La gestion du cycle de projet

2 939 vues

Publié le

La gestion du cycle de projet - Conférence de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Dr.TUSEO Luciano

Publié dans : Santé & Médecine
2 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 939
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
200
Commentaires
2
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La gestion du cycle de projet

  1. 1. LA GESTION DU CYCLE DE PROJET (Project Cycle Management) Dr. Luciano TUSEO OMS / RBM Atelier International sur le Paludisme - Institut Pasteur de Madagascar Antananarivo - 07.04 - 16.05 2003 Madagascar 1
  2. 2. GESTION DU CYCLE DU PROJET - DEFINITION ET OBJECTIFS La Gestion du Cycle du Projet (GCP) est un méthode qui permet d’améliorer la qualité de la conception et de la gestion, afin d’augmenter l’efficacité des projets. L’objectif de la GCP est l’amélioration de la gestion des actions, projets et programmes en tenant mieux compte des questions essentielles et des conditions - cadres dans la conception et la mise en oeuvre des projets et programmes. 3 Éléments fondamentaux : La détermination d’objectifs clairs et réalistes pour les projets et programmes L’identification des facteurs de « qualité » qui assurent les bénéfices du projet à long terme La cohérence avec et la contribution aux « objectifs politiques cadres plus larges » des projets et programmes. 2
  3. 3. GCP - L APPROCHE INTEGREELa GCP est donc une approche intégrée de gestion des projets : Elle suit les phases du cycle de projet afin d’assurer un processus de prise de décision structuré et argumenté Elle utilise l’approche du cadre logique comme outil central pour la conception et la gestion des projets afin de garantir une analyse complète et cohérente Elle met l’accent sur l’implication des bénéficiaires dans la prise de décisions Elle insère les facteurs clés de la viabilité dans la conception des projets Elle utilise un format standard pour planifier les activités et les ressources ainsi que pour présenter des documents sous une forme transparente et complète, et ce aux différentes phases du cycle de projet 3
  4. 4. LE CYCLE DU PROJETLe Cycle du Projet fixe les séquences des actions nécessaires etPréétablies, réalisées pour chaque Projet ÉVALUATION PROGAMMATION MISE EN OEUVRE IDENTIFICATION FINANCEMENT INSTRUCTION 4
  5. 5. LA GESTION DU CYCLE DU PROJETAnalyse de Résultas Analyse de la SituationAnalyse de lImpact Priority Setting ProcessÉvaluation Final Analyse Multisectoriel(Ré-analyse de la Situation) ÉVALUATION PROGRAMMATION Analyse des "Stakeholders" MISE EN OEUVRE IDENTIFICATION Etude de Pré - Faisabilité Objectives Résultats Exécution Activités Plan Opérationnel Rapport de Suivi FINANCEMENT INSTRUCTION Etude de Faisabilité Proposition Soutenabilité Approbation Finalisation Convention 5
  6. 6. PROGRAMMATION ÉVALUATIO N PROGAMMATION MISE EN OEUVRE IDENTIFICATION Informations - Documents de Stratégie par Pays - Conteste territorial FINANCEMENT INSTRUCTION - Contexte sectoriel- Contexte Socio anthropologique (survey, focus group) - Etc. Analyse de la Situation Identification des principaux Problèmes (objectifs) et les priorités sectorielles Orientation Stratégique 6
  7. 7. IDENTIFICATION ÉVALUATION PROGAMMATION MISE EN OEUVRE IDENTIFICATIONAnalyse des Problèmes, des Besoins et Intérêtsdes parties prenantes FINANCEMENT INSTRUCTIONOrientations et Priorités définies dans le cadre dela phase de Programmation. Études sectorielles, thématiques Préfaisabilité) Objectives Première élaboration des idées du Projet Résultats Activités Étude De Faisabilité 7
