SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
UNE TUMEUR RARE DU ROCHER : LE MELANOME
ROMDHANE.N (A), CHIBOUB.D (A) , HENTATI.K (A) , KAMEL.H (A), HARIGA.I(A), BEN GAMRA.O (A),CHAMMAKHI.C (B) ,MBAREK.C(A)
SERVICE D'ORL ET DE CCF DE L’HÔPITAL HABIB THAMEUR (A) / SERVICE DE RADIOLOGIE DE L’HÔPITAL HABIB THAMEUR (B)
INTRODUCTION ET OBJECTIF:
Le mélanome est une tumeur issue de la transformation maligne des mélanocytes qu’on retrouve essentiellement dans la peau et plus rarement dans les muqueuses. Ainsi la
localisation au niveau du rocher et de la muqueuse de l’oreille moyenne est exceptionnelle.
Le but de ce travail est de rapporter le mélanome comme étiologie possible des tumeurs du rocher en exposant ses particularités cliniques et diagnostiques à travers un
cas.
OBSERVATION:
Malade de sexe féminin
Age: 59 ans
Antécédents: RAS
Signes fonctionnels:
hypoacousie gauche
 masse latéro-cervicale homolatérale augmentant rapidement de taille évoluant depuis 3mois.
EXAMEN CLINIQUE:
Masse rétro angulo-mandibulaire gauche avec extension sous lobulaire, faisant 2cm , ferme et mobile.
Pas de paralysie faciale
Otoscopie: tympan terne à gauche avec aspect noirâtre en inférieur
Tympan complet normal à droite
Le reste de l’examen est sans anomalies
EXAMENS COMPLEMENTAIRES:
-Audiométrie: surdité de transmission à 20dB à gauche, courbe plate du même côté
-Echographie cervicale: Aspect d’une adénopathie intra-parotidienne de 18*15mm
-IRM cervicale:- lésion nodulaire du lobe profond de la parotide gauche à double composante en T1 et T2 de
21*13mm, prenant le contraste de façon hétérogène.
- 2 adénopathies spinales gauches du même aspect de 24*11mm.
Comblement des cellules mastoidiennes gauches en hypersignal T2 et en hyposignal T1(Fig1)
Fig1:IRM en coupes axiale et coronale montrant une lésion hétérogène du lobe profond de la parotide
gauche
-TDM des rochers: processus lytique de la paroi postéro-interne du rocher gauche de
25*17mm, avec comblement subtotal de la caisse du tympan sans lyse ossiculaire( Fig2)
Fig 2: TDM du rocher gauche en coupes axiale et coronale montrant un processus lytique
mastoidien avec comblement de l’oreille moyenne
-Cytoponction parotidienne: non concluante
TRAITEMENT:
-Cervicotomie gauche: exérèse d’une adénopathie noirâtre
Examen extemporané: non concluant
Examen histopathologique définitif: métastase ganglionnaire d’un mélanome
DISCUSSION:
-le mélanome: 1% des tumeurs malignes [3]
-Environ 0,4% et 1,8% des mélanomes malins se situent au niveau
des muqueuses,et dans la moitié des cas au niveau de la sphère
ORL. [1-2-4].
-La localisation au niveau du rocher et de l’oreille moyenne est
exceptionnelle.
-Physiopathologie de cette atteinte: n’est pas encore connue , une
prédisposition génétique est évoquée [5}
-Symptômes:otalgies,otorrhée , sensation de plénitude ,
hypoacousie, acouphènes, paralysie faciale, céphalées, diplopie [3-
4]
-Diagnostic -> histologique: pigment mélanique++ , positivité du
HMB45
-Traitement: *la résection chirurgicale large en marge saine -
>meilleur moyen thérapeutique
*Radiothérapie post-opératoire: améliore le contrôle loco-régionale
de la maladie , mais n’augmente pas la survie. [6]
*Chimiothérapie: l’ interferon-α et interleukin-2 augmentent la
survie chez les patients atteints de mélanome des muqueuses de la
sphere ORL [7]
-Survie après traitement : 17,1 % à 5 ans pour les mélanomes des
muqueuses [2]
CONCLUSION:
Le mélanome du rocher et de l’oreille moyenne est exceptionnel.
Son diagnostic est difficile et sa prise en charge mal codifiée.
La chirurgie reste le meilleur moyen thérapeutique. Le pronostic
est médiocre.
REFERENCES:
1)I. Mosnier,Mélanome de la pointe du rocher et de l’oreille moyenne, La Lettre d’ORL et de
chirurgie cervico-faciale n° 320
2)Manolidis S , Donald PJ, Malignant Mucosal Melanoma of the Head and Neck , Review of the
Literature and Report of 14 Patients,
CANCER, 1997,80,1373-1386
3) Barnes et al, IMAGING CASE STUDY OF THE MONTH
MELANOMA OF THE PETROUS APEX OF THE TEMPORAL BONE, Ann Olol Rhinol Laryngol
106:1997
4) Joseph M et al, Malignant melanoma of the middle ear, Otolaryngology–Head and Neck Surgery
(2007) 136, 856-857
5)Langman A et al, Malignant melanoma of the external
auditory canal, Otolaryngology -Head and Neck Surgery 1996,114 :645-648
6) Seunghoon Lee et al, Malignant Melanoma of the Temporal Bone Initially Presenting with
Dizziness,Korean J Otorhinolaryngol-Head Neck Surg 2015;58(6):429-32
7)Moreno MA, Hanna EY. Management of mucosal melanomas of the head and neck: did we make
any progress? Curr Opin Otolaryngol Head Neck Surg 2010;18(2):101-6.
Fig 3: aspect noirâtre de la mastoide
-Bilan de recherche d’un primitif: TDM corps entier + examen
ophtalmologique+ dermatologique+ fibroscopie digestive + coloscopie :négatifs
-Pétrectomie gauche: exérèse incomplète d’un tissu noirâtre qui envahit les
méninges, le CSL, la 2ème et 3ème portion du n.facial et le sinus latéral (Fig3).
Examen anatomopathologique: mélanome malin du rocher
-Radiothérapie palliative de 32 Gy en 5 séances
EVOLUTION: progression tumorale et apparition d’une PFP gauche après un
an de recul

