www.idele.fr
www.idele.fr
L’agroécologie pour la triple
performance des élevages
herbivores
A. Le Gall, N. Bossis, S. Fora...
www.idele.fr
L'agroécologie au service de
la triple performance des systèmes d’élevage
Agroécologie
Economie
Environnement...
www.idele.fr
Système
d’élevage
durable
P1
Gestion
intégrée de
la santé
animale
P2
Baisse des
intrants P3
Baisse des
pollut...
www.idele.fr
Des systèmes qui visent un recours accru à des régulations
biologiques, afin d'être productifs et moins dépen...
www.idele.fr 5
Mobiliser de façon cohérente des pratiques aux
différents maillons du système d’élevage
Troupeau Bâtiments ...
www.idele.fr 6
Des pratiques agroécologiques
au niveau du troupeau
Sélection d'animaux robustes, résistants,
efficients et...
www.idele.fr 7
Des pratiques écologiques
au niveau du système de cultures/prairies
Une bonne valorisation des prairies et ...
www.idele.fr
Des pratiques agroécologiques
au niveau des bâtiments-équipements
Des chemins et équipements pour pâturer
plu...
www.idele.fr
Focus sur quelques pratiques
agroécologiques
www.idele.fr 10
Des prairies multi-espéces aux multiples avantages
Graminées
+ 200 N
Graminées
+ trèfle blanc
Prairies
mul...
www.idele.fr
Contexte et enjeux :
Des agnelages d’été pour répondre à la filière
Une finition d’agneaux en bergerie qui co...
www.idele.fr
Pâturer beaucoup avec un robot de traite :
l'expérience de Trévarez
Un parcellaire et des chemins organisés
a...
www.idele.fr
Moins d’utilisation de produits phytosanitaires
dans les systèmes de polyculture-élevage
13
0
1
2
3
4
5
6
7
8...
Titre du diaporama & date de la présentation
Vers des systèmes d’élevage bas-carbone
grâce à l’agro-écologie
14
Situation ...
www.idele.fr
Exemples de systèmes d’élevages
agroécologiques, visant la triple
performance
(travail réalisé dans le cadre ...
www.idele.fr
Structure classique de la région : 152 ha tout en herbe, 2.3 UMO, 1.3 UGB/ha
Des qualités exceptionnelles d'a...
www.idele.fr
Au royaume de la prairie permanente
17
Santé
Baisse
Intrants
Réduction
Pollutions
Résilience Biodiversité
Val...
www.idele.fr
Exploitation individuelle : 2 UMO
SAU = 14 ha dont 11 ha de prairies permanentes et 165 ha de parcours
60 chè...
www.idele.fr
De l’agroécologie et du revenu
19
Santé
Baisse
Intrants
Réduction
Pollutions
Résili. Biodiv.
Valorisation des...
www.idele.fr
Système naisseur polyculture-élevage typique de la zone (broutards légers ou repoussés, renouvellement
élevé ...
www.idele.fr
Une transition du maïs vers le pâturage avec des
bonnes performances techniques
21
Santé
Baisse
Intrants
Rédu...
www.idele.fr
GAEC de succession : 2,5 UMO
SAU = 59 ha dont 10 ha d’orge et 49 ha de prairies (38 ha PT longue durée +11 ha...
www.idele.fr
Plus de revenu et plus d’agroécologie
23
Santé
Baisse
Intrants
Réduction
Pollutions
Résili. Biodiv.
Remplacem...
www.idele.fr
L’agroécologie : un levier pour répondre aux
objectifs opérationnels de l’éleveur
Gestion intégrée de la sant...
www.idele.fr
Une approche globale réaffirmée, qui met en exergue
les volets économiques et environnementaux de la
durabili...
