Angiomes hépatiques :  du plus simple au plus compliqué    W EL BENDADI , I EL KACEMI,M LAHKIM,     M MAH , S CHAOUIR,T AM...
-  Tumeur bénigne du foie la plus fréquente.   = Lésion hamartomateuse , conséquence d’une   malformation congénitale d’un...
-   Lésion hépatique tissulaire la + fréquente.-   Le + souvent diagnostic fortuit lors d’un examen échographique.-   Prév...
- Asymptomatique.- Découverte échographique fortuite +++. -Vingt 40% des angiomes > 4 cm : douleur   hypochondre droit .- ...
   la lésion est violacée .   Sous capsulaire.   localisée préférentiellement dans le foie droit,    bien limitée et sa...
   Lésion mésenchymateuse Cloisonnée par des    septas fibreux en cavités vasculaires contenant    plus ou moins d’hémati...
-Examen de dépistage.-Faible coût .-Grande disponibilité .-Sondes sectorielles 3 à 5 MHz .-Mode B .-Mode doppler spectral ...
TECHNIQUE :   Patient à jeun .   Décubitus dorsal.   Coupes : 5 mm.   Acquisitions réalisées :     C - : en coupes jo...
TECHNIQUE :   Patient a jeun .   Décubitus dorsal .   Antenne abdomen .   Plan axial et coronal .Séquences morphologiq...
Angiome typique
Mode B: 70 % des cas . Lésion < 3 cm . lésion ronde hyperéchogène . homogène, non vascularisée . bien limitée . avec...
rehaussement caractéristique :     C- : Lésion hypodense , homogène .     TA : Réhaussement périphérique, discontinu, glob...
C-   TATP   TT à 7 min
C-        TA     TP
Signes morphologiques: Lésion en hyposignal T1. Hypersignal type liquidien T2. Diffusion: signal diminue au fur et à me...
T2   TATP   TT
•   Lésion bénigne•   Hypovasculaire•   Homogène•   Rehaussement en motte discontinu au temps    artériel.
ASPETS ATYPIQUES
   Souvent de découverte de plus en plus    fréquente avec l’avénement du scanner    hélicoïdal.   Pose problème de diag...
Petit angiome hépatique hyperéchogéne
bright-dot signTA                     TP
T1 C+   TAdiffusionbright-dot sign                  T1 C+   TP
   Angiome géant : taille supérieure à 4 cm .   Echographie : lésion hétérogène à centre    hypoéchogene .  TDM:C- : lé...
IRM : T1: Zone centrale de plus faible intensité avec  parfois des cloisons internes hypointenses .   T2: Hypersignal fr...
   Présentent un remplissage    rapide dès la phase    artérielle .   16% des angiomes    hépatiques.    Ce type dangio...
   Le mécanisme de rehaussement des hémangiomes    hypervasculaires est discuté. Elle pourrait être due :           Soit...
   Un élément important du diagnostic    d’hémangiome est:      -la persistance de la prise de contraste de la      lésio...
T1 c-   Langiome scléreux se    caractérise par une    fibrose qui a tendance à    sétendre et qui ne    touche pas les v...
-10% des cas .     -Souvent disséminés .     - aspect typique en imagerieT2                   TA                          ...
   Plus fréquente chez les nourrissons que chez les    adultes avec insuffisance cardiaque .   Chez l’adulte , l’hémangi...
C-        TA        TP     TA        TP
   Les hémangiomes hépatiques peuvent    rarement montrer des calcifications .   Peuvent survenir dans la région central...
   Une partie des angiomes peut présenter un    faible rehaussement avec zone centrale    kystique qui ne se rehausse pas...
   très rares .   Asymptomatique ou compliqué par la torsion    subaiguë et infarctus.   La lésion peut être reliée au ...
   la stéatose hépatique peut changer lapparence typique    des lésions, les rendant plus difficiles à caractériser à lim...
   Ces angiomes sont susceptibles de diminuer en    taille et en devenir plus fibreux.   Difficiles à diagnostiquer à l’...
- L’évolution est toujours bénigne .- Restent stables en taille ou démontrent une  augmentation minimale de diamètre sur  ...
Rares : -Thrombose (douleur, fièvre) .- Syndrome de Kasabach Merritt : thrombopénie de  consommation .- linflammation.- Co...
Nodule suspect d’être   • une confirmation est nécessaire, un hémangiome a          le choix entre la TDM et l’IRM   l’ech...
Hémangiomes   hétérogènes       • IRM ou scintigraphie est utile pour confirmer le                       diagnostic   mima...
