SlideShare une entreprise Scribd logo

Articulation consultation CE / CHSCT et décryptage des lois Macron et Rebsamen

L'articulation et la consultation du CE/CHSCT, le point sur les lois de sécurisation de l'emploi, Macron et Rebsamen.

1  sur  29
Télécharger pour lire hors ligne
1
Articulation et Consultation CE et CHSCT
Valentine Brégier
Directrice JuridiqueNovembre 2015
2
Sommaire
Bilan de la Loi de Sécurisation de l’Emploi
sur l’articulation du CE et du CHSCT
en matière de PSE
La négociation favorisée, bilan chiffré
Les contentieux en baisse sauf pour les CHSCT
Quelle juridiction doit apprécier l’obligation de sécurité de l’employeur ?
La compétence exclusive du juge administratif en matière de PSE affirmée
Bilan de la Loi de Sécurisation de l’Emploi
sur l’articulation du CE et du CHSCT
en matière de Projet Important (hors PSE)
L’articulation du CE et du CHSCT parfois anéantie
Les outils : une saisine préalable du CHSCT, les demandes d’informations
complémentaires
La suite des consultations du CHSTC et du CE : renforcer le suivi des actions
menées ou proposées
En attente Décret d'application
3
Sommaire
Nouveautés législatives et jurisprudentielles 2015
Les périmètres négociés
Les irrégularités de la DIRRECTE
Disparition des CHSCT
L’avis unique des institutions représentatives du personnel
4
Bilan de la
Loi de Sécurisation de l’Emploi
sur l’articulation du CE et du CHSCT
en matière de PSE
5
LSE - PSE
Procédure selon la configuration CE / CHSCT
Licenciements
CE
Coord
CHSCT
CHSCT
DIRECCT
E
Licenciements
Convoc
1ère réunion
Nomination Expert-comptable
Mini
3j
Avis
CE
2 / 3 / 4 mois
Convoc
Réunion
Nomination Expert
Mini
7j
Date
indéterminée
Convoc Réunions
Mini
3j
Date
indéterminée
Rapport
Expert
Réunion
Avis
Max 7j
Min 15j
30j à 60j maximum
Réception
Rapport
Réunions
Avis
Mini
1j
Accord majoritaire de PSE
Document unilatéral de PSE
Max 15j
Max 21j
Validation
DIRECCTE
Homologation
DIRECCTE
Rapport
Expert
Min 15j
6
Bilan de la LSE - PSE
La négociation favorisée, bilan chiffré
Si l’on exclut les entreprises en redressement judiciaire-liquidation judiciaire,
pour lesquelles le contexte et les délais rendent la négociation assez difficile
:
Les accords collectifs sont majoritaires avec 61 % des décisions favorables (142
contre 90)
Sur les 162 accords validés par les Direccte à la fin 2014, les syndicats
signataires se répartissent de la manière suivante :
CFDT 51%
CGT 40%
CFE-CGC 35%
FO 33%
CFTC 20%
7
Bilan de la LSE - PSE
Les contentieux en baisse (bilan 2014)
Avant la LSE, environ 30% des PSE donnaient lieu à un contentieux devant
le TGI
Aujourd’hui, le taux de contestation des décisions de l’administration n’est
plus que de 7%
85% des recours sont formés à l’encontre de décisions d’homologation
portant sur des documents unilatéraux.
Force est de constater que les différentes décisions d’homologation ou de
validation des Direccte intervenues depuis l’entrée en vigueur de la LSE
visent dans leur immense majorité les procédures mises en œuvre par-
devant le ou les CHSCT.
Les contentieux introduits par-devant les juridictions administratives en
contestation de ces décisions de l’administration du travail font apparaître
des débats fournis sur ces problématiques de santé et de sécurité.
8
Bilan de la LSE - PSE
Quelle juridiction doit apprécier l’obligation de sécurité de
l’employeur ?
Compétence des Tribunaux administratifs
Le contrôle de l’administration sur le contenu du PSE
La qualité et la proportionnalité du PSE
Le contrôle de l’administration sur la procédure avec les IRP
La régularité de la procédure d’information et de consultation
Pourtant, absence de contrôle quant à l’obligation de prévention des risques
9
Bilan de la LSE - PSE
Réorganisation du travail et Santé des salariés
Le maintien de la compétence du TGI pour apprécier le contenu du projet de
réorganisation :
La santé relevant de l’obligation de sécurité de résultat, elle n’a pas à être mise en
balance avec toute autre question, notamment le contenu du PSE ou la réalité des
difficultés économiques. : « securitas omnia corrumpit ! »
Dans la lignée de la jurisprudence intervenue sur la question de la conformité d’une
réorganisation sans PSE avec l’obligation de sécurité de résultat (Snecma,
Benchmark de Lyon, La Hague et autres...), dont Fnac n’était qu’une déclinaison aux
projets de réorganisation avec PSE.
10
Bilan de la LSE - PSE
La compétence exclusive du juge administratif en matière de
PSE affirmée
Pour le TGI de Nanterre, l’hésitation n’est pas possible :
« Le juge judiciaire, saisi en référé, est incompétent pour statuer sur la question du
respect par l’employeur de son obligation de sécurité de résultat [...] dans le cadre
d’un projet de restructuration comprenant un plan de sauvegarde de l’emploi, qui ne
peut qu’être appréciée par la juridiction administrative dans le cadre d’un litige relatif
à la décision d’homologation. »
Ainsi, les décisions des Tribunaux administratifs de Nîmes et d’Orléans en
dates des 19 juin 2014 (n° 1401055-1401077) et 15 juillet 2014 (n° 1401688)
ne laissent subsister aucun doute
Les tribunaux administratifs
Se sont déclarés compétents et ont analysé le détail des informations fournies par
l’employeur en matière de sécurité et de santé dans le cadre des procédures
d’information-consultation des instances représentatives du personnel
