LA GESTION DU CYCLE DE PROJETLA GESTION DU CYCLE DE PROJETSURVEILLANCE DES PROGRES ET LSURVEILLANCE DES PROGRES ET L’’EVAL...
22GESTION DU CYCLE DU PROJETGESTION DU CYCLE DU PROJET -- DEFINITION ET OBJECTIFSDEFINITION ET OBJECTIFSLa Gestion du Cycl...
33La dLa déétermination dtermination d’’objectifsobjectifs clairs et rclairs et rééalistesalistes pourpourles projets et p...
44GCPGCP -- LL APPROCHE INTEGREEAPPROCHE INTEGREELa GCP est donc une approche intLa GCP est donc une approche intéégrgréée...
55LE CYCLE DU PROJETLE CYCLE DU PROJETPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONLe Cycle du ...
66LA GESTION DU CYCLE DU PROJETLA GESTION DU CYCLE DU PROJETPROGRAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDE...
77PROGRAMMATIONPROGRAMMATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIO NINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONInformations- Documen...
88IDENTIFICATIONIDENTIFICATIONAnalyse des Problèmes, des Besoins et Intérêtsdes parties prenantesOrientations et Priorités...
99INSTRUCTIONINSTRUCTIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONELABORATION D’UN CADRELOGI...
1010FINANCEMENTFINANCEMENTPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONEVALUATION EX ANTEPROPOS...
1111MISE EN OEUVREMISE EN OEUVREPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONPLAN OPERATIONELPA...
1212ÉÉVALUATIONVALUATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONL’évaluation est l’action ...
1313LOGIQUE DE L INTERVENTIONLOGIQUE DE L INTERVENTIONElaboration du cadre de travail dun Projet dElaboration du cadre de ...
1414LOGIQUE TEMPOREL DU PROJETLOGIQUE TEMPOREL DU PROJETPROBLEMES RESSOURCESACIVITESRESULTATS EFFETSIMPACT(Effets a long t...
1515LE CADRE LOGIQUELE CADRE LOGIQUEToutes les informations dToutes les informations déécisives sont ainsicisives sont ain...
1616LL’’approche du cadre logique est constituapproche du cadre logique est constituéée dee de 2 phases2 phases ::Phase dP...
1717Phase de planificationPhase de planification qui va dqui va déévelopper le cadre logique en un plan opvelopper le cadr...
1818LA MATRICE DU CADRE LOGIQUELA MATRICE DU CADRE LOGIQUEPRE-CONDITIONSCOUTSRESOURCESACTIVITESRESULTATS(ou Produits)OBJEC...
1919EXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE DISTRIBUTION DEXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE DISTRI...
2020
21470,000,000-Supervisoryreports andcommunityreports- No. of villages with definedhealth volunteers and rightmark-up on dr...
2222
2323
1.2 Objectif Specifique1.1.2.2 Activite1.1.2.2 Activite1.1.2.1 Activite1.1.2 Resultat1.1.1.2 Activite1.1.1.1 Activite1.1.1...
2525COMPOSITION DU BUDGETCOMPOSITION DU BUDGET (GFATM)(GFATM)• Frais de consultance technique à court terme, déplacements,...
2626Les propositions doivent aussi inclure et prLes propositions doivent aussi inclure et prééciser tous les cociser tous ...
27Grants by expenditure (GFATM)Infrastructure& Equipment(15%)Administration(4%)Drugs &Commodities(46%)Other (5%)Human reso...
28
2929LE PROJETLE PROJETCONTEXTECONTEXTE-- Objectifs politiques cadres du bailleurs de fonds et du gouvernObjectifs politiqu...
3030•• MODALITMODALITÉÉS DE MISE EN OEUVRES DE MISE EN OEUVRE-- Moyens physiques et non physiquesMoyens physiques et non p...
3131LL’’ ANALYSE DES STAKEHOLDERSANALYSE DES STAKEHOLDERSOn entend parOn entend par Partie PrenantePartie Prenante tout in...
3232
3333
3434PROGRAMMEPROGRAMME -- PROJETPROJET -- COMPOSANTE DU PROJETCOMPOSANTE DU PROJETEn prenant un projet de dimensions consi...
3535PROGRAMMEObjectifGénéralObjectifSpécifiqueRésultatActivitéPROJETActivitésRésultatObjectifSpécifiqueObjectifGénéralActi...
3636WORK PACKAGEWORK PACKAGECHACUN DESCHACUN DES RRÉÉSULTATSSULTATS PRPRÉÉVUS PAR UNVUS PAR UNPROJET OU PROGRAMME COMPLEXE...
3737ÉÉVALUATIONVALUATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONL’évaluation est l’action ...
3838SURVEILLANCESURVEILLANCE etet ÉÉVALUATIONVALUATIONSURVEILLANCE (Monitoring)Est un processus continu qui permet destime...
3939SURVEILLANCESURVEILLANCE (Monitoring)(Monitoring)LL’’action du monitoring commenceaction du monitoring commencesimulta...
4040
4141
4242ÉÉVALUATIONVALUATIONEst une vue densemble dun programmeEst une vue densemble dun programme àà un moment donnun moment ...
4343
4444ÉÉVALUATIONVALUATION-- UneUne éévaluation peut avoir lieu dans la phase prvaluation peut avoir lieu dans la phase préé...
4545LES TEMPS DU MONITORING ET DE LLES TEMPS DU MONITORING ET DE LÉÉVALUATIONVALUATIONÉVALUATION CYCLE DU PROJET MONITORIN...
4646CRITERES DCRITERES D’’ ÉÉVALUATIONVALUATIONFlux des avantages pour les bénéficiaires, et pour la société dansson ensem...
4747LES CRITERES DE L EVALUATION:LES CRITERES DE L EVALUATION:RELATION ENTRE LES ELEMENTS DE LA STRUCTURE LOGIQUE DU PROJE...
4848LES CRITERES DE L EVALUATION:LES CRITERES DE L EVALUATION:LL’’ETATETAT DD’’AVANCEMENTAVANCEMENTLL’é’état dtat d’’avanc...
4949PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURSPRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURSINDICATEURSD’ INTRANTS(INPUT)I...
5050PRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DEPRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DELUTTE CONTRE...
5151INDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise enExemple d Indicateurs pour un Programme de mis...
5252--% des m% des méénages de la population cible possnages de la population cible possèèdent des MIIdent des MII-- % des...
5353INDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise enExemple d Indicateurs pour un Programme de mis...
5454Les niveaux stratLes niveaux stratéégiques sont ligiques sont liéés aux niveaux des indicateurs:s aux niveaux des indi...
5555Tous les indicateurs doivent spTous les indicateurs doivent spéécifier la quantitcifier la quantitéé, la qualit, la qu...
5656Détermination MéthodeCollecte de DonnéesDéfinitionsdu Systèmed InformationCollectede DonnéesEvaluationMise en Oeuvre&M...
5757STEPS IN EVALUATIONSTEPS IN EVALUATIONSteps inEvaluation
5858CONCEPT DE LA PLANIFICATION ET DE LCONCEPT DE LA PLANIFICATION ET DE L’’ÉÉVALUATIONVALUATIONCibles defonctionnementCib...
5959PRINCIPESPRINCIPESTous les programmes de lutte antipaludiques doivent comporter unTous les programmes de lutte antipal...
6060Au point de vue de lAu point de vue de l’’aspect quantitatif de laspect quantitatif de l’é’évaluation, les outils dval...
6161Evaluation de la Lutte AntipaludiqueEvaluation de la Lutte Antipaludique% de patients atteints depaludisme simple qui ...
6262LISTE des CARACTLISTE des CARACTÉÉRISTIQUES dRISTIQUES d’’un BON SYSTun BON SYSTÈÈME de M&EME de M&EUNITE M & EUNITE M...
6363BUTS :BUTS :Programme national bien dProgramme national bien dééfini ou documents de projet avec des butsfini ou docum...
6464INDICATEURS :INDICATEURS :Un ensemble dUn ensemble d’’indicateurs prioritaires et des indicateursindicateurs prioritai...
6565RESTITUTION DES DONNEES :RESTITUTION DES DONNEES :Un plan de restitution des donnUn plan de restitution des donnééeses...
6666
6767
6868
6969SECTEURS CRITIQUES POUR LA SURVEILLANCE ET L EVALUATIONSECTEURS CRITIQUES POUR LA SURVEILLANCE ET L EVALUATIONROLL BAC...
7070Intrants Processus Résultat Effet ImpactIntrants Processus RIntrants Processus Réésultat Effet Impactsultat Effet Impa...
7171BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEWHO, UNAIDS, GFATM, USAID, CDC, UNICEF, WB (January 2004) MonitWHO, UNAIDS, GFATM, USAID, CD...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La gestion du cycle de projet surveillance des progrès et l'évaluations des résultats et de l'impact

536 vues

Publié le

La gestion du cycle de projet surveillance des progrès et l'évaluations des résultats et de l'impact - Séances pratiques de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Luciano TUSEO - World Health Organization / Roll Back Malaria - maloms@iris.mg

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
536
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La gestion du cycle de projet surveillance des progrès et l'évaluations des résultats et de l'impact

  1. 1. LA GESTION DU CYCLE DE PROJETLA GESTION DU CYCLE DE PROJETSURVEILLANCE DES PROGRES ET LSURVEILLANCE DES PROGRES ET L’’EVALUATIONEVALUATION DES RESULTATSDES RESULTATSET DE LET DE L’’IMPACTIMPACT(Project Cycle Management(Project Cycle Management -- MonitoringMonitoring andand Evaluation )Evaluation )Atelier International sur le PaludismeAtelier International sur le Paludisme -- Institut Pasteur de MadagascarInstitut Pasteur de MadagascarAntananarivo MadagascarAntananarivo Madagascar27.0227.02 –– 07.0407.04 20062006Dr. Luciano TUSEO MD, MShOMS / RBMOrganisationmondialede la Santé
  2. 2. 22GESTION DU CYCLE DU PROJETGESTION DU CYCLE DU PROJET -- DEFINITION ET OBJECTIFSDEFINITION ET OBJECTIFSLa Gestion du Cycle du Projet (GCP) est un mLa Gestion du Cycle du Projet (GCP) est un mééthodethodequi permet dqui permet d’’amamééliorer laliorer la qualitqualitéé de lade la conceptionconception etetde lade la gestiongestion, afin d, afin d’’augmenter laugmenter l’’efficacitefficacitéé desdesprojets.projets.LL’’objectif de la GCP est lobjectif de la GCP est l’’amaméélioration de la gestionlioration de la gestiondes actions, projets et programmes en tenantdes actions, projets et programmes en tenantmieux compte des questions essentielles et desmieux compte des questions essentielles et desconditionsconditions -- cadres dans la conception et la mise encadres dans la conception et la mise enoeuvre des projets et programmes.oeuvre des projets et programmes.
