La gestion du cycle de projet

968 vues

Publié le

La gestion du cycle de projet - Conférence de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Luciano TUSEO - World Health Organization / Roll Back Malaria - Office for Madagascar and Reunion - Antananarivo, Madagascar - maloms@iris.mg

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
968
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
77
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La gestion du cycle de projet

  1. 1. LA GESTION DU CYCLE DE PROJETLA GESTION DU CYCLE DE PROJETSURVEILLANCE DES PROGRES ET L’EVALUATION DES RESULTATSSURVEILLANCE DES PROGRES ET L’EVALUATION DES RESULTATSET DE L’IMPACTET DE L’IMPACT(Project Cycle Management(Project Cycle Management -- Monitoring & Evaluation )Monitoring & Evaluation )Atelier International sur le PaludismeAtelier International sur le Paludisme -- Institut Pasteur de MadagascarInstitut Pasteur de MadagascarAntananarivo MadagascarAntananarivo Madagascar19.0219.02 –– 30.03 200730.03 2007Dr. Luciano TUSEO MD, MShOMS MadagascarOrganisationmondialede la Santé
  2. 2. 22GESTION DU CYCLE DU PROJETGESTION DU CYCLE DU PROJET -- DEFINITION ET OBJECTIFSDEFINITION ET OBJECTIFSLa Gestion du Cycle du Projet (GCP) est un méthodeLa Gestion du Cycle du Projet (GCP) est un méthodequi permet d’améliorer laqui permet d’améliorer la qualité de laqualité de la conceptionconception etetde lade la gestiongestion, afin d’augmenter l’, afin d’augmenter l’efficacitéefficacité desdesprojets.projets.L’objectif de la GCP est l’amélioration de la gestionL’objectif de la GCP est l’amélioration de la gestiondes actions, projets et programmes en tenantdes actions, projets et programmes en tenantmieux compte des questions essentielles et desmieux compte des questions essentielles et desconditionsconditions -- cadres dans la conception et la mise encadres dans la conception et la mise enoeuvre des projets et programmes.oeuvre des projets et programmes.
  3. 3. 33La détermination d’La détermination d’objectifsobjectifs clairs et réalistesclairs et réalistes pourpourles projets et programmesles projets et programmesL’identification desL’identification des facteursfacteurs de « qualité »de « qualité » quiquiassurent les bénéfices du projet à long termeassurent les bénéfices du projet à long termeLaLa cohérencecohérence avec et laavec et la contribution aux « objectifscontribution aux « objectifspolitiques cadres plus larges »politiques cadres plus larges » des projets etdes projets etprogrammes.programmes.GESTION DU CYCLE DU PROJETGESTION DU CYCLE DU PROJET -- DEFINITION ET OBJECTIFSDEFINITION ET OBJECTIFS (suite)(suite)3 ÉLÉMENTS FONDAMENTAUX :
  4. 4. 44GCPGCP -- LL APPROCHE INTEGREEAPPROCHE INTEGREELa GCP est donc une approche intégrée de gestion des projetsLa GCP est donc une approche intégrée de gestion des projets ::Elle suit lesElle suit les phases du cycle de projetphases du cycle de projet afin d’assurer un processus deafin d’assurer un processus deprise de décision structuré et argumentéprise de décision structuré et argumentéElle utilise l’approche duElle utilise l’approche du cadre logiquecadre logique comme outil central pour lacomme outil central pour laconception et la gestion des projets afin de garantir une analysconception et la gestion des projets afin de garantir une analyseecomplète et cohérentecomplète et cohérenteElle met l’accent surElle met l’accent sur l’implication des bénéficiairesl’implication des bénéficiaires dans la prise dedans la prise dedécisionsdécisionsElle insère les facteurs clés de laElle insère les facteurs clés de la viabilitéviabilité dans la conception desdans la conception desprojetsprojets
  5. 5. 55LE CYCLE DU PROJETLE CYCLE DU PROJETLe Cycle du Projet fixe les séquences des actions nécessaires etpréétablies, réalisées pour chaque ProjetPROGRAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONIDENTIFICATION
  6. 6. 66LA GESTION DU CYCLE DU PROJETLA GESTION DU CYCLE DU PROJETPROGRAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONIDENTIFICATIONEtude de Pré - FaisabilitéObjectivesRésultatsActivitésEtude de FaisabilitéViabilitéFinalisationExécutionPlan OpérationnelRapport de SuiviAnalyse de RésultasAnalyse de lImpactÉvaluation Final(Ré-analyse de la Situation)AuditAnalyse de la SituationPriority Setting ProcessAnalyse MultisectorielAnalyse des "Stakeholders"
  7. 7. 77PROGRAMMATIONPROGRAMMATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIO NINSTRUCTIONIDENTIFICATIONInformations- Documents de Stratégie par Pays- Conteste territorial- Contexte sectoriel- Contexte Socio anthropologique (survey, focus group)- Etc.Orientation StratégiqueAnalyse de la SituationIdentification des principaux Problèmes(objectifs) et les priorités sectorielles
  8. 8. 88IDENTIFICATIONIDENTIFICATIONAnalyse des Problèmes, des Besoins et Intérêtsdes parties prenantesOrientations et Priorités définies dans le cadre dela phase de Programmation.Études sectorielles, thématiquesPréfaisabilité)ObjectivesRésultatsPremière élaboration des idées du ProjetActivitésÉtude De FaisabilitéPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONIDENTIFICATION
  9. 9. 99INSTRUCTIONINSTRUCTIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONIDENTIFICATIONELABORATION D’UN CADRELOGIQUE DU PROJETRésultatsActivitésIndicateursHypothèsesMISE EN OEUVRE DU PROJETET STRUCTURE DE GESTIONBUDGET GLOBAL PAR GRAND POSTECALENDRIER PRÉVISIONNEL DE TRAVAILTous les aspects importants de l’idée de projet sont examinés, entenant compte des résultats de l’étude de préfaisabilité, desfacteurs de qualité clés et des points de vue des principalesparties prenantes.
  10. 10. 1010MISE EN OEUVREMISE EN OEUVREPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONIDENTIFICATIONPLAN OPERATIONELPASSATION DE CONTRATSDE SERVICES DE FOURNITURESOU DE TRAVAUX.RAPORTS SUR L’ ÉTATD’ AVANCEMENT DU PROJETMONITORING(Surveillance)SUIVI RÉGULIER PERMETTANTL’ AJUSTEMENT À L’ ÉVOLUTIONDE LA SITUATION.VIABILITÉVIABILITÉIMPACTIMPACT EFFICACITÉ,EFFICACITÉ,EFFICIENCE,EFFICIENCE,PERTINENCE,PERTINENCE,PROGRAMMES.PROGRAMMES.
  11. 11. 1111ÉVALUATION & AuditÉVALUATION & AuditPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONIDENTIFICATIONL’évaluation est l’action qui consiste à porter une appréciation,aussi systématique et objective que possible, sur un projet encours ou achevé, un programme ou un ensemble de lignesd’action, sa conception, sa mise en oeuvre et ses résultats.VIABILITÉVIABILITÉIMPACTIMPACT EFFICACITÉEFFICACITÉEFFICIENCEEFFICIENCEPERTINENCEdesObjectivesPERTINENCEdesObjectivesPROJETPROJETINFORMATIONS CRÉDIBLES ET UTILESENSEIGNEMENTS TIRÉSÉLABORATION DES DÉCISIONSPLANIFICATION ET LA MISE EN OEUVRE DEPROJETS COMPARABLES À L’AVENIR.
