La communication non verbale

13 476 vues

Publié le

les catégories de la communication non verbale.

Publié dans : Formation
0 commentaire
12 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
13 476
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
520
Commentaires
0
J’aime
12
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Afin de donner une définition de l’expression « communication non-verbale » il serait opportun de spécifier la signification du terme « nonverbale ». « Non-verbale » signifie simplement « tout ce qui n’est pas la parole », en pratique : tout ce qui n’est pas le langage verbal, considéré comme moyen le plus raffiné et évolué à travers lequel les hommes entrent en relation réciproque.
    Par conséquent, si l’on entend par « communication » un échange dynamique, l’envoi et la réception des informations, pensées, attitudes, signes, – la communication non verbale peut être définie comme une construction et un partage des significations qui arrivent sans emploi de la parole.


    La communication non verbale : silences, gestes, postures, expressions faciales, ton de la voix, rythme de l’élocution, vêtements… complètent le message auditif. Elle exprime les émotions, les sentiments, les valeurs. Cette communication renforce et crédibilise le message verbal lorsqu’elle est adaptée, mais peut décrédibiliser ce même message si elle est inadaptée.


  • Les communications non verbales sont en rapport étroit avec le langage articulé.
    Elles ont trois fonctions :
    - Elles s’y superposent
    Elles illustrent le langage verbal, en l’accompagnant de gestes. Elles permettent de réguler le discours, en rapport aux informations que donne l’autre. Elles constituent un paralangage par la modification physiologique de la voix, qui ajoute des informations au langage (intonation, amplitude, rythme, silence …).
    - Elles s’y substituent Des gestes peuvent remplacer un mot ou une phrase (« bravo », « au revoir »). Cela entend qu’ils soient connus par tous les membres d’un groupe. Ces emblèmes permettent la cohésion du groupe et la reconnaissance des étrangers.
    - Elles peuvent être indépendantes Pour certains auteurs, les observations ont montré que l’homme utilise des communications non verbales en dehors du langage, comme chez les animaux. Par exemple, les émotions communiqueraient quelque chose, indépendamment du langage, et pourraient même parfois l’empêcher (sidération). Cependant, cette théorie est contestée par d’autres.


    La communication non verbale utilise de nombreux codes (la distance, le regard,…). La comprendre et la maîtriser permet :
    - De rendre l’interlocuteur plus facilement attentif à ce que vous dites. De même, il adhère plus aisément à votre message
    - De comprendre l’intention de votre interlocuteur
    - De s’adapter à son interlocuteur et d’instaurer un climat de confiance

  • Gestes hauts : sont porteurs de signifiants positifs
    Gestes d’ouverture : optimiser
    Gestes de contact : favorisent la com, améliorent et renforcent le message
  • Gestes bas : perçus de façon définitive
    Gestes barrières : font obstacles à une bonne com, ils forment une sorte de protection de l’individu vis-à-vis de son interlocuteur
    Gestes tournés vers soi : ils rendent difficile le passage du msg. On cherche à se rassurer, à se persuader soi même plutôt que de s’ouvrir à l’autre
    Gestes perturbateurs : ils snt en décalage avec le msg que l’on chercher à faire passer. Ils sont souvent révélateurs d’un état psychique.
  • La position du corps donne de nombreuses indications sur la manière dont l’interlocuteur vit intérieurement la situation de communication.
  • Il existe 4 postures physiques de base qui génèrent des attitudes différentes :
  • Les mimiques peuvent être considérées comme les gestes du visage, elles accompagnent ou non la verbalisation.
    Ils correspondent aux mouvements particuliers des yeux, des sourcils, des paupières, du front, des joues, de la bouche, des narines et du menton.
  • Paul EKMAN et David MATSUMOTO arrivent même à distinguer, outre les macro-expressions émotionnelles qui durent entre 0.5 et 4 seconds, et les micro-expressions très fugitifs qui durent moins de 0.5 second et qui sont des signes d’émotion cachées.
    Le repérage de ces micro-expressions permet de détecter le mensonge.
  • Une personne dont le regard est fuyant ou focalisé sur les détails de son environnement plutôt que sur les acteurs d’une interaction envoie donc un message corrompu qui met en lumière un manque de capacités relationnelles.
    De même, un regard insistant vers le haut prouve un manque d’écoute et une tendance à regarder sur sa gauche la manifestation du mensonge ou de la dissimulation.
  • Le silence assure une signification importante dans les relations asymétriques en ce qui concerne la gestion du pouvoir et la domination sociale.
  • Les territoires ou les lieux sont aussi l’une des composante de la comm non verbale. Un lieu peut déterminer plusieurs comportement et ainsi une communication entre les personnes. Un lieu peut aussi interpreter les status des personnes leur appartenances ( par exemple ici en classes on est des etudiants du master de comm) aussi une culture. ( culture de partage de contact d’apprentissage ) ainsi la classe prend un aspect chaleureux.

