1
SOUS MODULE I : LA
CULTURE DE LA PAIX
CHAPITRE I : Connaissance de soi
I/ Introduction
Tout au long de notre vie, nous s...
2
Le cadre aux tendances autoritaires cherche à dominer autrui, à se mettre
en valeur en ignorant en dévalorisant ce que d...
3
La confiance en soi est la condition première et prioritaire pour
mobiliser ses ressources.
Que devons nous faire ?
Prés...
4
1- Attitudes de fuite
• Description
-Personne bloquée, timide
-Soupe au lait
-Personne qui temporise
-Observateur
-Perso...
5
-Manque d’information utile
-Gaspillage
• Origines
-Frustration personnelle
-Peur de l’autre
-Désir de revanche
3- Manip...
6
CHAPITRE III: LES OBSTACLES A LA COMMUNICATION
I /LES DEPERDITIONS DE LA COMMUNICATION
1- Image de la dame
Ce premier ex...
7
II / LES FACTEURS D’UNE BONNE COMMUNICATION AVEC AUTRUI
Cinq facteurs vont permettre de faire la distinction entre les b...
8
personnelle. Cette ouverture à l’autre est naturelle, elle doit être un
phénomène réciproque. ‘’ Plus tu te révéleras pl...
9
CHAPITRE IV : LES DEFENSES Définitio
10
I/Les défenses psychologiques:
ce chapitre sur les mécanismes inconscients de la conduite a été introduit
parce que nou...
11
La formation réactionnelle :
C’est la tendance par laquelle l’individu adopte des comportements qui sont à
l’opposé de ...
12
Exercice 1
Voici quatre cas réels. Reconnaissez les attitudes de soumission, d’attaque, de
manipulation et d’affirmatio...
13
Réponses possibles
1. Je vous avais pourtant bien expliqué ce qu’il fallait faire! Ce n’était pas la
peine d’user ma sa...
14
Vous achetez une radio dans un magasin, elle est défectueuse.
GROUPE 2
Votre supérieur découvre une erreur dans votre s...
15
4-Les personnes qui aiment bien qu’on les aide et qu’on leur fasse
certaines choses accusent souvent les autres d’être ...
16
12-Mme Maurice accuse souvent ses amies ou collègues d’être des
bavardes et de colporter des bruits sur telle ou telle ...
17
ne serait pas venue car ses professeurs lui avaient donnés plus de
devoirs que d’habitude et qu’elle n’aurait pas pu se...
18
27-M. Martin a gardé pendant plusieurs semaines, dans la poche de son
veston, une lettre que sa femme lui avait demandé...
19
Cependant, elle est toujours active dans les organisations charitables qui
s’occupent des secours aux pays sous-dévelop...
20
41-Les enfants terribles qui arrachent les ailes ou les pattes des
mouches et qui plantent des épingles à nourrice sur ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Approche psychologique des conflits

323 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
323
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Approche psychologique des conflits

  1. 1. 1 SOUS MODULE I : LA CULTURE DE LA PAIX CHAPITRE I : Connaissance de soi I/ Introduction Tout au long de notre vie, nous sommes confrontés aux difficultés, aux incertitudes, aux contradictions des relations humaines, et nous ne pouvons pas toujours éviter les conflits. L’animation d’une équipe s’accompagne toujours de critiques, de frustrations, de conflits et de négociations. Une harmonie durable ne serait d’ailleurs peut-être pas souhaitable car elle déboucherait sur le conformisme et l’immobilisme et bloquerait toute créativité et tout progrès. Toutefois, pour faire face aux difficultés et prendre nos responsabilités, nous devons prendre conscience de nos faiblesses comme de nos potentialités, afin de pouvoir nous affirmer et maîtriser nos réactions en fonction de ce que nous voulons réellement. II/ Nos attitudes face aux problèmes Nous disposons de quatre attitudes de base qui peuvent toutes être utiles selon les circonstances : la fuite, l’attaque, la manipulation et l’affirmation de soi. III/ La fuite ou la passivité La passivité implique la soumission aux autres. Le souci d’éviter coûte que coûte les conflits entraîne la démission en présence de ceux qui détiennent une autorité. La fuite se cache souvent sous des formes honorables : esprit de conciliation, politesse, discipline, modestie, etc.… Nous avons, souvent de bonnes raisons d’éviter les confrontations qui risquent de dégénérer en conflits et toute l’éducation africaine est orientée dans le sens de la recherche d’un consensus. Mais il y a un danger réel à se maintenir en permanence dans de telles attitudes qui caractérisent des cadres qui n’ont pas osé s’affirmer, et qui risquent de devenir des handicapés de la société actuelle. Ils seront les éternels insatisfaits, ceux qui se font avoir, ceux qui ne récoltent jamais les fruits de leurs efforts, ceux qui récriminent sans agir et dont l’animosité non exprimé ne peut qu’augmenter. IV/ L’attaque ou l’agressivité
