Encadreur : Dr WANNES Islem   Externes : LARIBI Ons              LAZZEM soumaya
Cest une méthode de réanimation qui va consister à  administrer de façon continue ou discontinue de  loxygène sous pressio...
- Maladie pulmonaire (ventilation inadéquate) :-manque d’O2 ou apnée avec parenchyme pulmonaire normal par: noyade,strangu...
 Lunettes nasales : système simple qui permet  d’administrer un débit continu d’O2 qui s’accumule  dans le réservoir natu...
 Sondes nasales :- distance [lobe de la narine - lobe de l’oreille]- FiO2 plus forte que les lunettes nasales (max 50%) a...
 Il fournit une concentration d’O2 supérieure aux lunettes et aux sondes nasales.  La concentration d’O2 délivrée est de ...
 Le principe du masque Venturi consiste à fournir une concentration d’oxygène précise et prédéterminée
Vérifier le bon état du matériel.Assurer la liberté des voies aériennes garantissant queloxygène délivré ira bien jusquaux...
 utilisé sous un débit de 8 à 10 litres d’oxygène par  minute, il permet d’atteindre des FiO2 de 0,8 à 1 (80 à  100 %).
 Dispositif qui permet d’exercer une pression positive  sur les alveoles pour garder un debit residuel ( pression  expira...
 VNI ( ventilation non invasive ) :regroupe lensemble des techniques dassistance  ventilatoire prenant en charge tout ou ...
 Sonde endo-trachéale Trachéotomie
 l’oxygénothérapie est employée aussi bien dune manière temporaire, dans des affections aiguës que dune manière prolongée...
La nébulisation est une technique d’inhalation quipermet de délivrer des concentrations importantes demédicament directeme...
Elle est couramment employée par les personnessoufrant des affections respiratoires telles que : l’asthme,  la rhinites, l...
La nébulisation permet d’administrer au patient, par  voie inhalée, des substances actives directement au  niveau de leurs...
L’effet pharmacologique est obtenu plus rapidement que par voie générale, avec pour avantage des effets systémiques indési...
un générateur soit pnematique soit ultrasoniqueun nébuliseurune interface patient.éventuellement des fonctions annexes.
Types de generateurs :Les générateurs pneumatiques où la préparationmédicamenteuse est nébulisée sous l’effet d’ungaz comp...
Le nébuliseur se compose d’une tubulure le reliant au générateur etd’une cuve de nébulisation ou l’on verse le médicament ...
   Un embout buccal un masque bucco-nasal des embouts narinaires un raccord trachéalLa masque naso-buccal est l interf...
Quels médicaments nébuliser ?En pratique les plus prescrits sont les bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires essenti...
 Dans l’asthme aigu et les exacerbations de BPCO ,les Béta 2  mimétiques sont devenus le traitement de référence en raiso...
 Une séance de Nébulisation ne doit pas durer plus de 15 minutes:  ce paramètre doit être pris en compte dans le choix de...
Il est déconseillé de nébuliser :Des produits huileux susceptibles de provoquer une pneumopathie lipidiqueDe l’eau pure et...
 Tout état pathologique nécessitant de l ’oxygénothérapie  doit être traité en respectant  ses précautions d’utilisation ...
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Our oxygénothérapie et nébulisation

1 482 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 482
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Our oxygénothérapie et nébulisation

