L’implantation d’une communauté
d’apprentissage professionnelle visant
l’amélioration des pratiques
d’enseignement en fran...
Qu’est-ce qu’une communauté
d’apprentissage professionnelle?
 D’organisation apprenante à communauté

d’apprentissage pro...
Communauté d’apprentissage
professionnelle
(Eaker, Dufour & Dufour, 2004; Huffman et Hipp, 2003; Louis, 2006; )






...
Questions centrales:
 Est-ce que tous nos élèves apprennent?
 Si oui, comment fait-on pour le savoir?

Martine Leclerc e...
Termes reliés
LEARNING
COMMUNITY

COLLECTIIVE
LEARNING

INQUIRY
COMMJUNITY

CAP
(PLC)

COMMUNITY OF
PRACTICE

LERANING
ORG...
En français, on emploie
souvent les termes suivants:











Équipe
Groupe
Atelier
Cercle
Collectif
Communaut...
Cependant…
Règle générale, ces appellations ne
correspondent pas au sens qu’il faut donner au
fonctionnement d’une école e...
CAP
Apprentissage: élément central
 Non seulement un outil de développement

professionnel des enseignants
 Mais avant tout ...
Quelques distinctions
 écoles traditionnelles
 communautés d’apprentissage
professionnelles

Martine Leclerc et Madelein...
Rencontres
ÉCOLES
TRADITIONNELLES

COMMUNAUTÉS
D’APPRENTISSAGE
PROFESSIONNELLES

•Accent mis sur
l’enseignement

•Accent m...
Interventions pédagogiques
ÉCOLES
TRADITIONNELLES
•L’enseignant utilise des
méthodes qu’il juge adéquates

• Validation de...
Élèves éprouvant des difficultés
ÉCOLES
TRADITIONNELLES
•L’enseignant se sent souvent
seul face aux élèves qui le
préoccup...
2007-2010
n=54

Huit écoles
CSDCCS

Une école
CEPEO

Une école CSPO

2005-2006
n=8

2007-2009
n=8

Cinq écoles
CSDCSO
2006...
Communauté d’apprentissage professionnelle – CAP

SEPT INDICATEURS

7. PRISE DE DÉCISION ET
RÉGULATION DES APPRENTISSAGES
...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
1. Vision
• La vision de l’école face à l’amélioration de
l’apprentissage...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
2. Conditions physiques et humaines
 Les enseignants disposent de temps ...
Comment reconnaître une équipe
collaborative ?

Culture de collaboration
Routines bien établies
-

ordre du jour
compte - ...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
3. Culture collaborative
 La culture de collaboration au sein de l’équip...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
4. Leadership

 Le leadership est partagé en ce sens que la

direction l...
Responsabilisation collective à l’égard de la
réussite des élèves
Niveau 1:
Responsabilisation
individuelle

Niveau 2:
Res...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
4. Leadership
 La présence de la direction est nettement et
positivement...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
5. Diffusion de l’expertise/apprentissage collectif
 Les enseignants voi...
Développement professionnel continu pour
améliorer l’apprentissage des élèves

Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, ...
ARCHITECTURE POUR LE DÉVELOPPEMENT
PROFESSIONNEL

CONTEXTE

•Vision
•Mission
•Croyances
•Priorités
ENGAGEMENT

•Analyse de...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
6. Thèmes abordés
 Les thèmes abordés sont choisis en fonction des
préoc...
Démarche rigoureuse
• Que nous indique la recherche au sujet des
éléments à prioriser?
• Comment pourrait-on regrouper les...
Communauté d’apprentissage
professionnelle - CAP
7. Prises de décisions/utilisation des données
 Les décisions sont basée...
IDENTIFICATION DES LETTRES

Les lettres MINUSCULES

Nom
des
élèves

Résultats individuels

Résultats de classe
Source: Des...
PROFIL DES NIVEAUX DE LECTURE

Nom
des
élèves

Source: Destination Littératie
FAIRE DES LIENS AVEC SON VÉCU

Nom
des
élèves

Source: Destination Littératie
LIRE À LA MAISON

Nom
des
élèves

Source: Destination Littératie
Fluidité en lecture

Nom
des
élèves

Source: Destination Littératie
Source: Carole Bellehumeur
Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
Source: Carole Bellehumeur
Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
Impact sur la capacité à identifier les défis des
élèves : différenciation pédagogique

