SlideShare une entreprise Scribd logo
LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS

1ÈRE PARTIE CALCUL DU SCR MARCHE SELON LA
FORMULE STANDARD

MEHDI BECHCHANI
BUSINESS ANALYST – CALCULS
INVESTMENT REPORTING & PERFORMANCE
BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES
CONSULTANT MWA

1
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS

1ÈRE PARTIE CALCUL DU SCR MARCHE SELON LA
FORMULE STANDARD
SOMMAIRE
PRESENTATION DE LA
REGLEMENTATION PRUDENTIELLE
SOLVENCY II
L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS
SOLVENCY II
MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU
SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE
DU QIS 5

IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE
PROCESSUS D’INVESTISSEMENT

2
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / PRESENTATION DE
LA REGLEMENTATION
SOMMAIRE
PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
PRUDENTIELLE SOLVENCY II

CONTEXTE ECONOMIQUE ET
REGLEMENTAIRE DES ASSUREURS

L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II

PASSAGE DE SOLVENCY I
A SOLVENCY II

MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE
DANS LE CONTEXTE DU QIS 5
IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT

LE POURQUOI DE LA REFORME
SOLVENCY II : UNE
REGLEMENTATION A TROIS PILIERS
CALENDRIER DE LA REFORME

3
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
CONTEXTE CONTEXTE
ECONOMIQUE
ECONOMIQUE ET ET
REGLEMENTAIRE
REGLEMENTAIRE

•

DE SOLVENCY I A
SOLVENCY II

•

LE POURQUOI DE LA
REFORME
UNE
REGLEMENTATION
A TROIS PILLIER

L’assurance est un secteur caractérisé par l’inversion de son cycle de
production, conduisant les sociétés d’assurance à constituer des
provisions en prévision des engagements qu’il leur faudra honorer.

•

CALENDRIER DE LA
REFORME

Les sociétés d’assurances doivent également disposer, au-delà de leurs
provisions techniques, d’un montant de fonds propres, qui représentent
un gage de sécurité pour les assurés :
•

•

Pour cela, elles doivent constituer des réserves appelées les
provisions techniques

C’est ainsi qu’a été introduite la notion de marge de solvabilité
(Solvency I)

Elle correspond à un montant minimum de ressources que doit détenir
la compagnie d’assurance pour pouvoir couvrir les frais et pertes
imprévus sans mettre en péril la pérennité de l’entreprise mais aussi et
surtout pour pouvoir honorer ses engagements vis-à-vis des assurés.
4

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
CONTEXTE
ECONOMIQUE ET
REGLEMENTAIRE

•

Comparaison du bilan simplifié d’une compagnie d’assurance
sous Solvency I et Solvency II

DE SOLVENCY
DE SOLVENCY I A I A
SOLVENCY II
SOLVENCY II
LE POURQUOI DE LA
REFORME
UNE
REGLEMENTATION
A TROIS PILLIER
CALENDRIER DE LA
REFORME

L’approche du bilan d’un compagnie d’assurance diffère selon la réglementation sur de
nombreux points :
•
•
•

La comptabilisation des actifs,
La définition des provisions techniques,
Le calcul et la notion de marge de solvabilité
(existence de deux niveaux pour la nouvelle réglementation)

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite

5
1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
CONTEXTE
ECONOMIQUE ET
REGLEMENTAIRE

(a) Limites de la réglementation existante
•

La marge de solvabilité détermine le minimum de capital requis forfaitairement et
proportionnellement aux volumes d’activité (primes, sinistres ou provisions) sans
intégrer explicitement la notion de risque.

•

L’existence des mêmes règles de gestions d’actifs pour toutes les activités

•

La non-uniformité entre les pays des moyens et actions mis en œuvre par les
autorités de contrôle

•

L’évaluation des provisions se fait selon une approche rétrospective (c'est-à-dire
basée sur le passé) en épargne, ce qui signifie que l’on juge que le passé est un
bon estimateur du futur

DE SOLVENCY I A
SOLVENCY II
LELE POURQUOI DE LA
POURQUOI DE LA
REFORME
REFORME
UNE
REGLEMENTATION
A TROIS PILLIER
CALENDRIER DE LA
REFORME

(b) Objectifs de la nouvelle réglementation
•

Incitation les entreprises à améliorer la gestion de leurs risques : Le niveau des
capitaux propres devra être proportionné au risque des passifs et actifs détenus
par les assureurs : plus un actif sera risqué, plus les capitaux propres
réglementaires (exigence en capital) devront être élevés.

•

L’uniformisation des règles de solvabilité entre les membres de l’UE afin de
permettre aux autorités de contrôle de disposer d’outils mieux adaptés
6

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
CONTEXTE
ECONOMIQUE ET
REGLEMENTAIRE
DE SOLVENCY I A
SOLVENCY II
LE POURQUOI DE LA
REFORME
UNE
UNE
REGLEMENTATION
REGLEMENTATION
A TROISA TROIS PILLIER
PILLIER
CALENDRIER DE LA
REFORME

• Le Pilier I concerne les exigences quantitatives, notamment le calcul du SCR
• Le Pilier II est consacré à la surveillance prudentielle et aux exigences qualitatives :
Contrôle Interne, Gestion des risques…

• Le Pilier III contient un ensemble de règles relatives à la communication financière
et prudentielle
7
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
CONTEXTE
ECONOMIQUE ET
REGLEMENTAIRE
DE SOLVENCY I A
SOLVENCY II
LE POURQUOI DE LA
REFORME
UNE
REGLEMENTATION
A TROIS PILLIER
CALENDRIER DE LA LA
CALENDRIER DE
REFORME
REFORME

Source FFSA – Décembre 2012
8
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS
SOLVENCY II
SOMMAIRE
PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
PRUDENTIELLE SOLVENCY II

APPROCHE MODULAIRE DES
RISQUES SELON SOLVENCY II

L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II

PRESENTATION DES PILIERS DE
RISQUES DE MARCHE

MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE
DANS LE CONTEXTE DU QIS 5
IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT

9
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
APPROCHE MODULAIRE
MODULAIRE DES
DES RISQUES SELON
RISQUES SELON
SOLVENCY II
SOLVENCY II
PRESENTATION DES
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE

AGREGATION BOTTOM-UP

10
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
APPROCHE MODULAIRE
MODULAIRE DES
DES RISQUES SELON
RISQUES SELON
SOLVENCY II
SOLVENCY II

ANNEXES

Approche modulaire ou « Bottom-Up »

- SCR Marginal
Calcul de l’exigence de capital au titre de chacun des sous-modules de risque
SCR MARKET

SCR HEALTH

SCR DEFAULT SCR LIFE

SCR NON LIFE SCR INFLATION

PRESENTATION DES
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE

SCR
MODULE DE RISQUE
SCR
MARGINAL

- SCR par module de risque
Agrégation des SCR Marginaux via la matrice de corrélation de chaque module de risque
BSCR

SCR
GLOBAL

SCR
MODULE DE RISQUE
SCR MARKET SCR HEALTH SCR DEFAULT SCR LIFE

SCR NON LIFE SCR INFLATION

- SCR Global
Agrégation des SCR relatifs à chaque module de risque via la matrice de corrélation
11
globale
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
APPROCHE MODULAIRE
MODULAIRE DES
DES RISQUES SELON
RISQUES SELON
SOLVENCY II
SOLVENCY II
PRESENTATION DES
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE

Source EIOPA – QIS 5
14 Mars 2011

12
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRMarket
•
•

Dans la formule standard, le risque de marché résulte du niveau, ou de la volatilité,
des taux ou des prix de marché des instruments financiers.
Le modèle proposé cherche à mesurer l’impact sur la valeur des actifs et sur la
valeur du passif des mouvements au niveau des variables financières, notamment
les cours des actions, les taux d’intérêt, les prix de l’immobilier et les taux de
change, les spreads, le niveau de concentration, la prime d’illiquidité – qui
constituent les risques suivants :
•
•
•
•
•
•
•

•
•

Risques de Marché

Risque de taux d’intérêt
Risque Actions
Risque Immobilier (Property)
Risque de signature (Spread)
Risque de change
Risque de concentration
Risque de prime d’illiquidité*

*risque s’appliquant uniquement au passif

Le capital requis pour le risque de marché se calcule en combinant les différents
sous-risques par l’intermédiaire de la matrice de corrélation Marché.
Pour chaque facteur de risque, le SCR correspondant se calcule en mesurant
l’impact du choc correspondant sur la « Net-Asset-Value »
13

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRInterest

Risque de taux d’intérêt (1/4)

Il s’agit du risque lié à la variation des taux d’intérêt sur le marché obligataire. On peut
distinguer essentiellement deux types de risques pour l’assureur :
(a) Le risque de baisse des taux (ou risque de réinvestissement)

Ce risque survient lorsque l’actif est plus court que le passif et que les taux d’intérêts
baissent :
•

Lorsqu’une obligation arrive à échéance, si les taux ont baissé, l’assureur ne pourra
pas réinvestir le nominal remboursé dans un placement aussi rentable que le
précédent (pour un même niveau de risque).

•

Il est alors possible dans certains cas que le taux de rendement de ses
réinvestissements devienne inférieur au taux auquel il a garanti ses contrats qui
courent encore.



Ce risque est d’autant plus grand que la durée moyenne de détention des
placements est inférieure à la durée des engagements.

14
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRInterest

Risque de taux d’intérêt (2/4)

(b) Le risque de hausse des taux (ou risque de liquidation)
Ce risque est essentiellement lié à l’option qui est donnée contractuellement à l’assuré
de pouvoir racheter à tout moment son contrat et récupérer ainsi son épargne, le plus
souvent sans pénalité :
•

Si les taux montent brusquement et que le rendement financier de l’assureur ne lui
permet pas de s’aligner sur ces taux de marché, les assurés vont avoir tendance à
racheter leur contrat pour replacer leur épargne à un taux plus élevé.

•

Pour payer ces rachats, l’assureur doit vendre des obligations avant leur échéance,
qui compte tenu de la hausse des taux peuvent être en moins-values. La
conséquence pour l’assureur est de devoir ainsi réaliser des moins-values
obligataires. La réserve de capitalisation a pour vocation d’amortir ce type de choc.



A l’inverse du risque de baisse des taux, le risque de hausse des taux résulte donc
d’un actif trop « long » par rapport au passif.

15
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II

SCRInterest

Risque de taux d’intérêt (3/4)

ANNEXES

•

Dans Solvabilité 2, le risque de taux d’intérêt est mesuré par l’impact sur la valeur
de l’actif net dans l’hypothèse d’une modification de la totalité de la courbe des taux
à partir d’évolutions à la hausse et à la baisse par maturité des flux :

•

Afin de rester le plus conservateur possible, le SCR Interest sera égal au plus grand
des SCR calculé dans une configuration de chocs haussiers ou baissiers :



Le risque de taux d’intérêt ne s’intéresse ni à la nature d’émission (Obligation
Corporate ou Gouvernementale) ni au Rating d’émission : c’est toute la structure à
terme des taux d’intérêt qui est stressée.

PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

16
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRInterest
•

Risque de taux d’intérêt (4/4)

ANNEXES

Les chocs relatifs à la hausse et à la baisse des taux sont les suivants :
Maturity
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Shock Up
70%
70%
64%
59%
55%
52%
49%
47%
44%
42%
39%
37%
35%
34%
33%
31%
30%
29%
27%
26%
26%
26%
26%
26%
26%
26%
26%
26%
26%
25%

Shock Down
-75%
-65%
-56%
-50%
-46%
-42%
-39%
-36%
-33%
-31%
-30%
-29%
-28%
-28%
-27%
-28%
-28%
-28%
-29%
-29%
-29%
-30%
-30%
-30%
-30%
-30%
-30%
-30%
-30%
-30%

17
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRInterest

Note sur l’extrapolation Smith-Wilson des courbes ANNEXES
de taux
pour les maturités longues (1/2)

•

Le choix de la courbe des taux sans risque joue un rôle important : Grâce à elle, on
peut notamment déterminer la valeur des prestations d’assurance.

