SlideShare une entreprise Scribd logo
École Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme

Exposé sur :

Réalisé par:
BENAMARA FATHY
BOUSSOUF KARIM
BOUALI

FERIEL

MOUKRANI FATIMA
Encadré par : Mme MEHENNAOUI

Mme : DRIOUECHE
PLAN DE TRAVAIL
Introduction:
Carte de l’Algérie.

II- Développement :
Rôle général du tourisme.
1-Rôle culturel :
a) les musées :

b)les palais :
2-

.Musée des Beaux Arts (Alger)
.Musée Bardo (Alger)
.Musée Kotama (Jijel)
.Musée Timgad (Batna)

.Dar Aziza (Alger)
.Palais du Bey (Constantine)
. Les routes des ksours

Rôle social.
3- Rôle économique.
4-Rôle médical :
.Thalassothérapie (Centre de Sidi-Fredj
.La psammothérapie
.Thermalisme :
-stations thermales :
.Alger : Hammam Melouan
Hammam R’hira
.Guelma : Hammam Meskhoutine
.Mascara : Hammam Bouhnifia
.Khenchela : Hammam Salihine
Biskra  : hammam Biskra
5- Rôle écologique :
a) Les Grottes Féerique d’Okas
b) Le Rhoufi
*Conclusion
Introduction
Le tourisme algérien est très intéressant, mais l’unique gestion étatique des
infrastructures est devenue insuffisante ce qui a fait appel au secteur privé ; afin
d’améliorer la situation du secteur touristique ;par la variété des infrastructures
car l’Algérie présente des caractéristiques climatique diverses(le littoral, les zones
montagneuses,les hauts plateaux et le Sahara).
Ces régions offrent une multitude de sites merveilleux et un patrimoine
touristique très riche.
Carte situant les zones les plus touristiques

Les zones touristiques les plus développées pour le moment les Oasis, le
Sahara, notamment à Tamanrasset ; Tipaza,et Cherchell pour le tourisme
culturel et autres régions tel que Annaba,Oran…etc.
Cette richesse offre aux nationaux et aux étrangers la possibilité de
choix entre le tourisme balnéaire,climatique,thermale,saharien et urbain.
Le rôle générale
tourisme :

du

Le rôle que peut jouer le tourisme est très important
particulièrement en Algérie vue sa situation stratégique aussi
les diverses richesses et potentialité qu’elle possède, d’où le
rôle du tourisme est de protéger et exploiter d’une manière
rationnelle ces potentialités dans les différents secteurs et
aspect et qui sont :
-Sur l’aspect social : l’épanouissement de l’individu et
l’élargissement de ses connaissances.
-Sur l’aspect économique : la mondialisation des échanges.
-Sur l’aspect culturel : le tourisme est considéré comme un
vecteur de dialogue qui produit la diversité culturelle.
-Sur l’aspect médical : qui prend en charge les soins et les
repos grâce au stations thermal et autre.
-Sur l’aspect écologique : est de sauvegarder l’environnement
et les ressources naturelles.
Le Rôle culturel du tourisme
Le tourisme est considéré comme un vecteur de dialogue
entre les cultures car la diversité culturelle ne se conçoit pas
sans dialogue, sans échanges, qui conduise au emprunts naturels
qui enrichissent en retour chaque culture.
Les nouveaux moyens de communication et
Le tourisme mettent le patrimoine culturel a la
Disposition du grand pupille,
* Une coopération renforcée entre les opérateurs touristiques et les
institutions culturelles chargée de diffuser une information
scientifique serait surent positive pour mieux rependre a la
question de quelle communication sur la culture et donnée dans le
cadre des circuits touristiques
*dans le tourisme :
L échange culturel se réalise par la rencontre qui se produit
Entre
Un tourisme
et un hote

Un tourisme
et un site

Les obgets culturels
d un musee

* le processus d échange culturel n est possible que si les conditions
du voyage y sont propices, c est a dire suffisamment qualitatives
pur crée des rencontres qui soient de véritables échanges culturels,
Laqua lite de ces rencontres dépend beoucoup la compréhension
entre les personnes, les peuples la perception que les uns se font des
autres, induisant un regard sur soi, valorisant ou dégradent, c est la
capacité de vivre ensemble peut être facilite par un démarche
culturelle ouverte a l échange et a l acceptation de la différence de l
autre,
Permis les infrastructures qui jouent un rôle important sur
l’aspect culturel aussi touristique on a :
-Les musée
-Les palais
Etude des exemples :
A - musée des beaux-arts :
-ce musée est tout simplement magnifique,avec un cadre
unique de verdure et une fantastique vue sur un paysage
exceptionnel le jardin d essai avec un arrière plan la baie d Alger,
collections de peinture sculptures dessins,céramiques,mobilier
et arts décoratifs y sont pressentes sur 2 niveaux,
-où trouve des tableaux originaux des difformes écoles
européennes et orientalistes (du 16 eme ou 19 eme siècle)
-il existe également des œuvres des grands mouvements
thétiques qui ont marque le début de 20 eme siècle telles que les
foules, Derain, vlamincha et matisse …
- pour ce qui est de toiles offertes a l algerie a l occasion de son
accession a l indépendance le thème est toujours l art de la
révolution.
Musée national du Bardo
C’est le musée par excellence de la préhistoire et de la
protohistoire sur l’éthnograpuie rurale, urbaine et Saharienne.
C’est également une villa des style musulman du 18ème siècle
dotée de plusieurs salles consacrées à l’outillage lithique de la
préhistoire néolithique saharien. Outillage lithique d’Amérique
latine. Préhistoire du Sahara paléoasiate moyen et
épipaléolithique …etc.
Dans la cour du musée, se trouve la partie qui conserve
l’anthropologie culturelle, une cuisine traditionnelle. Un café
maure, un intérieur de maison poterie et bijoux. Une salle
Targui…etc.
Musée Cirta
-Constantine est amoureuse de toute le mélange culturel et
civilisationnel , elle rassemble toute son patrimoine culturel dans un
musée situe sur le plateau du condiat , le musée est à visiter .
Condiat Aty est choisi comme lieu d’implantation du musée du fait
que c’était une métropole
numido -punique et aussi en raison de ce qu’il recelait dans le sol
comme les travaux de construction du musée , et qui prirent fin en
1930 sous la forme conçue par l’architecte Castelet .
Le 15 Avril le musée ouvrit ses portes au public sous le nom de Musée
Gustave et garda cette appellation jusqu’au 5 juillet 1975, date à
laquelle il faut débaptisé en musée Cirta ou Cirta est l’ancienne
appellation de la ville de Constantine.
En 1986 il fut élevé au rang des musées nationaux et devient Musée
National Cirta.
La collection archéologique furent acquises grâces à des dons
des fouilles ou des découvertes fortuites dans le département de
l’Est. Cette collection furent repartie en 3 sections.
.Section archéologique : qui comprend des milliers de pièces
exposées suivant un ordre chronologique , le visiteur a ainsi une
vue d’ensemble sur l’histoire depuis la préhistoire à nos jours.
.Section beaux-arts  : ou sont exposés des peintures aquarelles
et sculpture que d’autres restent dans le réserves
.Section ethnographique  : comprend des pièce antiques telle
que des tapis , cuivre , habits traditionnels , bijou …etc.
Les
Dar

palais
Aziza

(Alger)