  2. 2. 2 Le cadre aux tendances autoritaires cherche à dominer autrui, à se mettre en valeur en ignorant en dévalorisant ce que disent ou font les autres. Il considère les autres comme des ennemis qu’il faut attaquer afin d’être victorieux à l’issus d’une bataille inévitable. Si nous abusons de ce type de réactions, nous risquons de ressembler au chef autocratique qui ne se maintient au pouvoir que par la terreur, ou à l’insurgé qui refuse de se soumettre, au contradicteur qui s’oppose systématiquement à tout, au saboteur qui ne prévoit qu’échecs et catastrophes. V/ La manipulation Pour arriver à ses fin, le manipulateur utilise la dissimulation, l’insinuation, le ‘’brouillage de cartes’’. Chacun peut-être tenté, parfois, de prêcher le faux pour connaître le vrai, mais le risque est de s’en tenir à cette unique méthode et de devenir celui qui sème le trouble et zizanie. Ceux qui conspirent en fabriquant des rumeurs, utilisent les rancunes et les ambitions d’autrui, contournent les règles, exploitent la culpabilité des, sont de véritables manipulateurs. Il est important de les repérer pour s’en défendre et ne pas se faire avoir. VI/ L’affirmation de soi Celui qui sait s’affirmer ne revendique pas l’accord parfait à tout prix, mais il essaie d’aménager avec les autres des espaces de négociation, et de trouver des aménagements acceptables pour tous. En fait, l’affirmation de soi est un état d’esprit, une philosophie de la vie. S’affirmer tranquillement c’est : Entretenir avec les autres des rapports fondés sur la confiance plutôt que sur la domination ou le calcul, Rechercher les compromis réalisés basés sur un intérêt réciproque, Savoir négocier en annonçant des objectifs précis et clairement affirmés, Etre vrai, être soi même C’est éviter la peur de l’autre, la méfiance, l’agressivité et la tromperie qui sont des impasses coûteuses en temps et argent. CHAPITRE II : l’affirmation de soi I/ Intensifions notre confiance en nous même
  3. 3. 3 La confiance en soi est la condition première et prioritaire pour mobiliser ses ressources. Que devons nous faire ? Présupposons la bienveillance des autres à notre égard, Servons nous de nos qualités comme d’un tremplin, Dès le premier contact, recherchons et trouvons les qualités de nos interlocuteurs, Acceptons l’opinion des autres sans en dépendre, Acceptons nos propres faiblesses et limites, Créons-nous des stimulations ; visuelles, auditives, matérielles, physiques… Osons exprimer nos émotions. II/ Adaptons nous à la situation Chacun doit s’efforcer de développer sa flexibilité mentale, son sens de l’improvisation et son adaptation rapide aux événements. A chaque moment, il s’agit de s’exercer et de prendre conscience de ce qui se passe en soi, et notamment de : Prendre sa place, en prenant la parole si nécessaire, Se concentrer sur l’ici et maintenant, Prendre du recul pour garder le contrôle de la situation, Exprimer son avis et poser des questions, Développer son esprit de synthèse en privilégiant l’objectif prioritaire par rapport au détail, Observer les autres et leurs réactions, Valoriser les intentions des autres III/ Osons demander ‘’Ça ne coûte rien de demander’’ Il faut oser demander ce qui nous est nécessaire pour satisfaire nos besoins tout en acceptant un éventuel refus. Demander est un signe de puissance, d’assurance; il permet de se développer. Inversement, ne pas oser demander rend vulnérable à la frustration et limite notre capacité d’être. Il faut savoir demander pour avoir la possibilité de recevoir ! IV/ Attitudes de base : description, conséquences et origines
