SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  47
Suzane Renaud, md,

CSMQ, CRCP DFAPA, FCPA-APC
,
Institut Douglas, cliniques THAI
Associate Professor of Psychiatry,
McGill University









Capacité d’une personne de maintenir une
image de soi relativement positive
Via plusieurs processus régulatoires variés dont
auto-régulation, via les émotions et
l’environnement,
soulignant les besoins de l’individu en
validation et affirmation
Avec motivation ouverte ou couverte de
rechercher des expériences d’accomplissement
dans l’environnement social
Pincus et Lukowitsky, 2010
Soi:
Autrui:
 Apparence
 Charisme
 Affirmation
 Leadership
 Estime de soi
 Compétitivité
(regard sur soi)
 Revendication légitime
 Respect de
 Empathie
soi/dignité
 Affiliation
 Auto-évaluation
 Sagesse et humour
 Auto-efficacité
 Tolérance de la
critique et la défaite





Gratification ou frustration dans la relation
avec les autres
Évaluation de la distance entre buts personnels
/aspirations et accomplissements
Humeur et émotions: sérénité versus

 Envie,

Honte et Fierté

Auto-représentations intégrées ou dissociées
modulation de l’eStime de Soi
normale
Soi
idéal

+objet
externe
objet idéal

PrécurSeurS
Surmoi PrimitifS

+-

Soi actuel

+Selon Kernberg, 2013

+-
Idéal du moi/
perfectionnisme

Autocritique/
Estime de soi

Capacité
empathique

Compétence de
vie et affiliation

Estime
personnelle

Contrôle interne

autorégulation

Modulation
affective

Travail créativité
Ajustement social
et moral

Ronningstam, 2010








Tempéramentales: sensibilité, seuil de
frustration ou de tolérance, modulation des
émotions,
Traits de personnalité: Névrotisme et
amabilité bas versus extraversion élevée
Interactions familiales: parents narcissiques,
divorcés, enfants adoptés, abusés, riches ou
gâtés...
Capacité adaptative des parents aux besoins
des enfants
Socio-culturelles: performance, programmes
monolytiques, pluralisme des valeurs, clans,
rejet, méthode éducative,...







Variations de l’humeur marquée/dépression
Réactions agressives intenses face aux menaces
de l’estime de soi
Sentiments marqués de honte et d’envie
Réactions intenses à la perception de l’envie
des autres
Cooper & Ronningstam 1992; Cooper 1998; Kernberg 1998;
Morey & James, 1998; Rhodewalt & Morf, 1998; Ronningstam &
Gunderson,1990











Sentiment de supériorité, d’être unique,
Exagération des talents et accomplissements,
Fantasmes grandioses,
Besoin d’attention et d’admiration,
Égocentrisme,
Arrogance et vantardise,
Regard hautain sur autrui
Besoin de performer
Réactions marquées envers la critique et la
défaite
Morey & James, 1998; Ronningstam & Gunderson,1990;
Rhodewalt & Morf, 1998







Origine: critique sévère ou rejet des parents,
rejet ou exclusion des pairs
Sentiment de honte et d’humiliation, d’être
défectueux, inférieur, non aimable
Évitement défensif de peur d’être exposé ou
humilié, efforts pour être plus désirable
Évaluation constante de performance, envie





Source dans
un mélange d’adoration inconditionnelle,
de protection soumise
de désapprobation plus ou moins explicite
face à la moindre imperfection.









Développement psychique du narcissique
arrêté, l'individu n'ayant pas reçu l'empathie
des parents pour rendre son moi cohésif.
Ils n'ont pas répondu à l'exhibitionnisme
approprié de l'enfant avec validation et
admiration
Ils n'ont pas offert de modèle à idéaliser d'où le
transfert en miroir, jumelé et idéalisé.
La honte fut plutôt transmise.
Les autres sont source de miroir narcissique.
Kohut comprend la rage destructrice du
narcissique.


Tout trouble de personnalité 60%
Narcissique 79%
Obsessionnelle-compulsive 78%
Limite 69%
Histrionique 67%



Torgensen, 2000





PRÉVALENCE DES TROUBLES DE PERSONNALITÉ
Baltimore-est,
1997-1999
 

J.Samuels 2002
Troubles de Personnalité
DSM- N=742   F:63%  H :37%
III-R et DSM-IV 34-94 ans      IPDE+Tiers

Oslo
1994-1997
 

10 Études
1989-1998

S.Torgersen 2001

 

N=2053   F :55.6%    H :44.4%    
 18-65 ans    SIDP-R

USA-Europe

N :3787   229-799   Médiane  
    Divers instruments+ Entr. 