  3. 3. 33La dLa déétermination dtermination d’’objectifsobjectifs clairs et rclairs et rééalistesalistes pourpourles projets et programmesles projets et programmesLL’’identification desidentification des facteursfacteurs dede «« qualitqualitéé »» quiquiassurent les bassurent les béénnééfices du projetfices du projet àà long termelong termeLaLa cohcohéérencerence avec et laavec et la contribution auxcontribution aux «« objectifsobjectifspolitiques cadres plus largespolitiques cadres plus larges »» des projets etdes projets etprogrammes.programmes.GESTION DU CYCLE DU PROJETGESTION DU CYCLE DU PROJET -- DEFINITION ET OBJECTIFSDEFINITION ET OBJECTIFS (suite)(suite)3 ÉLÉMENTS FONDAMENTAUX :
  4. 4. 44GCPGCP -- LL APPROCHE INTEGREEAPPROCHE INTEGREELa GCP est donc une approche intLa GCP est donc une approche intéégrgréée de gestion des projetse de gestion des projets ::Elle suit lesElle suit les phases du cycle de projetphases du cycle de projet afin dafin d’’assurer un processus deassurer un processus deprise de dprise de déécision structurcision structuréé et argumentet argumentééElle utilise lElle utilise l’’approche duapproche du cadre logiquecadre logique comme outil central pour lacomme outil central pour laconception et la gestion des projets afin de garantir une analysconception et la gestion des projets afin de garantir une analyseecomplcomplèète et cohte et cohéérenterenteElle met lElle met l’’accent suraccent sur ll’’implication des bimplication des béénnééficiairesficiaires dans la prise dedans la prise deddéécisionscisionsElle insElle insèère les facteurs clre les facteurs cléés de las de la viabilitviabilitéé dans la conception desdans la conception desprojetsprojetsElle utilise unElle utilise un format standardformat standard pour planifier les activitpour planifier les activitéés et less et lesressources ainsi que pour prressources ainsi que pour préésenter des documents sous une formesenter des documents sous une formetransparente et compltransparente et complèète, et ce aux diffte, et ce aux difféérentes phases du cycle derentes phases du cycle deprojetprojet
  5. 5. 55LE CYCLE DU PROJETLE CYCLE DU PROJETPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONLe Cycle du Projet fixe les séquences des actions nécessaires etpréétablies, réalisées pour chaque Projet
  6. 6. 66LA GESTION DU CYCLE DU PROJETLA GESTION DU CYCLE DU PROJETPROGRAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONEtude de Pré - FaisabilitéObjectivesRésultatsActivitésEtude de FaisabilitéViabilitéFinalisationPropositionApprobationConventionExécutionPlan OpérationnelRapport de SuiviAnalyse de RésultasAnalyse de lImpactÉvaluation Final(Ré-analyse de la Situation)Analyse de la SituationPriority Setting ProcessAnalyse MultisectorielAnalyse des "Stakeholders"
  7. 7. 77PROGRAMMATIONPROGRAMMATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIO NINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONInformations- Documents de Stratégie par Pays- Conteste territorial- Contexte sectoriel- Contexte Socio anthropologique (survey, focus group)- Etc.Orientation StratégiqueAnalyse de la SituationIdentification des principaux Problèmes(objectifs) et les priorités sectorielles
  8. 8. 88IDENTIFICATIONIDENTIFICATIONAnalyse des Problèmes, des Besoins et Intérêtsdes parties prenantesOrientations et Priorités définies dans le cadre dela phase de Programmation.Études sectorielles, thématiquesPréfaisabilité)ObjectivesRésultatsPremière élaboration des idées du ProjetActivitésÉtude De FaisabilitéPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATION
  9. 9. 99INSTRUCTIONINSTRUCTIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONELABORATION D’UN CADRELOGIQUE DU PROJETRésultatsActivitésIndicateursHypothèsesMISE EN OEUVRE DU PROJETET STRUCTURE DE GESTIONBUDGET GLOBAL PAR GRAND POSTECALENDRIER PRÉVISIONNEL DE TRAVAILTous les aspects importants de l’idée de projet sont examinés, entenant compte des résultats de l’étude de préfaisabilité, desfacteurs de qualité clés et des points de vue des principalesparties prenantes.
  10. 10. 1010FINANCEMENTFINANCEMENTPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONEVALUATION EX ANTEPROPOSITION DE FINANCEMENTCONVENTION DE FINACEMENT
  11. 11. 1111MISE EN OEUVREMISE EN OEUVREPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONPLAN OPERATIONELPASSATION DE CONTRATSDE SERVICES DE FOURNITURESOU DE TRAVAUX.RAPORTS SUR L’ ÉTATD’ AVANCEMENT DU PROJETMONITORING(Surveillance)SUIVI RÉGULIER PERMETTANTL’ AJUSTEMENT À L’ ÉVOLUTIONDE LA SITUATION.VIABILITÉVIABILITÉIMPACTIMPACT EFFICACITÉ,EFFICACITÉ,EFFICIENCE,EFFICIENCE,PERTINENCE,PERTINENCE,PROGRAMMES.PROGRAMMES.
  12. 12. 1212ÉÉVALUATIONVALUATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONL’évaluation est l’action qui consiste à porter une appréciation,aussi systématique et objective que possible, sur un projet encours ou achevé, un programme ou un ensemble de lignesd’action, sa conception, sa mise en oeuvre et ses résultats.VIABILITÉVIABILITÉIMPACTIMPACT EFFICACITÉEFFICACITÉEFFICIENCEEFFICIENCEPERTINENCEdesObjectivesPERTINENCEdesObjectivesPROJETPROJETINFORMATIONS CRÉDIBLES ET UTILESENSEIGNEMENTS TIRÉSÉLABORATION DES DÉCISIONSPLANIFICATION ET LA MISE EN OEUVRE DEPROJETS COMPARABLES À L’AVENIR.
  13. 13. 1313LOGIQUE DE L INTERVENTIONLOGIQUE DE L INTERVENTIONElaboration du cadre de travail dun Projet dElaboration du cadre de travail dun Projet dééfinissant lObjectif, les Rfinissant lObjectif, les Réésultats etsultats etles Activitles ActivitééssOBJECTIFSGENERAUXOBJECTIVSSPECIFIQUESRESULTATSACTIVITESRESSOURCESÉVALUATION STRATÉGIEL effet auquelle programmecherche à contribuerLe principal objectif duProgramme, que ce dernierest en mesure datteindreLes produits directs duProgramme qui conduisentá la réalisation de lobjectifLes interventions duProgramme, qui conduisentá lobtention des résultats
  14. 14. 1414LOGIQUE TEMPOREL DU PROJETLOGIQUE TEMPOREL DU PROJETPROBLEMES RESSOURCESACIVITESRESULTATS EFFETSIMPACT(Effets a long termeSTRATEGIE:- Objectifs- Résultats- ActivitésINDICATORS INDICATORSPREPARATION REALISATION RESULTAT
  15. 15. 1515LE CADRE LOGIQUELE CADRE LOGIQUEToutes les informations dToutes les informations déécisives sont ainsicisives sont ainsiutilement rutilement réécapitulcapituléées dans un seul document:es dans un seul document:le Cadre Logiquele Cadre LogiqueLe cadre logique est utile pour laLe cadre logique est utile pour la mise en oeuvremise en oeuvredu projet. Il sert de base pour la prdu projet. Il sert de base pour la prééparationparationdesdes plans dplans d’’actionaction, l, l’é’élaboration dlaboration d’’un systun systèèmemedede suivisuivi et constitue le cadre de let constitue le cadre de l’’éévaluationvaluation..
