Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies?

389 vues

Publié le

Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies? - Présentation de la 7e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Raveloariseheno Diamondra - Madagascar - raveloariseheno@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
389
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies?

  1. 1. EST-CE QUE L’HOMME FAVORISE LATRANSMISSION DES PLASMODIES?Par Raveloariseheno Diamondra7ème édition de cours de l’atelier paludismeEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Code de classementExcellente présentation : 5 étoiles colorées sur 5(voir diapositive de titre)Adressez vos questions ou commentaires à :atelier.paludisme@pasteur.mgBonne lecture !
  3. 3. EST-CE QUE L’HOMME FAVORISE LATRANSMISSION DES PLASMODIES?Par Raveloariseheno Diamondra7ème édition de cours de l’atelier paludismeEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  4. 4. Plan Introduction Facteurs déterminants relatifs à l’homme favorisant latransmission des plasmodies :– Facteurs externes : Connaissance attitude pratique (CAP)– Facteurs internes : Infectivité des gamétocytes Réflexion ConclusionMots clés : human – transmission – malaria - vector-borne – KAPcountries – climate change
  5. 5. Introduction Analyse de la transmission du paludisme : utilisation desindicateurs entomologiques Ces indices ne reflètent que la transmission moustique –homme Transmission homme –moustique ignorée Quels sont les rôles de l’homme dans la transmission desplasmodies?
  6. 6. Facteurs favorisant la transmissiondes plasmodies liés à l’hommeFACTEURS EXTERNES (favorable à la transmission) : Connaissance sur la transmission du paludisme Comportement inadéquat par rapport à la prévention :– Possession et utilisation des moustiquaires, au profit desgens ayant un niveau socio-économique élevé (KhumbulaniW H et al 2009) - (Kate M. et al 2002)– Non assainissement de l’environnement
  7. 7. Facteurs externes favorable à latransmission de plasmodies Mouvement de la population– Implantation des habitats près de marais :Forte transmission - (Delenasaw Y. et al 2009) par rapportaux habitats éloignés du marais (p = 0.013)Découverte de vecteurs (S. Cot et al 2006)– Voyage dans une zone endémique :Conséquence sur la prévalence de la maladiePaludisme importé
  8. 8. Évolution de nombre de cas de paludisme importéet les flux du passagersPaludisme d’importation à la Réunion. Source : Institut de veille sanitaire CIRE Réunion-Mayotte (2008)
  9. 9. Facteurs externes favorable à latransmission de plasmodies Anthropisation du milieu :– Déforestation– Aménagements du milieu associés à des activités agricoles– Construction des bassins, barrages (à viser économique) :Comores (bassin devenu des gîtes des anophèles)Éthiopie (Delenasaw Y. et al 2009) : 43% des palu des enfantsdu au fait de vivre près du barrageTransformation des écosystèmes : créer ou favoriser desgîtes larvaires
  10. 10. Comment le changement de l’environnementpourrait affecter la résurgence des maladiesinfectieuses? Source : http://www.who.int/globalchange/publications/cchhsummary/en/
  11. 11. Facteurs externes : non favorable à latransmission Urbanisation :Régression du vecteur / disparition des habitats des anophèles– Béton remplace les marais,– Proximités des structures des soins et des antipaludiques(ex : femmes enceintes : plus favorable à la ConsultationPrénatale = TPI plus adéquat)– Utilisation des moustiquaires et insecticides : (il y a deszones qui adoptent la gestion intégrée de lutte contre lepaludisme) (Bernard A. 2008), (Natalie de la Cruz et al2006)
  12. 12. Facteurs internes : favorable à latransmission Infectivité des gamétocytes pour le moustique : Accomplissement de la transmission homme-moustique : (C. Boudin et al 2003)– L’homme doit être porteur de gamétocytes– Ces gamétocytes soient infectants– Qu’ils soient ingérés par les moustiques– Ils poursuivent leurs développement chez un vecteursensible
  13. 13. Facteurs internes : favorable à latransmissionPoussés gamétocytaires peut être liées A l’âge :– Enfants : gamétocytes +++, immunité en cours dedéveloppement Aux traitements subcuratifs ou retard du traitement Aux traitements corrects mais d’action lente(sulfadoxine-pyrimétahmine)
  14. 14. REFLEXIONConcepts!! : Qui est le responsable de la transmissiondes plasmodies ? l’ANOPHÈLEFaits : HOMME CREE DES RESERVOIRS D’ANOPHELE– Anthropisation à viser économique = un dilemme– Connaissance appropriée de la maladie MAISnégligence de la prévention (un des facteursdéterminant : pauvreté)– Stratégie de lutte entravée par une instabilitépolitique
  15. 15. CONCLUSION Homme favorise la transmission des plasmodies. Homme devant le paludisme :– Élimination du paludisme = POSSIBLE = changement decomportement– Arme ≠ Paludisme = existe MAIS utilisation ??Ex : politique thérapeutique actuelle = antipaludiquegamétocytocide, TPI pour les femmes enceintesDistribution de MID = femmes enceintes + (moins de 5ans)MAIS« un manque de volonté et de dévouement se faitressentir. Et dire que le paludisme est une fatalitédes pays pauvres »
  16. 16. Références bibliographiques Khumbulani W H et al. Community knowledge, attitudes and practices (KAP) on malaria inSwaziland: A country earmarked for malaria elimination. Malaria Journal 2009, 8:29 Kate M. et al. Examining the determinants of mosquito-avoidance practices in two Kenyancities. Malaria Journal 2002, 1 : 14 Bernard A et al. Use of Integrated Malaria Management Reduces Malariain Kenya. PLoS ONE (2008) 3 -12. Natalie de la Cruz et al. Who sleeps under bednets in Ghana? A doer/non-doer analysis ofmalaria prevention behaviours. Malaria Journal 2006, 5 : 61 Delenasaw Y. et al. Malaria and water resource development: the case of Gilgel-Gibehydroelectric dam in Ethiopia Malaria Journal 2009, 8:21 S. COT et al. Mise en évidence d’une transmission urbaine autochtone du paludisme àAntananarivo, Madagascar. Med Trop 2006; 66 : 143-148 Vincent R. L’éradication du paludisme dans les villes d’Afrique . Un futur possible?www.ird.fr/fr/actualites/dossiers/palu/palu-ville.pdf Eric D’Ortenzio et al. Paludisme d’importation à la Réunion 2003 – 2007. Institut de veillesanitaire. CIRE Réunion-Mayotte (2008)
  17. 17.  J.F. TRAPE. L’impact de l’urbanisation sur le paludisme en Afrique Centrale. Thèse d’Etat(Sciences),Université de Pans-Sud, Centre d’Orsay. (1986) WHO. Climate change and human health - risk and responses.summary (2003) Yaw A. Deforestation and Vectorial Capacity of Anopheles gambiae Giles Mosquitoes inMalaria Transmission, Kenya. Emerging infectious diseases. (2008) 14 -10. V. Robert. Biologie de la transmission homme-moustique du Plasmodium. Bull Soc PatholExot, 2003, 96, 1, 6-20 C. Boudin. Plasmodium falciparum : épidémiométrie de la transmission homme-moustiqueet de l’infection chez le vecteur. Bull Soc Pathol Exot, 2003, 96, 4, 335-340 Meili Baragatti. Social and environmental malaria risk factors in urban areas ofOuagadougou, Burkina Faso. Malaria Journal (2009), 8:13
  18. 18. MERCI

×