Pour finalement conclure à l’absence d’irrégularité en la matière
11
Bilan de la LSE - PSE
Réorganisation du travail et Santé des salariés
La Cour d’appel de Versailles tranche : maintien de la compétence judiciaire
pour apprécier l’obligation de sécurité
La crainte des premiers juges concernant d'éventuels risques de contradiction ou
d'incohérence n'a pas lieu d'être puisque, précisément, l'homologation du contenu du
PSE et de la procédure suivie ne préjuge nullement de l'exécution, ou pas, par
l'employeur, de son obligation de sécurité ;
Le tribunal de grande instance de Versailles a été valablement saisi par les quatre
syndicats CGT et s'est à tort déclaré incompétent pour statuer sur les demandes de
ces derniers ;
COUR D'APPEL DE VERSAILLES, ARRET CONTRADICTOIRE DU 01
DECEMBRE 2015 R.G. N° 15/01203
12
Bilan de la LSE - PSE
La santé des salariés et la DIRECCTE
L’injonction : un outil sous les feux des projecteurs !
L’injonction constitue un nouveau levier qui est la contrepartie de la
suppression du contentieux de la suspension de la procédure devant le TGI.
L’administration peut être saisie par les représentants des salariés lui
demandant
D’enjoindre à l’entreprise de se conformer à une règle de procédure légale ou
conventionnelle non respectée
Ou
De donner des éléments d’information nécessaires à la conduite de l’information-
consultation.
Les demandes d’injonction sont de natures très diverses :
Accès à des documents (le plus souvent de nature financière)
Description des impacts de la restructuration sur la charge de travail
Contenu des fiches de postes
Evaluation des risques nouveaux engendrés par le projet…
13
Bilan jurisprudentiel du Conseil d’Etat
Intérêt à agir
Comité d’entreprise
Organisations syndicales présentes dans l’entreprise
Union de syndicats
Salariés concernés
Capacité des signataires
L’administration doit vérifier le caractère majoritaire de l’accord relatif au PSE (arrêt
CE pages jaunes)
Elle doit vérifier la qualité du signataire pour engager son organisation syndicale
Contenu du PSE
L’administration doit vérifier si toutes les possibilités de reclassement interne ont été
étudiées et proposées
14
Bilan jurisprudentiel du Conseil d’Etat
Motivation de la décision
Il n’est pas nécessaire qu’elle prenne partie sur chacune des règles à laquelle elle
est subordonnée
Ni que la décision retrace toutes les étapes de la procédure
La motivation peut être synthétique
Le bien fondé économique
L’administration n’a pas à se prononcer sur le bien fondé du motif économique
(CPH)
Le juge judiciaire (CPH) : contrôle de la procédure individuelle de licenciement
Le Conseil d’Etat : contrôle de la procédure collective (procédure de consultation du
CE, contenu du PSE et accord majoritaire)
Le Conseil d’état comme « juge du fond »
Le Conseil d’état statue sans renvoyer au fond près des CAA
15
Les irrégularités de la DIRRECTE
En cas d'annulation par le tribunal administratif d'une décision de validation
ou d'homologation d'un plan social par la DIRECCTE, en raison d'une
insuffisance de motivation, la DIRRECTE devra prendre une nouvelle
décision correctement motivée.
Cela sera sans incidence sur la validité du licenciement et ne donnera lieu ni
à réintégration du salarié, ni au versement d'une indemnité par l'employeur.
« La forme c’est le fond qui remonte à la surface « (Victor Hugo)
Création d’une insécurité juridique à l’opposé des intentions de ses auteurs
16
Loi Macron « pour la croissance et l'activité »
Périmètre du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE)
Les entreprises devant établir un PSE peuvent fixer le périmètre
d'application des critères d'ordre des licenciements par accord collectif ou
par document unilatéral.
L'administration se prononcera désormais sur la validité du PSE au regard
des moyens dont dispose l'entreprise, et non plus de ceux dont dispose le
groupe auquel elle appartient. Le principe de proportionnalité aux moyens du
groupe disparaît en cas de redressement ou de liquidation judiciaire.
17
Bilan de la
Loi de Sécurisation de l’Emploi
sur l’articulation du CE et du CHSCT
en matière de Projet Important (hors PSE)
18
Bilan de la LSE -
La consultation et les délais préfix
Le comité d'entreprise et le CHSCT dispose des délais de consultation
suivants :
1 mois : à compter de la communication par l'employeur des informations
utiles à la consultation, le cas échéant, par leur mise à disposition
dans la base de données ;
2 mois : en cas d'intervention d'un expert du CE ;
3 mois : en cas de saisine d'un ou de plusieurs CHSCT
4 mois : si une instance de coordination des CHSCT est mise en place à cette
occasion.
19
LSE - Projet Important (hors PSE)
Procédure selon la configuration CE / CHSCT
CE
Coord
CHSCT
CHSCT
Convoc
1ère réunion
Nomination Expert
Mini
3j
Avis
CE
1 mois si : pas d’expert CE ni saisine d’un CHSCT
2 mois si : expert CE sans saisine de CHSCT
3 mois si : avec ou sans expert CE, mais avec saisine d’un ou plusieurs CHSCT (sans coordination), avec ou sans expert
4 mois si : avec ou sans expert CE, mais avec saisine d’une coordination des CHSCT, donc avec expertise
Convoc
1ère Réunion
Nomination Expert
Date
indéterminée
Convoc
Réunion
Nomination Expert
Min 15j
Date
indéterminée
Réunion
Avis
Min 7j30j à 60j maximum
Rapport
CE
Rapport
CHSCT
Rapport