www.idele.fr
Merci de votre attention
26
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire autant voire plus avec moins, Utilisation efficiente des ressources

2 494 vues

Publié le

Séminaire GIS Elevage Demain - 20 octobre 2015 André Le Gall, Nicole Bossis, Carole Jousseins, Marion Kentzel, Monique Laurent, Alexandre Legendre (Institut de l'Elevage)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 494
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 187
Actions
Partages
0
Téléchargements
57
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire autant voire plus avec moins, Utilisation efficiente des ressources

  1. 1. www.idele.fr www.idele.fr L’agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores A. Le Gall, N. Bossis, S. Foray, C. Jousseins, M. Kentzel, M. Laurent, A. Legendre 1
  2. 2. www.idele.fr L'agroécologie au service de la triple performance des systèmes d’élevage Agroécologie Economie EnvironnementSocial « Produire autant voire plus avec moins » « Utilisation efficiente des ressources »
  3. 3. www.idele.fr Système d’élevage durable P1 Gestion intégrée de la santé animale P2 Baisse des intrants P3 Baisse des pollutions par optimisation du fonctionnement interne SE P4 Renforcer la diversité pour accroître la résilience P5 Préserver la biodiversité en adaptant les pratiques Les cinq principes de l’agroécologie : un bon cadre pour l’analyse et la conception de systèmes d’élevage durables Dumont et al., 2013
  4. 4. www.idele.fr Des systèmes qui visent un recours accru à des régulations biologiques, afin d'être productifs et moins dépendants des intrants Des systèmes qui cherchent à valoriser les interactions entre composantes du système et à combiner au mieux offre fourragère et demande animale Des systèmes qui considèrent la biodiversité des gènes, des animaux, des cultures, des prairies et espaces associés comme une ressource et un moyen d'accroître la résilience Des systèmes où l’éleveur est en symbiose avec les pratiques mises en œuvre Une vision de systèmes d’élevage agroécologiques 4
  5. 5. www.idele.fr 5 Mobiliser de façon cohérente des pratiques aux différents maillons du système d’élevage Troupeau Bâtiments - équipements Système de cultures/prairies
  6. 6. www.idele.fr 6 Des pratiques agroécologiques au niveau du troupeau Sélection d'animaux robustes, résistants, efficients et valorisant les ressources cellulosiques Utilisation pertinente du croisement Adéquation entre les besoins des animaux (périodes de mise-bas) et les disponibilités fourragères Utilisation de ressources alimentaires, non en compétition avec l'alimentation humaine (edible protein) Alimentation et pâturage de précision Prévention et méthodes alternatives limitant l'utilisation des antibiotiques
  7. 7. www.idele.fr 7 Des pratiques écologiques au niveau du système de cultures/prairies Une bonne valorisation des prairies et surfaces pastorales Des légumineuses, des associations graminées- légumineuses et prairies multi-espèces, des mélanges céréales-protéagineux,… Une couverture permanente des sols avec des cultures intercalaires, augmentant la capture du carbone et limitant le lessivage et l’érosion Une diversité d’assolements permettant des rotations dans les systèmes de polyculture- élevage Un recyclage des engrais de ferme visant le zéro fertilisation minérale Des haies et des arbres aux multiples fonctions (abris, bois, capture de l'azote et du carbone, …)
