SlideShare une entreprise Scribd logo
Le 28/03/2008
Préparé par:
Mlle. Aoune Iman
Mlle. El Gharous Nissrine
Mlle. Guabi Fatim Zahra
Encadré par:
Mr. Sefiani Naoufal
Le 28/03/2008
Plan Les Hommes de la Maintenance
et Leur Formation
Le 28/03/2008
Introduction
Une entreprise industrielle interagit avec son environnement ; marché pour
écouler les produits fabriqués, fournisseurs, marché du travail, concurrence,
législation en vigueur, situation géographique…etc.
L’entreprise doit s’adapter aux progrès technologiques et se doter de
nouvelles technologies pour qu’elle reste compétitive sur le marché.
L’acquisition de ces technologies nécessite de nouveaux matériels et des
investissements importants dont l’amortissement doit être assuré.
Tout arrêt de la production dû à une défaillance imprévue du matériel devient
donc trop onéreux pour l’entreprise.
L’entreprise doit donc adopter une stratégie de maintenance ayant pour
objectif le maintien du matériel dans un état assurant la production voulue
au coût optimal.
Le 28/03/2008
Comparaison entre l’entretien et la
maintenance
Le service entretien subit les défaillances des machines
et des installations de production et est statique
puisqu’il se limite aux réparations aux dépannages
sans se poser de questions sur les causes de ces
défaillances.
La fonction maintenance maîtrise les défaillances en
planifiant des visites et des interventions permettant
de les prévoir. En plus, la fonction maintenance est
dynamique puisqu’elle cherche à remonter aux causes
des défaillances et à améliorer le matériel pour
augmenter sa productivité.
Le 28/03/2008
Comparaison entre l’entretien et la
maintenance (suite)
Le tableau ci dessous compare les deux fonctions :
Entretien Maintenance
Subir maîtriser
statique dynamique
cloisonnement interpénétration
Le 28/03/2008
Définition AFNOR et CEN de la
maintenance
L’AFNOR (Association Française de Normalisation) fait partie du CEN
(Comité Européen de Normalisation ).
Il n’existe pas actuellement de normes internationales ISO (International
Standardisation Organisation) relative à la fonction maintenance.
Iso
72 pays
CEN
18 pays
AFNOR
France
Le 28/03/2008
• Définition AFNOR (1994) et commentaire
La maintenance est l’ensemble des activités destinées à maintenir ou à rétablir un
bien dans un état ou dans des conditions données de sûreté de fonctionnement,
pour accomplir une fonction requise.
Ces activités sont une combinaison d’activités techniques, administratives et de
management.
• Définition CEN (1997)
La maintenance est ‘’l’ensemble de toutes les actions techniques, administratives
et de gestion durant le cycle de vie d’un bien, destinée à le maintenir ou à le
rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise’’.
Maintenir
Rétablir
Maint. préventive
Maint. Corrective
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
PALLIATIVE
CURATIVE
CORRECTIVE
AMELIORATIVE
CONCEPTUELLE
PÉVENTIVE
DE ROUTINE
CONDITIONNELLE
SYSTÉMATIQUE
D’ACCISITION
TPM
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Maintenance conditionnel:
C’est une maintenance préventive subordonnée au franchissement d’un seuil prédéterminée
significatif de l’état de dégradation du bien.
Les objectifs :
 Éviter les démontages parfois source d’avaries.
 Accroître la sécurité des personnes et des biens.
 Éviter les interventions d’urgences.
Les étapes de la maintenance conditionnelle:
Elles comprennent :
 Détection des symptômes de détérioration de l’état du bien.
 Transmission d’un signal d’alarme.
 Traitement et mise en mémoire des informations .
 Diagnostic des causes et évaluation de la dérive.
 Préconisation d’action immédiate ou différée.
 Décision en ce qui concerne l’action et ses modalités.
 Contrôle de l’efficacité des mesures adoptées.
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Détection des anomalies:
Par l’homme:
Les opérateurs de production sont les mieux placés pour détecter les anomalies
On peut citer :
 Vision d’une anomalie de position, d’écrous desserrés.
 Ouïe de bruits anormaux.
 Détection d’odeurs signe d’échauffement.
 Détection de vibration par le toucher.
A l’aide d’appareil:
 Surveillance de vibration.
 Capteurs de déplacement.
 Capteurs de vitesses.
 Capteurs d’accélération.
 Thermographie infrarouge.
 Détection et localisation des fuites .
 Détection et localisation de défauts sur des installations .
 Détection des échauffements de pièces.
 Contrôle des distributions de températures dans un four.
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Maintenance systématique:
C’est une maintenance préventive effectuée selon un échéancier
établi à partir d’un nombre prédéterminé d’unités d’usage dans
le but de réduire la probabilité de défaillance ou de
dégradation d’un bien ou d’un service rendu.
Domaine d’utilisation
Tous les contrôles réglementaires.
Nettoyage fréquent d’équipement .
Lubrification et graissage.
Réglage resserrage des boutons, petites interventions.
Remplacement périodique de certains éléments.
Protection contre la corrosion.
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Avantages et inconvénients de la maintenance systématique:
Avantages :
 Gestion aisée des ressources humaines et matérielles.
 Prévision facile du budget.
 Gestion aisée des rechanges.
 Eviter les détériorations importantes d’autres constituants.
 Réduire les coûts de réparation.
 Diminuer les risques d’avarie et d’indisponibilité.
 Accroître la sécurité des personnes et des biens.
 Effectuer dans de bonnes conditions les opérations de maintenance.
Inconvénients :
 Consommation de rechange peut être grande.
 Nécessité de déterminer et d’optimiser la périodicité d’intervention.
 Les pannes ne sont pas totalement évitées.
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la
maintenance (suite)
Optimiser les postes de travail
Documenter par un schéma
Reproduire les aménagements
Vérification périodique
Actions correctives
Amélioration continue
La propreté favorise:
Sécurité, Qualité & Travail
Ordre de rangement
Accessibilité facile
Rien d’ inutile
Seulement l’ essentiel
• Maintenance de routine:
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Maintenance corrective:
C’est une maintenance exécutée après détection d’une panne. Elle
est destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut
accomplir une fonction requise.
Avantages et inconvénients de la maintenance corrective
Avantages :
 Pas d’effort de planification et de gestion.
 Pas d’acquisition d’équipements de contrôles.
Inconvénients :
 Existence souvent de dégâts collatéraux coûteux.
 Temps d’arrêt important soit un coût de maintenance indirect élevé.
 Intervention urgente souvent mal faite .
 Mauvaise gestion des ressources humaines et matérielles.
 Répétition des défaillances altèrent le fonctionnement des entités.
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
• Maintenance corrective (suite):
Maintenance corrective
Défaillance
partielle
Défaillance
totale
Dépannage
Palliative
Réparation
Curative
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Maintenance d’acquisition:
• Elle consiste à prendre en compte les exigences de la maintenance au
stade de l’acquisition des équipements, leur réception, installation et
renouvellement.
Activités:
• Élaboration de méthodes de décision de renouvellement d’un
équipement.
• Élaboration de cahiers de charge pour l’achat des équipements.
• Élaboration et établissement de contrat de réception et d’installation.
• Établissement de fiche technique pour les composants.
• Établissement des procédures de conservation des composants en
stock.
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
Maintenance améliorative:
Elle consiste a apporter des modifications aux entités pour satisfaire des objectifs de
performance, de qualité, de coût, de sécurité et de protection de l’environnement.
Activités:
 Supprimer les causes de défaillances.
 Satisfaire de nouvelles exigences de production.
 Augmenter la durée de vie par rénovation.
Maintenance proactive:
Elle consiste à analyser les retours d’expériences, déterminer les causes des
défaillances et trouver les remèdes de les éliminer ou tout au moins d’en réduire les
effets et leur fréquence.
Maintenance conceptuelle:
Elle consiste à prendre en compte les exigences de la maintenance au stade de la
conception des installations et des locaux en visant leur efficience
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
• Caractéristiques des stratégies de maintenance:
Forme de maintenance Occurrence Déclencheur
Systématique Avant panne Nombre unité d’usage
Conditionnelle Avant défaillance Seuil
Routine Avant panne Chaque jour
Curative Après défaillance défaillance
Palliative Après défaillance Défaillance
Proactive Après et avant panne Anomalie, faiblesse
Conceptuelle A la conception Cahier de charge
d’Acquisition A l’Achat Décision d’achat
Le 28/03/2008
Les différentes formes de la maintenance
(suite)
• Critères de choix de stratégie de maintenance
Critères techniques Critères économiques
§ Incidence sur la production
§ Incidence sur la sécurité
§ Incidence sur l’environnement
§ régularité et vitesse de l’évolution des
défaillances
coûts directs
coûts indirects
Life cycle cost (LCC)
Le 28/03/2008
Autres formes de maintenance
• Maintenance automatique :
Maintenance exécutée sans intervention humaine.
• Télémaintenance :
Maintenance d’un bien exécutée sans accès physique du personnel au
bien.
• Maintenance d’urgence :
Maintenance exécutée sans délais après détection d’une panne afin
d’éviter des conséquences inacceptables.
• Maintenance en ligne :
Maintenance exécutée alors que le bien est en fonctionnement.
• Auto maintenance :
Maintenance exécutée à l’endroit où le bien est utilisé.
Le 28/03/2008
Autres formes de maintenance
• Maintenance productive :
Forme de maintenance américaine ayant servi de base, dans les années, 1970-1980
à la TPM.
• La topomaintenance :
Elle s’inscrit dans une démarche de qualité totale, tous les acteurs étant concernés
par le rendement maximal des équipements tout au long de leur cycle de vie.
• La térotéchnologie :
Est une forme anglaise de la maintenance : c’est la maintenance préventive
plus la maintenance proactive.
Le 28/03/2008
Objectifs de la maintenance
Objectifs
Disponibilité
Qualité
Capacité Rentabilité
Sécurité
Durabilité
productivité
Environnement
Le 28/03/2008
Milieu
Moyen
Matière
Méthodes
Main
d’oeuvre
Maintenance des moyens :
Réparations,
remplacements, Graissages,
Nettoyages,
contrôles et réglages,
étalonnages
Machines, instruments,
appareils, outillages,
Montage de maintenance,
de production et de
qualité
Matière première,
pièces de rechange et
fournitures
de maintenance,
produits
Maintenance de la
matière : Emballages
adéquats, condition
de stockage, graissage et
lubrification, nettoyage,
contrôles
et réglages
Méthodes : Procédures
d’organisation, de
gestion et
d’intervention,
dessins.
Maintenance des méthodes :