Nom
des
élèves

Source: Destinatio...
Impact sur les façons de poser des
questions lors de rencontres
collaboratives
Qu’est-ce que ces données nous indiquent?
...
Quatre mots clés indispensables
Problématique

• Imaginer une situation améliorée
• Repérer l'information importante et la...
Pôles essentiels pour la réussite des élèves
(Leclerc et Moreau, 2008; Leclerc et Moreau, 2009)

PÔLE 2 :
Données
d'appren...
 Attitude d’une équipe de recherche (se poser des

questions, émettre des hypothèses, cibler des
interventions, vérifier ...
RETOMBÉES DU TRAVAIL EN CAP
ÉCOLES:
-CULTURE DE
COLLECTE ET
D’ANALYSE DE
DONNÉES
-VISION ET
ATTENTES
CLAIREMENT
DÉFINIES
-...
Pourcentages des élèves ayant atteint ou dépassé la
norme au Test provincial (scores 3 et 4) de la 3e année
53,43 %

68,63...
Pourcentage du nombre d’élèves de 3e année au
Test provincial selon les niveaux de lecture
100
90
80

Pourcentage d'élève
...
Quelques retombées à l’école
Notre-Dame-du-Canada…
 Chez les élèves:
 Sentiment de fierté et de compétence
 Désir de s’...
Quelques retombées à l’école
Notre-Dame-du-Canada…
 Chez les enseignants:
 Approche collaborative
 Sentiment de compéte...
Quelques retombées à l’école
Notre-Dame-du-Canada…
 Chez la direction d’école:
 Décision s’appuyant sur des données
 Au...
Conclusion
Exigences pour implanter une communauté
d’apprentissage professionnelle
•Développement d’une culture de collect...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

COMMUNAUTÉ D’APPRENTISSAGE PROFESSIONNELLE (CAP)

932 vues

Publié le

Le projet Communauté d'apprentissage professionnelle (CAP) vise à implanter des communautés d’apprentissage professionnelles pour améliorer les pratiques d’enseignement en français.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
932
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

COMMUNAUTÉ D’APPRENTISSAGE PROFESSIONNELLE (CAP)

