Ministère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarMinistère de la Santé, du PlanningFamilial...
PLANPLANIntroductionpaludisme graveComment la génétique humaine intervient dans laforme grave du paludisme?- Anomalies au ...
PALU GRAVEPALU GRAVEDéfinie par l’OMS à partir dedix critères:• CIVD, saignements• Etat de choc• Convulsions (>1/24 h)• Ac...
GGèènes assocines associéés au paludismes au paludismegravegraveNOS2HLABHLADRB1-DQB1TNFIL1 2BIL1 3IL1 BCD4OLImmunologiques...
Mécanismes impliqués dans lepaludisme graveDeux Hypothèses:Mécanique : Expliquant les troubles neurologiques parle blocage...
Hypothèse immunologique
Cas de laCas de ladrdréépanocytosepanocytoseGène codant pour la β-globine(chromosome 11)• les mutations S et C concernent ...
DrDréépanocytose (2)panocytose (2)Les porteurs dHb S, aussibien les AS que les SS sontsignificativement moinsexposés à cer...
DrDréépanocytose (3)panocytose (3)• Comment expliquer l’effet protecteur des Hb S et C?Limitation de la croissance du para...
GGéénnéétique humaine et la formetique humaine et la formegrave du paludisme (2)grave du paludisme (2)Cas de la thalassémi...
GGéénnéétique humaine et la formetique humaine et la formegrave du paludisme (3)grave du paludisme (3)Le glucose-6-phospha...
G6PD et paludisme graveG6PD et paludisme graveSi le déficit en G6PDrend sensible à ladestruction des globulesrouges, peut-...
G6PD et paludisme graveG6PD et paludisme graveLe déficit est lié àune mutation du gènesitué sur lechromosome X.Cas/témoin ...
GGéénnéétique humaine la forme gravetique humaine la forme gravedu paludisme (2)du paludisme (2)• Récepteur à lasurface de...
Groupe sanguinGroupe sanguinGroupe O : résistance contrele paludisme grave du fait dela réduction de la formationdes roset...
Complexe HLAComplexe HLA--A2A2Le complexe HLA-A2 a été évoqué dans laprotection vis a vis du paludisme grave.Travaux récen...
ConclusionConclusionLes mécanismes de protection et de résistance contre lepaludisme grave sont partiellement connus.Des i...
RRééfféérences bibliographiquesrences bibliographiquesKarim Traoré : Thèse : DEFICIT EN G6PD ERYTHROCYTAIRE ET PALUDISME D...
RRééfféérences bibliographiquesrences bibliographiquesRick M. Fairhurst1, Dror I. Baruch1, Nathaniel J. Brittain1, Graciel...
Génétique humaine et la forme grave de l'accès palustre.Aperçu sur l'état des connaissances actuelles
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Génétique humaine et la forme grave de l'accès palustre.Aperçu sur l'état des connaissances actuelles

608 vues

Publié le

Génétique humaine et la forme grave de l'accès palustre.Aperçu sur l'état des connaissances actuelles - Présentation de la 6e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - HAMIDOU LAZOUMAR Ramatoulaye - Stagiaire de recherche - Niger - lramatoulaye@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
608
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Génétique humaine et la forme grave de l'accès palustre.Aperçu sur l'état des connaissances actuelles