amélioration, gestion,
archivage, Mise à disposition
Personnel de tout
niveau et de toute
activité
Maintenance de Main-d’œuvre :
Formation et information,
sécurité, condition de vie et santé,
Progression de carrière
salariale, reconnaissance de
mérite
Tous les locaux :
unités de production,
ateliers,
laboratoires, magasins,
bureaux.
Maintenance du milieu:
Nettoyage, rangement,
ergonomie, stockage, sécurité
et environnement.
La maintenance et les 5M
Le 28/03/2008
La maintenance et les 5M (suite)
Au stade de la conception
La meilleure maintenance est celle qu’on ne fait pas.
Conception d’entités totalement fiables durant leur durée de
vie.
Au stade de l’exploitation
La meilleure maintenance est celle qu’on ne remarque pas;
Organisation et gestion maîtrisée et optimisées de la
Maintenance.
Le 28/03/2008
Recherche permanente de l’amélioration
de la maintenance
ROUE DE DEMING
La maintenance, par sa nature propre (volonté de maîtriser
au lieu de subir) et en tant que facteur de qualité, doit s’inscrire
dans une recherche permanente de progrès. Il est donc
important d’intégrer toutes les activités de maintenance,
qu’elles soient techniques ou gestionnaires, dans une logique
d’amélioration continue.
Pour ce faire nous évoquons le principe de la roue de
Deming.
Le 28/03/2008
Roue de Deming
C
A
P
D
symptômes de
défaillance
identifier les causes
Contrôler par
action sur les
causes
Lancer l’action
d’amélioration
Le 28/03/2008
Recherche permanente de l’amélioration
de la maintenance (suite)
ROUE DE DEMING
• Sur le plan des relations clients / fournisseurs, ce cercle peut
s’adapter suivant la terminologie suivante :
• Ecouter (les besoins du client)
• Comprendre (ses attentes)
• Réaliser (le service attendu)
• Améliorer (par analyse des insatisfactions du client)
Le 28/03/2008
La maintenance et les 5 zéros
Ceci apparaît un idéal inaccessible mais une politique judicieuse de
maintenance peut y contribuer efficacement, en particulier dans les industries
utilisant des équipements coûteux.
Zéro défaut
Zéro panne
Zéro papier
Zéro délai
Zéro stock
Les 5 zéro
Le 28/03/2008
Les cercles de la maintenance:
basé sur les dépenses basé sur les résultats
Réduction
dépenses
Dysfonction
-nement
Peu de
moyens
Résultats
médiocres
Investis-
sement
Bon
résultats
Moyens
disponibles
Pas d’arrêt
Le 28/03/2008
Les 5 niveaux de la maintenance
Niveau 5 Reconstitution et rénovation
Opérateurs
maintenance externes
Niveau 4
Travaux lourds de
maintenance
Opérateurs
maintenance externes
ou internes
Niveau 3
Diagnostics, réparations et
remplacement
Opérateurs
maintenance internes
Niveau 2
Travaux avec outillage
simples
Opérateurs
maintenance
internes et exploitants
Niveau 1
Travaux simples sans
outillages
Opérateurs
maintenance
et exploitants
Le 28/03/2008
Les interfaces de la maintenance
Le service maintenance est en relation interne avec :
• La direction technique : politique et grand projets à mettre en œuvre
• La direction financière : budget de fonctionnement et d’investissement
• La direction du personnel : interne et externe
• Les achats : approvisionnements, contrats externes
• Les études : planifications, améliorations, travaux neufs
• Le magasin : fourniture des rechanges et consommables
• Le service qualité : s’il est séparé de la production
• Les fournisseurs ( relations externes )
Le 28/03/2008
L’organigramme fonctionnel
• une représentation schématique de la structure d’une entreprise ou d’un
service mettant en évidence les domaines de responsabilité de chaque
composant.
• répond à la question : qui fait quoi ?
• illustre verticalement la hiérarchie des hommes ou des fonctions.
• permet de borner les responsabilités et d’éviter les chevauchements.
Exemple
• Voici l’organigramme classique d’une entreprise de 600 personnes, avec 4
secteurs de production et 60 personnes affectées au service maintenance.
Le 28/03/2008
Direction Générale
d’usine
Service Technique Service commercial
Etude Maintenance
Production
Méthodes Ordonnancement
approvisionnement
Réalisation
Antenne 4
Antenne 1
Antenne 2
Antenne 3
Unité 1
Unité 2
Unité 3
Unité 4
Service administratif
Le 28/03/2008
 Commentaires
• Les fonctions production et maintenance sont au même niveau à
l’horizontale. Une interface hiérarchisée entraîne une subordination
incompatible avec l’objectif de préservation du matériel à long terme de la
maintenance.
• Une antenne sectorisé est constitué d’une équipe polyvalente de
maintenance piloté par un agent des méthodes affecté à un secteur de
production. Cette décentralisation permet une réduction des temps
d’intervention ainsi qu’une bonne maîtrise des technologies. L’agent des
méthodes assure la cohérence des méthodes avec les autres secteurs.
Le 28/03/2008
• L’antenne sectorisée a une composition adaptée au secteur. Par
exemple : 1 chef d’équipe +1 électronicien +2 hydrauliciens +1
mécanicien +1 soudeur.
• L’organisation de la fonction ordonnancement est trop souvent
négligée : outre la planification des travaux, elle doit permettre de
lancer, à une heure H, une intervention avec tous les moyens mis à
disposition du chef d’équipe. Un gain de temps et d’énergie
considérable
Le 28/03/2008
Les Hommes de la Maintenance
et Leur Formation
• A tous les niveaux de responsabilité d’un service, la maintenance se
caractérise par une nécessaire polyvalence. La culture d’origine doit
être technique ; mais ce technicien doit apprendre à gérer, à animer, à
informer, parfois à former ou à négocier.
• La seule localisation d’une panne exige de transgresser les frontières
entre les parties opératrices. Entre les domaines de la mécanique, de
l’hydraulique, de l’électronique, des automatismes et de
l’informatique.
• Comme c’est irréaliste de savoir tout sur tout, c’est par le travail en
équipe que la complémentarité des compétences résoudra le problème
du terrain.
Le 28/03/2008
Les métiers de la maintenance
 Le responsable du service
Souvent ingénieur généraliste, le poste exige une bonne connaissance du
terrain (organisation, environnement, ressources humaines et matériels),
mais aussi des équipements sensibles. Outre la responsabilité classique de la
gestion et de l’animation d’un service technique.
 L’ingénieur (Etude et travaux neufs)
Légitiment rattachés à la maintenance, les techniciens des travaux neufs
ont pour mission de définir, puis de mettre en place et de démarrer les
nouveaux équipements. Attentifs à la maintenabilité, à la logistique de
soutien et à la sûreté de fonctionnement (SdF). Exploitant les retours
d’expérience, ils rendent plus facile et plus efficace la maintenance ultérieure
des équipements.
Le 28/03/2008
La communication au sein du
service Maintenance
 En entretien traditionnel, il existait une tendance à la
communication orale et négliger la paperasserie au sein des
services opérationnels sous prétexte d’efficacité immédiate.
 En maintenance aucune action importante ne peut être engagée si
elle n’est définie, située, programmée puis enregistrée et analysée
en retour d’expérience
 Entre l’écrit et l’oral seul ‘’l’écrit’’ sur support papier ou
informatique permet :
• d’engager et de préciser une responsabilité,
• d’éviter les altérations et les omissions,
• d’être concis et d’éviter des bavardages inutiles,
• de stocker l’information pour une utilisation ultérieure.
Le 28/03/2008
Service production
Machine
défaillancex
Programmation
enregistrement
ORDONNANCEMENT
lancement
MAGAZIN
Service maintenance
Bureau
des
METHODES
Antenne
d’intervention
REALISATION
Emission DT
DT transmise
BT
OT
BSM
Intervention
Rapport
D’intervention
un système de communication dans les services de maintenance,
relatif à une intervention corrective prise entre la demande
d’intervention et sa clôture
Le 28/03/2008
Où :
 DT : demande de travail, ouvrant un n° de référence, provenant du
client interne
 OT : ordre de travail, géré par l’ordonnancement
 BT : bon de travail, accompagnant la préparation et retourné
complété après intervention
 DA : demande d’approvisionnement
 BSM : bon de sortie magasin
Le 28/03/2008
La charte de la maintenance
La charte de la maintenance est constituée des dix engagements suivants :
• Disposer d’une organisation et d’une polyvalence technique lui
permettant de traiter les interfaces technologiques nécessaires à
l’exécution des tâches qu’elle a acceptées.
• Maîtriser les techniques et méthodologies nécessaires à son
métier.
• Respecter et faire respecter les normes réglementation en
vigueur, promouvoir celles ayant trait à la maintenance et
participer à l’évolution des textes normatifs dans son métier.
• Mettre en œuvre des actions de maintenance tenant
compte des contraintes de sécurité et d’environnement et
refuser toute action conduisant au non respect des textes
officiels et des lois en vigueur.
Le 28/03/2008
La charte de la maintenance (suite)
• Mettre en œuvre des actions de maintenance tenant
compte des contraintes d’exploitation spécifique du
client.
• Fonder ses relations commerciales sur des pratiques
contractuelles préalablement déterminées et précisant
clairement les partages de responsabilité.
• Rechercher avec le client la politique de maintenance
optimale en fonction de ses impératifs d’exploitation et
de ses exigences de qualité.
• Respecter les principes de confidentialité et
réserve vis à vis de ses clients.
Le 28/03/2008
La charte de la maintenance (suite)
• Développer conjointement avec le client des actions
visant la transparence des opérations et la maîtrise des
risques.
• Assurer à son client le retour d’expérience et le
conseiller sur les modifications susceptibles d’améliorer
les performances, la fiabilité et la sûreté de
fonctionnement des équipements et la rentabilité des
systèmes de production. L’inciter à actualiser leur mise
en conformité avec les normes.
Le 28/03/2008
Les indicateurs en Maintenance
L’efficacité de la maintenance passe par la maîtrise des
équipements, de ses pièces de rechange, de la
documentation et de l’historique des évènements.
Tout cela ne peut être maîtrisé sans indicateurs d’efficacité
(les activités) et de résultats (le Taux de Rendement
Synthétique).
Le 28/03/2008
Fiabilité _ Maintenabilité _
Disponibilité
• Définitions (AFNOR, CEN):
Fiabilité : Aptitude d’un bien à accomplir une fonction requise
dans des conditions données, durant un intervalle de temps
donné.
Maintenabilité : Aptitude d’un bien à être maintenu ou rétabli
dans un état où il peut accomplir une fonction requise.
lorsque la maintenance est accompli dans des conditions
données en utilisant des procédures et moyens prescris.
Indicateur
MTBF
Fonction Fiabilité R(t)
Le 28/03/2008
Fiabilité _ Maintenabilité _
Disponibilité (suite)
• Disponibilité : Aptitude d’un bien à être en état
d’accomplir une fonction requise dans des conditions
données à un instant donné ou durant un intervalle de
temps donné en supposant que la fourniture des moyens
extérieurs est assurée.
Indicateurs
Disponibilité D
MTTR
MTBF
MTBF
D


