SlideShare une entreprise Scribd logo
Dr. BENLARIBI IMANE HALIMA
• Babésioses: zoonoses,
émergentes sur tous les
continents habités,
• Parasites: Apicomplexa,
hématozoaires du genre
Babesia,
• Transmission: tiques
Ixodidae, Ixodes +++.
• Réservoir: mammifères.
• Homme: hôte accidentel.
J.Maslin et al. Babésioses, EMC 2004.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
• Piroplasmose: aspect piriforme de Babesia.
• Clinique: anémie hémolytique fébrile (malaria-
like syndrome).
Babésiose européenne:
Parasite: Babesia divergens.
Grande forme.
EU1= B. venatorum
Vecteur: Ixodes ricinus.
Babésiose bovine.
Splénectomisés
+++mortelle
Babésiose américaine:
Parasite: Babesia microti
Petite forme.
B. duncani (WA-1), MO-1.
Vecteur: Ixodes scapularis.
Babésiose des rongeurs.
Souvent inaperçue
J.Maslin et al. Babésioses, EMC 2004.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
1888
• Victor Babes, biologiste romain, germe dans les hématies «Hematococcus
bovis », la maladie « hémoglobinurie bactérienne du bœuf » et que cet
hemosporidie est l’agent de « la fièvre du Texas » du bétail romain.
1889
• Smith et Kilborne, fièvre de texas chez les bœufs, germe semblable à celui
decrit par Babes, « Pyrosoma bigeminum », +longues que le rayon de
l’hématie (grandes formes), rôle des Tiques dans la transmission.
1892
• Babès, microorganisme semblable chez des moutons malades «
Hematococcus ovis », leur longueur est inférieure à celle du rayon de
l’hématie (petites formes).
G. DINULESCU, M. BABÈS. Sur la priorité de la découverte des babésies, Classification et terminologie.
Scholtens RG, Braff EH, Healy GR, Gleason N. Un cas de babésiose chez l'homme aux États-Unis. Un m. J. Trop. Méd. Hyg. 1968.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
1893
• Starcovici a donné à cette dernière Hémosporidie le nom de « Babesia
ovis ».
1957
• 1er Cas humain à B. divergens (Europe) chez un éleveur de bovins,
splénectomisé, yougoslave .
1966
• 1er cas humain à B. microti chez un patient de Californie (USA) .
G. DINULESCU, M. BABÈS. Sur la priorité de la découverte des babésies, Classification et terminologie.
Scholtens RG, Braff EH, Healy GR, Gleason N. Un cas de babésiose chez l'homme aux États-Unis. Un m. J. Trop. Méd. Hyg. 1968.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
• Protista.
Règne
• Protozoa
Sous règne
• Apicomplexa (Levine, 1980)
Phylum
• Hematozoa (Vivier, 1982)
Classe
• Piroplasmorida (Wenyon, 1926)
Ordre
• Babesiidae .
Famille
• Babesia (Starcovici, 1893).
• Theileria
Genre
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
S. M. Adl et al. Revisions to the Classification, Nomenclature, and Diversity of Eukaryotes. Journal of Eukaryotic Microbiology 2019, 66, 4–119
Figure: Phylogenetic tree based on a fraction (411-
452bp) of 18S rRNA gene of selected Babesia spp.
Piroplasmes occidentaux,
Groupe Duncani ou prototheileridés
Archéopiroplasmides
Groupe Microti
Theileridés
Unguilibabesids
Babesids
+
Criado-Fornelio et al., 2003 , Lack et al., 2012 , Schnittger et al., 2012
+100 espèces,
Babésioses humaines:
https://www.cdc.gov/dpdx/babesiosis/index.html
B. microti
B. duncani (WA-1)
B. MO-1
B. divergens
EU1= B. venatorum
Espèce semblable à B.
microti
• 3 stades:
– Sporozoite:
– Trophozoite:
– Mérozoite:
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
• Sporozoite:
– Forme infestant,
– Transmis par morsure de
la tique,
– Piriforme,
– Complexe apical:
rhoptries et
micronème…
– Pénètre les GR.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
Forme
annulaire
En croix de
Malte
Aspect
germiné
1,5 à 5 µm
0,5 à 2,5 µm
Trophozoïte Mérozoïte
LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx
• 2012:1er séquençage complet du
génome de B. microti:
• B. éloigné des autres
apicomplexes,
• Génome de B. microti: 4
chromosomes+ 1 gène
mitochondrial +1 apicoplaste
circulaire.
– Génome nucléaire ≈ 6,5 Mb, le
plus petit génome apicomplexe,
– Génome mitochondrial ≈ 11,1 kb
– Génome apicoplaste ≈ 28,7 kb.
•
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
• En phase de développement.
• Nanotechnologie + spectrométrie de masse:
profil protéomique de B. microti.
• + de 500 protéines parasitaires ont été
identifiées et jouent un rôle dans:
– Transport,
– Métabolisme des glucides et de l'énergie,
– Protéolyse,
– Métabolisme de l'ADN et de l'ARN,
– Signalisation,
– Traduction,
– Biosynthèse des lipides,
– Motilité et l'invasion.
• Certains Ags de surface: rôle dans la RI.
• Ag BmSA1 et Ag BMR1_03g00947:
déclenchent une RI de l'hôte.
• 2 Protéines invasives des mérozoïtes:
– Ag de surface 1 des mérozoïtes (MSA-1)
– La protéine 1 associée à la rhoptry (RAP-1).
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
• Morsure des Tiques.
• Famille des Ixodidae:
seuls vecteurs connus.
• Transmission du
parasite/ vecteur:
Transovarienne +
Transtadiale.
Ornithodorus erraticus ,
Argasidés , transmet B.
meri , du Psammomys
obesus en Afrique
Michael J. Yabsley and Barbara C. Shock. Natural history of Zoonotic Babesia: Role of wildlife reservoirs. Intl J
Parasites and Wildlife.2013
• Transmission
transfusionnelle:
Amérique du Nord+++,
zone d’endémie+.
Michael J. Yabsley and Barbara C. Shock. Natural history of Zoonotic Babesia: Role of wildlife reservoirs. Intl J
Parasites and Wildlife.2013
• Transmission verticale
(mère –fœtus):
– Transplacentaire durant
la grossesse: plusieurs
cas à B.microti, Nord-Est
des EUA.
– Prénatal (pendant
l’accouchement): rares
cas (CDC).
Michael J. Yabsley and Barbara C. Shock. Natural history of Zoonotic Babesia: Role of wildlife reservoirs. Intl J
Parasites and Wildlife.2013
• Arthropodes, Acariens,
Ixodidés.
• Ectoparasites
hématophages des
vertébrés.
• Aspect globuleux avec un
"corps", un rostre
antérieur,04 paires de
pattes locomotrices.
Figure : Larve (A), nymphe (B), mâle adulte (C), femelle adulte (D) et femelle gorgée
d'œufs (E) d' Ixodes scapularis.
www.cdc.gov/parasites/ .
30mm
Hexapode,
0,5- 1mm
3-5mm
Hématophage: 2 sexe, tous stades.
Babésiose européenne:
Parasite: Babesia divergens.
Grande forme.
EU1= B. venatorum
Vecteur: Ixodes ricinus.
Babésiose bovine.
Splénectomisés
+++mortelle
Babésiose américaine:
Parasite: Babesia microti
Petite forme.
MO-1,WA-1.
Vecteur: Ixodes scapularis.
Babésiose des rongeurs.
Souvent inaperçue
Babesia divergens Babesia microti
Souris à pattes blanches
« Peromyscus leucopus »
P. J. Krause. Human babesiosis. International Journal for Parasitology. 2019, Pages 165-174
Cycle dixène
Mérogonie
Gamogonie
Sporogonie
3 Phases
Gamogonie
Sporogonie
N’a pas été
documentée pour les
« petites » Babesia,
telles que B. microti
S. I. Bonnet, C. Nadal. Experimental Infection of Ticks: An Essential Tool for the Analysis of Babesia Species Biology and Transmission. Link:
https://www.mdpi.com/2076-0817/10/11/1403
homme: HI
accidentel
EUA:
2013: 1 796 cas
diagnostiqués dans 27
États¹.
2018: 2 161 cas not é
dans 28 Etats²,
¹P. Audry et al.2016. med trop.
² S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
P. J. Krause. Human babesiosis. International Journal for
Parasitology. 2019, Pages 165-174
EUA:
30 ans
162 cas par transfusion
4 décès
P. Audry et al.2016. med trop.
EUROPE:
2011
40 cas signalés
+++France, Irlande,
Grande-Bretagne,
+ Suède, Suisse, Espagne,
Portugal et Croatie.
Centeno-Lima et al., 2003 , Moreno Giménez et al., 2006 , Martinot et al., 2011
ASIE:
Rares
Japon, à Taïwan, en Corée,
en Inde et en Chine
Wei et al., 2001 , Arai et al., 2003 , Marathe et al.,
2005 , Kim et al., 2007 .
ASIE:
• Espèces semblables
à B. microti:
Japon, Taïwan, Chine.
• Babesia . sp. (KO1)
apparenté à B. ovis:
Corée.
Wei et al., 2001 , Arai et al., 2003 , Marathe et al.,
2005 , Kim et al., 2007 .
AFRIQUE:
Rarement diagnostiqué,
Egypte, Afrique du Sud,
Soudan, Mozambique,
Cote d’Ivoire, Nigeria.
Michael et al., 1987. El-Bahnasawy et Morsy, 2008 , El-Bahnasawy et al., 2011. Bush et al., 1990
P. Audry et al.2016. med trop
AFRIQUE:
• 3 cas en Égypte:
– 1er cas : ouvrier agricole
splénectomisé.
Sérologie (+), guérison
après traitement.
– 2 autres cas: maladies
bénignes, disparu après
le traitement.
Michael et al., 1987. El-Bahnasawy et Morsy, 2008 , El-Bahnasawy et al., 2011. Bush et al., 1990
P. Audry et al.2016. med trop
AFRIQUE:
• 2 cas suspects en Afrique
du Sud (parasites intra-
érythrocytaires Babesia:
– 1 rétabli après un
traitement (quinine +
tétracycline),
– 1 décédé malgré le
traitement.
Michael et al., 1987. El-Bahnasawy et Morsy, 2008 , El-Bahnasawy et al., 2011. Bush et al., 1990
P. Audry et al.2016. med trop
AFRIQUE:
• Plusieurs Babesia sp. sig
nalés chez des animaux
sauvages et
domestique.
• Aucune analyse de
séquence n'a été
effectuée sur des cas
humains,
Mazyad et al., 2010 .
AFRIQUE:
• Aucun réservoir
de Babesia spp. sont
actuellement connus.
• Peu d'études ont
enquêté sur les
vecteurs.
Mazyad et al., 2010 .
AFRIQUE:
Étude sur la péninsule du
Sinaï (Égypte):
B. divergens -like
sp. et B. sp. EU1 chez
I. ricinus .
Mazyad et al., 2010 .
AUSTRALIE:
• 1er cas en 2010
• Des patient sans antécédents de voyage:
– Ac anti B. microti et B. duncani.
• Babésioses chez des animaux domestiques et
sauvages.
• Aucun réservoir ni vecteur identifié.
Mayne, 2011
AMERIQUE DU SUD:
• 3 cas de babésiose non caractérisée:
– 2 au Brésil,
– 1 en Colombie.
Ríos et al., 2003 , Rech et al 2004
Espèce Distribution géographique Vecteur(s) Hôtes réservoirs
Complexe Babesia microti
Babesia microtis
États-Unis (nord-est, haut Midwest
et centre de l'Atlantique)
Ixodes scapularis Rongeurs
Babesia sp. Kobé Asie (Japon, Russie, Corée) Inconnu Rongeurs
Babesia sp. Chine Ixodes persulcatus Rongeurs
Babesia sp. Munich L'Europe Ixodes ricin Rongeurs
B. microti -like sp. Australie Inconnu Rongeur?
Babesia sp. TN1 États-Unis (Tennessee) Inconnu Inconnu
Babesia sp. KO1 Corée Inconnu Inconnu
Babesia duncani (= Babesia sp.
WA1)
États-Unis (Californie, Washington) Ixodes scapularis Inconnu
Babesia sp. Type CA États-Unis (Californie) Inconnu Inconnu
Babesia sp. MO1
États-Unis (Missouri, Kentucky,
Washington, Massachusetts)
Ixodes dentatus Lagomorphes
Babesia sp. ( semblable à B.
divergens )
Chine Inconnu Inconnu
Babesia sp. ( semblable à B.
divergens )
Îles Canaries, Espagne Inconnu Inconnu
Babesia divergent L'Europe Ixodes ricin Bovins
Babesia sp. UE1 (= B. venatorum ) L'Europe Ixodes ricin Cervidés
Babesia sp. Mexique Inconnu Inconnu
Babesia spp. Amérique du Sud (Colombie, Brésil) Inconnu Inconnu
Babesia spp. Afrique (Afrique du Sud, Égypte) Inconnu Inconnu
Tableau: Caractéristiques de l'histoire naturelle des principaux agents des babésioses humaines.
SUJET A RISQUE
• Profession:
– Sujets travaillant en zone
rurale, chasseurs,
militaires, forestiers,
éleveurs.
• Voyageur:
– randonneurs, campeurs.
SUJET A RISQUE
• Age:
– > 50 ans: forme sévère.
• Sexe:
– Masculin++/ profession.
SUJET A RISQUE
• Sujets splénectomisés:
80%forme symptomatique
en Europe.
• Immunodéprimés: -
fréquente, pas chez les
VIH+.
• Forme sévère au EU:
Atteinte coronaire,
insuffisante respiratoire,
alcoolisme, diabète.
Babésiose à B.microti
• Incubation :
– 1 à 6 semaines/ tique.
– 1 semaine à 6 mois/ transfusion.
Babésiose à B.microti
• 4 formes:
– Asymptomatique,
– Syndrome pseudogrippal,
– Symptomatologie +modérée évoquant un paludisme
– Fièvre aigue et brutale.
• ¼ adultes +1/2 enfants:
– Asymptomatique.
Babésiose à B.microti
• Signes:
– Fièvre brutal+ sueurs profuses d’installation
progressive,
– Asthénie,
– Malaise général,
– Céphalées,
– Myalgies,
– Anorexie.
Babésiose à B.microti
• Guérison:
– Plusieurs semaines et mois.
Babésiose à B. divergens :
Grave chez les sujets splénectomisés
• Incubation:
– 1à 3 semaines,
Babésiose à B. divergens :
Grave chez les sujets splénectomisés
• Signes:
– Asthénie,
– Fièvre brutal et non périodique,
– Frissons,
– Lombalgies,
– Sueurs profuses,
– Céphalées,
– Douleurs abdominales.
Babésiose à B. divergens :
Grave chez les sujet splénectomisés
• Examen:
– Ictère cutanéo-muqueux de couleur orangé,
– HPSM variable,
– Urine foncé (hémolyse intravasculaire).
Complications :
• Œdème pulmonaire détresse respiratoire
aiguë.
• CIVD.
• Insuffisance cardiaque congestive.
• Hémolyse  Insuffisance rénale.
• Trouble de conscience  coma  décès.
Babésiose à B. duncani et B.
venatorum :
• ≈ B. microti,
• Grave chez les sujets immunodéprimés.
Anémie hémolytique :
éclatement des GR/ mérozoites

