SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
Connaître les besoins nutritionnels des animaux pour adapter leur alimentation - PARTIE 2
53institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement
Piloter les apports alimentaires,
selon la saison de vêlage,
en s’appuyant sur l’état corporel
de la vache
Pour profiter pleinement du potentiel
« accordéon » de la vache allaitante, l’éle-
veur doit mettre en œuvre une conduite
alimentaire cohérente avec son système
de production, c’est-à-dire concilier maî-
trise des coûts et objectifs de production.
Les deux éléments clés qui vont tout par-
ticulièrement guider les stratégies à
adopter sont :
 l’état corporel de la vache aux périodes
clés du cycle de production pour ne pas
pénaliser les performances techniques ;
 la saison de vêlage qui détermine la
nature des ressources disponibles (herbe pâturée ou
fourrages récoltés) au regard des besoins des animaux.
Pour bien comprendre comment interagissent ces deux
éléments clés, deux exemples de périodes de vêlage
sont décrits ci-après. Ils montrent comment la période
de vêlage influe sur les évolutions annuelles de poids,
état corporel, besoins et apport alimentaires recom-
mandés pour une vache allaitante Charolaise de 750kg
(exemples 2.3 et 2.4). Cette modélisation, réalisée à
partir d’hypothèses théoriques issues des préconisa-
tions scientifiques actuelles, permet aussi de se faire
une idée des répartitions possibles des apports éner-
gétiques à apporter à la vache allaitante selon qu'elle
est au pâturage ou en bâtiment (tableaux 2.14 et 2.15)
en lien avec sa période de vêlage.
Les recommandations pratiques qui en découlent sont
décrites en partie 4 de l’ouvrage pour les principales
saisons de vêlages rencontrées en systèmes allaitants.
Apports alimentaires recommandés (UFL/j)
4
5
6
7
8
9
10
11
-6 -4 -2 0 2 4 6 8 10 mois/vêlage
5 mois de bâtiment
pour un vêlage d’automne
Vache en bon état à la rentrée en bâtiments (NEC ≥ 3,0)
Vache en mauvais état à la rentrée en bâtiments (NEC ≤ 2,0)
Vache dont l’état à la rentrée correspond à la NEC = 2,5
5 mois de bâtiment
pour un vêlage de fin d’hiver
Vache en vêlage d'automneVache en vêlage de fin d'hivere de fin d'hiv
Apports alimentaires recommandés (UFL/j)
agvêlhe enacV
1
Apports alimentaires recommandés (UFL/j)
'
1
erde fin d'hiv e d'aut
Apports alimentaires recommandés (UFL/j)
agvêlhe enacV omnee d'aut
11
9
8
11
0011
99
88
7
6- 2-4-
de bâtimenis5 mo
77
4
7
20
66
55
44
tde bâtimen de bâtimenis
64 018 mo eggeaaglêvvê/siom
he doncaV
he encaV
he en bon écaV
e de fin d’higalvênupour
de bâtimenis5 mo
entréeralàtatl’éthe don
entrée en bâtimenralàtatéisavuamhe en
entrée en bâtimenralàtathe en bon é
erve de fin d’hi
tde bâtimen
correspond à la NEC = 2,5entrée
(Ntsentrée en bâtimen
EC(Ntsentrée en bâtimen
e d’augalvênupour
de bâtimenis5 mo
correspond à la NEC = 2,5
≤ 2,0)EC(N
≥ 3,0)EC
omnete d’au
tde bâtimen
he doncaV entréeralàtatl’éthe don correspond à la NEC = 2,5entrée correspond à la NEC = 2,5
Figure 2.10 : Variation des apports recommandés d’une vache Charolaise de 750 kg sur la période hivernale selon
son état à la rentrée en bâtiment, pour 2 périodes de vêlage (automne et fin d’hiver)
(Source : Agabriel et Petit, Inra, 1987)
> Des repères utiles pour les prises de décision
>> Les sommes de températures pour anticiper les
stades de l’herbe
Les stades de développement d’une prairie sont des
éléments déterminants des moments de son utilisa-
tion, aussi bien pour le pâturage que pour les récoltes.
Des repères pratiques peuvent être fournis par les
cumuls des degrés.jours (°j), appelés somme de tem-
pératures, qui sont de bons indicateurs des différents
stades de l’herbe. Ils correspondent aux températures
au-dessus de 0°C, cumulées depuis le 1er février.
Pour des prairies ou espèces/variétés de même pré-
cocité, ces sommes des températures sont sensible-
ment constantes pour atteindre un stade de dévelop-
pement donné, quelles que soient les conditions
climatiques. Ellespermettentdoncde préciser lesdates
exprimées en degré.jours auxquelles ces différents
stades sont atteints (tableau 3.11). En conséquence,
les dates calendaires correspondant à ces dates expri-
mées en degré.jours varient d’une année à l’autre et
d’une région à l’autre (tableau 3.12). Pour une même
région, un même stade et un même type de prairie,
elles fluctuent le plus souvent de +/- 10 à 15 jours
d’une année sur l’autre par rapport à la date moyenne.
Raisonner et piloter le système fourrager en systèmes bovin viande - PARTIE 3
126 institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement
Saisons pratiques et leurs principales caractéristiques
Ajustements à prévoir
Décisions à prendre
Début de printemps
La température est plus ou moins favorable à la pro-
duction précoce de pousse de l’herbe. La portance
des sols (types et niveau de pluviométrie) est plus ou
moins favorable au pâturage.
Les ajustements vont porter sur la date de mise à
l’herbe et sur les surfaces à déprimer.
Plein printemps
Les conditions de température sont très rarement dé-
favorables à la pousse de l’herbe qui peut être cepen-
