ont été nommés localement dans chaque pays
en étant rattachés hiérarchiquement aux directeurs de chaque pays et
fonctionnellement à la DSI. Ces RSI sont notamment en charge de l'adaptation locale
du socle commun SI. « Comme ils sont désormais co-responsables, la critique est
moins facile et ils sont davantage satisfaits » s'est réjoui Samatar Morin.
Cette action a eu un effet de boucle vertueuse. Samatar Morin a ainsi expliqué :
« comme ils étaient co-responsables, ils ont commencé à s'intéresser à l'IT et j'ai pu
ainsi plus facilement pousser des standards et élever le niveau de maturité (très
hétérogène au départ) de chacun. » Un pays générant 60 millions d'euros de chiffre
d'affaires n'est évidemment pas du tout dans la même situation qu'un pays générant
deux millions. Cette élévation de la maturité IT et son homogénéisation a permis
d'avancer sur des sujets comme la sécurité, avec un niveau minimal fixé en central
mais sans obliger le siège à s'en occuper directement.
« La complexité des organisations et la multiplication des interlocuteurs estune difficulté
majeure » a commenté en conclusion Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles.
Dans l'Education Nationale, les infrastructures sont désormais sous la responsabilité
des collectivités territoriales gérant les bâtiments. Il a souligné : « la collaboration n'est
pas naturelle ! »
En savoir plus
- Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure)
- Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? »
Rédacteur en chef de CIO
Pour toute demande concernant CIO.focus :
contact-cio@it-news-info.com
Une publication de IT NEWS INFO : 40 bd Henri Sellier 92150 Suresnes
Rédacteur en chef : Bertrand Lemaire, blemaire@it-news-info.com
Tél. : 01 41 97 62 10
n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
Principaux associés : Adthink Media et International Data Group Inc.
Président : Bertrand Gros
Directeur de publication : Bertrand Gros
Directeur général : Jean Royné
Président du groupe Adthink Media : Sylvain Morel
CIO est édité par IT NEWS INFO, SAS au capital de 3000000 €
Siret : 500034574 00029 RCS Nanterre
Agilité, efficience et qualité à l'Académie de Versailles
Agilité, efficience et qualité à l'Académie de Versailles

Contenu connexe

Tendances

Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?
Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?
Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?
Wavestone
 
Tech trends 2013 (dix tendances ) By Deloitte
Tech trends 2013 (dix tendances ) By DeloitteTech trends 2013 (dix tendances ) By Deloitte
Tech trends 2013 (dix tendances ) By Deloitte
servicesmobiles.fr
 
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Claude Super
 
Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)
Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)
Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)
NRB
 
Les enjeux de la transformation numérique
Les enjeux de la transformation numériqueLes enjeux de la transformation numérique
Les enjeux de la transformation numérique
Antoine Vigneron
 
041114 présentation digital transformation - e. duguay- sciences po
041114   présentation digital transformation - e. duguay- sciences po041114   présentation digital transformation - e. duguay- sciences po
041114 présentation digital transformation - e. duguay- sciences po
Emmanuel Duguay
 
Etude PwC Club des Connected CFO (2014)
Etude PwC Club des Connected CFO (2014)Etude PwC Club des Connected CFO (2014)
Etude PwC Club des Connected CFO (2014)
PwC France
 
EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017
55 | fifty-five
 
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018 HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUB INSTITUTE
 
20181010 dsi vo2
20181010 dsi vo220181010 dsi vo2
20181010 dsi vo2
Teoman Atamyan
 
Livre blanc Mobilité et nouveaux usages - Sage
Livre blanc Mobilité et nouveaux usages - SageLivre blanc Mobilité et nouveaux usages - Sage
Livre blanc Mobilité et nouveaux usages - Sage
NRC
 
Programmation Colloque TI Shawinigan
Programmation Colloque TI ShawiniganProgrammation Colloque TI Shawinigan
Programmation Colloque TI Shawinigan
Sylvie Lavergne
 
EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018
EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018
EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018
55 | fifty-five
 
Digital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExperts
Digital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExpertsDigital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExperts
Digital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExperts
bhd1981
 
Magazine Surface - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne Marsan
Magazine Surface  - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne MarsanMagazine Surface  - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne Marsan
Magazine Surface - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne Marsan
Alain Fortier
 
[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales
[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales
[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales
Yann Gourvennec
 
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital OfficerEbg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Laurent Crouet
 
10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft
10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft
10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft
Na-Young Kwon
 
Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?
Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?
Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?
Olivier PIOU
 

Tendances (20)

Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?
Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?
Synthèse n°52 : Et si les DSI tiraient enfin parti de leur capital humain ?
 