  16. 16. 1616LL’’approche du cadre logique est constituapproche du cadre logique est constituéée dee de 2 phases2 phases ::Phase dPhase d’’analyseanalyse constituconstituéée de 4e de 4 éétapes :tapes :Analyse des parties prenantesAnalyse des parties prenantesAnalyse des problAnalyse des problèèmes (perception de la rmes (perception de la rééalitalitéé))Analyse des objectifs (perception dAnalyse des objectifs (perception d’’une situation amune situation amééliorlioréée dans lee dans lefutur)futur)Analyse dAnalyse d’’une stratune stratéégie (comparaison de diffgie (comparaison de difféérentes options pourrentes options pourchanger une situation donnchanger une situation donnéée)e)LE CADRE LOGIQUE (suite)LE CADRE LOGIQUE (suite)
  17. 17. 1717Phase de planificationPhase de planification qui va dqui va déévelopper le cadre logique en un plan opvelopper le cadre logique en un plan opéérationnelrationnelpour la mise en oeuvre du programme. Il spour la mise en oeuvre du programme. Il s’’agit de dagit de déétailler le cadre logique et detailler le cadre logique et deplanifier les activitplanifier les activitéés et les ressources humaines et financis et les ressources humaines et financièères.res. ÉÉtapes:tapes:1.1. Analyse des parties prenantesAnalyse des parties prenantes2. Identifier le ou les probl2. Identifier le ou les problèème(s) existant(s)me(s) existant(s) àà aborderaborder3. D3. Dééterminer les objectifs (du projet)terminer les objectifs (du projet) àà partir du (ou des) problpartir du (ou des) problèème(s) identifime(s) identifiéé(s)(s)4. Identifier une strat4. Identifier une stratéégie pour rgie pour réésoudre ce ou ces problsoudre ce ou ces problèème(s)me(s)5. Sur base de la strat5. Sur base de la stratéégie identifigie identifiéée, de, dééfinir des rfinir des réésultats attendus du projet et les activitsultats attendus du projet et les activitééss ààentreprendre pour atteindre les rentreprendre pour atteindre les réésultatssultats6. Identifier les Indicateurs Objectivement V6. Identifier les Indicateurs Objectivement Véérifiables (rifiables (I.O.V.I.O.V.) et les sources de v) et les sources de véérification, quirification, quipermettront dpermettront d’é’évaluer la favaluer la faççon dont le projet atteint ses objectifson dont le projet atteint ses objectifs7. D7. Dééfinir les moyens physiques et non physiques nfinir les moyens physiques et non physiques néécessairescessaires àà la rla rééalisation des activitalisation des activitéés dus duprojet etprojet et àà sa gestion et identifier les sources de financementsa gestion et identifier les sources de financement8. D8. Dééfinir les hypothfinir les hypothèèses, cses, c’’estest--àà--dire les facteurs externes quidire les facteurs externes qui ééchappentchappent àà ll’’influence directeinfluence directede lde l’’intervention mais qui sont trintervention mais qui sont trèès importants pour atteindre les objectifs du projets importants pour atteindre les objectifs du projet9. Appr9. Appréécier la pertinence, la faisabilitcier la pertinence, la faisabilitéé et la viabilitet la viabilitéé du projet et donc, prouver que le projet estdu projet et donc, prouver que le projet estsusceptible de rsusceptible de réésoudre le (ou les) problsoudre le (ou les) problèème(s) et dme(s) et d’’atteindre le (ou les) objectif(s) datteindre le (ou les) objectif(s) dééfinis.finis.LE CADRE LOGIQUE (suite)LE CADRE LOGIQUE (suite)
  18. 18. 1818LA MATRICE DU CADRE LOGIQUELA MATRICE DU CADRE LOGIQUEPRE-CONDITIONSCOUTSRESOURCESACTIVITESRESULTATS(ou Produits)OBJECTIVESSPECIFIQUES(ou But du Projet)OBJECTIVESGENERAUX(ou Ob. Globaux)CONDITIONSSOURCES DEVERIFICATIONINDICATEURS(IOV)STRATEGIELOGIQUE DE LINTERVENTION
  19. 19. 1919EXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE DISTRIBUTION DEXEMPLE D UN CADRE LOGIQUE POUR UNE STRATEGIE DE DISTRIBUTION DES MIIES MIICOUTSRESOURCESACTIVITES-1. Le déclin économique généralpourrit inverser la tendanceactuelle à laccroissement de lademande.2. La demande ne diminue pasdu fait de crainte et de rumeursliées à la toxicité de linsecticide.3. Les méthodes visant àempêcher le coulage des MIIsubventionnes peuvent échouer1. Enquête CAP groupe dediscussion, enquête sur ladisponibilité des moustiquaireschez les détaillants.2. Entretiens informels,discussion de groupes,enquêtes des stock, ventes.3. Rapports de projets, rapportsdévaluation sociale etéconomique1.1 Augmentation de ventes etde lutilisation des MII du projet1.2 Augmentation de ventes etde lutilisation des MII trouvéesdans le commerce1.3 Augmentation dupourcentage des ménagesdisposant dau moins une MII2.1Nombre de point de ventedans le commerce3. Enquête sur le devenir desmoustiquaires fournies à desprix subventionnes.RESULTATS1. Augmentation de laconnaissance et demandeaccrue des moustiquaires.Leur utilisation devient la normeet non lexception2. Mise en place de un systèmesefficaces de distribution etamélioration de laccès auxmoustiquaires disponibles dansle commerce3. Meilleur accès auxmoustiquaires des groupesvulnérables (enfants femmesenceintes familles pauvres)grâces à une utilisationefficaces des subventionsToute une série de stratégieappropriées et instructives sonttestées. Le processus desurveillance est satisfaisant.Certaines stratégies savèrentréalisables, et les plussusceptibles dêtre maintenuesà moyen terme continuentdêtre suivies pendant despériodes plus longues1. Propositions, rapports etpublications dautres projets.2. Enquêtes de couverture;registres de la consommation3. Rapports de surveillance etdévaluation, atelierspublications scientifiques.1. Stratégie testées dans leprojet, adoptées avec succèsailleurs dans des interventions àplus grand échelle.2. Amélioration dans laccès auxmoustiquaires et auxinsecticides et leur utilisation.3. La preuve du bien fonde desstratégique documentéeOBJECTIFElaborer des stratégiesréalisables durables et testéespour augmenter la disponibilité,laccès, à la propriété etlutilisation des moustiquairespour une application à grandeéchelles.BUTRéduire lincidence depaludisme et de ses séquellesen terme de maladie ou dudécèsHYPOTHESECOMMENT LES QUANTIFIER ETLES EVALUER(Source de Vérification)INDICATEUR DE REALISATION(IOV)STRUCTURE DU PROJECT
  20. 20. 2020
  21. 21. 21470,000,000-Supervisoryreports andcommunityreports- No. of villages with definedhealth volunteers and rightmark-up on drugs- Turn over rate ofdistributors- Number of quarterlymeetings held withdistributors-Work with VHCs and communities todetermine how to motivate distributors-Train and give certificates tocommunity distributors-Follow up and supervise traineddistributorsRewardingand retainingof communitydrugdistributors400,000,000Private sectorwill take up saleof pre-packs atlow profitmargins-Activityreports-Supervisionreports-survey-No of drug shops/vendorsselling pre-packs-Amount of drugs soldthrough the private sector-Develop guidelines for working withthe private sector-Publicise the pre-packs to drug shopsand vendors-Discuss with the private sector todetermine the right mark-up on drugs-Publicising pre-packs to thecommunities-Monitor regulate prices of pre-packsin the private sectorCommercialmarketing ofpre-packs1,782,800,000500,000,0000Production ofpre-packagedC/Q & SP at areasonable costPublic & privatesectors willwork together-Deliverynotes-NDA reports-Activityreports-Communityreports-Supervisoryreports-Amount of pre-packageddrugs procured anddistributed-No of communities withdrug distributors-Distribution systemestablished-Proportion of drugshops/vendors recruited fordistribution of pre-packs-Drug quantification-Procure pre-packaged drugs that areappropriately labeled-Identify community distribution drugdistributors through the IMCI tailoredPRA approach-Establish distribution system for pre-packs through the private sector-Establish drug stock units forcommunities-Identify drug shops/vendors incommunities to be used fordistributionDistribution ofpre-packsthrough boththe public andprivatesectorsBUDGET(Ug. Shs.)ASSUMPTIONSMEANS OFVERIFICAT.INDICATORSACTIVITIESSTRATEGIESObjective 1: To increase to 60% the proportion children under five years suffering from fever/malaria who have accessto pre-packaged antimalarials at household level, by the end of 2003.LOGFRAME FOR HOME BASED MANAGEMENT
  22. 22. 2222
  23. 23. 2323
  24. 24. 1.2 Objectif Specifique1.1.2.2 Activite1.1.2.2 Activite1.1.2.1 Activite1.1.2 Resultat1.1.1.2 Activite1.1.1.1 Activite1.1.1 Resultat1.1 Objectif Specifique432143214321STRATEGIE200620052004Le Project ne peut pas être considère complet sans la définition destemps d’exécution. Le Diagramme de GANTT permit d’individuérvisiblement et avec facilite la séquence dans le quelles les différentesactivités seront réalisésLE PLAN DE TRAVAILLE – GANTT CHARTPlandeTravailRBM