bilirubine libre, hémoglobunirie, ictère.

Anoxie et défaillance multiviscérale.
Thrombopénie:
Séquestration
+
Destruction par les macrophage/
hypersplénisme.
Fièvre et myalgie:
Production excessive de cytokines pro-
inflammatoire.
Œdème pulmonaire:
Séquestration des GR parasités
A. E. Rodriguez. Current and prospective tools for the control of cattle-infecting Babesia parasites, 2013
C’est une urgence
Interrogatoire:
• Séjour dans la campagne, promenade en forêt en zone
d’ endémie.
• Activité rurale.
• Notion de morsure de tique.
• Splénectomie.
Eléments d'orientation:
• Anémie hémolytique non corrigée par
transfusion.
• Hb
• Hémoglobinémie↑↑
• Hémoglobinurie.
• Réticulocytes ↑.
• Thrombopénie.
Eléments d'orientation:
• Haptoglobine 
• Bilirubine libre↑
• Urée et créatinine sanguine ↑ = insuffisance
rénale.
Eléments d'orientation:
Fièvre + anémie hémolytique aigue + morsure
de tiques
+
Splénectomie

Babésiose
Diagnostic direct :
• Frottis sanguin coloré au MGG :
– Formes annulaires ++,
– Formes en poires,
– Formes germinées,
– Formes en tétrades.
Diagnostic direct :
• Frottis sanguin coloré au MGG :
– Parasitémie (1 -80%):
• Très élevée: B. divergens (>50%),
• Faible: +++ B. microti.
Diagnostic direct :
• Frottis sanguin coloré au MGG :
– Absence de pigments.
– Polyparasitisme +++: > 3
Figure : Babesia sp. dans des frottis sanguins épais colorés au Giemsa.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure : Babesia sp. dans des frottis sanguins épais colorés au Giemsa.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure : Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa. Notez les
tétrades, une forme de division caractéristique de Babesia .
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa. Notez les
tétrades, une forme de division caractéristique de Babesia .
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin; forme tétrade, paires
alignées.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia microti dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Babesia sp. ne
peut pas être identifié au niveau de l'espèce uniquement par la morphologie; des tests
supplémentaires, tels que la PCR, sont toujours recommandés.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia microti dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Babesia sp. ne
peut pas être identifié au niveau de l'espèce uniquement par la morphologie; des
tests supplémentaires, tels que la PCR, sont toujours recommandés. Notez la forme
tétrade dans cette image.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia microti dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Notez les
formes vacuolées intra-érythrocytaires indiquées par les flèches noires.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia MO-1 dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Notez la tétrade.
www.cdc.gov/parasites/ .
Figure: Babesia duncani dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Babesia
sp. ne peut pas être identifié au niveau de l'espèce uniquement par la
morphologie; des tests supplémentaires, tels que la PCR, sont toujours recommandés.
www.cdc.gov/parasites/ .
Babesia /Plasmodium
• Pléomorphes (varient
en forme et en taille),
• Peuvent être vacuolés,
• Ne produisent pas de
pigment.
• Forme en tétrade
« croix de Malte ».
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
Diagnostic direct :
• Test QBC à l'acridine
orange:
– Urgence
Diagnostic direct :
• Culture in vitro :
– En phase stationnaire
microaérophile (MASP):
prolifération des
parasites dans une
couche déposée de
cellules sanguine
Diagnostic direct :
• Culture in vitro :
– Composition:
– Milieu tamponné HAPES
199+
– Sérum bovin +
– CR infectés et sains
– pH 7.
– Incubation à 37°C? 5%
CO2
– (+): virage du rouge au
noir du milieu,
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
Diagnostic direct :
• Inoculation à l'animal :
– Permet le diagnostic
d'espèce
– B.microti
– B.divergens
Diagnostic direct :
• PCR:
– Faible parasitèmie (une technique colorimétrique
<0,001%).
– Différenciation difficile entre Babesia sp. et
Plasmodium sp. sur frottis sanguin.
– Enquêtes sur les nouvelles variantes (ou espèces)
de Babesia.
– Diagnostic de l’espèce: ADN 18sr, ARN ribosomal, ITS1
et 2.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
Diagnostic indirect :
• Indication:
– Donneurs de sang
asymptomatiques,
– Suivi post thérapeutique,
– Discrimination entre l'
infection à Plasmodium
falciparum et l'infection
à Babesia sp.
Diagnostic indirect :
• Immunofluorescence
indirecte (IFA):
– Ag B. microti: détecte les
Ac chez 88 à 96 % des
patients infectés par B.
microti .
– Lames d’Ag: érythrocytes
lavés et parasités produits
chez des hamsters.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
Diagnostic indirect :
• Immunofluorescence
indirecte (IFA):
– Titres  ≥1/1024: 1ères
semaines,
–  progressivement sur 6
mois: titres 1/16 à
1/256,
– Titres faibles: 1 an ou +.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
Diagnostic indirect :
• Immunofluorescence
indirecte (IFA):
Réactions croisées de
faible titre chez patients
inféctés /Plasmodium