Tech trends 2013 (dix tendances ) By Deloitte
Tech trends 2013 (dix tendances ) By DeloitteTech trends 2013 (dix tendances ) By Deloitte
Tech trends 2013 (dix tendances ) By Deloitte
 
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
 
Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)
Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)
Transformation Digitale - Menaces et opportunités (D. Eycken)
 
Les enjeux de la transformation numérique
Les enjeux de la transformation numériqueLes enjeux de la transformation numérique
Les enjeux de la transformation numérique
 
041114 présentation digital transformation - e. duguay- sciences po
041114   présentation digital transformation - e. duguay- sciences po041114   présentation digital transformation - e. duguay- sciences po
041114 présentation digital transformation - e. duguay- sciences po
 
Etude PwC Club des Connected CFO (2014)
Etude PwC Club des Connected CFO (2014)Etude PwC Club des Connected CFO (2014)
Etude PwC Club des Connected CFO (2014)
 
EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017
 
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018 HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
 
20181010 dsi vo2
20181010 dsi vo220181010 dsi vo2
20181010 dsi vo2
 
Livre blanc Mobilité et nouveaux usages - Sage
Livre blanc Mobilité et nouveaux usages - SageLivre blanc Mobilité et nouveaux usages - Sage
Livre blanc Mobilité et nouveaux usages - Sage
 
Programmation Colloque TI Shawinigan
Programmation Colloque TI ShawiniganProgrammation Colloque TI Shawinigan
Programmation Colloque TI Shawinigan
 
EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018
EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018
EBG - Livret de synthèse - Task Force CDO 2018
 
Digital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExperts
Digital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExpertsDigital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExperts
Digital et évolution du métier d'expert-compte_DeloitteExperts
 
Magazine Surface - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne Marsan
Magazine Surface  - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne MarsanMagazine Surface  - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne Marsan
Magazine Surface - Se transformer maintenant! - Alain Fortier Josianne Marsan
 
[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales
[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales
[Fr] La transformation digitale, la RH et les injonctions paradoxales
 
CARNET_Experiences_Performance_Financiere
CARNET_Experiences_Performance_FinanciereCARNET_Experiences_Performance_Financiere
CARNET_Experiences_Performance_Financiere
 
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital OfficerEbg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
 
10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft
10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft
10. JSB11 - Ecosystème du Social Business Microsoft
 
Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?
Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?
Le Digital et ses outils - Comment se préparer à cette transformation ?
 

En vedette

El papel de los valores en el quehacer científico
El papel de los valores en el quehacer científicoEl papel de los valores en el quehacer científico
El papel de los valores en el quehacer científico
Angel Navarro
 
Wtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego Majsterkowicza
Wtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego MajsterkowiczaWtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego Majsterkowicza
Wtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego Majsterkowicza
Kasia Aleszczyk
 
sachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocx
sachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocxsachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocx
sachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocx
Sachinkumar Rathod
 
Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...
Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...
Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...
Enterpay
 
Zakat dan wakaf
Zakat dan wakafZakat dan wakaf
Zakat dan wakaf
Robby Yumendra
 
Hafizan VSI Format CV
Hafizan VSI Format CVHafizan VSI Format CV
Hafizan VSI Format CV
Mohd Hafizan Ahmad
 
Twice Engineering
Twice EngineeringTwice Engineering
Twice Engineering
Min Yun Kyung
 

En vedette (7)

El papel de los valores en el quehacer científico
El papel de los valores en el quehacer científicoEl papel de los valores en el quehacer científico
El papel de los valores en el quehacer científico
 
Wtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego Majsterkowicza
Wtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego MajsterkowiczaWtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego Majsterkowicza
Wtyczki WordPressa - poznaj zestaw WordPressowego Majsterkowicza
 
sachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocx
sachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocxsachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocx
sachinkumar_rathod034.RERA.PPTdocx
 
Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...
Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...
Improve B2B customer payment experience without added risk - Enterpay at MPE ...
 
Zakat dan wakaf
Zakat dan wakafZakat dan wakaf
Zakat dan wakaf
 
Hafizan VSI Format CV
Hafizan VSI Format CVHafizan VSI Format CV
Hafizan VSI Format CV
 
Twice Engineering
Twice EngineeringTwice Engineering
Twice Engineering
 

Similaire à Agilité, efficience et qualité à l'Académie de Versailles

Conf innovations rh2011
Conf innovations rh2011Conf innovations rh2011
Conf innovations rh2011
Talentys
 
Thèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-Clés
Thèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-ClésThèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-Clés
Thèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-Clés
Vincent Baijot
 
Metiers & IT : boosting innovation ?
Metiers & IT : boosting innovation ?Metiers & IT : boosting innovation ?
Metiers & IT : boosting innovation ?
Jérôme DIDAT
 
IT & Métiers : how to innovate ... together ???
IT & Métiers : how to innovate ... together ???IT & Métiers : how to innovate ... together ???
IT & Métiers : how to innovate ... together ???
Jérôme DIDAT
 
Modèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clés
Modèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clésModèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clés
Modèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clés
Frédéric GASNIER
 
DSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 Cloud
DSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 CloudDSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 Cloud
DSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 Cloud
PROJECT SI
 
La valeur des Big Data sera dans leurs usages
La valeur des Big Data sera dans leurs usagesLa valeur des Big Data sera dans leurs usages
La valeur des Big Data sera dans leurs usages
SAS FRANCE
 
Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware
thoudaille
 
EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...
EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...
EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...
55 | fifty-five
 
#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon
#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon
#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon
OCTO Technology
 
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunitésInnovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Solutions IT et Business
 
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunitésInnovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Solutions IT et Business
 
#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total
#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total
#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total
OCTO Technology
 
Innovations it et recrutements
Innovations it et recrutementsInnovations it et recrutements
Innovations it et recrutements
Robert Half France
 