-Elle se dresse face à la mosquée Ketchaoua, à quelque mètres
de « Dar Khdaoudj » .
-Dar Aziza est considérée comme le ancien édifice d’Alger
-Son appellation Dar Aziza est liée à une tradition orale voulan
qu’un Dey l’ait offerte à sa fille Aziza,épouse d’un Bey de
Constantine au 18ème siècle.
-Ce palais servit de lieu de séjour lors de la visite de Napoléon
III en 1860 et devin musée des arts et traditions populaires en
1961
Palais de Bey

(Constantine)

-Ce palais est la trace vivante de la civilisation Ottomane.
-Le palais Ahmed Bey( appelé aussi palais de la division)occupe
tout un côté de la place foch.
-Ce vaste édifice 5609m² fut condernier Bey à l’emplacement de
vielles maisons accolées les unes au autres .Il fut terminé peu de
temps avant la prise de Constantine par les français.
-Le palais devint ainsi comme un musée des pièces et les
plus riches de la menuiserie et de la sculpture.
Les

routes

des

Ksours

-Le projet pilote « les routes des Ksour » initié conjointement
par l’UNESCO vise la sauvegardé du patrimoine matériel et
immatériel et la promotion d’un tourisme durable. En effet ce
projet qui a pour pôle d’intervention, les wilayas de Bechar,Adrar,
Gardaia, en l’occurrence Taghit,Beni Abbes, Timimoun, Aghlad a
des propriétés multiformes, tels la lutte contre la pauvreté qui
est au cœur de ce projet, aussi pour mieux faire découvrir les
Oasis Sahariennes, leur patrimoine architecturale mais aussi leur
économie fondée sur leur palmeraies grâce au savoir ancestral
d’une gestion ingénieuse de l’eau.
Les nappes d’eau :
Il y a en fait trois sources possibles pour l’eau
d’irrigation :
-La nappe phréatique : l’eau qui coule doucement sous
l’erg,dans les anciens cours de rivières vient de l’Atlas
saharien.
L’eau est alors à quelque mètres seulement et on peut
creuser des puits, c’est le cas pour les Oasis du
Taghouzi.
-La nappe albienne : très profonde,mineuse,elle semble
être inépuisable,elle est donc utilisée pour les projets
impressionnant d’irrigation.
-La nappe des foggaras : plus profonde que la
précédente elle se rapproche de la surface dans plateau
de Tademaït ce qui permet de la rejoindre en creusant
des galeries horizontales,les foggaras.
Les foggaras :
Ce type d’irrigation,profondément original,donne aux
Oasis du Gourara leur spécificité,on ne le retrouve
nulle part ailleurs au Sahara ( sauf dans le Touat…
région d’Adrar à 200Km d’ici) il consiste à créer des
« sources » artificielles en creusant des galeries en
pente très faible qui vont rejoindre la nappe
Pour se répartir l’eau issue de la foggara, les oasiens
du Gourara ont mis au point un système aussi
efficace qu’esthétique : les peignes(Kesria). Un
spécialiste le Kiel el ma, mesure le débit qui passe
entre chaque dent et refait l’opération chaque fois que
la foggara est recreusée ou entretenue ou quand un
propriétaire terrien achète le droit à l’eau d’un autre.
L’eau circule ensuite dans les canaux,les seguia,qui
l’amènent jusqu’au bassin,le majen, ou elle s’accumule
jusqu’à ce que le cultivateur irrigue ses cultures.
Les
foggaras :
Les
foggaras :
Le

rôle

médical

du

tourisme

Le tourisme de santé :est un tourisme récréatif prenant en
charge les soins et les repos, les principaux secteurs caractérisant
cette forme de tourisme sont :
La thalassothérapie.
La psammothérapie.
Le thermalisme.
1- La thalassothérapie :
La thalassothérapie se définit précisément dans un cite marin
privilégié comme l’utilisation, simultanée et sous surveillance
médicale des bienfaits du milieu marin(climat, eau, boues et
autres substances extraites de
la mer )même si elle emploi les mêmes techniques
thérapeutique que le thermalisme ; elle s’en distingue par le fait
qu’elle n’utilise pas l’eau de source.
- Les cures :
Nombreux sont les maux que la thalassothérapie peut
prévenir .Faire une cure revient :
-A marquer une pause.
- Pour faire un point sur la santé.
-Prendre le temps de s’occupe de soi.
-De son corps et son bien-être.
Le centre de
thalassothérapie

à Sidi fredj

Plan de situation:
La station balnéaire de Sidi fredj de classe
internationale, est située sur presqu’île dans la
commune de Staoueli, wilaya d’Alger à 24Km à l’ouest
d’Alger et à 44Km de l’aéroport international Houari
Boumediene
Plan

Les hôtels environnent

d’accès
Présentation

-Inauguré

du

centre :

en 1981, le centre de thalassothérapie de Sidi
fredj est un bâtiment d’architecture moderne de sept
niveaux dont les trois façades ont « vue sur mer ».
-Dans ce site féerique, d’une rare beauté, la clientèle
bénéfice d’un ensemble de présentation aussi variées que
de qualité grâce à :
-Un personnel hautement qualifié, accueillant et toujours
disposé à offrir des prestations de qualité.
-Des équipements modernes et adoptés pour les soins, la
remise en forme,la préparation et récupération des
sportifs, les loisirs, la détente des vacanciers pendant la
saison estivale et l’organisation de manifestation diverses.
-Des structures d’hébergement et de restauration
importantes.
Les différentes
de thalasso

activités

Activité

du

centre

Thalassothérapie

Esthétique et -Soins spécifique du visage et du corps.
beauté -Gommage.
-Application de la paraffine.
-Sauna.
-Manucure et pédicure.
-Enveloppement de paraffine et d’algue.
-presso thérapie.
Sports et loisirs -Soirées animées (galas, dîner) sont organisés pour agrémenter
les séjours.
-Concours Miss thalasso.
-Concours Bronzage et danse.
-Artisanat (exposition)
-Défilé de mode et gastronomie
-La thalasso au service du sport, en salle et en plein air :
-Présentation pour les compétitions.
-Récupération de la forme de athlètes.
Les différentes
salles

-Séminaire.
-Présentation de service à la carte.
-Hébergement et restauration.
-Collations.
Le centre Thalassothérapie à Sidi
Fredj
-Point

positifs  :