  12. 12. 1212LOGIQUE DE L INTERVENTIONLOGIQUE DE L INTERVENTIONElaboration du cadre de travail dun Projet définissant lObjectElaboration du cadre de travail dun Projet définissant lObjectif, les Résultats etif, les Résultats etles Activitésles ActivitésOBJECTIFSGENERAUXOBJECTIVSSPECIFIQUESRESULTATSACTIVITESRESSOURCESÉVALUATION STRATÉGIEL effet auquelle programmecherche à contribuerLe principal objectif duProgramme, que ce dernierest en mesure datteindreLes produits directs duProgramme qui conduisentá la réalisation de lobjectifLes interventions duProgramme, qui conduisentá lobtention des résultats
  13. 13. 1313LOGIQUE TEMPOREL DU PROJETLOGIQUE TEMPOREL DU PROJETPROBLEMES RESSOURCESACIVITESRESULTATS EFFETSIMPACT(Effets a long termeSTRATEGIE:- Objectifs- Résultats- ActivitésINDICATORS INDICATORSPREPARATION REALISATION RESULTAT
  14. 14. 1414LE CADRE LOGIQUELE CADRE LOGIQUEToutes les informations décisives sont ainsiToutes les informations décisives sont ainsiutilement récapitulées dans un seul document:utilement récapitulées dans un seul document:le Cadre Logiquele Cadre LogiqueLe cadre logique est utile pour laLe cadre logique est utile pour la mise en oeuvremise en oeuvredu projet. Il sert de base pour la préparationdu projet. Il sert de base pour la préparationdesdes plans d’actionplans d’action, l’élaboration d’un système, l’élaboration d’un systèmedede suivisuivi et constitue le cadre de l’et constitue le cadre de l’évaluationévaluation..
  15. 15. 1515L’approche du cadre logique est constituée deL’approche du cadre logique est constituée de 2 phases2 phases ::Phase d’analysePhase d’analyse constituée de 4 étapes :constituée de 4 étapes :Analyse des parties prenantes (les parties concernées, leurs proAnalyse des parties prenantes (les parties concernées, leurs problèmesblèmes--clés, leurs potentiels et les contraintes enclés, leurs potentiels et les contraintes en déterminnatdéterminnat les relations deles relations decauses à effets)causes à effets)Analyse des problèmes (perception de la réalité)Analyse des problèmes (perception de la réalité)Analyse des objectifs (perception d’une situation améliorée dansAnalyse des objectifs (perception d’une situation améliorée dans le futur)le futur)Analyse d’une stratégie (comparaison de différentes options pourAnalyse d’une stratégie (comparaison de différentes options pour changerchangerune situation donnée)une situation donnée)LE CADRE LOGIQUE (suite)LE CADRE LOGIQUE (suite)
  16. 16. 1616Phase de planificationPhase de planification qui va développer le cadre logique en un plan opérationnelqui va développer le cadre logique en un plan opérationnelpour la mise en oeuvre du programme. Il s’agit de détailler le cpour la mise en oeuvre du programme. Il s’agit de détailler le cadre logique et deadre logique et deplanifier les activités et les ressources humaines et financièreplanifier les activités et les ressources humaines et financières. Étapes:s. Étapes:1. Identifier le ou les problème(s) existant(s) à aborder1. Identifier le ou les problème(s) existant(s) à aborder2. Déterminer les objectifs (du projet) à partir du (ou des) pro2. Déterminer les objectifs (du projet) à partir du (ou des) problème(s) identifié(s)blème(s) identifié(s)3. Identifier une stratégie pour résoudre ce ou ces problème(s)3. Identifier une stratégie pour résoudre ce ou ces problème(s)4. Sur base de la stratégie identifiée, définir des résultats at4. Sur base de la stratégie identifiée, définir des résultats attendus du projet et lestendus du projet et lesactivités à entreprendre pour atteindre les résultatsactivités à entreprendre pour atteindre les résultats5. Identifier les Indicateurs Objectivement Vérifiables (I.O.V.)5. Identifier les Indicateurs Objectivement Vérifiables (I.O.V.) et les sources deet les sources devérification, qui permettront d’évaluer la façon dont le projetvérification, qui permettront d’évaluer la façon dont le projet atteint ses objectifsatteint ses objectifs6. Définir les moyens physiques et non physiques nécessaires à l6. Définir les moyens physiques et non physiques nécessaires à la réalisation desa réalisation desactivités du projet et à sa gestion et identifier les sources deactivités du projet et à sa gestion et identifier les sources de financementfinancement7. Définir les hypothèses: facteurs externes qui échappent à l’i7. Définir les hypothèses: facteurs externes qui échappent à l’influence directe denfluence directe del’intervention mais qui sont très importants pour atteindre lesl’intervention mais qui sont très importants pour atteindre les objectifs du projetobjectifs du projet8. Apprécier la pertinence, la faisabilité et la viabilité du pr8. Apprécier la pertinence, la faisabilité et la viabilité du projet et donc, prouver que leojet et donc, prouver que leprojet est susceptible de résoudre les problèmes et d’atteindreprojet est susceptible de résoudre les problèmes et d’atteindre les objectifsles objectifsdéfinis.définis.LE CADRE LOGIQUE (suite)LE CADRE LOGIQUE (suite)
  17. 17. 1717
  18. 18. 1818LA MATRICE DU CADRE LOGIQUELA MATRICE DU CADRE LOGIQUEPRE-CONDITIONSCOUTSRESOURCESACTIVITESRESULTATS(ou Produits)OBJECTIVESSPECIFIQUES(ou But du Projet)OBJECTIVESGENERAUX(ou Ob. Globaux)CONDITIONSSOURCES DEVERIFICATIONINDICATEURS(IOV)STRATEGIELOGIQUE DE LINTERVENTION
  19. 19. 1919EXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE DISTRIBUTION DEXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE DISTRIBUTION DES MIIES MIICOUTSRESOURCESACTIVITES-1. Le déclin économique généralpourrit inverser la tendanceactuelle à laccroissement de lademande.2. La demande ne diminue pasdu fait de crainte et de rumeursliées à la toxicité de linsecticide.3. Les méthodes visant àempêcher le coulage des MIIsubventionnes peuvent échouer1. Enquête CAP groupe dediscussion, enquête sur ladisponibilité des moustiquaireschez les détaillants.2. Entretiens informels,discussion de groupes,enquêtes des stock, ventes.3. Rapports de projets, rapportsdévaluation sociale etéconomique1.1 Augmentation de ventes etde lutilisation des MII du projet1.2 Augmentation de ventes etde lutilisation des MII trouvéesdans le commerce1.3 Augmentation dupourcentage des ménagesdisposant dau moins une MII2.1Nombre de point de ventedans le commerce3. Enquête sur le devenir desmoustiquaires fournies à desprix subventionnes.RESULTATS1. Augmentation de laconnaissance et demandeaccrue des moustiquaires.Leur utilisation devient la normeet non lexception2. Mise en place de un systèmesefficaces de distribution etamélioration de laccès auxmoustiquaires disponibles dansle commerce3. Meilleur accès auxmoustiquaires des groupesvulnérables (enfants femmesenceintes familles pauvres)grâces à une utilisationefficaces des subventionsToute une série de stratégieappropriées et instructives sonttestées. Le processus desurveillance est satisfaisant.Certaines stratégies savèrentréalisables, et les plussusceptibles dêtre maintenuesà moyen terme continuentdêtre suivies pendant despériodes plus longues1. Propositions, rapports etpublications dautres projets.2. Enquêtes de couverture;registres de la consommation3. Rapports de surveillance etdévaluation, atelierspublications scientifiques.1. Stratégie testées dans leprojet, adoptées avec succèsailleurs dans des interventions àplus grand échelle.2. Amélioration dans laccès auxmoustiquaires et auxinsecticides et leur utilisation.3. La preuve du bien fonde desstratégique documentéeOBJECTIFElaborer des stratégiesréalisables durables et testéespour augmenter la disponibilité,laccès, à la propriété etlutilisation des moustiquairespour une application à grandeéchelles.BUTRéduire lincidence depaludisme et de ses séquellesen terme de maladie ou dudécèsHYPOTHESECOMMENT LES QUANTIFIER ETLES EVALUER(Source de Vérification)INDICATEUR DE REALISATION(IOV)STRUCTURE DU PROJECT
  20. 20. 2020
  21. 21. 2121
