SlideShare une entreprise Scribd logo
OBJECTIFS
• Prélèvements en parasitologie?
• Pourquoi réalise-t-on un prélèvement
parasitologique?
• Comment?
INTRODUCTION
• Prélèvements en parasitologie sont réalisés pour:
• Recherche d’un ou plusieurs parasites dans un échantillon,
• Confirmer ou infirmer le diagnostic d’une parasitose,
• Suivi thérapeutique.
INTRODUCTION
• Au laboratoire de parasitologie +++,
• Acheminé dans un flacon stérile le plus tôt possible au
laboratoire tout en respectant les conditions de
conservation selon le type du prélèvement.
INTRODUCTION
• En fonction de la localisation du parasite recherché ou la symptomatologie
clinique.
• Plusieurs prélèvements sont réalisés ou orientés au laboratoire de parasitologie :
• Selles,
• Urines,
• Sang ,
• Moelle osseuse,
• Prélèvement cutané,…etc
INTRODUCTION
• Chaque prélèvement doit être accompagné d’une fiche
de renseignement.
Qu’est ce elle doit contenir?
FICHE DE RENSEIGNEMENT
FICHE DE RENSEIGNEMENT
 Nom, prénom et âge du patient ;
 Adresse :zone urbaine, rurale, d’endémie;
 Notion de séjour en zone d’endémie ;
 Présence d’animaux ;
 Habitudes culinaires ;
 Tableau clinique.
 Signes para clinique: biologique et radiologique;
 Notion d’ID ;
 Notion de traitement en cours: antiparasitaire++.
SELLES
Indication :
 Parasites vivants dans le tube digestif de l’homme :
 Ascaris lumbricoïdes vit dans l’intestin grêle de l’homme et élimine
ses œufs dans les selles.
 Parasites pour lesquels les selles sont un moyen
d’élimination de leurs formes de dissémination dans le
milieu extérieur:
 Schistosoma mansoni adulte vit dans les vaisseaux sanguins et
élimine ses œufs dans les selles.
SELLES
Préparation du patient :
Indispensable
Préparation insuffisante ou incorrecte.

Faux négatifs
SELLES
Préparation du patient :
Comment on prépare nos patients pour un prélèvement des selles?
SELLES
Préparation du patient :
• Proscrire pdt au moins 3j :
• Les médicaments opaques non absorbables :
• Charbon végétal,
• Produits de contraste,
• Huile laxatif, suppositoires…
SELLES
Préparation du patient :
• Proscrire pdt au moins 3j :
• Les aliments laissant beaucoup de résidus :
• Légumes secs: pomme de terre,
• Légumes vers: choux et salade,
• Fruits à cuticules résistantes: tomates, pèches, abricots,
• Grains à enveloppes sclérifiées: haricots, lentilles,
• Fruits à grains nombreuses et de petite taille: figues, fraises.
SELLES
Préparation du patient :
• Proscrire pdt au moins 3j :
• Les aliments et les médicaments qui colorent la selle :
• Betteraves,
• Charbon,
• Fumafer.
SELLES
Préparation du patient :
• Proscrire pdt au moins 3j :
• Médicaments antiparasitaires:
• Métronidazole,
• Fluvermal.
SELLES
Condition du prélèvement :
• 1er selle du matin,
• Récipient propre et sec, à large ouverture, à
fermeture hermétique, si possible transparent,
étiqueté (nom et prénom ou N° du malade, date et heure de
l’émission de la selle).
• Quantité: 30-50 g de selles, pas mélangées aux
urines.
SELLES
Condition du prélèvement :
 Idéale: du laboratoire,
 Acheminement au laboratoire dans un délai très bref.
Pourquoi?
SELLES
Condition du prélèvement :
• Formes végétatives: sensibles aux variations de la température et à la déshydratation.
• Certains œufs d’helminthes s’embryonnent dans le milieu extérieur diagnostic d’espèce
difficile.
• Œufs d’Ankylostoma duodenale et Necator americanus.
SELLES
Condition du prélèvement :
Mais si le délai est beaucoup plus long???