[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...
[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...
[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...
Groupe D.FI
 
#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances
#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances
#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances
OCTO Technology
 
PortraitDeCDO - Juliette Bron - Macif
PortraitDeCDO - Juliette Bron - MacifPortraitDeCDO - Juliette Bron - Macif
PortraitDeCDO - Juliette Bron - Macif
OCTO Technology
 
La Gouvernance des Données
La Gouvernance des DonnéesLa Gouvernance des Données
La Gouvernance des Données
Soft Computing
 
Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware
thoudaille
 

Similaire à Agilité, efficience et qualité à l'Académie de Versailles (20)

Conf innovations rh2011
Conf innovations rh2011Conf innovations rh2011
Conf innovations rh2011
 
Thèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-Clés
Thèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-ClésThèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-Clés
Thèse Professionnelle MBA Vincent Baijot - IoT - MBS - Résumé et Mots-Clés
 
Metiers & IT : boosting innovation ?
Metiers & IT : boosting innovation ?Metiers & IT : boosting innovation ?
Metiers & IT : boosting innovation ?
 
IT & Métiers : how to innovate ... together ???
IT & Métiers : how to innovate ... together ???IT & Métiers : how to innovate ... together ???
IT & Métiers : how to innovate ... together ???
 
Modèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clés
Modèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clésModèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clés
Modèle économique de la DSI - Elements du modèle et questions clés
 
DSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 Cloud
DSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 CloudDSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 Cloud
DSI et ERP SAGE ERP X3 1000 100 Cloud
 
La valeur des Big Data sera dans leurs usages
La valeur des Big Data sera dans leurs usagesLa valeur des Big Data sera dans leurs usages
La valeur des Big Data sera dans leurs usages
 
Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware
 
EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...
EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...
EBG - Livret de synthèse de la TaskForce CDO 2019 - CDO, de l'inspiration à l...
 
#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon
#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon
#PortraitDeCDO - Laurent Assouad - Aéroport de Lyon
 
Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012
Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012
Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012
 
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunitésInnovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
 
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunitésInnovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
Innovation Numérique - Un monde de défis et d'opportunités
 
#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total
#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total
#PortraitDeCDO - Juliette De Maupeou - Total
 
Innovations it et recrutements
Innovations it et recrutementsInnovations it et recrutements
Innovations it et recrutements
 
[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...
[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...
[Paroles de DSI] Construisons les nouveaux modèles d'efficacité IT - Programm...
 
#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances
#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances
#PortraitDeCDO - Magali Noé - CNP Assurances
 
PortraitDeCDO - Juliette Bron - Macif
PortraitDeCDO - Juliette Bron - MacifPortraitDeCDO - Juliette Bron - Macif
PortraitDeCDO - Juliette Bron - Macif
 
La Gouvernance des Données
La Gouvernance des DonnéesLa Gouvernance des Données
La Gouvernance des Données
 
Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware Lancement 20 fev catalix slideware
Lancement 20 fev catalix slideware
 

Plus de Jacky Galicher

révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
Jacky Galicher
 
Itfb 2233 p10_marketing dsi
Itfb 2233 p10_marketing dsiItfb 2233 p10_marketing dsi
Itfb 2233 p10_marketing dsi
Jacky Galicher
 
Aef 583814
Aef 583814Aef 583814
Aef 583814
Jacky Galicher
 
Quel marketing pour la dsi
Quel marketing pour la dsiQuel marketing pour la dsi
Quel marketing pour la dsi
Jacky Galicher
 
Données personnelles des élèves
Données personnelles des élèvesDonnées personnelles des élèves
Données personnelles des élèves
Jacky Galicher
 
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations Informatiques Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Jacky Galicher
 
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations InformatiquesPiloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Bien-être au travail
Bien-être au travail Bien-être au travail
Bien-être au travail
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ? Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Jacky Galicher
 
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ? Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Jacky Galicher
 
Presentation confiance numerique clichy
Presentation confiance numerique clichyPresentation confiance numerique clichy
Presentation confiance numerique clichy
Jacky Galicher
 
Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...
Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...
Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...
Jacky Galicher
 
Mettez des millennials dans votre DSI
Mettez des millennials dans votre DSIMettez des millennials dans votre DSI
Mettez des millennials dans votre DSI
Jacky Galicher
 
Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016
Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016 Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016
Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016
Jacky Galicher
 
Chargé mission de modernisation
Chargé mission de modernisationChargé mission de modernisation
Chargé mission de modernisation
Jacky Galicher
 
Protection des mineurs, sécurité des données
Protection des mineurs, sécurité des donnéesProtection des mineurs, sécurité des données
Protection des mineurs, sécurité des données
Jacky Galicher
 

Plus de Jacky Galicher (20)

révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
révolution numérique : Comment le DSI markète son offre ?
 
