SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  31
Télécharger pour lire hors ligne
Ventilation non invasive (VNI)
En pratique avec Elisée® 250
Docteur Eric Burggraff
SAU Tenon
Ventilation sans intubation trachéale
Par l’intermédiaire d’une interface (masque)
Ventilation spontanée conservée (VS)
Objectifs
• Eviter l’intubation
• Eviter les risques de la ventilation invasive :
– Lié au geste (arrêt cardiaque hypoxique, lésions laryngées, trachéales…)
– Infectieuses
– Inhérents à la sédation
Supports ventilatoires non invasifs : interface = masque
VS-PPC
ventilation spontanée
en pression positive
continue
= CPAP
continuous positive
airway pressure
≠ VS-PEP
Ventilation non invasive (VNI)
VNI
à 2 niveaux de pression :
VS-AI + PEP
ventilation spontanée
avec aide inspiratoire
+ pression expiratoire positive
= BiPAP
bi level positive airway
pressure
VNI
volumétrique
rarement utilisée
en urgence
SYSTEME
INDEPENDANT
D’UN
RESPIRATEUR
SYSTEME DEPENDANT
D’UN RESPIRATEUR
VS-PPC ≠ VNI
Application de Pressions Positives
Interface Non Invasive
Débit Continu Valve Insp./Exp.
Cyclage I/E libre Cyclage I/E défini
Débit libre de gaz
+ Dispositif de maintient de
Pression
Respirateur
1 niveau de Pression continu 2 Niveaux de Pression I/E
CPAP de BOUSSIGNAC
G1+ : « il faut faire »
Décompensation BPCO
OAP cardiogénique
G2+ : « il faut probablement faire »
IRC restrictifs
Autre IRA hypercapnique
Traumatismes fermés isolés du thorax
Recommandations
Les recommandations sont intégrées au texte de la façon suivante : « il faut faire (G1+) ou il ne faut pas faire (G1-); il faut probablement
faire (G2+) ou il ne faut probablement pas faire (G2-)»
Décompensation BPCO
OAP cardiogénique
Les recommandations sont intégrées au texte de la façon suivante : « il faut faire (G1+) ou il ne faut pas
faire (G1-); il faut probablement faire (G2+) ou il ne faut probablement pas faire (G2-)»
Les situations nécessitant une intubation endotrachéale d’urgence
Arrêt cardiaque ou bradycardie extrême < 30/min
Apnée ou bradypnée extrême < 8/min
État comateux (GCS < 10) (hormis le coma hypercapnique pour les équipes entraînées)
Agitation extrême
Contre-indications liées spécifiquement à l’utilisation de la VNI
Patient non coopérant
Encéphalopathie sévère
Instabilité hémodynamique malgré remplissage
Hémoptysie non controlable
Risque élevé d’inhalation (vomissements incoercibles , hémorragie digestive haute…)
Obstruction ou risque potentiel d’obstruction des voies aériennes supérieures
Chirurgie récente de l’oropharynx ou oesogastrique
Traumatisme thoracique et Pneumothorax non drainé
Anatomie du patient ne permettant pas une bonne adaptation du masque
Environnement inadapté, expertise insuffisante de l’équipe
Contre-Indications Absolues de la VNI
Effets Indésirables de la VNI
Monitorage
FREQUENCE RESPIRATOIRE (G1+)
Objectif = 20 - 25 cycles /mn
TA, FC, oxymétrie
Surveillance gazomètrique indispensable
Les recommandations sont intégrées au texte de la façon suivante : « il faut faire (G1+) ou il ne faut pas
faire (G1-); il faut probablement faire (G2+) ou il ne faut probablement pas faire (G2-)»
Monitorage clinique immédiat
Diminution de la dyspnée (ralentissement fréquence respiratoire)
Disparition de la mise en jeu des muscles respiratoires accessoires
Appréciation clinique du synchronisme patient-machine
- l’ampliation thoracique est synchrone de l’insufflation
Monitorage de la SaO2 ( objectif > 90% )
Gazométrie sous VNI
- Après 30 minutes à 1 heure de VNI
Installation
• Choisir le masque
• Monter le circuit
• Paramétrer les réglages de départ
• Tenir le masque sur le visage
• Faire tenir le masque au patient
• Installer le harnais
• Adapter les réglages
Elisée 250
Appuyer sur le bouton situé
sur la face latérale droite
VS-AI-PEP (BiPAP)
AI (Aide Inspiratoire)
• Augmente le volume courant
– Diminue le CO2
– Augmente l’O2
• Baisse la travail respiratoire
• Baisse la fréquence respiratoire
PEP (Pression Expiratoire Positive)
• Augmente la capacité résiduelle
fonctionnelle (CRF)
– Améliore l’oxygénation
• Réduit le travail respiratoire lié à la
PEP intrinsèque
• Stabilise les Voies Aériennes
Supérieures
 La VS-AI-PEP est le mode le plus utilisé en situation aiguë
 Sa mise en œuvre privilégie l’augmentation progressive de
l’AI (en débutant par 6 à 8 cm H2O environ) jusqu’à
atteindre le niveau optimal.
Un volume courant expiré autour de 6 à 8 ml/Kg peut être
recommandé
 Le niveau de la PEP le plus souvent utilisé se situe entre 4
et 10 cmH2O selon l’indication de la VNI
 Une pression inspiratoire totale dépassant 20 cmH2O à un
risque accru d’insufflation d’air dans l’estomac et de fuites.
Recommandation : PEP + AI ≤ 20 – 25 cm H2O
Réglages principaux
Presser la touche « début ventil »
pour lancer la ventilation
Écran de monitorage
Le mode AI permet également un réglage d’un temps d’apnée au bout
duquel le ventilateur passe en ventilation d’apnée si le patient ne
déclenche pas le cycle.
Le réglage d’une ventilation d’apnée est obligatoire
Le mode change vers un mode volumétrique (pas de
compensation des fuites)
Modifications des paramètres
en fonction des problèmes rencontrés
Vérifier l’interface ( fuite ?)
Modification d’un seul paramètre à la fois
Attendre suffisamment afin de constater l’effet de la modification d’un paramètre
1) Présente des fuites : Test d’autres interface (modèle, taille, confort)
Diminuer les pressions afin de réduire les fuites et de viser la synchronie patient-
respirateur
2) Le patient ne déclenche pas à chaque inspiration : Ajuster soit la sensibilité du trigger (augmentation)
soit le niveau de PEP
3) Le patient se plaint d’une impression d’avoir trop d’air :Diminution de la pression délivrée ou de la
pente d’insufflation
4) Le patient semble faire un effort expiratoire :
Vérifier l’intégrité du circuit en partant du patient vers le respirateur (sécrétions, valve expiratoire, etc.)
5) Le patient déclenche correctement mais éprouve à des difficultés à l’inspiration :Cela signe une
assistance insuffisante qui justifiera une majoration des pressions ou le choix d’une pente plus raide.
Critères prédictifs de succès
VS-PPC (CPAP)
Viser une P continue à 8 cm d’H2O
Au-delà de 10 cm d’H2O : effets délétères
VNI Pratique