Conservation de la selle
SELLES
Conservation
Conservation par le
froid:
• Boite hermétique à +4°C,
• kystes de protozoaires et œufs
d'helminthes.
Eau formolée à
10%:
• Fixation + conservation des
kystes de protozoaires et
des œufs d'helminthes.
Merthiolate iode
Formol(MIF) :
• Coloration + conservation beaucoup plus
longue
• Formes végétatives (quelques années) et
kystes de protozoaires (indéfiniment) colorés.
• + concentration physico-chimique sur des
selles prélevées hors du laboratoire (technique
de Sapero, Lawless et Strome).
SELLES
Techniques à réaliser :
• Examen parasitologique des selles (EPS):
• Examen direct macroscopique et microscopique ;
• Techniques de concentration ;
• Techniques de coloration ;
• Coproculture.
Techniques de concentration des selles
But:
Réunir dans un faible volume les éléments parasitaires initialement dispersées
dans une grande masse de fèces
• Sans intérêt pour les formes végétatives qu’elles altèrent.
Techniques de
concentration
Méthodes
physiques
Méthodes
physico-
chimiques
Méthodes par
éclaircissement
Méthodes
spéciales
Techniques de concentration des selles
Technique de
sédimentation
Technique de
flottaison
Densité
RF<P
Densité
RF>P
Méthodes physiques:
Principe: différence de densité entre réactif diluant/parasite
Simples mais longues (à nombreuses manipulation)
Non indiquées en routine
Méthode de
WILLIS
Na Cl
25%
Tamisage 15-30 mn
Méthode de WILLIS
Œuf d’Ankylostoma duodenale
Œuf de Necator americanus
Œuf d’ Hymenolepis nana
Méthode de WILLIS
Sédimentation
Coefficient de partage
entre 2 phases
2 Principes
Lipophile
Hydrophile
Méthodes physico-chimiques ou
diphasiques:
Diluant
Homogénéiser
Tamiser
Ether
sulfurique
Centrifugation
1500t/mn pd3mn
Méthodes physico-chimiques ou
diphasiques:
Couche d’éther chargée de graisse.
Couche épaisse de débris lipophile.
Couche aqueuse.
Culot à examiner.
Méthodes physico-chimiques ou
diphasiques:
Méthodes physico-chimiques ou
diphasiques:
Méthodes physico-chimiques ou diphasiques:
Technique Diluant Indication
BAILENGER Tampon acéto-acétique
pH 5
Kystes de protozoaires
RITCHIE
SIMPLIFIÉE
Formol à 10% Œufs d’helminthes et
kystes de protozoaire
Technique qualitative
de KATO-KATZ
Technique quantitative
de KATO-MIURA
Les œufs d’ helminthes particulièrement des
Schistosomes et larves d’ Anguillule
Méthodes par éclaircissement:
Méthode à la cellophane adhésive ou
scotch test de GRAHAM
Méthodes d’extraction des larves
d’Anguillule
Méthodes spéciales:
Méthode à la cellophane adhésive ou
scotch test de GRAHAM
Méthode de BAERMANN et LEE
2-3h 10ml
Centrifugation
1500t/mn pd
3-5mn
Techniques de coloration des selles
Indication
• Identification/dgc différentiel: espèces d’amibes (FV++)
• Conservation du matériel didactique
• Envoi vers un autre labo (avis)
• Indispensable : dgc cryptosporidies.
Techniques de
coloration
Colorations instantanées
entre lame et lamelle
Colorations de frottis
secs ou humides
Colorations spécifiques
Techniques de coloration des selles
Méthode de Bailenger
Méthode de Sapero Lawless
et Strome (MIF)
Colorations instantanées
Sur lame Sur tube
Eau phy
0,9%
Homogénéiser
Colorant MIF
Immédiat ou
après 20-30mn
Méthode de Sapero Lawless et Strome
–sur lame-
Méthode de Sapero Lawless et Strome
–sur lame-
• Indication: Selles glaireuses.
• Préparation ne se conserve que pendant qq heures.
Méthode de Sapero Lawless et Strome
–sur lame-
0,25g de selles
0,15 ml de Solution
de lugol à 5%
2,35 ml de Solution
mère de merthiolate
Mélanger
Immédiat/
20-30mn
Méthode de Sapero Lawless et Strome
– En tube-
Résultats:
• Idem à la coloration sur lame.
Indication:
• Conservation des protozoaires colorés est définitive (bien boucher le tube)
• Qq soit la consistance des selles
• Fixation+ conservation +coloration.
Méthode de Sapero Lawless et Strome
– En tube-
Méthode de Sapero Lawless et Strome
– En tube-
Technique de KOHN au
noir chlorazol
Technique de Heidenhain
à l’hématoxyline ferrique.
Technique au Trichrome
de Wheatley.
Colorations de frottis humides
Technique de KOHN au noir chlorazol
Noir
chlorazol
8-10h
Lavage à l’eau
de robinet
X100 à l’immersion
Alcool
60°
Alcool
70°
Alcool
80°
Alcool
95°
Xylène
Technique de KOHN au noir chlorazol
En 3tps:
1er tps: Fixation (Schaudinn acétique)
2ème tps: Coloration (l’hématoxyline ferrique)
3ème tps: Différentiation (l’alun de fer)
Technique de Heidenhain à l’hématoxyline
ferrique
Technique de Heidenhain à l’hématoxyline
ferrique
• Donne de bons résultats + Conservation indéfinie.
mais
• Longue et délicate: pas pour routine.
Technique de Heidenhain à l’hématoxyline
ferrique
SANG
Condition du prélèvement :
• Au doigt du patient: face latérale de l’annulaire,
• Ponction veineuse sous anticoagulant (EDTA) sauf pour sérologie (tube
sec).
SANG
Techniques à réaliser :
• État frais pour la recherche des parasites extracellulaires ;
• Frottis sanguin et goutte épaisse ;
• Test de dépistage rapide ;
• Techniques de concentration :
• Centrifugation en tube capillaire ;
• Système QBC ;
• Triple centrifugation ;
• Techniques de leucoconcentration.
SANG
Techniques à réaliser :
• Culture et hémoculture ;
• Inoculation à l’animal ;
• Technique de biologie moléculaire
• Techniques sérologique par dosage
des anticorps ou des antigènes circulants.
SANG
Indication :
• Plasmodium (P. falciparum, P. vivax, P. ovale, P. malarie et P.
knowlesi) agent du paludisme.
• Babesia (B. microti, B. divergens) agent de babésioses.
• Trypanosoma. brucei agent de trypanosomose africaine.
• T. cruzi agent de trypanosomose américaine.
• Leishmania sp. Agent de leishmaniose viscérale (chez sujet VIH+).
• Toxoplasma gondii agent de toxoplasmose (chez sujet
immunodéprimé).
• Wuchereria bancrofti, Brugia malayi et Brugia timori agent de
filarioses lymphatiques.
• Loa loa agent de loase.
SANG
Indication :
• Mais aussi pour le diagnostic sérologique de certaines parasitoses :
• Toxoplasmoses,
• Amœbose tissulaire,
• Leishmaniose viscérale,
• Hydatidose,
• Distomatoses,
• Bilharzioses …
URINE
Indication :
• Œufs de Schistosoma haematobium
• Trophozoites de Trichomonas vaginalis.
Urine
S. haematobium
2ème partie d’une miction