  1. 1. Encadreur : Dr WANNES Islem Externes : LARIBI Ons LAZZEM soumaya
  2. 2. Cest une méthode de réanimation qui va consister à administrer de façon continue ou discontinue de loxygène sous pression dans le but de maintenir ou de rétablir un taux constant doxygène dans le sang.Lapport doxygène aux tissus dépend de : la ventilation alvéolaire la qualité des échanges gazeux (membrane alvéolo- capillaire) de son transport et du niveau de son extraction tissulaire.
  3. 3. - Maladie pulmonaire (ventilation inadéquate) :-manque d’O2 ou apnée avec parenchyme pulmonaire normal par: noyade,strangulation, altitude avec baisse d’O2, obstruction pharyngée, paralysie musculaire, dépression respiratoire par intoxication médicamenteuse ou par atteinte du SNC…poumons malades : pneumonie, OAP, BPCO, asthme sévère,IRA,IRC…- Maladie extra-pulmonaire (distribution inadéquate) : déficience circulatoire : infarctus, embolie pulmonaire, hypovolémie déficience en transporteur d’O2 : anémie, anesthésie,… besoin accru d’O2 : brûlure, choc, coma, fièvre*
  4. 4.  Lunettes nasales : système simple qui permet d’administrer un débit continu d’O2 qui s’accumule dans le réservoir naturel formé par le naso-pharynx et l’oropharynx . FiO2 de 23 à 44% debit maximal d’O2 : 6 l/min.
  5. 5.  Sondes nasales :- distance [lobe de la narine - lobe de l’oreille]- FiO2 plus forte que les lunettes nasales (max 50%) avec un debit maximal a 6 L/min
  6. 6.  Il fournit une concentration d’O2 supérieure aux lunettes et aux sondes nasales. La concentration d’O2 délivrée est de 35 % pour un débit de 6 l/ mn et peut aller jusquà 55 % pour un débit de 10 l/mn. On peut y adjoindre un dispositif de nébulisation.
  7. 7.  Le principe du masque Venturi consiste à fournir une concentration d’oxygène précise et prédéterminée
  8. 8. Vérifier le bon état du matériel.Assurer la liberté des voies aériennes garantissant queloxygène délivré ira bien jusquaux alvéolesMettre en marche ladministration doxygène puispositionner le masque, la sonde ou les lunettes.Fixer la sonde.Surveillance : Le critère defficacité delinhalation doxygène est la stabilisationou lamélioration des signes de détresse:
  9. 9.  utilisé sous un débit de 8 à 10 litres d’oxygène par minute, il permet d’atteindre des FiO2 de 0,8 à 1 (80 à 100 %).
  10. 10.  Dispositif qui permet d’exercer une pression positive sur les alveoles pour garder un debit residuel ( pression expiratoire positive ) Permet d’apporter une FiO2 maximale entre 90 et 100% selon les fuites Il faut que le patient soit eveillé, cooperatif hémodynamiquement stable et capable de respirer tout seul 1ere indication : OPA par poussé d’IVG sur poumon sain
  11. 11.  VNI ( ventilation non invasive ) :regroupe lensemble des techniques dassistance ventilatoire prenant en charge tout ou partie du travail respiratoire en labsence de dispositif endotrachéal afin dassurer une ventilation alvéolaire satisfaisante. Indication majeure : decompensation aigue sur un poumon pathologique . Contre indication : PNO, traumatisme facial …
  12. 12.  Sonde endo-trachéale Trachéotomie
  13. 13.  l’oxygénothérapie est employée aussi bien dune manière temporaire, dans des affections aiguës que dune manière prolongée et quotidienne, dans des affections chroniques
  14. 14. La nébulisation est une technique d’inhalation quipermet de délivrer des concentrations importantes demédicament directement au niveau de l’appareilrespiratoire et apparaît comme une modalité de choixdes formes aigues.
  15. 15. Elle est couramment employée par les personnessoufrant des affections respiratoires telles que : l’asthme, la rhinites, la bronchites , la laryngites, la trachéites ou la pharyngites.
  16. 16. La nébulisation permet d’administrer au patient, par voie inhalée, des substances actives directement au niveau de leurs cibles tissulaires situées dans la paroi bronchique.
  17. 17. L’effet pharmacologique est obtenu plus rapidement que par voie générale, avec pour avantage des effets systémiques indésirables minorés.Cependant, la voie inhalée nécessite de connaître, non seulement le principe actif à utiliser mais aussi le lieu d’action souhaité (sinus, sphère ORL, bronches, poumons profond…) et la quantité à appliquer.
  18. 18. un générateur soit pnematique soit ultrasoniqueun nébuliseurune interface patient.éventuellement des fonctions annexes.
  19. 19. Types de generateurs :Les générateurs pneumatiques où la préparationmédicamenteuse est nébulisée sous l’effet d’ungaz comprimé (effet Bernoulli)Les générateurs ultrasoniques où la préparationmédicamenteuse est nébulisée sous l’effetd’ultrasons produits par la vibration (effets decavitation).RQ :Les pneumatiques doivent toujours être utilisés en première intention .Les ultrasoniques sont réservés à des indications particulières par exp lhumidification
  20. 20. Le nébuliseur se compose d’une tubulure le reliant au générateur etd’une cuve de nébulisation ou l’on verse le médicament Nebuliseur Nebuliseur ultrasonique pneumatique
  21. 21.  Un embout buccal un masque bucco-nasal des embouts narinaires un raccord trachéalLa masque naso-buccal est l interface de l’urgence et des formes aigues .
  22. 22. Quels médicaments nébuliser ?En pratique les plus prescrits sont les bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires essentiellement les corticoïdes inhalésLes principaux médicaments utilisés: Beta2 mimétique : VENTOLINE ET BRICANYL Anticholinérgique : ATROVENT Corticoides : PULMICORT et FLIXOTIDE Antibiotique : COLISTINE B et PENTACARINAT
  23. 23.  Dans l’asthme aigu et les exacerbations de BPCO ,les Béta 2 mimétiques sont devenus le traitement de référence en raison d’action rapide , de leur effet puissant et d’une bonne tolérance même à fortes posologies. Dans les affections ORL , la nébulisation peut être utile dans le traitement de états inflammatoires aigus ou chroniques des voies aériennes supérieurs Elle reste la possible voie quqnd les autres modalités de la voie inhalées sont irréalisables en raison d’une incapacité physique ( pathologi ostéo- articulaire évoluée, déficit moteur ) ou mentale (trouble de la conscience,démence)
  24. 24.  Une séance de Nébulisation ne doit pas durer plus de 15 minutes: ce paramètre doit être pris en compte dans le choix de l’appareil et son réglage . Choisir le meilleur moment de la journée (par exp avant une séance de kinésithérapie) Patient assis ,si possible (inspiration lente et profonde) Ne pas parler et garder l’aérosol vertical
  25. 25. Il est déconseillé de nébuliser :Des produits huileux susceptibles de provoquer une pneumopathie lipidiqueDe l’eau pure et des préparations hypotoniques, notamment de l’eau distilléeDes préparations contenant des excipients ou des conservateurs potentiellement dangereux (tels les sulfites)
  26. 26.  Tout état pathologique nécessitant de l ’oxygénothérapie doit être traité en respectant ses précautions d’utilisation afin de ne pas aggraver la situation. Ainsi que pour la nébulisation, on doit bien choisir le produit à nébuliser aussi bien que sa dose pour une thérapeutique correcte.

×