•

Le débat auquel le QIS 5 a tenté de fournir une réponse concerne les règles
d'évaluation des passifs des sociétés d'assurance vie dans le cadre de Solvabilité II.

•

En effet, dans les polices d’assurance vie, certaines prestations peuvent survenir
plusieurs décennies après la conclusion du contrat : Ces passifs ont donc des
maturités dépassant celles des obligations souveraines traitées par le marché. Se
pose alors la question de leur valorisation: Les compagnies italiennes par exemple
feraient une erreur en utilisant le taux de rendement des obligations italiennes, car
ce dernier contient une prime de défaut de l'État italien qui n'a aucune relation
avec le profil de risque de leurs propres passifs.

•

Dans le QIS 5, l’approche préconisée dans ce cas est d’extrapoler progressivement
la courbe de taux pour converger vers un taux à long terme (Ultimate Forward Rate
- UFR), à partir d’une maturité donnée au-delà de laquelle la liquidité se réduit (Last
Liquid Point - LLP).

•

Le taux UFR est fixé à 4,2% par le régulateur, tandis que le LLP est à 20 ans.
18

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRInterest

•

Note sur l’extrapolation Smith-Wilson des courbes ANNEXES
de taux
pour les maturités longues (2/2)

Passage d'une courbe calculée à partir d'un taux de marché jusqu'à 20 ans à une
courbe synthétique au-delà de cette maturité conformément à la méthodologie de
l’Ultimate Forward Rate – UFR :
Libability discount curvers (zero coupon)
UFR = 4,2 %

Courbe 1 :
LLP = 20y, T2 = 60y
Courbe 2 :
LLP = 50y, T2 = 120y

19
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCREquity

Risque Actions

Le SCREquity mesure le niveau de capital à immobiliser permettant d’absorber un choc sur
le marché action.
Il est déterminé de la manière suivante :

•

Deux grandes zones géographiques (Gobal/Others) sont différenciées pour
lesquelles un scénario central de respectivement -39% et -49% est appliqué.

•

A ce scénario central est ajouté un effet d’ajustement symétrique (dampener)
calculé à partir de l’indice action MSCI World. Il s’agit de calculer l’écart relatif entre
le niveau d’indice à l’instant t et son niveau moyen sur les 36 derniers mois.

•

Cet écart est borné à plus ou moins 10% et permet de moduler le choc action à
appliquer de façon à limiter le caractère pro cyclique du test de résistance.

•

Un niveau de corrélation de 75% est intégré lors de la consolidation du risque action
entre les zones Global et Others.

SCRProperty

Risque Immobilier

Le risque immobilier correspond à une chute de -25% de la valeur marché du titre.
20
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II

SCRSpread

Risque de signature (1/3)

Le risque de signature correspond à la part de risque provenant de la volatilité du
spread par rapport au taux sans risque. Il est calculé sur 3 grands ensembles :

PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

•
•
•

Obligations Corporate et Gouvernementales hors EEE* (Espace Economique Européen)
Produits structurés de dette
Les dérivés de crédit (CDS, TRS, CLN)

•

Si une méfiance générale à l’égard d’un émetteur privé survient; l’écart entre les
taux des emprunts d’Etat et les taux des emprunts obligataires privés (spread) va
augmenter avec pour conséquence pour l’assureur de voir la valeur de ses
obligations Corporate diminuer, et ce, d’autant plus fortement que la notation de
l’émetteur est mauvaise.

•

Idem pour les obligation gouvernementales non issues d’un pays membre de l’EEA.
Les obligations gouvernementales issues par un pays membre de l’EEA ne sont pas
soumises au risque de spread et ne chargent donc pas le capital de solvabilité.

•

L’exigence de capital au titre du risque de hausse des taux est définie comme la
perte en fonds propres économiques constatée suite à un choc de spread haussier
correspondant à une baisse de valeur des obligations en portefeuille :
21

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRSpread

Risque de signature (2/3)

ANNEXES

Le choc s’applique obligation par obligation et dépend de la notation d’émission et de la
sensibilité au taux de l’obligation. Les spécifications techniques donnent la formule
suivante :

Où :
•

MVi : valeur de marché de l’obligation i

•

Sensii : Modified Duration de l’obligation i - en fonction du rating de l’obligation cette
dernière est « floorée » et « capée » (contrainte par des bornes).

•

FUp : fonction du rating d’émission et qui est calibrée de manière à représenter un
choc correspondant à une augmentation du spread de l’obligation.

22
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRSpread

Risque de signature (3/3)

ANNEXES

La fonction Fup et les bornes de la duration modifiée sont définies dans les tableaux
suivant :
•

Obligations Corporate

•

Obligations Gouvernementales
(pays non membres de l’EEE)

23
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRCurrency

Risque de change

Le risque de change concerne uniquement les devises étrangères et consiste à calculer le
montant de capital à immobiliser afin d’absorber un choc monétaire défavorable.
Deux scénarios sont à considérer :

•

Un choc haussier qui consiste à choquer les devises étrangères de +25%

•

Un choc baissier qui consiste à choquer les devises de -25%

On conserve le montant de capital qui s’avère être le plus conservateur.
Certains couples de devises ne subissent pas le même choc de niveau :
Couple devise

Chocs applicables

EUR/DKK ; LTL/DKK ; EEK/DKK

+/- 2.25%

EUR/EEK ; LTL/EEK

+/- 0%

EUR/LVL ; LTL/LVL ; EEK/LVL

+/- 1%

EUR/LTL ; EEK/LTL

+/- 0%

LVL/DKK

+/- 3.5%
24

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II

SCRConcentration Risque de concentration (1/4)
•

PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

Le risque de concentration vient du fait que la volatilité d’un portefeuille augmente
avec sa concentration :




Sur un même émetteur
Dans un même domaine d’activité
Dans une même zone géographique

•

La diversification par rapport à tous ces éléments permet de diminuer le risque de
perte en valeur des actifs.

•

Dans le QIS 5, le risque de concentration traduit uniquement le risque de
concentration sur un même émetteur direct (Ultimate Parent Company): les
sociétés d’un même groupe sont considérées comme un seul émetteur.

•

Le calcul de l’exigence en capital liée au risque de concentration, prend en compte
les produits de taux et les actions, ainsi que les produits dérivés de ces actifs et les
actifs immobiliers.

25
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRConcentration Risque de concentration (2/4)
•

ANNEXES

Le calcul du risque de concentration se distingue du calcul des exigences de capital
des autres risques par le fait qu’il s’effectue sur un émetteur, et non sur un titre
directement. Il s’effectue en 4 étapes:


Etape 1. Regroupement par émetteur
Les expositions au risque des actifs sont à regrouper par émetteur. Les
sociétés d’un même groupe sont considérées comme un même émetteur.



Etape 2. Exposition excessive
Le risque de concentration apparaît, lorsque le taux d’exposition à la
contrepartie i, est supérieur à un seuil fixé a priori, en fonction de la notation
de la contrepartie i.



Etape 3. Risque de concentration par émetteur
Le calcul du besoin en capital pour le risque de concentration par émetteur
est déterminé à partir de la surexposition et d’un facteur de stress dépendant
de la notation de la contrepartie i.



Etape 4. Calcul du risque de concentration global
Le besoin en capital pour le risque de concentration est calculé en supposant
une corrélation nulle entre les risques calculés pour chaque émetteur
26

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

SCRConcentration Risque de concentration (3/4)

ANNEXES

Notons :
•
Ei
L’exposition à une contrepartie i
•
XSi
L’exposition en excès à une contrepartie i.
•
SC(Rating i, Nature i)
Le seuil de concentration autorisé à une contrepartie en fonction de son rating et
de sa nature (Corporate/Covered, Gouvernementale EEE/ hors EEE).
•
g(Rating i, Nature i)
Un facteur de stress lié au rating et la nature de la contrepartie i
•
Conc i
Le besoin en capital du risque de concentration pour la contrepartie i

Alors les spécifications techniques donnent la formule suivante :

Ainsi que le besoin en capital pour le risque de concentration du portefeuille comme :

27
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II
APPROCHE
MODULAIRE DES
RISQUES SELON
SOLVENCY II

SCRConcentration Risque de concentration (4/4)
•

Obligations Corporate
Issuer Nature

Issuer Rating

Corporate Bonds

AAA

Corporate Bonds

AA

Corporate Bonds

PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
PILIERS DE RISQUE DE
PILIERS DE RISQUE
DE MARCHE MARCHE

A

Corporate Bonds

BBB

Corporate Bonds

BB or lower

Corporate Bonds

•

ANNEXES

Unrated

Concentration Threshold
3%
3%
3%
1,50%
1,50%
1,50%

g (Stress factor)
12%
12%
21%
27%
73%
73%

Obligations Gouvernementales (pays non membres de l’EEE)
Issuer Nature

Issuer Rating

Concentration Threshold

g (Stress factor)

Governement Bonds

AAA

3%

0%

Governement Bonds

AA

3%

0%

Governement Bonds

A

3%

12%

Governement Bonds

BBB

1,50%

21%

Governement Bonds

BB or lower

1,50%

27%

Governement Bonds

Unrated

1,50%

73%

28
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU
SCR MARCHE
SOMMAIRE
PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
PRUDENTIELLE SOLVENCY II

ETAPES DE CALCULS ET
CONSOLIDATION

L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II

CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE

MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE
DANS LE CONTEXTE DU QIS 5

MISE EN ŒUVRE

IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT

ANALYSE DES RESULTATS

29
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE
DANS LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU DU CALCUL
ETAPES CALCUL
ET CONSOLIDATION
ET CONSOLIDATION

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND
CORPORATE BOND

•

Etapes du calcul

Nous passons successivement par les étapes suivantes pour construire le SCR marché :

CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

•
•
•
•
•
•

Modélisation des Actifs
Pricing de leurs Market Value
Application des chocs pour chaque pilier de risque
Evaluation de l’impact des chocs sur la Market Value
Calcul du SCR correspond au choc de risque appliqué
Agrégation des SCR pour chaque pilier de risque via la matrice de corrélation
30

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION
CONSTRUCTION
CONSTRUCTION DE DE
L’EXEMPLE L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND
CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

•

Nous construirons un portefeuille contenant les titres suivants :
Stock
Cours de l’action : 85 €

Stock Option (Call)
Call européen sur l’action précédente
Sous jacent = 85 €
Strike = 105 € (correspondant au dernier flux des obligations)
Maturité = 3 ans
Taux sans risque = Taux OAT 3 ans
Volatilité = 15.71% (VCAC au 28/12/2012)
Government Bond
OAT 3 ans
Nominal= 100 €
Coupon = 5 €
Taux = Taux OAT ZC (source CNO – Décembre 2012)
Corporate Bond
Obligation d’une entreprise française
Nominal= 100 €
Coupon = 5 €
Rating = BBB
Spread Crédit = 2 %
Convertible Bond
Partie optionnelle : Call (précédent)
Partie obligataire : Corporate Bond (précédent)
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite

31
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

•

Quantity
MV
SCR Interest Up
SCR Equity
SCR Property
SCR Spread
SCR Currency
SCR Concentration
Contrib SCR Up

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK

STOCK

STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND

ANNEXES

Résultats

•

Stock
1
85,00 €
- €
25,50 €
- €
- €
- €
- €

10 000
850 000,00 €
- €
255 000,00 €
- €
- €
- €
- €
243 149,39 €

SCR Equity
Choc de -30% = -39% + 9% (dampener) sur la Market Value

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS
32
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

•

Quantity
MV
SCR Interest Up
SCR Equity
SCR Property
SCR Spread
SCR Currency
SCR Concentration
Contrib SCR Up

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCKSTOCK OPTION
OPTION
(CALL)
(CALL)
GOVERNMENT
BOND

ANNEXES

Résultats

Stock Option
1
3,48 €
- €
2,68 €
- €
- €
- €
- €

10 000
34 800,00 €
- €
26 830,26 €
- €
- €
- €
- €
25 583,38 €

•

Modélisation

•

SCR Equity
Choc de -30% = -39% + 9% (dampener) sur l’actif sous-jacent (S)

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

33
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

•

Quantity
MV
SCR Interest Up
SCR Equity
SCR Property
SCR Spread
SCR Currency
SCR Concentration
Contrib SCR Up