  22. 22. 1.2 Objectif Specifique1.1.2.2 Activite1.1.2.2 Activite1.1.2.1 Activite1.1.2 Resultat1.1.1.2 Activite1.1.1.1 Activite1.1.1 Resultat1.1 Objectif Specifique432143214321STRATEGIE200620052004Le Project ne peut pas être considère complet sans la définition destemps d’exécution. Le Diagramme de GANTT permit d’individuérvisiblement et avec facilite la séquence dans le quelles les différentesactivités seront réalisésLE PLAN DE TRAVAILLE – GANTT CHARTPlandeTravailRBM
  23. 23. 2323COMPOSITION DU BUDGETCOMPOSITION DU BUDGET (GFATM)(GFATM)• Frais de consultance technique à court terme, déplacements, visites sur le terrain etautres frais de planification du programme, supervision et administration (y compris ceuxde gestion des relations avec les sous-bénéficiaires, monitoring et évaluation, et gestiondes achats et des stocks)• Frais généraux tels que loyers de bureaux, eau, électricité, téléphone, frais decommunication internes, assurances, frais légaux, comptables et de contrôle, etc.• Imprimés et frais de communication liés aux campagnes en relation avec le programme,etc. (non compris les ressources humaines qui doivent être incluses dans lacatégorie Ressources humaines cidessus)Planification etAdministrationThérapie antirétrovirale, médicaments contre les infections opportunistes, médicamentscontre le paludisme, médicaments anti-paludisme, etc.MédicamentsMoustiquaires, préservatifs, diagnostics, microscopes, seringues, etc.Matières premièreset produitsAteliers, réunions, manuels de formation, déplacements en vue dune formation, etc. (noncompris le coût des ressources humaines relatives à la formation qui doivent êtrecomprises dans la catégorie Ressources Humaines)FormationTechnologie de linformation (TIC) et infrastructure immobilière, équipementde bureau, équipement audiovisuel, véhicules et frais dentretien et deréparation, etc.Infrastructure etéquipementSalaires, traitements et coûts associés (retraites, incitants et autres avantagessociaux) relatifs au personnel (y compris celui sur le terrain), consultants(hors consultants à court terme inclus dans les catégories ci-dessous) et fraisde recrutementRessourceshumainesEXEMPLES DE DÉPENSESCATÉGORIE
  24. 24. 2424Les propositions doivent aussi inclure et préciser tous les coûtLes propositions doivent aussi inclure et préciser tous les coûtssrelatifs:relatifs:• au monitoring et à lévaluation (dont le renforcement de toute• au monitoring et à lévaluation (dont le renforcement de toutecapacité associé à la consolidation des systèmes nationaux et aucapacité associé à la consolidation des systèmes nationaux et aurenforcement de capacité parmi les partenaires de la mise en oeurenforcement de capacité parmi les partenaires de la mise en oeuvre);vre);• à la gestion des achats et des stocks (dont le renforcement de• à la gestion des achats et des stocks (dont le renforcement decapacité et/ou lassistance technique aux Bénéficiaires principacapacité et/ou lassistance technique aux Bénéficiaires principaux ouux ouauxaux sousbénéficiairessousbénéficiaires););• à lassistance technique (depuis lassistance initiale dans le• à lassistance technique (depuis lassistance initiale dans lepréparation des plans jusquà lexpertise technique permanentepréparation des plans jusquà lexpertise technique permanentependant la mise en oeuvre.pendant la mise en oeuvre.COMPOSITION DU BUDGETCOMPOSITION DU BUDGET (GFATM) suite(GFATM) suite
  25. 25. 25Grants by expenditure (GFATM)Infrastructure& Equipment(15%)Administration(4%)Drugs &Commodities(46%)Other (5%)Human resources andtraining (25%)Monitoring &Evaluation (5%)SE GFATMBudgetProjetBudget
  26. 26. 26
  27. 27. 2727LE PROJETLE PROJETCONTEXTECONTEXTE-- Objectifs politiques cadres du bailleurs de fonds et du gouvernObjectifs politiques cadres du bailleurs de fonds et du gouvernementementpartenaire, et liens avec le programme ou stratégie pays établipartenaire, et liens avec le programme ou stratégie pays établi par le bailleurpar le bailleurde fonds, engagement du gouvernement partenaire visde fonds, engagement du gouvernement partenaire vis--àà--vis des objectifsvis des objectifspolitiques cadres du bailleur de fondspolitiques cadres du bailleur de fonds-- Analyse sectorielle et analyse des problèmes, y compris l’analyAnalyse sectorielle et analyse des problèmes, y compris l’analyse desse desparties prenantesparties prenantesDESCRIPTION DU PROJET / PROGRAMME, OBJECTIFS, ET STRATÉGIEDESCRIPTION DU PROJET / PROGRAMME, OBJECTIFS, ET STRATÉGIEPOUR LES ATTEINDREPOUR LES ATTEINDRE-- Prise en compte des leçons du passé, et lien avec les activitésPrise en compte des leçons du passé, et lien avec les activités mises enmises enoeuvre par les autres bailleurs de fondsoeuvre par les autres bailleurs de fonds-- Description de l’intervention (objectifs, et stratégie pour lesDescription de l’intervention (objectifs, et stratégie pour les atteindre, yatteindre, ycompris l’objectif spécifique, les résultats et les activités, ecompris l’objectif spécifique, les résultats et les activités, et les indicateurst les indicateursprincipaux) (Diagramme des Problèmesprincipaux) (Diagramme des Problèmes -- Diagramme des Objectifs)Diagramme des Objectifs)HYPOTHÈSES, RISQUES ET FLEXIBILITÉHYPOTHÈSES, RISQUES ET FLEXIBILITÉ
  28. 28. 2828•• MODALITÉS DE MISE EN OEUVREMODALITÉS DE MISE EN OEUVRE-- Moyens physiques et non physiquesMoyens physiques et non physiques-- Procédures organisationnelles et de mise en oeuvreProcédures organisationnelles et de mise en oeuvre-- Calendrier de mise en œuvre (GANTTCalendrier de mise en œuvre (GANTT ChartChart))-- Estimation des coûts et plan de financementEstimation des coûts et plan de financement-- Conditions spéciales et mesures d’accompagnementConditions spéciales et mesures d’accompagnementdu gouvernement / des partenairesdu gouvernement / des partenaires-- Suivi et évaluationSuivi et évaluationFACTEURS DE QUALITÉFACTEURS DE QUALITÉ-- Participation et appropriation par les bénéficiairesParticipation et appropriation par les bénéficiaires-- Politique(s) de soutienPolitique(s) de soutien-- Technologie appropriéeTechnologie appropriée-- Aspects socioculturelsAspects socioculturels-- Egalité hommes / femmesEgalité hommes / femmes-- Protection de l’environnementProtection de l’environnement-- Capacités institutionnelles et de gestionCapacités institutionnelles et de gestion-- Viabilité économique et financièreViabilité économique et financièreMONITORING ET EVALUATIONMONITORING ET EVALUATIONANNEXEANNEXE-- Cadre logique.Cadre logique.-- GANTTGANTT ChartChart..-- Budget.Budget.-- Diagramme des Problèmes et des Objectifs.Diagramme des Problèmes et des Objectifs.-- Etc.Etc. ProjectPatternLE PROJET (suite)LE PROJET (suite)ProjectProposalProjectTimeTableBudget01SituationAnalysis
  29. 29. 2929L’ ANALYSE DES STAKEHOLDERSL’ ANALYSE DES STAKEHOLDERSOn entend parOn entend par Partie PrenantePartie Prenante tout individu ou groupe de personnes, touchétout individu ou groupe de personnes, touchédirectement ou indirectement par un projet, ayant intérêt ou nondirectement ou indirectement par un projet, ayant intérêt ou non, à voir se, à voir seproduire un changement ou à maintenir une situation. Les partiesproduire un changement ou à maintenir une situation. Les parties prenantesprenantesincluent les personnes, les groupes et les institutions ayant quincluent les personnes, les groupes et les institutions ayant quelque chose àelque chose àgagner par la mise en place dun projet ainsi que ceux et cellesgagner par la mise en place dun projet ainsi que ceux et celles quiquipourraient risquer de perdre quelque chose.pourraient risquer de perdre quelque chose.Un Project que ne prend pas en considération lesUn Project que ne prend pas en considération les StakeholdersStakeholders n’a aucunn’a aucunpossibilité de succèspossibilité de succèsAJUTANTSBLOQUANTSALLIESHOSTILESOppositionActiveSupportPassiveSupportActiveHauteImpactMoyenneImpactBasImpactLes Alliés appuient les changementsproposés et sont objet de l’effet duprojet.Les Ajutants appuient leschangements proposés mais ne sontpas l’objet de l’effet du projet.Les Bloquants s’opposent auxchangements mais ne font pas partiedu projet.Les Hostiles s’opposent auxchangements proposés et sont objet del’effet du projet.