après effort modéré
Urines de 24 heures
T. vaginalis
Urines matinales du 1er jet
Technique: Examen du culot de centrifugation à 1500 trs/mn
pdt 5mn.
S. haematobium
Filtration sur
filtre polycarbone,
Test l’éclosion
miracidienne
Test de vitalité
T. vaginalis
Coloration MGG
ou Giemsa
Culture
Prélèvement vaginal
Indication :
• Trophozoites de Trichomonas vaginalis .
Prélèvement vaginal
Condition du prélèvement :
• Toilette interne
• Relation sexuelle dans les 48 h
• Écouvillon stérile,
• Culs-de-sac et glandes,
• Sous spéculum sans lubrifiant.
Prélèvement vaginal
Techniques à réaliser :
• Examen direct.
• Frottis coloré par MGG ou Giemsa.
• Culture sur milieu pour protozoaires.
Prélèvement uréthral
Indication :
• Trophozoites de Trichomonas vaginalis.
Prélèvement uréthral
Condition du prélèvement :
• Écoulement purulent du matin avant toute toilette
• Écouvillon stérile.
Prélèvement uréthral
Techniques à réaliser :
• Examen direct.
• Frottis coloré par MGG ou Giemsa.
• Culture sur milieu pour protozoaires.
Prélèvement cutané
Indication :
• Leishmania sp. dans les exsudats cutanés.
• Dracunculus medinensis (filaire de Médine) : extraction du ver adulte.
• Onchocerca volvulus : biopsie cutanée exsangue.
Prélèvement cutané
Exsudats cutanés:
Condition du prélèvement:
• Prélever les sérosités par un vaccinostyle à la périphérie de la lésion
cutanée dans ses parties infiltrées,
• Éviter la zone ulcérée au centre (peut être surinfectée par les bactéries).
• Étaler sur une lame porte objet en zig-zag ou par mouvement circulaire.
Prélèvement cutané
Exsudats cutanés:
Techniques à réaliser :
• Coloration Giemsa ou MGG.
• Culture sur milieu NNN (Novy- MacNeal, Nicolle).
Prélèvement cutané
Extraction du ver adulte de Dracunculus medinensis:
Condition du prélèvement:
• Enrouler le ver adulte sur un bâtonné à raison de 1cm/jour.
Prélèvement cutané
Biopsie cutanée exsangue pour Onchocerca volvulus
Condition du prélèvement:
• Retirer un petit copeau de la peau à l’aide d’une pince à
sclérotomie, sans anesthésie.
• N’est pas douloureux (superficiel).
• Non hémorragique (filaires sanguicoles).
• Crêtes iliaques ou omoplates.
Prélèvement cutané
Biopsie cutanée exsangue pour Onchocerca volvulus
Techniques à réaliser:
• Mettre le fragment de biopsie dans de l’eau physiologique
• Examiner à la loupe binoculaire ou microscope x10 des
microfilaires.
Moelle osseuse
Indication :
• Leishmaniose viscérale.
Moelle osseuse
Condition du prélèvement :
• Ponction sternale ou iliaque
• Recueillie dans un tube
contenant de l’EDTA ou
du citrate de sodium.
Moelle osseuse
Techniques à réaliser :
• Frottis fixé et coloré par MGG ou Giemsa.
• Culture sur milieu NNN.
• Inoculation à l’animal.
LCR (liquide céphalo-rachidien )
Indication :
• Trypanosoma brucei gambiense et T.b. rhodesiense agent de la
trypanosomose humaine africaine.
• Trypanosoma cruzi agent de la maladie de Chagas.
• Toxoplasma gondii agent de la toxoplasmose principalement chez
les sujets immunodéprimés.
• Amibes libres (Naegleria fowleri agent de la méningo-encéphalite
amibienne primitive, Acanthamoeba sp. et Balamuthia
mandrillaris agent de l’encéphalite granulomateuse amibienne).
LCR (liquide céphalo-rachidien )
Condition du prélèvement :
• Ponction lombaire,
• Asepsie rigoureuse,
• Introduction d’un stylet entre deux
vertèbres du bas du dos (L3-L4 ou L4-L5).
• La quantité de 3ml est suffisante.
LCR (liquide céphalo-rachidien )
Techniques à réaliser :
• Examen direct.
• Formule leucocytaire.
• Technique de concentration : simple ou double centrifugation.
• Coloration MGG ou Giemsa.
• Culture.
LBA (lavage bronchoalvéolaire)
Indication:
• Distomatose pulmonaire à Paragonimus sp.
• Hydatidose pulmonaire (vomique hydatique).
LBA (lavage bronchoalvéolaire)
Conditions du prélèvement:
• Au cours de la bronchoscopie,
• Instiller du sérum physiologique au niveau des
bronches, puis à le ré-aspirer.
LBA (lavage bronchoalvéolaire)
Techniques à réaliser:
• Examen direct et après centrifugation.
Suc ganglionnaire
• Prélever à l’aiguille,
• Trypanosoma brucei gambiense
et T.b. rhodesiense agent de la
trypanosomose humaine
africaine.
Suc ganglionnaire
Techniques à réaliser :
• Examen direct.
• Frottis fixé et coloré par MGG ou Giemsa.
Tubage duodénal
Indication :
• Giardia duodenalis,
• Œufs de Douves,
• Larves d’Anguillule.
Tubage duodénal
Condition du prélèvement :
• Introduire une sonde par la bouche ou le nez
dans le tube digestif haut
• Prélever les sécrétions duodénales.
• Examen déplaisant mais non douloureux,
s’effectue sans anesthésie.
• Le liquide prélevé est versé dans un tube
stérile.
Tubage duodénal
Techniques à réaliser :
• Examen direct ( ne dépasser pas 1 heure).
Biopsie rectale
Indication :
• Amibe : Entamoeba histolytica histolytica.
• Œufs de Schistosomes.
Biopsie rectale
Pour E.histolytica histolytica :
Condition de prélèvement:
• Le prélèvement est effectué au niveau d’une ulcération en
« coupe d’ongle » ou en « bouton de chemise » mis dans un
liquide fixateur (Bouin ou formol).
Biopsie rectale
Pour E.histolytica histolytica :
Condition de prélèvement:
• Examen direct.
• Colorations histologiques : PAS (periodic acid Schiff), l’hématoxyline ferrique ou le
trichrome.
Biopsie rectale
Pour les œufs de Schistosomes:
Conditions de prélèvement:
• Les fragments de la muqueuse ou de la sous muqueuse prélevés lors de la rectoscopie sont mis dans du
sérum physiologique (pas dans un liquide fixateur), puis dans de l’eau distillée pour la
déshémoglobinisation.
• Les fragments sont par la suite écrasés entre lame et lamelle dans la gomme du chloral.
Biopsie rectale
Pour les œufs de Schistosomes:
Techniques à réaliser:
• Examen direct (compter le nombre des œufs, noter le caractère vivant ou mort).
• Coloration Ziehl Neelsen.
Bibliographie
1. ANOFEL, Parasitologie et mycologie médicale, guides des analyses et pratiques
diagnostiques.2017, Elsevier Masson SAS.
2. Y.J. Golvan, Les nouvelles techniques en parasitologie.1990, Flammarion médecine
sciences.
3. V. Guillaume, Fiches pratiques de parasitologie.2007, De Boeck & Larcier.
Merci de votre
attention