Paranoïde
Schizoïde
Schizotypique

Cluster-A

O.7%
0.9%
0.6%
2.1%

 
 
 
 

2.4%
1.7%
0.6%
4.1%

 
 
 
 

.9%
0.6%
0.7%
----

Borderline
Histrionique

0.5%
0.2%

0.7%
2.0%

0.8%
0.7%

0.2%
0.8%

Cluster-B

0.2%
3.1%

 
 
 
 
 
 

1.35%
2.1%

---4.5%

 
 
 
 
 
 

Obsessionnel-compulsif

0.9%

 

2.0%

 

2.1%

Évitant
Dépendant
Passif-agressif
Self-defeating

1.8%
0.1%
------2.8%

 
 
 
 
 

5.0%
1.5%
1.7%
0.8%
9.4%

 
 
 
 
 

1.2%
1.25%
1.7%
0.4%
----

9.0%

 

13.4%

 

14.5%

Narcissique
Antisocial
Sadique

Cluster-C
Tout trouble de
personnalité

0.03%
4.1%

0%
----
6.2 % (7.7% ♂, 4.8%♀) prévalence à vie
dans la population générale
2-16% en clinique selon DSM-IV
50-75 % hommes
Composante héritée
Composante culturelle probable 45-80%
peut s’atténuer avec l’âge (après 29
ans)
Difficile à identifier dans les études
épidémiologiques
Stinson et al, 2008, Dhawan et al.,
2010
modulation Pathologique de l’eStime
de Soi
Soi dévaloriSé

Soi idéal
objet idéal

+++

+++

Soi actuel

+++

--objet dé/valoriSé

---

PrécurSeurS
Surmoi PrimitifS

--objet idéaliSé

+++

objet
dé/valoriSé

objet
clivag PerSécutant
-affectS négatifS
e

---+++ affectS PoSitifS
Projection

---







Le DSM-4 identifie surtout
le narcissique arrogant et flamboyant qui
exige toute l'attention, est hautain,
résistant aux impairs (thick skin),
égoïste
et filtre la réponse des autres








Narcissisme grandiose: arrogant,
revendicatif, rejetant (dismissive)
Dominance sur autrui: demandes excessives
ou règles strictes sur famille, par autorité
spéciale ou grande intransigeance
Peu de compassion ou empathie pour autrui
Au début attirants et confiants, grégaires,
aimables deviennent fatigants ou déplaisants
envers autrui
Vindicatifs, suspicieux, rancuniers et
vengeurs pour redresser sentiment de tort à
leur estime, dénigrants






Comportements intrusifs et exhibitionnistes
Pour soutenir image personnelle supérieure
et provoquer admiration, compétitifs et non
coopératifs
même si certains talents peuvent être
présents
Superficialité et recherche d’attention
peuvent créer distance des autres



Ogrodniczuk et Kealy, 2013
Peuvent ne pas comprendre leur trouble, c’est leur
entourage qui en souffre



Oltmanns et Carlson, 2013







Grandiosité
et grande dépendance à l'admiration
Exploitation et indifférence aux autres
Hypersensibilité et pauvre contrôle de l'estime
personnelle
Amour et sexualité pathologiques par manque
d’engagement envers autrui
(Perry et Perry 1996)
Femmes ont plus d’empathie tandis que les homme sont plus de
préoccupation pour le pouvoir = 10 ♂ » 1♀








timide tranquille tout autant grandiose
extrêmement sensible aux impairs
hypervigilant, effacé
évitant donc les projecteurs et les situations
pouvant le rendre vulnérable
fragile aux impairs (thin skin)
dissocié
Lien probable avec TP dépendant et évitant









Développement psychique du narcissique
arrêté, l'individu n'ayant pas reçu l'empathie
des parents pour rendre son moi cohésif.
Ils n'ont pas répondu à l'exhibitionnisme
approprié de l'enfant avec validation et
admiration
Ils n'ont pas offert de modèle à idéaliser d'où le
transfert en miroir, jumelé et idéalisé.
La honte fut plutôt transmise.
Les autres sont source de miroir narcissique.
Kohut comprend la rage destructrice du
narcissique.










Narcissisme vulnérable
Manque de chaleur émotive dû au sentiment de
vide intérieur, d’envie, d’anxiété dans relation
avec autrui, distants et retirés
Peu de compassion ou empathie pour autrui
Évitement social, prudents, inhibés et peu
interactifs, snobs, peur du manque d’admiration
ou de l’insulte et de support narcissique
Exploitateurs versus sentiment d’être exploités,
d’en faire pour les autres et de ne pas être
reconnu
Ogrodniczuk et Kealy, 2013










Estime personnelle variable et vulnérable
Essais de modulation de l’estime par recherche
d’attention et d’approbation
Grandiosité évidente ou discrète
Identité surinvestie
Auto-direction avec buts excessivement élevés
Empathie défectueuse
Intimité superficielle et égocentrique
Spécifier si traits antisociaux pour narcissisme malin
Si Négativisme émotionnel pour narcissisme
vulnérable









Comportement d’exploitation
interpersonnelle
Manque d’empathie marqué
Envie
Grandiosité
Irritabilité et réactions de rage
Manipulation et tromperies
Manque de remord et de culpabilité
Violence, sadisme, crimes
LES TROUBLES DE PERSONNALITÉ
Organisation
névrotique