Ag homologue
+
Seuil élevé.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
• Formes symptomatique:
pas de TRT,
• Symptomatique: per os
– Atovaquone (750
mgX3/j)+ Azithromycine
(500-1000mg/j),
– Clindamycine (600mgX3/j)
+ Quinine (650mgX3/j)
– Durée: 7-10 j.
S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
B. microti et B. venatorum
• Symptomatique: IV
– Clindamycine
(600mgX3/j) + Quinine
(650mgX3/j)
– Durée: 7-10 j.
B. divergens et B. duncani
P. J. Krause. Human babesiosis. International Journal for Parasitology. 2019, Pages 165-174
Forte parasitémie >10% (B. microti, moins
pour B. divergens):
Exsanguino – transfusion

parasitémie
+
éliminer métabolites toxiques
Sujets splénectomisés +++
• Éviter les promenades
dans les forêts
infestées.
• Porter des vêtements
longs et clairs,
chaussures fermés, se
doucher après retour.
• Extraction immédiate de
la tique:
– Tuer la tique avec une
goutte d’éther+ d’alcool,
– Tirer droit vers l'extérieur
et d'un cou sec,
– Ne pas détacher la tète du
corpsneurotoxines
Paralysie des muscles
respiratoires
LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx
• Produits répulsifs
(NDMT).
• TRT des animaux
domestiques.
• Pas de vaccin humain.
LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx
• Theilerioses : piroplasmoses ,
• Hôte: mammifères, homme.
• Parasite: Theileria.
Bovins:
Theileria parva Theileria annulata
(Theiler,1904)
(fièvre de la côte est) (Theilériose tropicale)
Homme (IC+ID)/rongeurs:
Theileria microti
Tique: Ixodes scapularis.
Morsure de tique.
Pas de transmission transovarienne.
Mérogonie lymphocytaire pré-érythrocytaire

Mérogonie érythrocytaire (>4)

Gamogonie: intestin de tique

Sporogonie: glande salivaire de tique
Gamogonie
Sporogonie
Pas transmission
transovarienne
Theilériose humaine :
• Amérique:
– EUA,
– Mexique.
• Europe :
– Grande-Bretagne,
– Allemagne,
– Europe centrale.
• Asymptomatique,
• Forme fulminante mortelle (5%):
– Anémie hémolytique sévère,
– CIVD,
– Insuffisance rénale et respiratoire.
• Sujets splénectomisé âgés ou immuno-
compromis → infection plus graves.
• Frottis sanguin coloré par MGG:
– Forme annulaire, en virgule, en tétrade.
– T.microti B. divergens.
• IFI, western blot.
• PCR: dgc de l’espèce.
• idem au babésioses
Maladies humaines transmises par les tiques
sont connues depuis longtemps.
Méthodes de biologie moléculaire: apport
important pour le dgc des babésioses et
theilerioses (nouveaux cas) et d’espèce et
variant.
Vaccin animal disponible
Prospective vaccinale chez l’homme
LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx

Contenu connexe

Similaire à LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx

Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?
Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?
Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.
SenouciKhadidja
 
Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?
Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?
Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludismeMécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
alimentation et transmission des coronavirus
alimentation et transmission des coronavirusalimentation et transmission des coronavirus
alimentation et transmission des coronavirus
malikafettouch
 
Terminologies locales pour définir le paludisme
Terminologies locales pour définir le paludismeTerminologies locales pour définir le paludisme
Terminologies locales pour définir le paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodiesDifférentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Institut Pasteur de Madagascar
 
l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2
 l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2 l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2
l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2
malikafettouch
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
laamir amah
 
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielleBioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Institut Pasteur de Madagascar
 
23- BRUCELLA ,Pasteurella,Francisella.pptx
23- BRUCELLA  ,Pasteurella,Francisella.pptx23- BRUCELLA  ,Pasteurella,Francisella.pptx
23- BRUCELLA ,Pasteurella,Francisella.pptx
SamirMeddoura1
 
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Institut Pasteur de Madagascar
 
Paludisme à Plasmodium. vivax
Paludisme à Plasmodium. vivaxPaludisme à Plasmodium. vivax
Paludisme à Plasmodium. vivax
Institut Pasteur de Madagascar
 
Intérêt des mesures de la morbidité liée au paludisme
Intérêt des mesures de la morbidité liée au paludismeIntérêt des mesures de la morbidité liée au paludisme
Intérêt des mesures de la morbidité liée au paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
La thérapeutique non chirurgical
La thérapeutique   non chirurgicalLa thérapeutique   non chirurgical
La thérapeutique non chirurgical
Abdeldjalil Gadra
 
7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease
7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease
7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease
Hopitaux Universitaires de Genève
 
cours-biologie-moleculaire-neh.pdf
cours-biologie-moleculaire-neh.pdfcours-biologie-moleculaire-neh.pdf
cours-biologie-moleculaire-neh.pdf
FatimaZohra85
 
Lutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelle
Lutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelleLutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelle
Lutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelle
Institut Pasteur de Madagascar
 
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Institut Pasteur de Madagascar
 

Similaire à LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx (20)

Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?
Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?
Que peut apporter la recherche dans la lutte contre le paludisme ?
 
Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.
 
Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?
Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?
Paludisme à Plasmodium vivax: Paludisme émérgent?
 
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludismeMécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
 
alimentation et transmission des coronavirus
alimentation et transmission des coronavirusalimentation et transmission des coronavirus
alimentation et transmission des coronavirus
 
Terminologies locales pour définir le paludisme
Terminologies locales pour définir le paludismeTerminologies locales pour définir le paludisme
Terminologies locales pour définir le paludisme
 
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodiesDifférentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
 
l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2
 l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2 l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2
l'alimentation et transmission de Sars-Cov 2
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
 
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielleBioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
 
23- BRUCELLA ,Pasteurella,Francisella.pptx
23- BRUCELLA  ,Pasteurella,Francisella.pptx23- BRUCELLA  ,Pasteurella,Francisella.pptx
23- BRUCELLA ,Pasteurella,Francisella.pptx
 
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
 
Grippe
GrippeGrippe
Grippe
 
Paludisme à Plasmodium. vivax
Paludisme à Plasmodium. vivaxPaludisme à Plasmodium. vivax
Paludisme à Plasmodium. vivax
 
Intérêt des mesures de la morbidité liée au paludisme
Intérêt des mesures de la morbidité liée au paludismeIntérêt des mesures de la morbidité liée au paludisme
Intérêt des mesures de la morbidité liée au paludisme
 
La thérapeutique non chirurgical
La thérapeutique   non chirurgicalLa thérapeutique   non chirurgical
La thérapeutique non chirurgical
 
7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease
7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease
7ème Journée de la Recherche Clinique: Risk factors for noma disease
 
cours-biologie-moleculaire-neh.pdf
cours-biologie-moleculaire-neh.pdfcours-biologie-moleculaire-neh.pdf
cours-biologie-moleculaire-neh.pdf
 
Lutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelle
Lutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelleLutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelle
Lutte contre le paludisme: réflexion sur la medecine traditionnelle
 
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
 

Plus de IMANE HALIMA BENLARIBI

ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx
LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptxLES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx
LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptxPARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptxLes protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxFlagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptxLES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane HalimaLes amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologieBiologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
La recherche des parasites sanguicoles
La recherche des parasites sanguicolesLa recherche des parasites sanguicoles
La recherche des parasites sanguicoles
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halimaDiagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
IMANE HALIMA BENLARIBI
 

Plus de IMANE HALIMA BENLARIBI (14)

ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
 
LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx
LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptxLES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx
LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx
 
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptxPARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
 
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptxLes protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
 
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxFlagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
 
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptxLES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
 
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane HalimaLes amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
 
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologieBiologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
 
La recherche des parasites sanguicoles
La recherche des parasites sanguicolesLa recherche des parasites sanguicoles
La recherche des parasites sanguicoles
 
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halimaDiagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 

LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx

  • 2. • Babésioses: zoonoses, émergentes sur tous les continents habités, • Parasites: Apicomplexa, hématozoaires du genre Babesia, • Transmission: tiques Ixodidae, Ixodes +++. • Réservoir: mammifères. • Homme: hôte accidentel. J.Maslin et al. Babésioses, EMC 2004. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 3. • Piroplasmose: aspect piriforme de Babesia. • Clinique: anémie hémolytique fébrile (malaria- like syndrome). Babésiose européenne: Parasite: Babesia divergens. Grande forme. EU1= B. venatorum Vecteur: Ixodes ricinus. Babésiose bovine. Splénectomisés +++mortelle Babésiose américaine: Parasite: Babesia microti Petite forme. B. duncani (WA-1), MO-1. Vecteur: Ixodes scapularis. Babésiose des rongeurs. Souvent inaperçue J.Maslin et al. Babésioses, EMC 2004. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 4. 1888 • Victor Babes, biologiste romain, germe dans les hématies «Hematococcus bovis », la maladie « hémoglobinurie bactérienne du bœuf » et que cet hemosporidie est l’agent de « la fièvre du Texas » du bétail romain. 1889 • Smith et Kilborne, fièvre de texas chez les bœufs, germe semblable à celui decrit par Babes, « Pyrosoma bigeminum », +longues que le rayon de l’hématie (grandes formes), rôle des Tiques dans la transmission. 1892 • Babès, microorganisme semblable chez des moutons malades « Hematococcus ovis », leur longueur est inférieure à celle du rayon de l’hématie (petites formes). G. DINULESCU, M. BABÈS. Sur la priorité de la découverte des babésies, Classification et terminologie. Scholtens RG, Braff EH, Healy GR, Gleason N. Un cas de babésiose chez l'homme aux États-Unis. Un m. J. Trop. Méd. Hyg. 1968. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 5. 1893 • Starcovici a donné à cette dernière Hémosporidie le nom de « Babesia ovis ». 1957 • 1er Cas humain à B. divergens (Europe) chez un éleveur de bovins, splénectomisé, yougoslave . 1966 • 1er cas humain à B. microti chez un patient de Californie (USA) . G. DINULESCU, M. BABÈS. Sur la priorité de la découverte des babésies, Classification et terminologie. Scholtens RG, Braff EH, Healy GR, Gleason N. Un cas de babésiose chez l'homme aux États-Unis. Un m. J. Trop. Méd. Hyg. 1968. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 6. • Protista. Règne • Protozoa Sous règne • Apicomplexa (Levine, 1980) Phylum • Hematozoa (Vivier, 1982) Classe • Piroplasmorida (Wenyon, 1926) Ordre • Babesiidae . Famille • Babesia (Starcovici, 1893). • Theileria Genre S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022. S. M. Adl et al. Revisions to the Classification, Nomenclature, and Diversity of Eukaryotes. Journal of Eukaryotic Microbiology 2019, 66, 4–119
  • 7. Figure: Phylogenetic tree based on a fraction (411- 452bp) of 18S rRNA gene of selected Babesia spp. Piroplasmes occidentaux, Groupe Duncani ou prototheileridés Archéopiroplasmides Groupe Microti Theileridés Unguilibabesids Babesids + Criado-Fornelio et al., 2003 , Lack et al., 2012 , Schnittger et al., 2012
  • 8. +100 espèces, Babésioses humaines: https://www.cdc.gov/dpdx/babesiosis/index.html B. microti B. duncani (WA-1) B. MO-1 B. divergens EU1= B. venatorum Espèce semblable à B. microti
  • 9. • 3 stades: – Sporozoite: – Trophozoite: – Mérozoite: S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 10. • Sporozoite: – Forme infestant, – Transmis par morsure de la tique, – Piriforme, – Complexe apical: rhoptries et micronème… – Pénètre les GR. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 11. Forme annulaire En croix de Malte Aspect germiné 1,5 à 5 µm 0,5 à 2,5 µm Trophozoïte Mérozoïte
  • 13. • 2012:1er séquençage complet du génome de B. microti: • B. éloigné des autres apicomplexes, • Génome de B. microti: 4 chromosomes+ 1 gène mitochondrial +1 apicoplaste circulaire. – Génome nucléaire ≈ 6,5 Mb, le plus petit génome apicomplexe, – Génome mitochondrial ≈ 11,1 kb – Génome apicoplaste ≈ 28,7 kb. • S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 14. • En phase de développement. • Nanotechnologie + spectrométrie de masse: profil protéomique de B. microti. • + de 500 protéines parasitaires ont été identifiées et jouent un rôle dans: – Transport, – Métabolisme des glucides et de l'énergie, – Protéolyse, – Métabolisme de l'ADN et de l'ARN, – Signalisation, – Traduction, – Biosynthèse des lipides, – Motilité et l'invasion. • Certains Ags de surface: rôle dans la RI. • Ag BmSA1 et Ag BMR1_03g00947: déclenchent une RI de l'hôte. • 2 Protéines invasives des mérozoïtes: – Ag de surface 1 des mérozoïtes (MSA-1) – La protéine 1 associée à la rhoptry (RAP-1). S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 15. • Morsure des Tiques. • Famille des Ixodidae: seuls vecteurs connus. • Transmission du parasite/ vecteur: Transovarienne + Transtadiale. Ornithodorus erraticus , Argasidés , transmet B. meri , du Psammomys obesus en Afrique Michael J. Yabsley and Barbara C. Shock. Natural history of Zoonotic Babesia: Role of wildlife reservoirs. Intl J Parasites and Wildlife.2013
  • 16. • Transmission transfusionnelle: Amérique du Nord+++, zone d’endémie+. Michael J. Yabsley and Barbara C. Shock. Natural history of Zoonotic Babesia: Role of wildlife reservoirs. Intl J Parasites and Wildlife.2013
  • 17. • Transmission verticale (mère –fœtus): – Transplacentaire durant la grossesse: plusieurs cas à B.microti, Nord-Est des EUA. – Prénatal (pendant l’accouchement): rares cas (CDC). Michael J. Yabsley and Barbara C. Shock. Natural history of Zoonotic Babesia: Role of wildlife reservoirs. Intl J Parasites and Wildlife.2013
  • 18. • Arthropodes, Acariens, Ixodidés. • Ectoparasites hématophages des vertébrés. • Aspect globuleux avec un "corps", un rostre antérieur,04 paires de pattes locomotrices.
  • 19. Figure : Larve (A), nymphe (B), mâle adulte (C), femelle adulte (D) et femelle gorgée d'œufs (E) d' Ixodes scapularis. www.cdc.gov/parasites/ . 30mm Hexapode, 0,5- 1mm 3-5mm Hématophage: 2 sexe, tous stades.
  • 20. Babésiose européenne: Parasite: Babesia divergens. Grande forme. EU1= B. venatorum Vecteur: Ixodes ricinus. Babésiose bovine. Splénectomisés +++mortelle Babésiose américaine: Parasite: Babesia microti Petite forme. MO-1,WA-1. Vecteur: Ixodes scapularis. Babésiose des rongeurs. Souvent inaperçue
  • 21. Babesia divergens Babesia microti Souris à pattes blanches « Peromyscus leucopus »
  • 22. P. J. Krause. Human babesiosis. International Journal for Parasitology. 2019, Pages 165-174
  • 25. Gamogonie Sporogonie N’a pas été documentée pour les « petites » Babesia, telles que B. microti
  • 26. S. I. Bonnet, C. Nadal. Experimental Infection of Ticks: An Essential Tool for the Analysis of Babesia Species Biology and Transmission. Link: https://www.mdpi.com/2076-0817/10/11/1403