dant contrariée par le rayonnement et le déficit
hydrique.
C’est la période au cours de laquelle se déterminent
les ajustements entre les surfaces à pâturer et à fau-
cher, la fin du déprimage et la modulation des ap-
ports azotés.
Fin de printemps - début d’été
C’est l’état hydrique, résultante de la réserve utile
des sols, de la pluviométrie et de la température, qui
est déterminant de la pousse et de l’offre d’herbe au
pâturage.
Il s’agit de décider de l’agrandissement des surfaces
à pâturer, des surfaces à récolter en 2ème
coupe.
Été - fin d’été
L’état hydrique est toujours déterminant. Plusieurs
situations sont à distinguer : des régions où la
pousse d’herbe se maintient jusqu’à des régions ca-
ractérisées chaque année par une absence de pousse
estivale.
Selon les situations, les décisions à prendre porte-
ront sur :
 la décision de faucher ou non des repousses ;
 la mise en œuvre ou non de la complémentation en
fourrages de tout ou partie des lots.
Automne - fin d’automne
Les températures, le rayonnement et la pluviométrie
conditionnent la pousse de l’herbe et, en fin d’au-
tomne, la portance des sols.
Il s’agira de valoriser au mieux les ressources en
ajustant, lorsque c’est possible, le chargement selon
l’offre d’herbe dans les différents blocs de parcelles.
En fin d’automne, il s’agira de décider de la rentrée
des animaux en bâtiment. Celle-ci dépend de la por-
tance des sols, de la ressource en herbe disponible
et des exigences des conduites animales.
Tableau 3.10 : Les cinq saisons pratiques d’une campagne de pâturage et leurs caractéristiques
(Source : Institut de l’Élevage, 2014)
En pratique
› Le printemps : la saison clé
Au printemps, les facteurs climatiques
(température, pluviométrie) sont très
rarement limitants, exception faite des
situations où la portance des sols est affectée.
Il en résulte que les modifications de tech-
niques concernant la conduite du pâturage et
les récoltes d’excédents d’herbe produisent
leur plein effet.
La somme des températures
La date exprimée en degré.jours (ou somme de tempéra-
tures)secalculeenadditionnantlestempératuresmoyennes
(T° mini+T° maxi)/2) à partir du 1er février. Seules les
moyennes inférieures à 0°C ne sont pas prises en compte
et celles supérieures à 18°C sont plafonnées à 18°C.
Photo 3.6: Une vache adulte consomme en
moyenne 17 kg (variable selon selon le format)
de matière sèche d’herbe par jour. Lorsque la
hauteur d’herbe atteint 8 cm, le stock d’herbe
disponible sur pied est de l’ordre de 750 kg de
matière sèche par hectare pour une prairie dense.
Raisonner et piloter le système fourrager en systèmes bovin viande - PARTIE 3
122 institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement
Tableau3.7:Lesprincipalescombinaisonsdepratiquespossiblesdanslalogiqued’unerecherched’autonomiefourragèrepourletroupeauélevage(horsengraissement):repères
indicatifsdansuncontextepédoclimatiqueséchantduSud-Ouest,avecunpotentieldechargementensystèmefourrager«foin»de1,2à1,3UGBparhad’herbe(duréed’hivernage
:entre120et135jours/affourragementété:30à60jours)
2EqVv:Équivalent«Vache+veau»(surlabasedescoefficientssuivants:Vachesuitéeettaureau=1,0EqVv;Vachenonsuitéeetélèvede2à3ans=0,8EqVv;Élèvede1à2ans=0,6EqVv)
Systèmefourrager
Chargement
moyen
(EqVv/
haherbe)
(indice)
Conduite
dupâturage
(nombrede
parcellesparlot
auprintemps)
Pâturagedeprintemps1èrecouped’herbeDisponibilitésdespremières
repoussesaprès1èrecoupeAffouragement
d’été:
Nombre
dejourset
tMS/EqVvChargement
(ares/EqVv1)
Fertilisation
azotée(U/ha)
Précocité(partde
surfaceenfauche
précoce)
Fertilisation
azotée(U/ha)
Ares
récoltés/EqVv
%delasurface
herberécoltée
en1èrecoupe
Précocité
Fertilisation
azotée(U/ha)
Foin
(Levierprincipal:nombrede
parcelles)
1,2
(100)
1ou2500NDébutjuin-3340à45
Début
juillet0N
30j
0,2tMS/EqVv
Foinetenrubannage
(Principauxleviers:nombrede
parcelles+récoltesprécoces+
fertilisationazotée)
1,3
(110)
3à4300à30N
Enr:1èrequinzaine
demai(40%)
Foin:débutjuin
30à50N
0à30N
43
+5
en2èmecoupe
60Mi-juin
0à30N
0N
45j
0,3tMS/EqVv
1,4
(115)
4à52830à50N
Enr:1ère
quinzaine
demai(50%)
Foin:débutjuin
50à80N
0à30N
41
+8
en2èmecoupe
60Mi-juin
0à30N
0N
45j
0,3tMS/EqVv
1,6
(130)
4à52530à50N
Enr:1ère
quinzaine
demai(60%)
Foin:débutjuin
50à80N
0à30N
38
+17
en2èmecoupe
60Mi-juin
0à30N
0N
45j
0,3tMS/EqVv
Foinetensilagesd’herbeetde
maïs(20%desstocks)
(Principauxleviers:nombrede
parcelles+récoltesprécoces+
culturesfourragères+fertilisation
azotée)
1,8
(150)
4à52040à60N
Ens:débutmai
(50%)
Foin:mi-juin
50à80N
0à30N
35
Ensmaïs:5à665
1èrequin-
zainede
juin
0à40N
0N
60j
0,4tMS/EqV
Raisonner et piloter le système fourrager en systèmes bovin viande - PARTIE 3
121institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement
Tableau3.6:Lesprincipalescombinaisonsdepratiquespossiblesdanslalogiqued’unerecherched’autonomiefourragèrepourletroupeaud’élevage:repèresindicatifsdansun
contextepédoclimatiquepeuséchantdubassinallaitantduCentredelaFrance,avecunpotentieldechargementensystèmefourrager«pâturage-foin»de1à1,10UGBparha
d’herbe(duréed’hivernage:≈135jours)
*Logiquedepâturagecontinu
1
EqVv:Équivalent«Vache+veau»(surlabasedescoefficientssuivants:Vachesuitéeettaureau=1,0EqVv;Vachenonsuitéeetélèvede2à3ans=0,8EqVv;Élèvede1à2ans=0,6EqVv)