-Bonne situation touristique.
-Séparation entre le circuit du personnel et celui
des curistes
-Bonne hiérarchie des espaces en passant du
public au privé.
-Points

négatifs :

-L’unique centre de thalasso de Sidi fredj à Alger
ne peut pas à lui seul subvenir à la demande
croissante de curiste.
-Manque d’activités de détente en basse saison,
l’équipement fonctionne comme un hôpital en
période hivernale.
La psammotherapie :

La composition du mot grec psammotherapie est formée de
deux parties :
-psammos signifie sable
-thérapie signifie traitement médical
* la psammotherapie est une cure de bains de sable associe
a l action du climat saharien
-c est une cure qui dérive d une technique traditionnelle
répondue dans le sud algérien plus précisément a Biskra
-le site se trouve a 10 km de la ville de Biskra dans la
commune de ain beni noui ou il n y a aucune infrastructure
propre a cette thérapie
-les gens se déplacent par leurs propres moyens, certains d
entre eux sont hébergés par les habitants du village ou
comptent sur place.
-les

curistes s enfouissent sons le sable a l air libre, sans
aucune assistance médicale ce qui les expore a d
éventuels risques tels que :
-la deshydrotation
-l étouffement
- le piqûre de scorpions
-les morsures de serpents
-pour protéger la tête pendant le cure, les curistes
utilisent des trépieds conçus avec des feuilles de
palmiers.
-après chaque bain .le repos se fait dans des huttes
fabriquées par les curistes.
-le thermalisme :

*le thermalisme ou fréquentation des sources minérales et
thermales, est une méthode thérapeutique existence depuis
milliers d années en même temps d un phénomène socioéconomique, il regroupe l ensemble des moyens médicaux
Utilise pour exploiter les eaux de sources
*algerie possède environ 200 sources thermales sur l ensemble
de son territoire : le hammam.
-la frequentatin des hammams est une pratique sociale et
millénaire, jusqu a de devenir symbolique pour la population
du point de vue hygiène corporelle
*étude d exemple :
Alger :
hammam meluan
Hammam r hira
Guelma : hammam meskhoutine
Mascara : hammam bou hanifia
Khenchela : hammam salihine
Département d Alger :
*hammam melouan :

-c est la station thermale la plus proche d Alger, elle
en est distante de 40 km et a 7 km de Rovigo .cette
source peut facilement remplaces les eaux de
salihins et de brides-les –bien ouy soigue avec
succès les mêmes affections elle offre toute les
ressources therapentique de l hydrothérapie chaude
et calée, une fois convenablement aménagée, cette
station deviendrez certainement une des principale
stations thermo-minerales de l algerie.
Hammam

-cette

Rhira :

station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d
alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux cette
station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km
d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux
-cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km
d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux
-cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km
d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux
-cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km
d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux
-cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d
alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux
-cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km
d’Alger ,
c’est certainement l un des plus connes et des mieux
aménagées ,il y a un grand nombre de sources,la plupart
thermales, d une température variant de 42a50 degrés ou
trouve aussi deux sources froides ferrugineuses et
gazeuses, utilisée comme eau de table a l établissement
il y a plusieurs hôtels , des piscines, des salles de bains
aménages . ces eaux sont indiquées dans toutes les
maladies comportant le ralentissement de la
nutrition,dans les manifestations arthritiques et
goûteuses dans les rhumatismes ….etc
Hammam r hira reçoit chaque années au moins 20.000
baigneurs tout européens.
Département de Guelma :
Hammam mesthoutine :

-Cette

station est actuellement la plus florissante de l
algerie et ses eaux sont les plus chaudes 95 degrés elle
est située a 18 km de Guelma ,sur la voie ferrée de
Constantine a Tunis, les carthaginois ,puis les
romains ,ont utilise ses eaux ils y a 8 groupes de sources
leur trop-plein forme une superbe saccade qui a plus 100
m de long et 3 m de hauteur .
-le débit totale des sources est évalue a 3600 l /minute,
ces eaux sont particulièrement efficaces dans le
traitement de rhumatismes, de l arthrite …etc.
-de nombreux baigneur fréquentent cette station on y
remarque beaucoup d étranges qui y viennent passer l
hiver y était relativement doux et l altitude modérées
Mascara : hammam bou
hanifia

-a 20 km de mascara sources très appréciées et très
fréquentées, sont visitées, chaque année, par une
vrigtanie de mille arabes et 4 ou 5 mille
européens,cette station a de l avenir .
Le rôle écologique du tourisme :
Dans cette dimension

il

s

agit de :

1-souvegardel ‘environnement et les ressource naturelle dan la
perspective d’une croissance économique saine , contenue et
durable, propre a satisfaire équitablement le besoin et les
aspirations présenter et futures
2-l’ensemble de modes de développement touristique permettant
d’économiser les ressources naturelle rares et précieuses
notamment l’eau et l’énergie.
3-les infrastructure doivent être conçut les activités touristique
programmer de sorte que soit protéges le patrimoine naturelle
constitué par les écosystèmes et la biodiversité.
-(concevoir une architecture adapte a l’environnement
a la typologie architecturale et constructive locale et
aux énergie renouvelables.)
-restaurer et assurer de manière prenne les équilibres
physiques la qualité paysagères des cites et le
maintien d’un certain partie architecturale et urbain.
-détermination d’une politique de gestion reposant sur
une structure responsable de la mise en œuvre de
actions de la remise en valeurs des cites et de leur
animation.
-le tourisme de nature et l’écotourisme sont reconnus
comme de forme particulièrement enrichissantes et
valorisante de tourisme, des alors qu’il s’inscrivent
dans le respect du locales et répondent a la capacité
d’accueil du site.
*la grottes féerique d aokas :

Il est certain que les visiteurs d aokas seront émerveilles
par tant de beauté mais le seront d avantage en visitant la
grotte féerique au ils contempleront les merveille de l
architecture naturelle.
-a 21 km de Bejaia, en longeant la corniche du cap-aohas
semblable au bras d un géant étendu dans la ruer et en s
engouffrant dans le tunnel qui le traverse, vous
remarquerait dans la pénombre quelques marches menant a
une porte métallique, c est l entrée de la grotte féerique .une
des splendeur dont seule dame nature possède le secret.
Historique :
-la grotte féerique d aokas

a été
découverte en 1962 lors de la percée du
tunnel pour le passage de la route .n 9 un
couloir naturel d une longueur d environ
60 m, permet l accès a la grande salle
*dans son ensemble, la grotte parait
vivre dans la sereinement et la sagesse
des cites anciennes ou le temps ne
comptait pas.
Balcon de rhoufi :

