Dépense énergétique, Exercice physique, Sédentarité et Prise de Poids Docteur Dominique BOUTE  - Armentières
Dépense énergétique, exercice physique, sédentarité et prise de poids <ul><li>« La nutrition est une science qui va de la ...
La dépense énergétique Métabolisme de repos Thermogenèse Activité physique 0 10 20 30 40 50 60
Métabolisme de base <ul><li>Métabolisme de base = Métabolisme pendant le sommeil + Coût énergétique de l’éveil     60 à 7...
Thermogenèse <ul><li>Thermogenèse : Augmentation de la dépense d’énergie en réponse à : </li></ul><ul><ul><li>Prise alimen...
Activité physique <ul><li>Activité physique : 20 à 30% de la DET chez l’individu sédentaire </li></ul><ul><ul><li>Exercice...
Evaluation de la dépense d’énergie <ul><li>Études Calorimétriques, Eau doublement marquée : pas d’utilisation « clinique »...
Evaluation de la dépense d’énergie : le NAP <ul><li>Assis au fauteuil ou alitement :  NAP=1,2 </li></ul><ul><li>Travail as...
Régulation du métabolisme énergétique  =  Régulation de la masse adipeuse (réserve d’énergie) un impératif : le maintien d...
Réserves d’énergie <ul><li>Sujet de 70 kg  </li></ul><ul><ul><li>Triglycérides : Tissu adipeux = 108 000 kcal (12 kg) </li...
Régulation du métabolisme énergétique Tissu adipeux Foie Tube digestif Efférence Apport Énergétique Dépense  Énergétique A...
La régulation pondérale <ul><li>Une interaction entre une  </li></ul><ul><ul><li>HEREDITE </li></ul></ul><ul><li>et un  </...
La régulation pondérale <ul><ul><li>L ’HEREDITE </li></ul></ul><ul><ul><li>Une hérédité multigénique : plus de 20 gènes po...
Régulation pondérale <ul><ul><li>L ’HEREDITE </li></ul></ul><ul><ul><li>Avant l’âge de 10 ans : risque d ’obésité à l’âge ...
Prédiction de la prise de poids   Leptine plasmatique   Activité du SN    N ou   Oxydation lipidique  N Dépense li...
Régulation pondérale <ul><ul><li>L’inégalité métabolique existe </li></ul></ul><ul><ul><li>L’environnement favorable à la ...
Grossir ! <ul><li>Corrélation entre oxydation lipidique et Index de Masse Corporelle </li></ul><ul><ul><li>La capacité d’o...
Un exemple de régulation pondérale Pour retrouver une stabilité pondérale, la solution la plus simple pour l ’organisme : ...
La finesse de la régulation pondérale Apport calorique de 2000 kcal par jour  Cela représente entre 20 et 60 ans : 29 200 ...
La finesse de la régulation pondérale Cela représente une prise de poids de  38 kg   Et un stockage quotidien de  20 kcal
Que représente 20 kcal ? 4 grammes de biscuits chocolatés 5 grammes de comté 3 grammes de beurre 10 mn de marche…
Quelques exemples... <ul><li>Mini biscuits fourrés au chocolat : 50 grammes </li></ul><ul><ul><li>246,5 kcal </li></ul></u...
Facilité de devenir obèse… 38 kg sur 40 ans… C’est moins de 1 kg par an… Mais c’est suffisant pour devenir obèse A 20 ans ...
Dimension épidémiologique et sociologique <ul><li>Évolution de notre environnement : sédentarisation </li></ul><ul><li>Au ...
Épidémie d’Obésité ou de Sédentarité Andrew M Prentice BMJ 1995;311:437-439
L’activité physique <ul><li>Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles entraînant une dépense d’énergi...
L’inactivité physique…
Évolution socio-économique TRAVAIL  PHYSIQUE TRAVAIL  INTELLECTUEL DEMANDE  PHYSIQUE DEMANDE INTELLECTUELLE FATIGUE  PHYSI...
L’adaptation à la sédentarité <ul><li>Balance énergétique    Balance Lipidique (Flatt) </li></ul><ul><li>   de l’oxydati...
L’adaptation à la sédentarité <ul><li>Activité physique </li></ul><ul><ul><li>Amélioration de la sensibilité hormonale en ...
Dépasser la vision « calorique » de l’activité physique <ul><li>1 heure de ménage intensif </li></ul><ul><li>2 heures de s...
Etude de NCWR  <ul><li>National Weight Control Registry 1997 : 629 femmes et 155 hommes ayant perdu en moyenne 30 kg et ay...
