• J'aime
  • Télécharger
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique

  • 2,767 vues
Transféré le

Stage ENSSIB - juin 2013 "Lecture sur tablettes et liseuses : usages, dispositifs, applications et services" ...

Stage ENSSIB - juin 2013 "Lecture sur tablettes et liseuses : usages, dispositifs, applications et services"
Intervention de Marc Maisonneuve intitulée "Quel logiciel pour gérer le prêt des livres numériques ?", le 20 juin.
Résumé. La mise en service de la plateforme Dilicom permet aux bibliothèques de concevoir et de mettre en œuvre un service de prêt de livres numériques, très proche des attentes des bibliothécaires et conforme aux principes de l'IFLA sur ce sujet. Un logiciel est nécessaire pour gérer ce prêt en complément de la plateforme de Dilicom. La présentation vise à dégager les caractéristiques de ce logiciel de gestion du prêt numérique... que la plupart des éditeurs intègreront probablement à leur système de gestion de bibliothèque.

Plus dans : Art & Photos
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Soyez le premier à commenter
Aucun téléchargement

Vues

Total des vues
2,767
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
2

Actions

Partages
Téléchargements
0
Commentaires
0
J'aime
4

Ajouts 0

No embeds

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. LECTURE SUR TABLETTES ETLISEUSES : USAGES, DISPOSITIFS,APPLICATIONS ET SERVICESQUEL LOGICIEL POURGÉRER LE PRÊT DES LIVRESNUMÉRIQUES ?Marc Maisonneuve, Tosca consultantsENSSIB, Villeurbanne20 juin 2013
  • 2. Sommaire de l’interventionIntroduction : une présence encore limitéeen bibliothèque1. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèques2. La plateforme Dilicom3. Le logiciel complémentaireConclusion : quelques conditions deréussiteTosca consultants2
  • 3. Introduction : une présence encorelimitée en bibliothèqueEn bibliothèque, le livre numérique est généralementprésent dans le cadre d’expérimentations :o présentation de tablettes numériques et de liseuses, avec desressources numériques préinstalléeso prêt de liseuses et plus rarement de tablettes numériques, avec desressources le plus souvent préinstalléesou d’offres d’éditeurs proposant l’accès à leurs plateformessuivant des dispositions très diverses :o l’usager doit être connu de la plateforme (en s’y inscrivant, endonnant accès à ces données d’inscription à la bibliothèque…)o il doit passer par l’interface de chaque plateforme pour choisir lesressources numériques qui l’intéressent, puis pour les consulter etparfois les emprunter. Les outils, les procédures et les règles degestion varient bien entendu d’une plateforme à l’autre.Tosca consultants3
  • 4. Introduction : une présence encorelimitée en bibliothèqueL’expérimentation s’inscrit dans une fonction de découverte tout à faitessentielle. Elle concerne les primo-utilisateurs et ne répond pas aux attentesdes lecteurs familiers de la lecture numérique.Les plateformes d’éditeurs enferment généralement la bibliothèque dans unelogique de bouquet : la plateforme donne accès à l’intégralité du catalogueproposé ou à rien. Cela met à mal la fonction de sélection des bibliothèques.Elles ne sont pas toujours inscrites dans une démarche respectueuse desexigences de la loi informatique et libertés (échange de fichiers, communicationd’informations personnelles, réutilisation ou même cession des informations personnelles ?…).Elles sont source de difficultés pratiques pour les usagers, avec une gêned’autant plus importante que l’on est un gros lecteur !o L’usager doit apprendre à utiliser chaque plateforme (recherche, accès au document, consultation).o L’usager doit supporter les règles de prêt ou de consultation définies par chaque éditeur.o Il doit supporter les contraintes d’accès et les dispositifs techniques nécessaires à la protection desressources proposées (DRM, nécessité d’installer certains logiciels, incompatibilité avec certainsdispositifs…)4Tosca consultants
  • 5. Figure 24. If possible, please identify three age groups you perceive to be the mostactive ebook users in your library (multiple responses permitted) % of public libraries5Source : 2012 Survey ofEbook Usage in U.S. PublicLibrarieshttp://www.thedigitalshift.com/research/ebook-usage-reports/Les digital natives se détournentdu livre numérique en bibliothèque: système trop compliqué pour deslecteurs occasionnels de livres !Introduction : une présence encorelimitée en bibliothèqueTosca consultants
  • 6. Sommaire de l’interventionIntroduction : une présence encore limitéeen bibliothèque1. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèques2. La plateforme Dilicom3. Le logiciel complémentaireConclusion : quelques conditions deréussite6Tosca consultants