  1. 1. L’implantation d’une communauté d’apprentissage professionnelle visant l’amélioration des pratiques d’enseignement en français Martine Leclerc , professeure Université du Québec en Outaouais et Madeleine Piché, directrice École Notre-Dame-du-Canada Le 27 avril 2012
  2. 2. Qu’est-ce qu’une communauté d’apprentissage professionnelle?  D’organisation apprenante à communauté d’apprentissage professionnelle  Senge (1990)  Hord (1994)  Wenger (1998)  Sparks (1999)  Huffman et Hipp (2003)  Eaker et Dufour (2004)  Louis (2006)  Roy et Hord (2006) Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  3. 3. Communauté d’apprentissage professionnelle (Eaker, Dufour & Dufour, 2004; Huffman et Hipp, 2003; Louis, 2006; )      Mise sur la collaboration de tous les intervenants; Encourage le personnel à entreprendre collectivement des activités et des réflexions en vue d’améliorer continuellement les résultats scolaires des élèves; Crée une culture de responsabilité partagée pour l’apprentissage de tous les élèves; Améliore chez les enseignants la compréhension des éléments pédagogiques clés Favorise l’implantation en salle de classe des pratiques reconnues comme étant efficaces par la recherche; Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  4. 4. Questions centrales:  Est-ce que tous nos élèves apprennent?  Si oui, comment fait-on pour le savoir? Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  5. 5. Termes reliés LEARNING COMMUNITY COLLECTIIVE LEARNING INQUIRY COMMJUNITY CAP (PLC) COMMUNITY OF PRACTICE LERANING ORGANIZATION LEARNING SCHOOL Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012 COMMUNITY OF INQUIRY
  6. 6. En français, on emploie souvent les termes suivants:           Équipe Groupe Atelier Cercle Collectif Communauté de pratique Collaboration Coopération Participation Pratique réflexive Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  7. 7. Cependant… Règle générale, ces appellations ne correspondent pas au sens qu’il faut donner au fonctionnement d’une école en communauté d’apprentissage professionnelle. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  8. 8. CAP
  9. 9. Apprentissage: élément central  Non seulement un outil de développement professionnel des enseignants  Mais avant tout un moyen visant l’amélioration de l’apprentissage des élèves. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  10. 10. Quelques distinctions  écoles traditionnelles  communautés d’apprentissage professionnelles Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  11. 11. Rencontres ÉCOLES TRADITIONNELLES COMMUNAUTÉS D’APPRENTISSAGE PROFESSIONNELLES •Accent mis sur l’enseignement •Accent mis sur l’apprentissage •Questionnement constant: Comment l’école répond-elle aux besoins de tous les élèves? Quels sont ceux qui nous préoccupent? •Souvent informelles et peu structurées •Formelles et très structurées: calendrier de rencontres, ordre du jour, suivi… Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  12. 12. Interventions pédagogiques ÉCOLES TRADITIONNELLES •L’enseignant utilise des méthodes qu’il juge adéquates • Validation des méthodes pédagogiques à l’externe: forte composante commerciale (maison d’édition) /manuels scolaires •Planification statique COMMUNAUTÉS D’APPRENTISSAGE PROFESSIONNELLES •L’équipe décide d’utiliser les méthodes jugées les plus appropriées compte tenu des dernières découvertes dans ce domaine et du profil de leurs élèves • Validation des approches à l’interne: des enseignants font des essais, observent (journal de bord, traces), collectent des données et comparent les effets sur l’apprentissage de leurs élèves •Planification en changement continuel compte tenu du profil des élèves en pleine mutation Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  13. 13. Élèves éprouvant des difficultés ÉCOLES TRADITIONNELLES •L’enseignant se sent souvent seul face aux élèves qui le préoccupent •Sentiment d’incompétence • Le titulaire recommande très rapidement l’élève qui apprend moins vite à une personne ressource (orthopédagogue) COMMUNAUTÉS D’APPRENTISSAGE PROFESSIONNELLES •Les préoccupations sont partagées dans l’équipe. Ce n’est plus ton élève, c’est notre élève •Attitudes permettant le travail en collaboration et le partage: ouverture d’esprit, humilité… •Un travail de collaboration entre les enseignants permet d’abord d’établir un plan pour répondre aux élèves qui apprennent moins vite (performent moins bien) Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  14. 14. 2007-2010 n=54 Huit écoles CSDCCS Une école CEPEO Une école CSPO 2005-2006 n=8 2007-2009 n=8 Cinq écoles CSDCSO 2006-2007 n=60 Total: 15 écoles 130 participants
  15. 15. Communauté d’apprentissage professionnelle – CAP SEPT INDICATEURS 7. PRISE DE DÉCISION ET RÉGULATION DES APPRENTISSAGES 1. VISION 2. CONDITIONS HYSIQUES ET HUMAINES 6. THÈMES ABORDÉS LORS DES RENCONTRES COLLABORATIVES 5. DIFFUSION DE L’EXPERTISE ET APPRENTISSAGE COLLECTIF 3. CULTURE AXÉE SUR LA COLLABORATION 4. LEADERSHIP Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  16. 16. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 1. Vision • La vision de l’école face à l’amélioration de l’apprentissage est claire et partagée. Les priorités sont ciblées. • Les liens directs entre les priorités et la vision sont nettement perceptibles dans la pratique. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  17. 17. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 2. Conditions physiques et humaines  Les enseignants disposent de temps de qualité pour les rencontres collaboratives. Celles-ci sont principalement prévues pendant l’horaire de travail.  La structure des rencontres est très efficace et le groupe est capable de s’autogérer. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  18. 18. Comment reconnaître une équipe collaborative ? Culture de collaboration Routines bien établies - ordre du jour compte - rendu tour de parole gestion du temps - valeurs partagées - engagement - relations interpersonnelles positives - esprit de partage Discours centrés sur l’apprentissage - rappel des valeurs choisies suivi par rapport aux rencontres ( comptes-rendus , journaux de bord) étude de l’évolution des élèves questionnement incitant à l’action Preuves de l’impact des interventions ou artéfacts qui incitent au questionnement - collecte de données - observations - traces (travaux d’élèves) Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  19. 19. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 3. Culture collaborative  La culture de collaboration au sein de l’équipe invite au dialogue honnête, à l’ouverture d’esprit, à une saine communication et à un esprit critique constructif.  Les préoccupations sont partagées au sein de l’équipe : Ce n’est plus ton élève, c’est notre élève. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  20. 20. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 4. Leadership  Le leadership est partagé en ce sens que la direction laisse de l’autonomie aux enseignants en matière de prise de décisions concernant les besoins des élèves, mais elle veille à ce que les discussions soient centrées sur ceux-ci.  Les enseignants sont considérés comme des experts, s’influencent mutuellement et influencent la direction de leur école. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  21. 21. Responsabilisation collective à l’égard de la réussite des élèves Niveau 1: Responsabilisation individuelle Niveau 2: Responsabilisation latérale Niveau 3: Responsabilisation verticale Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  22. 22. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 4. Leadership  La présence de la direction est nettement et positivement ressentie tant en ce qui concerne la vision que lors du suivi des rencontres collaboratives.  Le rôle de la direction et celui des enseignants sont précis et très bien compris.  La direction recentre les discussions pédagogiques sur la vision et exige des objectifs mesurables axés sur l’apprentissage des élèves. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  23. 23. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 5. Diffusion de l’expertise/apprentissage collectif  Les enseignants voient dans les rencontres collaboratives un moyen d’améliorer l’apprentissage des élèves et, pour eux, un moyen de développement professionnel.  Les apprentissages individuels se transforment en apprentissages collectifs.  Les temps de rencontres permettent d’échanger sur des situations préoccupantes face à l’apprentissage des élèves, de résoudre collectivement des problèmes et de partager l’expertise.  Les apprentissages de l’équipe rayonnent au sein de l’organisation tout entière. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  24. 24. Développement professionnel continu pour améliorer l’apprentissage des élèves Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  25. 25. ARCHITECTURE POUR LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTEXTE •Vision •Mission •Croyances •Priorités ENGAGEMENT •Analyse des résultats des élèves •Autres données •Cibles •Normes •Apprentissages essentiels •Harmonisation des pratiques •Objectifs SMART •Élèves à risque •Parcours fondamental •Tâches d’observation communes Action •Stratégies pédagogiques •Interventions •Regroupements flexibles •Données d'observation •Traces Évaluation/Observations Planification Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  26. 26. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 6. Thèmes abordés  Les thèmes abordés sont choisis en fonction des préoccupations liées à l’apprentissage de l’élève et permettent un retour sur les expériences effectuées entre les rencontres.  La planification des rencontres tient compte du profil des élèves en évolution et de la progression de l’équipe. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  27. 27. Démarche rigoureuse • Que nous indique la recherche au sujet des éléments à prioriser? • Comment pourrait-on regrouper les attentes pour favoriser l'apprentissage des élèves? • Que devrait savoir, être capable de faire l'élève? • Avons-nous la même interprétation de la façon d'administrer la tâche d'évaluation? IDENTIFIER LES APPRENTISSAGES ESSENTIELS DÉTERMINER DES OUTILS D'OBSERVATION REVOIR LES PRATIQUES ACTUELLES RASSEMBLER DES PREUVES • Que pourrait-on faire différemment pour amener l'élève à réussir davantage? • Que nous indiquent les pratiques efficaces d'enseignement quant aux éléments priorisés? • Est-ce que nos pratiques d'enseignement sont harmonisés (fil conducteur d'une classe ou d'un niveau d'études à l'autre, vocabulaire et processus communs, etc)? Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012 • Que nous indiquent les données récoltées auprès des élèves quant à leurs apprentissages • Avons-nous la même interprétation des résultats actuels? • À partir des données récoltées auprès des élèves, quels sont les éléments d'apprentissage à prioriser?