Contenu connexe

Tendances

7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
killua zoldyck
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
S/Abdessemed
 
Poster 88 immunologie
Poster 88 immunologiePoster 88 immunologie
Poster 88 immunologie
JIB Congress
 
Les technique de protozoaires
Les technique de protozoairesLes technique de protozoaires
Les technique de protozoaires
abir
 

Tendances (20)

Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
 
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane HalimaLes amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
 
Photothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologiePhotothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologie
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
 
La Numération des réticulocytes
La Numération des réticulocytesLa Numération des réticulocytes
La Numération des réticulocytes
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
 
Poster 88 immunologie
Poster 88 immunologiePoster 88 immunologie
Poster 88 immunologie
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiques
 
Les technique de protozoaires
Les technique de protozoairesLes technique de protozoaires
Les technique de protozoaires
 
Les examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en HématologieLes examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en Hématologie
 
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
 
Le Compte d'addis ou HLM
Le Compte d'addis ou HLMLe Compte d'addis ou HLM
Le Compte d'addis ou HLM
 
VDRL - TPHA
VDRL - TPHAVDRL - TPHA
VDRL - TPHA
 
Travaux pratiques
Travaux pratiquesTravaux pratiques
Travaux pratiques
 
Le test de fragilité osmotique
Le test de fragilité osmotiqueLe test de fragilité osmotique
Le test de fragilité osmotique
 
5 les examens hématologiques
5 les examens hématologiques5 les examens hématologiques
5 les examens hématologiques
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobuline
 

Similaire à LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx

’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2
Arige Ulmaire
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploy
kumanai
 
Diagnostic antenatal et foetal 2ème version
Diagnostic antenatal et foetal 2ème versionDiagnostic antenatal et foetal 2ème version
Diagnostic antenatal et foetal 2ème version
esf3
 

Similaire à LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx (20)

La leptospirose
La leptospirose La leptospirose
La leptospirose
 
’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2
 
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxConszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
 
Strongles des ovins qd traiter avec quoi__ls_lsc_2021 06
Strongles des ovins qd traiter avec quoi__ls_lsc_2021 06Strongles des ovins qd traiter avec quoi__ls_lsc_2021 06
Strongles des ovins qd traiter avec quoi__ls_lsc_2021 06
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...
JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...
JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploy
 
Coccidiose_agneaux_Webinaire InnOvin_LSAB_2023 12.pdf
Coccidiose_agneaux_Webinaire InnOvin_LSAB_2023 12.pdfCoccidiose_agneaux_Webinaire InnOvin_LSAB_2023 12.pdf
Coccidiose_agneaux_Webinaire InnOvin_LSAB_2023 12.pdf
 
Copro_Comment lire les résultats_Webinaire InnOvin_06_04_2023.pdf
Copro_Comment lire les résultats_Webinaire InnOvin_06_04_2023.pdfCopro_Comment lire les résultats_Webinaire InnOvin_06_04_2023.pdf
Copro_Comment lire les résultats_Webinaire InnOvin_06_04_2023.pdf
 
Amibiase Cours diagnostic biologique .pptx
Amibiase Cours diagnostic biologique .pptxAmibiase Cours diagnostic biologique .pptx
Amibiase Cours diagnostic biologique .pptx
 
les spirochètes....................................................
les spirochètes....................................................les spirochètes....................................................
les spirochètes....................................................
 
