Veille informationnelle

8 093 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
1 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Very interesting doc.Thanks for sharing it
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 093
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 019
Actions
Partages
0
Téléchargements
169
Commentaires
1
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Veille informationnelle

  1. 1. Antonin Benoît DIOUFVeille informationnelle :agrégation et curation,autres tendances de lafonction Info-DocSéance de partage avortée quelque part à Dakar
  2. 2. Révolution numériqueEx : La requête « site:gouv.sn » dans Google, donne 111000résultats (95500 p. 1 mois avant) , dont 786 documents en PDFrelatifs à l’agriculture …. "agriculture" filetype:pdf site:gouv.snInfobésitéMasse de donnéesDéluge informationnelInfopollutionOpen Data
  3. 3. implique une gestion documentaire métamorphoséeContenu immense (+ en + la réponse à nos besoins)
  4. 4. => pratiques non normées (agrégation et curation ; mais normeXP X50-053, avril 1988 de l’AFNOR pour la Veille) ou non encoreidentifiées comme parties intégrantes de nos « canons »professionnelsTendance(s) :« Orientation(s), direction(s) de lévolution de quelque chose »(Larousse)TWDOCS
  5. 5. On peut être archiviste de profession et faire uneactivité de documentaliste au quotidien.Fonction(s) :« Rôle(s) exercé(s) par quelquun au sein dun groupe, duneactivité » (Larousse)
  6. 6. Et l’émergence de pratiques professionnellescontextuellesCes deux constats indiquent : un décloisonnement de l’activitéprofessionnelle
  7. 7. Challenge : trouver sa place d’acteur dans cette révolutionnumérique, avec en bandoulière le savoir-faire classique duprofessionnel déjà outillé pour la médiation de l’information,qui s’approprie la maîtrise de la chaîne documentairetransposée au monde numérique…
  8. 8. …et qui se donne ainsi des moyens de positionnement dansson secteur d’activités professionnel, par exemple,……via unTriptyque depratiques dontl’une englobe lesdeux autres
  9. 9. Veilleinformationnelle“ Qui veille la nuit se réjouit le matin “(Proverbe oriental)
  10. 10. Veille Informationnelle : étapesUne veille informationnelle est l’ensemble des stratégies mises enplace pour rester informé, en y consacrant le moins de tempspossible et en utilisant des processus de signalement automatisés(Source : JP Lardy – Urfist de Lyon)DéfinirbesoinsIdentifiersourcesCollecter Traiter Diffuser5 étapesAGREGATION & CURATION(rassembler, évaluer, analyser,indexer, contextualiser, partager)
  11. 11. Outils de Veille InformationnelleNewslettersListes dediffusionRéseauxsociauxAlertes
  12. 12. Email envoyé à date fixe par le site dans votre boîte aprèsabonnement présentant une sélection de ses dernièrespublications. Permet d’avoir une vue d’ensemble de l’actualitéd’un siteOutil de Veille : la newsletter
  13. 13. Outil de Veille : Liste de diffusionPartage de l’information au sein d’un groupe prédéfinid’individus qui partagent un même centre d’intérêt. La liste estalimentée par les membres et pour les membres et l’inscriptiond’un membre doit être validée par le responsable de la liste
  14. 14. Même principe que la Newsletter, mais ici on choisit de nerecevoir que les informations consacrées à une ouplusieurs thématiques. Tri en amont pour éviter laréception d’informations superfluesExemple 1 :à partir d’un cataloguede bibliothèqueOutil de Veille : l’alerte
  15. 15. Exemple 2 :à partir de GOOGLEOutil de Veille : l’alerteCréer des alertes à partir de mots-clés précis et recevoirdes emails selon une périodicité définie
  16. 16. Outils de Veille : réseaux sociauxSuivre un ou des comptes ayant de l’intérêt pour vous.Particularité : sélection des informations par des humains,donc à priori pertinence de celles-ci.Utiliser # devant un terme recherché ( = mot-clé)Beaucoup d’applications utilisées pour le partage etle signalement de ressources (exemples)Evaluation des pages Web proposées par les utilisateurs, qui sont alors affichées sur la pageprincipale s’ils ont assez de votes favorablesSite collaboratif de partage de signets classés selon le principe de lafolksonomie (tags)? Informations sur des marques, des entreprises,...pages web partagéespar des utilisateurs, etc.
  17. 17. Veille en brefBut : fournir la bonne information à la bonne personne, defaçon répétitive et régulière.L’information doit donc évoluer qualitativement, d’oùnécessité de reconnaître les concepts émergents(intérêt en augmentation) et les différencier des conceptsvieillissants (intérêt en diminution). --> Possible aprèsanalyse du comportement des utilisateurs.Aboutir ainsi à un Taux de pertinence élevé.Mais aussi associer à ce taux de pertinence qui ne suffit plus, un tauxd’imprévision (sérendipité : « rencontre fortuite avec la connaissance ») pourobtenir un taux de satisfaction complet
  18. 18. Agrégation“ Qui trop embrasse mal étreint “(Proverbe français)
  19. 19. Lagrégation de contenu désigne le procédé de lecture et destockage darticles issus de plusieurs flux dinformation(source : http://www.lamoooche.com/definition/agregation.php )Agrégation de contenus…