  25. 25. 2525COMPOSITION DU BUDGETCOMPOSITION DU BUDGET (GFATM)(GFATM)• Frais de consultance technique à court terme, déplacements, visites sur le terrain etautres frais de planification du programme, supervision et administration (y compris ceuxde gestion des relations avec les sous-bénéficiaires, monitoring et évaluation, et gestiondes achats et des stocks)• Frais généraux tels que loyers de bureaux, eau, électricité, téléphone, frais decommunication internes, assurances, frais légaux, comptables et de contrôle, etc.• Imprimés et frais de communication liés aux campagnes en relation avec le programme,etc. (non compris les ressources humaines qui doivent être incluses dans lacatégorie Ressources humaines cidessus)Planification etAdministrationThérapie antirétrovirale, médicaments contre les infections opportunistes, médicamentscontre le paludisme, médicaments anti-paludisme, etc.MédicamentsMoustiquaires, préservatifs, diagnostics, microscopes, seringues, etc.Matières premièreset produitsAteliers, réunions, manuels de formation, déplacements en vue dune formation, etc. (noncompris le coût des ressources humaines relatives à la formation qui doivent êtrecomprises dans la catégorie Ressources Humaines)FormationTechnologie de linformation (TIC) et infrastructure immobilière, équipementde bureau, équipement audiovisuel, véhicules et frais dentretien et deréparation, etc.Infrastructure etéquipementSalaires, traitements et coûts associés (retraites, incitants et autres avantagessociaux) relatifs au personnel (y compris celui sur le terrain), consultants(hors consultants à court terme inclus dans les catégories ci-dessous) et fraisde recrutementRessourceshumainesEXEMPLES DE DÉPENSESCATÉGORIE
  26. 26. 2626Les propositions doivent aussi inclure et prLes propositions doivent aussi inclure et prééciser tous les cociser tous les coûûtstsrelatifs:relatifs:•• au monitoring etau monitoring et àà lléévaluation (dont le renforcement de toutevaluation (dont le renforcement de toutecapacitcapacitéé associassociéé àà la consolidation des systla consolidation des systèèmes nationaux et aumes nationaux et aurenforcement de capacitrenforcement de capacitéé parmi les partenaires de la mise en oeuvre);parmi les partenaires de la mise en oeuvre);•• àà la gestion des achats et des stocks (dont le renforcement dela gestion des achats et des stocks (dont le renforcement decapacitcapacitéé et/ou lassistance technique aux Bet/ou lassistance technique aux Béénnééficiaires principaux ouficiaires principaux ouauxaux sousbsousbéénnééficiairesficiaires););•• àà lassistance technique (depuis lassistance initiale dans lelassistance technique (depuis lassistance initiale dans leprprééparation des plans jusquparation des plans jusquàà lexpertise technique permanentelexpertise technique permanentependant la mise en oeuvre.pendant la mise en oeuvre.COMPOSITION DU BUDGETCOMPOSITION DU BUDGET (GFATM) suite(GFATM) suite
  27. 27. 27Grants by expenditure (GFATM)Infrastructure& Equipment(15%)Administration(4%)Drugs &Commodities(46%)Other (5%)Human resources andtraining (25%)Monitoring &Evaluation (5%)SE GFATMBudgetProjetBudget
  28. 28. 28
  29. 29. 2929LE PROJETLE PROJETCONTEXTECONTEXTE-- Objectifs politiques cadres du bailleurs de fonds et du gouvernObjectifs politiques cadres du bailleurs de fonds et du gouvernementementpartenaire, et liens avec le programme ou stratpartenaire, et liens avec le programme ou stratéégie paysgie pays éétabli par le bailleurtabli par le bailleurde fonds, engagement du gouvernement partenaire visde fonds, engagement du gouvernement partenaire vis--àà--vis des objectifsvis des objectifspolitiques cadres du bailleur de fondspolitiques cadres du bailleur de fonds-- Analyse sectorielle et analyse des problAnalyse sectorielle et analyse des problèèmes, y compris lmes, y compris l’’analyse desanalyse desparties prenantesparties prenantesDESCRIPTION DU PROJET / PROGRAMME, OBJECTIFS, ET STRATDESCRIPTION DU PROJET / PROGRAMME, OBJECTIFS, ET STRATÉÉGIEGIEPOUR LES ATTEINDREPOUR LES ATTEINDRE-- Prise en compte des lePrise en compte des leççons du passons du passéé, et lien avec les activit, et lien avec les activitéés mises ens mises enoeuvre par les autres bailleurs de fondsoeuvre par les autres bailleurs de fonds-- Description de lDescription de l’’intervention (objectifs, et stratintervention (objectifs, et stratéégie pour les atteindre, ygie pour les atteindre, ycompris lcompris l’’objectif spobjectif spéécifique, les rcifique, les réésultats et les activitsultats et les activitéés, et les indicateurss, et les indicateursprincipaux) (Diagramme des Problprincipaux) (Diagramme des Problèèmesmes -- Diagramme des Objectifs)Diagramme des Objectifs)HYPOTHHYPOTHÈÈSES, RISQUES ET FLEXIBILITSES, RISQUES ET FLEXIBILITÉÉ
  30. 30. 3030•• MODALITMODALITÉÉS DE MISE EN OEUVRES DE MISE EN OEUVRE-- Moyens physiques et non physiquesMoyens physiques et non physiques-- ProcProcéédures organisationnelles et de mise en oeuvredures organisationnelles et de mise en oeuvre-- Calendrier de mise enCalendrier de mise en œœuvre (GANTTuvre (GANTT ChartChart))-- Estimation des coEstimation des coûûts et plan de financementts et plan de financement-- Conditions spConditions spééciales et mesures dciales et mesures d’’accompagnementaccompagnementdu gouvernement / des partenairesdu gouvernement / des partenaires-- Suivi etSuivi et éévaluationvaluationFACTEURS DE QUALITFACTEURS DE QUALITÉÉ-- Participation et appropriation par les bParticipation et appropriation par les béénnééficiairesficiaires-- Politique(s) de soutienPolitique(s) de soutien-- Technologie appropriTechnologie appropriééee-- Aspects socioculturelsAspects socioculturels-- EgalitEgalitéé hommes / femmeshommes / femmes-- Protection de lProtection de l’’environnementenvironnement-- CapacitCapacitéés institutionnelles et de gestions institutionnelles et de gestion-- ViabilitViabilitéé ééconomique et financiconomique et financièèrereMONITORING ET EVALUATIONMONITORING ET EVALUATIONANNEXEANNEXE-- Cadre logique.Cadre logique.-- GANTTGANTT ChartChart..-- Budget.Budget.-- Diagramme des ProblDiagramme des Problèèmes et des Objectifs.mes et des Objectifs.-- Etc.Etc. ProjectPatternLE PROJET (suite)LE PROJET (suite)ProjectProposalProjectTimeTableBudget01SituationAnalysis
  31. 31. 3131LL’’ ANALYSE DES STAKEHOLDERSANALYSE DES STAKEHOLDERSOn entend parOn entend par Partie PrenantePartie Prenante tout individu ou groupe de personnes, touchtout individu ou groupe de personnes, touchéédirectement ou indirectement par un projet, ayant intdirectement ou indirectement par un projet, ayant intéérêt ou non,rêt ou non, àà voir sevoir seproduire un changement ouproduire un changement ou àà maintenir une situation. Les parties prenantesmaintenir une situation. Les parties prenantesincluent les personnes, les groupes et les institutions ayant quincluent les personnes, les groupes et les institutions ayant quelque choseelque chose ààgagner par la mise en place dun projet ainsi que ceux et cellesgagner par la mise en place dun projet ainsi que ceux et celles quiquipourraient risquer de perdre quelque chose.pourraient risquer de perdre quelque chose.UnUn Project que ne prend pas en considProject que ne prend pas en considéération lesration les StakeholdersStakeholders nn’’a aucuna aucunpossibilitpossibilitéé de succde succèèssAJUTANTSBLOQUANTSALLIESHOSTILESOppositionActiveSupportPassiveSupportActiveHauteImpactMoyenneImpactBasImpactLes Alliés appuient les changementsproposés et sont objet de l’effet duprojet.Les Ajutants appuient leschangements proposés mais ne sontpas l’objet de l’effet du projet.Les Bloquants s’opposent auxchangements mais ne font pas partiedu projet.Les Hostiles s’opposent auxchangements proposés et sont objet del’effet du projet.
  32. 32. 3232
  33. 33. 3333
  34. 34. 3434PROGRAMMEPROGRAMME -- PROJETPROJET -- COMPOSANTE DU PROJETCOMPOSANTE DU PROJETEn prenant un projet de dimensions considEn prenant un projet de dimensions considéérables, et enrables, et enddéécomposant la stratcomposant la stratéégie en levant les niveaux des membresgie en levant les niveaux des membresdiffdifféérents:rents:-- LesLes Objectifs SpObjectifs Spéécifiquescifiques deviendrontdeviendront ObjectifsObjectifsGGéénnéérauxraux-- LesLes RRéésultatssultats serontseront Objectifs SpObjectifs Spéécifiquescifiques-- LesLes ActivitActivitééss monteront de degrmonteront de degréé en devenanten devenant RRéésultatssultatsDe cette maniDe cette manièère chaquere chaque Objectif SpObjectif Spéécifiquecifique du premier projet,du premier projet,en devenanten devenant Objectif GObjectif Géénnééralral, il donnera origine, il donnera origine àà unun ProjetProjetavec son individualitavec son individualitééSi la dSi la déécomposition continuât et les mêmescomposition continuât et les mêmes RRéésultatssultats fussentfussentlevlevéés tellement de niveaus tellement de niveau àà devenirdevenir Objectifs GObjectifs Géénnéérauxraux, on, onobtiendra unobtiendra un ProjetProjet pour chaquepour chaque RRéésultatsultat
  35. 35. 3535PROGRAMMEObjectifGénéralObjectifSpécifiqueRésultatActivitéPROJETActivitésRésultatObjectifSpécifiqueObjectifGénéralActivitésRésultatsObjectifSpécifiqueObjectifGénéralCOMPOSANTEPROJETNIVEAU D INTERVENTION
  36. 36. 3636WORK PACKAGEWORK PACKAGECHACUN DESCHACUN DES RRÉÉSULTATSSULTATS PRPRÉÉVUS PAR UNVUS PAR UNPROJET OU PROGRAMME COMPLEXE ESTPROJET OU PROGRAMME COMPLEXE ESTARTICULARTICULÉÉ AVEC SES ACTIVITAVEC SES ACTIVITÉÉSSCORRESPONDANTES, IL POURRAIT ÊTRE DCORRESPONDANTES, IL POURRAIT ÊTRE DÉÉCRITCRITDANS LE DOCUMENT RELATIF AU PROJET,DANS LE DOCUMENT RELATIF AU PROJET,COMMECOMME PAQUETS DE TRAVAIL CONSOLIDPAQUETS DE TRAVAIL CONSOLIDÉÉSS ((workworkpackage)package)
  37. 37. 3737ÉÉVALUATIONVALUATIONPROGAMMATIONMISE EN OEUVREÉVALUATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTIDENTIFICATIONL’évaluation est l’action qui consiste à porter une appréciation,aussi systématique et objective que possible, sur un projet encours ou achevé, un programme ou un ensemble de lignesd’action, sa conception, sa mise en oeuvre et ses résultats.SOUTENABILITÉSOUTENABILITÉIMPACTIMPACT EFFICACITÉEFFICACITÉEFFICIENCEEFFICIENCEPERTINENCEdesObjectivesPERTINENCEdesObjectivesPROJETPROJETINFORMATIONS CRÉDIBLES ET UTILESENSEIGNEMENTS TIRÉSÉLABORATION DES DÉCISIONSPLANIFICATION ET LA MISE EN OEUVRE DEPROJETS COMPARABLES À L’AVENIR.