  4. 4. 4 1- Attitudes de fuite • Description -Personne bloquée, timide -Soupe au lait -Personne qui temporise -Observateur -Personne coupable -Eternel adjoint -Poire -Assisté -Béni oui-oui -Peureux -Conformiste (couleur de l’environnement) .Conséquences -Rancœur -Mauvaise communication -Perte du respect de soi -Gaspillage d’énergie . Origines -Fausse représentation -Dévalorisation -Besoin d’être aimé 2- Attaque agressive • Description -Autocrate -Insurgé -Esprit de contradiction -Redresseur de tort -Sourd aux autres -Culotté -Sentinelle -Prétentieux -Arriviste -Dévalorisant, méprisant. • Conséquences -Efficacité apparente -Désapprobation
  5. 5. 5 -Manque d’information utile -Gaspillage • Origines -Frustration personnelle -Peur de l’autre -Désir de revanche 3- Manipulation • Description -Flatteur et séducteur -Dévalorisant indirect -Fabulateur -Conspirateur -Metteur en scène -Culpabilisateur (maître chanteur) -Pseudo-franc • Conséquences -Passivité -Rébellion et revanche -Méfiance • Origines -Imitation -Vieilles croyances 4- Affirmation de soi • Description -Affirmer ses droits en respectant ceux des autres -Gérer sa vie -Savoir critiquer et utiliser les critiques des autres -Faire face aux agressions morales injustifiées -Négocier des compromis réalistes • Recommandations -Etre convaincu de ses droits -Faire confiance à l’autre -Dire « je » -S’exprimer de façon précise -Ne pas avoir peur de regarder les gens dans les yeux -Utiliser le DESC -Etre réaliste et modeste Tout individu utilise toutes les attitudes mais l’affirmation de soi doit dominer.
  6. 6. 6 CHAPITRE III: LES OBSTACLES A LA COMMUNICATION I /LES DEPERDITIONS DE LA COMMUNICATION 1- Image de la dame Ce premier exercice, image de la dame, nous a permis de découvrir les mécanismes dont l’individu est prisonnier dans ses efforts pour adopter un autre point de vue. Ses mécanismes sont de nature intellectuelle et affecte la pensée dans le sens de la rigidité. 2- Qui est responsable ? Un exercice dénommé, qui est responsable ?, a permis aux participantes de se rendre compte de la réalité de ces phénomènes de la vie courante qui déforment tous les messages que nous adressons aux autres et dont nous sommes assurés désormais qu’ils ne parviennent pas aux autres tels que nous les avons libellés. Cette prise de conscience peut nous aider à assouplir nos positions vis-à-vis de personnes que nous ne pouvons joindre que par l’intermédiaire d’autres personnes. Posons nous toujours cette question : est ce que mon message est parvenu à X et Y tel que moi je l’ai libellé ? 3- Courbe pessimiste de la communication Ce que l’on veut dire Conceptualisation (les idées claires) Ce que l’on dit Expression, langage Ce qui est entendu Attention Ce qui est écouté Intention (bonne volonté) Ce qui est compris Champ de conscience, intelligence Ce qui est retenu Mémoire Ce qui est répercuté Résultat
  7. 7. 7 II / LES FACTEURS D’UNE BONNE COMMUNICATION AVEC AUTRUI Cinq facteurs vont permettre de faire la distinction entre les bons et les mauvais communicateurs. Leur importance est modulée selon le contexte dans lequel la communication prend place (le travail et la famille). Ces facteurs sont les suivants: 1 - La confiance en soi Ce que chacun pense de lui-même, sa valeur personnelle influe sur ces relations avec les autres. Exemple : une personne qui n’est pas sûre d’elle aura tendance à croire que les autres lui en veulent et se tiendra sur ses gardes vis-à-vis d’eux. 2 – La capacité d’écoute Il y a une différence entre l’audition et l’écoute. Entendre des sons est un phénomène physique alors qu’écouter une personne est un processus à la fois intellectuel et émotionnel. L’écoute est donc une attitude active dans la communication fondée sur des principes suivants: L’attention de celui qui écoute doit être centrée. Il doit avoir un but dans sa recherche d’information et de compréhension. Il faut s’efforcer tout d’abord de ne pas juger mais d’accepter l’autre et accepter les différences d’opinion éventuelles. Il faut résister aux distractions et se centrer sur celui qui parle. Il faut attendre avant de préparer une réponse à celui qui parle, une réponse trop rapide perturbe l’attitude d’écoute. Il faut répéter exactement ce que l’interlocuteur a dit. Il faut reformuler cette fois dans ses propres mots à soi le contenu et les sentiments exprimés par l’autre et vérifier que celui-ci est satisfait de sa reformulation. Il faut rechercher les termes importants qui permettent de saisir l’attitude de l’autre personne. Il faut utiliser la différence de rapidité existant entre la parole (100 – 150 mots/min) pour réfléchir et chercher les significations. Il faut être près à répondre aux commentaires de l’interlocuteur. 