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
GOVERNMENT
BOND
BOND

ANNEXES

Résultats

•

Modélisation

•

Government Bond
1
10 000
113,48 €
1 134 829,62 €
0,96 €
9 595,52 €
- €
- €
- €
- €
- €
- €
- €
- €
- €
- €
2 430,95 €

SCR Interest

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

•

SCR Spread
Utilisation de la
modified duration :
34
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

•

Quantity
MV
SCR Interest Up
SCR Equity
SCR Property
SCR Spread
SCR Currency
SCR Concentration
Contrib SCR Up

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND

ANNEXES

Résultats

•

Modélisation

•

Corporate Bond
1
10 000
107,25 €
1 072 485,98 €
4,61 €
46 068,08 €
- €
- €
- €
- €
7,55 €
75 468,42 €
- €
- €
- €
- €
73 783,82 €

SCR Interest

CORPORATE BOND
CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

•

SCR Spread
Utilisation de la
modified duration :
35
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

•

Quantity
MV
SCR Interest Up
SCR Equity
SCR Property
SCR Spread
SCR Currency
SCR Concentration
Contrib SCR Up

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE
MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND

ANNEXES

Résultats

Convertible Bond
1
10 000
110,73 €
1 107 262,11 €
4,61 €
46 068,08 €
2,68 €
26 800,00 €
- €
- €
2,36 €
23 554,52 €
- €
- €
- €
- €
56 611,59 €

•

Modélisation

•

SCR Interest
Idem que Corporate Bond + Market Value de l’option
SCR Equity
Idem que Corporate Bond + Market Value de l’obligation
SCR Spread
Utilisation de la
duration effective

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

•
•

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite

36
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

•

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE

Résultats :
Interest Up

Equity

101 731,68 € 308 630,26 €

MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK

*Le risque de Concentration a été dé-scopé
pour pouvoir interpréter correctement les
résultats

•

Property

Spread

- € 99 022,93 €

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
CONSOLIDATION DU
SCR MARCHE
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

Concentration

- €

- €

Le SCR total s’obtient en agrégeant les différents SCR selon la matrice de corrélation:

STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND

Currency

SCR mkt Up
401 559,12 €

•

La matrice de corrélation du SCR Market :
SCR
Interest Up
1
0
0
0
0,25
0

SCR
Equity
0
1
0,75
0,75
0,25
0

SCR
Property
0
0
1
0,5
0,25
0

SCR
spread
0
0
0
1
0,25
0

SCR
Currency
0
0
0
0
1
0

SCR
Concentration
0
0
0
0
0
1
37

Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE

•

ANNEXES

Note sur le calcul de la contribution des SCR marginaux au SCR total:

On a :

MISE EN ŒUVRE
MISE EN ŒUVRE
STOCK

Notons :

STOCK OPTION
(CALL)
GOVERNMENT
BOND

Alors :

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
CONSOLIDATION DU
SCR MARCHE
DU SCR MARCHE
ANALYSE DES
RESULTATS

Ainsi :
38
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE

Cost of Capital by Asset
% Total MV

% Security MV

7,00%

MISE EN ŒUVRE

6,00%

STOCK

70,00%

5,00%

STOCK OPTION
(CALL)

80,00%

73,52%

4,00%

GOVERNMENT
BOND
CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND

5,79%

60,00%
50,00%
40,00%

3,00%

30,00%

28,61%
1,76%

2,00%

1,00%

1,35%
0,61%

0,21%
0,06%

20,00%
10,00%

6,88%

0,00%

5,11%
0,00%

CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE ANALYSE DES
DES
RESULTATS RESULTATS

CoC % Total VM

CoC % Security MV

39
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE

SCR Contribution by Asset Type
Convertible; 14,10%

MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)

Bond; 18,98%

GOVERNMENT
BOND
Equity; 66,92%

CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE

Equity

Bond

Convertible

ANALYSE ANALYSE DES
DES
RESULTATS RESULTATS
40
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS
LE CONTEXTE DU QIS 5
ETAPES DU CALCUL
ET CONSOLIDATION

SCR Contribution by Risk Pilar
SCR Concentration;
0,00%
SCR Currency; 0,00%

CONSTRUCTION DE
L’EXEMPLE

SCR Interest Up; 6,42%
*Le risque de Concentration a été dé-scopé
pour pouvoir interpréter correctement les
résultats

SCR Spread; 20,30%

MISE EN ŒUVRE
STOCK
STOCK OPTION
(CALL)

SCR Property; 0,00%

GOVERNMENT
BOND
CORPORATE BOND
CONVERTIBLE BOND
CONSOLIDATION
DU SCR MARCHE
ANALYSE ANALYSE DES
DES
RESULTATS RESULTATS

SCR Equity; 73,29%

Interest Up

Equity

Property

Spread

Currency

Concentration

41
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE
PROCESSUS D’INVESTISSEMENT
SOMMAIRE
PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION
PRUDENTIELLE SOLVENCY II

LIENS ENTRE LES ASSUREURS ET LE
FINANCEMENT DE L’ECONOMIE

L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II

IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE
PROCESSUS D’INVESTISSEMENT

MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE
DANS LE CONTEXTE DU QIS 5
IMPACT DE SOLVENCY II SUR LA PROCESSUS
LE GESTION D’ACTIFS
ET LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT
D’INVESTISSEMENT

42
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT
LIENS ENTRE
LIENS ENTRE
ASSURANCE ET
ASSURANCE ET
FINANCEMENT DE
FINANCEMENT DE
L’ECONOMIE
L’ECONOMIE
IMPACTS SUR LE
PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT

Source PricewaterhouseCoopers
Solvency II – Impacts on Asset Managers & Servicers
Decembre 2011
43
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT
LIENS ENTRE
LIENS ENTRE
ASSURANCE ET
ASSURANCE ET
FINANCEMENT DE
FINANCEMENT DE
L’ECONOMIE
L’ECONOMIE
IMPACTS SUR LE
PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT

44
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT
LIENS ENTRE
ASSURANCE ET
FINANCEMENT DE
L’ECONOMIE
IMPACTS
IMPACTS SUR LE SUR LE
PROCESSUS
PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT
D’INVESTISSEMENT

Solvency II inciterait à une réallocation vers des
actifs moins consommateurs en SCR ce qui a pour
conséquences:
• Désengagement de l’equity en faveur des
obligations souveraines et du crédit

• Compression des spreads de crédit sur les
obligations IG de 60bp sur les années à venir
• Réduction de 25% de la rentabilité totale des
actions européennes
Source AXA IM – Investment Essentials
28 Nomvembre 2012
45
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT
LIENS ENTRE
ASSURANCE ET
FINANCEMENT DE
L’ECONOMIE

Solvabilité II a déjà provoqué (et devrait continuer de provoquer) une
réallocation importante des actifs vers la dette souveraine et le
crédit, au dépend des actions.

IMPACTS
IMPACTS SUR LE SUR LE
PROCESSUS
PROCESSUS
D’INVESTISSEMENT
D’INVESTISSEMENT

46
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS

2ÈME PARTIE IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LA RELATION
ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS

ALBAN JARRY
DIRECTEUR ADJOINT DE LA DIRECTION DES OPERATIONS
RESPONSABLE SYSTÈMES ET REPORTING CLIENTELE
EDMOND DE ROTHSCHILD
MEMBRE DU BUREAU DU CLUB AMPERE

47
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS

2ÈME PARTIE IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LA RELATION
ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS
SOMMAIRE
RELATIONS ENTRE SOCIETES DE
GESTION ET ASSUREURS
IMPACTS ORGANISATIONNELS ET
JURIDIQUES
POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU
MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT
DES SCR
IMPACT SUR LES COÛTS DES
PROJETS
S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET
L’ASSET MANAGEMENT

48
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / RELATIONS ENTRE SOCIETES DE
GESTION ET ASSUREURS
SOMMAIRE
RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS

PRESENTATION DES GROUPES DE
TRAVAIL

IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES

REPORTINGS

POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LE DEVELOPPEMENT DES SCR
IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS
S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT

49
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS
Différents groupes de travail se réunissent
PRESENTATION
PRESENTATION DES DES
GROUPESGROUPES DE régulièrement sur la place pour aborder le thème
DE
TRAVAIL
TRAVAIL
de Solvency II :
REPORTINGS

• Association Française de la Gestion Financière
(AFG)
• Association Française des Investisseurs
Institutionnels (AF2I)
• Club Ampère
• Funds XML
50
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
1 / RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS
PRESENTATION DES
GROUPES DE
TRAVAIL
REPORTINGS
REPORTINGS

• Normalisation des échanges avec des matrices
déterminées par le club AMPERE
• Formats d’échange envisagés à terme

51
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET
JURIDIQUES
SOMMAIRE
RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS
IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LE DEVELOPPEMENT DES SCR
IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS

OPTIMISATION DES EQUIPES DE
DATA MANAGEMENT CHEZ LES
ASSUREURS
BESOIN EN DONNES
COMPLEMENTAIRES

PROBLEMATIQUES JURIDIQUES

S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT

52
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
OPTIMISATION DES DES
OPTIMISATION
EQUIPES DE DATADATA
EQUIPES DE
MANAGEMENT CHEZ
MANAGEMENT
CHEZ LES ASSUREURS
LES
ASSUREURS

•

Types de données requises pour Solvency II (source : EFAMA – KPMG)

BESOIN EN DONNES
COMPLEMENTAIRES
PROBLEMATIQUES
JURIDIQUES

53
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
OPTIMISATION DES DES
OPTIMISATION
EQUIPES DE DATADATA
EQUIPES DE
MANAGEMENT CHEZ
MANAGEMENT
CHEZ LES ASSUREURS
LES
ASSUREURS

•

Comparaison du besoin en données entre Solvency II et les autres
réglementations (source : EFAMA – KPMG)

BESOIN EN DONNES
COMPLEMENTAIRES
PROBLEMATIQUES
JURIDIQUES

54
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
OPTIMISATION DES
EQUIPES DE DATA
MANAGEMENT
CHEZ LES
ASSUREURS

•

Codes CIC (Complementary Identification Codes)
First 2
positions

Asset listed
in

ISO 3166-1-alpha-2 country code or XL (for not listed) or XT (for not exchange tradable)

1

2

3

4

5

6

7

8

9

A

B

C

D

E

F

Government
bonds

Corporate
bonds

Equity

Investment
funds

Structured
notes

Collateralised
securities

Cash and
deposits

Mortgages and
loans

Property

Futures

Call Options

Put Options

Swaps

Forwards

Credit
derivatives

1

Third position Category

1

1

1

1

1

1

Central
Common bonds Common equity Equity funds
Government
bonds

BESOIN ENEN DONNES
BESOIN DONNES
COMPLEMENTAIRES
COMPLEMENTAIRES

2

PROBLEMATIQUES
JURIDIQUES

2

2

2

Supra-national
bonds

Convertible
bonds

Equity of real
estate related
corporation

Debt funds

1

1

1

Equity risk

Equity risk

Cash

2

2

Interest rate risk Interest rate risk

2
Transferable
deposits (cash
equivalents)

1

1

1

1

1

Property (office Equity and
and
index futures
Uncollateralized commercial)
loans made
2
2
2

Equity and
index options

Equity and
index options

Interest rate
swaps

Forward
interest rate
agreement

Credit default
swap

2

2

2

2

2

Loans made
collateralized
with securities

Bond options

Bond options

Currency
swaps

Property
(residential)

Interest rate
futures

Forward
Credit spread
exchange rate
option
agreement

3

3

3

3

3

3

3

3

3

3

3

3

3

Regional
government
bonds

Commercial
paper

Equity rights

Money market
funds

Currency risk

Currency risk

Other deposits
short term (less
than one year)

Property (for
own use)

Currency
futures

Currency
options

Currency
options

Interest rate
and currency
swaps

Credit spread
swap

4

4

4

4

Fourth
position

Subcategory or
main risk

Municipal
government
bonds
5

Money market Preferred equity Asset allocation
instruments
funds

5

5

Treasury bonds Hybrid bonds

Real estate
funds

6

6

6

Covered bond

Common
covered bonds

Alternative
funds

4

4

4

4

4

4

4

4

Credit risk

Credit risk

Other deposits
with term longer
than one year

Mortgages

Property (under
construction)

