SlideShare une entreprise Scribd logo
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC GESTION DE LA RELATION CLIENT
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 – LES FONDEMENTS DE LA GRC ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],LAN DE COURS
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.1 – LES MUTATIONS DE LA SOCIETE DE CONSOMMATION ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.1 – LES MUTATIONS DE LA SOCIETE DE CONSOMMATION Pour aller plus loin :  l’Observateur Cetelem  ;  tout 2005  ; Les français dans tout leurs états ; kid’s attitude ; les kids en 2005 ; consumer’s morning ; Jeunes et média : j’ai 20 ans en 2005 ; observatoire 2005 auto ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.2 – LES MUTATIONS MACRO ENVIRONNEMENTALES QUI DE LA POULE OU DE L’ŒUF … Le consommateur post moderne est à la fois le résultat de mutations profondes de son environnement et l’acteur, voire l’instigateur de certaines de ces mutations.  MAIS QUELLES SONT LES MUTATIONS QUI ONT FAIT EVOLUER NOTRE MODELE ECONOMIQUE ?
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],LE CONSTAT PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.2 – LES MUTATIONS MACRO ENVIRONNEMENTALES
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC ,[object Object],L’émergence de l’économie de service est un phénomène mondial. Le secteur tertiaire contribue pour 60 à 70 % du PIB des pays les plus développés. MAIS ces derniers ont évolué par étapes successives d’une économie agricole à une économie industrielle puis post industrielle. Le passage du secondaire au tertiaire s’est étalé sur plusieurs décennies au cours du siècle dernier … PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.2 – LES MUTATIONS MACRO ENVIRONNEMENTALES
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING L’émergence de l’économie de service Dans le secteur tertiaire, le service est proposé « en temps réel ». Le client perçoit le processus de production comme partie intégrante de la consommation du service. Les entreprises de service comme les hôtels, les compagnies aériennes, les banques, les assurances, les entreprises de télécom et les grandes enseignes de détaillants sont les premières à adopter  l’optique relationnelle
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING Le développement de l’économie de marché Passer d’une situation de monopole où l’usager est aussi le contribuable à une situation de marché ouvert où le véritable bailleur de fonds de l’entreprise est un  Client qui a le pouvoir du choix,  oblige ces entreprises à se concentrer davantage sur la connaissance et la satisfaction de ce client … …  et donc à valoriser la démarche de GRC.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING La mondialisation de l’économie Elle a facilité la pénétration de produits et de services sur les marchés étrangers.  Les entreprises ont donc besoin d’une  orientation « client »  plus prononcée pour être à même de saisir les opportunités commerciales qui se présentent sur de nouveaux marchés, tout en défendant leurs positions acquises sur leur marché intérieur.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING Le vieillissement de la population des pays les plus industrialisés Dans ce contexte les prestataires sont contraints d’augmenter leur niveau de compréhension des clients existants pour pouvoir répondre à l’évolution de leurs besoins via des produits et des services adaptés.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE « Trop de sociétés pensent qu’il incombe au seul département marketing/vente de trouver des clients et de les gérer. Pourtant, quelle que soit sa compétence, le département marketing ne peut vendre un produit mal conçu ou pallier un service déficient » Il ne peut être efficace que  DANS UN EFFORT COLLECTIF  de l’entreprise pour  CRÉER DE LA VALEUR  pour les  CLIENTS.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE A mesure que les entreprises évaluent la  connaissance   du  client   comme un  actif fondamental ,  elles reconnaissent que le type de relations qu’elles doivent instaurer avec leurs clients doit changer et qu’elles doivent développer de nouvelles structures organisationnelles pour s’y adapter. Les organisations doivent être repensées dans une optique plus transversale et mieux partagée de gestion de la relation client qui va bien au-delà du marketing stricto sensu.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE Les 45 millions de clients quotidiens de McDonald’s ne plébiscitent pas l’entreprise aux 29 000 restaurants dans 121 pays pour la qualité du hamburger, mais en raison du système mis en place,  résumé en 4 lettres : QSPV    Qualité, Service, Propreté et Valeur. McDonald’s vaut finalement ce que valent ses fournisseurs, managers, employés et tout ceux qui concourent à la performance du « système McDo »
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE LA CHAINE DE LA VALEUR GESTION DE LA CONNAISSANCE Achat Vente Fournisseurs Collaborateurs Clients Supply Chain Demand Chain Gestion de La chaîne logistique Gestion  intégrée des ressources de l’entreprise Gestion de la relation   client X
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE EVOLUTION DU MARKETING OPTIQUE 2010 Principales orientations du Marketing années 1995 - 2000 PDM ; Quantités vendues Qualité ; notoriété ; image Optique métier Centralisé hiérarchique Marketing de masse Segmentation
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC 02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE EVOLUTION DU MARKETING OPTIQUE 2010 Principales orientations du Marketing années 2000 - 2010 PDC; création de valeur Qualité ; légitimité ; identité marque ; diversification International ; décentralisé ; transversal par projets Marketing relationnel one to one Hyper segmentation
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 –  LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC Le marketing est passé d’une vision tournée vers les biens à une vision tournée vers les services, essentiellement caractérisée par l’immatérialité, l’organisation des échanges et les relations 1° REALITE EXEMPLES
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 –  LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC Le client agit comme un participant actif dans la création de valeur et devient un co producteur du service qu’il consomme. Ce faisant l’entreprise transfère au client le travail précédemment effectué par un membre de l’entreprise. 2° REALITE EXEMPLES