  30. 30. 3030
  31. 31. 3131
  32. 32. 3232PROGRAMMEPROGRAMME -- PROJETPROJET -- COMPOSANTE DU PROJETCOMPOSANTE DU PROJETEn prenant un projet de dimensions considérables, et enEn prenant un projet de dimensions considérables, et endécomposant la stratégie en levant les niveaux des membresdécomposant la stratégie en levant les niveaux des membresdifférents:différents:-- LesLes Objectifs SpécifiquesObjectifs Spécifiques deviendrontdeviendront ObjectifsObjectifsGénérauxGénéraux-- LesLes RésultatsRésultats serontseront Objectifs SpécifiquesObjectifs Spécifiques-- LesLes ActivitésActivités monteront de degré en devenantmonteront de degré en devenant RésultatsRésultatsDe cette manière chaqueDe cette manière chaque Objectif SpécifiqueObjectif Spécifique du premier projet,du premier projet,en devenanten devenant Objectif GénéralObjectif Général, il donnera origine à un, il donnera origine à un ProjetProjetavec son individualitéavec son individualitéSi la décomposition continuât et les mêmesSi la décomposition continuât et les mêmes RésultatsRésultats fussentfussentlevés tellement de niveau à devenirlevés tellement de niveau à devenir Objectifs GénérauxObjectifs Généraux, on, onobtiendra unobtiendra un ProjetProjet pour chaquepour chaque RésultatRésultat
  33. 33. 3333PROGRAMMEObjectifGénéralObjectifSpécifiqueRésultatActivitéPROJETActivitésRésultatObjectifSpécifiqueObjectifGénéralActivitésRésultatsObjectifSpécifiqueObjectifGénéralCOMPOSANTEPROJETNIVEAU D INTERVENTION
  34. 34. 3434WORK PACKAGEWORK PACKAGECHACUN DESCHACUN DES RÉSULTATSRÉSULTATS PRÉVUS PAR UNPRÉVUS PAR UNPROJET OU PROGRAMME COMPLEXE ESTPROJET OU PROGRAMME COMPLEXE ESTARTICULÉ AVEC SES ACTIVITÉSARTICULÉ AVEC SES ACTIVITÉSCORRESPONDANTES, IL POURRAIT ÊTRE DÉCRITCORRESPONDANTES, IL POURRAIT ÊTRE DÉCRITDANS LE DOCUMENT RELATIF AU PROJET,DANS LE DOCUMENT RELATIF AU PROJET,COMMECOMME PAQUETS DE TRAVAIL CONSOLIDÉSPAQUETS DE TRAVAIL CONSOLIDÉS ((workworkpackage)package)
  35. 35. 3535ÉVALUATIONÉVALUATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONL’évaluation est l’action qui consiste à porter une appréciation,aussi systématique et objective que possible, sur un projet encours ou achevé, un programme ou un ensemble de lignesd’action, sa conception, sa mise en oeuvre et ses résultats.SOUTENABILITÉSOUTENABILITÉIMPACTIMPACT EFFICACITÉEFFICACITÉEFFICIENCEEFFICIENCEPERTINENCEdesObjectivesPERTINENCEdesObjectivesPROJETPROJETINFORMATIONS CRÉDIBLES ET UTILESENSEIGNEMENTS TIRÉSÉLABORATION DES DÉCISIONSPLANIFICATION ET LA MISE EN OEUVRE DEPROJETS COMPARABLES À L’AVENIR.
  36. 36. 3636SURVEILLANCESURVEILLANCE etet ÉVALUATIONÉVALUATIONSURVEILLANCE (Monitoring)Est un processus continu qui permet destimer dans quelle mesure lesactivités du programme sont conformes à la planification et si deschangements sopèrent effectivement. La Surveillance peut être permanenteou périodique.Laspect le plus important de la surveillance est lanalyse desdonnées recueillies et lutilisation des résultats pour modifier les activités enfonction du besoin.La surveillance permet de suivre pas à pas les progrès enregistrés par lesProgrammes. Cela permet aussi de détecter tout problèmes ou tout obstacleéventuel afin de les signaler aux autorités concernées et de les aider àperfectionner la planification des actions ultérieures possiblesIl importe des choisir les indicateurs de fonctionnement
  37. 37. 3737SURVEILLANCESURVEILLANCE (Monitoring)(Monitoring)L’action du monitoring commenceL’action du monitoring commencesimultanément avec la phase de réalisationsimultanément avec la phase de réalisation(début des activités), perdure pendant toute(début des activités), perdure pendant toutela durée du projet et se termine avec la finla durée du projet et se termine avec la findes activités.des activités.Le monitoring est constitué de deuxLe monitoring est constitué de deuxactions principales:actions principales:1.1. Collecte et analyse des informations (indicateurs enCollecte et analyse des informations (indicateurs encorrélation avec les objectifs et les résultats des projets)corrélation avec les objectifs et les résultats des projets)2.2. Réalisation des rapports périodiques du monitoringRéalisation des rapports périodiques du monitoring
  38. 38. 3838
  39. 39. 3939
  40. 40. 4040ÉVALUATIONÉVALUATIONEst une vue densemble dun programme à un moment donné. Son butEst une vue densemble dun programme à un moment donné. Son but est deest dedéterminer dans quelles mesures les activités permettent, ou ontdéterminer dans quelles mesures les activités permettent, ou ont permis, dobtenirpermis, dobtenirles résultats escomptés et ces dernier vont effectivement permeles résultats escomptés et ces dernier vont effectivement permettre ou ont permis,ttre ou ont permis,datteindre lobjectif vise.datteindre lobjectif vise.Les évaluations sont normalement effectuées pendant et à la finLes évaluations sont normalement effectuées pendant et à la fin dun programme,dun programme,donc de manière discontinue Des évaluations au milieu du progradonc de manière discontinue Des évaluations au milieu du programme peuventmme peuventpermettre lidentificationpermettre lidentificationde problèmes qui pourraient lempêcher datteindre son objectifde problèmes qui pourraient lempêcher datteindre son objectif et ainsi apporteret ainsi apporterles changements nécessaires aux niveaux des activités et des résles changements nécessaires aux niveaux des activités et des résultats.ultats.Les évaluations en fin de programme permettent dévaluer son sucLes évaluations en fin de programme permettent dévaluer son succès général et decès général et derésumer les enseignements tirésrésumer les enseignements tirésL’L’EvaluationEvaluation des résultats et de l’impact permet de rendre compte périodiquedes résultats et de l’impact permet de rendre compte périodiquementmentde la mesure dans la quelle certaines stratégies et activités mide la mesure dans la quelle certaines stratégies et activités mise en œuvre ontse en œuvre ontatteint les objectifs fixés en examinant:atteint les objectifs fixés en examinant:-- Leurs Résultats (par ex. Les changementsLeurs Résultats (par ex. Les changements interevenusinterevenus dans lesdans lesconnaissances, les attitudes et le comportement de la populationconnaissances, les attitudes et le comportement de la population ))-- Leur Impact ( par ex. mesurer la réduction de la morbidité, deLeur Impact ( par ex. mesurer la réduction de la morbidité, de la mortalité oula mortalité oudes pertes économiquesdes pertes économiquesSURVEILLANCESURVEILLANCE etet ÉVALUATIONÉVALUATION
  41. 41. 4141
  42. 42. 4242ÉVALUATIONÉVALUATION-- UneUne éévaluation peut avoir lieu dans la phase prvaluation peut avoir lieu dans la phase prééccéédentedente àà la dla déécision decision definancement:financement: ÉVALUATION EX ANTEÉVALUATION EX ANTE-- Au cours de la mise en oeuvre dAu cours de la mise en oeuvre d’’un projet:un projet: ÉVALUATION À MI PARCOURSÉVALUATION À MI PARCOURS-- A la fin dA la fin d’’un projet:un projet: ÉVALUATION FINALEÉVALUATION FINALE-- AprAprèès son achs son achèèvement :vement : ÉVALUATION EX POSTÉVALUATION EX POST, soit pour r, soit pour rééorienter le projetorienter le projetou pour tirer les leou pour tirer les leççons pour les futurs projets et la programmation suivanteons pour les futurs projets et la programmation suivante..ÉVALUATION EX ANTEÉVALUATION À MI PARCOURSÉVALUATION FINALEÉVALUATION EX POST
  43. 43. 4343LES TEMPS DU MONITORING ET DE LÉVALUATIONLES TEMPS DU MONITORING ET DE LÉVALUATIONÉVALUATION CYCLE DU PROJET MONITORINGPROGAMMATIONIDENTIFICATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTMISE EN OEUVREÉVALUATIONEVALUATION EX ANTEÉVALUATION À MI-PARCOURSÉVALUATION FINALEÉVALUATION EX POSTMONITORING
  44. 44. 4444CRITERES D’ ÉVALUATIONCRITERES D’ ÉVALUATIONFlux des avantages pour les bénéficiaires, et pour la société dansson ensemble, susceptible de durer après la fin du financementPertinenceLe caractère approprié des objectifs du projet par rapport auxproblèmes réels, aux besoins et priorités des groupes cibles etbénéficiaires envisagés auxquels le projet est supposé répondre,ainsi que par rapport à l’environnement physique et politique danslequel le projet est mis en oeuvreEfficienceImpactEfficacitéLe fait que les résultats aient été atteints à des coûts raisonnables.Mesure dans laquelle les moyens et les activités ont été convertis enrésultats, et la qualité des résultats atteints.Mesure dans laquelle les résultats ont contribué à la réalisation del’objectif spécifique. L’efficacité prend en compte la mesure danslaquelle les hypothèses ont affecté les accomplissements duprojet.ViabilitéEffet du projet sur son environnement plus large, et sa contributionaux objectifs sectoriels plus larges résumés dans les objectifsglobaux du projet, et sur la réalisation des objectifs politiquescadres.