    On distingue 3 niveaux de territoires :
    professionnel : l’appartenance à un groupe passe par des signes de reconnaissance bien spécifiques et des distances spécifiques
    Par exemple au sein d’une societe vis-à-vis de la distribution des places lors des reunions ou entre le personnel
    Familial : l’appartenance à une famille se manifeste dans l’habitation, dans l’organisation de l’espace lors de sorties en famille, dans les signes que se donne la famille (maison,…).
    Personnel : à l’intérieur du territoire familial, chacun a sa place reconnue et acceptée par les autres membres de la famille, chacun tente de préserver son territoire personnel (bureau, chambre, lit, …).


  • La communication non verbale

    1. 1. Cours : Psychologie sociale de la communication Décembre 2014 La Communication Non-verbale
    2. 2. Introduction Le langage parlé est propre à l’homme, ce qui en fait son moyen de communication premier. Cependant, il existe d’autres aspects de la communication permettant de donner plus de sens au discours : Il s’agit là des comportements Non Verbaux et du Para-Verbal. 2Communication Non verbale - Dec 2014
    3. 3. 3Communication Non verbale - Dec 2014 Introduction
    4. 4. Introduction 1er Partie : Qu’est ce que la communication non verbale ? 2eme Partie : Les principales théories de la communication non verbale - Définition - Importance et rôle de la communication non-verbale - La kinésique - La Posturo-Mimo-Gestuelle - L’espace Plan 4Communication Non verbale - Dec 2014
    5. 5. 3eme Partie : Les composantes de la communication non verbale 4eme Partie : Comment maîtriser la communication non-verbale ? - Les gestes - Les postures - Le visage et les mimiques - Le regard - Les signes vocaux - Les territoires Conclusion Plan 5Communication Non verbale - Dec 2014
    6. 6. 6 1er partie Qu’est ce que la communication non verbale? Communication Non verbale - Dec 2014
    7. 7. Selon J.Corraze (1980), le terme de communications non verbales « s’applique aux Gestes, à la Posture, l’orientation du corps, la singularité somatique naturelle ou artificielle, voire à des organisations d’objets, des rapports de distance entre les individus, grâce auxquels une information est émise. » Définition Communication Non verbale - Dec 2014 7
    8. 8. Superposer Remplacer Etre indépendantes Rôle Importance Attention Compréhension Adaptation Communication Non verbale - Dec 2014 8
    9. 9. 9 2eme partie Les principales théories de la communication non verbale Communication Non verbale - Dec 2014
    10. 10. La kinésique Fondé par l’anthropologue américain Ray Birdwhistell en 1952 La kinésique est l’étude systématique des faits gestuels Une observation des gestes dans le but d’une classification visant la création d’un Système De Gestes. 10Communication Non verbale - Dec 2014
    11. 11. L’auteur principal de cette discipline est Jacques Cosnier, discipline dont les concepts de base sont l’Interactivité et la multicanalité. Deux approches sont possibles, l’approche gestémique et l’approche gestétique . Pour Jacques Cosnier, il existe trois types de gestes communicatifs, les gestes quasi-linguistiques, les gestes co-verbaux et les gestes synchronisateurs. La Posturo-Mimo-Gestuelle Communication Non verbale - Dec 2014 11
    12. 12. L’espace 12Communication Non verbale - Dec 2014 Son hypothèse primaire est que la distance est un outil de communication complexe et élaboré. E. T. Hall (Père de la proxémique)
    13. 13. L’espace 13Communication Non verbale - Dec 2014 Zone Intime Zone Personnelle Zone sociale Zone publique 15 - 40 cm 0 - 15 cm 40 - 75 cm 75 – 125 cm 125 – 210 cm 210 – 360 cm 360 – 750 cm + 750 cm
    14. 14. 14 3eme partie Les composantes de la communication non verbale Communication Non verbale - Dec 2014
    15. 15. Communication Non verbale - Dec 2014 15 Les gestes Les postures Visage et mimique Le regard Les signes vocaux Les territoires
    16. 16. Premiers moyens entre les humains. Véritable Paralangage qui accompagne et complète le message verbal. Représentent 50% de la communication. Les gestesLes gestes Communication Non verbale - Dec 2014 16
    17. 17. Comportement de défense ou d’agression Poing levé Révolte Main tendue PaixApprobation Hochement de la tête d’avant en arrière Les gestes Communication Non verbale - Dec 2014 17
