Contrat agglomeration-ville-lecture

2 156 vues

Publié le

Nicolas Cailliot a mené de nombreuses expériences en lien avec les jeunes en difficulté, en particulier dans la banlieue de Caen dans le cadre d’un contrat Ville-lecture.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 156
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
194
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contrat agglomeration-ville-lecture

  1. 1. Contrat Agglomération Ville-Lectured’Hérouville Saint-Clair Bilan 2003-2008
  2. 2. Constructiond’un réseau et d’une dynamique
  3. 3. Le réseau HérouvilleLecture qu’est que c’est ? 30 structures associatives ou institutionnelles Plus de 50 acteurs impliqués sur le territoire (3/4 de professionnels, ¼ de bénévoles) 4 groupes de travail thématiques  Lecture publique et petite enfance  Les adolescents et la lecture  Les publics éloignés de la lecture  Festival des écritures C’est aussi un partenariat suivi avec l’Education nationale  Mise en place d’un calendrier d’accueil sur toute l’année  Réalisation de projet lectures pour différentes tranches d’âge
  4. 4. Pour les partenaires En 6 ans : un réseau de partenaires s’est soudé autour Gains d’objectifs commun et dans la mise en œuvre d’actions concrètes. La méthodologie mise en place permet à chacun de glisser à son rythme de « bénéficiaires » à « partenaires actifs » L’inscription dans le réseau ville-lecture permet : l’accompagnement, l’acquisition de compétences nouvelles et la valorisation.
  5. 5. GainsPour la bibliothèque :S’est éprouvée la notion« d’usagers partenaires », s’estconsolidée une cultured’établissement, se sonttransformées les représentationsdes publics, s’est créé un espacede réflexion sur les manièresd’élargir les publics.
  6. 6. Gains Les partenaires comme labibliothèque se vivent comme gagnants de la démarche partenariale proposée
  7. 7. Dans chaque axe : articulation valorisation des collections et accueil de nouveaux publics Objectifs communsLa participation au réseau se construit sur un doubleintérêt : motivation pour la démarche, gainsrespectifs que les partenaires en retirent au regardde leurs propres objectifs. Une volonté partagée Exploration de méthodes de pérenniser les innovantes. actions ou de les renforcer.
  8. 8. Pour les professionnels : prise en compte dans le tempsde travail de la disponibilité, du temps de formation Manques ou difficultésnécessaire au partenariat Pour les bénévoles : adaptation du rythme et des créneaux de disponibilité. Fragilité du secteur associatif.
  9. 9. P’tits lecteursde-ci de-là
  10. 10. Répondre à la demande croissante d’accueil des bébés lecteurs Le Projet Complet qui se traduit par une saturation des créneaux ouverts par la bibliothèqueMise en place de sites relais hors les mursOrganisation d’un plan de formation annuel pour tous lespersonnels de la petite enfance, parents et grands-parents
  11. 11. Bibliothèque Crèche familiale d’Hérouville Saint-Clair BDP du Calvados Services petites enfance de la ville d’Hérouville Saint-Clair PartenairesCentre socio-culturel CAF des Crèche « Au bord de l’eau » Belles Portes CEMEA de Basse-Normandie
  12. 12. 1- deux sites relaisRelai Assistantes Maternelles de Montmorency GainsCentre socio-culturel CAF des Belles Portes Fonds de la bibliothèque délocalisé Acquisitions en concertation avec les différents acteurs concernés
  13. 13. Temps d’animation lecture tous les 15 jours (calendrier réalisé en partenariat par la CAF et la ville)25 créneaux deJanvier à Décembre Moyenne de participation : 10 adultes et 20 enfants
  14. 14. Outils de la bibliothèque en appui de l’actionBibliographies « Petite Enfance » Petit Page : Carnet de liaison avec la famille
  15. 15. 2 - Plan de formation Connaissance réciproque, meilleure compréhension des rôles et fonctions de chacun, (bibliothécaires, professionnelles de la petite enfance, parents), prise d’autonomie Facteur de cohésion et de dynamique de groupe.Objectif atteint suite à ce travail de 6années : des personnes forméescommencent à participer régulièrement àl’animation de ces sites.
  16. 16. Les 2 sites relais sont victimes de leur Manques oulimite de la capacité succès : participation à la difficultés d’accueil, nombre de prêts en hausseLa fonction essentielle d’aide-animateur dessites est difficile à pérenniser (relation avecla bibliothèque, approvisionnement des siteset gestion des prêts).