Warrants

Warrants

Total return
swap

5

5

Real estate risk Real estate risk

6

5

5

5

5

5

5

5

Deposits to
cedants

Other
collateralized
loans made

Plant and
equipment (for
own use)

Commodity
futures

Commodity
options

Commodity
options

Security swaps

6

6

6

Swaptions

Commodity risk Commodity risk

Swaptions

7

7

7

7

7

7

7

7

7

Covered bonds
subject to
specific law

Private equity
funds

Catastrophe
and Weather
risk

Catastrophe
and Weather
risk

Catastrophe
and Weather
risk

Catastrophe
and Weather
risk

Catastrophe
and Weather
risk

Catastrophe
and Weather
risk

Catastrophe
and Weather
risk

8

8

8

8

8

8

8

8

8

Subordinated
bonds

Infrastructure
funds

Mortality risk

Mortality risk

Mortality risk

Mortality risk

Mortality risk

Mortality risk

Mortality risk

9

9

9

9

9

9

9

9

9

9

9

9

9

9

9

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

Other

55
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
OPTIMISATION DES
EQUIPES DE DATA
MANAGEMENT
CHEZ LES
ASSUREURS

•

Code NACE (Statistical classification of economic activites in the European
Community)

•

Code LEI (Legal Entity Identifier)

•

Utilisation du CQS (Credit Quality Step)

BESOIN ENEN DONNES
BESOIN DONNES
COMPLEMENTAIRES
COMPLEMENTAIRES
PROBLEMATIQUES
JURIDIQUES

56
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
OPTIMISATION DES
EQUIPES DE DATA
MANAGEMENT
CHEZ LES
ASSUREURS

•

Problématique de redistribution des données

- Coût de licenciement et gestion des données (source : EFAMA – KPMG)

BESOIN EN DONNES
COMPLEMENTAIRES
PROBLEMATIQUES
PROBLEMATIQUES
JURIDIQUES
JURIDIQUES

57
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU
MARCHE SUR LES SCR
SOMMAIRE
RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS
IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LE DEVELOPPEMENT DES SCR

POSITIONEMENT HISTORIQUE ENTRE
ASSUREURS ET SOCIETES DE GESTION
NOUVEAUX ACTEURS DU MARCHE
GESTION DE LA TRANSPARISATION

IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS
S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT

58
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LES SCR
HISTORIQUE ENTRE
HISTORIQUE ENTRE
ASSUREURS ET
ASSUREURS ET
SOCIETES DE
SOCIETES DE GESTION
GESTION
NOUVEAUX
ACTEURS DU
MARCHE
GESTION DE LA
TRANSPARISATION

• Assureurs pour répondre à leurs obligations
réglementaires

• Sociétés de gestion pour se positionner vis-à-vis
de leurs clients

59
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LES SCR
HISTORIQUE ENTRE
ASSUREURS ET
SOCIETES DE
GESTION
NOUVEAUX
NOUVEAUX ACTEURS
ACTEURS DU
DU MARCHE
MARCHE

• Les éditeurs, les prestataires de services, les
datas vendors

GESTION DE LA
TRANSPARISATION

60
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LES SCR
HISTORIQUE ENTRE
ASSUREURS ET
SOCIETES DE
GESTION
NOUVEAUX
ACTEURS DU
MARCHE
GESTION DE LA
GESTION DE
TRANSPARISATION LA
TRANSPARISATION

• Problématique juridique
• Problématique opérationnelle de la volumétrie
des portefeuilles transparisés

61
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS SUR LES COÛTS DES
PROJETS
SOMMAIRE
RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS

VOTE DE LA DIRECTIVE OMNIBUS 2

IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES

GESTION DES PLANNINGS
SOLVENCY II / BÂLE III

POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LE DEVELOPPEMENT DES SCR
IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS
S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT

62
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS SUR LES COÛTS DES PROJETS
DIRECTIVE DIRECTIVE
OMNIBUS 2 OMNIBUS 2

• Rappel du planning Solvency II

GESTION DES
PLANNINGS
SOLVENCYII/BÂLE III

Source FFSA – Décembre 2012
63
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
4 / IMPACTS SUR LES COÛTS DES PROJETS
DIRECTIVE
OMNIBUS 2
GESTION DES
GESTION DES
PLANNINGS
PLANNINGS
SOLVENCY II / BÂLE III
SOLVENCYII/BÂLE III

• Difficultés à gérer les plannings sur Solvency 2 et
Bâle 3 :
i.

Nouvelles publications en Décembre 2012
sur Solvency 2 (QIS 6) et Janvier 2013 sur
Bâle 3

ii. Reports successifs des dates d’application

• Impacts sur les coûts des projets
64
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET
L’ASSET MANAGEMENT
SOMMAIRE
RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET
ASSUREURS
IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES
POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR
LE DEVELOPPEMENT DES SCR
IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS
S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT
MANAGEMENT

LES PRINCIPAUX SITES
SOURCES DE PARTAGE ACTIF SUR
TWITTER ET LINKEDIN
(SOLVENCY II)

GROUPES DE PARTAGE DE
L’INFORMATION SUR LINKEDIN
(ASSURANCE ET ASSET
MANAGEMENT)

65
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT
LES PRINCIPAUX
LES PRINCIPAUX
SITES
SITES
SOURCES DE
PARTAGE ACTIF SUR
TWITTER ET LINKEDIN
(SOLVENCY II)
GROUPES DE
PARTAGE DE
L’INFORMATION SUR
LINKEDIN
(ASSURANCE ET
ASSET
MANAGEMENT)

• Les principaux portails d’information sur
Solvency II :

https://eiopa.europa.eu/
http://www.acp.banque-france.fr/international/lesgrands-enjeux/solvabilite-ii.html

http://www.argusdelassurance.com/solvabilite-2/
http://www.ffsa.fr/
http://www.clubampere.org
66
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT
LES PRINCIPAUX
SITES
SOURCES DE PARTAGE
ACTIF SUR TWITTER
PARTAGE ACTIF SUR ET
LINKEDIN
TWITTER ET LINKEDIN
(SOLVENCY II)
(SOLVENCY II)
GROUPES DE
PARTAGE DE
L’INFORMATION SUR
LINKEDIN
(ASSURANCE ET
ASSET
MANAGEMENT)

• Sources de partage actif de l’information
Solvency II sur les réseaux sociaux :

https://twitter.com/search?q=%23solvencyII
http://www.linkedin.com/groups/Solvency-2Experts-Group-93141

http://www.linkedin.com/groups/Solvency-IIProfessionals-2803144
http://www.linkedin.com/groups/Solvency-II-DataManagement-2036988
67
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET
MANAGEMENT
LES PRINCIPAUX
SITES
SOURCES DE
PARTAGE ACTIF SUR
TWITTER ET LINKEDIN
(SOLVENCY II)
GROUPES DE
PARTAGE DE
GROUPES DE PARTAGE
L’INFORMATION SUR
DE L’INFORMATION
LINKEDIN SUR LINKEDIN
(ASSURANCE ET ASSET
(ASSURANCE ET
ASSET MANAGEMENT)
MANAGEMENT)

• Les groupes de partage de l’information sur
Linkedin (Assurance et Asset Management) :
http://www.linkedin.com/groups/Assurance-2120762
http://www.linkedin.com/groups/Asset-Management-Gestion-dActifs3190112
http://www.linkedin.com/groups/Club-AMPERE-3761248
http://www.linkedin.com/groups/Risk-Regulation-Reporting-1457807
http://www.linkedin.com/groups/Risques-Réglementation-Rapports-1914557

http://www.linkedin.com/groups/Reporting-Mesure-Performance-AssetManagement-4720038
http://www.linkedin.com/groups/News-F-In-partage-dactualités-4773565
68
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
MWA CONSEIL
19-29, RUE DU CAPITAINE GUYNEMER – 92 400 COURBEVOIE
CONTACT@MWA-FRANCE.COM
+33 (0) 1.74.90.50.45

69
Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite

Contenu connexe

Tendances

Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Arrow Institute
 
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
Arrow Institute
 
Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...
Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...
Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...
ActuariaCnam
 
Montages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consultingMontages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consultingLahcen Aoussar
 
Evolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en FranceEvolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en France
Arrow Institute
 
gestion_du_risque_de_change
gestion_du_risque_de_changegestion_du_risque_de_change
gestion_du_risque_de_change
Zouhair Aitelhaj
 
La gestion du risque cas des dérivés de credit
La gestion du risque   cas des dérivés de creditLa gestion du risque   cas des dérivés de credit
La gestion du risque cas des dérivés de credit
NoamRevah
 
Cours finance de marches def
Cours finance de marches defCours finance de marches def
Cours finance de marches defMiccael Koulibali
 
[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii
[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii
[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii
onepoint x weave
 
Gestion des risques bancaires
Gestion des risques bancairesGestion des risques bancaires
Gestion des risques bancaires
Zouhair Aitelhaj
 
Bâle III et ses implications
Bâle III et ses implicationsBâle III et ses implications
Bâle III et ses implications
Actions-Finance
 
02. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.201202. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.2012Omayma
 
Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2
Arrow Institute
 

Tendances (19)

Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
 
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
 
Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...
Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...
Mémoire David Guetta : Le système des taux de cessions internes du groupe Ban...
 
BÂLE III
BÂLE IIIBÂLE III
BÂLE III
 
Montages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consultingMontages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consulting
 
Evolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en FranceEvolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en France
 
gestion_du_risque_de_change
gestion_du_risque_de_changegestion_du_risque_de_change
gestion_du_risque_de_change
 
La gestion du risque cas des dérivés de credit
La gestion du risque   cas des dérivés de creditLa gestion du risque   cas des dérivés de credit
La gestion du risque cas des dérivés de credit
 
Risque de credit
Risque de creditRisque de credit
Risque de credit
 
Raroc
RarocRaroc
Raroc
 
Cours finance de marches def
Cours finance de marches defCours finance de marches def
Cours finance de marches def
 
Erm bd f-ur1
Erm bd f-ur1Erm bd f-ur1
Erm bd f-ur1
 
Risque credit
Risque creditRisque credit
Risque credit
 
[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii
[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii
[Gestion des risques et conformite] de bale ii à bale iii
 
Gestion des risques bancaires
Gestion des risques bancairesGestion des risques bancaires
Gestion des risques bancaires
 
FINANCE DE MARCHE
FINANCE DE MARCHE FINANCE DE MARCHE
FINANCE DE MARCHE
 
Bâle III et ses implications
Bâle III et ses implicationsBâle III et ses implications
Bâle III et ses implications
 
02. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.201202. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.2012
 
Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2
 

En vedette

Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Julien Sac
 
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratiqueSolvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
R&A - Risk & Analysis
 
Half day solvabilite 2
Half day solvabilite 2Half day solvabilite 2
Half day solvabilite 2
News Assurances PRO
 
Se soigner après un cancer
Se soigner après un cancerSe soigner après un cancer
Se soigner après un cancer
News Assurances PRO
 
Note assurance-fevrier-2016
Note assurance-fevrier-2016Note assurance-fevrier-2016
Note assurance-fevrier-2016
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Solvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelle
Solvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelleSolvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelle
Solvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelleQuoc Nguyen Dao
 
L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...
L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...
L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...
Philippe Foulquier
 
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
AST Grand Lyon
 
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Alban Jarry
 
Presentation Sur L'assurance
Presentation Sur L'assurancePresentation Sur L'assurance
Presentation Sur L'assurance
TimaL
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Arrow Institute
 
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Alban Jarry
 
Presentation powerpoint des métiers de l'assurance
Presentation powerpoint des métiers de l'assurancePresentation powerpoint des métiers de l'assurance
Presentation powerpoint des métiers de l'assuranceCaptaintonip
 
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
onepoint x weave
 
[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM
[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM
[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM
onepoint x weave
 
[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels
[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels
[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels
onepoint x weave
 
Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...
Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...
Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...
PwC France
 
Etude PwC ORSA (juin 2014)
Etude PwC ORSA (juin 2014)Etude PwC ORSA (juin 2014)
Etude PwC ORSA (juin 2014)
PwC France
 

En vedette (19)

Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
 
Orsa kpmg
Orsa kpmgOrsa kpmg
Orsa kpmg
 
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratiqueSolvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
 
Half day solvabilite 2
Half day solvabilite 2Half day solvabilite 2
Half day solvabilite 2
 
Se soigner après un cancer
Se soigner après un cancerSe soigner après un cancer
Se soigner après un cancer
 
Note assurance-fevrier-2016
Note assurance-fevrier-2016Note assurance-fevrier-2016
Note assurance-fevrier-2016
 
Solvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelle
Solvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelleSolvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelle
Solvabilité 2: mise en oeuvre opérationnelle
 
L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...
L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...
L’appétence pour le risque : les nouveaux enjeux pour piloter une entreprise ...
 