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 –  LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC La construction de relations accrues avec le client est dopée par le développement des nouvelles technologies et notamment d’Internet. Différentes technologies permettent de communiquer et d’engager un dialogue avec le client de façon innovante . 3° REALITE EXEMPLES
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 –  LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC Les responsables marketing ont pris en considération que les clients existants étaient généralement plus rentables que les nouveaux. De ce fait, l’intérêt accordé à la fidélisation du client pour les plus rentables est devenu un objectif prioritaire de la société. 4° REALITE EXEMPLES
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 –  LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC 3 liens intéressants sur le concept de fidélisation client http://www.abcmarketing.fr/abchtml/pdvfidelisation.htm http://www.journaldunet.com/dossiers/fidelisation/ http://www.marketing-internet.com/forums/index.php?board=13 ;action=display;threadid=3629;start=0#msg13136
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 1 -  LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.6 –  LA GRC DANS SES MULTIPLES DIMENSIONS @ Courriers Web Télécopie s Face à Face Bornes interactives sur le lieu de vente  Emails Téléphone Internet Mobile Données alimentant le centre de contacts et la démarche CRM Fax
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 – LA RELATION CLIENT ,[object Object],[object Object],[object Object],LAN DE COURS
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Identifier Segmenter Adapter Échanger Évaluer
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Identifier Les sources d’informations : ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT La construction de la base de donnée 4 ETAPES 1 AUDIT DES INFORMATIONS ACTUELLES SUR LES CLIENTS 3 DEFINITION D’UNE POLITIQUE DE SYSTEMATISATION DE LA COLLECTE D’INFORMATIONS. ( Objectifs, moyens, récompenses ) 4 ETUDE DE FAISABILITE SUR L’INTEGRATION DES BDD EXISTANTES. 2 EVALUATION DES SOURCES  D’INFORMATION  POTENTIELLES ( intérêt, coût, faisabilité )
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Segmenter La segmentation sur base de données consiste à regrouper les clients à partir de caractéristiques communes susceptibles d’affecter leur comportement. Les critères sont nombreux et sont liés à la typologie de client ( B to C ou B to B ) Mais certains critères se retrouvent quelque soit la catégorie de client.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Segmenter ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Les critères de segmentation :
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Adapter L’identification et la segmentation des clients doivent déboucher  logiquement sur l’adaptation de l’offre, de la communication, des canaux de contact au client. Le canal Internet est certainement le canal qui illustre le mieux cette démarche.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Échanger La pertinence de l’interaction organisée entre les différents canaux  de contacts est décisive pour la satisfaction du client. Une interaction mal conçue peut détruire de la valeur pour le client parce qu’il l’aura perçue comme une agression. ( se faire identifier sur un site web partenaire de celui dont on est client par exemple ) Il est préférable parfois de faire des offres adaptées mais non personnalisées ( bon d’achat casino en sortie de caisse ).
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC Évaluer La dernière étape du processus de relation clients est l’évaluation  En continu du processus avec un souci de réactivité. La relation client se construit dans le temps et s’enrichit à chaque interaction. L’apprentissage est donc une dimension essentielle de ce processus. Les indicateurs ne manquent pas, il suffit de trouver les plus pertinents en fonction de ses objectifs. PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC M U L T I C A N A L O R G A N I S A T I O N C U L T U R E V A L E U R C L I E N T C O N N A I S S A N C E C L I E N T STRATEGIE DE RELATION CLIENT
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client Le postulat de base : L’un des facteurs essentiels de la réussite ou de l’échec d’une entreprise est sa capacité à exploiter l’information. L’outil incontournable pour la maîtrise de l’information client est le Data warehouse. Il permet de poser de nouvelles questions et d’apporter de nouvelles réponses aux attentes du client. Le facteur clé de succès réside alors dans la capacité à poser les  questions pertinentes et à transformer les réponses en stratégies et en actions.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LES OUTILS LA SEGMENTATION La segmentation est la division des clients en des groupes homogènes d’ individus aux comportements identiques face aux variables du marketing mix. Entre les individus d’un même groupe les similarités doivent être plus importantes que les différences.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION LES CRITERES 1 LE CA … 4 LES COMPORTEMENTS 3 LE STADE DE VIE 2 LA METHODE RFM
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 1a LE CA A B C % NBRE CLIENTS 10 25 65 % CA 65 25 10
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC RENTABILITE ACTUELLE RENTABILITE  POTENTIELLE La connaissance client LA SEGMENTATION 1b LA RENTABILITE FORTE FAIBLE FORTE CLIENTS  DESIRABLES 2 CLIENTS SOUS DEVELOPPES 1 FAIBLE CLIENTS MURS 3 CLIENTS INDESIRABLES 4