  1. 1. Ministère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarMinistère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarGGéénnéétique humaine et la formetique humaine et la formegrave de lgrave de l’’accaccèès palustre. Apers palustre. Aperççuusur lsur l’é’état des connaissancestat des connaissancesactuellesactuellesDr HAMIDOU LAZOUMAR RamatoulayeDr HAMIDOU LAZOUMAR RamatoulayeEtEtDr RAZAFINDRABE MavonirinaDr RAZAFINDRABE MavonirinaEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. PLANPLANIntroductionpaludisme graveComment la génétique humaine intervient dans laforme grave du paludisme?- Anomalies au niveau du globule rougeCas de la drépanocytoseThalassémiesDéficit en G6PDAntigène Duffy- Anomalies au niveau du complexe HLA-A2Conclusion
  3. 3. PALU GRAVEPALU GRAVEDéfinie par l’OMS à partir dedix critères:• CIVD, saignements• Etat de choc• Convulsions (>1/24 h)• Acidose métabolique (bicarbonatesplasmatiques<15 mmol/Lou pH <7,35)• Hémoglobinurie• Hypoglycémie (< 2,2 mmol/L ou 0,40g/l)• Insuffisance rénale• Anémie profonde (Hb <5 g/dl ou Ht<15%)• Troubles de la conscience, coma• Détresse respiratoire aiguë
  4. 4. GGèènes assocines associéés au paludismes au paludismegravegraveNOS2HLABHLADRB1-DQB1TNFIL1 2BIL1 3IL1 BCD4OLImmunologiquesICAM-1CD36AdhésionAlpha globine, beta-globineGroupes sanguins ABOHaptoglobineG6PDÉrythrocytairesGènesTypes de molécules
  5. 5. Mécanismes impliqués dans lepaludisme graveDeux Hypothèses:Mécanique : Expliquant les troubles neurologiques parle blocage des capillaires cérébraux.Immunologique: se fondant sur des observations desmodèles d’animaux dans lesquels les lésionsneurologiques sont une réponse immuneinflammatoire à la présence du parasite.Anémie
  6. 6. Hypothèse immunologique
  7. 7. Cas de laCas de ladrdréépanocytosepanocytoseGène codant pour la β-globine(chromosome 11)• les mutations S et C concernent deuxbases voisines dans le 6ème codon:HbS: GAG->GTG (glu->val)HbC: GAG->AAG (glu->lys)GGéénnéétique humaine et la forme gravetique humaine et la forme gravedu paludisme (1)du paludisme (1)
  8. 8. DrDréépanocytose (2)panocytose (2)Les porteurs dHb S, aussibien les AS que les SS sontsignificativement moinsexposés à certaines formesgraves du paludisme : formesneurologiques etlhypoglycémie.Leurs hématies sontégalement moins parasitéesque celles des sujetsnormaux.Néanmoins, ils présententassez souvent une anémiesévère par destruction rapidede ces globules rougesparasités.Effet protecteur de l’HB CFigure 3 | PfEMP-1 and knob distributions on normaland HbC erythrocytes parasitized with P. falciparum.
  9. 9. DrDréépanocytose (3)panocytose (3)• Comment expliquer l’effet protecteur des Hb S et C?Limitation de la croissance du parasiteÉlimination favorisée des globules rouges infectésMauvaise exposition des antigènes à la surface del’érythrocyteStimulation de la réponse immunitaireDiminution de la cytoadhérence des globules rougesinfectés à la surface des cellules endothéliales.
  10. 10. GGéénnéétique humaine et la formetique humaine et la formegrave du paludisme (2)grave du paludisme (2)Cas de la thalassémieThalassémies => gènes des β-globine(chromosome 11) et αglobine (chromosome 16).Forme d’anémie héréditaireassociée à unehémoglobinopathie, c’est-à-dire une déficience dans lasynthèse des globules rouges.Principaux syndromes :beta-thalassémie, le bassinméditerranéen, au Moyen-Orient et en Asie,alpha-thalassémie, en Asiedu Sud-Estwww.med.univ-angers.fr/.../image004.jpgLes alpha et bêta thalassémiessemblent avoir une protection contreles formes graves de paludisme.
  11. 11. GGéénnéétique humaine et la formetique humaine et la formegrave du paludisme (3)grave du paludisme (3)Le glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD) :enzyme présente dans le cytoplasme des cellules del’organisme.Métabolisme des pentoses phosphates.13 exons, 18 kb.L’allèle (A-) diffère de (A+) par un nucléotide enposition 202 (la guanine est remplacée par l’adénine).Cas du déficit en G6PD
  12. 12. G6PD et paludisme graveG6PD et paludisme graveSi le déficit en G6PDrend sensible à ladestruction des globulesrouges, peut-il protégerdu paludisme grave ?Confère une relativerésistance aupaludisme dû auPlasmodium falciparum.Le déficit en G6PDprotègerait plus lessujets masculins contrele paludisme grave