  17. 17. La question du maintien de la qualité des accueilset de l’équilibre général entre accueils à la bibli et Perspectives actions hors les murs La bibliothèque ne peut pas assurer actuellement l’animation pour un site supplémentairePoursuite de l’action de formation pour associerdavantage d’assistantes maternelles ou parentsà cette animation Comment prolonger le rituel de l’accueil des bébés lecteurs pour accompagner l’enfant et ses parents à l’entrée en maternelle?
  18. 18. Lire etc. :Les ados parlent de ce qu’ils lisent
  19. 19. Comment attirer les adolescents àvivre la bibliothèque comme un lieu où il pourra expérimenter des pratiques de lecture libre et de loisirs?
  20. 20. Réalisation de l’émission de radio mensuelle Le Projet Participation volontaire des jeunes, dans un contexte libre ou de loisir Un temps de préparation 8 jours avant, à la bibliothèque (le mercredi généralement)
  21. 21. L’enregistrement de l’émission :Soit au café des Images(lieu d’accès facile) Soit dans un établissement scolaire
  22. 22. Bibliothèque Collège Lycée Larimaquoi d’Hérouville Saint-ClairExpérimental CLE Etablissement Régional d’Enseignement Adapté Lycée Allende EREA Partenaires Collège Daniel Huet Lycée Rabelais Citizen Café Café des Images Trait d’Union
  23. 23. Une participation sans faille des adolescentsEn 2006 et 2007 : Gains5 à 6 ados en moyenne A partir de 2008 :par émission 9 ados en moyenne par émission La motivation et la confiance des ados est acquise du fait que l’on part de ce qu’ils lisent. Depuis la première émission, les jeunes sont venus avec des propositions de lecture.
  24. 24. GainsUn climat de respect mutuel :Des jeunes « peu lecteurs » et d’autres « grands lecteurs ».L’animateur sait instaurer un climat de confiance où chacun sesent respecté dans ses propositions. Le fait de nommer« lecture » ses propositions est libérateur.A partir de 2008, s’est constitué un noyau de jeunesparticipants, issu des établissements scolaires partenaires,facteur de cohésion.L’enregistrement dans des établissements scolaires permet defaire connaître l’émission, au-delà de seuls participants(rencontres inter-établissements).
  25. 25. GainsCréation d’un lien avec la bibli :La participation des bibliothécaires permet de créer un lien, unecomplicité qui modifie la relation des jeunes participants au lieubibliothèque.Des émissions thématiques avec rencontre d’auteurs sont apparuesdès 2007. L’accompagnement des enseignants- documentalistes ou des éducateurs est essentiel. Pour l’Etablissement régional d’enseignement adapté, l’émission devient un outil propice à la promotion de la lecture, ancrée dans une situation réelle, valorisante pour les jeunes participants.
  26. 26. Une communication insuffisante autour des émissions pour attirerManques ou difficultés d’avantage de public à l’enregistrement, pour augmenter l’audience.Manque d’outils pouranalyser l’audience
  27. 27. Le fonds Lire un peu,bcp…  Création d’un espace  Création d’un fonds  Un fonds ouvert animé par ses usagers
  28. 28. Le ProjetAssociation des publics - « usagers partenaires »- à la validation de ce fonds En 2006, 2007 et 2008 : ateliers conduits par l’association de formation eNefa Accueil de publics provenant de structures différentes ; 8 séquences de 2 heures à la bibliothèque Contenu : choix de livres, échanges, expression d’avis, réalisation de fiches de lecture, préparation d’une rencontre « lecture à voix haute »
  29. 29. Centre d’accueil médico-CCAS psychologique de la Haute-Folie (CAMP) Larimaquoi Partenaires eNeFALa voix des femmes Mission locale
  30. 30. Grille d’analyse 1 Champ Contenu Image_couverture Vignette Titre Texte Auteur Texte Notice Lien vers notice AB6 Nbre_de_pages nombre Matériel_accompagnement texte Typographie Liste de trois items : - PetitNotice - Moyen - Gros Mise_en_page Liste de 2 items : •Aérée •Dense Couverture Liste de 3 items : •Illustrée •Illustrée en rapport avec lhistoire •Non illustrée
  31. 31. Grille d’analyse 2 Champ Contenu Champ ContenuGenre Liste de 7 items Composition Liste de 2 items ou cases à - BD cocher : - Contes • Texte aéré - Roman-Nouvelles • Texte continu - Poésie Style Liste de 2 items ou cases à - Polar cocher : - Récit de vie-Biographie • Phrases simples - Science fiction • Phrases complexesSujet_principal Texte libre Vocabulaire Liste de 2 items ou cases àThématique Liste de 3 items ou cases à cocher : cocher : • Facile • Débat contemporain • Difficile • Identification possible Niveau_de_lecture Trois symboles ( !): • Référence historique 1 = 1 livreScénario Liste de 2 items ou cases à 2 = 2 livres cocher : 3 = 3 livres - Simple Observations Texte libre - Complexe