  8. 8. INSTRUCTION ÉVALUATION PROGAMMATIONTous les aspects importants de l’idée de projet sont examinés, en MISE EN OEUVRE IDENTIFICATIONtenant compte des résultats de l’étude de préfaisabilité, desfacteurs de qualité clés et des points de vue des principales FINANCEMENT INSTRUCTIONparties prenantes. Résultats Activités ELABORATION D’UN CADRE LOGIQUE DU PROJET Indicateurs Hypothèses MISE EN OEUVRE DU PROJET ET STRUCTURE DE GESTION BUDGET GLOBAL PAR GRAND POSTE CALENDRIER PRÉVISIONNEL DE TRAVAIL 8
  9. 9. FINANCEMENT ÉVALUATION PROGAMMATION MISE EN OEUVRE IDENTIFICATION FINANCEMENT INSTRUCTION EVALUATION EX ANTE PROPOSITION DE FINANCEMENT CONVENTION DE FINACEMENT 9
  10. 10. MISE EN OEUVRE ÉVALUATION PROGAMMATION PLAN OPERATIONEL MISE EN OEUVRE IDENTIFICATION FINANCEMENT INSTRUCTION PASSATION DE CONTRATS DE SERVICES DE FOURNITURES OU DE TRAVAUX. RAPORTS SUR L’ ÉTAT D’ AVANCEMENT DU PROJET PERTINENCE, PERTINENCE, MONITORING (Surveillance) VIABILITÉ VIABILITÉ EFFICIENCE, EFFICIENCE, PROGRAMMES. PROGRAMMES. SUIVI RÉGULIER PERMETTANT L’ AJUSTEMENT À L’ ÉVOLUTION DE LA SITUATION. IMPACT IMPACT EFFICACITÉ, EFFICACITÉ, 10
  11. 11. ÉVALUATION ÉVALUATION PROGAMMATIONL’évaluation est l’action qui consiste à porter une appréciation, MISE EN OEUVRE IDENTIFICATIONaussi systématique et objective que possible, sur un projet encours ou achevé, un programme ou un ensemble de lignes FINANCEMENT INSTRUCTIONd’action, sa conception, sa mise en oeuvre et ses résultats. PLANIFICATION ET LA MISE EN OEUVRE DE PROJETS COMPARABLES À L’AVENIR. PERTINENCE PERTINENCE des des Objectives Objectives ÉLABORATION DES DÉCISIONSSOUTENABILITÉ SOUTENABILITÉ EFFICIENCE EFFICIENCE PROJET PROJET ENSEIGNEMENTS TIRÉS INFORMATIONS CRÉDIBLES ET UTILES IMPACT IMPACT EFFICACITÉ EFFICACITÉ 11
  12. 12. ÉVALUATIONUne évaluation peut avoir lieu dans la phase précédente à la décision de financement,(ÉVALUATION EX ANTE), au cours de la mise en oeuvre d’un projet (ÉVALUATION ÀMI-PARCOURS), à la fin d’un projet (ÉVALUATION FINALE), ou après son achèvement(ÉVALUATION EX POST), soit pour réorienter le projet ou pour tirer les leçons pour lesfuturs projets et la programmation suivante. ÉVALUATION EX ANTE ÉVALUATION À MI-PARCOURS ÉVALUATION FINALE ÉVALUATION EX POST 12
  13. 13. MONITORING et ÉVALUATIONMONITORING (Surveillance)Est un processus continu qui permet destimer dans quelle mesure les activités duprogramme sont conformes à la planification et si des changements sopèrenteffectivement. La Surveillance peut être permanente ou périodique. Laspect le plusimportant de la surveillance est lanalyse des données recueillies et lutilisation desrésultats pour modifier les activités en fonction du besoin.ÉVALUATIONEst une vue densemble dun programme à un moment donné. Son but est de déterminerdans quelles mesures les activités permettent, ou ont permis, dobtenir les résultatsescomptés et ces dernier vont effectivement permettre ou ont permis, datteindrelobjectif vise. Les évaluations sont normalement effectuées pendant et à la fin dunprogramme. Des évaluations au milieu du programme peuvent permettre lidentificationde problèmes qui pourraient lempêcher datteindre son objectif et ainsiapporter les changements nécessaires aux niveaux des activités et des résultats.Les évaluations en fin de programme permettent dévaluer son succès général et derésumer les enseignements tirés 13
  14. 14. LES TEMPS DU MONITORING ET DE LÉVALUATION ÉVALUATION CYCLE DU PROJET MONITORING PROGAMMATION IDENTIFICATIONEVALUATION EX ANTE INSTRUCTION MONOTORING FINANCEMENTÉVALUATION À MI-PARCOURS MISE EN OEUVREÉVALUATION FINALEÉVALUATION EX POST ÉVALUATION 14