Passer à une vision « fonctionnelle » de l’activité physique <ul><li>Rendre le corps plus « fonctionnel » : l’activité phy...
Thérapie centrée sur l’objectif : approche motivationnelle <ul><li>Être bien clair sur l’objectif : </li></ul><ul><ul><li>...
Exemple <ul><li>« Je dois faire faire du sport pour perdre du poids »… </li></ul><ul><li>J’attends le « bon moment » ie le...
Exemple <ul><li>Entretien centré sur l’objectif : </li></ul><ul><ul><li>Quel est votre objectif ? </li></ul></ul><ul><ul><...
Le modèle de Prochaska et Di Clemente <ul><li>Précontemplation : inconscient du problème </li></ul><ul><li>Contemplation :...
Approche motivationnelle <ul><li>Confondre « objectifs et moyens » conduit : </li></ul><ul><ul><li>Loi du « tout ou rien »...
Moyens <ul><li>Lutter contre la sédentarité </li></ul><ul><li>Pratique d’une activité physique régulière :  </li></ul><ul>...
Au total <ul><li>L’obésité : le prix à payer d’une société sédentaire ? </li></ul><ul><li>Prévention du gain de poids pass...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Presentation de Dominique Boute

6 712 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine, Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 712
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
64
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Presentation de Dominique Boute

  1. 1. Dépense énergétique, Exercice physique, Sédentarité et Prise de Poids Docteur Dominique BOUTE - Armentières
  2. 2. Dépense énergétique, exercice physique, sédentarité et prise de poids <ul><li>« La nutrition est une science qui va de la psychanalyse à la biologie moléculaire… » </li></ul><ul><li>Professeur Bernard Guy-Grand </li></ul><ul><li>Dimension Physiologique </li></ul><ul><li>Dimension Épidémiologique </li></ul><ul><li>Dimension Sociologique </li></ul><ul><li>Dimension Clinique </li></ul><ul><li>Dimension Comportementale </li></ul>
  3. 3. La dépense énergétique Métabolisme de repos Thermogenèse Activité physique 0 10 20 30 40 50 60
  4. 4. Métabolisme de base <ul><li>Métabolisme de base = Métabolisme pendant le sommeil + Coût énergétique de l’éveil  60 à 70% du métabolisme total chez le sujet sédentaire </li></ul><ul><ul><li>Baisse de 10% durant le sommeil </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse en cas d’immobilisation prolongée </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse jusqu’à 30% en cas de jeûne complet ou partiel </li></ul></ul><ul><li>Corrélé à la masse corporelle (masse maigre surtout) et à l’âge  80 à 85% de la variabilité </li></ul><ul><li>Variabilité résiduelle  hérédité, activité du système nerveux sympathique </li></ul>
  5. 5. Thermogenèse <ul><li>Thermogenèse : Augmentation de la dépense d’énergie en réponse à : </li></ul><ul><ul><li>Prise alimentaire : thermogenèse induite par les aliments  10% - influencé par la taille et la composition du repas (L<G<P), par la palatabilité, par le moment (Matin>Soir), par l’âge, la capacité physique, l’insulinosensibilité… </li></ul></ul><ul><ul><li>Exposition au froid </li></ul></ul><ul><ul><li>Situations psychologiques (peur, stress) </li></ul></ul>
  6. 6. Activité physique <ul><li>Activité physique : 20 à 30% de la DET chez l’individu sédentaire </li></ul><ul><ul><li>Exercice physique volontaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Activité physique non volontaire : le « gigotage » (NEAT) : résistance à la prise de poids </li></ul></ul>
  7. 7. Evaluation de la dépense d’énergie <ul><li>Études Calorimétriques, Eau doublement marquée : pas d’utilisation « clinique » </li></ul><ul><li>Calcul de la DER : </li></ul><ul><ul><li>Équation de Harris et Benedict </li></ul></ul><ul><ul><li>Équation fonction de la masse maigre (DER=370+(21,6 x Masse maigre en kg) en kcal par jour) </li></ul></ul><ul><ul><li>Les corrections liées à l’obésité : diminuer la valeur de [IMC du sujet – 22] % </li></ul></ul><ul><ul><li>Au delà d’un IMC de 35 kg/m², la valeur est systématiquement surestimée. </li></ul></ul><ul><li>Calcul de la DET : </li></ul><ul><ul><li>DET = DER x NAP </li></ul></ul><ul><ul><li>NAP = niveau d’activité physique selon style de vie </li></ul></ul><ul><li>Notion de MET : </li></ul><ul><ul><li>rapport du coût énergétique d’une activité donnée sur la dépense de repos </li></ul></ul><ul><ul><li>1 MET = 1 kcal/kg/h </li></ul></ul>