Systèmefourrager
Chargement
moyen
(EqVv/
haherbe)
(indice)
Conduite
dupâturage
(nombrede
parcellesparlot
auprintemps)
Pâturagedeprintemps1èrecouped’herbeDisponibilitésdespremières
repoussesaprès1ère
coupe
Chargement
(ares/EqVv1)
Fertilisation
azotée(U/ha)
Précocité(partde
surfaceenfauche
précoce)
Fertilisation
azotée(U/ha)
Ares
récoltés/EqVv
%delasurface
herberécoltée
en1èrecoupe
Précocité
Fertilisation
azotée(U/ha)
Foin
(Levierprincipal:nombrede
parcelles)
1,0
(100)
1ou2*58-650NMi-juin0à30N35-4235à40Août0N
1,1
(100)
3à450-550NMi-juin0à30N35-4240à45Août0N
Foinetenrubannage
(Principauxleviers:nombrede
parcelles+récoltesprécoces+
fertilisationazotée)
1,1
(110)
1ou2*52-570N
Enr:finmai
(20%)
Foin:mi-juin
30à60N
0à30N
33-40
(ou28-33+0à5
en2èmecoupe
37à42Mi-juillet
0à30N
0N
1,2
(120)
3à445-500à30N
Enr:finmai
(40%)
Foin:mi-juin
30à60N
0à30N
33-40
(ou30-35+3à5
en2èmecoupe
40à45Mi-juillet
0à30N
(selonlesparcelles)
0N
Foinetensilaged’herbe
(Principauxleviers:nombrede
parcelles+récoltesprécoces+
fertilisationazotée)
1,3
(130)
4à540-450à30N
Ens:mi-mai
(40%)
Foin:mi-juin
40à60N
20à40N
32-38
(ou25-30+5à10
en2èmecoupe
40à45Finjuin
0à40N
(selonlesparcelles)
0N
1,4
(140)
4à535-4030à50N
Ens:finmai
(50%)
Foin:mi-juin
50à80N
20à40N
30-37
(ou27-32+0à5
en2èmecoupe
45à50Finjuin
0à40N
(selonlesparcelles)
0N
Foinetensilagesd’herbeetde
maïs(20%desstocks)
(Principauxleviers:nombrede
parcelles+récoltesprécoces+
culturesfourragères+fertilisation
azotée)
1,45
(145)4à535-4030à50N
Ens:mi-mai
(50%)
Foin:mi-juin
50à80N
30à60N
25-32
Ensmaïs:3à4
42à47Finjuin
40à50N
0N
1,5
(150)
5à632-3740à60N
Ens:finmai
(50%)
Foin:mi-juin
60à90N
30à60N
25-32
Ensmaïs:3à4
42à47Finjuin
40à50N
0N
66 institut de l’elevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement
Connaître les besoins nutritionnels des animaux pour adapter leur alimentation - PARTIE 2
L’alimentation solide en
complément du lait
> La consommation d’aliments solides devient
significative à partir du 3ème mois
Un veau peut commencer à consommer de
l’aliment solide dès les premières
semaines. Mais la part de fourrage ingéré
dans sa ration reste faible jusqu’à l’âge de
2-3 mois, puis progresse jusqu’au sevrage,
à mesure que sa capacité d’ingestion se
développe. Selon les situations et les
périodes de vêlages, cette fraction solide
est constituée soit d’herbe pâturée, soit
de fourrages conservés, complémentés ou
non par des concentrés selon les conduites
d’élevage.
Le phénomène de substitution entre fourrages et concentrés chez le veau
Quel que soit l’aliment solide offert au veau (herbe pâturée, fourrage conservé, concentré), le veau privilégie
l’ingestion du lait de la mère avant tout.
Quand le niveau de production laitière de la vache ne satisfait plus la satiété du veau, celui-ci se tourne alors
vers les autres aliments disponibles.
Des phénomènes de substitution d’un aliment solide par un autre apparaissent. Entre fourrages et concentrés,
la substitution est partielle et varie en fonction de la nature du fourrage :
 pour des veaux en bâtiment, le taux de substitution foin/concentré augmente avec l’âge du veau passant
d’une valeur de l’ordre de 0,25 pour un veau de 3 mois à environ 0,65 pour un veau de 8 mois ;
 pour l’herbe pâturée, la valeur moyenne de substitution est de l’ordre 0,5 en lien avec la qualité de l’herbe
et le niveau d’ingestion de concentré (1 kg de MS de concentré en plus = 0,5 kg de MS d’herbe ingérée en
moins).
La capacité d’ingestion (CI) du veau en aliments solides
varie en fonction de son poids (PV). Comme pour les
animaux adultes, elle est exprimée en « UEB » : unité
d’encombrement bovin. Elle peut être calculée à partir
de l’équation suivante :
CI (UEB) = 0,0257 PV (kg) – 2,02
(équation 2.i)
Les quantités d’herbe pâturée ou de fourrages consom-
mées par le veau, en plus du lait bu, dépendent éga-
lement de la production laitière de la mère mais de
manière bien moindre ; aussi peut-on considérer que
le lait s’additionne à la ration solide dès le 5ème ou 6ème
mois (à 200 kg de poids vif) (tableau 2.17).
Production de lait
de la mère
Poids du veau 100 kg vifs 200 kg vifs 300 kg vifs
Production de lait
moyenne
Lait bu par le veau (kg/j) 7 5 3
Capacité d’ingestion du veau (UEB) 0,55 3,12 5,69
Consommation d’herbe pâturée (kg
MS/j) (stade feuillu, 0,96 UEB)
0,57 3,25 5,90
Production de lait
« + »
(supérieure
à la moyenne)
Lait bu par le veau (kg/j) 8 6 4
Capacité d’ingestion du veau (UEB) 0,40 (- 27 %)* 2,97 (- 5 %)* 5,54 (- 3 %)*
Consommation d’herbe pâturée (kg
MS/j) (stade feuillu, 0,96 UEB)
0,42 (- 26 %)* 3,10 (- 5 %)* 5,77 (- 2 %)*
Production de lait
« - »
(inférieure
à la moyenne)
Lait bu par le veau (kg/j) 6 4 2
Capacité d’ingestion du veau (UEB) 0,70 (+ 27 %)* 3,27 (+ 5 %)* 5,84 (+ 3 %)*
Consommation d’herbe pâturée (kg
MS/j) (stade feuillu, 0,96 UEB)
0,73 (+ 28 %)* 3,40 (+ 5 %)* 6,08 (+ 3 %)*
Tableau 2.17 : Capacité d’ingestion du veau pour les aliments solides (pâturage, foin…) en complément du lait bu
en fonction de la production laitière de la mère
* par rapport à la situation « production de lait moyenne »
(Source : Inra, 2007)