Itfb 2233 p10_marketing dsi
Itfb 2233 p10_marketing dsiItfb 2233 p10_marketing dsi
Itfb 2233 p10_marketing dsi
 
Aef 583814
Aef 583814Aef 583814
Aef 583814
 
Quel marketing pour la dsi
Quel marketing pour la dsiQuel marketing pour la dsi
Quel marketing pour la dsi
 
Données personnelles des élèves
Données personnelles des élèvesDonnées personnelles des élèves
Données personnelles des élèves
 
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations Informatiques Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
 
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations InformatiquesPiloter la Performance des Opérations Informatiques
Piloter la Performance des Opérations Informatiques
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien-être au travail
Bien-être au travail Bien-être au travail
Bien-être au travail
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ? Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
 
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ? Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
Quelle métrique pour fédérer Dev & Ops ?
 
Presentation confiance numerique clichy
Presentation confiance numerique clichyPresentation confiance numerique clichy
Presentation confiance numerique clichy
 
Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...
Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...
Numérique : Daniel Filâtre appelle les corps d’encadrement à adopter un espri...
 
Mettez des millennials dans votre DSI
Mettez des millennials dans votre DSIMettez des millennials dans votre DSI
Mettez des millennials dans votre DSI
 
Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016
Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016 Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016
Stratégie devops-article-cio-dsi de versailles-5-juillet-2016
 
Chargé mission de modernisation
Chargé mission de modernisationChargé mission de modernisation
Chargé mission de modernisation
 
Protection des mineurs, sécurité des données
Protection des mineurs, sécurité des donnéesProtection des mineurs, sécurité des données
Protection des mineurs, sécurité des données
 