  • 7. 1. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèques7BouquetPeu denouveautésPlateformespropriétairesMultiplicitédes logiquesd’accèsAujourd’huiOffreconstituéetitre à titreDesnouveautésPlateformeunique,maîtrisée par labibliothèqueLogiqued’accèsunifiéeDemainModèle économique devantpermettre la constitution decollections pérennes avec l’achatde fichiers numériques coexistantavec des abonnements.Modalités d’accès. Coexistenced’une offre en streaming et d’uneoffre en téléchargement, jugée plusadaptée à un usage nomade en modedéconnectéLa loi des éditeurs Une offre négociéeTutelle(réglementation,incitation)DémarchescollectivesTosca consultants
  • 8. IFLA Principles for Library eLending(http://www.ifla.org/files/assets/hq/topics/e-lending/ifla-principles-for-elending.pdf, texte disponibleen anglais et en allemand; la version française viendra-t-elle avant les traductions en swahili etou en araméen ?)o Pouvoir acquérir tous les livres numériques sans restrictiono Pouvoir offrir un service de prêt inter, mettre en œuvre des solutionsd’archivage pérenne, rendre le contenu accessible aux handicapéso Pouvoir consulter les livres numériques sur tous les appareilscourantso Pouvoir contrôler l’utilisation des renseignements personnelso Contraindre par la réglementation les éditeurs récalcitrants à fournirles livres numériques aux bibliothèques81. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèquesTosca consultants
  • 9. Sommaire de l’interventionIntroduction : une présence encore limitéeen bibliothèque1. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèques2. La plateforme Dilicom3. Le logiciel complémentaireConclusion : quelques conditions deréussite9Tosca consultants
  • 10. 2. La plateforme DilicomDilicom http://www.societe.com/societe/dilicom-350556932.html , tiers deconfiance, chargé de la réalisation de la plateforme PNB(Prêt numérique en bibliothèque), projet soutenu par le CNL« Les libraires doivent être en mesure de présenter des offres delivres numériques aux bibliothèques. Le projet PNB vise à faciliterles interactions entre les éditeurs, les libraires et lescollectivités. »« Système ouvert à tout libraire et à tout distributeur. »« Les bibliothèques pourront facilement procéder à leursacquisitions auprès des libraires de leur choix. Elles confieront àleurs partenaires techniques la conception ou l’adaptation de leurportail personnalisé. »10Tosca consultants
  • 11. 2. La plateforme Dilicom« Libraires Présenter les offres numériques des éditeurs aux collectivités ; répondre aux appels d’offres ; Transmettre les commandes aux plateformes de distribution.Éditeurs Diffuser largement les offres de livres numériques aux collectivités ; S’appuyer sur les libraires pour commercialiser leurs offres de livres numériques aux collectivités.Distributeurs/Diffuseurs Assurer la distribution de livres numériques en gérant les modalités d’accès ; Disposer d’un cadre normalisé de description des offres de livres numériques des éditeurs auxcollectivités.Bibliothèques Commander les livres numériques auprès des libraires de leur choix ; Disposer d’outils simples leur permettant de présenter leur catalogue numérique à leurs usagers,quels que soient les modes d’acquisition et d’accès à ces ressources ; Prêter les livres numériques en s’appuyant sur les services des distributeurs.Prestataires, éditeurs de solutions web Développer des solutions basées sur les API Hub Dilicom et permettre à leurs clients de s’interfacer avec PNB. »11Tosca consultants
  • 12. 2. La plateforme Dilicom« Fonctionnement Les distributeurs transmettent à DILICOM la description des offres définies par leséditeurs. Les offres sont intégrées dans le Fichier Exhaustif du Livre (FEL) et diffusées auxlibraires raccordées au Hub. Les libraires présentent les offres des différents distributeurs aux collectivités à traversleur site professionnel. Les bibliothèques procèdent à leurs acquisitions auprès des libraires qui passent leurscommandes via le Hub. Les livres numériques sont mis à disposition des usagers des bibliothèques dès que lelibraire a validé la commande auprès des distributeurs. L’hébergement des fichiers est assuré par les distributeurs. Le Hub archive les transactions afin de garantir aux collectivités la pérennité de l’accèsaux ressources achetées. »12Tosca consultants