Indicateurs
Fonction Maintenabilité
M(t)
MTTR
Le 28/03/2008
Fiabilité _ Maintenabilité _
Disponibilité (suite)
• Temps de fiabilité, maintenabilité et disponibilité:
La figure ci-dessous illustre les états successifs que peut prendre un
système réparable.
mise
en service
1ère
défaillance
attente réparation
Remise en
service
Début
d’intervention
2ème
défaillance
Bon fonctionnement
Bon fonctionnement
MTTF MTBF
MDT MUT
MTTR
Le 28/03/2008
Fiabilité _ Maintenabilité _
Disponibilité (suite)
• MTTF (mean time to first faillure ) : temps moyen avant première défaillance.
• MTBF (mean time between faillure) :temps moyen entre défaillances
successives.
• MDT (mean down time) : temps moyen de réparation ou temps moyen d’arrêt
propre.
• MUT (mean up time) : temps moyen de disponibilité
• MTTR (mean time to repair ) : temps moyen de réparation
Taux de défaillance:
Le taux de défaillance, noté (t) est un indicateur de fiabilité. Il donne le nombre
de défaillance par unité d’usage. Il s’exprime le plus souvent en panne par
heure.
Durée de vie d’un équipement :
la courbe en baignoire
L’allure générale des variations de la fonction (t), d’un équipement le long de sa
durée de vie est connue a priori : nous trouvons une courbe en forme de
baignoire. Cette courbe met en évidence trois parties distinctes :
Le 28/03/2008
Fiabilité _ Maintenabilité _
Disponibilité (suite)
Taux de défaillance
0
1
Défaillance
précoce
Défaillance
Vie utile
Défaillance
d’usure
Taux de défaillance constant
temps
Courbe en baignoire
2
3
Le 28/03/2008
Fiabilité _ Maintenabilité _
Disponibilité (suite)
• Zone 1 : Période de défaillance précoce
Le taux de défaillance décroît vite. En pratique, cela
correspond au déverminage pour les systèmes électronique
et à la période de rodage pour les systèmes mécaniques
• Zone 2 : Période de vie utile
Les défaillances apparaissent d’une manière aléatoire avec un
taux de défaillance sensiblement constant. C’est la période
de la vie utile d’un dispositif.
• Zone 3 : Période d’usure
Le taux de défaillance croit très vite. Les avaries qui
apparaissent sont liées aux modes de vieillissement des
matériaux et de dégradation des dispositifs.
Le 28/03/2008
Conclusion
« La maintenance est l’ensemble de toutes les
actions techniques, administratives et de
management durant le cycle de vie d’un
bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir
dans un état dans lequel il peut accomplir la
fonction requise ».
NF EN 13306 depuis juin 2001
Le 28/03/2008
RÉFÉRENCES
BIBLIOGRAPHIQUES
• La fonction maintenance
Formation à la gestion de la maintenance industrielle
FRANÇOIS MONCHY, Masson
• Maintenance
Méthodes et organisations
François Moncgy, Dunod
• Maintenance assistée par ordinateur
M. GABRIEL, Y. PIMOR
Masson, Paris 1989
• La clef de la compétitivité japonaise
M.IMAI, EYROLLES, Paris 1989
Le 28/03/2008
RÉFÉRENCES
BIBLIOGRAPHIQUES (suite)
• Gestion des stocks et des pièces de rechanges
P.COLOMB, EYROLLES, 1978
• Méthodes de Weibull
P.POLLARD, C. RIVOIRE,
• La fiabilité en mécanique
J.C. LIGERON, Desforges, paris 1979
• Fiabilité des systèmes
A. PAGES, M.GONDRAN, EYROLLES, 1980

