SlideShare une entreprise Scribd logo
27/02/15	
  
Moins	
  cher	
  
Utilisation	
  facile	
  (le	
  patient	
  peut	
  la	
  tenir)	
  
Certaines	
  possèdent	
  un	
  écarteur	
  pour	
  la	
  langue	
  
	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  ENDODONTIE	
  
	
  
COURS	
  1	
  
	
  
	
  
	
  
I. Les	
  matériaux	
  d’isolation	
  du	
  champ	
  opératoire	
  
1. Canules	
  d’aspiration	
  (pompes	
  à	
  salive)	
  
	
  
• NORMALE	
  
Posée	
  sous	
  la	
  langue	
  (Ø	
  4mm)	
  peut	
  être	
  confectionnée	
  en	
  métal	
  (auto-­‐clavable)	
  ou	
  en	
  
plastique	
  (usage	
  unique).	
  La	
  canule	
  présente	
  un	
  manchon	
  qui	
  prélève	
  la	
  salive	
  du	
  plancher	
  
buccal.	
  
On	
  la	
  pose	
  du	
  côté	
  opposé	
  par	
  rapport	
  au	
  côté	
  où	
  l’on	
  travaille.	
  
AVANTAGES	
  :	
  	
  	
  
	
  
	
  
INCONVENIENTS	
  :	
  Aspire	
  uniquement	
  la	
  salive	
  
	
  
• CIRURGICALE	
  (manipulation	
  par	
  l’assistant	
  ou	
  le	
  dentiste)	
  
	
  
Fabriquée	
  en	
  plastique	
  ou	
  en	
  métal	
  (Ø10mm)	
  
Toujours	
  tenu	
  dans	
  la	
  main	
  (position	
  //	
  à	
  la	
  dent)	
  
	
  
INCONVENIENTS	
  :	
  Fort	
  pouvoir	
  d’aspiration,	
  peut	
  également	
  les	
  tissus	
  mous	
  et	
  créer	
  des	
  lésions	
  (surtout	
  si	
  la	
  
digue	
  n’est	
  pas	
  présente).	
  
	
  
2. Matériaux	
  absorbants	
  
	
  
è Rouleaux	
  de	
  coton	
  
è Triangles	
  absorbants	
  
	
  
Matériaux	
  absorbants	
  dits	
  à	
  temps	
  moyen	
  (car	
  obliger	
  de	
  les	
  changer)	
  
	
  
• Préfabriqués	
  
• Divers	
  dimensions	
  
	
  
	
  
Plan	
  du	
  cours	
  :	
  	
  
I. Les	
  matériaux	
  d’isolation	
  du	
  champ	
  opératoire	
  :	
  
1. Canules	
  d’aspiration	
  
2. Les	
  matériaux	
  absorbants	
  
II. La	
  digue	
  en	
  caoutchouc	
  :	
  
1. Nécessité	
  et	
  intérêt	
  en	
  endodontie	
  
2. Matériel	
  
i. Matériel	
  standard	
  
ii. Matériel	
  annexe	
  
3. Techniques	
  et	
  mise	
  en	
  œuvre	
  
II. La	
  digue	
  en	
  caoutchouc	
  
1. Nécessité	
  et	
  intérêt	
  en	
  endodontie	
  
	
  
Barrière	
  qui	
  sépare	
  les	
  dents	
  à	
  traiter	
  du	
  reste	
  de	
  la	
  cavité.	
  Elle	
  permet	
  de	
  diminuer	
  le	
  risque	
  infectieux.	
  
	
  
	
  
INCONVENIENTS	
  FORMELS	
  :	
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
AVANTAGES	
  :	
  	
  
	
  
	
  
	
  
L’acte	
  endodontique	
  est	
  un	
  acte	
  chirurgical	
  durant	
  lequel	
  il	
  faut	
  veiller	
  à	
  ne	
  pas	
  infecter	
  ou	
  surinfecter	
  
l’endodonte	
  ou	
  la	
  dent	
  à	
  traiter.	
  
	
  
ASEPSIE	
  :	
  Supprime	
  le	
  risque	
  de	
  contamination	
  (de	
  l’endodonte	
  et	
  du	
  praticien)	
  par	
  la	
  salive,	
  le	
  sang	
  et	
  le	
  fluide	
  
gingival	
  
	
  
CONFORT	
  ET	
  SECURITE	
  DU	
  PATIENT	
  :	
  Les	
  débris	
  divers	
  (acides,	
  Mercure	
  ‘Hg’),	
  les	
  irrigants	
  canalaires	
  ne	
  peuvent	
  
pas	
  passer	
  dans	
  la	
  cavité	
  buccale	
  du	
  patient.	
  La	
  digue	
  élimine	
  également	
  le	
  risque	
  d’avaler	
  un	
  instrument	
  
endodontique.	
  
	
  
ERGONOMIE	
  :	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
2. Matériel	
  	
  
i. Matériel	
  standard	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
+	
  Wedjets	
  :	
  cordon	
  de	
  	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  fixation	
  
+	
  matériaux	
  de	
  calfatage	
  :	
  
	
  	
  	
  Utilisés	
  pour	
  des	
  dents	
  sans	
  
	
  	
  	
  4	
  parois	
  
• Seulement	
  applicable	
  sur	
  une	
  dent	
  à	
  4	
  parois	
  (obligation	
  de	
  
faire	
  au	
  préalable	
  un	
  resto	
  pré-­‐endodontique)	
  
• Temps	
  d’installation	
  long	
  si	
  le	
  dentiste	
  n’est	
  pas	
  expérimenté	
  
• Refus	
  du	
  patient	
  
• Gêne	
  au	
  niv.	
  de	
  la	
  genvice	
  
-­‐ Asepsie	
  
-­‐ Confort	
  et	
  sécurité	
  du	
  patient	
  
-­‐ Ergonomie	
  
• Libère	
  les	
  mains	
  de	
  l’assistant	
  dentaire	
  
• Assure	
  un	
  meilleur	
  rapport	
  temps/efficacité	
  (on	
  peut	
  réaliser	
  un	
  traitement	
  
en	
  une	
  seule	
  séance)	
  