Agilité, efficience et qualité à l'Académie de Versailles

  • 3. Stratégie Le 22 novembre 2016 au Palais Brongniart à Paris, CIO organisait une Matinée Stratégique sur le thème « Valoriser l'action de la DSI vis-à-vis des métiers, de la DAF, de la DG et des clients ». Outre la divulgation des résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? », cet événement a été l'occasion d'entendre les témoignages de nombreux DSI et experts ainsi que de participer à des moment conviviaux pour des prises de contact ouvrant des perspectives enrichissantes. Christèle Genty, Sales Manager, Google, a expliqué que « la transformation digitale « Valoriser l'action de la DSI », une matinée stratégique organisée par CIO le 22 Novembre 2016 à Paris. n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
  • 4. [c'est] mettre votre collaborateur au centre avec Google Cloud ». « Démontrer la création de valeur par l'IT » : c'était le thème de l'intervention d'expert de Matteo Pacca, Directeur Associé Senior, McKinsey & Company. « Comment la DSI peut devenir le moteur d'Innovation ? » s'est interrogé Philippe Croix, Consultant Solution chez ServiceNow. La première table ronde, « Comment rendre la relation client interne plus performante ? » a réuni, de gauche à droite, Anthony Hié (Directeur des systèmes d'information et du numérique à l'Institut Catholique de Paris), Stéphane Jouanne (RSI du Groupement Cartes Bancaires) et Thierry Leduc (DSI Europe du groupe Aliaxis).
  • 5. Dalila Souiah, Presales Manager d'EasyVista, a pour sa part estimé que « l'expérience utilisateur [est] un élément clé de la valorisation de la DSI ». Philippe Huguet, Directeur associé chez NetQuality, est intervenu sur « IT et Digital Performance Management, nouvel atout différenciateur de la DSI ».
  • 6. Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles, a été le Grand Témoin. Il est intervenu sur le sujet « Allier agilité, efficience et qualité, c'est possible ! » mais aussi ponctuellement au fil de la matinée. « Le document : élément toujours essentiel dans l'activité économique des entreprises » a défendu Arezki Hamadi, Sénior Account Manager chez Levi, Ray & Shoup (LRS). La deuxième table ronde, « Comment mesurer et communiquer la performance IT » a réuni Yves Djedje, DSI d'AccorHotels France (premier plan), et Samatar Morin, DSI d'EDF Citelum.
  • 7. Dernier intervenant de la matinée, Miguel Valdés Faura, PDG et cofondateur de Bonitasoft, est, lui, intervenu pour expliquer : « Plateformes de développement low code : de réels leviers d'économie pour permettre l'innovation ». Accueil, pause de mi-matinée et cocktail déjeunatoire ont été des moments de convivialité mais aussi d'échanges enrichissants et porteurs d'opportunité. En savoir plus - Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure) - Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? » Rédacteur en chef de CIO Stratégie n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
  • 8. Il appartenait à Matteo Pacca, directeur senior associé au bureau parisien de McKinsey & Company d'ouvrir les débats de la Matinée Stratégique CIO du 22 novembre 2016, consacrée à la valorisation de l'action de la DSI. L'occasion de prendre un peu de hauteur et de remettre les priorités dans le bon ordre. Matteo Pacca rappelle d'abord le poids de la technologie. Hier, c'était une fonction support pour les métiers, vue comme un centre de coût par la DG et beaucoup de dirigeants dans l'entreprise. Aujourd'hui, cette technologie façonne les stratégies, les business models, l'innovation, les services digitaux, bref tout ce qui est apporté au client. Pour la DSI, c'est un changement total. La technologie est devenue un enjeu stratégique. Or, le paysage interne est celui « d'un réseau complexe et interconnecté d'applications, d'interfaces et de bases de données où de nombreux éléments doivent communiquer avec des systèmes externes, API». Matteo Pacca cite deux chiffres marquants : 90% des datas créées, l'ont été ces deux dernières années, un SI bancaire dispose de 3 à 500 applications en moyenne. Mais certains chiffres font plus mal que d'autres : 64% des projets IT sont hors budget et 78% hors délais ! C'est la donnée qui est au coeur du sujet et plus particulièrement son aspect sécurité. Un nombre limité d'informations stratégiques ou sensibles à protéger, stockées dans des silos et difficiles à cracker, ou alors un par un. En revanche, un nombre exponentiel de données stockées et circulantes rend l'entreprise plus vulnérable. Faut-il rappeler l'exemple de Target, le grand distributeur américain, qui s'est fait voler 40 millions de données bancaires en 2013 ? Préjudice : 100 milliards de dollars. Le CIO et le CEO ont perdu leurs postes. Pour Matteo Pacca, McKinsey, le débat entre l'IT et les métiers est encore trop faible.
  • 9. Il y a bien un avant et un après. Avant, la DSI était un centre de coûts et de complexité, elle doit devenir une organisation générant de la valeur. Mais le langage entre l'IT et les métiers reste encore trop différent, paralysant le dialogue. Les métiers se font pressants, demandant si l'IT peut lui apporter de la valeur dans le développement de projets IT importants, en combien de temps il développe, déploie et avec quelle efficacité. Là où les deux divergent c'est justement sur la mesure de performances. L'IT parle de structure, d'applications, alors que les métiers veulent mesurer la performance financière, celle du marché, de l'organisation ou de tout ce qui est opérationnel. Les indicateurs de performance fournis par l'IT sont truffés de termes techniques et restent trop tournés vers l'intérieur. Il est donc nécessaire maintenant que l'IT fournisse des indicateurs tournés vers les métiers. C'est une approche agile, comme celle de tout l'IT et de l'entreprise qui doit servir à créer de nouveaux indicateurs. Le fonctionnement est plus intégré, métiers et IT vont créer des équipes SCRUM auto-organisées. A un financement annuel doit succéder une approche budgétaire différente où les financements dépendront des résultats du produit. Un changement de nature pour le DSI qui doit « aller bien au-delà de la gestion des budgets et des plannings... et devenir un ambassadeur de l'agilité ». A lui de diffuser dans l'entreprise le concept d'agilité impliquant la centralité du client et de ses besoins, un circuit en boucle courte et une démarche « test and learn ». Matteo Pacca a cherché à dédramatiser le débat avec quelques remarques plus personnelles. Pour souligner que le débat entre l'IT et les métiers n'était pas encore très bien installé, que parfois les interlocuteurs ont l'impression que l'autre cherche à les enfumer. D'origine italienne, en France depuis 20 ans, Matteo Pacca s'étonne encore de certains particularismes. Les budgets pluri-annuels qui peinent à se mettre en place. Ou l'existence de l'inénarrable MOA, « qui place une couche entre ceux qui ont besoin de quelque chose et ceux qui ont la compétence pour le faire » ! En savoir plus - Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure) - Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? » Journaliste Projets n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