Lieu ou la végétation est abondante, situe a
30 km d arrise sur la route de Biskra, les de
chras de rhoufi, ainsi que toute la vallée
auresienne épouse parfaitement la
topographie du site .construite a partir de
matériaux locaux,la maison de rhoufi akhem
est l un des derniers témoignages de l
entente que l homme a pu établir entre lui et
la nature.
Conclusion :

Le tourisme était le fleuron et la
deuxième rente après le pétrole, mais malgré
que l état a consacre tout ses potentialités pour
ce secteur, les infrastructures exigées par le
tourisme reste insuffisants ce qui nécessite d
établir de gestion et d organisation afin d
améliorer, développer et accomplir le besoin
touristique.
LA BIBLIOGRAPHIE :
1)-

mémoire utilisé:

- station thermale « projet de proximité du
développement rurale durable .année 2005 »
-urbanisme :
1)-« tourisme et aménagement perspective
en vue d’un développement durable »
2)- « develppement touristique et
urbanisme prémices d’une intégration cas de la commune de
Boumerdes
- grande équipement :
- hôtel balnéaire , juin 2000
2)- le guide d’Alger et de la
région centre
3- revue n=01 bimestrielle
(septembre octobre 2004)
4)-encarta 2005
5)- encyclopédie 2005
6)- internent:

-conférence sur le tourisme culturel et son rôle
dans la lutte contre la pauvreté
-conférence international tourisme diversité
culturel et développement durable

Contenu connexe

Tendances

Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...
Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...
Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...
Zizou Abid
 
Potentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algériePotentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algérie
Sami Sahli
 
Henri Petit
Henri PetitHenri Petit
Henri Petit
Asma LAOUEDJ
 
Mémoire
MémoireMémoire
Mémoire
Ahmed Attallah
 
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdfrapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf
HadjAmineMino
 
Les formes du tourisme au maroc
Les formes du tourisme au marocLes formes du tourisme au maroc
Les formes du tourisme au maroc
bouzeggaoui fatima zahra
 
Palais d’el eubbad
Palais d’el eubbadPalais d’el eubbad
Palais d’el eubbad
Sami Sahli
 
Equipements culturels structurants
Equipements culturels structurantsEquipements culturels structurants
Equipements culturels structurants
La French Team
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Archi Guelma
 
Le concept urbain un parc habité
Le concept urbain un parc habitéLe concept urbain un parc habité
Le concept urbain un parc habité
Dhiya Eddine Dhiffallah
 
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca une richesse culturelle et tour...
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca   une richesse culturelle et tour...Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca   une richesse culturelle et tour...
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca une richesse culturelle et tour...
hassan II university mohammedia
 
Remise en forme
Remise  en formeRemise  en forme
Remise en forme
ILYES MHAMMEDIA
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
Wahab Bouchareb
 
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme
Formation Tourisme Durable - Historique du TourismeFormation Tourisme Durable - Historique du Tourisme
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme
Guillaume CROMER
 

Tendances (20)

Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...
Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...
Conception d'un centre de loisirs scientifique Écologique à Ghardaïa dans un ...
 
Potentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algériePotentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algérie
 
Henri Petit
Henri PetitHenri Petit
Henri Petit
 
Alger
AlgerAlger
Alger
 
Mémoire
MémoireMémoire
Mémoire
 
PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Notre discour
Notre discourNotre discour
Notre discour
 
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdfrapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf
 
Les formes du tourisme au maroc
Les formes du tourisme au marocLes formes du tourisme au maroc
Les formes du tourisme au maroc
 
Palais d’el eubbad
Palais d’el eubbadPalais d’el eubbad
Palais d’el eubbad
 
Jardins 02
Jardins 02Jardins 02
Jardins 02
 
Equipements culturels structurants
Equipements culturels structurantsEquipements culturels structurants
Equipements culturels structurants
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
 
Le concept urbain un parc habité
Le concept urbain un parc habitéLe concept urbain un parc habité
Le concept urbain un parc habité
 
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca une richesse culturelle et tour...
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca   une richesse culturelle et tour...Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca   une richesse culturelle et tour...
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca une richesse culturelle et tour...
 
Remise en forme
Remise  en formeRemise  en forme
Remise en forme
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
 
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme
Formation Tourisme Durable - Historique du TourismeFormation Tourisme Durable - Historique du Tourisme
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 

En vedette

L’aménagement touristique
L’aménagement touristiqueL’aménagement touristique
L’aménagement touristique
Mounir Akajia
 
le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...
le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...
le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...
moncef bakail
 
Wiki du 23 septembre guide touristiqure de boston
Wiki du 23 septembre   guide touristiqure de bostonWiki du 23 septembre   guide touristiqure de boston
Wiki du 23 septembre guide touristiqure de boston
Mary Ellen McGoey
 
Découvrez les merveilles du désert sud algérien avec
Découvrez les merveilles du désert sud algérien avecDécouvrez les merveilles du désert sud algérien avec
Découvrez les merveilles du désert sud algérien avec
Chris De Vogel
 
influce
influceinfluce
influce
Ahmed Simo
 
Le Tourisme Vert
Le Tourisme VertLe Tourisme Vert
Le Tourisme Vert
guestb22a14d4
 
Documentation touristique
Documentation touristiqueDocumentation touristique
Documentation touristique
clamuraller
 
Histoire Du Tourisme B
Histoire Du Tourisme   BHistoire Du Tourisme   B
Histoire Du Tourisme B
Céline Duclos
 
Les techniques professionnelles d’accompagnement
Les techniques professionnelles d’accompagnementLes techniques professionnelles d’accompagnement
Les techniques professionnelles d’accompagnement
dine831
 
4shared.com Website Tutorial
4shared.com Website Tutorial4shared.com Website Tutorial
4shared.com Website Tutorial
Jasmine Ancheta
 
Parc aquatique kah
Parc aquatique  kahParc aquatique  kah
Parc aquatique kah
Sami Sahli
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
Wahab Bouchareb
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaoui
Hiba Architecte
 
Ma routine quotidienne
Ma routine quotidienneMa routine quotidienne
Ma routine quotidienne
Ines Cerrato
 
Tourisme et Medias Sociaux
Tourisme et Medias SociauxTourisme et Medias Sociaux
Tourisme et Medias Sociaux
Mathieu BRUC
 
Demander le chemin
Demander le cheminDemander le chemin
Demander le chemin
Ines Cerrato
 
Techniques de Guidage
Techniques de GuidageTechniques de Guidage
Techniques de Guidage
National Tour Guide
 

En vedette (20)

L’aménagement touristique
L’aménagement touristiqueL’aménagement touristique
L’aménagement touristique
 
le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...
le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...
le role du tourisme dans le developpement socio-économique de l'AfriqueArticl...
 