3 - La clarté de l’expression Pour exprimer clairement ce que l’on veut dire il faut d’abord avoir des idées claires dans sa tête de ce que l’on veut communiquer. Ensuite on peut au fur et à mesure que l’on s’exprime clarifier et développer ce que l’on veut dire. Celui qui parle devrait également juger du degré de compréhension de ses paroles aux signes que lui donne le récepteur. Beaucoup de gens ont mal à exprimer ce qu’ils ressentent ou à dire ce qu’ils veulent vraiment dire, tout simplement parce qu’ils pensent que les autres doivent comprendre automatiquement ce qu’ils veulent dire. ‘’Si c’est clair pour moi cela doit être également clair pour les autres’’. 4 - L’expression de soi-même Une bonne relation avec autrui a pour condition la capacité de parler franchement et clairement de soi-même. On ne peut réellement communiquer avec une personne et la connaître que lorsqu’il y’a eu une certaine relation
  8. 8. 8 personnelle. Cette ouverture à l’autre est naturelle, elle doit être un phénomène réciproque. ‘’ Plus tu te révéleras plus j’aurai tendance à te révéler des choses sur moi et mieux nous communiquerons ‘’. Cette capacité à se révéler aux autres est un signe de santé mentale. L’individu se comprend lui-même en s’expliquant aux autres.
  9. 9. 9 CHAPITRE IV : LES DEFENSES Définitio
  10. 10. 10 I/Les défenses psychologiques: ce chapitre sur les mécanismes inconscients de la conduite a été introduit parce que nous supposons que toute personne normale doit savoir quelles sont ses réactions de défense habituelle afin d’améliorer son adaptation au monde et aux personnes et, ainsi de se sentir mieux dans sa peau. Obligé que nous sommes de nous adapter au monde, chacun de nous vit des situations qui peuvent provoquer chez lui de l’anxiété. En psychologie, ces formes de réaction sont appelées mécanismes de défense. Leur fonction dans notre personnalité c’est de réduire les tensions provoquées par l’existence et d’adoucir le caractère effrayant de certaines réalités qui nous font peur et auxquelles nous n’aimons pas faire face. L’existence de ces mécanismes de défense est une chose tout à fait normale qui nous permet de nous adapter à notre environnement. C’est seulement dans le cas où ces mécanismes de défenses perturbent notre comportement et notre vision du monde qu’ils deviennent des symptômes d’un trouble mental. Le but de l’exercice, c’est de permettre à chacun de découvrir quand et comment ces mécanismes de défenses sont utilisés à la fois par lui et par les autres, de se familiariser avec ces mécanismes et apprécier leur importance dans la vie personnelle et dans ses relations avec les autres. II/ Illustration Nous exposerons quelques mécanismes : La compensation: L’individu qui se sent faible dans un domaine tente de se surpasser dans un domaine différent. L’infériorité ressentie peut d’ailleurs être soit réelle soit imaginaire. L’identification : C’est un mécanisme par lequel nous adoptons le comportement et la manière d’être d’une personne que nous admirons et que nous avons choisie comme modèle. Ce mécanisme permet de se faire accepter par de nouveaux groupes et de s’y intégrer. La sublimation : C’est le processus par lequel des besoins ou des motivations qui sont socialement tabous peuvent trouver leur expression d’une façon socialement acceptable. C’est le cas, par exemple pour le sexe et agressivité. Le refoulement : C’est le rejet inconscient hors du champ de conscience, d’envie ou de souvenirs douloureux. Ou bien l’oubli d’un événement proche dans le futur que nous avons des raisons d’appréhender. La rationalisation : C’est un mécanisme très connu qui a pour but de justifier ses actions, ses attitudes, ses opinions, par des raisons qui semblent apparemment très logiques. Ce mécanisme de défense permet de donner une explication apparemment raisonnable à un comportement afin d’en déguiser la vraie motivation.