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
 
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
 
Presentation Sur L'assurance
Presentation Sur L'assurancePresentation Sur L'assurance
Presentation Sur L'assurance
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
 
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
 
Presentation powerpoint des métiers de l'assurance
Presentation powerpoint des métiers de l'assurancePresentation powerpoint des métiers de l'assurance
Presentation powerpoint des métiers de l'assurance
 
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
 
[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM
[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM
[weave] Risk and Compliance - Mettre en place une démarche ERM
 
[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels
[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels
[Gestion des risques et conformite] gerer les risques operationnels
 
Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...
Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...
Etude PwC Solvabilité 2 : de nouveaux leviers pour l’allocation d’actifs (oct...
 
Etude PwC ORSA (juin 2014)
Etude PwC ORSA (juin 2014)Etude PwC ORSA (juin 2014)
Etude PwC ORSA (juin 2014)
 

Similaire à Conférence Mercredi de la Finance - Janvier 2013

Raroc
RarocRaroc
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Alban Jarry
 
Le reporting des risques – Comment relever le défi?
Le reporting des risques – Comment relever le défi?Le reporting des risques – Comment relever le défi?
Le reporting des risques – Comment relever le défi?
Arkus Financial Services
 
[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency II[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency IIonepoint x weave
 
Synthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and theSynthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and the
hjhihvj
 
Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...
Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...
Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...
Alban Jarry
 
MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...
MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...
MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...
Jeremy Robert
 
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Wavestone
 
PPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN BIEN
PPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN  BIENPPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN  BIEN
PPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN BIEN
IMANEENNAJY
 
++Le risque r_siduel_qui l'assume
++Le risque r_siduel_qui l'assume++Le risque r_siduel_qui l'assume
++Le risque r_siduel_qui l'assume
Souad Hadjadj
 
La régulation des institutions financières en matière de risque
La régulation des institutions financières en matière de risqueLa régulation des institutions financières en matière de risque
La régulation des institutions financières en matière de risque
Manon Cuylits
 
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 
491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx
491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx
491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx
TarekDHAHRI1
 
Chapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptxChapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptx
lutgardeloemba
 
Risque systemique et régulation
Risque systemique et régulationRisque systemique et régulation
Risque systemique et régulationPerrine Audemard
 
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
chrifhadamine
 
Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)
Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)
Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)
Fouad Hamdouni
 
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
Alban Jarry
 
Colloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPS
Colloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPSColloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPS
Colloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPS
Centre de Gestion de l'Oise
 

Similaire à Conférence Mercredi de la Finance - Janvier 2013 (20)

Raroc
RarocRaroc
Raroc
 
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
 
Le reporting des risques – Comment relever le défi?
Le reporting des risques – Comment relever le défi?Le reporting des risques – Comment relever le défi?
Le reporting des risques – Comment relever le défi?
 
[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency II[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency II
 
Synthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and theSynthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and the
 
Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...
Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...
Conférence @_Actuaris_ : Créer de la valeur par la maîtrise des risques en #A...
 
MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...
MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...
MODELE INTERNE EN ASSURANCE VIE : APPLICATION DES LEAST SQUARES MONTE CARLO D...
 
Va r
Va rVa r
Va r
 
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
 
PPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN BIEN
PPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN  BIENPPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN  BIEN
PPT CB MASTER BANQUE ET ASSURANCE BIEN BIEN BIEN BIEN
 
++Le risque r_siduel_qui l'assume
++Le risque r_siduel_qui l'assume++Le risque r_siduel_qui l'assume
++Le risque r_siduel_qui l'assume
 
La régulation des institutions financières en matière de risque
La régulation des institutions financières en matière de risqueLa régulation des institutions financières en matière de risque
La régulation des institutions financières en matière de risque
 
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
 
491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx
491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx
491585652-SEMINAIRE-sur-le-Controle-Fiscal-2010-Copie-pptx.pptx
 
Chapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptxChapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptx
 
Risque systemique et régulation
Risque systemique et régulationRisque systemique et régulation
Risque systemique et régulation
 
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
 
Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)
Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)
Mesure du risque de marché d’un portefeuille d’actions (MASI)
 
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
 
Colloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPS
Colloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPSColloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPS
Colloque Prévention des Risques 2014 Cdg60 - Partie 3 Les RPS
 

Plus de mwaresearch

MWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VAR
MWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VARMWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VAR
MWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VAR
mwaresearch
 
Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014
mwaresearch
 
Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014
mwaresearch
 
Mwa study 1 specific greeks on cliquet options and variance options
Mwa study 1 specific greeks  on cliquet options and variance optionsMwa study 1 specific greeks  on cliquet options and variance options
Mwa study 1 specific greeks on cliquet options and variance optionsmwaresearch
 
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric toolsMwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric toolsmwaresearch
 
Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...
Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...
Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...mwaresearch
 
Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...
Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...
Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...mwaresearch
 
Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013
Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013
Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013
mwaresearch
 
Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013
Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013
Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013
mwaresearch
 
Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012
Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012 Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012
Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012
mwaresearch
 

Plus de mwaresearch (10)

MWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VAR
MWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VARMWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VAR
MWA - Les Mercredis de la Finance - Février 2015 - FRTB // VAR
 
Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Octobre 2014
 
Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014
Conférence - Les mercredis de la finance - Janvier 2014
 
Mwa study 1 specific greeks on cliquet options and variance options
Mwa study 1 specific greeks  on cliquet options and variance optionsMwa study 1 specific greeks  on cliquet options and variance options
Mwa study 1 specific greeks on cliquet options and variance options
 
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric toolsMwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
 
Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...
Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...
Mwa study 4 refonte si nouveau modèle de calcul normé basé sur la reference v...
 
Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...
Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...
Mwa study 3 intégration de nouveaux facteurs de risque à la va_r et méthode d...
 
Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013
Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013
Conférence - Les mercredis de la finance - Mai 2013
 
Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013
Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013
Conférence - Les mercredis de la Finance - Septembre 2013
 
Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012
Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012 Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012
Conférence Mercredi de la Finance - Nov 2012
 

Dernier

Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
mwj49817
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Nicolas Meilhan
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 

Dernier (6)

Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
 
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
 
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
 

Conférence Mercredi de la Finance - Janvier 2013

  • 1. LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS 1ÈRE PARTIE CALCUL DU SCR MARCHE SELON LA FORMULE STANDARD MEHDI BECHCHANI BUSINESS ANALYST – CALCULS INVESTMENT REPORTING & PERFORMANCE BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES CONSULTANT MWA 1 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 2. LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS 1ÈRE PARTIE CALCUL DU SCR MARCHE SELON LA FORMULE STANDARD SOMMAIRE PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION PRUDENTIELLE SOLVENCY II L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT 2 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 3. 1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION SOMMAIRE PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION PRUDENTIELLE SOLVENCY II CONTEXTE ECONOMIQUE ET REGLEMENTAIRE DES ASSUREURS L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II PASSAGE DE SOLVENCY I A SOLVENCY II MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT LE POURQUOI DE LA REFORME SOLVENCY II : UNE REGLEMENTATION A TROIS PILIERS CALENDRIER DE LA REFORME 3 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 4. 1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION CONTEXTE CONTEXTE ECONOMIQUE ECONOMIQUE ET ET REGLEMENTAIRE REGLEMENTAIRE • DE SOLVENCY I A SOLVENCY II • LE POURQUOI DE LA REFORME UNE REGLEMENTATION A TROIS PILLIER L’assurance est un secteur caractérisé par l’inversion de son cycle de production, conduisant les sociétés d’assurance à constituer des provisions en prévision des engagements qu’il leur faudra honorer. • CALENDRIER DE LA REFORME Les sociétés d’assurances doivent également disposer, au-delà de leurs provisions techniques, d’un montant de fonds propres, qui représentent un gage de sécurité pour les assurés : • • Pour cela, elles doivent constituer des réserves appelées les provisions techniques C’est ainsi qu’a été introduite la notion de marge de solvabilité (Solvency I) Elle correspond à un montant minimum de ressources que doit détenir la compagnie d’assurance pour pouvoir couvrir les frais et pertes imprévus sans mettre en péril la pérennité de l’entreprise mais aussi et surtout pour pouvoir honorer ses engagements vis-à-vis des assurés. 4 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 5. 1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION CONTEXTE ECONOMIQUE ET REGLEMENTAIRE • Comparaison du bilan simplifié d’une compagnie d’assurance sous Solvency I et Solvency II DE SOLVENCY DE SOLVENCY I A I A SOLVENCY II SOLVENCY II LE POURQUOI DE LA REFORME UNE REGLEMENTATION A TROIS PILLIER CALENDRIER DE LA REFORME L’approche du bilan d’un compagnie d’assurance diffère selon la réglementation sur de nombreux points : • • • La comptabilisation des actifs, La définition des provisions techniques, Le calcul et la notion de marge de solvabilité (existence de deux niveaux pour la nouvelle réglementation) Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite 5
  • 6. 1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION CONTEXTE ECONOMIQUE ET REGLEMENTAIRE (a) Limites de la réglementation existante • La marge de solvabilité détermine le minimum de capital requis forfaitairement et proportionnellement aux volumes d’activité (primes, sinistres ou provisions) sans intégrer explicitement la notion de risque. • L’existence des mêmes règles de gestions d’actifs pour toutes les activités • La non-uniformité entre les pays des moyens et actions mis en œuvre par les autorités de contrôle • L’évaluation des provisions se fait selon une approche rétrospective (c'est-à-dire basée sur le passé) en épargne, ce qui signifie que l’on juge que le passé est un bon estimateur du futur DE SOLVENCY I A SOLVENCY II LELE POURQUOI DE LA POURQUOI DE LA REFORME REFORME UNE REGLEMENTATION A TROIS PILLIER CALENDRIER DE LA REFORME (b) Objectifs de la nouvelle réglementation • Incitation les entreprises à améliorer la gestion de leurs risques : Le niveau des capitaux propres devra être proportionné au risque des passifs et actifs détenus par les assureurs : plus un actif sera risqué, plus les capitaux propres réglementaires (exigence en capital) devront être élevés. • L’uniformisation des règles de solvabilité entre les membres de l’UE afin de permettre aux autorités de contrôle de disposer d’outils mieux adaptés 6 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 7. 1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION CONTEXTE ECONOMIQUE ET REGLEMENTAIRE DE SOLVENCY I A SOLVENCY II LE POURQUOI DE LA REFORME UNE UNE REGLEMENTATION REGLEMENTATION A TROISA TROIS PILLIER PILLIER CALENDRIER DE LA REFORME • Le Pilier I concerne les exigences quantitatives, notamment le calcul du SCR • Le Pilier II est consacré à la surveillance prudentielle et aux exigences qualitatives : Contrôle Interne, Gestion des risques… • Le Pilier III contient un ensemble de règles relatives à la communication financière et prudentielle 7 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 8. 1 / PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION CONTEXTE ECONOMIQUE ET REGLEMENTAIRE DE SOLVENCY I A SOLVENCY II LE POURQUOI DE LA REFORME UNE REGLEMENTATION A TROIS PILLIER CALENDRIER DE LA LA CALENDRIER DE REFORME REFORME Source FFSA – Décembre 2012 8 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 9. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II SOMMAIRE PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION PRUDENTIELLE SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II PRESENTATION DES PILIERS DE RISQUES DE MARCHE MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT 9 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 10. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE APPROCHE MODULAIRE MODULAIRE DES DES RISQUES SELON RISQUES SELON SOLVENCY II SOLVENCY II PRESENTATION DES PILIERS DE RISQUE DE MARCHE AGREGATION BOTTOM-UP 10 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 11. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE APPROCHE MODULAIRE MODULAIRE DES DES RISQUES SELON RISQUES SELON SOLVENCY II SOLVENCY II ANNEXES Approche modulaire ou « Bottom-Up » - SCR Marginal Calcul de l’exigence de capital au titre de chacun des sous-modules de risque SCR MARKET SCR HEALTH SCR DEFAULT SCR LIFE SCR NON LIFE SCR INFLATION PRESENTATION DES PILIERS DE RISQUE DE MARCHE SCR MODULE DE RISQUE SCR MARGINAL - SCR par module de risque Agrégation des SCR Marginaux via la matrice de corrélation de chaque module de risque BSCR SCR GLOBAL SCR MODULE DE RISQUE SCR MARKET SCR HEALTH SCR DEFAULT SCR LIFE SCR NON LIFE SCR INFLATION - SCR Global Agrégation des SCR relatifs à chaque module de risque via la matrice de corrélation 11 globale Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 12. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE APPROCHE MODULAIRE MODULAIRE DES DES RISQUES SELON RISQUES SELON SOLVENCY II SOLVENCY II PRESENTATION DES PILIERS DE RISQUE DE MARCHE Source EIOPA – QIS 5 14 Mars 2011 12 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 13. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRMarket • • Dans la formule standard, le risque de marché résulte du niveau, ou de la volatilité, des taux ou des prix de marché des instruments financiers. Le modèle proposé cherche à mesurer l’impact sur la valeur des actifs et sur la valeur du passif des mouvements au niveau des variables financières, notamment les cours des actions, les taux d’intérêt, les prix de l’immobilier et les taux de change, les spreads, le niveau de concentration, la prime d’illiquidité – qui constituent les risques suivants : • • • • • • • • • Risques de Marché Risque de taux d’intérêt Risque Actions Risque Immobilier (Property) Risque de signature (Spread) Risque de change Risque de concentration Risque de prime d’illiquidité* *risque s’appliquant uniquement au passif Le capital requis pour le risque de marché se calcule en combinant les différents sous-risques par l’intermédiaire de la matrice de corrélation Marché. Pour chaque facteur de risque, le SCR correspondant se calcule en mesurant l’impact du choc correspondant sur la « Net-Asset-Value » 13 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 14. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRInterest Risque de taux d’intérêt (1/4) Il s’agit du risque lié à la variation des taux d’intérêt sur le marché obligataire. On peut distinguer essentiellement deux types de risques pour l’assureur : (a) Le risque de baisse des taux (ou risque de réinvestissement) Ce risque survient lorsque l’actif est plus court que le passif et que les taux d’intérêts baissent : • Lorsqu’une obligation arrive à échéance, si les taux ont baissé, l’assureur ne pourra pas réinvestir le nominal remboursé dans un placement aussi rentable que le précédent (pour un même niveau de risque). • Il est alors possible dans certains cas que le taux de rendement de ses réinvestissements devienne inférieur au taux auquel il a garanti ses contrats qui courent encore.  Ce risque est d’autant plus grand que la durée moyenne de détention des placements est inférieure à la durée des engagements. 14 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 15. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRInterest Risque de taux d’intérêt (2/4) (b) Le risque de hausse des taux (ou risque de liquidation) Ce risque est essentiellement lié à l’option qui est donnée contractuellement à l’assuré de pouvoir racheter à tout moment son contrat et récupérer ainsi son épargne, le plus souvent sans pénalité : • Si les taux montent brusquement et que le rendement financier de l’assureur ne lui permet pas de s’aligner sur ces taux de marché, les assurés vont avoir tendance à racheter leur contrat pour replacer leur épargne à un taux plus élevé. • Pour payer ces rachats, l’assureur doit vendre des obligations avant leur échéance, qui compte tenu de la hausse des taux peuvent être en moins-values. La conséquence pour l’assureur est de devoir ainsi réaliser des moins-values obligataires. La réserve de capitalisation a pour vocation d’amortir ce type de choc.  A l’inverse du risque de baisse des taux, le risque de hausse des taux résulte donc d’un actif trop « long » par rapport au passif. 15 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 16. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II SCRInterest Risque de taux d’intérêt (3/4) ANNEXES • Dans Solvabilité 2, le risque de taux d’intérêt est mesuré par l’impact sur la valeur de l’actif net dans l’hypothèse d’une modification de la totalité de la courbe des taux à partir d’évolutions à la hausse et à la baisse par maturité des flux : • Afin de rester le plus conservateur possible, le SCR Interest sera égal au plus grand des SCR calculé dans une configuration de chocs haussiers ou baissiers :  Le risque de taux d’intérêt ne s’intéresse ni à la nature d’émission (Obligation Corporate ou Gouvernementale) ni au Rating d’émission : c’est toute la structure à terme des taux d’intérêt qui est stressée. PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE 16 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 17. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRInterest • Risque de taux d’intérêt (4/4) ANNEXES Les chocs relatifs à la hausse et à la baisse des taux sont les suivants : Maturity 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Shock Up 70% 70% 64% 59% 55% 52% 49% 47% 44% 42% 39% 37% 35% 34% 33% 31% 30% 29% 27% 26% 26% 26% 26% 26% 26% 26% 26% 26% 26% 25% Shock Down -75% -65% -56% -50% -46% -42% -39% -36% -33% -31% -30% -29% -28% -28% -27% -28% -28% -28% -29% -29% -29% -30% -30% -30% -30% -30% -30% -30% -30% -30% 17 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 18. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRInterest Note sur l’extrapolation Smith-Wilson des courbes ANNEXES de taux pour les maturités longues (1/2) • Le choix de la courbe des taux sans risque joue un rôle important : Grâce à elle, on peut notamment déterminer la valeur des prestations d’assurance. • Le débat auquel le QIS 5 a tenté de fournir une réponse concerne les règles d'évaluation des passifs des sociétés d'assurance vie dans le cadre de Solvabilité II. • En effet, dans les polices d’assurance vie, certaines prestations peuvent survenir plusieurs décennies après la conclusion du contrat : Ces passifs ont donc des maturités dépassant celles des obligations souveraines traitées par le marché. Se pose alors la question de leur valorisation: Les compagnies italiennes par exemple feraient une erreur en utilisant le taux de rendement des obligations italiennes, car ce dernier contient une prime de défaut de l'État italien qui n'a aucune relation avec le profil de risque de leurs propres passifs. • Dans le QIS 5, l’approche préconisée dans ce cas est d’extrapoler progressivement la courbe de taux pour converger vers un taux à long terme (Ultimate Forward Rate - UFR), à partir d’une maturité donnée au-delà de laquelle la liquidité se réduit (Last Liquid Point - LLP). • Le taux UFR est fixé à 4,2% par le régulateur, tandis que le LLP est à 20 ans. 18 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 19. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRInterest • Note sur l’extrapolation Smith-Wilson des courbes ANNEXES de taux pour les maturités longues (2/2) Passage d'une courbe calculée à partir d'un taux de marché jusqu'à 20 ans à une courbe synthétique au-delà de cette maturité conformément à la méthodologie de l’Ultimate Forward Rate – UFR : Libability discount curvers (zero coupon) UFR = 4,2 % Courbe 1 : LLP = 20y, T2 = 60y Courbe 2 : LLP = 50y, T2 = 120y 19 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 20. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCREquity Risque Actions Le SCREquity mesure le niveau de capital à immobiliser permettant d’absorber un choc sur le marché action. Il est déterminé de la manière suivante : • Deux grandes zones géographiques (Gobal/Others) sont différenciées pour lesquelles un scénario central de respectivement -39% et -49% est appliqué. • A ce scénario central est ajouté un effet d’ajustement symétrique (dampener) calculé à partir de l’indice action MSCI World. Il s’agit de calculer l’écart relatif entre le niveau d’indice à l’instant t et son niveau moyen sur les 36 derniers mois. • Cet écart est borné à plus ou moins 10% et permet de moduler le choc action à appliquer de façon à limiter le caractère pro cyclique du test de résistance. • Un niveau de corrélation de 75% est intégré lors de la consolidation du risque action entre les zones Global et Others. SCRProperty Risque Immobilier Le risque immobilier correspond à une chute de -25% de la valeur marché du titre. 