Filarioses                              Dr Claudine SARFATI                               Dr Jean MENOTTI                 ...
Filarioses Filaires = nématodes vivipares Embryons = microfilaires Cycle hétéroxène : HI actif (vecteur) ou inactif  ex...
Morphologie et biologie du parasite Filaires = vers cylindriques minces d’assez grande taille Grande longévité : 15 ans ...
Epidémiologie Régions  tropicales Foyers limités car :    Soit répartition géographique du   vecteur limitée ex :     c...
Physiopathologie Filarioseslymphatiques : pathogènicité des vers  adultes surtout (obstruction des voies  lymphatiques) ...
FILARIOSES LYMPHATIQUES Vers adultes dans les canaux lymphatiques 2 espèces importantes :   Wuchereria bancrofti :      ...
(d’après B. PESSON)
Symptomatologie (1) Manifestations      précoces :   signes généraux : fièvre élevée, douleurs   signes locaux :   lymp...
Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition  des poussées lymphangitiques et de l’obstruction...
Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition  des poussées lymphangitiques et de l’obstruction...
Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition  des poussées lymphangitiques et de l’obstruction...
Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition  des poussées lymphangitiques et de l’obstruction...
Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition  des poussées lymphangitiques et de l’obstruction...
Filarioses lymphatiques : diagnostic NFS : hyperéosinophilie Diagnostic parasitologique : recherche des microfilaires  d...
Loase Filariose cutanéo-dermique Filariose africaine transmise par un taon du  genre Chrysops Due à une filaire spécifi...
Répartition géographique loase :bloc forestier guinée équatoriale
Hôte intermédiaire : chrysops
Hôte intermédiaire : chrysops
Loase:             symptomatologie Apparaît   10à 12 semaines au moins après  l’infestation Oedèmes de Calabar Migratio...
Oedeme de Calabar
Oedeme de Calabar
Oedeme de Calabar
Filaire adulte sous conjonctivale
Filaire adulte sous conjonctivale
Filaire adulte cutanéo-dermique
Filaire adulte loa loa
Loase:                complications Neurologiques    : encéphalite diffuse survenant  après la prise d’une dose de DEC ou...
Loase :                     diagnostic NFS : hyperéosinophilie Diagnostic parasitologique direct:   Frottis, goutte épa...
Microfilaires : coloration
leucoconcentration
Onchocercose          ou « cécité des rivières » Filariose cutanéo-dermique : adultes sous la peau, libres  dans le tissu...
acuité visuelle
Onchocercose                epidémiologie Transmise  par les insectes hématophages du  genre Simulium Répartition géogra...
simulie
simulie
Répartition géographiquede      l’onchocercose
Piégeage de larves de simulie
Onchocercose                   symptomatologie   Lésions cutanées:     Nodules    onchocerquiens, situés habituellement ...
Nodule onchocerquien
Gale filarienne : papules, variables entaille, en nombre, parfois surmontées   d’une vésicule ou d’une pustule
Leucomélanodermie onchocercienne       « Peau de léopard »
Peau de lézard : séche, squameuse,            lichènifiée
Pachydermisation de la peau :    oédeme sous cutané
Le Sowda (Yemen)peau épaissie couverte de papules
Onchocercose :                       diagnostic NFS : hyperéosinophilie Biopsie cutanée exsangue : BCE     recherche de...
Pince à biopsie
Biopsie cutanée exsangue          BCE
Onchocercose
Nodule onchocerquien
nodule
Choriorétinite pigmentaire
Filaire de Médine = dracunculose Dracunculus    medinensis ou Ver de Guinée La femelle fécondée migre au bout de 9 à 12 ...
Filariose de médine                    (Dracunculus medinensis)Filariose sous-cutanéeEndémique en Afrique sahélienneAdulte...
Filariose de médine                   (Dracunculus medinensis)                               Ingestion des                ...
Filaire de Médine  dracunculose
Calcification de la filaire
Traitement des filarioses Filarioses   lymphatiques :   Albendazole +      ivermectine Loase :   Ivermectine + DEC (no...