Contenu connexe

Tendances

Insuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chroniqueInsuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chronique
Dr. Kerfah Soumia
 
Sémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuseSémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuse
killua zoldyck
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
hind henzazi
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaque
killua zoldyck
 

Tendances (20)

Le kyste hydatique
Le kyste hydatiqueLe kyste hydatique
Le kyste hydatique
 
Etat de choc
Etat de chocEtat de choc
Etat de choc
 
Ventilation non invasive
Ventilation non invasiveVentilation non invasive
Ventilation non invasive
 
Insuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chroniqueInsuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chronique
 
Oxygenotherapie.pptx 2
Oxygenotherapie.pptx 2Oxygenotherapie.pptx 2
Oxygenotherapie.pptx 2
 
OAP
OAPOAP
OAP
 
Capnographie(1).pptx
Capnographie(1).pptxCapnographie(1).pptx
Capnographie(1).pptx
 
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
 
Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin
 
Sémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuseSémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuse
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB) Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB)
 
Cours de sémiologie
Cours de sémiologieCours de sémiologie
Cours de sémiologie
 
Anatomie des poumons
Anatomie des poumonsAnatomie des poumons
Anatomie des poumons
 
Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaque
 
Oedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumonOedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumon
 
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 

Similaire à VNI Pratique

Branchement 2 patients a un seul ventilateur
Branchement 2 patients a un seul ventilateurBranchement 2 patients a un seul ventilateur
Branchement 2 patients a un seul ventilateur
gisa_legal
 
Ventilation de l obese 2
Ventilation de l obese 2Ventilation de l obese 2
Ventilation de l obese 2
Syl44
 
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Hilou Hamid
 
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPiccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Patou Conrath
 

Similaire à VNI Pratique (20)