  32. 32. Critères de validation Nom du champ CritèreNbre_de_pages < 250Typographie Moyen ou GrosMise_en_page =AéréeScénario =SimpleComposition =Texte aéréStyle =Phrases simplesVocabulaire =Facile Validation si 4 critères sont respectés Niveau de lecture Entre 6 et 7 critères respectés : 1 livre Entre 4 et 5 critères respectés : 2 livres Moins de 4 critères : 3 livres
  33. 33. L’histoire du partenariatDates Etapes2004  Prise de contact et Mise en place des groupes de travail2005  Etude des besoins et de l’existant  Première expérience Fin 2005  Elaboration d’une grille de critères2006  Constitution d’une sélection d’ouvrages Sept.  Création et installation d’un espace « Lire un peu beaucoup » à la bibli  Mise en place d’ateliers accueillant des publics issus des 3 structures Sept-Déc partenaires : CCAS, CAMP, eNefa (Normandie Formation Avenir)  Inauguration de l’espace le 22 mars 20072007  Renouvellement de l’atelier mais avec un objectif trop ambitieux  Reconduction des ateliers avec une autre mission : Faire découvrir l’espace2008 à d’autres en réalisant une représentation lecture à voix haute  Formation-action de nouveaux « accompagnateurs" de publics et de bibliothécaires du réseau Caen la mer, en parallèle avec l’atelier « Lire un peu beaucoup… »2009  Perspectives d’élargissement des publics touchés avec : l’association La Voix des femmes, association d’aide aux familles populaires, mission locale, circonscription d’action sociale (conseil général)
  34. 34. Un nouvel espace à la bibliothèque Ateliers « Lire un peu beaucoup » 10 à 12 participants chaque année : personnes éloignées de la lecture ou dans une situation d’isolement social, de perte de confiance en soi GainsTout au long de l’action les participants s’approprient le« lieu » bibliothèque, découvrent ou redécouvrent la lecture,se relèvent, reprennent confiance. L’accès à la culture et les pratiques culturelles s’inscrivent dans le projet des partenaires Au CAMP : accompagnement à sortir de son isolement, retisser des liens sociaux eNefa : stages bimensuels à la bibliothèque intégrés dans un parcours de formation Interaction entre ces ateliers et le travail d’acquisition spécifique des bibliothécaires.
  35. 35. Pour la bibliothèque : très peu de production éditoriale spécifique, travail Manques ou difficultés d’acquisition et de vérification très exigeantPour eNefa en 2007 : moyens financiers pour mener à son terme la réalisation de l’atelier sous forme théâtrale.Fragilité des publics ciblés
  36. 36. Formation-action en 2009 pour accompagner Perspectivesl’arrivée de nouveaux partenaires. Mise en place d’un club de lecture permanent avec les stagiaires des anciens ateliers.
  37. 37. Un temps fort de programmation culturelle à l’occasion de l’événement national Lire en fête Le ProjetSpectacles Expositions Formations Rencontres
  38. 38. Ville d’Hérouville Ecoles, collèges, lycées Larimaquoi Associations d’habitants Artefact Production Centre socio-culturel (Belles Portes) Partenaires Centre d’accueil Consom’boutique Médico-psychologie (CAMP) La Voix des femmes (Grand Parc)Trait d’Union(Le Val) autres partenaires concernés par la thématique annuelle
  39. 39. Programmation qui rencontre son public : plus de 600 personnestouchées en moyenneDouble construction partenariales : GainsDes actions qui font l’objet d’un accompagnement artistique,d’une mise en œuvre communeUn travail en amont pour la préparation et l’accompagnementdes publics Des propositions interactives ou des actions hors les murs qui sont une occasion de découvrir ou redécouvrir la bibliothèque pendant le festival Un partenariat suivi avec l’association Larimaquoi qui développe un programme de lecture durant tout le festival : à la bibliothèque et dans les quartiers
  40. 40. La date du festival est très proche Manques ou difficultés àde la rentrée scolaire : difficilegérer pour les partenairesaccompagnant les publics :établissements scolaires,associations de quartiers, etc.
  41. 41. Avec la réforme actuelle de Perspectivesl’événement national « Lire enfête » : reconfigurer l’articulation destemps forts annuels vers uneapproche plus fine des publics et unemeilleure préparation en amont.
  42. 42. Relever le défis d’une mission de lecture publique La Bibli Assure l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires Partenaires Accompagnent les publics qui peuvent être éloignés de la lecture

×