Genou Traumatique

2 591 vues

Publié le

Résumé pour la préparation du concours de résidanat.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 591
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Genou Traumatique

  1. 1. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't LÉSION MÉNISCALE C.Imagerie C. Le ménisque interne est en cause dans plus de 70 % des : non systématique, elle est pratiquée à cas. D’origine essentiellement traumatique. Médiane de Arthrographie distance du traumatisme survenue : 36 ans. La vascularisation des ménisques par résonance magnétique (elle a la même diminue de la périphérie vers le centre. Le ménisque Imagerie fiabilité que l’arthro-graphie avec des faux positifs) interne est en forme de C, rôle essentiel lors de flexion- : l’arthroscopie ne fait pas partie des examens extension (empêche avec le LCA la translation antérieur NB diagnostiques mais permet de confirmer les lésions et du tibial), il est peu mobile (le ménisque ext. est mobile). surtout d’avoir un rôle thérapeutique A.Mécanisme A. Contraintes divergentes sur le segment postérieur du D.Diagnostic différentiel D. ménisque interne à la foie comprimé par le condyle Blocage par corps étrangers ; chondropathies fémoral et attiré en avant par ses insertion capsulaire. 2 rotuliennes (instabilité rotulienne) ; plicas synoviales ; mécanismes : synovite villonoculaire ; kystes du ménisque externe ; - La circonstance de survenue d’une lésion du ménisque ménisque externe discoïde. interne est la rotation externe du tibia sur un genou légèrement fléchi, pied fixé au sol en appui monopode. E.Evolution E. - L’autre mécanisme est l’hyperflexion suivie d’un - Les lésions périphériques ont un potentiel de relèvement brutal (carreleur) cicatrisation plus important (surtout pour le ménisque Résultat : fente longitudinale (verticale) de la partie externe très mobile) postérieure du ménisque interne qui peut se prolongée en - La résection méniscale isolée ou surtout associée à des avant réalisant l’anse de seau. Cette anse de seau peut se lésions ligamentaires du pivot central est génératrice luxer dans l’échancrure intercondylienne et provoquer un d’arthrose du genou à long terme (c’est le terme évolutif blocage articulaire. de toute ménisectomie). B.Clinique B. F.Traitement F. : quasi constante ; horizontale sur l’interligne –Les lésions minimes si elles sont tolérées peuvent Douleur articulaire intente bénéficier uniquement d’un traitement fonctionnel : : peut être inaugurale puis récidivante de Hydarthrose repos, AINS, antalgiques. type mécanique –Méniscectomie partielle par arthroscopie lors de rupture : limitation de l’extension ; mais ne limite pas Blocage méniscale la flexion (genu flessum antalgique). Le déblocage est luxation irréductible de l’anse de seau → –La suivi d’un claquement ou d’un ressaut. d’instabilité : et de dérobement méniscectomie en semiurgence. Sensation rotulien → hydarthrose –Lors de lésions très périphériques situées en zone Choc méniscal : douleur exquise à la palpation de vasculaire, des sutures méniscales peuvent être réalisées Cri l’interligne articulaire ou à l’extension progressive du si le genou ne présente pas une instabilité ligamentaire genou (signe de Oudard) associée. du ménisque interne : associé à une douleur lors Ressaut du passage de la flexion à l’extension et contrainte en L ÉSIONS DÉGÉNÉRATIVES DU MÉNISQUE INTERNE (MINISCOSE) rotation externe de la jambe (manœuvre de Mac Murray) « grinding test » : douleur provoquée par la Le Il s’agit d’adule plus âgé (> 40 ans) dont la morphologie compression et la rotation externe de la jambe, genou est souvent en genou varum. Le début est plus fléchi à 90° et patient en décubitus ventral (manœuvre progressif. La symptomatologie douloureuse interne d’Apley) prédomine avec des plaints de type inflammatoire de Genety : patient en décubitus ventral, le genou Test (douleurs nocturnes). Une arthrose est plus souvent dépassant de la table. La jambe du côté atteint descend retrouvée. Des impressions de dérobades ou d’instabilité moins bas (flexum) que l’autre. sont fréquente. Le genu flessum est rarement retrouvé, la examen ligamentaire complet est toujours associé à Un flexion complète peut être douloureuse. On retrouve l’examen des ménisques souvent une hydarthrose. La goniométrie de membres
