SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
09	
  67	
  01	
  21	
  65	
  /	
  06	
  03	
  24	
  81	
  65	
  -­‐	
  gvitry@lact.fr	
  	
  -­‐	
  h;p://www.lact.fr	
  
dguichard@armania.com	
  -­‐	
  06	
  46	
  15	
  49	
  49	
  

Aide	
  aux	
  Aidants	
  
Offre	
  de	
  services	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  

	
  
«	
  Nous	
  ne	
  pouvons	
  pas	
  résoudre	
  les	
  problèmes	
  en	
  u=lisant	
  le	
  même	
  type	
  de	
  pensée	
  
que	
  nous	
  avons	
  u=lisé	
  lorsque	
  nous	
  les	
  avons	
  créés.	
  »	
  	
  
Albert	
  Einstein	
  	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

	
  
 

Contexte	
  
En	
  France,	
  8,3	
  millions	
  de	
  personnes	
  aident	
  régulièrement	
  à	
  =tre	
  non	
  professionnel	
  
5,5	
  millions	
  de	
  personnes	
  (enfants,	
  adultes	
  ou	
  personnes	
  âgées)	
  vivant	
  à	
  domicile.
	
  

	
  

>>	
  Le	
  sou=en	
  peut	
  être	
  financier,	
  matériel	
  (taches	
  de	
  la	
  vie	
  quo=dienne)	
  ou	
  moral.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  

CONTEXTE	
  
Parmi	
  les	
  aidants	
  :	
  
 
 
 
 
	
  
	
  

4,3	
  millions	
  aident	
  au	
  moins	
  une	
  personne	
  de	
  leur	
  entourage	
  âgée	
  de	
  60	
  ans	
  ou	
  plus	
  
	
  47%	
  des	
  aidants	
  occupent	
  un	
  emploi	
  ou	
  sont	
  au	
  chômage	
  
	
  33%	
  sont	
  retraités,	
  re=rés	
  des	
  affaires	
  ou	
  en	
  pré-­‐retraite	
  
	
  13%	
  sont	
  dans	
  une	
  autre	
  situa=on	
  d’inac=vité	
  professionnelle	
  
	
  

	
  

	
  

CONTEXTE	
  
Quand	
  on	
  devient	
  aidant,	
  une	
  nouvelle	
  vie	
  s'installe	
  progressivement	
  avec	
  
parfois	
  des	
  répercu=ons	
  difficiles	
  à	
  assumer	
  tant	
  sur	
  un	
  plan	
  affec=f	
  que	
  psychologique.	
  
	
  
S'installe	
  aussi	
  dans	
  bien	
  des	
  cas	
  un	
  désert	
  environnemental,	
  (amis,	
  familles,	
  collègues)	
  qui	
  isole	
  l'aidant.	
  

	
  
	
  

	
  

	
  

	
  

CONTEXTE	
  
 

Impacts	
  sur	
  les	
  entreprises	
  
En	
  moyenne,	
  un	
  salarié	
  sur	
  dix	
  est	
  aidant	
  familial.	
  

	
  
Ce	
  qui	
  signifie	
  qu’en	
  sus	
  de	
  son	
  travail	
  et	
  de	
  la	
  ges=on	
  de	
  sa	
  famille	
  directe,	
  	
  
il	
  doit	
  souvent	
  aide	
  et	
  assistance	
  à	
  un	
  proche	
  âgé.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  entreprises	
  	
  
Ce	
  phénomène	
  nouveau	
  a	
  un	
  coût	
  :	
  il	
  engendre	
  de	
  l’absentéisme.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  entreprises	
  	
  
16	
  jours	
  d’absence	
  par	
  an.	
  

	
  

	
  

C’est	
  le	
  coût	
  moyen	
  d’un	
  salarié	
  qui	
  assume	
  le	
  rôle	
  d’aidant	
  familial	
  auprès	
  d’un	
  proche	
  âgé	
  en	
  perte	
  d’autonomie.	
  
Cece	
  dépense	
  est	
  partagée	
  entre	
  l’assurance	
  maladie	
  et	
  les	
  entreprises	
  elles-­‐mêmes.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  entreprises	
  	
  
 

Impacts	
  sur	
  les	
  dépenses	
  de	
  santé	
  
Selon	
  une	
  étude	
  américaine,	
  un	
  aidant	
  familial	
  ayant	
  une	
  ac=vité	
  salariée	
  dépense	
  en	
  moyenne	
  
	
  

8%	
  de	
  plus	
  de	
  frais	
  d’assurance	
  maladie

	
  

	
  

qu’une	
  personne	
  salariée	
  n’ayant	
  pas	
  de	
  rôle	
  d’aidant	
  pour	
  un	
  proche.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  dépenses	
  de	
  santé	
  	
  
La	
  première	
  raison	
  de	
  ces	
  dépenses	
  plus	
  importantes	
  est	
  
l’impact	
  direct	
  du	
  rôle	
  d’aidant	
  sur	
  la	
  santé	
  de	
  l’aidant.	
  
En	
  effet,	
  si	
  l’on	
  compare	
  un	
  groupe	
  d’aidants	
  avec	
  des	
  non-­‐aidants	
  du	
  même	
  âge,	
  
deux	
  fois	
  plus	
  de	
  personnes	
  du	
  groupe	
  d’aidants	
  
déclarent	
  avoir	
  une	
  santé	
  moyenne	
  ou	
  mauvaise	
  !	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  dépenses	
  de	
  santé	
  	
  
Les	
  aidants	
  font	
  part	
  de	
  leur	
  stress,	
  tant	
  à	
  leur	
  domicile	
  qu’au	
  travail,	
  
de	
  manière	
  bien	
  plus	
  importante	
  que	
  les	
  salariés	
  non-­‐aidants.	
  
	
  

Au	
  global	
  les	
  impacts	
  sont	
  dans	
  l’ordre	
  :	
  	
  
la	
  dépression,	
  les	
  problèmes	
  cardiaques,	
  le	
  diabète,	
  l’hypertension,	
  les	
  problèmes	
  respiratoires.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  dépenses	
  de	
  santé	
  	
  
La	
  dégradaCon	
  de	
  l’état	
  psychologique	
  des	
  aidants	
  
a	
  des	
  impacts	
  directs	
  sur	
  sa	
  santé	
  physique.	
  