  38. 38. 3838SURVEILLANCESURVEILLANCE etet ÉÉVALUATIONVALUATIONSURVEILLANCE (Monitoring)Est un processus continu qui permet destimer dans quelle mesure lesactivités du programme sont conformes à la planification et si deschangements sopèrent effectivement. La Surveillance peut être permanenteou périodique.Laspect le plus important de la surveillance est lanalyse desdonnées recueillies et lutilisation des résultats pour modifier les activités enfonction du besoin.La surveillance permet de suivre pas à pas les progrès enregistrés par lesProgrammes. Cela permet aussi de détecter tout problèmes ou tout obstacleéventuel afin de les signaler aux autorités concernées et de les aider àperfectionner la planification des actions ultérieures possiblesIl importe des choisir les indicateurs de fonctionnement
  39. 39. 3939SURVEILLANCESURVEILLANCE (Monitoring)(Monitoring)LL’’action du monitoring commenceaction du monitoring commencesimultansimultanéément avec la phase de rment avec la phase de rééalisationalisation(d(déébut des activitbut des activitéés), perdure pendant toutes), perdure pendant toutela durla duréée du projet et se termine avec la fine du projet et se termine avec la findes activitdes activitéés.s.Le monitoring est constituLe monitoring est constituéé de deuxde deuxactions principales:actions principales:1.1. Collecte et analyse des informations (indicateurs enCollecte et analyse des informations (indicateurs encorrcorréélation avec les objectifs et les rlation avec les objectifs et les réésultats des projets)sultats des projets)2.2. RRééalisation des rapports palisation des rapports péériodiques du monitoringriodiques du monitoring
  40. 40. 4040
  41. 41. 4141
  42. 42. 4242ÉÉVALUATIONVALUATIONEst une vue densemble dun programmeEst une vue densemble dun programme àà un moment donnun moment donnéé. Son but est de. Son but est deddééterminer dans quelles mesures les activitterminer dans quelles mesures les activitéés permettent, ou ont permis, dobtenirs permettent, ou ont permis, dobtenirles rles réésultats escomptsultats escomptéés et ces dernier vont effectivement permettre ou ont permis,s et ces dernier vont effectivement permettre ou ont permis,datteindre lobjectif vise.datteindre lobjectif vise.LesLes éévaluations sont normalement effectuvaluations sont normalement effectuéées pendant etes pendant et àà la fin dun programme,la fin dun programme,donc de manidonc de manièère discontinue Desre discontinue Des éévaluations au milieu du programme peuventvaluations au milieu du programme peuventpermettre lidentificationpermettre lidentificationde problde problèèmes qui pourraient lempêcher datteindre son objectif et ainsimes qui pourraient lempêcher datteindre son objectif et ainsi apporterapporterles changements nles changements néécessaires aux niveaux des activitcessaires aux niveaux des activitéés et des rs et des réésultats.sultats.LesLes éévaluations en fin de programme permettent dvaluations en fin de programme permettent déévaluer son succvaluer son succèès gs géénnééral et deral et derréésumer les enseignements tirsumer les enseignements tirééssLL’’EvaluationEvaluation des rdes réésultats et de lsultats et de l’’impact permet de rendre compte pimpact permet de rendre compte péériodiquementriodiquementde la mesure dans la quelle certaines stratde la mesure dans la quelle certaines stratéégies et activitgies et activitéés mise ens mise en œœuvre ontuvre ontatteint les objectifs fixatteint les objectifs fixéés en examinant:s en examinant:-- Leurs RLeurs Réésultats (par ex. Les changementssultats (par ex. Les changements interevenusinterevenus dans lesdans lesconnaissances, les attitudes et le comportement de la populationconnaissances, les attitudes et le comportement de la population ))-- Leur Impact ( par ex. mesurer la rLeur Impact ( par ex. mesurer la rééduction de la morbiditduction de la morbiditéé, de la mortalit, de la mortalitéé ououdes pertesdes pertes ééconomiquesconomiquesSURVEILLANCESURVEILLANCE etet ÉÉVALUATIONVALUATION
  43. 43. 4343
  44. 44. 4444ÉÉVALUATIONVALUATION-- UneUne éévaluation peut avoir lieu dans la phase prvaluation peut avoir lieu dans la phase prééccéédentedente àà la dla déécision decision definancement:financement: ÉÉVALUATION EX ANTEVALUATION EX ANTE-- Au cours de la mise en oeuvre dAu cours de la mise en oeuvre d’’un projet:un projet: ÉÉVALUATIONVALUATION ÀÀ MI PARCOURSMI PARCOURS-- A la fin dA la fin d’’un projet:un projet: ÉÉVALUATION FINALEVALUATION FINALE-- AprAprèès son achs son achèèvement :vement : ÉÉVALUATION EX POSTVALUATION EX POST, soit pour r, soit pour rééorienter le projetorienter le projetou pour tirer les leou pour tirer les leççons pour les futurs projets et la programmation suivanteons pour les futurs projets et la programmation suivante..ÉVALUATION EX ANTEÉVALUATION À MI PARCOURSÉVALUATION FINALEÉVALUATION EX POST
  45. 45. 4545LES TEMPS DU MONITORING ET DE LLES TEMPS DU MONITORING ET DE LÉÉVALUATIONVALUATIONÉVALUATION CYCLE DU PROJET MONITORINGPROGAMMATIONIDENTIFICATIONINSTRUCTIONFINANCEMENTMISE EN OEUVREÉVALUATIONEVALUATION EX ANTEÉVALUATION À MI-PARCOURSÉVALUATION FINALEÉVALUATION EX POSTMONITORING
  46. 46. 4646CRITERES DCRITERES D’’ ÉÉVALUATIONVALUATIONFlux des avantages pour les bénéficiaires, et pour la société dansson ensemble, susceptible de durer après la fin du financementPertinenceLe caractère approprié des objectifs du projet par rapport auxproblèmes réels, aux besoins et priorités des groupes cibles etbénéficiaires envisagés auxquels le projet est supposé répondre,ainsi que par rapport à l’environnement physique et politique danslequel le projet est mis en oeuvreEfficienceImpactEfficacitéLe fait que les résultats aient été atteints à des coûts raisonnables.Mesure dans laquelle les moyens et les activités ont été convertis enrésultats, et la qualité des résultats atteints.Mesure dans laquelle les résultats ont contribué à la réalisation del’objectif spécifique. L’efficacité prend en compte la mesure danslaquelle les hypothèses ont affecté les accomplissements duprojet.ViabilitéEffet du projet sur son environnement plus large, et sa contributionaux objectifs sectoriels plus larges résumés dans les objectifsglobaux du projet, et sur la réalisation des objectifs politiquescadres.
  47. 47. 4747LES CRITERES DE L EVALUATION:LES CRITERES DE L EVALUATION:RELATION ENTRE LES ELEMENTS DE LA STRUCTURE LOGIQUE DU PROJETRELATION ENTRE LES ELEMENTS DE LA STRUCTURE LOGIQUE DU PROJETPROBLEMSOBJECTIFSGENERAUXOBJECTIFSSPECIFIQUESRESSOURCESACTIVITESRESULTATSEFFETSIMPACT(Effets a long termePREPARATIONREALISATIONRESULTATPERTINENCEIMPACTVIABILITEEFFICIENCEEFFICACITE
  48. 48. 4848LES CRITERES DE L EVALUATION:LES CRITERES DE L EVALUATION:LL’’ETATETAT DD’’AVANCEMENTAVANCEMENTLL’é’état dtat d’’avancement est davancement est déétermine par la comparaison entre lestermine par la comparaison entre lesactivitactivitéés effectives et les activits effectives et les activitéés escompts escomptéées.es.CC’’est ici que faut identifier les raisons des succest ici que faut identifier les raisons des succèès ou dess ou des ééchecs etchecs etsuggsuggéérréés des mesures correctives pour les secondess des mesures correctives pour les secondes
  49. 49. 4949PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURSPRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INDICATEURSINDICATEURSD’ INTRANTS(INPUT)INDICATEURSDE RÉALISATIONSDIRECTES(OUTPUT)INDICATEURSDE RÉSULTAT(OUTCOMEOU RESULTS)INDICATEURSD’ IMPACTLES INDICATEURS D’ INTRANTS (INPUT)Permettent de mesurer les ressources financières,administratives et réglementaires fournies par le Gouvernementet les bailleurs de fonds. Il est nécessaire de faire le lien entre les ressources utilisées et les résultats obtenus afind’évaluer l’efficience des actions menées.Ex : Part du budget consacrée aux dépenses sanitaires.LES INDICATEURS DE RÉALISATIONS DIRECTES (OUTPUT)Permettent de mesurer les conséquences immédiates et concrètes des mesures prises et des ressources fournies(inputs).Ex : Nombre des formations sanitaires construites, nombre de techniciens sanitaires formésLES INDICATEURS DE RÉSULTAT (OUTCOME OU RESULTS)Permettent de mesurer les résultats au niveau des bénéficiaires.Ex : Taux d utilisation de FS., Pourcentage de femmes accouchants dans les FSLES INDICATEURS D’ IMPACTPermettent de mesurer les conséquences de l’évolution des résultats. Ils mesurent les objectifsgénéraux en terme de développement du pays et de réduction de la pauvreté.Ex : Taux morbidité, taux de mortalité
  50. 50. 5050PRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DEPRINCIPALES INDICATEURS DANS UN PROGRAMME NATIONAL DELUTTE CONTRE LE PALUDISMELUTTE CONTRE LE PALUDISMEINDICATEURS D IMPACT1. Taux de mortalité et morbidité pour toutes maladies, paludisme, anémie sévère dans leshôpitaux par tranche d’âge (moins de 5 ans, plus de 5 ans, total). Voir tableau.2. Nombre de cas de paludisme simple et sévère (présumé et confirmé) notifié dans lesFormations Sanitaires, par tranche d’âge (moins de 5 ans, plus de 5 ans, total)3. Prévalence de l infestation placentaire chez les femmes enceintes dans la maternité desstructures sanitaires en étudeINDICATEURS DE RÉSULTATS1. % des enfants de moins de 5 ans (0-59 mois) fébriles qui ont reçu à domicile un traitementapproprie antipaludique dans le 24 heures2. % des cas de paludisme parasitologiquement confirmé chez les enfants de moins de 5 ans3. % des malades des moins de 5 ans avec paludisme simple et % des malades moins de 5 ansavec paludisme sévère qui ont reçu le traitement correct dans les 24 heures depuis l’admissiondans la Formation Sanitaire4. % des structures sanitaires ayant des ruptures de stock en médicaments antipaludéensconformes à la politique nationale, pas plus d une semaine dans le dernier trimestre5. % de malades hospitalisés pour paludisme qui utilisent des moustiquaires imprégnéesd’insecticides et celle qui utilisent la moustiquaire non imprégnée6. % des femmes ayant accouché qui utilisent les moustiquaires imprégnées d’insecticides etcelle qui utilisent la moustiquaire non imprégnée.7. % des femmes ayant accouché qui ont reçu la chimioprophylaxie antipalustre conforme à lapolitique nationale
  51. 51. 5151INDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise enExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œœuvre des MIIuvre des MIIINDICATEURS D IMPACT--MorbiditMorbiditéé attribuattribuéée au paludisme (grave ou none au paludisme (grave ou noncompliqucompliquéée) chez les moins de 5 anse) chez les moins de 5 ans-- AnAnéémie chez les femmes enceintes.mie chez les femmes enceintes.--BBéébbéés avec un petit poidss avec un petit poids àà la naissancela naissanceRRééduction de la morbiditduction de la morbiditéé-- Taux brut de mortalitTaux brut de mortalitéé chez les enfants de moins de 5chez les enfants de moins de 5ansans-- Taux de mortalitTaux de mortalitéé par paludisme chez les enfants depar paludisme chez les enfants demoins de 5 ansmoins de 5 ans-- Taux de lTaux de léétalittalitéé chez les enfants de moins de 5 anschez les enfants de moins de 5 ansatteints de paludisme grave et admis dans les hôpitauxatteints de paludisme grave et admis dans les hôpitauxet les centres de santet les centres de santéé correctementcorrectement ééquipquipéés pours pourhospitaliser les maladeshospitaliser les maladesRRééduction de la mortalitduction de la mortalitéé(Instruments de recueil:(Instruments de recueil:-- SystSystèèmeme SurvSurv.. SanitSanit-- Enquêtes spEnquêtes spéécifiquecifique-- SystSystèèmeme SurvSurv.. DemogrDemogr.).)