Contenu connexe

Tendances (7)

P26
P26P26
P26
 
P35
P35P35
P35
 
P14
P14P14
P14
 
Osteosarcome
OsteosarcomeOsteosarcome
Osteosarcome
 
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfantApproche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
 
Genou & Tumeur
Genou & TumeurGenou & Tumeur
Genou & Tumeur
 
Approche diagnostique des tumeurs osseuses
Approche diagnostique des tumeurs osseusesApproche diagnostique des tumeurs osseuses
Approche diagnostique des tumeurs osseuses
 

Similaire à P95 (20)

P59
P59P59
P59
 
P21
P21P21
P21
 
P80
P80P80
P80
 
P62
P62P62
P62
 
P102
P102P102
P102
 
P13
P13P13
P13
 
TEP TDM du cou
TEP TDM du couTEP TDM du cou
TEP TDM du cou
 
P68
P68P68
P68
 
Cancer du larynx
Cancer du larynxCancer du larynx
Cancer du larynx
 
cancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptxcancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptx
 
P83
P83P83
P83
 
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdfBilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
 
P110
P110P110
P110
 
P94
P94P94
P94
 
P15
P15P15
P15
 
P73
P73P73
P73
 
P60
P60P60
P60
 
P2
P2P2
P2
 
P108
P108P108
P108
 
P92
P92P92
P92
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (17)

P114
P114P114
P114
 
P111
P111P111
P111
 
P109
P109P109
P109
 
P106
P106P106
P106
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P84
P84P84
P84
 