	
  
La	
  posture	
  d’aidant	
  crée,	
  en	
  effet,	
  une	
  rela=on	
  d’assistance	
  de	
  tous	
  les	
  instants	
  	
  
et	
  génère	
  de	
  fait	
  une	
  mobilisa=on	
  et	
  un	
  engagement	
  permanents.	
  
Cela	
  tend	
  à	
  créer	
  une	
  usure,	
  une	
  fragilité	
  d’ordre	
  psychologique	
  et	
  physique.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  dépenses	
  de	
  santé	
  	
  
Transposée	
  en	
  France,	
  cece	
  étude	
  chiffrerait,	
  aux	
  alentours	
  de	
  2,5	
  milliards	
  d’euros,	
  
le	
  montant	
  annuel	
  des	
  dépenses	
  maladies	
  liées	
  directement	
  au	
  rôle	
  d’aidant	
  familial…	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  sur	
  les	
  dépenses	
  de	
  santé	
  	
  
 

Impacts	
  sur	
  les	
  assureurs	
  santé	
  
La	
  mauvaise	
  santé	
  des	
  aidants	
  a	
  pour	
  conséquence	
  un	
  surcoût	
  de	
  dépenses	
  médicales	
  
très	
  important	
  pour	
  les	
  compagnies	
  d’assurance	
  et	
  les	
  mutuelles.	
  
	
  
Ceci	
  a	
  bien	
  entendu	
  un	
  impact	
  direct	
  sur	
  leurs	
  résultats	
  techniques	
  
avec	
  une	
  sinistralité	
  plus	
  importante	
  pour	
  les	
  aidants	
  (rapport	
  Sinistres	
  /	
  Primes).	
  

	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  pour	
  les	
  assureurs	
  santé	
  	
  
Les	
  solu=ons	
  pour	
  les	
  assureurs	
  passent	
  alors	
  par	
  :	
  
-­‐  du	
  prévenCf	
  pour	
  les	
  aidants	
  dont	
  l’état	
  de	
  santé	
  est	
  encore	
  sa=sfaisant	
  mais	
  qui	
  peut	
  se	
  dégrader	
  
très	
  rapidement	
  

-­‐  du	
  curaCf	
  par	
  une	
  améliora=on	
  de	
  l’état	
  de	
  santé	
  des	
  aidants	
  les	
  plus	
  aceints	
  psychologiquement	
  :	
  	
  

ceci	
  peut	
  alors	
  directement	
  se	
  mesurer	
  au	
  travers	
  de	
  la	
  baisse	
  de	
  leurs	
  dépenses	
  de	
  santé	
  ce	
  qui	
  est	
  directement	
  
profitable	
  aux	
  assureurs	
  et	
  aux	
  mutuelles.	
  	
  

	
  
	
  

	
  

	
  

Impacts	
  pour	
  les	
  assureurs	
  santé	
  	
  
 

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  
Les	
  symptômes	
  pathologiques	
  d’un	
  aidant	
  sont	
  les	
  conséquences	
  d’une	
  façon	
  
dysfoncConnelle	
  qu’il	
  a	
  de	
  réagir	
  à	
  une	
  situaCon	
  problémaCque	
  
(parfois	
  les	
  meilleures	
  inten=ons	
  produisent	
  les	
  pires	
  effets)	
  
	
  
	
  
	
  

	
  
	
  L’aidant	
  a	
  les	
  ressources	
  pour	
  trouver	
  des	
  solu=ons	
  aux	
  difficultés	
  d’ordre	
  psychologique	
  et	
  rela=onnel	
  
auxquelles	
  sa	
  posture	
  d’aidant	
  le	
  soumet.	
  
	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
 
	
  
	
  

C’est	
  la	
  tâche	
  des	
  intervenants	
  de	
  LACT	
  que	
  d’aider	
  ces	
  aidants	
  
à	
  surmonter	
  leurs	
  incapacités	
  temporaires	
  à	
  trouver	
  des	
  soluCons.	
  
	
  
	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
 

Les	
  modalités	
  des	
  interven=ons	
  de	
  LACT	
  
Une	
  approche	
  centrée	
  
sur	
  la	
  relaCon	
  et	
  les	
  interacCons	
  entre	
  les	
  individus	
  
(rela=ons	
  aidants/aidé)	
  

	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Une	
  approche	
  orientée	
  sur	
  
la	
  résoluCon	
  de	
  problèmes	
  et	
  le	
  traitement	
  de	
  pathologies	
  
qui	
  parfois	
  restent	
  sans	
  solu=on	
  durablement	
  	
  

(dépression,	
  stress	
  post-­‐trauma=que,	
  travail	
  sur	
  le	
  deuil,	
  souffrance	
  des	
  aidants,	
  stress,	
  
burn-­‐out,	
  harcèlement	
  ,	
  maniaco-­‐dépression	
  …)	
  
	
  
	
  
	
  

	
  
	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Des	
  interven=ons	
  brèves	
  de	
  1	
  à	
  10	
  séances	
  maximum	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Une	
  approche	
  qui	
  conduit	
  à	
  des	
  changements	
  durables	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Taux	
  moyen	
  de	
  résolu=on	
  de	
  problèmes	
  :	
  87%	
  
	
  

  hcp://bit.ly/18q22uj	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Des	
  pra=ciens	
  de	
  psycho-­‐pathologie	
  et	
  de	
  la	
  thérapie	
  brève	
  :	
  

un	
  même	
  modèle	
  d’interven=on	
  adapté	
  pour	
  chaque	
  contexte	
  et	
  chaque	
  situa=on.	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Des	
  représentants	
  officiels	
  de	
  l’école	
  systémique	
  de	
  Palo-­‐Alto	
  
	
  

(formés	
  à	
  l’Ins=tut	
  Gregory	
  Bateson,	
  à	
  Liège	
  et	
  Paris,	
  dirigé	
  par	
  Jean-­‐Jacques	
  Wicezaele	
  	
  
et	
  au	
  Centro	
  de	
  Terapia	
  Strategica,	
  à	
  Arezzo	
  (Italie),	
  dirigé	
  par	
  Giorgio	
  Nardone).	
  	
  
	
  
	
  

	
  
	
  

	
  

Méthodologie	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
 

Caractéris=ques	
  de	
  l’offre	
  	
  
d’aide	
  aux	
  Aidants	
  familiaux	
  	
  
du	
  cabinet	
  LACT	
  
>	
  Interven=ons	
  individuelles	
  tél.	
  de	
  problem-­‐solving®	
  
>	
  Interven=on	
  collec=ves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
 
	
  
	
  

	
  	
  

Au	
  delà	
  des	
  informa=ons	
  apportées	
  par	
  les	
  professionnels	
  et	
  des	
  temps	
  de	
  répit,	
  
les	
  aidants	
  ont	
  besoin	
  d'être	
  soutenus	
  individuellement	
  et	
  reconnus	
  dans	
  leur	
  rôle.	
  