  15. 15. CRITERES D’ ÉVALUATION Le caractère approprié des objectifs du projet par rapport aux problèmes réels, aux besoins et priorités des groupes cibles etPertinence bénéficiaires envisagés auxquels le projet est supposé répondre, ainsi que par rapport à l’environnement physique et politique dans lequel le projet est mis en oeuvre Le fait que les résultats aient été atteints à des coûts raisonnables.Efficience Mesure dans laquelle les moyens et les activités ont été convertis en résultats, et la qualité des résultats atteints. Mesure dans laquelle les résultats ont contribué à la réalisation deEfficacité l’objectif spécifique. L’efficacité prend en compte la mesure dans laquelle les hypothèses ont affecté les accomplissements du projet. Effet du projet sur son environnement plus large, et sa contribution Impact aux objectifs sectoriels plus larges résumés dans les objectifs globaux du projet, et sur la réalisation des objectifs politiques cadres. Flux des avantages pour les bénéficiaires, et pour la société dans Viabilité son ensemble, susceptible de durer après la fin du financement 15
  16. 16. LES CRITERES DE L EVALUATION: RELATION ENTRE LES ELEMENTS DE LA STRUCTURE LOGIQUE DU PROJET PERTINENCE PROBLEMS OBJECTIFSPREPARATION GENERAUX OBJECTIFS SPECIFIQUES RESSOURCES EFFICIENCE EFFICACITE VIABILITE IMPACTREALISATION ACTIVITES RESULTATS EFFETSRESULTAT IMPACT 16 (Effets a long terme
  17. 17. PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURS LES INDICATEURS D’ INTRANTS (INPUT) Permettent de mesurer les ressources financières,administratives et réglementaires fournies par le Gouvernement et les bailleurs de fonds. Il est nécessaire de faire le lien entre les ressources utilisées et les résultats obtenus afin d’évaluer l’efficience des actions menées. Ex : Part du budget consacrée aux dépenses sanitaires. LES INDICATEURS DE RÉALISATIONS DIRECTES (OUTPUT) Permettent de mesurer les conséquences immédiates et concrètes des mesures prises et des ressources fournies (inputs). Ex : Nombre des formations sanitaires construites, nombre de techniciens sanitaires formés LES INDICATEURS DE RÉSULTAT (OUTCOME OU RESULTS) Permettent de mesurer les résultats au niveau des bénéficiaires. Ex : Taux d utilisation de FS., Pourcentage de femmes accouchants dans les FS LES INDICATEURS D’ IMPACT Permettent de mesurer les conséquences de l’évolution des résultats. Ils mesurent les objectifs généraux en terme de développement du pays et de réduction de la pauvreté. Ex : Taux morbidité, taux de mortalité INDICATEURS INDICATEURS INDICATEURS DE RÉALISATIONS DE RÉSULTAT INDICATEURS D’ INTRANTS DIRECTES (OUTCOME D’ IMPACT (INPUT) (OUTPUT) OU RESULTS) 17
  18. 18. PRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME INDICATEURS D IMPACT1. Taux de mortalité et morbidité pour toutes maladies, paludisme, anémie sévère dans leshôpitaux par tranche d’âge (moins de 5 ans, plus de 5 ans, total). Voir tableau.2. Nombre de cas de paludisme simple et sévère (présumé et confirmé) notifié dans lesFormations Sanitaires, par tranche d’âge (moins de 5 ans, plus de 5 ans, total)3. Prévalence de l infestation placentaire chez les femmes enceintes dans la maternité desstructures sanitaires en étudeINDICATEURS DE RÉSULTATS1. % des enfants de moins de 5 ans (0-59 mois) fébriles qui ont reçu à domicile un traitementapproprie antipaludique dans le 24 heures2. % des cas de paludisme parasitologiquement confirmé chez les enfants de moins de 5 ans3. % des malades des moins de 5 ans avec paludisme simple et % des malades moins de 5 ansavec paludisme sévère qui ont reçu le traitement correct dans les 24 heures depuis l’admissiondans la Formation Sanitaire4. % des structures sanitaires ayant des ruptures de stock en médicaments antipaludéensconformes à la politique nationale, pas plus d une semaine dans le dernier trimestre5. % de malades hospitalisés pour paludisme qui utilisent des moustiquaires imprégnéesd’insecticides et celle qui utilisent la moustiquaire non imprégnée6. % des femmes ayant accouché qui utilisent les moustiquaires imprégnées d’insecticides etcelle qui utilisent la moustiquaire non imprégnée.7. % des femmes ayant accouché qui ont reçu la chimioprophylaxie antipalustre conforme à la 18politique nationale