  • 10. Comment font les DSI pour mettre en oeuvre des pratiques efficaces et acceptées, de valorisation de leur action, vis-à-vis des métiers et des utilisateurs de l'entreprise ? A cette question posée lors de la première table ronde de la Matinée Stratégique CIO, le 22 novembre, ont répondu trois DSI : Anthony Hié (Institut Catholique de Paris), Stéphane Jouanne (groupement Cartes Bancaires) et Thierry Leduc (Aliaxis). Le grand témoin de la matinée, Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles, a également apporté son éclairage. Thierry Leduc d'Aliaxis intervenait en premier. D'abord pour préciser ce qu'est son entreprise, très internationale, mais peu connue. C'est une spécialiste des tuyaux plastiques, présente de ce fait dans tous les domiciles. Son DSI est allé vers les métiers avec une enquête de satisfaction menée auprès de 3 000 utilisateurs. Un travail réalisé en cinq langues, avec 20 questions, réparties en 10 thèmes. Il suffit de 10 minutes pour la remplir. Décidée début juillet, l'action a été menée fin août. Avec la collaboration de l'agence A2JV, le créateur de BaroDSI. Le but de Thierry Leduc ? Aller vers une intégration européenne plus poussée. On ne peut aller vers cette intégration que si on sait ce que les utilisateurs attendent. Premier indice, l'enquête a obtenu un taux de retour de 58%, 1 800 réponses sur 3 000 questionnaires envoyés en moins de 15 jours, on est monté à 86% en Espagne et 84% en Italie. « Elle permet aussi de comprendre où on était bon et où on ne l'était pas » a affirmé le DSI. Des failles apparaissent, comme la vidéo-conférence très demandée par les utilisateurs. Inversement, des qualités ressortent comme la proximité de la DSI avec De gauche à droite : Anthony Hié (Institut Catholique de Paris), Stéphane Jouanne (groupement Cartes Bancaires), Thierry Leduc (Aliaxis),
  • 11. le terrain. Les utilisateurs, c'est une surprise, trouvent le SI très sécurisé. Pour le Groupement des Cartes Bancaires, la mise au service des métiers est passée par une agilité particulière. Celle-ci a reposé sur la possibilité de créer aisément et rapidement des applications au travers d'une plate-forme de développement à bas niveau de code. Toute autre démarche avec Anthony Hié DSI et directeur du SI et du numérique à l'Institut Catholique de Paris (ICP), une DSI orientée utilisateurs. Attentive par exemple à l'innovation et à la formation, qui passe dans cet Institut par le e-learning. « On s'est lancé principalement dans la mise en place d'un centre de services en lien avec les utilisateurs, nous avons co-construit le catalogue de services avec eux » a témoigné ce DSI. Les utilisateurs se connectent via un portail dédié, qui ouvre également sur les services généraux. D'autres directions comme les RH, se montrent intéressées pour se greffer sur ce portail. « Le vrai problème pour la DSI de l'ICP, comme pour d'autres, c'est la forte dose de legacy. Nous sommes bi-modale, à la fois dans le legacy et tournés vers l'agilité. Il faut mixer les deux. Stéphane Jouanne, lui, le RSI du groupement des Cartes Bancaires, s'est concentré sur le service de supervision, qui gérait des projets, sous Word ou Excel. L'informatique a mis au point des formulaires, interfacés avec d'autres applicatifs, mis à disposition sur le portail web. « Tous les chefs de projets y vont pour amender les dossiers ou faire des remarques ». Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles et grand témoin de la matinée s'est montré surpris qu' on ait parlé de solutions techniques et oublié l'homme, la conduite du changement qui est la problématique majeure, vis-à-vis des clients internes ou du personnel de la DSI. Le DSI a également besoin d'un sponsor. « Le levier décisif, pour moi c'est les clients, s'ils prennent la défense et militent pour aller dans le sens de la DSI on a fait la moitié du chemin. La transformation ne se fait qu'avec les clients et les personnels. En savoir plus - Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure) - Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? » Journaliste Projets n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
  • 12. L'Académie de Versailles représente 10 % des effectifs de l'Education Nationale, qui regroupe la moitié de la Fonction Publique. Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles, est donc en charge de 5 % des effectifs de l'Etat. Il a témoigné en tant que Grand Témoin sur la Matinée Stratégique « Valoriser l'action de la DSI », organisée par CIO le 22 Novembre 2016 à Paris. Couvrant les départements des Yvelines, des Hauts de Seine, de l'Essonne et du Val d'Oise, l'Académie de Versailles comprend bien sûr des personnels administratifs et techniques, des enseignants et, bien entendu, 1,2 million d'élèves. « Cela fait onze ans que j'occupe cette fonction et j'avais pu constater qu'une grande proportion des chefs d'établissements étaient très mécontents des services IT » s'est souvenu Jacky Galicher. Et aucune réponse n'était apportée. Même quand, excédé, un chef d'établissement prenait la peine d'écrire. Il fallait donc agir, « améliorer la relation avec les clients internes » selon les propres mots de Jacky Galicher. La première action menée peut sembler triviale. Il s'est agi d'organiser un help-desk unifié au lieu de divers agents répondant au téléphone à partir de bureaux séparés. Le help-desk a, de ce fait, été géré comme un service, avec un responsable et des règles évidentes comme une rotation des absences pour garantir une continuité du service rendu. Jacky Galicher a regretté : « auparavant, les congés étaient accordés selon les désirs des agents sans se préoccuper des besoins des clients internes. » L'inspiration a été recherchée dans une entreprise sans boutique, donc avec un besoin de grande qualité : Dell, dont le help desk était à l'époque une référence. Révolution culturelle, le plateau comprenait un tableau affiché avec, en face du nom de chaque agent, le nombre de prises d'appels, les temps de pause, etc. « même si à Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles, a été le Grand Témoin de la Matinée Stratégique « Valoriser l'action de la DSI », organisée par CIO le 22 Novembre 2016 à Paris.