OBSESSIONNELCOMPULSIF
ÉVITANT
DÉPENDANT

HYSTÉRIQUE

HISTRIONIQUE

Organisation
limite

NARCISSIQUE
HYPERVIGILANT

PARANOÏAQUE
CYCLOTHYMIQUE

SCHIZOÏDE
SCHIZOTYPIQUE
Organisation
psychotique

LIMITE

S
é
v
NARCISSIQUE é
r
NARCISSIQUE MALIN i
t
ANTISOCIAL
é
PSYCHOPATHE

Inspiré de Kernberg
Modifié par E Villeneuve
Introversion

Extraversion










Abus de substance et TPAS (♂)
Trouble dysthymique est associé avec corrélation
négative ! (grandiosité narcissique étant une défense
contre la dépression)
Troubles anxieux (TAG et phobies spécifiques(♀)
Troubles dépressifs et Bipolarité de type I et II(♀)
PTSD
TP Limite, histrionique, schizotypal
Plus de dysfonction pour les hommes
Stinson et al., 2008
- Plus de stabilité d’identité et
comportementale que le TPL
- Moins de tendance à l’autodestruction
- Absence de sentiment de vide
- Absence de comportement antisocial
- Ont en commun:
- Sensibilité à la critique
- Rage
- Sentiment de revendication






Congédiement ou promotion au travail
Don Juanisme
Conflits conjuguaux: ultimatum du conjoint
Insulte narcissique au travail
Vieillissement (risque suicidaire)


Surcharge de travail
Stress
Demandes élevées
Perfectionnisme
Critique dirigée
Image professionnelle
Risque suicidaire si échec public, perte d’une
relation intime, isolement social en âge avancé
Moins impulsifs mais léthalité des gestes



Blasco-Fontecilla et al., 2009, Heisel et al., 2007, Links 2013












La perte de facteurs de stabilisation tels
rôles fonctionnels, occupationnels,
parentaux et sociaux: objets,
accomplissements, autonomie et liberté
La vie en communauté institutionnelle
forçant l’intimité et provoquant la
mobilisation de rage, conflits primitifs face à
la dépendance, les fantasmes de sauvetage,
l’anxiété d’abandon et la peur de
l’engouffrement







Déclin dans la beauté physique, énergie et
capacités, sources de narcissisme et
d’admiration extérieure
Humiliation et honte face à la dépendance
envers autrui
Isolement social met plus à risque
La rigidité nuit à toutes les adaptations
requises…






Étude de 181 cliniciens américains
(3 psychologues pour 1 psychiatre)
Analyse de cas connus par les cliniciens
79 items de réaction aux patients analysés,
avec exclusion des psycho-dynamiciens pour
confirmer données lors des analyses
statistiques…
Objectivité du contre-transfert même chez
les behavioristes









Facteur 1: débordé, désorganisé
Facteur 2: impuissant, inadéquat
Facteur 3: positif
Facteur 4: spécial, surinvesti
Facteur 5: sexualisé
Facteur 6 : désengagé
Facteur 7: parental, protecteur
Facteur 8: critiqué, maltraité
Facteurs de
contre-transfert

Groupe A

Groupe B Groupe C

1- débordé, désorganisé

0.13

0.43***

-0.02

2- impuissant,
inadéquat

0.10

0.16*

0.14

3- positif

-0.12

-0.22**

0.06

4- spécial, surinvesti

0.08

0.08

0.13

5- sexualisé

-0.02

0.24**

-0.09

6- désengagé

0.10

0.24***

0.14

7- parental, protecteur

0.07

0.03

0.24***

8- critiqué, maltraité

0.17*

0.38***

-0.01

N=181

* p<.05

** p<.01

*** p<.001

Betan et al., 2005







Cliniciens rapportent se sentir en colère,
rancuniers et redouter travailler avec des
TPN
…dévalorisés et critiqués
…distraits, évitants et rêvant à terminer le
traitement.
Betan et al., 2005








Peu d’études empiriques pour supporter
n’importe lequel traitement
Guide de pratique de l’Australie et de
Nouvelle-Zélande, 1991
(45% d’abandon, maintenir dans la
psychothérapie, augmenter l’estime et
réduire le handicap)
Donc données insuffisantes
Probablement semblable au traitement du
TP limite
Mauvaise intégration aux groupes
fréquente d’où traitement individuel






Introspection
Capacité d’auto-observation
Espace potentiel
Empathie
Introspection








tolérance à la dépression
plus de culpabilité que de paranoïa dans le
transfert
sublimation ou contrôle des pulsions
primitives
empathie présente
bonne motivation







cruauté et sadisme
traits antisociaux
peu d'objets présents (auto-centration)
réactions paranoïdes
rage chronique projetée sur les autres
mieux vaut alors offrir une thérapie de
support où le patient "vole "les attributs
positifs du thérapeute qui n'interprète pas.





d'être d'abord idéalisé alors que tous les
autres thérapeutes antérieurs sont
dévalorisés
à l'ennui d'être là seulement pour écouter la
grandiosité du narcissique et d’être contrôlé
Processus de projection identificatrice qui
pourrait provoquer retrait, confrontation
sadique ou sentiment d'être abusé.