  • 28. EUA: 2013: 1 796 cas diagnostiqués dans 27 États¹. 2018: 2 161 cas not é dans 28 Etats², ¹P. Audry et al.2016. med trop. ² S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022. P. J. Krause. Human babesiosis. International Journal for Parasitology. 2019, Pages 165-174
  • 29. EUA: 30 ans 162 cas par transfusion 4 décès P. Audry et al.2016. med trop.
  • 30. EUROPE: 2011 40 cas signalés +++France, Irlande, Grande-Bretagne, + Suède, Suisse, Espagne, Portugal et Croatie. Centeno-Lima et al., 2003 , Moreno Giménez et al., 2006 , Martinot et al., 2011
  • 31. ASIE: Rares Japon, à Taïwan, en Corée, en Inde et en Chine Wei et al., 2001 , Arai et al., 2003 , Marathe et al., 2005 , Kim et al., 2007 .
  • 32. ASIE: • Espèces semblables à B. microti: Japon, Taïwan, Chine. • Babesia . sp. (KO1) apparenté à B. ovis: Corée. Wei et al., 2001 , Arai et al., 2003 , Marathe et al., 2005 , Kim et al., 2007 .
  • 33. AFRIQUE: Rarement diagnostiqué, Egypte, Afrique du Sud, Soudan, Mozambique, Cote d’Ivoire, Nigeria. Michael et al., 1987. El-Bahnasawy et Morsy, 2008 , El-Bahnasawy et al., 2011. Bush et al., 1990 P. Audry et al.2016. med trop
  • 34. AFRIQUE: • 3 cas en Égypte: – 1er cas : ouvrier agricole splénectomisé. Sérologie (+), guérison après traitement. – 2 autres cas: maladies bénignes, disparu après le traitement. Michael et al., 1987. El-Bahnasawy et Morsy, 2008 , El-Bahnasawy et al., 2011. Bush et al., 1990 P. Audry et al.2016. med trop
  • 35. AFRIQUE: • 2 cas suspects en Afrique du Sud (parasites intra- érythrocytaires Babesia: – 1 rétabli après un traitement (quinine + tétracycline), – 1 décédé malgré le traitement. Michael et al., 1987. El-Bahnasawy et Morsy, 2008 , El-Bahnasawy et al., 2011. Bush et al., 1990 P. Audry et al.2016. med trop
  • 36. AFRIQUE: • Plusieurs Babesia sp. sig nalés chez des animaux sauvages et domestique. • Aucune analyse de séquence n'a été effectuée sur des cas humains, Mazyad et al., 2010 .
  • 37. AFRIQUE: • Aucun réservoir de Babesia spp. sont actuellement connus. • Peu d'études ont enquêté sur les vecteurs. Mazyad et al., 2010 .
  • 38. AFRIQUE: Étude sur la péninsule du Sinaï (Égypte): B. divergens -like sp. et B. sp. EU1 chez I. ricinus . Mazyad et al., 2010 .
  • 39. AUSTRALIE: • 1er cas en 2010 • Des patient sans antécédents de voyage: – Ac anti B. microti et B. duncani. • Babésioses chez des animaux domestiques et sauvages. • Aucun réservoir ni vecteur identifié. Mayne, 2011
  • 40. AMERIQUE DU SUD: • 3 cas de babésiose non caractérisée: – 2 au Brésil, – 1 en Colombie. Ríos et al., 2003 , Rech et al 2004
  • 41. Espèce Distribution géographique Vecteur(s) Hôtes réservoirs Complexe Babesia microti Babesia microtis États-Unis (nord-est, haut Midwest et centre de l'Atlantique) Ixodes scapularis Rongeurs Babesia sp. Kobé Asie (Japon, Russie, Corée) Inconnu Rongeurs Babesia sp. Chine Ixodes persulcatus Rongeurs Babesia sp. Munich L'Europe Ixodes ricin Rongeurs B. microti -like sp. Australie Inconnu Rongeur? Babesia sp. TN1 États-Unis (Tennessee) Inconnu Inconnu Babesia sp. KO1 Corée Inconnu Inconnu Babesia duncani (= Babesia sp. WA1) États-Unis (Californie, Washington) Ixodes scapularis Inconnu Babesia sp. Type CA États-Unis (Californie) Inconnu Inconnu Babesia sp. MO1 États-Unis (Missouri, Kentucky, Washington, Massachusetts) Ixodes dentatus Lagomorphes Babesia sp. ( semblable à B. divergens ) Chine Inconnu Inconnu Babesia sp. ( semblable à B. divergens ) Îles Canaries, Espagne Inconnu Inconnu Babesia divergent L'Europe Ixodes ricin Bovins Babesia sp. UE1 (= B. venatorum ) L'Europe Ixodes ricin Cervidés Babesia sp. Mexique Inconnu Inconnu Babesia spp. Amérique du Sud (Colombie, Brésil) Inconnu Inconnu Babesia spp. Afrique (Afrique du Sud, Égypte) Inconnu Inconnu Tableau: Caractéristiques de l'histoire naturelle des principaux agents des babésioses humaines.
  • 42. SUJET A RISQUE • Profession: – Sujets travaillant en zone rurale, chasseurs, militaires, forestiers, éleveurs. • Voyageur: – randonneurs, campeurs.
  • 43. SUJET A RISQUE • Age: – > 50 ans: forme sévère. • Sexe: – Masculin++/ profession.
  • 44. SUJET A RISQUE • Sujets splénectomisés: 80%forme symptomatique en Europe. • Immunodéprimés: - fréquente, pas chez les VIH+. • Forme sévère au EU: Atteinte coronaire, insuffisante respiratoire, alcoolisme, diabète.
  • 45. Babésiose à B.microti • Incubation : – 1 à 6 semaines/ tique. – 1 semaine à 6 mois/ transfusion.
  • 46. Babésiose à B.microti • 4 formes: – Asymptomatique, – Syndrome pseudogrippal, – Symptomatologie +modérée évoquant un paludisme – Fièvre aigue et brutale. • ¼ adultes +1/2 enfants: – Asymptomatique.
  • 47. Babésiose à B.microti • Signes: – Fièvre brutal+ sueurs profuses d’installation progressive, – Asthénie, – Malaise général, – Céphalées, – Myalgies, – Anorexie.
  • 48. Babésiose à B.microti • Guérison: – Plusieurs semaines et mois.
  • 49. Babésiose à B. divergens : Grave chez les sujets splénectomisés • Incubation: – 1à 3 semaines,
  • 50. Babésiose à B. divergens : Grave chez les sujets splénectomisés • Signes: – Asthénie, – Fièvre brutal et non périodique, – Frissons, – Lombalgies, – Sueurs profuses, – Céphalées, – Douleurs abdominales.
  • 51. Babésiose à B. divergens : Grave chez les sujet splénectomisés • Examen: – Ictère cutanéo-muqueux de couleur orangé, – HPSM variable, – Urine foncé (hémolyse intravasculaire).
  • 52. Complications : • Œdème pulmonaire détresse respiratoire aiguë. • CIVD. • Insuffisance cardiaque congestive. • Hémolyse  Insuffisance rénale. • Trouble de conscience  coma  décès.
  • 53. Babésiose à B. duncani et B. venatorum : • ≈ B. microti, • Grave chez les sujets immunodéprimés.
  • 54. Anémie hémolytique : éclatement des GR/ mérozoites  bilirubine libre, hémoglobunirie, ictère.  Anoxie et défaillance multiviscérale.
  • 56. Fièvre et myalgie: Production excessive de cytokines pro- inflammatoire.
  • 58. A. E. Rodriguez. Current and prospective tools for the control of cattle-infecting Babesia parasites, 2013
  • 60. Interrogatoire: • Séjour dans la campagne, promenade en forêt en zone d’ endémie. • Activité rurale. • Notion de morsure de tique. • Splénectomie.
  • 61. Eléments d'orientation: • Anémie hémolytique non corrigée par transfusion. • Hb • Hémoglobinémie↑↑ • Hémoglobinurie. • Réticulocytes ↑. • Thrombopénie.
  • 62. Eléments d'orientation: • Haptoglobine  • Bilirubine libre↑ • Urée et créatinine sanguine ↑ = insuffisance rénale.
  • 63. Eléments d'orientation: Fièvre + anémie hémolytique aigue + morsure de tiques + Splénectomie  Babésiose
  • 64. Diagnostic direct : • Frottis sanguin coloré au MGG : – Formes annulaires ++, – Formes en poires, – Formes germinées, – Formes en tétrades.