20 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 21. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II SCRSpread Risque de signature (1/3) Le risque de signature correspond à la part de risque provenant de la volatilité du spread par rapport au taux sans risque. Il est calculé sur 3 grands ensembles : PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE • • • Obligations Corporate et Gouvernementales hors EEE* (Espace Economique Européen) Produits structurés de dette Les dérivés de crédit (CDS, TRS, CLN) • Si une méfiance générale à l’égard d’un émetteur privé survient; l’écart entre les taux des emprunts d’Etat et les taux des emprunts obligataires privés (spread) va augmenter avec pour conséquence pour l’assureur de voir la valeur de ses obligations Corporate diminuer, et ce, d’autant plus fortement que la notation de l’émetteur est mauvaise. • Idem pour les obligation gouvernementales non issues d’un pays membre de l’EEA. Les obligations gouvernementales issues par un pays membre de l’EEA ne sont pas soumises au risque de spread et ne chargent donc pas le capital de solvabilité. • L’exigence de capital au titre du risque de hausse des taux est définie comme la perte en fonds propres économiques constatée suite à un choc de spread haussier correspondant à une baisse de valeur des obligations en portefeuille : 21 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 22. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRSpread Risque de signature (2/3) ANNEXES Le choc s’applique obligation par obligation et dépend de la notation d’émission et de la sensibilité au taux de l’obligation. Les spécifications techniques donnent la formule suivante : Où : • MVi : valeur de marché de l’obligation i • Sensii : Modified Duration de l’obligation i - en fonction du rating de l’obligation cette dernière est « floorée » et « capée » (contrainte par des bornes). • FUp : fonction du rating d’émission et qui est calibrée de manière à représenter un choc correspondant à une augmentation du spread de l’obligation. 22 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 23. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRSpread Risque de signature (3/3) ANNEXES La fonction Fup et les bornes de la duration modifiée sont définies dans les tableaux suivant : • Obligations Corporate • Obligations Gouvernementales (pays non membres de l’EEE) 23 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 24. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRCurrency Risque de change Le risque de change concerne uniquement les devises étrangères et consiste à calculer le montant de capital à immobiliser afin d’absorber un choc monétaire défavorable. Deux scénarios sont à considérer : • Un choc haussier qui consiste à choquer les devises étrangères de +25% • Un choc baissier qui consiste à choquer les devises de -25% On conserve le montant de capital qui s’avère être le plus conservateur. Certains couples de devises ne subissent pas le même choc de niveau : Couple devise Chocs applicables EUR/DKK ; LTL/DKK ; EEK/DKK +/- 2.25% EUR/EEK ; LTL/EEK +/- 0% EUR/LVL ; LTL/LVL ; EEK/LVL +/- 1% EUR/LTL ; EEK/LTL +/- 0% LVL/DKK +/- 3.5% 24 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 25. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II SCRConcentration Risque de concentration (1/4) • PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE Le risque de concentration vient du fait que la volatilité d’un portefeuille augmente avec sa concentration :    Sur un même émetteur Dans un même domaine d’activité Dans une même zone géographique • La diversification par rapport à tous ces éléments permet de diminuer le risque de perte en valeur des actifs. • Dans le QIS 5, le risque de concentration traduit uniquement le risque de concentration sur un même émetteur direct (Ultimate Parent Company): les sociétés d’un même groupe sont considérées comme un seul émetteur. • Le calcul de l’exigence en capital liée au risque de concentration, prend en compte les produits de taux et les actions, ainsi que les produits dérivés de ces actifs et les actifs immobiliers. 25 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 26. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRConcentration Risque de concentration (2/4) • ANNEXES Le calcul du risque de concentration se distingue du calcul des exigences de capital des autres risques par le fait qu’il s’effectue sur un émetteur, et non sur un titre directement. Il s’effectue en 4 étapes:  Etape 1. Regroupement par émetteur Les expositions au risque des actifs sont à regrouper par émetteur. Les sociétés d’un même groupe sont considérées comme un même émetteur.  Etape 2. Exposition excessive Le risque de concentration apparaît, lorsque le taux d’exposition à la contrepartie i, est supérieur à un seuil fixé a priori, en fonction de la notation de la contrepartie i.  Etape 3. Risque de concentration par émetteur Le calcul du besoin en capital pour le risque de concentration par émetteur est déterminé à partir de la surexposition et d’un facteur de stress dépendant de la notation de la contrepartie i.  Etape 4. Calcul du risque de concentration global Le besoin en capital pour le risque de concentration est calculé en supposant une corrélation nulle entre les risques calculés pour chaque émetteur 26 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 27. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE SCRConcentration Risque de concentration (3/4) ANNEXES Notons : • Ei L’exposition à une contrepartie i • XSi L’exposition en excès à une contrepartie i. • SC(Rating i, Nature i) Le seuil de concentration autorisé à une contrepartie en fonction de son rating et de sa nature (Corporate/Covered, Gouvernementale EEE/ hors EEE). • g(Rating i, Nature i) Un facteur de stress lié au rating et la nature de la contrepartie i • Conc i Le besoin en capital du risque de concentration pour la contrepartie i Alors les spécifications techniques donnent la formule suivante : Ainsi que le besoin en capital pour le risque de concentration du portefeuille comme : 27 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 28. 2 / L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II APPROCHE MODULAIRE DES RISQUES SELON SOLVENCY II SCRConcentration Risque de concentration (4/4) • Obligations Corporate Issuer Nature Issuer Rating Corporate Bonds AAA Corporate Bonds AA Corporate Bonds PRESENTATION PRESENTATION DES DES PILIERS DE RISQUE DE PILIERS DE RISQUE DE MARCHE MARCHE A Corporate Bonds BBB Corporate Bonds BB or lower Corporate Bonds • ANNEXES Unrated Concentration Threshold 3% 3% 3% 1,50% 1,50% 1,50% g (Stress factor) 12% 12% 21% 27% 73% 73% Obligations Gouvernementales (pays non membres de l’EEE) Issuer Nature Issuer Rating Concentration Threshold g (Stress factor) Governement Bonds AAA 3% 0% Governement Bonds AA 3% 0% Governement Bonds A 3% 12% Governement Bonds BBB 1,50% 21% Governement Bonds BB or lower 1,50% 27% Governement Bonds Unrated 1,50% 73% 28 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 29. 3 / MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE SOMMAIRE PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION PRUDENTIELLE SOLVENCY II ETAPES DE CALCULS ET CONSOLIDATION L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 MISE EN ŒUVRE IMPACT DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT ANALYSE DES RESULTATS 29 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 30. 3 / MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU DU CALCUL ETAPES CALCUL ET CONSOLIDATION ET CONSOLIDATION CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND CORPORATE BOND • Etapes du calcul Nous passons successivement par les étapes suivantes pour construire le SCR marché : CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS • • • • • • Modélisation des Actifs Pricing de leurs Market Value Application des chocs pour chaque pilier de risque Evaluation de l’impact des chocs sur la Market Value Calcul du SCR correspond au choc de risque appliqué Agrégation des SCR pour chaque pilier de risque via la matrice de corrélation 30 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 31. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION CONSTRUCTION CONSTRUCTION DE DE L’EXEMPLE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS • Nous construirons un portefeuille contenant les titres suivants : Stock Cours de l’action : 85 € Stock Option (Call) Call européen sur l’action précédente Sous jacent = 85 € Strike = 105 € (correspondant au dernier flux des obligations) Maturité = 3 ans Taux sans risque = Taux OAT 3 ans Volatilité = 15.71% (VCAC au 28/12/2012) Government Bond OAT 3 ans Nominal= 100 € Coupon = 5 € Taux = Taux OAT ZC (source CNO – Décembre 2012) Corporate Bond Obligation d’une entreprise française Nominal= 100 € Coupon = 5 € Rating = BBB Spread Crédit = 2 % Convertible Bond Partie optionnelle : Call (précédent) Partie obligataire : Corporate Bond (précédent) Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite 31
  • 32. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION • Quantity MV SCR Interest Up SCR Equity SCR Property SCR Spread SCR Currency SCR Concentration Contrib SCR Up CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND ANNEXES Résultats • Stock 1 85,00 € - € 25,50 € - € - € - € - € 10 000 850 000,00 € - € 255 000,00 € - € - € - € - € 243 149,39 € SCR Equity Choc de -30% = -39% + 9% (dampener) sur la Market Value CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS 32 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 33. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION • Quantity MV SCR Interest Up SCR Equity SCR Property SCR Spread SCR Currency SCR Concentration Contrib SCR Up CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCKSTOCK OPTION OPTION (CALL) (CALL) GOVERNMENT BOND ANNEXES Résultats Stock Option 1 3,48 € - € 2,68 € - € - € - € - € 10 000 34 800,00 € - € 26 830,26 € - € - € - € - € 25 583,38 € • Modélisation • SCR Equity Choc de -30% = -39% + 9% (dampener) sur l’actif sous-jacent (S) CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS 33 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 34. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION • Quantity MV SCR Interest Up SCR Equity SCR Property SCR Spread SCR Currency SCR Concentration Contrib SCR Up CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT GOVERNMENT BOND BOND ANNEXES Résultats • Modélisation • Government Bond 1 10 000 113,48 € 1 134 829,62 € 0,96 € 9 595,52 € - € - € - € - € - € - € - € - € - € - € 2 430,95 € SCR Interest CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS • SCR Spread Utilisation de la modified duration : 34 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 35. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION • Quantity MV SCR Interest Up SCR Equity SCR Property SCR Spread SCR Currency SCR Concentration Contrib SCR Up CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND ANNEXES Résultats • Modélisation • Corporate Bond 1 10 000 107,25 € 1 072 485,98 € 4,61 € 46 068,08 € - € - € - € - € 7,55 € 75 468,42 € - € - € - € - € 73 783,82 € SCR Interest CORPORATE BOND CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS • SCR Spread Utilisation de la modified duration : 35 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 36. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION • Quantity MV SCR Interest Up SCR Equity SCR Property SCR Spread SCR Currency SCR Concentration Contrib SCR Up CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND ANNEXES Résultats Convertible Bond 1 10 000 110,73 € 1 107 262,11 € 4,61 € 46 068,08 € 2,68 € 26 800,00 € - € - € 2,36 € 23 554,52 € - € - € - € - € 56 611,59 € • Modélisation • SCR Interest Idem que Corporate Bond + Market Value de l’option SCR Equity Idem que Corporate Bond + Market Value de l’obligation SCR Spread Utilisation de la duration effective CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS • • Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite 36
  • 37. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION • CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE Résultats : Interest Up Equity 101 731,68 € 308 630,26 € MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK *Le risque de Concentration a été dé-scopé pour pouvoir interpréter correctement les résultats • Property Spread - € 99 022,93 € CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION CONSOLIDATION DU SCR MARCHE DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS Concentration - € - € Le SCR total s’obtient en agrégeant les différents SCR selon la matrice de corrélation: STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND Currency SCR mkt Up 401 559,12 € • La matrice de corrélation du SCR Market : SCR Interest Up 1 0 0 0 0,25 0 SCR Equity 0 1 0,75 0,75 0,25 0 SCR Property 0 0 1 0,5 0,25 0 SCR spread 0 0 0 1 0,25 0 SCR Currency 0 0 0 0 1 0 SCR Concentration 0 0 0 0 0 1 37 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 38. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE • ANNEXES Note sur le calcul de la contribution des SCR marginaux au SCR total: On a : MISE EN ŒUVRE MISE EN ŒUVRE STOCK Notons : STOCK OPTION (CALL) GOVERNMENT BOND Alors : CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION CONSOLIDATION DU SCR MARCHE DU SCR MARCHE ANALYSE DES RESULTATS Ainsi : 38 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 39. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE Cost of Capital by Asset % Total MV % Security MV 7,00% MISE EN ŒUVRE 6,00% STOCK 70,00% 5,00% STOCK OPTION (CALL) 80,00% 73,52% 4,00% GOVERNMENT BOND CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND 5,79% 60,00% 50,00% 40,00% 3,00% 30,00% 28,61% 1,76% 2,00% 1,00% 1,35% 0,61% 0,21% 0,06% 20,00% 10,00% 6,88% 0,00% 5,11% 0,00% CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE ANALYSE DES DES RESULTATS RESULTATS CoC % Total VM CoC % Security MV 39 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 40. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE SCR Contribution by Asset Type Convertible; 14,10% MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) Bond; 18,98% GOVERNMENT BOND Equity; 66,92% CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE Equity Bond Convertible ANALYSE ANALYSE DES DES RESULTATS RESULTATS 40 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 41. 3 / CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 ETAPES DU CALCUL ET CONSOLIDATION SCR Contribution by Risk Pilar SCR Concentration; 0,00% SCR Currency; 0,00% CONSTRUCTION DE L’EXEMPLE SCR Interest Up; 6,42% *Le risque de Concentration a été dé-scopé pour pouvoir interpréter correctement les résultats SCR Spread; 20,30% MISE EN ŒUVRE STOCK STOCK OPTION (CALL) SCR Property; 0,00% GOVERNMENT BOND CORPORATE BOND CONVERTIBLE BOND CONSOLIDATION DU SCR MARCHE ANALYSE ANALYSE DES DES RESULTATS RESULTATS SCR Equity; 73,29% Interest Up Equity Property Spread Currency Concentration 41 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 42. 