• Améliore	
  l’accès	
  de	
  la	
  dent	
  à	
  traiter	
  par	
  l’éviction	
  de	
  la	
  gencive	
  et	
  
l’écartement	
  des	
  joues	
  et	
  de	
  la	
  langue	
  
• Améliore	
  la	
  vision	
  :	
  le	
  praticien	
  n’est	
  plus	
  incommodé	
  par	
  la	
  formation	
  de	
  
buée	
  sur	
  le	
  miroir	
  
• Autorise	
  la	
  déglutition	
  du	
  patient	
  sans	
  problème	
  
La	
  feuille	
  de	
  digue	
  
Cadre	
  à	
  digue	
  
Crampons	
  (ou	
  clamps)	
  
La	
  pince	
  à	
  perforer	
  et	
  le	
  
guide	
  à	
  poinçons	
  
Pince	
  à	
  crampons	
  
 
a) Feuille	
  de	
  digue	
  en	
  caoutchouc	
  
	
  
è En	
  latex	
  (ou	
  en	
  nitrile	
  :	
  existe	
  seulement	
  en	
  épaisseur	
  moyenne	
  et	
  en	
  une	
  seule	
  dimension	
  152x152,	
  peut	
  
être	
  dissous	
  par	
  solvants	
  à	
  base	
  de	
  xylène)	
  
è Différentes	
  couleurs	
  (Ø	
  blanc	
  :	
  peut	
  se	
  confondre	
  avec	
  la	
  couleur	
  des	
  dents)	
  
è Epaisseurs	
  différentes	
  (épaisse,	
  moyenne,	
  fine)	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
è Présente	
  une	
  face	
  mâte	
  en	
  occlusal	
  et	
  brillante	
  en	
  cervical.	
  	
  
è Forme	
  de	
  rouleaux	
  prédécoupés.	
  
	
  
b) Pince	
  à	
  perforer	
  (ou	
  pince	
  à	
  emporte-­‐pièce)	
  
	
  
è Présente	
  un	
  pointeau	
  	
  
è Une	
  molette	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Le	
  choix	
  de	
  la	
  perforation	
  est	
  variable	
  (0.7	
  à	
  2mm)	
  se	
  fait	
  en	
  
fonction	
  de	
  la	
  dent	
  à	
  traiter,	
  ensuite	
  on	
  tourne	
  la	
  molette.	
  
	
  
	
  
	
  
1	
  :	
  incisive	
  inf.	
  
2	
  :	
  incisive	
  sup.	
  
3	
  :	
  canine	
  +	
  préM	
  
4	
  :	
  les	
  2	
  premières	
  molaires	
  
5	
  :	
  dents	
  de	
  sagesse	
  
	
  
Les	
  trous	
  doivent	
  être	
  toujours	
  nets	
  pour	
  éviter	
  les	
  déchirures.	
  
è Vérifiez	
  qu’il	
  ne	
  reste	
  pas	
  de	
  confettis	
  dans	
  le	
  pointeau	
  après	
  son	
  utilisation	
  
	
  
c) Guide	
  de	
  poinçon	
  –	
  Faciliter	
  le	
  repérage	
  des	
  perforations	
  
	
  
La	
  digue	
  doit	
  recouvrir	
  le	
  champ	
  opératoire	
  de	
  façon	
  symétrique	
  selon	
  le	
  plan	
  sagittal,	
  il	
  est	
  donc	
  conseillé	
  
de	
  s’aider	
  d’un	
  guide	
  de	
  poinçons.	
  
	
  
Le	
  guide	
  est	
  placé	
  en-­‐dessous	
  de	
  la	
  feuille	
  de	
  digue	
  et	
  des	
  repères	
  sont	
  tracés	
  au	
  niveau	
  des	
  dents	
  
concernées.	
  Ensuite	
  on	
  procède	
  à	
  la	
  perforation	
  de	
  la	
  feuille	
  de	
  caoutchouc.	
  
	
  
Une	
  mauvaise	
  perforation	
  entraîne	
  un	
  décentrage	
  du	
  champ	
  =	
  instabilité	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
PAS	
  DE	
  CORRELATION	
  ENTRE	
  
COULEUR	
  ET	
  EPAISSEUR	
  
Pour	
  plusieurs	
  dents	
  
Elle	
  assure	
  l’éviction	
  et	
  une	
  
étanchéité	
  cervicale	
  parfaite	
  
(utilisée	
  en	
  cario.)	
  
Pour	
  une	
  dent	
  
La	
  plus	
  utilisée	
  en	
  endo.	
  
 
d) Pince	
  à	
  crampons	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
La	
  pince	
  à	
  crampons	
  présente	
  2	
  mors	
  (bras)	
  et	
  une	
  bague	
  qui	
  permet	
  de	
  bloquer	
  le	
  crampon	
  à	
  l’écartement	
  
souhaité	
  sur	
  les	
  mors	
  de	
  la	
  pince.	
  L’encoche	
  sur	
  les	
  mors	
  de	
  la	
  pince	
  à	
  crampons	
  permet	
  d’exercer	
  une	
  
pression	
  suffisante	
  pour	
  maintenir	
  le	
  crampon	
  ouvert.	
  
	
  
e) Les	
  crampons	
  
	
  
Fabriqués	
  en	
  acier	
  inoxydable,	
  les	
  crampons	
  assurent	
  l’ancrage	
  du	
  caoutchouc	
  à	
  digue	
  sur	
  la	
  dent.	
  	
  
	
  
• Les	
  parties	
  d’un	
  crampon	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
La	
  boucle	
  du	
  crampon	
  est	
  toujours	
  placée	
  en	
  D	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Seuls	
  les	
  crampons	
  dits	
  «	
  papillons	
  »	
  possèdent	
  2	
  boucles	
  pour	
  	
  
(dents	
  anté	
  et	
  pour	
  préM)	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Il	
  existe	
  des	
  crampons	
  avec	
  ou	
  sans	
  ailette	
  :	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Les	
  crampons	
  sans	
  ailettes	
  permettent	
  l’accès	
  à	
  l’espace	
  
interproximal	
  mésial	
  d’une	
  dent.	
  