  8. 8. Evaluation de la dépense d’énergie : le NAP <ul><li>Assis au fauteuil ou alitement : NAP=1,2 </li></ul><ul><li>Travail assis sans déplacements et peu ou pas d’activité physique de loisirs d’intensité élevée : NAP=1,4 – 1,5 </li></ul><ul><li>Travail assis avec nécessité de déplacements mais pas ou peu d’activités de loisirs d’intensité élevée : NAP=1,6 – 1,7 </li></ul><ul><li>Travail debout : NAP= 1,8 – 1,9 </li></ul><ul><li>Travail physiquement fatigant ou activité de loisirs d’intensité élevée : NAP=2,0 – 2,4 </li></ul><ul><li>Activité physique significative de loisirs ou sportive (30-60 mn de 4 à ( fois par semaine) : Ajouter 0,3 au NAP </li></ul>
  9. 9. Régulation du métabolisme énergétique = Régulation de la masse adipeuse (réserve d’énergie) un impératif : le maintien d’un poids stable
  10. 10. Réserves d’énergie <ul><li>Sujet de 70 kg </li></ul><ul><ul><li>Triglycérides : Tissu adipeux = 108 000 kcal (12 kg) </li></ul></ul><ul><ul><li>Glycogène : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Foie = 200 kcal (70 g) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Muscles = 400 kcal (120 g) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Glucose : Liquides circulants = 80 kcal (20 g) </li></ul></ul><ul><ul><li>Protéines : Muscles = 25 000 kcal (6 kg) </li></ul></ul>
  11. 11. Régulation du métabolisme énergétique Tissu adipeux Foie Tube digestif Efférence Apport Énergétique Dépense Énergétique Afférence Tissu adipeux Muscle Efférence
  12. 12. La régulation pondérale <ul><li>Une interaction entre une </li></ul><ul><ul><li>HEREDITE </li></ul></ul><ul><li>et un </li></ul><ul><ul><li>ENVIRONNEMENT </li></ul></ul><ul><li>« La fréquence de l’obésité augmente et pourtant nos gènes n’ont pas changé » </li></ul>
  13. 13. La régulation pondérale <ul><ul><li>L ’HEREDITE </li></ul></ul><ul><ul><li>Une hérédité multigénique : plus de 20 gènes potentiellement impliquées </li></ul></ul><ul><ul><li>Plus de gènes orientés vers la mise en réserve de l’énergie que vers la dépense </li></ul></ul><ul><ul><li>Les études de jumeaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Un indicateur clinique : les antécédents familiaux </li></ul></ul>
  14. 14. Régulation pondérale <ul><ul><li>L ’HEREDITE </li></ul></ul><ul><ul><li>Avant l’âge de 10 ans : risque d ’obésité à l’âge adulte est de : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>80% si les 2 parents ont un surpoids </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>40% si un des 2 parents a un surpoids </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>10% si aucun des parents n’a de surpoids </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Variabilité du stockage des graisses : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>30% à la génétique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>10% aux facteurs culturels </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>60% aux facteurs d ’environnement </li></ul></ul></ul>
  15. 15. Prédiction de la prise de poids   Leptine plasmatique   Activité du SN   N ou  Oxydation lipidique  N Dépense liée à l’activité physique  N ou  DER Études longitudinales de prédiction de la prise de poids Études d’association à l’obésité
  16. 16. Régulation pondérale <ul><ul><li>L’inégalité métabolique existe </li></ul></ul><ul><ul><li>L’environnement favorable à la prise de poids </li></ul></ul><ul><ul><li>Alimentation </li></ul></ul><ul><ul><li>Comportement </li></ul></ul><ul><ul><li>Sédentarité </li></ul></ul><ul><ul><li>L’adaptation de l’organisme : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Comment faire « tout » pour retrouver une homéostasie énergétique ? </li></ul></ul></ul>
  17. 17. Grossir ! <ul><li>Corrélation entre oxydation lipidique et Index de Masse Corporelle </li></ul><ul><ul><li>La capacité d’oxyder les graisses augmente avec le poids </li></ul></ul><ul><li>Corrélation en Dépense Énergétique Totale et Index de Masse Corporelle </li></ul><ul><ul><li>La dépense énergétique de repos et totale augmente avec la prise de poids </li></ul></ul><ul><li>La « non correction du métabolisme » avec la perte de poids : le trou énergétique </li></ul>