  11. 11. 11 La formation réactionnelle : C’est la tendance par laquelle l’individu adopte des comportements qui sont à l’opposé de ce que nous n’aimons pas en nous-mêmes. De cette façon encore, l’individu peut cacher son véritable sentiment ou sa véritable motivation, en exprimant, de façon visible, son contraire. La projection : La tendance à attribuer aux autres ses propres sentiments et ses propres motivations. Cette projection sur le monde extérieur permet de réduire ou d’éviter l’anxiété provoquée par la reconnaissance d’instincts et de désirs inavouables. Le fantasme : C’est la tendance à s’évader dans un monde de rêves et d’idées lorsque les problèmes réels et concrets deviennent pressants. Le fantasme peut être un refuge et une activité de compensation pour les incapacités ressenties dans la réalité. La régression : Placé dans une situation de frustration, l’individu retombe dans des comportements et des réactions infantiles. Le déplacement : Un sentiment (généralement de l’agressivité ou de l’hostilité) que nous éprouvions vis-à-vis d’une personne ou de cet objet. Ce mécanisme se produit lorsque les circonstances ne sont pas favorables à l’expression ouverte et directe de ce sentiment. CONCLUSION : Lorsqu’ on s’engage pour une culture de paix on ne doit pas chercher à : - Avoir toujours le dernier mot - Etre aimée de tous - Etre le premier en tout - Avoir toujours le contrôle de la situation - Etre parfait dans la moindre action - Convaincre les autres à tout prix - Etre connu et estimé par tous - S’interdire l’échec - Posséder plus que les autres - Changer les autres - Juger et condamner si besoin est - Dominer et décider - Gagner la sympathie de tout le monde - Ne jamais renoncer
  12. 12. 12 Exercice 1 Voici quatre cas réels. Reconnaissez les attitudes de soumission, d’attaque, de manipulation et d’affirmation de soi dans les réponses données. Cas I : Votre supérieur vous dit : « vous n’êtes pas assez strict avec votre personnel » Réponses possibles: 1. Je connais mon équipe mieux que vous. 2. Qu’ai-je fait en particulier qui vous fasse dire cela 3. Je m’excuse, Monsieur, j’essaierais de mieux faire. 4. Avez-vous lu le dernier livre sur le management participative ? CAS II: Vous revenez d un stage de formation. Vos collègues se moquent de vous et plaisantent Alors, c’était bien ces vacances pendant une semaine? Réponses possibles 1. Euh! 2. C’est vrai, je n’étais pas à mon poste habituel, le rythme de travail était différent et j’ai appris beaucoup de choses. 3. Vous n’avez qu’à aller en stage et vous verrez si ce sont des vacances! 4. Ne pensez- vous pas que vous mettez en doute l’utilité de la formation quand vous vous moquez de moi? Cas III Cela fait trois fois qu’une personne de votre équipe arrive en retard d’une demi- heure. Réponses possibles 1. Cela fait trois fois que vous arrivez en retard ce mois-ci, que se passe-t-il?2. alors! Encore une panne de réveil ce matin? 3. Bonjour 4. Connaissez-vous le règlement intérieur? CAS IV Un membre de votre équipe commet une erreur alors que vous lui avez bien expliqué le travail.