7 VNI.pdf
7 VNI.pdf7 VNI.pdf
7 VNI.pdf
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
 
respi reglage ventilateur
respi reglage ventilateur respi reglage ventilateur
respi reglage ventilateur
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimation
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
 
Branchement 2 patients a un seul ventilateur
Branchement 2 patients a un seul ventilateurBranchement 2 patients a un seul ventilateur
Branchement 2 patients a un seul ventilateur
 
Vni respi resmed bis
Vni respi resmed bisVni respi resmed bis
Vni respi resmed bis
 
Jlar role iade
Jlar role iadeJlar role iade
Jlar role iade
 
Angioplastie pulmonaire percutanée
Angioplastie pulmonaire percutanéeAngioplastie pulmonaire percutanée
Angioplastie pulmonaire percutanée
 
BENFREHA BELGUIDOUM Asmaa réanimation neonatale
BENFREHA BELGUIDOUM Asmaa réanimation neonataleBENFREHA BELGUIDOUM Asmaa réanimation neonatale
BENFREHA BELGUIDOUM Asmaa réanimation neonatale
 
B-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'Urgence
B-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'UrgenceB-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'Urgence
B-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'Urgence
 
Anesthesia with the UAM - FR
Anesthesia with the UAM - FRAnesthesia with the UAM - FR
Anesthesia with the UAM - FR
 
Ventilation de l obese 2
Ventilation de l obese 2Ventilation de l obese 2
Ventilation de l obese 2
 
2013 07-13 chirurgie de lemphysème pulmonaire abdennadher mahdi pdf
2013 07-13 chirurgie de lemphysème pulmonaire abdennadher mahdi pdf2013 07-13 chirurgie de lemphysème pulmonaire abdennadher mahdi pdf
2013 07-13 chirurgie de lemphysème pulmonaire abdennadher mahdi pdf
 
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
 
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPiccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
 
Remplissage vasculaire en anesthesie
Remplissage vasculaire en anesthesieRemplissage vasculaire en anesthesie
Remplissage vasculaire en anesthesie
 
Doppler oesophagien
Doppler oesophagienDoppler oesophagien
Doppler oesophagien
 

Dernier

Dernier (7)