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],La connaissance client LA SEGMENTATION PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 2 LA METHODE RFM ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 3 LE STADE DE VIE ( Lifestage marketing ) Cette méthode consiste à associer au client un cycle de consommation inhérent aux différentes phases ou événements de sa vie. Ce type de segmentation est utile dans des secteurs où les cycles d’équipement sont longs et suivent une logique de renouvellement. On retrouve dans ce cas l’automobile, le bricolage mais aussi la banque et l’assurance. L’identification du cycle permet d’inscrire la communication client dans une cohérence. Le suivi du cycle client permet de le comparer à la norme et/ou de mesurer le potentiel du client en fonction de sa vitesse de passage d’une phase à une autre.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 4 LES COMPORTEMENTS Cette méthode de segmentation s’appuie sur un nombre important de variables pour que les individus qui composent un segment se regroupent sur une véritable notion de similarité. Cette méthode utilise l’ensemble des données descriptives du client, de ses interactions et de ses achats pour construire des groupes homogènes par la mise en œuvre de techniques statistiques à plusieurs variables comme l’analyse factorielle.  Cette segmentation est utile pour comprendre la variété des clients de l’entreprise. Elle permet d’identifier des variétés de profils de clients auxquels les politiques de mix marketing devront s’adapter.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION LES  AVANTAGES ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION EXEMPLE La mise en œuvre de stratégies différenciées par segment Politique d’abandon Politique de rationalisation Intensité de la relation Politique de reconquête Politique de fidélisation Valeur du client
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION PILOTAGE ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client Les enjeux  ( 1 ) La personnalisation des offres au clients individuels est une stratégie complexe dans sa mise en œuvre et très perturbante dans  l’organisation des processus. La personnalisation doit d’ abord être validée sur le plan économique. L’entreprise doit avant tout évaluer si les clients génèrent une  profitabilité suffisante et une valeur potentielle pour justifier  l’ investissement en service et en personnalisation. Il existe donc un juste équilibre à trouver entre le pur marketing de Masse et ses économies d’échelle et le pur one to one et ses coûts souvent inabordables pour une PME.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client Les enjeux  ( 2 ) Les coûts organisationnels induits par la complexité du one to one doivent être intégrés dans la mesure du ROI. Les gains observés dans le taux de remontée des campagnes ne doivent pas être absorbés par les frais d’analyse des données. DONC La recherche du juste équilibre passe avant tout par une approche de La  valeur client .
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client Les bénéfices L’IDENTIFICATION DE LA VALEUR DES CLIENTS PERMET DE METTRE EN ŒUVRE  3 TYPES D’ACTIONS AU QUOTIDIEN : ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Il s’agit de la rentabilité totale,  décomposée par produit selon les systèmes classiques de comptabilité. L’identification des éléments contributifs à cette valeur permet d’évaluer un ratio coûts / revenus  véritable  indicateur d’efficacité. Elle consiste à positionner les produits et/ou l’entreprise par rapport à ses concurrents, en s’appuyant sur l’évaluation de la satisfaction client. Cela permet d’identifier les éléments qui ont un  impact mesurable sur le volume d’achat, la fidélité ou la perception de la différenciation de l’offre. « La valeur économique » « La valeur compétitive » « La valeur future » La valeur client Déterminée par l’espérance des revenus futurs liés à une croissance des revenus et/ou à une baisse  des coûts sur la durée de vie du client, cette valeur s’appuie sur la mise en œuvre de modèles  statistiques ou markoviens pour construire une prévision fiable dans le temps.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client L’ identification et la répartition des coûts ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC COUTS DES SERVICES AUX CLIENTS L ’ANALYSE DU COUT DES SERVICES AU  CLIENT  FOURNIT UN ECLAIRAGE UNIQUE SUR LA  RENTABILITE REELLE DES CLIENTS CLES D ’UNE ENTREPRISE. SES BASES SOLIDES EN FONT UN OUTIL D ’APPRENTISSAGE POUR AMENER LES DEPARTEMENTS DU   MARKETING , DES  VENTES, DE LA LOGISTIQUE  ET DES  FINANCES A PARLER UN  LANGAGE COMMUN . La valeur client
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC COUTS DES SERVICES AUX CLIENTS COUTS DE VENTE ET MARKETING COUTS DE GESTION & TRAITEMENT DES COMMANDES COUTS DE DISTRIBUTION PHYSIQUES La valeur client
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC UN EXEMPLE DE DEMARCHE EN B TO B La valeur client COUTS DE VENTE ET MARKETING DEPENSES COMMERCIALES FRAIS MARKETING FRAIS  DE VENTE
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Les dépenses commerciales La valeur client PRIME DE MERCHANDISING PRIME DE PUBLICITE LOCALE PRIME DE LANCEMENT FRAIS D ’EXPOSITION RECLAMATIONS LES RENDUS PRIME DE DISTRIBUTION PRIME DE RESULTAT
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Les frais de vente La valeur client COUT D ’ACTIVITE  DU COMMERCIAL SALAIRE & AVANTAGES BUREAU HIERARCHIE & PERSONNEL DE SUPPORT FRAIS DE FONCTIONNEMENT &  ADMINISTRATIFS COUT DU SUIVI CLIENT TELEPHONE, FAX CORRESPONDANCE CHARGE SALARIALE COUT PRESTATAIRE ALV SOUS TRAITANCE MERCHANDISING
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Les Frais De Marketing LES COUTS DE MARKETING RESTANTS SONT IMPUTES PAR  CIRCUIT DE DISTRIBUTION SI LE TRAVAIL EST ESSENTIELLEMENT LIE A UN CIRCUIT DE DISTRIBUTION SPECIFIQUE ; LES AUTRES FRAIS ( publicité ) SONT IMPUTES SUR LA BASE DES VENTES DE CHAQUE CIRCUIT DE DISTRIBUTION. La valeur client
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client COUT GESTION CLIENT COUTS DE VENTE & MARKETING COUTS DE GESTION & DE TRAITEMENT DES COMMANDES COUTS DE DISTRIBUTION  PHYSIQUE +  + = - MARGE COMMERCIALE CLIENT = PROFIT DIRECT / CLIENT + POTENTIEL CLIENT LIFE TIME VALUE = LA LIFE TIME VALUE PEUT ETRE PONDEREE GRACE  A UN OUTIL DE SCORING QUI MESURE LA FIABILITE FINANCIERE DU CLIENT.
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],La valeur client
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC LE MULTICANAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC LE MULTICANAL "Le blues du cannibale" Multicanal : vrais enjeux, faux espoirs Adetem, Club Canaux de distribution Cédric Ducrocq, 26 septembre 2006
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC L’ORGANISATION ; LA CULTURE
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC L’ORGANISATION ; LA CULTURE 3 dimensions dans la gestion du changement Dimension   collective Dimension individuelle Dimension organisationnelle
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC L’ORGANISATION ; LA CULTURE Le processus de changement  en trois stades
02/06/09 Christian Duponchel  2° année TC PARTIE 2 -  LA RELATION CLIENT 2.3 – LA MISE EN PLACE D’UNE POLITIQUE DE GRC Une véritable démarche de gestion de projet : 9 étapes clés ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]