  52. 52. 5252--% des m% des méénages de la population cible possnages de la population cible possèèdent des MIIdent des MII-- % des m% des méénages utilisant correctement des MIInages utilisant correctement des MIISecours durgenceSecours durgence-- % des ventes de MII au niveau commercial% des ventes de MII au niveau commercialVentes promotionnellesVentes promotionnelles-- % des m% des méénages possnages posséédant des MIIdant des MII-- % des m% des méénages utilisant correctement des MIInages utilisant correctement des MIIMarketing socialMarketing social-- % des m% des méénages possnages posséédant des MIIdant des MII-- % des m% des méénages utilisant correctement des MIInages utilisant correctement des MIIAutogestionAutogestion-- % de couverture dans les m% de couverture dans les méénages comportant des groupes cibles ounages comportant des groupes cibles ouvulnvulnéérablesrables-- % de couverture dans les m% de couverture dans les méénages comportant des groupes cibles ounages comportant des groupes cibles ouvulnvulnéérables utilisant correctement des MIIrables utilisant correctement des MIISubventions durables pourSubventions durables pourmaintenir lmaintenir lééquitquitéé-- % de m% de méénages ayant des MIInages ayant des MII-- % de m% de méénages utilisant correctement les MIInages utilisant correctement les MII-- % de Femmes enceintes utilisant une MII% de Femmes enceintes utilisant une MIICrCrééation dune demandeation dune demandeINDICATEURS D OBJECTIFINDICATEURS D OBJECTIFSTRATEGIESTRATEGIEINDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise enExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œœuvre desuvre desMoustiquaires ImprMoustiquaires Impréégngnéées des d’’InsecticidesInsecticidesINDICATEURS D OBJECTIF (Dépendant de la Stratégie choisie)
  53. 53. 5353INDICATEURSINDICATEURSExemple d Indicateurs pour un Programme de mise enExemple d Indicateurs pour un Programme de mise en œœuvre des MIIuvre des MIIRegistres du ProgrammeRegistres du Programme-- Nombre de MII distribuNombre de MII distribuééesesSecours durgenceSecours durgenceEnregistrement des ventes auEnregistrement des ventes auddéétailtail-- Nombre de MII vendusNombre de MII vendusVentesVentespromotionnellespromotionnelles--Surveillance des ventes duSurveillance des ventes duprogrammeprogramme--Enregistrement des prix de ventesEnregistrement des prix de ventesau dau déétailtail-- ComptabilitComptabilitéé ggéénnééralerale--Volume de ventes du programmeVolume de ventes du programme--Volume de ventes commercialesVolume de ventes commerciales-- CoCoûût par MII fourniet par MII fournie-- "Attractivit"Attractivitéé" (augmentation des ventes MII hors" (augmentation des ventes MII horsProgramme au niveau du secteur commercial) etProgramme au niveau du secteur commercial) et""RRéépulsivitpulsivitéé" (diminution des ventes de MII hors du" (diminution des ventes de MII hors duProgramme au niveau du Secteur Commercial)Programme au niveau du Secteur Commercial)Marketing socialMarketing social-- Enregistrement des ventesEnregistrement des ventes-- ComptabilitComptabilitéé ggéénnééralerale-- Chiffre daffaires des ventes dansChiffre daffaires des ventes dansle recouvrement des cole recouvrement des coûûtsts--Volume de ventes du programmeVolume de ventes du programme---- ViabilitViabilitéé financifinancièère (indre (indéépendance vis a vis despendance vis a vis dessubventions)subventions)-- CoCoûût par MII fourniet par MII fournieAutogestionAutogestion-- Enquête familial dans les groupesEnquête familial dans les groupesciblescibles-- Enregistrement des ventesEnregistrement des ventes-- ComptabilitComptabilitéé ggéénnééralerale-- EfficacitEfficacitéé du ciblage (pourdu ciblage (pour ééviter le coulage vers deviter le coulage vers degroupes non cible)groupes non cible)-- CoCoûût par MII fournies au groupe ciblet par MII fournies au groupe cibleSubventionsSubventionsdurables pourdurables pourmaintenir lmaintenir lééquitquitéé-- Enregistrement des prix au dEnregistrement des prix au déétailtail-- Volume de ventes commerciales (en %)Volume de ventes commerciales (en %)CrCrééation dunation dundemandedemandeMOYENS DE VERIFICATIONMOYENS DE VERIFICATIONINDICATEURS DE RESULTATSINDICATEURS DE RESULTATSSTRATEGIESTRATEGIEINDICATEURS de Résultats (Dépendant de la Stratégie choisie)
  54. 54. 5454Les niveaux stratLes niveaux stratéégiques sont ligiques sont liéés aux niveaux des indicateurs:s aux niveaux des indicateurs:GlobalGlobal FundFund, pour exemple, d, pour exemple, dééfinit les difffinit les difféérents niveaux dindicateurs comme suit:rents niveaux dindicateurs comme suit:IMPACTIMPACT :les changements sur un p:les changements sur un péériode longue des comportementsriode longue des comportements àà risque et/ourisque et/oudes comportements sanitaires qui ddes comportements sanitaires qui déébouchent sur des changements des tauxbouchent sur des changements des tauxdinfection, de morbiditdinfection, de morbiditéé et/ou de mortalitet/ou de mortalitéé indiquant des progrindiquant des progrèès sur la voie dess sur la voie desbuts fondamentaux des interventions (programmes)buts fondamentaux des interventions (programmes)COUVERTURECOUVERTURE : les changements: les changements àà moyen terme dans les variables essentiellesmoyen terme dans les variables essentiellesqui dqui déémontrent que de plus en plus dindividus sont informmontrent que de plus en plus dindividus sont informéés et profitent des et profitent delamlaméélioration des services ou des interventions;lioration des services ou des interventions;PROCESSUSPROCESSUS : les activit: les activitéés, systs, systèèmes et autres rmes et autres réésultats qui doivent être rsultats qui doivent être rééalisalisééss ààbrbrèèveve ééchchééance pour atteindre les amance pour atteindre les amééliorations ou lextension des servicesliorations ou lextension des servicesofferts.offerts.ProcessusActivitésCouvertureObjectifs (Services à fournir)ImpactButNIVEAU INDICATEURNIVEAU STRATÉGIQUE
  55. 55. 5555Tous les indicateurs doivent spTous les indicateurs doivent spéécifier la quantitcifier la quantitéé, la qualit, la qualitéé et leset lesddéélais. A titre dexemple, ils doivent mentionner quels services slais. A titre dexemple, ils doivent mentionner quels services seronterontfournis,fournis, àà combien de personnes (par ex., le nombre de bcombien de personnes (par ex., le nombre de béénnééficiairesficiairestouchtouchéés) ets) et àà quel niveau de qualitquel niveau de qualitéé (par ex.,(par ex., ““selon des normes etselon des normes etdirectives convenues au niveau localdirectives convenues au niveau local””).).Les indicateurs doiventLes indicateurs doivent éégalement être rgalement être rééalistes car ils doiventalistes car ils doivent ééviterviterde formuler des objectifs trop ambitieux dans les dde formuler des objectifs trop ambitieux dans les déélais fixlais fixéés.s.Il conviendra de choisir les indicateurs pour leur utilitIl conviendra de choisir les indicateurs pour leur utilitéé, quil sagisse, quil sagissede fournir des donnde fournir des donnéées en vue de la prise de des en vue de la prise de déécision ou dcision ou déévaluer lesvaluer lesrréésultats et limpact.sultats et limpact.Si possible, des chiffres de rSi possible, des chiffres de rééfféérence devront être inclus pour tous lesrence devront être inclus pour tous lesindicateurs (ou des donnindicateurs (ou des donnéées historiques qui permettent de leses historiques qui permettent de lesestimer).estimer).Les niveaux stratégiques sont liés aux niveaux des indicateurs (suite)
  56. 56. 5656Détermination MéthodeCollecte de DonnéesDéfinitionsdu Systèmed InformationCollectede DonnéesEvaluationMise en Oeuvre&MonitoringProgrammationEvaluationdesOptionsEncadrementdesPrioritésAnalysede laSituationErreurInconsistanceValiditéCalculValidationdesDonnéesInterprétationRapportCalcul desIndicateursCollationdes DonnesSTRATEGIE- Ministère de laSanté / SLPP- Partenaires RBMChoix des Sites SentinelleDéfinition des ObjectifsTarget et IndicateursSTRATEGIESUtilisationCommunication
  57. 57. 5757STEPS IN EVALUATIONSTEPS IN EVALUATIONSteps inEvaluation