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 

VNI Pratique

  • 1. Ventilation non invasive (VNI) En pratique avec Elisée® 250 Docteur Eric Burggraff SAU Tenon
  • 2. Ventilation sans intubation trachéale Par l’intermédiaire d’une interface (masque) Ventilation spontanée conservée (VS)
  • 3.
  • 4.
  • 5. Objectifs • Eviter l’intubation • Eviter les risques de la ventilation invasive : – Lié au geste (arrêt cardiaque hypoxique, lésions laryngées, trachéales…) – Infectieuses – Inhérents à la sédation
  • 6. Supports ventilatoires non invasifs : interface = masque VS-PPC ventilation spontanée en pression positive continue = CPAP continuous positive airway pressure ≠ VS-PEP Ventilation non invasive (VNI) VNI à 2 niveaux de pression : VS-AI + PEP ventilation spontanée avec aide inspiratoire + pression expiratoire positive = BiPAP bi level positive airway pressure VNI volumétrique rarement utilisée en urgence SYSTEME INDEPENDANT D’UN RESPIRATEUR SYSTEME DEPENDANT D’UN RESPIRATEUR
  • 7. VS-PPC ≠ VNI Application de Pressions Positives Interface Non Invasive Débit Continu Valve Insp./Exp. Cyclage I/E libre Cyclage I/E défini Débit libre de gaz + Dispositif de maintient de Pression Respirateur 1 niveau de Pression continu 2 Niveaux de Pression I/E
  • 9. G1+ : « il faut faire » Décompensation BPCO OAP cardiogénique G2+ : « il faut probablement faire » IRC restrictifs Autre IRA hypercapnique Traumatismes fermés isolés du thorax Recommandations Les recommandations sont intégrées au texte de la façon suivante : « il faut faire (G1+) ou il ne faut pas faire (G1-); il faut probablement faire (G2+) ou il ne faut probablement pas faire (G2-)»
  • 10. Décompensation BPCO OAP cardiogénique Les recommandations sont intégrées au texte de la façon suivante : « il faut faire (G1+) ou il ne faut pas faire (G1-); il faut probablement faire (G2+) ou il ne faut probablement pas faire (G2-)»
  • 11. Les situations nécessitant une intubation endotrachéale d’urgence Arrêt cardiaque ou bradycardie extrême < 30/min Apnée ou bradypnée extrême < 8/min État comateux (GCS < 10) (hormis le coma hypercapnique pour les équipes entraînées) Agitation extrême Contre-indications liées spécifiquement à l’utilisation de la VNI Patient non coopérant Encéphalopathie sévère Instabilité hémodynamique malgré remplissage Hémoptysie non controlable Risque élevé d’inhalation (vomissements incoercibles , hémorragie digestive haute…) Obstruction ou risque potentiel d’obstruction des voies aériennes supérieures Chirurgie récente de l’oropharynx ou oesogastrique Traumatisme thoracique et Pneumothorax non drainé Anatomie du patient ne permettant pas une bonne adaptation du masque Environnement inadapté, expertise insuffisante de l’équipe Contre-Indications Absolues de la VNI
  • 13. Monitorage FREQUENCE RESPIRATOIRE (G1+) Objectif = 20 - 25 cycles /mn TA, FC, oxymétrie Surveillance gazomètrique indispensable Les recommandations sont intégrées au texte de la façon suivante : « il faut faire (G1+) ou il ne faut pas faire (G1-); il faut probablement faire (G2+) ou il ne faut probablement pas faire (G2-)»
  • 14. Monitorage clinique immédiat Diminution de la dyspnée (ralentissement fréquence respiratoire) Disparition de la mise en jeu des muscles respiratoires accessoires Appréciation clinique du synchronisme patient-machine - l’ampliation thoracique est synchrone de l’insufflation Monitorage de la SaO2 ( objectif > 90% ) Gazométrie sous VNI - Après 30 minutes à 1 heure de VNI
  • 15. Installation • Choisir le masque • Monter le circuit • Paramétrer les réglages de départ • Tenir le masque sur le visage • Faire tenir le masque au patient • Installer le harnais • Adapter les réglages
  • 17. Appuyer sur le bouton situé sur la face latérale droite
  • 18.
  • 20.
  • 21.
  • 22. AI (Aide Inspiratoire) • Augmente le volume courant – Diminue le CO2 – Augmente l’O2 • Baisse la travail respiratoire • Baisse la fréquence respiratoire PEP (Pression Expiratoire Positive) • Augmente la capacité résiduelle fonctionnelle (CRF) – Améliore l’oxygénation • Réduit le travail respiratoire lié à la PEP intrinsèque • Stabilise les Voies Aériennes Supérieures
  • 23.
  • 24.  La VS-AI-PEP est le mode le plus utilisé en situation aiguë  Sa mise en œuvre privilégie l’augmentation progressive de l’AI (en débutant par 6 à 8 cm H2O environ) jusqu’à atteindre le niveau optimal. Un volume courant expiré autour de 6 à 8 ml/Kg peut être recommandé  Le niveau de la PEP le plus souvent utilisé se situe entre 4 et 10 cmH2O selon l’indication de la VNI  Une pression inspiratoire totale dépassant 20 cmH2O à un risque accru d’insufflation d’air dans l’estomac et de fuites. Recommandation : PEP + AI ≤ 20 – 25 cm H2O Réglages principaux
  • 25. Presser la touche « début ventil » pour lancer la ventilation Écran de monitorage
  • 26. Le mode AI permet également un réglage d’un temps d’apnée au bout duquel le ventilateur passe en ventilation d’apnée si le patient ne déclenche pas le cycle. Le réglage d’une ventilation d’apnée est obligatoire Le mode change vers un mode volumétrique (pas de compensation des fuites)
  • 27. Modifications des paramètres en fonction des problèmes rencontrés Vérifier l’interface ( fuite ?) Modification d’un seul paramètre à la fois Attendre suffisamment afin de constater l’effet de la modification d’un paramètre 1) Présente des fuites : Test d’autres interface (modèle, taille, confort) Diminuer les pressions afin de réduire les fuites et de viser la synchronie patient- respirateur 2) Le patient ne déclenche pas à chaque inspiration : Ajuster soit la sensibilité du trigger (augmentation) soit le niveau de PEP 3) Le patient se plaint d’une impression d’avoir trop d’air :Diminution de la pression délivrée ou de la pente d’insufflation 4) Le patient semble faire un effort expiratoire : Vérifier l’intégrité du circuit en partant du patient vers le respirateur (sécrétions, valve expiratoire, etc.) 5) Le patient déclenche correctement mais éprouve à des difficultés à l’inspiration :Cela signe une assistance insuffisante qui justifiera une majoration des pressions ou le choix d’une pente plus raide.
  • 30. Viser une P continue à 8 cm d’H2O Au-delà de 10 cm d’H2O : effets délétères