Enterotoxemies_Ovins_Webinaire_LSAB_2023 09.pdf
Enterotoxemies_Ovins_Webinaire_LSAB_2023 09.pdfEnterotoxemies_Ovins_Webinaire_LSAB_2023 09.pdf
Enterotoxemies_Ovins_Webinaire_LSAB_2023 09.pdf
 
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdfMatinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
 
3. Détecter l'émergence d'anomalies génétiques: exemple en bovins
3. Détecter l'émergence d'anomalies génétiques: exemple en bovins3. Détecter l'émergence d'anomalies génétiques: exemple en bovins
3. Détecter l'émergence d'anomalies génétiques: exemple en bovins
 
TECHNIQUES EN ANATOMIE PATHOLOGIQUE.pptx
TECHNIQUES EN ANATOMIE PATHOLOGIQUE.pptxTECHNIQUES EN ANATOMIE PATHOLOGIQUE.pptx
TECHNIQUES EN ANATOMIE PATHOLOGIQUE.pptx
 
Distomatose
DistomatoseDistomatose
Distomatose
 
Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et ...
Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et ...Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et ...
Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et ...
 
Les stades chez le moustique
Les stades chez le moustiqueLes stades chez le moustique
Les stades chez le moustique
 
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaqueMeurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaque
 
Diagnostic antenatal et foetal 2ème version
Diagnostic antenatal et foetal 2ème versionDiagnostic antenatal et foetal 2ème version
Diagnostic antenatal et foetal 2ème version
 
Présentation.pptx
Présentation.pptxPrésentation.pptx
Présentation.pptx
 

Plus de IMANE HALIMA BENLARIBI

Plus de IMANE HALIMA BENLARIBI (9)

LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx
LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptxLES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx
LES BABESIOSES ET LES THEILERIOSES Dr Benlaribi Imane Halima.pptx
 
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
 
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptxPARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
PARASITOSES, MYCOSES ET SIDA DR BENLARIBI.pptx
 
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptxLes protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
Les protozoaires de la cavité buccale CHIRURGIE DENTAIRE 2023 24.pptx
 
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptxLES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
 
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologieBiologie moleculaire en parasitologie et mycologie
Biologie moleculaire en parasitologie et mycologie
 
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halimaDiagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
Diagnostic des opportunistes dr benlaribi imane halima
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 