Pas de réponse miraculeuse
D’abord comprendre la vulnérabilité
psychologique de la personne narcissique
Gratifier de commentaires positifs
Retenir les blâmes
Se sentir soi-même à la hauteur (double
tranchant)
Mettre des limites à l’agressivité et ne pas
permettre les commentaires désobligeants
Ne pas attendre de compliments
Ne pas trop vivre par procuration (double
tranchant)

Contenu connexe

Tendances

Efficacite relationnelle
Efficacite relationnelleEfficacite relationnelle
Efficacite relationnellesergedicredico
 
Les questionnaires de personnalité - Ecobiz
Les questionnaires de personnalité - EcobizLes questionnaires de personnalité - Ecobiz
Les questionnaires de personnalité - EcobizKm30
 
Bureaucratie et Management
Bureaucratie et ManagementBureaucratie et Management
Bureaucratie et ManagementSacha Gajcanin
 
Troubles de la_personalite
Troubles de la_personaliteTroubles de la_personalite
Troubles de la_personalitefatou974
 
Cours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentaleCours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentaleMichel Perrier
 
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...Mohamed EL MOUDEN ISCAE, CIA, CISA
 
Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2killua zoldyck
 
PNL - Programmation Neuro-Linguistique
PNL - Programmation Neuro-LinguistiquePNL - Programmation Neuro-Linguistique
PNL - Programmation Neuro-LinguistiqueZakaria JEDDI
 
Atelier - Développer son intelligence relationnelle
Atelier - Développer son intelligence relationnelleAtelier - Développer son intelligence relationnelle
Atelier - Développer son intelligence relationnelleMedialibs
 
La motivation au travail
La motivation au travailLa motivation au travail
La motivation au travailnhoussali
 
Confiance en soi
Confiance en soiConfiance en soi
Confiance en soiWilliam Roy
 
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsLITTLE FISH
 
La puissance de la pensée positive
La puissance de la pensée positiveLa puissance de la pensée positive
La puissance de la pensée positiveDes Livres A Lire
 
Les premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiquesLes premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiquesGolden826470
 

Tendances (20)

La créativité
La créativitéLa créativité
La créativité
 
Efficacite relationnelle
Efficacite relationnelleEfficacite relationnelle
Efficacite relationnelle
 
La gestion-de-conflit
La gestion-de-conflitLa gestion-de-conflit
La gestion-de-conflit
 
Les questionnaires de personnalité - Ecobiz
Les questionnaires de personnalité - EcobizLes questionnaires de personnalité - Ecobiz
Les questionnaires de personnalité - Ecobiz
 
Bureaucratie et Management
Bureaucratie et ManagementBureaucratie et Management
Bureaucratie et Management
 
Troubles de la_personalite
Troubles de la_personaliteTroubles de la_personalite
Troubles de la_personalite
 
Cours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentaleCours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentale
 
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
 
Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2
 
Les addictions - UE7A
Les addictions - UE7ALes addictions - UE7A
Les addictions - UE7A
 
PNL - Programmation Neuro-Linguistique
PNL - Programmation Neuro-LinguistiquePNL - Programmation Neuro-Linguistique
PNL - Programmation Neuro-Linguistique
 
Adolescence
AdolescenceAdolescence
Adolescence
 
Agile Dojo - CNV 2013 12 11
Agile Dojo - CNV 2013 12 11Agile Dojo - CNV 2013 12 11
Agile Dojo - CNV 2013 12 11
 
Rapport cimat
Rapport cimatRapport cimat
Rapport cimat
 
Atelier - Développer son intelligence relationnelle
Atelier - Développer son intelligence relationnelleAtelier - Développer son intelligence relationnelle
Atelier - Développer son intelligence relationnelle
 
La motivation au travail
La motivation au travailLa motivation au travail
La motivation au travail
 
Confiance en soi
Confiance en soiConfiance en soi
Confiance en soi
 
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
 
La puissance de la pensée positive
La puissance de la pensée positiveLa puissance de la pensée positive
La puissance de la pensée positive
 
Les premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiquesLes premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiques
 

En vedette

Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Patrice Machabee
 
Border line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.infoBorder line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.infocookys
 
évaluation du bon usage des antipsychotiques
évaluation du bon usage des antipsychotiquesévaluation du bon usage des antipsychotiques
évaluation du bon usage des antipsychotiquesAntarès
 
The Psychology of Weight Loss
The Psychology of Weight Loss The Psychology of Weight Loss
The Psychology of Weight Loss Sonja Bella
 
Dialectical behavioral therapy2
Dialectical behavioral therapy2Dialectical behavioral therapy2
Dialectical behavioral therapy2Niki Serravalle
 
Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08
Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08
Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08cmsvenson
 
Intro to DSM V Part 1 by Magellan Behavioral Health
Intro to DSM V   Part 1 by Magellan Behavioral HealthIntro to DSM V   Part 1 by Magellan Behavioral Health
Intro to DSM V Part 1 by Magellan Behavioral HealthDorlee Michaeli, MBA, LMSW
 
The Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviour
The Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviourThe Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviour
The Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviourBee Heller
 
Borderline Personality Disorder
Borderline Personality DisorderBorderline Personality Disorder
Borderline Personality Disorderfitango
 
Forensic psychologist
Forensic psychologistForensic psychologist
Forensic psychologistMomina Mateen
 
Borderline Personality Disorder
Borderline Personality DisorderBorderline Personality Disorder
Borderline Personality Disorderaash1520
 
The Art Of Assertiveness
The Art Of AssertivenessThe Art Of Assertiveness
The Art Of Assertivenessjakeandikory
 
Industrial Organizational Psychology . ppt
Industrial Organizational Psychology . ppt Industrial Organizational Psychology . ppt
Industrial Organizational Psychology . ppt Abid Hussain
 
Daniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehta
Daniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehtaDaniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehta
Daniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehtaSumit Mehta
 
Post traumatic stress disorder
Post traumatic stress disorderPost traumatic stress disorder
Post traumatic stress disorderUtkarsh Modi
 
Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...
Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...
Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...ArthritisNT
 

En vedette (20)

Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
 
Border line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.infoBorder line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.info
 
évaluation du bon usage des antipsychotiques
évaluation du bon usage des antipsychotiquesévaluation du bon usage des antipsychotiques
évaluation du bon usage des antipsychotiques
 
The Psychology of Weight Loss
The Psychology of Weight Loss The Psychology of Weight Loss
The Psychology of Weight Loss
 
Dialectical behavioral therapy2
Dialectical behavioral therapy2Dialectical behavioral therapy2
Dialectical behavioral therapy2
 
Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08
Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08
Bipolar And Borderline Powerpoint 4 10 08
 
Careers in psych
Careers in psychCareers in psych
Careers in psych
 
PTSD
PTSDPTSD
PTSD
 
Intro to DSM V Part 1 by Magellan Behavioral Health
Intro to DSM V   Part 1 by Magellan Behavioral HealthIntro to DSM V   Part 1 by Magellan Behavioral Health
Intro to DSM V Part 1 by Magellan Behavioral Health
 
The Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviour
The Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviourThe Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviour
The Stanford prison experiment: how our environment can affect our behaviour
 
Borderline Personality Disorder
Borderline Personality DisorderBorderline Personality Disorder
Borderline Personality Disorder
 
Forensic psychologist
Forensic psychologistForensic psychologist
Forensic psychologist
 
Borderline Personality Disorder
Borderline Personality DisorderBorderline Personality Disorder
Borderline Personality Disorder
 
Borderline personality disorder presentation
Borderline personality disorder presentationBorderline personality disorder presentation
Borderline personality disorder presentation
 
The Art Of Assertiveness
The Art Of AssertivenessThe Art Of Assertiveness
The Art Of Assertiveness
 
Industrial Organizational Psychology . ppt
Industrial Organizational Psychology . ppt Industrial Organizational Psychology . ppt
Industrial Organizational Psychology . ppt
 
Daniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehta
Daniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehtaDaniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehta
Daniel_Goleman_Emotional_Intelligence_SumitMehta
 
Personality adjectives
Personality adjectivesPersonality adjectives
Personality adjectives
 
Post traumatic stress disorder
Post traumatic stress disorderPost traumatic stress disorder
Post traumatic stress disorder
 
Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...
Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...
Response To Pain, Carl Graham, Clinical Psychologist, Pain Medicine Unit, Fre...
 

Similaire à Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014

2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréalLouis Cournoyer
 
Présentation "Profil des 5 Éléments"
Présentation "Profil des 5 Éléments"Présentation "Profil des 5 Éléments"
Présentation "Profil des 5 Éléments"Pascale Baumeister
 
FdeF-ES-formation.ppt
FdeF-ES-formation.pptFdeF-ES-formation.ppt
FdeF-ES-formation.pptssuser87fc93
 
Gérer les personnalités difficiles
Gérer les personnalités difficilesGérer les personnalités difficiles
Gérer les personnalités difficilesValentijn de Leeuw
 
Manager Par Les Objectifs
Manager Par Les ObjectifsManager Par Les Objectifs
Manager Par Les Objectifsmohamed fariss
 
Outils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsOutils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsHR SCOPE
 
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...Hervé LUDIN
 
Relation entre les acteurs
Relation entre les acteursRelation entre les acteurs
Relation entre les acteurssergedicredico
 
ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...
ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...
ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...Agile Montréal
 
Maitriser l'assertivite.pptx
Maitriser l'assertivite.pptxMaitriser l'assertivite.pptx
Maitriser l'assertivite.pptxVales8
 
Troubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentationTroubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentationZakariaLH1
 
Conférence 30 septembre
Conférence 30 septembreConférence 30 septembre
Conférence 30 septembretroisa
 
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisImpact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisGérard Vaillant
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17raymondteyrouz
 
Communication intergénérationnelle
Communication intergénérationnelleCommunication intergénérationnelle
Communication intergénérationnelleAgile Montréal
 

Similaire à Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014 (20)

2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
 
Présentation "Profil des 5 Éléments"
Présentation "Profil des 5 Éléments"Présentation "Profil des 5 Éléments"
Présentation "Profil des 5 Éléments"
 
FdeF-ES-formation.ppt
FdeF-ES-formation.pptFdeF-ES-formation.ppt
FdeF-ES-formation.ppt
 
Support Assertivité
Support AssertivitéSupport Assertivité
Support Assertivité
 
Gérer les personnalités difficiles
Gérer les personnalités difficilesGérer les personnalités difficiles
Gérer les personnalités difficiles
 
LEADERSHIP
LEADERSHIPLEADERSHIP
LEADERSHIP
 
Manager Par Les Objectifs
Manager Par Les ObjectifsManager Par Les Objectifs
Manager Par Les Objectifs
 
Outils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsOutils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnels
 
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
 
Relation entre les acteurs
Relation entre les acteursRelation entre les acteurs
Relation entre les acteurs
 
ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...
ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...
ATMTL23 - Cultiver la Diversité, Encourager l'Inclusion : Un Guide pour Accom...
 