	
  
	
  
Pince	
  à	
  crampons	
  IVORY	
  
(la	
  plus	
  utilisée)	
  
Pince	
  à	
  crampons	
  BREWER	
  
 
Il	
  existe	
  des	
  crampons	
  avec	
  :	
  	
  
	
  
	
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Il	
  existe	
  des	
  crampons	
  avec	
  mors	
  festonnés	
  quand	
  la	
  surface	
  dentaire	
  n’est	
  pas	
  suffisamment	
  rétentive	
  :	
  
	
  
On	
  peut	
  également	
  augmenter	
  le	
  diamètre	
  entre	
  les	
  mors	
  avec	
  une	
  fraise	
  diamantée	
  montée	
  sur	
  turbine.	
  
f) Cadre	
  à	
  digue	
  
Fabriqué	
  en	
  plastique	
  (sous	
  la	
  feuille)	
  ou	
  en	
  métal	
  (au-­‐dessus	
  de	
  la	
  feuille),	
  il	
  permet	
  de	
  tendre	
  le	
  champ	
  
opératoire.	
  Peut	
  se	
  présenter	
  sous	
  une	
  forme	
  de	
  «	
  O	
  »	
  ou	
  de	
  «	
  U	
  ».	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
• La	
  partie	
  concave	
  du	
  cadre	
  en	
  «	
  O	
  »	
  regarde	
  vers	
  le	
  visage	
  du	
  patient.	
  
• La	
  partie	
  ouverte	
  du	
  cadre	
  en	
  «	
  U	
  »	
  regarde	
  toujours	
  vers	
  le	
  nez	
  du	
  patient.	
  
	
  
g) Le	
  fil	
  dentaire	
  
è S’installe	
  avant	
  la	
  mise	
  en	
  place	
  du	
  champ	
  opératoire	
  (permet	
  de	
  
repérer	
  les	
  points	
  de	
  contact	
  serrés)	
  
è Il	
  faut	
  polir	
  les	
  surfaces	
  proximales	
  qui	
  ne	
  laisse	
  pas	
  passer	
  le	
  fil	
  avec	
  du	
  
strip	
  abrasif	
  pour	
  éviter	
  les	
  déchirures	
  de	
  la	
  digue.	
  
è On	
  isole	
  chaque	
  dent	
  avec	
  un	
  fil	
  de	
  soie	
  qui	
  sera	
  ensuite	
  introduit	
  dans	
  
le	
  sillon	
  gingival	
  et	
  qui	
  empêchera	
  la	
  contamination	
  de	
  la	
  cavité	
  avec	
  le	
  
liquide	
  sulculaire	
  en	
  assurant	
  l’étanchéité	
  de	
  la	
  digue.	
  
	
  
h) Les	
  cordons	
  de	
  fixation	
  (Wedjets)	
  
	
  
Ce	
  sont	
  de	
  simple	
  brins	
  de	
  caoutchouc	
  qui	
  qui	
  servent	
  à	
  bloquer	
  le	
  caoutchouc	
  de	
  
la	
  digue	
  sous	
  le	
  point	
  de	
  contact.	
  Ils	
  permettent	
  d’isoler	
  plusieurs	
  dents	
  et	
  peut	
  
remplacer	
  un	
  crampon.	
  Ils	
  se	
  fixent	
  toujours	
  dans	
  la	
  zone	
  mésiale.	
  Existe	
  en	
  3	
  tailles	
  
(large,	
  moyen,	
  fin).	
  
Mors	
  plats	
   Mors	
  plongeants	
  
 
ii. Matériel	
  annexe	
  
a) Moyens	
  complémentaires	
  de	
  calfatage	
  
On	
  les	
  utilise	
  en	
  cas	
  de	
  délabrement	
  cervical	
  important,	
  il	
  est	
  nécessaire	
  de	
  compléter	
  l’étanchéité	
  en	
  utilisant	
  
des	
  pâtes	
  de	
  calfatage	
  ou	
   des	
  matériaux	
  siliconés	
  
• 2	
  consistances	
  :	
  	
  
	
  
Ils	
  adhèrent	
  efficacement	
  sur	
  tous	
  les	
  tissus	
  gingivaux	
  et	
  muqueux	
  secs	
  et	
  humides,	
  les	
  digues	
  en	
  caoutchouc,	
  
les	
  dents,	
  les	
  métaux,	
  etc…	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
b) Les	
  serviettes	
  de	
  protections	
  
Des	
  serviettes	
  en	
  papier	
  peuvent	
  être	
  interposées	
  entre	
  le	
  caoutchouc	
  à	
  digue	
  et	
  la	
  peau	
  pour	
  améliorer	
  le	
  
confort	
  du	
  patient.	
  
	
  
	
  
3. Techniques	
  et	
  mise	
  en	
  œuvre	
  (Principales	
  étapes)	
  
a. Définir	
  le	
  champ	
  à	
  isoler	
  
Isoler	
  une	
  seule	
  dent	
  convient	
  pour	
  l’endodontie.	
  
Il	
  faut	
  isoler	
  plusieurs	
  dents	
  lorsqu’une	
  ou	
  plusieurs	
  faces	
  proximales	
  sont	
  consernées	
  ;	
  	
  
On	
  va	
  ancrer	
  le	
  crampon	
  de	
  préférence	
  sur	
  les	
  molaires	
  même	
  si	
  le	
  traitement	
  est	
  sur	
  une	
  PM	
  en	
  cas	
  de	
  
lésion	
  D	
  on	
  va	
  ancrer	
  le	
  crampon	
  sur	
  la	
  dent	
  immédiatement	
  D.	
  
En	
  cas	
  de	
  lésion	
  M,	
  on	
  va	
  ancrer	
  le	
  crampon	
  sur	
  la	
  dent	
  la	
  plus	
  antérieure	
  du	
  secteur,	
  isolant	
  ainsi	
  la	
  dent	
  
immédiatement	
  M.	
  
	
  
Ø Ex	
  :	
  lésion	
  sur	
  36	
  face	
  D	
  
Crampons	
  sur	
  37	
  et	
  34	
  (dent	
  la	
  plus	
  antérieur	
  du	
  secteur)	
  
	
  
Ø Ex	
  :	
  lésion	
  sur	
  37	
  face	
  M	
  
Matrice	
  puis	
  crampon	
  sans	
  ailette	
  
	
  
	
  
Dans	
  la	
  partie	
  M,	
  on	
  peut	
  remplacer	
  le	
  crampon	
  par	
  un	
  bout	
  de	
  matrice	
  ou	
  un	
  	
  
Wedjet.	
  