  45. 45. 4545LES CRITERES DE L EVALUATION:LES CRITERES DE L EVALUATION:RELATION ENTRE LES ELEMENTS DE LA STRUCTURE LOGIQUE DU PROJETRELATION ENTRE LES ELEMENTS DE LA STRUCTURE LOGIQUE DU PROJETPROBLEMSOBJECTIFSGENERAUXOBJECTIFSSPECIFIQUESRESSOURCESACTIVITESRESULTATSEFFETSIMPACT(Effets a long termePREPARATIONREALISATIONRESULTATPERTINENCEIMPACTVIABILITEEFFICIENCEEFFICACITE
  46. 46. 4646LES CRITERES DE L EVALUATION:LES CRITERES DE L EVALUATION:L’ETAT D’AVANCEMENTL’ETAT D’AVANCEMENTL’état d’avancement est détermine par la comparaison entre lesL’état d’avancement est détermine par la comparaison entre lesactivités effectives et les activités escomptées.activités effectives et les activités escomptées.C’est ici que faut identifier les raisons des succès ou des écheC’est ici que faut identifier les raisons des succès ou des échecs etcs etsuggérés des mesures correctives pour les secondessuggérés des mesures correctives pour les secondes
  47. 47. 4747PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURSPRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURSINDICATEURSD’ INTRANTS(INPUT)INDICATEURSDE RÉALISATIONSDIRECTES(OUTPUT)INDICATEURSDE RÉSULTAT(OUTCOMEOU RESULTS)INDICATEURSD’ IMPACTLES INDICATEURS D’ INTRANTS (INPUT)Permettent de mesurer les ressources financières,administratives et réglementaires fournies par le Gouvernementet les bailleurs de fonds. Il est nécessaire de faire le lien entre les ressources utilisées et les résultats obtenus afind’évaluer l’efficience des actions menées.Ex : Part du budget consacrée aux dépenses sanitaires.LES INDICATEURS DE RÉALISATIONS DIRECTES (OUTPUT)Permettent de mesurer les conséquences immédiates et concrètes des mesures prises et des ressources fournies(inputs).Ex : Nombre des formations sanitaires construites, nombre de techniciens sanitaires formésLES INDICATEURS DE RÉSULTAT (OUTCOME OU RESULTS)Permettent de mesurer les résultats au niveau des bénéficiaires.Ex : Taux d utilisation de FS., Pourcentage de femmes accouchants dans les FSLES INDICATEURS D’ IMPACTPermettent de mesurer les conséquences de l’évolution des résultats. Ils mesurent les objectifsgénéraux en terme de développement du pays et de réduction de la pauvreté.Ex : Taux morbidité, taux de mortalité
  48. 48. 4848PRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DEPRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DELUTTE CONTRE LE PALUDISMELUTTE CONTRE LE PALUDISMEINDICATEURS D IMPACT1. Taux de mortalité et morbidité pour toutes maladies, paludisme, anémie sévère dans leshôpitaux par tranche d’âge (moins de 5 ans, plus de 5 ans, total). Voir tableau.2. Nombre de cas de paludisme simple et sévère (présumé et confirmé) notifié dans lesFormations Sanitaires, par tranche d’âge (moins de 5 ans, plus de 5 ans, total)3. Prévalence de l infestation placentaire chez les femmes enceintes dans la maternité desstructures sanitaires en étudeINDICATEURS DE RÉSULTATS1. % des enfants de moins de 5 ans (0-59 mois) fébriles qui ont reçu à domicile un traitementapproprie antipaludique dans le 24 heures2. % des cas de paludisme parasitologiquement confirmé chez les enfants de moins de 5 ans3. % des malades des moins de 5 ans avec paludisme simple et % des malades moins de 5 ansavec paludisme sévère qui ont reçu le traitement correct dans les 24 heures depuis l’admissiondans la Formation Sanitaire4. % des structures sanitaires ayant des ruptures de stock en médicaments antipaludéensconformes à la politique nationale, pas plus d une semaine dans le dernier trimestre5. % de malades hospitalisés pour paludisme qui utilisent des moustiquaires imprégnéesd’insecticides et celle qui utilisent la moustiquaire non imprégnée6. % des femmes ayant accouché qui utilisent les moustiquaires imprégnées d’insecticides etcelle qui utilisent la moustiquaire non imprégnée.7. % des femmes ayant accouché qui ont reçu la chimioprophylaxie antipalustre conforme à lapolitique nationale
  49. 49. 4949INDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MIExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MIIIINDICATEURS D IMPACT--Morbidité attribuée au paludisme (grave ou nonMorbidité attribuée au paludisme (grave ou noncompliquée) chez les moins de 5 anscompliquée) chez les moins de 5 ans-- Anémie chez les femmes enceintes.Anémie chez les femmes enceintes.--Bébés avec un petit poids à la naissanceBébés avec un petit poids à la naissanceRéduction de la morbiditéRéduction de la morbidité-- Taux brut de mortalité chez les enfants de moins de 5Taux brut de mortalité chez les enfants de moins de 5ansans-- Taux de mortalité par paludisme chez les enfants deTaux de mortalité par paludisme chez les enfants demoins de 5 ansmoins de 5 ans-- Taux de létalité chez les enfants de moins de 5 ansTaux de létalité chez les enfants de moins de 5 ansatteints de paludisme grave et admis dans les hôpitauxatteints de paludisme grave et admis dans les hôpitauxet les centres de santé correctement équipés pouret les centres de santé correctement équipés pourhospitaliser les maladeshospitaliser les maladesRéduction de la mortalitéRéduction de la mortalité(Instruments de recueil:(Instruments de recueil:-- SystèmeSystème SurvSurv.. SanitSanit-- Enquêtes spécifiqueEnquêtes spécifique-- SystèmeSystème SurvSurv.. DemogrDemogr.).)