  • 13. l'époque la performance individuelle ne faisait pas partie de la culture de la fonction publique » a remarqué le DSI. Depuis, les choses ont changé dans toute la fonction publique et l'Académie de Versailles y a sans doute contribué. Pour contrer l'argument qu'un plateau unique était bruyant, Jacky Galicher est venu travailler sur place durant trois jours sans difficulté. La création de ce help-desk, outillé avec Easivista, a été en elle-même un facteur de nette amélioration de la satisfaction des utilisateurs et donc de la relation avec ceux-ci. Désormais, la DSI possède des accords de niveaux de service avec les chefs d'établissements, les métiers... Les résultats des calculs d'indicateurs de performance sont publiés. Cette manière de procéder a pu objectiver les relations entre la DSI et les autres directions en prouvant la performance réelle. Lorsqu'un débordement des capacités a lieu, le help-desk ne prend plus de nouveaux appels, les appels entrants étant redirigés vers un message. « Améliorer la relation utilisateurs, c'est aussi un soucis d'efficience du help-desk car, quand un utilisateur est mécontent, il n'appelle pas une seule fois mais plusieurs » a souligné Jacky Galicher. Et, quand il y a un incident, une communication claire et compréhensible par les utilisateurs doit être mise en place. Des ingénieurs réseaux jargonnant sont à l'antithèse de ce qu'il faut. Jacky Galicher a donc décidé de mettre en place un chargé de communication qui cible ses messages car « une communication inappropriée peut être anxiogène ». Parmi les éléments de communication, il y avait la nécessité de disposer d'un indicateur clair. « Trop d'indicateurs tuent les indicateurs » a jugé le DSI. Il a donc participé à un groupe de travail mis en place par l'éditeur Orsyp (aujourd'hui Automic) pour concevoir le TRS (Taux de Rendement Synthétique). Qualité, performance et d'autres indicateurs clés sont combinés pour disposer d'un indicateur unique, aisé à communiquer. Pour Jacky Galicher, « quand vous avez 150 indicateurs dans une présentation plus personne ne les regarde ; un indicateur unique, au contraire, facilite le pilotage. » Surtout, un indicateur unique est effectivement suivi et utilisé en étant compréhensible par tous. Les quantité d'outils installés -sans être nécessairement utilisés- par de nombreuses DSI ne débouchent souvent sur pas grand'chose. En période de disette budgétaire dans le secteur public, ce n'est pas acceptable. L'Académie de Versailles convertit donc les résultats de ses outils en TRS. Expliquer l'emploi des ressources de la DSI est devenu un objectif en soi. Qu'est-ce qui a été maintenu ? Qu'est ce qui a été déployé ou non ? Qu'est-ce qui a été dépensé et pour quoi ? « Trop souvent, la DSI est une boîte noire, alors j'ai voulu un bilan clair mais sans en écrire une seule ligne, chaque agent expliquant son propre bilan, ce qui le valorise, et on ajoute les indicateurs » s'est réjoui Jacky Galicher. Parmi les éléments importants, il y a le rattachement hiérarchique. Jacky Galicher a en effet jugé : « si la DSI est rattachée à la DSI, c'est un centre de coût ; si, comme au sein de l'Académie de Versailles, elle est rattachée au secrétariat général, c'est un centre de valeur. » Comment imaginer la paye de 200 000 salariés ou l'organisation des examens sans informatique ? C'est évidemment impossible. Désormais, les incidents sont gérés uniquement au travers d'un système de tickets. S'il n'y a pas de ticket, il n'y a pas d'incident. Et chaque ticket fait l'objet d'un suivi strict. Par
  • 14. ailleurs, Jacky Galicher s'est engagé à répondre à tout courrier des chefs d'établissements dans des délais raisonnables. Du coup, dans les dialogues sociaux avec les organisations syndicales, la DSI a disparu des points d'achoppement alors qu'elle était un bouc émissaire facile. En savoir plus - Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure) - Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? » Rédacteur en chef de CIO Projets n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
  • 15. Disposer d'un niveau de service satisfaisant, c'est bien. Mais, pour une DSI, c'est insuffisant. Il est nécessaire que les métiers soient satisfaits. Le 22 novembre 2016, CIO a organisé une Matinée Stratégique sur le thème « Valoriser l'action de la DSI » et la deuxième table ronde a réuni Yves Djedje, DSI et ancien responsable support d'AccorHotels France, et Samatar Morin, DSI et ancien directeur de la production d'EDF Citelum, précisément sur le thème « Comment mesurer et communiquer la performance IT ». Entreprise connue et donc exposée, AccorHôtels comporte 18 marques dans l'hôtellerie (Ibis, Novotel, Pullman...). 1640 hôtels et 35 000 collaborateurs accueillent des clients qui vont réclamer du wi-fi, des applications mobiles ou une réservation en ligne, etc. Les clients de la DSI sont donc, chez AccorHôtels, autant internes qu'externes. Impossible d'invoquer un plantage informatique pour justifier une mauvaise prestation. Or un système d'information hôtelier implique de très nombreuses applications, de la gestion de réservation à tous les outils pour la gestion interne. « Chaque application avait son support et chaque directeur d'hôtel avait donc une liste de 40 à 50 numéros de téléphones pour les différents cas » s'est souvenu Yves Djedje. De ce fait, côté DSI, il était aussi très compliqué d'avoir une vision du niveau de service global puisqu'il fallait réconcilier les indicateurs de chaque prestataire et de chaque service. La première action menée a donc été de regrouper tous les supports sur un seul centre de contacts. Yves Djedje a constaté : « de ce fait, chaque hôtelier n'avait plus qu'un seul numéro de téléphone à appeler, charge ensuite à l'IT d'aiguiller la demande au bon interlocuteur. » Cette étape a eu lieu vers 2002-2003. De la même La deuxième table ronde de la matinée, « Comment mesurer et communiquer la performance IT », a réuni Yves Djedje, DSI d'AccorHotels France (premier plan), et Samatar Morin, DSI d'EDF Citelum.