	
  
	
  
Pour	
  le	
  secteur	
  antérieur,	
  on	
  isole	
  toujours	
  tout	
  le	
  secteur.	
  On	
  place	
  2	
  crampons	
  sur	
  les	
  2	
  
premières	
  préM	
  +	
  fil	
  de	
  soie	
  sur	
  le	
  reste	
  des	
  dents	
  anté.	
  
	
  
Standard	
  (OraSeal	
  Caulking)	
  
Putty	
  (OraSeal	
  Putty)	
  :	
  plus	
  visqueuse,	
  c’est	
  la	
  plus	
  utilisée	
  
 
b. Perforer	
  la	
  digue	
  
	
  
Placer	
  la	
  digue	
  sur	
  le	
  gabarit	
  et	
  marquer	
  	
  les	
  emplacements	
  de	
  perforation.	
  	
  Pour	
  des	
  perforations	
  
nettes,	
  	
  serrer	
  la	
  pince,	
  puis	
  dégager	
  la	
  feuille	
  de	
  caoutchouc	
  le	
  long	
  du	
  pointeau	
  avant	
  de	
  desserrer	
  la	
  pince.	
  
Le	
  diamètre	
  des	
  trous	
  sera	
  choisi	
  en	
  fonction	
  des	
  dents.	
  
	
  
c. Préparation	
  du	
  champ	
  de	
  travail	
  
	
  
è Nettoyer/détartrer	
  les	
  dents	
  
è Libérer	
  le	
  point	
  de	
  contact	
  (strips	
  abrasifs)	
  
è Placer	
  le	
  crampon	
  sur	
  la	
  pince	
  et	
  bloquer	
  la	
  bague	
  ;	
  placer	
  le	
  crampon	
  
délicatement	
  en	
  déplaçant	
  alternativement	
  le	
  mors	
  vestibulaire	
  puis	
  lingual	
  
vers	
  la	
  zone	
  cervicale.	
  	
  
	
  
	
  
è Il	
  faut	
  vérifier	
  la	
  stabilité	
  horizontale	
  (en	
  appuyant	
  sur	
  les	
  mors	
  V	
  et	
  O)	
  
è Il	
  faut	
  vérifier	
  la	
  stabilité	
  verticale	
  (avec	
  la	
  précelle	
  ou	
  spatule	
  à	
  bouche	
  et	
  on	
  
essaye	
  de	
  tirer	
  la	
  boucle)	
  
	
  
	
  
è L’ancrage	
  cervical	
  doit	
  être	
  vérifié	
  grâce	
  à	
  4	
  points	
  de	
  contact	
  sous	
  l’équateur	
  (si	
  c’est	
  une	
  surface	
  de	
  
contact	
  le	
  crampon	
  risque	
  de	
  glisser)	
  
	
  
d. Technique	
  de	
  pose	
  de	
  la	
  digue	
  
i. 1ère
	
  méthode	
  (crampons	
  avec	
  ailettes)	
  
	
  
1. Le	
  caoutchouc	
  est	
  passé	
  sur	
  les	
  ailettes	
  du	
  crampon	
  et	
  l’ensemble	
  (crampon	
  et	
  caoutchouc)	
  est	
  placé	
  sur	
  la	
  
dent.	
  
2. On	
  dégage	
  les	
  ailettes	
  avec	
  spatule	
  à	
  bouche	
  ou	
  une	
  sonde.	
  
3. Passage	
  du	
  fil	
  dentaire	
  au	
  niveau	
  proximal	
  pour	
  faire	
  glisser	
  le	
  caoutchouc	
  sous	
  les	
  
points	
  de	
  contact.	
  
	
  
Inconvénient	
  :	
  Difficile	
  de	
  voir	
  la	
  dent	
  sur	
  laquelle	
  on	
  souhaite	
  appliquer	
  le	
  crampon	
  à	
  travers	
  un	
  petit	
  trou.	
  
	
  
ii. 2ème
	
  méthode	
  «	
  en	
  parachute	
  »	
  (très	
  utilisé	
  pour	
  les	
  crampons	
  sans	
  ailette)	
  
	
  
1. Le	
  caoutchouc	
  est	
  passé	
  autour	
  du	
  ressort	
  (boucle)	
  du	
  crampon	
  et	
  replié	
  «	
  en	
  
parachute	
  »,	
  laissant	
  les	
  mors	
  libres	
  pour	
  insérer	
  la	
  pince	
  à	
  crampon.	
  
2. L’ensemble	
  (crampon	
  et	
  caoutchouc)	
  est	
  placé	
  sur	
  la	
  dent.	
  
3. Le	
  caoutchouc	
  est	
  passé	
  autour	
  des	
  mors.	
  
4. Passage	
  du	
  fil	
  dentaire	
  au	
  niveau	
  proximal	
  pour	
  faire	
  glisser	
  le	
  caoutchouc	
  sous	
  les	
  points	
  de	
  contact.	
  
	
  
iii. 3ème
	
  méthode	
  :	
  crampon	
  d’abord,	
  suivi	
  de	
  la	
  digue	
  (les	
  crampons	
  double	
  «	
  papillons	
  »	
  
en	
  raison	
  de	
  leur	
  volume	
  n’autorise	
  pas	
  cette	
  méthode)	
  
	
  
1. Mise	
  en	
  place	
  du	
  crampon	
  sur	
  la	
  dent	
  (il	
  sera	
  toujours	
  muni	
  d’un	
  fil	
  de	
  soie	
  dentaire	
  
autour	
  du	
  ressort	
  =>	
  s’il	
  glisse	
  brusquement,	
  le	
  patient	
  ne	
  risque	
  pas	
  de	
  l’avaler).	
  
2. Passage	
  du	
  caoutchouc	
  autour	
  du	
  ressort	
  puis	
  des	
  mors	
  du	
  crampon.	
  
3. Passage	
  du	
  fil	
  dentaire	
  au	
  niveau	
  proximal.	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
 
iv. 4ème
	
  méthode	
  :	
  Digue	
  d’abord,	
  suivi	
  du	
  crampon	
  
	
  
Utilisée	
  pour	
  crampon	
  anté.	
  «	
  en	
  papillon	
  »	
  (nécessite	
  aide	
  de	
  l’assistante)	
  
	
  
1. L’assistante	
  passe	
  le	
  caoutchouc	
  autour	
  de	
  la	
  dent	
  et	
  l’écarte	
  avec	
  le	
  pouce	
  et	
  
l’index	
  du	
  côté	
  V	
  et	
  P	
  (ou	
  L)	
  laissant	
  apparaître	
  la	
  gencive.	
  	