  50. 50. 5050--% des ménages de la population cible possèdent des MII% des ménages de la population cible possèdent des MII-- % des ménages utilisant correctement des MII% des ménages utilisant correctement des MIISecours durgenceSecours durgence-- % des ventes de MII au niveau commercial% des ventes de MII au niveau commercialVentes promotionnellesVentes promotionnelles-- % des ménages possédant des MII% des ménages possédant des MII-- % des ménages utilisant correctement des MII% des ménages utilisant correctement des MIIMarketing socialMarketing social-- % des ménages possédant des MII% des ménages possédant des MII-- % des ménages utilisant correctement des MII% des ménages utilisant correctement des MIIAutogestionAutogestion-- % de couverture dans les ménages comportant des groupes cibles% de couverture dans les ménages comportant des groupes cibles ououvulnérablesvulnérables-- % de couverture dans les ménages comportant des groupes cibles% de couverture dans les ménages comportant des groupes cibles ououvulnérables utilisant correctement des MIIvulnérables utilisant correctement des MIISubventions durables pourSubventions durables pourmaintenir léquitémaintenir léquité-- % de ménages ayant des MII% de ménages ayant des MII-- % de ménages utilisant correctement les MII% de ménages utilisant correctement les MII-- % de Femmes enceintes utilisant une MII% de Femmes enceintes utilisant une MIICréation dune demandeCréation dune demandeINDICATEURS D OBJECTIFINDICATEURS D OBJECTIFSTRATEGIESTRATEGIEINDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre desExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre desMoustiquaires Imprégnées d’InsecticidesMoustiquaires Imprégnées d’InsecticidesINDICATEURS D OBJECTIF (Dépendant de la Stratégie choisie)
  51. 51. 5151INDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MIIIIRegistres du ProgrammeRegistres du Programme-- Nombre de MII distribuéesNombre de MII distribuéesSecours durgenceSecours durgenceEnregistrement des ventes auEnregistrement des ventes audétaildétail-- Nombre de MII vendusNombre de MII vendusVentesVentespromotionnellespromotionnelles--Surveillance des ventes duSurveillance des ventes duprogrammeprogramme--Enregistrement des prix de ventesEnregistrement des prix de ventesau détailau détail-- Comptabilité généraleComptabilité générale--Volume de ventes du programmeVolume de ventes du programme--Volume de ventes commercialesVolume de ventes commerciales-- Coût par MII fournieCoût par MII fournie-- "Attractivité" (augmentation des ventes MII hors"Attractivité" (augmentation des ventes MII horsProgramme au niveau du secteur commercial) etProgramme au niveau du secteur commercial) et""RépulsivitéRépulsivité" (diminution des ventes de MII hors du" (diminution des ventes de MII hors duProgramme au niveau du Secteur Commercial)Programme au niveau du Secteur Commercial)Marketing socialMarketing social-- Enregistrement des ventesEnregistrement des ventes-- Comptabilité généraleComptabilité générale-- Chiffre daffaires des ventes dansChiffre daffaires des ventes dansle recouvrement des coûtsle recouvrement des coûts--Volume de ventes du programmeVolume de ventes du programme---- Viabilité financière (indépendance vis a vis desViabilité financière (indépendance vis a vis dessubventions)subventions)-- Coût par MII fournieCoût par MII fournieAutogestionAutogestion-- Enquête familial dans les groupesEnquête familial dans les groupesciblescibles-- Enregistrement des ventesEnregistrement des ventes-- Comptabilité généraleComptabilité générale-- Efficacité du ciblage (pour éviter le coulage vers deEfficacité du ciblage (pour éviter le coulage vers degroupes non cible)groupes non cible)-- Coût par MII fournies au groupe cibleCoût par MII fournies au groupe cibleSubventionsSubventionsdurables pourdurables pourmaintenir léquitémaintenir léquité-- Enregistrement des prix au détailEnregistrement des prix au détail-- Volume de ventes commerciales (en %)Volume de ventes commerciales (en %)Création dunCréation dundemandedemandeMOYENS DE VERIFICATIONMOYENS DE VERIFICATIONINDICATEURS DE RESULTATSINDICATEURS DE RESULTATSSTRATEGIESTRATEGIEINDICATEURS de Résultats (Dépendant de la Stratégie choisie)
  52. 52. 5252Les niveaux stratégiques sont liés aux niveaux des indicateurs:Les niveaux stratégiques sont liés aux niveaux des indicateurs:GlobalGlobal FundFund, pour exemple, définit les différents niveaux dindicateurs co, pour exemple, définit les différents niveaux dindicateurs comme suit:mme suit:IMPACTIMPACT :les changements sur un période longue des comportements à risqu:les changements sur un période longue des comportements à risque et/oue et/oudes comportements sanitaires qui débouchent sur des changementsdes comportements sanitaires qui débouchent sur des changements des tauxdes tauxdinfection, de morbidité et/ou de mortalité indiquant des progrdinfection, de morbidité et/ou de mortalité indiquant des progrès sur la voie desès sur la voie desbuts fondamentaux des interventions (programmes)buts fondamentaux des interventions (programmes)COUVERTURECOUVERTURE : les changements à moyen terme dans les variables essentielles: les changements à moyen terme dans les variables essentiellesqui démontrent que de plus en plus dindividus sont informés etqui démontrent que de plus en plus dindividus sont informés et profitent deprofitent delamélioration des services ou des interventions;lamélioration des services ou des interventions;PROCESSUSPROCESSUS : les activités, systèmes et autres résultats qui doivent être r: les activités, systèmes et autres résultats qui doivent être réalisés àéalisés àbrève échéance pour atteindre les améliorations ou lextension dbrève échéance pour atteindre les améliorations ou lextension des serviceses servicesofferts.offerts.ProcessusActivitésCouvertureObjectifs (Services à fournir)ImpactButNIVEAU INDICATEURNIVEAU STRATÉGIQUE
  53. 53. 5353Tous les indicateurs doivent spécifier la quantité, la qualité eTous les indicateurs doivent spécifier la quantité, la qualité et lest lesdélais. A titre dexemple, ils doivent mentionner quels servicesdélais. A titre dexemple, ils doivent mentionner quels services serontserontfournis, à combien de personnes (par ex., le nombre de bénéficiafournis, à combien de personnes (par ex., le nombre de bénéficiairesirestouchés) et à quel niveau de qualité (par ex., “selon des normestouchés) et à quel niveau de qualité (par ex., “selon des normes etetdirectives convenues au niveau local”).directives convenues au niveau local”).Les indicateurs doivent également être réalistes car ils doiventLes indicateurs doivent également être réalistes car ils doivent éviteréviterde formuler des objectifs trop ambitieux dans les délais fixés.de formuler des objectifs trop ambitieux dans les délais fixés.Il conviendra de choisir les indicateurs pour leur utilité, quiIl conviendra de choisir les indicateurs pour leur utilité, quil sagissel sagissede fournir des données en vue de la prise de décision ou dévalude fournir des données en vue de la prise de décision ou dévaluer leser lesrésultats et limpact.résultats et limpact.Si possible, des chiffres de référence devront être inclus pourSi possible, des chiffres de référence devront être inclus pour tous lestous lesindicateurs (ou des données historiques qui permettent de lesindicateurs (ou des données historiques qui permettent de lesestimer).estimer).Les niveaux stratégiques sont liés aux niveaux des indicateurs (suite)
  54. 54. 5454Détermination MéthodeCollecte de DonnéesDéfinitionsdu Systèmed InformationCollectede DonnéesEvaluationMise en Oeuvre&MonitoringProgrammationEvaluationdesOptionsEncadrementdesPrioritésAnalysede laSituationErreurInconsistanceValiditéCalculValidationdesDonnéesInterprétationRapportCalcul desIndicateursCollationdes DonnesSTRATEGIE- Ministère de laSanté / SLPP- Partenaires RBMChoix des Sites SentinelleDéfinition des ObjectifsTarget et IndicateursSTRATEGIESUtilisationCommunication