CHSCT
Remise
Information PI
Max 15j
Réunion
Avis
Min 7j30j à 45j maximum
Min 15j
L’avis du ou des CHSCT, saisi au titre de l’article L4612-8 du Code du travail, est transmis au CE
au plus tard 7 jours avant l’expiration du délai mentionné au 3ème alinéa.
Pourtant, un employeur qui saisirait tardivement le CHSCT pourrait empêcher ce dernier d’être
parfaitement informé afin de pouvoir formuler un avis qui permettrait de proposer des mesures de
prévention des risques professionnels voire de recourir à une expertise
20
Bilan de la LSE - Projet Important (hors PSE)
Les outils : Une saisine préalable du CHSCT
Une veille à la qualité des informations apportées
Le seul outil mis à disposition des CHSCT de manière préalable à tout
contentieux est la demande de réunion
L’article L4614-10 du prévoit que deux élus du CHSCT peuvent demander au
Président du CHSCT de réunir le CHSCT
Matérialisation des demandes d’informations complémentaires
L’importance de la qualité de l’information
L’importance d’une information complète au CHSCT
21
Bilan de la LSE - Projet Important (hors PSE)
L’articulation du CE et du CHSCT parfois mise à mal
Une saisine tardive ou une absence de saisine des CHSCT
Les représentants du personnel qui manqueraient éventuellement d’information
et/ou de temps pour analyser le projet envisagé seraient contraints, par la force des
choses, de se recentrer sur l’analyse des conséquences éventuellement graves
des projets déployés en matière de santé et de sécurité au détriment de la
prévention primaire des risques professionnels
22
Bilan de la LSE - Projet Important (hors PSE)
La suite des consultations du CHSTC et du CE : renforcer le
suivi des actions menées ou proposées
Au regard des difficultés relatives aux procédures d’information-consultation,
il convient de renforcer la surveillance sur le terrain par les représentants
des projets mis en œuvre et à leurs conséquences en matière de santé
Les possibles conséquences pratiques seraient l’unique mise en œuvre
d’une étude de terrain dans le cadre d’une démarche curative et non plus
préventive.
23
Nouveautés législatives 2015
En attente Décret d'application
24
Loi sur le Dialogue social et l’emploi
L'instance de coordination des CHSCT tend à devenir une véritable
instance centrale, seule consultée en cas de projet commun à plusieurs
établissements. Les avis des CHSCT lui sont communiqués au préalable.
Le CHSCT et le CCE/CE seront soumis à un délai préfix propre
La BDES (base de données économiques et sociales) devra intégrer les
informations transmises au CHSCT
Le CHSCT disparaît en tant qu'instance autonome dans la nouvelle DUP
mais aussi en cas de regroupement des IRP par accord majoritaire >300
salariés, le CHSCT pouvant alors devenir une simple commission
En attente Décret d'application
25
Loi sur le Dialogue social et l’emploi
La consultation unique en cas de fusion des IRP
Lorsqu’un point de l’ordre du jour porte à la fois sur les attributions du CE et sur
celles du CHSCT, un avis unique est rendu, sous réserve que le médecin du travail
ait été convoqué et que l’inspecteur du travail ait été prévenu (attente de décret)
Lorsqu’une expertise est demandée sur des sujets relevant des attributions du CE et
du CHSCT, il est prévu qu’elle soit unique et commune dans des conditions à
préciser par décret en Conseil d’État (C. trav., art. L. 2326-5).
En attente Décret d'application
26
Loi sur le Dialogue social et l’emploi
Possibilité de réunion commune CE et CHSCT en cas d’information
consultation sur un projet
Selon leurs prérogatives propres avec avis propre à chaque institution
Ordre du jour 8 jours
Possibilité de visioconférence (3 fois par an à la demande de la direction à
défaut avec l’accord du CE)
Pour CHSCT, CEE,…
Quid de la confidentialité et de l’obligation de discrétion?
Création d’une insécurité juridique contraire à l’intention des auteurs
En attente Décret d'application
27
L’obligation de sécurité
Un recul jurisprudentiel en matière de sécurité
L’obligation de sécurité de résultat devient une obligation de sécurité de moyen
renforcée
Cass. soc. 26 novembre 2015
28
Le CHSCT et ses experts sur la sellette…
Le Conseil constitutionnel a jugé que la prise en charge des frais de
l’expertise en dépit de l'exercice d'une voie de recours prive
l'employeur privé de toute protection de son droit de propriété.
Il en a déduit que la procédure applicable méconnaît les exigences découlant de
l'article 16 de la Déclaration de 1789 et prive de garanties légales la protection
constitutionnelle du droit de propriété.
Le Conseil constitutionnel a, en conséquence, déclaré contraires à la Constitution le
premier alinéa et la première phrase du deuxième alinéa de l'article L. 4614-13 du
code du travail (Les frais d'expertise sont à la charge de l'employeur. L'employeur
qui entend contester la nécessité de l'expertise, la désignation de l'expert, le coût,
l'étendue ou le délai de l'expertise, saisit le juge judiciaire.)
Cette déclaration d'inconstitutionnalité prend effet à compter du 1er janvier
2017.
Décision n° 2015-500 QPC du 27 novembre 2015 - Société Foot Locker France
SAS
29
En vous remerciant de votre écoute
Débats & Echanges
Vous pouvez toujours joindre notre Direction Juridique
Valentine Brégier 06 18 60 09 08
vbregier@intec-corporate.com
www.technologia.fr