  19. 19. INDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MIIINDICATEURS D IMPACTRéduction de la mortalité - Taux brut de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans(Instruments de recueil: - Taux de mortalité par paludisme chez les enfants de- Système Surv. Sanit moins de 5 ans - Taux de létalité chez les enfants de moins de 5 ans- Enquêtes spécifique atteints de paludisme grave et admis dans les hôpitaux- Système Surv. Demogr.) et les centres de santé correctement équipés pour hospitaliser les maladesRéduction de la morbidité -Morbiditéattribuée au paludisme (grave ou non compliquée) chez les moins de 5 ans - Anémie chez les femmes enceintes. -Bébés avec un petit poids à la naissance 19
  20. 20. INDICATEURS Exemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MIIINDICATEURS D OBJECTIF (Dépendant de la Stratégie choisie)STRATEGIE INDICATEURS D OBJECTIFCréation dune demande - % de ménages ayant des MII - % de ménages utilisant correctement les MII - % de Femmes enceintes utilisant une MIISubventions durables pour - % de couverture dans les ménages comportant des groupes cibles oumaintenir léquité vulnérables - % de couverture dans les ménages comportant des groupes cibles ou vulnérables utilisant correctement des MIIAutogestion - % des ménages possédant des MII - % des ménages utilisant correctement des MIIMarketing social - % des ménages possédant des MII - % des ménages utilisant correctement des MIIVentes promotionnelles - % des ventes de MII au niveau commercialSecours durgence -% des ménages de la population cible possèdent des MII - % des ménages utilisant correctement des MII 20
  21. 21. INDICATEURS Exemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œuvre des MIIINDICATEURS de Résultats (Dépendant de la Stratégie choisie)STRATEGIE INDICATEURS DE RESULTATS MOYENS DE VERIFICATIONCréation dun - Volume de ventes commerciales (en %) - Enregistrement des prix au détaildemandeSubventions - Efficacité du ciblage (pour éviter le coulage vers de - Enquête familial dans les groupesdurables pour groupes non cible) ciblesmaintenir léquité - Coût par MII fournies au groupe cible - Enregistrement des ventes - Comptabilité généraleAutogestion -Volume de ventes du programme - Enregistrement des ventes -- Viabilité financière (indépendance vis a vis des - Comptabilité générale subventions) - Chiffre daffaires des ventes dans - Coût par MII fournie le recouvrement des coûtsMarketing social -Volume de ventes du programme -Surveillance des ventes du -Volume de ventes commerciales programme - Coût par MII fournie -Enregistrement des prix de ventes - "Attractivité" (augmentation des ventes MII hors au détail Programme au niveau du secteur commercial) et - Comptabilité générale "Répulsivité" (diminution des ventes de MII hors du Répulsivité" Programme au niveau du Secteur Commercial)Ventes - Nombre de MII vendus Enregistrement des ventes aupromotionnelles détailSecours durgence - Nombre de MII distribuées Registres du Programme 21
  22. 22. LOGIQUE DE L INTERVENTION Elaboration du cadre de travail dun Projet définissant lObjectif, les Résultats et les Activités L effet sur la santé OBJECTIFS auquel le programme GENERAUX cherche à contribuer OBJECTIVS Le principal objectif duÉVALUATION STRATÉGIE Programme, que ce dernier SPECIFIQUES est en mesure datteindre Le produits directs du RESULTATS Programme qui conduisent á la réalisation de lobjectif Les interventions du ACTIVITES Programme, qui conduisent RESSOURCES á lobtention des résultats 22
  23. 23. LOGIQUE TEMPOREL DU PROJET PREPARATION REALISATION RESULTAT IMPACT PROBLEMES RESSOURCES (Effets a long terme ACIVITES STRATEGIE: - Objectifs RESULTATS EFFETS - Résultats - Activités INDICATORS INDICATORS 23