  55. 55. 5555CONCEPT DE LA PLANIFICATION ET DE L’ÉVALUATIONCONCEPT DE LA PLANIFICATION ET DE L’ÉVALUATIONCibles defonctionnementCibles derésultatsCiblesopérationnellesStratégies ou approchesInterventionsServicesPersonnelsPopulation viséeRésultatsObjectifs d’impact =Objectifs épidémiologiques =ObjectifsEpidémiologiqueSocio - EconomiqueImpactActivités du programme :Outputs : (Sorties)-de production-De personnes formées-De fournitures distribuéesFonctionnementInputs : (Entrées)-de personnes-de ressourcesOBJECTIFS ET CIBLESELÉMENTS CONCERNÉSNIVEAUCHAÎNE DECAUSALITÉ
  56. 56. 5656PRINCIPESPRINCIPESTous les programmes de lutte antipaludiques doivent comporter unTous les programmes de lutte antipaludiques doivent comporter uneecomposante d’évaluation comme caractéristique permanente pour facomposante d’évaluation comme caractéristique permanente pour faireireface à des changements de situationface à des changements de situationla planification, la mise en œuvre, l’évaluation et lala planification, la mise en œuvre, l’évaluation et la rere planificationplanificationdoivent représenter un processus continu et une caractéristiquedoivent représenter un processus continu et une caractéristiqueintégrante à tout programme antipaludiqueintégrante à tout programme antipaludiqueLes méthodes d’évaluation et les données pertinentes à récolterLes méthodes d’évaluation et les données pertinentes à récolterdoivent être strictement liées aux objectifs, aux activités et adoivent être strictement liées aux objectifs, aux activités et auxuxrésultats attendus du programmerésultats attendus du programmeL’évaluation d’un programme de lutte antipaludique devrait tenirL’évaluation d’un programme de lutte antipaludique devrait tenircompte de la situation du paludisme avant le début du plan et apcompte de la situation du paludisme avant le début du plan et après sarès samise en œuvremise en œuvre
  57. 57. 5757Au point de vue de l’aspect quantitatif de l’évaluation, les outAu point de vue de l’aspect quantitatif de l’évaluation, les outils d’uneils d’uneévaluation appropriée devraient être sélectionnés avec une attenévaluation appropriée devraient être sélectionnés avec une attentiontionparticulière pour leur simplicité, leur coût et la pertinence departiculière pour leur simplicité, leur coût et la pertinence dessinformations recueillies par rapport aux objectifs du programmeinformations recueillies par rapport aux objectifs du programmeUne évaluation quantitative devrait être routinière et basée surUne évaluation quantitative devrait être routinière et basée sur uneunesupervision appropriée pour s’assurer que la qualité du rendemensupervision appropriée pour s’assurer que la qualité du rendementtopérationnel est maintenue au niveau optimalopérationnel est maintenue au niveau optimalSélection et définition des méthodes d’évaluation dans la lutteSélection et définition des méthodes d’évaluation dans la lutteantipaludiqueantipaludiqueDes professionnels bien formés et expérimentés devraient jouer uDes professionnels bien formés et expérimentés devraient jouer unnrôle clé dans l’évaluation du processus pour :rôle clé dans l’évaluation du processus pour :-- préciser les outils appropriés pour l’évaluationpréciser les outils appropriés pour l’évaluation-- concevoir les formulairesconcevoir les formulaires-- former et superviser le personnel engagé dans le travailformer et superviser le personnel engagé dans le travaild’évaluationd’évaluation-- gérer des situations de terrain et des étudesgérer des situations de terrain et des étudesPRINCIPES (Suite)PRINCIPES (Suite)
  58. 58. 5858Evaluation de la Lutte AntipaludiqueEvaluation de la Lutte Antipaludique% de patients atteints depaludisme simple qui reçoivent untraitement correct, dans uneformation sanitaire ou au niveau dela communauté, conformément auxdirectives nationales, dans les 24heures qui suivent l’apparition dessymptômesLes indicateurs de résultatdoivent refléter l’évolution desconnaissances, des attitudes,du comportement ou dunombre de formationssanitaires, prévue dans lesobjectifs de résultatRESULTATSINTERMEDIAIRES LIES AUXINTERVENTIONSPRIORITAIRES DUPROGRAMMETaux (cas présumés et confirmés)de mortalité liée au paludismeparmi les groupes ciblesRéduction de la mortalité et dela morbiditéIMPACT% du personnel soignant formé àla prise en charge des cas depaludisme et à la prise en chargeintégrée des maladies de l’enfantLes indicateurs defonctionnement doiventpermettre de vérifier que lesactivités prévues- ont bien été réalisées- en temps vouluPROCESSUS OUFONCTIONNEMENTEXEMPLESD’INDICATEURS ASELECTIONNERQUE FAUT-ILSURVEILLER ETEVALUEROBJECTIFS DESPLANS D’ACTION FRP
  59. 59. 5959LISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&ELISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&EUNITE M & EUNITE M & E-- Une unité M & E mise en place dans le Ministère de la Santé avecUne unité M & E mise en place dans le Ministère de la Santé avec les équipesles équipestechniques et de gestion appropriéestechniques et de gestion appropriées-- Un budget pour le M & E entre 5 et 10 % du budget commun nationaUn budget pour le M & E entre 5 et 10 % du budget commun national pour lel pour leVIH/SIDA, la tuberculose et un budget pour le paludisme englobanVIH/SIDA, la tuberculose et un budget pour le paludisme englobant tous lest tous lesfinancementsfinancements-- Une importante contribution nationale pour le budget national MUne importante contribution nationale pour le budget national M & E (ne pas& E (ne pascompter exclusivement sur les financements extérieurs)compter exclusivement sur les financements extérieurs)-- Une relation formalisée (M&E), particulièrement avec les ministèUne relation formalisée (M&E), particulièrement avec les ministères….,res…., ONGsONGs etetdonnateursdonnateurs et les institutions de recherche visant à renforcer les effortset les institutions de recherche visant à renforcer les efforts en matièreen matièrede recherchede recherche-- Un groupe de travail multisectoriel pour fournir des données etUn groupe de travail multisectoriel pour fournir des données et aboutir à unaboutir à unconsensus sur les indicateurs de sélection et les aspects variésconsensus sur les indicateurs de sélection et les aspects variés de méthode et dede méthode et demise en œuvremise en œuvre-- Expertise épidémiologique dans l’unité M & E et associésExpertise épidémiologique dans l’unité M & E et associés-- Constitution d’une base de données et expertise statistique dansConstitution d’une base de données et expertise statistique dans l’unité M & E etl’unité M & E etassociésassociés-- Dissémination de l’expertise des données dans l’unité M & E etDissémination de l’expertise des données dans l’unité M & E et associésassociés
  60. 60. 6060BUTS :BUTS :Programme national bien défini ou documents de projet avec des bProgramme national bien défini ou documents de projet avec des butsutset des objectifs bien clairs ainsi que des plans opérationnels,et des objectifs bien clairs ainsi que des plans opérationnels,Revue réguliers / évaluations du progrès de la mise en œuvre duRevue réguliers / évaluations du progrès de la mise en œuvre duprogramme national ou des projetsprogramme national ou des projetsDirectives pour les districts, régions et provinces pour M & EDirectives pour les districts, régions et provinces pour M & EDirectives pour la liaison de M & E à d’autre secteursDirectives pour la liaison de M & E à d’autre secteursCoordination de l’Etat et les donneurs pour les besoins de M & ECoordination de l’Etat et les donneurs pour les besoins de M & ELISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&ELISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&E