P63
P63P63
P63
 
P61
P61P61
P61
 
P57
P57P57
P57
 
P54
P54P54
P54
 
P77
P77P77
P77
 
P100
P100P100
P100
 
P99
P99P99
P99
 
P98
P98P98
P98
 
P91
P91P91
P91
 

P95

  • 1. UNE TUMEUR RARE DU ROCHER : LE MELANOME ROMDHANE.N (A), CHIBOUB.D (A) , HENTATI.K (A) , KAMEL.H (A), HARIGA.I(A), BEN GAMRA.O (A),CHAMMAKHI.C (B) ,MBAREK.C(A) SERVICE D'ORL ET DE CCF DE L’HÔPITAL HABIB THAMEUR (A) / SERVICE DE RADIOLOGIE DE L’HÔPITAL HABIB THAMEUR (B) INTRODUCTION ET OBJECTIF: Le mélanome est une tumeur issue de la transformation maligne des mélanocytes qu’on retrouve essentiellement dans la peau et plus rarement dans les muqueuses. Ainsi la localisation au niveau du rocher et de la muqueuse de l’oreille moyenne est exceptionnelle. Le but de ce travail est de rapporter le mélanome comme étiologie possible des tumeurs du rocher en exposant ses particularités cliniques et diagnostiques à travers un cas. OBSERVATION: Malade de sexe féminin Age: 59 ans Antécédents: RAS Signes fonctionnels: hypoacousie gauche  masse latéro-cervicale homolatérale augmentant rapidement de taille évoluant depuis 3mois. EXAMEN CLINIQUE: Masse rétro angulo-mandibulaire gauche avec extension sous lobulaire, faisant 2cm , ferme et mobile. Pas de paralysie faciale Otoscopie: tympan terne à gauche avec aspect noirâtre en inférieur Tympan complet normal à droite Le reste de l’examen est sans anomalies EXAMENS COMPLEMENTAIRES: -Audiométrie: surdité de transmission à 20dB à gauche, courbe plate du même côté -Echographie cervicale: Aspect d’une adénopathie intra-parotidienne de 18*15mm -IRM cervicale:- lésion nodulaire du lobe profond de la parotide gauche à double composante en T1 et T2 de 21*13mm, prenant le contraste de façon hétérogène. - 2 adénopathies spinales gauches du même aspect de 24*11mm. Comblement des cellules mastoidiennes gauches en hypersignal T2 et en hyposignal T1(Fig1) Fig1:IRM en coupes axiale et coronale montrant une lésion hétérogène du lobe profond de la parotide gauche -TDM des rochers: processus lytique de la paroi postéro-interne du rocher gauche de 25*17mm, avec comblement subtotal de la caisse du tympan sans lyse ossiculaire( Fig2) Fig 2: TDM du rocher gauche en coupes axiale et coronale montrant un processus lytique mastoidien avec comblement de l’oreille moyenne -Cytoponction parotidienne: non concluante TRAITEMENT: -Cervicotomie gauche: exérèse d’une adénopathie noirâtre Examen extemporané: non concluant Examen histopathologique définitif: métastase ganglionnaire d’un mélanome DISCUSSION: -le mélanome: 1% des tumeurs malignes [3] -Environ 0,4% et 1,8% des mélanomes malins se situent au niveau des muqueuses,et dans la moitié des cas au niveau de la sphère ORL. [1-2-4]. -La localisation au niveau du rocher et de l’oreille moyenne est exceptionnelle. -Physiopathologie de cette atteinte: n’est pas encore connue , une prédisposition génétique est évoquée [5} -Symptômes:otalgies,otorrhée , sensation de plénitude , hypoacousie, acouphènes, paralysie faciale, céphalées, diplopie [3- 4] -Diagnostic -> histologique: pigment mélanique++ , positivité du HMB45 -Traitement: *la résection chirurgicale large en marge saine - >meilleur moyen thérapeutique *Radiothérapie post-opératoire: améliore le contrôle loco-régionale de la maladie , mais n’augmente pas la survie. [6] *Chimiothérapie: l’ interferon-α et interleukin-2 augmentent la survie chez les patients atteints de mélanome des muqueuses de la sphere ORL [7] -Survie après traitement : 17,1 % à 5 ans pour les mélanomes des muqueuses [2] CONCLUSION: Le mélanome du rocher et de l’oreille moyenne est exceptionnel. Son diagnostic est difficile et sa prise en charge mal codifiée. La chirurgie reste le meilleur moyen thérapeutique. Le pronostic est médiocre. REFERENCES: 1)I. Mosnier,Mélanome de la pointe du rocher et de l’oreille moyenne, La Lettre d’ORL et de chirurgie cervico-faciale n° 320 2)Manolidis S , Donald PJ, Malignant Mucosal Melanoma of the Head and Neck , Review of the Literature and Report of 14 Patients, CANCER, 1997,80,1373-1386 3) Barnes et al, IMAGING CASE STUDY OF THE MONTH MELANOMA OF THE PETROUS APEX OF THE TEMPORAL BONE, Ann Olol Rhinol Laryngol 106:1997 4) Joseph M et al, Malignant melanoma of the middle ear, Otolaryngology–Head and Neck Surgery (2007) 136, 856-857 5)Langman A et al, Malignant melanoma of the external auditory canal, Otolaryngology -Head and Neck Surgery 1996,114 :645-648 6) Seunghoon Lee et al, Malignant Melanoma of the Temporal Bone Initially Presenting with Dizziness,Korean J Otorhinolaryngol-Head Neck Surg 2015;58(6):429-32 7)Moreno MA, Hanna EY. Management of mucosal melanomas of the head and neck: did we make any progress? Curr Opin Otolaryngol Head Neck Surg 2010;18(2):101-6. Fig 3: aspect noirâtre de la mastoide -Bilan de recherche d’un primitif: TDM corps entier + examen ophtalmologique+ dermatologique+ fibroscopie digestive + coloscopie :négatifs -Pétrectomie gauche: exérèse incomplète d’un tissu noirâtre qui envahit les méninges, le CSL, la 2ème et 3ème portion du n.facial et le sinus latéral (Fig3). Examen anatomopathologique: mélanome malin du rocher -Radiothérapie palliative de 32 Gy en 5 séances EVOLUTION: progression tumorale et apparition d’une PFP gauche après un an de recul