	
  

	
  
CaractérisCques	
  de	
  l’offre	
  	
  
d’Aideaux	
  Aidants	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Proposer	
  des	
  solu=ons	
  de	
  problem-­‐solving®	
  aux	
  aidants	
  
	
  

c'est	
  leur	
  permecre	
  d'exprimer	
  leurs	
  difficultés,	
  de	
  dire	
  leur	
  ressen=	
  
et	
  d'entrevoir	
  des	
  solu=ons	
  dans	
  la	
  durée.	
  
	
  
	
  
	
  

	
  	
  

	
  

	
  
CaractérisCques	
  de	
  l’offre	
  	
  
d’Aide	
  aux	
  Aidants	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  	
  
Le	
  sou=en	
  individuel	
  proposé	
  dans	
  le	
  cadre	
  d'entre=ens	
  
avec	
  un	
  psychologue/psychothérapeute	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  
	
  

offre	
  tout	
  d'abord	
  à	
  l'aidant	
  un	
  espace	
  de	
  parole	
  en	
  dehors	
  de	
  la	
  personne	
  aidée	
  
dans	
  lequel	
  il	
  va	
  pouvoir	
  parler	
  de	
  lui,	
  des	
  difficultés	
  qu’il	
  rencontre,	
  
faire	
  le	
  point	
  sur	
  sa	
  situa=on	
  et	
  faire	
  part	
  de	
  son	
  ressen=.	
  
	
  

IntervenCon	
  téléphoniques	
  individuelles	
  	
  
de	
  problem-­‐solving®	
  
C'est	
  aussi	
  et	
  surtout	
  pour	
  l'aidant	
  la	
  possibilité	
  de	
  mecre	
  en	
  place	
  
grâce	
  au	
  travail	
  avec	
  l’intervenant	
  une	
  stratégie	
  de	
  résoluCon	
  de	
  problème.	
  
	
  
	
  
	
  

IntervenCon	
  téléphoniques	
  individuelles	
  	
  
de	
  problem-­‐solving®	
  
La	
  méthode	
  du	
  cabinet	
  LACT	
  permet	
  de	
  solu=onner	
  les	
  problèmes	
  des	
  aidants	
  
en	
  10	
  séances	
  maximum	
  (1	
  heure	
  par	
  séance)	
  

IntervenCon	
  téléphoniques	
  individuelles	
  	
  
de	
  problem-­‐solving®	
  
L'approche	
  collecCve,	
  sous	
  forme	
  de	
  groupes	
  de	
  parole,	
  d'ateliers	
  ou	
  de	
  forma=ons,	
  
s'inscrit	
  en	
  complémentarité	
  et	
  doit	
  pouvoir	
  s'appuyer	
  
sur	
  les	
  problémaCques	
  idenCfiées	
  dans	
  le	
  cadre	
  des	
  acCons	
  de	
  souCen	
  individuel.	
  
	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Réunis	
  en	
  pe=t	
  groupe	
  au	
  travers	
  de	
  web-­‐conférences	
  
	
  

les	
  aidants	
  ont	
  la	
  possibilité	
  de	
  mener	
  une	
  réflexion	
  en	
  commun	
  sur	
  leur	
  vécu	
  et	
  leur	
  ressen=,	
  
échanger	
  et	
  partager	
  leur	
  expérience,	
  comparer	
  une	
  façon	
  d'être	
  et	
  de	
  faire.	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Ces	
  web-­‐conférences	
  permecent	
  également	
  de	
  faire	
  un	
  entreCen-­‐témoignage	
  
avec	
  un	
  aidant	
  dans	
  une	
  démarche	
  de	
  problem-­‐solving®	
  
	
  

Les	
  aidants	
  s’iden=fient	
  et	
  se	
  retrouvent	
  ainsi	
  plus	
  facilement	
  grâce	
  à	
  la	
  probléma=que	
  évoquée	
  
par	
  une	
  personne	
  «	
  comme	
  eux	
  ».	
  	
  
	
  
Qui	
  peut	
  mieux	
  parler	
  aux	
  aidants	
  qu’un	
  autre	
  aidant	
  ?	
  
	
  
	
  
	
  

	
  
	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Seul	
  un	
  accès	
  internet	
  est	
  nécessaire	
  !	
  
	
  

Le	
  temps	
  étant	
  une	
  denrée	
  très	
  rare	
  et	
  très	
  précieuse	
  pour	
  les	
  aidants,	
  
la	
  formule	
  web-­‐conférences	
  leur	
  permet	
  d’assister	
  
à	
  ces	
  groupes	
  de	
  paroles	
  directement	
  depuis	
  chez	
  eux	
  sans	
  avoir	
  à	
  se	
  déplacer.	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Notre	
  expérience	
  des	
  web-­‐conférences,	
  en	
  partenariat	
  avec	
  l’agence	
  Armania,	
  nous	
  
permet	
  de	
  garan=r	
  :	
  
	
  
·∙	
  	
  	
  	
  	
  une	
  fluidité	
  de	
  la	
  connexion	
  
·∙	
  	
  	
  	
  	
  	
  un	
  niveau	
  de	
  sa=sfac=on	
  élevé	
  et	
  vérifié	
  à	
  chaque	
  web-­‐conférence	
  
·∙	
  	
  	
  	
  	
  	
  une	
  exper=se	
  dans	
  la	
  conduite	
  innovante	
  de	
  ce	
  type	
  de	
  conférence	
  
·∙	
  	
  	
  	
  	
  	
  un	
  système	
  de	
  connexion	
  le	
  plus	
  simple	
  possible	
  (pas	
  de	
  plug-­‐in)	
  permecant	
  de	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  s’assurer	
  d’un	
  maximum	
  de	
  par=cipants	
  
·∙	
  	
  	
  	