  • 16. façon, les clients externes ont bénéficié d'un centre de support unifié par plaque linguistique. Ce sont des clients qui ont été embauchés pour s'occuper de ces centres de contact afin qu'ils aient la connaissance pratique de la vie du client. Une difficulté était que la plupart des questions relevait plus du métier que de l'IT. « Le premier irritant était le sentiment d'incompréhension de l'objet du problème lorsqu'un utilisateur contactait le support, sentiment partagé par le technicien en centre de contact » a confirmé Yves Djedje. Il existait donc une difficulté de vocabulaire, difficulté d'autant plus importante que certains mots pouvaient avoir un sens différent pour les différents intervenants. Un effort de clarification a donc été mené : d'un côté une présentation de l'IT au cours de Digital Days à l'attention des hôteliers, de l'autre une formation au métier pour les techniciens IT. Les deux ont finalement été accompagnés pour se comprendre, notamment avec des dictionnaires. Le parcours hôtelier visant à l'intégration des responsables hôteliers, notamment à l'Académie Accor, a aussi intégré une formation IT. Et les hôteliers ont été amenés à réaliser des immersions dans les centres de support comme les techniciens en hôtels. Du coup, la satisfaction de chacun a été considérablement améliorée. Filiale à 100 % de l'énergéticien EDF présente dans 14 pays, EDF Citelum s'adresse à une clientèle qui n'est pas moins exigeante que celle des hôtels Accor mais qui est bien différente. Il s'agit en effet de grands acteurs publics et privés qui recourent à cette société pour gérer leur éclairage public ou de bâtiments, y compris pour des événements, ainsi que des prestations connexes rendues possibles par le matériel déployé pour l'éclairage. Son et lumière de la Tour Eiffel, usines Renault, feux de circulation, éclairage public d'un millier de grandes villes (dont Paris), réseaux wi-fi grâce à des antennes sur lampadaires, etc. sont des exemples de réalisation de cette société. Mais, pour couvrir 14 pays par 130 sites d'implantation, le SI d'EDF Citelum n'a que 1500 utilisateurs. « Nous avons une énorme dispersion de nos utilisateurs » a constaté Samatar Morin. De ce fait, EDF Citelum fonctionne davantage comme une fédération de PME « avec un très fort pouvoir des directeurs généraux locaux » comme l'a souligné le DSI. Et ceux-là (mais pas forcément les réels utilisateurs quotidiens), très souvent, se plaignaient de la qualité du service de la DSI dans un contexte de fortes disparités des processus métier selon les lieux. Samatar Morin a ainsi souligné : « que ce soit en termes de time2market, de qualité ou de coût de la vie, il y a de grosses différences entre des villes comme Paris et Mexico. » Alors qu'il était directeur de la production, Samatar Morin avait bien sûr mis en place toute une série d'indicateurs techniques traditionnels. « Or ces indicateurs révélaient un niveau de service pas si mauvais que cela en le comparant à d'autres » a rapporté le DSI. Malgré tout, à sa nomination, le nouveau PDG a relayé les plaintes récurrentes des directions de sites. A cela s'est ajoutée une demande de baisse de budget de 35 %. Prenant le taureau par les cornes, Samatar Morin a « décidé d'investir sur les éléments intangibles de la qualité du service IT puisque les éléments objectifs étaient bons. » Les bons indicateurs étaient simplement non-pertinents. « Notre métier, tout le monde s'en fout, il faut que ça marche, point final, quand on clique ça doit répondre » a martelé Samatar Morin. La première action corrective réalisée a donc été de transformer les consommateurs passifs du SI en consommateurs actifs. Pour cela, le DSI a redonné du pouvoir aux directions locales.
  • 17. Centralement, la DSI a mené la mise en place d'un socle applicatif commun pour lequel le cloud a été un élément fort. Des RSI ont été nommés localement dans chaque pays en étant rattachés hiérarchiquement aux directeurs de chaque pays et fonctionnellement à la DSI. Ces RSI sont notamment en charge de l'adaptation locale du socle commun SI. « Comme ils sont désormais co-responsables, la critique est moins facile et ils sont davantage satisfaits » s'est réjoui Samatar Morin. Cette action a eu un effet de boucle vertueuse. Samatar Morin a ainsi expliqué : « comme ils étaient co-responsables, ils ont commencé à s'intéresser à l'IT et j'ai pu ainsi plus facilement pousser des standards et élever le niveau de maturité (très hétérogène au départ) de chacun. » Un pays générant 60 millions d'euros de chiffre d'affaires n'est évidemment pas du tout dans la même situation qu'un pays générant deux millions. Cette élévation de la maturité IT et son homogénéisation a permis d'avancer sur des sujets comme la sécurité, avec un niveau minimal fixé en central mais sans obliger le siège à s'en occuper directement. « La complexité des organisations et la multiplication des interlocuteurs estune difficulté majeure » a commenté en conclusion Jacky Galicher, DSI de l'Académie de Versailles. Dans l'Education Nationale, les infrastructures sont désormais sous la responsabilité des collectivités territoriales gérant les bâtiments. Il a souligné : « la collaboration n'est pas naturelle ! » En savoir plus - Télécharger les documents associés à l'événement (Contenus ajoutés au fur et à mesure) - Télécharger les résultats de l'étude « Comment transformer la DSI pour faire mieux et moins cher ? » Rédacteur en chef de CIO Pour toute demande concernant CIO.focus : contact-cio@it-news-info.com Une publication de IT NEWS INFO : 40 bd Henri Sellier 92150 Suresnes Rédacteur en chef : Bertrand Lemaire, blemaire@it-news-info.com Tél. : 01 41 97 62 10 n°128 - Novembre 2016Valoriser l'action de la DSI
  • 18. Principaux associés : Adthink Media et International Data Group Inc. Président : Bertrand Gros Directeur de publication : Bertrand Gros Directeur général : Jean Royné Président du groupe Adthink Media : Sylvain Morel CIO est édité par IT NEWS INFO, SAS au capital de 3000000 € Siret : 500034574 00029 RCS Nanterre