Filariose
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Filariose

5 099 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 099
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
35
Actions
Partages
0
Téléchargements
572
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Filariose

  1. 1. Filarioses Dr Claudine SARFATI Dr Jean MENOTTI MCU-PH Hôpital Saint-LouisDocuments de référence:•Polycopié national de parasitologie ANOFEL.Disponible sur le site de l’Université Médicalevirtuelle Francophone (Campus numérique)•CD ROM ANOFEL 3Documents du cours (format PDF): disponiblessur le site de la faculté Lariboisière
  2. 2. Filarioses Filaires = nématodes vivipares Embryons = microfilaires Cycle hétéroxène : HI actif (vecteur) ou inactif ex : cyclops dans la filaire de Médine Localisation des adultes chez l’homme :  F. lymphatiques : Wuchereria bancrofti , Brugiamalayi  Filarioses cutanéo-dermiques : onchocercose, loase, dracunculose, streptocercose  Filarioses péritonéales : Mansonella perstans, M. ozzardi
  3. 3. Morphologie et biologie du parasite Filaires = vers cylindriques minces d’assez grande taille Grande longévité : 15 ans pour W. bancrofti et Onchocerca volvulus Localisation des microfilaires :  Sang :loa loa, W. bancrofti, B. malayi, M perstans, M ozzardi  Derme : Onchocerca volvulus, Mansonella streptocerca  Rejetées dans le milieu extérieur : Dracunclus medinensis HI : microfilaires deviennent des larves infestantes
  4. 4. Epidémiologie Régions tropicales Foyers limités car :  Soit répartition géographique du vecteur limitée ex : chrysops  Soit, même si vaste répartition géographique, vecteur peu efficient nécessité d’une forte densité de vecteurs et d’un bon contact homme –vecteur Homme seul réservoir de parasites sauf pour Brugia malayi et B. timori
  5. 5. Physiopathologie Filarioseslymphatiques : pathogènicité des vers adultes surtout (obstruction des voies lymphatiques) Onchocercose et loase : lyse des microfilaires responsable des réactions allergiques locales et générales
  6. 6. FILARIOSES LYMPHATIQUES Vers adultes dans les canaux lymphatiques 2 espèces importantes : Wuchereria bancrofti : Brugia malayi : ceinture intertropicale Asie du sud-est
  7. 7. (d’après B. PESSON)
  8. 8. Symptomatologie (1) Manifestations précoces :  signes généraux : fièvre élevée, douleurs  signes locaux : lymphangites touchant :  les membres : oedème chaud, douloureux ; progression centrifuge ;  énopathies ad  les troncs lymphatiques : douleurs thoraciques ou abdominales ; fièvre  le scrotum : orchite
  9. 9. Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition des poussées lymphangitiques et de l’obstruction progressive des vaisseaux lymphatiques par les filaires :  adénites chroniques  orchi-épididymite  varices lymphatiques  éléphantiasis
  10. 10. Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition des poussées lymphangitiques et de l’obstruction progressive des vaisseaux lymphatiques par les filaires :  adénites chroniques  orchi-épididymite  varices lymphatiques  éléphantiasis
  11. 11. Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition des poussées lymphangitiques et de l’obstruction progressive des vaisseaux lymphatiques par les filaires :  adénites chroniques  orchi-épididymite  varices lymphatiques  éléphantiasis
  12. 12. Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition des poussées lymphangitiques et de l’obstruction progressive des vaisseaux lymphatiques par les filaires :  adénites chroniques  orchi-épididymite  varices lymphatiques  éléphantiasis
  13. 13. Symptomatologie (2) Manifestations tardives, résultant de la répétition des poussées lymphangitiques et de l’obstruction progressive des vaisseaux lymphatiques par les filaires :  adénites chroniques  orchi-épididymite  varices lymphatiques  éléphantiasis
  14. 14. Filarioses lymphatiques : diagnostic NFS : hyperéosinophilie Diagnostic parasitologique : recherche des microfilaires dans le sang  la nuit : prélèvement entre 22 h et minuit (le jour pour rechercher W. bancrofti var. pacifica)  frottis + goutte épaisse  Leucoconcentration Examens sérologiques en l’absence de microfilarémie
  15. 15. Loase Filariose cutanéo-dermique Filariose africaine transmise par un taon du genre Chrysops Due à une filaire spécifiquement humaine: Loa loa Affection gênante mais bénigne Complications viscérales graves peuvent être induites par le traitement
  16. 16. Répartition géographique loase :bloc forestier guinée équatoriale