L’aspect est                                     inchangé dans                                    environ 80 % des        ...
1-Tae Kyoung Kim, Hyo Keun Lim, Sang Jae Park, Jung Suk Sim, Hyae    Young Kim, Joo-Hyuk Lee .Hepatic Hemangioma: Atypical...
Angiomes hépatiques
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Angiomes hépatiques

8 992 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 992
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Angiomes hépatiques

  1. 1. Angiomes hépatiques : du plus simple au plus compliqué W EL BENDADI , I EL KACEMI,M LAHKIM, M MAH , S CHAOUIR,T AMIL Service d’Imagerie MédicaleHôpital Militaire d’Instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
  2. 2. - Tumeur bénigne du foie la plus fréquente. = Lésion hamartomateuse , conséquence d’une malformation congénitale d’une artériole hépatique. Le but de ce travail est de:- Connaitre la sémiologie radiologique des angiomes hépatiques typiques.- Savoir faire la différence entre angiomes hépatiques atypiques et autres tumeurs hépatiques.
  3. 3. - Lésion hépatique tissulaire la + fréquente.- Le + souvent diagnostic fortuit lors d’un examen échographique.- Prévalence = 3 – 10 % (probablement s/s-estimée).- Tous les âges , mais souvent adulte : 30 et 50 ans.- Légère prédominance féminine .- Le + souvent : Lésion unique (75 % des cas), de taille ≈ (< 1 cm dans 50 % des cas).- Lésion double (20 %) , parfois multiple (< 5 %)=angiomatose .- Classiquement + volumineux chez femme (<= rôle angiogénique des œstrogènes?).
  4. 4. - Asymptomatique.- Découverte échographique fortuite +++. -Vingt 40% des angiomes > 4 cm : douleur hypochondre droit .- Bilan hépatique biologique normal .
  5. 5.  la lésion est violacée . Sous capsulaire. localisée préférentiellement dans le foie droit, bien limitée et sans capsule périphérique. Pédiculée (10 % des cas). A la coupe: cavités remplies de sang avec: - Nécrose -Fibrose -Thrombose - Calcifications
  6. 6.  Lésion mésenchymateuse Cloisonnée par des septas fibreux en cavités vasculaires contenant plus ou moins d’hématies. Une zone centrale caverneuse est d’autant plus fréquente que l’angiome est volumineux (angiome caverneux géant). Des calcifications ou des atypies cellulaires peuvent être observées en cas d’angiomes supérieurs à 3 cm de diamètre .
  7. 7. -Examen de dépistage.-Faible coût .-Grande disponibilité .-Sondes sectorielles 3 à 5 MHz .-Mode B .-Mode doppler spectral et couleur.- +/- échographie de contraste.
  8. 8. TECHNIQUE : Patient à jeun . Décubitus dorsal. Coupes : 5 mm. Acquisitions réalisées :  C - : en coupes jointives ou en acquisition volumique.  TA : 25 – 30sec.  TP : 70 sec après début de linjection.  TT : ≈ 2 min à 1 H.INDICATION : - si atypique à l’échographie . - Anomalie clinique ou biologique.LIMITES : Technique irradiante .
  9. 9. TECHNIQUE : Patient a jeun . Décubitus dorsal . Antenne abdomen . Plan axial et coronal .Séquences morphologiques : - T2 FAT SAT axiale . - T1 phase, opposition de phase . - T 1 echo de gradient volumique sans et avec injection de GADO 3 temps : TA , TP , TT .séquences fonctionnelles : - Diffusion ( facteur b ) 200 ,400,600,800 . - Perfusion .LIMITES :-cout .
  10. 10. Angiome typique
  11. 11. Mode B: 70 % des cas . Lésion < 3 cm . lésion ronde hyperéchogène . homogène, non vascularisée . bien limitée . avec un renforcement postérieur .Mode doppler spectral et couleur : Pas de flux en doppler (circulation très lente).
  12. 12. rehaussement caractéristique : C- : Lésion hypodense , homogène . TA : Réhaussement périphérique, discontinu, globulaire en mottes +++. TP: Réhaussement centripète . TT : Réhaussement total, homogène  Lésion iso ou Hyperdense / au foie L’intensité de réhaussement des mottes périphériques évolue de façon parallèle à celle de l’aorte. C- TA TT (2min) TT(7min)
  13. 13. C- TATP TT à 7 min
  14. 14. C- TA TP
  15. 15. Signes morphologiques: Lésion en hyposignal T1. Hypersignal type liquidien T2. Diffusion: signal diminue au fur et à mesure que le facteur b augmente. Contraste foie/Lésion est supérieur à celui des Tumeurs malignes hépatiques sur SP T2 . Hémangiome souvent homogène (80%) , bien limité de contours polylobésDynamiques: Cinétique similaire à la TDM .