Wiki du 23 septembre guide touristiqure de boston
Wiki du 23 septembre   guide touristiqure de bostonWiki du 23 septembre   guide touristiqure de boston
Wiki du 23 septembre guide touristiqure de boston
 
Découvrez les merveilles du désert sud algérien avec
Découvrez les merveilles du désert sud algérien avecDécouvrez les merveilles du désert sud algérien avec
Découvrez les merveilles du désert sud algérien avec
 
influce
influceinfluce
influce
 
Le Tourisme Vert
Le Tourisme VertLe Tourisme Vert
Le Tourisme Vert
 
Documentation touristique
Documentation touristiqueDocumentation touristique
Documentation touristique
 
Histoire Du Tourisme B
Histoire Du Tourisme   BHistoire Du Tourisme   B
Histoire Du Tourisme B
 
Les techniques professionnelles d’accompagnement
Les techniques professionnelles d’accompagnementLes techniques professionnelles d’accompagnement
Les techniques professionnelles d’accompagnement
 
4shared.com Website Tutorial
4shared.com Website Tutorial4shared.com Website Tutorial
4shared.com Website Tutorial
 
Parc aquatique kah
Parc aquatique  kahParc aquatique  kah
Parc aquatique kah
 
Timgad
TimgadTimgad
Timgad
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaoui
 
Je suis perdue
Je suis perdueJe suis perdue
Je suis perdue
 
A1 Indiquer le Chemin
A1 Indiquer le CheminA1 Indiquer le Chemin
A1 Indiquer le Chemin
 
Ma routine quotidienne
Ma routine quotidienneMa routine quotidienne
Ma routine quotidienne
 
Tourisme et Medias Sociaux
Tourisme et Medias SociauxTourisme et Medias Sociaux
Tourisme et Medias Sociaux
 
Demander le chemin
Demander le cheminDemander le chemin
Demander le chemin
 
Techniques de Guidage
Techniques de GuidageTechniques de Guidage
Techniques de Guidage
 

Similaire à Rôle du tourisme

Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-PyrénéesProgramme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
France Télévisions Midi-Pyrénées
 
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
Journées du patrimoine à nice 2013   programmeJournées du patrimoine à nice 2013   programme
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
LECREURER
 
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
Journées du patrimoine à nice 2013   programmeJournées du patrimoine à nice 2013   programme
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
LECREURER
 
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antiqueDossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Musée Départemental Arles Antique
 
Sadok hassen
Sadok hassenSadok hassen
Sadok hassen
Souhir Triki
 
Histoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5 partie suite et fin
Histoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5  partie suite et finHistoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5  partie suite et fin
Histoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5 partie suite et fin
Karim OULDENNEBIA
 
Antibes journees du patrimoine_2013
Antibes journees du patrimoine_2013Antibes journees du patrimoine_2013
Antibes journees du patrimoine_2013
LECREURER
 
Paris au moyen age
Paris au moyen ageParis au moyen age
Paris au moyen age
francecours
 
Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013
Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013
Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013
edelcroix
 
Tourisme, culture et patrimoine 2013
Tourisme, culture et patrimoine 2013Tourisme, culture et patrimoine 2013
Tourisme, culture et patrimoine 2013
edelcroix
 
Le capitoul n°6 - octobre
Le capitoul n°6 - octobreLe capitoul n°6 - octobre
Le capitoul n°6 - octobre
MathildeRoy4
 
Haute vienne brochure appel 2012
Haute vienne brochure appel 2012Haute vienne brochure appel 2012
Haute vienne brochure appel 2012
Haute-Vienne Tourisme
 
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à VersaillesJournées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
Pascal Le Mée
 
Le renouveau de l'Institut du monde arabe
Le renouveau de l'Institut du monde arabeLe renouveau de l'Institut du monde arabe
Le renouveau de l'Institut du monde arabe
Brayann ARNOLIN
 
Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"
Imene Ferfache
 
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Nazim Ahid
 
Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.
Nazim Ahid
 
Musees folklorique et des costumes
Musees folklorique et des costumesMusees folklorique et des costumes
Musees folklorique et des costumes
Socratis Vasiopoulos
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │BlogspotTop 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Amirah Morss
 

Similaire à Rôle du tourisme (20)

Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-PyrénéesProgramme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
 
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
Journées du patrimoine à nice 2013   programmeJournées du patrimoine à nice 2013   programme
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
 
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
Journées du patrimoine à nice 2013   programmeJournées du patrimoine à nice 2013   programme
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
 
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antiqueDossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
 
Sadok hassen
Sadok hassenSadok hassen
Sadok hassen
 
Histoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5 partie suite et fin
Histoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5  partie suite et finHistoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5  partie suite et fin
Histoire d'un puits sur les bords de la Mekerra 5 partie suite et fin
 
Antibes journees du patrimoine_2013
Antibes journees du patrimoine_2013Antibes journees du patrimoine_2013
Antibes journees du patrimoine_2013
 
Paris au moyen age
Paris au moyen ageParis au moyen age
Paris au moyen age
 
Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013
Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013
Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013
 
Tourisme, culture et patrimoine 2013
Tourisme, culture et patrimoine 2013Tourisme, culture et patrimoine 2013
Tourisme, culture et patrimoine 2013
 
Le capitoul n°6 - octobre
Le capitoul n°6 - octobreLe capitoul n°6 - octobre
Le capitoul n°6 - octobre
 
Haute vienne brochure appel 2012
Haute vienne brochure appel 2012Haute vienne brochure appel 2012
Haute vienne brochure appel 2012
 
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à VersaillesJournées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
 
Depliant pahvmjep2013web
Depliant pahvmjep2013webDepliant pahvmjep2013web
Depliant pahvmjep2013web
 
Le renouveau de l'Institut du monde arabe
Le renouveau de l'Institut du monde arabeLe renouveau de l'Institut du monde arabe
Le renouveau de l'Institut du monde arabe
 
Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"
 
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal.
 
Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.
 
Musees folklorique et des costumes
Musees folklorique et des costumesMusees folklorique et des costumes
Musees folklorique et des costumes
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │BlogspotTop 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
 

Plus de Sami Sahli

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
Sami Sahli
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
Sami Sahli
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
Sami Sahli
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
Sami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
Sami Sahli
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
Sami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
Sami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
Sami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
Sami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
Sami Sahli
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
Sami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
Sami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
Sami Sahli
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
Sami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
Sami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
Sami Sahli
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
Sami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 