  8. 8. www.idele.fr Des pratiques agroécologiques au niveau des bâtiments-équipements Des chemins et équipements pour pâturer plus, notamment en périodes humides Des bâtiments confortables pour les animaux et fonctionnels pour l’observation par l’éleveur Du matériel de précision bien réglé : épandeurs à lisier et fumier (DPA, rampes), pulvérisateurs, tracteurs Des capteurs pour mieux gérer le troupeau (alimentation, reproduction, santé), repérer les animaux les moins productifs, optimiser la gestion des surfaces pastorales … Des installations d'élevage qui captent toutes les énergies (solaire, éolien, biogaz,…)
  9. 9. www.idele.fr Focus sur quelques pratiques agroécologiques
  10. 10. www.idele.fr 10 Des prairies multi-espéces aux multiples avantages Graminées + 200 N Graminées + trèfle blanc Prairies multiespéces 100 100 105-130 Digestibilité = = = - Lessivage N = = = - Stockage carbone = = = + ? Synthèse à partir de différentes sources (Institut de l’Elevage, Arvalis, CA 49,…) Production (t MS/ha) Base 100
  11. 11. www.idele.fr Contexte et enjeux : Des agnelages d’été pour répondre à la filière Une finition d’agneaux en bergerie qui coûte chère Un problème de transition alimentaire au sevrage Des agneaux jeunes finis en hiver sur des dérobées Un mélange de dérobées constitué de RGI / RGH / colza / trèfle incarnat / trèfle d’Alexandrie / navet Mode de finition des agneaux Sur dérobées sans concentré En bergerie : foin + aliment complet à volonté Nombre d’agneaux 44 44 Chargement 14 agneaux/ha avec un rendement de 4,5 t de matière sèche dont 2 t de racines - Concentré par agneau 0 67 kg Age à l’abattage des agneaux et croissance (g/j) 160 j 153 g croissance 148 j 201 g croissance Prix de vente/agneau 132 € 127 € Solde sur coût alimentaire 114 €/agneau 111 €/agneau L’exemple de l’essai conduit au cours de l’hiver 2014/15 à l’EPL de Limoges et du Nord Haute Vienne sur le site des Vaseix Une solution: pâturer des dérobées
  12. 12. www.idele.fr Pâturer beaucoup avec un robot de traite : l'expérience de Trévarez Un parcellaire et des chemins organisés autour du robot Trois paddocks par 24 heures pour faire circuler les vaches Des premiers résultats percutants : - 5 mois de pâturage seul - 2,7 t MS de pâturage/vache - 1,8 traite/jour – 18,6 kg lait (6,5 mois de lactation) - 15 € de coût alimentaire/1000 l Source Cap Trévarez 2015 – Robot et pâturage : du projet aux résultats Pôle Herbivore/CA de Bretagne-idele
  13. 13. www.idele.fr Moins d’utilisation de produits phytosanitaires dans les systèmes de polyculture-élevage 13 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 non associé à l'élevage associé à l'élevage Niveaud'IFT 25e centile Moustache inf Médiane Moustache sup 75e centile Niveaux d’IFT des systèmes de cultures selon leur appartenance ou non à des élevages IFT de 3,7 IFT de 2,3 En moyenne les SDC associés à l’élevage ont un IFT de - 40% par rapport aux systèmes en polyculture IFT selon la destination des cultures En moyenne, à culture équivalente (sur 7 cultures les plus représentées) : IFT C. autoconsommées: 2,79 IFT C. vendues : 3,45 2,98 2,91 2,76 2,03 3,87 3,55 3,34 2,13 - 0,50 1,00 1,50 2,00 2,50 3,00 3,50 4,00 4,50 Blé Pois Orges maïs grain Culture de vente Culture intraconsommée
  14. 14. Titre du diaporama & date de la présentation Vers des systèmes d’élevage bas-carbone grâce à l’agro-écologie 14 Situation actuelle Demain : 2030 ? CH4 entérique 0,5 N2O Pâturage 0,06 Ferti N 0,08 CH4 + N2O Déjections 0,06 Energie 0,06 Intrants 0,18 Emissions 0,95 kg Eq CO2/ litre Prairies Haies Stockage 0,25 kg Eq CO2/ litre E.C nette 0,7 kg Eq CO2/ litre CH4 entérique 0,4 N2O Pâturage 0,06 Ferti N 0,04 CH4 + N2O Déjections 0,03 Energie 0,03 Intrants 0,09 Emissions 0,65 kg Eq CO2/ litre Stockage Prairies 0,3 Haies agroforesterie 0,1 0,5kg Eq CO2/ litre E.C nette 0,15 kg Eq CO2/ litre Cultures intercalaires 0,1
  15. 15. www.idele.fr Exemples de systèmes d’élevages agroécologiques, visant la triple performance (travail réalisé dans le cadre du GIS Elevages demain)