Contenu connexe

Tendances

Jeu norme iso 9001 - 2019
Jeu norme iso 9001 - 2019Jeu norme iso 9001 - 2019
Jeu norme iso 9001 - 2019
CIPE
 
1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx
1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx
1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx
MouhamedAmineMk
 
La_Maintenance.ppt
La_Maintenance.pptLa_Maintenance.ppt
La_Maintenance.ppt
LAILAIDRISSI5
 
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutiqueLean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Mouhcine Nahal
 
Formation flash résolution de problèmes
Formation flash résolution de problèmesFormation flash résolution de problèmes
Formation flash résolution de problèmes
XL Groupe
 
Management de la qualité
Management de la qualitéManagement de la qualité
Management de la qualité
Saber Ferjani
 
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
Integralim
 
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Noura BELAID
 
Lean Digital : l'apport du digital dans le management visuel
Lean Digital : l'apport du digital dans le management visuelLean Digital : l'apport du digital dans le management visuel
Lean Digital : l'apport du digital dans le management visuel
XL Groupe
 
Exposé+5 s..[1]
Exposé+5 s..[1]Exposé+5 s..[1]
Exposé+5 s..[1]
Redetoile Meno
 
Fiche de demande de modification
Fiche de demande de modificationFiche de demande de modification
Fiche de demande de modification
Chef De Projet Détendu
 
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
ibtissam el hassani
 
Le jeu du kanban
Le jeu du kanbanLe jeu du kanban
Le jeu du kanban
Nadia Gharbi
 
56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective
Hubert Faigner
 
Advanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality PlanningAdvanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality Planning
Zouhair Boufakri
 
Iso 9001 Explique Aux Salaries Slideshow
Iso 9001 Explique Aux Salaries SlideshowIso 9001 Explique Aux Salaries Slideshow
Iso 9001 Explique Aux Salaries Slideshow
Gregoire Macqueron
 
jeu maintenance totale
jeu maintenance totalejeu maintenance totale
jeu maintenance totale
CIPE
 
Jeu outils de la qualité
Jeu outils de la qualitéJeu outils de la qualité
Jeu outils de la qualité
CIPE
 
Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015
Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015
Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015
Alioune Ndongo
 
Le tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entreprise
Le tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entrepriseLe tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entreprise
Le tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entreprise
cciducher
 

Tendances (20)

Jeu norme iso 9001 - 2019
Jeu norme iso 9001 - 2019Jeu norme iso 9001 - 2019
Jeu norme iso 9001 - 2019
 
1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx
1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx
1666786130737_4-Cours_Gestion de la production (partie 1).pptx
 
La_Maintenance.ppt
La_Maintenance.pptLa_Maintenance.ppt
La_Maintenance.ppt
 
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutiqueLean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
 
Formation flash résolution de problèmes
Formation flash résolution de problèmesFormation flash résolution de problèmes
Formation flash résolution de problèmes
 
Management de la qualité
Management de la qualitéManagement de la qualité
Management de la qualité
 
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
 
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
 
Lean Digital : l'apport du digital dans le management visuel
Lean Digital : l'apport du digital dans le management visuelLean Digital : l'apport du digital dans le management visuel
Lean Digital : l'apport du digital dans le management visuel
 
Exposé+5 s..[1]
Exposé+5 s..[1]Exposé+5 s..[1]
Exposé+5 s..[1]
 
Fiche de demande de modification
Fiche de demande de modificationFiche de demande de modification
Fiche de demande de modification
 
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
 
Le jeu du kanban
Le jeu du kanbanLe jeu du kanban
Le jeu du kanban
 
56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective
 
Advanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality PlanningAdvanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality Planning
 
Iso 9001 Explique Aux Salaries Slideshow
Iso 9001 Explique Aux Salaries SlideshowIso 9001 Explique Aux Salaries Slideshow
Iso 9001 Explique Aux Salaries Slideshow
 
jeu maintenance totale
jeu maintenance totalejeu maintenance totale
jeu maintenance totale
 
Jeu outils de la qualité
Jeu outils de la qualitéJeu outils de la qualité
Jeu outils de la qualité
 
Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015
Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015
Chapitre8; les exigences de la norme ISO 9001 v 2015
 
Le tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entreprise
Le tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entrepriseLe tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entreprise
Le tableau de bord de gestion au service du dirigeant d’entreprise
 

Similaire à bien comprendre le Processus Maintenance.ppt

PowerPoint niveau et operation.pptx
PowerPoint niveau et operation.pptxPowerPoint niveau et operation.pptx
PowerPoint niveau et operation.pptx
ssuser31d5c0
 
Cours management de la maintenance - VE[1].pptx
Cours management de la maintenance - VE[1].pptxCours management de la maintenance - VE[1].pptx
Cours management de la maintenance - VE[1].pptx
houssamsalma
 
La Maintenance1
La Maintenance1La Maintenance1
La Maintenance1
guestb05587
 
01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx
01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx
01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx
azilalfree
 
01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance
Hubert Faigner
 
La fonction Maintenance
La fonction MaintenanceLa fonction Maintenance
La fonction Maintenance
sarah Benmerzouk
 
La maintenance
La maintenanceLa maintenance
La maintenance
sarah Benmerzouk
 
Fichier cours mi 1
Fichier cours mi 1Fichier cours mi 1
Fichier cours mi 1
Paul Kamga
 
maintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptx
maintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptxmaintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptx
maintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptx
senpai2066
 
maintenance (1).pptx
maintenance (1).pptxmaintenance (1).pptx
maintenance (1).pptx
AbdELGhani23
 
Maintenance Les types de maintenance.ppt
Maintenance Les types de maintenance.pptMaintenance Les types de maintenance.ppt
Maintenance Les types de maintenance.ppt
ssusercbaa22
 
Partie i entretien des biens
Partie i entretien des biensPartie i entretien des biens
Partie i entretien des biens
Sami Sahli
 
La_Maintenance_Industrielle.ppt
La_Maintenance_Industrielle.pptLa_Maintenance_Industrielle.ppt
La_Maintenance_Industrielle.ppt
minoungouconstant
 
Gestion de la maintenance
Gestion de la maintenanceGestion de la maintenance
Gestion de la maintenance
Khadija Kannoun
 
52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance
Benjamin TINAUGUS
 
Approche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielleApproche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielle
Rached Douahchia
 
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptxFORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
najouazghal6
 
Etude et maintenance d’une installation éolienne.pptx
Etude et maintenance d’une installation éolienne.pptxEtude et maintenance d’une installation éolienne.pptx
Etude et maintenance d’une installation éolienne.pptx
HaniMati1
 
1620589724831.pdf
1620589724831.pdf1620589724831.pdf
1620589724831.pdf
FousseyniTRAORE2
 

Similaire à bien comprendre le Processus Maintenance.ppt (20)

PowerPoint niveau et operation.pptx
PowerPoint niveau et operation.pptxPowerPoint niveau et operation.pptx
PowerPoint niveau et operation.pptx
 
Cours management de la maintenance - VE[1].pptx
Cours management de la maintenance - VE[1].pptxCours management de la maintenance - VE[1].pptx
Cours management de la maintenance - VE[1].pptx
 