  13. 13. 13 Réponses possibles 1. Je vous avais pourtant bien expliqué ce qu’il fallait faire! Ce n’était pas la peine d’user ma salive! 2. C’est ma faute je n’ai pas vérifié si vous aviez compris. 3. On ne vous a pas appris à poser des questions quand vous n’avez pas compris? 4. Qu’allez-vous faire pour tirer partie de cette erreur? Voulez vous mon aide? EXERCICE 2 Vous demandez de la monnaie à un commerçant et vous vous heurtez à un refus. Classez par ordre d’agressivité décroissante les réponses proposées ci-dessous. 1. Ne rien dire et s’en aller. 2. « je ne vous demande pourtant pas la lune » 3. A votre place, j’aurais été plus aimable 4. Vous n’aimez donc pas avoir des clients? 5. Vous venez de perdre un client 6. Regarder longuement le marchand dans les yeux et s’en aller sans dire mot. 7. « D’accord merci » 8. S’excuser et s’en aller 9. Faire tomber un article en s’en allant EXERCICE 3 Donnez des exemples de réponses possibles, correspondant aux quatre types d’attitudes. Vous devez donc formuler quatre réponses: L’une assertive, l’autre de fuite, une autre d’attaque et une autre manipulatoire d’autrui. GROUPE 1
  14. 14. 14 Vous achetez une radio dans un magasin, elle est défectueuse. GROUPE 2 Votre supérieur découvre une erreur dans votre secteur. Il vous accuse d’en être la cause, alors que vous savez qu’un autre en est responsable. GROUPE 3 Des amis, qui habitent l’étranger, font un séjour de plusieurs jours dans votre ville. Au début, vous êtes content de les voir, mais ils arrivent tous les soirs chez vous pour dîner, et vous et votre épouse en ressent une certaine lassitude. Cela tombe d’autant plus mal que vous avez beaucoup de travail en ce moment et que votre femme est fatiguée EXERCICES SUR LES MÉCANISMES DE DÉFENSE Trouvez pour chaque situation suivante le mécanisme de défense concerné. 1-Certains prisonniers de guerre internés dans les camps de concentration furent frappés d’amnésie après leur détention et furent incapable de raconter aucune des choses qu’ils avaient vécues. 2-Certains alcooliques prétendent qu’ils n’aiment pas tellement le goût de l’alcool, mais qu’ils se sentent obligés de boire avec leurs amis ‘’ pour faire comme tout le monde’’. 3-Michael est un enfant de 6 ans qui ne mouillait plus son lit depuis l’âge de 3 ans. Ses parents ont déménagé récemment pour habiter la banlieue et, durant la période d’adaptation à la nouvelle maison, Michael a de nouveau mouillé ses draps pendant plusieurs nuits de suite.
  15. 15. 15 4-Les personnes qui aiment bien qu’on les aide et qu’on leur fasse certaines choses accusent souvent les autres d’être dépendants et paresseux. 5-Parmi les meilleurs joueurs de football, certains manquent quelquefois un but qu’il leur aurait été facile de marquer. Dans ce cas, il leur arrive quelquefois de donner des coups rageurs dans la pelouse ou même dans les jambes des adversaires après la remise en jeu. 6-Lorsque Josiane a commencé à aller au lycée, elle a découvert qu’elle n’était pas aussi bien habillée que ses camarades de classe et a demandé à ses parents de lui acheter des vêtements à la dernière mode afin de ne pas être en reste avec les autres. 7-Un garçon qui sent en lui un fort désir sexuel peut quelquefois y réagir en critiquant les filles et en devenant misogyne. 8-L’enfant entre 3 ans et 10 ans s’invente souvent des compagnons imaginaires qui l’accompagnent souvent dans ses jeux ou dans son sommeil et qui ont souvent un caractère ou des comportements clairement définis et stables, et qui ne risquent pas de lui causer de mauvaises surprises. 9-Un lycéen a oublié que l’interrogation de géométrie qu’il appréhendait avait lieu vendredi. Et pourtant, la date de l’interrogation était marquée depuis plusieurs semaines sur son agenda. 10-Lorsqu’André a appris qu’il avait été recalé à l’examen d’entrée à Polytechnique, il a prétendu que, de toute façon. Cela ne lui aurait pas tellement plu d’entrer dans cette grande école. Il préfère sortir dans les premiers d’une école moins prestigieuse. 11-Lorsqu’André a appris qu’il avait été recalé à l’examen d’entrée à Polytechnique, il a prétendu que, de toute façon. Cela ne lui aurait pas tellement plu d’entrer dans cette grande école. Il préfère sortir dans les premiers d’une école moins prestigieuse.