Recommandé

TECHNOLOGIA - articulation CE/CHSCT
TECHNOLOGIA - articulation CE/CHSCT TECHNOLOGIA - articulation CE/CHSCT
TECHNOLOGIA - articulation CE/CHSCT Technologia
 
Numéro spécial : CHSCT
Numéro spécial : CHSCTNuméro spécial : CHSCT
Numéro spécial : CHSCTAtlantes
 
Droit social : Panorama de l'actualité jurisprudentielle 2015-2016
Droit social : Panorama de l'actualité jurisprudentielle 2015-2016Droit social : Panorama de l'actualité jurisprudentielle 2015-2016
Droit social : Panorama de l'actualité jurisprudentielle 2015-2016Deloitte Société d'Avocats
 
Décryptage de la loi Travail - El Khomri
Décryptage de la loi Travail - El KhomriDécryptage de la loi Travail - El Khomri
Décryptage de la loi Travail - El KhomriAtlantes
 
Délai prescription action individuelle licenciement économique
Délai prescription action individuelle licenciement économiqueDélai prescription action individuelle licenciement économique
Délai prescription action individuelle licenciement économiqueSébastien PONCET
 
Décryptage de la loi Travail - El Khomri #2
Décryptage de la loi Travail - El Khomri #2Décryptage de la loi Travail - El Khomri #2
Décryptage de la loi Travail - El Khomri #2Atlantes
 

Contenu connexe

Tendances

Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy Nathalie Delatour
 
Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18
Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18
Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18VOLENTIS
 
6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries
6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries
6points connaitre-indemnite-licenciement-salarieszaki36
 
Droit du travail relations collectives avec schéma
Droit du travail relations collectives avec schémaDroit du travail relations collectives avec schéma
Droit du travail relations collectives avec schémayoupi64
 
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIELE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIEAbdelhak ZAIM
 
La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015
La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015
La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015Chantal BEAUBOIS
 
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupliLivre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupliNathalie Delatour
 
Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017
Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017
Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017Alexandre EBTEDAEI
 
7differences demission-licenciement-rupture-salaries
7differences demission-licenciement-rupture-salaries7differences demission-licenciement-rupture-salaries
7differences demission-licenciement-rupture-salarieszaki36
 
Code du Travail - CAMEROUN
Code du Travail - CAMEROUNCode du Travail - CAMEROUN
Code du Travail - CAMEROUNNino NJOPKOU
 
Sénégal -Groupe de travail Onu
Sénégal -Groupe de travail OnuSénégal -Groupe de travail Onu
Sénégal -Groupe de travail OnuSerigne Diagne
 
La rupture du contrat de travail
La rupture du contrat de travailLa rupture du contrat de travail
La rupture du contrat de travailأيوب آغا
 
La juridiction prud'homale- décembre 2016
La juridiction prud'homale- décembre 2016La juridiction prud'homale- décembre 2016
La juridiction prud'homale- décembre 2016Atlantes
 
Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...
Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...
Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...Gilbert Kossi
 
Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409
Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409
Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409Mhammed Hamdaoui
 
Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...
Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...
Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...Abdelhak ZAIM
 

Tendances (20)

Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
 
Le Licenciement
Le LicenciementLe Licenciement
Le Licenciement
 
Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18
Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18
Volentis support petits déjeuners 6 et 8 mars 18
 
6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries
6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries
6points connaitre-indemnite-licenciement-salaries
 
Actualités en droit du travail
Actualités en droit du travailActualités en droit du travail
Actualités en droit du travail
 
Droit du travail relations collectives avec schéma
Droit du travail relations collectives avec schémaDroit du travail relations collectives avec schéma
Droit du travail relations collectives avec schéma
 
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIELE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
 
La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015
La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015
La rupture conventionnelle KARUMARG MARS AVRIL 2015
 
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupliLivre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
 
Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017
Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017
Ftpa newsletter de droit social - Avril 2017
 
7differences demission-licenciement-rupture-salaries
7differences demission-licenciement-rupture-salaries7differences demission-licenciement-rupture-salaries
7differences demission-licenciement-rupture-salaries
 
La justice prud'homale
La justice prud'homaleLa justice prud'homale
La justice prud'homale
 
Code du Travail - CAMEROUN
Code du Travail - CAMEROUNCode du Travail - CAMEROUN
Code du Travail - CAMEROUN
 
Sénégal -Groupe de travail Onu
Sénégal -Groupe de travail OnuSénégal -Groupe de travail Onu
Sénégal -Groupe de travail Onu
 
La rupture du contrat de travail
La rupture du contrat de travailLa rupture du contrat de travail
La rupture du contrat de travail
 
Article karumag 2 (pages)
Article karumag 2 (pages)Article karumag 2 (pages)
Article karumag 2 (pages)
 
La juridiction prud'homale- décembre 2016
La juridiction prud'homale- décembre 2016La juridiction prud'homale- décembre 2016
La juridiction prud'homale- décembre 2016
 
Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...
Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...
Le proces-verbal-des-reunions-des-delegues-du-personnel-dossier questions-rep...
 
Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409
Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409
Sante physique-et-mentale-au-travail-dossier-0409
 
Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...
Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...
Quelques remarques sur le projet de code de travail algérien version de juill...
 

En vedette

Administration du personnel - Les délégués syndicaux.pdf
Administration du personnel - Les délégués syndicaux.pdfAdministration du personnel - Les délégués syndicaux.pdf
Administration du personnel - Les délégués syndicaux.pdfMarine Gravereau
 
Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014
Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014
Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014Technologia
 
01.RepréSentativité 17 12 08
01.RepréSentativité  17 12 0801.RepréSentativité  17 12 08
01.RepréSentativité 17 12 08Francois Bardel
 
Comment perdre du ventre homme ?
Comment perdre du ventre homme ?Comment perdre du ventre homme ?
Comment perdre du ventre homme ?TheSaidSad
 
PSE JANVIER ET ASSOCIES
PSE JANVIER ET ASSOCIESPSE JANVIER ET ASSOCIES
PSE JANVIER ET ASSOCIESigsmanagement
 
Cross Cultural - Axe video analysis.pdf
Cross Cultural  - Axe video analysis.pdfCross Cultural  - Axe video analysis.pdf
Cross Cultural - Axe video analysis.pdfMarine Gravereau
 
ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...
ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...
ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...Marine Gravereau
 
Mc PréSentation Irp Bs
Mc PréSentation Irp BsMc PréSentation Irp Bs
Mc PréSentation Irp Bsgraillespierre
 