  24. 24. LE CADRE LOGIQUEToutes les informations décisives sont ainsi utilement récapitulées dans un seul document: le cadre logique. récapitulées logique. le cadre logique est utile pour la mise en oeuvre et l’évaluation de ce projet. Il sert de base pour la l’évaluation préparation des Plans d’Action, l’élaboration d’un système de suivi et constitue le cadre de l’évaluation. suiviL’approche du cadre logique est donc constituée de 2 phases :• La Phase d’analyse, qui est elle même constituée de 4 étapes : , - Analyse des parties prenantes - Analyse des problèmes (perception de la réalité) - Analyse des objectifs (perception d’une situation améliorée dans le futur) dans - Analyse d’une stratégie (comparaison de différentes options pour changer une situation donnée) pour• La Phase de planification qui va développer le cadre logique en un plan opérationnel pour la mise en oeuvre pour du programme. Il s’agit de détailler le cadre logique et de planifier les activités et les ressources humaines planifier et financières. Les étapes suivantes sont indispensables : 1. Analyse des parties prenantes ; 2. Identifier le ou les problème(s) existant(s) à aborder ; 3. Déterminer les objectifs (du projet) à partir du (ou des) problème(s) identifié(s) ; problème(s) 4. Identifier une stratégie pour résoudre ce ou ces problème(s) ; 5. Sur base de la stratégie identifiée, définir des résultats attendus du projet et les activités à entreprendre attendus pour atteindre les résultats; 6. Identifier les Indicateurs Objectivement Vérifiables (I.O.V.) et les sources de vérification, qui permettront (I.O.V.) d’évaluer la façon dont le projet atteint ses objectifs 7. Définir les moyens physiques et non physiques nécessaires à la réalisation des activités du projet et à sa la gestion et identifier les sources de financement ; 8. Définir les hypothèses, c’est-à-dire les facteurs externes qui échappent à l’influence directe de c’est- de l’intervention mais qui sont très importants pour atteindre les objectifs du projet ; 9. Apprécier la pertinence, la faisabilité et la viabilité du projet et donc, prouver que le projet est susceptible 24 projet de résoudre le (ou les) problème(s) et d’atteindre le (ou les) objectif(s) définis. objectif(s)
  25. 25. LA MATRICE DU CADRE LOGIQUE LOGIQUE DE L STRATEGIE INDICATEURS SOURCES DE CONDITIONS INTERVENTION (IOV) VERIFICATION OBJECTIVES GENERAUX(ou Ob. Globaux) OBJECTIVES SPECIFIQUES(ou But du Projet) RESULTATS (ou Produits) ACTIVITES RESOURCES COUTS PRE-CONDITIONS 25
  26. 26. EXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE MARKETING SOCIALSTRUCTURE DU PROJECT INDICATEUR DE REALISATION COMMENT LES QUANTIFIER ET HYPOTHESE LES EVALUERBUTRéduire lincidence de paludismeet de ses séquelles en terme demaladie ou du décèsOBJECTIF 1. Stratégie testées dans le projet, 1. Propositions, rapports et Toute une série de stratégieElaborer des stratégies réalisables adoptées avec succès ailleurs publications dautres projets. appropriées et instructives sontdurables et testées pour dans des interventions à plus 2. Enquêtes de couverture; testées. Le processus deaugmenter la disponibilité, laccès, grand échelle. registres de la consommation surveillance est satisfaisant.à la propriété et lutilisation des 2. Amélioration dans laccès aux 3. Rapports de surveillance et Certaines stratégies savèrentmoustiquaires pour une application moustiquaires et aux insecticides dévaluation, ateliers publications réalisables, et les plus susceptiblesà grande échelles. et leur utilisation. scientifiques. dêtre maintenues à moyen terme 3. La preuve du bien fonde des continuent dêtre suivies pendant stratégique documentée des périodes plus longuesRESULTATS 1.1 Augmentation de ventes et de 1. Enquête CAP groupe de 1. Le déclin économique général1. Augmentation de la lutilisation des MII du projet