  	
  	
  des	
  formules	
  adaptées	
  au	
  nombre	
  de	
  par=cipants	
  (atelier	
  avec	
  tour	
  de	
  table	
  audio	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  jusqu’à	
  10	
  par=cipants	
  /	
  web-­‐conférence	
  avec	
  module	
  de	
  Tchat	
  au-­‐delà	
  de	
  10	
  	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  par=cipants)	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Ces	
  échanges,	
  animés	
  par	
  un	
  intervenant	
  du	
  cabinet	
  LACT,	
  
vont	
  favoriser	
  l'implica=on	
  des	
  aidants	
  et	
  la	
  no=on	
  d'appartenance	
  à	
  un	
  
groupe	
  permecant	
  aussi	
  à	
  chacun	
  de	
  relaCviser	
  son	
  rôle	
  d'aidant.	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Soutenir	
  les	
  aidants,	
  
c'est	
  leur	
  apporter	
  des	
  solu=ons	
  concrètes	
  et	
  adaptées	
  à	
  leur	
  situa=on	
  
mais	
  c'est	
  aussi	
  (et	
  surtout)	
  les	
  aider	
  à	
  retrouver	
  un	
  équilibre	
  sain	
  
entre	
  leur	
  vie	
  personnelle	
  et	
  leur	
  rôle	
  d'aidant	
  
pour	
  leur	
  bien	
  être	
  et	
  celui	
  de	
  la	
  personne	
  aidée.	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Au	
  final,	
  les	
  ac=ons	
  collec=ves	
  permecent	
  aux	
  aidant	
  
de	
  mieux	
  gérer	
  leurs	
  débordements	
  émoConnels	
  
et	
  ainsi	
  retrouver	
  une	
  meilleure	
  santé	
  mentale	
  
qui	
  peut	
  également	
  conduire	
  à	
  une	
  meilleure	
  santé	
  physique.	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

	
  

	
  
	
  
	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
Les	
  ac=ons	
  à	
  des=na=on	
  des	
  aidants	
  peuvent	
  alors	
  revê=r	
  plusieurs	
  formes	
  :	
  
	
  

	
  	
  	
  	
  -­‐	
  informa=on/sensibilisa=on	
  sur	
  des	
  thèmes	
  variés	
  tels	
  que	
  les	
  pathologies,	
  les	
  aides	
  

	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  juridiques	
  et	
  financières,	
  les	
  quesCons	
  autour	
  de	
  la	
  santé	
  (nutri=on,	
  sommeil,	
  etc.)	
  etc.	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  
	
  	
  	
  	
  -­‐	
  forma=on	
  pour	
  mieux	
  accompagner	
  les	
  personnes	
  aidées	
  	
  	
  
	
  	
  	
  	
  -­‐	
  disposi=fs	
  permecant	
  de	
  disposer	
  de	
  temps	
  libre	
  (accueil	
  de	
  jour,	
  hébergement	
  temporaire,	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  etc.)	
  

	
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  

	
  
	
  

	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
La	
  fréquence	
  et	
  le	
  nombre	
  de	
  consulta=ons	
  individuelles	
  et	
  collec=ves	
  
sont	
  à	
  déterminer	
  avec	
  l’assureur.	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  

	
  
	
  
	
  

	
  

IntervenCons	
  collecCves	
  en	
  web-­‐conférences	
  
 

	
  
	
  
	
  

Ces	
  	
  services	
  d’aide	
  aux	
  aidants	
  sont	
  innovants	
  et	
  contribuent	
  
à	
  la	
  notoriété	
  de	
  l’assureur.	
  
Ils	
  pourraient	
  alors	
  être	
  :	
  
-­‐	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  proposés	
  gratuitement	
  aux	
  clients	
  de	
  l’assureur	
  quel	
  que	
  soit	
  leur	
  contrat	
  d’assurance	
  
(vie,	
  prévoyance,	
  santé)	
  
-­‐	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  facturés	
  aux	
  non-­‐clients	
  

	
  
	
  
TarificaCon	
  
	
  
Les	
  par=cipants	
  pourraient	
  directement	
  s’inscrire	
  sur	
  le	
  site	
  internet	
  
de	
  l’assureur	
  après	
  un	
  entreCen	
  préalable	
  avec	
  le	
  CRC	
  de	
  l’assureur.	
  
	
  
	
  
	
  

	
  

Mode	
  de	
  distribuCon	
  

Contenu connexe

En vedette

Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...
Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...
Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...
LACT
 
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecinsEtude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
LACT
 
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecinsEtude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
LACT
 

En vedette (20)

Témoignage de Françoise Bollot sur le Programme de recherche
Témoignage de Françoise Bollot sur le Programme de recherche Témoignage de Françoise Bollot sur le Programme de recherche
Témoignage de Françoise Bollot sur le Programme de recherche
 
Lact assistance: résolution de problème et optimisation de la qualité du travail
Lact assistance: résolution de problème et optimisation de la qualité du travailLact assistance: résolution de problème et optimisation de la qualité du travail
Lact assistance: résolution de problème et optimisation de la qualité du travail
 
Les enjeux de la menace
Les enjeux de la menaceLes enjeux de la menace
Les enjeux de la menace
 
Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...
Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...
Témoignage d'un médecin du travail sur la collaboration avec LACT - La cliniq...
 
L'addiction par Christian Moretto
L'addiction par Christian MorettoL'addiction par Christian Moretto
L'addiction par Christian Moretto
 
Comment fonctionne la recherche par Dr. Simon Lambrey
Comment fonctionne la recherche par Dr. Simon LambreyComment fonctionne la recherche par Dr. Simon Lambrey
Comment fonctionne la recherche par Dr. Simon Lambrey
 
Généralités sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau
Généralités sur l'addiction au travail par Olivier BrosseauGénéralités sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau
Généralités sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau
 
Témoignage du Dr You-wa CHEN sur la procrastination
Témoignage du Dr You-wa CHEN sur la procrastinationTémoignage du Dr You-wa CHEN sur la procrastination
Témoignage du Dr You-wa CHEN sur la procrastination
 
Les effets pervers des décisions radicales
Les effets pervers des décisions radicalesLes effets pervers des décisions radicales
Les effets pervers des décisions radicales
 
LACT - Le burn out présenté à l'amicale des médecins du 14è et Montrouge - Et...
LACT - Le burn out présenté à l'amicale des médecins du 14è et Montrouge - Et...LACT - Le burn out présenté à l'amicale des médecins du 14è et Montrouge - Et...
LACT - Le burn out présenté à l'amicale des médecins du 14è et Montrouge - Et...
 