  
2. Le	
  praticien	
  met	
  le	
  crampon	
  sur	
  la	
  dent,	
  l’assistant	
  relâche	
  le	
  caoutchouc.	
  
3. Passage	
  du	
  fil	
  dentaire	
  au	
  niveau	
  proximal.	
  
	
  
e. Placer	
  le	
  cadre	
  
	
  
Le	
  cadre	
  à	
  digue	
  est	
  accroché	
  sur	
  le	
  caoutchouc,	
  en	
  commençant	
  par	
  les	
  4	
  angles	
  (en	
  partant	
  du	
  côté	
  de	
  la	
  
dent	
  concerner	
  pour	
  ne	
  pas	
  solliciter	
  le	
  crampon),	
  ensuite	
  les	
  pointes	
  médianes	
  sup.	
  et	
  inf.	
  et	
  les	
  pointes	
  lat.	
  
	
  
f. Inversion	
  de	
  la	
  digue	
  dans	
  le	
  sulcus	
  
	
  
Le	
  fil	
  dentaire	
  est	
  passé	
  autour	
  des	
  collets,	
  repoussé	
  avec	
  une	
  spatule	
  à	
  bouche	
  tout	
  en	
  séchant	
  les	
  
surfaces	
  au	
  jet	
  d’air,	
  retournera	
  et	
  repoussera	
  la	
  digue.	
  
Vérifier	
  l’étanchéité	
  finale	
  avant	
  de	
  commencer	
  la	
  procédure.	
  
	
  
g. Retrait	
  de	
  la	
  digue	
  
	
  
• Retirer	
  les	
  dispositifs	
  annexes	
  (coins,	
  matrices)	
  
• Tirer	
  la	
  digue	
  du	
  côté	
  buccal	
  pour	
  étirer	
  les	
  
septums	
  et	
  les	
  couper	
  avec	
  les	
  ciseaux.	
  
Sectionner	
  les	
  languettes	
  interdentaires	
  en	
  
commençant	
  par	
  l’arrière.	
  
• Enlever	
  le	
  crampon	
  avec	
  la	
  pince	
  
• Retirer	
  la	
  digue	
  avec	
  le	
  cadre	
  
• S’assurer	
  qu’il	
  ne	
  reste	
  pas	
  de	
  caoutchouc	
  entre	
  les	
  dents.	
  Le	
  cas	
  échéant,	
  le	
  retirer	
  en	
  passant	
  du	
  fil	
  
dentaire.	
  
	
  
	
  
VOUS	
  DEVEZ	
  TOUT	
  CONNAISSEZ	
  !	
  

Contenu connexe

Tendances

La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]Abdeldjalil Gadra
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2mii va
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsAbdeldjalil Gadra
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationAbdeldjalil Gadra
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisAbdeldjalil Gadra
 
Prescription medicamenteuse en odonto stomatologie
Prescription medicamenteuse en odonto stomatologiePrescription medicamenteuse en odonto stomatologie
Prescription medicamenteuse en odonto stomatologierika duos
 
Inlay core
Inlay coreInlay core
Inlay coremii va
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineBougandoura Mehdi
 
Prothese etapes preprothetiques
Prothese etapes preprothetiquesProthese etapes preprothetiques
Prothese etapes preprothetiquesAbdeldjalil Gadra
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.ADELLL
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesAbdeldjalil Gadra
 
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)HELA med_dentaire
 

Tendances (20)

La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
 
Thérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinairesThérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinaires
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
Technique d'obturation
Technique d'obturationTechnique d'obturation
Technique d'obturation
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
 
Prescription medicamenteuse en odonto stomatologie
Prescription medicamenteuse en odonto stomatologiePrescription medicamenteuse en odonto stomatologie
Prescription medicamenteuse en odonto stomatologie
 
Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
 
Contention
ContentionContention
Contention
 
Inlay core
Inlay coreInlay core
Inlay core
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
 
Prothese etapes preprothetiques
Prothese etapes preprothetiquesProthese etapes preprothetiques
Prothese etapes preprothetiques
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
 
La couronne jacket
La couronne jacket La couronne jacket
La couronne jacket
 

Similaire à 268464941 endodontie-cours-1

Technique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptx
Technique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptxTechnique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptx
Technique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptxDouniaMira
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude Abdeldjalil Gadra
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfsimox05mh
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxAyoub163291
 
Instrumentation En macro-chirurgie by oussama khelif
Instrumentation  En macro-chirurgie by oussama khelifInstrumentation  En macro-chirurgie by oussama khelif
Instrumentation En macro-chirurgie by oussama khelifDenTeach
 
Présentation implantologie patients
Présentation implantologie patientsPrésentation implantologie patients
Présentation implantologie patientsfgochtovtt
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassisAbdeldjalil Gadra
 
Blanchiment - Gouttière Pret à porter
Blanchiment - Gouttière Pret à porter Blanchiment - Gouttière Pret à porter
Blanchiment - Gouttière Pret à porter Julien Cachet
 
TBR Dental 2020
TBR Dental 2020TBR Dental 2020
TBR Dental 2020TBRDental
 
TBR Dental 2020
TBR Dental 2020TBR Dental 2020
TBR Dental 2020TBRDental
 
4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf
4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf
4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdfimenallegui245
 
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologieExposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologielindaderbal59
 
Cours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formationCours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formationDentalScript
 
le curetage dentaire.pptx
le curetage dentaire.pptxle curetage dentaire.pptx
le curetage dentaire.pptxafafbout2004
 
La Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueLa Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueADELLL
 

Similaire à 268464941 endodontie-cours-1 (20)

Technique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptx
Technique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptxTechnique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptx
Technique de l’avulsion dentaire [Autosaved] .pptx
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
 
Instrumentation En macro-chirurgie by oussama khelif
Instrumentation  En macro-chirurgie by oussama khelifInstrumentation  En macro-chirurgie by oussama khelif
Instrumentation En macro-chirurgie by oussama khelif
 
Présentation implantologie patients
Présentation implantologie patientsPrésentation implantologie patients
Présentation implantologie patients
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
 