Rôle du tourisme

  • 1. École Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme Exposé sur : Réalisé par: BENAMARA FATHY BOUSSOUF KARIM BOUALI FERIEL MOUKRANI FATIMA Encadré par : Mme MEHENNAOUI Mme : DRIOUECHE
  • 2. PLAN DE TRAVAIL Introduction: Carte de l’Algérie. II- Développement : Rôle général du tourisme. 1-Rôle culturel : a) les musées : b)les palais : 2- .Musée des Beaux Arts (Alger) .Musée Bardo (Alger) .Musée Kotama (Jijel) .Musée Timgad (Batna) .Dar Aziza (Alger) .Palais du Bey (Constantine) . Les routes des ksours Rôle social. 3- Rôle économique.
  • 3. 4-Rôle médical : .Thalassothérapie (Centre de Sidi-Fredj .La psammothérapie .Thermalisme : -stations thermales : .Alger : Hammam Melouan Hammam R’hira .Guelma : Hammam Meskhoutine .Mascara : Hammam Bouhnifia .Khenchela : Hammam Salihine Biskra  : hammam Biskra 5- Rôle écologique : a) Les Grottes Féerique d’Okas b) Le Rhoufi *Conclusion
  • 4. Introduction Le tourisme algérien est très intéressant, mais l’unique gestion étatique des infrastructures est devenue insuffisante ce qui a fait appel au secteur privé ; afin d’améliorer la situation du secteur touristique ;par la variété des infrastructures car l’Algérie présente des caractéristiques climatique diverses(le littoral, les zones montagneuses,les hauts plateaux et le Sahara). Ces régions offrent une multitude de sites merveilleux et un patrimoine touristique très riche.
  • 5. Carte situant les zones les plus touristiques Les zones touristiques les plus développées pour le moment les Oasis, le Sahara, notamment à Tamanrasset ; Tipaza,et Cherchell pour le tourisme culturel et autres régions tel que Annaba,Oran…etc. Cette richesse offre aux nationaux et aux étrangers la possibilité de choix entre le tourisme balnéaire,climatique,thermale,saharien et urbain.
  • 6. Le rôle générale tourisme : du Le rôle que peut jouer le tourisme est très important particulièrement en Algérie vue sa situation stratégique aussi les diverses richesses et potentialité qu’elle possède, d’où le rôle du tourisme est de protéger et exploiter d’une manière rationnelle ces potentialités dans les différents secteurs et aspect et qui sont : -Sur l’aspect social : l’épanouissement de l’individu et l’élargissement de ses connaissances. -Sur l’aspect économique : la mondialisation des échanges. -Sur l’aspect culturel : le tourisme est considéré comme un vecteur de dialogue qui produit la diversité culturelle. -Sur l’aspect médical : qui prend en charge les soins et les repos grâce au stations thermal et autre. -Sur l’aspect écologique : est de sauvegarder l’environnement et les ressources naturelles.
  • 7. Le Rôle culturel du tourisme Le tourisme est considéré comme un vecteur de dialogue entre les cultures car la diversité culturelle ne se conçoit pas sans dialogue, sans échanges, qui conduise au emprunts naturels qui enrichissent en retour chaque culture. Les nouveaux moyens de communication et Le tourisme mettent le patrimoine culturel a la Disposition du grand pupille, * Une coopération renforcée entre les opérateurs touristiques et les institutions culturelles chargée de diffuser une information scientifique serait surent positive pour mieux rependre a la question de quelle communication sur la culture et donnée dans le cadre des circuits touristiques *dans le tourisme :
  • 8. L échange culturel se réalise par la rencontre qui se produit Entre Un tourisme et un hote Un tourisme et un site Les obgets culturels d un musee * le processus d échange culturel n est possible que si les conditions du voyage y sont propices, c est a dire suffisamment qualitatives pur crée des rencontres qui soient de véritables échanges culturels, Laqua lite de ces rencontres dépend beoucoup la compréhension entre les personnes, les peuples la perception que les uns se font des autres, induisant un regard sur soi, valorisant ou dégradent, c est la capacité de vivre ensemble peut être facilite par un démarche culturelle ouverte a l échange et a l acceptation de la différence de l autre, Permis les infrastructures qui jouent un rôle important sur l’aspect culturel aussi touristique on a : -Les musée -Les palais
  • 9. Etude des exemples : A - musée des beaux-arts : -ce musée est tout simplement magnifique,avec un cadre unique de verdure et une fantastique vue sur un paysage exceptionnel le jardin d essai avec un arrière plan la baie d Alger, collections de peinture sculptures dessins,céramiques,mobilier et arts décoratifs y sont pressentes sur 2 niveaux, -où trouve des tableaux originaux des difformes écoles européennes et orientalistes (du 16 eme ou 19 eme siècle) -il existe également des œuvres des grands mouvements thétiques qui ont marque le début de 20 eme siècle telles que les foules, Derain, vlamincha et matisse … - pour ce qui est de toiles offertes a l algerie a l occasion de son accession a l indépendance le thème est toujours l art de la révolution.
  • 10. Musée national du Bardo C’est le musée par excellence de la préhistoire et de la protohistoire sur l’éthnograpuie rurale, urbaine et Saharienne. C’est également une villa des style musulman du 18ème siècle dotée de plusieurs salles consacrées à l’outillage lithique de la préhistoire néolithique saharien. Outillage lithique d’Amérique latine. Préhistoire du Sahara paléoasiate moyen et épipaléolithique …etc. Dans la cour du musée, se trouve la partie qui conserve l’anthropologie culturelle, une cuisine traditionnelle. Un café maure, un intérieur de maison poterie et bijoux. Une salle Targui…etc.
  • 11. Musée Cirta -Constantine est amoureuse de toute le mélange culturel et civilisationnel , elle rassemble toute son patrimoine culturel dans un musée situe sur le plateau du condiat , le musée est à visiter . Condiat Aty est choisi comme lieu d’implantation du musée du fait que c’était une métropole numido -punique et aussi en raison de ce qu’il recelait dans le sol comme les travaux de construction du musée , et qui prirent fin en 1930 sous la forme conçue par l’architecte Castelet . Le 15 Avril le musée ouvrit ses portes au public sous le nom de Musée Gustave et garda cette appellation jusqu’au 5 juillet 1975, date à laquelle il faut débaptisé en musée Cirta ou Cirta est l’ancienne appellation de la ville de Constantine. En 1986 il fut élevé au rang des musées nationaux et devient Musée National Cirta.
  • 12. La collection archéologique furent acquises grâces à des dons des fouilles ou des découvertes fortuites dans le département de l’Est. Cette collection furent repartie en 3 sections. .Section archéologique : qui comprend des milliers de pièces exposées suivant un ordre chronologique , le visiteur a ainsi une vue d’ensemble sur l’histoire depuis la préhistoire à nos jours. .Section beaux-arts  : ou sont exposés des peintures aquarelles et sculpture que d’autres restent dans le réserves .Section ethnographique  : comprend des pièce antiques telle que des tapis , cuivre , habits traditionnels , bijou …etc.