Contenu connexe

Tendances

TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...Institut de l'Elevage - Idele
 
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaisesInstitut de l'Elevage - Idele
 
Feeding practices in small ruminants
Feeding  practices in small ruminantsFeeding  practices in small ruminants
Feeding practices in small ruminantsDrMuhammadAshiq
 
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...Institut de l'Elevage - Idele
 
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...Institut de l'Elevage - Idele
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementrabahrabah
 
Décapitalisation bovine et impacts sur la production
Décapitalisation bovine et impacts sur la productionDécapitalisation bovine et impacts sur la production
Décapitalisation bovine et impacts sur la productionInstitut de l'Elevage - Idele
 
Strategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd Bilby
Strategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd BilbyStrategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd Bilby
Strategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd BilbyDAIReXNET
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...Institut de l'Elevage - Idele
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...Institut de l'Elevage - Idele
 
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionL'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionInstitut de l'Elevage - Idele
 
Cap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premières
Cap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premièresCap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premières
Cap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premièresInstitut de l'Elevage - Idele
 
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitierImpacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitierInstitut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
 
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
GAL2022 - Adaptation au changement climatique : les leviers d'adaptation au n...
 
Recent Developments in Feeds and Feeding Practices
Recent Developments in Feeds and Feeding PracticesRecent Developments in Feeds and Feeding Practices
Recent Developments in Feeds and Feeding Practices
 
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
 
Role of Minerals in Reproduction of Cattle by Abhishek Sharma
Role of Minerals in Reproduction of Cattle by Abhishek SharmaRole of Minerals in Reproduction of Cattle by Abhishek Sharma
Role of Minerals in Reproduction of Cattle by Abhishek Sharma
 
1 alimentation chevres
1 alimentation chevres1 alimentation chevres
1 alimentation chevres
 
Feeding practices in small ruminants
Feeding  practices in small ruminantsFeeding  practices in small ruminants
Feeding practices in small ruminants
 
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
 
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissement
 
Beef production system
Beef production system Beef production system
Beef production system
 
Décapitalisation bovine et impacts sur la production
Décapitalisation bovine et impacts sur la productionDécapitalisation bovine et impacts sur la production
Décapitalisation bovine et impacts sur la production
 
Strategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd Bilby
Strategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd BilbyStrategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd Bilby
Strategies to Improve Reproduction During Summer Heat Stress- Todd Bilby
 
Etat corporel des brebis et leurs performances
Etat corporel des brebis et leurs performancesEtat corporel des brebis et leurs performances
Etat corporel des brebis et leurs performances
 
L’élevage des chevrettes
L’élevage des chevrettesL’élevage des chevrettes
L’élevage des chevrettes
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
 
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionL'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
 
Cap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premières
Cap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premièresCap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premières
Cap'Inovrinov : La ration de mes chèvres avec des matières premières
 
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitierImpacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
 

Similaire à Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv bases techniques et scientifiques

IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINE
IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINEIMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINE
IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINEYassine ADRAB
 