  2. 2. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't inférieures (radiographie) permet de retrouvée la iroir antérieur augmenté à 20° de flexion (signe de T déformation en varus. Traitement par ménisectomie Lachman) est le signe le plus évocateur de rupture du arthroscopique ou par ostéotomie de valgisation (s’il ligament croisé antérieur postérieur à 90° → rupture du ligament croisé existe un pincement fémoro-tibial interne important Tiroir associé à un genu varum). postérieur récurvatum → est un signe grave qui témoigne de Un l’atteinte au moins d’un ligament croisé et un point d’angle. L ÉSIONS LIGAMENTAIRES anormaux dans un plan horizontal –Le pivot central est composé de ligaments croisés Mouvements ressaut rotatoire interne (pivot shift de Mac Intosh ou antérieurs et postérieurs. Un ligament rompu ne cicatrise Le Lemaire) est pathognomonique d’une rupture du pas (toujours tendu). ligament croisé antérieur. Le ressaut correspond à la –Formations périphériques : ligament latéral interne, réduction de la subluxation antérieure du plateau tibial à ligament latéral externe et les points d’angle 30° de la flexion du genou en varus forcé et rotation postérointerne et postéroexterne. interne. Le Jerk-test procède de la flexion vers –Entorse de gravité moyenne → rupture des structures l’extension. périphériques (LLI) ressaut en rotation externe peut être retrouvé sur des Le –Entorse graves : atteinte du pivot central genoux normaux –Fracture de Segond : fracture du rebord antérieur du C.Traitement C. TRT de la rupture ligamentaire prime sur celui de la plateau tibial externe qui confirme la rupture du ligament Le lésion méniscale croisé antérieur. grave du LLI → immobilisation plâtrée pendant A.Mécanismes lésionnels A. Entorse 6 semaines ou varus pur : commence à léser les ligaments Valgus isolée du LCA → en fonction de l’âge. Sujet latéraux Lésion sportif : traitement chirurgical (ligamentoplastie). Dans pure : la rotation externe lèse les éléments Rotation tous les cas de figure, la rééducation est fondamentale et périphériques alors que la rotation interne lèse le pivot doit souvent être prolongée jusqu’à 6 mois vers 1 an. central en commençant par le ligament croisé antérieur. cas d’atteinte associée (LCA + LLI) → genouillère (shoot dans le vide) : rompt d’abord le En Hyperextension articulée ; si le genou demeure instable → ligament croisé antérieur postérieur (par traumatisme direct sur la face ligamentoplstie secondaire Tiroir antérieure de l’extrém-ité antérieure du tibia) → du point d’angle postéro-externe → traitement Atteinte ligament croisé postérieur (c’est le classique accident de chirurgical en urgence. Il s’agit du seul cas où la « tableau de bord ») chirurgie est indispensable. NB → une entorse grave négligée entraîne toujours une externe : (ski) lèse d’abord le Valgus-flexion-rotation ligament latéral interne, puis le ligament croisé antérieur. laxité qui entraîne une instabilité chronique à moyen Le ménisque interne est souvent lésé (triade antéro- terme et une arthrose du genou peut survenir à long terme. interne). Lorsque traumatisme plus violent → pentade par atteinte du ligament croisé postérieur interne : (chute de moto, Varus-flexion-rotation réception de saut) atteinte du ligament croisé antérieur puis du ligament externe. L’atteinte du ménisque externe est fréquente. l’atteinte du ligament croisé postérieur est possible si traumatisme plus violent. B.Clinique B. présence d’une hémarthrose fait craindre la rupture La de ligament croisé antérieur (70%) → choc rotulien anormaux dans un plan frontal : Mouvements varus et le valgus forcés à 30° de flexion explorent Le les ligaments latéraux. Une laxité franche indique une rupture ligamentaire. Si la laxité persiste quand le genou est en extension, il faut craindre une rupture étendue des structures périphériques (capsule articulaire). anormaux dans un plan sagittal : Mouvements
  3. 3. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't

×