SIG et surveillance épidémiologique du paludisme en Afrique

1 935 vues

Publié le

SIG et surveillance épidémiologique du paludisme en Afrique - Présentation de la 7e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Martin Catherine - France - catherine.Martin-2@manchester.ac.uk

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 935
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
52
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SIG et surveillance épidémiologique du paludisme en Afrique

  1. 1. SIG et surveillance épidémiologiquedu paludisme en AfriqueCatherine MartinMots clés: SIG, cartographie, indices paludométriques, indices démographiques,indices climatologiques, géo-références, endémicité palustre, transmissionAtelier Paludisme – 7ème édition – Institut Pasteur de Madagascar24/08/2009EVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Code de classementExcellente présentation : 5 étoiles colorées sur 5(voir diapositive de titre)Adressez vos questions ou commentaires à :atelier.paludisme@pasteur.mgBonne lecture !
  3. 3. SIG et surveillance épidémiologiquedu paludisme en AfriqueCatherine MartinMots clés: SIG, cartographie, indices paludométriques, indices démographiques,indices climatologiques, géo-références, endémicité palustre, transmissionAtelier Paludisme – 7ème édition – Institut Pasteur de Madagascar24/08/2009EVALUATIONpar les FACILITATEURS
  4. 4. Introduction des SIG dans la lutte contre lepaludismeDynamique du paludisme: distribution et intensité de transmission sont trèshétérogènes.En Afrique, on trouve un large spectre de situations épidémiologiques allantdu paludisme instable épidémiqueau paludisme pérenne de haute intensité.Critère important pour planifier les activités de lutte à tous les niveaux:- continental- national- local.
  5. 5. Introduction des SIG dans la lutte contre lepaludismeNotre compréhension de l’endémicité palustre reste imparfaite en terme de:- distribution Où?- déterminants Pourquoi?- quantification Combien?- saisonnalité Quand?Efforts conduits dans la cartographie de l’endémicité palustre etl’établissement des profils du risque du paludisme pour les populationsIntroduction des SIG (Systèmes d’Informations Géographiques):programmes de cartographie électronique permettant de visualiser etd’analyser des données spatiales
  6. 6. Cartographie du paludisme: quels outils?Données paludométriquesprévalence des parasitestaux d’incidence et de mortalitétaux d’inoculation entomologique…GEOREFERENCEES(latitude, longitude)Données climatiquestempératures mensuelles min/maxprécipitations mensuelles…Données environnementalespar télédétection satelliteet/ou images radar:Indices de croissance des végétauxTempérature au sommet des nuages…CollecteIntégration - SIG
  7. 7. Cartographie du paludisme: quels outils?Données paludométriquesprévalence des parasitestaux d’incidence et de mortalitétaux d’inoculation entomologique…GEOREFERENCEES(latitude, longitude)Données climatiquestempératures mensuelles min/maxprécipitations mensuelles…Données environnementalespar télédétection satelliteet/ou images radar:Indices de croissance des végétauxTempérature au sommet des nuages…CollecteCARTESIntégration - SIG
  8. 8. Cartographier le risque palustre sur le continent africainInitié en 1996Financé par:Roll Back MalariaWellcome Trust UKSwiss Tropical Institute…A partir de données et d’archives collectéesau niveau de 10 000 sites de surveillance chaque point représente les résultats d’une étudeparticulière par sa date, son lieu, ses sources, sa méthode
  9. 9. Combinées à une modélisation de facteurs climatiques, démographiques etadministratifs pour créer des cartes paludométriques intégréesModélisation prédictive permettant decompléter la collecte de données dansles zones où ces données manquentModèle de répartition du paludisme àl’échelle du continent avec unerésolution de 5x5kmCartes définissant:durée de la saison de transmissionmodélisation de la prévalencerépartition des populations à risque Cartes générées à l’échelle des continents et des pays
  10. 10. Cartographie au niveau nationalet du district - KenyaOmumbo et al., 1998Résolution limitée par le manque et larépartition hétérogène des donnéesVariabilité épidémiologique au niveau local