Synthèse changement climatique Auzances 87
Synthèse changement climatique Auzances 87Synthèse changement climatique Auzances 87
Synthèse changement climatique Auzances 87JrmieJost1
 
A Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevage
A Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevageA Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevage
A Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevageJrmieJost1
 
[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...
[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...
[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...Institut de l'Elevage - Idele
 
A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...
A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...
A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...JrmieJost1
 
A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...
A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...
A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...JrmieJost1
 
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevageA Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevageJrmieJost1
 
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixteA Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixteJrmieJost1
 
Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...
Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...
Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...Institut de l'Elevage - Idele
 
A Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixte
A Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixteA Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixte
A Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixteJrmieJost1
 
A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...
A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...
A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...JrmieJost1
 
Aclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevage
Aclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevageAclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevage
Aclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevageInstitut de l'Elevage - Idele
 
Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...
Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...
Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...JrmieJost1
 
Quantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet Carsolel
Quantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet CarsolelQuantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet Carsolel
Quantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet CarsolelInstitut de l'Elevage - Idele
 
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturantA Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturantJrmieJost1
 
[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...
[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...
[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...
[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...
[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv bases techniques et scientifiques (20)

IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINE
IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINEIMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINE
IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR L'AGRICULTURE MAROCAINE
 
Synthèse changement climatique Auzances 87
Synthèse changement climatique Auzances 87Synthèse changement climatique Auzances 87
Synthèse changement climatique Auzances 87
 
A Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevage
A Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevageA Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevage
A Melle (Deux-Sèvres), un système en polyculture-élevage
 
[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...
[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...
[iSAGE] Changement climatique : quels impacts et quelles adaptations des syst...
 
A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...
A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...
A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelque...
 
A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...
A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...
A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversit...
 
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevageA Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
 
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixteA Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
 
REDCap - présentation des résultats PME3
REDCap - présentation des résultats PME3REDCap - présentation des résultats PME3
REDCap - présentation des résultats PME3
 
Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...
Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...
Sommet 2019 recommandations evolution des systemes d'élevage face au changeme...
 
A Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixte
A Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixteA Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixte
A Parthenay (Deux-Sèvres), un système mixte
 
A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...
A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...
A Vouillé les marais (Vendée), un système en polyculture-polyélevage à la fro...
 
Aclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevage
Aclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevageAclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevage
Aclimel - Comprendre - 4. Changement climatique, les conséquences en élevage
 
10 ROMANI MESSAOUD.pdf
10 ROMANI MESSAOUD.pdf10 ROMANI MESSAOUD.pdf
10 ROMANI MESSAOUD.pdf
 
Jto 2020 15oct b changement climatique moreau
Jto 2020 15oct b changement climatique moreauJto 2020 15oct b changement climatique moreau
Jto 2020 15oct b changement climatique moreau
 
Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...
Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...
Adaptation de l’élevage caprin de la ferme du lycée agricole de Melle (79) au...
 
Quantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet Carsolel
Quantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet CarsolelQuantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet Carsolel
Quantifier le stockage de carbone dans les sols, les acquis du projet Carsolel
 
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturantA Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
 
[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...
[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...
[Biennales 23] Atelier 1 - Des outils et des repères pratiques pour accompagn...
 
[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...
[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...
[Biennales 23] Atelier 2 - Des prairies pâturées très différentes ? Comment t...
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 

Dernier

BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresidelewebmestre
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogneidelewebmestre
 
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...idelewebmestre
 
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsidelewebmestre
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasidelewebmestre
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...idelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud PorcsBOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcsidelewebmestre
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...idelewebmestre
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleuridelewebmestre
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineidelewebmestre
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en Franceidelewebmestre
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsidelewebmestre
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLidelewebmestre
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111zaidtaim1214
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesPierreFournier32
 

Dernier (20)

BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
 
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
 
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
 
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud PorcsBOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
 

Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv bases techniques et scientifiques