Le paradoxe de la victoire épuisante: "Les victoires à la Pyrrhus"
Le paradoxe de la victoire épuisante: "Les victoires à la Pyrrhus"Le paradoxe de la victoire épuisante: "Les victoires à la Pyrrhus"
Le paradoxe de la victoire épuisante: "Les victoires à la Pyrrhus"
 
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecinsEtude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
 
Témoignage du Dr Pascale Ghaoui sur la procrastination
Témoignage du Dr Pascale Ghaoui sur la procrastinationTémoignage du Dr Pascale Ghaoui sur la procrastination
Témoignage du Dr Pascale Ghaoui sur la procrastination
 
Votre supérieur vous demande l'impossible: que répondre ?
Votre supérieur vous demande l'impossible: que répondre ?Votre supérieur vous demande l'impossible: que répondre ?
Votre supérieur vous demande l'impossible: que répondre ?
 
2016 06-02 comité scientifique élargi
2016 06-02 comité scientifique élargi2016 06-02 comité scientifique élargi
2016 06-02 comité scientifique élargi
 
GÉNÉRALITÉS - C'est quoi une intervention collective ?
GÉNÉRALITÉS - C'est quoi une intervention collective ? GÉNÉRALITÉS - C'est quoi une intervention collective ?
GÉNÉRALITÉS - C'est quoi une intervention collective ?
 
Apprendre le BST avec la méthode LACT par Dr. Alexandrina Beau
Apprendre le BST avec la méthode LACT par Dr. Alexandrina BeauApprendre le BST avec la méthode LACT par Dr. Alexandrina Beau
Apprendre le BST avec la méthode LACT par Dr. Alexandrina Beau
 
The STRATOB Study par Gianluca Castelnuovo
The STRATOB Study par Gianluca Castelnuovo The STRATOB Study par Gianluca Castelnuovo
The STRATOB Study par Gianluca Castelnuovo
 
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecinsEtude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
Etude de Cas - Le stress au travail - Atelier médecins
 
Généralites redonner du sens à son travail
Généralites redonner du sens à son travailGénéralites redonner du sens à son travail
Généralites redonner du sens à son travail
 

Similaire à Aide aux Aidants familiaux : Offre de services du cabinet LACT

Présentation power point diu M.A
Présentation power point diu M.APrésentation power point diu M.A
Présentation power point diu M.A
Sandrine Pastor
 
Guide pour mieux appréhender le handicap psychique en entreprise
Guide pour mieux appréhender le handicap psychique en entrepriseGuide pour mieux appréhender le handicap psychique en entreprise
Guide pour mieux appréhender le handicap psychique en entreprise
Groupe Randstad France
 
La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013
La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013
La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013
OpinionWay
 

Similaire à Aide aux Aidants familiaux : Offre de services du cabinet LACT (20)

cerveau et stress : adopter des habitudes d'hygiène mentale positives face au...
cerveau et stress : adopter des habitudes d'hygiène mentale positives face au...cerveau et stress : adopter des habitudes d'hygiène mentale positives face au...
cerveau et stress : adopter des habitudes d'hygiène mentale positives face au...
 
Présentation power point diu M.A
Présentation power point diu M.APrésentation power point diu M.A
Présentation power point diu M.A
 
Cv aidant familial Justine Lavogez
Cv aidant familial   Justine LavogezCv aidant familial   Justine Lavogez
Cv aidant familial Justine Lavogez
 
Vue sur la sante mentale France 2017
Vue sur la sante mentale   France 2017Vue sur la sante mentale   France 2017
Vue sur la sante mentale France 2017
 
Guide pour mieux appréhender le handicap psychique en entreprise
Guide pour mieux appréhender le handicap psychique en entrepriseGuide pour mieux appréhender le handicap psychique en entreprise
Guide pour mieux appréhender le handicap psychique en entreprise
 
Restitution des résultats du baromètre de l'expérience patient
Restitution des résultats du baromètre de l'expérience patientRestitution des résultats du baromètre de l'expérience patient
Restitution des résultats du baromètre de l'expérience patient
 
Souffrances mentales-2mai07
Souffrances mentales-2mai07Souffrances mentales-2mai07
Souffrances mentales-2mai07
 
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation AprilL"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
 
La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013
La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013
La perte d'autonomie - OpinionWay pour Le Figaro-WeberShandwick - avril 2013
 
Discours sur la santé de Macron en 2018
Discours sur la santé de Macron en 2018Discours sur la santé de Macron en 2018
Discours sur la santé de Macron en 2018
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
 
Migraine et charge mentale
Migraine et charge mentaleMigraine et charge mentale
Migraine et charge mentale
 
BAROMÈTRE D’IMAGE DES MUTUELLES
BAROMÈTRE D’IMAGE DES MUTUELLESBAROMÈTRE D’IMAGE DES MUTUELLES
BAROMÈTRE D’IMAGE DES MUTUELLES
 
Les Français et les MCE dans le monde professionnel
Les Français et les MCE dans le monde professionnelLes Français et les MCE dans le monde professionnel
Les Français et les MCE dans le monde professionnel
 
Les indépendants et la réforme de la protection sociale
Les indépendants et la réforme de la protection socialeLes indépendants et la réforme de la protection sociale
Les indépendants et la réforme de la protection sociale
 
Réflexions et propositions alternatives sur le système de soins français
Réflexions et propositions alternatives sur le système de soins françaisRéflexions et propositions alternatives sur le système de soins français
Réflexions et propositions alternatives sur le système de soins français
 
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travailEd6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
 
Bien-être au travail : un atout pour l'entreprise
Bien-être au travail : un atout pour l'entrepriseBien-être au travail : un atout pour l'entreprise
Bien-être au travail : un atout pour l'entreprise
 
Qui sont les aidants [ Etude Silver Econimie ]
Qui sont les aidants [ Etude Silver Econimie ]Qui sont les aidants [ Etude Silver Econimie ]
Qui sont les aidants [ Etude Silver Econimie ]
 

Plus de LACT

Plus de LACT (20)

Prévenir le burn out
Prévenir le burn outPrévenir le burn out
Prévenir le burn out
 
La gestion de conflits au sein d'une équipe - par Claude de Scorraille et Oli...
La gestion de conflits au sein d'une équipe - par Claude de Scorraille et Oli...La gestion de conflits au sein d'une équipe - par Claude de Scorraille et Oli...
La gestion de conflits au sein d'une équipe - par Claude de Scorraille et Oli...
 