Contenu connexe

Tendances

Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?
Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?
Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?
Sage france
 
Digitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et Statégie
Digitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et StatégieDigitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et Statégie
Digitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et Statégie
Fleur Albert
 
marketing relationnel
marketing relationnel marketing relationnel
marketing relationnel
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
Marketing operationnel
Marketing operationnelMarketing operationnel
Marketing operationnel
hassan1488
 
Powerpoint e-CRM
Powerpoint e-CRMPowerpoint e-CRM
Powerpoint e-CRM
MJNatLuMorg
 
C4020 : Plan Commercial
C4020 : Plan CommercialC4020 : Plan Commercial
C4020 : Plan Commercial
Alexandru Panican
 
Achat et performance_smp_2012.03.13
Achat et performance_smp_2012.03.13Achat et performance_smp_2012.03.13
Achat et performance_smp_2012.03.13lamohammed
 
C4020 : Stratégie Marketing
C4020 : Stratégie MarketingC4020 : Stratégie Marketing
C4020 : Stratégie Marketing
Alexandru Panican
 
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdfEtude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Nomosphere France
 
Cours marketing operationnel
Cours marketing operationnelCours marketing operationnel
Cours marketing operationnelmfranchising
 
La gestion de la relation client
La gestion de la relation clientLa gestion de la relation client
La gestion de la relation clientKenza Hajraoui
 
CRM - Introduction
CRM - IntroductionCRM - Introduction
CRM - Introduction
SALHI ZAKARIA
 
Marketing des services
Marketing des servicesMarketing des services
Marketing des services
Véronique Perier
 
Plan marketing: Definir la strategie marketing
Plan marketing: Definir la strategie marketingPlan marketing: Definir la strategie marketing
Plan marketing: Definir la strategie marketing
Vincent KADIO
 
Cours 3 segmentation
Cours 3 segmentationCours 3 segmentation
Cours 3 segmentation
Lotfi Mekouar
 
C4020 : Stratégie Commerciale
C4020 : Stratégie CommercialeC4020 : Stratégie Commerciale
C4020 : Stratégie Commerciale
Alexandru Panican
 
Faire un plan d’action commerciale en pme tpe
Faire un plan d’action commerciale en pme tpeFaire un plan d’action commerciale en pme tpe
Faire un plan d’action commerciale en pme tpeLions Armelle
 
Cours de marketing
Cours de marketingCours de marketing
Cours de marketingTaha Can
 
Les fondamentaux du marketing
Les fondamentaux du marketingLes fondamentaux du marketing
Les fondamentaux du marketing
Azzedine Azzedinemax
 
Modes d'achat et profil d'acheteur
Modes d'achat et profil d'acheteurModes d'achat et profil d'acheteur
Modes d'achat et profil d'acheteur
Marwoua Ben Salem
 

Tendances (20)

Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?
Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?
Pourquoi un CRM ? A quoi cela sert ?
 
Digitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et Statégie
Digitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et StatégieDigitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et Statégie
Digitalisation des points de ventes_ Mémoire M1 Marketing et Statégie
 
marketing relationnel
marketing relationnel marketing relationnel
marketing relationnel
 
Marketing operationnel
Marketing operationnelMarketing operationnel
Marketing operationnel
 
Powerpoint e-CRM
Powerpoint e-CRMPowerpoint e-CRM
Powerpoint e-CRM
 
C4020 : Plan Commercial
C4020 : Plan CommercialC4020 : Plan Commercial
C4020 : Plan Commercial
 
Achat et performance_smp_2012.03.13
Achat et performance_smp_2012.03.13Achat et performance_smp_2012.03.13
Achat et performance_smp_2012.03.13
 
C4020 : Stratégie Marketing
C4020 : Stratégie MarketingC4020 : Stratégie Marketing
C4020 : Stratégie Marketing
 
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdfEtude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
 
Cours marketing operationnel
Cours marketing operationnelCours marketing operationnel
Cours marketing operationnel
 
La gestion de la relation client
La gestion de la relation clientLa gestion de la relation client
La gestion de la relation client
 
CRM - Introduction
CRM - IntroductionCRM - Introduction
CRM - Introduction
 
Marketing des services
Marketing des servicesMarketing des services
Marketing des services
 
Plan marketing: Definir la strategie marketing
Plan marketing: Definir la strategie marketingPlan marketing: Definir la strategie marketing
Plan marketing: Definir la strategie marketing
 
Cours 3 segmentation
Cours 3 segmentationCours 3 segmentation
Cours 3 segmentation
 
C4020 : Stratégie Commerciale
C4020 : Stratégie CommercialeC4020 : Stratégie Commerciale
C4020 : Stratégie Commerciale
 
Faire un plan d’action commerciale en pme tpe
Faire un plan d’action commerciale en pme tpeFaire un plan d’action commerciale en pme tpe
Faire un plan d’action commerciale en pme tpe
 
Cours de marketing
Cours de marketingCours de marketing
Cours de marketing
 
Les fondamentaux du marketing
Les fondamentaux du marketingLes fondamentaux du marketing
Les fondamentaux du marketing
 
Modes d'achat et profil d'acheteur
Modes d'achat et profil d'acheteurModes d'achat et profil d'acheteur
Modes d'achat et profil d'acheteur
 

En vedette

Gestion de la Relation Client dans les Services
Gestion de la Relation Client dans les ServicesGestion de la Relation Client dans les Services
Gestion de la Relation Client dans les Services
Sandrine Fdida
 
7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM
7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM
7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM
Fred Canevet
 
Les Bonnes Pratiques du Service Clients
Les Bonnes Pratiques du Service ClientsLes Bonnes Pratiques du Service Clients
Les Bonnes Pratiques du Service Clients
Sage france
 
Gestion de la relation client
Gestion de la relation clientGestion de la relation client
Gestion de la relation client
loubnayacoubi
 
Les Règles d'Or pour Réussir son Projet CRM
Les Règles d'Or pour Réussir son Projet CRMLes Règles d'Or pour Réussir son Projet CRM
Les Règles d'Or pour Réussir son Projet CRM
Sage france
 
Formation discours client pour conseiller de centres de relation client
Formation discours client pour conseiller de centres de relation clientFormation discours client pour conseiller de centres de relation client
Formation discours client pour conseiller de centres de relation client
Customer Services by ESDI
 
Gestion de la relation client .
Gestion de la relation client .Gestion de la relation client .
Gestion de la relation client .
mouna mannani
 
PréSentation Modules E R P
PréSentation Modules  E R PPréSentation Modules  E R P
PréSentation Modules E R Ppistesil
 
Une journée typique
Une journée typiqueUne journée typique
Une journée typique
vinceolivier
 
Grc 1
Grc 1Grc 1
Grc 1
dfi10
 
Les avantages et bénéfices du CRM
Les avantages et bénéfices du CRMLes avantages et bénéfices du CRM
Les avantages et bénéfices du CRM
NRC
 
Les mots de politesse
Les mots de politesseLes mots de politesse
Les mots de politesse
marbues
 
Marketing strategique
Marketing strategiqueMarketing strategique
Marketing strategique
Avicenne abdou
 
Accueil téléphonique et physique
Accueil téléphonique et physiqueAccueil téléphonique et physique
Accueil téléphonique et physiqueYoussef Bensafi
 
PréSentation Service Client Fev09 Vf
PréSentation Service Client Fev09 VfPréSentation Service Client Fev09 Vf
PréSentation Service Client Fev09 Vf
Amaury de Buchet
 