Maitriser l'assertivite.pptx
Maitriser l'assertivite.pptxMaitriser l'assertivite.pptx
Maitriser l'assertivite.pptx
 
Manipulation
ManipulationManipulation
Manipulation
 
Troubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentationTroubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentation
 
Conférence 30 septembre
Conférence 30 septembreConférence 30 septembre
Conférence 30 septembre
 
Approche psychologique des conflits
Approche  psychologique  des conflitsApproche  psychologique  des conflits
Approche psychologique des conflits
 
Change2Team
Change2TeamChange2Team
Change2Team
 
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisImpact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
Communication intergénérationnelle
Communication intergénérationnelleCommunication intergénérationnelle
Communication intergénérationnelle
 

Dernier

Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementKhadija Moussayer
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppttechniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.pptfrancedjioleu4
 
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfCOURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfpaterne6
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 

Dernier (6)

Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppttechniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
 
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfCOURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 

Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014

  • 1. Suzane Renaud, md, CSMQ, CRCP DFAPA, FCPA-APC , Institut Douglas, cliniques THAI Associate Professor of Psychiatry, McGill University
  • 2.
  • 3.      Capacité d’une personne de maintenir une image de soi relativement positive Via plusieurs processus régulatoires variés dont auto-régulation, via les émotions et l’environnement, soulignant les besoins de l’individu en validation et affirmation Avec motivation ouverte ou couverte de rechercher des expériences d’accomplissement dans l’environnement social Pincus et Lukowitsky, 2010
  • 4. Soi: Autrui:  Apparence  Charisme  Affirmation  Leadership  Estime de soi  Compétitivité (regard sur soi)  Revendication légitime  Respect de  Empathie soi/dignité  Affiliation  Auto-évaluation  Sagesse et humour  Auto-efficacité  Tolérance de la critique et la défaite
  • 5.    Gratification ou frustration dans la relation avec les autres Évaluation de la distance entre buts personnels /aspirations et accomplissements Humeur et émotions: sérénité versus  Envie, Honte et Fierté Auto-représentations intégrées ou dissociées
  • 6. modulation de l’eStime de Soi normale Soi idéal +objet externe objet idéal PrécurSeurS Surmoi PrimitifS +- Soi actuel +Selon Kernberg, 2013 +-
  • 7. Idéal du moi/ perfectionnisme Autocritique/ Estime de soi Capacité empathique Compétence de vie et affiliation Estime personnelle Contrôle interne autorégulation Modulation affective Travail créativité Ajustement social et moral Ronningstam, 2010
  • 8.      Tempéramentales: sensibilité, seuil de frustration ou de tolérance, modulation des émotions, Traits de personnalité: Névrotisme et amabilité bas versus extraversion élevée Interactions familiales: parents narcissiques, divorcés, enfants adoptés, abusés, riches ou gâtés... Capacité adaptative des parents aux besoins des enfants Socio-culturelles: performance, programmes monolytiques, pluralisme des valeurs, clans, rejet, méthode éducative,...
  • 9.      Variations de l’humeur marquée/dépression Réactions agressives intenses face aux menaces de l’estime de soi Sentiments marqués de honte et d’envie Réactions intenses à la perception de l’envie des autres Cooper & Ronningstam 1992; Cooper 1998; Kernberg 1998; Morey & James, 1998; Rhodewalt & Morf, 1998; Ronningstam & Gunderson,1990
  • 10.           Sentiment de supériorité, d’être unique, Exagération des talents et accomplissements, Fantasmes grandioses, Besoin d’attention et d’admiration, Égocentrisme, Arrogance et vantardise, Regard hautain sur autrui Besoin de performer Réactions marquées envers la critique et la défaite Morey & James, 1998; Ronningstam & Gunderson,1990; Rhodewalt & Morf, 1998
  • 11.     Origine: critique sévère ou rejet des parents, rejet ou exclusion des pairs Sentiment de honte et d’humiliation, d’être défectueux, inférieur, non aimable Évitement défensif de peur d’être exposé ou humilié, efforts pour être plus désirable Évaluation constante de performance, envie
  • 12.     Source dans un mélange d’adoration inconditionnelle, de protection soumise de désapprobation plus ou moins explicite face à la moindre imperfection.
  • 13.       Développement psychique du narcissique arrêté, l'individu n'ayant pas reçu l'empathie des parents pour rendre son moi cohésif. Ils n'ont pas répondu à l'exhibitionnisme approprié de l'enfant avec validation et admiration Ils n'ont pas offert de modèle à idéaliser d'où le transfert en miroir, jumelé et idéalisé. La honte fut plutôt transmise. Les autres sont source de miroir narcissique. Kohut comprend la rage destructrice du narcissique.