La communication stratégique par Olivier BROSSEAU
La communication stratégique par Olivier BROSSEAU La communication stratégique par Olivier BROSSEAU
La communication stratégique par Olivier BROSSEAU
 
Harcèlement et communication stratégique à l'école - Marie QUARTIER
Harcèlement et communication stratégique à l'école - Marie QUARTIER Harcèlement et communication stratégique à l'école - Marie QUARTIER
Harcèlement et communication stratégique à l'école - Marie QUARTIER
 
Comment agir après un choc traumatique
Comment agir après un choc traumatique Comment agir après un choc traumatique
Comment agir après un choc traumatique
 
Du stress aigu au stress post-traumatique par Roberta MILANESE
Du stress aigu au stress post-traumatique par Roberta MILANESEDu stress aigu au stress post-traumatique par Roberta MILANESE
Du stress aigu au stress post-traumatique par Roberta MILANESE
 
GÉNÉRALITÉS - Harcèlement et pervers narcissiques
GÉNÉRALITÉS - Harcèlement et pervers narcissiques GÉNÉRALITÉS - Harcèlement et pervers narcissiques
GÉNÉRALITÉS - Harcèlement et pervers narcissiques
 
ÉTUDE DE CAS - Harcèlement et pervers narcissiques
ÉTUDE DE CAS - Harcèlement et pervers narcissiques ÉTUDE DE CAS - Harcèlement et pervers narcissiques
ÉTUDE DE CAS - Harcèlement et pervers narcissiques
 
Qu'est ce que c'est le harcèlement criminel ? par Giulia RINALDI
Qu'est ce que c'est le harcèlement criminel ? par Giulia RINALDI Qu'est ce que c'est le harcèlement criminel ? par Giulia RINALDI
Qu'est ce que c'est le harcèlement criminel ? par Giulia RINALDI
 
Comment se construit la perversion narcissique dans le couple ? par Giulia RI...
Comment se construit la perversion narcissique dans le couple ? par Giulia RI...Comment se construit la perversion narcissique dans le couple ? par Giulia RI...
Comment se construit la perversion narcissique dans le couple ? par Giulia RI...
 
LE CAS DE DIRECTEURS D'ÉCOLE - résistance au changement par Claudette Portelli
LE CAS DE DIRECTEURS D'ÉCOLE - résistance au changement par Claudette PortelliLE CAS DE DIRECTEURS D'ÉCOLE - résistance au changement par Claudette Portelli
LE CAS DE DIRECTEURS D'ÉCOLE - résistance au changement par Claudette Portelli
 
ÉTUDE DE CAS sur la résistance au changement par Olivier Brosseau
ÉTUDE DE CAS sur la résistance au changement par Olivier BrosseauÉTUDE DE CAS sur la résistance au changement par Olivier Brosseau
ÉTUDE DE CAS sur la résistance au changement par Olivier Brosseau
 
GÉNÉRALITÉS sur la résistance au changement par Claude de Scorraille
GÉNÉRALITÉS sur la résistance au changement par Claude de ScorrailleGÉNÉRALITÉS sur la résistance au changement par Claude de Scorraille
GÉNÉRALITÉS sur la résistance au changement par Claude de Scorraille
 
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
 
Quelques éléments géneraux sur addiction au travail et à Internet par Chri...
Quelques éléments géneraux sur addiction au travail et à Internet par Chri...Quelques éléments géneraux sur addiction au travail et à Internet par Chri...
Quelques éléments géneraux sur addiction au travail et à Internet par Chri...
 
Dépendance liée à l'usage d'Internet par Christian Moretto
Dépendance liée à l'usage d'Internet par Christian Moretto Dépendance liée à l'usage d'Internet par Christian Moretto
Dépendance liée à l'usage d'Internet par Christian Moretto
 
Le prisonnier du travail par Christian Moretto
Le prisonnier du travail par Christian MorettoLe prisonnier du travail par Christian Moretto
Le prisonnier du travail par Christian Moretto
 
Etude de cas: Redonner du sens à son travail
Etude de cas: Redonner du sens à son travailEtude de cas: Redonner du sens à son travail
Etude de cas: Redonner du sens à son travail
 
Les types de drogues et leurs effets par Christian Moretto
Les types de drogues et leurs effets par Christian MorettoLes types de drogues et leurs effets par Christian Moretto
Les types de drogues et leurs effets par Christian Moretto
 
Les profils par Christian Moretto
Les profils par Christian MorettoLes profils par Christian Moretto
Les profils par Christian Moretto
 