Blanchiment - Gouttière Pret à porter
Blanchiment - Gouttière Pret à porter Blanchiment - Gouttière Pret à porter
Blanchiment - Gouttière Pret à porter
 
TBR Dental 2020
TBR Dental 2020TBR Dental 2020
TBR Dental 2020
 
TBR Dental 2020
TBR Dental 2020TBR Dental 2020
TBR Dental 2020
 
( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa
 
4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf
4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf
4- Instrumentation endodontique (Dr.BOUDEN).pdf
 
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologieExposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
 
Cours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formationCours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formation
 
Les implants dentaires
Les implants dentairesLes implants dentaires
Les implants dentaires
 
Les empreintes en ppma
Les empreintes en ppmaLes empreintes en ppma
Les empreintes en ppma
 
Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
 
le curetage dentaire.pptx
le curetage dentaire.pptxle curetage dentaire.pptx
le curetage dentaire.pptx
 
La Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueLa Contention orthodontique
La Contention orthodontique
 

Plus de mii va

2016 lil2c015
2016 lil2c0152016 lil2c015
2016 lil2c015mii va
 
Prescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatriquePrescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatriquemii va
 
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisteriemii va
 
Expo dentinite
Expo dentiniteExpo dentinite
Expo dentinitemii va
 
Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019mii va
 
356341895 endo-revision
356341895 endo-revision356341895 endo-revision
356341895 endo-revisionmii va
 
268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8mii va
 
268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7smii va
 
268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6mii va
 
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdfmii va
 
68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentairesmii va
 

Plus de mii va (12)

2016 lil2c015
2016 lil2c0152016 lil2c015
2016 lil2c015
 
Prescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatriquePrescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatrique
 
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
 
000
000000
000
 
Expo dentinite
Expo dentiniteExpo dentinite
Expo dentinite
 
Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019
 
356341895 endo-revision
356341895 endo-revision356341895 endo-revision
356341895 endo-revision
 