4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT SOMMAIRE PRESENTATION DE LA REGLEMENTATION PRUDENTIELLE SOLVENCY II LIENS ENTRE LES ASSUREURS ET LE FINANCEMENT DE L’ECONOMIE L’EXIGENCE DE CAPITAL SOUS SOLVENCY II IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT MISE EN ŒUVRE DU CALCUL DU SCR MARCHE DANS LE CONTEXTE DU QIS 5 IMPACT DE SOLVENCY II SUR LA PROCESSUS LE GESTION D’ACTIFS ET LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT D’INVESTISSEMENT 42 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 43. 4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT LIENS ENTRE LIENS ENTRE ASSURANCE ET ASSURANCE ET FINANCEMENT DE FINANCEMENT DE L’ECONOMIE L’ECONOMIE IMPACTS SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT Source PricewaterhouseCoopers Solvency II – Impacts on Asset Managers & Servicers Decembre 2011 43 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 44. 4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT LIENS ENTRE LIENS ENTRE ASSURANCE ET ASSURANCE ET FINANCEMENT DE FINANCEMENT DE L’ECONOMIE L’ECONOMIE IMPACTS SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT 44 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 45. 4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT LIENS ENTRE ASSURANCE ET FINANCEMENT DE L’ECONOMIE IMPACTS IMPACTS SUR LE SUR LE PROCESSUS PROCESSUS D’INVESTISSEMENT D’INVESTISSEMENT Solvency II inciterait à une réallocation vers des actifs moins consommateurs en SCR ce qui a pour conséquences: • Désengagement de l’equity en faveur des obligations souveraines et du crédit • Compression des spreads de crédit sur les obligations IG de 60bp sur les années à venir • Réduction de 25% de la rentabilité totale des actions européennes Source AXA IM – Investment Essentials 28 Nomvembre 2012 45 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 46. 4 / IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LE PROCESSUS D’INVESTISSEMENT LIENS ENTRE ASSURANCE ET FINANCEMENT DE L’ECONOMIE Solvabilité II a déjà provoqué (et devrait continuer de provoquer) une réallocation importante des actifs vers la dette souveraine et le crédit, au dépend des actions. IMPACTS IMPACTS SUR LE SUR LE PROCESSUS PROCESSUS D’INVESTISSEMENT D’INVESTISSEMENT 46 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 47. LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS 2ÈME PARTIE IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LA RELATION ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS ALBAN JARRY DIRECTEUR ADJOINT DE LA DIRECTION DES OPERATIONS RESPONSABLE SYSTÈMES ET REPORTING CLIENTELE EDMOND DE ROTHSCHILD MEMBRE DU BUREAU DU CLUB AMPERE 47 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 48. LES MERCREDIS DE LA FINANCE - 2ème EDTION : SOLVENCY II ET SES IMPACTS 2ÈME PARTIE IMPACTS DE SOLVENCY II SUR LA RELATION ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS SOMMAIRE RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT DES SCR IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT 48 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 49. 1 / RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS SOMMAIRE RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS PRESENTATION DES GROUPES DE TRAVAIL IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES REPORTINGS POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT DES SCR IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT 49 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 50. 1 / RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS Différents groupes de travail se réunissent PRESENTATION PRESENTATION DES DES GROUPESGROUPES DE régulièrement sur la place pour aborder le thème DE TRAVAIL TRAVAIL de Solvency II : REPORTINGS • Association Française de la Gestion Financière (AFG) • Association Française des Investisseurs Institutionnels (AF2I) • Club Ampère • Funds XML 50 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 51. 1 / RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS PRESENTATION DES GROUPES DE TRAVAIL REPORTINGS REPORTINGS • Normalisation des échanges avec des matrices déterminées par le club AMPERE • Formats d’échange envisagés à terme 51 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 52. 2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES SOMMAIRE RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT DES SCR IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS OPTIMISATION DES EQUIPES DE DATA MANAGEMENT CHEZ LES ASSUREURS BESOIN EN DONNES COMPLEMENTAIRES PROBLEMATIQUES JURIDIQUES S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT 52 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 53. 2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES OPTIMISATION DES DES OPTIMISATION EQUIPES DE DATADATA EQUIPES DE MANAGEMENT CHEZ MANAGEMENT CHEZ LES ASSUREURS LES ASSUREURS • Types de données requises pour Solvency II (source : EFAMA – KPMG) BESOIN EN DONNES COMPLEMENTAIRES PROBLEMATIQUES JURIDIQUES 53 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 54. 2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES OPTIMISATION DES DES OPTIMISATION EQUIPES DE DATADATA EQUIPES DE MANAGEMENT CHEZ MANAGEMENT CHEZ LES ASSUREURS LES ASSUREURS • Comparaison du besoin en données entre Solvency II et les autres réglementations (source : EFAMA – KPMG) BESOIN EN DONNES COMPLEMENTAIRES PROBLEMATIQUES JURIDIQUES 54 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 55. 2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES OPTIMISATION DES EQUIPES DE DATA MANAGEMENT CHEZ LES ASSUREURS • Codes CIC (Complementary Identification Codes) First 2 positions Asset listed in ISO 3166-1-alpha-2 country code or XL (for not listed) or XT (for not exchange tradable) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 A B C D E F Government bonds Corporate bonds Equity Investment funds Structured notes Collateralised securities Cash and deposits Mortgages and loans Property Futures Call Options Put Options Swaps Forwards Credit derivatives 1 Third position Category 1 1 1 1 1 1 Central Common bonds Common equity Equity funds Government bonds BESOIN ENEN DONNES BESOIN DONNES COMPLEMENTAIRES COMPLEMENTAIRES 2 PROBLEMATIQUES JURIDIQUES 2 2 2 Supra-national bonds Convertible bonds Equity of real estate related corporation Debt funds 1 1 1 Equity risk Equity risk Cash 2 2 Interest rate risk Interest rate risk 2 Transferable deposits (cash equivalents) 1 1 1 1 1 Property (office Equity and and index futures Uncollateralized commercial) loans made 2 2 2 Equity and index options Equity and index options Interest rate swaps Forward interest rate agreement Credit default swap 2 2 2 2 2 Loans made collateralized with securities Bond options Bond options Currency swaps Property (residential) Interest rate futures Forward Credit spread exchange rate option agreement 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 Regional government bonds Commercial paper Equity rights Money market funds Currency risk Currency risk Other deposits short term (less than one year) Property (for own use) Currency futures Currency options Currency options Interest rate and currency swaps Credit spread swap 4 4 4 4 Fourth position Subcategory or main risk Municipal government bonds 5 Money market Preferred equity Asset allocation instruments funds 5 5 Treasury bonds Hybrid bonds Real estate funds 6 6 6 Covered bond Common covered bonds Alternative funds 4 4 4 4 4 4 4 4 Credit risk Credit risk Other deposits with term longer than one year Mortgages Property (under construction) Warrants Warrants Total return swap 5 5 Real estate risk Real estate risk 6 5 5 5 5 5 5 5 Deposits to cedants Other collateralized loans made Plant and equipment (for own use) Commodity futures Commodity options Commodity options Security swaps 6 6 6 Swaptions Commodity risk Commodity risk Swaptions 7 7 7 7 7 7 7 7 7 Covered bonds subject to specific law Private equity funds Catastrophe and Weather risk Catastrophe and Weather risk Catastrophe and Weather risk Catastrophe and Weather risk Catastrophe and Weather risk Catastrophe and Weather risk Catastrophe and Weather risk 8 8 8 8 8 8 8 8 8 Subordinated bonds Infrastructure funds Mortality risk Mortality risk Mortality risk Mortality risk Mortality risk Mortality risk Mortality risk 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 Other Other Other Other Other Other Other Other Other Other Other Other Other Other Other 55 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 56. 2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES OPTIMISATION DES EQUIPES DE DATA MANAGEMENT CHEZ LES ASSUREURS • Code NACE (Statistical classification of economic activites in the European Community) • Code LEI (Legal Entity Identifier) • Utilisation du CQS (Credit Quality Step) BESOIN ENEN DONNES BESOIN DONNES COMPLEMENTAIRES COMPLEMENTAIRES PROBLEMATIQUES JURIDIQUES 56 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 57. 2 / IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES OPTIMISATION DES EQUIPES DE DATA MANAGEMENT CHEZ LES ASSUREURS • Problématique de redistribution des données - Coût de licenciement et gestion des données (source : EFAMA – KPMG) BESOIN EN DONNES COMPLEMENTAIRES PROBLEMATIQUES PROBLEMATIQUES JURIDIQUES JURIDIQUES 57 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 58. 3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR LES SCR SOMMAIRE RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT DES SCR POSITIONEMENT HISTORIQUE ENTRE ASSUREURS ET SOCIETES DE GESTION NOUVEAUX ACTEURS DU MARCHE GESTION DE LA TRANSPARISATION IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT 58 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 59. 3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR LES SCR HISTORIQUE ENTRE HISTORIQUE ENTRE ASSUREURS ET ASSUREURS ET SOCIETES DE SOCIETES DE GESTION GESTION NOUVEAUX ACTEURS DU MARCHE GESTION DE LA TRANSPARISATION • Assureurs pour répondre à leurs obligations réglementaires • Sociétés de gestion pour se positionner vis-à-vis de leurs clients 59 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 60. 3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR LES SCR HISTORIQUE ENTRE ASSUREURS ET SOCIETES DE GESTION NOUVEAUX NOUVEAUX ACTEURS ACTEURS DU DU MARCHE MARCHE • Les éditeurs, les prestataires de services, les datas vendors GESTION DE LA TRANSPARISATION 60 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 61. 3 / POSITIONNEMENTS DES ACTEURS DU MARCHE SUR LES SCR HISTORIQUE ENTRE ASSUREURS ET SOCIETES DE GESTION NOUVEAUX ACTEURS DU MARCHE GESTION DE LA GESTION DE TRANSPARISATION LA TRANSPARISATION • Problématique juridique • Problématique opérationnelle de la volumétrie des portefeuilles transparisés 61 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 62. 4 / IMPACTS SUR LES COÛTS DES PROJETS SOMMAIRE RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS VOTE DE LA DIRECTIVE OMNIBUS 2 IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES GESTION DES PLANNINGS SOLVENCY II / BÂLE III POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT DES SCR IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT 62 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 63. 4 / IMPACTS SUR LES COÛTS DES PROJETS DIRECTIVE DIRECTIVE OMNIBUS 2 OMNIBUS 2 • Rappel du planning Solvency II GESTION DES PLANNINGS SOLVENCYII/BÂLE III Source FFSA – Décembre 2012 63 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 64. 4 / IMPACTS SUR LES COÛTS DES PROJETS DIRECTIVE OMNIBUS 2 GESTION DES GESTION DES PLANNINGS PLANNINGS SOLVENCY II / BÂLE III SOLVENCYII/BÂLE III • Difficultés à gérer les plannings sur Solvency 2 et Bâle 3 : i. Nouvelles publications en Décembre 2012 sur Solvency 2 (QIS 6) et Janvier 2013 sur Bâle 3 ii. Reports successifs des dates d’application • Impacts sur les coûts des projets 64 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 65. 5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT SOMMAIRE RELATIONS ENTRE SOCIETES DE GESTION ET ASSUREURS IMPACTS ORGANISATIONNELS ET JURIDIQUES POSITIONNEMENT DES ACTEURS DU MARCHE SUR LE DEVELOPPEMENT DES SCR IMPACT SUR LES COÛTS DES PROJETS S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT MANAGEMENT LES PRINCIPAUX SITES SOURCES DE PARTAGE ACTIF SUR TWITTER ET LINKEDIN (SOLVENCY II) GROUPES DE PARTAGE DE L’INFORMATION SUR LINKEDIN (ASSURANCE ET ASSET MANAGEMENT) 65 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 66. 5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT LES PRINCIPAUX LES PRINCIPAUX SITES SITES SOURCES DE PARTAGE ACTIF SUR TWITTER ET LINKEDIN (SOLVENCY II) GROUPES DE PARTAGE DE L’INFORMATION SUR LINKEDIN (ASSURANCE ET ASSET MANAGEMENT) • Les principaux portails d’information sur Solvency II : https://eiopa.europa.eu/ http://www.acp.banque-france.fr/international/lesgrands-enjeux/solvabilite-ii.html http://www.argusdelassurance.com/solvabilite-2/ http://www.ffsa.fr/ http://www.clubampere.org 66 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 67. 5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT LES PRINCIPAUX SITES SOURCES DE PARTAGE ACTIF SUR TWITTER PARTAGE ACTIF SUR ET LINKEDIN TWITTER ET LINKEDIN (SOLVENCY II) (SOLVENCY II) GROUPES DE PARTAGE DE L’INFORMATION SUR LINKEDIN (ASSURANCE ET ASSET MANAGEMENT) • Sources de partage actif de l’information Solvency II sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/search?q=%23solvencyII http://www.linkedin.com/groups/Solvency-2Experts-Group-93141 http://www.linkedin.com/groups/Solvency-IIProfessionals-2803144 http://www.linkedin.com/groups/Solvency-II-DataManagement-2036988 67 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 68. 5 / S’INFORMER SUR SOLVENCY II ET L’ASSET MANAGEMENT LES PRINCIPAUX SITES SOURCES DE PARTAGE ACTIF SUR TWITTER ET LINKEDIN (SOLVENCY II) GROUPES DE PARTAGE DE GROUPES DE PARTAGE L’INFORMATION SUR DE L’INFORMATION LINKEDIN SUR LINKEDIN (ASSURANCE ET ASSET (ASSURANCE ET ASSET MANAGEMENT) MANAGEMENT) • Les groupes de partage de l’information sur Linkedin (Assurance et Asset Management) : http://www.linkedin.com/groups/Assurance-2120762 http://www.linkedin.com/groups/Asset-Management-Gestion-dActifs3190112 http://www.linkedin.com/groups/Club-AMPERE-3761248 http://www.linkedin.com/groups/Risk-Regulation-Reporting-1457807 http://www.linkedin.com/groups/Risques-Réglementation-Rapports-1914557 http://www.linkedin.com/groups/Reporting-Mesure-Performance-AssetManagement-4720038 http://www.linkedin.com/groups/News-F-In-partage-dactualités-4773565 68 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite
  • 69. MWA CONSEIL 19-29, RUE DU CAPITAINE GUYNEMER – 92 400 COURBEVOIE CONTACT@MWA-FRANCE.COM +33 (0) 1.74.90.50.45 69 Document Confidentiel - Propriété du cabinet MWA Conseil - Toute copie est interdite