  16. 16. T2 TATP TT
  17. 17. • Lésion bénigne• Hypovasculaire• Homogène• Rehaussement en motte discontinu au temps artériel.
  18. 18. ASPETS ATYPIQUES
  19. 19.  Souvent de découverte de plus en plus fréquente avec l’avénement du scanner hélicoïdal. Pose problème de diagnostic chez les patients porteurs de tumeurs malignes . La présence du “bright-dot sign avec un rehaussement très lent et très faible permet de poser le diagnostic d’un petit angiome hépatique .
  20. 20. Petit angiome hépatique hyperéchogéne
  21. 21. bright-dot signTA TP
  22. 22. T1 C+ TAdiffusionbright-dot sign T1 C+ TP
  23. 23.  Angiome géant : taille supérieure à 4 cm . Echographie : lésion hétérogène à centre hypoéchogene . TDM:C- : lésion hypodense, hétérogène avec zone centrale plus hypodense .C+:TA : Réhaussement périphérique, discontinu, globulaire en mottes .TP et TT : remplissage incomplet .
  24. 24. IRM : T1: Zone centrale de plus faible intensité avec parfois des cloisons internes hypointenses . T2: Hypersignal franc avec une zone centrale et des cloisons internes hypointenses au sein de la masse. Après Gado : cinétique identique à la TDM .
  25. 25.  Présentent un remplissage rapide dès la phase artérielle . 16% des angiomes hépatiques. Ce type dangiome est fréquemment retrouvé chez des patients cirrhotiques. Petits hémangiomes (42% des hémangiomes <1 cm de diamètre) . Cette caractéristique rend la différenciation avec dautres tumeurs hypervasculaires difficile.
  26. 26.  Le mécanisme de rehaussement des hémangiomes hypervasculaires est discuté. Elle pourrait être due :  Soit à des lacs veineux de grande taille ou  à l’existence de shunts artérioportals . Ces shunts semblent exister dans les hémangiomes principalement de petite taille, et dans des carcinomes hépatocellulaires plus volumineux .Dc ≠ : *CHC de petite taille . * Méta H+vasculaires .
  27. 27.  Un élément important du diagnostic d’hémangiome est: -la persistance de la prise de contraste de la lésion sur un temps tardif de l’angioscanner -et son évolution parallèle à celle de l’aorte .
  28. 28. T1 c- Langiome scléreux se caractérise par une fibrose qui a tendance à sétendre et qui ne touche pas les vaisseaux T2 peut être associe a une rétraction capsulaire. Absence de rehaussement au TA ou rehaussement TA modéré au temps portal ou tardif . Signal en diffusion constant ou augmente TP au fur et à mesure que le facteur b augmente. TP Diagnostic anatomopathologique .
  29. 29. -10% des cas . -Souvent disséminés . - aspect typique en imagerieT2 TA TP
  30. 30.  Plus fréquente chez les nourrissons que chez les adultes avec insuffisance cardiaque . Chez l’adulte , l’hémangiomatose peut être asymptomatique. Échographie : grandes masses hypoéchogènes avec des contours mal définis par rapport au parenchyme normal . TDM : Rehaussement de l’angiome peut être retardé. IRM : signal typique la confirmation histologique est obligatoire dans les cas douteux .
  31. 31. C- TA TP TA TP
  32. 32.  Les hémangiomes hépatiques peuvent rarement montrer des calcifications . Peuvent survenir dans la région centrale de la lésion . L’hypersignal T2 des zones non calcifiés peut aider au diagnostic .
  33. 33.  Une partie des angiomes peut présenter un faible rehaussement avec zone centrale kystique qui ne se rehausse pas après injection du PC Cette atypie peut être dû à dégénérescence kystique causée par une thrombose centrale, fibrosclérose ou hyalinisation ou lhémorragie.
  34. 34.  très rares . Asymptomatique ou compliqué par la torsion subaiguë et infarctus. La lésion peut être reliée au foie par un pédicule mince, qui est pratiquement indétectable à l’echographie. La reconstruction multiplanaire en TDM , coronale ou sagittale en IRM peut être utile en montrant La connexion de lhémangiome au foie . TDM et l’ IRM : Rehaussement typique . hémangiome pédiculé Compliqué doit être réséquée immédiatement.