  • 14.  Tout trouble de personnalité 60% Narcissique 79% Obsessionnelle-compulsive 78% Limite 69% Histrionique 67%  Torgensen, 2000    
  • 15. PRÉVALENCE DES TROUBLES DE PERSONNALITÉ Baltimore-est, 1997-1999   J.Samuels 2002 Troubles de Personnalité DSM- N=742   F:63%  H :37% III-R et DSM-IV 34-94 ans      IPDE+Tiers Oslo 1994-1997   10 Études 1989-1998 S.Torgersen 2001   N=2053   F :55.6%    H :44.4%      18-65 ans    SIDP-R USA-Europe N :3787   229-799   Médiane       Divers instruments+ Entr.  Paranoïde Schizoïde Schizotypique Cluster-A O.7% 0.9% 0.6% 2.1%         2.4% 1.7% 0.6% 4.1%         .9% 0.6% 0.7% ---- Borderline Histrionique 0.5% 0.2% 0.7% 2.0% 0.8% 0.7% 0.2% 0.8% Cluster-B 0.2% 3.1%             1.35% 2.1% ---4.5%             Obsessionnel-compulsif 0.9%   2.0%   2.1% Évitant Dépendant Passif-agressif Self-defeating 1.8% 0.1% ------2.8%           5.0% 1.5% 1.7% 0.8% 9.4%           1.2% 1.25% 1.7% 0.4% ---- 9.0%   13.4%   14.5% Narcissique Antisocial Sadique Cluster-C Tout trouble de personnalité 0.03% 4.1% 0% ----
  • 16. 6.2 % (7.7% ♂, 4.8%♀) prévalence à vie dans la population générale 2-16% en clinique selon DSM-IV 50-75 % hommes Composante héritée Composante culturelle probable 45-80% peut s’atténuer avec l’âge (après 29 ans) Difficile à identifier dans les études épidémiologiques Stinson et al, 2008, Dhawan et al., 2010
  • 17. modulation Pathologique de l’eStime de Soi Soi dévaloriSé Soi idéal objet idéal +++ +++ Soi actuel +++ --objet dé/valoriSé --- PrécurSeurS Surmoi PrimitifS --objet idéaliSé +++ objet dé/valoriSé objet clivag PerSécutant -affectS négatifS e ---+++ affectS PoSitifS Projection ---
  • 18.      Le DSM-4 identifie surtout le narcissique arrogant et flamboyant qui exige toute l'attention, est hautain, résistant aux impairs (thick skin), égoïste et filtre la réponse des autres
  • 19.
  • 20.      Narcissisme grandiose: arrogant, revendicatif, rejetant (dismissive) Dominance sur autrui: demandes excessives ou règles strictes sur famille, par autorité spéciale ou grande intransigeance Peu de compassion ou empathie pour autrui Au début attirants et confiants, grégaires, aimables deviennent fatigants ou déplaisants envers autrui Vindicatifs, suspicieux, rancuniers et vengeurs pour redresser sentiment de tort à leur estime, dénigrants
  • 21.     Comportements intrusifs et exhibitionnistes Pour soutenir image personnelle supérieure et provoquer admiration, compétitifs et non coopératifs même si certains talents peuvent être présents Superficialité et recherche d’attention peuvent créer distance des autres  Ogrodniczuk et Kealy, 2013 Peuvent ne pas comprendre leur trouble, c’est leur entourage qui en souffre  Oltmanns et Carlson, 2013 
  • 22.     Grandiosité et grande dépendance à l'admiration Exploitation et indifférence aux autres Hypersensibilité et pauvre contrôle de l'estime personnelle Amour et sexualité pathologiques par manque d’engagement envers autrui (Perry et Perry 1996) Femmes ont plus d’empathie tandis que les homme sont plus de préoccupation pour le pouvoir = 10 ♂ » 1♀
  • 23.        timide tranquille tout autant grandiose extrêmement sensible aux impairs hypervigilant, effacé évitant donc les projecteurs et les situations pouvant le rendre vulnérable fragile aux impairs (thin skin) dissocié Lien probable avec TP dépendant et évitant
  • 24.
  • 25.       Développement psychique du narcissique arrêté, l'individu n'ayant pas reçu l'empathie des parents pour rendre son moi cohésif. Ils n'ont pas répondu à l'exhibitionnisme approprié de l'enfant avec validation et admiration Ils n'ont pas offert de modèle à idéaliser d'où le transfert en miroir, jumelé et idéalisé. La honte fut plutôt transmise. Les autres sont source de miroir narcissique. Kohut comprend la rage destructrice du narcissique.
  • 26.       Narcissisme vulnérable Manque de chaleur émotive dû au sentiment de vide intérieur, d’envie, d’anxiété dans relation avec autrui, distants et retirés Peu de compassion ou empathie pour autrui Évitement social, prudents, inhibés et peu interactifs, snobs, peur du manque d’admiration ou de l’insulte et de support narcissique Exploitateurs versus sentiment d’être exploités, d’en faire pour les autres et de ne pas être reconnu Ogrodniczuk et Kealy, 2013
  • 27.          Estime personnelle variable et vulnérable Essais de modulation de l’estime par recherche d’attention et d’approbation Grandiosité évidente ou discrète Identité surinvestie Auto-direction avec buts excessivement élevés Empathie défectueuse Intimité superficielle et égocentrique Spécifier si traits antisociaux pour narcissisme malin Si Négativisme émotionnel pour narcissisme vulnérable
  • 28.         Comportement d’exploitation interpersonnelle Manque d’empathie marqué Envie Grandiosité Irritabilité et réactions de rage Manipulation et tromperies Manque de remord et de culpabilité Violence, sadisme, crimes