LES PRELEVEMENT EN PARASITOLOGIE Dr BENLARIBI IMANE HALIMA.pptx

  • 1.
  • 2. OBJECTIFS • Prélèvements en parasitologie? • Pourquoi réalise-t-on un prélèvement parasitologique? • Comment?
  • 3. INTRODUCTION • Prélèvements en parasitologie sont réalisés pour: • Recherche d’un ou plusieurs parasites dans un échantillon, • Confirmer ou infirmer le diagnostic d’une parasitose, • Suivi thérapeutique.
  • 4. INTRODUCTION • Au laboratoire de parasitologie +++, • Acheminé dans un flacon stérile le plus tôt possible au laboratoire tout en respectant les conditions de conservation selon le type du prélèvement.
  • 5. INTRODUCTION • En fonction de la localisation du parasite recherché ou la symptomatologie clinique. • Plusieurs prélèvements sont réalisés ou orientés au laboratoire de parasitologie : • Selles, • Urines, • Sang , • Moelle osseuse, • Prélèvement cutané,…etc
  • 6. INTRODUCTION • Chaque prélèvement doit être accompagné d’une fiche de renseignement.
  • 7. Qu’est ce elle doit contenir? FICHE DE RENSEIGNEMENT
  • 8. FICHE DE RENSEIGNEMENT  Nom, prénom et âge du patient ;  Adresse :zone urbaine, rurale, d’endémie;  Notion de séjour en zone d’endémie ;  Présence d’animaux ;  Habitudes culinaires ;  Tableau clinique.  Signes para clinique: biologique et radiologique;  Notion d’ID ;  Notion de traitement en cours: antiparasitaire++.
  • 9. SELLES Indication :  Parasites vivants dans le tube digestif de l’homme :  Ascaris lumbricoïdes vit dans l’intestin grêle de l’homme et élimine ses œufs dans les selles.  Parasites pour lesquels les selles sont un moyen d’élimination de leurs formes de dissémination dans le milieu extérieur:  Schistosoma mansoni adulte vit dans les vaisseaux sanguins et élimine ses œufs dans les selles.
  • 10. SELLES Préparation du patient : Indispensable Préparation insuffisante ou incorrecte.  Faux négatifs
  • 11. SELLES Préparation du patient : Comment on prépare nos patients pour un prélèvement des selles?
  • 12. SELLES Préparation du patient : • Proscrire pdt au moins 3j : • Les médicaments opaques non absorbables : • Charbon végétal, • Produits de contraste, • Huile laxatif, suppositoires…
  • 13. SELLES Préparation du patient : • Proscrire pdt au moins 3j : • Les aliments laissant beaucoup de résidus : • Légumes secs: pomme de terre, • Légumes vers: choux et salade, • Fruits à cuticules résistantes: tomates, pèches, abricots, • Grains à enveloppes sclérifiées: haricots, lentilles, • Fruits à grains nombreuses et de petite taille: figues, fraises.
  • 14. SELLES Préparation du patient : • Proscrire pdt au moins 3j : • Les aliments et les médicaments qui colorent la selle : • Betteraves, • Charbon, • Fumafer.
  • 15. SELLES Préparation du patient : • Proscrire pdt au moins 3j : • Médicaments antiparasitaires: • Métronidazole, • Fluvermal.
  • 16. SELLES Condition du prélèvement : • 1er selle du matin, • Récipient propre et sec, à large ouverture, à fermeture hermétique, si possible transparent, étiqueté (nom et prénom ou N° du malade, date et heure de l’émission de la selle). • Quantité: 30-50 g de selles, pas mélangées aux urines.
  • 17. SELLES Condition du prélèvement :  Idéale: du laboratoire,  Acheminement au laboratoire dans un délai très bref. Pourquoi?
  • 18. SELLES Condition du prélèvement : • Formes végétatives: sensibles aux variations de la température et à la déshydratation. • Certains œufs d’helminthes s’embryonnent dans le milieu extérieur diagnostic d’espèce difficile. • Œufs d’Ankylostoma duodenale et Necator americanus.
  • 19.
  • 20. SELLES Condition du prélèvement : Mais si le délai est beaucoup plus long???  Conservation de la selle
  • 21. SELLES Conservation Conservation par le froid: • Boite hermétique à +4°C, • kystes de protozoaires et œufs d'helminthes. Eau formolée à 10%: • Fixation + conservation des kystes de protozoaires et des œufs d'helminthes. Merthiolate iode Formol(MIF) : • Coloration + conservation beaucoup plus longue • Formes végétatives (quelques années) et kystes de protozoaires (indéfiniment) colorés. • + concentration physico-chimique sur des selles prélevées hors du laboratoire (technique de Sapero, Lawless et Strome).
  • 22. SELLES Techniques à réaliser : • Examen parasitologique des selles (EPS): • Examen direct macroscopique et microscopique ; • Techniques de concentration ; • Techniques de coloration ; • Coproculture.
  • 23. Techniques de concentration des selles But: Réunir dans un faible volume les éléments parasitaires initialement dispersées dans une grande masse de fèces • Sans intérêt pour les formes végétatives qu’elles altèrent.
  • 25. Technique de sédimentation Technique de flottaison Densité RF<P Densité RF>P Méthodes physiques: Principe: différence de densité entre réactif diluant/parasite Simples mais longues (à nombreuses manipulation) Non indiquées en routine Méthode de WILLIS
  • 26. Na Cl 25% Tamisage 15-30 mn Méthode de WILLIS
  • 27. Œuf d’Ankylostoma duodenale Œuf de Necator americanus Œuf d’ Hymenolepis nana Méthode de WILLIS
  • 28. Sédimentation Coefficient de partage entre 2 phases 2 Principes Lipophile Hydrophile Méthodes physico-chimiques ou diphasiques:
  • 30. Couche d’éther chargée de graisse. Couche épaisse de débris lipophile. Couche aqueuse. Culot à examiner. Méthodes physico-chimiques ou diphasiques:
  • 32. Méthodes physico-chimiques ou diphasiques: Technique Diluant Indication BAILENGER Tampon acéto-acétique pH 5 Kystes de protozoaires RITCHIE SIMPLIFIÉE Formol à 10% Œufs d’helminthes et kystes de protozoaire
  • 33. Technique qualitative de KATO-KATZ Technique quantitative de KATO-MIURA Les œufs d’ helminthes particulièrement des Schistosomes et larves d’ Anguillule Méthodes par éclaircissement:
  • 34. Méthode à la cellophane adhésive ou scotch test de GRAHAM Méthodes d’extraction des larves d’Anguillule Méthodes spéciales:
  • 35. Méthode à la cellophane adhésive ou scotch test de GRAHAM
  • 36. Méthode de BAERMANN et LEE 2-3h 10ml Centrifugation 1500t/mn pd 3-5mn
  • 37. Techniques de coloration des selles Indication • Identification/dgc différentiel: espèces d’amibes (FV++) • Conservation du matériel didactique • Envoi vers un autre labo (avis) • Indispensable : dgc cryptosporidies.
  • 38. Techniques de coloration Colorations instantanées entre lame et lamelle Colorations de frottis secs ou humides Colorations spécifiques Techniques de coloration des selles
  • 39. Méthode de Bailenger Méthode de Sapero Lawless et Strome (MIF) Colorations instantanées Sur lame Sur tube
  • 40. Eau phy 0,9% Homogénéiser Colorant MIF Immédiat ou après 20-30mn Méthode de Sapero Lawless et Strome –sur lame-
  • 41. Méthode de Sapero Lawless et Strome –sur lame-
  • 42. • Indication: Selles glaireuses. • Préparation ne se conserve que pendant qq heures. Méthode de Sapero Lawless et Strome –sur lame-
  • 43. 0,25g de selles 0,15 ml de Solution de lugol à 5% 2,35 ml de Solution mère de merthiolate Mélanger Immédiat/ 20-30mn Méthode de Sapero Lawless et Strome – En tube-
  • 44. Résultats: • Idem à la coloration sur lame. Indication: • Conservation des protozoaires colorés est définitive (bien boucher le tube) • Qq soit la consistance des selles • Fixation+ conservation +coloration. Méthode de Sapero Lawless et Strome – En tube-
  • 45. Méthode de Sapero Lawless et Strome – En tube-
  • 46. Technique de KOHN au noir chlorazol Technique de Heidenhain à l’hématoxyline ferrique. Technique au Trichrome de Wheatley. Colorations de frottis humides
  • 47. Technique de KOHN au noir chlorazol Noir chlorazol 8-10h Lavage à l’eau de robinet X100 à l’immersion Alcool 60° Alcool 70° Alcool 80° Alcool 95° Xylène
  • 48. Technique de KOHN au noir chlorazol
  • 49. En 3tps: 1er tps: Fixation (Schaudinn acétique) 2ème tps: Coloration (l’hématoxyline ferrique) 3ème tps: Différentiation (l’alun de fer) Technique de Heidenhain à l’hématoxyline ferrique
  • 50. Technique de Heidenhain à l’hématoxyline ferrique
  • 51. • Donne de bons résultats + Conservation indéfinie. mais • Longue et délicate: pas pour routine. Technique de Heidenhain à l’hématoxyline ferrique
  • 52. SANG Condition du prélèvement : • Au doigt du patient: face latérale de l’annulaire, • Ponction veineuse sous anticoagulant (EDTA) sauf pour sérologie (tube sec).
  • 53. SANG Techniques à réaliser : • État frais pour la recherche des parasites extracellulaires ; • Frottis sanguin et goutte épaisse ; • Test de dépistage rapide ; • Techniques de concentration : • Centrifugation en tube capillaire ; • Système QBC ; • Triple centrifugation ; • Techniques de leucoconcentration.
  • 54. SANG Techniques à réaliser : • Culture et hémoculture ; • Inoculation à l’animal ; • Technique de biologie moléculaire • Techniques sérologique par dosage des anticorps ou des antigènes circulants.
  • 55. SANG Indication : • Plasmodium (P. falciparum, P. vivax, P. ovale, P. malarie et P. knowlesi) agent du paludisme. • Babesia (B. microti, B. divergens) agent de babésioses. • Trypanosoma. brucei agent de trypanosomose africaine. • T. cruzi agent de trypanosomose américaine. • Leishmania sp. Agent de leishmaniose viscérale (chez sujet VIH+). • Toxoplasma gondii agent de toxoplasmose (chez sujet immunodéprimé). • Wuchereria bancrofti, Brugia malayi et Brugia timori agent de filarioses lymphatiques. • Loa loa agent de loase.
  • 56. SANG Indication : • Mais aussi pour le diagnostic sérologique de certaines parasitoses : • Toxoplasmoses, • Amœbose tissulaire, • Leishmaniose viscérale, • Hydatidose, • Distomatoses, • Bilharzioses …
  • 57. URINE Indication : • Œufs de Schistosoma haematobium • Trophozoites de Trichomonas vaginalis.
  • 58. Urine S. haematobium 2ème partie d’une miction après effort modéré Urines de 24 heures T. vaginalis Urines matinales du 1er jet
  • 59. Technique: Examen du culot de centrifugation à 1500 trs/mn pdt 5mn. S. haematobium Filtration sur filtre polycarbone, Test l’éclosion miracidienne Test de vitalité T. vaginalis Coloration MGG ou Giemsa Culture
  • 60. Prélèvement vaginal Indication : • Trophozoites de Trichomonas vaginalis .
  • 61. Prélèvement vaginal Condition du prélèvement : • Toilette interne • Relation sexuelle dans les 48 h • Écouvillon stérile, • Culs-de-sac et glandes, • Sous spéculum sans lubrifiant.
  • 62. Prélèvement vaginal Techniques à réaliser : • Examen direct. • Frottis coloré par MGG ou Giemsa. • Culture sur milieu pour protozoaires.
  • 63. Prélèvement uréthral Indication : • Trophozoites de Trichomonas vaginalis.
  • 64. Prélèvement uréthral Condition du prélèvement : • Écoulement purulent du matin avant toute toilette • Écouvillon stérile.