  • 13. 2. La plateforme DilicomCe qu’elle est : Une plateforme de vente présentantle catalogue des livres numériquesdestinés aux bibliothèques Un outil contrôlant le bon usage deslivres numériques acquis et suivantla consommation des ressources Une bibliothèque de composantsweb permettant de suivre l’état de laconsommation des ressourcesnumériques, de proposer un servicede prêt des livres numériques Une réalisation unique (sanséquivalent dans d’autres pays ?)13Ce qu’elle n’est pas : Une plateforme d’emprunt de livresnumériques que sollicitedirectement l’usager d’unebibliothèque Un outil de mise en valeur descollections numériques de labibliothèque Un outil supportant l’offre deservices de la bibliothèque(prolongation de prêt, réservation,restitution anticipée…) Une source statistiques permettantde qualifier les usages…Tosca consultants
  • 14. 2. La plateforme DilicomDe nombreux points positifso Réservé aux usagers inscrits, le prêt est précédé d’un contrôle d’inscriptionnécessitant une identification et une authentification prises en charge par lesbibliothèques municipales ; les éditeurs délèguent ce contrôle auxbibliothèques qui le prennent en charge avec leurs propres outils et suivantdes modalités clairement établies.o Aucun accès aux fichiers des usagers inscrits n’est offert aux éditeurs etcela quelle qu’en soit la forme (ce qui exclut également l’inscription de l’usager sur la plateformede l’éditeur). Les éditeurs ne disposent pas des informations personnelles.o Possibilités de récupérer les métadonnées Onix des éditeurs,éventuellement enrichies par les librairies, pour alimenter le catalogue de labibliothèque ou l’entrepôt de données de l’opac de nouvelle génération.o Cadre technologique permettant de garantir une interopérabilité effective14Tosca consultants
  • 15. 2. La plateforme DilicomQuelques zones d’ombre Portée de l’offre des éditeurs , conformité aux attentes des bibliothèques,caractéristiques de ces offres [par exemple, plutôt des offres de prêt limitées en nombred’emprunteurs simultanés (NUS) ou en nombre d’emprunts total (NTA) ?]o Marge de manœuvre des libraireso Qualité et droits d’utilisation des métadonnées Onix (dissémination possible ?diffusion sélective d’information possible ?...)o Disponibilité de métadonnées au format OPDS et Dublin Core pour enfavoriser la diffusion auprès des usagers,o Devenir de la protection par Adobe DRMo Contraintes précises d’équipement de l’usager en postes informatiques,tablettes et liseuses… [« besoin d’ Adobe Digital Edition (ADE) ou d’une application delecture compatible avec le SDK Adobe »]15Tosca consultants
  • 16. Sommaire de l’interventionIntroduction : une présence encore limitéeen bibliothèque1. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèques2. La plateforme Dilicom3. Le logiciel complémentaireConclusion : quelques conditions deréussite16Tosca consultants
  • 17. 3. Le logiciel complémentaireFaire ce que ne fait pas la plateforme Dilicom1. Supporter l’offre de services en ligneo Identification, authentification et détermination des droits d’un usager,o Consultation du catalogue et services associés (commentaires, vote, tag… ; alerte etservice de diffusion sélective d’information). Service de diffusion des métadonnées enOPDS et en Dublin Core. Enrichissement du catalogue avec des extraits du livrenumérique et mise en œuvre d’un résolveur de lien pour proposer d’autresenrichissements ou informations apparentéeso Prêt de livres numériques suivant les règles de circulation de la bibliothèque,prolongation de prêt, réservation, consultation du compte de l’usager, annulation oumodification d’une réservation, retour anticipé d’un livre numérique, téléchargementd’un livre gratuit…o Accès à des listes consultable en feuilletage et à des propositions de lecture…o Il doit permettre la consultation sur place des livres numériques en mode anonyme.17Tosca consultants
  • 18. 3. Le logiciel complémentaireFaire ce que ne fait pas la plateforme Dilicom2. Supporter les fonctions métier suivanteso Gestion des fournisseurs et des commandes de livres numériques ; suivi deslicences (droits de reproduction et de représentation avec leurs limites dans letemps, dans l’espace, en quantité…) et du reste à communiquer (droits résiduels).Suivi du budget associé. Statistiques d’acquisition.o Gestion des versements de livres numériques libres de droit. Outil de validation duformat des livres numériques et de génération de formats ouverts (ePub, PDF).Statistiques de versement.o Création et gestion des métadonnées avec récupération auprès de sourcesdiverses (éditeurs en Onix, Bibliothèque nationale de France en Unimarc…). Aide àl’indexation des documentaires et des fictions. Génération de tags par analyse dulivre numérique. Génération des formats de diffusion (OPDS, Dublin Core). ServeurOAI. Outil de synchronisation des bases.18Tosca consultants