  58. 58. 5858CONCEPT DE LA PLANIFICATION ET DE LCONCEPT DE LA PLANIFICATION ET DE L’’ÉÉVALUATIONVALUATIONCibles defonctionnementCibles derésultatsCiblesopérationnellesStratégies ou approchesInterventionsServicesPersonnelsPopulation viséeRésultatsObjectifs d’impact =Objectifs épidémiologiques =ObjectifsEpidémiologiqueSocio - EconomiqueImpactActivités du programme :Outputs : (Sorties)-de production-De personnes formées-De fournitures distribuéesFonctionnementInputs : (Entrées)-de personnes-de ressourcesOBJECTIFS ET CIBLESELÉMENTS CONCERNÉSNIVEAUCHAÎNE DECAUSALITÉ
  59. 59. 5959PRINCIPESPRINCIPESTous les programmes de lutte antipaludiques doivent comporter unTous les programmes de lutte antipaludiques doivent comporter uneecomposante dcomposante d’é’évaluation comme caractvaluation comme caractééristique permanente pour faireristique permanente pour fairefaceface àà des changements de situationdes changements de situationla planification, la mise enla planification, la mise en œœuvre, luvre, l’é’évaluation et lavaluation et la rere planificationplanificationdoivent reprdoivent repréésenter un processus continu et une caractsenter un processus continu et une caractééristiqueristiqueintintéégrantegrante àà tout programme antipaludiquetout programme antipaludiqueLes mLes mééthodes dthodes d’é’évaluation et les donnvaluation et les donnéées pertinenteses pertinentes àà rréécoltercolterdoivent être strictement lidoivent être strictement liéées aux objectifs, aux activites aux objectifs, aux activitéés et auxs et auxrréésultats attendus du programmesultats attendus du programmeLL’é’évaluation dvaluation d’’un programme de lutte antipaludique devrait tenirun programme de lutte antipaludique devrait tenircompte de la situation du paludisme avant le dcompte de la situation du paludisme avant le déébut du plan et aprbut du plan et aprèès sas samise enmise en œœuvreuvre
  60. 60. 6060Au point de vue de lAu point de vue de l’’aspect quantitatif de laspect quantitatif de l’é’évaluation, les outils dvaluation, les outils d’’uneuneéévaluation approprivaluation appropriéée devraient être se devraient être séélectionnlectionnéés avec une attentions avec une attentionparticuliparticulièère pour leur simplicitre pour leur simplicitéé, leur co, leur coûût et la pertinence dest et la pertinence desinformations recueillies par rapport aux objectifs du programmeinformations recueillies par rapport aux objectifs du programmeUneUne éévaluation quantitative devrait être routinivaluation quantitative devrait être routinièère et basre et baséée sur unee sur unesupervision approprisupervision appropriéée pour se pour s’’assurer que la qualitassurer que la qualitéé du rendementdu rendementopopéérationnel est maintenue au niveau optimalrationnel est maintenue au niveau optimalSSéélection et dlection et dééfinition des mfinition des mééthodes dthodes d’é’évaluation dans la luttevaluation dans la lutteantipaludiqueantipaludiqueDes professionnels bien formDes professionnels bien forméés et exps et expéérimentrimentéés devraient jouer uns devraient jouer unrôle clrôle cléé dans ldans l’é’évaluation du processus pour :valuation du processus pour :-- prprééciser les outils appropriciser les outils appropriéés pour ls pour l’é’évaluationvaluation-- concevoir les formulairesconcevoir les formulaires-- former et superviser le personnel engagformer et superviser le personnel engagéé dans le travaildans le travaildd’é’évaluationvaluation-- ggéérer des situations de terrain et desrer des situations de terrain et des éétudestudesPRINCIPES (Suite)PRINCIPES (Suite)
  61. 61. 6161Evaluation de la Lutte AntipaludiqueEvaluation de la Lutte Antipaludique% de patients atteints depaludisme simple qui reçoivent untraitement correct, dans uneformation sanitaire ou au niveau dela communauté, conformément auxdirectives nationales, dans les 24heures qui suivent l’apparition dessymptômesLes indicateurs de résultatdoivent refléter l’évolution desconnaissances, des attitudes,du comportement ou dunombre de formationssanitaires, prévue dans lesobjectifs de résultatRESULTATSINTERMEDIAIRES LIES AUXINTERVENTIONSPRIORITAIRES DUPROGRAMMETaux (cas présumés et confirmés)de mortalité liée au paludismeparmi les groupes ciblesRéduction de la mortalité et dela morbiditéIMPACT% du personnel soignant formé àla prise en charge des cas depaludisme et à la prise en chargeintégrée des maladies de l’enfantLes indicateurs defonctionnement doiventpermettre de vérifier que lesactivités prévues- ont bien été réalisées- en temps vouluPROCESSUS OUFONCTIONNEMENTEXEMPLESD’INDICATEURS ASELECTIONNERQUE FAUT-ILSURVEILLER ETEVALUEROBJECTIFS DESPLANS D’ACTION FRP
  62. 62. 6262LISTE des CARACTLISTE des CARACTÉÉRISTIQUES dRISTIQUES d’’un BON SYSTun BON SYSTÈÈME de M&EME de M&EUNITE M & EUNITE M & E-- Une unitUne unitéé M & E mise en place dans le MinistM & E mise en place dans le Ministèère de la Santre de la Santéé avec lesavec les ééquipesquipestechniques et de gestion appropritechniques et de gestion appropriééeses-- Un budget pour le M & E entre 5 et 10 % du budget commun nationaUn budget pour le M & E entre 5 et 10 % du budget commun national pour lel pour leVIH/SIDA, la tuberculose et un budget pour le paludisme englobanVIH/SIDA, la tuberculose et un budget pour le paludisme englobant tous lest tous lesfinancementsfinancements-- Une importante contribution nationale pour le budget national MUne importante contribution nationale pour le budget national M & E (ne pas& E (ne pascompter exclusivement sur les financements extcompter exclusivement sur les financements extéérieurs)rieurs)-- Une relation formalisUne relation formaliséée (M&E), particulie (M&E), particulièèrement avec les ministrement avec les ministèèresres…….,., ONGsONGs etetdonnateursdonnateurs et les institutions de recherche visantet les institutions de recherche visant àà renforcer les efforts en matirenforcer les efforts en matièèrerede recherchede recherche-- Un groupe de travail multisectoriel pour fournir des donnUn groupe de travail multisectoriel pour fournir des donnéées et aboutires et aboutir àà ununconsensus sur les indicateurs de sconsensus sur les indicateurs de séélection et les aspects varilection et les aspects variéés de ms de mééthode et dethode et demise enmise en œœuvreuvre-- ExpertiseExpertise éépidpidéémiologique dans lmiologique dans l’’unitunitéé M & E et associM & E et associééss-- Constitution dConstitution d’’une base de donnune base de donnéées et expertise statistique dans les et expertise statistique dans l’’unitunitéé M & E etM & E etassociassociééss-- DissDisséémination de lmination de l’’expertise des donnexpertise des donnéées dans les dans l’’unitunitéé M & E et associM & E et associééss
  63. 63. 6363BUTS :BUTS :Programme national bien dProgramme national bien dééfini ou documents de projet avec des butsfini ou documents de projet avec des butset des objectifs bien clairs ainsi que des plans opet des objectifs bien clairs ainsi que des plans opéérationnels,rationnels,Revue rRevue rééguliers /guliers / éévaluations du progrvaluations du progrèès de la mise ens de la mise en œœuvre duuvre duprogramme national ou des projetsprogramme national ou des projetsDirectives pour les districts, rDirectives pour les districts, réégions et provinces pour M & Egions et provinces pour M & EDirectives pour la liaison de M & EDirectives pour la liaison de M & E àà dd’’autre secteursautre secteursCoordination de lCoordination de l’’Etat et les donneurs pour les besoins de M & EEtat et les donneurs pour les besoins de M & ELISTE des CARACTLISTE des CARACTÉÉRISTIQUES dRISTIQUES d’’un BON SYSTun BON SYSTÈÈME de M&EME de M&E
  64. 64. 6464INDICATEURS :INDICATEURS :Un ensemble dUn ensemble d’’indicateurs prioritaires et des indicateursindicateurs prioritaires et des indicateurssupplsuppléémentairesmentaires àà diffdifféérents niveaux du M & Erents niveaux du M & EIndicateurs pouvant être comparIndicateurs pouvant être comparééss àà tout momenttout momentUn nombre dUn nombre d’’indicateurs clindicateurs cléés pouvant être compars pouvant être comparéés avec ceux dess avec ceux desautres paysautres paysCOLLECTE DE DONNES ET ANALYSE :COLLECTE DE DONNES ET ANALYSE :Collecte de donnCollecte de donnééeses àà niveau national et plan dniveau national et plan d’’analyse incluant uneanalyse incluant uneassurance de la qualitassurance de la qualitéé des donndes donnééesesUn plan de collecte de donnUn plan de collecte de donnéées et une analyse pes et une analyse péériodique desriodique desindicateursindicateurs àà diffdifféérents niveaux de juridiction du M & E (y comprisrents niveaux de juridiction du M & E (y comprisggééographique)ographique)SureveillanceSureveillance de seconde gde seconde géénnéération, oration, oùù des donndes donnéées dees decomportement sont licomportement sont liéées aux donnes aux donnéées de surveillance HIV/SIDAes de surveillance HIV/SIDALISTE des CARACTLISTE des CARACTÉÉRISTIQUES dRISTIQUES d’’un BON SYSTun BON SYSTÈÈME de M&EME de M&E