  18. 18. Un exemple de régulation pondérale Pour retrouver une stabilité pondérale, la solution la plus simple pour l ’organisme : reprendre du poids... Dépense énergétique totale Masse non grasse Obése ayant maigri Non obèse Obèse
  19. 19. La finesse de la régulation pondérale Apport calorique de 2000 kcal par jour Cela représente entre 20 et 60 ans : 29 200 000 kcal Si on apporte 1% de plus que l’on dépense ou l’inverse… La réserve d ’énergie accumulée est de 292 000 kcal
  20. 20. La finesse de la régulation pondérale Cela représente une prise de poids de 38 kg Et un stockage quotidien de 20 kcal
  21. 21. Que représente 20 kcal ? 4 grammes de biscuits chocolatés 5 grammes de comté 3 grammes de beurre 10 mn de marche…
  22. 22. Quelques exemples... <ul><li>Mini biscuits fourrés au chocolat : 50 grammes </li></ul><ul><ul><li>246,5 kcal </li></ul></ul><ul><ul><li>30 g de glucides </li></ul></ul><ul><ul><li>12 g de lipides </li></ul></ul><ul><li>Comté : 30 grammes </li></ul><ul><ul><li>113 kcal </li></ul></ul><ul><ul><li>10 g de lipides </li></ul></ul><ul><ul><li>10 g de protides </li></ul></ul>
  23. 23. Facilité de devenir obèse… 38 kg sur 40 ans… C’est moins de 1 kg par an… Mais c’est suffisant pour devenir obèse A 20 ans : 70 kg pour 1m80  IMC = 21.6 kg/m² A 60 ans : 108 kg  IMC = 33.3 kg/m²
  24. 24. Dimension épidémiologique et sociologique <ul><li>Évolution de notre environnement : sédentarisation </li></ul><ul><li>Au plan épidémiologique : </li></ul><ul><ul><li>Étude écologique : Courbe de A. Prentice ci après </li></ul></ul><ul><ul><li>Études prospectives : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hétérogénéité des études </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Majorité des études : </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>variation du poids inversement lié au niveau d’activité physique </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Variation de poids positivement lié aux index de sédentarité (TV, vidéo) </li></ul></ul></ul></ul>
  25. 25. Épidémie d’Obésité ou de Sédentarité Andrew M Prentice BMJ 1995;311:437-439
  26. 26. L’activité physique <ul><li>Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles entraînant une dépense d’énergie > DER </li></ul><ul><ul><ul><li>Domestique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Professionnelle </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Loisir </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Exercices </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Sport </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Capacité physique : Possibilité qu’a un individu de réaliser une activité physique </li></ul><ul><li>L’amélioration de la capacité cardiorespiratoire est corrélée à une réduction des comorbidités (HTA, diabète, dyslipidémie) </li></ul>
  27. 27. L’inactivité physique…
  28. 28. Évolution socio-économique TRAVAIL PHYSIQUE TRAVAIL INTELLECTUEL DEMANDE PHYSIQUE DEMANDE INTELLECTUELLE FATIGUE PHYSIQUE BURN OUT STRESS PSYCHOSOMATIQUES Troubles du comportement alimentaire
  29. 29. L’adaptation à la sédentarité <ul><li>Balance énergétique  Balance Lipidique (Flatt) </li></ul><ul><li> de l’oxydation lipidique : </li></ul><ul><ul><li>Exercice physique </li></ul></ul><ul><ul><li> de la masse grasse </li></ul></ul><ul><li> de la masse grasse de 10 kg   de l’oxydation lipidique de 20 g par jour </li></ul><ul><li>Équivalent à une activité physique de 40 à 50 mn à une intensité de 8 MET </li></ul><ul><li>Efficacité métabolique de la prise de poids n’est pas la même que celle de l’exercice </li></ul>
  30. 30. L’adaptation à la sédentarité <ul><li>Activité physique </li></ul><ul><ul><li>Amélioration de la sensibilité hormonale en particulier à l’insuline </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse de la Fréquence cardiaque </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse de la Pression artérielle </li></ul></ul><ul><li>Prise de poids </li></ul><ul><ul><li>Augmentation des AGL </li></ul></ul><ul><ul><li>Augmentation de l’insulinémie </li></ul></ul><ul><ul><li>Augmentation de la leptine </li></ul></ul><ul><li>SYNDROME METABOLIQUE </li></ul>