  • 19. 3. Le logiciel complémentaireFaire ce que ne fait pas la plateforme Dilicom2. Supporter les fonctions métier suivantes (suite)o Suivi des collections de livres numériqueso Gestion de la communication et de la réservation des documents numériques.Statistiques de consultation sur place et d’emprunt ; qualification des usages ;évaluation de la pertinence des acquisitions et des versements. Relance pourinciter au retour anticipé des livres faisant l’objet de réservation multiples. Gestiondes alertes en fin d’abonnement à une offre de livres numériques.3. Disposer des interfaces de chargement et d’exporto Versement d’un livre numérique libre de droit ou dont le droit de copie a été acquiso Versement de métadonnées Onix, de métadonnées Unimarc…o Export des statistiques au format Counter ou dans un format à plat (type CSV).o Web services permettant la remontée des informations du compte lecteur.19Tosca consultants
  • 20. 3. Le logiciel complémentaireFaire ce que ne fait pas la plateforme DilicomPour tout cela, il doit s’appuyer sur les web services etles autres dispositifs techniques de la plateforme deDilicom relatifs notamment à l’acquisition, le suivi descommandes, le suivi des collections et lacommunication des livres numériques.20Tosca consultants
  • 21. 3. Le logiciel complémentaireCe logiciel complémentaire doitpermettre de bâtir une offre de livresnumériques Utile (cela dépend de l’offre des éditeurs et devotre politique d’acquisition) Attractive (cela dépend des élémentsprécédents mais aussi de la richesse de l’offre deservices, de la qualité de l’interface publique, de lamise en valeur des collections…) Facile d’emploi (dépouillement del’interface, simplicité…)Tosca consultants21
  • 22. Étude du MOTif publiée en février 2013 sur les pratiques de lecture et d’achatde livres numériques (http://www.lemotif.fr/fr/etudes-et-donnees/etudes-du-motif/pratiques-de-lecture-et-d-achat-de-livres-numeriques/ )22Avoir une offre bien référencéepar Google (dissémination desmétadonnées OPDS, Dublin Core)Proposer un outil de recherchesimple d’emploi, efficaceProposer des listes de livresnumériques consultables enfeuilletage (par genre littéraire, pardomaine…) et des services dediffusion sélective d’information3. Le logiciel complémentaireTosca consultants
  • 23. ÉtudeduMOTifpubliéeenfévrier2013surlespratiquesdelectureetd’achatdelivresnumériques23Miser sur les formatsouverts ePub et PDF.Privilégier l’accès enautonomie (sans connexionpermanente).Rendre les protectionstransparentes (DRM) ?Accéder au livre numériqueen 3 clicsSimplifier l’identificationOffrir une assistance3. Le logiciel complémentaireTosca consultants
  • 24. Le baromètre des usages du livre numérique, étudesemestrielle conduite par le SNE, la Sofia et la SGDL(http://www.sgdl.org/component/content/article/190-page-accueil/1359-barometre-sur-les-usages-du-livre-numerique; 3ème vague février 2013)o Quantifie la lecture numérique (15 % ont sauté le pas, 10 % l’envisagent)o Dresse le portrait du lecteur de livres numériques (homme, diplômé, demoins de 35 ans, grand lecteur, technophileet bien équipé, lecteur plutôtque consommateur)o Définit les équipementsutilisés (progression de la liseuse,recul de la tablette)Tosca consultants243. Le logiciel complémentaire
  • 25. Le baromètre des usages du livre numérique, étudesemestrielle conduite par le SNE, la Sofia et la SGDL(http://www.sgdl.org/component/content/article/190-page-accueil/1359-barometre-sur-les-usages-du-livre-numerique; 3ème vague février 2013)o Identifie les modes d’accèsau livre numériqueo Identifie les domainesintéressant le plus leslecteurso Formalise les atouts dulivre numériqueTosca consultants253. Le logiciel complémentaire
  • 26. Sommaire de l’interventionIntroduction : une présence encore limitéeen bibliothèque1. L’offre de livres numériques pour lesbibliothèques2. La plateforme Dilicom3. Le logiciel complémentaireConclusion : quelques conditions deréussite26Tosca consultants
  • 27. Conclusion : quelques conditions deréussite Tenir compte de la demande, aller au-devant des attentes,exploiter les informations connues sur le profil des lecteursde livres numériques Ne pas sous-estimer l’importance de l’outil, desprocédures d’accès au livre numérique Bâtir une offre de services attractive, adaptée auxpratiques des usagers du numérique (prolongation de prêtou mise à disposition d’une réservation par SMS) Se lancer sans attendre l’offre parfaite.Foncer, évaluer et si besoin recadrer (vous avez le droit àl’erreur !)Tosca consultants27
  • 28. Merci de votre attention !Service de veille sur lesmutations des bibliothèquesdisponible surou par fil RSShttp://twitter.com/statuses/user_timeline/74480543.rssToutes les coordonnées sont enpage veille : http://www.toscaconsultants.fr/veille.htmTosca consultants28