  • 65. Diagnostic direct : • Frottis sanguin coloré au MGG : – Parasitémie (1 -80%): • Très élevée: B. divergens (>50%), • Faible: +++ B. microti.
  • 66. Diagnostic direct : • Frottis sanguin coloré au MGG : – Absence de pigments. – Polyparasitisme +++: > 3
  • 67. Figure : Babesia sp. dans des frottis sanguins épais colorés au Giemsa. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 68. Figure : Babesia sp. dans des frottis sanguins épais colorés au Giemsa. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 69. Figure : Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 70. Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 71. Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa. Notez les tétrades, une forme de division caractéristique de Babesia . www.cdc.gov/parasites/ .
  • 72. Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin coloré au Giemsa. Notez les tétrades, une forme de division caractéristique de Babesia . www.cdc.gov/parasites/ .
  • 73. Figure: Babesia sp. dans un mince frottis sanguin; forme tétrade, paires alignées. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 74. Figure: Babesia microti dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Babesia sp. ne peut pas être identifié au niveau de l'espèce uniquement par la morphologie; des tests supplémentaires, tels que la PCR, sont toujours recommandés. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 75. Figure: Babesia microti dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Babesia sp. ne peut pas être identifié au niveau de l'espèce uniquement par la morphologie; des tests supplémentaires, tels que la PCR, sont toujours recommandés. Notez la forme tétrade dans cette image. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 76. Figure: Babesia microti dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Notez les formes vacuolées intra-érythrocytaires indiquées par les flèches noires. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 77. Figure: Babesia MO-1 dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Notez la tétrade. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 78. Figure: Babesia duncani dans un frottis sanguin mince coloré au Giemsa. Babesia sp. ne peut pas être identifié au niveau de l'espèce uniquement par la morphologie; des tests supplémentaires, tels que la PCR, sont toujours recommandés. www.cdc.gov/parasites/ .
  • 79. Babesia /Plasmodium • Pléomorphes (varient en forme et en taille), • Peuvent être vacuolés, • Ne produisent pas de pigment. • Forme en tétrade « croix de Malte ». S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 80. Diagnostic direct : • Test QBC à l'acridine orange: – Urgence
  • 81. Diagnostic direct : • Culture in vitro : – En phase stationnaire microaérophile (MASP): prolifération des parasites dans une couche déposée de cellules sanguine
  • 82. Diagnostic direct : • Culture in vitro : – Composition: – Milieu tamponné HAPES 199+ – Sérum bovin + – CR infectés et sains – pH 7. – Incubation à 37°C? 5% CO2 – (+): virage du rouge au noir du milieu, S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022.
  • 83. Diagnostic direct : • Inoculation à l'animal : – Permet le diagnostic d'espèce – B.microti – B.divergens
  • 84. Diagnostic direct : • PCR: – Faible parasitèmie (une technique colorimétrique <0,001%). – Différenciation difficile entre Babesia sp. et Plasmodium sp. sur frottis sanguin. – Enquêtes sur les nouvelles variantes (ou espèces) de Babesia. – Diagnostic de l’espèce: ADN 18sr, ARN ribosomal, ITS1 et 2. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
  • 85. Diagnostic indirect : • Indication: – Donneurs de sang asymptomatiques, – Suivi post thérapeutique, – Discrimination entre l' infection à Plasmodium falciparum et l'infection à Babesia sp.
  • 86. Diagnostic indirect : • Immunofluorescence indirecte (IFA): – Ag B. microti: détecte les Ac chez 88 à 96 % des patients infectés par B. microti . – Lames d’Ag: érythrocytes lavés et parasités produits chez des hamsters. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
  • 87. Diagnostic indirect : • Immunofluorescence indirecte (IFA): – Titres  ≥1/1024: 1ères semaines, –  progressivement sur 6 mois: titres 1/16 à 1/256, – Titres faibles: 1 an ou +. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
  • 88. Diagnostic indirect : • Immunofluorescence indirecte (IFA): Réactions croisées de faible titre chez patients inféctés /Plasmodium  Ag homologue + Seuil élevé. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022
  • 89. • Formes symptomatique: pas de TRT, • Symptomatique: per os – Atovaquone (750 mgX3/j)+ Azithromycine (500-1000mg/j), – Clindamycine (600mgX3/j) + Quinine (650mgX3/j) – Durée: 7-10 j. S. C. Parija. Texbook of parasitic zoonoses, 2022 B. microti et B. venatorum
  • 90. • Symptomatique: IV – Clindamycine (600mgX3/j) + Quinine (650mgX3/j) – Durée: 7-10 j. B. divergens et B. duncani P. J. Krause. Human babesiosis. International Journal for Parasitology. 2019, Pages 165-174
  • 91. Forte parasitémie >10% (B. microti, moins pour B. divergens): Exsanguino – transfusion  parasitémie + éliminer métabolites toxiques
  • 93. • Éviter les promenades dans les forêts infestées. • Porter des vêtements longs et clairs, chaussures fermés, se doucher après retour.
  • 94. • Extraction immédiate de la tique: – Tuer la tique avec une goutte d’éther+ d’alcool, – Tirer droit vers l'extérieur et d'un cou sec, – Ne pas détacher la tète du corpsneurotoxines Paralysie des muscles respiratoires
  • 96. • Produits répulsifs (NDMT). • TRT des animaux domestiques. • Pas de vaccin humain.
  • 98. • Theilerioses : piroplasmoses , • Hôte: mammifères, homme. • Parasite: Theileria.
  • 99. Bovins: Theileria parva Theileria annulata (Theiler,1904) (fièvre de la côte est) (Theilériose tropicale)
  • 101. Morsure de tique. Pas de transmission transovarienne.
  • 102. Mérogonie lymphocytaire pré-érythrocytaire  Mérogonie érythrocytaire (>4)  Gamogonie: intestin de tique  Sporogonie: glande salivaire de tique
  • 104. Theilériose humaine : • Amérique: – EUA, – Mexique. • Europe : – Grande-Bretagne, – Allemagne, – Europe centrale.
  • 105. • Asymptomatique, • Forme fulminante mortelle (5%): – Anémie hémolytique sévère, – CIVD, – Insuffisance rénale et respiratoire. • Sujets splénectomisé âgés ou immuno- compromis → infection plus graves.
  • 106. • Frottis sanguin coloré par MGG: – Forme annulaire, en virgule, en tétrade. – T.microti B. divergens. • IFI, western blot. • PCR: dgc de l’espèce.
  • 107. • idem au babésioses
  • 108. Maladies humaines transmises par les tiques sont connues depuis longtemps.
  • 109. Méthodes de biologie moléculaire: apport important pour le dgc des babésioses et theilerioses (nouveaux cas) et d’espèce et variant.
  • 110. Vaccin animal disponible Prospective vaccinale chez l’homme