  13. 13. G6PD et paludisme graveG6PD et paludisme graveLe déficit est lié àune mutation du gènesitué sur lechromosome X.Cas/témoin enGambie, au Kenya :polymorphisme G6PD(A-) était associé à uneréduction de 50% durisque de développer lepaludisme sévère chezles femmeshétérozygotes et leshommes homozygotes.http://indexmedicus.afro.who.int/iah/fulltext/Thesis_Bamako/05P34.pdfThèse :
  14. 14. GGéénnéétique humaine la forme gravetique humaine la forme gravedu paludisme (2)du paludisme (2)• Récepteur à lasurface des globulesrouges .• Fréquent : noirs (70%).• Etude : importantesdans les régions oùP. vivaxpredominent.Cas de l’antigène Duffyhttp://lyon-sud.univ-lyon1.fr/D1/Immunohematologie.pdfIMMUNOHEMATOLOGIE 2007
  15. 15. Groupe sanguinGroupe sanguinGroupe O : résistance contrele paludisme grave du fait dela réduction de la formationdes rosettes:Rosette etséquestrationRosette et parasitémie
  16. 16. Complexe HLAComplexe HLA--A2A2Le complexe HLA-A2 a été évoqué dans laprotection vis a vis du paludisme grave.Travaux récents ont montré que 84 % desindividus vivants en zone d’endémie palustre(Afrique de l’ouest) développent une réponsecellulaire proliférative induite par le complexeHLA -A2.D’autres études de polymorphisme ont montré queles porteurs de l’allèle HLA classe I H131 avaientune forte production d’immunoglobuline G2 anti-RESA (Ring Erythrocyte Surface Antigen) qui estassociée à la résistance contre l’infection palustre.
  17. 17. ConclusionConclusionLes mécanismes de protection et de résistance contre lepaludisme grave sont partiellement connus.Des investigations approfondies sont encore nécessairespour lutter contre le paludisme sévère qui entraîne selon lesestimations à 500 millions de cas dont 2 à 3 millions dedécès.Une meilleure compréhension des phénomènesimmunogénétiques aideront à définir un grand nombres denouveaux gènes candidats
  18. 18. RRééfféérences bibliographiquesrences bibliographiquesKarim Traoré : Thèse : DEFICIT EN G6PD ERYTHROCYTAIRE ET PALUDISME DANSUNE POPULATION AGEE DE 3 MOIS A 20 ANS DE LA VILLE DE BANDIAGARA (MALI)http://indexmedicus.afro.who.int/iah/fulltext/Thesis_Bamako/05P34.pdfThèseD. Mazier & M. Idrissa-Boubou : Immunogénétique et paludisme cérébral.INSERM U 511,Immunobiologie cellulaire et moléculaire des infections parasitaires,Faculté de médecine Pitié-Salpêtrière, 91 Boulevard de l’Hôpital,75013 Paris, France.journée SPE du 13 octobre 1999 à l’Institut Pasteur à Paris :“Génétique et maladiesinfectieuses dans l’environnement tropical”.Rowe JA, Handel IG, Thera MA, Deans AM, Lyke KE, Koné A, Diallo DA, RazaA, Kai O, Marsh K, Plowe CV, Doumbo OK, Moulds JM. Blood group O protectsagainst severe Plasmodium falciparum malaria through the mechanism ofreduced rosetting. PubMed 2007 Oct 30;104(44):17471-6. Epub 2007 Oct 24Prédisposition génétique aux maladies infectieuses humaineshttp://www.jle.com/fr/revues/medecine/mtp/e-docs/00/03/0D/AE/article.mdhttp://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/hemato/hemacell/297a/lecon297a.htm
  19. 19. RRééfféérences bibliographiquesrences bibliographiquesRick M. Fairhurst1, Dror I. Baruch1, Nathaniel J. Brittain1, Graciela R.Ostera1, John S. Wallach1, Holly L. Hoang4, Karen Hayton1, AldioumaGuindo5, Morris O. Makobongo2, Owen M. Schwartz3, Anatole Tounkara6,Ogobara K. Doumbo5, Dapa A. Diallo5, Hisashi Fujioka7, May Ho4 & ThomasE. Wellems1. Abnormal display of PfEMP-1 on erythrocytes carrying haemoglobin Cmay protect against malaria, Vol 435|23 June 2005|doi:10.1038/nature03631Koné, Kassoum Kayentao, Abdoulaye Djimde, Christopher V. Plowe, OgobaraDoumbo, Thomas E.Aarti Agarwal, Aldiouma Guindo, Yacouba Cissoko,James G. Taylor, Drissa Coulibaly, Abdoulaye, Wellems and Dapa Diallo.Hemoglobin C associated with protection from severe malaria in the Dogon of Mali, aWest African population with a low prevalence of hemoglobin S, Fromwww.bloodjournal.org by on March 26, 2008.Master Santé-P Rihet : Prédisposition Génétique au Paludisme des Souris et desHommeshttp://biologie.univ-mrs.fr/upload/p93/Immunogenet.pdf

×