  16. 16. www.idele.fr Structure classique de la région : 152 ha tout en herbe, 2.3 UMO, 1.3 UGB/ha Des qualités exceptionnelles d'animaliers : 1362 brebis Rava, 1.57 agneau /brebis avec seulement 121 kg de concentré/brebis Des résultats économiques au dessus du lot : 77 K€/UMOr, EBE/PB : 50% Une trajectoire très progressive, avec l'objectif d'améliorer les conditions de travail : o construction en vingt ans de 5 bergeries, équipées de tapis o un parc de tri/contention couvert Une exploitation ovine spécialisée et intensive dans le Parc des Volcans d’Auvergne 16
  17. 17. www.idele.fr Au royaume de la prairie permanente 17 Santé Baisse Intrants Réduction Pollutions Résilience Biodiversité Valorisation des prairies permanentes XXX XXX XXX Peu de concentrés X XXX XXX Stocks de fourrages classés selon leur qualité. Pâturage rationné avec filets « avant et arrière » XX XXX X Fumure minérale réduite (16/5/0) XXX XXX XXX Fractionnement des agnelages (10 mois par an) XX XXX Maîtrise technique de l’élevage ovin : 15 t Eqc/ UMO rémunérée XX X XX XX Volonté de préserver du temps pour les éleveurs XXX Investissements progressifs XXX Biodiversité
  18. 18. www.idele.fr Exploitation individuelle : 2 UMO SAU = 14 ha dont 11 ha de prairies permanentes et 165 ha de parcours 60 chèvres - 35 000 litres de lait transformés – vente directe – 650 l/chèvre 300 jours de pâturage – Achat 115 kg foin légumineuses par chèvre par an - Concentrés = 110 kg par chèvre par an – 4.5 chèvres/ha SFP + 2.75 ha de parcours par chèvre Pas de fertilisation minérale Empreinte carbone brute : 0,17 kg CO2/litre de lait (0 en nette) EBE/PB : 66% - Revenu disponible : 30 000 € Objectif de l'éleveur : vivre avec 60 chèvres en vendant bien ses fromages et en valorisant les parcours ivre avec 60 Une exploitation caprine fromagère pastorale du Vaucluse 18
  19. 19. www.idele.fr De l’agroécologie et du revenu 19 Santé Baisse Intrants Réduction Pollutions Résili. Biodiv. Valorisation des parcours : pérennité de la ressource et de sa diversité, maitrise embroussaillement X XXX XX XXX Maximisation du pâturage avec 300 jours par an XXX XX Peu de concentrés (110 kg/chèvre/an) XX XX Santé : utilisation de sainfoin (tannins), 15 jours par an en chèvrerie, frais vétérinaires faibles XX XX X Pas de fertilisation minérale XX XX Peu d’investissements, pas de chaine de récolte, labour réalisé par la CUMA XX Vente directe, bonne valorisation du litre de lait XXX Biodiversité
  20. 20. www.idele.fr Système naisseur polyculture-élevage typique de la zone (broutards légers ou repoussés, renouvellement élevé et vaches de boucherie avec cultures de vente) Grand troupeau (130 mères), géré en lot en vêlage d’automne, très bonne productivité animale (315 kgvv/UGB) et de la MO (41 T/UMO) Les prairies ont remplacé le maïs dans la SFP : 78% prairies temporaires (luzerne, mélanges graminées-légumineuses ou multi-espèces) et 22% méteil ; pâturage tournant – 1 à 1,2 UGB/ha Les surfaces sont converties en bio mais pas le troupeau Aucun intrant sur les surfaces (0 engrais, 0 phyto, 0 insecticide) Des résultats économiques au dessus du lot : disponible de 64 K€/UMOexp, EBE/PB : 40% Objectifs de l'éleveur : adopter des pratiques culturales plus agronomiques, adaptées au potentiel pédo-climatique de la zone - préserver l'environnement, réduire l’érosion et le recours aux intrants… tout en restant productif et économiquement efficace Une exploitation bovins viande des coteaux du Sud- Ouest avec grand troupeau de Blondes d’Aquitaine 20