Aide aux Aidants familiaux : Offre de services du cabinet LACT

  • 1. 09  67  01  21  65  /  06  03  24  81  65  -­‐  gvitry@lact.fr    -­‐  h;p://www.lact.fr   dguichard@armania.com  -­‐  06  46  15  49  49   Aide  aux  Aidants   Offre  de  services  du  cabinet  LACT    
  • 2. «  Nous  ne  pouvons  pas  résoudre  les  problèmes  en  u=lisant  le  même  type  de  pensée   que  nous  avons  u=lisé  lorsque  nous  les  avons  créés.  »     Albert  Einstein              
  • 4. En  France,  8,3  millions  de  personnes  aident  régulièrement  à  =tre  non  professionnel   5,5  millions  de  personnes  (enfants,  adultes  ou  personnes  âgées)  vivant  à  domicile.     >>  Le  sou=en  peut  être  financier,  matériel  (taches  de  la  vie  quo=dienne)  ou  moral.             CONTEXTE  
  • 5. Parmi  les  aidants  :               4,3  millions  aident  au  moins  une  personne  de  leur  entourage  âgée  de  60  ans  ou  plus    47%  des  aidants  occupent  un  emploi  ou  sont  au  chômage    33%  sont  retraités,  re=rés  des  affaires  ou  en  pré-­‐retraite    13%  sont  dans  une  autre  situa=on  d’inac=vité  professionnelle         CONTEXTE  
  • 6. Quand  on  devient  aidant,  une  nouvelle  vie  s'installe  progressivement  avec   parfois  des  répercu=ons  difficiles  à  assumer  tant  sur  un  plan  affec=f  que  psychologique.     S'installe  aussi  dans  bien  des  cas  un  désert  environnemental,  (amis,  familles,  collègues)  qui  isole  l'aidant.             CONTEXTE  
  • 7.   Impacts  sur  les  entreprises  
  • 8. En  moyenne,  un  salarié  sur  dix  est  aidant  familial.     Ce  qui  signifie  qu’en  sus  de  son  travail  et  de  la  ges=on  de  sa  famille  directe,     il  doit  souvent  aide  et  assistance  à  un  proche  âgé.           Impacts  sur  les  entreprises    
  • 9. Ce  phénomène  nouveau  a  un  coût  :  il  engendre  de  l’absentéisme.           Impacts  sur  les  entreprises    
  • 10. 16  jours  d’absence  par  an.       C’est  le  coût  moyen  d’un  salarié  qui  assume  le  rôle  d’aidant  familial  auprès  d’un  proche  âgé  en  perte  d’autonomie.   Cece  dépense  est  partagée  entre  l’assurance  maladie  et  les  entreprises  elles-­‐mêmes.           Impacts  sur  les  entreprises    
  • 11.   Impacts  sur  les  dépenses  de  santé  
  • 12. Selon  une  étude  américaine,  un  aidant  familial  ayant  une  ac=vité  salariée  dépense  en  moyenne     8%  de  plus  de  frais  d’assurance  maladie     qu’une  personne  salariée  n’ayant  pas  de  rôle  d’aidant  pour  un  proche.           Impacts  sur  les  dépenses  de  santé    
  • 13. La  première  raison  de  ces  dépenses  plus  importantes  est   l’impact  direct  du  rôle  d’aidant  sur  la  santé  de  l’aidant.   En  effet,  si  l’on  compare  un  groupe  d’aidants  avec  des  non-­‐aidants  du  même  âge,   deux  fois  plus  de  personnes  du  groupe  d’aidants   déclarent  avoir  une  santé  moyenne  ou  mauvaise  !           Impacts  sur  les  dépenses  de  santé    
  • 14. Les  aidants  font  part  de  leur  stress,  tant  à  leur  domicile  qu’au  travail,   de  manière  bien  plus  importante  que  les  salariés  non-­‐aidants.     Au  global  les  impacts  sont  dans  l’ordre  :     la  dépression,  les  problèmes  cardiaques,  le  diabète,  l’hypertension,  les  problèmes  respiratoires.           Impacts  sur  les  dépenses  de  santé    
  • 15. La  dégradaCon  de  l’état  psychologique  des  aidants   a  des  impacts  directs  sur  sa  santé  physique.     La  posture  d’aidant  crée,  en  effet,  une  rela=on  d’assistance  de  tous  les  instants     et  génère  de  fait  une  mobilisa=on  et  un  engagement  permanents.   Cela  tend  à  créer  une  usure,  une  fragilité  d’ordre  psychologique  et  physique.           Impacts  sur  les  dépenses  de  santé    
  • 16. Transposée  en  France,  cece  étude  chiffrerait,  aux  alentours  de  2,5  milliards  d’euros,   le  montant  annuel  des  dépenses  maladies  liées  directement  au  rôle  d’aidant  familial…           Impacts  sur  les  dépenses  de  santé    
  • 17.   Impacts  sur  les  assureurs  santé  
  • 18. La  mauvaise  santé  des  aidants  a  pour  conséquence  un  surcoût  de  dépenses  médicales   très  important  pour  les  compagnies  d’assurance  et  les  mutuelles.     Ceci  a  bien  entendu  un  impact  direct  sur  leurs  résultats  techniques   avec  une  sinistralité  plus  importante  pour  les  aidants  (rapport  Sinistres  /  Primes).           Impacts  pour  les  assureurs  santé    
  • 19. Les  solu=ons  pour  les  assureurs  passent  alors  par  :   -­‐  du  prévenCf  pour  les  aidants  dont  l’état  de  santé  est  encore  sa=sfaisant  mais  qui  peut  se  dégrader   très  rapidement   -­‐  du  curaCf  par  une  améliora=on  de  l’état  de  santé  des  aidants  les  plus  aceints  psychologiquement  :     ceci  peut  alors  directement  se  mesurer  au  travers  de  la  baisse  de  leurs  dépenses  de  santé  ce  qui  est  directement   profitable  aux  assureurs  et  aux  mutuelles.             Impacts  pour  les  assureurs  santé    
  • 21. Les  symptômes  pathologiques  d’un  aidant  sont  les  conséquences  d’une  façon   dysfoncConnelle  qu’il  a  de  réagir  à  une  situaCon  problémaCque   (parfois  les  meilleures  inten=ons  produisent  les  pires  effets)             L’aidant  a  les  ressources  pour  trouver  des  solu=ons  aux  difficultés  d’ordre  psychologique  et  rela=onnel   auxquelles  sa  posture  d’aidant  le  soumet.       Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 22.       C’est  la  tâche  des  intervenants  de  LACT  que  d’aider  ces  aidants   à  surmonter  leurs  incapacités  temporaires  à  trouver  des  soluCons.       Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 23.   Les  modalités  des  interven=ons  de  LACT  
  • 24. Une  approche  centrée   sur  la  relaCon  et  les  interacCons  entre  les  individus   (rela=ons  aidants/aidé)             Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 25. Une  approche  orientée  sur   la  résoluCon  de  problèmes  et  le  traitement  de  pathologies   qui  parfois  restent  sans  solu=on  durablement     (dépression,  stress  post-­‐trauma=que,  travail  sur  le  deuil,  souffrance  des  aidants,  stress,   burn-­‐out,  harcèlement  ,  maniaco-­‐dépression  …)             Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 26. Des  interven=ons  brèves  de  1  à  10  séances  maximum           Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 27. Une  approche  qui  conduit  à  des  changements  durables           Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 28. Taux  moyen  de  résolu=on  de  problèmes  :  87%       hcp://bit.ly/18q22uj           Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 29. Des  pra=ciens  de  psycho-­‐pathologie  et  de  la  thérapie  brève  :   un  même  modèle  d’interven=on  adapté  pour  chaque  contexte  et  chaque  situa=on.           Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 30. Des  représentants  officiels  de  l’école  systémique  de  Palo-­‐Alto     (formés  à  l’Ins=tut  Gregory  Bateson,  à  Liège  et  Paris,  dirigé  par  Jean-­‐Jacques  Wicezaele     et  au  Centro  de  Terapia  Strategica,  à  Arezzo  (Italie),  dirigé  par  Giorgio  Nardone).               Méthodologie  du  cabinet  LACT    