  65. 65. 6565RESTITUTION DES DONNEES :RESTITUTION DES DONNEES :Un plan de restitution des donnUn plan de restitution des donnééeses àà niveau national effectifniveau national effectifDiffusion de rapports annuels dDiffusion de rapports annuels d’’information sur linformation sur l’’unitunitéé M & EM & ERRééunion annuel pour diffuser et discuter des runion annuel pour diffuser et discuter des réésultats des recherchessultats des recherchesM & E, avec les techniciens,M & E, avec les techniciens, plannificateursplannificateurs et exet exéécuteurscuteursAA clearinghouseclearinghouse forfor generationgeneration andand diffusion des rdiffusion des réésultats dessultats desrecherchesrecherchesUne banque de donnUne banque de donnéées ou une bibliothes ou une bibliothèèque sur HIV/AIDS, TB, etque sur HIV/AIDS, TB, etPaludisme, incluant les recherches en coursPaludisme, incluant les recherches en coursUne coordination de lUne coordination de l’’Etat et les donneurs pour M & EEtat et les donneurs pour M & E pourpour lalarréépartition des besoinspartition des besoinsLISTE des CARACTÉRISTIQUES d’un BON SYSTÈME de M&E
  66. 66. 6666
  67. 67. 6767
  68. 68. 6868
  69. 69. 6969SECTEURS CRITIQUES POUR LA SURVEILLANCE ET L EVALUATIONSECTEURS CRITIQUES POUR LA SURVEILLANCE ET L EVALUATIONROLL BACK MALARIAROLL BACK MALARIAPREVENTION etCONTROLE desEPIDEMIESDIAGNOSTIC PRECOCEet TRAITEMENTEFFECTIFPREVENTIONACTIONCOMMUNAUTAIREPOLITIQUEde la SANTÉLIAISONINTERSECTORIELSERVICESDELIVRESSUPPORTTECHNIQUEPARTENARIATNATIONALRECHERCHEOPERATIONELLEFARDEAUDUPALUDISMEPARTENARIATGLOBALIMPACTPREVENTION duPALUDISME et PRISE enCHARGE de la MALADIEDEVELOPPEMENTdu SECTEURde la SANTELIAISONSINTERSECTORIELAPPUI &PARTENARIATGESTIONSERVICESSANITAIRES
  70. 70. 7070Intrants Processus Résultat Effet ImpactIntrants Processus RIntrants Processus Réésultat Effet Impactsultat Effet ImpactLe cadre conceptuel du S&ELe cadre conceptuel du S&ELe cadre conceptuel du S&E• Mortalité etmorbiditéspécifique aupaludisme• Taux brut demortalité à 5 ans(régionendémique• Anémie• Enfants de moins de5 ans avec accès àun traitement rapideet efficace• Ménages possédantdes MTI• MTI utilisation• Femmes enceintesrecevant untraitement préventifintermittent (TPI)• Volumes ofinsecticides used formalaria vectorcontrol (WHOPES)•stratégies•politiques•directives•financement•Ressources humaines•formation•marchandises•Fourniture deServices•Connaissances,aptitudes etpratiques•couverture•Changement decouverture•Morbidité etmortalité•Bien-être socio-économiqueIndicateurs Standard• Financement• Politiqueantipaludiques• Plansstratégiquesnationaux• Formation • Insecticides utiliséspour la lutte(WHOPES)• Suivi de la pharmaco-résistance• Moustiquaires/MTIsdistribués• Moustiquaires ré-imprégnées• Antipaludiquesdistribués/utilisés• Maisons vaporisées
  71. 71. 7171BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEWHO, UNAIDS, GFATM, USAID, CDC, UNICEF, WB (January 2004) MonitWHO, UNAIDS, GFATM, USAID, CDC, UNICEF, WB (January 2004) Monitoring and Evaluation Toolkit HIV/AIDS ,oring and Evaluation Toolkit HIV/AIDS ,Tuberculosis and Malaria.Tuberculosis and Malaria.Roll Back Malaria (2000) Cadre pour la Surveillance desRoll Back Malaria (2000) Cadre pour la Surveillance des ProgrProgrèèss etet ll’’EvaluationEvaluation desdes RRéésultatssultats et deet de ll’’ImpactImpact. WHO. WHOGenGenèèveveWHO/WHO/RBM,(JuilletRBM,(Juillet 2003) La2003) La PlanificationPlanification dede programmeprogramme dede luttelutte ContreContre lele PlaudismePlaudisme. WHO. WHO GenGenèèveveMinisteroMinistero deglidegli AffariAffari EsteriEsteri Italia,Italia, DirezzioneDirezzione GeneraleGenerale per laper la CooperazioneCooperazione alloallo SviluppoSviluppo,, CooperazioneCooperazione ItalianaItaliana((AprileAprile 2002):2002): ManualeManuale operativooperativo didi monitoraggiomonitoraggio ee ValutazioneValutazione delledelle IniziativeIniziative didi CooperazioneCooperazione alloallo svilupposviluppo..RomaRomaFAO (2002). Guide Technique.FAO (2002). Guide Technique. GestionGestion dudu Cycle deCycle de ProjetProjet. ASEG. ASEG ProgrammeProgramme dd’’AnalyseAnalyse SocioSocioééconomiqueconomique selonselonle Genre. Organization des Nationsle Genre. Organization des Nations UniesUnies pourpour ll’’AlimentationAlimentation etet ll’’AgricultureAgriculture –– FAO RomeFAO Romewww.fao.org/sd/SEAGAwww.fao.org/sd/SEAGADetogniDetogni C. (2001).C. (2001). ManualeManuale didi ProgettazioneProgettazione SanitariaSanitaria InternazionaleInternazionale. Franco. Franco AngeliAngeli,, MilanoMilanoSt Leger A.S.,St Leger A.S., SchniedenSchnieden H. (1992) Evaluation Health Services Effectiveness. Open UniverH. (1992) Evaluation Health Services Effectiveness. Open University Press. Philadelphiasity Press. PhiladelphiaACYF CORE (2001) The Program Manager Guide to evaluation.ACYF CORE (2001) The Program Manager Guide to evaluation. www.acf.dhhs.govwww.acf.dhhs.govCDC (1999) Framework for Program Evaluation in Public Health. U.CDC (1999) Framework for Program Evaluation in Public Health. U.S. Department of Health & Human Service.S. Department of Health & Human Service.AtlantaAtlantaDe Angelis V.,De Angelis V., RicciardiRicciardi N.,N., StorchiStorchi G. (1998) ORAHS 98 Monitoring, Evaluating, Planning Health ServG. (1998) ORAHS 98 Monitoring, Evaluating, Planning Health Service. Worldice. WorldScientificScientificDrew H. C.,Drew H. C., DuivenbodenDuivenboden J.,J., BonnefoyBonnefoy X. (2000) Guidelines for evaluation of Environmental Health SerX. (2000) Guidelines for evaluation of Environmental Health Service. WHOvice. WHORegional Publications Series CopenhagenRegional Publications Series CopenhagenEuropean Commission (2001) Project Cycle Management.European Commission (2001) Project Cycle Management. BruxellesBruxellesEvaluation Cookbook (1999) Design ExperimentsEvaluation Cookbook (1999) Design Experiments www.icbi.hw.ac.ukwww.icbi.hw.ac.ukMcNamara C. (2001) Basic Guide To Program EvaluationMcNamara C. (2001) Basic Guide To Program Evaluation www.mapnp.orgwww.mapnp.orgNational Advisory Council on Aging (1988). A Participatory EvaluNational Advisory Council on Aging (1988). A Participatory Evaluation Guide. Ottawa K1A 1B4ation Guide. Ottawa K1A 1B4NSF (1997) UserNSF (1997) User--Friendly handbook for Mixed Method Evaluation.Friendly handbook for Mixed Method Evaluation. www.ehr.nsf.govwww.ehr.nsf.govNational Advisory Council on Aging (1998) A participatory EvaluaNational Advisory Council on Aging (1998) A participatory Evaluation Guide. NACA Ottawa K1A 1B4tion Guide. NACA Ottawa K1A 1B4RotmanRotman I. & Others (2001) Evaluation in Health Promotion. WHO RegionaI. & Others (2001) Evaluation in Health Promotion. WHO Regional Publication European Series. Denmarkl Publication European Series. DenmarkSaintSaint--GermainGermain M.A. (2001) Research Methods.M.A. (2001) Research Methods. www.csulb.eduwww.csulb.eduScotCITScotCIT (1998)(1998) ScotCITScotCIT Evaluation FrameworkEvaluation Framework www.scotcit.ac.ukwww.scotcit.ac.ukThe World Bank Group (2001) evaluation DesignThe World Bank Group (2001) evaluation Design www.worldbank.orgwww.worldbank.orgTrochimTrochim W. (2000) Research Methods Knowledge Base.W. (2000) Research Methods Knowledge Base. http://http://trochim.huiman.cornell.edutrochim.huiman.cornell.eduU.S. General Accounting Office (1991) Program Evaluation and MetU.S. General Accounting Office (1991) Program Evaluation and Methodology Division.hodology Division. www.gao.govwww.gao.govKaraniKarani F. A. (1984) Monitoring and Evaluation. UNICEF Nairobi, KenyaF. A. (1984) Monitoring and Evaluation. UNICEF Nairobi, KenyaW.K. Kellogg Foundation (1998) Evaluation HandbookW.K. Kellogg Foundation (1998) Evaluation Handbook

×