  17. 17. Hôte intermédiaire : chrysops
  18. 18. Hôte intermédiaire : chrysops
  19. 19. Loase: symptomatologie Apparaît 10à 12 semaines au moins après l’infestation Oedèmes de Calabar Migration des vers adultes sous la peau s’accompagnant de prurit Passage sous conjonctival: ne pas tenter d’extirper le ver de l’oeil
  20. 20. Oedeme de Calabar
  21. 21. Oedeme de Calabar
  22. 22. Oedeme de Calabar
  23. 23. Filaire adulte sous conjonctivale
  24. 24. Filaire adulte sous conjonctivale
  25. 25. Filaire adulte cutanéo-dermique
  26. 26. Filaire adulte loa loa
  27. 27. Loase: complications Neurologiques : encéphalite diffuse survenant après la prise d’une dose de DEC ou d’Ivermectine Cardiaques : endomyocardite fibreuse Rénales : glomérulo-néphrite
  28. 28. Loase : diagnostic NFS : hyperéosinophilie Diagnostic parasitologique direct:  Frottis, goutte épaisse :  numération des microfilaires  Leucoconcentation si faible quantité  Examens sérologiques en l’absence de microfilaire
  29. 29. Microfilaires : coloration
  30. 30. leucoconcentration
  31. 31. Onchocercose ou « cécité des rivières » Filariose cutanéo-dermique : adultes sous la peau, libres dans le tissu cellulaire ou pelotonnées dans des nodules sous cutanés appelés onchocercome ou nodules onchocerquiens Microfilaires : dans l’épaisseur du derme et de l’hypoderme, dans les muqueuses 2e cause mondiale de cécité Due à Onchocerca volvulus filaire spécifiquement humaine
  32. 32. acuité visuelle
  33. 33. Onchocercose epidémiologie Transmise par les insectes hématophages du genre Simulium Répartition géographique : foyers d’endémicité aux alentours des gîtes larvaires des simulies, en Afrique et Amérique latine
  34. 34. simulie
  35. 35. simulie
  36. 36. Répartition géographiquede l’onchocercose
  37. 37. Piégeage de larves de simulie
  38. 38. Onchocercose symptomatologie Lésions cutanées:  Nodules onchocerquiens, situés habituellement au contact des plans osseux  Prurit : lésions de grattage, peau léopard, pachydermisation, gale filarienne Lésions oculaires :  Lésions de la cornée (kératite ponctuée, semi-lunaire)  Lésions de l’iris (atrophie irienne)  Lésions du segment postérieur (chorio- rétinite, atrophie optique)
  39. 39. Nodule onchocerquien
  40. 40. Gale filarienne : papules, variables entaille, en nombre, parfois surmontées d’une vésicule ou d’une pustule
  41. 41. Leucomélanodermie onchocercienne « Peau de léopard »
  42. 42. Peau de lézard : séche, squameuse, lichènifiée
  43. 43. Pachydermisation de la peau : oédeme sous cutané
  44. 44. Le Sowda (Yemen)peau épaissie couverte de papules
  45. 45. Onchocercose : diagnostic NFS : hyperéosinophilie Biopsie cutanée exsangue : BCE  recherche de microfilaires sous cutanées Examen ophtalmologique au biomicroscope  Recherche de microfilaires dans la chambre antérieure et bilan des lésions oculaires Recherche microfilaires dans les urines pendant le traitement Exérèse du nodule onchocerquien : filaires adultesSérologie filariose
  46. 46. Pince à biopsie
  47. 47. Biopsie cutanée exsangue BCE
  48. 48. Onchocercose
  49. 49. Nodule onchocerquien
  50. 50. nodule
  51. 51. Choriorétinite pigmentaire
  52. 52. Filaire de Médine = dracunculose Dracunculus medinensis ou Ver de Guinée La femelle fécondée migre au bout de 9 à 12 mois dans le tissu sous cutané des parties déclives, libère à la suite de l’apparition d’un phlyctène et au contact de l’eau douce les microfilaires. Le cyclops (petit crustacé) ingère les microfilaires qui deviendront infestantes L’homme avale le cyclops en buvant de l’eau
  53. 53. Filariose de médine (Dracunculus medinensis)Filariose sous-cutanéeEndémique en Afrique sahélienneAdultes de grande taille (1 mètre)Migration sous cutanée des adultesAu contact de l’eau, « sortie » del’extrémité de la filaire et libération desmicrofilaires dans l’eau
  54. 54. Filariose de médine (Dracunculus medinensis) Ingestion des microfilaires par l’hôte intermédiaire: le cyclops (taille 300 microns)Contamination humaine par ingestiond’eau contenant des cyclopsDéveloppement des filaires adultes dansle tissus sous-cutanéTraitement: extraction de la filaire adultePrévention: filtration de l’eau pour éviterl’ingestion de cyclops
  55. 55. Filaire de Médine dracunculose
  56. 56. Calcification de la filaire
  57. 57. Traitement des filarioses Filarioses lymphatiques :  Albendazole + ivermectine Loase :  Ivermectine + DEC (notézine)ATU  Risques +++ si >2000 microfilaires/ml Onchocercose :  Ivermectine : tous les 6 mois

×