268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8
 
268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s
 
268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6
 
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
 
68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires
 

268464941 endodontie-cours-1

  • 1. 27/02/15   Moins  cher   Utilisation  facile  (le  patient  peut  la  tenir)   Certaines  possèdent  un  écarteur  pour  la  langue                    ENDODONTIE     COURS  1         I. Les  matériaux  d’isolation  du  champ  opératoire   1. Canules  d’aspiration  (pompes  à  salive)     • NORMALE   Posée  sous  la  langue  (Ø  4mm)  peut  être  confectionnée  en  métal  (auto-­‐clavable)  ou  en   plastique  (usage  unique).  La  canule  présente  un  manchon  qui  prélève  la  salive  du  plancher   buccal.   On  la  pose  du  côté  opposé  par  rapport  au  côté  où  l’on  travaille.   AVANTAGES  :           INCONVENIENTS  :  Aspire  uniquement  la  salive     • CIRURGICALE  (manipulation  par  l’assistant  ou  le  dentiste)     Fabriquée  en  plastique  ou  en  métal  (Ø10mm)   Toujours  tenu  dans  la  main  (position  //  à  la  dent)     INCONVENIENTS  :  Fort  pouvoir  d’aspiration,  peut  également  les  tissus  mous  et  créer  des  lésions  (surtout  si  la   digue  n’est  pas  présente).     2. Matériaux  absorbants     è Rouleaux  de  coton   è Triangles  absorbants     Matériaux  absorbants  dits  à  temps  moyen  (car  obliger  de  les  changer)     • Préfabriqués   • Divers  dimensions       Plan  du  cours  :     I. Les  matériaux  d’isolation  du  champ  opératoire  :   1. Canules  d’aspiration   2. Les  matériaux  absorbants   II. La  digue  en  caoutchouc  :   1. Nécessité  et  intérêt  en  endodontie   2. Matériel   i. Matériel  standard   ii. Matériel  annexe   3. Techniques  et  mise  en  œuvre  
  • 2. II. La  digue  en  caoutchouc   1. Nécessité  et  intérêt  en  endodontie     Barrière  qui  sépare  les  dents  à  traiter  du  reste  de  la  cavité.  Elle  permet  de  diminuer  le  risque  infectieux.       INCONVENIENTS  FORMELS  :                 AVANTAGES  :           L’acte  endodontique  est  un  acte  chirurgical  durant  lequel  il  faut  veiller  à  ne  pas  infecter  ou  surinfecter   l’endodonte  ou  la  dent  à  traiter.     ASEPSIE  :  Supprime  le  risque  de  contamination  (de  l’endodonte  et  du  praticien)  par  la  salive,  le  sang  et  le  fluide   gingival     CONFORT  ET  SECURITE  DU  PATIENT  :  Les  débris  divers  (acides,  Mercure  ‘Hg’),  les  irrigants  canalaires  ne  peuvent   pas  passer  dans  la  cavité  buccale  du  patient.  La  digue  élimine  également  le  risque  d’avaler  un  instrument   endodontique.     ERGONOMIE  :                     2. Matériel     i. Matériel  standard                           +  Wedjets  :  cordon  de                                              fixation   +  matériaux  de  calfatage  :        Utilisés  pour  des  dents  sans        4  parois   • Seulement  applicable  sur  une  dent  à  4  parois  (obligation  de   faire  au  préalable  un  resto  pré-­‐endodontique)   • Temps  d’installation  long  si  le  dentiste  n’est  pas  expérimenté   • Refus  du  patient   • Gêne  au  niv.  de  la  genvice   -­‐ Asepsie   -­‐ Confort  et  sécurité  du  patient   -­‐ Ergonomie   • Libère  les  mains  de  l’assistant  dentaire   • Assure  un  meilleur  rapport  temps/efficacité  (on  peut  réaliser  un  traitement   en  une  seule  séance)   • Améliore  l’accès  de  la  dent  à  traiter  par  l’éviction  de  la  gencive  et   l’écartement  des  joues  et  de  la  langue   • Améliore  la  vision  :  le  praticien  n’est  plus  incommodé  par  la  formation  de   buée  sur  le  miroir   • Autorise  la  déglutition  du  patient  sans  problème   La  feuille  de  digue   Cadre  à  digue   Crampons  (ou  clamps)   La  pince  à  perforer  et  le   guide  à  poinçons   Pince  à  crampons  
  • 3.   a) Feuille  de  digue  en  caoutchouc     è En  latex  (ou  en  nitrile  :  existe  seulement  en  épaisseur  moyenne  et  en  une  seule  dimension  152x152,  peut   être  dissous  par  solvants  à  base  de  xylène)   è Différentes  couleurs  (Ø  blanc  :  peut  se  confondre  avec  la  couleur  des  dents)   è Epaisseurs  différentes  (épaisse,  moyenne,  fine)                   è Présente  une  face  mâte  en  occlusal  et  brillante  en  cervical.     è Forme  de  rouleaux  prédécoupés.     b) Pince  à  perforer  (ou  pince  à  emporte-­‐pièce)     è Présente  un  pointeau     è Une  molette           Le  choix  de  la  perforation  est  variable  (0.7  à  2mm)  se  fait  en   fonction  de  la  dent  à  traiter,  ensuite  on  tourne  la  molette.         1  :  incisive  inf.   2  :  incisive  sup.   3  :  canine  +  préM   4  :  les  2  premières  molaires   5  :  dents  de  sagesse     Les  trous  doivent  être  toujours  nets  pour  éviter  les  déchirures.   è Vérifiez  qu’il  ne  reste  pas  de  confettis  dans  le  pointeau  après  son  utilisation     c) Guide  de  poinçon  –  Faciliter  le  repérage  des  perforations     La  digue  doit  recouvrir  le  champ  opératoire  de  façon  symétrique  selon  le  plan  sagittal,  il  est  donc  conseillé   de  s’aider  d’un  guide  de  poinçons.     Le  guide  est  placé  en-­‐dessous  de  la  feuille  de  digue  et  des  repères  sont  tracés  au  niveau  des  dents   concernées.  Ensuite  on  procède  à  la  perforation  de  la  feuille  de  caoutchouc.     Une  mauvaise  perforation  entraîne  un  décentrage  du  champ  =  instabilité                     PAS  DE  CORRELATION  ENTRE   COULEUR  ET  EPAISSEUR   Pour  plusieurs  dents   Elle  assure  l’éviction  et  une   étanchéité  cervicale  parfaite   (utilisée  en  cario.)   Pour  une  dent   La  plus  utilisée  en  endo.  
  • 4.   d) Pince  à  crampons                                       La  pince  à  crampons  présente  2  mors  (bras)  et  une  bague  qui  permet  de  bloquer  le  crampon  à  l’écartement   souhaité  sur  les  mors  de  la  pince.  L’encoche  sur  les  mors  de  la  pince  à  crampons  permet  d’exercer  une   pression  suffisante  pour  maintenir  le  crampon  ouvert.     e) Les  crampons     Fabriqués  en  acier  inoxydable,  les  crampons  assurent  l’ancrage  du  caoutchouc  à  digue  sur  la  dent.       • Les  parties  d’un  crampon             La  boucle  du  crampon  est  toujours  placée  en  D                   Seuls  les  crampons  dits  «  papillons  »  possèdent  2  boucles  pour     (dents  anté  et  pour  préM)           Il  existe  des  crampons  avec  ou  sans  ailette  :           Les  crampons  sans  ailettes  permettent  l’accès  à  l’espace   interproximal  mésial  d’une  dent.       Pince  à  crampons  IVORY   (la  plus  utilisée)   Pince  à  crampons  BREWER  