  11. 11. En intégrant des données sur:l’abondance des anophèlesla distribution des températuresla densité des populationsla topographie (altitude)la répartition des champs de riz (télédétection + radar)Cartes de risque épidémique pour chaque district9/13 sites ont eu des alertes confirméesen accord avec les prédictions graphiquesDéfinir des zones prioritaires dans un programmed’Aspersion Intra-Domicilaire d’insecticide
  12. 12. Cartographie à l’échelle mondiale des limites de la transmission du paludismeHay et al., 2009
  13. 13. Hay et al., 2009Modélisation de l’incertitudeSur les indices paludométriquesSur les indices démographiques Cartes générées à l’échelle des continents et des pays
  14. 14. Cartographie du paludisme:quelles applications?Cartes constituent des bases de données utilisables dans le cadre desactivités de lutte à diverses échelles- par les planificateurs, les chercheurs et les bailleurs de fonds- définition des stratégies d’intervention les mieux adaptées à une régionou un district (planification plus rationnelle des ressources et desactivités)- suivi / monitorage des programmes en coursModélisation comme outil de veille sanitaireLutte contre l’émergence (ou réémergence) de foyers Outil de DECISION
  15. 15. Cartographie du paludisme: perspectives?Limites :- le taux de parasites est une mesure moins directe que le tauxd’inoculation entomologique- irrégularité de l’échantillonnage / collecte des données non-exhaustive- résolution- télédétection: lourd et coûteux- carte ‘snapshot’ alors que l’épidémiologie est un concept dynamique- importance de l’échelle d’étudeProjet MAP prometteur car conçu pour permettre des mises à jourévolution de l’endémicitéinclusion de la dimension temporelleApplicable et/ou combinable avec le suivi épidémiologique d’autresmaladies à transmission vectorielle  vers une lutte plus efficace?méthodesoutils
  16. 16. Les logiciels SIG comme outil bureautiqueLogiciels de gestion de données épidémiologiques:DIVA GIS, Map Info, Epi Map, …Utilisation pour:analyser et gérer des ressourcesreprésenter un objet ou un phénomène réel et le localiser dans l’espaceproduire des cartes afin d’illustrer un rapport, un article, …La plupart de ces logiciels sont accessibles en ligne et des cartes spécifiquesdes différents pays/régions/districts peuvent être téléchargées(cartothèque) pour être ensuite « habillées » avec les données etinformations collectées
  17. 17. Les logiciels SIG comme outil bureautique Logiciels conviviaux permettant la visualisation, l’analyse et laprésentation des données épidémiologiques Destinés aux différents acteurs de la lutte antipaludique sur le terrain(techniciens, personnels de santé, … ) et dans les structures de rechercheExemple:création de cartes avecDIVA-GISSource: http://www.diva-gis.org/
  18. 18. BibliographieHay SI, Guerra CA, Gething PW, Patil AP, Tatem AJ, Noor AM, Kabaria CW, Manh BH, Elyazar IR, Brooker S, Smith DL,Moyeed RA, Snow RW. A world malaria map: Plasmodium falciparum endemicity in 2007. PLoS Med. 2009 Mar24;6(3):e1000048.Hay SI, Snow RW. The malaria Atlas Project: developing global maps of malaria risk. PLoS Med. 2006 Dec;3(12):e473Kleinschmidt I, Bagayoko M, Clarke GP, Craig M, Le Sueur D. A spatial statistical approach to malaria mapping. Int JEpidemiol. 2000 Apr;29(2):355-61Omumbo J, Ouma J, Rapuoda B, Craig MH, le Sueur D, Snow RW. Mapping malaria transmission intensity usinggeographical information systems (GIS): an example from Kenya. Ann Trop Med Parasitol. 1998 Jan;92(1):7-21.Rakotomanana F, Jeanne I, Duchemin JB, Pietra V, Raharimalala L, Tombo ML, Ariey F. Approche géographique dans lalutte contre le paludisme dans la région des Hautes Terres Centrales à Madagascar. Arch Inst PasteurMadagascar. 2001;67(1-2):27-30Rakotomanana F, Randremanana RV, Rabarijaona LP, Duchemin JB, Ratovonjato J, Ariey F, Rudant JP, Jeanne I.Determining areas that require indoor insecticide spraying using Multi Criteria Evaluation, a decision-support toolfor malaria vector control programmes in the Central Highlands of Madagascar. Int J Health Geogr. 2007 Jan29;6:2Vers un Atlas du Risque de la Malaria en Afrique. Premier rapport technique de la collaboration MARA/ARMA. 1999.Centre de coordination MARA/ARMA Durban, Afrique du Sud ©MARA/ARMA (Mapping Malaria Risk in Africa /Atlas du Risque de la Malaria en Afrique) http://www.mara.org.za/Malaria Atlas ProjectMots clés: SIG, cartographie, indices paludométriques, indices démographiques, indices climatologiques,géo-références, endémicité palustre, transmission

×