La Maintenance1
La Maintenance1La Maintenance1
La Maintenance1
 
01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx
01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx
01-concepts-et-strategies-de-maintenance.pptx
 
01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance
 
La fonction Maintenance
La fonction MaintenanceLa fonction Maintenance
La fonction Maintenance
 
La maintenance
La maintenanceLa maintenance
La maintenance
 
Fichier cours mi 1
Fichier cours mi 1Fichier cours mi 1
Fichier cours mi 1
 
maintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptx
maintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptxmaintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptx
maintenance-et-fiabmaintenance-et-fiabilitéilitépfe.pptx
 
maintenance (1).pptx
maintenance (1).pptxmaintenance (1).pptx
maintenance (1).pptx
 
hasbnclic971.pdf
hasbnclic971.pdfhasbnclic971.pdf
hasbnclic971.pdf
 
Maintenance Les types de maintenance.ppt
Maintenance Les types de maintenance.pptMaintenance Les types de maintenance.ppt
Maintenance Les types de maintenance.ppt
 
Partie i entretien des biens
Partie i entretien des biensPartie i entretien des biens
Partie i entretien des biens
 
La_Maintenance_Industrielle.ppt
La_Maintenance_Industrielle.pptLa_Maintenance_Industrielle.ppt
La_Maintenance_Industrielle.ppt
 
Gestion de la maintenance
Gestion de la maintenanceGestion de la maintenance
Gestion de la maintenance
 
52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance
 
Approche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielleApproche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielle
 
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptxFORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
 
Etude et maintenance d’une installation éolienne.pptx
Etude et maintenance d’une installation éolienne.pptxEtude et maintenance d’une installation éolienne.pptx
Etude et maintenance d’une installation éolienne.pptx
 
1620589724831.pdf
1620589724831.pdf1620589724831.pdf
1620589724831.pdf
 

Plus de JabirArif

presentation de la methode de modelisation FAST.pptx
presentation de la methode de modelisation FAST.pptxpresentation de la methode de modelisation FAST.pptx
presentation de la methode de modelisation FAST.pptx
JabirArif
 
OPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.ppt
OPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.pptOPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.ppt
OPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.ppt
JabirArif
 
webinar180520171-jhkkjh170518113247.pptx
webinar180520171-jhkkjh170518113247.pptxwebinar180520171-jhkkjh170518113247.pptx
webinar180520171-jhkkjh170518113247.pptx
JabirArif
 
externalisationscm-140516194511-phpapp01.pptx
externalisationscm-140516194511-phpapp01.pptxexternalisationscm-140516194511-phpapp01.pptx
externalisationscm-140516194511-phpapp01.pptx
JabirArif
 
Exposé sur lecole classique et relapptx
Exposé sur lecole classique et relapptxExposé sur lecole classique et relapptx
Exposé sur lecole classique et relapptx
JabirArif
 
bien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptx
bien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptxbien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptx
bien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptx
JabirArif
 
module performance globale punlique enf .pptx
module performance globale punlique enf .pptxmodule performance globale punlique enf .pptx
module performance globale punlique enf .pptx
JabirArif
 
bien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.ppt
bien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.pptbien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.ppt
bien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.ppt
JabirArif
 
presentation_e-mtiaz1 mini justice ed.ppt
presentation_e-mtiaz1 mini justice ed.pptpresentation_e-mtiaz1 mini justice ed.ppt
presentation_e-mtiaz1 mini justice ed.ppt
JabirArif
 
bien comprendre l'archivage Burundi-French.ppt
bien comprendre l'archivage Burundi-French.pptbien comprendre l'archivage Burundi-French.ppt
bien comprendre l'archivage Burundi-French.ppt
JabirArif
 
modrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptx
modrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptxmodrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptx
modrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptx
JabirArif
 
cours-comprendre-management-publique.pptx
cours-comprendre-management-publique.pptxcours-comprendre-management-publique.pptx
cours-comprendre-management-publique.pptx
JabirArif
 
bien comprendre le management public.ppt
bien comprendre le management public.pptbien comprendre le management public.ppt
bien comprendre le management public.ppt
JabirArif
 
bien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdf
bien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdfbien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdf
bien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdf
JabirArif
 
bien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdf
bien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdfbien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdf
bien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdf
JabirArif
 
bien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdf
bien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdfbien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdf
bien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdf
JabirArif
 
bien comprendre exposé la resistance aux efforts.ppt
bien comprendre exposé la resistance aux efforts.pptbien comprendre exposé la resistance aux efforts.ppt
bien comprendre exposé la resistance aux efforts.ppt
JabirArif
 
bien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdf
bien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdfbien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdf
bien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdf
JabirArif
 
Bien comprendre la gestion de conflit 2936034.ppt
Bien comprendre la gestion de conflit 2936034.pptBien comprendre la gestion de conflit 2936034.ppt
Bien comprendre la gestion de conflit 2936034.ppt
JabirArif
 
comprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].ppt
comprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].pptcomprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].ppt
comprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].ppt
JabirArif
 

Plus de JabirArif (20)

presentation de la methode de modelisation FAST.pptx
presentation de la methode de modelisation FAST.pptxpresentation de la methode de modelisation FAST.pptx
presentation de la methode de modelisation FAST.pptx
 
OPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.ppt
OPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.pptOPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.ppt
OPGES-PGES-Overview-implementation-webpage-1.ppt
 
webinar180520171-jhkkjh170518113247.pptx
webinar180520171-jhkkjh170518113247.pptxwebinar180520171-jhkkjh170518113247.pptx
webinar180520171-jhkkjh170518113247.pptx
 
externalisationscm-140516194511-phpapp01.pptx
externalisationscm-140516194511-phpapp01.pptxexternalisationscm-140516194511-phpapp01.pptx
externalisationscm-140516194511-phpapp01.pptx
 
Exposé sur lecole classique et relapptx
Exposé sur lecole classique et relapptxExposé sur lecole classique et relapptx
Exposé sur lecole classique et relapptx
 
bien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptx
bien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptxbien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptx
bien concevoit 160294-transport-template-16x9.pptx
 
module performance globale punlique enf .pptx
module performance globale punlique enf .pptxmodule performance globale punlique enf .pptx
module performance globale punlique enf .pptx
 
bien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.ppt
bien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.pptbien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.ppt
bien comprendre l'archivage 16_e_doc_rec_2008__fr.ppt
 
presentation_e-mtiaz1 mini justice ed.ppt
presentation_e-mtiaz1 mini justice ed.pptpresentation_e-mtiaz1 mini justice ed.ppt
presentation_e-mtiaz1 mini justice ed.ppt
 
bien comprendre l'archivage Burundi-French.ppt
bien comprendre l'archivage Burundi-French.pptbien comprendre l'archivage Burundi-French.ppt
bien comprendre l'archivage Burundi-French.ppt
 
modrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptx
modrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptxmodrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptx
modrniser otjr2013tc-130220090119-phpapp01.pptx
 
cours-comprendre-management-publique.pptx
cours-comprendre-management-publique.pptxcours-comprendre-management-publique.pptx
cours-comprendre-management-publique.pptx
 
bien comprendre le management public.ppt
bien comprendre le management public.pptbien comprendre le management public.ppt
bien comprendre le management public.ppt
 
bien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdf
bien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdfbien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdf
bien comprendre projet deco enoncedecopdf.pdf
 
bien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdf
bien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdfbien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdf
bien comprendre BETIpreparationpsnpdf.pdf
 
bien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdf
bien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdfbien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdf
bien comprendre le BETIavancementpsnpdf.pdf
 
bien comprendre exposé la resistance aux efforts.ppt
bien comprendre exposé la resistance aux efforts.pptbien comprendre exposé la resistance aux efforts.ppt
bien comprendre exposé la resistance aux efforts.ppt
 
bien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdf
bien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdfbien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdf
bien comprendre l'Ordonnancement-Armetta[1].pdf
 
Bien comprendre la gestion de conflit 2936034.ppt
Bien comprendre la gestion de conflit 2936034.pptBien comprendre la gestion de conflit 2936034.ppt
Bien comprendre la gestion de conflit 2936034.ppt
 
comprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].ppt
comprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].pptcomprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].ppt
comprendre le COURS sur la LOGISTIQUE[1].ppt
 