  16. 16. 16 12-Mme Maurice accuse souvent ses amies ou collègues d’être des bavardes et de colporter des bruits sur telle ou telle personne. Pour ceux qui la connaissent, ce qu’elle critique chez les autres c’est en fait, ses propres tendances personnelles. 13-Jacques a beaucoup d’admiration pour son oncle ingénieur chimiste. Il a déjà dit qu’il voudrait étudier dans la même école que son oncle et devenir également ingénieur chimiste. 14-L’usage de la cigarette ou de la pipe est souvent lié aux besoins qu’avait l’enfant de sucer son pouce ou de mettre des objets à sa bouche. Fumer une cigarette est une autre façon plus « digne » pour un adulte de satisfaire ce besoin oral que de sucer son pouce. 15-L’usage de la cigarette ou de la pipe est souvent lié aux besoins qu’avait l’enfant de sucer son pouce ou de mettre des objets à sa bouche. Fumer une cigarette est une autre façon plus « digne » pour un adulte de satisfaire ce besoin oral que de sucer son pouce. 16-Marie-Jeanne, depuis son plus jeune âge, a toujours eu un sentiment secret de répulsion pour sa mère. Mais, dans son fort intérieur, elle n’arrive pas à accepter ce sentiment qui la rend anxieuse. C’est pourquoi, devant ses amis, elle dit toujours qu’elle adore sa mère. 17-Patrice est devenu technicien dans un laboratoire médical après avoir échoué à la première année des études de médecine. C’est maintenant un des meilleurs techniciens du laboratoire. 18-Thérèse est une des filles qui a le plus de succès dans la classe. Cependant, cela ne semble pas lui tourner la tête. Elle préfère trouver son plaisir à rêver au jour ou elle sera devenue une grande actrice fameuse du cinéma acclamé par des millions d’admirateurs. 19-Brigitte n’a pas été invité à la surprise-partie de l’autre soir. Elle a raconté à ses amis que, de toute façon, même si elle avait été invitée, elle
  17. 17. 17 ne serait pas venue car ses professeurs lui avaient donnés plus de devoirs que d’habitude et qu’elle n’aurait pas pu se permettre de sortir. 20-Lorsqu’un nouveau-né arrive dans une famille, l’aîné sera quelque fois plus difficile, il criera plus et demandera d’avantage d’affection de ses parents. 21-Les femmes qui ont de forts besoins sexuels accusent souvent les autres femmes de chercher à flirter et de s’habiller de façon suggestive pour attirer les regards masculins. 22-Dans une société, lorsqu’il ya plusieurs groupes sociaux de races ou de religions différentes qui vivent ensemble, il arrive que le groupe majoritaire accuse les minorités d’être la cause de tous les problèmes. Cette tendance à chercher un coupable et un boucle émissaire est la base de toutes les formes de racismes. 23-M. Badia, le maire de la commune, a beaucoup d’admiration pour le président Houphouët Boigny. Il croit d’ailleurs qu’il lui ressemble et s’efforce, quand il parle, d’avoir le même ton de voix. Il a d’ailleurs lu tous les discours d’Houphouët et également tous les livres qui ont été écrit sur lui. 24-Selon une méthode psychologique, un désir sexuel frustré ou bloqué peut s’exprimer dans la peinture ou la poésie. 25-Selon les psychologues, les gens qui veulent reformer la société et défendre la moralité publique, sont souvent des personnes qui ont du mal à contrôler leurs propres désirs inconscients. 26-Monique a beaucoup souffert quand elle était jeune de son physique pas assez féminin a son goût. Elle a su cependant dépasser ce manque d’attrait physique en développant une attitude très souriante et très accueillante dans ses rapports avec les gens.