  • 31.   Caractéris=ques  de  l’offre     d’aide  aux  Aidants  familiaux     du  cabinet  LACT   >  Interven=ons  individuelles  tél.  de  problem-­‐solving®   >  Interven=on  collec=ves  en  web-­‐conférences  
  • 32.           Au  delà  des  informa=ons  apportées  par  les  professionnels  et  des  temps  de  répit,   les  aidants  ont  besoin  d'être  soutenus  individuellement  et  reconnus  dans  leur  rôle.       CaractérisCques  de  l’offre     d’Aideaux  Aidants  du  cabinet  LACT    
  • 33. Proposer  des  solu=ons  de  problem-­‐solving®  aux  aidants     c'est  leur  permecre  d'exprimer  leurs  difficultés,  de  dire  leur  ressen=   et  d'entrevoir  des  solu=ons  dans  la  durée.                 CaractérisCques  de  l’offre     d’Aide  aux  Aidants  du  cabinet  LACT    
  • 34. Le  sou=en  individuel  proposé  dans  le  cadre  d'entre=ens   avec  un  psychologue/psychothérapeute  du  cabinet  LACT     offre  tout  d'abord  à  l'aidant  un  espace  de  parole  en  dehors  de  la  personne  aidée   dans  lequel  il  va  pouvoir  parler  de  lui,  des  difficultés  qu’il  rencontre,   faire  le  point  sur  sa  situa=on  et  faire  part  de  son  ressen=.     IntervenCon  téléphoniques  individuelles     de  problem-­‐solving®  
  • 35. C'est  aussi  et  surtout  pour  l'aidant  la  possibilité  de  mecre  en  place   grâce  au  travail  avec  l’intervenant  une  stratégie  de  résoluCon  de  problème.         IntervenCon  téléphoniques  individuelles     de  problem-­‐solving®  
  • 36. La  méthode  du  cabinet  LACT  permet  de  solu=onner  les  problèmes  des  aidants   en  10  séances  maximum  (1  heure  par  séance)   IntervenCon  téléphoniques  individuelles     de  problem-­‐solving®  
  • 37. L'approche  collecCve,  sous  forme  de  groupes  de  parole,  d'ateliers  ou  de  forma=ons,   s'inscrit  en  complémentarité  et  doit  pouvoir  s'appuyer   sur  les  problémaCques  idenCfiées  dans  le  cadre  des  acCons  de  souCen  individuel.             IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 38. Réunis  en  pe=t  groupe  au  travers  de  web-­‐conférences     les  aidants  ont  la  possibilité  de  mener  une  réflexion  en  commun  sur  leur  vécu  et  leur  ressen=,   échanger  et  partager  leur  expérience,  comparer  une  façon  d'être  et  de  faire.                     IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 39. Ces  web-­‐conférences  permecent  également  de  faire  un  entreCen-­‐témoignage   avec  un  aidant  dans  une  démarche  de  problem-­‐solving®     Les  aidants  s’iden=fient  et  se  retrouvent  ainsi  plus  facilement  grâce  à  la  probléma=que  évoquée   par  une  personne  «  comme  eux  ».       Qui  peut  mieux  parler  aux  aidants  qu’un  autre  aidant  ?                     IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 40. Seul  un  accès  internet  est  nécessaire  !     Le  temps  étant  une  denrée  très  rare  et  très  précieuse  pour  les  aidants,   la  formule  web-­‐conférences  leur  permet  d’assister   à  ces  groupes  de  paroles  directement  depuis  chez  eux  sans  avoir  à  se  déplacer.                   IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 41. Notre  expérience  des  web-­‐conférences,  en  partenariat  avec  l’agence  Armania,  nous   permet  de  garan=r  :     ·∙          une  fluidité  de  la  connexion   ·∙            un  niveau  de  sa=sfac=on  élevé  et  vérifié  à  chaque  web-­‐conférence   ·∙            une  exper=se  dans  la  conduite  innovante  de  ce  type  de  conférence   ·∙            un  système  de  connexion  le  plus  simple  possible  (pas  de  plug-­‐in)  permecant  de                s’assurer  d’un  maximum  de  par=cipants   ·∙            des  formules  adaptées  au  nombre  de  par=cipants  (atelier  avec  tour  de  table  audio                jusqu’à  10  par=cipants  /  web-­‐conférence  avec  module  de  Tchat  au-­‐delà  de  10                par=cipants)                   IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 42. Ces  échanges,  animés  par  un  intervenant  du  cabinet  LACT,   vont  favoriser  l'implica=on  des  aidants  et  la  no=on  d'appartenance  à  un   groupe  permecant  aussi  à  chacun  de  relaCviser  son  rôle  d'aidant.                   IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 43. Soutenir  les  aidants,   c'est  leur  apporter  des  solu=ons  concrètes  et  adaptées  à  leur  situa=on   mais  c'est  aussi  (et  surtout)  les  aider  à  retrouver  un  équilibre  sain   entre  leur  vie  personnelle  et  leur  rôle  d'aidant   pour  leur  bien  être  et  celui  de  la  personne  aidée.                   IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 44. Au  final,  les  ac=ons  collec=ves  permecent  aux  aidant   de  mieux  gérer  leurs  débordements  émoConnels   et  ainsi  retrouver  une  meilleure  santé  mentale   qui  peut  également  conduire  à  une  meilleure  santé  physique.                   IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 45. Les  ac=ons  à  des=na=on  des  aidants  peuvent  alors  revê=r  plusieurs  formes  :            -­‐  informa=on/sensibilisa=on  sur  des  thèmes  variés  tels  que  les  pathologies,  les  aides                juridiques  et  financières,  les  quesCons  autour  de  la  santé  (nutri=on,  sommeil,  etc.)  etc.                            -­‐  forma=on  pour  mieux  accompagner  les  personnes  aidées              -­‐  disposi=fs  permecant  de  disposer  de  temps  libre  (accueil  de  jour,  hébergement  temporaire,              etc.)                         IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 46. La  fréquence  et  le  nombre  de  consulta=ons  individuelles  et  collec=ves   sont  à  déterminer  avec  l’assureur.                       IntervenCons  collecCves  en  web-­‐conférences  
  • 47.         Ces    services  d’aide  aux  aidants  sont  innovants  et  contribuent   à  la  notoriété  de  l’assureur.   Ils  pourraient  alors  être  :   -­‐              proposés  gratuitement  aux  clients  de  l’assureur  quel  que  soit  leur  contrat  d’assurance   (vie,  prévoyance,  santé)   -­‐              facturés  aux  non-­‐clients       TarificaCon    
  • 48. Les  par=cipants  pourraient  directement  s’inscrire  sur  le  site  internet   de  l’assureur  après  un  entreCen  préalable  avec  le  CRC  de  l’assureur.           Mode  de  distribuCon