  • 1. Connaître les besoins nutritionnels des animaux pour adapter leur alimentation - PARTIE 2 53institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement Piloter les apports alimentaires, selon la saison de vêlage, en s’appuyant sur l’état corporel de la vache Pour profiter pleinement du potentiel « accordéon » de la vache allaitante, l’éle- veur doit mettre en œuvre une conduite alimentaire cohérente avec son système de production, c’est-à-dire concilier maî- trise des coûts et objectifs de production. Les deux éléments clés qui vont tout par- ticulièrement guider les stratégies à adopter sont :  l’état corporel de la vache aux périodes clés du cycle de production pour ne pas pénaliser les performances techniques ;  la saison de vêlage qui détermine la nature des ressources disponibles (herbe pâturée ou fourrages récoltés) au regard des besoins des animaux. Pour bien comprendre comment interagissent ces deux éléments clés, deux exemples de périodes de vêlage sont décrits ci-après. Ils montrent comment la période de vêlage influe sur les évolutions annuelles de poids, état corporel, besoins et apport alimentaires recom- mandés pour une vache allaitante Charolaise de 750kg (exemples 2.3 et 2.4). Cette modélisation, réalisée à partir d’hypothèses théoriques issues des préconisa- tions scientifiques actuelles, permet aussi de se faire une idée des répartitions possibles des apports éner- gétiques à apporter à la vache allaitante selon qu'elle est au pâturage ou en bâtiment (tableaux 2.14 et 2.15) en lien avec sa période de vêlage. Les recommandations pratiques qui en découlent sont décrites en partie 4 de l’ouvrage pour les principales saisons de vêlages rencontrées en systèmes allaitants. Apports alimentaires recommandés (UFL/j) 4 5 6 7 8 9 10 11 -6 -4 -2 0 2 4 6 8 10 mois/vêlage 5 mois de bâtiment pour un vêlage d’automne Vache en bon état à la rentrée en bâtiments (NEC ≥ 3,0) Vache en mauvais état à la rentrée en bâtiments (NEC ≤ 2,0) Vache dont l’état à la rentrée correspond à la NEC = 2,5 5 mois de bâtiment pour un vêlage de fin d’hiver Vache en vêlage d'automneVache en vêlage de fin d'hivere de fin d'hiv Apports alimentaires recommandés (UFL/j) agvêlhe enacV 1 Apports alimentaires recommandés (UFL/j) ' 1 erde fin d'hiv e d'aut Apports alimentaires recommandés (UFL/j) agvêlhe enacV omnee d'aut 11 9 8 11 0011 99 88 7 6- 2-4- de bâtimenis5 mo 77 4 7 20 66 55 44 tde bâtimen de bâtimenis 64 018 mo eggeaaglêvvê/siom he doncaV he encaV he en bon écaV e de fin d’higalvênupour de bâtimenis5 mo entréeralàtatl’éthe don entrée en bâtimenralàtatéisavuamhe en entrée en bâtimenralàtathe en bon é erve de fin d’hi tde bâtimen correspond à la NEC = 2,5entrée (Ntsentrée en bâtimen EC(Ntsentrée en bâtimen e d’augalvênupour de bâtimenis5 mo correspond à la NEC = 2,5 ≤ 2,0)EC(N ≥ 3,0)EC omnete d’au tde bâtimen he doncaV entréeralàtatl’éthe don correspond à la NEC = 2,5entrée correspond à la NEC = 2,5 Figure 2.10 : Variation des apports recommandés d’une vache Charolaise de 750 kg sur la période hivernale selon son état à la rentrée en bâtiment, pour 2 périodes de vêlage (automne et fin d’hiver) (Source : Agabriel et Petit, Inra, 1987)
  • 2. > Des repères utiles pour les prises de décision >> Les sommes de températures pour anticiper les stades de l’herbe Les stades de développement d’une prairie sont des éléments déterminants des moments de son utilisa- tion, aussi bien pour le pâturage que pour les récoltes. Des repères pratiques peuvent être fournis par les cumuls des degrés.jours (°j), appelés somme de tem- pératures, qui sont de bons indicateurs des différents stades de l’herbe. Ils correspondent aux températures au-dessus de 0°C, cumulées depuis le 1er février. Pour des prairies ou espèces/variétés de même pré- cocité, ces sommes des températures sont sensible- ment constantes pour atteindre un stade de dévelop- pement donné, quelles que soient les conditions climatiques. Ellespermettentdoncde préciser lesdates exprimées en degré.jours auxquelles ces différents stades sont atteints (tableau 3.11). En conséquence, les dates calendaires correspondant à ces dates expri- mées en degré.jours varient d’une année à l’autre et d’une région à l’autre (tableau 3.12). Pour une même région, un même stade et un même type de prairie, elles fluctuent le plus souvent de +/- 10 à 15 jours d’une année sur l’autre par rapport à la date moyenne. Raisonner et piloter le système fourrager en systèmes bovin viande - PARTIE 3 126 institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement Saisons pratiques et leurs principales caractéristiques Ajustements à prévoir Décisions à prendre Début de printemps La température est plus ou moins favorable à la pro- duction précoce de pousse de l’herbe. La portance des sols (types et niveau de pluviométrie) est plus ou moins favorable au pâturage. Les ajustements vont porter sur la date de mise à l’herbe et sur les surfaces à déprimer. Plein printemps Les conditions de température sont très rarement dé- favorables à la pousse de l’herbe qui peut être cepen- dant contrariée par le rayonnement et le déficit hydrique. C’est la période