  • 65. Prélèvement uréthral Techniques à réaliser : • Examen direct. • Frottis coloré par MGG ou Giemsa. • Culture sur milieu pour protozoaires.
  • 66. Prélèvement cutané Indication : • Leishmania sp. dans les exsudats cutanés. • Dracunculus medinensis (filaire de Médine) : extraction du ver adulte. • Onchocerca volvulus : biopsie cutanée exsangue.
  • 67. Prélèvement cutané Exsudats cutanés: Condition du prélèvement: • Prélever les sérosités par un vaccinostyle à la périphérie de la lésion cutanée dans ses parties infiltrées, • Éviter la zone ulcérée au centre (peut être surinfectée par les bactéries). • Étaler sur une lame porte objet en zig-zag ou par mouvement circulaire.
  • 68. Prélèvement cutané Exsudats cutanés: Techniques à réaliser : • Coloration Giemsa ou MGG. • Culture sur milieu NNN (Novy- MacNeal, Nicolle).
  • 69. Prélèvement cutané Extraction du ver adulte de Dracunculus medinensis: Condition du prélèvement: • Enrouler le ver adulte sur un bâtonné à raison de 1cm/jour.
  • 70. Prélèvement cutané Biopsie cutanée exsangue pour Onchocerca volvulus Condition du prélèvement: • Retirer un petit copeau de la peau à l’aide d’une pince à sclérotomie, sans anesthésie. • N’est pas douloureux (superficiel). • Non hémorragique (filaires sanguicoles). • Crêtes iliaques ou omoplates.
  • 71. Prélèvement cutané Biopsie cutanée exsangue pour Onchocerca volvulus Techniques à réaliser: • Mettre le fragment de biopsie dans de l’eau physiologique • Examiner à la loupe binoculaire ou microscope x10 des microfilaires.
  • 72. Moelle osseuse Indication : • Leishmaniose viscérale.
  • 73. Moelle osseuse Condition du prélèvement : • Ponction sternale ou iliaque • Recueillie dans un tube contenant de l’EDTA ou du citrate de sodium.
  • 74. Moelle osseuse Techniques à réaliser : • Frottis fixé et coloré par MGG ou Giemsa. • Culture sur milieu NNN. • Inoculation à l’animal.
  • 75. LCR (liquide céphalo-rachidien ) Indication : • Trypanosoma brucei gambiense et T.b. rhodesiense agent de la trypanosomose humaine africaine. • Trypanosoma cruzi agent de la maladie de Chagas. • Toxoplasma gondii agent de la toxoplasmose principalement chez les sujets immunodéprimés. • Amibes libres (Naegleria fowleri agent de la méningo-encéphalite amibienne primitive, Acanthamoeba sp. et Balamuthia mandrillaris agent de l’encéphalite granulomateuse amibienne).
  • 76. LCR (liquide céphalo-rachidien ) Condition du prélèvement : • Ponction lombaire, • Asepsie rigoureuse, • Introduction d’un stylet entre deux vertèbres du bas du dos (L3-L4 ou L4-L5). • La quantité de 3ml est suffisante.
  • 77. LCR (liquide céphalo-rachidien ) Techniques à réaliser : • Examen direct. • Formule leucocytaire. • Technique de concentration : simple ou double centrifugation. • Coloration MGG ou Giemsa. • Culture.
  • 78. LBA (lavage bronchoalvéolaire) Indication: • Distomatose pulmonaire à Paragonimus sp. • Hydatidose pulmonaire (vomique hydatique).
  • 79. LBA (lavage bronchoalvéolaire) Conditions du prélèvement: • Au cours de la bronchoscopie, • Instiller du sérum physiologique au niveau des bronches, puis à le ré-aspirer.
  • 80. LBA (lavage bronchoalvéolaire) Techniques à réaliser: • Examen direct et après centrifugation.
  • 81. Suc ganglionnaire • Prélever à l’aiguille, • Trypanosoma brucei gambiense et T.b. rhodesiense agent de la trypanosomose humaine africaine.
  • 82. Suc ganglionnaire Techniques à réaliser : • Examen direct. • Frottis fixé et coloré par MGG ou Giemsa.
  • 83. Tubage duodénal Indication : • Giardia duodenalis, • Œufs de Douves, • Larves d’Anguillule.
  • 84. Tubage duodénal Condition du prélèvement : • Introduire une sonde par la bouche ou le nez dans le tube digestif haut • Prélever les sécrétions duodénales. • Examen déplaisant mais non douloureux, s’effectue sans anesthésie. • Le liquide prélevé est versé dans un tube stérile.
  • 85. Tubage duodénal Techniques à réaliser : • Examen direct ( ne dépasser pas 1 heure).
  • 86. Biopsie rectale Indication : • Amibe : Entamoeba histolytica histolytica. • Œufs de Schistosomes.
  • 87. Biopsie rectale Pour E.histolytica histolytica : Condition de prélèvement: • Le prélèvement est effectué au niveau d’une ulcération en « coupe d’ongle » ou en « bouton de chemise » mis dans un liquide fixateur (Bouin ou formol).
  • 88. Biopsie rectale Pour E.histolytica histolytica : Condition de prélèvement: • Examen direct. • Colorations histologiques : PAS (periodic acid Schiff), l’hématoxyline ferrique ou le trichrome.
  • 89. Biopsie rectale Pour les œufs de Schistosomes: Conditions de prélèvement: • Les fragments de la muqueuse ou de la sous muqueuse prélevés lors de la rectoscopie sont mis dans du sérum physiologique (pas dans un liquide fixateur), puis dans de l’eau distillée pour la déshémoglobinisation. • Les fragments sont par la suite écrasés entre lame et lamelle dans la gomme du chloral.
  • 90. Biopsie rectale Pour les œufs de Schistosomes: Techniques à réaliser: • Examen direct (compter le nombre des œufs, noter le caractère vivant ou mort). • Coloration Ziehl Neelsen.
  • 91. Bibliographie 1. ANOFEL, Parasitologie et mycologie médicale, guides des analyses et pratiques diagnostiques.2017, Elsevier Masson SAS. 2. Y.J. Golvan, Les nouvelles techniques en parasitologie.1990, Flammarion médecine sciences. 3. V. Guillaume, Fiches pratiques de parasitologie.2007, De Boeck & Larcier.