  35. 35.  la stéatose hépatique peut changer lapparence typique des lésions, les rendant plus difficiles à caractériser à limagerie. L’ECHOGRAPHIE : il peut paraître légèrement hyperéchogène, isoéchogène, ou relativement hypoéchogène avec Renforcement postérieur . TDM : C- : la lésion peut être hyperdense par rapport au foie ou peut être non visible . C+ : Rehaussement typique de l’angiome , Cependant, en TA , lhémangiome peut être isodense par rapport au foie . IRM: plus utile que la TDM et permet une détection fiable et la différenciation des hémangiomes des autres masses hépatiques .
  36. 36.  Ces angiomes sont susceptibles de diminuer en taille et en devenir plus fibreux. Difficiles à diagnostiquer à l’imagerie . les nodules dysplasiques et de CHC peuvent poser problème de diagnostic différentiel avec l’ angiome à léchographie quand ils sont hyperéchogénes . Donc aucun nodule hyperéchogène dans un foie de cirrhose ne devrait être considéré comme un CHC avant d’eliminer un angiome.
  37. 37. - L’évolution est toujours bénigne .- Restent stables en taille ou démontrent une augmentation minimale de diamètre sur le temps.- Une augmentation importante de la taille n’est fréquente : rôle des œstrogènes.
  38. 38. Rares : -Thrombose (douleur, fièvre) .- Syndrome de Kasabach Merritt : thrombopénie de consommation .- linflammation.- Compression des structures adjacentes.- Rupture spontanée des angiomes : hemopéritoine.- Une hémorragie intratumorale ( spontanément ou après un traitement anticoagulant ).- Un Volvulus sur hémangiome pédiculé est très rare . - Risque de dégénérescence très rare.
  39. 39. Nodule suspect d’être • une confirmation est nécessaire, un hémangiome a le choix entre la TDM et l’IRM l’echographie est possible . Pour les nodules • TDM ou IRM , la cinétique de mesurant plus de 2 prise de contraste permettant le cm diagnostic dans les deux cas . • l’IRM pourrait être préférée. l’aspect Pour un nodule de très hyperintense en T2 évoluant de plus petite taille façon parallèle à celui des liquides stagnants.
  40. 40. Hémangiomes hétérogènes • IRM ou scintigraphie est utile pour confirmer le diagnostic mimant unetumeur hépatique hémangiomes àremplissage rapide • DC sur la persistance de la prise de contraste de = tumeurs la lésion sur un temps tardif de l’angioscanner hypervasculaire et son évolution parallèle à celle de l’aortelorsque l’imagerie ne peut être • Le recours à la ponction-biopsie percutanée concluante et sous contrôle échographique ou TDM est lorsqu’un doute possible diagnostique
  41. 41. L’aspect est inchangé dans environ 80 % des cas ; Surveillance (6 à 12 mois )Angiome Une indicationhépatique chirurgicale peut Abstension être discutée en cas thérapeutique d’augmentation significative de la taille (> 25 %), ou devant l’apparition de complications
  42. 42. 1-Tae Kyoung Kim, Hyo Keun Lim, Sang Jae Park, Jung Suk Sim, Hyae Young Kim, Joo-Hyuk Lee .Hepatic Hemangioma: Atypical Appearances on CT,MR Imaging, and Sonography AJR:180, January 20032-Gore RM, Levine MS.Textbook gastrointestinal radiology, 2nd ed. Philadelphia: Saunders ,2000:1487–1497 Hyun-Jung Jang3-Valérie Vilgrain, MD • Leila Boulos, MD • Marie-Pierre Vullierme, MDAlban Denys, MD • Benoît Terris, MD • Yves Menu, MD . Imaging of Atypical Hemangiomas of the Liver with Pathologic Correlation; RadioGraphics 2000; 20:379–3974- Kim T, Federle MP, Baron RL, Peterson MS, Kawamori Y. Discrimination of small hepatic hemangiomas from hypervascular malignant tumors smaller than 3 cm with three-phase helical CT.Radiology 2001 ;219:699–7065-. Moody AR, Wilson SR. Atypical hepatic hemangioma:a suggestive sonographic morphology. Radiology 1993; 188:413–417.6- Semelka RC, Sofka CM. Hepatic hemangiomas. Magn Reson Imaging Clin N Am 1997; 5:241–253.7. Brancatelli G, Federle MP, Blachar A, Grazioli L. Hemangioma in the cirrhotic liver: diagnosis and natural history. Radiology2001 ;219:69–74

×