au cours de laquelle se déterminent les ajustements entre les surfaces à pâturer et à fau- cher, la fin du déprimage et la modulation des ap- ports azotés. Fin de printemps - début d’été C’est l’état hydrique, résultante de la réserve utile des sols, de la pluviométrie et de la température, qui est déterminant de la pousse et de l’offre d’herbe au pâturage. Il s’agit de décider de l’agrandissement des surfaces à pâturer, des surfaces à récolter en 2ème coupe. Été - fin d’été L’état hydrique est toujours déterminant. Plusieurs situations sont à distinguer : des régions où la pousse d’herbe se maintient jusqu’à des régions ca- ractérisées chaque année par une absence de pousse estivale. Selon les situations, les décisions à prendre porte- ront sur :  la décision de faucher ou non des repousses ;  la mise en œuvre ou non de la complémentation en fourrages de tout ou partie des lots. Automne - fin d’automne Les températures, le rayonnement et la pluviométrie conditionnent la pousse de l’herbe et, en fin d’au- tomne, la portance des sols. Il s’agira de valoriser au mieux les ressources en ajustant, lorsque c’est possible, le chargement selon l’offre d’herbe dans les différents blocs de parcelles. En fin d’automne, il s’agira de décider de la rentrée des animaux en bâtiment. Celle-ci dépend de la por- tance des sols, de la ressource en herbe disponible et des exigences des conduites animales. Tableau 3.10 : Les cinq saisons pratiques d’une campagne de pâturage et leurs caractéristiques (Source : Institut de l’Élevage, 2014) En pratique › Le printemps : la saison clé Au printemps, les facteurs climatiques (température, pluviométrie) sont très rarement limitants, exception faite des situations où la portance des sols est affectée. Il en résulte que les modifications de tech- niques concernant la conduite du pâturage et les récoltes d’excédents d’herbe produisent leur plein effet. La somme des températures La date exprimée en degré.jours (ou somme de tempéra- tures)secalculeenadditionnantlestempératuresmoyennes (T° mini+T° maxi)/2) à partir du 1er février. Seules les moyennes inférieures à 0°C ne sont pas prises en compte et celles supérieures à 18°C sont plafonnées à 18°C. Photo 3.6: Une vache adulte consomme en moyenne 17 kg (variable selon selon le format) de matière sèche d’herbe par jour. Lorsque la hauteur d’herbe atteint 8 cm, le stock d’herbe disponible sur pied est de l’ordre de 750 kg de matière sèche par hectare pour une prairie dense.
  • 3. Raisonner et piloter le système fourrager en systèmes bovin viande - PARTIE 3 122 institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement Tableau3.7:Lesprincipalescombinaisonsdepratiquespossiblesdanslalogiqued’unerecherched’autonomiefourragèrepourletroupeauélevage(horsengraissement):repères indicatifsdansuncontextepédoclimatiqueséchantduSud-Ouest,avecunpotentieldechargementensystèmefourrager«foin»de1,2à1,3UGBparhad’herbe(duréed’hivernage :entre120et135jours/affourragementété:30à60jours) 2EqVv:Équivalent«Vache+veau»(surlabasedescoefficientssuivants:Vachesuitéeettaureau=1,0EqVv;Vachenonsuitéeetélèvede2à3ans=0,8EqVv;Élèvede1à2ans=0,6EqVv) Systèmefourrager Chargement moyen (EqVv/ haherbe) (indice) Conduite dupâturage (nombrede parcellesparlot auprintemps) Pâturagedeprintemps1èrecouped’herbeDisponibilitésdespremières repoussesaprès1èrecoupeAffouragement d’été: Nombre dejourset tMS/EqVvChargement (ares/EqVv1) Fertilisation azotée(U/ha) Précocité(partde surfaceenfauche précoce) Fertilisation azotée(U/ha) Ares récoltés/EqVv %delasurface herberécoltée en1èrecoupe Précocité Fertilisation azotée(U/ha) Foin (Levierprincipal:nombrede parcelles) 1,2 (100) 1ou2500NDébutjuin-3340à45 Début juillet0N 30j 0,2tMS/EqVv Foinetenrubannage (Principauxleviers:nombrede parcelles+récoltesprécoces+ fertilisationazotée) 1,3 (110) 3à4300à30N Enr:1èrequinzaine demai(40%) Foin:débutjuin 30à50N 0à30N 43 +5 en2èmecoupe 60Mi-juin 0à30N 0N 45j 0,3tMS/EqVv 1,4 (115) 4à52830à50N Enr:1ère quinzaine demai(50%) Foin:débutjuin 50à80N 0à30N 41 +8 en2èmecoupe 60Mi-juin 0à30N 0N 45j 0,3tMS/EqVv 1,6 (130) 4à52530à50N Enr:1ère quinzaine demai(60%) Foin:débutjuin 50à80N 0à30N 38 +17 en2èmecoupe 60Mi-juin 0à30N 0N 45j 0,3tMS/EqVv Foinetensilagesd’herbeetde maïs(20%desstocks) (Principauxleviers:nombrede parcelles+récoltesprécoces+ culturesfourragères+fertilisation azotée) 1,8 (150) 4à52040à60N Ens:débutmai (50%) Foin:mi-juin 50à80N 0à30N 35 Ensmaïs:5à665 1èrequin- zainede juin 0à40N 0N 60j 0,4tMS/EqV