  • 5.   Il  existe  des  crampons  avec  :                         Il  existe  des  crampons  avec  mors  festonnés  quand  la  surface  dentaire  n’est  pas  suffisamment  rétentive  :     On  peut  également  augmenter  le  diamètre  entre  les  mors  avec  une  fraise  diamantée  montée  sur  turbine.   f) Cadre  à  digue   Fabriqué  en  plastique  (sous  la  feuille)  ou  en  métal  (au-­‐dessus  de  la  feuille),  il  permet  de  tendre  le  champ   opératoire.  Peut  se  présenter  sous  une  forme  de  «  O  »  ou  de  «  U  ».               • La  partie  concave  du  cadre  en  «  O  »  regarde  vers  le  visage  du  patient.   • La  partie  ouverte  du  cadre  en  «  U  »  regarde  toujours  vers  le  nez  du  patient.     g) Le  fil  dentaire   è S’installe  avant  la  mise  en  place  du  champ  opératoire  (permet  de   repérer  les  points  de  contact  serrés)   è Il  faut  polir  les  surfaces  proximales  qui  ne  laisse  pas  passer  le  fil  avec  du   strip  abrasif  pour  éviter  les  déchirures  de  la  digue.   è On  isole  chaque  dent  avec  un  fil  de  soie  qui  sera  ensuite  introduit  dans   le  sillon  gingival  et  qui  empêchera  la  contamination  de  la  cavité  avec  le   liquide  sulculaire  en  assurant  l’étanchéité  de  la  digue.     h) Les  cordons  de  fixation  (Wedjets)     Ce  sont  de  simple  brins  de  caoutchouc  qui  qui  servent  à  bloquer  le  caoutchouc  de   la  digue  sous  le  point  de  contact.  Ils  permettent  d’isoler  plusieurs  dents  et  peut   remplacer  un  crampon.  Ils  se  fixent  toujours  dans  la  zone  mésiale.  Existe  en  3  tailles   (large,  moyen,  fin).   Mors  plats   Mors  plongeants  
  • 6.   ii. Matériel  annexe   a) Moyens  complémentaires  de  calfatage   On  les  utilise  en  cas  de  délabrement  cervical  important,  il  est  nécessaire  de  compléter  l’étanchéité  en  utilisant   des  pâtes  de  calfatage  ou   des  matériaux  siliconés   • 2  consistances  :       Ils  adhèrent  efficacement  sur  tous  les  tissus  gingivaux  et  muqueux  secs  et  humides,  les  digues  en  caoutchouc,   les  dents,  les  métaux,  etc…             b) Les  serviettes  de  protections   Des  serviettes  en  papier  peuvent  être  interposées  entre  le  caoutchouc  à  digue  et  la  peau  pour  améliorer  le   confort  du  patient.       3. Techniques  et  mise  en  œuvre  (Principales  étapes)   a. Définir  le  champ  à  isoler   Isoler  une  seule  dent  convient  pour  l’endodontie.   Il  faut  isoler  plusieurs  dents  lorsqu’une  ou  plusieurs  faces  proximales  sont  consernées  ;     On  va  ancrer  le  crampon  de  préférence  sur  les  molaires  même  si  le  traitement  est  sur  une  PM  en  cas  de   lésion  D  on  va  ancrer  le  crampon  sur  la  dent  immédiatement  D.   En  cas  de  lésion  M,  on  va  ancrer  le  crampon  sur  la  dent  la  plus  antérieure  du  secteur,  isolant  ainsi  la  dent   immédiatement  M.     Ø Ex  :  lésion  sur  36  face  D   Crampons  sur  37  et  34  (dent  la  plus  antérieur  du  secteur)     Ø Ex  :  lésion  sur  37  face  M   Matrice  puis  crampon  sans  ailette       Dans  la  partie  M,  on  peut  remplacer  le  crampon  par  un  bout  de  matrice  ou  un     Wedjet.       Pour  le  secteur  antérieur,  on  isole  toujours  tout  le  secteur.  On  place  2  crampons  sur  les  2   premières  préM  +  fil  de  soie  sur  le  reste  des  dents  anté.     Standard  (OraSeal  Caulking)   Putty  (OraSeal  Putty)  :  plus  visqueuse,  c’est  la  plus  utilisée  
  • 7.   b. Perforer  la  digue     Placer  la  digue  sur  le  gabarit  et  marquer    les  emplacements  de  perforation.    Pour  des  perforations   nettes,    serrer  la  pince,  puis  dégager  la  feuille  de  caoutchouc  le  long  du  pointeau  avant  de  desserrer  la  pince.   Le  diamètre  des  trous  sera  choisi  en  fonction  des  dents.     c. Préparation  du  champ  de  travail     è Nettoyer/détartrer  les  dents   è Libérer  le  point  de  contact  (strips  abrasifs)   è Placer  le  crampon  sur  la  pince  et  bloquer  la  bague  ;  placer  le  crampon   délicatement  en  déplaçant  alternativement  le  mors  vestibulaire  puis  lingual   vers  la  zone  cervicale.         è Il  faut  vérifier  la  stabilité  horizontale  (en  appuyant  sur  les  mors  V  et  O)   è Il  faut  vérifier  la  stabilité  verticale  (avec  la  précelle  ou  spatule  à  bouche  et  on   essaye  de  tirer  la  boucle)       è L’ancrage  cervical  doit  être  vérifié  grâce  à  4  points  de  contact  sous  l’équateur  (si  c’est  une  surface  de   contact  le  crampon  risque  de  glisser)     d. Technique  de  pose  de  la  digue   i. 1ère  méthode  (crampons  avec  ailettes)     1. Le  caoutchouc  est  passé  sur  les  ailettes  du  crampon  et  l’ensemble  (crampon  et  caoutchouc)  est  placé  sur  la   dent.   2. On  dégage  les  ailettes  avec  spatule  à  bouche  ou  une  sonde.   3. Passage  du  fil  dentaire  au  niveau  proximal  pour  faire  glisser  le  caoutchouc  sous  les   points  de  contact.     Inconvénient  :  Difficile  de  voir  la  dent  sur  laquelle  on  souhaite  appliquer  le  crampon  à  travers  un  petit  trou.     ii. 2ème  méthode  «  en  parachute  »  (très  utilisé  pour  les  crampons  sans  ailette)     1. Le  caoutchouc  est  passé  autour  du  ressort  (boucle)  du  crampon  et  replié  «  en   parachute  »,  laissant  les  mors  libres  pour  insérer  la  pince  à  crampon.   2. L’ensemble  (crampon  et  caoutchouc)  est  placé  sur  la  dent.   3. Le  caoutchouc  est  passé  autour  des  mors.   4. Passage  du  fil  dentaire  au  niveau  proximal  pour  faire  glisser  le  caoutchouc  sous  les  points  de  contact.     iii. 3ème  méthode  :  crampon  d’abord,  suivi  de  la  digue  (les  crampons  double  «  papillons  »   en  raison  de  leur  volume  n’autorise  pas  cette  méthode)     1. Mise  en  place  du  crampon  sur  la  dent  (il  sera  toujours  muni  d’un  fil  de  soie  dentaire   autour  du  ressort  =>  s’il  glisse  brusquement,  le  patient  ne  risque  pas  de  l’avaler).   2. Passage  du  caoutchouc  autour  du  ressort  puis  des  mors  du  crampon.   3. Passage  du  fil  dentaire  au  niveau  proximal.                  
  • 8.   iv. 4ème  méthode  :  Digue  d’abord,  suivi  du  crampon     Utilisée  pour  crampon  anté.  «  en  papillon  »  (nécessite  aide  de  l’assistante)     1. L’assistante  passe  le  caoutchouc  autour  de  la  dent  et  l’écarte  avec  le  pouce  et   l’index  du  côté  V  et  P  (ou  L)  laissant  apparaître  la  gencive.     2. Le  praticien  met  le  crampon  sur  la  dent,  l’assistant  relâche  le  caoutchouc.   3. Passage  du  fil  dentaire  au  niveau  proximal.     e. Placer  le  cadre     Le  cadre  à  digue  est  accroché  sur  le  caoutchouc,  en  commençant  par  les  4  angles  (en  partant  du  côté  de  la   dent  concerner  pour  ne  pas  solliciter  le  crampon),  ensuite  les  pointes  médianes  sup.  et  inf.  et  les  pointes  lat.     f. Inversion  de  la  digue  dans  le  sulcus     Le  fil  dentaire  est  passé  autour  des  collets,  repoussé  avec  une  spatule  à  bouche  tout  en  séchant  les   surfaces  au  jet  d’air,  retournera  et  repoussera  la  digue.   Vérifier  l’étanchéité  finale  avant  de  commencer  la  procédure.     g. Retrait  de  la  digue     • Retirer  les  dispositifs  annexes  (coins,  matrices)   • Tirer  la  digue  du  côté  buccal  pour  étirer  les   septums  et  les  couper  avec  les  ciseaux.   Sectionner  les  languettes  interdentaires  en   commençant  par  l’arrière.   • Enlever  le  crampon  avec  la  pince   • Retirer  la  digue  avec  le  cadre   • S’assurer  qu’il  ne  reste  pas  de  caoutchouc  entre  les  dents.  Le  cas  échéant,  le  retirer  en  passant  du  fil   dentaire.       VOUS  DEVEZ  TOUT  CONNAISSEZ  !