L'intubation trachéale

8 079 vues

Publié le

cours présenté aux étudiants en soins infirmiers licence deux

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 079
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
108
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'intubation trachéale

  1. 1. Semestre 4: UE 4.3 soins durgence Sylvie Pezeril, février 2013L’INTUBATION TRACHÉALE
  2. 2. DÉFINITION L’intubation trachéale est un geste médical, utilisé en anesthésie, réanimation et médecine d’urgence Elle consiste à introduire une sonde dans la trachée, à travers l’orifice glottique.
  3. 3. HISTORIQUE
  4. 4. Rappel anatomique
  5. 5. TECHNIQUE D’INTUBATION: VIDÉO vidéo
  6. 6. INDICATIONS Maintien de la liberté et de la perméabilité des voies aériennes: Dans ce cas, l’intubation court circuite les obstacles et permet une reprise de la ventilation Protection des voies aériennes :Dans ce cas, l’intubation permet d’isoler de façon étanche les VAS grâce au ballonnet de la sonde Suppléance d’une mécanique respiratoire ou d’une fonction pulmonaire insuffisante :Dans ce cas, l’intubation trachéale permet la ventilation assistée Anesthésie générale: pour les trois raisons citées ci dessus
  7. 7. CONTRE INDICATIONS Pas de contre indication en cas de nécessité vitale(Cependant, en raison des possibles accidents pouvant survenir, elle ne doit être effectuée qu’en cas d’absolue nécessité )
  8. 8. MATÉRIEL INDISPENSABLE Matériel Matériel Plateau Pour Monitorage Pour aspiration d’intubation 2Oxygénation 1 Aspiration Source d’O2 Scope Forte Matériel pour Oxymétrie + L’ De Sondes Administrer Pouls De (ambu, capnographe Différents masques calibres Raccords ,filtres)
  9. 9. MATÉRIEL POUR OXYGÉNATION Ballon danesthésieet ballon de réanimation
  10. 10. MATÉRIEL POUR OXYGÉNATIONBallon danesthésie avec filtre antibactérien monté sur un masque facial
  11. 11. PLATEAU D’INTUBATIONMandrin souple lames Pince Canule de Magill De Guedel laryngoscope Sondes d’intubation de différents calibre stéthoscope
  12. 12. MONITORAGE
  13. 13. VÉRIFICATIONS INDISPENSABLESAVANT INTUBATION Vérification du matériel Matériel d’aspiration fonctionnel, placé à la tête du patient Laryngoscope fonctionnel : éclairage et lame montée Ballonnet de la sonde d’intubation vérifié ( non percé), seringue laissée au bout du ballonnet Possibilité de mettre le patient en trendelenbourg rapidement Ventilateur prêt (branchement et réglage des paramètres) Drogues de sédation prêtes
  14. 14. Sonde d’intubation Avec Ballonnet gonflé
  15. 15. LES DROGUES DE SÉDATION
  16. 16. SÉDATER, DANS QUEL BUT? hypnose anxyolise analgésie amnésie
  17. 17. Hypnotiques Morphiniques +/_ curares Procurent Provoquent Induisent Une Un Le analgésie Relâchement sommeil Musculaire total Midazolam ( Hypnovel®) Morphine Propofol Sufentanyl Tracrium® (Diprivan®) Remifentanyl Norcuron® Etomidate ( ultiva®) Nimbex®EV (Hypnomidate®)AL ÉchellesU Score de Ramsay Comporte MonitorageAT Ou Mentale De laI Échelle De la curarisationO De douleurN Richmond
  18. 18. PRÉPARATION DU PATIENT à jeun abord veineux fiable +++ indispensable information selon le degré de conscience ablation dentier (signaler si dents sur pivot) Monitorage du patient : scope , SPO2 Oxygénation préalable
  19. 19. CONSÉQUENCES DE L’INTUBATION
  20. 20. CONSÉQUENCES DE L’INTUBATION Shunt des voies aériennes supérieures Activation des réflexes locaux Activation des réflexes généraux Agression des structures: Augmentation du risque d’infections nosocomiales Encombrement Alimentation orale impossible