  61. 61. 6161INDICATEURS :INDICATEURS :Un ensemble d’indicateurs prioritaires et des indicateursUn ensemble d’indicateurs prioritaires et des indicateurssupplémentaires à différents niveaux du M & Esupplémentaires à différents niveaux du M & EIndicateurs pouvant être comparés à tout momentIndicateurs pouvant être comparés à tout momentUn nombre d’indicateurs clés pouvant être comparés avec ceux desUn nombre d’indicateurs clés pouvant être comparés avec ceux desautres paysautres paysCOLLECTE DE DONNES ET ANALYSE :COLLECTE DE DONNES ET ANALYSE :Collecte de données à niveau national et plan d’analyse incluantCollecte de données à niveau national et plan d’analyse incluant uneuneassurance de la qualité des donnéesassurance de la qualité des donnéesUn plan de collecte de données et une analyse périodique desUn plan de collecte de données et une analyse périodique desindicateurs à différents niveaux de juridiction du M & E (y compindicateurs à différents niveaux de juridiction du M & E (y comprisrisgéographique)géographique)SureveillanceSureveillance de seconde génération, où des données dede seconde génération, où des données decomportement sont liées aux données de surveillance HIV/SIDAcomportement sont liées aux données de surveillance HIV/SIDALISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&ELISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&E
  62. 62. 6262RESTITUTION DES DONNEES :RESTITUTION DES DONNEES :Un plan de restitution des données à niveau national effectifUn plan de restitution des données à niveau national effectifDiffusion de rapports annuels d’information sur l’unité M & EDiffusion de rapports annuels d’information sur l’unité M & ERéunion annuel pour diffuser et discuter des résultats des rechRéunion annuel pour diffuser et discuter des résultats des rechercheserchesM & E, avec les techniciens,M & E, avec les techniciens, plannificateursplannificateurs et exécuteurset exécuteursAA clearinghouseclearinghouse forfor generationgeneration andand diffusion des résultats desdiffusion des résultats desrecherchesrecherchesUne banque de données ou une bibliothèque sur HIV/AIDS, TB, etUne banque de données ou une bibliothèque sur HIV/AIDS, TB, etPaludisme, incluant les recherches en coursPaludisme, incluant les recherches en coursUne coordination de l’Etat et les donneurs pour M & EUne coordination de l’Etat et les donneurs pour M & E pourpour lalarépartition des besoinsrépartition des besoinsLISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&E
  63. 63. 6363Intrants Processus Résultat Effet ImpactIntrants Processus Résultat EffetIntrants Processus Résultat Effet ImpactImpactLe cadre conceptuel du S&ELe cadre conceptuel du S&ELe cadre conceptuel du S&E• Mortalité etmorbiditéspécifique aupaludisme• Taux brut demortalité à 5 ans(régionendémique• Anémie• Enfants de moins de5 ans avec accès àun traitement rapideet efficace• Ménages possédantdes MTI• MTI utilisation• Femmes enceintesrecevant untraitement préventifintermittent (TPI)• Volumes ofinsecticides used formalaria vectorcontrol (WHOPES)•stratégies•politiques•directives•financement•Ressources humaines•formation•marchandises•Fourniture deServices•Connaissances,aptitudes etpratiques•couverture•Changement decouverture•Morbidité etmortalité•Bien-être socio-économiqueIndicateurs Standard• Financement• Politiqueantipaludiques• Plansstratégiquesnationaux• Formation • Insecticides utiliséspour la lutte(WHOPES)• Suivi de la pharmaco-résistance• Moustiquaires/MTIsdistribués• Moustiquaires ré-imprégnées• Antipaludiquesdistribués/utilisés• Maisons vaporisées
  64. 64. 6464BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEEuropean Commission. Aid Delivery Methods. Project Cycle ManagemEuropean Commission. Aid Delivery Methods. Project Cycle Management Guidelines. March 2004ent Guidelines. March 2004http://www.europa.eu.int/comm/europeaid/qsm/index_en.htmhttp://www.europa.eu.int/comm/europeaid/qsm/index_en.htmWHO, UNAIDS, GFATM, USAID, CDC, UNICEF, WB (January 2004) MonitWHO, UNAIDS, GFATM, USAID, CDC, UNICEF, WB (January 2004) Monitoring and Evaluation Toolkit HIV/AIDS ,oring and Evaluation Toolkit HIV/AIDS ,Tuberculosis and Malaria.Tuberculosis and Malaria.Roll Back Malaria (2000) Cadre pour la Surveillance desRoll Back Malaria (2000) Cadre pour la Surveillance des ProgrèsProgrès etet l’Evaluationl’Evaluation desdes RésultatsRésultats et deet de l’Impactl’Impact. WHO. WHOGenèveGenèveWHO/WHO/RBM,(JuilletRBM,(Juillet 2003) La2003) La PlanificationPlanification dede programmeprogramme dede luttelutte ContreContre lele PlaudismePlaudisme. WHO. WHO GenèveGenèveMinisteroMinistero deglidegli AffariAffari EsteriEsteri Italia,Italia, DirezzioneDirezzione GeneraleGenerale per laper la CooperazioneCooperazione alloallo SviluppoSviluppo,, CooperazioneCooperazione ItalianaItaliana((AprileAprile 2002):2002): ManualeManuale operativooperativo didi monitoraggiomonitoraggio ee ValutazioneValutazione delledelle IniziativeIniziative didi CooperazioneCooperazione alloallo svilupposviluppo. Roma. RomaFAO (2002). Guide Technique.FAO (2002). Guide Technique. GestionGestion dudu Cycle deCycle de ProjetProjet. ASEG. ASEG ProgrammeProgramme d’Analysed’Analyse SocioéconomiqueSocioéconomique selonselon leleGenre. Organization des NationsGenre. Organization des Nations UniesUnies pourpour l’Alimentationl’Alimentation etet l’Agriculturel’Agriculture –– FAO RomeFAO Rome www.fao.org/sd/SEAGAwww.fao.org/sd/SEAGADetogniDetogni C. (2001).C. (2001). ManualeManuale didi ProgettazioneProgettazione SanitariaSanitaria InternazionaleInternazionale. Franco. Franco AngeliAngeli,, MilanoMilanoSt Leger A.S.,St Leger A.S., SchniedenSchnieden H. (1992) Evaluation Health Services Effectiveness. Open UniverH. (1992) Evaluation Health Services Effectiveness. Open University Press. Philadelphiasity Press. PhiladelphiaACYF CORE (2001) The Program Manager Guide to evaluation.ACYF CORE (2001) The Program Manager Guide to evaluation. www.acf.dhhs.govwww.acf.dhhs.govCDC (1999) Framework for Program Evaluation in Public Health. U.CDC (1999) Framework for Program Evaluation in Public Health. U.S. Department of Health & Human Service.S. Department of Health & Human Service.AtlantaAtlantaDe Angelis V.,De Angelis V., RicciardiRicciardi N.,N., StorchiStorchi G. (1998) ORAHS 98 Monitoring, Evaluating, Planning Health ServG. (1998) ORAHS 98 Monitoring, Evaluating, Planning Health Service. Worldice. WorldScientificScientificDrew H. C.,Drew H. C., DuivenbodenDuivenboden J.,J., BonnefoyBonnefoy X. (2000) Guidelines for evaluation of Environmental Health SerX. (2000) Guidelines for evaluation of Environmental Health Service. WHOvice. WHORegional Publications Series CopenhagenRegional Publications Series CopenhagenEuropean Commission (2001) Project Cycle Management.European Commission (2001) Project Cycle Management. BruxellesBruxellesEvaluation Cookbook (1999) Design ExperimentsEvaluation Cookbook (1999) Design Experiments www.icbi.hw.ac.ukwww.icbi.hw.ac.ukMcNamara C. (2001) Basic Guide To Program EvaluationMcNamara C. (2001) Basic Guide To Program Evaluation www.mapnp.orgwww.mapnp.orgNational Advisory Council on Aging (1988). A Participatory EvaluNational Advisory Council on Aging (1988). A Participatory Evaluation Guide. Ottawa K1A 1B4ation Guide. Ottawa K1A 1B4National Advisory Council on Aging (1998) A participatory EvaluaNational Advisory Council on Aging (1998) A participatory Evaluation Guide. NACA Ottawa K1A 1B4tion Guide. NACA Ottawa K1A 1B4RotmanRotman I. & Others (2001) Evaluation in Health Promotion. WHO RegionaI. & Others (2001) Evaluation in Health Promotion. WHO Regional Publication European Series. Denmarkl Publication European Series. DenmarkSaintSaint--GermainGermain M.A. (2001) Research Methods.M.A. (2001) Research Methods. www.csulb.eduwww.csulb.eduScotCITScotCIT (1998)(1998) ScotCITScotCIT Evaluation FrameworkEvaluation Framework www.scotcit.ac.ukwww.scotcit.ac.ukThe World Bank Group (2001) evaluation DesignThe World Bank Group (2001) evaluation Design www.worldbank.orgwww.worldbank.orgU.S. General Accounting Office (1991) Program Evaluation and MetU.S. General Accounting Office (1991) Program Evaluation and Methodology Division.hodology Division. www.gao.govwww.gao.govKaraniKarani F. A. (1984) Monitoring and Evaluation. UNICEF Nairobi, KenyaF. A. (1984) Monitoring and Evaluation. UNICEF Nairobi, KenyaW.K. Kellogg Foundation (1998) Evaluation HandbookW.K. Kellogg Foundation (1998) Evaluation Handbook
  65. 65. 6565Dr.Dr. LucianoLuciano TUSEOTUSEOMalaria ControlMalaria ControlOMS MadagascarOMS MadagascarTuseol@mg.afro.who.intTuseol@mg.afro.who.int

×