  28. 28. Communauté d’apprentissage professionnelle - CAP 7. Prises de décisions/utilisation des données  Les décisions sont basées sur des preuves (données d’apprentissage précises) pour connaître l’efficacité des interventions.  L’école emploie les données de façon régulière pour situer la progression des élèves, pour faire des analyses complexes et pour questionner l’impact des interventions pédagogiques. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  29. 29. IDENTIFICATION DES LETTRES Les lettres MINUSCULES Nom des élèves Résultats individuels Résultats de classe Source: Destination Littératie
  30. 30. PROFIL DES NIVEAUX DE LECTURE Nom des élèves Source: Destination Littératie
  31. 31. FAIRE DES LIENS AVEC SON VÉCU Nom des élèves Source: Destination Littératie
  32. 32. LIRE À LA MAISON Nom des élèves Source: Destination Littératie
  33. 33. Fluidité en lecture Nom des élèves Source: Destination Littératie
  34. 34. Source: Carole Bellehumeur Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  35. 35. Source: Carole Bellehumeur Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  36. 36. Impact sur la capacité à identifier les défis des élèves : différenciation pédagogique Nom des élèves Source: Destination Littératie Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  37. 37. Impact sur les façons de poser des questions lors de rencontres collaboratives Qu’est-ce que ces données nous indiquent? Quelles sont les notions qui sont acquises par l’ensemble des élèves? Qu’est-ce qu’il serait souhaitable de revoir avec l’ensemble des élèves? Y a-t-il un patron d’erreurs? Qu’est-ce qui nous semble prioritaire à solutionner? Quels sont les élèves qui sont les plus à risque? Qu’est-ce que l’on devrait enseigner de façon intensive avec certains élèves à risque? Comment pourrait-on faire les regroupements pour travailler certaines notions de façon intensive? Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  38. 38. Quatre mots clés indispensables Problématique • Imaginer une situation améliorée • Repérer l'information importante et la décrire • Reformuler le problème • Établir un objectif commun Objectif • Trouver les données pertinentes à la situation problématique Données Décision • Tenir compte des données pour enseigner de façon stratégique • Prendre une décision en ciblant les interventions. • Réfléchir sur l'effet des interventions. Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  39. 39. Pôles essentiels pour la réussite des élèves (Leclerc et Moreau, 2008; Leclerc et Moreau, 2009) PÔLE 2 : Données d'apprentissageobservation, analyse et régulation Pôle 3 :CAP/ ÉQUIPES COLLABORATIVES
  40. 40.  Attitude d’une équipe de recherche (se poser des questions, émettre des hypothèses, cibler des interventions, vérifier si les interventions ont porté fruit) Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  41. 41. RETOMBÉES DU TRAVAIL EN CAP ÉCOLES: -CULTURE DE COLLECTE ET D’ANALYSE DE DONNÉES -VISION ET ATTENTES CLAIREMENT DÉFINIES -RESSOURCES/ APPRENTISSAGES ENSEIGNANTS: -REHAUSSEMENT DU SENTIMENT D’EFFICACITÉ -INDICES PLUS PRÉCIS QUANT AUX BESOINS DES ÉLÈVES -REGROUPEMENTS SOUPLES ET VARIÉS -HARMONISATION DES PRATIQUES RECONNUES EFFICACES -VOCABULAIRE PÉDAGOGIQUE PLUS ÉLABORÉ -CONCERTATION -PRATIQUES EFFICACES EN SALLE DE CLASSE ÉLÈVES -MOTIVATION -MOINS D’ÉLÈVES À RISQUE -MEILLEUR RENDEMENT -ÉLÈVE À RISQUE PROGRESSE AU MÊME RYTHME QUE LES AUTRES ÉLÈVES
  42. 42. Pourcentages des élèves ayant atteint ou dépassé la norme au Test provincial (scores 3 et 4) de la 3e année 53,43 % 68,63 % 68,87 % Pourcentage du nombre d'élèves ayant atteint ou dépassé le seuil de réussite (niveau 3 ou 4) 100,00 90,00 80,00 70,00 60,00 2006-2007 2007-2008 50,00 2008-2009 40,00 2009-2010 30,00 20,00 10,00 0,00 Huit écoles participantes Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  43. 43. Pourcentage du nombre d’élèves de 3e année au Test provincial selon les niveaux de lecture 100 90 80 Pourcentage d'élève 70 60 2006-2007 50 2007-2008 2008-2009 40 2009-2010 30 20 10 0 NL 1 NL 2 NL 3 Niveau de lecture (NL) Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012 NL 4
  44. 44. Quelques retombées à l’école Notre-Dame-du-Canada…  Chez les élèves:  Sentiment de fierté et de compétence  Désir de s’améliorer  Meilleur engagement de l’élève dans ses tâches Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  45. 45. Quelques retombées à l’école Notre-Dame-du-Canada…  Chez les enseignants:  Approche collaborative  Sentiment de compétence professionnelle  Qualité de l’enseignement  Gestion de classe améliorée  Meilleure collaboration enseignants/orthopédagogues  Attribution causale de l’échec : changement de discours  Discussions centrées sur l’apprentissage Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  46. 46. Quelques retombées à l’école Notre-Dame-du-Canada…  Chez la direction d’école:  Décision s’appuyant sur des données  Augmentation des résultats scolaires  Équipe centrée sur les apprentissages  Climat de travail positif  Élève est celui de tout le monde Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012
  47. 47. Conclusion Exigences pour implanter une communauté d’apprentissage professionnelle •Développement d’une culture de collecte et d’analyse des données (pertinence) •Engagement des enseignants envers la réussite des élèves (contrôle) •Liens entre développement professionnel des enseignants et l’apprentissage des élèves (compétence) Martine Leclerc et Madeleine Piché, CTREQ, 27 avril 2012

×