  21. 21. CONSÉQUENCES DE L’INTUBATION Aphonie Conséquences psychologiques +++++ douleur perte de la mobilité aphonie alimentation orale impossible anxiété altération de la communication
  22. 22. COMPLICATIONS DE L’INTUBATION
  23. 23. COMPLICATIONS DE L’INTUBATION1 PENDANT LA LARYNGOSCOPIE Traumatisme labial, dentaire Accès d’hypertension Accès tachycardie (risque ischémique) ou bradycardie Troubles du rythme Vomissement et inhalation Laryngospasme ( les cordes vocales se ferment de façon pratiquement étanche)
  24. 24. COMPLICATIONS DE L’INTUBATION2 APRÈS L’INTUBATION Fausse manœuvre et intubation oesophagienne Intubation sélective ( souvent bronche souche droite) Obstruction de la sonde bronchospasme ballonnet percé ( risque d’inhalation et circuit non étanche)
  25. 25. COMPLICATIONS TARDIVES Des douleurs pharyngées et laryngées peuvent survenir dans 15 à 30 pour cent des cas et disparaissent le plus souvent en trois à quatre jours Lors d’intubation prolongée: lésion des cordes vocales paralysie des cordes vocales par atteinte nerveuse sténose de la trachée ( ballonnet trop gonflé) trachéomalacie
  26. 26. L’EXTUBATIONC’est un acte médicalConsiste en l’ablation de la sonde d’intubation endo trachéaleAvant d’extuber: Toujours penser à la possibilité d’une ré intubation en urgence
  27. 27. PRÉPARATION DU MATÉRIEL Le matériel et sa vérification sont similaires à une intubation personne à jeun (arrêt de l’alimentation entérale quelques heures auparavant) système d’aspiration forte avec sonde de différents calibres plateau d’intubation avec sonde de calibre inférieur source d’O2 avec ballon réservoir et masque informer le patient (risque de désorientation temporo spatiale)
  28. 28. ÉVALUATION CLINIQUE ET PARA CLINIQUE Extubation après stabilité hémodynamique récupération conscience et fonction ventilatoire Elimination des drogues: Conscience (réponse aux ordres simples) ( élimination des hypnotiques) Fréquence respiratoire /amplitude respiratoire ( élimination des morphiniques) Réflexe de déglutition (élimination des curares) Monitorage: paramètres SPO2 Clinique: coloration (pâleur, cyanose) sueurs Surveillance des drainages , sonde urinaire…. Absence de douleurs, encombrement pulmonaire ……
  29. 29. TECHNIQUE ACTE MEDICAL Après évaluation des paramètres et information de la personne oxygénation du malade +++ avant aspiration trachéale buccale nasale enlever la fixation de la sonde dégonfler le ballonnet introduire la sonde d’aspiration et retirer la sonde en faisant une aspiration endo trachéale
  30. 30. APRÈS LE GESTE oxygénation au masque quelques minutes puis lunettes ou masque haute concentration surveillance rapprochée des paramètres cliniques ( coloration, FR, amplitude ) et monitorés (SAO2 pouls TA) évaluation à la recherche d’une cyanose, troubles de la fonction ventilatoire , sueurs ,agitation ,fatigue aphonie possible pendant quelques jours
  31. 31. ACCIDENTS POST EXTUBATION Laryngospasme Le risque majeur est l’œdème de la glotte qui peut survenir dans les 48H
  32. 32. ENTRETIEN DU MATÉRIEL Décontamination des lames , pinces dans le respect des procoles de décontamination (actuellement UU) Le manche de laryngoscope doit être décontaminé mais ne jamais l’immerger Vérifier le bon fonctionnement après entretien Attention à ne pas contaminer avec des mains souillées Nettoyer puis désinfecter les ambus, masques ,valves(se référer au protocole d’entretien des DM )
  33. 33. ALTERNATIVE À L’INTUBATIONLE MASQUE LARYNGÉ ! !Pas de protection contre Les régurgitations

×