  21. 21. www.idele.fr Une transition du maïs vers le pâturage avec des bonnes performances techniques 21 Santé Baisse Intrants Réduction Pollutions Résilience Biodiversité Prairies temporaires (mélanges, luzerne, multi- espèces…) XXX XXX XXX XXX Valorisation de l’herbe : pâturage tournant, fauches précoces, foin X XX X XX X 0 intrants sur les surfaces (excepté la semence) (Solde du bilan : 9 kg N/ha) XXX XXX XXX Conduite alimentaire du troupeau de mères avec fourrages de qualité (pas de complémentation) X XXX XX Gestion efficace du troupeau (vêlages groupés, gestion par lots…) : forte productivité du travail XX Valorisation des cultures en bio XX XX XXX XX XX Valorisation de la viande en circuit classique : maigre et carcasses bien valorisées XX Biodiversité
  22. 22. www.idele.fr GAEC de succession : 2,5 UMO SAU = 59 ha dont 10 ha d’orge et 49 ha de prairies (38 ha PT longue durée +11 ha PP) 410 000 litres de lait produit -72 VL montbéliardes – 5900 l/VL Ensilage d’herbe et foin séché en grange ( 3,5 t MS/VL) – Concentrés = 155 g/l de lait 1,76 UGB /ha SFP – Fertilisation : 100 N – 0 P2O5 – 0 K2O /ha de SAU Empreinte carbone nette : 0,79 kg CO2/litre de lait EBE/PB : 60% - Revenu disponible : 44 000 €/UMO Objectif de l'éleveur : améliorer le revenu en réduisant les charges Une exploitation laitière des Monts du Lyonnais productive et économe 22
  23. 23. www.idele.fr Plus de revenu et plus d’agroécologie 23 Santé Baisse Intrants Réduction Pollutions Résili. Biodiv. Remplacement du maïs par des prairies temporaires multi- espèces et suppression du tourteau de soja XXX XX XX XX Des prairies de longue durée (7ans), sans traitement phytos, exploitées avec attention (densité de semis, interventions en conditions ressuyées …) X XX XX XX Excellente valorisation de l’herbe (9tMS/ha), et fourrages de qualité : mise à l’herbe précoce, pâturage tournant, alternance fauche et pâture, ensilage précoce et foin séché en grange X XXX XX X Dérobée (sorgho) entre la céréale et la PT pour plus d’autonomie fourragère XX X Production modérée par vache; animaux plus robustes et en bonne santé (mortalité des veaux = 7% ; frais véto = 7€/1000 l) XXX XX X Autoconsommation de céréales, peu de concentrés (155 g/l ; 72% d'autonomie en concentrés) XXX X Pas de fertilisation P2O5 et K2O XX XX Biodiversité
  24. 24. www.idele.fr L’agroécologie : un levier pour répondre aux objectifs opérationnels de l’éleveur Gestion intégrée de la santé = conduite, observation et soins aux animaux •Moins d’animaux improductifs, moins de pertes, moins de frais vétérinaires •Plus de revenu, moins de temps de travail, une meilleure image … Baisse des intrants = ajustement des achats aux produits, plus d’autonomie •Réduction des charges •Plus de revenu, environnement préservé Baisse des pollutions = meilleure gestion des engr. ferme, couverture des sols •Moins d’engrais et moins de phyto • Plus de revenu, meilleure santé de l’éleveur, environnement préservé, image positive Renforcer la diversité = diversité des assolements, des types de fourrages… •Plus de robustesse aux aléas économiques et climatiques •Sécurisation du revenu Préserver la biodiversité = variétés, reproducteurs, maintien des haies, arbres , - phytos •Réduction des charges •Meilleure image, environnement préservé L’agroécologie : c’est plus de revenu, des bons produits, de meilleures conditions de travail, un environnement de qualité et une image encore plus positive
  25. 25. www.idele.fr Une approche globale réaffirmée, qui met en exergue les volets économiques et environnementaux de la durabilité. Sans oublier le volet social Une mobilisation ordonnée de pratiques au service de la triple performance, de façon à en faire une levier de compétitivité pour l’élevage herbivore français Une ouverture aux innovations, aux nouvelles technologies, mais aussi aux savoir-faire des éleveurs Quelques éléments de conclusion 25
  26. 26. www.idele.fr Merci de votre attention 26

×