Dernier

Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
dokposeverin
 
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
siemaillard
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
M2i Formation
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
lebaobabbleu
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Sékou Oumar SYLLA
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
lebaobabbleu
 

Dernier (14)

Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
 
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
 

bien comprendre le Processus Maintenance.ppt

  • 1. Le 28/03/2008 Préparé par: Mlle. Aoune Iman Mlle. El Gharous Nissrine Mlle. Guabi Fatim Zahra Encadré par: Mr. Sefiani Naoufal
  • 2. Le 28/03/2008 Plan Les Hommes de la Maintenance et Leur Formation
  • 3. Le 28/03/2008 Introduction Une entreprise industrielle interagit avec son environnement ; marché pour écouler les produits fabriqués, fournisseurs, marché du travail, concurrence, législation en vigueur, situation géographique…etc. L’entreprise doit s’adapter aux progrès technologiques et se doter de nouvelles technologies pour qu’elle reste compétitive sur le marché. L’acquisition de ces technologies nécessite de nouveaux matériels et des investissements importants dont l’amortissement doit être assuré. Tout arrêt de la production dû à une défaillance imprévue du matériel devient donc trop onéreux pour l’entreprise. L’entreprise doit donc adopter une stratégie de maintenance ayant pour objectif le maintien du matériel dans un état assurant la production voulue au coût optimal.
  • 4. Le 28/03/2008 Comparaison entre l’entretien et la maintenance Le service entretien subit les défaillances des machines et des installations de production et est statique puisqu’il se limite aux réparations aux dépannages sans se poser de questions sur les causes de ces défaillances. La fonction maintenance maîtrise les défaillances en planifiant des visites et des interventions permettant de les prévoir. En plus, la fonction maintenance est dynamique puisqu’elle cherche à remonter aux causes des défaillances et à améliorer le matériel pour augmenter sa productivité.
  • 5. Le 28/03/2008 Comparaison entre l’entretien et la maintenance (suite) Le tableau ci dessous compare les deux fonctions : Entretien Maintenance Subir maîtriser statique dynamique cloisonnement interpénétration
  • 6. Le 28/03/2008 Définition AFNOR et CEN de la maintenance L’AFNOR (Association Française de Normalisation) fait partie du CEN (Comité Européen de Normalisation ). Il n’existe pas actuellement de normes internationales ISO (International Standardisation Organisation) relative à la fonction maintenance. Iso 72 pays CEN 18 pays AFNOR France
  • 7. Le 28/03/2008 • Définition AFNOR (1994) et commentaire La maintenance est l’ensemble des activités destinées à maintenir ou à rétablir un bien dans un état ou dans des conditions données de sûreté de fonctionnement, pour accomplir une fonction requise. Ces activités sont une combinaison d’activités techniques, administratives et de management. • Définition CEN (1997) La maintenance est ‘’l’ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de gestion durant le cycle de vie d’un bien, destinée à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise’’. Maintenir Rétablir Maint. préventive Maint. Corrective
  • 8. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance PALLIATIVE CURATIVE CORRECTIVE AMELIORATIVE CONCEPTUELLE PÉVENTIVE DE ROUTINE CONDITIONNELLE SYSTÉMATIQUE D’ACCISITION TPM
  • 9. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Maintenance conditionnel: C’est une maintenance préventive subordonnée au franchissement d’un seuil prédéterminée significatif de l’état de dégradation du bien. Les objectifs :  Éviter les démontages parfois source d’avaries.  Accroître la sécurité des personnes et des biens.  Éviter les interventions d’urgences. Les étapes de la maintenance conditionnelle: Elles comprennent :  Détection des symptômes de détérioration de l’état du bien.  Transmission d’un signal d’alarme.  Traitement et mise en mémoire des informations .  Diagnostic des causes et évaluation de la dérive.  Préconisation d’action immédiate ou différée.  Décision en ce qui concerne l’action et ses modalités.  Contrôle de l’efficacité des mesures adoptées.
  • 10. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Détection des anomalies: Par l’homme: Les opérateurs de production sont les mieux placés pour détecter les anomalies On peut citer :  Vision d’une anomalie de position, d’écrous desserrés.  Ouïe de bruits anormaux.  Détection d’odeurs signe d’échauffement.  Détection de vibration par le toucher. A l’aide d’appareil:  Surveillance de vibration.  Capteurs de déplacement.  Capteurs de vitesses.  Capteurs d’accélération.  Thermographie infrarouge.  Détection et localisation des fuites .  Détection et localisation de défauts sur des installations .  Détection des échauffements de pièces.  Contrôle des distributions de températures dans un four.
  • 11. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Maintenance systématique: C’est une maintenance préventive effectuée selon un échéancier établi à partir d’un nombre prédéterminé d’unités d’usage dans le but de réduire la probabilité de défaillance ou de dégradation d’un bien ou d’un service rendu. Domaine d’utilisation Tous les contrôles réglementaires. Nettoyage fréquent d’équipement . Lubrification et graissage. Réglage resserrage des boutons, petites interventions. Remplacement périodique de certains éléments. Protection contre la corrosion.
  • 12. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Avantages et inconvénients de la maintenance systématique: Avantages :  Gestion aisée des ressources humaines et matérielles.  Prévision facile du budget.  Gestion aisée des rechanges.  Eviter les détériorations importantes d’autres constituants.  Réduire les coûts de réparation.  Diminuer les risques d’avarie et d’indisponibilité.  Accroître la sécurité des personnes et des biens.  Effectuer dans de bonnes conditions les opérations de maintenance. Inconvénients :  Consommation de rechange peut être grande.  Nécessité de déterminer et d’optimiser la périodicité d’intervention.  Les pannes ne sont pas totalement évitées.
  • 13. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Optimiser les postes de travail Documenter par un schéma Reproduire les aménagements Vérification périodique Actions correctives Amélioration continue La propreté favorise: Sécurité, Qualité & Travail Ordre de rangement Accessibilité facile Rien d’ inutile Seulement l’ essentiel • Maintenance de routine:
  • 14. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Maintenance corrective: C’est une maintenance exécutée après détection d’une panne. Elle est destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise. Avantages et inconvénients de la maintenance corrective Avantages :  Pas d’effort de planification et de gestion.  Pas d’acquisition d’équipements de contrôles. Inconvénients :  Existence souvent de dégâts collatéraux coûteux.  Temps d’arrêt important soit un coût de maintenance indirect élevé.  Intervention urgente souvent mal faite .  Mauvaise gestion des ressources humaines et matérielles.  Répétition des défaillances altèrent le fonctionnement des entités.
  • 15. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) • Maintenance corrective (suite): Maintenance corrective Défaillance partielle Défaillance totale Dépannage Palliative Réparation Curative
  • 16. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Maintenance d’acquisition: • Elle consiste à prendre en compte les exigences de la maintenance au stade de l’acquisition des équipements, leur réception, installation et renouvellement. Activités: • Élaboration de méthodes de décision de renouvellement d’un équipement. • Élaboration de cahiers de charge pour l’achat des équipements. • Élaboration et établissement de contrat de réception et d’installation. • Établissement de fiche technique pour les composants. • Établissement des procédures de conservation des composants en stock.
  • 17. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) Maintenance améliorative: Elle consiste a apporter des modifications aux entités pour satisfaire des objectifs de performance, de qualité, de coût, de sécurité et de protection de l’environnement. Activités:  Supprimer les causes de défaillances.  Satisfaire de nouvelles exigences de production.  Augmenter la durée de vie par rénovation. Maintenance proactive: Elle consiste à analyser les retours d’expériences, déterminer les causes des défaillances et trouver les remèdes de les éliminer ou tout au moins d’en réduire les effets et leur fréquence. Maintenance conceptuelle: Elle consiste à prendre en compte les exigences de la maintenance au stade de la conception des installations et des locaux en visant leur efficience