La conversation téléphonique
La conversation téléphoniqueLa conversation téléphonique
La conversation téléphoniqueiesdragobil
 
Fiche pratique : techniques et comportements au téléphone
Fiche pratique : techniques et comportements au téléphoneFiche pratique : techniques et comportements au téléphone
Fiche pratique : techniques et comportements au téléphone
Jeremy ABDILLA
 
Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)
Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)
Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)Moussaoui Abdellah
 
Tableau de bord excel
Tableau de bord excelTableau de bord excel
Tableau de bord excel
nodesway
 

En vedette (20)

Gestion de la Relation Client dans les Services
Gestion de la Relation Client dans les ServicesGestion de la Relation Client dans les Services
Gestion de la Relation Client dans les Services
 
7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM
7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM
7 minutes pour comprendre à quoi sert un CRM
 
Les Bonnes Pratiques du Service Clients
Les Bonnes Pratiques du Service ClientsLes Bonnes Pratiques du Service Clients
Les Bonnes Pratiques du Service Clients
 
Gestion de la relation client
Gestion de la relation clientGestion de la relation client
Gestion de la relation client
 
Les Règles d'Or pour Réussir son Projet CRM
Les Règles d'Or pour Réussir son Projet CRMLes Règles d'Or pour Réussir son Projet CRM
Les Règles d'Or pour Réussir son Projet CRM
 
Expose Grc Finale
Expose Grc FinaleExpose Grc Finale
Expose Grc Finale
 
Formation discours client pour conseiller de centres de relation client
Formation discours client pour conseiller de centres de relation clientFormation discours client pour conseiller de centres de relation client
Formation discours client pour conseiller de centres de relation client
 
Gestion de la relation client .
Gestion de la relation client .Gestion de la relation client .
Gestion de la relation client .
 
PréSentation Modules E R P
PréSentation Modules  E R PPréSentation Modules  E R P
PréSentation Modules E R P
 
Une journée typique
Une journée typiqueUne journée typique
Une journée typique
 
Grc 1
Grc 1Grc 1
Grc 1
 
Les avantages et bénéfices du CRM
Les avantages et bénéfices du CRMLes avantages et bénéfices du CRM
Les avantages et bénéfices du CRM
 
Les mots de politesse
Les mots de politesseLes mots de politesse
Les mots de politesse
 
Marketing strategique
Marketing strategiqueMarketing strategique
Marketing strategique
 
Accueil téléphonique et physique
Accueil téléphonique et physiqueAccueil téléphonique et physique
Accueil téléphonique et physique
 
PréSentation Service Client Fev09 Vf
PréSentation Service Client Fev09 VfPréSentation Service Client Fev09 Vf
PréSentation Service Client Fev09 Vf
 
La conversation téléphonique
La conversation téléphoniqueLa conversation téléphonique
La conversation téléphonique
 
Fiche pratique : techniques et comportements au téléphone
Fiche pratique : techniques et comportements au téléphoneFiche pratique : techniques et comportements au téléphone
Fiche pratique : techniques et comportements au téléphone
 
Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)
Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)
Rapport de stage (holding marjane) sur le théme le tableau de bord (1)
 
Tableau de bord excel
Tableau de bord excelTableau de bord excel
Tableau de bord excel
 

Similaire à Gestion De La Relation Client Tc 2 2008

Chp1 le domaine du marketing.ppt
Chp1 le domaine du marketing.pptChp1 le domaine du marketing.ppt
Chp1 le domaine du marketing.ppt
HANI Moad
 
Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?
Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?
Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?Linda DUQUENNE
 
marketing des services
 marketing des services  marketing des services
marketing des services
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
Communication de crise ou crise de la communication?
Communication de crise ou crise de la communication?Communication de crise ou crise de la communication?
Communication de crise ou crise de la communication?lobaudrysoutenance
 
Thèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business School
Thèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business SchoolThèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business School
Thèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business SchoolDenise Bared
 
Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015
Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015
Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015
BVA Limelight
 
Transformation agences com - key learnings
Transformation agences com - key learnings Transformation agences com - key learnings
Transformation agences com - key learnings
Gwenaelle HOUEIX
 
Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012
Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012
Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012
BlueMarketing
 
Plan de communication KungFood
Plan de communication KungFoodPlan de communication KungFood
Plan de communication KungFood
Michel Stawniak
 
Isabelle butin multicanal, crosscanal
Isabelle butin   multicanal, crosscanalIsabelle butin   multicanal, crosscanal
Isabelle butin multicanal, crosscanal
Isabelle BUTIN
 
Brand Duchy 2015
Brand Duchy 2015Brand Duchy 2015
Brand Duchy 2015
Thierry Raizer
 
2 ce qui a changé chez le consommateur
2  ce qui a changé chez le consommateur2  ce qui a changé chez le consommateur
2 ce qui a changé chez le consommateur
Philippe DUBOST
 
Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...
Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...
Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...
Proches Influence & Marque
 
2e édition de l’Observatoire du marketing client
2e édition de l’Observatoire du marketing client2e édition de l’Observatoire du marketing client
2e édition de l’Observatoire du marketing client
yann le gigan
 
Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02
Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02
Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02
Jérémie QUERET
 
7475 chap01
7475 chap017475 chap01
7475 chap01
Karim Salami
 
Horoscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournables
Horoscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournablesHoroscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournables
Horoscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournables
My Marketing Manager
 
webinaire 1 : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...
webinaire 1  : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...webinaire 1  : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...
webinaire 1 : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...
1min30
 
Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02
Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02
Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02Amadou Dian Diallo
 
Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus
hajar1ina
 

Similaire à Gestion De La Relation Client Tc 2 2008 (20)

Chp1 le domaine du marketing.ppt
Chp1 le domaine du marketing.pptChp1 le domaine du marketing.ppt
Chp1 le domaine du marketing.ppt
 
Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?
Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?
Memoire de recherche : CRM ou Social CRM, avons-nous encore le choix?
 
marketing des services
 marketing des services  marketing des services
marketing des services
 
Communication de crise ou crise de la communication?
Communication de crise ou crise de la communication?Communication de crise ou crise de la communication?
Communication de crise ou crise de la communication?
 
Thèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business School
Thèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business SchoolThèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business School
Thèse PRO - Mastère Spécialisé en Marketing Management - ESSEC Business School
 
Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015
Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015
Observatoire Régies Limelight-Consulting – Edition 2014 / 2015
 
Transformation agences com - key learnings
Transformation agences com - key learnings Transformation agences com - key learnings
Transformation agences com - key learnings
 
Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012
Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012
Livre blanc observatoire marketing digital sas idc 2012
 
Plan de communication KungFood
Plan de communication KungFoodPlan de communication KungFood
Plan de communication KungFood
 
Isabelle butin multicanal, crosscanal
Isabelle butin   multicanal, crosscanalIsabelle butin   multicanal, crosscanal
Isabelle butin multicanal, crosscanal
 
Brand Duchy 2015
Brand Duchy 2015Brand Duchy 2015
Brand Duchy 2015
 
2 ce qui a changé chez le consommateur
2  ce qui a changé chez le consommateur2  ce qui a changé chez le consommateur
2 ce qui a changé chez le consommateur
 
Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...
Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...
Étude Dircom - Dans un monde incertain et mouvant : comment organiser sa comm...
 
2e édition de l’Observatoire du marketing client
2e édition de l’Observatoire du marketing client2e édition de l’Observatoire du marketing client
2e édition de l’Observatoire du marketing client
 
Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02
Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02
Etudeobsmarketingclient2015 150122040840-conversion-gate02
 
7475 chap01
7475 chap017475 chap01
7475 chap01
 
Horoscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournables
Horoscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournablesHoroscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournables
Horoscope du Marketing 2014/2015 > les tendances marketing incontournables
 
webinaire 1 : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...
webinaire 1  : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...webinaire 1  : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...
webinaire 1 : Comment trouver un nouvel océan bleu pour les agences et répon...
 
Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02
Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02
Comprendrelemarketingetsesprocessus 140419143105-phpapp02
 
Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus
 

Gestion De La Relation Client Tc 2 2008

  • 1. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC GESTION DE LA RELATION CLIENT
  • 2.
  • 3.
  • 4.
  • 5. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.2 – LES MUTATIONS MACRO ENVIRONNEMENTALES QUI DE LA POULE OU DE L’ŒUF … Le consommateur post moderne est à la fois le résultat de mutations profondes de son environnement et l’acteur, voire l’instigateur de certaines de ces mutations. MAIS QUELLES SONT LES MUTATIONS QUI ONT FAIT EVOLUER NOTRE MODELE ECONOMIQUE ?
  • 6.
  • 7.
  • 8. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING L’émergence de l’économie de service Dans le secteur tertiaire, le service est proposé « en temps réel ». Le client perçoit le processus de production comme partie intégrante de la consommation du service. Les entreprises de service comme les hôtels, les compagnies aériennes, les banques, les assurances, les entreprises de télécom et les grandes enseignes de détaillants sont les premières à adopter l’optique relationnelle
  • 9. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING Le développement de l’économie de marché Passer d’une situation de monopole où l’usager est aussi le contribuable à une situation de marché ouvert où le véritable bailleur de fonds de l’entreprise est un Client qui a le pouvoir du choix, oblige ces entreprises à se concentrer davantage sur la connaissance et la satisfaction de ce client … … et donc à valoriser la démarche de GRC.
  • 10. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING La mondialisation de l’économie Elle a facilité la pénétration de produits et de services sur les marchés étrangers. Les entreprises ont donc besoin d’une orientation « client » plus prononcée pour être à même de saisir les opportunités commerciales qui se présentent sur de nouveaux marchés, tout en défendant leurs positions acquises sur leur marché intérieur.
  • 11. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.3 – IMPACTS DE CES EVOLUTIONS SUR LE MARKETING Le vieillissement de la population des pays les plus industrialisés Dans ce contexte les prestataires sont contraints d’augmenter leur niveau de compréhension des clients existants pour pouvoir répondre à l’évolution de leurs besoins via des produits et des services adaptés.
  • 12. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE « Trop de sociétés pensent qu’il incombe au seul département marketing/vente de trouver des clients et de les gérer. Pourtant, quelle que soit sa compétence, le département marketing ne peut vendre un produit mal conçu ou pallier un service déficient » Il ne peut être efficace que DANS UN EFFORT COLLECTIF de l’entreprise pour CRÉER DE LA VALEUR pour les CLIENTS.
  • 13. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE A mesure que les entreprises évaluent la connaissance du client comme un actif fondamental , elles reconnaissent que le type de relations qu’elles doivent instaurer avec leurs clients doit changer et qu’elles doivent développer de nouvelles structures organisationnelles pour s’y adapter. Les organisations doivent être repensées dans une optique plus transversale et mieux partagée de gestion de la relation client qui va bien au-delà du marketing stricto sensu.
  • 14. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE Les 45 millions de clients quotidiens de McDonald’s ne plébiscitent pas l’entreprise aux 29 000 restaurants dans 121 pays pour la qualité du hamburger, mais en raison du système mis en place, résumé en 4 lettres : QSPV  Qualité, Service, Propreté et Valeur. McDonald’s vaut finalement ce que valent ses fournisseurs, managers, employés et tout ceux qui concourent à la performance du « système McDo »
  • 15. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE LA CHAINE DE LA VALEUR GESTION DE LA CONNAISSANCE Achat Vente Fournisseurs Collaborateurs Clients Supply Chain Demand Chain Gestion de La chaîne logistique Gestion intégrée des ressources de l’entreprise Gestion de la relation client X
  • 16. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE EVOLUTION DU MARKETING OPTIQUE 2010 Principales orientations du Marketing années 1995 - 2000 PDM ; Quantités vendues Qualité ; notoriété ; image Optique métier Centralisé hiérarchique Marketing de masse Segmentation
  • 17. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DE LA GRC 1.4 – LES IMPERATIFS DE L’ENTREPRISE EVOLUTION DU MARKETING OPTIQUE 2010 Principales orientations du Marketing années 2000 - 2010 PDC; création de valeur Qualité ; légitimité ; identité marque ; diversification International ; décentralisé ; transversal par projets Marketing relationnel one to one Hyper segmentation
  • 18. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 – LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC Le marketing est passé d’une vision tournée vers les biens à une vision tournée vers les services, essentiellement caractérisée par l’immatérialité, l’organisation des échanges et les relations 1° REALITE EXEMPLES
  • 19. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 – LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC Le client agit comme un participant actif dans la création de valeur et devient un co producteur du service qu’il consomme. Ce faisant l’entreprise transfère au client le travail précédemment effectué par un membre de l’entreprise. 2° REALITE EXEMPLES
  • 20. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 – LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC La construction de relations accrues avec le client est dopée par le développement des nouvelles technologies et notamment d’Internet. Différentes technologies permettent de communiquer et d’engager un dialogue avec le client de façon innovante . 3° REALITE EXEMPLES
  • 21. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 – LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC Les responsables marketing ont pris en considération que les clients existants étaient généralement plus rentables que les nouveaux. De ce fait, l’intérêt accordé à la fidélisation du client pour les plus rentables est devenu un objectif prioritaire de la société. 4° REALITE EXEMPLES
  • 22. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.5 – LA REALITE DES ENTREPRISES AUJOURD’HUI VIS-À-VIS DE LA GRC 3 liens intéressants sur le concept de fidélisation client http://www.abcmarketing.fr/abchtml/pdvfidelisation.htm http://www.journaldunet.com/dossiers/fidelisation/ http://www.marketing-internet.com/forums/index.php?board=13 ;action=display;threadid=3629;start=0#msg13136
  • 23. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 1 - LES FONDEMENTS DU MARKETING RELATIONNEL 1.6 – LA GRC DANS SES MULTIPLES DIMENSIONS @ Courriers Web Télécopie s Face à Face Bornes interactives sur le lieu de vente Emails Téléphone Internet Mobile Données alimentant le centre de contacts et la démarche CRM Fax
  • 24.
  • 25.
  • 26.
  • 27. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT La construction de la base de donnée 4 ETAPES 1 AUDIT DES INFORMATIONS ACTUELLES SUR LES CLIENTS 3 DEFINITION D’UNE POLITIQUE DE SYSTEMATISATION DE LA COLLECTE D’INFORMATIONS. ( Objectifs, moyens, récompenses ) 4 ETUDE DE FAISABILITE SUR L’INTEGRATION DES BDD EXISTANTES. 2 EVALUATION DES SOURCES D’INFORMATION POTENTIELLES ( intérêt, coût, faisabilité )
  • 28. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Segmenter La segmentation sur base de données consiste à regrouper les clients à partir de caractéristiques communes susceptibles d’affecter leur comportement. Les critères sont nombreux et sont liés à la typologie de client ( B to C ou B to B ) Mais certains critères se retrouvent quelque soit la catégorie de client.
  • 29.
  • 30. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Adapter L’identification et la segmentation des clients doivent déboucher logiquement sur l’adaptation de l’offre, de la communication, des canaux de contact au client. Le canal Internet est certainement le canal qui illustre le mieux cette démarche.
  • 31. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT Échanger La pertinence de l’interaction organisée entre les différents canaux de contacts est décisive pour la satisfaction du client. Une interaction mal conçue peut détruire de la valeur pour le client parce qu’il l’aura perçue comme une agression. ( se faire identifier sur un site web partenaire de celui dont on est client par exemple ) Il est préférable parfois de faire des offres adaptées mais non personnalisées ( bon d’achat casino en sortie de caisse ).