  18. 18. 18 27-M. Martin a gardé pendant plusieurs semaines, dans la poche de son veston, une lettre que sa femme lui avait demandé de poster. Cette lettre, destinée à sa belle mère, était une invitation à venir passer quelques jours avec eux. 28-Michel Sarre est un joueur invétéré et, récemment, il a beaucoup perdu à la roulette. Il a revendu sa belle Alfa-Roméo rouge de luxe et l’a remplacée par une vielle Volkswagen. Il a expliqué à ses collègues de travail que c’était bien suffisant pour faire le trajet de son travail à son domicile. 29-Une mère qui n’a pas désiré l’enfant qu’elle met au monde peut se sentir coupable de ne pas l’avoir voulu. Pour combattre cette culpabilité et pour prouver son amour pour l’enfant, elle va l’entourer d’une attention, d’une protection et d’une indulgence excessive. 30-Roger est un alcoolique invétéré mais qui a cependant toujours réussi a le caché à ses amis, il est persuadé d’ailleurs que la plupart des gens boivent autant que lui. 31-Christiane est une petite fille de 4 ans qui essaie de faire tout comme sa maman. La semaine dernière, elle est allée dans la salle de bain et s’est mise du rouge sur les lèvres et de la crème sur la figure. 32-Louis est un enfant de l’assistance publique qui a été pris en flagrant délit d’homosexualité et envoyé pendant quelque temps en maison de réinsertion et a repris un cours de vie normal et il est maintenant devenu l’un des meilleurs photographes du magazine ‘’Lui’’. 33-Martine, quand elle était jeune, avait toujours voulu travailler dans les pays du tiers-monde. Son mariage l’a empêchée de réaliser ce projet.
  19. 19. 19 Cependant, elle est toujours active dans les organisations charitables qui s’occupent des secours aux pays sous-développés. 34-Guy vient d’être exclu par son directeur de l’équipe de football dans laquelle il jouait. Il a déclaré qu’il s’en moquait et que le directeur du club ferait une drôle de tête quand il le verrait jouer en professionnel au FC Barcelone au coté de Lionel MESSI. 35-Jeannette a découvert une coïncidence assez curieuse en ce qui concerne sa fréquentation au lycée. Chaque fois qu’il y a une interrogation dans le cours d’anglais, elle se réveille trop tard et arrive à l’école quand la classe est terminée. 36-Annie est convaincue que si elle a été classée dans les derniers à la dernière interrogation de chimie, c’est parce que la plupart des autres ont copié. Elle pense être aussi bonne en chimie que dans les autres matières. 37-Philippe a été renvoyé récemment de l’entreprise où il travaillait. Plutôt que de chercher un nouvel emploi, il s’est mis à boire, l’alcool lui permettant d’oublier les détails douloureux des événements passés. 38-Dans une discussion, celui qui est le plus rigide dans sa position et le plus difficile à convaincre aura souvent tendance à trouver les autres personnes entêtées et fermées aux idées des autres. 39-Pierre se retourne toujours vers son petit frère et lui fait des misères à chaque fois que lui-même a été disputé par ses parents. 40-Les jeunes filles, à l’adolescence; ont souvent beaucoup d’admiration pour les stars de cinéma et les vedettes de la chanson. Elles essaient de les imiter en s’habillant comme elles et en adoptant les mêmes manières.
  20. 20. 20 41-Les enfants terribles qui arrachent les ailes ou les pattes des mouches et qui plantent des épingles à nourrice sur le dos du chien ont souvent des prédispositions à être dentiste ou chirurgien. 42-Ceux qui font des campagnes contre la pornographie ont souvent pour but inconscient de combattre et de réprimer leurs propres désirs personnels. C’est une façon pour eux de convaincre les autres de leur vertu et de leur bonne moralité. 43-Les gens qui ont toujours été très actifs durant leur vie, et qui prennent leur retraite, en général, s’inventent ou se découvrent de nouveaux passe-temps qui leur permettent de rester occupés pendant leur retraite. 44-Catherine est vraiment très jalouse du petit frère qui vient de naître. Elle est vraiment persuadée que l’enfant n’est pas son frère mais une sorte de monstre venu d’une autre planète.

×