Synthèse loi-macron du syndicat CFTC
Synthèse loi-macron du syndicat CFTCSynthèse loi-macron du syndicat CFTC
Synthèse loi-macron du syndicat CFTCSociété Tripalio
 
L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...
L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...
L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...Laura BERTRAND
 
Médiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des Landes
Médiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des LandesMédiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des Landes
Médiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des LandesSociété Tripalio
 
Etude osc tunisie rapport final v 4
Etude osc tunisie rapport final v 4Etude osc tunisie rapport final v 4
Etude osc tunisie rapport final v 4Jamaity
 
Pasc4 renforcement relations_entre_parternaires_fr
Pasc4 renforcement relations_entre_parternaires_frPasc4 renforcement relations_entre_parternaires_fr
Pasc4 renforcement relations_entre_parternaires_frJamaity
 
Transformation dans les organisations
Transformation dans les organisationsTransformation dans les organisations
Transformation dans les organisationsGenève Lab
 
Innovation sociale
Innovation socialeInnovation sociale
Innovation socialeGenève Lab
 
Responsabilité sociale des entreprises(rse)
Responsabilité sociale des entreprises(rse)Responsabilité sociale des entreprises(rse)
Responsabilité sociale des entreprises(rse)Anastasia Golban
 
Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...
Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...
Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...OSEZ VOS DROITS
 

En vedette (20)

Administration du personnel - Les délégués syndicaux.pdf
Administration du personnel - Les délégués syndicaux.pdfAdministration du personnel - Les délégués syndicaux.pdf
Administration du personnel - Les délégués syndicaux.pdf
 
Fspf
FspfFspf
Fspf
 
Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014
Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014
Technologia - Pouvoir d'enquête du CHSCT 10 juin 2014
 
01.RepréSentativité 17 12 08
01.RepréSentativité  17 12 0801.RepréSentativité  17 12 08
01.RepréSentativité 17 12 08
 
Comment perdre du ventre homme ?
Comment perdre du ventre homme ?Comment perdre du ventre homme ?
Comment perdre du ventre homme ?
 
PSE JANVIER ET ASSOCIES
PSE JANVIER ET ASSOCIESPSE JANVIER ET ASSOCIES
PSE JANVIER ET ASSOCIES
 
Cross Cultural - Axe video analysis.pdf
Cross Cultural  - Axe video analysis.pdfCross Cultural  - Axe video analysis.pdf
Cross Cultural - Axe video analysis.pdf
 
ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...
ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...
ADP - Sujet 1 Limites du temps de travail - Blaise, Berard, De Franqueville, ...
 
Mc PréSentation Irp Bs
Mc PréSentation Irp BsMc PréSentation Irp Bs
Mc PréSentation Irp Bs
 
Synthèse loi-macron du syndicat CFTC
Synthèse loi-macron du syndicat CFTCSynthèse loi-macron du syndicat CFTC
Synthèse loi-macron du syndicat CFTC
 
L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...
L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...
L’impact de la loi rebsamen sur les institutions représentatives du personne...
 
Médiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des Landes
Médiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des LandesMédiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des Landes
Médiateurs sociaux pour les salariés saisonniers du pays des Landes
 
Etude osc tunisie rapport final v 4
Etude osc tunisie rapport final v 4Etude osc tunisie rapport final v 4
Etude osc tunisie rapport final v 4
 
Pasc4 renforcement relations_entre_parternaires_fr
Pasc4 renforcement relations_entre_parternaires_frPasc4 renforcement relations_entre_parternaires_fr
Pasc4 renforcement relations_entre_parternaires_fr
 
Transformation dans les organisations
Transformation dans les organisationsTransformation dans les organisations
Transformation dans les organisations
 
Conditions de travail
Conditions de travail Conditions de travail
Conditions de travail
 
Droit du travail
Droit du travailDroit du travail
Droit du travail
 
Innovation sociale
Innovation socialeInnovation sociale
Innovation sociale
 
Responsabilité sociale des entreprises(rse)
Responsabilité sociale des entreprises(rse)Responsabilité sociale des entreprises(rse)
Responsabilité sociale des entreprises(rse)
 
Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...
Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...
Les réunions du comité d'entreprise ; 5 points clés pour les réussir et des s...
 

Similaire à Articulation consultation CE / CHSCT et décryptage des lois Macron et Rebsamen

Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »Nathalie Delatour
 
Présentation iot "les ordonnances macron"
Présentation iot "les ordonnances macron"Présentation iot "les ordonnances macron"
Présentation iot "les ordonnances macron"3X Consultants
 
Mise en place du CSE
Mise en place du CSE Mise en place du CSE
Mise en place du CSE BERTRAND ROSE
 
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances MacronLivre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances MacronNathalie Delatour
 
CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travailCFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travailSociété Tripalio
 
Livre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DSLivre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DSNathalie Delatour
 
Loi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprisesLoi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprisesCabinetRostaing
 
Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...
Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...
Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...Mika PELAN
 
Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !Patrick Namotte
 
Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploi
Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploiPour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploi
Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploicapec21
 
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprisesPropositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprisesInstitut Protection Sociale
 
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donneLivre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donneNathalie Delatour
 
Bref survol des ordonnances réformant le droit du travail
Bref survol des ordonnances réformant le droit du travailBref survol des ordonnances réformant le droit du travail
Bref survol des ordonnances réformant le droit du travailLextenso
 
Conference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travail
Conference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travailConference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travail
Conference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travailFabian Puech
 
Réforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagé
Réforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagéRéforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagé
Réforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagé3X Consultants
 
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...PhilippeRBailly
 
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...Alexis Moisand
 
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?Patrick Namotte
 

Similaire à Articulation consultation CE / CHSCT et décryptage des lois Macron et Rebsamen (20)

Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
 
Présentation iot "les ordonnances macron"
Présentation iot "les ordonnances macron"Présentation iot "les ordonnances macron"
Présentation iot "les ordonnances macron"
 
Mise en place du CSE
Mise en place du CSE Mise en place du CSE
Mise en place du CSE
 
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances MacronLivre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
 
CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travailCFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
 
Livre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DSLivre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DS
 
Loi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprisesLoi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprises
 
Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...
Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...
Adoption par l'assemblée nationale du projet de loi de ratification des ordon...
 
Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !
 
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
 
Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploi
Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploiPour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploi
Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l'emploi
 
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprisesPropositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
 
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donneLivre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
 
Bref survol des ordonnances réformant le droit du travail
Bref survol des ordonnances réformant le droit du travailBref survol des ordonnances réformant le droit du travail
Bref survol des ordonnances réformant le droit du travail
 
Conference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travail
Conference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travailConference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travail
Conference BNI Charlotte Bargibant Avocate en droit du travail
 
Réforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagé
Réforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagéRéforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagé
Réforme Ordonnances Macron TPE-PME by Elia drh temps partagé
 
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
 
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...Ordonnances macron   présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
Ordonnances macron présentation webikeo 19122017 - de 49 salariés sans an...
 
Rapport annuel 2012 du médiateur du CTIP
Rapport annuel 2012 du médiateur du CTIPRapport annuel 2012 du médiateur du CTIP
Rapport annuel 2012 du médiateur du CTIP
 
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
 

Articulation consultation CE / CHSCT et décryptage des lois Macron et Rebsamen

  • 1. 1 Articulation et Consultation CE et CHSCT Valentine Brégier Directrice JuridiqueNovembre 2015
  • 2. 2 Sommaire Bilan de la Loi de Sécurisation de l’Emploi sur l’articulation du CE et du CHSCT en matière de PSE La négociation favorisée, bilan chiffré Les contentieux en baisse sauf pour les CHSCT Quelle juridiction doit apprécier l’obligation de sécurité de l’employeur ? La compétence exclusive du juge administratif en matière de PSE affirmée Bilan de la Loi de Sécurisation de l’Emploi sur l’articulation du CE et du CHSCT en matière de Projet Important (hors PSE) L’articulation du CE et du CHSCT parfois anéantie Les outils : une saisine préalable du CHSCT, les demandes d’informations complémentaires La suite des consultations du CHSTC et du CE : renforcer le suivi des actions menées ou proposées En attente Décret d'application
  • 3. 3 Sommaire Nouveautés législatives et jurisprudentielles 2015 Les périmètres négociés Les irrégularités de la DIRRECTE Disparition des CHSCT L’avis unique des institutions représentatives du personnel
  • 4. 4 Bilan de la Loi de Sécurisation de l’Emploi sur l’articulation du CE et du CHSCT en matière de PSE
  • 5. 5 LSE - PSE Procédure selon la configuration CE / CHSCT Licenciements CE Coord CHSCT CHSCT DIRECCT E Licenciements Convoc 1ère réunion Nomination Expert-comptable Mini 3j Avis CE 2 / 3 / 4 mois Convoc Réunion Nomination Expert Mini 7j Date indéterminée Convoc Réunions Mini 3j Date indéterminée Rapport Expert Réunion Avis Max 7j Min 15j 30j à 60j maximum Réception Rapport Réunions Avis Mini 1j Accord majoritaire de PSE Document unilatéral de PSE Max 15j Max 21j Validation DIRECCTE Homologation DIRECCTE Rapport Expert Min 15j
  • 6. 6 Bilan de la LSE - PSE La négociation favorisée, bilan chiffré Si l’on exclut les entreprises en redressement judiciaire-liquidation judiciaire, pour lesquelles le contexte et les délais rendent la négociation assez difficile : Les accords collectifs sont majoritaires avec 61 % des décisions favorables (142 contre 90) Sur les 162 accords validés par les Direccte à la fin 2014, les syndicats signataires se répartissent de la manière suivante : CFDT 51% CGT 40% CFE-CGC 35% FO 33% CFTC 20%
  • 7. 7 Bilan de la LSE - PSE Les contentieux en baisse (bilan 2014) Avant la LSE, environ 30% des PSE donnaient lieu à un contentieux devant le TGI Aujourd’hui, le taux de contestation des décisions de l’administration n’est plus que de 7% 85% des recours sont formés à l’encontre de décisions d’homologation portant sur des documents unilatéraux. Force est de constater que les différentes décisions d’homologation ou de validation des Direccte intervenues depuis l’entrée en vigueur de la LSE visent dans leur immense majorité les procédures mises en œuvre par- devant le ou les CHSCT. Les contentieux introduits par-devant les juridictions administratives en contestation de ces décisions de l’administration du travail font apparaître des débats fournis sur ces problématiques de santé et de sécurité.
  • 8. 8 Bilan de la LSE - PSE Quelle juridiction doit apprécier l’obligation de sécurité de l’employeur ? Compétence des Tribunaux administratifs Le contrôle de l’administration sur le contenu du PSE La qualité et la proportionnalité du PSE Le contrôle de l’administration sur la procédure avec les IRP La régularité de la procédure d’information et de consultation Pourtant, absence de contrôle quant à l’obligation de prévention des risques
  • 9. 9 Bilan de la LSE - PSE Réorganisation du travail et Santé des salariés Le maintien de la compétence du TGI pour apprécier le contenu du projet de réorganisation : La santé relevant de l’obligation de sécurité de résultat, elle n’a pas à être mise en balance avec toute autre question, notamment le contenu du PSE ou la réalité des difficultés économiques. : « securitas omnia corrumpit ! » Dans la lignée de la jurisprudence intervenue sur la question de la conformité d’une réorganisation sans PSE avec l’obligation de sécurité de résultat (Snecma, Benchmark de Lyon, La Hague et autres...), dont Fnac n’était qu’une déclinaison aux projets de réorganisation avec PSE.