  • 32. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC Évaluer La dernière étape du processus de relation clients est l’évaluation En continu du processus avec un souci de réactivité. La relation client se construit dans le temps et s’enrichit à chaque interaction. L’apprentissage est donc une dimension essentielle de ce processus. Les indicateurs ne manquent pas, il suffit de trouver les plus pertinents en fonction de ses objectifs. PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.1 – LES ETAPES FONDAMENTALES DE LA RELATION CLIENT
  • 33. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC M U L T I C A N A L O R G A N I S A T I O N C U L T U R E V A L E U R C L I E N T C O N N A I S S A N C E C L I E N T STRATEGIE DE RELATION CLIENT
  • 34. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client Le postulat de base : L’un des facteurs essentiels de la réussite ou de l’échec d’une entreprise est sa capacité à exploiter l’information. L’outil incontournable pour la maîtrise de l’information client est le Data warehouse. Il permet de poser de nouvelles questions et d’apporter de nouvelles réponses aux attentes du client. Le facteur clé de succès réside alors dans la capacité à poser les questions pertinentes et à transformer les réponses en stratégies et en actions.
  • 35. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LES OUTILS LA SEGMENTATION La segmentation est la division des clients en des groupes homogènes d’ individus aux comportements identiques face aux variables du marketing mix. Entre les individus d’un même groupe les similarités doivent être plus importantes que les différences.
  • 36. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION LES CRITERES 1 LE CA … 4 LES COMPORTEMENTS 3 LE STADE DE VIE 2 LA METHODE RFM
  • 37. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 1a LE CA A B C % NBRE CLIENTS 10 25 65 % CA 65 25 10
  • 38. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC RENTABILITE ACTUELLE RENTABILITE POTENTIELLE La connaissance client LA SEGMENTATION 1b LA RENTABILITE FORTE FAIBLE FORTE CLIENTS DESIRABLES 2 CLIENTS SOUS DEVELOPPES 1 FAIBLE CLIENTS MURS 3 CLIENTS INDESIRABLES 4
  • 39.
  • 40.
  • 41. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 3 LE STADE DE VIE ( Lifestage marketing ) Cette méthode consiste à associer au client un cycle de consommation inhérent aux différentes phases ou événements de sa vie. Ce type de segmentation est utile dans des secteurs où les cycles d’équipement sont longs et suivent une logique de renouvellement. On retrouve dans ce cas l’automobile, le bricolage mais aussi la banque et l’assurance. L’identification du cycle permet d’inscrire la communication client dans une cohérence. Le suivi du cycle client permet de le comparer à la norme et/ou de mesurer le potentiel du client en fonction de sa vitesse de passage d’une phase à une autre.
  • 42. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION 4 LES COMPORTEMENTS Cette méthode de segmentation s’appuie sur un nombre important de variables pour que les individus qui composent un segment se regroupent sur une véritable notion de similarité. Cette méthode utilise l’ensemble des données descriptives du client, de ses interactions et de ses achats pour construire des groupes homogènes par la mise en œuvre de techniques statistiques à plusieurs variables comme l’analyse factorielle. Cette segmentation est utile pour comprendre la variété des clients de l’entreprise. Elle permet d’identifier des variétés de profils de clients auxquels les politiques de mix marketing devront s’adapter.
  • 43.
  • 44. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La connaissance client LA SEGMENTATION EXEMPLE La mise en œuvre de stratégies différenciées par segment Politique d’abandon Politique de rationalisation Intensité de la relation Politique de reconquête Politique de fidélisation Valeur du client
  • 45.
  • 46. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client Les enjeux ( 1 ) La personnalisation des offres au clients individuels est une stratégie complexe dans sa mise en œuvre et très perturbante dans l’organisation des processus. La personnalisation doit d’ abord être validée sur le plan économique. L’entreprise doit avant tout évaluer si les clients génèrent une profitabilité suffisante et une valeur potentielle pour justifier l’ investissement en service et en personnalisation. Il existe donc un juste équilibre à trouver entre le pur marketing de Masse et ses économies d’échelle et le pur one to one et ses coûts souvent inabordables pour une PME.
  • 47. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client Les enjeux ( 2 ) Les coûts organisationnels induits par la complexité du one to one doivent être intégrés dans la mesure du ROI. Les gains observés dans le taux de remontée des campagnes ne doivent pas être absorbés par les frais d’analyse des données. DONC La recherche du juste équilibre passe avant tout par une approche de La valeur client .
  • 48.
  • 49. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Il s’agit de la rentabilité totale, décomposée par produit selon les systèmes classiques de comptabilité. L’identification des éléments contributifs à cette valeur permet d’évaluer un ratio coûts / revenus véritable indicateur d’efficacité. Elle consiste à positionner les produits et/ou l’entreprise par rapport à ses concurrents, en s’appuyant sur l’évaluation de la satisfaction client. Cela permet d’identifier les éléments qui ont un impact mesurable sur le volume d’achat, la fidélité ou la perception de la différenciation de l’offre. « La valeur économique » « La valeur compétitive » « La valeur future » La valeur client Déterminée par l’espérance des revenus futurs liés à une croissance des revenus et/ou à une baisse des coûts sur la durée de vie du client, cette valeur s’appuie sur la mise en œuvre de modèles statistiques ou markoviens pour construire une prévision fiable dans le temps.
  • 50.
  • 51. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC COUTS DES SERVICES AUX CLIENTS L ’ANALYSE DU COUT DES SERVICES AU CLIENT FOURNIT UN ECLAIRAGE UNIQUE SUR LA RENTABILITE REELLE DES CLIENTS CLES D ’UNE ENTREPRISE. SES BASES SOLIDES EN FONT UN OUTIL D ’APPRENTISSAGE POUR AMENER LES DEPARTEMENTS DU MARKETING , DES VENTES, DE LA LOGISTIQUE ET DES FINANCES A PARLER UN LANGAGE COMMUN . La valeur client
  • 52. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC COUTS DES SERVICES AUX CLIENTS COUTS DE VENTE ET MARKETING COUTS DE GESTION & TRAITEMENT DES COMMANDES COUTS DE DISTRIBUTION PHYSIQUES La valeur client
  • 53. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC UN EXEMPLE DE DEMARCHE EN B TO B La valeur client COUTS DE VENTE ET MARKETING DEPENSES COMMERCIALES FRAIS MARKETING FRAIS DE VENTE
  • 54. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Les dépenses commerciales La valeur client PRIME DE MERCHANDISING PRIME DE PUBLICITE LOCALE PRIME DE LANCEMENT FRAIS D ’EXPOSITION RECLAMATIONS LES RENDUS PRIME DE DISTRIBUTION PRIME DE RESULTAT
  • 55. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Les frais de vente La valeur client COUT D ’ACTIVITE DU COMMERCIAL SALAIRE & AVANTAGES BUREAU HIERARCHIE & PERSONNEL DE SUPPORT FRAIS DE FONCTIONNEMENT & ADMINISTRATIFS COUT DU SUIVI CLIENT TELEPHONE, FAX CORRESPONDANCE CHARGE SALARIALE COUT PRESTATAIRE ALV SOUS TRAITANCE MERCHANDISING
  • 56. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC Les Frais De Marketing LES COUTS DE MARKETING RESTANTS SONT IMPUTES PAR CIRCUIT DE DISTRIBUTION SI LE TRAVAIL EST ESSENTIELLEMENT LIE A UN CIRCUIT DE DISTRIBUTION SPECIFIQUE ; LES AUTRES FRAIS ( publicité ) SONT IMPUTES SUR LA BASE DES VENTES DE CHAQUE CIRCUIT DE DISTRIBUTION. La valeur client
  • 57. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC La valeur client COUT GESTION CLIENT COUTS DE VENTE & MARKETING COUTS DE GESTION & DE TRAITEMENT DES COMMANDES COUTS DE DISTRIBUTION PHYSIQUE + + = - MARGE COMMERCIALE CLIENT = PROFIT DIRECT / CLIENT + POTENTIEL CLIENT LIFE TIME VALUE = LA LIFE TIME VALUE PEUT ETRE PONDEREE GRACE A UN OUTIL DE SCORING QUI MESURE LA FIABILITE FINANCIERE DU CLIENT.
  • 58.
  • 59.
  • 60.
  • 61. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC LE MULTICANAL "Le blues du cannibale" Multicanal : vrais enjeux, faux espoirs Adetem, Club Canaux de distribution Cédric Ducrocq, 26 septembre 2006
  • 62. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC L’ORGANISATION ; LA CULTURE
  • 63. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC L’ORGANISATION ; LA CULTURE 3 dimensions dans la gestion du changement Dimension collective Dimension individuelle Dimension organisationnelle
  • 64. 02/06/09 Christian Duponchel 2° année TC PARTIE 2 - LA RELATION CLIENT 2.2 – LES 4 PILIERS DE LA STRATÉGIE DE GRC L’ORGANISATION ; LA CULTURE Le processus de changement en trois stades
  • 65.