    18. 18. Doigt pointé vers la porte Sortez Signe de la main Au revoir Battement de mains Applaudissement Signes conventionnels Les gestes
    19. 19. Les gestes à privilégier : Les gestes hauts Les gestes d’ouverture Les gestes de contact Les gestes Communication Non verbale - Dec 2014 19
    20. 20. Les gestes bas Les gestes barrières Les gestes tournés vers soi Les gestes perturbateurs Les gestes à éviter : Les gestes Communication Non verbale - Dec 2014 20
    21. 21. Les postures Communication Non verbale - Dec 2014 21
    22. 22. Postures caractéristiques Décodage La contraction La tête est rentrée, les épaules sont basses, le buste est courbé, les bras sont resserrées, les jambes sont croisées… Attitude de soumission L’extension Le menton et la tête sont hauts, les épaules sont ouvertes, le thorax est développé et les bras sont ouverts… Attitude de domination Vers l’avant La tête est avancé, le cou est allongé, le buste est penché en avant, le bras va vers l’autre, un pied est en avant… Attitude de partage et d’ouverture Vers l’arrière La tête est en recul ou détournée par rapport au buste, les bras font barrière, les appuis sont en arrière… Attitude de rejet et d’évitement Les postures Communication Non verbale - Dec 2014 22
    23. 23. Source: http://www.paulekman.com Visage et mimiques Communication Non verbale - Dec 2014 23
    24. 24. « les expressions du visage ne sont pas déterminées par la culture, mais elles sont universelles. » Paul EKMAN Visage et mimiques Communication Non verbale - Dec 2014 24
    25. 25. Dès 1972, P. EKMAN définit 7 émotions de base, universelles: COLÈRE, DÉGOÛT, HAINE, SURPRISE, TRISTESSE, JOIE ET PEUR. Visage et mimiques Communication Non verbale - Dec 2014 25
    26. 26. « les yeux sont le miroir de l’âme » Le regard Le regard peut être synonyme de : Partage Agression Domination Communication Non verbale - Dec 2014 26
    27. 27. Explications des regards : Le regard • Manque de capacité relationnelle • Réflexion • Recherche de mot ou d’idées • Récupération des forces psychiques Dans les interactions, le regard peut être fuyant, ou focalisé sur les détails de l’environnement, ceci peut renvoyer à : Communication Non verbale - Dec 2014 27
    28. 28. Le contact visuel permet de : Le regard Utilités des regards : • Mettre en éveil l'attention du public, • Etre présent aux autres, • Détecter leurs réactions. Communication Non verbale - Dec 2014 28
    29. 29. Laver et Trudgill (1982) ont fourni une classification, qui divise les comportements vocaux en 3 catégories : 1. Les caractéristiques extralinguistiques de la voix. (timbre, articulation, extension) 2. Les caractéristiques paralinguistiques du ton de la voix. (ton, intensité, résonance) 3. Les caractéristiques de la réalisation phonétique. (l’accent du parlant, prononciation.) Les signes vocaux Communication Non verbale - Dec 2014 29
    30. 30. • Le silence: Schegloff et Jefferson (1974) ont développé une classification du silence à l’intérieur de la conversation. Ils distinguent: 1. Un silence de type « gap » 2. Silence du type « lapse » 3. Un silence de type « pause » Les signes vocaux Communication Non verbale - Dec 2014 30
    31. 31. Les territoires Professionnel Familial Personnel Communication Non verbale - Dec 2014 31
    32. 32. 32 4eme partie Comment maîtriser la communication non-verbale ? Communication Non verbale - Dec 2014
    33. 33. Comment ? L’apparence vestimentaire Le regard La tête et les expressions faciales La posture Le toucher Le comportement vocal 33Communication Non verbale - Dec 2014
    34. 34. Conclusion 34Communication Non verbale - Dec 2014 Complémentarité ou opposition des langages verbal et non-verbal ? Aide à comprendre ce qui est dit. Renforce et crédibilise le message verbal. Exprime le contraire du message verbal. Contredit et décrédibilise le discours du sujet.
    35. 35. Webographie 35Communication Non verbale - Dec 2014 http://www.psychomot.ups-tlse.fr/Petiot-Pezet.pdf http://superieur.deboeck.com/auteurs/125122/jacques-corraze.html http://recherche.synergologie.org/la-recherche/le-non-verbal-et-champ-scientifique/palo-alto http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication/#i_89817 http://fr.slideshare.net/waqasdilasa/nonverbal-communication-8696831

    ×