  • 29. LES TROUBLES DE PERSONNALITÉ Organisation névrotique OBSESSIONNELCOMPULSIF ÉVITANT DÉPENDANT HYSTÉRIQUE HISTRIONIQUE Organisation limite NARCISSIQUE HYPERVIGILANT PARANOÏAQUE CYCLOTHYMIQUE SCHIZOÏDE SCHIZOTYPIQUE Organisation psychotique LIMITE S é v NARCISSIQUE é r NARCISSIQUE MALIN i t ANTISOCIAL é PSYCHOPATHE Inspiré de Kernberg Modifié par E Villeneuve Introversion Extraversion
  • 30.         Abus de substance et TPAS (♂) Trouble dysthymique est associé avec corrélation négative ! (grandiosité narcissique étant une défense contre la dépression) Troubles anxieux (TAG et phobies spécifiques(♀) Troubles dépressifs et Bipolarité de type I et II(♀) PTSD TP Limite, histrionique, schizotypal Plus de dysfonction pour les hommes Stinson et al., 2008
  • 31. - Plus de stabilité d’identité et comportementale que le TPL - Moins de tendance à l’autodestruction - Absence de sentiment de vide - Absence de comportement antisocial - Ont en commun: - Sensibilité à la critique - Rage - Sentiment de revendication
  • 32.      Congédiement ou promotion au travail Don Juanisme Conflits conjuguaux: ultimatum du conjoint Insulte narcissique au travail Vieillissement (risque suicidaire)
  • 33.  Surcharge de travail Stress Demandes élevées Perfectionnisme Critique dirigée Image professionnelle Risque suicidaire si échec public, perte d’une relation intime, isolement social en âge avancé Moins impulsifs mais léthalité des gestes  Blasco-Fontecilla et al., 2009, Heisel et al., 2007, Links 2013       
  • 34.
  • 35.
  • 36.   La perte de facteurs de stabilisation tels rôles fonctionnels, occupationnels, parentaux et sociaux: objets, accomplissements, autonomie et liberté La vie en communauté institutionnelle forçant l’intimité et provoquant la mobilisation de rage, conflits primitifs face à la dépendance, les fantasmes de sauvetage, l’anxiété d’abandon et la peur de l’engouffrement
  • 37.     Déclin dans la beauté physique, énergie et capacités, sources de narcissisme et d’admiration extérieure Humiliation et honte face à la dépendance envers autrui Isolement social met plus à risque La rigidité nuit à toutes les adaptations requises…
  • 38.     Étude de 181 cliniciens américains (3 psychologues pour 1 psychiatre) Analyse de cas connus par les cliniciens 79 items de réaction aux patients analysés, avec exclusion des psycho-dynamiciens pour confirmer données lors des analyses statistiques… Objectivité du contre-transfert même chez les behavioristes
  • 39.         Facteur 1: débordé, désorganisé Facteur 2: impuissant, inadéquat Facteur 3: positif Facteur 4: spécial, surinvesti Facteur 5: sexualisé Facteur 6 : désengagé Facteur 7: parental, protecteur Facteur 8: critiqué, maltraité
  • 40. Facteurs de contre-transfert Groupe A Groupe B Groupe C 1- débordé, désorganisé 0.13 0.43*** -0.02 2- impuissant, inadéquat 0.10 0.16* 0.14 3- positif -0.12 -0.22** 0.06 4- spécial, surinvesti 0.08 0.08 0.13 5- sexualisé -0.02 0.24** -0.09 6- désengagé 0.10 0.24*** 0.14 7- parental, protecteur 0.07 0.03 0.24*** 8- critiqué, maltraité 0.17* 0.38*** -0.01 N=181 * p<.05 ** p<.01 *** p<.001 Betan et al., 2005
  • 41.     Cliniciens rapportent se sentir en colère, rancuniers et redouter travailler avec des TPN …dévalorisés et critiqués …distraits, évitants et rêvant à terminer le traitement. Betan et al., 2005
  • 42.       Peu d’études empiriques pour supporter n’importe lequel traitement Guide de pratique de l’Australie et de Nouvelle-Zélande, 1991 (45% d’abandon, maintenir dans la psychothérapie, augmenter l’estime et réduire le handicap) Donc données insuffisantes Probablement semblable au traitement du TP limite Mauvaise intégration aux groupes fréquente d’où traitement individuel
  • 44.      tolérance à la dépression plus de culpabilité que de paranoïa dans le transfert sublimation ou contrôle des pulsions primitives empathie présente bonne motivation
  • 45.       cruauté et sadisme traits antisociaux peu d'objets présents (auto-centration) réactions paranoïdes rage chronique projetée sur les autres mieux vaut alors offrir une thérapie de support où le patient "vole "les attributs positifs du thérapeute qui n'interprète pas.
  • 46.    d'être d'abord idéalisé alors que tous les autres thérapeutes antérieurs sont dévalorisés à l'ennui d'être là seulement pour écouter la grandiosité du narcissique et d’être contrôlé Processus de projection identificatrice qui pourrait provoquer retrait, confrontation sadique ou sentiment d'être abusé.
  • 47.         Pas de réponse miraculeuse D’abord comprendre la vulnérabilité psychologique de la personne narcissique Gratifier de commentaires positifs Retenir les blâmes Se sentir soi-même à la hauteur (double tranchant) Mettre des limites à l’agressivité et ne pas permettre les commentaires désobligeants Ne pas attendre de compliments Ne pas trop vivre par procuration (double tranchant)

Notes de l'éditeur

  1. Sévérité: en lien avec la capacité du sujet à s’adapter aux difficultés internes et externes, se reflétant dans son fonctionnement personnel (fantasme) et social