  • 13. Les Dar palais Aziza (Alger) -Elle se dresse face à la mosquée Ketchaoua, à quelque mètres de « Dar Khdaoudj » . -Dar Aziza est considérée comme le ancien édifice d’Alger -Son appellation Dar Aziza est liée à une tradition orale voulan qu’un Dey l’ait offerte à sa fille Aziza,épouse d’un Bey de Constantine au 18ème siècle. -Ce palais servit de lieu de séjour lors de la visite de Napoléon III en 1860 et devin musée des arts et traditions populaires en 1961
  • 14. Palais de Bey (Constantine) -Ce palais est la trace vivante de la civilisation Ottomane. -Le palais Ahmed Bey( appelé aussi palais de la division)occupe tout un côté de la place foch. -Ce vaste édifice 5609m² fut condernier Bey à l’emplacement de vielles maisons accolées les unes au autres .Il fut terminé peu de temps avant la prise de Constantine par les français. -Le palais devint ainsi comme un musée des pièces et les plus riches de la menuiserie et de la sculpture.
  • 15. Les routes des Ksours -Le projet pilote « les routes des Ksour » initié conjointement par l’UNESCO vise la sauvegardé du patrimoine matériel et immatériel et la promotion d’un tourisme durable. En effet ce projet qui a pour pôle d’intervention, les wilayas de Bechar,Adrar, Gardaia, en l’occurrence Taghit,Beni Abbes, Timimoun, Aghlad a des propriétés multiformes, tels la lutte contre la pauvreté qui est au cœur de ce projet, aussi pour mieux faire découvrir les Oasis Sahariennes, leur patrimoine architecturale mais aussi leur économie fondée sur leur palmeraies grâce au savoir ancestral d’une gestion ingénieuse de l’eau.
  • 16. Les nappes d’eau : Il y a en fait trois sources possibles pour l’eau d’irrigation : -La nappe phréatique : l’eau qui coule doucement sous l’erg,dans les anciens cours de rivières vient de l’Atlas saharien. L’eau est alors à quelque mètres seulement et on peut creuser des puits, c’est le cas pour les Oasis du Taghouzi. -La nappe albienne : très profonde,mineuse,elle semble être inépuisable,elle est donc utilisée pour les projets impressionnant d’irrigation. -La nappe des foggaras : plus profonde que la précédente elle se rapproche de la surface dans plateau de Tademaït ce qui permet de la rejoindre en creusant des galeries horizontales,les foggaras.
  • 17. Les foggaras : Ce type d’irrigation,profondément original,donne aux Oasis du Gourara leur spécificité,on ne le retrouve nulle part ailleurs au Sahara ( sauf dans le Touat… région d’Adrar à 200Km d’ici) il consiste à créer des « sources » artificielles en creusant des galeries en pente très faible qui vont rejoindre la nappe Pour se répartir l’eau issue de la foggara, les oasiens du Gourara ont mis au point un système aussi efficace qu’esthétique : les peignes(Kesria). Un spécialiste le Kiel el ma, mesure le débit qui passe entre chaque dent et refait l’opération chaque fois que la foggara est recreusée ou entretenue ou quand un propriétaire terrien achète le droit à l’eau d’un autre. L’eau circule ensuite dans les canaux,les seguia,qui l’amènent jusqu’au bassin,le majen, ou elle s’accumule jusqu’à ce que le cultivateur irrigue ses cultures.
  • 20. Le rôle médical du tourisme Le tourisme de santé :est un tourisme récréatif prenant en charge les soins et les repos, les principaux secteurs caractérisant cette forme de tourisme sont : La thalassothérapie. La psammothérapie. Le thermalisme. 1- La thalassothérapie : La thalassothérapie se définit précisément dans un cite marin privilégié comme l’utilisation, simultanée et sous surveillance médicale des bienfaits du milieu marin(climat, eau, boues et autres substances extraites de la mer )même si elle emploi les mêmes techniques thérapeutique que le thermalisme ; elle s’en distingue par le fait qu’elle n’utilise pas l’eau de source.
  • 21. - Les cures : Nombreux sont les maux que la thalassothérapie peut prévenir .Faire une cure revient : -A marquer une pause. - Pour faire un point sur la santé. -Prendre le temps de s’occupe de soi. -De son corps et son bien-être.
  • 22. Le centre de thalassothérapie à Sidi fredj Plan de situation: La station balnéaire de Sidi fredj de classe internationale, est située sur presqu’île dans la commune de Staoueli, wilaya d’Alger à 24Km à l’ouest d’Alger et à 44Km de l’aéroport international Houari Boumediene
  • 24. Présentation -Inauguré du centre : en 1981, le centre de thalassothérapie de Sidi fredj est un bâtiment d’architecture moderne de sept niveaux dont les trois façades ont « vue sur mer ». -Dans ce site féerique, d’une rare beauté, la clientèle bénéfice d’un ensemble de présentation aussi variées que de qualité grâce à : -Un personnel hautement qualifié, accueillant et toujours disposé à offrir des prestations de qualité. -Des équipements modernes et adoptés pour les soins, la remise en forme,la préparation et récupération des sportifs, les loisirs, la détente des vacanciers pendant la saison estivale et l’organisation de manifestation diverses. -Des structures d’hébergement et de restauration importantes.
  • 25. Les différentes de thalasso activités Activité du centre Thalassothérapie Esthétique et -Soins spécifique du visage et du corps. beauté -Gommage. -Application de la paraffine. -Sauna. -Manucure et pédicure. -Enveloppement de paraffine et d’algue. -presso thérapie. Sports et loisirs -Soirées animées (galas, dîner) sont organisés pour agrémenter les séjours. -Concours Miss thalasso. -Concours Bronzage et danse. -Artisanat (exposition) -Défilé de mode et gastronomie -La thalasso au service du sport, en salle et en plein air : -Présentation pour les compétitions. -Récupération de la forme de athlètes. Les différentes salles -Séminaire. -Présentation de service à la carte. -Hébergement et restauration. -Collations.
  • 27. -Point positifs  : -Bonne situation touristique. -Séparation entre le circuit du personnel et celui des curistes -Bonne hiérarchie des espaces en passant du public au privé. -Points négatifs : -L’unique centre de thalasso de Sidi fredj à Alger ne peut pas à lui seul subvenir à la demande croissante de curiste. -Manque d’activités de détente en basse saison, l’équipement fonctionne comme un hôpital en période hivernale.
  • 28. La psammotherapie : La composition du mot grec psammotherapie est formée de deux parties : -psammos signifie sable -thérapie signifie traitement médical * la psammotherapie est une cure de bains de sable associe a l action du climat saharien -c est une cure qui dérive d une technique traditionnelle répondue dans le sud algérien plus précisément a Biskra -le site se trouve a 10 km de la ville de Biskra dans la commune de ain beni noui ou il n y a aucune infrastructure propre a cette thérapie -les gens se déplacent par leurs propres moyens, certains d entre eux sont hébergés par les habitants du village ou comptent sur place.
  • 29. -les curistes s enfouissent sons le sable a l air libre, sans aucune assistance médicale ce qui les expore a d éventuels risques tels que : -la deshydrotation -l étouffement - le piqûre de scorpions -les morsures de serpents -pour protéger la tête pendant le cure, les curistes utilisent des trépieds conçus avec des feuilles de palmiers. -après chaque bain .le repos se fait dans des huttes fabriquées par les curistes.