  31. 31. Dépasser la vision « calorique » de l’activité physique <ul><li>1 heure de ménage intensif </li></ul><ul><li>2 heures de shopping </li></ul><ul><li>1/2 heure de marche rapide </li></ul>Cela veut-il dire qu’il faut baisser les bras ? Que faire plus d’activité ne permettra pas de « faire maigrir » ? Pour brûler…
  32. 32. Etude de NCWR <ul><li>National Weight Control Registry 1997 : 629 femmes et 155 hommes ayant perdu en moyenne 30 kg et ayant réussi à maintenir un minimum de perte de poids de 13,6 kg au bout de 5 ans </li></ul><ul><ul><li>Apport énergétique : 1380  525 kcal (Apport en graisses à 24  9%) </li></ul></ul><ul><ul><li>Suivi régulier du poids </li></ul></ul><ul><ul><li>Activité physique hebdomadaire : 2827 kcal/semaine soit environ 3 heures de jogging par semaine </li></ul></ul>
  33. 33. Passer à une vision « fonctionnelle » de l’activité physique <ul><li>Rendre le corps plus « fonctionnel » : l’activité physique permet d’augmenter l’oxydation lipidique </li></ul><ul><li>Lutter contre les comorbidités (diabète, HTA, amélioration du profil lipidique) </li></ul><ul><li>A intégrer dans une prise en charge globale : la conduite de changement… </li></ul><ul><li>La dimension « psychocomportementale »… </li></ul>
  34. 34. Thérapie centrée sur l’objectif : approche motivationnelle <ul><li>Être bien clair sur l’objectif : </li></ul><ul><ul><li>Objectif médical </li></ul></ul><ul><ul><li>Objectif du patient </li></ul></ul><ul><li>Ne pas confondre « Objectif et Moyens » : exemple du contrôle diététique ou de l’activité physique </li></ul>
  35. 35. Exemple <ul><li>« Je dois faire faire du sport pour perdre du poids »… </li></ul><ul><li>J’attends le « bon moment » ie le moment où je me sens capable de faire du sport… </li></ul><ul><li>Et j’attend longtemps… </li></ul>
  36. 36. Exemple <ul><li>Entretien centré sur l’objectif : </li></ul><ul><ul><li>Quel est votre objectif ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment vous saurez que vous l’aurez atteint ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment les autres vont s’en apercevoir ? </li></ul></ul><ul><li>Entretien centré sur la représentation de l’activité physique : Pour vous bouger c’est… </li></ul><ul><li>Repérer les obstacles au changement </li></ul>
  37. 37. Le modèle de Prochaska et Di Clemente <ul><li>Précontemplation : inconscient du problème </li></ul><ul><li>Contemplation : songe au changement... </li></ul><ul><li>Préparation : objectifs fixés = plan d’action </li></ul><ul><li>Action : mise en place des actions </li></ul><ul><li>Maintien </li></ul><ul><li>Rechute </li></ul><ul><li>BOUCLE  SPIRALE </li></ul>
  38. 38. Approche motivationnelle <ul><li>Confondre « objectifs et moyens » conduit : </li></ul><ul><ul><li>Loi du « tout ou rien » : je ne fais que si je me sens capable de tout bien faire… « je commence lundi… » et « si je ne me sens pas capable de tout bien faire… je ne fais rien » </li></ul></ul><ul><ul><li>Motivation = Qu’est ce que je me sens capable de mettre en place ici et maintenant pour tendre vers mon objectif ? </li></ul></ul><ul><ul><li>On a le droit de baisser les voiles sans que « tout le travail ne soit remis en cause (réaction aux écarts) </li></ul></ul>
  39. 39. Moyens <ul><li>Lutter contre la sédentarité </li></ul><ul><li>Pratique d’une activité physique régulière : </li></ul><ul><ul><li>Objectif initial : 30 à 45 mn d’activité physique d’intensité modérée (50% de la FMT), 3 à 5 jours par semaine </li></ul></ul><ul><ul><li>3 fois 10 mn est équivalent à 30 mn </li></ul></ul><ul><li>Éléments de motivation : carnet d’activité physique, podomètre… </li></ul><ul><li>Activité en groupe, rendre l’activité agréable… </li></ul>
  40. 40. Au total <ul><li>L’obésité : le prix à payer d’une société sédentaire ? </li></ul><ul><li>Prévention du gain de poids passe en particulier par la lutte contre la sédentarité </li></ul><ul><li>Au stade d’obésité, l’activité physique s’inscrit dans une démarche globale de prise en charge : </li></ul><ul><ul><li>Pour favoriser la stabilité pondérale </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour lutter contre les co-morbidités </li></ul></ul><ul><li>Comme dans toute pathologie chronique, l’alliance thérapeutique est un élément essentiel pour amener nos patients sur la voie du changement. </li></ul>

×