  • 10. 10 Bilan de la LSE - PSE La compétence exclusive du juge administratif en matière de PSE affirmée Pour le TGI de Nanterre, l’hésitation n’est pas possible : « Le juge judiciaire, saisi en référé, est incompétent pour statuer sur la question du respect par l’employeur de son obligation de sécurité de résultat [...] dans le cadre d’un projet de restructuration comprenant un plan de sauvegarde de l’emploi, qui ne peut qu’être appréciée par la juridiction administrative dans le cadre d’un litige relatif à la décision d’homologation. » Ainsi, les décisions des Tribunaux administratifs de Nîmes et d’Orléans en dates des 19 juin 2014 (n° 1401055-1401077) et 15 juillet 2014 (n° 1401688) ne laissent subsister aucun doute Les tribunaux administratifs Se sont déclarés compétents et ont analysé le détail des informations fournies par l’employeur en matière de sécurité et de santé dans le cadre des procédures d’information-consultation des instances représentatives du personnel Pour finalement conclure à l’absence d’irrégularité en la matière
  • 11. 11 Bilan de la LSE - PSE Réorganisation du travail et Santé des salariés La Cour d’appel de Versailles tranche : maintien de la compétence judiciaire pour apprécier l’obligation de sécurité La crainte des premiers juges concernant d'éventuels risques de contradiction ou d'incohérence n'a pas lieu d'être puisque, précisément, l'homologation du contenu du PSE et de la procédure suivie ne préjuge nullement de l'exécution, ou pas, par l'employeur, de son obligation de sécurité ; Le tribunal de grande instance de Versailles a été valablement saisi par les quatre syndicats CGT et s'est à tort déclaré incompétent pour statuer sur les demandes de ces derniers ; COUR D'APPEL DE VERSAILLES, ARRET CONTRADICTOIRE DU 01 DECEMBRE 2015 R.G. N° 15/01203
  • 12. 12 Bilan de la LSE - PSE La santé des salariés et la DIRECCTE L’injonction : un outil sous les feux des projecteurs ! L’injonction constitue un nouveau levier qui est la contrepartie de la suppression du contentieux de la suspension de la procédure devant le TGI. L’administration peut être saisie par les représentants des salariés lui demandant D’enjoindre à l’entreprise de se conformer à une règle de procédure légale ou conventionnelle non respectée Ou De donner des éléments d’information nécessaires à la conduite de l’information- consultation. Les demandes d’injonction sont de natures très diverses : Accès à des documents (le plus souvent de nature financière) Description des impacts de la restructuration sur la charge de travail Contenu des fiches de postes Evaluation des risques nouveaux engendrés par le projet…
  • 13. 13 Bilan jurisprudentiel du Conseil d’Etat Intérêt à agir Comité d’entreprise Organisations syndicales présentes dans l’entreprise Union de syndicats Salariés concernés Capacité des signataires L’administration doit vérifier le caractère majoritaire de l’accord relatif au PSE (arrêt CE pages jaunes) Elle doit vérifier la qualité du signataire pour engager son organisation syndicale Contenu du PSE L’administration doit vérifier si toutes les possibilités de reclassement interne ont été étudiées et proposées
  • 14. 14 Bilan jurisprudentiel du Conseil d’Etat Motivation de la décision Il n’est pas nécessaire qu’elle prenne partie sur chacune des règles à laquelle elle est subordonnée Ni que la décision retrace toutes les étapes de la procédure La motivation peut être synthétique Le bien fondé économique L’administration n’a pas à se prononcer sur le bien fondé du motif économique (CPH) Le juge judiciaire (CPH) : contrôle de la procédure individuelle de licenciement Le Conseil d’Etat : contrôle de la procédure collective (procédure de consultation du CE, contenu du PSE et accord majoritaire) Le Conseil d’état comme « juge du fond » Le Conseil d’état statue sans renvoyer au fond près des CAA
  • 15. 15 Les irrégularités de la DIRRECTE En cas d'annulation par le tribunal administratif d'une décision de validation ou d'homologation d'un plan social par la DIRECCTE, en raison d'une insuffisance de motivation, la DIRRECTE devra prendre une nouvelle décision correctement motivée. Cela sera sans incidence sur la validité du licenciement et ne donnera lieu ni à réintégration du salarié, ni au versement d'une indemnité par l'employeur. « La forme c’est le fond qui remonte à la surface « (Victor Hugo) Création d’une insécurité juridique à l’opposé des intentions de ses auteurs
  • 16. 16 Loi Macron « pour la croissance et l'activité » Périmètre du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) Les entreprises devant établir un PSE peuvent fixer le périmètre d'application des critères d'ordre des licenciements par accord collectif ou par document unilatéral. L'administration se prononcera désormais sur la validité du PSE au regard des moyens dont dispose l'entreprise, et non plus de ceux dont dispose le groupe auquel elle appartient. Le principe de proportionnalité aux moyens du groupe disparaît en cas de redressement ou de liquidation judiciaire.
  • 17. 17 Bilan de la Loi de Sécurisation de l’Emploi sur l’articulation du CE et du CHSCT en matière de Projet Important (hors PSE)
  • 18. 18 Bilan de la LSE - La consultation et les délais préfix Le comité d'entreprise et le CHSCT dispose des délais de consultation suivants : 1 mois : à compter de la communication par l'employeur des informations utiles à la consultation, le cas échéant, par leur mise à disposition dans la base de données ; 2 mois : en cas d'intervention d'un expert du CE ; 3 mois : en cas de saisine d'un ou de plusieurs CHSCT 4 mois : si une instance de coordination des CHSCT est mise en place à cette occasion.