  • 30. -le thermalisme : *le thermalisme ou fréquentation des sources minérales et thermales, est une méthode thérapeutique existence depuis milliers d années en même temps d un phénomène socioéconomique, il regroupe l ensemble des moyens médicaux Utilise pour exploiter les eaux de sources *algerie possède environ 200 sources thermales sur l ensemble de son territoire : le hammam. -la frequentatin des hammams est une pratique sociale et millénaire, jusqu a de devenir symbolique pour la population du point de vue hygiène corporelle *étude d exemple : Alger : hammam meluan Hammam r hira Guelma : hammam meskhoutine Mascara : hammam bou hanifia Khenchela : hammam salihine
  • 31. Département d Alger : *hammam melouan : -c est la station thermale la plus proche d Alger, elle en est distante de 40 km et a 7 km de Rovigo .cette source peut facilement remplaces les eaux de salihins et de brides-les –bien ouy soigue avec succès les mêmes affections elle offre toute les ressources therapentique de l hydrothérapie chaude et calée, une fois convenablement aménagée, cette station deviendrez certainement une des principale stations thermo-minerales de l algerie.
  • 32. Hammam -cette Rhira : station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux -cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux -cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux -cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d’Alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux -cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d alger ,c est certainement l un des plus connes et des mieux -cette station est a 12 km de la gare de bou-medfa et a 100 km d’Alger ,
  • 33. c’est certainement l un des plus connes et des mieux aménagées ,il y a un grand nombre de sources,la plupart thermales, d une température variant de 42a50 degrés ou trouve aussi deux sources froides ferrugineuses et gazeuses, utilisée comme eau de table a l établissement il y a plusieurs hôtels , des piscines, des salles de bains aménages . ces eaux sont indiquées dans toutes les maladies comportant le ralentissement de la nutrition,dans les manifestations arthritiques et goûteuses dans les rhumatismes ….etc Hammam r hira reçoit chaque années au moins 20.000 baigneurs tout européens.
  • 34. Département de Guelma : Hammam mesthoutine : -Cette station est actuellement la plus florissante de l algerie et ses eaux sont les plus chaudes 95 degrés elle est située a 18 km de Guelma ,sur la voie ferrée de Constantine a Tunis, les carthaginois ,puis les romains ,ont utilise ses eaux ils y a 8 groupes de sources leur trop-plein forme une superbe saccade qui a plus 100 m de long et 3 m de hauteur . -le débit totale des sources est évalue a 3600 l /minute, ces eaux sont particulièrement efficaces dans le traitement de rhumatismes, de l arthrite …etc. -de nombreux baigneur fréquentent cette station on y remarque beaucoup d étranges qui y viennent passer l hiver y était relativement doux et l altitude modérées
  • 35. Mascara : hammam bou hanifia -a 20 km de mascara sources très appréciées et très fréquentées, sont visitées, chaque année, par une vrigtanie de mille arabes et 4 ou 5 mille européens,cette station a de l avenir .
  • 36. Le rôle écologique du tourisme : Dans cette dimension il s agit de : 1-souvegardel ‘environnement et les ressource naturelle dan la perspective d’une croissance économique saine , contenue et durable, propre a satisfaire équitablement le besoin et les aspirations présenter et futures 2-l’ensemble de modes de développement touristique permettant d’économiser les ressources naturelle rares et précieuses notamment l’eau et l’énergie. 3-les infrastructure doivent être conçut les activités touristique programmer de sorte que soit protéges le patrimoine naturelle constitué par les écosystèmes et la biodiversité.
  • 37. -(concevoir une architecture adapte a l’environnement a la typologie architecturale et constructive locale et aux énergie renouvelables.) -restaurer et assurer de manière prenne les équilibres physiques la qualité paysagères des cites et le maintien d’un certain partie architecturale et urbain. -détermination d’une politique de gestion reposant sur une structure responsable de la mise en œuvre de actions de la remise en valeurs des cites et de leur animation. -le tourisme de nature et l’écotourisme sont reconnus comme de forme particulièrement enrichissantes et valorisante de tourisme, des alors qu’il s’inscrivent dans le respect du locales et répondent a la capacité d’accueil du site.
  • 38. *la grottes féerique d aokas : Il est certain que les visiteurs d aokas seront émerveilles par tant de beauté mais le seront d avantage en visitant la grotte féerique au ils contempleront les merveille de l architecture naturelle. -a 21 km de Bejaia, en longeant la corniche du cap-aohas semblable au bras d un géant étendu dans la ruer et en s engouffrant dans le tunnel qui le traverse, vous remarquerait dans la pénombre quelques marches menant a une porte métallique, c est l entrée de la grotte féerique .une des splendeur dont seule dame nature possède le secret.
  • 39. Historique : -la grotte féerique d aokas a été découverte en 1962 lors de la percée du tunnel pour le passage de la route .n 9 un couloir naturel d une longueur d environ 60 m, permet l accès a la grande salle *dans son ensemble, la grotte parait vivre dans la sereinement et la sagesse des cites anciennes ou le temps ne comptait pas.
  • 40. Balcon de rhoufi : Lieu ou la végétation est abondante, situe a 30 km d arrise sur la route de Biskra, les de chras de rhoufi, ainsi que toute la vallée auresienne épouse parfaitement la topographie du site .construite a partir de matériaux locaux,la maison de rhoufi akhem est l un des derniers témoignages de l entente que l homme a pu établir entre lui et la nature.
  • 41. Conclusion : Le tourisme était le fleuron et la deuxième rente après le pétrole, mais malgré que l état a consacre tout ses potentialités pour ce secteur, les infrastructures exigées par le tourisme reste insuffisants ce qui nécessite d établir de gestion et d organisation afin d améliorer, développer et accomplir le besoin touristique.
  • 42. LA BIBLIOGRAPHIE : 1)- mémoire utilisé: - station thermale « projet de proximité du développement rurale durable .année 2005 » -urbanisme : 1)-« tourisme et aménagement perspective en vue d’un développement durable » 2)- « develppement touristique et urbanisme prémices d’une intégration cas de la commune de Boumerdes - grande équipement : - hôtel balnéaire , juin 2000
  • 43. 2)- le guide d’Alger et de la région centre 3- revue n=01 bimestrielle (septembre octobre 2004) 4)-encarta 2005 5)- encyclopédie 2005 6)- internent: -conférence sur le tourisme culturel et son rôle dans la lutte contre la pauvreté -conférence international tourisme diversité culturel et développement durable