  • 18. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) • Caractéristiques des stratégies de maintenance: Forme de maintenance Occurrence Déclencheur Systématique Avant panne Nombre unité d’usage Conditionnelle Avant défaillance Seuil Routine Avant panne Chaque jour Curative Après défaillance défaillance Palliative Après défaillance Défaillance Proactive Après et avant panne Anomalie, faiblesse Conceptuelle A la conception Cahier de charge d’Acquisition A l’Achat Décision d’achat
  • 19. Le 28/03/2008 Les différentes formes de la maintenance (suite) • Critères de choix de stratégie de maintenance Critères techniques Critères économiques § Incidence sur la production § Incidence sur la sécurité § Incidence sur l’environnement § régularité et vitesse de l’évolution des défaillances coûts directs coûts indirects Life cycle cost (LCC)
  • 20. Le 28/03/2008 Autres formes de maintenance • Maintenance automatique : Maintenance exécutée sans intervention humaine. • Télémaintenance : Maintenance d’un bien exécutée sans accès physique du personnel au bien. • Maintenance d’urgence : Maintenance exécutée sans délais après détection d’une panne afin d’éviter des conséquences inacceptables. • Maintenance en ligne : Maintenance exécutée alors que le bien est en fonctionnement. • Auto maintenance : Maintenance exécutée à l’endroit où le bien est utilisé.
  • 21. Le 28/03/2008 Autres formes de maintenance • Maintenance productive : Forme de maintenance américaine ayant servi de base, dans les années, 1970-1980 à la TPM. • La topomaintenance : Elle s’inscrit dans une démarche de qualité totale, tous les acteurs étant concernés par le rendement maximal des équipements tout au long de leur cycle de vie. • La térotéchnologie : Est une forme anglaise de la maintenance : c’est la maintenance préventive plus la maintenance proactive.
  • 22. Le 28/03/2008 Objectifs de la maintenance Objectifs Disponibilité Qualité Capacité Rentabilité Sécurité Durabilité productivité Environnement
  • 23. Le 28/03/2008 Milieu Moyen Matière Méthodes Main d’oeuvre Maintenance des moyens : Réparations, remplacements, Graissages, Nettoyages, contrôles et réglages, étalonnages Machines, instruments, appareils, outillages, Montage de maintenance, de production et de qualité Matière première, pièces de rechange et fournitures de maintenance, produits Maintenance de la matière : Emballages adéquats, condition de stockage, graissage et lubrification, nettoyage, contrôles et réglages Méthodes : Procédures d’organisation, de gestion et d’intervention, dessins. Maintenance des méthodes : amélioration, gestion, archivage, Mise à disposition Personnel de tout niveau et de toute activité Maintenance de Main-d’œuvre : Formation et information, sécurité, condition de vie et santé, Progression de carrière salariale, reconnaissance de mérite Tous les locaux : unités de production, ateliers, laboratoires, magasins, bureaux. Maintenance du milieu: Nettoyage, rangement, ergonomie, stockage, sécurité et environnement. La maintenance et les 5M
  • 24. Le 28/03/2008 La maintenance et les 5M (suite) Au stade de la conception La meilleure maintenance est celle qu’on ne fait pas. Conception d’entités totalement fiables durant leur durée de vie. Au stade de l’exploitation La meilleure maintenance est celle qu’on ne remarque pas; Organisation et gestion maîtrisée et optimisées de la Maintenance.
  • 25. Le 28/03/2008 Recherche permanente de l’amélioration de la maintenance ROUE DE DEMING La maintenance, par sa nature propre (volonté de maîtriser au lieu de subir) et en tant que facteur de qualité, doit s’inscrire dans une recherche permanente de progrès. Il est donc important d’intégrer toutes les activités de maintenance, qu’elles soient techniques ou gestionnaires, dans une logique d’amélioration continue. Pour ce faire nous évoquons le principe de la roue de Deming.
  • 26. Le 28/03/2008 Roue de Deming C A P D symptômes de défaillance identifier les causes Contrôler par action sur les causes Lancer l’action d’amélioration
  • 27. Le 28/03/2008 Recherche permanente de l’amélioration de la maintenance (suite) ROUE DE DEMING • Sur le plan des relations clients / fournisseurs, ce cercle peut s’adapter suivant la terminologie suivante : • Ecouter (les besoins du client) • Comprendre (ses attentes) • Réaliser (le service attendu) • Améliorer (par analyse des insatisfactions du client)
  • 28. Le 28/03/2008 La maintenance et les 5 zéros Ceci apparaît un idéal inaccessible mais une politique judicieuse de maintenance peut y contribuer efficacement, en particulier dans les industries utilisant des équipements coûteux. Zéro défaut Zéro panne Zéro papier Zéro délai Zéro stock Les 5 zéro
  • 29. Le 28/03/2008 Les cercles de la maintenance: basé sur les dépenses basé sur les résultats Réduction dépenses Dysfonction -nement Peu de moyens Résultats médiocres Investis- sement Bon résultats Moyens disponibles Pas d’arrêt
  • 30. Le 28/03/2008 Les 5 niveaux de la maintenance Niveau 5 Reconstitution et rénovation Opérateurs maintenance externes Niveau 4 Travaux lourds de maintenance Opérateurs maintenance externes ou internes Niveau 3 Diagnostics, réparations et remplacement Opérateurs maintenance internes Niveau 2 Travaux avec outillage simples Opérateurs maintenance internes et exploitants Niveau 1 Travaux simples sans outillages Opérateurs maintenance et exploitants
  • 31. Le 28/03/2008 Les interfaces de la maintenance Le service maintenance est en relation interne avec : • La direction technique : politique et grand projets à mettre en œuvre • La direction financière : budget de fonctionnement et d’investissement • La direction du personnel : interne et externe • Les achats : approvisionnements, contrats externes • Les études : planifications, améliorations, travaux neufs • Le magasin : fourniture des rechanges et consommables • Le service qualité : s’il est séparé de la production • Les fournisseurs ( relations externes )
  • 32. Le 28/03/2008 L’organigramme fonctionnel • une représentation schématique de la structure d’une entreprise ou d’un service mettant en évidence les domaines de responsabilité de chaque composant. • répond à la question : qui fait quoi ? • illustre verticalement la hiérarchie des hommes ou des fonctions. • permet de borner les responsabilités et d’éviter les chevauchements. Exemple • Voici l’organigramme classique d’une entreprise de 600 personnes, avec 4 secteurs de production et 60 personnes affectées au service maintenance.
  • 33. Le 28/03/2008 Direction Générale d’usine Service Technique Service commercial Etude Maintenance Production Méthodes Ordonnancement approvisionnement Réalisation Antenne 4 Antenne 1 Antenne 2 Antenne 3 Unité 1 Unité 2 Unité 3 Unité 4 Service administratif
  • 34. Le 28/03/2008  Commentaires • Les fonctions production et maintenance sont au même niveau à l’horizontale. Une interface hiérarchisée entraîne une subordination incompatible avec l’objectif de préservation du matériel à long terme de la maintenance. • Une antenne sectorisé est constitué d’une équipe polyvalente de maintenance piloté par un agent des méthodes affecté à un secteur de production. Cette décentralisation permet une réduction des temps d’intervention ainsi qu’une bonne maîtrise des technologies. L’agent des méthodes assure la cohérence des méthodes avec les autres secteurs.
  • 35. Le 28/03/2008 • L’antenne sectorisée a une composition adaptée au secteur. Par exemple : 1 chef d’équipe +1 électronicien +2 hydrauliciens +1 mécanicien +1 soudeur. • L’organisation de la fonction ordonnancement est trop souvent négligée : outre la planification des travaux, elle doit permettre de lancer, à une heure H, une intervention avec tous les moyens mis à disposition du chef d’équipe. Un gain de temps et d’énergie considérable
  • 36. Le 28/03/2008 Les Hommes de la Maintenance et Leur Formation • A tous les niveaux de responsabilité d’un service, la maintenance se caractérise par une nécessaire polyvalence. La culture d’origine doit être technique ; mais ce technicien doit apprendre à gérer, à animer, à informer, parfois à former ou à négocier. • La seule localisation d’une panne exige de transgresser les frontières entre les parties opératrices. Entre les domaines de la mécanique, de l’hydraulique, de l’électronique, des automatismes et de l’informatique. • Comme c’est irréaliste de savoir tout sur tout, c’est par le travail en équipe que la complémentarité des compétences résoudra le problème du terrain.