  • 19. 19 LSE - Projet Important (hors PSE) Procédure selon la configuration CE / CHSCT CE Coord CHSCT CHSCT Convoc 1ère réunion Nomination Expert Mini 3j Avis CE 1 mois si : pas d’expert CE ni saisine d’un CHSCT 2 mois si : expert CE sans saisine de CHSCT 3 mois si : avec ou sans expert CE, mais avec saisine d’un ou plusieurs CHSCT (sans coordination), avec ou sans expert 4 mois si : avec ou sans expert CE, mais avec saisine d’une coordination des CHSCT, donc avec expertise Convoc 1ère Réunion Nomination Expert Date indéterminée Convoc Réunion Nomination Expert Min 15j Date indéterminée Réunion Avis Min 7j30j à 60j maximum Rapport CE Rapport CHSCT Rapport CHSCT Remise Information PI Max 15j Réunion Avis Min 7j30j à 45j maximum Min 15j L’avis du ou des CHSCT, saisi au titre de l’article L4612-8 du Code du travail, est transmis au CE au plus tard 7 jours avant l’expiration du délai mentionné au 3ème alinéa. Pourtant, un employeur qui saisirait tardivement le CHSCT pourrait empêcher ce dernier d’être parfaitement informé afin de pouvoir formuler un avis qui permettrait de proposer des mesures de prévention des risques professionnels voire de recourir à une expertise
  • 20. 20 Bilan de la LSE - Projet Important (hors PSE) Les outils : Une saisine préalable du CHSCT Une veille à la qualité des informations apportées Le seul outil mis à disposition des CHSCT de manière préalable à tout contentieux est la demande de réunion L’article L4614-10 du prévoit que deux élus du CHSCT peuvent demander au Président du CHSCT de réunir le CHSCT Matérialisation des demandes d’informations complémentaires L’importance de la qualité de l’information L’importance d’une information complète au CHSCT
  • 21. 21 Bilan de la LSE - Projet Important (hors PSE) L’articulation du CE et du CHSCT parfois mise à mal Une saisine tardive ou une absence de saisine des CHSCT Les représentants du personnel qui manqueraient éventuellement d’information et/ou de temps pour analyser le projet envisagé seraient contraints, par la force des choses, de se recentrer sur l’analyse des conséquences éventuellement graves des projets déployés en matière de santé et de sécurité au détriment de la prévention primaire des risques professionnels
  • 22. 22 Bilan de la LSE - Projet Important (hors PSE) La suite des consultations du CHSTC et du CE : renforcer le suivi des actions menées ou proposées Au regard des difficultés relatives aux procédures d’information-consultation, il convient de renforcer la surveillance sur le terrain par les représentants des projets mis en œuvre et à leurs conséquences en matière de santé Les possibles conséquences pratiques seraient l’unique mise en œuvre d’une étude de terrain dans le cadre d’une démarche curative et non plus préventive.
  • 23. 23 Nouveautés législatives 2015 En attente Décret d'application
  • 24. 24 Loi sur le Dialogue social et l’emploi L'instance de coordination des CHSCT tend à devenir une véritable instance centrale, seule consultée en cas de projet commun à plusieurs établissements. Les avis des CHSCT lui sont communiqués au préalable. Le CHSCT et le CCE/CE seront soumis à un délai préfix propre La BDES (base de données économiques et sociales) devra intégrer les informations transmises au CHSCT Le CHSCT disparaît en tant qu'instance autonome dans la nouvelle DUP mais aussi en cas de regroupement des IRP par accord majoritaire >300 salariés, le CHSCT pouvant alors devenir une simple commission En attente Décret d'application
  • 25. 25 Loi sur le Dialogue social et l’emploi La consultation unique en cas de fusion des IRP Lorsqu’un point de l’ordre du jour porte à la fois sur les attributions du CE et sur celles du CHSCT, un avis unique est rendu, sous réserve que le médecin du travail ait été convoqué et que l’inspecteur du travail ait été prévenu (attente de décret) Lorsqu’une expertise est demandée sur des sujets relevant des attributions du CE et du CHSCT, il est prévu qu’elle soit unique et commune dans des conditions à préciser par décret en Conseil d’État (C. trav., art. L. 2326-5). En attente Décret d'application
  • 26. 26 Loi sur le Dialogue social et l’emploi Possibilité de réunion commune CE et CHSCT en cas d’information consultation sur un projet Selon leurs prérogatives propres avec avis propre à chaque institution Ordre du jour 8 jours Possibilité de visioconférence (3 fois par an à la demande de la direction à défaut avec l’accord du CE) Pour CHSCT, CEE,… Quid de la confidentialité et de l’obligation de discrétion? Création d’une insécurité juridique contraire à l’intention des auteurs En attente Décret d'application
  • 27. 27 L’obligation de sécurité Un recul jurisprudentiel en matière de sécurité L’obligation de sécurité de résultat devient une obligation de sécurité de moyen renforcée Cass. soc. 26 novembre 2015
  • 28. 28 Le CHSCT et ses experts sur la sellette… Le Conseil constitutionnel a jugé que la prise en charge des frais de l’expertise en dépit de l'exercice d'une voie de recours prive l'employeur privé de toute protection de son droit de propriété. Il en a déduit que la procédure applicable méconnaît les exigences découlant de l'article 16 de la Déclaration de 1789 et prive de garanties légales la protection constitutionnelle du droit de propriété. Le Conseil constitutionnel a, en conséquence, déclaré contraires à la Constitution le premier alinéa et la première phrase du deuxième alinéa de l'article L. 4614-13 du code du travail (Les frais d'expertise sont à la charge de l'employeur. L'employeur qui entend contester la nécessité de l'expertise, la désignation de l'expert, le coût, l'étendue ou le délai de l'expertise, saisit le juge judiciaire.) Cette déclaration d'inconstitutionnalité prend effet à compter du 1er janvier 2017. Décision n° 2015-500 QPC du 27 novembre 2015 - Société Foot Locker France SAS
  • 29. 29 En vous remerciant de votre écoute Débats & Echanges Vous pouvez toujours joindre notre Direction Juridique Valentine Brégier 06 18 60 09 08 vbregier@intec-corporate.com www.technologia.fr