discussion, enquête sur la pourrit inverser la tendanceconnaissance et demande accrue 1.2 Augmentation de ventes et de disponibilité des moustiquaires actuelle à laccroissement de lades moustiquaires. Leur lutilisation des MII trouvées dans chez les détaillants. demande.utilisation devient la norme et non le commercelexception 1.3 Augmentation du pourcentage 2. Entretiens informels, discussion 2. La demande ne diminue pas du2. Mise en place de un systèmes des ménages disposant dau moins de groupes, enquêtes des stock, fait de crainte et de rumeurs liées àefficaces de distribution et une MII ventes. la toxicité de linsecticide.amélioration de laccès auxmoustiquaires disponibles dans le 2.1Nombre de point de vente dans 3. Rapports de projets, rapports 3. Les méthodes visant àcommerce le commerce dévaluation sociale et économique empêcher le coulage des MII3. Meilleur accès aux subventionnes peuvent échouermoustiquaires des groupesvulnérables (enfants femmes 3. Enquête sur le devenir desenceintes familles pauvres) grâces moustiquaires fournies à des prixà une utilisation efficaces des subventionnes.subventionsACTIVITES 26-
  27. 27. LE PROJETCONTEXTE- objectifs politiques cadres du bailleurs de fonds et du gouvernement partenaire, et liens avec le programme oustratégie pays établi par le bailleur de fonds, engagement du gouvernement partenaire vis-à-vis des objectifs politiquescadres du bailleur de fonds- Analyse sectorielle et analyse des problèmes, y compris l’analyse des parties prenantesDESCRIPTION DU PROJET / PROGRAMME, OBJECTIFS, ET STRATÉGIE POUR LES ATTEINDRE- Prise en compte des leçons du passé, et lien avec les activités mises en oeuvre par les autres bailleurs de fonds- Description de l’intervention (objectifs, et stratégie pour les atteindre, y compris l’objectif spécifique, les résultats et lesactivités, et les indicateurs principaux) (Diagramme des Problèmes - Diagramme des Objectifs)HYPOTHÈSES, RISQUES ET FLEXIBILITÉMODALITÉS DE MISE EN OEUVRE- Moyens physiques et non physiques- Procédures organisationnelles et de mise en oeuvre- Calendrier de mise en œuvre (GANTT Chart)- Estimation des coûts et plan de financement- Conditions spéciales et mesures d’accompagnement du gouvernement / des partenaires- Suivi et évaluationFACTEURS DE QUALITÉ- Participation et appropriation par les bénéficiaires- Politique(s) de soutien- Technologie appropriée- Aspects socioculturels- Egalité hommes / femmes- Protection de l’environnement- Capacités institutionnelles et de gestion- Viabilité économique et financièreMONOTORING ET EVALUATION 27ANNEXE- Cadre logique. GANTT Chart. Diagramme des Problèmes. Diagramme des Objectifs. Etc.
  28. 28. PROGRAMME - PROJET - COMPOSANTE DU PROJET En prenant un projet de dimensions considérables, et en décomposant la stratégie en levant les niveaux des membres différents: - Les Objectifs Spécifiques deviendront Objectifs Généraux - Les Résultats seront Objectifs Spécifiques - Les Activités monteront de degré en devenant Résultats De cette manière chaque Objectif Spécifique du premier projet, en devenant Objectif Général, il donnera origine à un Projet avec son individualité Si la décomposition continuât et les mêmes Résultats fussent levés tellement de niveau à devenir Objectifs Généraux, on obtiendra un Projet pour chaque Résultat 28
  29. 29. NIVEAU D INTERVENTIONPROGRAMME PROJET COMPOSANTE Objectif PROJET Général Objectif Objectif Spécifique Général Objectif Objectif Résultat Spécifique Général Objectif Activité Résultat Spécifique Activités Résultats Activités 29
  30. 30. WORK PACKAGECHACUN DES RÉSULTATS PRÉVUS PAR UNPROJET OU PROGRAMME COMPLEXE ESTARTICULÉ AVEC SES ACTIVITÉSCORRESPONDANTES, IL POURRAIT ÊTRE DÉCRITDANS LE DOCUMENT RELATIF AU PROJET,COMME PAQUETS DE TRAVAIL CONSOLIDÉS(WORK PACKAGE) 30
  31. 31. MERCI 31

×