  • 37. Le 28/03/2008 Les métiers de la maintenance  Le responsable du service Souvent ingénieur généraliste, le poste exige une bonne connaissance du terrain (organisation, environnement, ressources humaines et matériels), mais aussi des équipements sensibles. Outre la responsabilité classique de la gestion et de l’animation d’un service technique.  L’ingénieur (Etude et travaux neufs) Légitiment rattachés à la maintenance, les techniciens des travaux neufs ont pour mission de définir, puis de mettre en place et de démarrer les nouveaux équipements. Attentifs à la maintenabilité, à la logistique de soutien et à la sûreté de fonctionnement (SdF). Exploitant les retours d’expérience, ils rendent plus facile et plus efficace la maintenance ultérieure des équipements.
  • 38. Le 28/03/2008 La communication au sein du service Maintenance  En entretien traditionnel, il existait une tendance à la communication orale et négliger la paperasserie au sein des services opérationnels sous prétexte d’efficacité immédiate.  En maintenance aucune action importante ne peut être engagée si elle n’est définie, située, programmée puis enregistrée et analysée en retour d’expérience  Entre l’écrit et l’oral seul ‘’l’écrit’’ sur support papier ou informatique permet : • d’engager et de préciser une responsabilité, • d’éviter les altérations et les omissions, • d’être concis et d’éviter des bavardages inutiles, • de stocker l’information pour une utilisation ultérieure.
  • 39. Le 28/03/2008 Service production Machine défaillancex Programmation enregistrement ORDONNANCEMENT lancement MAGAZIN Service maintenance Bureau des METHODES Antenne d’intervention REALISATION Emission DT DT transmise BT OT BSM Intervention Rapport D’intervention un système de communication dans les services de maintenance, relatif à une intervention corrective prise entre la demande d’intervention et sa clôture
  • 40. Le 28/03/2008 Où :  DT : demande de travail, ouvrant un n° de référence, provenant du client interne  OT : ordre de travail, géré par l’ordonnancement  BT : bon de travail, accompagnant la préparation et retourné complété après intervention  DA : demande d’approvisionnement  BSM : bon de sortie magasin
  • 41. Le 28/03/2008 La charte de la maintenance La charte de la maintenance est constituée des dix engagements suivants : • Disposer d’une organisation et d’une polyvalence technique lui permettant de traiter les interfaces technologiques nécessaires à l’exécution des tâches qu’elle a acceptées. • Maîtriser les techniques et méthodologies nécessaires à son métier. • Respecter et faire respecter les normes réglementation en vigueur, promouvoir celles ayant trait à la maintenance et participer à l’évolution des textes normatifs dans son métier. • Mettre en œuvre des actions de maintenance tenant compte des contraintes de sécurité et d’environnement et refuser toute action conduisant au non respect des textes officiels et des lois en vigueur.
  • 42. Le 28/03/2008 La charte de la maintenance (suite) • Mettre en œuvre des actions de maintenance tenant compte des contraintes d’exploitation spécifique du client. • Fonder ses relations commerciales sur des pratiques contractuelles préalablement déterminées et précisant clairement les partages de responsabilité. • Rechercher avec le client la politique de maintenance optimale en fonction de ses impératifs d’exploitation et de ses exigences de qualité. • Respecter les principes de confidentialité et réserve vis à vis de ses clients.
  • 43. Le 28/03/2008 La charte de la maintenance (suite) • Développer conjointement avec le client des actions visant la transparence des opérations et la maîtrise des risques. • Assurer à son client le retour d’expérience et le conseiller sur les modifications susceptibles d’améliorer les performances, la fiabilité et la sûreté de fonctionnement des équipements et la rentabilité des systèmes de production. L’inciter à actualiser leur mise en conformité avec les normes.
  • 44. Le 28/03/2008 Les indicateurs en Maintenance L’efficacité de la maintenance passe par la maîtrise des équipements, de ses pièces de rechange, de la documentation et de l’historique des évènements. Tout cela ne peut être maîtrisé sans indicateurs d’efficacité (les activités) et de résultats (le Taux de Rendement Synthétique).
  • 45. Le 28/03/2008 Fiabilité _ Maintenabilité _ Disponibilité • Définitions (AFNOR, CEN): Fiabilité : Aptitude d’un bien à accomplir une fonction requise dans des conditions données, durant un intervalle de temps donné. Maintenabilité : Aptitude d’un bien à être maintenu ou rétabli dans un état où il peut accomplir une fonction requise. lorsque la maintenance est accompli dans des conditions données en utilisant des procédures et moyens prescris. Indicateur MTBF Fonction Fiabilité R(t)
  • 46. Le 28/03/2008 Fiabilité _ Maintenabilité _ Disponibilité (suite) • Disponibilité : Aptitude d’un bien à être en état d’accomplir une fonction requise dans des conditions données à un instant donné ou durant un intervalle de temps donné en supposant que la fourniture des moyens extérieurs est assurée. Indicateurs Disponibilité D MTTR MTBF MTBF D   Indicateurs Fonction Maintenabilité M(t) MTTR
  • 47. Le 28/03/2008 Fiabilité _ Maintenabilité _ Disponibilité (suite) • Temps de fiabilité, maintenabilité et disponibilité: La figure ci-dessous illustre les états successifs que peut prendre un système réparable. mise en service 1ère défaillance attente réparation Remise en service Début d’intervention 2ème défaillance Bon fonctionnement Bon fonctionnement MTTF MTBF MDT MUT MTTR
  • 48. Le 28/03/2008 Fiabilité _ Maintenabilité _ Disponibilité (suite) • MTTF (mean time to first faillure ) : temps moyen avant première défaillance. • MTBF (mean time between faillure) :temps moyen entre défaillances successives. • MDT (mean down time) : temps moyen de réparation ou temps moyen d’arrêt propre. • MUT (mean up time) : temps moyen de disponibilité • MTTR (mean time to repair ) : temps moyen de réparation Taux de défaillance: Le taux de défaillance, noté (t) est un indicateur de fiabilité. Il donne le nombre de défaillance par unité d’usage. Il s’exprime le plus souvent en panne par heure. Durée de vie d’un équipement : la courbe en baignoire L’allure générale des variations de la fonction (t), d’un équipement le long de sa durée de vie est connue a priori : nous trouvons une courbe en forme de baignoire. Cette courbe met en évidence trois parties distinctes :
  • 49. Le 28/03/2008 Fiabilité _ Maintenabilité _ Disponibilité (suite) Taux de défaillance 0 1 Défaillance précoce Défaillance Vie utile Défaillance d’usure Taux de défaillance constant temps Courbe en baignoire 2 3
  • 50. Le 28/03/2008 Fiabilité _ Maintenabilité _ Disponibilité (suite) • Zone 1 : Période de défaillance précoce Le taux de défaillance décroît vite. En pratique, cela correspond au déverminage pour les systèmes électronique et à la période de rodage pour les systèmes mécaniques • Zone 2 : Période de vie utile Les défaillances apparaissent d’une manière aléatoire avec un taux de défaillance sensiblement constant. C’est la période de la vie utile d’un dispositif. • Zone 3 : Période d’usure Le taux de défaillance croit très vite. Les avaries qui apparaissent sont liées aux modes de vieillissement des matériaux et de dégradation des dispositifs.
  • 51. Le 28/03/2008 Conclusion « La maintenance est l’ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d’un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise ». NF EN 13306 depuis juin 2001
  • 52. Le 28/03/2008 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES • La fonction maintenance Formation à la gestion de la maintenance industrielle FRANÇOIS MONCHY, Masson • Maintenance Méthodes et organisations François Moncgy, Dunod • Maintenance assistée par ordinateur M. GABRIEL, Y. PIMOR Masson, Paris 1989 • La clef de la compétitivité japonaise M.IMAI, EYROLLES, Paris 1989
  • 53. Le 28/03/2008 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES (suite) • Gestion des stocks et des pièces de rechanges P.COLOMB, EYROLLES, 1978 • Méthodes de Weibull P.POLLARD, C. RIVOIRE, • La fiabilité en mécanique J.C. LIGERON, Desforges, paris 1979 • Fiabilité des systèmes A. PAGES, M.GONDRAN, EYROLLES, 1980