  • 4. Raisonner et piloter le système fourrager en systèmes bovin viande - PARTIE 3 121institut de l’élevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement Tableau3.6:Lesprincipalescombinaisonsdepratiquespossiblesdanslalogiqued’unerecherched’autonomiefourragèrepourletroupeaud’élevage:repèresindicatifsdansun contextepédoclimatiquepeuséchantdubassinallaitantduCentredelaFrance,avecunpotentieldechargementensystèmefourrager«pâturage-foin»de1à1,10UGBparha d’herbe(duréed’hivernage:≈135jours) *Logiquedepâturagecontinu 1 EqVv:Équivalent«Vache+veau»(surlabasedescoefficientssuivants:Vachesuitéeettaureau=1,0EqVv;Vachenonsuitéeetélèvede2à3ans=0,8EqVv;Élèvede1à2ans=0,6EqVv) Systèmefourrager Chargement moyen (EqVv/ haherbe) (indice) Conduite dupâturage (nombrede parcellesparlot auprintemps) Pâturagedeprintemps1èrecouped’herbeDisponibilitésdespremières repoussesaprès1ère coupe Chargement (ares/EqVv1) Fertilisation azotée(U/ha) Précocité(partde surfaceenfauche précoce) Fertilisation azotée(U/ha) Ares récoltés/EqVv %delasurface herberécoltée en1èrecoupe Précocité Fertilisation azotée(U/ha) Foin (Levierprincipal:nombrede parcelles) 1,0 (100) 1ou2*58-650NMi-juin0à30N35-4235à40Août0N 1,1 (100) 3à450-550NMi-juin0à30N35-4240à45Août0N Foinetenrubannage (Principauxleviers:nombrede parcelles+récoltesprécoces+ fertilisationazotée) 1,1 (110) 1ou2*52-570N Enr:finmai (20%) Foin:mi-juin 30à60N 0à30N 33-40 (ou28-33+0à5 en2èmecoupe 37à42Mi-juillet 0à30N 0N 1,2 (120) 3à445-500à30N Enr:finmai (40%) Foin:mi-juin 30à60N 0à30N 33-40 (ou30-35+3à5 en2èmecoupe 40à45Mi-juillet 0à30N (selonlesparcelles) 0N Foinetensilaged’herbe (Principauxleviers:nombrede parcelles+récoltesprécoces+ fertilisationazotée) 1,3 (130) 4à540-450à30N Ens:mi-mai (40%) Foin:mi-juin 40à60N 20à40N 32-38 (ou25-30+5à10 en2èmecoupe 40à45Finjuin 0à40N (selonlesparcelles) 0N 1,4 (140) 4à535-4030à50N Ens:finmai (50%) Foin:mi-juin 50à80N 20à40N 30-37 (ou27-32+0à5 en2èmecoupe 45à50Finjuin 0à40N (selonlesparcelles) 0N Foinetensilagesd’herbeetde maïs(20%desstocks) (Principauxleviers:nombrede parcelles+récoltesprécoces+ culturesfourragères+fertilisation azotée) 1,45 (145)4à535-4030à50N Ens:mi-mai (50%) Foin:mi-juin 50à80N 30à60N 25-32 Ensmaïs:3à4 42à47Finjuin 40à50N 0N 1,5 (150) 5à632-3740à60N Ens:finmai (50%) Foin:mi-juin 60à90N 30à60N 25-32 Ensmaïs:3à4 42à47Finjuin 40à50N 0N
  • 5. 66 institut de l’elevage - guide de l’alimentation du troupeau bovin allaitant - vaches, veaux et génisses de renouvellement Connaître les besoins nutritionnels des animaux pour adapter leur alimentation - PARTIE 2 L’alimentation solide en complément du lait > La consommation d’aliments solides devient significative à partir du 3ème mois Un veau peut commencer à consommer de l’aliment solide dès les premières semaines. Mais la part de fourrage ingéré dans sa ration reste faible jusqu’à l’âge de 2-3 mois, puis progresse jusqu’au sevrage, à mesure que sa capacité d’ingestion se développe. Selon les situations et les périodes de vêlages, cette fraction solide est constituée soit d’herbe pâturée, soit de fourrages conservés, complémentés ou non par des concentrés selon les conduites d’élevage. Le phénomène de substitution entre fourrages et concentrés chez le veau Quel que soit l’aliment solide offert au veau (herbe pâturée, fourrage conservé, concentré), le veau privilégie l’ingestion du lait de la mère avant tout. Quand le niveau de production laitière de la vache ne satisfait plus la satiété du veau, celui-ci se tourne alors vers les autres aliments disponibles. Des phénomènes de substitution d’un aliment solide par un autre apparaissent. Entre fourrages et concentrés, la substitution est partielle et varie en fonction de la nature du fourrage :  pour des veaux en bâtiment, le taux de substitution foin/concentré augmente avec l’âge du veau passant d’une valeur de l’ordre de 0,25 pour un veau de 3 mois à environ 0,65 pour un veau de 8 mois ;  pour l’herbe pâturée, la valeur moyenne de substitution est de l’ordre 0,5 en lien avec la qualité de l’herbe et le niveau d’ingestion de concentré (1 kg de MS de concentré en plus = 0,5 kg de MS d’herbe ingérée en moins). La capacité d’ingestion (CI) du veau en aliments solides varie en fonction de son poids (PV). Comme pour les animaux adultes, elle est exprimée en « UEB » : unité d’encombrement bovin. Elle peut être calculée à partir de l’équation suivante : CI (UEB) = 0,0257 PV (kg) – 2,02 (équation 2.i) Les quantités d’herbe pâturée ou de fourrages consom- mées par le veau, en plus du lait bu, dépendent éga- lement de la production laitière de la mère mais de manière bien moindre ; aussi peut-on considérer que le lait s’additionne à la ration solide dès le 5ème ou 6ème mois (à 200 kg de poids vif) (tableau 2.17). Production de lait de la mère Poids du veau 100 kg vifs 200 kg vifs 300 kg vifs Production de lait moyenne Lait bu par le veau (kg/j) 7 5 3 Capacité d’ingestion du veau (UEB) 0,55 3,12 5,69 Consommation d’herbe pâturée (kg MS/j) (stade feuillu, 0,96 UEB) 0,57 3,25 5,90 Production de lait « + » (supérieure à la moyenne) Lait bu par le veau (kg/j) 8 6 4 Capacité d’ingestion du veau (UEB) 0,40 (- 27 %)* 2,97 (- 5 %)* 5,54 (- 3 %)* Consommation d’herbe pâturée (kg MS/j) (stade feuillu, 0,96 UEB) 0,42 (- 26 %)* 3,10 (- 5 %)* 5,77 (- 2 %)* Production de lait « - » (inférieure à la moyenne) Lait bu par le veau (kg/j) 6 4 2 Capacité d’ingestion du veau (UEB) 0,70 (+ 27 %)* 3,27 (+ 5 %)* 5,84 (+ 3 %)* Consommation d’herbe pâturée (kg MS/j) (stade feuillu, 0,96 UEB) 0,73 (+ 28 %)* 3,40 (+ 5 %)* 6,08 (+ 3 %)* Tableau 2.17 : Capacité d’ingestion du veau pour les aliments solides (pâturage, foin…) en complément du lait bu en fonction de la production laitière de la mère * par rapport à la situation « production de lait moyenne » (Source : Inra, 2007)