  20. 20. …Agrégation de contenusUn constituant fondamental: le flux ou fil RSSApproche de type PUSH :information « poussée » versl’utilisateurL’agrégateur qui permet de suivre et de lire plusieursflux RSS en même temps (Syndication de contenu : unepartie dun site est accessible depuis dautres sites)
  21. 21. …exemple 1…Agrégateur NETVIBES : Affichage flux RSS (colonne gauche) d’un sitesous une rubrique (onglet). Dashboard public
  22. 22. …exemple 2…(Veille professionnelle privée)Agrégateur GOOGLE READER(fermeture prévue 1er juillet 2013).Alternative : FEEDLY(récupération des flux de votreGoogle reader)
  23. 23. …exemple 3…Agrégateur PULSE news . Affichage desdernières informations des sitessurveillés.Fil dinfos des journaux ou sites deréférences.Partage via email ou sur Twitter,Instapaper, Evernote,…Applications mobiles quiaccroissent la liberté de lapratique de veille.Activité professionnelleredéfinie(pas de confinement dansun espace)Utilisationsur mon iPad
  24. 24. Curation“ Not Information Overload. ItsFilter Failure “(Clay Shirky)
  25. 25. Curation de contenus…« La pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager du contenu a étébaptisée par les Américains curation ou Content Curation ».(source : http://pro.01net.com/editorial/529624/le-guide-de-la-curation-%281%29-les-concepts/)« Un content curator est quelqu’un qui continuellement trouve, regroupe, organiseet partage le contenu en ligne le meilleur et le plus pertinent sur un sujetspécifique » (Rohit Bhargava)Action Humaine : essence de la curation
  26. 26. Condensé d’articles issus de plusieursmagazines, depuis 1922• Synthèse documentaire• Extrait• Dossier documentaire• DSI• Dossier de presse• Bulletin bibliographique• Etc.…Curation de contenus…Panorama de presseDans un monde analogique et un contexte professionnel, elle peut êtrecomparée à des pratiques ou aspects de pratiques classiques,notamment ceux effectués dans l’élaboration deproduits documentaires
  27. 27. CurationdecontenuDépolluer,NettoyerEnrichirIndexerStructurer,ValoriserPartager,DiffuserAiguiller,OrienterContextualiser,Annoter,Dénicher,Trier,SélectionnerConserverle meilleurCG UJNOEUAntoninBenoîtDiouf-2013
  28. 28. Quelques plateformes de Curation…Application pourSmartphones ettablettes ou sur desktopavec Google Chromeexclusivement
  29. 29. …exempleScoop.it ou Paper.li organisent les articles de façon anté-chronologique, selon le modèle d’un panorama de presse
  30. 30. Remarquesfinales“ Les gagnants seront ceux quirestructurent la manière dontl’information circule dans leurentreprise “(Bill Gates)
  31. 31. Similitudes dans les pratiques et certains peuventavoir des difficultés pour définir les frontièresentre ces différentes activitésIdem pour la catégorisation des plateformes :certaines sont considérées comme de curationet/ou d’agrégationRappel c’est l’action Humaine qui est l’essence de la curationAgrégation VS Curation ?Dénominateur commun …
  32. 32. Un Web où le professionnel de l’info-doc a tout pour réussir, caril est outillé pour faire mieux que l’internaute lambda et sedémarquer d’une « uni-formité/versalité » de pratiques qui estle lit de l’ordinaire, dont il a le devoir de s’exclure.…Emanations du Web 2.0
  33. 33. Percevoir la révolution numérique comme une opportunitéplus qu’un obstacle dans l’accomplissement professionnelet l’assurance de ses moyens de vivreMaîtriser ses rouages et y garantir sa place en adoptant etadaptant les opportunités technologiques qu’elle offreS’investir dans l’appropriation des technologies mobiles(smartphones, tablettes…)Humaniser la médiation automatisée et algorithmiquecaractéristique du WebAffronter la concurrence avec d’autres potentiels corps demétier (journalistes ?), donc nécessité d’acquérir et decultiver un savoir-faire professionnel dès la formationinitiale……posture professionnelle…
  34. 34. …et savoir répondre à ces questionsfin
  35. 35. • http://community.newcastle.gov.uk/libraries/wp-content/uploads/2011/01/computer-book.jpg (p. 4)• http://images.fineartamerica.com/images-medium-large/aerial-of-the-confluence-sam-abell.jpg (p. 5)• http://www.lesmaternellesdemarilene.fr/wp-content/uploads/2012/11/492461-300x250.jpg (p. 6)• http://miden.u-strasbg.fr/img/slider-image-information-numerique.jpg• (p. 7)• http://veilleries.files.wordpress.com/2009/12/veille1.jpg (p. 8)• http://www.smartphon.fr/wp-content/uploads/2012/07/agr%C3%A9gateurs-642x282.png (p. 8)• http://poncier.org/blog/wp-content/2011/03/online_content_curation_568474_39035415_size485.jpg (p. 8)• http://www.ardepennord.asso.fr/wp-content/uploads/2012/09/lampe2.jpg (p.17)• http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr/coupures/AvantSismalp/cdp.jpg (p. 23)• http://www.coacheurop.com/ressources/10170/21/4_questions_rouages.png (P.29)Crédits photos
  36. 36. Twitter : tonnybenFacebook : http://www.facebook.com/tonnybenBlog : http://antoninbenoitdiouf.com@ : a.diouf@unidep.org ; antoninbenoit@gmail.com

×